Sans remords, après tout !

Image

Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 18 Jan 2013, 04:24

Benedikt prit une nouvelle gorgée de thé et plaqua sa langue contre son palais, le visage penché sur un épais bouquin. Il ne lisait pas vraiment et survolait paresseusement chaque bloc de texte trop imposant à son goût pour privilégier les grandes illustrations et les schémas explicatifs, mais il cherchait seulement une bestiole bien précise, cela dit. Un insecte perdant ses ailes au moins une fois dans sa vie adulte, préférablement avec peut-être une seule paire d'ailes, même si jusqu'à maintenant, rien de ce qui se trouvait dans ces pages n'y ressemblait de près ou de loin.
Sur la table de la cuisine, juste à côté, gisait une carte mal repliée, et un peu plus loin, un petit bordel d'ustensiles propres aux botanistes qui pour celui-ci se résumait en assez peu de choses. Six petits flacons en ligne trônaient juste devant, résultats de ces expériences sur ces algues qu'il avait ramené des jours auparavant. En ce qui concernait la carte, il l'avait depuis son troisième jour à la Basse-ville, et cela expliquait pourquoi de nombreux chemins étaient déjà tracés au crayon gris à travers toute la ville ; aujourd'hui, il en avait eu besoin pour trouver l'adresse de ce psychologue pour lequel il allait travailler prochainement.

Le botaniste appuya sa tasse chaude contre sa joue, parce que rester assis sur une chaise pendant plus de deux heures n'aidait pas à se réchauffer et qu'il commençait décidément à faire un peu froid en ce moment, même à l'intérieur de la boutique de tatouage. D'autant plus qu'il était peu probable que Vrass ne pense à allumer son chauffage quel qu'il soit quand lui ne sentait aucun désagrément de ce point de vue là. D'autant plus qu'il était peu probable que Benedikt ne pense à lui poser des questions à ce sujet avant que des nuages de vapeur ne s'échappe de sa bouche quand il parlait, parce que lui-même avait l'habitude des maisons mal chauffées de Païlandune ; et puis il y avait bien d'autres manières de se réchauffer quand on fréquentait Vrass.
Le murmure de la radio derrière lui n'était là que pour combler le silence, étant donné qu'à présent le botaniste pouvait chantonner les plupart des chansons en vogue du moment après les avoir entendu en boucle pendant un certain temps – Benedikt s'était un moment demandé s'ils repassaient les mêmes parce qu'ils n'en avaient que très peu sous la main, mais il semblait hasardeux d'y réfléchir alors qu'il ne savait pas en réalité d'où venait vraiment ces enregistrements. Pourtant, s'il y avait des appareils photos pour capturer des images, alors pourquoi pas du son ? -. Voilà de nouvelles questions sur lesquelles il pourrait se pencher si l'envie lui en prenait !

Le botaniste tourna une nouvelle page et se rassit en tailleur sur sa chaise plus confortablement. Il n'était pas sorti de la cuisine depuis un bon bout de temps, en réalité, car cela voulait dire qu'il devrait passer devant Vrass en train de travailler et cela lui donnait l'impression de le déranger, mais il avait eu tout à fait de quoi s'occuper, du moins jusqu'à maintenant.

J'espère que c'est ce que tu voulais, sinon dis-moi ! ^^

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 18 Jan 2013, 13:54

Oui c'est ça ^^ Mais tu aurais pu justement faire passer la journée où tu as travaillé chez le psy ^^)

Petit à petit, j'avais l'impression de m'habituer à ma nouvelle vie. Depuis mon accident et cet article dans les magazines people, ma côte de popularité a vraiment explosé et je me retrouve à faire encore plus de tatouages qu'avant! Et apparemment, ça a fait un peu le même effet à l'herboristerie puisque les gens de la Basse Ville ont appris que Benedikt bossait là bas, et que j'ai été remis sur pieds plus facilement via ses herbes que par les soins de l'hôpital.

Résultat, on allait se retrouver tous les deux avec encore plus de boulot! Lui n'était pas encore officiellement intégrés à l'herboristerie, même si ça ne saurait tarder et qu'il s'y rendait quand même pour aider Belladona quand elle en avait besoin, et moi... ben une fois de plus, j'avais du me lever tôt pour un tatouage qui devait recouvrir un bras entier.

Il fallait croire que je lançais la mode, car si avant, j'avais tendance à faire surtout des tatouages qui ressemblaient à quelque chose: Drakmoniss, teignes, ou tecoluta, aujourd'hui les gens demandent de plus en plus des formes tribales comme celles que j'arbore moi-même. Aussi là, c'est tout un enchevêtrement de barbelés élégants que je dessinais en train d'entourer le bras à la peau plus blanche encore que celle de Benedikt. Ça faisait un sacré contraste, d'autant qu'il avait pris des couleurs très sombres, noir, bordeaux ou indigo, mais le client est roi n'est-ce pas? Et je voyais son air satisfait de celui qui se disait qu'il allait avoir l'air super cool comme ça, pendant qu'il se regardait dans le miroir.

Le gosse était dans la cuisine, j'avais envie de lui trouver un bureau pour qu'il puisse bosser un peu plus tranquillement, avec l'immeuble d'à côté qui a été détruit une fois par un dragon à la recherche de son œuf, je me dis que j'aurai peut être les moyens d'acheter le petit bout de terrain pour agrandir mon appart? Même pour moi, ce serait peut être pas plus mal que j'ai plus de place, et je pourrais même peut être me trouver un apprenti! pour abattre plus de boulot.

Enfin, je finissais par terminer le tatouage et le client était content, c'est tout ce qui comptait! J'inscrivais son nom dans le registre avant de me faire payer, puis je le laissais partir avant de me diriger dans la cuisine. Je restais un instant dans l'encadrement de la porte, le regardant d'un air amusé alors qu'il cherchait encore à savoir de quel type d'insecte il pouvait tirer ses ailes. Désormais dans mon porte feuille, j'avais un petit papier qui disait qu'il était la personne à contacter s'il devait m'arriver quelque chose, et j'y avais également inscrit l'orphelinat où se trouve Nathan ainsi qu'une petite carte avec mon groupe sanguin que l'hôpital m'a conseillé de garder sur moi.

Le papier que je tenais en main concernait un client un peu particulier qui avait envie de se faire un tatouage particulier sur le bras, avec un homme qui aurait une posture un peu particulière! J'allais devoir faire plusieurs croquis, mais je préférais avoir un modèle dans la mesure où il voulait vraiment un tatouage réaliste, aussi ça nécessitait que je m'attarde sur les détails et donc, il me fallait bel et bien quelqu'un pour prendre les poses.

«J'ai terminé... et toi, ça avance?» - je m'approchais en posant la lettre sur la table le temps de me servir un café, puis je m'appuyais sur le plan de travail derrière moi pendant que je le regardais entouré de tous ses bouquins - «tu as trouvé quelque chose d'intéressant?»

Je devais reconnaître que j'appréciais la manière dont il essayait de se faire oublier pour ne pas interférer dans ma vie, d'autant qu'il faisait de son mieux pour participer aux frais de l'appartement en faisant régulièrement les courses ou en donnant des sous à Iza pour qu'elle les fasse. Je venais donc croiser les bras avant de prendre une profonde inspiration
«Ce serait pas mal que tu aies une pièce à toi quand même. Je vais voir pour acquérir le terrain d'à côté. Maintenant que l'immeuble a été détruit, il ne doit pas coûter trop cher et on devrait pouvoir t'aménager un bureau...»

Et justement, le type qui veut ce tatouage particulier est le propriétaire actuel de ce terrain, c'est probablement pour ça que j'ai accepté son offre en fait...


====================================
Vrass et Benedikt se lancent dans la mission: «Besoin d'un modèle»
====================================

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 21 Jan 2013, 01:07

En fait, ouais, je me suis un peu fourvoyé dans ma chronologie ! Tant pis, on passera ça avec une ellipse bien placée. ^^

Benedikt ne s'aperçut pas tout de suite de la présence de Vrass dans l'encadrement de la porte, et ferma précipitamment son énorme bouquin dans un claquement sourd, les pommettes écarlates, lorsque le tatoueur lui annonça qu'il venait de finir. Il agissait comme s'il avait été pris en flagrant délit, et c'était un peu ça, en réalité. Quelque part, le botaniste avait l'impression qu'il était un peu déplacé de chercher ces informations alors que l'opération prévue dans trois jours allait faire disparaître la seule preuve véritablement visible de sa nature orphe. Et puis, qu'est-ce que ça allait changer, de savoir ? Ce n'était pas comme s'il n'avait pas vécu avec depuis toujours. Mais quand bien même, Benedikt ne pouvait s'empêcher d'y revenir, par curiosité, et puis parce que c'était plutôt important, finalement. On pouvait vivre sans, mais l'envie d'en savoir plus était plus forte que l'auto-interdiction d'arrêter.

« Quelque chose d'intéressant ? Ben heu, tout est intéressant, tu sais, là-dedans... » répondit-il un peu embarrassé. Pour se donner une contenance, il finit la dernière gorgée de thé qui restait dans sa tasse et se releva pour aller la laver. Benedikt se mit sur la pointe de pieds et passa un bras derrière la nuque de Vrass pour l'embrasser, avant de se mettre à côté de lui pour attraper une éponge.
La nouvelle remarque du tatoueur n'eut cependant pas le droit à une réponse immédiate, et laissa un botaniste aux yeux ronds comme des soucoupes et un filet d'eau chaude qui s'enfuyait dans la plomberie sans avoir eu le plaisir de connaître la fameuse tasse sensée être lavé. Benedikt se remit éventuellement en marche, pourtant, et baissa à nouveau les yeux sur l'évier en fronçant les sourcils et en souriant comme si on venait de lui dire qu'Iza jouait maintenant dans un groupe de hard-rock.

« Vrass, ça ne va pas, tu ne vas pas acheter un terrain et construire dessus juste pour me faire un bureau. Je suis même pas assez important pour avoir un bureau. »
Il réfléchit quelques instants, avant de secouer la tête de gauche à droite.
« Je suis désolé si j'ai fait trop de bruit aujourd'hui, ou que je t'ai dérangé, je ferais plus attention la prochaine fois, promis. C'est une solution beaucoup moins radicale et coûteuse, non, tu ne trouves pas ? Et j'ai un immense appartement pour moi tout seul qui ne sert déjà à rien en ce moment à part entreposer ma collection de plantes diverses et variées. D'ailleurs, il faudrait que je repasse m'en occuper avant l'opération, elles n'apprécient pas trop d'être délaissée comme ça et je ne sais pas combien de jours exactement je ne vais pas pouvoir me balader. Je ferais ça demain après avoir fini mon boulot à la Basse-ville. »
Bien sûr, tout en parlant, le botaniste avait déjà à l'esprit une petite pièce lumineuse où au moins un mur tout entier serait recouvert d'étagères remplies de plantes médicinales ou non et de bric-à-brac. Assez grande pour accueillir une table pour ses expériences ou ramener du boulot de l'herboristerie - d'ailleurs, cela sentirait sûrement tout à fait comme l'herboristerie -. Assez petite pour permettre à tout ceux qui y renteraient de se sentir dans un petit cocon confortable.
Oui, la proposition du tatoueur était bien sympathique en soi, mais tout comme le rêve passager de Benedikt d'hériter spontanément d'un domaine avec château et ribambelle de chiens de chasse pendant ses années d'adolescence, la réalité avait d'autres projets pour le petit botaniste selon lui. Ce qu'il l'intriguait d'autre plus était ses motivations. Vrass trouvait-il son chez-lui trop petit maintenant qu'ils y étaient souvent trois ? Ou avait-il l'intention d'aménager un endroit pour Nathan ? Il était peu probable qu'il ait soudain décidé de vouloir de prendre avec lui. Benedikt tourna la tête pour le regarder, laissant la tasse propre en train de sécher sur le côté, un air un peu perplexe sur le visage.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 22 Jan 2013, 12:24

La réaction du gosse était plutôt prévisible. Après tout, il n'avait jamais cherché à s'imposer depuis qu'il était là. Il participait comme il pouvait aux tâches, il aidait régulièrement Iza pour faire la cuisine ou le ménage pendant que je bossais, et là encore, il supposait qu'il m'avait dérangé et que c'était la raison pour laquelle je voulais lui faire un bureau.

Je soupirais doucement, buvant une gorgée de café avant de tourner les yeux vers lui, il avait l'air songeur tout d'un coup, et je devinais que l'idée lui plaisait au fond mais qu'il en était gêné, ça se voyait à son teint rosé
«Tu ne me déranges pas. Je me dis juste que ça serait plus pratique, rien de plus.»

Je posais ma tasse avant de placer mes mains de part et d'autre de ses hanches sur le plan de travail derrière lui, me retrouvant ainsi face à lui de façon à plonger mon regard dans le sien - «Que ce soit pour toi ou pour moi, agrandir un peu les lieux pourrait être une bonne idée. Iza pourrait avoir sa propre chambre, je pourrais enfin avoir une machine à laver car là, y'a vraiment pas de place!» - car oui, après réflexion et surtout, après avoir un peu vu les différents modèles, je me suis rendu compte que l'appartement était trop petit pour que je puisse avoir ce type de machine! Elle ne pourrait aller ni dans la salle de bain, ni dans la cuisine, donc je pourrais bricoler une sorte de buanderie et aménager une cour pour étendre le linge par exemple?

«Quand j'ai pris cet appartement, j'étais locataire au début et je n'avais que la chambre du haut et la salle de bain. La vieille dame qui vivait en bas est décédée et j'ai pu prendre tout le bâtiment.» - car elle n'avait pas d'héritier, et comme dans les Ghettos, en général, c'est premier arrivé, premier servi, je ne me suis pas gêné! - «le terrain d'à côté ne restera pas accessible bien longtemps. Que ce soit pour toi, pour moi ou pour Iza, j'aimerais l'acheter! Mais tu t'y connais mieux que moi en paperasse, je vais avoir besoin de ton aide, et pour autre chose aussi...»

Je l'embrassais doucement, me plaquant contre lui histoire de le déstabiliser un peu! C'était un peu fourbe je devais le reconnaître, mais d'un autre côté, il savait me résister un peu non? Il l'avait dit lui-même l'autre jour! Je reculais donc avec un certain amusement avant de prendre le papier avec la demande du client
«Le propriétaire du terrain voudrait un tatouage particulier, un corps humain dans une posture originale... en temps normal, je peux faire ce genre de tatouage de tête, mais il le veut vraiment très réaliste et il me faut un modèle pour faire les détails des muscles. Si je lui fais ça, il me cédera le terrain pour une bouchée de pain!»

Après, construire tout ça, ce sera une autre histoire, ça ne se fera pas en deux jours! Faudra trouver des parpaings - car je refuse d'avoir de la simple tôle moi! Je veux du solide pour que je puisse frapper dans les murs sans que le plafond ne me tombe sur la tête - du mortier, tout ça. Je connais des petits artisans qui pourraient m'aider, mais il faudra que je trouve un moyen de les rémunérer sans que ça me coûte un bras!

Je haussais donc un sourcil amusé tout en tenant le bout de papier sous le nez du gosse - «Ça te tente de me filer un coup de main?»

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 22 Jan 2013, 23:42

« Dans ce cas... Je suppose que ça ferait plaisir à Iza d'avoir un petit coin pour elle, aussi... Et puis tu pourrais avoir une buanderie et... s'il reste de la place, j'aurais un bureau. »

L'idée de Vrass était tout de suite plus acceptable pour le botaniste avec ses explications. Ils n'avaient jamais parlé de partager leurs dépenses ou de la participation de Benedikt aux tâches ménagères, mais ce dernier pouvait difficilement nier qu'il vivait dans les Ghettos en terme de faits purs et simples, du moins pour le moment. Partant de là, ce n'était pas dans ses habitudes de laisser les gens le traiter comme un roi, et il aurait eu du mal à ne pas essayer de rendre en d'autre manières ce qu'on lui offrait – d'autant plus qu'avoir un toit sur la tête et autant d'attention n'allait pas forcément de soi dans son monde -. Et s'en suivait une autre conséquence, celle d'être réticent à ce que Vrass fasse des efforts de ce type pour lui laisser une place dans sa vie. Ses critères de décisions n'étaient pas forcément compliqués ; tout ce que le tatoueur aurait fait de toutes façons, que Benedikt soit là ou pas, alors ce dernier ne se sentait pas obligé de le refuser. Vrass s'en était sans doute d'ailleurs aperçu, et l'utilisait peut-être déjà pour des discussions diverses et variées. Apparemment, l'autre manière de mettre le petit botaniste de son avis, selon lui, était plus physique. Il l'embarrassa et se colla contre lui puis s'éloigna avec une expression manifestement amusé, avant de lui parler d'un tatouage que demandait justement le propriétaire du terrain d'à côté.

« Pour ton client... Je veux bien t'aider mais... Quand tu dis « un corps humain dans une posture originale », ça veux dire qu'il te demande quelque chose en particulier ou... » Benedikt attrapa la lettre que Vrass lui avait mis sous le nez et la parcouru avec un air à la fois amusé et incrédule.
« Il est bizarre, ton client. » ajouta-t-il en conclusion quelques secondes après avec un éclat de rire. « Ou alors il manque vraiment d'idées ! »
Le botaniste rendit le papier manuscrit au tatoueur et pencha la tête sur le côté. Aucun impératif ne l'empêchait de prendre du temps pour accepter la proposition du winghox.
« Ça ne me gêne pas de t'aider, c'est même avec plaisir. Mais si tu dois m'observer sous tous les angles pendant un certain temps, ne t'attends pas avoir l'heure suivante de libre, quoi. » finit-il par lâcher en souriant. Ses sourcils se froncèrent un instant dans un air perplexe alors qu'il se demandait si ces paroles étaient aussi explicite qu'il l'espérait. Quand on était comme le botaniste, ce n'était pas toujours facile de savoir. « Quand je dis ça, je parle de sexe, hein. » rajouta-t-il alors pour être sûr de s'être fait comprendre.

Il embarrassa furtivement Vrass comme pour agrémenter ce qu'il disait et se faufila entre le plan de travail et celui-ci, avant de repousser dans un coin ses affaires qui traînaient sur la table.
« Tu as déjà pensé à quelque chose ? Tu sais quel genre de chose pourrait lui plaire ? Je me met où ? J'enlève quoi comme vêtements ? » demanda à la suite Benedikt sans prendre la peine de le laisser répondre entre chaque question.
« On ne va pas faire ça dans la cuisine, si ? »
À ce stade, il se trouvait déjà dans l'encadrement de la porte, les mains derrière le dos et une expression satisfaite collée sur le visage. Car il était effectivement vrai qu'il n'était pas difficile de rendre heureux le botaniste, et la présence de Vrass en plus de l'absence de quoique ce soit de désagréable à faire suffisait bien à le mettre de très bonne humeur pour un bout de temps.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Jan 2013, 02:15

Je n'avais pas les réponses aux questions de Benedikt concernant mon client, mais en tout cas, j'avais affiché un simple sourire amusé en voyant que je commençais de plus en plus à le connaître et que je savais donc comment le convaincre lorsqu'il était question de «nous deux». Signaler que j'avais de toute manière besoin de ce terrain, qu'il soit là ou non, était le meilleur moyen pour qu'il accepte, et d'un autre côté, c'était la vérité. J'aurais surement cherché à acquérir cette parcelle même s'il n'avait pas été là!

En tout cas, j'interceptais son invitation avec plaisir, et je venais même pouffer de rire lorsqu'il jugea devoir apporter des précisions à son allusion! - «J'avais bien compris!» - je lui attrapais le visage d'une main pour répondre à son baiser alors qu'il était désormais question de savoir ce qu'on allait faire! Rester dans la cuisine n'était pas une bonne idée, aussi je m'approchais tout en réfléchissant à la question sur la suite
«Pour le moment, on va aller dans la chambre... mais s'il le veut sur le bras, il veut probablement une position debout!»

Quoi que... avoir aussi un corps enroulé autour du biceps pourrait être intéressant? Je ne sais pas encore, je verrai bien. En tout cas, je m'approchais de lui en posant ma main sur sa nuque en une caresse entreprenante avant qu'on ne grimpe les marches pour rejoindre la chambre! Je m'approchais alors de ma table de nuit, récupérant mon carnet à dessin avant de réfléchir à ce qu'il pourrait faire...
«Pour ne pas que tu restes des heures dans une position inconfortable, je vais commencer à griffonner quelques silhouettes, puis tu prendras la posture qui correspond pour que je dessine les détails, qu'en penses-tu?»

Disons que ce serait surement le plus simple et le plus rapide? J'essayais de réfléchir un peu, déjà pour commencer, je voyais une simple posture, de dos, les bras largement dressés vers le plafond qui s'enroulent avec les jambes également croisées... ça nécessiterait un paquet de détails, ça c'est sûr! Puis je prenais une autre, de profil bien qu'on ne pouvait jamais voir les... parties intimes. Le client veut tout de même un truc décent! Il veut un truc qui fasse «artiste»... je soupirais doucement avant de poser les yeux sur Benedikt d'un air rêveur

«Si tu as des idées, je suis preneur! De façon générale, tu devras être de dos par rapport à moi, ou de telle sorte que l'on ne voit pas que tu seras... nu si je puis dire!» - j'avais baissé les yeux sur son entrejambe pour qu'il comprenne ce que je voulais dire... mais voilà, il pouvait éventuellement être face à moi, mais il faudrait alors qu'il place ses jambes de telle sorte qu'on ne voit rien?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 23 Jan 2013, 16:31

« M-mmh. Tant que tu ne me demandes pas de faire le grand écart pendant une demi-heure, je pense que c'est bon ! »
Benedikt enleva son pull et le lâcha par terre en un petit tas de tissus délaissé pour rejoindre le tatoueur assis sur le lit. Il faisait heureusement plus chaud à l'étage et le botaniste ne regretta pas instantanément d'avoir accepté de poser pour Vrass. Il se pencha sur ce que griffonnait celui-ci sur son carnet à dessin et le regarda finir un croquis, puis un autre, pendant qu'il enleva ses chaussettes l'une après l'autre.
« Tu veux que je fasse celui-là ? » demanda-t-il en pointant du doigt l'objet de sa question.
Il jeta un dernier coup d'œil sur le dessin et se releva pour enlever pantalon et caleçon. Puis se plaça en face de Vrass, avant de se mettre de profil par rapport à lui et d'avancer un pied. Joignant ses mains dans son dos, il les déplaça contre sa hanche qui se trouvait du côté du tatoueur puis se figea.
« Attends, c'est bien ça que tu voulais ? »

Benedikt baissa soudain les yeux et attrapa un morceau de chair de sa hanche, tirant dessus jusqu'à réussir à en faire un bourrelet.
« Oh, par Alrik, j'ai vraiment grossi. » s'étonna le botaniste, apparemment presque très fier. « Ça, c'est la Basse-ville, à force de manger tout le temps ! Et puis quand on voit les quantités ! Je vais devenir obèse ! »
Manifestement, en plus d'oublier qu'il était inutile de prendre une pose si c'était pour se mettre à gigoter trois secondes après, le botaniste avait une conscience réduite de l'énormité de ce qu'il était en train de raconter. Mais contrairement à la plupart des gens qui s’inquiétait de prendre quelques kilos, Benedikt avait un certain orgueil dès qu'on ne voyait plus le dessin de ses côtes quand il était debout, ce qui n'était plus arrivé depuis son installation dans l'état Atlante. S'il n'attendait carrément pas un regard envieux de la part de Vrass, c'était simplement parce que selon lui, ce dernier n'avait rien à envier à personne au niveau de son physique.

« Oh, pardon. »
Le petit botaniste se remit dans la pose qu'il avait pris peu avant et arrêta cette fois de bouger, réfléchissant à une idée qui pourrait aider le tatoueur. Il attendit quelques minutes et fit volte-face pour tourner le dos à Vrass, et croisa ses jambes et ses bras, aussi droit qu'il pouvait, pour reproduire la première qu'il avait crayonné. Il était plus facile d'accepter de laisser le tatoueur le loisir d'observer ses ailes autant qu'il voulait maintenant qu'il les avait vu de nombreuses fois et qu'il était clair qu'il n'en avait que faire. D'autant plus que les nouvelles étaient encore ridiculement petites, et ne figureraient sûrement pas sur son dessin final.
« Ça enlève pas mal de possibilité si je dois rester décent et être debout ! Mais est-ce que ça peut être par exemple, disons, un morceau de mouvement ? » continua le botaniste en prenant garde cette fois-là à ne plus bouger.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Jan 2013, 23:42

Dans un premier temps, je regardais la posture qu'il prenait, griffonnant les détails qu'il me manquait, jusqu'à me dire que je pourrais tout aussi bien prendre le polaroïd pour lui éviter de rester trop longtemps dans une mauvaise position! Mais il commençait déjà à se vanter d'avoir pris du poids, et je venais rire légèrement suite à cette remarque!
«Si c'est ça que tu appelles avoir pris du poids!» - je pouffais de rire avant de le regarder sous toutes les coutures, puis je me remettais au travail, même si forcément, le voir ainsi se tourner dans tous les sens dans le plus simple appareil ne m'aidait pas beaucoup à me concentrer! Puis je levais les yeux vers lui avec un sourire aguicheur - «mais si ça te pose problème, je veux bien faire en sorte que tu ne deviennes pas obèse! rien ne vaut de l'exercice régulièrement pour se maintenir en forme!»

D'un autre côté, depuis qu'il vivait sous mon toit, l'exercice était quotidien! Mais peut être qu'il se musclait un peu aussi? Il est vrai qu'il ne faisait pas la même série d'exercices que moi le matin, j'avais pris l'habitude de faire des pompes et des abdominaux dès que j'en avais l'occasion pour me maintenir en forme! Et disons qu'il m'aide à brûler les calories restantes! En tout cas, il reprenait la pose en me tournant le dos, cette façon de croiser les bras et les jambes avait quelque chose qui me plaisait bien - d'un point de vue artistique - et je commençais à dessiner les contours lorsqu'il me proposa un «morceau» de mouvement?

«Qu'est-ce que tu veux dire? Juste une partie de ton corps?» - je ne comprenais pas vraiment, en tout cas, je me décidais à me lever pour aller chercher le polaroïd - «en fait, le mieux serait que je te prenne en photo pour ne pas que tu restes trop longtemps dans une mauvaise position...»

D'ailleurs, s'agirait pas qu'il se dise qu'on pouvait inverser les rôles et que je serve de modèle s'il avait seulement besoin de me prendre en photo! En tout cas, je m'approchais de lui, attrapant son bras pour ramener sa main sous son visage comme si ça l'aidait à regarder le plafond, puis je le mettais de profil à nouveau tout en le laissant croiser les jambes de la même manière - «C'est pas mal aussi comme ça, mais il faudrait effectivement que tu aies l'air en mouvement... essaie peut être de te mettre de dos, la tête relevée comme si tu te préparais à un saut de l'ange?»

Je le prenais en photo dans sa posture actuelle, puis je venais avoir une certaine idée... je pouvais toujours le mettre de face, sauf qu'on mettrait quelque chose pour dissimuler l'intimité sur le tatouage? Une toge, une feuille de vigne ou autre... j'imaginais bien dessiner un homme debout, les jambes fermées et les bras écartés, puis en superposition le même homme mais avec les jambes légèrement écartées et les bras un peu relevés? Pendant que le gosse réfléchissait de son côté, je griffonnais cette idée assez particulière, puis je le montrais à Benedikt pour voir ce qu'il en pensait

«Je trouve ça original, non?» - même si je ne sais pas ce que le client en pensera, c'est déjà une idée...


Au cas où tu n'aies pas compris, je parlais de ce célèbre dessin ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 25 Jan 2013, 00:12

On met en doute mon ingéniosité, là ! :mdr:

« Ça va, ce n'est pas trop petit pour les détails ? » demanda Benedikt en montrant la photographie alors qu'il retournait près du tatoueur. « Sinon, tu sais, ça ne me gêne pas de rester immobile, ce n'est pas spécialement désagréable et je ne pense pas que je vais me faire mal... »

Il le regarda faire ses croquis avec un air un peu songeur, alors qu'il essayait de trouver quelques idées pour aider Vrass, jusqu'à ce que ce dernier lui demande son opinion sur ce à quoi il venait de penser. Le botaniste se mordit la lèvre et leva des yeux un peu coupable sur lui.
« Heu... Moi je trouve ça vraiment bizarre, mais je ne pense pas que mon avis soit à prendre en compte parce que je connais rien du tout à l'art. Et puis c'est juste peut-être parce que c'est un peu étrange de me voir avec quatre bras et quatre pieds. » finit par déclarer Benedikt en riant. « Mais bon... C'est intéressant, au moins, je suppose ? »
Il replia une jambe contre lui et appuya sa joue contre l'épaule de Vrass pour voir la suite de ses croquis.
« Mmh, oui, en fait, ce que je voulais dire pour un morceau de mouvement, c'était... »
Le botaniste s'arrêta et réfléchit un instant avant de se relever. Puis il recula un peu et fit une roue.
« Si tu dessines le moment où je suis encore en équilibre sur les bras, ça serait comme si... J'étais en train de bouger sans le faire, tu vois ? Quelqu'un peut deviner ce que je faisais même si personne ne lui dis. Ça pourrait... Ça pourrait peut-être être sympa de dessiner quelque chose dans ce genre-là. »

Son geste lui rappela pourtant une époque beaucoup plus ancienne, lorsqu'il était encore à Ephtéria et qu'il passait ses soirées dans les rues principales bien après les heures de couvre-feu de l'orphelinat, au milieu de gens plus experts dans l'art de faire des tours de magie ou des prouesses gymnastiques que dans celui de servir les bourgeois ou forger une épée.
« Oh... Je peux éventuellement te montrer des choses que j'ai appris avec Esther et Eulalie ? C'est sensé être joli, je pense, pour montrer à tout le monde, il en a qui te plairaient peut-être. Ce ne sont pas des positions qu'on prends en général, au moins, donc ce ne sera sans doute pas complètement inintéressant. »
Il secoua la tête et sourit. Cela faisait un peu temps qu'ils avaient rencontrés les deux jeunes filles, et ils ne les avaient vu que très peu de temps.
« Tu ne te souviens peut-être pas d'elles, on les avaient croisés à Ephtéria, tu sais ? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Jan 2013, 13:37

Effectivement, le fait d'avoir quatre bras et quatre jambes était plutôt bizarre, aussi je laissais tomber l'idée même si je comptais la lui proposer au cas où! Il était revenu vers moi, et je prenais un morceau du drap pour le recouvrir un peu! Il ne fait pas trop froid dans la chambre, mais quand même, je ne voulais pas prendre le risque qu'il attrape un rhume!

Il me parlait donc de ses idées, et je regardais l'espace de la chambre sur le coup, c'était assez problématique!
«Oui, ça pourrait être intéressant mais tu crois vraiment que tu arriverais à faire des acrobaties ici? Y'a pas énormément de place.» - inutile de dire que le lit et les autres meubles prennent pratiquement tout l'espace disponible! Mais j'avoue que ce serait surement quelque chose de vraiment intéressant à voir et je venais donc ramener deux doigts sur mes lèvres pour réfléchir avant de finalement me lever et hocher de la tête
«Oui, je me souviens d'elles... les filles qu'on a croisées avant d'aller manger près des remparts...»

Comme souvent dès qu'il était question de connaissances de Benedikt, je fronçais légèrement le nez, comme si une part de moi voulait poser la question et savoir s'il se les était faites! C'est un peu con évidemment de se montrer jaloux de ses ex quand on sait combien j'en ai eues pour ma part! Mais c'était comme ça, faites ce que je dis, pas ce que je fais hein? Je l'invitais à se lever avant de désigner le lit

«On va redresser le lit contre le mur, ça te fera de la place!» - comme quoi, l'idée du terrain devenait de plus en plus bonne! Si le bureau est assez grand, il pourrait tout aussi bien servir pour ce genre de choses!

En tout cas, je venais attraper les pieds du lit avant de le hisser pour le coller contre le mur, ça laissait déjà beaucoup plus de place de cette manière, bien que ça allait m'obliger à rester debout ou assis par terre pour le dessiner! En tout cas, je le laissais déjà prendre la première pose en équilibre et je prenais une nouvelle photos, car là par contre, je supposais qu'il ne pourrait pas rester bien longtemps dans cette position!

J'espérais qu'on n'allait pas y passer la journée non plus et que je trouverais une idée brillante ou qu'il en aurait une aussi! Car à force de le voir se balader dans le plus simple appareil, c'était pas évident de lui résister! Peut être que justement, on devrait se laisser aller avant et que ça me permettrait d'être mieux concentré aussi? Enfin, je pouffais légèrement de rire en chassant mes pensées avant de commencer à dessiner déjà sa position d'équilibre! C'est déjà un bon début je pense, et dans cette posture, je trouve qu'il a un côté très athlétique! Je pense que le client aimera sa silhouette...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 26 Jan 2013, 02:49

Benedikt haussa un sourcil en voyant le tatoueur froncer le nez alors qu'il parlait des deux jeunes ephtéroises. Difficile pour lui de savoir ce qui passait par la tête de Vrass, et il hésita à poser des questions, avant de se raviser. Ce n'était pas une réaction assez voyante pour l'obliger à demander des explications à propos de celle-ci. D'ailleurs Vrass parlait déjà d'autre chose et proposait de faire un peu de place pour les acrobaties du petit botaniste.

« D'accord. » acquiesça Benedikt en hochant la tête, bien que sa participation aux changements de l'agencement de la pièce fut inexistante ; Vrass n'avait apparemment besoin de personne pour soulever le lit et le mettre contre le mur. Il le remercia en riant, et lâcha le drap autour de ses épaules qu'il avait emporté avec lui sans trop y faire attention pour s'éloigner de quelques pas et faire l'équilibre le temps d'un cliché polaroid. Benedikt ne tendit pas ses jambes complètement et replia en grande partie celle du côté du tatoueur afin de rendre la position assez décente pour son client. Quelques secondes plus tard, après avoir entendu le « clic » de l'appareil photo, il se remit sur ses pieds et prit le temps de réfléchir avant d'ouvrir la bouche ;
« Ça aussi, peut-être... »
Le botaniste s'assit par terre et plia une de ses jambes, pendant qu'il se penchait et reculait l'autre jusqu'à ce que le dessus de sa cuisse soit entièrement contre le sol. Puis il creusa son dos et passa ses bras par dessus sa tête pour réussir à attraper le bout de son pied avec ses deux mains. Il s'étira encore un peu plus pour former un rond presque parfait.
« Je veux bien que tu prennes juste une photo pour celle-là, c'est pas super agréable en fait, je suis moins souple qu'avant... » déclara-t-il en grimaçant légèrement. Il attendit un peu avant de rasseoir simplement. « Mais je peux le faire debout, aussi, si tu préfères. »

Benedikt intercepta un regard particulièrement perçant de Vrass alors qu'il se redressait et se mit à sourire.
« Pourquoi tu me regardes comme ça ? » demanda-t-il bien qu'il était évident qu'il avait déjà quelques réponses en tête.
Forcément, il était plus facile pour lui de se promener nu comme un ver comme si de rien n'était ; il n'avait que les yeux désireux du tatoueur sur lui pour lui donner des idées. Benedikt lui se fichait bien de ne rien porter en plein jour si ceux qui pouvait le voir l'avaient déjà vu ainsi, l'habitude l'avait rendu peu pudique quand on enlevait son souci d'être présentable. Il leva le menton bien haut et fit une roue pour atterrir juste devant le tatoueur, se pencha vers lui comme s'il avait l'intention de l'embrasser, et se contenta de rester à quelques centimètres de son visage avant de reculer d'un pas pour faire une roue arrière, hors de porté de Vrass.
« Je ne saurais pas t'en faire vraiment beaucoup, ça commence à faire longtemps que j'ai appris tout ça et il y avait aussi pas mal de choses qu'elles n'ont pas pu m'apprendre. » Il se rapprocha à nouveau et ramassa le drap qui traînait par terre avec un léger sourire. « Je me souviens que je voulais pouvoir jongler avec du feu, aussi, mais si la gérante de l'orphelinat m'avait attrapé avec des brûlures sur les mains ou ailleurs, je me serais attiré de gros ennuis... »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 26 Jan 2013, 21:37

J'avais le sentiment que ce boulot allait finir par me coûter plus cher en polaroid que ce que ça allait me rapporter! Mais peu importe, je faisais aussi cela dans l'espoir d'acquérir le terrain d'à côté, donc dès que je pouvais, je prenais le gosse en photo alors qu'il faisait quelques acrobaties. Ce n'était pas toujours évident puisqu'il bougeait, et malheureusement, certaines étaient floues... mais malgré tout, j'avais réussi à avoir un bon panel d'échantillon.

«Je pense qu'il aura le choix ici. J'ai une préférence tout de même pour celle où tu es en équilibre avec la jambe légèrement fléchie...» - je la lui montrais et effectivement, sur un bras, y'avait moyen que ça épouse bien la longueur du membre tout en gardant une certaine élégance. Je le laissais donc se couvrir d'un drap avant de lui jeter quelques regards amusés pendant qu'il se rapprochait de moi en me racontant son passé et ses envies de jongleur!

«J'ignorais que tu pouvais être aussi souple!» - et oui, forcément, cela donnait quelques idées, mais maintenant que le lit était contre le mur, ce serait un peu difficile, quoi que l'on pouvait rester aussi debout en fait? Ça ne nous avait jamais vraiment dérangé jusqu'à présent, et vu qu'il était souple justement, ça laissait pas mal de perspectives intéressantes pour la suite! Mais je réfléchissais encore, et je prenais notamment celle où il était en pontet j'essayais de l'imaginer tout autour du bras? Non, ça ferait tout de même un peu trop bizarre, mais je pouvais peut être l'entourer d'une sorte de cadre rond pour le laisser de profil?

Bordel, c'est vraiment bidon comme demande, mais j'estimais me retrouver avec suffisamment de clichés pour faire des essais et j'espérais qu'il y en aurait un dans le lot qui lui conviendrait. Je me levais pour attraper le lit et le remettre en place afin de m'asseoir dessus, puis je l'attirais vers moi pour le serrer contre moi, il était un peu trop difficile de lui résister alors qu'il se baladait dans le plus simple appareil juste sous mon nez!
«On va faire une pause!» - au moins, je ne perdrai pas de temps à lui retirer ses vêtements! Mais il va devoir enlever les miens en revanche!

Allongé sur le dos, le corps couvert de sueur, je tenais le gosse contre moi tout en fixant le plafond! Inutile de dire que notre petite séance m'a donné d'autres idées un peu trop tordues, mais en même temps qui pouvaient être utiles! Aussi, je venais me relever après l'avoir embrassé sur la tempe pour attraper mon carnet à dessin et griffonner une silhouette de profil, comme s'il était assis, la jambe ramenée contre le torse tout en levant la tête dans une belle cambrure! Puis je dessinais une autre silhouette de dos avec des bras qui l'enlaçaient tout en étant légèrement tourné sur le côté, puis au bout d'un moment, j'estimais en avoir assez et je jetais donc mon carnet plus loin sur le lit avant de m'approcher de Benedikt avec un léger sourire amusé, soulevant une mèche trempée de sueur qui se collait sur son front

«Tu m'as drôlement bien inspiré tu sais? Je pense qu'il devrait pouvoir trouver son bonheur là dedans! Je vais avoir besoin de toi à présent pour les détails sur certains points, pour le reste, je pourrai me servir des photos!»

Il devait être près de midi, et je sentais mon estomac qui grondait et je pouffais de rire avant de me baisser pour attraper un bout de peau sur sa hanche!
«Alors, que fait-on? Est-ce qu'on cuisine un petit plat diététique pour que tu arrêtes de grossir ou bien on se commande un bon hamburger?» - j'éclatais alors de rire avant de rouler de telle sorte qu'il se retrouve au-dessus de moi, on allait devoir prendre une bonne douche avant, mais j'avais parfois l'impression que c'était moi le gosse quand j'étais avec lui!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 27 Jan 2013, 02:56

Benedikt s'appuya sur un coude pour regarder les photos et croquis déjà fait par Vrass qui commençaient à s’amonceler un peu partout, l'esprit encore un peu somnolent et le souffle court. Il était un peu étrange pour le botaniste de se voir ainsi sous tous les angles, particulièrement sur des photos. À son souvenir, la seule où il avait pu figurer avait été prise par le service de l'immigration de la Basse-ville, et à ce moment-là, il n'avait pas à tout fait compris ce qui était en train de se passer – nul doute que cela se voyait encore sur celle-ci vu son expression -. Mais servir de modèle était tout de même bien plus valorisant et agréable, surtout vu ce qui s'en suivait.
« J'aime bien aussi celui où je suis en équilibre, c'est vrai qu'il est bien. » Il se pencha un peu plus pour voir les nouveaux dessins en train d’apparaître sur le carnet à dessin. « Ceux-là aussi sont beaux... »

Le tatoueur délaissa pourtant rapidement ses œuvres pour se rapprocher du botaniste, annonçant qu'il avait ce qu'il lui fallait, à l'exception de quelques détails éventuels à préciser.
« Inspiré ? Oh, alors je suis, comment on dit, ta muse, maintenant... » déclara Benedikt avec un rire léger plein de chaleur. « Enfin, on p- »
Il fut interrompu par l'estomac de Vrass qui criait famine ; ce qui s'en suivit tout naturellement avec celui-ci parlant de leur repas de midi. Alors qu'il se retrouvait au dessus de lui, Benedikt se pencha pour l'embrasser avec tout l'enthousiasme qu'il lui restait.
« Hamburger ! De toutes manières, si je deviens trop gros pour toi, je ne mettrais plus de vêtements pendant une semaine et tu seras obligé de me sauter tout le temps dessus et hop. » Il déposa un autre baiser, tout léger, sur le nombril du tatoueur. « Je propose... qu'on prenne une douche et qu'on marchande avec Iza pour qu'elle aille commander par téléphone. Moi je vais encore passer des heures sur cette machine pour réussir à la faire marcher, elle ne m'aime pas. Je suis sûre que je peux réussir à échanger ce service-là contre la vaisselle, je sais que ce n'est pas ce qu'elle préfère dans le ménage. »
Un nouveau rugissement du ventre de Vrass le fit éclater de rire avant d'ajouter : « Je crois que je vais aller lui demander maintenant, on m'a toujours dit qu'il fallait se méfier des winghox affamés... »

Benedikt se glissa jusqu'au bout du lit et s'enroula avec application dans un drap, de sorte qu'il ne resta bientôt de lui qu'une tête aux boucles emmêlées, deux mains et deux jambes qui descendirent au rez-de-chaussée d'une manière un peu vacillante.
« Iza ? »
Le botaniste se pencha pour sourire à la morphe chienne roulée en boule sous le comptoir.
« Dis, ça ne te gênerait pas d'aller nous commander à manger ? Je te ferais toute la vaisselle de demain, promis... Ah, flûte, tu sais te servir du téléphone ou pas ? »
Trottinant jusqu'à la cuisine, Benedikt alla fouilla dans les tiroirs et retrouva le dépliant d'un fast food que le tatoueur gardait justement pour ce genre d'occasion avant de retourner à l'étage, où il se jeta littéralement sur Vrass avec une énergie dont on pouvait honnêtement se demander la source.
« Tu veux quoi ? » finit-t-il par demander en secouant d'une main ce qu'il venait de ramener.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Jan 2013, 08:32

La perspective de passer une semaine avec le gosse nu comme un ver était des plus alléchantes, même s'il faudrait surement changer un peu d'endroit pour casser la routine histoire de pimenter un peu tout ça! Surtout maintenant que j'avais connaissance de sa souplesse et de ses capacités acrobatiques! Un nouveau monde s'offrait à nous et c'est probablement la raison pour laquelle j'étais désormais d'une humeur particulièrement enjouée!

Mais l'appel de l'estomac fut le plus fort, et je venais pouffer de rire suite à sa réflexion comme quoi il ne fallait pas laisser un winghox affamé! Cela fonctionnait pour de nombreux autres critères d'ailleurs, mais déjà il s'éloignait pour aller demander à Iza si elle savait se servir du téléphone pour commander. Je connaissais déjà la réponse, et c'était non. De toute manière, elle ne sortait presque pas sous son apparence humaine, à part pour aller faire des courses à la petite supérette d'à côté! Même pour acheter du pain ou de la viande elle restait en chien, les commerçants avaient l'habitude d'elle à présent et lui préparaient toujours sa commande dans des sacs pour qu'elle puisse les transporter ainsi.

Lorsqu'il remonta avec le prospectus, j'avais déjà enfilé un caleçon, la douche attendrait quelques minutes finalement et je m'approchais donc pour poser ma main sur la joue du jeune homme
«Je vais aller téléphoner. Iza ne se sert pas d'un téléphone, et je préfère qu'elle se balade en humaine le moins possible dans les rues.» - elle est trop vulnérable sous cette apparence. Et comme elle est recherchée en prime, je ne veux pas la mettre en danger! Autant différencier un chien d'un autre - même un morphe d'une taille impressionnante - n'est pas évident, surtout qu'il faut bien la regarder dans les yeux pour voir qu'elle est morphe, mais une humaine dont la description est donnée sur les avis de recherche, c'est tout autre chose!

Je prenais un pantalon que j'enfilais rapidement avant de l'embrasser furtivement - «donc on inverse, dis moi ce que tu veux! Je fais vite!» - la cabine téléphonique n'est pas loin de toute manière ! J'écoutais donc sa commande avant de descendre les escaliers et sortir, je pouvais voir Iza en humaine avec son espèce de robe improvisée dans un grand t-shirt qu'elle mettait pour aller faire des courses, je voyais bien qu'elle angoissait un peu à l'idée de sortir, mais elle était trop gentille pour refuser quoi que ce soit à Benedikt!

«Laisse tomber, Iza. Je ne veux pas que tu sortes comme ça! Tu peux reprendre ta forme habituelle, je vais aller passer la commande!» - je pouvais lire un certain soulagement dans son regard pendant qu'elle disparaissait dans sa petite pièce pour se changer, moi je filais vers la rue pour rejoindre la cabine téléphonique! Il faisait plutôt frais malgré l'heure, mais je ne m'en rendais pas compte à cause de mon tatouage! Je revenais au bout d'un petit quart d'heure à peine, et je filais directement vers la chambre afin de prendre ma douche en bonne compagnie! Puis pendant qu'on se séchait, je venais plonger mon regard dans celui du gosse avec un air amusé

«Ça te dirait qu'on se fasse un petit voyage lorsque tu commenceras à bosser à l'herboristerie? Ça pourrait être sympa de se faire par exemple la tournée des auberges?» - histoire de tester tous les lits de Nideyle?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 28 Jan 2013, 19:57

Le visage du botaniste s'éclaira lorsqu'il entendit la proposition de Vrass.
« Vraiment ? Oui, oui, ça me dirait ! Ce serait super ! En plus, je suppose que j'aurais envie de bouger un peu après être resté au lit pendant plusieurs jours. J'espère que ça ne durera pas trop longtemps... Et puis Belladona se fiche bien de où je peux être tant que je suis en mesure de l'aider quand il y a besoin. »

Benedikt disparu momentanément sous la serviette qu'il frottait énergiquement sur ses cheveux pour les sécher le plus possible. Le botaniste avait toujours voyagé dans des conditions plus ou moins bonnes mais jamais sous la forme de vacances où il était inutile de s’inquiéter pour quoique ce soit, et où il était simplement question de passer du bon temps. Cela ne voulait pas dire qu'il n'avait jamais été en mesure de profiter de ces années sur les routes, et c'était bien pour ça qu'il aimait voyager, mais l'idée du tatoueur était particulièrement alléchante. Celle, adjacente, de profiter des divers matelas moelleux que pouvaient offrir les contrées lointaine ne l'avait pas vraiment atteinte, mais nul doute que Vrass n'aurait aucun mal à convertir le botaniste à ses envies.
Après être parti à la recherche de ses vêtements qui semblaient avoir voulu s'éparpiller eux-même à travers la chambre et avoir réussi à retrouver jusqu'à la dernière chaussette qu'il lui manquait, le botaniste descendit les marches de l'escalier quatre à quatre en entendant la porte de la boutique s'ouvrir, persuadé de se retrouver nez-à-nez avec le livreur de ce qui était bel et bien pour Benedikt des merveilles culinaires.

« Bonjour ! » lançait-il avec un ton chantonnant et un large sourire qui donna sûrement l'impression à l'homme en face de lui qu'il ne manquait plus que lui pour parfaire sa journée.
Malheureusement pour lui, celui-ci n'était qu'un client parfaitement banal : le botaniste eut le loisir de s'en apercevoir quand il remarqua l'absence cruelle de nourriture. Son sourire dégringola un peu pour être remplacé par des joues vermeilles, et il recula d'un pas pour s'approcher de l'escalier.
« Heu, Vrass, c'est pour toi ! »
Alors qu'il allait disparaître dans la cuisine pour laisser le tatoueur s'occuper de la bonne marche de sa boutique, la porte s'ouvrit à nouveau sur celui tant attendu, et Benedikt alla récupérer leur commande et payer la livreuse avec un air mi-gêné mi-enchanté.
Il remercia la jeune femme, fit un vague geste de tête en direction de l'homme inconnu parce qu'il semblait plutôt impoli de l'ignorer même s'il était maintenant occupé avec le tatoueur et parti déposer le paquet en papier kraft sur la table de la cuisine. Benedikt grignota une frite avec un air absent, assis sur le coin d'une chaise, incapable de savoir combien de temps prendrait le winghox pour répondre à la demande de son client. Ce fut à ce moment-là qu'il pensa plus précisément à leur voyage prévu, particulièrement à son aspect financier – le botaniste pouvait difficilement en faire abstraction même si travailler à l'herboristerie, même en tant d'assistant, risquait de lui rapporter plus qu'il n'avait jamais gagné - , mais pas seulement.

« Dis, tu crois que... On pourrait peut-être emmener Nathan une après-midi, lorsqu'on sera parti ? Avec ta perle, ce ne serait pas très difficile, mais... C'est juste une idée comme ça, hein... » demanda-t-il lorsque le tatoueur réapparu.
Le botaniste essayait tant bien que mal de ne pas paraître ni accusateur ni pressant, considérant que c'était uniquement de Vrass que devait venir toute décision en ce qui concernait son fils. Mais il devait avouer qu'il se sentait un peu désolé pour le pauvre gamin qui avait passé une très mauvaise journée il n'y avait pas si longtemps, d'autant plus qu'il avait toujours eu un vague sentiment de culpabilité à son égard.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 29 Jan 2013, 11:57

Après une bonne douche, je proposais à Benedikt un petit tour de Nideyle, en espérant pouvoir faire toutes les auberges du Nord! On allait sûrement éviter de virer vers le Sud, que ce soit Windrakk ou Yeillstrand, je doute d'être le bienvenu par là bas! Quant à Guttenvald, on pouvait peut être s'y rendre quand même histoire de braver un peu le danger, même si l'auberge était loin d'être la plus confortable! Mais je me dis qu'il serait amusant d'y faire un peu de bruit là bas tiens!

Enfin, pour l'heure, je laissais le gosse récupérer ses affaires éparpillées avant de m'habiller à mon tour, je mettais un t-shirt à manches longues d'un rouge foncé vu qu'il ne faisait pas très chaud dehors, puis un pantalon noir et j'enfilais mes chaussures de type militaire. J'entendis alors la porte s'ouvrir pendant que Benedikt descendait pour récupérer le déjeuner, mais finalement il vint me signaler que c'était pour moi, aussi je descendais pour accueillir le client. C'est bizarre, mais depuis l'article de l'autre grognasse, j'ai moins de femmes parmi mes clientes! Est-ce que le fait que je me sois casé joue sur ma réputation? Est-ce qu'au final elles débarquaient seulement pour s'envoyer en l'air? J'en sais trop rien, en tout cas, les hommes sont généralement ceux qui veulent le plus de gros tatouages, donc ceux qui coutent le plus cher! Je ne perds pas tellement au change!

Et étrangement, les hommes ne semblent pas se soucier de mes goûts, bien que je remarque un peu plus souvent leur air méfiant et le fait que j'ai un peu moins de demande pour des tatouages au niveau des fesses ou de la cuisse! Sauf lorsqu'ils semblent intéressés par moi et qu'ils veulent m'arracher aux «griffes» du botaniste!

Enfin, pour l'heure, c'était bien un homme, un jeune homme en fait et j'avais aperçu le soulagement dans son regard lorsqu'il vit Benedikt s'éloigner! De deux choses l'une, soit il a peur que je lui saute dessus et il s'est dit que je ne le ferai pas si mon compagnon était dans le coin, soit au contraire il se dit que s'il s'en va, je pourrai lui sauter dessus... enfin peu importe, j'allais vers le comptoir en gardant un sourire professionnel
«Bonjour, je peux vous aider?»
- «Euh je.. oui bonjour. Je voudrais un tatouage!»
- «Je me doute que vous ne venez pas ici pour acheter des chaussures... vous savez ce que vous voulez?»
- «Euh oui je... je voudrais le tatouage qui calme la timidité...»
- oui, ça ne m'étonne pas
- «La calopsitte donc... j'en ai plusieurs modèles, ou alors vous voulez carrément changer le motif?»
- «Oh non... elle est jolie mais... peut être un truc plus... viril quand même? Je suppose que quand je serai moins timide, je...»
- c'est clair qu'il a bien besoin de ce tatouage lui, quoi qu'il semble déjà bien bavard! ça promet!

La livreuse arrive avec la nourriture, et Benedikt passe rapidement pour récupérer le tout, tout en saluant mon client au passage qui rougit jusqu'aux oreilles avant de laisser le gosse retourner en cuisine! Oui, il est vraiment timide lui...
«Je ne peux pas faire un hiéras, c'est trop gros, mais juste la tête? Ou alors un simple rapace?»
- «Oh oui! Une tête de hiéras! C'est possible?»
- «Oui bien sûr... ça fait 20 ores...»
- «Oh zut.. je n'ai que 10 ores sur moi... mais je reçois ma paie demain! Je reviendrai alors!!»
- «Vous pouvez me payer demain aussi, ça ne me dérange pas...»
- «N.. non non! Je ne suis pas pressé! Je reviendrai demain! Sauf si vous ne pouvez pas?»
- «Si, vous voulez passer à quelle heure? Je vais noter le rendez-vous.»
- «Après mon travail, donc vers 12h30...»
- «C'est noté! »


Le client semblait content, mais ne resta pas bien longtemps! Il fila à toutes jambes après avoir dit au revoir et je me rendais en cuisine! De toute manière, on ne partirait pas demain puisque le gosse avait encore son boulot à faire je ne sais plus où, chez un psy je crois!

J'arrivais dans la cuisine et je prenais ma commande pour m'installer près du gosse, de là, il picorait quelques frites avant de me demander si on pourrait emmener Nathan pendant notre petite excursion? Pour sûr, ce serait nettement moins romantique d'un coup! Mais il est vrai que je lui avais promis de l'emmener voir la mer
«Bonne idée. Mais on ira le chercher quand on voudra se rendre à Balaïne! Surtout qu'on a encore le bordel du puits à souhait! Il pourra s'amuser là bas...» - la pelle, le seau et toutes les conneries pour jouer dans le sable. Autant en profiter, c'est pas tous les jours qu'on récupère des trucs gratuits dans ces endroits!

On continuait de manger rapidement, puis je me lavais les mains avant de me tourner vers Benedikt en souriant
«Le client pour le tatouage ne va pas tarder! Je vais peaufiner un peu mes croquis et les lui montrer! J'espère qu'il y en a un qui lui plaira...»

Je commençais donc à remonter à l'étage pour récupérer non seulement les photos, mais aussi les dessins déjà faits, puis de là, je mettais tout sur papier, prenant soin de mettre le plus de détails possibles exceptés sur le visage qui n'avait aucun traits ni cheveux pour le moment, je préférais qu'il choisisse cet aspect de toute manière puisqu'il n'était pas prévu que Benedikt joue ainsi les modèles! Et il n'avait pas besoin de savoir qui était le modèle justement! Quant au gosse, je ne savais pas trop ce qu'il comptait faire, mais j'allais devoir passer tout de même une voire deux heures avec le client, entre le temps qu'il choisisse ce qu'il veut et que je lui fasse le tatouage! Ensuite viendraient les négociations pour le terrain!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 30 Jan 2013, 02:06

Pour être intimidé par le petit botaniste, il fallait effectivement être d'une timidité sévère ! Mais ce dernier n'ayant pas eu l'occasion d'entendre la conversation de Vrass et son client, il n'eut pas le loisir d'en rire.
Benedikt commença ainsi le déballage méticuleux de tout ce qu'il avait commandé avec un enthousiasme non dissimulé pendant que Vrass lui répondait.
« Oui, en plus, il n'a jamais vu la mer, je suppose. La première fois que j'avais été à Balaïne, j'avais adoré. Enfin, c'est très probable qu'ici, ils sachent ce que c'est, qu'ils aient déjà vu des photos ou je ne sais quoi... Je ne savais pas du tout à quoi ça pouvait ressembler, alors forcément, c'était plus facile d'être émerveillé ! »

Émerveillé était probablement le bon mot, bien que le vieil herboriste qui accompagnait Benedikt en ce temps-là aurait choisi quelque chose d'un peu plus exagéré et sans doute un peu plus offensant aussi ; Benedikt avait sauté de la roulotte en marche pour courir jusqu'au rivage et n'avait accepté d'y remonter qu'un quart d'heure plus tard, chaussettes trempées et coquillages pleins les poches. C'était en plein hiver et le souvenir des vagues imposantes qui roulaient sur le sable était encore parfaitement précis dans la mémoire du botaniste.
Leur repas disparu rapidement de la table de la cuisine, et lorsque Benedikt se mit à récupérer paresseusement les derniers miettes qui traînaient, Vrass annonçait déjà que son client viendrait bientôt et remonta à l'étage. Le botaniste le suivit et s'installa confortablement sur le lit pour regarder le tatoueur travailler ; celui-ci n'avait jamais eu l'air d'en être dérangé et Benedikt aimait voir ses dessins se matérialiser sous ses yeux.

« J'irais faire les courses pendant que tu travailles. Je ne pourrais pas les faire après et il ne reste pas grand chose dans ton frigo ! » déclara-t-il d'une voix douce, bercé par la digestion qui lui disait qu'une bonne petite sieste ne serait pas de refus. Il finit pourtant par s'étirer et se relever alors que Vrass rassemblait ses futures propositions maintenant finies. Il était plutôt impossible de savoir qui avait été le modèle, en effet, et le botaniste ne trouvait pas ça plus mal. Il lui aurait semblé véritablement très étrange d'être tatoué sur un bras inconnu.
« Je suis sûr qu'il y en aura au moins un qu'il adorera. Ou alors il ne mérite pas que tu le tatoues. » répondit-t-il en riant légèrement après avoir embrassé copieusement le winghox.
Il tira sur les manches relevées de son pull, attrapa son sac, quémanda un dernier baiser puis sortit de la boutique.

Lorsqu'il revint une heure et 47 minutes plus tard, c'était avec deux gros sacs de courses, un dans chaque main, qu'il transporta aussi silencieusement que possible dans la cuisine. En vérité, il n'était même pas sûr que le tatoueur et son clients l'ait remarqué, l'un parce qu'il était concentré sur le travail qu'il était en train d'accomplir, l'autre parce qu'il semblait essayer de penser à autre chose pour ne pas avoir mal, d'autant plus qu'il avait les yeux fermés et qu'il y avait un peu de bruit – et puis, le botaniste était plutôt bon pour la discrétion, taille et corpulence aidant autant que des années d'expérience -.
Il referma la porte derrière lui avec autant de silence que précédemment et entreprit de ranger tout ce qu'il avait acheté – pas forcément adéquatement, mais encore, c'était lui demander un peu trop vu la connaissance toute récente et pas tout à fait exacte de l'utilisation du frigo et de ce qui devait être rangé au frais ou pas -, puis fit chauffer de l'eau chaude et sortit une tasse d'un placard – un nouveau mélange de thé attendait bien sagement d'être testé -. Le botaniste ressortit aussi un pot de miel. Il n'avait jamais eu l'occasion d'en goûter, mais c'était le genre d'aliments qu'il connaissait et qui ne représentait pas de risque ; d'autant plus que cela lui donnait l'impression d'être un riche d'Ephtéria.

Une minutes après, Benedikt enfournait chaque bouchée à la cuillère à soupe, directement dans le pot, sans prendre la peine de tout avaler avant d'en commencer une autre, et une tasse remplie d'eau chaude refroidissait sur un coin de table dans l'indifférence générale.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 30 Jan 2013, 18:29

Les compliments du gosse avaient de quoi faire plaisir, même si je savais depuis un moment que j'avais du talent! Mais là, il fallait reconnaître que l'épreuve était difficile dans la mesure où je ne savais pas exactement ce que le client espérait! Il était resté très vague sur ce qu'il voulait aussi je devais plutôt tâtonner en espérant tomber juste!

Le programme s'installait donc, Benedikt irait faire les courses pendant que je m'occuperais du client, et je venais donc hocher de la tête en me relevant - «Pas de souci... tu sais où se trouve l'argent pour les courses de toute manière?»
Histoire qu'il n'y ait pas l'illusion que l'un de nous entretenait l'autre, j'avais mis la caisse dans laquelle Iza prenait les ores pour les courses à l'abri dans la cuisine, de là, chacun pouvait y mettre les sous lorsqu'il y pensait, aussi bien Benedikt que moi! Ainsi, il participait un peu plus à la vie commune, bien qu'Iza n'y mettait rien puisqu'elle payait «en nature» en aidant au ménage et aux courses! Certes, Benedikt l'aidait aussi à présent, surtout pour faire la vaisselle, mais elle n'avait pas vraiment changé ses habitudes pour autant, ayant apprivoisé depuis longtemps la redoutable machine à laver et le sèche-linge de la laverie automatique!

Je descendais pour me préparer à recevoir le client, vérifiant chacun de mes croquis avec soin avant d'intercepter un dernier baiser de la part du gosse qui filait tout droit au super marché! Au bout d'une demi-heure tout de même, le client se pointa, affichant ce sourire de ceux qui ont du fric et qui se disent qu'ils peuvent tout acheter avec au point de traiter les gens comme des esclaves! Cependant, avec ma carrure, il ne fit pas le malin bien longtemps, aussi je lui présentais les différents modèles sur le comptoir
«Pas mal! Quel souci du détail!! Alors...» - il regardait chaque croquis avec une attention minutieuse, et je m'étais attendu à ce qu'il prenne effectivement celui où Benedikt était en équilibre... mais en réalité, il n'était pas la position des mains, comme si elles étaient à plat sur le sol, ce qui fait qu'il le mit de côté pour prendre plutôt celui où il prenait une impulsion juste avant de faire la roue! De profil, les bras bien tendu au-dessus de lui avec un certain détail sur chaque muscle, une jambe tendue avec le pied en pointe, et l'autre repliée presque au niveau du ventre qui cachait tout ce qu'il y avait à cacher!

«C'est celui-là que je veux!!! C'est exactement ce qu'il me fallait!» - je haussais un sourcil face à son enthousiasme, puis je venais approuver en lui désignant le fauteuil pour qu'il s'assoit puisqu'il le veut sur le bras
«Très bien... mais avant, si ça ne vous dérange pas, j'aimerais qu'on discute de cette histoire de terrain?» - je ne suis pas stupide! Je préfère avoir une garantie qu'il va bien me céder le terrain après que je lui ai fait le tatouage! En tout cas, on voit bien que j'ai affaire à un homme d'argent, car il me sort déjà le titre de propriété à mon nom, et signé sur lequel il note bien me l'avoir cédé et avec le montant nécessaire! Ça reste cher, mais c'est dans mes cordes! On va devoir se serrer peut être la ceinture quelques jours jusqu'à ce que Benedikt commence vraiment à bosser. Et encore, je devrais pouvoir avoir des trucs au troc pendant les jours à venir!

J'aidais donc le gars à s'installer avant de me mettre au travail, ce type de dessin ne nécessitait que du noir, c'est la quantité d'encre utilisée qui changeait la nuance pour que ce soit parfois clair, parfois plus foncé... le gosse revenait les bras chargés de courses avant de s'éclipser rapidement en cuisine
«Votre homme de ménage?» - demanda le client d'un air plutôt supérieur
- «Non, mon mec...»

Je crus sur le coup qu'il allait avaler de travers, heureusement que j'avais éloigné l'aiguille le temps de sa réaction! Puis je me remis au travail pendant que Benedikt mangeait du miel à la petite cuiller!
Histoire de faire les détails avec le plus de soin possible, j'avais bien mis deux heures de plus avant de terminer, mais le client était des plus satisfaits et me laissait donc l'acte de propriété avant de partir rapidement! J'affichais un sourire amusé avant de prendre le papier et de revenir en cuisine où je voyais une tasse pleine d'eau qui avait refroidi et je la regardais d'un air intrigué
«Tu la laissais à tremper?» - on sait jamais, le thé, c'est une vraie saloperie pour la vaisselle! Ça fait des traces marrons à chaque fois!

Enfin, je posais le papier sur la table en souriant d'un air satisfait
«Voilà, le terrain d'à côté est à nous!» - je lui faisais un clin d'œil amusé avant de me diriger vers la machine à café pour m'en préparer un, ne me rendant même pas compte que j'avais employé ce «nous» alors que légalement, j'étais le seul propriétaire...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Benedikt » 31 Jan 2013, 01:51

« Heu, en fait, je voulais faire du thé et... »
Le botaniste referma l'énorme bouquin qu'il s'était remis à lire. Puis jeta un coup d’œil un peu confus sur la poubelle de la cuisine, comme s'il se demandait ce qu'il avait bien pu faire, puis sur la cuillère qui traînait dans l'évier. Dans cette poubelle, il y avait en effet un pot de miel vide, et il devait avouer qu'il n'avait strictement aucune idée de ce qui avait bien pu se passer dans son cerveau pour qu'il le finisse entièrement alors qu'il n'avait pas faim et, en général, aimait très peu le sucré. Il n'était même pas sûr d'apprécier vraiment le goût sirupeux du liquide doré et collant ; et il l'avait rangé dans un placard à deux reprises en se promettant de ne plus y toucher, sans avoir réussi à résister une seule fois à l'envie ravageuse qui l'empêchait totalement de penser à autre chose.

Laissant de côté sa folie passagère, il se pencha au dessus de la table pour regarder le papier que venait de déposer Vrass. Le botaniste n'eut pourtant pas besoin de se creuser longtemps la tête puisqu'il annonça aussitôt qu'il avait réussi à obtenir le terrain d'à côté dont ils avaient parlé un peu plus tôt.
« Wow, c'était rapide ! »

Benedikt attrapa l'acte de propriété pour lire le reste, la tête déjà remplie d'aménagements architecturaux. Et arrêta de sourire à l'instant où il tomba sur le montant de la vente du terrain.
« Vrass, c'est... C'est... Tu sais que je ne peux pas t'aider pour ça, n'est-ce pas ? Je veux dire, mes économies entières tiennent dans un pot de confiture. Tout ce que je peux te donner, ça ne ferait même pas un quart de ce prix. » Il se mordit la lèvre et lui jeta un regard inquiet. « Tu... Tu vas vraiment réussir à tout payer ? »
Il se leva et prit en même temps la tasse qui traînait encore sur la table pour la vider dans l'évier et la laisser sécher sur l'égouttoir. Il lui semblait un peu déplacé de parler d'argent avec le tatoueur, qui d'ailleurs ne lui avait jamais demandé de l'aider à acheter une partie du terrain. Et qui de toutes évidences était assez responsable pour être parfaitement conscient de ce qu'il pouvait se permettre ou pas en terme de dépenses. Mais pour le botaniste, c'était une somme folle. Le genre de somme qui semblait assez assez importante, lorsqu'il était plus jeune, pour acheter un village entier, peut-être même, enfant, un pays.

« Oh, oublie ça, excuse-moi... Évidemment que tu as ce qu'il faut, tu n'auras pas signé sinon. »
Benedikt soupira profondément puis lui sourit. « Comment on va faire pour construire dessus ? Tu connais des gens, non ? Tu as déjà fait des travaux pour ici ? » Il fit un vague geste de la main pour désigner la cuisine, et par extension, la maison tout entière de Vrass.

« Au fait, il a choisi quoi finalement pour son tatouage ? J'espère qu'il en a pris un qui ne lui va pas du tout, je l'ai entendu tout à l'heure, hein ! Je ne sais pas pourquoi mais on n'arrête pas de me prendre constamment pour un domestique, ou un serveur, ou ce genre de chose, je dois avoir la tête qui va avec. J'espère qu'il s'est senti mal après, tiens, ça ne se fait pas de poser des questions comme ça quand on ne sait pas, d'abord. » finit-il avec une moue boudeuse bien plus exagérée qu'il n'était réellement vexé. Il se pencha vers Vrass pour planter son regard dans le sien, un sourire espiègle se frayant rapidement un chemin sur ses lèvres.
« Mais moi, ça m'amuse, de savoir que je suis ton mec.... »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sans remords, après tout !

Messagepar Vrass Rannveig » 31 Jan 2013, 14:29

La réaction du gosse concernant l'achat du terrain était plutôt prévisible, et je venais donc hocher de la tête pour le rassurer tout de même...
«Ne t'inquiète pas, j'ai tout prévu! Je savais déjà combien ce terrain allait me coûter, et j'ai même eu un léger rabais grace au tatouage, et donc grace à toi! Tu as donc participé à ta manière!»

Je lui faisais un petit clin d'œil avant de me servir mon café. Je prenais une profonde inspiration pendant que je le laissais digérer tout ça, puis il me demanda quel tatouage il avait choisi et j'affichais un sourire amusé alors qu'il espérait qu'il en avait choisi un moche! Ou du moins qui ne lui allait pas...
«Avec toi comme modèle, le tatouage était forcément réussi!» - je buvais une autre gorgée de café avant de reprendre - «il a pris celui où tu es en impulsion quand tu allais faire la roue... il n'aimait pas celui où tu étais en équilibre à cause de tes mains trop à plat...»

Enfin, je continuais de boire alors qu'il manifestait son agacement vis à vis de la façon dont il l'avait traité, et je ne pouvais que le comprendre, surtout que sur le coup, ça m'énervait encore un peu, jusqu'à ce qu'il s'approche avec un air espiègle sur le visage, appréciant visiblement que je dise qu'il était mon mec! Je venais lui mettre une pichenette sur le nez avant de l'embrasser furtivement
«Tant mieux si l'appellation te convient! C'est le premier truc qui m'est passé par la tête!» - je pouffais de rire avant de me rendre compte que je voyais des tomates qui dépassaient du placard et je venais hausser les sourcils sur le coup - «euh... t'es au courant que les tomates, faut les laisser soit à l'air libre, soit dans le frigo?»

Je lui mettais une nouvelle pichenette sur le nez avant de me diriger vers les placards et faire un peu de rangement, transférant au frigo ce qui devait y aller, et retirant notamment le sucre qui n'avait pas grand chose à faire là! Lorsque tout fut à peu près rangé à sa place, je me tournais vers lui en croisant les bras
«Bon, voyons voir... ça te dit qu'on aille enfin chercher cette fichue machine à laver? Depuis le temps que j'en parle...»

Je venais poser ma main le long de sa mâchoire, caressant sa joue du bout du pouce avant de l'embrasser avec un certain jeu! Puis je reculais, on allait devoir se rendre dans la Basse Ville pour ça, je pense que j'allais juste la commander pour qu'ils la livrent plus tard, comme ça, la perle suffirait pour nous transporter, sauf s'il avait envie de marcher un peu?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Suivante

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron