Un peu de repos...

Image

Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 09 Nov 2012, 16:35

Précédemment
=====================================
Heureusement que Benedikt avait le don de me calmer, dès lors qu'il avait posé ses mains sur mes épaules, je commençais à m'allonger à nouveau bien que l'envie de demander un autre verre d'eau à jeter à la figure de cette pouf me démangeait! Enfin, pour le moment, Benedikt filait à la suite de la journaliste et je ne savais pas trop s'il allait s'excuser ou autre - j'espérais bien que non - ou s'il allait chercher autre chose. Je restais donc seule avec l'infirmière qui vérifiait que les électrodes étaient bien placées sur mon torse avant que je ne me remette à râler

«Non mais ça va! Vous voyez bien que mon cœur bat normalement! Virez moi ça!»
- «Vous savez que vous n'êtes vraiment pas raisonnable?»
- «Honnêtement, vous m'avez bien regardé? J'ai une tronche à être raisonnable?»
- «N... non certes mais bon... on parle de votre santé là!»


Je soupirais d'exaspération avant d'attraper une électrode de moi-même et la retirer
«Écoutez, croyez moi, je sais très bien prendre soin de moi quand il faut! Je suis pas le genre suicidaire ou kamikaze sauf lorsqu'on me fait chier ou qu'on s'en prend à ceux à qui je tiens! Mais croyez moi, je tiens trop à ma peau pour vraiment faire le con!»

Techniquement, c'est surtout à ma belle gueule que je tiens mais on va éviter de le préciser. Elle soupire alors avant de retirer à son tour les électrodes au moment où Benedikt revient... apparemment, il doit y avoir quelqu'un en état critique car j'entends certains bruits de machines jusqu'ici! Voyant que Benedikt comptait se débrouiller avec moi, elle me salua d'un signe de tête avant de partir alors que je le voyais les bras chargés de paperasses en signifiant qu'on pouvait partir à présent. J'affichais un air amusé avant de me redresser pour me mettre debout! Prenant appui sur lui puisque je ne risquais pas vraiment d'embarquer la béquille, je laissais mon bras autour de ses épaules pour fermer les yeux et user de la perle de Sayah pour rentrer chez moi.

Pas de pot cette fois, on atterrissait au rez-de-chaussée, j'allais devoir me débrouiller pour grimper les escaliers
«Forcément, une perle qui s'appelle Perle de Sayah, fallait qu'elle me fasse chier jusqu'au bout!»

Je soupirais en me tournant vers le gosse d'un air presque blasé - «Désolé, va falloir que tu m'aides un peu!»
Il aurait surement eu besoin de cette espèce de plante qui permet d'augmenter la force l'espace de quelques heures pour pouvoir m'aider au mieux, mais bon... on ne pouvait pas tout avoir!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 10 Nov 2012, 04:53

Benedikt devait avouer qu'il était vraiment agréable de se retrouver à nouveau dans la chaleur de boutique de tatouage. Au moins, ici, personne ne viendrait les déranger, il n'était pas constamment obligé d'inventer des mensonges qu'il n'était de toutes façons pas en mesure de rendre crédible, et paradoxalement, ils seraient sans doute plus au calme ici. Il raidit son dos pour porter le tatoueur d'une façon un peu plus confortable pour eux deux alors que celui-ci maudissait Sayah avant de s'excuser.

« Oh, ne t'inquiètes pour ça. Tu as déjà monté un escalier avec un gamin dans les bras, un autre sur le dos en train de se plaindre qu'il est trop tôt pour aller se coucher et un troisième qui tire sur tes vêtements dans la direction opposé à laquelle tu veux aller ? Je pense qu'après des années de ce régime, je peux me débrouiller à t'aider à monter quelques marches. » répondit Benedikt avec un petit sourire.

Et effectivement, se retrouver au premier étage ne leur prit pas autant de temps que ça, prouvant que le botaniste avait plus de ressources qu'on ne pouvait penser en le regardant. Benedikt s'assit sur le lit à côté de Vrass et tira paresseusement sur ses chaussures avec l'autre pied pour les enlever, puis s'allongea pour le regarder, appuyé sur un coude.
« Ça va ? Tu n'as pas trop mal ? Normalement, le plantafix aura fini de faire effet demain soir. »

« Je pense que je vais être obligé d'aller finir mon travail à l'agence d'immobilier, demain... Mais si j'y vais tôt le matin, je pense que je finirais avant midi. Dans tout les cas, je te laisserais tout ce dont tu peux avoir besoin dans la chambre. »
Benedikt n'aimait vraiment pas l'idée de laisser seul le tatoueur. Mais comme il pouvait difficilement reporter ses angoisses sur Vrass éternellement, il décida qu'il était aussi bien qu'il le laisse en paix pendant ces trois ou quatre heures le plus tôt possible.
« Oh, je demanderais à Iza de rester au cas où tu as besoin de quelque chose de particulier ! » Un sourire coupable traversa son visage et il changea brusquement de sujet.

« Bon, maintenant, tu es sensé pouvoir te reposer dans le sens strict du terme. Je t'interdis de quitter la boutique avant que tu ne sois complètement guéris, d'accord ? Même si tu en as marre de rester tranquille ici. Pour le vieil homme que tu veux aider, je peux récupérer en ville toutes les informations nécessaires pour retrouver sa femme, et faire tout ce que tu demandes si tu as besoin d'autre chose, mais je ne veux pas voir un seul de tes orteils dehors, surtout pas dans les Ghettos, je t'en prie. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 10 Nov 2012, 18:37

Ce n'était pas évident de grimper les escaliers avec une jambe raide! Car finalement, le problème était surtout là, j'avais du mal à plier mon genou droit et je devais donc bien m'appuyer sur Benedikt pour garder un appui et me hisser sur toute ma hauteur pour pouvoir monter les marches une par une.

Une fois en haut, je venais rapidement m'asseoir sur mon lit et je me sentais déjà un peu mieux, retrouver mon environnement tout ça me convenait bien, et je fus surtout étonné de trouver le tout bien rangé! Certes, les draps n'avaient pas été changés, mais le lit était fait et mes vêtements mis dans l'armoire... surement qu'Iza s'était ennuyée pendant mon absence et qu'elle avait donc fait un vrai ménage de fond en comble pour une fois que je n'étais pas là pour l'emmerder! C'est vrai qu'en général je suis là et donc, même si elle doit ranger en contre partie de ma protection, je la laisse rarement faire rien que par ma présence! Elle n'ose pas je pense.

Cependant, rapidement le gosse se met à parler, un peu comme quelqu'un envahi par un certain malaise et qui parle encore et encore pour ne pas qu'on s'en rende compte! Je venais froncer les sourcils, l'impression qu'il me prenait pour un enfant à limite me donner des ordres sur comment je dois agir ou non dans mon état et je venais donc me redresser pour le regarder de haut même en étant assis!
«Ok, on met les choses au clair! Je n'ai pas quitté l'hôpital pour me faire materner comme un enfant de cinq ans! Je sais que tu as déjà joué les babysitters avec moi le temps d'une journée, mais là c'est différent!» - oui, je me souviens que cet enfoiré de soldat m'a transformé en gosse et qu'en contre partie je l'ai transformé en Sayah! Je venais soupirer avant de prendre son poignet pour l'attirer vers moi et l'embrasser tout en laissant ma main libre glisser dans ses boucles brunes... au bout d'une ou deux secondes à peine, je le libérais en plongeant un regard des plus sérieux dans le sien - «Écoute... ne t'inquiète pas pour moi. Crois moi, ce n'est pas la première fois que je me retrouve blessé et alité. Comment crois-tu que je connais le Doc? Tu crois que c'est le genre de gars que j'ai tatoué?»

À son âge, ça aurait été marrant, mais non, c'est surtout suite à des bagarres dans des barres, des agressions dans la rue, poignet foulé, œil au beurre noir, épaule déboîtée... il a eu l'occasion de me soigner à de nombreuses reprises, et tout comme Benedikt maintenant, j'avais eu droit un nombre incalculable de fois aux mêmes conseils! Seulement c'est une chose de se faire dire de ne pas sortir de son lit par un vieil homme aux allures paternelles, et une autre de se le faire dire par un gosse qu'on aimerait garder avec soit dans le dit lit!

Je venais donc m'allonger simplement sur le dos après l'avoir contourné, pour lui montrer que oui, je savais me montrer raisonnable malgré tout! Je venais lui faire signe, comme à l'hôpital, de venir contre moi avant de soupirer doucement
«T'as de la chance que ta présence me calme... je n'aurais pas laissé grand monde me traiter comme un gosse comme ça tu sais?» - c'est vrai qu'il avait un truc, mais je n'arrivais pas à savoir quoi. C'était assez perturbant pour moi, mais je n'avais pas envie de me poser de questions. J'étais juste bien pour le moment et je préférais ne pas me prendre la tête

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 11 Nov 2012, 03:30

« Je sais, je suis désolé... C'est juste que j'ai peur pour toi... Avant ça aussi, je n'avais pas envie qu'il t'arrive quelque chose, bien sûr, mais c'est différent après l'avoir vécu. Je suis fatigué, je crois. J'ai dû dormir deux ou trois heures cette nuit. D'habitude, je gère mieux ce genre de situation, je ne suis pas aussi... sentimental. Enfin, sur les nerfs. Je suis désolé, je ne voulais avoir l'air de te parler comme à un gamin. »

Le botaniste se mordit la lèvre et se mura dans un silence contrit pendant une ou deux minutes avant de reprendre la parole.
« Je n'ai pas trop les moyens de le faire et d'être crédible, en même temps, quand on nous regarde tous les deux, non ? » rajouta Benedikt avec un léger sourire en coin.
Il se releva, fouilla dans les vêtements qu'il avait sorti de son sac lorsqu'il était passé un peu plus tôt dans l'après-midi et qui était étrangement parfaitement pliés sur un coin du lit – nul doute qu'Iza était passée par là, de toute évidence, vu la propreté de la chambre -, et trouva un pull qu'il enfila.

Il regarda un instant le tatoueur avec un amusement un peu triste. Benedikt aurait aimé pouvoir être en mesure de savoir ce dont Vrass se souvenait et la manière dont il envisageait leur relation. Il était déjà incertain de ce qu'il pensait lui, c'était d'autant plus gênant de penser qu'il était considéré comme une sorte d'étranger qu'on découvrait bien plus proche au fur et à mesure. Mais de son côté, n'était-ce pas encore plus perturbant, de découvrir que des inconnus savent autant de détails sur vous et de s’apercevoir peu à peu que c'est votre mémoire qui vous fait défaut ? Mais Vrass semblait avoir pourtant retrouvé la plupart de ses souvenirs, aussi le botaniste sentait cette impression désagréable progressivement disparaître.

« Je vais aller me faire une tasse de thé, tu veux quelque chose ? » demanda-t-il avant de descendre au rez-de-chaussée.

Lorsque Benedikt revint, la première gorgée de thé chaud lui arracha un murmure satisfait. Il décida qu'il ne pouvait guère obtenir de meilleur réconfort alors qu'il était dans la boutique de tatouage, une tasse fumante entre les mains et Vrass à côté de lui. Après tout, il pouvait s'estimer heureux que le tatoueur se soit réveillé, non ? Les questions qui restaient n'étaient que des détails dont il s'occuperait plus tard. Il prit encore un peu de thé, posa la tasse au pied du lit et se blottit contre le tatoueur, prenant garde à ne pas appuyer sur ses blessures.

« Tu as déjà vu Iza sous sa forme humaine, non ? Tu sais à quoi elle ressemble ? » murmura-t-il alors que la question lui traversait l'esprit, en remarquant à nouveau quelques détails de son rangement.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Nov 2012, 12:20

«Si tu sais t'en servir, je prendrais bien un café...»
Je supposais que oui, mais je n'en étais pas sur aussi je préférais préciser tout en essayant de m'allonger de tout mon long sur mon lit. Il revint alors, je savais qu'il était perturbé par tout ça, il s'inquiétait pour moi tout en se disant visiblement qu'il ne devrait peut être pas et je devais reconnaître que ça me touchait un peu. Mon mode de vie ne m'a jamais vraiment permis d'avoir l'impression de compter pour qui que ce soit, je sais que des gens comme le Doc m'aiment bien car je peux leur rendre des services ou autres, mais disons que c'est différent ici.

Il revenait plus tard avec les deux tasses et je souriais en prenant la mienne, appuyé sur les coussins derrière moi, j'observais attentivement les expressions du gosse, comme si j'essayais de décrypter ses pensées mais il semblait plus fuir qu'autre chose, et je me disais que c'était surement normal dans la situation actuelle. Je ne suis pas au mieux de ma forme, je ne suis pas trop sur de la relation qu'on a finalement, même s'il s'attend à ce que je lui saute dessus dès ce soir, ça risque d'être difficile... je fronce les sourcils sur le coup, d'un autre côté, ça ne m'étonnerait pas plus que ça que ce soit ce qui l'ennuie. Après tout, c'est surtout dans ce domaine que je suis doué non?

Je buvais ma tasse en essayant de chasser cette pensée comme si je me disais que ça allait me porter la poisse, puis finalement je posais ma tasse sur la table de nuit pour m'allonger complètement en lui demandant de venir me rejoindre - histoire de voir un peu comment il agirait aussi - il posa aussi sa tasse avant de venir, et je laissais mes doigts s'emmêler un peu dans ses cheveux pendant qu'il semblait toujours perdu dans ses pensées...

Je détournais le regard un peu, l'impression finalement que je m'étais trompé quelque part, sans pouvoir y mettre le doigt dessus. Enfin, il en vint me demander si j'avais déjà vu Iza sous sa forme humaine et je venais hocher de la tête
«Le premier jour, oui. Je l'ai revue une ou deux fois après, mais sans plus...» - elle n'est pas à l'aise sous sa forme humaine, elle a du mal à marcher et puis elle n'aime pas les vêtements surtout! Donc en général elle enfile toujours le même t-shirt pour se balader partout afin de ne pas rester nue - «elle est très mince, assez petite... enfin déjà elle a meilleure mine que l'époque où je l'ai récupérée où elle était horriblement maigre! Mais des repas réguliers lui ont déjà rendu une silhouette plus normale»

Je fixais le plafond, rassemblant mes souvenirs tout en continuant de jouer dans les cheveux bouclés
«Tu pourras lui demander de se transformer si tu veux, elle n'est pas contre si tu lui dis que tu veux juste parler un peu avec elle. De toute façon, elle va devoir prendre forme humaine si je veux lui apprendre à se servir de la machine à laver...»

Tiens? C'est vrai que j'étais parti pour en acheter une non? Mais quand? J'ai l'impression que c'est un souvenir plutôt récent même si je ne suis pas trop sur de la chronologie. Enfin au moins, je savais que le puzzle dans ma tête commençait à se compléter de plus en plus, mais je ne savais pas vraiment quel effet cela pouvait avoir sur lui de l'apprendre!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 12 Nov 2012, 00:13

« Oui, j'aimerais bien lui parler un peu, je ne sais pas si elle me ferait assez confiance, mais si tu es là... Juste, je ne sais pas, pour discuter... J'aimerais bien en savoir plus sur elle. »

Le botaniste se demanda si elle préférait rester sous sa forme animale seulement quand elle était en présence d'autres personnes, ou si c'était tout simplement parce qu'elle préférait généralement sa forme animale. Benedikt s'était souvent posé beaucoup de questions sur les morphes quand il était plus jeune parce que leurs transformations l'intriguait au plus haut point. D'autant plus qu'en se référant à lui-même, il essayait parfois d'imaginer ce qu'on pouvait ressentir coincé dans l'exosquelette d'un insecte. Le résultat était forcément un peu étrange et sûrement loin de la réalité, malgré le fait qu'il avait l'occasion de toujours les observer de très près – ou peut-être est-ce à cause de cela -, puisque enfant, il attirait d'autant plus les insectes. À l'époque, l'été était le moment où tout ceux qui lui parlaient se tenaient ridiculement à distance de lui pour ne pas se trouver trop près des bourdons qui tournoyaient autour de sa tête comme une auréole pleine de pollen.
Il fut brusquement sorti de ses pensées quand Vrass se remit à parler, mentionnant un certain élément d'électroménager que le botaniste commençait à croire maudit.

« Mais...Vrass... Tu n'as pas de machine à laver, ici... »
Benedikt jeta un regard parfaitement effaré au tatoueur, comme s'il n'était pas sensé lui révéler ce qu'il venait de dire. D'où venait ce souvenir ? Cela faisait un certain temps qu'il en parlait, c'était probablement une idée tout droit de souvenirs imprécis et emmêlés.
« Tu étais parti en acheter une, quand tu t'es fait renversé. »
Le botaniste baissa les yeux et rajouta précipitamment ;
« Mais tu pourras le faire après-demain ou un peu plus tard, après tout, même si le destin semble vouloir t'en empêcher depuis quelques jours, avec un peu de chance, Alrik sera cette fois trop occupé pour t'embêter... »

Un rire étouffé se fit entendre brièvement et il promena paresseusement sa main sur le torse du tatoueur, glissant délicatement son pouce sur les bandages en fronçant les sourcils. La main de Vrass dans ses cheveux l'endormait tout aussi bien que sur le banc sur lequel ils s'étaient installé, à l'hôpital, et après avoir baillé copieusement, il s'appliqua plus soigneusement à lutter contre la torpeur qui l'envahissait. La présence du tatoueur lui donnait toujours une forte impression de sécurité, mais il s’apercevait presque avec stupeur que ce n'était pas spécialement lié à sa stature, puisque c'était aussi ce qu'il ressentait à cet instant alors que Vrass pouvait à peine marcher.
« Hm, Vrass ? Est-ce que tu te souviens d'une seule des fois où... on a couché ensemble ? Je suis désolé si la question est bizarre, je me demande juste. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 12 Nov 2012, 21:36

La réaction de Benedikt vis à vis de cette histoire de machine à laver me fit carrément sursauter sur le coup et je le regardais avec des yeux plutôt surpris! Oui je sais que je n'ai pas de machine à laver...
«Je sais que je n'en ai pas! Pour ça que je voulais en acheter une non?»

Et il me confirma qu'effectivement, j'étais parti pour en acheter une avant de me faire renverser... bon au moins ça me donnait une idée un peu plus précise sur les dates et ça me permettait aussi de remettre de l'ordre dans ma mémoire encore un peu défectueuse. Je repensais à cette histoire avec Iza, de toute façon, quand on voulait lui poser des questions, il fallait bien qu'elle se transforme! Certes, je pouvais lui offrir un de ces KIP pour qu'elle puisse causer même en étant un chien mais bon, de toute façon, elle prenait bien forme humaine pour faire le ménage hein?

Je soupirais doucement en attendant que le gosse se calme un peu vis à vis de la nouvelle extraordinaire de savoir que je me souvenais de cette histoire de machine à laver... il semblait s'endormir peu à peu jusqu'à ce qu'il se redresse, l'air plutôt embarrassé afin de me poser une question qui paraissait lui brûler les lèvres, et je souriais en le regardant d'un air presque amusé
«Bien sur... même si je suis pas sur de l'ordre de chacune! Moi qui mettait un point d'honneur à ne jamais mettre deux fois la même personne dans mon lit, je crois bien qu'après toi, il n'y a eu personne d'autre... en tout cas si c'est le cas, je ne m'en souviens pas...»

Plutôt étrange lorsqu'on me connait. Je venais ramener ma main vers sa nuque pour qu'il s'approche et que je puisse souder mes lèvres aux siennes, je pouvais déjà sentir mes côtes gronder sous le simple fait d'avoir tenté de me redresser, aussi je le libérais en serrant légèrement des dents pour pousser un léger soupir tout en fixant le plafond. Je pouvais sentir qu'il se faisait de plus en plus tard, mine de rien, le temps passait vite et je savais que j'allais avoir envie de manger encore un truc avant de dormir mais d'un autre côté, je n'avais pas envie qu'il se mette aux fourneaux et j'avais bien pu voir qu'il n'était pas tellement au fait des technologies! Alors pour l'instant je ne disais rien, même si mon estomac allait rapidement gargouiller, mais déjà, je voulais essayer de remettre les éléments dans le bon ordre

«J'aimerais juste voir un peu dans quel ordre ont eu lieu les évènements... il me semble que tu m'as sauvé la vie une fois, ensuite je t'ai conduit à Balaïnes, puis à Ephtéria où tu t'es fait contaminer par un Pelel'je mais dont on s'est débarrassé grace à Belladona... après je crois qu'il y a eu une histoire d'un immeuble?»

Du moins, le toit d'un immeuble? Enfin j'étais plus très sur...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 13 Nov 2012, 03:56

« Ben... en tout cas, tu ne m'en as pas parlé... »
Le nez du botaniste se fronça sans qu'il ne s'en rende vraiment compte. Ce fut la première fois qu'il s'aperçut sans hésitation que Vrass n'avait plus la même attitude sur certains sujets. En fait, il semblait presque surpris de se retrouver devant ses nouvelles résolutions, alors que le tatoueur avait auparavant mentionné plus d'une fois vouloir peut-être se ranger. Benedikt se demanda si cela impliquait aussi un changement sur son envie de rester auprès de lui, mais jusqu'à maintenant cela aurait semblé complètement contradictoire avec la façon dont il se comportait, et comme il se doutait que Vrass ne manquerait pas de lui dire, il décida de ne pas y penser et d'attendre que celui-ci change de sujet.

« Oui, je t'ai emmené sur le toit d'un immeuble où je vais parfois. C'est un des plus grand de la Basse-ville, j'en suis presque sûr. On voit toute la ville, même un morceau des Ghettos. Oh, attends, avant ça, on est allé voir Nathan pour la première fois. Et deux jours, ou trois ? Après qu'on soit monté sur ce toit, il y a le sortilège de Sayah qui t'as donné le physique d'un enfant toute la journée. Ah, au fait, je ne sais pas si tu te souviens de ça, mais j'ai ramassé des algues là-bas, et elles sont toujours ici, mais je les ai nettoyées et laissées dans l'évier, parce qu'en fait, ça ne sens pas très bon... Oh, flûte, j'espère qu'Iza ne les a pas jeté sans faire exprès ! »

Benedikt se releva paresseusement et s'étira longuement avant de descendre dans la cuisine et découvrir que ses expériences botanique avait intrigué assez la morphe chienne pour qu'elle n'y touche pas. En revanche, la vue du frigo eut un effet bien plus visible sur l'estomac du botaniste. Et comme il commençait à se faire raisonnablement tard pour envisager sérieusement un dîner, ce fut avec une idée bien précise qu'il ré-apparut devant le tatoueur pour s'appuyer contre l'encadrement de la porte, bras croisés.

« Je t'ai dis que je ferais à manger moi-même, la dernière fois qu'on a pas commandé de repas tout prêt, alors même si tu ne t'en rappelles peut-être pas, je vais quand tenir ma promesse ; croise-les doigts pour que ce soit bon ! »

Une trentaine de minutes plus tard, Benedikt revint avec un plateau où se se trouvaient deux assiettes et tout ce qu'il avait jugé utile de ramener. Il le déposa juste à côté de Vrass, attrapa une fourchette et s'assit sur le lit avec un air relativement fier.

« Les deux ne sont pas mélangé parce que je me suis dit que tu voudrais plus de ça que moi. » expliqua le botaniste en désignant le plat de viande près de celui de légumes. Les deux étaient soigneusement découpés en dizaines et dizaines de cubes, Benedikt ayant imaginé que sa cuisine aurait ainsi l'air plus présentable s'il ne réussissait pas tout à fait ce qu'il avait voulu, mais finalement il estimait s'en être bien plutôt bien sorti. Malgré le fait que sa conception de la cuisson de viande était de la décider cuite quand elle ressemblait à ce qu'on trouvait dans son assiette quand d'autre personnes faisait la cuisine.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 13 Nov 2012, 22:30

Il est vrai que je ne lui avais pas dit que je me souvenais de nos ébats, mais d'un autre côté on ne pouvait pas dire que c'était le genre de sujet facile à aborder dans un hôpital, surtout qu'il était censé être mon beau-frère là bas! Maintenant, c'était un peu plus facile d'en parler, mais je pouvais surtout voir qu'il y avait quelque chose qui le dérangeait alors qu'il filait pour vérifier cette histoire d'algues.

Apparemment, j'ai dit un truc qui lui plaisait pas, mais je ne savais pas quoi. Peut être que je lui poserai la question en temps voulu, mais pour le moment, je le voyais surtout filer vers la cuisine pour vérifier qu'Iza n'avait pas jeté ses algues. Je me retrouvais donc de nouveau seul, fixant le plafond d'un air absent.. il avait l'air d'avoir bien pris ses marques chez moi, donc cela confirmait ce que je pensais ou plutôt ce que je ressentais... j'étais donc engagé dans ce que je pourrais appeler une relation sérieuse. Moi. Évidemment que ça me faisait bizarre, je ne pouvais pas le nier, mais en même temps, j'avais l'impression que ça ne me dérangeait pas plus que ça! Après tout, il était un peu temps que je me range et quand je vois ce qu'il m'est arrivé, je me demande comment je m'en serais sorti s'il n'y avait eu personne pour venir me voir à l'hôpital?

Je repensais aussi à ce vieil homme qui m'a aidé à sortir du coma, que ce soit mon imagination ou non - ce dont je doutais car dans ce cas, nous aurions été deux à halluciner? Enfin je me faisais tirer de mes pensées par Benedikt qui revenait en spécifiant qu'il allait me préparer à manger??
«Tu... t'es sérieux?» - on ne m'a jamais fait à manger en fait, enfin depuis que je suis arrivé à la Basse Ville, car évidemment, ma mère faisait à manger avant. Le problème était que je m'étais un peu redressé et donc j'avais tiré sur mes côtes, mais finalement je m'allongeais à nouveau pour me calmer tout en essayant d'écouter les bruits de cuisine en bas!

Finalement, il remontait déjà avec des assiettes et je fus surpris de voir qu'il avait bien séparé la viande des légumes en supposant que je préférais la viande évidemment! «Euh... merci...»

Je devais reconnaître que j'étais totalement déstabilisé mais j'essayais de me redresser pour manger, et je venais afficher un air perplexe sur le coup avant de prendre une profonde inspiration
«Désolé, ça fait tout drôle de voir que j'ai... comment dire... que quelqu'un tient à moi en fait?» - je sentais que j'avais faim et franchement, ça donnait envie ce qu'il avait préparé même si c'était simple, et je commençais à jouer avec ma fourchette avant de soupirer doucement pour lever les yeux vers lui et lui sourire «Merci, bon appétit!»

Je commençais donc à piquer aussi bien dans les légumes que la viande! Certes, en général, j'estime ne pas être une vache et donc je suis pas trop fan des légumes, mais vu le mal qu'il s'est donné, je fais l'effort de mélanger! Au bout de quelques bouchées, je viens finalement soupirer avant de lever les yeux vers lui, l'air plutôt sombre

«Dis moi... est-ce que j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas? j'ai l'impression que tu es... déçu?» - je n'étais pas sur de mon mot, mais bon je n'avais pas mieux.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 14 Nov 2012, 01:28

La bouche pleine de haricots vert, Benedikt ne répondit pas tout de suite et se contenta de froncer les sourcils en souriant.
« Pourquoi... Pourquoi c'est une question ? » finit-il par demander timidement, avant d'ajouter « Non, oublie ! Bon appétit ! », une phrase clairement plus simple et agréable à dire, et donc qui lui plaisait beaucoup plus.

Il regarda le tatoueur attraper des légumes avec un sourire fier, pratiquement persuadé que c'était sa cuisine qui donnait tellement envie et non le fait que ce soit lui qu'il l'ait fait. En réalité, la question de Vrass le prit de court, et le botaniste avala sa bouchée avec un air un peu déconfit.
« Non, je... C'est juste que... » Il soupira. « Est-ce que ça t'es déjà arrivé de penser qu'il y avait certaines choses qui n'étaient pas pour toi ? Tu les refuses même quand elles n'ont pas l'air de poser problème, et quand on fait mine de te les enlever, tu crois que tu penserais que ce n'est pas grave, après tout, tu n'en veux pas. Sauf que finalement, tu te mets à les regretter ? »

Lui-même surpris de se transformer en moulin à parole alors qu'il avait l'intention d'assurer à Vrass qu'il n'y avait rien du tout et de fuir sa question, il contempla les assiettes de nourriture devant lui en feignant d'y accorder un intérêt sans précédent. Mais il lui semblait qu'une partie de son cerveau avait décidé d'ignorer l'autre qui brandissait un panneau d'avertissement et hurlait « Mauvaise idée ! », puisqu'il rouvrit la bouche presque immédiatement.

« Si c'était moi qui avait été renversé par un camion, en supposant que tu serais venu me voir, personne d'autre ne l'aurait fait. Je ne connais pas assez les gens d'ici pour qu'ils soient en mesure de s’inquiéter pour moi si je ne donne pas de nouvelles. Et sincèrement, l'idée de mourir quelque part sans que personne ne s'en préoccupe ne me dérange plus, mais je crois que j’apprécie le fait de savoir que quelqu'un me manque, et que je peux l'embrasser quand j'en ai envie, et que je suis en mesure de le faire sourire s'il ne va pas bien, ou au moins de le réconforter. »

Benedikt s'arrêta enfin et se mit à rigoler de cette façon particulière destinée aux gens embarrassés.
« D'accord, ce que je suis en train de dire, c'est vraiment spécialement très gênant, je vais peut-être m'arrêter là, en fait, ça vaut mieux. »
Le botaniste se dépêcha d'enfourner une nouvelle bouché histoire de lui donner un argument invincible pour se taire, les joues assez brûlante pour y faire cuire un œuf.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Nov 2012, 09:45

Sur le coup, j'avais l'impression d'avoir lâché une bombe quand je voyais le feu qui lui grimpait aux joues, mais au moins prenait-il le temps d'essayer de s'expliquer un peu, même si je ne comprenais rien à ce qu'il pouvait dire dans un premier temps! Cette histoire de trucs pas faits pour moi tout ça, j'avoue que je ne suis pas un intellectuel alors la philo ou la psycha-chose, c'est pas trop vraiment mon truc, mais puisque j'avais posé la question, j'essayais quand même de suivre!

«Euh...» - sur le coup, je ne voyais pas quoi dire d'autre même si je devais afficher une mine des plus perplexes! Je soupirais légèrement alors qu'il reprenait et finalement, j'avais le sentiment qu'on éprouvait un peu la même chose vis à vis de l'idée de compter au moins pour une personne. Il est vrai que maintenant j'ai Nathan, il va avoir besoin de moi ce gosse et ce, même si je ne l'adopte pas car je suis pas fait pour être père... je suis fait pour être un amant, ça aucun doute là dessus mais de là à avoir une seule personne dans ma vie, j'avoue que ça m'effraie un peu même si d'un autre côté, je trouve ça... bien?

Je voyais qu'il était embarrassé, aussi je me disais qu'il aurait peut être envie de détourner les yeux alors je venais prendre les assiettes pour les poser sur la table de nuit - elles étaient presque vides de toute manière, et je tendais le bras pour qu'il revienne contre moi
«Viens là...» - je grimaçais légèrement lorsqu'il se plaça contre moi, mais ce fut furtif sur le coup, puis j'enlaçais ses épaules de mon bras pour que finalement, on regarde dans la même direction et qu'ainsi, ça diminue notre embarras

«Je ne suis pas sur d'avoir compris... je ne sais pas trop ce qui te fait peur finalement, que j'ai changé à cause de mon accident? Je suppose que j'étais capable de te rassurer avant ce que je n'arrive plus à faire à présent et j'en suis désolé...» - je ramenais ma main machinalement dans ses boucles brunes, ce geste qui avait le don de m'apaiser avant d'appuyer légèrement mon menton sur son front - «je ne veux pas que tu t'en ailles... pas seulement parce que tu as été là quand je me suis réveillé, mais parce que je n'aime pas quand tu t'éloignes, donc je sais déjà ce que ça fait quand on t'enlève à moi et je n'aime pas ça, même quelques minutes.»

Je soupirais légèrement, ce n'était pas mon genre de parler ainsi à cœur ouvert, pourtant avec lui, ça paraissait bien facile
«Je ne sais pas si tout m'est revenu, ce dont tu m'as parlé, la première visite à l'orphelinat, ça me revient aussi, Nathan avait un écureuil sur l'épaule et pensait que les enfants le rejetaient à cause de ses yeux... et le fait que j'ai été enfant aussi je m'en souviens, et... je crois aussi que je t'ai parlé de ma famille non?»

Je n'en étais pas sur, mais je sentais que j'avais ce poids en moins sur le cœur, donc une part de moi était presque sure que je lui en avais parlé et cela ne faisait qu'augmenter mes convictions qu'il était bien plus spécial que bien des gens. Je regardais dehors, la nuit était tombée mais j'avais un peu soif à force de parler et je venais soupirer une nouvelle fois
«J'espère que j'arriverai à te rendre cette confiance que tu avais en moi... par contre, je commence à être fatigué, tu veux bien me porter un verre d'eau avant que je n'aille me coucher?»

Je ne voulais pas lui imposer de se coucher maintenant avec moi, il avait peut être envie de faire autre chose, mais s'il devait lever les yeux vers moi, il aurait senti que oui, j'aurais préféré qu'il reste. Mais il devait rester une part de cet orgueil winghox qui refusait que je le lui demande ouvertement je suppose...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 14 Nov 2012, 16:48

Benedikt hocha la tête lorsque Vrass lui demanda s'il lui déjà parlé de sa famille et ferma les yeux en sentant les doigts du tatoueur se promener dans ses cheveux.
« Je te fais confiance. Et de toutes manières, je veux rester avec toi moi aussi. C'est simplement que... tu as l'air encore un peu surpris de voir toute la place que j'ai prise dans ta vie, et finalement, je n'ai pas trop envie d'en avoir moins. Mais bien sûr, ce n'est pas à moi de décider. »
Un sourire se fraya un chemin sur le visage de Benedikt et il rouvrit les yeux avec regret pour prendre la mâchoire du tatoueur entre ses mains et l'embrasser. « Peu importe, c'est l'heure d'aller se coucher pour nous deux, je suis fatigué moi aussi. Je t'apporte ça ! »

Le botaniste redescendit aller chercher une bouteille d'eau et un verre qu'il remplit avant de donner à Vrass. Moins de deux minutes plus tard, il se glissait sous les couvertures à côté du tatoueur en baillant, et moins de cinq minutes après, il dormait déjà profondément, trop heureux de ne plus devoir se battre contre sa fatigue.

Lorsqu'il se réveilla le lendemain matin, Benedikt grogna doucement et se recroquevilla contre le tatoueur quelques minutes avant de trouver le courage de se lever. Il se serait bien rendormi pour quelques heures de sommeil en plus, mais comme il préférerait finir son classement à l'agence d'immobilier aussi tôt qu'il était possible, il lui fallait revoir ses envies à plus tard.
Le botaniste tira lentement la couverture pour passer ses doigts sur les bandages de Vrass et vérifier qu'ils étaient restés en place – se figeant comme une statue de pierre chaque fois que le tatoueur bougeait un orteil -, puis se releva en frissonnant, s'habilla sans faire de bruit et descendit au rez-de-chaussé pour s’asperger le visage d'eau froide - qui n'eut pas d'autre effet que de le faire bailler une nouvelle fois -. Iza pointa le bout de son nez dans la cuisine quelques minutes plus tard, malgré que le botaniste fasse attention à ne pas faire trop de bruit, elle avait dû être attiré par les odeurs de nourriture. Benedikt ne résisteras pas à son regard envieux et rajouta à manger avec ce qu'il préparait déjà pour lui en donner ; La morphe chienne ne se fit pas vraiment prier pour engloutir le steak tout entier, pendant que le botaniste se demandait bien comment elle pouvait avaler ça le matin.

Après avoir piqué un morceau de pain qu'il avait l'intention de grignoter sur le chemin et mit son sac en bandoulière, il remonta sur la pointe des pieds dans la chambre et déposa sur le lit, là où Vrass ne risquerait pas de tout renverser en bougeant dans son sommeil, un plateau où trônait quatre tartines beurrées et un œuf dans une assiette, un verre de jus d'orange et un petit mot, puis sorti aussi silencieusement qu'il lui était possible de la boutique. Le soleil était encore en train de se lever alors qu'il marchait à grand pas dans les rues de la Basse-ville remplies d'employés à l'air pas réveillé.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Nov 2012, 20:25

La fatigue nous gagnait donc tous les deux, je venais prendre un verre d'eau qu'il m'avait apporté, réfléchissant à sa crainte que je veuille qu'il s'en aille alors qu'apparemment ce n'était pas le cas il y a deux jours, mais finalement, comme j'avais gardé ce besoin de l'avoir près de moi, je venais me glisser un peu plus bas dans le lit pour pouvoir m'allonger totalement et ainsi m'endormir alors qu'il était contre mon flanc.

Le lendemain matin, je commençais à vouloir rouler sur le côté mais les bandages me gênaient ce qui me réveilla d'un coup! Ouvrant les yeux, je me rendais compte que j'étais seul et je venais regarder autour de moi pour trouver un plateau avec un petit déjeuner presque digne de ce nom - il manque le bacon! - et un petit mot. Il était parti bosser, comme convenu, aussi je venais dégager la couverture dans un premier temps pour me lever et me diriger vers la salle de bain, je me rendais compte que je marchais presque normalement, mon genou était encore un peu raide, et ma hanche engourdie, mais je me sentais déjà mieux.

Une fois dans la salle de bain, je venais retirer les bandages pour voir qu'effectivement, à coup de grosses doses de baume, les os étaient bel et bien ressoudés et je me mettais à sourire en caressant la zone encore un peu violacée mais sans la moindre douleur! Prenant une profonde inspiration, je me déshabillais pour me glisser sous la douche, avec cette impression de ne pas m'être lavé pendant plusieurs jours - m'enfin ça faisait déjà deux jours tout de même après tout - et j'attrapais un de ces tubes de crèmes qu'on achète en pharmacie pour les coups et les bosses afin d'en appliquer encore un peu sur les parties violacées. C'est sur que c'est bien moins efficace que les baumes de l'herboristerie, mais ce sera suffisant à partir de maintenant je suppose!

Je regardais autour de moi, je ne savais pas trop pourquoi, mais je me sentais bien seul, aussi je venais m'habiller, récupérer le plateau encore plein et je descendais pour manger! Au moins, Iza était là et je ne resterai pas seul! Grattant la morphe derrière l'oreille, je lui souriais avec une certaine tendresse
«Alors ma belle? J'ai vu que tu avais bien fait le ménage hier! Merci beaucoup...» - je venais poser le plateau sur la table et je vérifiais le café qui était quand même resté chaud dans la cafetière pour m'en servir une tasse! Puis je prenais le bacon pour m'en faire griller un morceau afin d'avoir un vrai petit déjeuner et une part de moi trouvait amusant que le gosse se soit ainsi occupé de moi... je suppose qu'il n'a pas fait le bacon car une fois froid, c'est pas terrible? Oui, ça doit être ça, il semble bien connaître mes goûts et j'ai bon souvenir de plusieurs petits déjeuners passés.

Je mange tranquillement, Iza dort à mes pieds et je la soupçonne donc d'avoir déjà bien mangé puis je débarrasse et fais la vaisselle alors que la porte de la boutique s'ouvre!
Je me lave les mains et j'apparais rapidement pour accueillir le client, c'est la femme qui voulait Drakmoniss sur tout le corps
«Bonjour! J'ai entendu aux informations que vous aviez eu un accident! Je passais par hasard pour savoir quand est-ce que je pourrais prendre rendez-vous pour mon tatouage?» - c'est vrai que c'est passé à la radio... je lui désignais la pièce à côté pour qu'elle aille se changer
- «Je suis remis ne vous inquiétez pas! Vous pouvez vous déshabiller dans la pièce d'à côté, je vais commencer par en haut dans un premier temps... vous voulez peut être prévoir un maillot de bain?»
Ça ne me ressemblait pas trop, mais la jeune femme commença à battre des cils en affichant un sourire charmeur
- «Oh pas besoin! J'ai entendu dire que vous étiez très professionnel!»

Je me contentais de hocher de la tête. Il est vrai que je ne couche pas avec mes clients tant que le travail n'est pas terminé! Je la laisse aller se changer et je tire le rideau pour ne pas qu'on voit ce qu'il se passe depuis l'accueil, puis je commence à préparer d'abord l'encre noire qui servira à faire les contours. Elle sort directement de la pièce, elle est carrément en sous-vêtements mais je ne m'en préoccupe même pas - depuis quand je ne m'en préoccupe pas moi? Surtout avec un tel corps? - et je lui indique de s'allonger sur la table.

Je lui montre rapidement différentes positions pour Drakmoniss, savoir où elle veut la tête, si elle veut la gueule ouverte, de face, de profil, puis une fois qu'elle a fait son choix, je commence.. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'aime pas ce regard insistant qu'elle me lance, et je viens à froncer les sourcils tout en travaillant, glissant sur sa poitrine alors qu'elle se met presque à gémir! - et je connais ce genre de gémissement, malgré tout, je décide de jouer aux cons
«Pardon, je vous fais mal? Vous voulez que j'arrête?»

Elle vient alors se redresser pour prendre mon visage dans ses mains et souder ses lèvres aux miennes! Bordel que je déteste ça!! Pas pendant que je bosse, merde!! Je pose l'aiguille sur la table et j'attrape ses poignets pour la faire reculer
«Écoutez... j'ai un mot d'ordre! Je ne couche pas avec les clients!»
- «Ce n'est pas ce que j'ai entendu dire...»
- «Et bien on vous a menti! Tant que vous êtes sur cette table, vous êtes une cliente et je ne vous touche pas pour autre chose qu'un tatouage! Une fois que c'est terminé et que vous avez réglé, vous n'êtes plus une cliente! Vous voyez la différence?»
- «Oh! Je vois... je vais donc devoir me montrer patiente... n'est-ce pas?»
- «C'est ça...»


Malgré tout, elle doit voir à mon regard que je n'apprécie pas vraiment son attitude, et elle se met donc de côté en continuant de me fixer d'un air aguicheur
«Et si on s'arrête là pour aujourd'hui? J'ai besoin d'un pause, ça fait un peu mal quand même!» - bordel je suis tombé sur une nympho!
- «Ça ne change rien, le travail n'est pas terminé!» - non mais elle se fout de ma gueule là? C'est qu'elle commence à dégrafer son soutien-gorge? Je baisse la tête, j'attrape l'aiguille afin de la ranger et m'éloigner avant de me retourner vers elle, les bras croisés
- «Juste comme ça, vous êtes au courant que je me suis fait percuter par un camion de pompier y'a deux jours? Vous êtes en manque à ce point ou quoi???»
- «Honnêtement? Oui! J'ai une amie qui a été l'une de vos... cliente, et elle ne jure que par vous! Je veux me faire ma propre idée, est-ce mal?»
- «Désolé, je ne suis pas intéressé... vous n'êtes pas mon type!»
- «Vous plaisantez?»
- «Non. On raconte que certains accidents vous changent un homme, et bien voilà, j'ai changé, les femmes ne m'intéressent plus! Ça vous va?»
- elle commence alors à se rhabiller, l'air presque dégoûtée avant de se lever hors de la table! J'ai quand même eu le temps de faire une part de la tête sur son sein droit!
- «Puisque c'est comme ça, je trouverai quelqu'un d'autre pour me faire ce tatouage!»
- «Comme vous voudrez! Mais y'a pas que dans un pieu que je suis doué! Je vous souhaite bon courage pour trouver quelqu'un qui pourra le finir comme vous l'auriez souhaité!»
- «Peuh!»


Et elle alla se rhabiller... c'était déjà presque la fin de la matinée en fait et le rideau ne me permettait pas de savoir si quelqu'un était dans le hall à avoir entendu notre conversation ou non, mais là j'avais qu'une envie, fracasser un truc contre un mur, mais j'attendais d'abord qu'elle se casse!


Libre à toi de dire si Benedikt a entendu une partie ou non de la conversation ^^

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 14 Nov 2012, 23:26

« Je suis rentré ! »
Benedikt, le nez plongé dans un énorme bouquin, passa à travers l’accueil de la boutique sans même remarquer le rideau tiré. Oh, il l'avait entre-aperçu, mais apparemment ce n'était pas assez intéressant pour en tirer des conclusions. Et puis il fallait dire que lire et papoter sans retenue lui demandait toute sa concentration. Ce qui expliquait la lenteur infinie avec laquelle il monta les marches, à peu près une toutes les trente secondes.

« En fait, je n'avais plus grand chose à faire là-bas, alors j'ai fini en vitesse et puis je suis passé faire un peu de courses et à la bibliothèque. J'ai revu Moïra, c'est elle qui m'en a parlé et qui m'a montré où c'était avec un ordinateur, elle a des cartes presque magiques dessus ! Tu savais qu'on peut s'inscrire et qu'ils te prêtent tous les livres qu'ils ont ? Ils en ont des milliers, et puis surtout, il y a une femme qui m'a gentiment tout expliqué et qui m'a trouvé un bouquin sur l'Atlas IV et d'où il vient. Tu vas voir, quand je vais t'expliquer, ça semble même pas possible ! Et j'ai dis à Moïra que je ne pouvais pas coucher avec elle, aussi, mais en fait, ça l'a plutôt effrayé. J'ai essayé d'être un peu plus subtil, tu sais, mais c'est pas mon truc ! Et puis je pensais qu'elle préférerait ne pas perdre son temps ! Enfin, elle m'a excusé mais du coup, soit tu avais tort, soit c'est autre chose. Oh, et j'ai acheté des fruits et des légumes, aussi, et puis du lait et de la viande haché. Je trouve ça un peu plus juste vu que je mange tout le temps chez toi, en ce moment. Comment elle vont, tes blessures ? Le plantafix a l'air de faire bien effet ? Je vais vérifier, si tu v... »

Benedikt leva le nez de son livre alors qu'il arrivait sur la dernière marches des escaliers. Sauf que la chambre était tout à fait vide. Il referma l'ouvrage qui fit un «pouf !» étouffé et passa la tête dans l'encadrement de la porte de la salle de bain, toute aussi vide.
« Vrass ? Tu es en bas ? »
Le botaniste ne s'était pas attendu à ce que Vrass puisse presque gambader dès ce matin, mais il n'avait pas vraiment l'habitude des clients près à mettre autant dans des soins pour gagner quelques jours de mobilité. Il redescendit, et, cette fois attentif à ce qui se passait autour de lui, découvrit qu'un client et un tatoueur se trouvaient de toutes évidences derrière ce rideau. En l’occurrence, une femme en train de se rhabiller et un winghox de mauvaise humeur, mais cela, il ne le savait pas encore.

« Oh, Mer- Zût ! » souffla-t-il. « Heu, désolé ! »
Il laissa tomber le bouquin sur le comptoir et hésita, un peu honteux d'avoir probablement dérangé Vrass et d'avoir exposé sa vie devant un parfait inconnu, ou peut-être une parfaite inconnue. Benedikt attendit quand même quelques instants si le tatoueur allait lui répondre, et se balança d'un pied sur l'autre, les pommettes écarlates.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Nov 2012, 23:56

Un bruit de porte et instinctivement la cliente avait ramené ses mains devant elle - c'est maintenant qu'elle est pudique celle la? - et je fus surpris d'entendre un vrai monologue de la part du gosse qui racontait un peu sa matinée sans la moindre gêne et si je n'étais pas d'aussi mauvais poil, j'aurais surement éclaté de rire! Mais finalement, il m'arrangeait presque sur le coup, donc je plantais mon regard dans celui de la dame qui semblait comprendre de qui il s'agissait !

Cependant, si je pensais qu'elle allait totalement se rhabiller, elle vint afficher un de ces regards dont seules les femmes ont le secret, perfide et presque vicieux et je fronçais un peu plus les sourcils alors qu'elle me tournait le dos pour s'approcher du rideau et sortir - oui oui, toujours à moitié à poils! - et se montrait sans la moindre pudeur à un gosse visiblement embarrassé d'avoir été aussi bavard!
«Aaaaah... on ne m'a vraiment pas menti sur vos talents cher tatoueur!» - je venais hausser un sourcil d'un air intrigué... sérieusement? Elle essayait vraiment de faire croire à Benedikt que je venais de me la faire?

Je ramenais ma main sur mon visage, je commençais à trembler peu à peu sous la colère alors qu'elle faisait mine de voir enfin le gosse en se cachant de nouveau de manière bien trop théâtrale pour que ça ait l'air vrai! Non mais quelle conne celle la!!!
«Ooooooh pardon! Je ne vous avais pas vu! Mille excuses, je voulais juste prendre une douche!»
- «Pour laver quoi?»
- «Oooh... ne soyez pas modeste! Je suis couverte de sueur!»
- «Première nouvelle...»
- «C'est que vous avez été si doux!»


Je soupirais alors avant de sortir, moi j'étais totalement habillé et non, je ne transpirais pas du tout! Je lui tendais ses fringues alors qu'elle commençait à se diriger vers les escaliers dans l'espoir de prendre une douche?
«Désolé, déjà que vous ne comptez pas me payer pour le début du tatouage, je vous demanderais de bien vouloir partir. Vous vous doucherez chez vous si le cœur vous en dit!»

Elle attrapa alors ses vêtements - à savoir, robe, gilet et chaussures - et enfila juste ce qu'elle pouvait rapidement avant d'afficher cet air de rage de celle qui n'obtient pas ce qu'elle veut avant d'attraper un des livres que Benedikt avait posé sur le comptoir pour me le jeter à la figure! Mes réflexes n'étaient pas encore ce qu'ils étaient et je me pris le pavé en plein sur le front ce qui me fit reculer de plusieurs pas alors qu'elle filait à toute vitesse sans demander son reste!

J'étais appuyé sur la table derrière moi, l'arcade apparemment en sang de ce que je pouvais voir- saloperie, ça saigne toujours trop vite ce truc - et j'en avais partout sur la main! Non mais vraiment quelle tarée celle la! Je levais un regard blasé vers Benedikt avant de soupirer «je n'aurais pas du reprendre le boulot aussi vite... j'avais oublié que parfois j'avais affaire à des folles...»

Malgré tout, un doute s'emparait de moi... est-ce qu'il allait croire cette histoire? Non quand même? Il n'était pas aussi naïf?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 15 Nov 2012, 02:27

Désolé si mon post est étrange, je ne crois pas que ça se voit, mais je l'ai écrit en écoutant que des chansons de Noël. XD


Benedikt n'était pas du tout impressionné ou gêné devant une femme à moitié nue, et la raison principale était que travailler dans une maison close l'avait rendu plutôt indifférent. Tant que ce n'était pas lui en sous-vêtements, peu importe ! Aussi elle reçut un regard perplexe et un sourcil levé bien haut pour remplacer son embarras précédent. Il ne comprenait absolument pas ce qu'elle essayait de faire mais jeta un coup d’œil inquisiteur aux deux personnes devant lui. Avait-elle couché avec Vrass ? Celui-ci était quand même tout habillé et n'avait pas l'air le moins du monde de venir de faire ce qu'elle suggérait. Elle non plus, d'ailleurs, à la seule différence qu'elle n'était pas très présentable et parlait comme si on lui avait marché sur les orteils. Benedikt était naïf mais pas assez pour ne pas se douter que l'histoire était probablement toute aussi tordue mais différente de ce que le tableau de la blonde en train de minauder suggérait. Surtout, il avait bien plus confiance en Vrass. Autant poser des questions avant d'en tirer des conclusions.

Ses réflexions furent instantanément mises en suspens lorsque la cliente lui envoya le livre en pleine figure. Benedikt se mettait facilement en colère, et voir quelqu'un blesser le tatoueur pour lequel il s'était tant inquiété ces deux derniers jours était le parfait terreau pour faire germer une belle crise pleine d'épines en moins d'un quart de seconde. Il se retourna brusquement et se planta devant lui pour examiner sa blessure pendant une ou deux secondes. Il savait que malgré tout ce sang, c'était surtout impressionnant, mais cela ne fit que le rendre encore plus furieux.
« Folles ? Elle, c'est une saleté de salope ! Met de la glace dans un torchon et appuie fort sur ta blessure, je reviens tout de suite. »

Benedikt prit l'épée du tatoueur posée dans un coin de la pièce, et sortit à grand pas pour se mettre à courir une fois dehors. Il ne mit pas plus de quelques secondes pour rattraper la cliente dérangée, et lui attrapa le poignet sans ménagement pour lui hurler carrément dessus.
« Non mais vous êtes cinglé ?! Vous vous rendez compte de ce que vous venez de faire ? Je jure que je vais vous ramener à la boutique et que vous allez payer en entier ce tatouage, ou je vous le ferait payer d'une autre manière ! »
Les yeux pleins d'éclairs, il lui montra l'épée sans même se préoccuper de gens qui pouvaient le voir. Vu son comportement, il devait être clair pour n'importe qui qu'il n'était pas en train de lui proposer un dîner aux chandelles, mais personne ne se trouvait dans cette rue. C'était presque dommage, la scène était plutôt drôle quand on voyait la façon dont Benedikt tenait son arme ; il était tout à fait visible qu'il ne savait absolument pas comment s'en servir. D'ailleurs, peu lui importait, puisqu'il n'avait pas l'intention de l'utiliser selon ce que sa fonction principale conseillait.
« J'hésiterais pas à vous frapper avec, j'en ai rien à foutre, je suis même pas plus grand que vous ! »

En réalité, le botaniste aurait eut bien du mal à se décider à lever la main sur elle, mais la colère l'aveuglait assez pour ne pas se poser de questions et y croire. Ce qu'il voulait simplement pour le moment, c'était qu'elle le suive, son arme improvisé était seulement une manière d'appuyer ses propos ; Benedikt avait l'habitude qu'on ne l'écoute pas, a fortiori quand il donnait des ordres, et un moyen de menace était toujours bienvenu et très pratique. Il la traîna jusqu'à chez Vrass en continuant à jurer, bien qu'à force de faire attention à son vocabulaire, il manquait cruellement d'originalité et de diversité dans ce domaine.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 15 Nov 2012, 15:25

La main sur le front, j'étais partagé entre la fureur à l'idée d'en coller une à cette garce et la surprise d'entendre Benedikt jurer comme un charretier! Je ne pouvais même pas hausser les sourcils sous le coup à cause de la légère douleur qui me piquait l'arcade, mais mine de rien, ça avait un côté plutôt amusant et je venais donc hocher simplement de la tête en me dirigeant vers la cuisine pour prendre des glaçons! Décidément en ce moment, c'est pas ma semaine! J'ouvrais la porte du frigo pour prendre le bac à glaçons d'une main et le poser sur la table avant de chercher un torchon dans un placard, mais en touchant la poignée, je vis une légère étincelle due à une décharge d'électricité statique et je retirais rapidement ma main une seconde en agitant les doigts
«Ok j'ai compris, je sens que je vais retourner me coucher, j'ai la poisse!» - Iza leva ses grands yeux noirs vers moi, je pouvais sentir son inquiétude à regarder le sang qui recouvrait ma pressée sur la coupure et j'essayais de lui sourire quand même pour ne pas l'effrayer - «C'est rien Iza! Ça saigne beaucoup mais c'est pas méchant!»

Je me lavais au moins la main pour essayer de nettoyer le plus possible de sang avec de l'eau en m'aspergeant le visage, puis je retentais le coup avec le placard pour réussir cette fois à l'ouvrir et prendre un torchon afin de mettre les glaçons dedans et l'appuyer sur mon visage! Non mais vraiment c'est n'importe quoi cette journée! Et Benedikt qui s'est barré avec mon épée! J'espère qu'il va pas faire de connerie quand même? C'est qu'une tarée frustrée après tout?

J'entendais finalement du bruit, une voix féminine et hystérique d'ailleurs aussi je me levais vite alors qu'elle revenait vers moi, l'air indigné d'être ainsi traînée par un gosse même pas plus grand qu'elle!
«Alors comme ça, le GRAND Vrass Rannveig, coureur de jupons et véritable légende chez les dames des Ghettos se serait rangé avec un môme même pas majeur? Bravo!»
- «Il fait plus vieux qu'il n'en a l'air, et il est majeur et vacciné... pour le reste, ça ne vous regarde pas que je sache?»


Je posais le torchon et les glaçons sur le côté, si son regard était brûlant de cette rage propre aux femmes bafouées, le mien était surement pire à l'entendre ainsi fabuler sur ma réputation et mon passé
«Je fais ce que je veux, Madame! Croyez moi, avec le caractère de merde que vous avez, même si j'avais été célibataire, j'aurais pas voulu de vous!» - je pouvais voir ses joues se gonfler de colère alors que je m'approchais de toute ma hauteur pour me retrouver vraiment devant elle! Mon t-shirt était taché de sang par sa faute et j'avais presque envie de la prendre à la gorge pour être sur qu'elle la ferme! Mais de toute évidence, elle commençait à avoir peur de moi à cause du regard que je lui lançais - «Vous savez ce qu'il va se raconter en ville? Que vous étiez trop moche pour que j'ai envie de vous sauter! Vous pouvez lancer la réputation que vous voulez sur moi, personne ne vous croira, alors que pour tout le quartier et même au-delà, la seule raison pour laquelle j'aurais refusé de coucher avec vous, c'est que vous avez quelque chose qui aurait pu me dégoûter! Croyez moi, cherchez moi des noises, et je ferai de votre vie un enfer! Plus aucun homme ne voudra de vous! N'oubliez pas que j'ai votre nom dans mon registre!»

Et oui, puisque cette conne avait pris rendez-vous! Je pouvais la voir pâlir de plus en plus alors qu'elle reculait en avalant sa salive, comme un pyromane à qui on confisque sa boîte d'allumettes, elle se rendait compte peu à peu que même si je vis à la Basse Ville et ses environs, je reste un winghox et j'aime pas qu'on me fasse chier! Et elle a clairement dépassé les bornes!
«Je vous ai dit de ficher le camp à présent!»
- «Votre chiot m'a ramenée pour que je vous paie le tatouage!»
je venais alors tendre le bras en armant le poing comme si j'étais prêt à la frapper sauf que le coup partit sur le côté - comme d'hab, vers un mur! - et elle recula en gloussant de terreur
«Je vous ai dit de dégager!! Et insultez encore une seule fois l'un de mes proches et c'est pas le mur que je vise!!!»

Elle prit à nouveau ses jambes à son cou sans demander son reste, un regard terrifié à l'attention de Benedikt, sauf que lorsqu'elle fut partie, je venais tenir mon poignet en serrant des dents! Comme un con, j'ai frappé avec mon poing droit et mon coude encore convalescent na pas apprécié... je levais les yeux vers Benedikt d'un air plutôt sombre
«Tu n'aurais pas du la ramener ici... ce genre de femmes... ça vaut pas le coup...» - j'avais du mal à parler car je devais serrer les dents sous la douleur! Pourtant, j'étais encore trop fier pour trop montrer ma douleur, même à lui aussi je me redressais tant bien que mal dans le but d'aller à nouveau passer de l'eau sur ma main à moitié fracassée... je me dis que j'ai vraiment des os coriaces quand même, avec ma manie de taper dans les murs, je ne me suis jamais brisé la moindre phalange de cette manière!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 15 Nov 2012, 20:36

« Ça va ?! Et merde. » Benedikt planta son regard dans celui du tatoueur avec un air horrifié. Il était pratiquement sûr que le tatoueur souffrait plus qu'il ne le montrait. « Ça ne te fais pas trop souffrir ? Ton coude, je veux dire ?»
Il le suivit dans la cuisine, le visage figé dans la contrariété. Il était rare que le botaniste ait l'air aussi peu aimable, mais aucun sourire n'avait pour l'instant la chance de pouvoir se montrer.
« Vu la manière dont ça s'est passé, je ne peux qu'avouer que tu as parfaitement raison... Je suis désolé, c'est seulement que la voir te faire ça, c'était vraiment... » Il jeta un regard sombre sur la plaie que Vrass avait à l'arcade sourcilière. « Attends, je vais m'occuper de ça. »

Le botaniste lui attrapa doucement l'autre main et le fit asseoir sur une chaise. Benedikt prit quelques feuilles d'essuie-tout et épongea le sang qui coulait encore avant d'examiner de plus près sa blessure.
« T'as pas besoin de point de suture, dieu merci. Bordel, heureusement que t'es pas fait en carton. Tu n'aurais pas du désinfectant, celui qu'on trouve dans les supermarchés de la Basse-ville ? Si je prends de l'alcool, ça va te faire plus mal. »

Il jeta à la poubelle le sopalin plein de sang qu'il avait utilisé et se retourna en soupirant. La plupart des femmes qui jetaient des regards langoureux à Vrass, il ne les remarquait même pas, mais celle-ci savait se donner en spectacle pour qu'on ne l'oublie pas.
« Mais qu'est-ce qui s'est passé, à l'origine ? Pourquoi elle est venue se faire tatouer si elle voulait juste du sexe ? Tss, elle est totalement stupide. »
Mais remarquablement humiliante, rajouta le botaniste en pensée en serrant les dents. Sa dernière phrase, qui arrivait à le traiter à la fois de gamin et à suggérer qu'il était aux ordres du tatoueur, résonnait encore dans les oreilles de Benedikt. Ce n'était pas la première fois qu'il entendait quelque chose de ce goût-là, même avant d'avoir rencontré Vrass, et c'était chaque fois plus vexant, si c'était possible.

« J'aimerais bien passer à l'herboristerie, bientôt. J'ai rien avec moi pour soigner les gens alors que je suis sensé pouvoir le faire, c'est complètement idiot. Vu tout ce qui arrive en ce moment, je ferais mieux de prévoir au lieu de me retrouver devant le fait accompli. Surtout que là, c'est pratiquement de ma faute. Ici, je ne peux rien fabriquer moi-même, à moins de sortir de la Basse-ville et de partir quelques semaines. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Un peu de repos...

Messagepar Vrass Rannveig » 15 Nov 2012, 22:47

C'est vrai que dans mes souvenirs, jamais Benedikt n'avait été aussi furieux! En tout cas, il est vrai que comme ça, il était loin du mouton de mes rêves d'hôpital vide! Il rappelaient bien plus le loup à présent, bien qu'une fois de plus, il cherchait avant tout à prendre soin de moi en venant s'assurer de l'état de mon arcade sourcilière et de ma main. Oui, elle me faisait mal, mais pas autant que mon coude, je devais l'admettre
«Le choc ne m'a pas fait du bien... je crois que je vais éviter de travailler aujourd'hui...» - ça ne me ressemblait pas de négliger mon boulot, j'espérais que Sayah comprendrait et puis de toute manière, qu'est-ce qu'il y pouvait? Du moment que je continuais à lui acheter les ingrédients nécessaires pour mes encres, il était content non?

Je levais les yeux vers lui pendant qu'il me demandait le désinfectant et je levais les yeux vers le plafond
«Oui j'en ai, dans la trousse à pharmacie à l'étage, sous le lavabo!»
Pour le moment, il nettoyait encore la plaie à l'aide de papier essuie-tout, je fermais les yeux quelques secondes, le sentiment d'avoir besoin de reprendre mon calme! Cette sensation vraiment désagréable d'être poursuivi par une malédiction sans savoir laquelle! J'en venais même à me demander si j'étais pas de nouveau victime d'un sort du shaman!! Je ne suis pas sur qu'il y ait un sort qui porte la poisse, mais ça ne m'étonnerait même pas.

La voix du gosse me tira de mes pensées alors qu'il voulait savoir ce qui était arrivé finalement, et je venais faire un signe négatif de la tête
«J'en sais trop rien. Apparemment, une amie à elle était déjà venue avant, et j'avais couché avec elle après lui avoir fait un tatouage... il semblerait qu'elle ait été très élogieuse à mon égard, et cette conne a du penser qu'il fallait obligatoirement venir se faire tatouer pour avoir droit au même traitement de faveur, j'en sais trop rien..»

Le pire était surement qu'elle savait que je sortais de l'hôpital, et elle sait quand même dit que j'allais la faire grimper au rideau! Non mais vraiment des fois je me dis que l'intelligence est en option chez certaines personnes! Je levais les yeux vers lui, voyant bien qu'il était encore furieux vis à vis de tout ça. J'étais désolé qu'il ait été mêlé à tout ça, mais j'étais moi même trop énervé pour le moment pour le calmer. Je devais me calmer moi d'abord!
«Je vais monter m'allonger un peu, tu me passeras le désinfectant là haut si ça ne t'ennuie pas. On ira à l'herboristerie cet après-midi d'accord? Ça me fera du bien de prendre l'air»

Mais pas maintenant, là j'étais trop énervé et si je venais croiser quelqu'un qui me regarderait de travers, je serais capable de lui mettre un coup de tête, et ma tête justement a bien assez morflé aussi! Je me levais donc sans avoir besoin de Benedikt pour me soutenir, puis je me dirigeais vers les escaliers! On pouvait bien sentir qu'Iza avait fait le ménage récemment, je trouvais qu'il flottait dans l'air une odeur de citron, et pas la moindre trace de poussière sur les meubles! Elle commençait à être de plus en plus douée avec le balai et les chiffons!

Une fois à l'étage, je m'asseyais d'abord sur le bord du lit avant de basculer assez violemment en arrière, les bras loin au-dessus de ma tête pendant que je fixais le plafond... puis je venais à parler, plus pour moi même qu'autre chose
«Dis... depuis qu'on se connait, on a déjà eu une journée normale?»

Car si c'était le cas, je ne m'en souvenais pas...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Un peu de repos...

Messagepar Benedikt » 16 Nov 2012, 00:46

« Oui, ça, c'est clair. Je crois que ce serait bien que tu ne travaille pas avant que tout tes os soient bien ressoudés, d'ailleurs. Ça me semble plus prudent, même si tu ne fais pas de gestes brusques. Enfin... fais comme tu veux. »
Benedikt hocha la tête de haut en bas lorsque le tatoueur parla de passer à l'herboristerie l'après-midi même, puis le suivit à l'étage.

« Ça dépend de ce que tu appelles normal... Mais à part la journée à Balaïne qu'on a passé ensemble... Non, même ce jour-là, les serres de Bellevue ont explosé à 30 centimètre de moi. Il y a eu le jour où tu as récupéré ce coquillage pour Nathan... Mais on ne l'a pas passé tout les deux, on travaillait... »
Un air de réflexion s'ajouta à l'expression furieuse de Benedikt alors qu'il cherchait une journée où aucun événement malencontreux n'était venu les déranger. Mais il n'en trouvait pas. Alrik avait-il une dent contre eux ? Le botaniste se demanda si la question de Vrass portait un sous-entendu négatif ou si c'était seulement sans raison spéciale qu'il la posait. Il soupira, il n'avait pas l'humeur adéquate pour y réfléchir maintenant, et il n'avait aucune envie de demander.
Il s'éloigna pour prendre du désinfectant sous le lavabo de la salle de bain et revint s'asseoir à côté du tatoueur pour finir de nettoyer sa blessure.

« Tu sais ce que je voudrais faire, demain ? Je veux qu'on reste à la maison et que tu ne répondes à aucun client ni à personne parce que j'aurais volé tout tes vêtements. Caleçons compris. Je veux te garder dans ce lit et n'en sortir que pour aller manger. Et la chose la plus dangereuse qui pourra t'arriver, ce sera de ne pas comprendre comment l'Atlas IV pouvait être capable de voler au milieu des étoiles. Et si tu t'en fiches, ce que je comprendrais très bien, j'ai d'autres idées pour nous occuper. »
Une ombre de sourire passa sur le visage du botaniste.
« À tout prendre, je préfère être le chiot de Vrass Rannveig que de quelqu'un d'autre. » murmura-t-il sans vraiment se rendre compte qu'il parlait, mais d'une voix si basse qu'il était bien difficile de comprendre ce qu'il venait de dire.

La propreté de la chambre de Vrass - sauf en ce qui concernait les draps, maintenant qu'ils avaient eu le loisir de déranger le lit bien fait en y dormant cette nuit - fit rejaillir une note mentale dans l'esprit de Benedikt.
"Oh, je ne t'ai pas dit, j'ai trouvé du travail, après-demain. Il y a un... psychologue, si je me souviens bien, jamais entendu parler de ce métier, qui déménage son bureau et qui a besoin d'aide à tout nettoyer. Un de ses amis est employé à cette agence d'immobilier et m'en a parlé. C'est bien, je crois que je ne vais pas avoir trop de mal à payer mon loyer ce mois-ci avec l'argent qu'il me reste. »
Le botaniste retira ses chaussures pour s'installer un peu mieux sur le lit. Son appartement... Ces derniers temps, il n'y passait pas souvent, et pas pour longtemps ! Le plus drôle était finalement que c'était en général simplement pour récupérer quelques affaires à lui.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Suivante

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron