Y'a une chouette ambiance

Si l'est un point sur lequel tous s'accordent, c'est l'inhospitalité de Guttenvald ! Aux pieds des Obsidiennes et perdu dans la forêt des Ombres, c'est le poste frontière entre Ephtéria et N'qâta.

Y'a une chouette ambiance

Messagepar Zlata Bolt » 02 Aoû 2010, 23:38

ATTENTION
Les messages suivants s'adressent à un public averti (scènes de violence, érotisme). Âmes sensibles, s'abstenir.


Précédemment : L'ombre des chênes

Ah la légendaire hospitalité de Guttenvald ! Partout les gens souriaient et les oiseaux chantaient parmi les jardins fleuris. Pfff, la bonne blague, il n’y avait pas ville plus exécrable que celle là et Zlata se sentait comme une Yeilstranne à Wingdrakk. Idée des plus désagréable pour elle d’ailleurs. Les corbeaux dévorant le corps pourris et gonflé de miasmes d’un pendu fut au final leur seul accueil. Malgré la pluie, ou peut être à cause d’elle, une odeur effroyable imprégnait les portes de la ville, vous collait à la peau et retournait votre estomac avec une efficacité presque remarquable. La Winghox rabattit sa capuche sur son visage en prenant soin de glisser ses cornes dans les fentes prévu à cet effet. Dans toute autre ville elle serait passée pour une étrangère mystérieuse, probablement violente, assurément folle pour cacher sa face avec autant de ridicule, mais à Guttenvald c’était encore le meilleur moyen pour se fondre dans la masse. Et puis ça lui évitait toujours d’avoir à regarder les villageois et leur tête de revenants. Enfin, on avait pas idée de construire une ville comme ça en plein milieu d’une forêt plus ou moins maudite avec un climat maussade qui semblait à tout prit vouloir vous faire déguerpir ! Il y avait de quoi devenir dingue face à tant de haine et seule la cupidité ou la curiosité –pour les moins atteint- expliquait la perpétuation d’un semblant de population. L’avidité de l’Homme avait toujours était l’un de ces principaux moteurs et l’appel du gain généré par les mines rongeant les Obsidienne suffisait apparemment à légitimer l’existence de Guttenvald.

Au moins les deux baroudeurs ne venaient pas les mains vide puisqu’ils avait avec eux la preuve de la fin des agissements de Quilbeeg le criminel, qui n’avait en fait pour seul pêché que la poisse. Peut âtre cette nouvel amadouerait un peu le peuple. En tout cas sa mort leur rapporterait de quoi se payer un abri pour la nuit et une place à l’écurie pour leurs chevaux, et avec ça un bon repas dans une auberge chaude et animée. Kjeld se détendrait peut être un peu. C’est qu’il en avait pas mal prit dans la tête ces dernier temps, d’un autre côté il semblait pourvu d’une tel capacité d’acceptation qu’il ne semblait finalement pas si mal en point. Il s’était comporté comme un enfant à la vue des vaches paissant aux alentours du village et d’une certaine façon Zlata enviait le jeune homme pour être encore capable de s’émerveiller d’un rien.

Enfin, ce n’était plus l’heure de parler de toute ces histoires, l’affaire serait bientôt close puisqu’ils se dirigeaient à bon pas vers le quartier militaire de la ville, une battisse monolithique située à l’angle de deux routes bourbeuses et dont les habitants avait eut la bonne idée d’y aménager également la prison. Il s’en élevé donc de perpétuelles plaintes, de l’alcoolique hurlant des absurdités jusqu’au pauvre bougre suppliant pour la fin des tortures. De grands gaillards en armure patrouillaient tous autour en jetant des regards lugubres aux passants –qui du coups passait plus vite- ce qui avait pour effet de créer un grand espace dégagé que seuls quelques inconscients osaient franchir. Kjeld et Zlata dégoûtant d’eau, juché sur deux chevaux fourbus firent parties de ces inconscients. La Winghox mis pied à terre, laissant son cheval en plan, chose qui ne semblait pas le perturber plus que de raison, et se dirigea avec un calme apparent vers le soldat en station devant la porte :

« Hola guerrier ! Je souhaiterais parler au chef militaire de la ville au sujet du criminel Quilbeeg Vulpias. »

Mieux valait éviter de ce vanter de sa mort au risque de perdre la prime, les soldats de la région étaient réputés pour leur cupidité.

Avatar de l’utilisateur
Zlata Bolt

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Kjeld Ares » 05 Aoû 2010, 12:38

Heureux comme un gosse la seconde précédente, Kjeld avait eu tôt fait de perdre sa bonne humeur une fois son outre remplie de lait. Il avait jeté un œil inquiet aux clôtures avant de réaliser que ces vaches devaient appartenir à quelqu'un. Et si en temps normal, son petit butin n'aurait dérangé personne, à Guttenvald, c'était une toute autre affaire. S'il était pris, il serait lapidé, fouetté et pendu... Alors il avait refermé son outre et s'était remis à cheval, feignant l'innocence parfaite de celui qui ne fait que passer. Personne ne l'avait vu mis à part Zlata. Il n'avait plus qu'à prier qu'elle ne le dénonce pas pour toucher une hypothétique récompense... Lorsque les premières demeures (et odeurs) de Guttenvald se dessinèrent au détour du chemin, la jeune femme rabattit sa capuche sur sa tête, passant ainsi inaperçue dans la foule toute aussi encapuchonnée qu'elle. Tous baissaient la tête et avançaient en regardant leurs pieds. Kjeld n'aimait pas cette ville, parce que les gens feignaient de l'ignorer, sans répondre à ses bonjours ou à ses questions, mais après les avoir dépassés ils se retournaient et lui jetaient des coups d'œil en biais, par en-dessous, le visage dissimulé sous les tissus sombres des pèlerines. C'était comme être un oisillon tombé dans la fosse aux lions. Ils n'avaient pas forcément faim, mais leur instinct imprévisible planait sur vous comme une menace.

Alors il resta silencieux. Lui n'avait pas de capuche, et se contenta de concentrer son regard sur le bout des oreilles de son cheval sans jamais s'en détourner, priant de tout son être que personne ne devine ce qu'il y avait dans son outre (qui s'en souciait, en vérité ?). Il laissa Zlata mettre pied à terre, lui proposant à mi-voix de garder les chevaux. En vérité, il n'avait pas tellement envie de voir la tête de Quilbeeg être déballée sous son nez. Et puis si les choses tournaient mal – comme c'était souvent le cas dans les environs – il aimait autant être à cheval pour être capable de s'enfuir vite, très vite.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Seigneur Manôlis » 05 Aoû 2010, 13:05

L'homme la dévisagea des pieds à la tête. Il n'y avait pas grand chose à voir à cause de son accoutrement, mais pour la forme, ou en guise de réflexe, allez savoir. Elle était gonflée la demoiselle, de demander audience pour faire la causette. Il était où, le fugitif ? Lui là, sur le cheval ? Non. L'annonce disait un blondinet dangereux et celui-ci était brun... en plus d'avoir l'air complètement paniqué. Dangereux, ça ? Non. Bon, enfin, elle faisait ce qu'elle voulait, ce n'était pas lui qui allait se faire souffler dans les bronches.

« Suivez-moi. » fit-il en hochant la tête.

Il quitta son poste en faisant signe à son compagnon d'arme de surveiller l'autre énergumène, toujours perché sur son cheval, et se dirigea vers les portes aux dimensions titanesques. À croire qu'ils hébergeaient un dragon là-dedans. Si c'était pour impressionner la galerie, ça fonctionnait plutôt bien. Les verrous claquèrent en quittant leurs emplacements et les immenses portes pivotèrent en gémissant. À l'intérieur, un hall froid et bordé de colonnades contre lesquelles les bruits des pas se répercutaient en écho lugubre. Le garde guida Zlata en silence jusqu'à une petite porte qu'il ouvrit avant de lui ordonner d'attendre. Il disparu quelques secondes, ressorti, l'invita à entrer. Sur ses lèvres, un sourire goguenard. Sûr, si elle avait mentit pour Quilbeeg, il entendrait ses cris d'agonie depuis l'entrée... Il ferma et disparu.

L'intérieur était richement décoré. Des tentures au velours rouge comme le sang habillaient les murs, et un mobilier aux bois rares relevait le tout. Dans les niches, des objets d'une valeur inestimables, statues d'or incrustées de pierres précieuses et autres babioles tout aussi inutiles mais rutilantes. Des tapis rouge et or, des tapisseries brodées de batailles épiques, des tableaux montrant le seigneur des lieux l'arme au poing sur un cheval au cabré... et au milieu, un trône sur lequel le dit Seigneur observait Zlata d'un œil mauvais.

« Je vous écoute. »

Bonjour, merci, c'est pour les chiens.

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 55
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Zlata Bolt » 29 Aoû 2010, 22:17

Tiens, pas plus de questions ? Ce soldat devait être particulièrement blasé pour laisser rentrer n’importe qui. Enfin cela l’arrangeait bien d’échapper à un interrogatoire inquisiteur, barbant et surtout inutile. De toute façons il était toujours plus simple de rentrer dans l’antre de la wyverne plutôt que dans sortir indemne.

Le soldat, aussi taciturne que Zlata, la guida à travers un couloir glauque où brûlaient quelques torches de poix. A bien y réfléchir on avait tout à fait l’impression de s’enfoncer dans un souterrain et cela déplaisait particulièrement à Zlata. Une Winghox, c’était taillée pour vivre au grand air, de préférence sur un bateau puissant porté par le souffle de Drakmonniss. Par les cornes d’Amroth, c’est qu’ils étaient près de la déstabiliser avec leur fichu couloir. Mais la mercenaire n’était pas de ce bois là. Elle tiqua tout de même en apprenant qu’elle aurait directement affaire au seigneur Manôlis, rien que ça ! La blonde s’était plus attendue au commandant de la garde. Mais bons, mieux valait s’adresser au dieu plutôt qu’à ses pieds, les Hommes du nord avait une expressions comme ça…

Son malaise lattant disparut aussitôt qu’elle eut franchit la porte du bureau seigneuriale. Tout n’était que faste. Les murs suintaient l’or comme un ivrogne sue sa bière, tant de richesses au mètre carré écœuraient la guerrière. Un véritable chef n’avait besoin que d’une table pour écrire et d’une lampe pour s’éclairer. A quoi donc pouvait bien servir les tapisseries en fils précieux, les statues dorées et les meubles damasquinés ? Mais Zlata était peut être médisante, après tout la salle des trésors était peut être en rénovation et il avait bien fallut entreposer l’or quelque part. Bigre, on ne lui ferait pas avaler pareils couleuvres, ce type était un arrogant personnage et puis c’était tout ! Restait qu’il allait probablement lui rendre bien des services. Zlata avança d’un pas pour se placer face à son interlocuteur. Pas de politesse, voilà qui l’aurait bien arrangeait mais la Winghox doutait qu’il lui fut permis d’en faire autant :

Je vous remercie d’avoir accepté de me recevoir seigneur, commença t-elle de sa voix rocailleuse. Je vous annonce la mort de criminel Quilbeeg Vulpias que j’ai égorgé dans la forêt des ombres après qu’il eut tenté de me détrousser. La guerrière porta la main au sac improvisé contenant la tête du pauvre bougre. J’en ai ici la preuve seigneur.

Zlata espérât avoir parler justement, c’est que c’était susceptible un dirigeant et qu’il fallait les brosser dans le sens du poil ces animaux là. Et passer la brosse à reluire, c’était pas vraiment la spécialité de la borgne.

Avatar de l’utilisateur
Zlata Bolt

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Seigneur Manôlis » 11 Oct 2010, 10:47

Je me permets de continuer. J'espère que ça ira. N'hésite pas à le jouer dans tes messages, c'est juste un P.N.J.


Manôlis détailla Zlata des pieds à la tête, avec un air si méprisant qu'il fut bien étonnant que la jeune femme ne lui fasse pas goûter de l'un de ses carreaux d'arbalète sur le champ... enfin, nous le supposerons ainsi... Une femme, venir ici se vanter d'avoir capturé un homme que ses soldats n'avaient su lui ramener ? Il aurait décidément tout vu ! Mais plus encore que le sexe de son interlocuteur, ce qui l'interpela fut sa race. Des cornes, une voix rauque. Bigre, Livian disait vrai lorsqu'il parlait de peuplades de barbares, au nord. Si des troupes devaient être envoyées par là bas, il en serait ! Enfin, disons plutôt que ses hommes en seraient. Lui, vous pensez bien, il resterait bien au chaud dans le faste de sa demeure. Mais de quoi parlions-nous déjà ?

« Mort ? Les annonces disaient « VIF ». Qu'une femelle ne sache pas lire, je veux bien le comprendre. Qu'elle fasse preuve d'autant de barbarie, cela dépasse l'entendement... Montrez ! »

De l'outrage à l'intéressement, Manôlis révélait là son caractère si particulier, changeant comme son physique. Un schizophrène comme on n'en faisait plus !

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 55
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Zlata Bolt » 07 Nov 2010, 14:06

* je n’ai pas put m’empêcher de citer kaamelot, navré


Par les dents cariées d’Amroth ! En voilà un qui lui échauffer le mufle ! Ce bourgeois aux noyaux confies dans la graisse était des plus inconstants.* Il lui rappelait, à sa manière plus ampoulée et beaucoup moins malsaine, une certaine petite sœur qu’elle avait eut entre les pattes durant de nombreuses années. Mais mieux valait ne pas penser à cette verrue sur pattes ou Zlata risquait bien de se perdre dans les abysse de ces doutes. Et oui, à force de croiser des dragons qui taillent le bout de gras avec vous, ben même une Winghox dans la fleur de l’âge peut se mettre à douter. Enfin surtout à réfléchir, ce qui est déjà peut courant chez ces rustres cornus.

La guerrière reporta son attention sur le seigneur en face d’elle. Zlata était sur la corde raide avec un type pareil et elle devait pesait ses mots si elle ne voulait pas finir au bout d’une corde. La Winghox senti ses dents crisser lorsqu’il la traita de femelle. Elle avait assez entendue cette insulte dans son enfance et avait suffisamment souffert pour vouloir s’en éloigner à tout pris. Et puis en plus elle savait très bien lire d’abord. Non mais.

Alors qu’elle en était à admirer le tapis à ces pieds pour ne pas égorger cet inconscient de Manôlis, voilà qu’il changeait du tout au tout. Voir la tête ? Pas de problème.

Zlata saisit son sac improvisé et déballa son contenu sans paraître gêné le moins du monde. Pourtant ce n’était pas beau à voir. La chair livide avait prit une teinte plombée et le regard de Quilbeeg jadis si vif était remplacé par des yeux chassieux aux prunelles vitreuses.

Le seigneur Manolis, probablement mut par une curiosité morbide comme seul les Hommes en ont, eut un léger mouvement en avant. Puis il se renfonça dans son siège en maugréant :

« Il suffit. Rangez cela. »

Après le mépris, la colère et la curiosité, voici venue le temps de la morosité. Allons bon ! Mais qu’il était agaçant ! Et l’argent dans tout ça ? Zlata n’était pas du genre à bosser pour les beaux yeux des riches, il devait cracher un peu au râtelier quand même.

Comme s’il avait entendue ses paroles, ou tout du moins leur version polie, Manôlis commença à s’intéresser aux choses sérieuses.

« Vous n’avez pas remplit votre part du contrat, la prime n’a donc plus lieu d’être. »

Il eut un sourire étrange. Un peu comme quelqu’un qui ne vis que pour perdre les autres en les poussant à la rage. En fait il rappelait à Zlata les démons des contes qui séduisaient les aventuriers pour les attirer aux fonds des eaux et leur dévorer le cœur.

« Cependant je concède dans ma grande mansuétude à vous donner le moitié de ce qui était convenue. »

Il saisit une plume de hieras à pointe d’or et un morceau de vélin crème pour rédiger ses ordres d’une écriture trop sèche. Puis il tendit la feuille pliait à la guerrière tout en lui intimant l’ordre de sortir.

« Allez à présent. Un soldat vous raccompagnera à la porte. »


Sans lui prêter la moindre attention il retourna à ces lectures militaires. Zlata récupéra la tête emmaillotée et quitta la pièce. Le soldat de tout à l’heure l’aborda aussitôt et s’empara du parchemin qu’il parcourut rapidement.

Sans attendre la Winghox il l’a guida de nouveau dans les dédales de couloirs obscurs. La blonde perçut bientôt les gémissements des prisonniers des geôles. Qu’avait bien put écrire cette bique miteuse de Manôlis ? Avait-il ordonné de la faire enfermer par simple fantaisie ?

Ils parvinrent enfin au bureau du maitre-geôlier, une pièce carré basse de plafond et décoré avec un goût incertain, ou Zlata dut remettre la tête aux autorités ahuries. Une femme chasseuse de prime, décidément l’ordre n’était plus ce qu’il était ! Le geôlier, un homme gras arborant de ridicules moustaches amidonnées sur une bouche vulgaire aux lèvres épaisses, lui tendit quelques pièces.

Le soldat l’embarquât dans une nouvelle suite de couloir et elle se retrouva brutalement à la lumière extérieure. Les portes se refermèrent derrière elle et les gardes reprirent leur place en faction laissant un Kjeld passablement nerveux.

Zlata se remit à cheval. C’était une bonne chose de fait et elle espérait avoir enterré l’affaire Quilbeeg définitivement cette fois.

Avatar de l’utilisateur
Zlata Bolt

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Kjeld Ares » 11 Nov 2010, 01:57

Kjeld était toujours là, fidèle au poste, ou plutôt à Zlata. Il avait renoncé à l'idée d'observer les alentours lorsqu'il avait croisé les regards sombres des quelques villageois passant non loin. Manifestement, ils n'étaient pas les bienvenus. Pour avoir déjà mis les pieds une seule fois à Guttenvald, il n'était pas tellement surpris par leur hospitalité. Malgré tout, il demeurait méfiant, angoissé, et sur le qui-vive. La tête basse, il se bornait à fixer le garrot de son cheval en priant que cela ne soit pas perçu comme une offense. On ne savait jamais très bien, avec les gens d'ici. En tous les cas une chose était sûre : il était pressé de repartir. Le silence pesait tout autour de lui, immobile... figé même. Seuls les queues des chevaux fouaillaient par intermittence, comme pour prouver qu'ils étaient encore vivants, et l'un d'eux baissait parfois brusquement l'encolure pour aller se frotter les joues à une jambe. Au dessus de leurs croupes s'évaporaient de petits mirages de fumée, trahissant la chaleur sous le poil détrempé. Il faisait froid. Kjeld ne s'en était pas rendu compte tant qu'ils voyageaient et se montraient actifs à cheval, mais à présent qu'il ne bougeait plus du tout, il sentait l'engourdissement mordre chacun de ses membres. À plusieurs reprise il tenta de réchauffer ses doigts par son haleine, avant de reprendre sa position de gosse introverti. Les épaules voûtées sur son corps trop chétif, il commençait maintenant à trembler de froid.

Un peu plus loin vers le nord, la forêt avait tressailli et le vol d'un groupe de corbeaux bruyants fut le seul mouvement depuis un long moment. L'agitation passagère que cela provoqua sortit le jeune homme de sa torpeur. Depuis combien de temps attendait-il ? Que devenait la Winghox dans cette demeure aux allures de geôles crasseuses et humides ? Kjeld espérait qu'il ne lui soit rien arrivé. Non pas qu'il douta qu'elle sache se défendre, mais qui savait ce que cachaient ces immenses portes. Combien étaient-ils à l'intérieur ? Saurait-elle faire preuve de diplomatie ? L'espace d'une seconde, il se demanda s'il ne devait pas aller à sa rencontre pour l'aider, mais il renonça bien vite à cette idée lorsque ses yeux se heurtèrent aux soldats en faction... Il se sentit l'âme d'un lâche et s'en voulu cruellement, sans parvenir à réagir toutefois. Et puis enfin, les portes s'ouvrirent de nouveau, et Zlata réapparu au plus grand soulagement du jeune homme. Un soulagement tel qu'il se surpris à sourire à sa compagne de route malgré son crime et cette crainte insidieuse qu'il ressentait à son égard.

Elle ne prononça pas le moindre mot et se contenta de se mettre en selle. Dans un sens, son attitude « affaire réglée » faisait un peu peur à observer. Particulièrement pour notre métisse que toute forme de violence effrayait. Zlata ressentait-elle la pitié ? Le remord ? La culpabilité ? À certains moment, Kjeld en doutait. À d'autres, il était persuadé que non.

« Est-ce que vous voulez faire halte ici ? Il y a une auberge, de l'autre côté. Mais je suis partagé... murmura-t-il de peur d'être entendu, Guttenvald n'est pas un endroit sûr pour les étrangers de passage. On raconte que beaucoup de voyageurs seraient morts assassinés pendant leur sommeil. D'un autre côté, nous aurions vraiment besoin d'un vrai repos... et de renseignements peut-être... Enfin... sauf si vous connaissez parfaitement la route... Je ne veux pas dire que... »

Qu'elle serait capable d'aller les perdre au milieu de nulle part ? C'est que, faire le voyage dans un sens était une chose, le refaire en sens inverse en était une autre... et puis au cas où il devrait se décider à lui faire faux bond, il préférait tout de même avoir une vague idée sur le chemin à suivre. Le repos n'était qu'un prétexte - même s'il espérait secrètement que l'humeur de Zlata s'améliorerait avec un peu de sommeil. Lui, comme toujours, ne dormirait sûrment pas mieux qu'en pleine nature...

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Zlata Bolt » 11 Jan 2011, 23:24

Kjeld garderait il toujours cette mauvaise habitude de babiller des propos à mis chemin entre l’inquiétude et l’hésitation. Zlata doutait qu’il se débarrasse un jour de ces façons et si cela agaçait souvent la Winghox, elle devait bien avouer que le jeune homme en paraissait plus sympathique. Elle fit avancer son cheval au pas et se tourna vers lui. Il était visiblement nerveux et avait la tête de la victime parfaite avec ses épaules voûtées et son regard fuyant. Juché sur son étalon de combat il avait l’air aussi à l’aise qu’un canard devant un cuisinier.

« Tiens toi droit, regarde devant toi et tir la tronche. Si tu veux éviter les problèmes à Guttenvald il faut être plus rétif que ses habitants. Prends exemple sur Hevonen, dit elle en regardant son cheval avancer résument avec les oreilles plaqué sur le crâne et les mâchoires sérés.

La Winghox soupira en changeant de position dans sa selle, elle aurait bien eut besoins de dormir dans un lit mais le gamin avait raison ce n’était guère sur. Ils devraient prendre des chambres séparées et ne pourraient donc pas veiller sur leurs sommeil à tours de rôle. De plus il était probable que leurs montures aient mystérieusement disparut au matin. Il n’était pas beaucoup plus rassurant de dormit dans la forêt de pins sombre jouxtant la sortie de la ville. Restait une solution alternative :

« Nous pourrions dormir dans les écuries pour surveiller les chevaux et instaurer des tours de garde. Sinon il y a le bois. »

Et boire de la mauvaise bière à l’auberge leur donnerait une réputation de rustaud suffisante pour espérer être tranquille une nuit. Elle s’arrêta devant l’auberge glauque et fit mine de resserrer sa sangle pour ne pas attirer l’attention. Ceci laisserait le temps à Kjeld de choisir ce qu’il préférait:

« Je ne suis pas absolument certaine de ma route. Et des tunnels on dut être détruit depuis ma dernière visite. Mais peu de gens nous renseigneront de bon cœur. Il faudra payer et menacer. L’idéal serait de trouver un Ohime. »

Avatar de l’utilisateur
Zlata Bolt

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Ceithli » 12 Jan 2011, 09:59

Précédemment: Quelque part entre les arbres

--------------------------


Au même moment, dans l'auberge, dans une chambre prévue pour une seule personne, une jeune femme se réveillait doucement. Battant des cils alors qu'elle était simplement envahie d'une sensation de bien être après un repos si bien mérité... en particulier après les efforts fournis juste avant de sombrer dans les bras de Morphée, qui aujourd'hui semblait plutôt se prénommer Archélas.

Elle avait son bras sous ses épaules, elle se disait qu'il allait probablement avoir des fourmis dans l'épaule, elle avait du lui couper un peu la respiration sanguine, mais il ne semblait pas s'en être soucié pour le moment, sombrant à son tour dans un profond sommeil après leurs ébats et provoquant un ronflement sonore selon la force de son inspiration.

Elle se redressa doucement, gardant le draps relevé sur sa poitrine alors qu'elle le regardait dormir. Elle soupçonnait qu'il soit déjà réveillé et qu'il ne fasse que semblant. Un soldat tel que lui devait probablement pouvoir se réveiller au moindre mouvement, ne dormir que d'un oeil au fond. Mais elle le regardait quand même, avant de vérifier qu'elle ne lui avait pas laissé d'autres marques de griffes.. quoi que les gens ne se poseraient pas trop de question s'il avait ce genre de traces puisqu'il était censé posséder un guépard, mais tout de même. Non, apparemment, elle avait réussi à se contrôler. D'un autre côté, elle avait eu l'impression que cela avait été un peu différent de la dernière fois. Moins sauvage, mais plus intense, comme si le but avait seulement été qu'ils fusionnent et ne fassent qu'un. A cette pensée, elle esquissa un sourire et finit par se lever. Aucune courbature nouvelle ne semblait avoir pris d'assaut son corps, d'un autre côté, avec l'entraînement intensif qu'elle avait suivi ces derniers jours, c'était peut être normal, même si on ne pouvait pas dire qu'elle avait fait travailler les mêmes muscles. Se retenant de rire à cette pensée, elle se dirigea vers les fruits secs posés sur le meuble à l'entrée... à côté était posée la bourse d'ores à moitié vide qu'elle aurait du remettre à ses parents... ce n'était pas grave. Ils comprendraient. Jhérer serait furieux, c'est sur, mais ses parents comprendraient. Elle picora un autre grain de raisin sec, debout dans la pièce, toujours aussi nue qu'au premier jour avant de prendre la capeline d'Archélas dans ses mains et d'en sentir l'odeur, à la fois forte et dure: une odeur de poussière, de pluie, de transpiration... comme si elle pouvait retracer chacun de ses pas, rien qu'avec cette cape... et il y avait sa propre odeur à elle, ce qui lui arracha un nouveau sourire alors qu'elle se souvenait du pourquoi, lorsqu'il l'avait couverte lors de son arrivée à Guttenvald et qu'il voulait éviter qu'elle attire trop l'attention par sa tenue légère, ou lorsqu'ils s'étaient enfuis du manoir de Manôlis... elle frissonna légèrement, gardant la capeline contre sa poitrine, couvrant donc la surface de son corps d'un côté, elle entendit du bruit dehors et s'approcha de la fenêtre. Restant cependant dissimulée derrière le mur, elle vit deux individus près de chevaux. Une femme avec un bandeau sur l'oeil et.... des cornes??? accompagnée d'un homme aux longs cheveux noirs. Elle ne les voyait pas bien d'ici, mais ce qui l'interloqua, c'était que la femme avait l'air nettement plus farouche que l'homme, comme si c'était elle le soldat et l'autre son homme de main... cette femme dégageait vraiment quelque chose qui lui donna un frisson, hérissant les quelques cheveux courts qu'elle avait sur la nuque, son instinct félin lui dictait qu'elle n'était pas le genre de femme à être une proie, mais plutôt un prédateur. Elle remit doucement le rideau à sa place, avant de se tourner vers Archélas toujours allongé sur le lit qui devait avoir une bien belle vue alors qu'elle lui tournait le dos quelques secondes plus tôt, puis finalement elle revint vers lui en souriant...


« Bonsoir... on dirait que la nuit va bientôt tomber. Il faudrait peut être se lever et décider de ce que l'on fait? » à sa connaissance, aucun "messager" n'était venu... ou alors il était venu pendant leur sommeil? Non, Archélas l'aurait entendu et se serait levé... quoi qu'il l'avait peut être fait mais avec son sommeil de plomb, elle ne l'avait pas entendu? Elle resta donc assise près de lui, se couvrant toujours de la capeline, non parce qu'elle avait froid, non plus par pudeur, mais simplement... comme ça... elle ne savait pas en fait...

Elle se tourna vers la fenêtre, pensant à la femme qu'elle avait vu à l'extérieur, mais vue qu'ils étaient à Guttenvald, elle ne sortait peut être pas tant de l'ordinaire que ça... se mordant les lèvres, elle se tourna cependant vers Archélas


« Euh... Archélas? Y'a... enfin je sais que tu vas surement me dire qu'il y en a beaucoup à Guttenvald, mais y'a une femme qui... disons qu'elle me fiche un peu la trouille dehors... je ne sais pas comment l'expliquer, mais rien qu'à la regarder, j'en ai des frissons... elle... elle a un bandeau sur l'oeil et des cornes sur la tête... »
Elle se mit légèrement à rougir, allait-il se moquer d'elle d'avoir ainsi peur d'une inconnue?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Archélas Ages » 12 Jan 2011, 14:16

Les picotements d'un réveil paresseux envahirent bientôt Archélas. Trois fois qu'il était réveillé par la présence feutrée de Ceithli... il allait finir par s'y habituer à force ! Il prit une profonde inspiration et chercha à enfouir sa tête quelque part entre les draps, entrouvrant à peine les paupières. Jolie vue. Il ouvrit les yeux avec plus d'enthousiasme et suivit les cheminements de Ceithli à travers la pièce plongée dans l'obscurité. Décidément, elle ne pouvait pas rester en place plus de cinq minutes sans éprouver le besoin de s'agiter. Il l'accueillit à bras ouverts lorsqu'elle revint s'assoir à ses côtés. Il n'avait pas très envie de bouger sur le moment, et encore moins de penser à tout ce qui l'attendait. Aussi ne répondit-il pas aux interrogations de la jeune femme. Il verrait plus tard. Dans une minute. Une toute petite minute...

« Des...? »

Son regard affectueux devint rond et exorbité. C'était comme s'il venait de recevoir un seau d'eau glaciale à la figure, mais sans laisser le temps à Ceithli de réagir ou de lui poser la moindre question, il se leva d'un bond et se précipita vers la fenêtre, fouillant frénétiquement l'obscurité à la recherche de... de... Il se retourna et sauta par dessus le lit, attrapant au vol ses vêtements qu'il enfila aussi vite qu'il le pu.

« Les cornes Ceithli, elle est peut-être Winghox. Ou Orphe, je ne sais pas vu d'ici. En tous les cas elle a la tête de l'emploi... Habille-toi. Ou... change-toi. Ou reste ici. Je te fais confiance, fais comme tu veux. »

Il sauta dans ses bottes, faisant trois choses à la fois comme si sa vie en dépendait. Boucler sa ceinture, ramasser son tabard, et tituber dans ses chausses non lacées jusqu'à son épée. Ils n'avaient pas été prévenus, ce qui pouvait signifier plusieurs choses. Soit cette femme n'était pas celle qu'il cherchait, soit c'était elle et Manôlis n'était pas au courant de sa présence. Ou bien encore il était au courant mais n'avait pas encore eu le temps d'envoyer son messager... une aubaine ! Qu'il soit au courant et ait choisi de ne rien faire était peu probable... à moins qu'il attende qu'il soit trop tard. En deux temps trois mouvements, Archélas fut habillé, gantelets ajustés, fourreau à la ceinture. Tant pis pour la pèlerine, elle risquait de gêner ses mouvements de toute façon. Et sans attendre d'avantage, il ouvrit la porte à la volée et se rua dans l'escalier. Les clients attablés en bas le regardèrent passer d'un air mauvais. Très mauvais même. Mais Archélas s'en moquait. C'était sa dernière mission ici, ensuite, il n'y remettrait plus les pieds ! Il se précipita à l'extérieur et s'arrêta sous le nez de Zlata, sans savoir si c'était bien elle. Inutile de perdre son temps en palabre.

« Zlata Bolt ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Ceithli » 12 Jan 2011, 14:28

Je réponds juste pour signifier ma présence ;)


Ceithli n'avait absolument rien compris à ce qu'il venait de se passer, c'était comme si la scène s'était passée en accéléré devant ses yeux... Archélas se baladait partout dans la pièce en s'habillant en même temps, elle haussa un sourcil intéressé à cette vue d'ailleurs, se mordant la lèvre pour ne pas l'inciter à refaire la même chose en sens inverse... mais il semblait vraiment paniqué alors elle préféra ne pas insister. Visiblement, la seule chose qu'elle avait compris était le mot "winghox"... était-il possible que cette femme soit Zlata? Comprenant le caractère urgent de la situation, elle estima qu'elle n'avait pas le temps de s'habiller, d'autant qu'elle aurait du s'équiper pour le cas où la femme se montre particulièrement agressive, et elle n'en avait pas le temps. Elle se transforma donc, mais le temps qu'elle reprenne sa forme animale, Archélas était déjà parti.

Elle se dépêcha donc afin de le rattraper, les regards apeurés ou intrigués se tournaient vers elle, elle ne s'en occupait pas, ce qu'elle voulait, c'était rattraper rapidement le capitaine. Elle sauta pour s'appuyer sur la porte de la taverne et sortir, rattrapant Archélas alors qu'il demandait à la femme si elle était Zlata... ses craintes étaient donc fondées. Alors qu'elle levait son regard vers la femme aux cornes, elle eut un nouveau frisson... décidément, elle lui donnait vraiment la chair de poule! Un comble pour un guépard... préférant ne manifester aucune agressivité, elle préféra passer sa tête sous la main du capitaine pour que la femme comprenne qu'elle lui appartenait... ou du moins qu'elle était avec lui si elle savait reconnaitre un morphe...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Kjeld Ares » 12 Jan 2011, 21:46

Pour les raisons que vous connaissez, ne vous sentez pas obligés d'attendre Kjeld. Je me dépatouillerai pour m'immiscer entre deux messages.


Se tenir droit, regarder devant soi et... euh... faire la tête. Pour les deux premiers, le jeune homme y parvenait à peu près en faisant un effort, mais pour le dernier, il avait jeté un coup d'œil timide vers Zlata. Ça, c'était plutôt son rayon. Lui, il avait un peu de mal à prendre un air mauvais et du coup, il baissa le nez sans oser regarder autre chose que ses mains sur son pommeau. Il aurait bien voulu mettre ses oreilles en arrière pour faire plaisir à la jeune femme mais... Bon... Dormir dans les écuries, pourquoi pas. Depuis qu'ils avaient quitté Ephtéria, ils n'avaient pas une seule fois dormis dans un vrai lit, se contentant de camper au bord des chemins. Non pas que ça lui manquait, il y était habitué. Et puis il n'avait pas tellement envie d'aller dormir. Deux cernes sous ses yeux en témoignaient. Dormir était sans-doute la pire chose qui pouvait lui arriver, selon lui. Et puis bref, il hocha la tête en signe d'acquiescement, se rangeant comme à son habitude du côté de sa compagne de route. La contrarier aurait été mal avisé, et il avait eu sa dose de violence dans son enfance pour ne plus avoir à en souffrir jusqu'au restant de ses jours.

Il mit pied à terre devant l'auberge, évitant soigneusement le regard d'un client qui sortait. À l'évocation des Ohimes, il se tourna brusquement vers Zlata d'un air de gamin qui veut voir.

« Vous pensez qu'il y en a, par ici ? »

Mais Zlata n'eut guère le temps de lui répondre qu'une voix l'interpelait. Kjeld frissonna en reconnaissant l'uniforme des soldats du Roi. Encore un ? Ils étaient décidément maudis... et celui-ci les cherchait, en plus. Avait-il entendu parler de ce qu'ils avaient fait à leurs collègues ? Non, impossible. Les blasons et écussons avaient été arrachés des harnachements. Pourtant, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable... et sans doute que son teint blême parla pour lui. D'autant que celui-là se promenait avec un fauve qui n'avait pas l'air commode...

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Zlata Bolt » 13 Jan 2011, 00:05

ZLata faillit sourire à la question de Kjeld. Etonnant comme malgré l’agressivité ambiante des lieux et sa mélancolie naturelle il pouvait tout oublier lorsqu’on lui parlait des Ohimes. Cependant elle n’en eut pas le temps et d’une certaine façon cela valait mieux car cela aurait été du gâchis de sourire avec un soldat entre les naseaux de son cheval.

L’homme surgissait tout juste de l’auberge dont la porte se refermait lentement après avoir violement ébranlé le mur de vieilles pierres. Avant d’être totalement close elle s’ouvrit de nouveau avec brusquerie sur le poil fauve d’un grand félin. C’était une bête gracile comme en élevaient les Ohimes pour la chasse aux gazelles mais il était bien trop familier avec l’Homme pour un membre de son espèce. Quelques badauds s’arrêtèrent pour observer la scène et des têtes se glissèrent hors de l’auberge avec une curiosité malsaine. Tout cela s’entait le roussit…

La Winghox observa son interlocuteur d’un coup d’œil rapide. Grand, bien bâtit, soldat et de méchante humeur. Cela faisait beaucoup pour un seul homme. Ses cheveux ébouriffés indiquaient un réveil brusque et récent mais son regard acéré était tout ce qu’il y avait de plus vif. Il connaissait son nom et l’absence de réciproque était agaçante :

« Oui,
il voulait jouer direct, il allait être servit avec elle. Vous êtes ? »

La voix de la guerrière, toujours aussi rauque, était teintée de froideur. Mais son esprit galopait à vive allure pour tenter de se rappeler ce gaillard. Il ne devait pas être un ancien client car elle était suffisamment appliquée dans son travail pour éviter ce genre de soucis. Un brigand qu’elle aurait chassé ? Il était pourtant vêtue en soldat et n’avait pas l’air un impotent mais plutôt d’un guerrier aguerrit. Elle n’avait pourtant jamais eut de soucis avec la milice. Enfin jusqu’à l’arrivé de Kjeld. Mais les cadavres qu’ils avaient semés derrière eux avaient peu de risque d’être découvert.

Avatar de l’utilisateur
Zlata Bolt

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Archélas Ages » 13 Jan 2011, 00:25

Un mot. Une syllabe. Le cœur d'Archélas sembla exploser. C'était elle, et il n'avait pas eu besoin de Manôlis pour lui mettre la main dessus. Ne restait plus qu'à manœuvrer pour obtenir ce qu'il voulait, de gré... ou de force... Il jeta un coup d'œil calculateur en direction du jeune homme qui accompagnait sa mercenaire. Manifestement, celui-là ne serait pas un problème. Quoi que l'immense francisque qu'il portait attaché dans son dos ne devait pas être là pour décorer... Enfin d'après la couleur improbable qu'avait pris son visage, Archélas ne serait pas très étonné de le voir tomber raide mort par terre dans une seconde ou deux. Restait Zlata. Son unique œil couleur acier en racontait long sur ce qu'elle pensait et sa voix n'engageait pas à prendre le thé, mais pour cela, Archélas ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Il ne pouvait pas dire qu'il avait fait preuve d'une grande courtoisie non plus...

Les passants ne passaient plus. Ils regardaient, sans se soucier de révéler leurs visages, les yeux avides d'assister à une imminente boucherie. Le capitaine se ressaisit. Sous ses doigts prêts à dégainer sa rapière au moindre mouvement suspect, il sentit le pelage du guépard. Ceithli était à ses côtés, en condition pour se battre, elle aussi. Il évalua ses possibilités. Il n'en avait pas beaucoup pour tout dire. Avant toute chose, il devait rester déterminé, ferme, et concentré. Première option...

« Vous portez une boîte pour le Roi Livian d'Ephtéria. Au nom de sa Majesté, je vous demande de me la donner. »

Un peu gonflé, mais crédible. Après tout il était capitaine. Ensuite si elle n'était pas dupe, il faudrait envisager d'autres options... mais il n'avait pas encore eu le temps d'y penser vraiment. La convaincre autrement ? Marchander ? Menacer ? En dernier recours, s'y mesurer...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Ceithli » 13 Jan 2011, 10:50

Ceithli était tendue comme un arc. Ses longues pattes tremblaient légèrement et elle se rendait compte que ses pattes avant étaient légèrement fléchies, c'était probablement imperceptible au premier regard, mais un oeil entraîné pourrait voir là la position d'un guépard se tenant prêt à bondir au moindre signal. Le signal, c'était Archélas qui le lui donnerait. S'il était de mauvais conseil sur la façon dont elle devait chasser, il était probablement le plus à même de savoir quand et comment elle devait attaquer une Winghox. Elle savait de réputation qu'il ne fallait pas prendre ce genre de guerrière à la légère, si elle avait été choisie pour transporter cette boîte, c'est qu'elle était plus que qualifiée pour ce poste, le Roi n'était pas vraiment le genre à faire confiance à n'importe qui (quoi que... la confiance avait-elle quelque chose à voir là dedans?)

Elle secoua la tête et produisit un très léger grondement à l'attention du jeune homme qui lui semblait plus influençable, et qui sait, peut être était-ce lui à l'heure actuelle qui transportait la boite? Elle n'avait pas l'air de l'avoir sur elle, ou alors l'objet devait vraiment être petit.



~Quelque part près de l'entrée de la ville~

Un nuage de poussière fusait en direction de la forêt sombre, de longues pattes, un corps fin mais musclé, le guépard s'arrêta net lorsqu'il arriva à la lisière pour fixer au loin la ville de Guttenvald qui se dessinait. Levant le museau, comme s'il posait pour un tableau de maître, il se tenait droit et fier en humant l'air environnant... une odeur particulière attira son attention sur la gauche au niveau d'un petit cabanon abandonné. Il s'y dirigea donc. Il portait un étrange harnais sur le dos, qui se balançait légèrement à chacun de ses pas légers et furtifs.

Une fois à l'intérieur de la cabane, il posa son museau au sol... elle était venue ici, deux odeurs étaient mélangées, une odeur féline et une autre humaine... il se redressa donc et le guépard se métamorphosa. Les poils au-dessus de son crâne devinrent une tignasse blonde un peu ébouriffée tout en paraissant parfaitement coiffée comme une coupe volontairement du genre "fraîchement sorti de la douche". De grands yeux noirs, des traits fins, une peau claire et imberbe alors qu'il se relevait totalement nu avec juste un harnais qui cerclait son torse aux muscles fins mais bien dessinés. Jhérer Elbereth était taillé comme un athlète, certes il n'était pas très grand, mais les proportions rendaient tout de même son corps agréable à regarder pour la gente féminine, et s'il n'avait pas été morphe, il est probable qu'il aurait nettement plus de succès envers les femmes... non pas qu'il n'en avait pas, surtout que le bouche à oreille fonctionnait bien à Banba et il n'y avait désormais que peu de femmes entre 20 et 30 ans du village qui ne l'avaient pas accueilli dans son lit, même les femmes mariées. Il retira le harnais que sa mère avait confectionné pour lui et ouvrit le sac qui ne contenait que des provisions et des vêtements. Rien à voir avec le genre de vêtements que Ceithli portait, il avait prévu en fonction du lieu où il se rendait, à savoir un pantalon de toile solide renforcé aux genoux, une chemise à manches longues noires avec un plastron de cuir qui partait d'une épaule pour protéger l'ensemble du torse pour s'accrocher sur le côté sous son bras gauche. Il sortit deux bottes assez hautes qui montaient jusqu'aux genoux et enfila des gantelets qui montaient jusqu'aux coudes.

L'ensemble était dans des tons marrons-noirs, il tira deux dagues du sac qu'il accrocha dans son dos, dans des petits compartiments adaptés sur son plastron avant de fermer le sac pour le mettre sur son dos. Puis il se recouvrit enfin d'une grande cape avec capuche pour se dissimuler au mieux, l'avantage était qu'avec son équipement, il paraissait un peu plus large et donc, peut être suffisamment impressionnant pour qu'on le laisse tranquille.

Respirant un grand coups, il sortit de la cabane et se dirigea vers Guttenvald à la recherche de sa soeur, en espérant qu'elle était toujours en vie... sachant pertinemment qu'il allait se faire trucider par sa mère pour avoir désobéi et être venu dans la ville sombre pour surveiller ou protéger sa soeur selon ce qu'elle faisait... il ne l'avait pas croisé en chemin, il était donc persuadé qu'elle était encore là, quelque part... elle n'était pas repartie directement après comme il l'avait supposé... quelque chose s'était passé...


Je me suis dit que comme Zlata est censée être une combattante hors pair, un guépard de plus pourrait être utile pour la castagne ^^ Si ça pose problème, j'édite et Jhérer ne viendra pas :)

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Zlata Bolt » 13 Jan 2011, 23:00

Zlata se permit un haussement de sourcil désabusé. Etait-il sérieux ce type ? Un soldat du Roy en mission, surtout lorsque celle-ci était d’importance –et c’était très clairement le cas au vu de la tentions empesant l’atmosphère-, se présentait toujours par son nom et son grade. Il avait à deux reprises oublié ce détail de l’étiquette et semblait trop nerveux pour quelqu’un qui n’a rien à se reprocher. Par contre sa connaissance de la boite était troublante. Et si cette histoire bancale et ficelée à la hâte était vraie ? Après tout le pourceau servant de chef à ce pays était connu pour ses frasques échevelées et ses actes stupides. Et puis il aurait été aberrent de nier l’existence de son paquet puisqu’elle avait voulue faire la maligne en balançant son identité.

Bon, ce n’était pas un polichinelle de la garde qui allait lui taper dans les cornes quand même. Elle avait d’autre chose à faire que de pinailler à défère le pourquoi du comment. Et une furieuse envie de fumer avec ça !

« Il me faut une lettre présentant le sceaux du Roy Livian d’Ephtéria –toujours donné nom et titre complet des souverains, sinon le soldat de base s’énerve- accompagnant votre ordre de mission. Et un nom », ajouta t’elle après une courte pause.

La Winghox doutait que son interlocuteur trouverait dans la minute une missive de ce genre, mais elle enfonça tout de même le coup en parlant de son propre contrat :

« De plus la somme prévus pour l’accomplissement de ma livraison doit m’être donné. »

Avatar de l’utilisateur
Zlata Bolt

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Archélas Ages » 15 Jan 2011, 01:41

Disons que deux guépard + Archélas contre Zlata c'est un peu lâche. Je rajoute donc un peu de piment, qu'on s'amuse. N'hésitez pas à jouer les PNJ, ils sont là pour se faire taper dessus (et rendre les coups, sinon c'est moins drôle).


Plusieurs choses parvinrent confusément à l'esprit d'Archélas à cet instant. D'abord son extrême maladresse. Pour récupérer la boîte, se montrer agressif n'était en rien une bonne approche. Cela ne l'aiderai certainement pas. En fait, c'était à la fois maladroit et stupide. Malheureusement pour lui, il était trop tard, et ses mots avaient dépassés sa pensée. Il tenta de se reprendre en se redressant légèrement et en respirant profondément. Autour d'eux, les regards se faisaient insistants, et les sourires, narquois. Ça leur plaisait bien, qu'un soldat du Roi se fasse envoyer sur les roses. Archélas perçu un semblant d'agitation parcourir la foule sans en comprendre la raison... jusqu'à ce qu'un murmure un peu plus téméraire ne s'élève d'entre les badauds. Le capitaine n'en saisit pas tous les mots, mais entendit l'essentiel.

« C'est la boîte... l'annonce au tableau... contient un trésor inestimable... »

Et subitement, ça sentait le roussi. Ceithli à ses côtés gronda sourdement. Sans fureur, mais avec suffisamment de conviction pour dissuader qui que ce soit d'approcher. Et même si ce n'était pas son intention – ce que ne pouvait deviner Archélas qui ne la regardait pas – il la remercia mentalement de cette diversion. D'ici qu'une gigantesque esclandre éclate, il devinait qu'il ne lui restait que quelques minutes.

« Archélas Ages, capitaine d'Infanterie. »

Capitaine de rien du tout. Les trois quart de sa maigre unité étaient morts, le reste lui avait tourné le dos. Il n'était plus qu'un pauvre type dont le grade ne voulait plus rien dire. Un homme qui avait passé tant de temps à agir seul qu'il demeurait incapable de prendre les bonne décisions ou d'agir convenablement. Il n'était rien. Rien qu'un capitaine déchu qui jouait au héros. Option suivante, être honnête. Mais révéler devant tant de monde ce qu'il pensait du Roi relevait du suicide. On ne bafouait pas l'honneur de Livian d'Ephtéria ouvertement. Pas même à Guttenvald. Faire part ouvertement de son désaveu vis à vis de son souverain était ouvrir la porte à toutes les poursuites. Sur lui, mais aussi et surtout sur Ceithli qui l'accompagnait, et il ne voulait plus risquer sa vie. Lui demander de partir ? Il pouvait... mais au fond de lui, il savait qu'elle n'obéirait pas. Malgré tout, il garderait cette idée. Pour la fin. Si véritablement rien d'autre ne fonctionnait. Son silence s'éternisait et la foule s'impatientait. Par Alrik, tout ces gens n'avaient-ils rien d'autre à faire ? Non. Définitivement non. Surtout après la rumeur au sujet de la boîte. Et qui savait, peut-être que si la situation dégénérait, il pourrait en tirer profit ? Seconde option.

« Combien ?
_ Eh ma jolie, je t'en propose deux fois plus ! »


C'était à prévoir. Marchander ne mènerait à rien et la situation s'envenimait. Et encore... ce n'était rien comparé à ce qui arrivait. Car pas moins de cinq hommes armés apparurent derrière Zlata. Parmi eux, Archélas reconnu les deux gardes qui s'étaient rincés l'œil sur Ceithli dans le salon de Manôlis.

« Voilà nos messagers... » murmura Archélas à l'attention du guépard.

Sa mâchoire se serra autant que ses poings, et cette fois, il tira son épée, imité par les cinq hommes de Manôlis. Une partie de la foule se dispersa tandis qu'une autre faisait tomber manteaux et capes pour sortir leurs armes à leur tour.

« Donnez-nous la boîte ! » rugit un homme aux allures de boucher sanguinaire.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Ceithli » 15 Jan 2011, 02:10

*Ceux là, ils sont à moi!* pensa Ceithli en reconnaissant les gardes qui avaient osé lui lancer des regards pervers et dépravés lors de son passage au manoir. Contournant Zlata qui n'était désormais plus son ennemie le temps de se débarrasser des gêneurs, elle s'éloigna également d'Archélas pour ne pas se prendre un coups d'épée par accident, sachant très bien que dans son cas, il valait mieux qu'elle s'attaque à des cibles isolées plutôt que groupées.

Le premier qui avait osé parlé à Zlata pour proposer le double du prix écarquilla les yeux en la voyant bondir, toutes griffes dehors, afin de lui lacérer la gorge, elle se retrouva sur lui, les pattes avant sur son torse alors que les deux pattes arrière étaient serrées en un seul point sur son intimité tout en déployant ses griffes afin de les enfoncer profondément au travers de ses vêtements, plongeant son regard noir rempli de haine dans le sien, elle se lécha les babines, tentant d'imiter le geste qu'il avait eu alors qu'il la regardait nue

* Ça fait drôle hein?* pensa t'elle à son attention alors qu'elle fit un bond sur le côté alors qu'un des hommes armés abattait son épée sur le garde, après avoir loupé son coups en cherchant à viser Ceithli. Elle souriait intérieurement, observant le pervers désormais entaillé dans tout le sens de la longueur, sans avoir pu comprendre ce qu'il lui était arrivé. Elle chercha du regard le deuxième garde, mais ne le trouva pas dans cette cohue pour le moment... elle se disait qu'elle pouvait bien le laisser à Archélas.

Un homme hurla de nouveau à l'attention de Zlata afin qu'elle lui remette la boite, la féline lui bondit alors dessus

* Au lieu de crier, bats toi crétin! * pensa t'elle alors que ses crocs s'enfonçaient dans sa nuque et rompaient ses terminaisons nerveuses dans un flot de sang. Un éclat de lumière, elle bondit rapidement alors qu'un homme perdait l'équilibre et qu'elle lui donnait un violent coups de patte en plein visage, lui arrachant la moitié d'un oeil... elle commençait à se faire encercler, ils étaient tous armés, cela devenait dangereux pour elle, elle ne pouvait pas avoir un oeil partout.

Elle décida donc de se mettre un peu en retrait et bondit par dessus l'un des hommes armés, elle sentit alors son flanc se tailler sous le coups de l'épée qu'il avait levé au-dessus de sa tête, mais rien de bien grave, la chair avait à peine été entamée, lorsqu'elle atterrit souplement derrière lui, elle se retourna souplement pour lui trancher violemment à coups de griffe le talon d'achille, lui arrachant un hurlement de douleur alors qu'il s'effondrait au sol, ne pouvant plus marcher.

Elle recula alors que son plan fonctionnait, les autres essayaient d'aller vers Zlata et Archélas, ils n'étaient plus que deux à s'en prendre à elle... éliminer l'ennemi petit à petit, c'était ainsi qu'elle pouvait procéder, elle n'était pas faite pour les combats de groupes.
Malheureusement, les deux semblaient avoir décidé de travailler ensembles, l'un d'eux avait une épée, l'autre une dague... ce fut l'épéiste qui fonça le premier, tel un ours enragé, comme à son habitude, elle esquiva sur le côté, cherchant à fuir le deuxième en même temps... malheureusement il avait anticipé son geste et lancé une bouteille de vin vide qu'elle reçut en plein sur le museau... il y eut un feulement de douleur alors que les éclats l'avaient blessée, c'est alors que sa rage féline prit le dessus sur sa raison, l'empêchant de réfléchir et la transformant en une machine à tuer. Elle bondit sur le bras de l'épéiste, le mordant de toutes ses forces alors que ses pattes lui labouraient le ventre et le faisaient basculer sur le sol où elle lâcha son bras pour mordre la jugulaire en un flot de sang, puis alors que celui qui lui avait lancé la bouteille s'apprêtait à la frapper de nouveau avec une autre, elle lâcha sa proie pour lui bondir dessus, ses pattes s'appuyèrent sur le récipient en verre et lorsqu'elle s'écrasa de tout son poids sur son adversaire, il éclata sous ses coussinets et sur le visage du brigand qui y perdit un oeil et une grand partie de la joue avant qu'elle ne l'achève d'un coups de crocs...

La douleur reprenait petit à petit le dessus sur sa rage de tuer, elle essaya d'enlever les éclats de verre de ses coussinets dans un premier temps, elle ne pouvait pas courir comme ça... heureusement, il n'y en avait pas beaucoup, et elle n'en avait que sous une patte... elle se mit à se lécher un peu le museau, mais ces éclats là seraient plus durs à enlever... tant pis... elle devait essayer de retrouver Archélas maintenant...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Zlata Bolt » 16 Jan 2011, 23:48

Zlata était borgne, mais pas sourde. Et encore moins stupide. Après le comportement hésitant d’Archélas, se furent les murmures dans la foule qui l’aiguillonnèrent à se montrer plus que méfiante. Comment la population pouvait être au courant pour la boite ? Et qu’elle était cette histoire de trésor ? Mais surtout pourquoi n’était elle pas au courant de ces rumeurs ! Elle aurait du prêter plus attention aux bruit de tavernes, à Aspasie notamment, et fréquenter plus de voyageurs au lieu de parcourir les routes en tachant à la fois de fuir une gamine agaçante et un pseudo-guerrier totalement inconscient et malchanceux. Même Kjeld l’avait gêné dans sa mission. Mais il lui offrait à la fois un prétexte pour se rendre dans le désert et de la compagnie pour la route. Et puis quand il le voulait bien il savait se battre. D’ailleurs s’était peut être le moment là. La foule se faisait plus oppressante, Hevonen plaqua ses oreilles en arrière et le capitaine face à elle tira l’épée après une tentative avorté pour discuter argent. Et à cela s’ajouta cinq clampins armés en plus d’une partie des habitants rendues ivres par l’appât du gain. De toute façon elle n’aurait pas cédé la boîte même contre une somme importante ; question de réputation.

La Winghox rassembla ses rênes et serra les genoux, sa monture de combat réagit aussitôt : elle dressa haut la tête et recula à petit pas nerveux, prêtent à bondir. Mais ce fut le grand chat qui réagit en premier. Il contourna Zlata et se jeta sans hésiter sur les gardes. Ce fut l’élément déclencheur. Un rustaud se jeta sur le flanc de la cavalière armé d’une hache grossière en hurlant comme un porc qu’on égorge. La borgne fit pivoter le cheval et le talonna rudement. Il se rua sur son adversaire en roulant des yeux effrayés, la bête percuta le mastodonte de son poitrail puissant. L’homme tomba brutalement en arrière lorsque ses genoux furent brisés par les sabots de l’étalon.

Voyant d’autres hommes armés se rapprocher d’elle, Zlata raccourcit encore ses reines et obligea le bai brun à volter sur lui-même. Les mouvements brusques de l’animal firent brièvement reculer ses opposants et la blonde profita de ce temps pour charger son arbalète. Elle visa en une fraction de seconde et décocha un train qui transperçât d’une tempe à l’autre un gaillard qui s’apprêté à saisir la bride du cheval. L’animal continua à tourner sur lui-même mi galopant, mi bondissant. Un soldat s’accrocha au genou de la guerrière, elle lui lacéra durement le visage avec sa dague, l’aveuglant à jamais. Il lâcha prise et tomba au milieu de la cohue général. Des habitant commençait à se battre entre eux pour affronter Zlata. De son arbalète elle défit un nouvelle adversaire en lui percant l’épaule. Mais l’arme de longue portée était difficile à manier en combat rapproché.

Soudain une douleur aigue lui transperçât la jambe. Une femme massive lui avait planté un couteau à courte lame dans la cuisse en rugissant. Zlata lui fit voler la tête en arrière d’un coup de poing rageur avant que sa monture ne parte soudain en saut de mouton. Le couteau avait entaillé la jambe de la Winghox mais avait surtout transpercé la selle et entamé le flanc du cheval. Fou de douleur il bondit vers le centre de l’affrontement et Zlata dut sauter de selle. Elle atterrie sur un nouveau combattant, dague pointé en avant. Elle lui transperçât le poitrine en grondant et le repoussa de sa botte. Se fut son premier adversaire blessait à mort mais nul doute que d’autre lui succéderait.

Zlata était cerné de toute part. Et en plus elle boitait. Elle donnait de l’arbalète lorsqu’une trouait se présentait mais devait surtout combattre à la dague. Elle joua aussi des poing et des pied, brisant un nez et quelque côtes. A un moment elle aperçut le guépard bondissant par-dessus la foule. Mais un type fluet eut l’audace de s’approcher trop près et attira son attention, elle l’envoya au tapis d’un coup de cornes rageur en hurlant une insulte Winghox digne d’une malédiction. Cette marque de franche brutalité de la part d’une femme en calma quelqu’un qui préférèrent déguerpir. La mercenaire en profita pour égorger un nouveau combattant avant que l’assaut ne reprenne. La femme de toute a l’heure revint à la charge avec deux dents en moins et fut accueillit par un coup de coude en pleine poitrine cette fois, suivit par une dague dans le bas ventre. Elle mourrait dans l’heure à coup sur.

Un choc violent ébranla Zlata depuis son crâne et elle entendit un léger craquement dans sa tête. Un guerrier plus chanceux que les autres avait tenté de l’assommer avec un gourdin mais ses cornes avait encaissé le plus gros du choc. Des étoiles dansèrent devant les yeux de la Winghox mais elle parvint à se redresser et à placer son arbalète sur la tête de l’assaillant. Elle tira un carreau à bout portant dans son crâne. Le trait à pointe métallique ressortie entièrement en entraînant derrière lui un amas écœurant. L’homme fit encore trois pas avant de s’effondrer. Zlata marcha sur lui pour se frayer un chemin dans la foule à la recherche de Kjeld et de son cheval –qui heureusement ne portait pas la boîte dans ses fontes !- afin de déguerpir rapidement. Mais si les assaillant n’était plus qu’une poignée, il continuait à la harceler comme des taons attaquant un cerf.

Avatar de l’utilisateur
Zlata Bolt

Crédit: Fermé

Re: Y'a une chouette ambiance

Messagepar Kjeld Ares » 18 Jan 2011, 16:58

Et pendant que tout ce petit monde s'excitait, Kjeld recula de quelques pas. Il était partagé entre aider Zlata et s'enfuir vite et loin. Concrètement, se redresser et prendre un air bougon ne l'aurai pas aidé d'avantage à se faire une place dans ce qu'il sentait se dessiner devant lui. Il le savait, dans quelques minutes à peine, l'échange verbal ne serait plus qu'une gigantesque rixe entre barbares. En fait, il eut tort... ça eut lieu immédiatement et avant même qu'il ait pu transmettre à Zlata ses horribles angoisses.

Le mouvement de la foule lui fit perdre l'équilibre et il se retrouva au sol comme une tortue, l'air hébété de celui qui n'a rien compris de ce qui lui arrivait. Et puis tout alla très vite. Kjeld ignora superbement les combats, se contentant de porter ses mains et ses genoux au devant de son visage afin d'éviter les coups. Car une demi-douzaine d'hommes peu aimables lui tombèrent dessus tout à coup. Paniqué à l'idée de ce qui l'attendait et incapable de se battre, le jeune homme se défendait comme il pouvait. Encaisser les coups, ça il savait faire. Alors il se concentrait à la tâche en priant de ne pas en recevoir beaucoup. Apparemment ses adversaires eurent tôt fait de comprendre à qui ils avaient à faire et se contentèrent de le malmener pour le dépouiller du peu de biens qu'il possédait. Son outre qu'il avait rempli de lait, sa francisque qu'il tenait d'il ne savait trop où, l'un d'eux lui ôta même ses bottes en jubilant sur leur bonne facture. Mais lorsque l'on voulu lui dérober son sac, il se débattit tout à coup. Non, pas les derniers souvenirs qu'il avait de ses parents. Pas les seuls témoins qu'il avait de sa vie passée.

« C'est qu'il se rebelle le bambin... » se mit à rire l'un des hommes qui le rudoyait.

Quelques coups de pieds plus tard, tordu sous le coup de la douleur dans ses côtes et ses flancs, Kjeld se résigna à lâcher aussi le sac. Il ne vit bientôt plus rien d'autre que ses larmes tandis que bourdonnaient à ses oreilles les bruits de pas, le martèlement des armes et quelques éclats de voix. Dans sa bouche, le goût du sang après que l'un de ses assaillant n'ait pu retenir son pied de lui réarranger le portrait. Seul de nouveau, il se recroquevilla sur lui-même en attendant bêtement que ça passe...

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Suivante

Retourner vers Guttenvald, la Sombre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron