Aujourd'hui, dimanche 25 juin 2017 , 17h 52mn.

Les potins d'Onirie
Vous trouverez ici quelques articles sur les évènements marquants de Nideyle ou vos personnages préférés, écrits en toute honnêteté, en toute bonne foi et sans jamais déformer les faits... ou presque !
Séparation

Août 2015

La maîtresse du héros déchu

Vous pensiez que les événements de Sayah étaient à l'épreuve de toute tricherie ? Que nennie !

Voilà quelques mois, un drôle de concours était organisé aux arènes d'Ephtéria. Une course de vitesse à dos de montures parfaitement dressées, grâcieusement prêtées par Sayah Cordylus lui-même. Tout se déroulait pour le mieux malgré quelques pitreries des candidats (toujours les mêmes par ailleurs NDLA) lorsque le public à soudain été témoin d'un petit manège bien singulier. En effet, alors que Vrass Rannveig barbotait sur le dos de son axo, l'un des concurrents s'est mis à jeter des pierres sur ses adversaires. « J'en croyais pas mes mirettes ! » me confie Jayla Berlue qui était placée au premier rang des gradins. « Ce type avec les cornes est tombé comme une mouche. Une vraie fillette ! Même mon gamin reste debout quand je lui en colle une, et ça fait bigrement plus mal qu'un petit caillou, vous pouvez me croire ! »

Mieux encore, alors que Vrass Rannveig se faisait évacuer comme une princesse évanouie, une autre concurrente s'est vu offrir sa place, et sa monture. Jess Souissayksisth renchérie alors : « Quitte à avoir une gonzesse à ce dossard, autant que ça en soit une vraie ! ». La donzelle justement, parlons-en. Des cheveux roses flamboyants et un bras de métal ont aussitôt attiré tous les regards sur sa personne. Il y a d'ailleurs fort à parier qu'elle s'était fait teindre les cheveux avant l'événement pour se faire remarquer. Concurrence vis à vis de Rannveig ou coup monté ? Le public est d'autant plus partagé que beaucoup de paris seraient tombés à l'eau en même temps que le winghox. « C'était ça le héros de Nideyle ? » s'est indignée la foule.

Après l'événement, une drôle de mode aux cheveux roses a vu le jour à la Basse-Ville. Certains se seraient même fait tatouer tout un bras avec des boulons pour mieux ressembler à leur idole. Tiens tiens tiens... des tatouages. Ce remplacement au pied levé ne serait donc pas tout à fait un hasard ?

Alors ? Coup médiatique ou nouvelle maîtresse de Rannveig ?

[--réagir à cet article--]


Janvier 2014

Déserteur

Vous aimez les histoires de Chevalier, d'honneur et d'amour ? Alors ne lisez surtout pas ce qui va suivre !

Quelques mois plus tôt je vous annonçais un mariage peu commun : là où les jeunes filles rêvent d'embrasser un crapaud en espérant le voir se changer en un magnifique Prince Charmant, nous avions un soldat tout à fait banal apprivoisant - matant diront certains - un guépard. Morphe, certes, mais qui n'en reste pas moins un animal bien moins innocent qu'un gentil crapaud ! Bon nombre d'entre vous se souviendront d'ailleurs des dégâts provoqués par ce couple lors de leur passage remarqué à Guttenvald. Si je m'interrogeais à l'époque sur la nature de leur relation - de nombreux témoins m'ayant fait part du rapport de force existant entre le soldat et son fauve dressé au bâton - laissez-moi vous dresser un tableau fidèle de ce couple Païlandais.

Elle, sauvage et probablement soumise par la force, qu'une serveuse d'Aspasie souhaitant conserver l'anonymat me décrit comme opportuniste et manipulatrice. « Quelle honte, rendez-vous compte ! Tomber volontairement enceinte pour mettre le grapin sur un homme et sur sa solde ! » avant d'ajouter que « Ça ne me surprendrait pas qu'il ne soit même pas le père ! ». Alors que je poursuis mes investigations, les révélations affligeantes s'enchaînent.

Monsieur Ages pour commencer, brille par ses absences répétées. On peut alors se demander à quoi lui sert d'être marié, jusqu'à ce que l'on découvre sa rétrogradation au rang de simple lieutenant. Pas étonnant alors qu'il ait souhaité se renflouer en profitant de la notoriété - et du pécule - de la boucherie familiale de son épouse ! Et si cela ne s'arrêtait qu'à son mariage ! Mais figurez-vous que ce rustre, fuyant ses obligations maritales, s'est également permis de quitter PaÏlandune en laissant derrière lui non seulement femme et enfant, mais aussi et surtout sa mère mourante ! Encore un bel exemple de ce qui se présente aux concours de Sayah afin de gagner en notoriété...

C'est bien joli de poser en maillot de bain, mais si Monsieur Ages n'a rien à y mettre, peut-être devrait-il s'abstenir ?

[--réagir à cet article--]


Novembre 2013

Désastreux exemple !

Si pour certains « mieux vaut être seul que mal accompagné », pour d'autres être mal accompagné semble être un mode de vie.

Je me garderai bien de rappeler à mes fidèles lecteurs le peu de vertu de celui qu'ils ont un jour proclamé Héros de Nideyle. Non. Le scoop du jour vient de l'homme que monsieur Rannveig s'est choisi pour compagnon, aussi peu vertueux que lui... C'est ainsi que Aiden Winter n'hésite pas à témoigner de sa soirée passée en la compagnie du dénommé Benedikt Bloom. Si le jeune homme est surtout connu pour se prendre pour Mickaël des Chouchoutrins alors qu'il ne lui arrive pas même à la cheville – au sens littéral comme au sens figuré – ces révélations vous en apprendront davantage sur sa personnalité. « Ah ça, il a pas chipoté pour venir chez moi ! Une vraie fille facile ! Et puis pas timide pour un Ore, j'en revenais pas de la façon dont il m'a roulé une galoche! ».

Mal à l'aise face à tant d'impudeur, j'apprends également que le botaniste en aurait fait autant avec ses deux précédents employeurs. « Et ils me payaient pour ça. » déclare-t-il sans rougir, avant de fantasmer à l'idée de se mettre nu devant tout le monde lors de sa toilette hebdomadaire. Vous l'aurez compris, ce n'est pas la pudeur ni la fidélité qui caractérisent le mieux Benedikt Bloom ! Quant à Vrass Rannveig – votre Héros – mes témoins affirment l'avoir vu faire preuve de bien peu d'intérêt face au comportement de son prétendu compagnon lors de cette soirée (durant laquelle il n'a rien trouvé de plus glorieux pour faire parler de lui que d'enfiler une mini jupe). Ce qui ne l'a pas empêché de retourner voir mon précieux témoin le lendemain et de l'agresser sans motif valable ! « C'est quand-même un monde ! » s'insurge Aiden Winter « Son petit copain me saute dessus et c'est moi qui prend !!! ». Alors, couple réel ou mascarade ? Échangistes ou bêtement sans morale ?

Si j'avais des enfants, j'aurai honte du modèle que ces deux individus représentent pour la jeunesse d'aujourd'hui !

[--réagir à cet article--]


Mai 2012

Héros ½

C'est bien connu, tous les héros ont leur point faible. Et bien tenez-vous bien, celui de Nideyle n'a que ça !

Qui ne connait pas Vrass Rannveig, récemment proclamé Héros de Nideyle ? Toutes les ménagères de moins de cinquante ans possèdent au moins un poster ou un calendrier de leur idole dans leur cuisine. « J'en pleure d'admiration chaque fois que j'épluche mes oignons ! » m'explique Charlotte Ofraiz, « Cet homme est beau, fort, musclé... et il paraît qu'au lit, il a la fougue d'un animal sauvage ! ». Son côté animal, parlons-en ! Quelques mois auparavant, Vrass a rivalisé avec un bison pour un face à face musclé... et l'a remporté ! « Ouais c'est sûr que c'est un animal, il a les cornes d'une chèvre et la cervelle d'une huître ! » me précise le mari de Charlotte qui se défend d'être jaloux. « Je l'ai vu dans l'aquarium de Sayah, à pécher comme un pèquenaud. Dommage que ce lion gris l'ait pas bouffé ! Il était bien parti pour, pourtant... ». Laissant Charlotte courir après son époux armée d'un rouleau à pâtisserie, je décide de mener l'enquête plus en profondeur.

S'agissant d'un héros, il est normal que toute la lumière soit faite sur ce personnage, non ?

Ma première découverte me mène tout droit au Pôle de Sécurité du Quartier Nord où le très aimable agent de police Viktor Zacharias Kobalt accepte de répondre à mes questions. De source sûre, donc, Vrass Rannveig traînerait avec le tristement célèbre Krän Guush. Un héros s'acoquinant avec un assassin ? Il faut croire que la nature brutale des Winghox n'est pas qu'un mythe ! Mais devinez le plus drôle, mesdames. Votre très admirable idole aurait été arrêté par rien de moins qu'un herboriste à peine plus haut qu'un pied de Panacée ! « Je le connais bien Benedikt, il bossait pour moi dans les serres. Tout petit, tout chétif, naïf comme un môme. J'ai du mal à croire qu'il ait pu mettre la main sur un Winghox deux fois plus balèze que lui et le ramener au poste... » me confie un botaniste d'un ton sceptique. « Et puis bon, de ce que j'en sais c'est plutôt le tatoueur qui menotte et pas l'inverse, si vous voyez ce que je veux dire... ».

Intéressée par cette nouvelle révélation, je me lance alors à la recherche de témoins connaissant bien l'individu. Quelle n'est pas ma surprise de découvrir que notre prétendu Héros n'est en fait qu'un coureur de jupons ! Instable, il collectionne les conquêtes d'une nuit dès qu'il en a l'occasion. Cerise sur le gâteau : il aurait un enfant caché qu'il aurait lâchement abandonné dans un orphelinat, refusant d'assumer ses responsabilités ! « Le pauvre gosse... » me confie une amie journaliste ayant enquêté à l'hôpital après que le tatoueur ait été renversé par un camion, « … ils se sont servis de lui comme d'une carte d'accès à la chambre de Vrass. En fait, c'est son petit ami qui voulait le voir. Le petit, ils s'en fichaient tellement qu'ils ont eu vite fait de le jeter dehors pour se retrouver seul à seul... ». Ce qui m'amène à la reflexion suivante : quel monstre peut ainsi se servir d'un enfant ?

Après toutes ces découvertes, je dirai que pour un Héros, Vrass Rannveig collectionne beaucoup de vices cachés !

[--réagir à cet article--]


Mars 2012

Félicitations !

[--réagir à cet encart--]


Février 2011

Abrivado !

Avez-vous jamais assisté à un lâcher de taureaux dans votre patelin ? À la Basse-Ville, les Atlantes font encore mieux : ils lâchent carrément des bisons... et des Winghox !

Tout commence après l'incendie d'une cave – un laboratoire clandestin scanderont certains – lorsque des dizaines d'animaux se précipitent dans les rues et sèment le chaos dans le quartier Nord. « J'ai tout vu depuis la lucarne de mes toilettes ! » raconte Gaston Antayrith, « C'était pas des animaux comme ils ont dit à la télé : y'avait des monstres avec plusieurs têtes, et ils avaient même pas de peau. Ça a été un carnage, ils se faisaient descendre comme des lapins ! ». Ce qui révolte d'autant plus mon précieux témoin, c'est ce qui s'est passé ensuite. « Du jour où ils se sont échappés, le quartier a été attaqué tous les jours par des bestioles acharnées. ».

Y-a-t-il un seul Atlante qui n'ait pas eu vent de cette histoire d'animaux s'en prenant au poste de Douane Nord-Est ? « Si je m'en souviens ? Ils ont bousillé mes jardinières avec leurs conneries ! ».

Ce que mon témoin ne sait pas, c'est que ces assauts répétés auraient pu endommager bien plus que ses parterres de fleurs si un total inconscient ne s'en était pas mêlé. C'est là qu'entre en scène Vrass Rannveig, un tatoueur des Ghettos selon certains témoins, un peu plus selon d'autres. « Un grand malade mental ! » enfin, selon Gaston. « Ces Winghox sont des barbares ! Rendez-vous compte qu'il avait des yeux de Teigne empalés sur ses cornes. C'était dégueulasse ! ». Mieux encore et d'après ce même témoin, Vrass aurait défié toutes les lois de l'anatomie en fonçant tête baissée sur un bison ! « Un bison, vous imaginez ? Et ben ils ont été sonnés tous les deux et j'ai perdu 20 Ores en pariant sur le bison ! ». Sceptique – et professionnelle – je me suis alors rendue aux archives des caméras de sécurité du poste de Douane concerné afin de vérifier la véracité de ce récit rocambolesque. Quelle ne fut pas ma surprise, alors, de découvrir que ce Winghox avait effectivement la tête dure ! Un véritable bélier à lui tout seul.

Moi, si j'habitais la Basse-Ville, je me ferai installer une porte blindée...

[--réagir à cet article--]


Janvier 2011

Un nouveau Fléau

S'il est une ville du royaume de Païlandune que tous s'accordent à qualifier d'inhospitalière, il s'agit bien de Guttenvald... et pour cause !

Nimbée d'un brouillard hivernal, la ville forestière a récemment été la cible d'un groupe de voyageurs particulièrement belliqueux (dont tous font l'objet d'un avis de recherche, NDLA). L'histoire aurait pu être tout à fait banale si la cupidité d'un soldat et l'instinct sanguinaire d'une Morphe ne s'en était pas mêlé. Au matin, une innocente Winghox répondant au nom de Zlata Bolt se prépare à prendre un petit déjeuner mérité à l'auberge du Loup Noir, accompagnée de sa fidèle escorte. « L'avait une tête de gamin t'vois, mais il t'nait une francisque qu'elle t'aurait coupée un Euther en deux ! » témoigne Maïté Kilah. « Pi d'un coup t'as l'péteux d'Livian qu'a déboulé de l'escalier avec son tigre... ». Un habitué à l'équilibre incertain me confirme alors que « Les soldats de Livian ne sont rien d'autre que des chiens enragés. » et qu'ils ne lui font pas peur, avant de me donner tous les détails de l'affaire.

Fort de l'autorité que Livian d'Ephtéria confie à son armée, ce soldat aurait alors agressé notre paisible Zlata afin de lui voler ses biens. Scandalisés par un tel comportement, quelques villageois se seraient alors interposés. « On n'allait quand même pas la laisser se faire détrousser sans réagir, non ?!! Faut pas croire, on est respectueux nous, à Guttenvald...! » s'indigne Maïté en se remémorant l'esclandre - et en se resservant à boire. Malgré tout, Archélas Ages – car tel est le nom du fauteur de trouble – aurait catégoriquement refusé d'entendre raison ou d'exprimer ses regrets quant à sa manière de s'adresser à une respectable Winghox. Pire, il aurait même insulté les témoins présents avant de dégainer son arme et de provoquer un bain de sang. « Ce gros malin a égorgé un type qui me devait du fric ! À cause de lui je ne reverrai jamais mon argent ! » ponctue un autre témoin.

Pire que Fléau donc, cet homme se croyant tout permis sous prétexte qu'il fait partie de l'armée Païlandaise sillonne librement Nideyle en compagnie de son tigre sanguinaire. Je ne saurai d'ailleurs dire ce qui horrifie le plus mes témoins encore sous le choc d'un tel déchaînement de violence. S'il s'agit de l'usage qu'a fait ce soldat d'un animal sauvage (« La pauv' bête, sûrement dressée pour tuer... à coups d'bâtons... » s'émeut Maïté), ou du sort qu'il a réservé à la garde personnelle du seigneur Manôlis. « Vous imaginez qu'il a zigouillé tout l'monde ! Sans pitié. Comme s'il se prenait pour Amroth ! » La Winghox et son escorte auraient été obligés de fuir dans les montagnes...

Vous avez déjà vu une Winghox fuir, vous ? Et bien cela vous donne une idée de la sauvagerie de ces deux individus !

[--réagir à cet article--]

Haut
Accueil du site
Bas