Traversée des plaines

Les plaines recouvrent la grande majorité du territoire Nideylien. Fertiles et verdoyantes ou au contraire arides et hostiles, elles s'étendent sans trouver d'autre barrage que les montagnes ou le désert. Par ici, si vous aimez crapahuter dans l'herbe !

Traversée des plaines

Messagepar Adamance » 11 Sep 2015, 08:32

Précédemment : Il est maintenant temps de vraiment partir

http://nideyleforum.free.fr/kits/avatars/adamance.pngAlors comme ça, il avait déjà fait un long voyage ! Adamance regardait le parcours dicté par le Picaris sur la carte. Il n'était sûrement pas novice dans ce domaine. Curieuse, elle lui demanda : "C'était comment ? T'as eu des problèmes ?"

Alors qu'il lui répondait, ils dépassèrent enfin les dernières maisons qui composaient le Ghetto, et Adamance s'arrêta. Devant eux s'étalaient une immense plaine à l'herbe grasse, que le vent faisait ployer. Il n'y avait que ça à perte de vue : de l'herbe, et quelques fois un arbres et des petits bosquets. Cela semblait tellement grand ! Pendant un instant, Adamance, restée silencieuse, se demanda si elle serait capable d’effectuer ce grand voyage. Elle contempla un moment la pleine puis souris et donna un coup sec dans les rennes de son Lissam, qui parti à toute vitesse. Ce tableau d'une jeune fille chevauchant un reptile, les cheveux au vent, riant aux éclats, dans une plaine pouvait paraître un peu cliché et ridicule à première vue, mais Adamance savourait véritablement ce moment. Liberté totale. Elle tourna quelques minutes dans la plaine, faisant de grandes boucles, criant et riant puis finalement retourna vers Ch'ip, qui la regardait avec de grands yeux.

Essoufflée d'avoir trop crié et souriante, et lui dit : "Bon, eh bien je pense qu'on peut y aller." Elle caressa la tête du Lissam, tout content lui-aussi de cette folle chevauché et ils repartirent, à une vitesse raisonnable pour permettre au Picaris de suivre. Un vent frais les accompagnait, alors qu'ils s'éloignaient de la Basse-Ville et partaient en direction de Banba. Adamance espérait vraiment qu'elle y trouverait un chimiste qui accepterait de lui donner quelques astuces, voire quelques cours.

"Dis-moi, Ch'ip", commença-t-elle, "tu sais comment tu vas l'appeler ton Phorus ?" Il fallait qu'elle trouve un nom à son Lissam, et malheureusement elle n'avait pas beaucoup d'idées. "De toutes façons, on a tout le voyage pour réfléchir."

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé

Re: Traversée des plaines

Messagepar Ch'ipipipiq Algodón » 11 Sep 2015, 21:24

Je parlais en regardant mes pieds, sans faire attention au chemin. Puis je m'arrêtais de parler en plein milieu d'une phrase. Devant moi, l'immensité des plaines.
J'avais déjà traversé un peu les plaines pour aller de la forêt pourpre à la basse-ville, mais à chaque fois cela me surprenait. De ma vie je n'avais vu de lieu si épuré, vide et simple. C'était le ciel qui touchait la terre sans obstacle quelconque. Quoi de plus impressionnant pour un habitué de la forêt profonde ?

Visiblement, Adamance partageait mon admiration. Même un peu trop. Elle explosa littéralement et se mit à chevaucher la plaine de long en large. J'eus presque peur qu'elle disparaisse au loin et que je la perde. Cette pensée instinctive flotta dans ma tête un moment, en quoi cela m'importait en réalité ? J'allais presque l'appeler pour qu'elle revienne vers moi quand, comme si elle avait lu mes pensées, elle se repositionna à mes cotés et ralentit le pas à mon rythme encore essoufflée.

La question d'Adamance me plongea un instant dans mes pensées. Pensées qui furent stoppées net quand je sentis un coup sec tiré mon dos en arrière. La lanière de mon sac se brisa d'un coup sec faisant tomber mon sac et éparpillant son contenu. Mon phorus se jeta alors dessus et se mit à manger les graines de cocoa. Le malin avait repéré où je les avait mise et avait pris mon sac pour se goinfrer.
Je me précipitais dessus pour éviter qu'il ne mange tout et m’empressai de tout remettre dans mon sac et le refermer. Je levais la tête vers mon phorus qui me regardait de son petit œil droit d'un air interrogatif. Je lui faisait un petite tape sur le bec et celui ci se recula brusquement d'un air farouchement offensé. Je m'en voulais presque de mon excès de violence quand une évidence me sauta subitement aux yeux.
"Cocoa. Je vais l'appeler Cocoa puisqu'il aime tant ces graines !" Dis-je en me relevant d'un air satisfait. Je réparais brièvement ma lanière en y faisant un solide nœud et me tournais vers mon phorus.
"Cocoa, petit goinfre..." Dis je en lui caressant le sommet du crane comme pour lui demander pardon.

Avatar de l’utilisateur
Ch'ipipipiq Algodón
Abonné absent

Âge: 73
Crédit: 392.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Potier
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: création personnelle page fb

Re: Traversée des plaines

Messagepar Adamance » 12 Sep 2015, 22:15

http://nideyleforum.free.fr/kits/avatars/adamance.pngAdamance rit. C'était plutôt amusant comme nom, surtout qu'il avait une explication bien rationnelle ! "Dès que tu pourras le monter, on pourra aller un peu plus vite", dit-elle. Les deux animaux avaient sûrement passé beaucoup de temps à l'intérieur de cette cage, et ils devaient avoir la folle envie de courir ! D'ailleurs, elle l'avait bien senti lorsqu'elle avait fait sa course frénétique quelques minutes plus tôt.

Ils se remirent donc en route, au pas, et Adamance passa sa journée à chercher un nom à sa monture. Elle en parla beaucoup d'ailleurs, entre deux anecdotes excitante. Elle parlait aussi de ses projets, de son excitation... Bref, elle parla beaucoup. Leur première journée de voyage se passa donc sans encombres, mais sans grands évènements non plus. Qu'importe ! Adamance était heureuse de parcourir les plaines sur le dos de son reptile. Elle pensait à tout ce qu'ils allaient voir, tout ce qu'elle allait apprendre, et cela suffisait à la réjouir. D'ailleurs, les plaines étaient un paysage plus qu'agréable, bien que monotone, et ça changeait beaucoup de la Basse-Ville.

Vers la fin de la journée, alors que la lumière commençait à prendre une teinte rosâtre, ils virent soudainement passer devant eux un Anticus, rapide et agile. Le Lissam fut le premier à le voir et il détala à sa suite, faisant tomber sa cavalière au sol. Adamance se retrouva à terre, surprise. Elle se redressa vivement et tenta de rappeler son Lissam, mais comment s'y prendre au juste ? "Eh ! Reviens là, toi ! Eh !" Elle siffla plusieurs fois et se mit à lui courir après en l'appelant : "Reviens là, petit Lissam ! Aller !" Finalement, après une course folle, l'Anticus fini par redoubler de vitesse et disparaître au loin, et le Lissam fut rattrapé par la mechanima, qui n'en pouvait plus. "Méchant Lissam...", lui dit-elle sur un ton de reproche avant d'ajouter pour Ch'ip : "il faut vraiment que je lui trouve un nom"

Enfin, cet épisode l'avait achevée, et ils avaient déjà parcouru des bons kilomètres. Ne voyant pas de petit village à l’horizon, Adamance proposa de camper ici : "Et si nous nous installions là ? On va pouvoir manger un peu et dormir. Pour toi, ce ne sera pas un problème, et moi je m'adapterais." Puis elle désigna un arbre qui se trouvait à quelques mètres. "On a qu'à se mettre là, comme ça on pourra attacher les montures."

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé

Re: Traversée des plaines

Messagepar Ch'ipipipiq Algodón » 14 Sep 2015, 17:43

Adamance a parlé toute la journée. Je ne sais pas qu'est ce qui était le plus fatiguant entre la longue marche et elle. Je songeais même à trouver un peu de suie quelque part pour me la mettre dans les oreilles et ne plus rien entendre.
Le soleil avait bien entamé son déclin quand une scène très amusante se déroula devant moi. Un lissam qui fonçait à tout allure suivit d'Adamance qui gesticulait et hurlait pour le rattraper. Elle avait l'air vraiment lente et engourdis à coté de ce majestueux animal.
Heureusement la marche avait du le fatiguer puisqu'il fini par abandonner, revenant docilement vers Adamance. Elle même semblait épuisée. Mais j'étais tout de même impressionné par ses capacités de vitesse, bien dompté il fera un magnifique coureur.
"Pourquoi ne pas l'appeler tout simplement lissam ?" Si c'était si important de lui trouver un nom autant prendre le premier sous la main.

Personnellement, je me sentais très fatigué physiquement, mais Cocoa avait l'air en pleine forme. Toujours aux aguets et vif. Cela ne m'étonnais pas, ce genre d'oiseau devait être habitué aux longues distances. J'espérais ne pas avoir à le surveiller durant la nuit.
Je l'attachais à l'arbre et lui donnais quelques graines qu'il dévora goulument sans même prendre le temps de les regarder. Je lui caressait gentiment la tête et répétait son nom pour qu'il l'enregistre en attendant qu'il ai finit. Puis je laissais Cocoa pour trouver un lieu suffisamment humide pour mes racines.
"Tu comptes le nourrir toi même ?" Demandais-je à Adamance. Après tout elle aurait pu le laisser chasser l'Anticus. Tout en disant cela, je laissais doucement mes racines s'enfoncer dans le sol. Plein de minéraux, rien de meilleur.

Avatar de l’utilisateur
Ch'ipipipiq Algodón
Abonné absent

Âge: 73
Crédit: 392.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Potier
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: création personnelle page fb

Re: Traversée des plaines

Messagepar Adamance » 15 Sep 2015, 09:34

http://nideyleforum.free.fr/kits/avatars/adamance.pngAdamance fit la moue. "Lissam ? Oh non, c'est pas original ça... Je vais bien lui trouver un truc." Elle avait deux trois bouquins avec elle et bien que se soit des livres de chimie, elle pourrait peut-être trouver un truc sympa ! Il fallait vraiment que ça soit un nom qui lui plaise, et qui aille bien à l'animal, sinon ce n'était pas la peine.

Elle alla alors vers l'arbre où Ch'ip avait accroché son Phorus quand celui-ci lui demanda comment elle comptait le nourrir. C'est vrai que pour l'instant, elle n'avait rien qui pourrait lui convenir. Elle regarda alors l'animal dans les yeux et tout en lui caressant gentiment la tête, lui dit, avec plusieurs mimiques : "Pour manger - MANGER -, tu peux aller chasser - chasser, tu vois ? - des petits animaux ! Mais reviens quand t'auras trouvé de quoi te nourrir." L'animal pencha la tête sur le côté et Adamance comprit qu'il pensait "Manger ?". "Oui, manger", insista-t-elle en montrant Cocoa qui picorait encore des restes de graines par terre, "va chasser !" Il avait l'air plutôt obéissant et ne donnait pas l'impression de vouloir s'enfuir, aussi la jeune mechanima pensa-t-elle qu'elle pouvait le laisser gambader comme il le voulait. Le Lissam eut l'air de comprendre et quand elle le lâcha, il commença à fureter de-ci de-là. "Une bonne chose de faite, se dit-elle.

Elle s'assit alors près du grand arbre qui s'était planté un peu plus loin et s'adossa contre ses jambes. "Ça te dérange si je me mets comme ça ?" Elle ouvrit alors son petit sac et en sorti un paquet de petits gâteaux et un vieux livre sur lequel on pouvait lire "Nécessaire du Chimiste, vol. I" qu'elle commença à feuilleter, tout en mangeant.

Un peu plus loin, le Lissam semblait s'être lancé dans une folle course-poursuite avec un petit animal, à travers les hautes herbes. Le ciel était rose, le soleil chutait lentement, et un léger vent glissait sur la plaine. Il ne faisait pas trop froid, et Adamance sentait qu'elle allait bien dormir cette nuit. Après un moment de silence qu'elle avait passé à feuilleter son livre, elle sourit et leva la tête vers Ch'ip : "Qu'est-ce que tu penses de Fluor ? C'est sympa comme nom, non ? Ou Neptunium ! Enfin j'aime pas trop le son -nium- pour un animal... Neptun, ça pourrait bien lui aller, non ?" Elle continua à faire toute une liste de noms qu'elle aimait bien : Alkylat, Cryptand, Newton, Einstein... avant de conclure : "Voilà, c'est une petite sélection. T'en penses quoi ?"
Oui je suis vraiment allée chercher des mots du domaine de la chimie XD


Après délibération, Adamance se contrôla pour ne plus parler pendant un long moment et enfin, quand elle n'en put plus, elle demanda au Picaris : "Dis Ch'ip, t'as une famille là-bas, dans la forêt pourpre ?"

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé

Re: Traversée des plaines

Messagepar Ch'ipipipiq Algodón » 15 Sep 2015, 16:20

Je regardait tranquillement le lissam chasser, c'était très intéressant de voir toutes ses stratégies, la plupart basées sur la discrétion. Mais Adamance vint se mettre à mes pieds, coupant court à mes observations. Rien de très embêtant mais je n'avais plus envie de me concentrer la dessus à présent, je dégustait simplement le repos.

Je me délectait d'une quantité de minéraux dans le silence complet de la plaine, parfois perturbé par quelques bourrasques de vent quand Adamance revint à la charge.
Un nom ? Mais comment pouvais-je choisir pour elle ?
"Euh... Neptun c'est joli." Dis-je aux hasard pour abréger la discussion. En réalité je trouvais tout ces noms très bizarre, pourquoi se casser la tête bêtement pour ça ? Enfin, si ça lui faisait plaisir...

Enfin le silence revenait... Mais pour peu de temps.
"Tu sais, les picaris n'ont pas de famille à proprement parlé." C'était presque si je ne comptais pas m'arrêter à cette simple réponse. Mais voyant le visage étonné d'Adamance, il semblait clair que je devais lui donner quelques petites explications. "Toute la forêt est une famille, on a forcément un lien parentale quelques part. Et puis on ne fait pas comme vous. Quand un jeune picaris nait, il se débrouille seul, il n'a pas deux plantes "parents" attitrés. Il vient d'une graine tombé aux hasard, comment savoir de qui vient cette graine ? Tu comprends ?" En m'écoutant, elle fronçait les sourcils comme s'il lui fallait une grande concentration pour comprendre mes paroles. Je comprenais alors une chose. Je n'avais rencontré personne qui vivait de la même manière que nous depuis mon départ, cela rendait la chose très étrange pour les autres nideyliens assurément.

Avatar de l’utilisateur
Ch'ipipipiq Algodón
Abonné absent

Âge: 73
Crédit: 392.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Potier
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: création personnelle page fb

Re: Traversée des plaines

Messagepar Adamance » 16 Sep 2015, 11:49

http://nideyleforum.free.fr/kits/avatars/adamance.pngC'est vrai que Neptun, c'était plutôt agréable à prononcer et à entendre comme nom. Mais d'un côté, Adamance trouvait que ça sonnait un peu marin, sans savoir pourquoi... Donc pas vraiment dans le contexte, puisque le Lissam n'avait pas vraiment une tête d'habitant des mers. Elle haussa les épaules. "On va attendre encore un peu", conclu-t-elle en posant son livre dans l'herbe.

L'explication de Ch'ip quant à sa famille fut tout d’abord assez difficile à comprendre. Elle qui avait vécu dans une famille nombreuses et dont chaque personne portait dans son cœur les valeurs d'une famille soudée, elle ne saisissait pas la possibilité d'une absence totale de cercle familial. En même temps, elle voyait Ch'ip comme une personne, et non comme un arbre, ce qui, bien sûr, changeait un peu les choses. Finalement, quand elle le compara dans son esprit à une plante dans une forêt, elle comprit mieux. Mais elle trouvait tout de même ça un peu triste. "Alors si vous restez dans la forêt, vous êtes tout seuls toute votre vie ? Je veux dire, vous avez des amis parmi les autres Picaris quand même, mais pas de famille... C'est étrange."

Quelques minutes plus tard, le Lissam revint, tout joyeux. De sa gueule pendaient, par la queue, quatre petits rongeurs morts ou sonnés. Il alla se poser à côté du Phorus, près de l'arbre, et commença son agréable repas. Adamance, quant à elle, rangea ses livres dans son sac, puis ses gâteaux et sortit un pull en laine, qu'elle roula en boule sur les racines de Ch'ip. Elle s'y adossa et regarda les plaines qui s'avançaient devant elle à perte de vue. Elle pensa alors à quelque chose et éleva la voix : "Au fait Ch'ip, vu qu'on est au beau milieu des plaines, et qu'on sait pas trop ce qui peut y passer, il vaudrait mieux pas qu'un de nous fasse la garde pendant que l'autre dort ? On sait jamais.." Ni l'un ni l'autre n'avait d'objets de valeur, mais ils pouvaient très bien se faire voler leurs montures, ou bien attaquer par des grosses bêtes !

Pendant qu'ils discutaient de ce détail et se mettait d'accord, Adamance regardait dans le vide, vers l'arbre. Celui-ci portait de petits fruits rouges qui semblaient durs et épais et... lourds. Alors que le Lissam était tranquillement en train de mastiquer le dernier petit souriceau qu'il avait attrapé, Adamance vu la branche au-dessus de lui ployer légèrement... Le fruit qui pesait trop lourd pour le pauvre petit bout de bois se décrocha et tomba sur la tête du grand lézard, qui se redressa d'un coup, à la fois étonné et choqué. La jeune mechanima se mit alors à rire, se leva et alla caresser la tête du Lissam, toujours en riant. "T'as vu ça, Ch'ip ?" Elle rit de plus belle en frottant la tête de l'animal qui semblait ne pas comprendre ce qu'il venait de se passer. Adamance le regarda... Cette scène lui rappelait quelque chose... Elle était sûre qu'elle avait déjà lu ça quelque part.. Mais oui ! Elle rit de plus belle. Elle se rappelait maintenant quand elle avait étudié des très vieux terriens chimistes et physiciens. "Newton !", s'écria-t-elle, "tu vas t'appeler Newton !"

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé

Re: Traversée des plaines

Messagepar Ch'ipipipiq Algodón » 17 Sep 2015, 22:35

Visiblement c'était vraiment une notion inconnue d'Adamance, la non existence de famille.
"Je n'ai pas vraiment dit que nous n'avons pas de famille, disons plutôt que tout les arbres de ta race sont ta famille car tout le monde est susceptible d'être tes parents., ta sœur, tes cousins... On prend soin des autres sans distinction. Du coup il n'y a pas d'affinité particulière avec l'un ou l'autre. Et puis on a globalement peu d'occasion de vraiment se voir. Durant les fête et un peu les saisons chaudes, sinon on vie notre vie seul." Je ne sais pas si j'avais été très clair mais il me semble que c'est important que les picaris soient plus connus du monde extérieurs. Après tout c'est intéressant la vie d'un picaris... Dans un sens.

Le lissam d'Adamance était un vrai morfale, il dévorait ses quatre proies goulument. Heureusement qu'il n'y en avait pas trop en liberté, on aurait plus de rongeur nul part. Je le regardais d'un œil, voir s'il ne continuait pas à se goinfrer, ça allait finir en ingestion cette histoire.

"La garde ? Pourquoi ? Tu as peur de quelque chose ? Il n'y a rien de dangereux ici je crois... Mais si tu y tiens, c'est comme tu veux." Je n'avais pas pensé a quelques dangers possible mais Adamance venait de me mettre le doute. Un voleur ? Ou pire, un Pelel'j ! Ça y est, j'avais peur, merci Ada. Et dans la pénombre qui grandissait de secondes en secondes, je voyais de moins en moins bien. Ne pas voir permettait d'ailleurs à l'imagination de créer quantité de chose à craindre, tandis que les yeux ne pouvaient plus ramener l'esprit à la réalité.
"Adamance, qu'est ce que tu crois qui pourrait-être... Dangereux ?"

Mais Adamance ne m'avait pas entendu, elle venait de hurler un nom pour son lissam "nuton" je crois, ou quelque chose comme ça. Moi je continuais de jeter des regards furtifs de tout les cotés, par peur de voir surgir des monstre de l'obscurité. J'étais content de savoir qu'elle n'allait plus m'embêter avec ça mais la, ça n'est pas ce qui m'importais.
"Ada, c'est très joli ce que tu dis mais... Tu sais ce qu'on peut croiser de dangereux ici ?" Répétais-je. Ça y est j'étais obnubilé par ma peur.

Avatar de l’utilisateur
Ch'ipipipiq Algodón
Abonné absent

Âge: 73
Crédit: 392.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Potier
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: création personnelle page fb

Re: Traversée des plaines

Messagepar Adamance » 18 Sep 2015, 08:55

http://nideyleforum.free.fr/kits/avatars/adamance.pngLa jeune mechanima était absolument ravie de ce nouveau prénom qu'elle avait trouvé pour le Lissam, et songeait, dans un coin de sa tête, à écrire un petit billet au vendeur de l'Animalerie pour lui faire part de la nouvelle.. C'était un peu un baptême en soit ! Vu comme il appréciait les animaux de sa boutique, et surtout vu qu'il avait été si heureux de les voir libre, Adamance pensait que ça pourrait lui faire plaisir d'être un peu au courant... En fait, elle cherchait surtout un prétexte pour entrer en contact avec le jeune Orphe, à qui elle n'avait pas arrêté de penser toute la journée. Elle fut tirée de ses pensées par Ch'ip, qui lui posa une question d'un air un peu paniqué.

"Oh dangereux, je ne suis pas sûre", commença-t-elle d'un ton guilleret, "je pense plus à des voleurs ou des bêtes sauvages qui viendrait manger dans no sacs ! Fais pas cette tête, je voulais pas t'inquiéter, c'est de la simple prudence quoi." Elle lui sourit, mais ce qu'elle venait de lui dire n'avait pas l'air de le rassurer le moins du monde. Au cours de ses deux jours passés en sa compagnie, elle avait peu à peu compris que le Picaris était assez craintif et s'en voulu un peu de l'avoir paniqué. Elle renchérit alors : "Eh, Ch'ip, t'inquiète pas ! T'es un grand voyageur, et t'as jamais eu de problème n'est-ce pas ? Donc t'en auras pas plus maintenant !" Elle vint vers lui. "Écoute, t'as qu'à dormir, moi je veille et au bout de trois ou quatre heures je te réveillerai et on échangera. De toutes façons, t'as les montures avec toi donc tu seras pas seul !" Disant ces paroles, elle le regarda d'un air convaincu et satisfait, les mains sur les hanches, avant de lui répéter de dormir tranquillement. "Je veille !"

Elle quitta alors le Picaris pour aller vers les montures, et accrocha la bride de Newton a l'arbre. Ce n'était pas par manque de confiance - elle l'avait déjà laissé se balader tout seul auparavant - mais elle préférait être sûre qu'il ne soit pas distrait par une quelconque bestiole et ne décide de partir en courant à travers les plaines. Après l'avoir attaché, elle se mit en face de lui, et en lui caressant la tête lui répéta son nom plusieurs fois, pour qu'il l'enregistre. Newton, c'était sympa comme nom, et ça lui allait bien !

Il faisait nuit maintenant, et le grand arbre semblait dormir. Il faisait un peu frais, mais Adamance n'avait jamais vraiment craint les basses températures. Assise à côté de Newton, elle scrutait les plaines, en pensant à de nombreuses choses. Déjà, à ses frères qui devaient être morts de trouille à l'idée qu'elle soit partie ainsi, et à ses parents aussi, qui lui feraient une fête pas possible quand elle reviendrait. D'ailleurs, quand allait-elle revenir ? Bonne question à laquelle elle ne désirait pas répondre. Le plus tard possible sûrement ! Puis ses pensées vagabondèrent vers la journée qu'elle avait passé, la rencontre avec la femme de l'Escadron, le tatoueur, l'Animalerie... Elle fini par s'endormir, et quand elle se réveilla, il faisait déjà jour.

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé

Re: Traversée des plaines

Messagepar Ch'ipipipiq Algodón » 20 Sep 2015, 22:24

Adamance tenta tant bien que mal de me rassurer. J'essayais de me convaincre avec ses paroles. Ce qui m'inquiétais le plus c'est les pelel'j... Mais oui, en y réfléchissant bien, le plus dangereux serait une bête venir manger les provisions d'Adamance ou les miennes, les pelel'j ne se baladaient pas trop ici.
"Oui, tu as raison." Dis-je d'un ton qui se voulait vainement sur de lui.
Et puis j'avais été dans des situations bien pire que ça sans même avoir peur !
"Tu crois qu'il y a plus de danger dans les forêt ou les plaines ?" Si elle me disait qu'il y en avait moins dans les plaines, je laissais tomber toutes craintes ! Mais elle ne m'avait pas entendu, je crois.

Elle m'intima d'aller me coucher ce qui était assez sage.
"Bonne nuit Ada." DIs je en commençant à sombrer doucement dans le sommeil. Je refermais mes fleurs, bientôt mes fruits sortiront, ma plus grande fierté.
Je me motivais à m'endormir tranquillement, mais à peine avais-je fermé les yeux que je les rouvrais aussitôt, croyant avoir entendu un bruit. C'était simplement Adamance qui se mettait un peu plus loin pour veiller, ce qui ne me rassura pas tellement en réalité, j'aurais préféré qu'elle reste près de moi. Je jetais un œil à Cocoa, si les animaux remarquaient quelque chose d'anormal ils feront surement du tapage, de quoi me réveiller et alerter Adamance.
En y repensant, c'était vraiment bizarre comme nom "Nutone". Il faudra que je lui demande pourquoi ces drôles de sonorités et son orthographe.
Finalement, en me perdant dans mes pensées, la fatigue finit par gagner sur moi.

Je me réveillais quelques heures avant le levé du soleil, le ciel prenait une teinte rosé et l'herbe était toute trempée. L'air était frais, presque froid, rien de plus agréable pour se réveiller doucement. Je me déracinais délicatement, me rappelant soudainement les recommandations d'Adamance à propos de la ronde de nuit. Seulement elle n'était pas venue me réveiller, je me demandais ce qu'elle faisait. Je regardais alors dans sa direction et la vit endormie à moitié allongée sur son lissam.
"Alala, c'est du sérieux ça" me dis-je intérieurement. La prochaine fois c'est moi qui m'occupe du premier tour de nuit. Je m'approchais discrètement d'elle et m’apprêtai à poser un doigt sur son épaule droite. Mais son lissam m'avait entendu et me regardait d'un air étonné. Je le fixais dans les yeux un moment puis décidais de laisser Adamance dormir encore un peu. Nous n'étions pas pressés et elle devait être un peu fatiguée.
Je jetais un oeil à COcoa qui dormait profondément puis m'assis près d'Adamance et regardais droit devant. J'avais un sublime paysage devant moi, le ciel violacé sans une pointe de nuage et qui s'éclaircissait vers l'horizon. Sublime.

Avatar de l’utilisateur
Ch'ipipipiq Algodón
Abonné absent

Âge: 73
Crédit: 392.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Potier
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: création personnelle page fb

Re: Traversée des plaines

Messagepar Adamance » 22 Sep 2015, 09:25

http://nideyleforum.free.fr/kits/avatars/adamance.pngQuand Adamance se réveilla, elle s'excusa auprès de Ch'ip de s'être endormie, prétextant que de toutes façons, elle n'avait pas vu de danger la première partie de la nuit. Après un petit casse-croute, ils levèrent le camp et se remirent en route, chacun sur sa monture. Ils étaient partis tôt, aussi firent-ils une bonne partie du trajet sous le soleil rosé de l'aurore, ce qui donnait au paysage une beauté presque magique. Le début du trajet se fit en silence, Adamance n'avait tout de même pas très bien dormi, à même le sol, et récupérait, et Ch'ip n'était pas du genre à lancer une conversation. Surtout qu'il devait se douter que tôt ou tard, Adamance commencerait à parler. A moitié endormie sur le dos de Newton, Adamance pensait au vendeur de l'Animalerie. Elle s'était bien décidée à lui écrire un petit mot, une fois arrivés à Banba, et réfléchissait à ce qu'elle pourrait bien lui écrire. Elle n'avait pas non plus envie de passer pour une cruche fondant pour le premier inconnu. Il fallait qu'elle trouve une raison valable de lui écrire. C'est ce à quoi elle pensa toute la journée du deuxième jour.

Ce même deuxième jour, il ne se passa rien d'extraordinaire. Le paysage se ressemblait, mis à part quelques buissons et arbres et ils ne virent pas grand chose d’intéressant. Cependant, dans l'après-midi, ils se lancèrent dans une grande discussion qui dura jusqu'au soir, durant laquelle ils apprirent un peu plus à se connaître. Adamance était ravie que Ch'ip parle autant et fut guillerette toute la journée. Il avait fait beau, heureusement et le soir ils s’arrêtèrent dans un petit bois qu'ils avaient repérés quelques kilomètres avant. Ce fut une aubaine pour le grand arbre, mais moins pour Adamance, qui craignait légèrement l'humidité. Elle n'avait jamais vraiment été dans la nature tel quel, et encore moins dans une forêt. Ce fut une première fois pour elle, et elle passa quelques temps à explorer un peu autour de leur petit campement. Les arbres étaient fins, et écartés les uns des autres, et Adamance nota que certains avaient des feuilles jaunies. Newton put allégrement chasser et trouver de nombreuses proies qu'il dévora, sous les yeux amusés de la jeune mechanima. Cette nuit-là, ils organisèrent mieux leur tour de garde, de sorte qu'Adamance dormit la première et fut réveillée par Ch'ip vers 3h du matin. La nuit fut calme, mais un peu fraiche, et le lendemain, lorsqu'ils se remirent en route, Adamance avait un rhume.

"Cette nuit", dit-elle après un violent éternuement, "on sera surebent à Banba, j'esbère qu'on bourra trouver une bonne auberberge pour dormir. Au chaud, abec des grosses coubertures." Elle renifla et s'enroula dans son pull avant de regagner le dos de Newton, pour entamer leur troisième journée de voyage.
Vala, t'as qu'à vite fait raconter la troisième journée de voyage et nous faire arriver à Banba ! Disions que tu as attrapé ton parasite dans le bois dans lequel on a dormi !

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé

Re: Traversée des plaines

Messagepar Ch'ipipipiq Algodón » 25 Sep 2015, 21:44

Et nous entamâmes une nouvelle longue journée un peu monotone. Le paysage changeait peu et l'excitation du départ c'était largement calmée. Je commençais à m’habituer aux longues discussions parfois entrecoupées de pause et je découvrait une certaine curiosité et satisfaction à découvrir l’histoire et la personnalité d’Adamance. Mais il n’y avait pas que ça, je prenais aussi plaisir à parler de moi, de choses dont jamais je n’avais parlé avant, comme ma forêt, mon enfance tout cela… Je découvrais en même temps qu’Adamance qu’un vie simple comme la mienne pouvais finalement receler des choses intéressantes.

Et au fur et à mesure de la discussion, le soleil continuait son chemin vers l’horizon et nous nous rapprochions de notre but. D’après mes calculs, je pensais arriver dans la soirée à Banba mais nous arrivâmes bien plus tôt, nos bêtes avaient d’un pas rapide et vif, sans ralentir et nous n’avions pas fait de pause. Surement que le chemin commençait à être un peu long, nous voulions arriver vite en ville.
Je songeais de nouveau à mes poteries, je réessaierais de les vendre.

Alors que nous voyons les première lumière de la vie, j’aurais du être ravi, mais un mal physique gênait ma joie. C’était léger mais constant, une sorte de douleur répandue dans tout mon corps qui me lançait et se répandait en vague dans tout mon corps. Je décidais de ne m'en inquiéter que si cela s'aggravait ou durait et n'en disait rien à Adamance.
"Nous sommes enfin arriver." Dis-je presque solennellement.

voila, commençons un autre sujet ^w^

Avatar de l’utilisateur
Ch'ipipipiq Algodón
Abonné absent

Âge: 73
Crédit: 392.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Potier
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: création personnelle page fb

Re: Traversée des plaines

Messagepar Adamance » 25 Sep 2015, 23:17

Suite par ici !

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé


Retourner vers Les plaines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron