Volenti non fit injuria

Image

Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 25 Juin 2014, 21:29

Vu qu'il y a déjà 7 votes en notre faveur et que nous sommes à peine 10 sur le forum, je crois qu'on a gagné le procès hein :D

Précédemment : Objection !
Image

« On ne fait pas tort à celui qui consent. »


Dans un état de rage folle après les propos de cette serveuse infecte, Archélas en était pourtant resté abasourdi de voir autant de mains se lever pour la désigner coupable. Comme s'il n'y croyait plus lui-même alors qu'il se savait aussi innocent que son épouse. Le juge avait ensuite énoncé son verdict et ordonné que l'on restitue les deux enfants à leurs parents. Le soldat avait d'ailleurs manqué s'étaler de tout son long en voulant se précipiter vers le panier où dormait sa progéniture, l'émotion lui ayant fait oublier les chaînes à ses pieds ! Les témoins comme les jurés s'étaient levés et la garde évacuait lentement la salle à la totale indifférence d'Archélas occupé à bercer le premier de ses enfants sur lequel il avait pu mettre la main. Avec les langes, il ne pouvait même pas dire s'il s'agissait de Thaliaa ou Soukha mais il s'en moquait éperdument, juste soulagé de les avoir récupérés. De loin en loin, il entendit à peine les insultes de la serveuse décidément très en forme depuis qu'elle avait avalé sa fiole de xingtou.

Et puis...

Une heure plus tard, le couple et leurs deux enfants étaient en route vers le manoir Ages, un peu en retrait d'Ephtéria. Démétrien qui n'avait pas eu le temps d'ouvrir la bouche de tout le procès - à moins que l'état de sa propre femme ne l'ait rendu muet - les fit monter dans une carriole vaillamment menée par Chronos. Ce fut Hogan qui les accueillit, manifestant son soulagement de retrouver tout le monde sain et sauf. Les chambres étaient déjà prêtes. Une pour Ceithli et ses enfants. L'autre pour Archélas. Car les deux jeunes gens pouvaient bien être mariés, Démétrien ne tolérait pas davantage qu'ils couchent dans le même lit à moins d'un mètre de sa chambre !

« Mets-toi à l'aise. Proposa-t-il à Ceithli en lui désignant un landau qui avait appartenu à Archélas. Je vais préparer le repas. Archélas. »

Le soldat grimaça, un peu frustré de ne pas pouvoir profiter comme il le voudrait de son épouse. Après un baiser fugitif, il descendit pourtant, courant derrière son père qui filait se réfugier à la cuisine.

« Je sais ce que tu vas me demander. J'en ai attrapé cinq, et le soldat avec lequel j'étais en mission a pu en prendre trois.
_ Vraiment ? »
S'étonna Démétrien.

Et pour la première fois depuis qu'ils avaient quitté ce tribunal... non... depuis qu'il l'avait vu à la gare d'Aspasie ce jour maudit, il décela une lueur d'espoir dans le regard de son père. Quelque chose de plus intense que sa douleur, comme s'il revivait tout à coup, l'espace d'une demi seconde.

« J'ai envoyé mes fioles aux guérisseurs de la Basse-Ville. Ils sont beaucoup plus avancés que nous, alors j'ai pensé qu'ils auraient plus de chance de trouver une solution que nos meilleurs médecins.
_ Oui... Oui tu as sans-doute raison... »
Admit Démétrien en baissant les yeux.

Archélas estima qu'il devait se remémorer de son passage à l'hôpital, lorsqu'ils avaient pris Euthalie en charge. Tout ces tuyaux et ces appareils bruyants n'avaient sans-doute pas été très rassurants mais ils avaient nettement amélioré la santé de sa femme, aussi Démétrien tentait-il de se convaincre que son fils avait eu raison d'envoyer ses fioles là-bas.

« D'accord. C'est bien. Je vais préparer le repas, laisse-moi un peu. Vas aider Ceithli. Je vous appellerai. »

Le jeune homme acquiesça, un peu désorienté par le comportement de son père d'habitude si autoritaire. C'était comme s'il était ivre. Absent. Ailleurs. Tournant les talons, Archélas remonta les marches quatre à quatre et se précipita dans la chambre où devait séjourner son épouse pour la nuit... et sans rien demander à personne, alla la chercher pour la serrer dans ses bras comme s'il ne l'avait pas vue depuis des mois ! En fait, il ne l'avait pas serrée autant en rentrant de mission. Mais ce procès avait été éprouvant pour ses nerfs. La fureur, la peur, et toutes ces choses horribles qu'il avait ressenties sans pouvoir ni se défendre ni se dérober étaient venu à bout de sa résistance physique. Il était las. Presque brisé, et il avait un besoin vital de Ceithli contre lui pour retrouver un semblant de calme.

« J'ai eu si peur... Ceithli... Je t'aime. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 26 Juin 2014, 14:43

Comment la jeune femme faisait-elle pour garder son calme? Elle-même ne le savait pas. Son regard se perdait dans le vide, comme si elle était obligée de s'échapper dans un autre monde pour supporter tout ça. Les propos de la serveuse qui l'insultait de tous les noms, la manière dont elle parlait de ses enfants, les injures, les cris, les moqueries. Elle savait qu'il y avait des gens pour sourire d'un air mauvais lorsqu'elle parlait des petits comme si ce n'était que des bêtes de foire, elle savait que cette femme n'était pas la seule à penser ainsi, et elle était obligée de se déconnecter de la réalité pour ne pas se transformer en guépard et sauter à la gorge de cette garce.

Puis il y eut un bruit de marteau et elle sursauta en voyant que pratiquement personne ne levait la main lorsqu'on demanda si elle était coupable, encore moins lorsque l'on accusa son époux... mais lorsque le nom de l'autre fut mentionné, elle écarquilla les yeux en voyant tant de mains se lever, et elle se tourna vers Vrass Rannveig qui, malgré sa haine pour le couple, semblait suffisamment intègre pour ne pas jouer les fourbes dans cette situation. Même si elle ne l'appréciait toujours pas, elle savait qu'elle lui était reconnaissante, surtout que ses interventions avaient au moins permis d'accélérer les choses. Elle se tourna aussi vers Erin qui lui sourit en hochant de la tête d'un air rassurant, et elle réalisa alors que c'était terminé.

La serveuse était emmenée elle ne savait où - et elle priait pour que ce soit dans les arènes d'Ephtéria où elle serait dévorée par un de ces tigres qu'elle répugnait tant - et elle vit Archélas se précipiter vers le panier de ses enfants alors qu'elle n'avait toujours pas bougé. Sa mère s'avança doucement et posa ses mains sur les épaules de sa fille

«C'est fini ma chérie...» mais Ceithli était incapable de prononcer le moindre mot. Sofiaa jeta un regard sur son mari qui hocha de la tête et alla chercher un verre d'eau, mais lorsqu'il revint, c'était pour le jeter à la figure de sa fille qui sursauta à nouveau
«Debout! Le procès est terminé... il y a deux enfants qui ont besoin de leur mère!» battant des cils, la jeune femme se leva, elle semblait être devenue un robot, et s'approcha donc de Soukha puisqu'Archélas avait pris Thaliaa sans le savoir, puis ensembles, ils se dirigèrent vers la sortie du tribunal où son beau près avait tout prévu.

Les parents Elbereth comptaient prendre le train pour retourner à Aspasie et préparer la maison pour le retour de la famille au grand complet. Sofiaa se tourna avec inquiétude vers Archélas

«Prends bien soin d'elle. Je crois qu'elle est en état de choc» elle embrassa sa fille sur la joue avant qu'ils ne partent. Toujours son bébé dans les bras, la féline grimpa dans la calèche jusqu'à la demeure de Démétrien... sur le coup, elle n'avait même pas réalisé qu'elle ne pourrait pas dormir avec son époux, et il était évident qu'elle aurait bien du mal à le supporter lorsqu'elle le réaliserait...

Elle n'avait pas entendu Hogan lui parler, ni entendu Archélas aller voir son père. Elle avait juste mis ses enfants dans le landau et les regardait jouer avec de grands sourires comme si rien ne s'était passé. La nourrice avait réussi à les nourrir, surement parce qu'elle s'était montrée bien plus douce et aimante avec eux que l'autre peste, aussi ils étaient rassasiés pour le moment, mais elle réalisa qu'il fallait les changer.
C'était presque mécanique, Hogan lui avait prévu quelques langes propres, elle prit donc Soukha d'abord et le posa sur la petite table à côté, il avait tout prévu, même une petite bassine d'eau pour les laver. Machinalement, elle les changea et les remit ensuite dans le lit, ne réalisant toujours pas que c'était terminé, jusqu'à ce que le calme règne totalement.

Archélas revint et la prit dans ses bras, et ce fut seulement à cet instant, lorsqu'il lui avoua avoir eu peur aussi qu'elle craqua. S'agrippant à lui comme si elle pouvait sombrer à chaque instant, ses ongles s'enfoncèrent dans les épaules de son époux pendant qu'elle éclatait en sanglot dans ses bras. Serrant les dents pour ne pas hurler sa peur, sa douleur et sa peine. Elle finit par sentir ses jambes se dérober sous elle, aussi elle s'accrocha encore plus, sauf que ses larmes et ses sanglots affolèrent un peu les enfants qui se mirent à pleurer aussi... alertant surement toute la maison au passage, mais il allait lui falloir encore un peu de temps pour se remettre de tout ça, c'était comme si son cœur avait été brisé pendant ces dernières heures, et maintenant fallait le réparer.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 27 Juin 2014, 00:07

Durant toute la durée du procès, Ceithli s'était révélée la plus calme. Elle avait répondu aux questions sans rougir, avait même menti sans sourciller, et contrairement à Archélas n'avait jamais hurlé ou montré ouvertement sa colère. Après le verdict, Archélas l'avait trouvée paisible alors que lui-même tremblait encore à l'idée que cette serveuse ait pu poser ses sales pattes sur ses enfants ! Mais à aucun moment il ne s'était douté de la terreur qui couvait sous les prunelles éteintes de son épouse. Attribuant à tort ce silence à son sang-froid, il avait cru pouvoir se consoler auprès d'elle. Profiter de son calme pour retrouver le sien... Belle erreur !

Les ongles de Ceithli s'enfonçant dans ses bras le mirent en alerte en premier. Brusquement, Archélas se souvint de toutes ces fois où la jeune femme avait cédé à une douleur insupportable. Souvent à cause d'un quiproquo. Des broutilles comparé à ce qui lui était arrivé aujourd'hui ! Ses enfants disparus. Ses enfants volés. Ses enfants arrachés à ses bras par cette sorcière. Et le procès, les accusations, l'incertitude. Serait-elle libérée ? Reverrait-elle ses enfants ? Son mari ? Ses parents ? Les insultes enfin, et les menaces proférées par la serveuse à l'encontre de leurs enfants. Archélas avait vécu la même chose mais il s'était dégagé d'une partie de ses émotions lors de l'audience. Hurler contre la coupable l'avait un peu soulagé. Courir d'un wagon à l'autre et se débattre contre Puskof aussi. Mais Ceithli était restée calme. Trop longtemps.

Désarmé à l'entendre hurler de douleur sans pouvoir l'aider, il la serra plus fort contre lui comme s'il souhaitait lui rappeler sa présence. Il voulu la rassurer mais aucun mot ne lui semblait assez réconfortant. Il voulu la calmer mais son propre corps tremblait au moins autant que celui de son épouse. Alors il se contenta de l'aider à se mettre à genoux lorsqu'il sentit que ses jambes ne pouvaient plus la porter. L'attirant encore à lui, il l'enveloppa autant qu'il pu. De ses bras comme de ses cuisses, la berçant doucement en lui caressant les cheveux. Il ne savait pas quoi faire d'autre mis à part pleurer lui-même, incapable d'en supporter davantage. Et tant pis pour les précieux principes de son paternel !

Au bout de quelques minutes pourtant, il se risqua à lâcher Ceithli d'un bras pour tendre la main jusqu'à ses enfants. Les entendre hurler rendait la situation plus éprouvante encore, et ça n'aiderait pas Ceithli à se sentir mieux ! À tâtons, il parvint à glisser son index dans la bouche de Soukha - à moins que ce ne soit Thaliaa - qui le repoussa d'abord avant de décider que ce n'était pas si mal, comme jouet. Archélas sut qu'il s'était transformé lorsqu'il sentit ses crocs pointus entamer son doigt. Heureusement pour lui c'était beaucoup moins sensible que son gros orteil ! Baissant le nez pour vérifier l'état de Ceithli, il continuait à lui caresser le dos doucement sans la lâcher. À part la laisser pleurer toutes les larmes de son corps une bonne fois pour toute, il n'avait pas d'autres idées. Il déposa quelque baisers sur ses tempes, appuyant aussi sa joue contre la sienne.

Personne n'était venu. Par pudeur sans doute.

« Je suis là... Parvint enfin à articuler Archélas dans un murmure. Je suis là. »

Le menton appuyé sur le front de Ceithli, il fixait le mur face à lui comme s'il avait pu lui être d'un quelconque secours. Ses pensées le ramenaient sans arrêt sur ce qu'ils avaient subit dans la journée, et il ne pouvait s'empêcher de se haïr férocement. C'était sa faute. Il leur avait fait peur en appelant Matsya. Rien de tout cela ne serait arrivé s'ils avaient gardé leur forme humaine... C'était lui, le responsable.

« Pardonne-moi... » Souffla-t-il à peine.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 27 Juin 2014, 11:24

Combien de temps allait-elle rester là? Effondrée dans les bras de son époux, incapable de contenir sa peine et sa peur? Elle ne le savait pas trop, les pleurs des enfants avaient cessé, remplacés par des grondements et des couinements... chose rare car en général lorsqu'ils pleuraient, ils préféraient être sous forme humaine pour mieux se faire entendre. Enfin peu importe, pour le moment, elle n'arrivait pas à réfléchir, elle avait juste besoin d'évacuer, et Archélas semblait le comprendre car il finit par tomber avec elle pour qu'ils reposent ensembles par terre, elle s'accrochait d'autant plus à lui qu'il lui rappelait qu'il était là, et petit à petit, ses larmes semblèrent se calmer. Elle finissait par n'avoir plus de forces probablement.

Elle recula doucement alors qu'il s'excusait, elle essuya son nez et ses joues à l'aide du dos de sa main et de sa paume, reniflant en essayant de reprendre son souffle, elle avait mal à la gorge aussi à trop pleurer, mais elle sentait quand même un poids en moins maintenant qu'elle avait évacué.

«Tu n'as pas à t'excuser... tu n'es responsable de rien. J'aimerais juste savoir pourquoi cette femme me déteste autant... pourquoi elle s'acharne ainsi sur moi... je n'ai même pas l'impression qu'elle ressente de l'amour pour toi, ça a l'air presque pire que de la jalousie...» jamais la féline n'avait cru voir un regard aimant de la part de cette femme envers son époux. Ça ressemblait davantage à de la convoitise, comme un bijou précieux à la dernière mode qu'on veut absolument avoir.

Elle se massait doucement la gorge avant de se tourner vers ses enfants, Soukha avait le doigt d'Archélas entre ses petites pattes et jouait à le mordiller, ce qui la fit légèrement sourire

«Si elle ne les aimait pas non plus... pourquoi les prendre? Si elle voulait juste me faire du mal, pourquoi elle ne les a pas...» elle ramena une main sur sa bouche d'un air horrifié, une puissante nausée la prit et elle se maudissait d'avoir pu penser que cette hyène aurait pu les tuer juste pour la faire souffrir. Elle ramena alors ses mains sur ses yeux, essayant de ne pas pleurer à nouveau avant de prendre une profonde inspiration et lever les yeux vers son mari

«je ne veux pas être seule ce soir... tu resteras avec moi n'est-ce pas? Si c'est pour qu'on soit encore séparés, je préfère encore utiliser la perle et nous ramener tous à Aspasie!! Je.. j'ai besoin d'avoir ma famille avec moi, près de moi... je t'en prie...» Ceithli n'était pas du genre à faire des caprices, ni à supplier. Si elle en venait à de telles extrémités, c'est que vraiment elle n'allait pas bien. Elle ne savait pas si ce serait possible ou non, mais comme elle venait de le dire, elle se fichait pas mal de ce qu'il se passerait ensuite, si elle ne pouvait pas avoir son époux avec elle, ils partiraient et puis c'est tout...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 27 Juin 2014, 23:26

Archélas abandonna sa contemplation du mur pour se recentrer sur son épouse. Ceithli avait fini par quitter ses bras et s'appliquait à présent à essuyer ses larmes. Soulagé, il prit une grande inspiration. Sentir la jeune femme reprendre le contrôle de ses émotions le rassurait. Il l'écouta, rangeant consciencieusement chaque mèche de cheveux noir et or derrière les épaules de sa féline, lui embrassant le front pour se donner le temps de réfléchir à une réponse. À vrai dire, il n'en vit aucune de satisfaisante.

« Je ne sais pas Ceithli. Je crois qu'elle est folle, tout simplement. »

Il grimaça en sentant les crocs de Soukha se faire plus insistant, et lui donna une pichenette sur le nez en guise d'avertissement. L'enfant se figea aussitôt, louchant sur l'index de son père, les pattes de chaque côté de sa tête et les doigts écartés comme s'il levait les mains en l'air. Heureusement pour Archélas il ne pouvait pas le voir depuis sa position, sans quoi il en aurait été quitte pour un fou rire. Caressant la joue de Ceithli en espérant contenir la nouvelle vague de douleur qu'il voyait monter en elle, il fini par soupirer. Finalement, il était épuisé.

« Mon père ne voudra jamais qu'on dorme dans la même pièce, n'espère même pas le faire changer d'avis... mais... Il l'embrassa tendrement, murmurant la suite avec un faible sourire. On fera comme si on suivait ses ordres et puis je te rejoindrai. Ne t'inquiète pas, je ne te laisserai pas seule. »

Puisque ses enfants s'étaient enfin calmés, il récupéra sa main et aida Ceithli à se relever. Les bras autour d'elle sans la toucher mais prêt à la rattraper à la moindre alerte, il l'épiait d'un air inquiet comme s'il s'attendait à la voir tomber évanouie à chaque instant. Lorsqu'il jugea qu'elle était de nouveau en état de tenir sur ses jambes sans son aide, il lui offrit un sourire fatigué. Soukha avait décidé de se servir de Thaliaa comme jouet, est les deux guépards couinaient furieusement en se repoussant des pattes arrières. Archélas attrapa le visage de son épouse entre ses mains pour l'embrasser de nouveau, comme un remède à toute cette tension. Il ne recula qu'à contre cœur, posant son front sur celui de Ceithli.

« C'est fini. » Souffla-t-il en lui massant les épaules.

Hogan frappa à la porte à ce moment là, n'entrant timidement qu'à l'invite d'Archélas.

« Le repas est prêt. Vous devriez venir manger, ça ne vous aidera pas de rester l'estomac vide.
_ Oui, on arrive. »


L'orphe s'éclipsa aussitôt. Archélas quant à lui, récupéra ses enfants pour les mettre dans leur panier. Hors de question de les laisser sans surveillance plus de dix secondes !

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 28 Juin 2014, 19:22

Après tout ce qu'elle avait vécu, même si elle gardait ses enfants avec elle, jamais Ceithli n'arriverait à dormir toute seule dans ce grand lit. Son cœur battait douloureusement dans sa poitrine et elle se sentait même prise de crise d'angoisse à cette idée. Les miaulements de Soukha et Thaliaa qui jouaient désormais en attendant qu'on daigne s'occuper d'eux auraient pu la faire sourire, mais elle se sentait trop malheureuse pour le moment pour y parvenir.
Mais Archélas sut la rassurer, et elle soupira de soulagement avant de se jeter presque dans ses bras pour se réfugier dans son cou.


«Merci...» elle ne savait pas quoi dire d'autre. Elle réceptionna son baiser et se releva pour enfin regarder les petits. Comme d'habitude, elle refusait de les prendre dans ses bras s'ils étaient sous cette forme et ils s'étaient redressés sur leurs pattes arrière pour la regarder avec des petits yeux presque implorants tout en miaulant à répétition pour qu'elle s'occupe d'eux, ça en était presque agaçant d'ailleurs...

«Non, pas comme ça.» il y eut un drôle de grognement partagé avec un miaulement de la part de Soukha, puis il vint s'asseoir et petit à petit, ses poils disparurent... sauf qu'il était trop petit pour tenir assis et pouf! Il bascula en arrière pour se retrouver sur le dos avec les langes qui avaient légèrement bougés à cause de la transformation et notamment de la queue. Là, elle le prit dans ses bras et le berça doucement alors qu'il était bien plus calme sous cette apparence...

«C'est étrange quand même de les voir si débrouillards quand ils sont sous la forme féline, et incapables de faire quoi que ce soit à part manger et dormir sous forme humaine...» elle se tourna vers Archélas avant de lui montrer Thaliaa qui s'était aussi transformée pour pouvoir être prise elle aussi dans les bras de sa mère ou de son père.
Puis Hogan entra et signifia qu'ils allaient passer à table. Ceithli approuva aussi d'un signe de tête avant de se tourner vers l'orphe


«Serait-il possible que vous emmeniez leur landau avec nous dans la salle à manger? J'aimerais qu'ils restent avec nous...» ils descendirent ainsi et se retrouvèrent donc dans la grande salle, elle trouvait vraiment que c'était très impersonnel une pièce de cette taille et était vraiment contente que leur maison soit plus petite. Le luxe a probablement ses avantages, mais elle ne serait pas heureuse à vivre ainsi... et encore moins avec un serviteur en fait. Elle regardait Hogan avec un profond respect. Elle connaissait son histoire et savait qu'il était bien traité, mais même ainsi, elle trouvait ça triste.

Le repas fut simple, de toute façon, la jeune femme n'avait pas très faim. Elle n'osait pas vraiment demander des nouvelles d'Euthalie, n'ayant pas envie de voir un nouveau regard triste sur le visage de qui que ce soit après ce qu'ils venaient de traverser...

«Merci beaucoup pour votre hospitalité, Mr Ages... et pour votre soutien au tribunal. Je suis désolée de vous avoir causé du souci.» car au final, c'était surtout elle qui avait été jugé. Elle qui était accusée d'avoir volé ses propres enfants et d'avoir tué un soldat. Elle était cependant contente d'avoir été innocentée, et désormais, elle n'aurait plus à changer la couleur de ses cheveux et pourrait se déplacer librement à Aspasie. Voilà qui lui ferait du bien.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 29 Juin 2014, 23:35

Occupé à sucer son doigt après se l'être fait mordiller, Archélas ne pu réprimer un sourire de voir son fils rouler sur le dos en passant de guépard à enfant. C'était vrai qu'ils avaient l'air bien maladroits sous cette apparence... et tellement plus vulnérables aussi. Il soupira, les images des rues d'Aspasie qu'il avait arpenté en tout sens ces dernières heures lui revenant comme les restes d'un cauchemars. Peut-être parce qu'il n'était pas morphe lui-même il ne s'était pas rendu compte qu'ils restaient jeunes et fragiles, et ce qu'ils soient bébés ou chatons. Son rôle en tant que père était d'y faire plus attention... mais arriverait-il à faire la différence entre le mépris qu'avaient les gens pour les morphes et un réel danger si celui-ci devait se présenter à nouveau ? Comment savoir si un voisin n'allait pas essayer de les tuer du jour au lendemain, sans raison valable ?

Il secoua la tête.

« Tu es injuste. Protesta-t-il dans une tentative maladroite pour détendre l'atmosphère. Sous forme humaine ils savent se faire entendre... »

Hogan réceptionna le panier que lui tendait Ceithli et le descendit sans même le remuer. Ses pattes d'araignée lui garantissait un équilibre parfait et une démarche tout à fait régulière, sans à-coup. À sa suite, Archélas emmena son épouse par la main jusqu'à la salle à manger. En s'asseyant, il réalisa qu'il s'agissait de son premier repas au manoir sans sa mère. Déstabilisé un instant, il se changea les idées en tendant sa serviette à Ceithli. Hogan fit le service. Le repas était sobre et un peu fade. Un poisson et des pommes de terre à l'eau, une salière. Archélas pensa que son père ne savait sans-doute pas gérer ces choses-là puisqu'il les avait toujours laissées à sa femme. Heureusement Hogan semblait un peu plus au fait de ce qu'il était bon de manger et rattrapa un peu l'étourderie du drapier en proposant un peu de saindoux.

« Oh... ne vous excusez pas... Je n'ai appris que vous étiez jugés que trop tard et je n'ai pas pu témoigner, c'est à moi d'être désolé.
_ C'est pas grave.
Répondit aussitôt Archélas qui retirait distraitement les arrêtes de son poisson. Tu étais là pour nous ramener, c'est déjà beaucoup. Et merci de nous héberger. »

Démétrien haussa les épaules. Les effusions n'étaient définitivement pas son genre, et il semblait trop fatigué pour feindre de mal les prendre.

« Chaemil, c'était pas ton supérieur quand tu as fait tes classes ?
_ Si.
_ Tu l'as jamais aimé hein ?
_ Non.
_ Qu'est-ce qui s'est passé ?
_ Il nous menaçait. J'ai dit la vérité, il nous menaçait vraiment.
_ Vous avez vraiment eu à faire à Drakmonniss ? »


Archélas leva le nez de son poisson, embarrassé tout à coup. Il ne parlait jamais de ses missions à personne, mis à part à ses supérieurs lorsqu'il faisait ses rapports. Ses faits et gestes ne concernaient que l'armée. Et parce que son métier incluait de faire des choses dont il n'était pas toujours fier, ou parce que sa mère se serait inquiétée encore davantage qu'elle ne le faisait déjà, il avait toujours refusé d'y faire la moindre allusion. Aujourd'hui pourtant, il réalisait qu'Euthalie n'était peut-être pas la seule à s'en faire...

« Tu ne sais pas nager pourtant.
_ J-je sais. Ceithli m'a appris un peu.
_ Oh...
Démétrien se tourna vers sa belle-fille. Tout à coup, il avait enfin l'air d'émerger de cette léthargie un peu dérangeante. Vous avez réussi à lui apprendre quelque chose ? Moi j'ai renoncé, il avait une telle frousse de l'eau que je n'ai jamais pu aller plus loin que les plages de Balaïne. Oh il trempait ses guibolles, ça oui ! Pour pêcher les crevettes et les crabes. Mais pour ce qui était de nager, c'était une autre paire de manche...
_ Papa... »


Mais pourquoi les parents se sentaient-ils toujours obligés de raconter des détails embarrassants de l'enfance de leurs enfants ?

« Il n'a pas protesté ? Une fois il a eu le culot de m'objecter que si Alrik ne voulait pas qu'il sache nager, il ne fallait pas le contrarier ! »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 30 Juin 2014, 12:33

Oui, il est vrai que lorsqu'ils voulaient se faire entendre, ils prenaient toujours forme humaine. Et c'est aussi pour ça que Ceithli faisait bien attention à ne les prendre dans ses bras que lorsqu'ils étaient des bébés, pour les habituer dès maintenant à favoriser cette apparence, car elle tenait à ce qu'ils vivent en majorité sous forme humaine, du moins pour toute leur enfance tant qu'ils pourraient les appeler leurs enfants, Archélas et elle. Une fois qu'ils quitteront la maison familiale, elle ne serait plus en mesure de leur dire ce qu'ils devront faire, et s'ils choisissaient plutôt une voie animale, elle ne les en empêcherait pas.

Pour l'heure, il fallait manger, et honnêtement, elle n'avait pas faim, mais elle avait pris l'habitude de se nourrir en toutes circonstances pour avoir de quoi nourrir ses enfants, aussi elle ne s'offusquait nullement du côté frugal du repas, jugeant que les nutriments étaient là et que c'était l'essentiel, bien qu'elle regrettait profondément de ne pas avoir passé assez de temps avec Euthalie pour apprendre à faire des pâtisseries. Malgré tout, elle réussissait plutôt bien la tarte aux pommes à présent... elle proposerait surement à Hogan le lendemain d'en faire une pour le dessert.

Le panier avait été posé à côté d'elle, les enfants la regardaient avec des yeux ronds sans bouger puisqu'ils ne pouvaient pas faire grand chose d'autre. Par moment, Hogan passait et semblait vouloir agiter un petit truc au-dessus d'eux pour les faire réagir, et elle sourit en le voyant faire... elle espérait que ses enfants l'apprécieraient pour ce qu'il est, lui aussi.
La discussion tournait surtout sur le procès et donc tout ce qui tournait autour. La féline confirma d'un hochement de tête pour Drakmoniss et sourit en voyant la manière dont Démétrien prenait l'idée qu'Archélas ait pu apprendre à nager.


«Disons surtout que... il a surtout appris à ne plus avoir peur de mettre la tête sous l'eau. C'est ce qui l'a le plus aidé à apprendre à nager ensuite.» elle se tourna vers Archélas, ne sachant pas si elle pouvait dire à son père qu'il possédait désormais un tatouage lui permettant de respirer sous l'eau, et que c'était donc surtout ça qui lui avait permis de mieux maîtriser sa peur de l'eau. Le fait de ne plus pouvoir se noyer avait considérablement aidé pour qu'il n'ait plus peur de l'eau.

Elle mangeait surtout ses pommes de terre avec appétit, le poisson lui rappelait un peu trop Balaïnes et ce qu'il s'y était passé... puis les enfants se mirent à pleurer et elle se leva en prenant le panier

«Je pense qu'ils ont faim... je vous laisse quelques minutes, je vais m'installer dans le salon si cela ne vous dérange pas.» disons surtout qu'elle ne voulait pas remonter les escaliers maintenant, même si Hogan l'aurait surement aidée. Elle s'installa sur l'un des fauteuils et prit donc Soukha avec elle en premier. De son autre main, elle mit son petit doigt dans la bouche de Thaliaa pour qu'elle s'occupe en le têtant avec avidité aussi, comme d'habitude, elle grimaça un peu face à la douleur, mais cela passait vite. Elle se demandait si elle parviendrait à supporter longtemps cette douleur, sa mère lui avait parlé de se renseigner auprès de nourrisses à Aspasie qui pourraient lui vendre leur lait, mais elle avait du mal à imaginer pouvoir prendre le lait d'une autre comme ça. Elle prit une profonde inspiration et attendit simplement qu'ils finissent, ce n'était qu'un mauvais moment à passer finalement.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 02 Juil 2014, 21:45

Lorsque Ceithli se leva pour aller au salon nourrir ses enfants, Archélas lui lança malgré lui un regard presque suppliant. Il n'était pas sûre d'avoir très envie de rester seul avec son père. Démétrien en revanche - d'ordinaire assez pointilleux sur les sujets comme quitter la table avant la fin du repas - approuva son départ avec un soulagement un peu étrange. Évidemment il préférait que sa belle-fille aille déballer ses seins ailleurs que sous son nez, ce dont le remercia Archélas intérieurement.

« La tête sous l'eau, hein ? Répéta Démétrien une fois Ceithli sortie.
_ Oui...
_ J'ai jamais réussi à t'y mettre plus loin que la taille moi. Sauf dans ton bain.
_ Je sais... mais j'ai un tatouage pour ça.
_ Pour ça quoi ?
_ Pour respirer sous l'eau. Ça m'a sauvé la vie contre Drakmonniss.
Se dépêcha-t-il d'ajouter en voyant les sourcils de son père se froncer. Quand le bateau a coulé.
_ Ah... »


Archélas soupira. Faire la conversation avec son père relevait du défi. Pourtant il savait que le silence serait pire pour Ceithli. Lui s'en moquait. Il y était habitué depuis petit. Mais son épouse n'avait définitivement pas besoin d'une ambiance pesante après la journée qu'elle avait vécu. Hogan ramassa les assiettes, mais alors que le soldat s'attendait à ce qu'il apporte la suite, il passa un coup de chiffon sur la table, sonnant la fin du repas. Archélas leva un regard interrogateur vers son père avant de réaliser que ce dernier se levait déjà, comme s'il fuyait le dessert.

« Il y a des fruits du verger. Profitez-en, c'est la saison. Hogan, apportez-leur un corbeille.
_ Tout de suite monsieur. »


Une seconde plus tard, Archélas se retrouvait tout seul dans la salle à manger. Son père venait de disparaître mystérieusement il ne savait où, et Hogan avait couru des huit pattes à la cuisine. Lorsqu'il revint avec un grand panier rempli à ras bord de fruits, il en profita pour le conduire jusqu'au salon.

« Il donne le bain à votre mère juste après les repas, trois fois par jour, avec une potion de votre ami botaniste qui la maintien en bonne santé. »

Ce à quoi Archélas failli répondre que Benedikt n'était pas son ami avant de se raviser. Après tout, il avait témoigné en sa faveur. Soupirant de lassitude et de fatigue, il attrapa une poignée de cerises au vol avant de rejoindre Ceithli. S'asseyant à côté d'elle, il cala Soukha contre son épaule et se mit à arpenter la pièce en attendant qu'il fasse son rot... grognant lorsque ce fut le cas et qu'une gerbe de lait vint redécorer son uniforme et ses cheveux ! Hogan lui tendit aussitôt un linge propre, les lèvres déformées par le rire qu'il essayait tant bien que mal de retenir.

« Je vais vous monter de l'eau et du savon. Vous prendrez quelque chose d'autre ? Un thé ?
_ Un peu de Cimaille s'il y en a.
_ Bien sûr, je vous apporte ça. Prenez le panier, il y en a beaucoup trop.
_ Vous ne savez pas faire les confitures Hogan ?
_ Madame Ages m'a montré mais je ne me permettrais pas...
_ Vous devriez. Ça va se perdre. Vous n'aurez qu'à dire que c'est moi qui vous l'ai demandé. »


L'orphe hocha la tête et s'éclipsa sans faire de bruit tandis qu'Archélas revenait vers son épouse. Avec le linge que lui avait donné Hogan, il essayait d'éponger son épaule sans grand succès.

« Est-ce qu'ils sont aussi dégoûtants lorsqu'ils tètent sous leur apparence féline ? » S'indigna-t-il en s'asseyant près de Ceithli.

Soukha lui bavait dessus en essayant de mâchonner son épaule. Et s'il n'avait pas été si mignon avec ses grands yeux écarquillés comme si tout ce qu'il voyait l'émerveillait, Archélas l'aurait reposé sans hésiter dans son panier. Mais il ne pouvait pas faire ça à un enfant si mignon... non ?

« Rassure-moi, tu ne feras plus ce genre de choses horribles quand tu seras grand, hein ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 05 Juil 2014, 00:31

Et de un, comme toujours, Soulha était le premier à manger, et Ceithli le posait doucement dans son panier le temps qu'elle donne à manger à sa sœur, mais heureusement, Archélas arriva bien vite et récupéra le petit avant qu'il ne vomisse partout pour qu'il puisse faire son rot. Malheureusement, même si ça n'arrivait pas si souvent qu'on le pensait, le petit régurgita un peu de lait en même temps sur l'épaule de son père, ce qui fit doucement sourire la féline qui s'excusa tout de même d'un regard

«Je crois que tu le secoues un peu trop, il faut juste lui caresser doucement le dos pour qu'il fasse son rot, ça l'aide à la digestion» elle commença à picorer quelques cerises tout en continuant de donner le sein à Thaliaa, Hogan s'occupait de nettoyer un peu le soldat tout en précisant qu'il serait bien de faire de la confiture...

«Je peux essayer de faire une tarte, demain si vous le souhaitez?» elle se doutait qu'aux yeux de Démétrien, elle ne serait jamais aussi bonne que celle d'Euthalie, mais après tout, c'était elle qui lui avait appris à les faire? Peut être qu'il apprécierait de retrouver sa recette aussi? Elle ne savait pas, elle ne savait pas comment Démétrien pourrait réagir, il pourrait tout aussi bien se mettre en colère après tout, mais elle aurait aimé pouvoir essayer.

Hogan s'éclipsa pour aller chercher de la cimaille et aussi de quoi nettoyer son «maître», Thaliaa venait de finir de manger et Ceithli la mit donc doucement sur son épaule, histoire de montrer à son époux de quelle manière il convenait de s'y prendre pour éviter les carnages... après plusieurs essais, on finissait par prendre le coup de main!

«Je ne les nourris jamais sous leur forme féline. Donc je ne peux pas te dire. Ils comprennent tous seuls que je ne leur donnerai à manger que s'ils sont humains.» elle sourit timidement avant d'entendre le bon gros rototo de sa fille! Et effectivement, rien ne sortit cette fois, quoi qu'un tout petit filet de bave peut être, mais rien de comparable à ce qu'Archélas avait subit juste avant!

La jeune femme pouffa de rire lorsqu'elle vit le père gronder plus ou moins son fils, elle avait reprit Thaliaa pour la bercer normalement cette fois, un petit sourire en coin avant de picorer une autre cerise

«Va savoir... j'ai vu des adultes faire des choses bien pires que simplement vomir leur dîner... mais je pense qu'avec le père qu'il a, il sera quelqu'un de bien...» et puis bon, ni lui, ni elle n'aimaient vraiment l'alcool, donc peu probable qu'il vire ivrogne hein? Hogan revint avec la cimaille et une bassine d'eau et de savon, la jeune femme était toujours aussi étonnée de voir son agilité et la manière dont il parvenait à se déplacer sans rien bouger! Enfin en tout cas, il ne renversait rien du tout sur son passage...

La jeune femme se mit à bâiller et prit une profonde inspiration avant de se lever en gardant sa fille dans ses bras

«Je suis fatiguée... je ne pense pas que j'aurai besoin de cimaille...» vu que Démétrien n'était pas là, elle en profita pour embrasser son époux tendrement avant de lui faire signe de la suivre «tu m'aides juste à les coucher avant d'aller dans ta chambre?» disons qu'elle faisait mine de jouer le jeu, même s'il était évident à son regard qu'elle voulait toujours qu'il la rejoigne ensuite.

Elle retourna à l'étage et coucha Thaliaa qui se transforma presque aussitôt pour pouvoir se lever et courir dans son lit, pas encore très motivée à l'idée de dormir, et ce fut pire lorsque son frère fut avec elle car les deux chatons se mirent à se battre, ce qui ne manqua pas de la faire sourire

«C'est bien, ils vont s'épuiser plus vite comme ça... même s'ils risquent de vomir à s'agiter trop...» on n'a rien sans rien n'est-ce pas? Elle se tourna vers Archélas avec un nouvel air triste, elle savait qu'il allait devoir s'en aller, au moins le temps que Démétrien aille au lit, le temps allait lui paraître long.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 07 Juil 2014, 15:01

Archélas en était à essuyer la bave des lèvres de Soukha, le nez froncé sur l'odeur âcre du lait qui lui recouvrait l'épaule. Mine de rien l'exercice demandait de la souplesse et le soldat eut rapidement mal au cou. Il observa Ceithli d'un air faussement boudeur, écoutant son conseil comme un gamin à qui on apprend trop tard qu'il ne fallait pas embêter le chat... après s'être fait griffer. Ne pas le secouer la prochaine fois, donc. Message reçu. À vrai dire Archélas envisageait déjà d'interposer un linge entre son fils et son épaule, par précaution. Enveloppant la tête de son fils dans sa main afin de le maintenir contre lui, il s'étonna une brève seconde d'avoir une si petite chose agrippée à son épaule. Comment pouvait-on être si petit ?

« Par Alrik, heureusement que tu ne leur donne pas le sein lorsqu'ils sont guépards ! J'ai mal à mon gros orteils rien que d'y penser... alors... »

Inutile de faire un dessin à son épouse. Imaginer leurs petites dents pointues mordiller les seins de son épouse lui donnait mal pour elle ! Heureusement la jeune femme changea de sujet. Archélas accepta le compliment avec un demi sourire. Il ne se trouvait pas si bien que ça, mais il était toujours mieux que Chaemil ou Manôlis.

« Tu crois qu'ils vont hériter de mon addiction aux pâtisseries ? Parce que si c'est le cas... tu as intérêt à t'entraîner à sortir les tartes plus vite que ton ombre... »

Il intercepta son baiser d'un air embarrassé, mal à l'aise à l'idée que son père ou Hogan puisse les surprendre. Le manoir était le territoire de son père, et il ne s'y sentait pas en confiance. Moins encore dans ce genre de situation. Encore un peu gêné lorsqu'il déposa Soukha dans son lit, il jeta un coup d'œil furtif vers la porte restée ouverte. Hogan revenait tantôt avec une bassine d'eau, tantôt avec des serviettes. Il apporta aussi un plateau de Cimaille pour Archélas et la corbeille remplie à ras bord de fruits avant de disparaître à l'appel de Démétrien. Le soldat en profita aussitôt pour enlacer sa féline et lui voler un long baiser. Le souffle déjà court et les idées déjà en partance pour d'autres horizons, il ne se recula qu'à contre cœur. Son père remontait, et au bruit que lui et Hogan faisaient dans l'escalier, Archélas devinait qu'ils portaient Euthalie. Refusant d'assister à ce spectacle, il préféra se diriger vers la fenêtre qu'il ouvrit, laissant l'air frais aérer un peu la pièce.

Il resta là une longue minute, tentant de ne pas deviner ce qui se passait dans le couloir alors qu'il observait le lointain. Le soleil se couchait lentement, irradiant les plaines de ses rayons dorés. Les tours blanches d'Ephtéria semblaient se teinter d'or et de feu. Là-bas, il y avait un tribunal... et peut-être même que d'autres personnes passaient en procès pour des crimes qu'ils n'avaient pas commis. C'était si courant à vrai dire. Archélas ne s'en était jamais soucié.

« Ceithli...? Tu m'en voudrais si... Il hésita. La violence des propos de cette serveuse hystérique lui revenait, et quelque part il s'en voulait de ne pas s'être jeté sur elle pour l'étrangler. Si je la recroise... tu m'en voudrais si je la tuais ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 07 Juil 2014, 16:55

De retour dans sa chambre, Ceithli regardait ses enfants se chamailler tout en se disant combien elle avait de la chance. Aujourd'hui, elle avait failli les perdre à jamais, mais Archélas était là, il avait toujours été là lorsqu'elle avait eu besoin de lui, il avait été là pour hurler, pour pester, pour insulter afin de défendre envers et contre tous le fait que ces enfants étaient les siens. Mine de rien, le voir ainsi se battre lui avait fait chaud au cœur, n'importe qui trouverait ça normal qu'un père se batte pour ses enfants, mais dans ses souvenirs, étant enfant, elle avait tellement été vue comme un monstre, que voir un humain lutter ainsi pour prouver que des morphes puissent être ses enfants.

Enfin, elle sourit doucement à l'idée qu'ils puissent aimer les pâtisseries, penchant la tête sur le côté, elle essayait de se retenir de rire

«Ce sera une bonne occasion de m'entraîner au moins... et puis, tu seras aussi un juge sans pitié n'est-ce pas?» elle pouffa de rire avant de le voir s'approcher d'elle pour l'embrasser, ramenant ses mains pour encadrer le visage de son époux, elle réalisa à nouveau à quel point il avait pu lui manquer ces derniers jours. Malheureusement, ils devaient se séparer car ils entendaient tous deux Démétrien et Hogan qui montaient les escaliers. La jeune femme soupira et retourna s'asseoir sur le lit pour regarder les petits qui continuaient de se chamailler comme de vraies bêtes sauvages! Oui bon c'était un peu le cas à vrai dire.

Soupirant doucement, elle leva les yeux vers Archélas qui avait fuit vers la fenêtre, n'ayant surement pas envie de voir le corps de sa mère pâle et quasi sans vie... mais il semblait surtout tourmenté par autre chose, et lorsqu'il lui posa la question, le regard de la jeune femme s'assombrit

«Je pense que la compétition est lancée. Que ce soit ma famille ou toi, ou moi... je crains que le prochain d'entre nous qui la croise ne lui fasse la peau.» Jherer avait beau ne pas aimer Archélas, Soukha et Thaliaa restaient ses neveux et par conséquent, la chair de sa sœur, et il n'avait certainement pas toléré qu'une femme aussi grotesque que cette Angès ait pu mettre ses griffes sur sa famille! Et il ne risquait pas de faire dans la dentelle, il la boufferait au sens propre du terme.

Quant à Ceithli, certes, elle serait surement plus subtile pour ne pas risquer la prison, car elle ne voulait plus jamais être séparée de ses enfants, mais oui, il était plus que probable qu'elle la tue aussi. Peut être avec la complicité d'Erin, un sortilège employé au bon endroit au bon moment... quant à ses parents, elle savait qu'ils ne feraient rien qui pourrait porter préjudice à leur fille, mais ils s'arrangeraient surement pour la faire disparaître, surtout après ses déclarations au tribunal.

La féline leva les yeux vers son époux malgré tout, le regard sombre, mais triste

«Archélas.. notre haine à son égard est probablement sans limite à présent... mais ne fais rien qui risquerait de t'éloigner de tes enfants. Si tu veux la tuer, fais au moins attention, d'accord?» c'était peut être fourbe et égoïste, mais la jeune femme préférait encore que cette peste vive, surtout maintenant qu'elle aurait cette réputation de voleuse d'enfants et de menteuse, plutôt que de risquer de voir son époux en prison.

Les petits commencèrent à bâiller, mais leurs langes accrochés bizarrement à leur corps animal se trempait à vue d'œil, si bien qu'elle se pencha vers eux en plantant bien son regard dans le leur pour qu'ils comprennent qu'elle voulait les prendre. Ils se transformèrent donc et elle les prit un par un pour les changer histoire qu'ils puissent dormir au sec.
En les remettant dans son lit, ils restèrent sous leur forme humaine, gazouillant et bâillant encore avant qu'ils ne se pelotonnent chacun l'un contre l'autre. Elle appela Archélas pour qu'il vienne les voir, c'était assez rare qu'ils s'endorment sous cette forme, quand ils sont tous petits, ils ont tendance à préférer être félins... elle posa sa tête sur l'épaule de son époux, savourant simplement un peu de calme en famille avant qu'il ne s'éclipse quelques minutes ou quelques heures...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 08 Juil 2014, 23:42

Archélas s'était retourné. Derrière lui, le soleil envoyait ses rayons, le plaçant en contre jour vis-à-vis de Ceithli. Elle en revanche, étincelait dans la lumière du soir... même s'il avait un peu de mal à la distinguer après s'être brûlé les yeux sur l'horizon. Incapable de trouver quoi que ce soit de réconfortant à ajouter, il se contenta de hocher la tête d'un air entendu, signifiant qu'il était d'accord pour que n'importe quel Elbereth égorge cette folle furieuse. Mais au moment où il allait ouvrir la bouche pour ajouter quelque chose, Ceithli le prit de court, traduisant à sa place ses propres pensées.

« J'allais te dire la même chose. Peu importe qui s'occupera de son cas, il ne devra pas en rester la moindre trace. Je ne veux pas qu'on puisse faire le lien avec ta famille... et qu'il leur arrive malheur. J'ai eu assez d'un procès pour toute une vie.
_ Ce n'est pas à vous de rendre justice.
Le coupa Démétrien qui venait d'apparaître à l'encadrement de la porte, l'air furieux.
_ Oh pardon ! C'est vrai qu'il vaut mieux laisser ça aux mains des Infinitudes.
_ Ne blasphème pas ! Ce n'est pas ton rôle de choisir de qui doit vivre ou mourir !
_ Je ne me souviens pas t'avoir entendu protester autant quand j'ai pris la décision de courir après Fléau pour récupérer l'âmes de maman ! Ou est-ce que je suis autorisé à rendre justice quand ça t'arrange ? »


Démétrien ouvrit la bouche, en proie à une colère si vive qu'il avait tressaillit sous les propos de son fils. Et pourtant rien ne sortit. Tendu comme s'il était prêt à éclater, il fixait Archélas avec une rancœur évidente. Que son fils se permette de lui tenir tête le mettait dans une colère d'autant plus noire qu'il n'avait pas tort... même si la situation était clairement différente. À vrai dire elle était peut-être même pire puisqu'ils remettaient tout les deux en cause les décisions des Infinitudes...

« Vas te coucher ! Il est tard et Ceithli a besoin de se reposer. » Ordonna-t-il en désespoir de cause.

Archélas quitta la fenêtre sans colère, peut-être parce qu'il en avait déversé un peu trop aujourd'hui. À moins que le fait d'être parvenu pour la première fois de sa vie à clouer le bec de son père le laissait perdu entre l'étonnement, l'angoisse, et une certaine fierté... Embrassant Ceithli sur le front, il ramassa le plateau avec la cimaille et gagna sa chambre docilement, s'attendant presque à recevoir une gifle en passant près de son père, même s'il n'en fut rien. Démétrien suivit Archélas pas à pas et fronça les sourcils de se voir fermer la porte au nez. Mais peut-être parce qu'il était trop fatigué pour se battre, il gagna sa chambre. Bientôt, le manoir se fit silencieux.

Assis sur son lit, Archélas s'appliquait à ôter ses bottes. Il en profita également pour se débarrasser du haut de son uniforme sur lequel Soukha avait rendu une partie de son dîner. La bassine était restée dans la chambre de Ceithli, ce qui le fit pincer les lèvres. Il se serait volontiers passer un peu d'eau pour se remettre de sa journée. L'heure qui suivit, il se mit à tourner comme un lion en cage en priant pour que son père s'endorme rapidement. Il entre ouvrit même la porte de sa chambre afin de guetter ses ronflements. Et lorsqu'il les entendit enfin, il se risqua dans le couloir.

La première mauvaise surprise fut de constater que son père avait laissé la porte de sa chambre ouverte. La seconde que malgré sa parfaite connaissance de ce couloir et des lames susceptibles de grincer sous son poids, il ne parvenait pas à faire le moindre pas sans que le bois se mette à craquer. Soit que les lattes avaient encore travaillé en son absence... soit qu'en passant d'enfant à adulte il pesait beaucoup trop lourd pour ce vieux plancher ! Vexé, il fit marche arrière, le souffle court mais loin de se laisser abattre. Lorsqu'il était plus jeune, rien ne l'avait jamais empêcher de prendre l'air au beau milieu de la nuit pour aller observer les étoiles ou attraper les animaux nocturnes ! Il ferma donc prudemment la porte et trottina jusqu'à sa fenêtre qu'il ouvrit en grand... et enjamba sans hésiter ! Ses pieds nus trouvèrent aussitôt les troncs solides de la glycine qui dévorait la façade, et cette fois la surprise fut plutôt bonne de découvrir qu'elle avait pris en vigueur avec les années, et qu'elle supportait son poids sans fléchir ! Ou peut-être un peu, mais pas suffisamment pour Archélas qui avait l'habitude de bien plus acrobatique. Plaqué au mur, les mains emmêlées dans les lianes robustes, il glissa pas après pas vers la fenêtre de la chambre de Ceithli qu'il se félicitait déjà d'avoir laissée ouverte.

Bon... il n'y avait plus qu'à espérer qu'elle ne l'avait pas refermée...

Son pied droit glissa, lui créant une belle frayeur alors qu'il se rattrapait corps et âme aux pierres de la façade. En baissant les yeux - son cœur battant à tout rompre - il se figea. Hogan l'observait depuis le chemin menant à son cabanon. Silencieux comme à son habitude, il se contenta de secouer la tête avec défaitisme et fit demi-tour, comme s'il n'avait rien vu. Ce gosse...

« Ceithli...? » Chuchota Archélas qui n'était plus qu'à un mètre de sa fenêtre.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 12 Juil 2014, 23:55

Cette discussion était très difficile, malgré tout, Ceithli était formelle à ce sujet. Cette femme lui avait volé ses enfants, elle devait mourir. Malgré tout, elle ne voulait pas prendre le risque d'être encore séparée d'eux, et si cela devait se faire, ce serait donc de façon intelligente. Mais elle sursauta malgré tout lorsque Démétrien entra dans la pièce en leur disant que ce n'était pas à eux de faire justice

«Chez les guépards, si un individu cherche à voler l'un de nos petits, on le tue.» son regard était d'encre, elle avait beau comprendre le point de vue de son beau-père, là il se mêlait de quelque chose qui ne le regardait pas. Mais cette fois, Archélas ne se laissa pas faire non plus, et Ceithli fut plutôt surprise de le voir ainsi défier l'autorité paternelle en allant jusqu'à mentionner les Infinitudes et utiliser l'ironie. Elle n'avait donc plus dit un mot, se rapprochant du berceau dans un geste défensif comme si elle craignait qu'ils n'en viennent aux mains, mais finalement... Démétrien abdiqua? La féline ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux et le regarda partir avec un air désolé. Certes, elle était furieuse, mais elle comprenait la douleur de son beau-père... si elle avait du perdre Archélas, elle aurait surement perdu une grande partie de ses moyens elle aussi, et bien des moyens de se défendre comme elle le faisait d'ordinaire.

Elle prit une profonde inspiration avant que son époux ne vienne vers elle pour lui dire bonne nuit, même si elle savait qu'il allait revenir

«Je suis désolée... je me suis emportée. Je m'en veux.» même si Démétrien s'était mêlé d'une conversation qui ne le regardait pas, elle n'aurait pas du lui répondre, bien qu'elle avait l'impression que c'était davantage son fils qui lui avait fermé son clapet qu'elle, elle n'était même pas sure qu'il ait capté sa phrase en fait. En tout cas, elle regarda son époux s'en aller avant de fermer la porte, mais pas complètement. Les petits n'avaient pas pu encore s'endormir avec la dispute de leur père et de leur grand-père, et ils la regardaient avec leurs grands yeux noirs... aussi elle se mit à balancer doucement le berceau pour les aider à s'endormir, tout en chantonnant.

Les minutes défilaient et ils avaient apparemment du mal à s'endormir, mais finalement, ils fermèrent les yeux et se tournèrent mutuellement le dos pour se rouler en boule. Elle n'avait pas l'habitude de les voir dormir sous leur forme humaine, aussi elle en profitait avant de ramener un peu de drap sur eux. Puis il y eut un bruit à la fenêtre, heureusement cela ne les réveilla pas - moins d'instinct sous cette apparence, ouf! - puis elle se précipita pour voir Archélas en assez mauvaise posture!

«Pourquoi tu es passé par la fenêtre?» dit-elle en chuchotant avant de le hisser dans la pièce! Elle retira quelques feuilles par endroit avant de lui sourire tendrement «les petits viennent juste de s'endormir, il faut que j'aille faire un peu de toilette...» elle s'approcha de la lanterne pour tamiser la lumière en baissant la flamme, puis elle s'approcha de la bassine que Hogan avait laissée pour se rincer un peu, se déshabillant partiellement - et sachant que son époux avait surement envie de l'aider un peu, mais ce serrait difficile ici, entre les enfants et Démétrien, ils ne risquaient pas de réussir à rester discrets! - puis elle remit sa robe, elle n'avait pas vraiment d'affaires de rechange ici, seulement ce qu'elle avait pris en quittant Aspasie, soit pas grand chose, une autre robe, mais elle comptait la mettre demain.

Pour ne pas rentre les choses trop difficiles pour son époux, elle garda donc la robe qu'elle avait porté aujourd'hui, puis elle s'allongea dans le lit auprès de lui, se réfugiant dans ses bras en soupirant de soulagement

«Merci d'être revenu...» elle n'aurait vraiment pas pu dormir seule, non. Là au moins, il réussirait à chasser ses cauchemars.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 14 Juil 2014, 23:00

Archélas s'agrippa au rebord de la fenêtre pour se hisser à l'intérieur alors que Ceithli l'aidant comme elle pouvait. Le soldat s'étant débarrassé de la plupart de ses vêtements, il était difficile de trouver la moindre prise sur son torse nu. Mais Archélas en avait vu d'autres et parvint à reporter son poids sur son ventre alors qu'il franchissait l'ouverture.

« Le parquet grince... » Murmura-t-il en guise de réponse.

Il se réceptionna à peu près dignement et épousseta un peu son pantalon où s'étaient accrochées quelques fleurs de glycine. Le souffle court, il grimaça un peu de se découvrir beaucoup moins souple que dans sa jeunesse, et leva un sourcil intéressé lorsque son épouse parla de faire un brin de toilette. Est-ce qu'il pouvait participer ? Enthousiaste à cette idée, le soldat s'approcha avec un grand sourire avant de s'immobiliser. Ceithli lui parût bizarrement pudique. Suffisamment pour l'arrêter dans son élan et le faire hésiter. Il se pinça les lèvres en se souvenant de son père dans la pièce voisine et tourna les talons. Zut ! Et tant pis. Un peu déçu, Archélas décida d'aller s'allonger sagement. Les mains derrière la nuque, chevilles croisées,il en était à observer le plafond d'un air distrait lorsque son épouse vint le rejoindre. Libérant ses bras pour l'accueillir, il la serra contre lui au point de la soulever un peu et pouvoir l'embrasser avant de desserrer son étreinte.

« Non, merci à toi Ceithli. Je serais sûrement devenu fou à ce procès si tu n'avais pas été là, et aussi calme. Et puis je n'avais pas non-plus envie de dormir seul. Il baissa encore la voix, son pendentif diffusant une lueur que lui seul percevait et qui lui permettait de distinguer son épouse dans l'obscurité. Même si j'aurai préféré dormir à la maison... je veux dire, c'est gentil de la part de mon père mais... je ne me sens pas très à l'aise ici. Et mon père est bizarre en ce moment... c'est embarrassant comme ambiance. »

Il soupira. Combien de fois s'était-il demandé s'il aurait droit un jour à une journée normale ?

« Je suis content que ce soit fini. Pas seulement l'accusation de vol, mais aussi pour le meurtre de Chaemil. C'est bien que tu puisse sortir sans avoir peur d'être arrêtée. »

Un bruissement lui fit tourner la tête. Sur le bord de la fenêtre, un oiseau imposant les fixait d'un drôle d'air, et Archélas eut un sourire en reconnaissant Matsya. C'était vrai qu'il avait sifflé pour attirer l'attention de la foule à Balaïne. Encore une fois, la magie de Sayah l'impressionnait. L'oiseau avait dû tourner en rond un moment pour le retrouver alors qu'il n'avait pas arrêté de se déplacer. Archélas bailla. Toute cette succession d'événements et d'émotions retombant d'un seul coup commençaient à avoir raison de sa résistance, et avec Ceithli contre lui, il se sentait apaisé. Enfin.

« Dis... j'ai entendu dire que les îles Hune étaient vierges de toute civilisation... ça te dirait d'y aller quelques temps ? Pour récupérer loin de tout ça ? »

Juste lui et Ceithli. Ah mince... et leurs enfants... Ils pourraient peut-être même emmener cet orios pour assurer leur protection...?

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 18 Juil 2014, 08:46

Trop d'agitation en une seule journée, et si retrouver son époux pleinement et entièrement lui aurait surement fait du bien, devoir se contenir pour ne pas faire de bruit s'ils venaient à faire l'amour lui brisait finalement tout envie de tenter quoi que ce soit. Elle avait bien senti qu'Archélas avait eu la même envie qu'elle, mais c'était au-dessus de ses forces. Pas dans cette maison, et encore moins avec les petits à peine endormis dans la même pièce.

C'était aussi l'une des raisons pour lesquelles elle espérait qu'ils rentreraient vite chez eux. Après s'être lavée un peu à l'aide de la bassine laissée par Hogan, la féline revint s'allonger vers son époux, savourant sa simple présence qui lui était à elle seule d'un profond réconfort. Elle sourit lorsqu'il mentionna qu'elle avait été d'un calme suffisant pour l'aider à son tour, et pourtant, elle n'avait pas eu l'impression d'être aussi calme que ça

«Je ne sais pas si j'étais calme ou en état de choc à vrai dire. C'était comme si un morceau de moi manquait pendant tout le procès... et ce morceau n'était pas loin en plus, mais dans les bras d'une autre femme...» elle tourna la tête vers le berceau, ses petits qui se trouvaient dans les bras d'une nourrice pendant tout le procès, au final, elle les avait fixés tout le long, et c'était peut être aussi l'une des raisons pour lesquelles les gens avaient été un peu plus convaincus qu'ils étaient bien les siens.

Il y eut un bruit et elle sursauta avant de se tourner vers la fenêtre pour voir Matsya. Heureusement que les enfants s'étaient endormis sous leur forme humaine, au moins leur instinct n'allait pas les réveiller et les faire paniquer comme à la ville. Elle soupira avant de revenir contre le torse d'Archélas

«Il faudra que Matsya reste un peu plus longtemps à la maison pour que les enfants s'habituent à elle. Je ne veux plus qu'ils en aient peur comme aujourd'hui.» aujourd'hui... tout s'était passé aujourd'hui. C'était incroyable d'imaginer une telle chose finalement.

Elle ferma un peu les yeux avant de les rouvrir lorsqu'il parla de se rendre sur les îles d'Hunes. À vrai dire, elle n'en avait jamais parlé, et ouvrit les yeux en fixant le vide en se demandant bien pour quelle raison il souhaitait ainsi s'en aller loin de tout. Il est vrai que les derniers événements donnaient envie de fuir, malgré tout...

«Sous leur forme animale, les petits peuvent voyager oui... mais on fait comment pour s'y rendre? Si on doit y aller en bateau, ce sera trop dangereux pour eux.. et je ne peux pas les laisser plusieurs jours à ma mère sans lait pour les nourrir.» et la perle de Sayah ne marchait pas dans des zones trop éloignées de la ville. Au pire, ils auraient pu s'y rendre d'abord en bateau tous les deux, puis elle aurait utilisé la perle pour aller les chercher une fois sur place.

«Elles sont où déjà ces îles?» Ceithli et son sens de l'orientation, il ne fallait pas vraiment lui en demander trop...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 01 Aoû 2014, 22:11

Lorsque Ceithli évoqua son état de choc lors du procès, Archélas tressaillit. Il tourna subitement la tête vers son épouse, les lèvres pincées de réaliser qu'il n'avait pas compris... qu'il n'avait pas su voir sa détresse ni la réconforter lorsqu'elle en avait eu besoin. Mis à part hurler après cette serveuse totalement folle, il n'avait pas eu une seule parole pour sa femme. À vrai dire il ne se souvenait pas même l'avoir regardé. Les seuls mots qu'il lui avait adressés n'avaient été que colère lorsqu'elle s'était accusée du meurtre de Chaëmil.

« Ceithli... Encore une fois, le soldat réalisait à quel point il faisait tout de travers. Pardonne-moi... Je suis tellement désolé... pour tout ça. »

Du bras qu'il avait laissé sous les épaules de sa compagne, il la souleva pour la serrer contre lui. Le nez enfoui dans sa chevelure dorée, il resta ainsi un moment, se maudissant de toute son âme sans trouver comment s'excuser de ne pas être un aussi bon mari qu'il avait promis de l'être devant Alrik. À y repenser, il lui semblait que son épouse était beaucoup moins soumise au danger lorsqu'il n'était pas à ses côtés pour lui porter la poisse. Peut-être n'était-il pas destiné à vivre heureux ? Peut-être que l'attaque de Fléau qui avait emporté sa mère avait été un avertissement ? Et pourtant, Archélas ne pouvait se résigner à abandonner une seule des deux femmes qu'il aimait. Aussi lorsqu'il desserra son étreinte, malgré toute sa volonté de mâle viril, c'est un regard un peu trop humide qu'il posa sur Ceithli. Avec de la chance dans l'obscurité, elle ne se rendrait compte de rien. En attendant, le soldat s'accorda quelques minutes pour respirer calmement, son front appuyé sur celui de son épouse. La journée avait été éprouvante. Si éprouvante qu'il avait failli oublier à quel point la jeune femme lui avait manqué.

« On les habituera à Matsya... Renifla-t-il dans le noir. Et à moi aussi. Ajouta-t-il avec un sourire. On les habituera à l'orios, à Nemesis, à Anarion... à tout ce que tu veux. Tant qu'ils sont jeunes. »

Il roula sur l'épaule afin de se mettre face à Ceithli et rester ainsi le plus près possible alors qu'il chuchotait à peine. Pas question d'être surpris par son père maintenant ! Mais au cas où un tel malheur arriverait, Archélas vola à son épouse un ou deux baisers furtifs... et moins furtifs aussi. Au point qu'il dû se faire violence pour ne pas céder au désir irraisonné de se perdre en elle, pour tout oublier. Juste le temps de quelques heures. Usant d'une volonté salutaire, il joua un moment à remettre de l'ordre dans la chevelure de sa féline, ne bougeant rien d'autre que ses doigts.

« Elles sont à deux jours de bateau à l'est de Balaïne. On dit qu'elles sont vierges de toute civilisation. Pures. Paradisiaques. Mais avec la chance que j'ai on risque de se faire attaquer trois fois par Drakmonniss et aborder six fois par des pirates... Il soupira, le sommeil le gagnant peu à peu. Je suis fatigué Ceithli. »

Il ferma les yeux, son ton trahissant une lassitude bien plus grande que l'épuisement dû à cette seule journée.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 02 Aoû 2014, 09:24

L'attention d'Archélas pour qu'ils fondent tous ensembles une vraie famille était plus que touchante, et la féline se pelotonna contre lui avec un léger soupir de soulagement, tellement heureuse qu'il soit désormais là, bien avec elle et qu'il ne compte pas repartir dès demain. Certes, ils devaient chuchoter pour ne pas que Démétrien les entende, mais après tout, ils ne faisaient rien de mal, bien que ce soit difficile lorsqu'on connaissait leur tempérament à tous les deux.

Elle s'interrogeait alors sur cette histoire d'îles, c'est vrai que ça pourrait être intéressant, et puis sous leur forme animale, si c'était juste pour deux jours, ils devaient pouvoir y arriver, mais il est vrai que l'idée que Drakmoniss ou des pirates leur tombe dessus pendant le trajet avait de quoi l'effrayer un peu. Malgré tout, elle n'eut pas le temps de répondre, il fallait qu'ils y réfléchissent encore un peu, et puis ils étaient tous deux épuisés, aussi elle se laissa elle aussi emporter dans le sommeil en se blottissant davantage contre son époux.

Elle n'eut à se réveiller que cinq heures plus tard pour donner le sein aux enfants. Ils semblaient décaler un peu les heures de leur repas petit à petit. Elle les changea rapidement en essayant de ne pas trop réveiller Archélas, puis elle chantonna doucement une petite berceuse tout en les nourrissant l'un après l'autre pour les rendormir, et puis, repus, elle sourit en voyant qu'ils se rendormaient tout de suite pour une fois. Elle eut un regard attendri vers eux avant de leur murmurer simplement «ça vous calme, la présence de votre père, hein?» - elle se tourna vers Archélas, s'il s'était réveillé à un moment, il semblait s'être rendormi en tout cas. Il est vrai que quoi qu'il pense, il dégageait toujours une aura des plus rassurantes, et surement que ses enfants le ressentaient plus que n'importe qui.

S'ils s'étaient endormis la première fois sous forme humaine, là ils avaient repris forme féline et elle retourna se coucher en attendant que le soleil se lève, cherchant le réconfort des bras de son époux, déposant un baiser sur sa peau avant de fermer encore les yeux, jusqu'à ce que les bruits d'Hogan dans la cuisine lui donnent le signal qu'il fallait se lever...


«Archélas? Archélas! Il faudrait que tu regagnes ta chambre, non?» lui dit-elle doucement tout en lui secouant l'épaule. C'est que bon, si Démétrien le voyait sortir de sa chambre, il serait peut être difficile de lui dire qu'il venait à peine d'arriver s'il avait encore la bave aux lèvres et les cheveux en bataille...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Archélas Ages » 07 Aoû 2014, 22:05

Archélas se réveilla dans un sursaut, alerté par des cris qui retentissaient un peu trop près de son oreilles à son goût. En tournant la tête il aperçu deux enfants occupés à brailler, enfermés dans un lit à barreaux. Près de lui, un mouvement lui fit tourner mollement la tête. Ceithli s'était levée. Il la regarda un moment, intéressé par la vue... jusqu'à ce que le sommeil le rappelle vers lui. Dix minutes plus tard à peine, il s'était rendormi. Il reprit à peine conscience lorsque son épouse revint se blottir dans ses bras une fois les petits rassasiés, la serrant contre lui comme par réflexe. Le souffle calme... jusqu'à ce qu'une alerte retentisse au fond de son esprit.

Des bruits familiers montaient depuis la cuisine. Et si en temps normal ils étaient rassurants, cette fois son instinct lui hurlait qu'ils étaient plutôt une menace. Ses yeux s'ouvrirent donc aussitôt sur Ceithli qui le secouait par l'épaule. Cette fois, il était tout à fait réveillé !

Sa première réaction fut toutefois d'attraper le visage de son épouse entre ses deux mains pour l'embrasser, entre passion et jeu, un peu excité par le danger. Lorsqu'il la relâcha avec un sourire, il bondit hors du lit et trottina jusqu'à la fenêtre qu'il enjamba comme s'il était naturel d'emprunter cette sortie. Pas de retour vers sa chambre toutefois. Archélas laissa la gravité l'aider un peu pour descendre et sauter dans l'herbe humide. Il avait besoin de se dégourdir un peu les jambes... et l'esprit. Il marcha donc quelques instants, longeant les rosiers, s'arrêtant lorsqu'il se retrouva nez à nez avec Nemesis. Elle aussi était venue à son appel, ce qui fit réaliser au soldat qu'il faudrait vraiment apprendre à sa jument comme à Matsya - où était-elle passée d'ailleurs - à répondre à des sifflements différents. En attendant, Archélas l'accompagna jusqu'à l'enclos où broutait Chronos comme le vieux cheval paisible qu'il était. Lorsqu'il revint vers le manoir un bon quart d'heure plus tard, il croisa son père occupé à étendre des linges propres.

« Qu'est-ce que tu fais dehors ?
_ Je n'arrivais pas à dormir.
Mentit Archélas aussi bien qu'il avait menti à Livian d'Ephtéria lui-même. J'ai eu envie de marcher un peu. »

À sa grande surprise, Démétrien se contenta d'un hochement de tête entendu. Archélas s'arrêta à sa hauteur, réalisant que son père ne devait pas avoir un sommeil très paisible depuis que son épouse était plongée dans cet état de léthargie. Le soldat hésita un instant. Il aurait souhaité dire quelque chose, mais comme il ne savait pas comment parler à son père, il se contenta de garder le silence et retourna à l'intérieur. Hogan avait mis la table dans la salle à manger. Un pain frais et une demi douzaine de pots de confiture trônaient au milieu.

« Tu as fait tout ça cette nuit ? S'étonna Archélas en écarquillant les yeux.
_ Il y avait beaucoup de fruits mûrs. J'ai dû faire une dizaine de pots de chaque, si vous en voulez.
_ Merci Hogan ! Nos arbres n'ont pas encore donné de fruits cette année, ils sont un peu jeunes. Prends-en pour toi aussi. »


Et comme un enfant mal élevé, il trempa son doigt dans un pot de confiture de fraises qui lui faisait de l'œil, vérifiant par-dessus son épaule que son père ne revenait pas pour voir ça.

J'ai pas parlé de Ceithli exprès comme je sais pas trop si tu veux qu'elle descende avant pour aider Hogan ;)

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Volenti non fit injuria

Messagepar Ceithli » 08 Aoû 2014, 14:24

Voir son mari s'éclipser par la fenêtre avait presque quelque chose de romantique. Maintenant que le choc de la veille était passé, la féline appréciait plus que jamais ces petits moments doux qu'il lui faisait vivre. Elle se leva doucement à son tour et se refit un brin de toilette, coiffant ses cheveux en se rendant compte combien elle était heureuse de pouvoir désormais conserver sa couleur naturelle.

Tout cela avait été éprouvant, oui. Mais c'était terminé. Elle repensait à cette histoire d'îles, et honnêtement, elle se disait que ce serait vraiment une bonne idée. Même si elle tenait à ce que ses enfants vivent comme des humains, tant qu'ils étaient bébés comme ça, ils étaient plus en sécurité sous forme animale, et découvrir la nature et explorer des zones inconnues ne pourraient qu'être bénéfique pour eux et les aider à grandir.
Elle attendit qu'ils se réveillent pour les nourrir, les changer et les habiller. Enfin les habiller, on aurait dit qu'ils ne portaient qu'une sorte de pyjama un peu trop grand avec une ouverture au niveau des fesses pour changer plus facilement les langes, refermable avec deux petits boutons! Et dire que certains adultes en mettaient de ce genre de tenue, cela la faisait sourire.

Elle les mit ensuite dans le panier et descendit en cherchant un peu où se trouvait tout le monde. Elle croisa Hogan dans la cuisine qui avait fait bon nombre de confitures et elle lui sourit en penchant la tête sur le côté

«Est-ce qu'il vous reste quelques pommes? J'aimerais essayer de faire une tarte pour le dessert...»
- «Oui, bien sûr.»
il comptait donc les lui laisser de côté. Le temps qu'elle trouve le jardin - oui oui, elle arrivait à se perdre même dans une maison - Archélas l'avait croisée pour retourner en cuisine, si bien qu'elle tomba sur Démétrien qui finissait d'étendre du linge

«Voulez-vous que je vous aide?» cependant, c'était un peu tard, il terminait d'étendre le dernier drap et elle posa juste le panier en sortant les enfants pour qu'ils puissent rouler dans l'herbe. Ils n'aimaient pas se transformer lorsqu'ils portaient autant de vêtements, donc ça lui permettait d'éviter qu'ils ne se sauvent. Elle se demandait s'il ne voulait pas les prendre un peu? Elle prit Soukha dans ses bras, assise dans l'herbe, et le lui tendit doucement

«Je crois qu'il aimerait bien voir son grand-père...» elle avait parlé tout de même d'une voix timide. Elle ne savait pas vraiment comment se comporter avec lui, depuis qu'Euthalie était dans cet état, il ne semblait plus vraiment être le même homme. Quel dommage.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Suivante

Retourner vers Archélas & Ceithli Ages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron