Allez on rentre à la maison!

Image

Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Nov 2014, 20:26

Précédemment
==================================
Comment on en était arrivés là? Ok d'accord, quand on avait décidé de se lancer dans ces missions, on savait déjà que ce ne serait pas facile, mais là on avait vraiment frôlé la catastrophe! Déjà, la mission pour cette histoire de convoi avait été bien plus difficile que prévu, j'avais du faire usage de la magie et ça m'avait bousillé le bras pendant une demi-journée... sans compter tous les coups et les blessures qu'on s'était pris à cause de la bande! Mais heureusement, on les avait attrapés, et avant qu'une autre bande du même genre ne se reforme, les convois devaient être tranquilles pendant un temps.

Mais ensuite, ça avait dérapé davantage. Aspasie, une histoire de maison close qui kidnappait des gamines, et la petite Paely qui était justement dans le convoi, avait aussi été enlevée! Benedikt connaissait bien les lieux, sauf qu'il ne m'avait jamais dit qu'il y risquait sa peau en y retournant! Je croyais seulement que c'était lui qui ne souhaitait plus y mettre les pieds à cause de mauvais souvenirs et pas que ça risquait de le tuer! Résultat, il s'était fait enlever lui aussi et moi j'avais foutu le feu à ce fichu établissement avant d'aller le retrouver chez un mec qui semblait avoir bien du mal à ce qu'on lui dise non... on s'était retrouvés avec des chefs d'accusation assez lourds, même si on avait sauvé les filles disparues. Incendie, violence, coups et blessures, et sans oublier le meurtre, car Benedikt avait fini par tuer l'homme qui le recherchait depuis si longtemps.

Quand on est commerçant chez Sayah, il ne sert à rien de se cacher. Un soldat du Roi se pointe dans notre boutique et on se fait arrêter sur le champ! Donc on avait accepté notre sentence en allant combattre dans l'arène, sauf que là aussi, Manölis n'était pas spécialement d'humeur à être clément et on s'était retrouvé carrément avec un troupeau de kordatt comme adversaires! Mais je commençais à avoir l'habitude de ce genre d'endroits, les gens veulent du spectacle, aussi j'avais tout mis en œuvre pour faire des actions assez impressionnantes pour obtenir notre salut, pendant que Benedikt caracolait partout dans l'arène, jusqu'à ce que je fasse une fois de plus usage du pouvoir que l'ermite m'avait transmis. À croire que même si ça ne pouvait pas tuer, ce pouvoir allait vraiment me sauver la vie à plusieurs reprises, car même en ayant perdu l'usage de mon bras, j'avais visiblement réussi à impressionner suffisamment le public pour qu'ils exigent notre libération!

Un bras en moins, j'étais épuisé, comme vidé de mes forces et je ne sais même pas par quel miracle je ne me suis pas évanoui alors que l'adrénaline s'échappait peu à peu de mon corps. Je ne sentais pas Benedikt attraper mon poignet et me guider le plus loin possible de cet endroit, je ne l'entendais qu'à moitié et en réalité, s'il voulait qu'on aille chez le Doc, moi je ne pensais qu'à une chose... maison.

Résultat, il y eut un petit "pouf" et on se retrouvait dans la boutique, au pied de l'escalier et je venais m'effondrer enfin, tombant à genoux avec un bras mort pendant le long de mon flanc et manquant surement de me tordre le poignet vu que je n'étais pas en mesure de me rattraper correctement. J'avais besoin de m'allonger, mais je doutais que Benedikt dans son état puisse me porter... heureusement, Iza était là et se transforma très vite en humaine sans prendre le temps de s'habiller en nous voyant dans cet état

«Oh lala! Vous êtes pas beaux!» - elle s'approcha de moi et passa mon bras autour de ses épaules. Elle était plus forte qu'avant maintenant qu'elle avait plusieurs repas par jour et qu'elle était bien traitée. Elle aida Benedikt à me conduire jusqu'au canapé lit du bureau qui était encore déplié - elle ne savait pas le replier en fait, et on l'avait laissé comme ça avant de partir - et ils m'y jetaient dessus avant qu'elle ne se tourne vers Benedikt tout en reprenant forme canine, le KIP sur sa tête se déploya en souris et couina à l'attention du botaniste - «je vais chercher monsieur Doc» - et hop, elle partit rapidement pour le chercher, alors que moi, j'étais à moitié dans les vapes, mi-conscient de ce qui m'entourait, mi-endormi... sensation très bizarre d'ailleurs.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 12 Nov 2014, 00:34

Benedikt regarda partir Iza avant un soupir de soulagement, heureusement qu’elle était là et à la maison, parce que lui ne sentait pas jusqu'à chez le Doc à pieds, à l'instant.
Il s’assit sur le rebord du lit et se retourna vers le tatoueur ; « ça va mieux ? » - Sauf que Vrass n’avait pas l’air d’aller mieux, à peine conscient, et le petit botaniste se mit à s’inquiéter sérieusement.
« Vrass… tu m’entends ? Vrass !»
Il respirait encore, mais le bruit qui l’accompagnait n’avait rien non plus pour rassurer Benedikt, et comme ses appels ne recevaient pas assez de réactions d’après lui, le petit botaniste se mit à inspecter le winghox un peu partout avec des mains tremblantes. Ce ne fut que lorsqu’il entendit le bruit de la porte qu’il se retourna brusquement. Le temps qu’il tourne la tête à nouveau sur Vrass, celui-ci s’était évanoui pour de bon.
« Vrass ? Il y a quelqu’un ? Benedikt ? » - Un aboiement suivit.

Le doc finit par traverser l’entrée, Jake sur ses talons, quand il vit Benedikt dans l’encadrement de la porte, déjà en train de hoqueter sans beaucoup de cohérence à propos de Vrass dans les vapes et d’arènes.
« Depuis combien de temps il est inconscient ? »
« Je sais pas, 5, 10 secondes, il vient de s’évanouir ! »
s’écria le petit botaniste. « 15, j’en sais rien ! On vient de se faire piétiner par des kordatts dans les arènes d’Ephtéria ! »
« Okay, calme-toi, je vais voir ça, d’accord. Jake, emmène-le dans la cuisine. »
« Non, c’est bon ! »
« Benedikt, Jake t’accompagne dans la cuisine et tu y restes, c’est tout ! Si j’ai besoin de vous, je vous le dirais mais vu l’état dans lequel tu es, ce sera pas pour toi ! »


Ce qui expliqua pourquoi il se laissa tomber sur une chaise de la table en gémissant de douleur, un air à la fois paniqué et renfrogné. Il n’avait comme solution maintenant que de n’écouter les bruits qui venait de la pièce d’à côté et c’était encore plus énervant.
Jake, lui, se balançait d’un pied sur l’autre : « Heu, je peux peut-être essayer de te soigner un peu ? T’as l’air aussi d’en avoir besoin... »
« Tu me touches pas. »
grogna le botaniste dans un mouvement de recul. « Vas aider le Doc, c’est bon, je ne bougerais pas. »
Et comme le jeune homme ne bougeait pas, hésitant, Benedikt se mit à aboyer un peu plus fort : « Vas l’aider ! Tu préfères aller aider à creuser la tombe de Vrass tout à l’heure ?! »
Il ne fallut pas plus pour l'ancien palefrenier pour filer sans demander son reste.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 12 Nov 2014, 11:11

À quel moment je me suis évanoui? J'en sais fichtre rien, mais une odeur violente et particulièrement désagréable me vrilla les narines si bien que je me réveillais en sursaut! Sauf qu'au lieu d'avoir un visage inquiet et jeune sous le nez, j'avais droit aux rides du Doc qui me fixait sous ses lunettes comme s'il me passait aux rayons X

«Tu es costaud, Vrass Rannveig, mais va falloir que tu te ménages un peu!» - je me redressais doucement, réalisant que je n'étais pas sur mon lit mais sur le canapé du bureau... je ramenais une main sur mon front, je n'avais pas grand chose à la tête de ce côté là, mais j'avais une fichue migraine - «relève toi doucement... tu as pris un sale coup derrière la tête...» - derrière la tête? Je ramenais ma main, essayant de me souvenir... mais ça datait de plusieurs jours ça, une semaine même puisque c'était l'autre p*** de la maison close qui m'avait frappé par derrière en espérant m'assommer - «ça a l'air vieux, mais ça n'a pas été soigné. Dans l'ensemble, tu vas bien... t'as deux côtes cassées, plusieurs qui sont fêlées, une épaule déboîtée et pour ton bras gauche, je sais pas ce que tu as foutu, on dirait que tu n'as plus la moindre terminaison nerveuse de valide alors qu'il a l'air en bon état si je ne compte pas tes phalanges en sang...» - je regardais ma main sans pouvoir la lever... ah oui

«C'est rien ça... c'est la magie, ça me fait perdre tout usage de mon bras pendant plusieurs heures...»
- «La magie... comme si t'étais pas assez magicien comme ça avec tes tatouages! Voilà que tu en fais usage pour la violence? Vrass, t'as pas besoin de ça bon sang!»
- «Ce n'est pas pour la violence... je ne peux attaquer personne concrètement avec ça, je ne fais que faire trembler le sol, au pire ça fait peur aux animaux, et crois moi, ça m'a sauvé la vie à plusieurs reprises déjà. Un bras invalide pendant quelques heures à côté, c'est quedalle...»
- le Doc soupira avant de poser sa main sur mon épaule sans que je ne puisse la sentir puisque c'était la gauche
- «Vrass... je suis sérieux. Fais attention à toi. Tu es peut être un winghox, tu n'es pas invincible. Donner des coups de tête à un bison, frapper le sol pour le faire trembler, affronter des kordatts... tu n'es plus un jeune adolescent maintenant, tu as plus de trente ans, et tu as une famille! Même si Nathan est heureux avec Nessy, il est ton fils... et Benedikt a besoin de toi aussi, et Iza.» - se faire réprimander par un vieillard à mon âge, ça craint, mais je savais qu'il avait raison. Malgré tout, mon orgueil m'empêchait de le lui dire et je me contentais de détourner le regard alors qu'il reprenait

«Bon.. je te laisse comme ça, Benedikt a des soins bien plus efficaces que les miens pour ce que tu as. Je vais le tenir informé et il va te soigner.»
- «Merci Doc.»
- je restais donc assis là pendant que le Doc avec Jake sur les talons retournait voir Benedikt
- «Ça va aller. Il est juste faible car il ne semble pas avoir mangé correctement ces derniers jours. Il a deux côtes cassées et plusieurs fêlées, je crois que tu as des herbes pour ça donc je préfère te laisser faire. Je suppose que si vous avez mis vos vies en danger comme ça, c'est pour de l'argent donc vous devriez avoir assez pour vous payer des soins maintenant! Il faudra aussi soigner cette vilaine ecchymose qu'il a derrière la tête, c'est pas méchant, mais faut laver ça quand même, un bon bain ne va pas être du luxe pour vous deux. Et surtout bien le nourrir... mais vas y doucement! Je sais qu'il a horreur de ça, mais pas trop de viande et beaucoup de légumes d'abord, évitez les hamburgers ou autres, vous allez vous rendre malade après une telle diète»
- «Je vais faire les courses!»
- dit Iza avant de sortir à toute vitesse de la cuisine. Moi j'étais encore sur le canapé, incapable de bouger tellement j'avais l'impression d'être passé sous un rouleau compresseur... quelle poisse.


Alors, pour les achats, on a:
1 pot de Baume Saint-Ôl pour les ecchymoses (surtout celle à la tête) > 15 ores
1 pot de Baume Arnisauge (vu tout ce qu'il s'est pris, ce sera pas du luxe) > 20 ores
1 pot de Baume Larmiqueuse (pour les blessures, coups de corne et la peau arrachée sur la main pour l'utilisation de la magie) > offert pour la mission de Protection du convoi
3 pots de plantafix (un pot par côte brisée, et un autre pot pour les côtes fêlées) > 60 ores
1 flacon d'huile gorgonale (ça nous fera du bien pour reprendre des forces dans un bon bain) > 5 ores

Carte de fidélité pleine, donc le pot d'Arnisauge à moitié prix
Total: 90 ores. J'attends que tu me confirmes ça avant de t'envoyer les sous ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 12 Nov 2014, 18:27

Le petit botaniste soupira avec fatigue, un peu plus détendu.
« Je sais. On a pratiquement pas mangé depuis une semaine. » Il jeta un petit sourire au Doc et se releva. « Je vais m’en occuper. Merci. »
Jake lui jeta un regard effrayé, ou peut-être un peu vexé derrière, mais Benedikt n’avait ni l’envie ni l’énergie pour s’excuser de lui avoir hurlé dessus. Il hocha la tête en réponse à Iza qui avait eu la gentillesse de décider d’aller acheter à manger. C’était ça de moins à faire.
Revenant dans la chambre après que tout le monde soit parti, il fouilla un moment dans les tiroirs de son énorme bureau, récupérant au fur et à mesure pots et flacons qu’il estimait utile, à vue de nez.
« Ça va ? Ça ne fait pas trop mal ? » demanda-t-il à la ronde à Vrass, sans se retourner.
Le petit botaniste fouilla dans un autre tiroir, hésita, attrapa un morceau de tissus et cacha un bouton de cimaille dedans. Puis s’assit à nouveau sur le rebord du lit, et caressa un instant la joue de Vrass, un peu distrait.

« Je m’occupe de toi, ne t’inquiète pas. »
souffla-t-il, et Benedikt glissa le tissus plié qu’il avait dans la main contre son visage, l’empêchant de respirer autre chose. De toutes manières, vu l’état du tatoueur, celui-ci ne pouvait pas vraiment protester avant que la cimaille fasse effet et l’endorme complètement. Se sentant quand même un peu coupable de droguer comme ça Vrass sans le prévenir, le petit botaniste se mit immédiatement à sortir tout l’arsenal qu’il avait de l’herboristerie.
Se concentrer sur le soigner calmait un peu Benedikt, qui fronçait pourtant le nez devant chaque blessure qu’il rencontrait alors qu’il continuait après à inspecter le tatoueur des pieds à la tête pour savoir où il avait été blessé. Il le recouvrit d’Arnisauge, de Larmiqueuse et décida d’attendre après qu’ils se soient lavés pour faire des bandages qui protégeraient une bonne couche de Plantafix ; en attendant, il vida pratiquement un flacon de menthise sur son torse, histoire qu’il ne souffre pas trop. Puis il tourna sur le côté le corps endormi du tatoueur pour une bonne couche de Saint-Ôl là où il avait une sacré bosse. Où avait-il reçu ça ? Aucune possibilité de le savoir pour l’instant, et Benedikt n’était pas sûr de vouloir savoir.

Une fois fini, le petit botaniste mit carrément le tatoueur au lit, arrangeant les oreillers et les couvertures pour être sûr qu’il n’ait pas froid. Il resta un moment assis à côté de lui, l’esprit perdu dans ses pensées, jusqu’à ce qu’Iza revienne des courses. Benedikt l’aida en vitesse à débarrasser les deux sacs qu’elle avait ramenés, et puis lui demanda de vérifier que tout allait bien chez Vrass pendant que lui allait prendre une douche à l’étage.
L’eau chaude était si agréable que le petit botaniste serait bien resté là pendant des heures entières, mais rester debout était aussi particulièrement difficile, aussi ce fut ce qui le convaincu de se dépêcher. La glace ne lui renvoyait pas un reflet flatteur, le petit botaniste avait perdu quelques kilos mais c’était assez pour que le motif de ses côtes soit visible, et l’énorme ecchymose qui s’étalait sur son ventre et sa poitrine là où une corne de kordatt était passée, n’était pas non plus très jolie. Il utilisa un fond de pot de Saint-Ôl pour ça, au moins il avait la chance d’avoir évité des côtes cassées, contrairement au tatoueur.

D’ailleurs, les boutons de cimaille ne duraient qu’une heure, si bien que celui-ci allait finir par se réveiller. Aussi Benedikt ouvrit les vannes de la baignoire et versa une bouteille d’huile gorgonale en espérant que Vrass se sentirait assez bien en se réveillant pour monter à l’étage. Le petit botaniste, lui, n’avait pas du tout envie de redescendre, et décida de rester dans la chambre jusqu’à ce qu’on l’appelle ou quelque chose l’oblige à la quitter. Il y avait un pot de miel caché sous le lit, par bonheur. Il ne s’embarrassa même pas d’une cuillère, plongeant directement ses doigts dedans.


Carte de fidélité pleine
90 ores (Merci de me mâcher le travail, c'est super gentil, ahah, c'est plus moi le vendeur)
Pour payer, cliquez sur [Donner] en dessous de l'avatar de Benedikt.


(Je met tout à jour pour tes achats après. ^^ )

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 12 Nov 2014, 22:34

En mode totalement groggy, y'avait pas d'autre mot. Je ne savais pas trop ce qui m'arrivait, j'étais comme vidé de mes forces. Ce qui était finalement normal quand on sait que je n'ai mangé que du pain depuis une semaine... oui c'était plutôt évident qu'au bout d'un moment, ma résistance allait lâcher. Mais c'est pas évident à reconnaître quand on est... moi. Bref, j'avais encore le regard dans le vide lorsque Benedikt vint me trouver et je le laissais faire docilement, n'ayant même pas la force de grimacer lorsqu'il touchait une zone sensible, jusqu'à ce qu'il me colle un truc sous le nez qui élimina mes dernières volontés pour rester éveillé... je basculais en arrière sur le canapé lit, même pas la force de ronfler.

Une heure plus tard, je pouvais sentir une odeur qui ne me plaisait pas spécialement.. ça sentait les plats de Benedikt, de la verdure en somme! Pourtant, Iza avait fait des efforts en mettant quand même aussi des pommes de terre et des oignons parmi les haricots verts pour attiser mon appétit, et je sentais aussi une pointe de viande, mais tellement légère parmi tout le reste que je me doutais bien qu'il ne devait pas y avoir grand chose. Je voulais ramener ma main gauche sur mon front, mais elle refusait de bouger et je me souvenais alors qu'il me manquait un bras. Soupirant, je me redressais à l'aide de ma main droite avant de me masser la nuque et réaliser que j'empestais les produits de l'herboristerie... en baissant les yeux, je voyais que je brillais encore un peu, même si les produits avaient du avoir bien le temps de pénétrer la peau. Mais aucune trace du botaniste.

«Benedikt?»
- «Il est là haut! Je crois qu'il t'a préparé un bain...»
- bonne idée, faut dire que je pue le fauve... je me lève doucement avant de me diriger vers l'escalier, saluant Iza sous sa forme humaine puisqu'elle cuisine, avec juste un de mes t-shirt sur elle comme à son habitude. Elle est vraiment adorable, rester ici toute seule et toujours aussi gentille quand on revient comme si on n'était jamais partis. Surement son côté chien, la fidélité tout ça. Je me promettais de lui acheter un bel os à moelle demain.

C'était difficile de monter les escaliers, malgré le baume St Ôl, j'avais des courbatures aux jambes, mais une fois en haut, je trouvais un botaniste emmitouflé dans les draps avec un pot de miel et je souriais tout en allant m'asseoir au bord du lit
«Merci pour les soins... tu me diras combien je te dois?» - car malheureusement, Sayah ne plaisante pas avec ce genre de choses, pas de copinage ou autre avec ses marchandises! Je venais essayer de chercher sa tête dans l'amas de draps pour enrouler mes doigts dans ses boucles brunes avant de prendre une profonde inspiration - «apparemment, tu as fait couler un bain... tu veux venir avec moi ou tu préfères rester là dessous?» - ce n'était pas un reproche, juste une question. En tout cas, je me levais difficilement avant de me pencher pour l'embrasser dans les cheveux, il sentait bon le savon, donc il avait déjà pris sa douche. Je ne me faisais donc pas trop d'illusions et j'allais à la salle de bain. J'avais déjà perdu la moitié de mes vêtements pendant les soins, donc le reste ne fut pas trop difficile à enlever, et je me glissais dans l'eau chaude aux odeurs étranges, je n'avais pas souvent eu l'occasion d'utiliser l'huile gorgonale pour réaliser ce qu'il y avait dans l'eau, mais dans l'ensemble, ça me faisait déjà du bien.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 13 Nov 2014, 01:11

Lorsque des bruits de pas finirent par se rapprocher et que Vrass le chercha dans les couvertures, le petit botaniste finit par le laisser le trouver là-dessus et resta silencieux un instant avant d’ouvrir la bouche.
« Non, je me suis déjà lavé. Et tu me dois 90 ores, mais ce n'est pas pressé. » murmura-t-il, et lorsque les mains du tatoueur furent remplacées par ses lèvres pour un baiser avant que celui-ci ne disparaisse dans la salle de bain, Benedikt eut envie de le suivre.
La gêne et la honte n’était pas assez forte pour le faire résister à l’appel de la salle de bain éclairée. Le botaniste sortit de sous les draps pour se faufiler à l’intérieur, s’asseyant à côté de la baignoire. Ce n’était pas confortable, le froid du carrelage dur sous son corps déjà bien fourbu, mais Benedikt posa sa tête dans le creux de ses bras sur le rebord de la baignoire.
« Je suis désolé, Vrass. Pour tout ce qui s’est passé. Je sais que tu vas me dire que tu n’es pas en colère contre moi parce que tu n’as pas l’air en colère contre moi, mais je suis désolé, quand même. Tu te serais jamais retrouvé là comme ça sans moi. » soupira-t-il, les mots se déroulant lentement sur sa langue.

Le petit botaniste aurait eu envie d’enlever le pyjama qu’il portait pour s’inviter dans la baignoire, mais la pensée lui paraissait déplacée, trop effrayé de sentir le toucher de quelqu’un d’autre sur sa peau. C’était Vrass, il n’aurait pas dû s’en inquiéter.
« J’ai lu dans un livre, la dernière fois, tu sais, que les cellules de notre peau, tu sais, c’est les petits trucs qui nous constituent ; ben toutes celles de notre peau sont remplacées par des nouvelles en à peu près un mois. » commença-t-il. « Ça veut dire que si quelqu’un te touche, à peu près un mois après, c’est un peu comme s’il ne t’avait jamais touché parce qu’elle est toute nouvelle. »
Benedikt laissa sa main effleurer la surface de l’eau fumante pour la troubler et regarder les ondulations s’élargirent.

« Je suis content de savoir ça, ça me rassure de savoir que dans un mois, ce sera comme si ce porc ne m’avait pas touché. » murmura le petit botaniste tout bas, déjà en train se demander s’il valait mieux dire cela devant Vrass. Mais prononcer à voix haute ses pensées devant lui semblait agréable, Vrass était toujours celui qui semblait savoir la vérité devant les yeux trop admiratif de Benedikt, et cela avait l’air rassurant de pouvoir peut-être l’entendre dire qu’il avait raison. C’était lui le scientifique qui avait lu tous ces bouquins plus ou moins utiles ; mais le petit botaniste se savait pas comment il pouvait se faire confiance à présent, tuer quelqu’un était contre tous les principes qu’il avait pu avoir et il n’avait pas l’impression qu’il pouvait encore se fier à son jugement.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Nov 2014, 01:04

Quatre-vingt dix ores donc, j'ouvrais le petit tiroir de la table de nuit et j'en sortais un petit porte-monnaie - je préférais avoir des sous un peu partout pour le cas où, ça peut toujours servir - et je lui laissais l'argent sur la table de nuit en question avant de lui sourire
«Les bons comptes font les bons amis non? Et tu connais Sayah, il plaisante pas lui...» - je lui faisais un clin d'œil, même si je n'étais pas sur qu'il l'ait vu à être encore caché dans les draps. Aussi je me dirigeais vers la salle de bain pour me déshabiller tant bien que mal.

Aïe ouille! Difficile de rentrer dans cette fichue baignoire avec un bras en moins et quand on a mal partout, mais une fois à l'intérieur, j'avais vraiment l'impression d'être dans du coton et ça me faisait un bien fou! Je soupirais de bien être avant de voir le gosse rappliquer avec son petit air penaud... c'est quoi cette tête? Je soupirais lorsqu'il s'excusait encore et je tournais la tête vers lui d'un air blasé
«On n'est pas allés dans cette maison close seulement à cause de toi, je te rappelle qu'on y est allés pour sauver Paëly. Et puis c'est pas toi qui a décidé d'y mettre le feu que je sache, t'étais même pas là! J'ai été arrêté pour ça moi...» - je voulais poser ma main sur son bras, mais il semblait bizarre tout d'un coup et je fronçais des sourcils

«Hé... arrête de te faire du souci pour moi. Si tu crois que tu aurais pu m'obliger à faire quelque chose que je ne voulais pas faire...» - sauf que ce n'était pas ça en fait. Visiblement, il repensait à ce type et je manquais de chercher à me lever mais je glissais à cause du manque de force

«Comment ça te toucher??? Il t'a fait quoi? Il t'a touché où??» - non mais attends, va pas me dire qu'il a eu le temps de lui faire quoi que ce soit entre le moment où Benedikt a disparu et celui où j'ai rappliqué dans sa maison?? Cependant, il semblait que le botaniste ne parlait pas de n'importe quel attouchement, et que même un simple contact de ce type semblait lui avoir été insupportable... j'essayais de me calmer même si sur le coup, m'être agité ainsi dans le bain m'avait fait super mal et notamment au niveau des côtes

«T'es en train de me dire que je ne pourrai pas te toucher avant un mois?» - pitié, dites moi qu'il se fout de ma gueule là, car honnêtement, c'est clairement pas le genre de nouvelle que j'aurais eu envie d'entendre aujourd'hui! Je fermais les yeux avant de m'enfoncer totalement dans la baignoire, laissant mes jambes sortir de l'eau pour pouvoir m'immerger totalement comme si je craignais d'entendre sa réponse. Les yeux clos, j'appréciais presque ce silence tout en respirant calmement.. oui non en fait c'est pas agréable de respirer dans son bain, aussi je me redressais, évacuant le surplus d'eau sur mon visage en grognant

«T'as d'autres bonnes nouvelles?» - autant qu'il m'achève tout de suite hein?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 14 Nov 2014, 22:57

« Ne bouge pas ! » s’écria immédiatement le petit botaniste en voyant Vrass s’agiter brusquement dans son bain. « Tu vas te faire encore plus mal… »
Il fronça les sourcils, réalisant qu’il n’avait pas répondu à ses questions, une fois que le tatoueur se soit calmé et ait arrêté de grogner sous la douleur.
« Je ne vais sûrement pas te le raconter en détail, Vrass, ni à toi, ni à personne, alors… Ne t’inquiète pas, simplement, c’est bon… Je n’aurais jamais dû dire ça, désolé. » - Benedikt se tut un instant. Après tout, le pire, il l’avait déjà vécu avant, il y avait bien longtemps dans une maison close, de toutes manières, alors… Il aurait dû s’estimer heureux ? Forcément, le point de vue était difficile à adopter vu ce qui venait de se passer.

La question du tatoueur le prit de court, perdu dans ses pensées, et il regarda Vrass plonger sous l’eau comme si la réponse l’ennuyait déjà ; puis fronça le nez, attendant qu’il refasse surface pour lui répondre.
« Je n’ai pas dit ça. Je dis juste… Pas maintenant. » Il lança au tatoueur un regard aussi contrit qu’une chouette. « De toutes manières, est-ce que ça change quelque chose, tu ne crois quand même pas que je te laisserais me faire l’amour dans l’état où tu es ? Tu peux à peine bouger sans hurler de douleur, j’aimerais savoir comment tu comptais t’y prendre. Et si c’était moi qui était sensé faire tout le boulot, j’ai mal partout aussi, moi. »
Devant l’air grognon du winghox, Benedikt eut presque un plaisir sadique à lui annoncer une autre mauvaise nouvelle, puisqu’il demandait :
« On mange pleins de légumes et de fruits jusqu’à ce qu’on ait repris notre régime alimentaire habituel, on a presque rien mangé pendant une semaine, pour l’instant, la viande, ce n’est pas trop conseillé. Je vais aller aider Iza à finir de préparer le dîner, d’ailleurs. Tu nous rejoins quand tu auras fini ? »

Le petit botaniste se releva et s’arrêta un instant, hésitant, avant d’embrasser très chastement Vrass pour disparaitre de la salle de bain. En bas, le dîner était presque, et il se contenta de mettre la table et de servir des assiettes, découpant tout ce qu’il y avait dans celle de Vrass après s’être fait la remarque qu’il n’aurait probablement toujours pas l’usage de son bras dans quelques minutes à peine. A l’idée de l’indignation du tatoueur réalisant qu’on lui avait coupé sa nourriture comme à un gamin incapable de se servir d’un couteau, Benedikt fit de même avec la sienne avec l’ombre d’un sourire. Le reste de la poêle, c’était pour Iza et il lui donna à manger par terre dans une assiette, lui donnant aussi le principal de toute la viande qu’elle avait préparé.

Mais au final, devant l'odeur délicieuse et le spectacle de la nourriture fumante, le petit botaniste ne résista pas à commencer avant même que Vrass ait fini de descendre les escaliers. Le miel lui avait ouvert l'appétit, mais après une semaine de diète aussi stricte, n'importe quoi lui aurait paru alléchant. La sensation avait quelque chose d'étrange, surtout alors qu'elle semblait relié à la première journée qu'il avait passé à la maison close d'Aspasie, s'empiffrant sous la proposition de la gérante qui semblait savoir que le chemin du cœur chez un gamin affamé passait facilement par la nourriture.
Aujourd'hui, pourtant, il était rentré à la maison, une vraie maison dont parlait les histoires, confortable et chaleureuse ; et le bâtiment d'Aspasie où il vivait auparavant, lui, était en cendres. Benedikt n'était même plus sûr de mériter une telle vie, mais il décida que cela n'avait peut-être pas d'importance après tout, alors que ne pas l’apprécier lui semblait complétement impossible.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Nov 2014, 11:43

Non mais je ne parlais pas de s'envoyer en l'air maintenant! Je parlais d'ici quelques jours au moins. Déjà je venais de me taper une bonne semaine d'abstinence autant sur le plan de la bouffe que le sexe, alors merde qu'il me demande pas encore d'attendre un mois! Mais c'était surtout cette histoire avec ce type qui ne me plaisait pas. Est-ce qu'il avait eu le temps de lui faire quoi que ce soit avant que je n'arrive? Autant je me doutais bien qu'il y a quelques années, il avait du se passer un truc pour que les choses tournent ainsi, mais je ne m'intéressais pas au passé, seulement au présent.

Enfin bon, je soupirais en chassant l'eau de mon visage alors qu'il m'apprenait une autre mauvaise nouvelle et je grognais à l'idée de devoir me nourrir de légumes pendant une semaine encore. Il fila pour aller rejoindre Iza et j'attrapais le savon pour me laver correctement, grimaçant chaque fois que je passais sur mes côtes abîmées, avant de me lever doucement pour me sécher. Il aurait du me passer du plantafix, mais je suppose que notre conversation l'a dissuadé, aussi je me dirigeais tout seul dans la chambre, torse nu, pour attraper les différents pots et revenir dans la salle de bain afin de m'en étaler le plus possible.

Ce n'était pas difficile de repérer là où c'était cassé, même pour moi qui n'étais pas médecin, l'aspect bien violacé de ma peau parlait tout seul après tout, puis j'attrapais les bandages et je m'enroulais dedans, faisant passer les bandes au niveau des épaules pour bien que ça tienne - ça aussi j'en avais l'habitude - puis j'enfilais un simple débardeur avant de descendre.

L'odeur de la poêlée de légumes eut presque de quoi me retourner le cœur et je soupirais en m'installant à table
«Et au pire, des pâtes ou du riz non? C'est pas possible?» - je devais avoir une voix un peu grognonne, mais aussi triste car franchement là, c'était pas drôle! J'en avais assez de cette journée de merde, et je crois que là, il me tarde seulement que le soir tombe pour aller me glisser sous la couette et ne plus en sortir... Iza me servit donc mon assiette, des petits morceaux de poulet se battaient en duel dans la poêlée, ainsi que quelques lardons quand même pour donner du goût.

«J'ai mis un peu de blé...»
- «Merci Iza.. je ne suis pas une poule, mais c'est mieux que rien.»
- oui bon les poules ça mange du maïs, pas du blé, mais c'est le premier truc qui m'est venu à l'esprit. Elle me sourit tristement avant de sortir de la pièce, puis elle revint quelques minutes plus tard sous sa forme animale pour manger dans l'assiette que Benedikt avait mise par terre. Pour une fois, j'aurais presque aimé qu'elle mange avec nous, mais tant pis.

Je levais les yeux vers le botaniste, au final, j'étais trop épuisé pour lui en vouloir ou pour penser encore à notre conversation, aussi je préférais balayer tout ça, plantant ma fourchette dans mes haricots verts avec fort peu d'enthousiasme et détournant le regard pour manger. Bon, avec les lardons quand même, c'est vrai que c'était pas trop mauvais.
«Je vais mettre une pancarte devant la boutique, il me faut deux trois jours de repos.» - tant pis pour les clients potentiels, si Sayah n'est pas content, c'est pas mon problème, mais là... je n'étais pas en état de faire le moindre tatouage. Je réalisais mine de rien qu'on avait de la chance d'être en vie, surement le tatouage de l'étoile filante qui nous aidait car je doute fort qu'en d'autres circonstances, on s'en soit sorti. La traversée de Nideyle avec le convoi, l'incendie, l'orphe buffle, l'arène... vraiment on avait eu de la chance de s'en sortir juste avec quelques bleus, un bras en vrac et des côtes cassées.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 20 Nov 2014, 17:12

Le petit botaniste fronça les sourcils en relevant les yeux, apercevant les bandages sous le débardeur de Vrass.
« Pourquoi tu ne m’as pas appelé ? Tu aurais dû m’appeler, tu en as mis bien partout ? » souffla immédiatement Benedikt au-dessus de sa fourchette en suspens, l’instinct de mère poule clignotant un instant dans son cerveau. Il se pencha un instant dans l’intention de vérifier les bandages, mais se retint et se remit simplement à manger, enfournant les bouchés de légumes sans s’occuper, lui, de la viande, qu’il appréciait quand même particulièrement pour le peu qu’il y avait.

« On fera du riz demain. »
rajouta-t-il comme un réconfort relatif, avant que Vrass ne parle de prendre quelques jours sans travail. « Hm, tu devrais même la mettre pendant une semaine. Tu as besoin de repos. Je n’irais pas à l’herboristerie demain moi aussi, de toutes manières. »
Benedikt leva une main pour remettre quelques mèches rouges derrière l’oreille du tatoueur, son regard distrait sur un endroit légèrement égratigné le long de la mâchoire de ce dernier. En passant son pouce dessus, le petit botaniste pouvait voir qu’il avait déjà mis un de ses produits dessus, mais l’image ne lui plaisait pas plus pour autant.
« On devrait aller se coucher avant de trouver encore le moyen de se mettre dans les ennuis jusqu’au cou. Parfois je me demande vraiment si tes tatouages pour la chance sont défectueux, ou si c’est nous qui cherchons les ennuis. »

Peut-être qu’ils les attiraient, tout simplement, et que leurs tatouages ne faisaient qu’essayer de les sauver malgré tout. Le petit botaniste n’était de toutes manières pas de ceux qui pensaient à la destinée, plutôt partisan du hasard cruel ou heureux. Aujourd’hui, ce ne serait pas un hasard de finir sous les draps, pourtant, mais plutôt une nécessité. Une bonne nuit de sommeil allait adoucir les douleurs et leur humeur, probablement.
Le lendemain, Benedikt ouvrit même les yeux en premier, comme toujours, malgré le fait que c’était bien plus tard que d’habitude. Un réveil en sursaut après un cauchemar qu’il espérait oublier le plus vite possible n’aidait pas à être de bonne humeur, mais préparer le petit déjeuner lui donna le temps de penser à autre chose. Il lui était encore particulièrement difficile de se pencher, mais le botaniste avait généralement plus besoin de se mettre sur la pointe des pieds, après tout.

Il prépara un plateau qui contenait des tranches de jambon, à défaut du bacon qu’il jugeait trop gras, et arrangea le tout comme pour rendre le tout plus attrayant. Ce n’était pas aussi copieux que ce qu’il avait l’habitude de faire, mais cela n’empêchait pas qu’il y avait bien pas mal de nourriture dessus, et quelques pancakes valaient bien du bacon grillé, non ?
En montant à l’étage à nouveau, il passa même par la véranda après avoir posé le plateau sur le lit, histoire de récupérer une des dernières fleurs qui se trouvaient dans son jardin miniature, une pensée d’un violet pâle. Ce n’était pas le genre de chose qui impressionnait Vrass, ou même lui faisait particulièrement plaisir, Benedikt le savait. Mais le botaniste le posa quand même sur la petite pile de pancakes, à défaut d'autre chose, juste parce que cela faisait plus joli.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Nov 2014, 14:57

Bon, de toute manière, ce n'était pas spécialement la peine de discuter, il était évident que cette journée était pourrie et qu'on ne pourrait pas la rattraper. Malgré toute la bonne volonté d'Iza qui faisait vraiment de son mieux pour que l'on retrouve le moral, il n'y avait rien à faire. Après avoir passé une semaine dans les geôles d'Ephtéria, on n'avait vraiment pas envie de faire la fête.

Malgré tout, j'aidais la morphe à faire la vaisselle, bien que j'avais un bras en moins jusqu'à ce qu'elle me demande gentiment d'aller me coucher. Je savais qu'elle n'était pas le genre à me donner des ordres, et je finissais donc par sourire pour la laisser finir, bien que je la remerciais encore pour tout ce qu'elle faisait pour nous.
«Heureusement que tu es là pour tenir la maison quand on n'est pas là... tu es adorable» - elle se mit à rougir en détournant les yeux. C'est vrai qu'elle n'est pas vraiment jolie, ses cheveux sont toujours bien raides et lisses puisqu'elle passe trop souvent du stade de morphe à humaine pour qu'ils puissent s'emmêler, et avec ce t-shirt trois fois trop grand pour elle, on lui donne des allures de petites filles, et pourtant elle fait pleinement partie de la famille désormais.

Je remontais pour aller me coucher aussi. Mes bandages ne tenaient pas super bien puisque je n'avais pu les faire que d'un bras, mais d'ici demain matin déjà, ce problème serait réglé.
Et effectivement, la première chose que je faisais en me réveillant, c'était de passer ma main sur mon visage et réaliser effectivement que je pouvais bouger normalement. Le plantafix avait déjà commencé à faire effet, même si je savais très bien qu'il me faudrait encore quelques jours de convalescence pour que mes os soient entièrement ressoudés. Il flottait dans l'air une bonne odeur d'œufs, je ne pouvais pas trop sentir l'odeur du jambon, mais il y avait aussi un parfum de crêpes bien qu'en fait, c'était des pancakes - l'odeur est la même après tout - et je voyais Benedikt débarquer avec un petit plateau et je souriais en me redressant avec amusement

«Petit déjeuner au lit... ça m'avait manqué tiens!» - c'était vrai en plus! Je m'étirais doucement en grimaçant face à certains muscles encore endoloris, puis je le laissais s'installer près de moi avant de déposer un baiser furtif sur son front - «merci...»
Je pouvais désormais me servir de mes deux mains, mais les bandages s'étaient fait en partie la malle pendant la nuit. Preuve que je ne les avais pas bien attachés finalement, mais je ne doutais pas que Benedikt les remettrait correctement en place plus tard. Je m'appuyais sur les coussins derrière moi tout en grignotant un pancake couvert de beurre, fixant le plafond avec un certain soulagement dans le regard
«Ça fait du bien d'être rentré n'empêche. Je crois qu'on va se calmer un peu avec les missions de Sayah, je crois bien qu'elles nous portent la poisse. Si on n'avait pas eu l'étoile filante, à mon avis on aurait eu l'occasion de se faire tuer une bonne dizaine de fois au moins.» - que ce soit dans les embuscades pendant qu'on protégeait le convoi, tout comme notre infiltration dans la maison close et ensuite l'arène... oui, là il fallait qu'on se calme un peu quand même. D'accord, ça rapporte des sous, mais je crois qu'on va essayer de trouver des trucs un chouilla plus calmes quand même.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 26 Nov 2014, 17:44

Benedikt s’installa sur le lit à côté de Vrass et hocha la tête.
« Mmmh, je suis bien d’accord là-dessus. Pour être honnête… J’ai encore du mal à croire qu’on est en vie. » répondit-il avant de soupirer. « Je propose qu’on ne quitte plus la maison jusqu’à l’été prochain, en fait. Je demanderais à Iza de nous faire des provisions pour le frigo, et si on commence à s’ennuyer au bout d’un moment, on fera l’amour. Ou on regardera la télé. »

Cela faisait à peine deux minutes que le botaniste avait commencé à manger qu’il s’arrêta pour jeter un coup d’œil mécontent aux bandages de Vrass qui se défaisait un peu plus à chaque fois que ce dernier fait un geste. Si bien qu’il se releva immédiatement pour passer dans la salle de bain se laver les mains et revint s’asseoir derrière le tatoueur sur le lit.
« Attends… Tiens-toi droit. »

Benedikt refit ses bandages, les sourcils froncés par la concentration, puis reprit son petit-déjeuner à peine entamé. La vie semblait bien plus tranquille alors que le soleil baignait de lumière une chambre presque silencieuse qu’il connaissait si bien, et qu’il avait du sommeil et de la nourriture à volonté. C'était particulièrement agréable d'avoir l'impression de pouvoir enfin se reposer, et le petit botaniste s'installa contre les jambes du tatoueur pour fermer les yeux un instant, mâchonnant une tartine de pain avec un léger sourire.

Les tartines manquaient pourtant de quelque chose ; le goût sucré du miel. Le botaniste grogna un peu et se redressa pour tâtonner un petit instant sous le lit, mais le pot qu’il cachait là d’habitude semblait impossible à trouver, si bien qu’il descendit. Benedikt se fit la réflexion qu’il ferait mieux de les laisser dans les tiroirs si de toutes manières, Iza et Vrass savait parfaitement qu’il y en avait plein la maison. Cela lui prenait toujours un temps fou de retrouver ses cachettes, et ce n’était pas comme si quelqu’un d’autre allait lui voler, non ?

Il grimaça un instant de douleur en se tortillant par terre pour aller étendre un bras dans l’obscurité ; pas assez sombre pour lui cacher, dans les rayons de lumière qui passaient difficilement sous le lit, la personne qui se trouvait en dessous. Ce n’était pas vraiment ce qui était sensé y être, à la place d’un pot de miel.

Il ouvrit la bouche pour hurler devant la surprise, mais aucun son n’en sorti au final, peut-être parce que celle qu’il avait à quelques centimètres de sa main semblait aussi pétrifiée que lui.
« Vr-rass-s. » Benedikt posa un moment avant de reprendre, puisqu’aucun d’entre eux ne bougeait d’un muscle. « Y a quelqu’un sous le lit. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 29 Nov 2014, 11:12

Je sais pas pourquoi, chaque fois qu'on revient d'une mission de Sayah, on a tendance à se retrouver pour une semaine de convalescence! À croire qu'on choisit systématiquement les quêtes qui vont nous mettre en mille morceaux... en tout cas, retrouver sa maison, son lit et ses habitudes faisait un bien fou. Même si j'avais encore mal partout. Benedikt se décida à refaire mes bandages, faut dire que je les avais fait un peu maladroitement, je n'avais encore qu'un bras valide à ce moment là et ce n'est pas forcément évident de s'enrubanner comme un paquet cadeau dans ces conditions.

Mais comme à son habitude, il ne pouvait pas s'empêcher de gigoter, alors que je grignotais un morceau de pancake, je le voyais se tortiller dans tous les sens à la recherche de quelque chose, et même moi je savais ce qu'il pouvait bien chercher
«Ben alors l'écureuil? On a perdu sa réserve de noisettes?» - bon en l'occurrence, c'était du miel qu'il cherchait, mais c'était surtout pour l'image! Car vu la manière dont il éparpille ses pots un peu partout - sérieux une fois j'en ai trouvé un au milieu de mes flacons d'encre! - il y a de quoi se poser des questions sur l'animal qu'il pouvait être en tant qu'orphe!

Je soupirais en le voyant descendre du lit pour essayer de chercher avec la force du désespoir un petit pot dessous, jusqu'à ce que je ne l'entende plus et qu'il semble figé...
«Hmm?» - je penchais la tête pour le regarder et en voyant sa tronche, je voyais bien qu'il y avait quelque chose qui clochait! Je fronçais des sourcils et en grimaçant, je retirais le plateau de mes jambes pour le poser à côté et descendre afin de me mettre à terre et regarder à mon tour

«Non mais t'es qui toi? Comment tu as fait pour entrer???» - que je disais avec mauvaise humeur! C'est alors que je me tournais vers la porte pour me mettre à hurler - «IZA!!!!» - il y eut le bruit d'un truc qui tombe, puis quelques secondes de battement avant que des bruits de patte qui dévalent l'escalier nous parviennent, et la morphe arriva en trombe avec son KIP sur la tête
- «Oui?»
- «Y'a quelqu'un sous le lit! Comment elle est entrée?»
- c'est alors qu'elle prit un air tout penaud et recula de quelques pas
- «Je... je ne sais pas... je lui ai dit de partir, mais elle n'a pas voulu me parler... elle a une drôle d'odeur....» - Je me tournais alors vers la fille, de là, je n'avais pas vu ses yeux entièrement noirs dans l'obscurité sous le lit, mais si c'est le cas, elle devait être morphe d'un animal qui ne plaisait pas à Iza... je me tournais de nouveau vers la chienne pour comprendre - «quel genre d'odeur?»
- «Je ne connais pas...»
- bon sang! Bon déjà ça va pas être un autre chien je suppose, ni d'une race approchante... mais comment elle a fait pour venir jusque là? Et pourquoi Iza ne nous l'a pas dit avant en plus?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 09 Jan 2015, 05:28

Benedikt regarda sa trouvaille de sous-lit tenter de s’enfuir de sous le lit, jusqu’à ce qu’Iza débarque en même temps et lui bloque l’escalier, la laissant figé une seconde avant qu’elle ne change de direction et essaye de déguerpir avec la porte vitrée. Le petit botaniste se jeta sur le morceau de laine qui flottait derrière elle et les deux retombèrent par terre lourdement.
« Ah, putain ! » grogna-t-il, mais il ne lâcha pas le morceau de gilet qu’il avait attrapé, pendant que la morphe elle paniquait encore plus en voyant Benedikt se recroqueviller par terre le temps que la douleur s’estompe.
« Je t’ai rien fait ! »
« Je sais ! »
répliqua le petit botaniste sans prendre la peine de lui expliquer ; après tout, ce n’était pas ses affaires, et surtout, il y avait des questions plus importantes que ça. « Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu es qui ? Où il est mon miel ? »
« J’ai rien volé ! »
« Ça ne réponds pas à mes autres questions. »

La morphe resta silencieuse, jetant des regards effrayés aux trois autres personnes dans la pièce. Ce qui était plutôt drôle, parce qu’elle devait peser bien plus que le petit botaniste vu son apparence ; mais elle restait apparemment la plus effrayé. Bien sûr, il y avait aussi un chien et un winghox pour la tenir, ce qui jouait sûrement plus. Et puis elle n'avait pas l'air assez âgée pour avoir plus de 16 ans.

« On ne te fera pas de mal, écoute, on veut juste comprendre pourquoi y a quelqu’un sous notre lit. Je te lâche, d’accord ? » finit par dire Benedikt, voyant qu’elle n’ouvrirait pas la bouche, et il s’exécuta pour montrer sa bonne fois.
« J’ai rien volé ! » répéta-t-elle comme si on l’avait quand même accusé, mais elle se releva en compagnie du botaniste, toujours aussi méfiante.
« Dans ce cas, pourquoi tu es chez nous ? »
« Ouais, désolé, ben… Heu… Je savais pas où aller. »

Benedikt croisa les bras doucement, de plus en plus énervé. Elle troublait un petit-déjeuner tranquille qu’ils avaient amplement bien mérité. C’était trop demander, une journée calme et sans surprises ?
« Ah ouais, ben normalement, on frappe à la porte et on demande aux gens qui habitent là si on peut rester ? Tu pensais te planquer sous notre lit pendant quelques mois sans qu’on s’en aperçoive ? »
« C’est pas ça ! Elle m’a fait peur ! »
déclara avec empressement la morphe, montrant du doigt Iza qui s’était assise devant l’escalier. « Je pensais pas qu’elle serait là ! Et puis juste après, vous être rentré et moi je savais pas quoi faire ! »
« T’es caché ici depuis hier soir ? »
- Le petit botaniste était vaguement étonné qu’elle n’ait pas une faim ou une soif terrible, ou une envie de pipi trop forte. Aussi un peu repoussé par l’idée de voir son intimité torpillé comme ça.
« Oui, je voulais partir cette nuit, je le jure ! Mais je me suis endormi après, et je viens de me réveiller à cause de vous… »
« Iza, pourquoi tu nous as rien dit ? »
demanda Benedikt, agacé d’entendre des réponses inutiles quand il les posait à l’inconnue. Mais étonnamment, ce fut celle-ci qui répondit à la place de l’autre morphe qui venait de prendre un air embarrassé.
« C’est ma faute, je lui ai dit que je la croquais toute entière si elle disait que j’étais là… »
« Hm, tu es quel genre de morphe, au juste ?! »

La jeune fille se mit à bouder un peu. « Alligator. »
Benedikt fit un pas en arrière immédiatement. Pas étonnant qu’Iza ne connaissait pas son odeur !
« C’est bon, je vais pas vous bouffer, je disais ça juste pour lui faire peur, je suis pas comme ça ! »

C’était assez pour le petit botaniste qui prit d’un coup une voix d’adulte en pleine réprimande.
« Ah oui, et bien c’est dur de savoir sans savoir du tout qui tu es et ce que tu fais ici ! Maintenant ce serait bien que tu nous le dises, on essayera d’être sympa mais ce serait bien que tu commences par être coopérative ! »
C’était assez efficace, apparemment, parce que la morphe prit un air un peu plus coupable, et se mordit la lèvre avant d’ouvrir la bouche quelques secondes plus part, après que Benedikt lui ait déjà rappelé qu’ils attendaient sa réponse : « Okay, okay, heu… Je… m’appelle Pia. Et j’avais… besoin de... trucs du tatoueur. »
Son regard glissa de Benedikt jusqu'à Vrass, comme si elle essayait de décider lequel d'entre eux pouvait être le tatoueur en question, mais s'arrêta assez rapidement sur le winghox.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 09 Jan 2015, 11:44

Alors là, j'avoue que je n'arrivais pas à savoir si je devais m'énerver ou bien essayer de calmer le jeu. Plissant les yeux, je m'étais redressé de toute ma hauteur alors qu'on extirpait la morphe de sous le lit pour qu'elle s'explique! Iza gardait ses distances et Benedikt essayait tant bien que mal d'avoir des réponses...

«Il n'y a pas beaucoup de vraies maisons dans les ghettos, du moins avec une porte et de vrais murs. Je suppose que tu as cru être plus en sécurité ici?» - cela me paraissait logique. Difficile de se sentir à l'abri dans un tas de tôles. Elle hocha juste de la tête, mais ne répondit pas, comme la plupart du temps visiblement, elle ne semblait pas très encline à répondre correctement aux questions qu'on lui posait.

Malgré tout, Benedikt finit par avoir quelques semblants de réponse, on avait au moins son nom, ainsi que sa race... un alligator? C'est une blague?
«Qu'est-ce qu'une morphe alligator peut bien foutre en état Atlante? Tu serais pas mieux dans le marais aux lucioles?»
- «Je suis née ici... c'est quoi le marais aux lucioles?»
- je fronçais alors des sourcils, j'avais du mal à imaginer qu'elle puisse vraiment vivre dans le coin. Quoi que? Il y avait de l'eau autour de NéoBabel, peut être que sa famille vivait là bas? Mais qu'est-ce qu'elle faisait donc ici toute seule?

Je finissais par soupirer, si elle était là pour un tatouage, j'étais plus ou moins obligé de bien la traiter..
«Bon allez, tout le monde descend, on va prendre le petit déjeuner.. ou ce qu'il en reste.» - j'attrapais le plateau que Benedikt avait préparé, on allait tous manger en bas, et cette Pia allait manger avec nous aussi - «et tu en profiteras pour me dire le tatouage que tu veux, ok?» - je me demandais bien ce qu'elle pouvait vouloir. Peut être le tatouage contre le poison? Bref, peu importe. Iza ouvrait la marche et moi je la fermais pour garder un œil sur elle pendant qu'elle suivait Benedikt, une fois en bas, je posais le plateau sur la table et je me servais un autre café - l''ancien avait eu le temps de refroidir - et je sortais un pot de miel avec une cuillère pour les donner au botaniste. Puis je me tournais vers la morphe

«T'as faim?» - si on lui donnait à manger, peut être qu'elle se déciderait à être plus coopérative?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 12 Jan 2015, 21:55

La morphe les suivit au rez-de-chaussée avec un air penaud.
« Ben… J’ai pas l’argent pour ça, c’est pour ça que je voulais… heu... »
Elle s’arrêta immédiatement lorsque le tatoueur proposa à manger, un air à la fois un peu soulagé et émerveillé s’étalant sur son visage : « Ah, ouais, trop ! Merci ! »

Comme quoi, il n’y a pas que la musique qui adoucit les mœurs. Il faut dire qu’aller au lit – ou dessous – sans manger, ça donnait en général un petit creux. Il n’y avait pas que elle qui en avait un ; le visage de Benedikt s’éclaira lorsqu’un pot de miel atterrit devant lui accompagné d’une cuillère.
« Merci ! » prit-il le temps de déclarer avant de s’attaquer presque comme un sauvage au liquide doré, la seule chose qui le retenait à un certain niveau de politesse étant la présence de leur inconnu fraichement découverte. « N’empêche, tu n’as pas vu la pancarte sur la porte qui disait que la boutique était fermé ? Tu n’as pas remarqué que les lumières étaient éteintes à l’intérieur ? »

Pia regarda piteusement l’assiette qu’on lui avait mis devant elle, remplie des restes du petit-déjeuner.
« Ben, c’est ce que je dis… Je n’ai pas l’argent pour un tatouage… » souffla-t-elle avec un regard embarrassé pour Benedikt. Celui-ci fronça les sourcils avant de comprendre ce qu’elle entendait par là ; il y avait des choses qu’on comprenait facilement quand on avait été un gamin des rues ou presque, même si cela commençait à faire bien longtemps.
Le petit botaniste lui jeta un coup d’œil désapprobateur un instant, avant de décider qu’il était sans doute inutile de la sermonner sur combien voler était mal, et pas devant le tatoueur qui pourrait peut-être le prendre plus mal, puisque c’était ses précieuses affaires, après tout.

« D’accord… Et pourtant tu as tant besoin d’un tatouage à effet ? » - parce qu’après tout, pour faire tout ça pour un tatouage, il fallait bien qu’il y ait une meilleure raison à ça qu’un simple effet de style.
« J’ai entendu qu’il y avait un truc pour se faire disparaître, je veux ça. »
« Pourquoi, tu veux te faufiler chez d’autres personnes sans te faire ça repérer cette fois ? »
s'amusa le petit botaniste.
La jeune fille se remit à bouder un peu et croisa les bras. « Nan, parce que j’en ai marre qu’on me jette dans les poubelles ou dans la cuvette des toilettes. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Jan 2015, 10:29

Et me voilà de nouveau avec une bouche en plus à nourrir. Quand on dit que les winghox sont que des brutes arrogantes et égoïstes, on se demande vraiment si je fais partie de cette race! Bref, je grommelle un peu avant de faire descendre tout le monde pour le petit déjeuner. La matinée tranquille au lit, ce ne sera pas pour aujourd'hui. À croire qu'il est impossible pour moi d'avoir ne serait-ce qu'une journée normale dans ce foutu pays!

Je grimace un peu de temps en temps en me déplaçant, j'ai encore les côtes douloureuses après tout et ça ne va pas guérir en un jour, même avec les soins magiques de Benedikt. Je soupire un peu avant de refaire du café et filer un pot de miel au botaniste pendant qu'il essaie encore de tirer les vers du nez à la demoiselle. Je fronce du nez en comprenant le sous-entendu de la petite vis à vis de ce qu'elle comptait faire de mes flacons d'encre
«Si tu avais fait ça, tu serais morte. On ne peut pas utiliser mes flacons d'encre n'importe comment.» - qu'elle ne croit pas que c'est aussi simple. J'ai mis du temps à perfectionner ma technique en collaboration avec Sayah. Enfin bref, je me posais à côté d'elle avec ma tasse à café pendant qu'elle regardait son assiette d'un air penaud.

«T'en fais pas, t'es pas la première à avoir eu cette idée... surtout dans les ghettos. Si t'as pas d'argent, on peut s'arranger autrement» - oh oui, des voleurs, j'en ai vu à la pelle... malheureusement pour eux, c'était très souvent synonyme d'un nouveau mort dans les rues, c'est pourquoi mes placards sont protégés, mais disons que j'ai seulement mis des sécurités enfant dessus. Déjà pour pas que Nathan y mette le nez, mais aussi parce que j'ai pas envie de passer ma vie à ouvrir et fermer des portes de placard à clé. Déjà la sécurité enfant dissuade un peu car tout le monde ne sait pas comment ça marche, même les adultes - le truc tout con.

Je buvais une gorgée de café alors qu'elle expliquait un peu ce qu'elle voulait comme tatouage. Oh? Le caméléon? ça fait un bail qu'on ne me l'a pas demandé celui là! Mais ça impliquait d'être d'une nature stressée quand même, et je n'avais pas trop l'impression que c'était son cas... jusqu'à ce qu'elle précise pourquoi elle en avait besoin et je manquais alors de m'étrangler avec mon café
«Arglgl... comment ça dans les toilettes? Comment on peut jeter quelqu'un de ton gabarit là dedans?» - j'avais déjà entendu dire que oui, dans l'état atlante, on trouvait des alligators dans les égouts, mais je n'avais jamais réfléchi à la manière dont ils avaient pu atterrir là. Mais autant je me dis qu'on peut jeter des bébés dans les toilettes et ils grandissent après dans les égouts, mais elle?

«Mais pourquoi tu te laisses faire? T'es un alligator non? T'as la peau dure une fois transformée. T'as qu'à prendre ta forme animale et tu leur bouffes le bras s'ils veulent te jeter quelque part, t'as pas besoin d'un tatouage!»

Alors là, j'étais sur le cul! C'est quoi cette histoire?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 17 Jan 2015, 04:03

Devant l’étonnement de Vrass, la gamine secoua la tête et fronça les sourcils :
« N’importe quoi, on me traite déjà de monstre à cause de ça ! Et à chaque fois qu’il y a une descente de police ici, je manque de me faire arrêter et c’est déjà arrivé deux fois ! Si je fais peur à qui que ce soit, ils vont me dénoncer, j’en suis sûr. En plus, ma mère veut pas que je me transforme en publique. Elle dit qu’on a déjà assez de problèmes comme ça, elle a pas tort. »
Pia croqua dans une tartine de pain pendant que le petit botaniste lui jetait un regard et tiquait.
« Mais tu n’as pas essayé de prévenir un adulte ou n’importe qui pour t’aider ? »
« Pff, ils font jamais rien, ou ils empirent les choses. »


Benedikt haussa les épaules et se tourna légèrement vers le tatoueur : « Ben peut-être que Vrass a raison, quand même, tu as les moyens de te défendre, c’est bête que tu ne les utilises pas ! Tu n’es pas obligé de leur faire vraiment du mal, hein, juste de les effrayer assez pour qu’ils ne te cherchent plus de noises… »
Et puis comme l’adolescente semblait se remettre à bouder, il s’arrêta d’argumenter là. Après tout, la pauvre n’avait pas l’air d’être vraiment une tête brulée, la preuve étant qu’elle avait été terrorisée par une morphe chienne qui aurait pu la dénoncer, et était resté caché tout une nuit sous un lit. Sans doute qu’elle n’avait pas non plus l’habitude de se transformer, et qu’il devait y avoir d’autres histoires dont ils n’avaient pas connaissance.

Le petit botaniste finit simplement par murmurer « Ce serait juste une possibilité, tu devrais y penser un peu, c’est tout.. » avant de se remettre à enfourner quelques cuillères de miel - mais Pia se contenta de répondre brièvement avant de changer de sujet.

« Ils me dénonceraient même si je leur faisais juste peur, ils savent qu’on leur donnera raison, ils m’ont déjà menacé de ça… » Elle se tourna un peu sur le tatoueur pour continuer. « C’est quoi, s’arranger autrement ? Du genre ? C’est pas des trucs illégaux ou sexuels ? »
Quelle idée ! Benedikt aurait protesté s’il n’avait pas la bouche pleine de quelque chose d’assez collant. Est-ce que c’était la réputation de Vrass qui lui jouait des tours ? Pourtant, elles commençaient à s’estomper dans ce domaine, la présence du petit botaniste depuis un certain temps continuait de surprendre, mais seulement les gens vraiment en retard pour les nouvelles. Il fallait dire qu’à force de faire les journaux ensembles, même les plus graves ermites finissaient par tirer leurs conclusions.

Benedikt glissa ses pieds froids sous ses cuisses, en tailleur, et jeta un coup d’œil à l’inconnue qu’ils hébergeaient pour le petit-déjeuner. Lorsque Nathan aurait cet âge et ses propres petits problèmes, habiterait-il encore dans cette maison pour essayer de l’aider ? Le petit botaniste se mit presque à sourire tout seul en imaginant la colère de Vrass s’il apprenait qu’on brutalisait son fils. Le winghox ne serait pas assez vieux pour ne pas rager sur les insolents qui auraient osés.
« Hey ! Tu sais quoi, tu ferais mieux de leur dire que Vrass Rannveig assure tes arrières, ça, ça devrait les calmer ou alors ils ne viennent pas des Ghettos ! Il suffira que tu viennes te réfugier ici une fois s'ils t'embêtent pour qu'il te croient. Et Vrass pourra en profiter pour te tatouer, même. »
Probablement qu'il n'allait pas le faire maintenant sans l'autorisation de sa mère.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 19 Jan 2015, 16:06

Décidément, plus le temps passait et plus cette cuisine se remplissait. À croire que j'ai le chic pour attirer tous ceux qui ont des ennuis. Je buvais tranquillement mon café tout en écoutant la drôle d'histoire de cette gamine. J'avais un peu de mal à comprendre comment elle pouvait se faire martyriser en étant un alligator. Certes, elle n'est pas très grande, mais quand même! J'ai entendu dire que même les balles ne pouvaient pas percer la carapace de ces bestioles! Alors qu'est-ce qu'elle risque à se transformer?

Visiblement, une certaine menace sur sa famille. Donc au moins, elle n'est pas orpheline et elle ne va pas s'installer ici, même si Benedikt semble vouloir sous-entendre que je la prenne sous ma protection! Mais déjà, je voulais un peu revenir sur cette histoire de tatouage, et évidemment, ma réputation me précédait un peu en ce qui concernait les moyens de paiement
«Rien d'illégal, non. Et pour ce qui est des trucs sexuels, ça arrivait avant, mais jamais avec les filles de ton âge. Disons plutôt du troc par exemple, si tu as des objets avec une certaine valeur ou autre. Sinon ça peut être de me rendre un service comme aider Benedikt a tenir son jardin, ranger son bureau ou des trucs du genre.» - même si Iza le fait la plupart du temps, un peu d'aide peut toujours être utile - et non, je ne sous-entends pas du tout que le botaniste est bordélique, et pourtant c'est bien le cas!

Enfin bon, pour en revenir à cette histoire de garde du corps - ou simplement laisser planer la menace que je peux venir à tout moment botter les fesses à quiconque viendrait l'emmerder, ça me plaisait moyen
«Euh, d'abord, j'aimerais bien savoir à qui j'ai affaire avant que tu ne proposes que je m'occupe de ceux qui la font chier. Car bon, quand tu dis "ils te dénonceraient" tu parles de qui? De qui tu veux te cacher exactement?»

Non parce que bon, entre Benedikt qui était poursuivi par une société plus que douteuse, Iza qui est recherchée aussi pour avoir subi des expériences ou je sais pas quoi, j'ai un peu ma dose des trucs dangereux là!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 19 Jan 2015, 23:39

Le petit botaniste prit un air confus un instant lorsque Vrass commença à parler des services que la jeune fille pouvait leur offrir.
« Ranger mon bureau ? Il est déjà en ordre ! » répliqua-t-il juste avant que de l’autre côté du mur, dans un bien mauvais timing, retentisse un fracas de feuilles volantes et de dossiers qui tombaient par terre. Benedikt resta silencieux un instant avant de murmurer qu’il ne pouvait rien faire non plus contre les lois de la gravité, bon.

Heureusement personne n’eut la mauvaise idée de lui dire à voix haute leur opinion sur la chose. Vrass demandait à présent à Pia plus de précisions, et le petit botaniste secoua pourtant la tête à la place de cette dernière.
« Ah, je pensais plutôt à simplement faire du bluff, pas forcément l’aider en vrai. Je me disais que seulement ton nom suffirait, non ? »
« Beuh, genre, vous êtes Terminator ou quoi ? »
répliqua la gamine vers Vrass, un peu suspicieuse.
« Peu importe, je veux pas vraiment me cacher, mais si quelqu’un dit à la police que y a une morphe alligator dans les Ghettos qui fait du bordel, vous croyez qu’ils vont faire quoi avec moi ? Je me suis déjà fait renvoyer de l’école à chaque fois que je me suis transformé là-bas, parce que ça faisait flipper tout le monde. C’est que des petits dealers qui m’embêtent, la police les connait pas, je suis sûr, ils viennent jamais jusqu’ici sauf pour faire comme s’ils savaient tout ce qui se passent ici et arrêter des gens pratiquement au hasard. »

Benedikt repensa au lieutenant Kobalt. Peut-être qu’il pourrait les aider ? Même si ce n’était qu’une petite histoire, pas sûr qu’il accepterait de se déplacer pour ça, alors que la police de Basse-ville évitait les Ghettos comme la peste, vu qu’on les accueillait à coups de pierre. Personne ici n’aimait le gouvernement de l’état Atlante qui les laissait de côté depuis toujours.
« J’ai un ami, enfin, je connais un lieutenant de police. Je pourrais peut-être lui demander ce que tu peux faire ? »
« J’ai pas besoin de la police, c’est tous des pourris. »
« Hé bien, tu es quand même venu ici, preuve que tu as besoin d’aide… »
« Je veux juste qu’on me fasse ce tatouage qui fait disparaitre les gens… ! Je peux aider à ranger ici ou jardiner, ça me gêne pas ! »


Haussant les épaules, le petit botaniste décida d’abandonner, après tout, avec un tatouage pareil, elle devrait pouvoir être en sécurité. Il n’avait pas besoin de s’inquiéter pour elle, non ? Benedikt avait beau avoir un sérieux complexe d’assistant social, il était encore fatigué et fourbu de la journée d’hier, et il n’avait pas l’impression qu’il serait si égoïste de ne pas chercher plus loin. Il pourrait toujours lui dire de revenir ici, ou même à sa boutique, si elle avait besoin.
« Moi ça me va comme marché. » Il releva les yeux sur le tatoueur. « Et toi ? Tu pourrais la tatouer aujourd’hui ? »
Silencieux un seconde, le petit botaniste rajouta un peu plus bas : « Je sais pas si c’est une bonne idée avec tes blessures, quand même. Tu as moins mal d’hier ? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Suivante

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron