Vœu macabre

Disponibles dans toutes les villes et tous les villages, les puits à souhaits font partie du folklore préféré des Nideyliens. Jetez-y 1 Ore, faites un vœu, et attendez la réaction des Infinitudes. Service après-vente non compris...

Vœu macabre

Messagepar Archélas Ages » 13 Jan 2012, 19:10

Précédemment : Présentations peu ordinaires...
*°*°*°*°*°*°*°*°*

Les sourcils du soldat s'étaient froncés à l'évocation humoristique d'une tare familiale.

« Pitié, j'espère que si nous avons un fils il sera épargné par ce défaut. Je serais même prêt à faire un vœu en ce sens si je n'avais pas peur des contreparties. »

S'il avait connu un certain Jean de la Fontaine, il aurait aussitôt pensé à cette morale qui s'adaptait parfaitement aux puits à souhaits : « De celui-ci contentez-vous, De peur d'en rencontrer un pire. » En fait, l'adage serait plus approprié à Livian d'Ephtéria... Posant sa main par-dessus celle de Ceithli accrochée à son bras, il soupira tristement.

« Je sais que tu ne te marie pas à mes parents, mais... ce sont mes parents. Je n'ai pas envie de me fâcher avec eux et de ne plus les revoir. J'ai peur de finir par t'en vouloir, même si ce n'est pas de ta faute. C'est important pour moi qu'ils t'aiment aussi. Imagine-toi si tes parents ne m'avaient pas apprécié... si tu avais dû partir en claquant la porte... s'ils avaient désapprouvé ton choix ? »

Il s'interrompit, se demandant subitement la façon dont il aurait réagit si une telle chose s'était produite. Heureusement, tout c'était parfaitement bien passé et d'une certaine manière, il se sentait peut-être un peu plus proche de Rhëanor que de son propre père. Perdu dans ses pensées, Archélas se laissa guider jusqu'au puits à souhaits de Banba. Bien différent de celui des Ghettos, il trônait fièrement au milieu d'un petit carré de pavés mal jointés entre lesquels jaillissaient le jasmin. S'approchant du bord, il prit une profonde inspiration avant de formuler son vœu mentalement. À vrai dire, il n'était pas facile de l'énoncer à voix haute, tant à cause de son côté incongru que par les différentes options qu'il tentait d'éliminer au fur et à mesure qu'il le formulait. Compte tenu de l'humeur joueuse des Infinitudes, mieux valait écarter les risques d'être déçu au maximum.

Ce qu'il souhaitait ? La tête de Chaemil. Sa vraie tête. Le corps avec s'ils voulaient, vivant si ça les amusait. Il l'avait vaincu une fois, il était prêt à récidiver. Pour l'heure, il avait besoin de ce chef entre ses mains, et peu lui importait son état après que les Teignes aient joué avec...

Sortant un Ore du fond de ses poches, il le jeta au fond du puits, retenant son souffle alors que le tintement du métal se répercutait sur les pierres.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Vœu macabre

Messagepar Amroth » 13 Jan 2012, 19:44

Si Alrik se lassait de ces vœux perpétuels qui le dérangeaient sans cesse, Amroth lui s'en amusait plutôt bien, jouant sur les mots et les expressions pour faire passer l'envie à ces imbéciles qui les prenaient pour des génies sortis de lampes, de faire des vœux trop débiles. En tout cas, il venait tout juste d'offrir un nouveau casque à un guerrier winghox qui avait perdu le sien au cours d'un combat contre un kordatt ou il ne savait plus trop quoi, et il avait bien ri en voyant la tête qu'il avait faite en se voyant affublé de cornes de génisse d'à peine 3 ou 4cm de long! Très beau symbole de virilité et les guerriers autour de lui en avaient eu pour leur grade en matière de fou rire.

De retour dans sa dimension divine, il s'apprêtait à prendre un peu de repos lorsqu'un nouveau vœu fut formulé. Par un humain cependant ce qui, en temps normal n'était pas son rayon, mais la nature du vœu entraina sa volonté de l'accomplir par lui-même! Une tête! Voilà qui était amusant!


«Si vous souhaitez une tête, vous devrez la récupérer vous-même...»

Un bruit sourd se fit alors entendre, des grattements, des grognements, le puits se mit à s'agiter lourdement jusqu'à ce qu'une teigne sorte comme une furie dans un hurlement de douleur... les habitants reculèrent, certains crièrent, d'autres allèrent chercher des fourches et autres pour se défendre, les femmes ramenaient les enfants dans les maisons et pourtant, la teigne n'avait pas bougé depuis sa sortie, totalement figée dans un premier temps, elle avait la tête penchée vers l'avant, tirant la langue avant de s'écrouler toute seule au beau milieu de la petite place... son ventre se gonflait difficilement alors qu'elle se mourrait, ce ventre difforme, comme si quelque chose s'y trouvait coincé et l'empêchait de respirer. Un homme avec une fourche s'approcha et dans un ultime effort, elle claqua des dents pour arracher le manche, plongeant son regard mourant dans celui de l'individu qui avait osé la toucher... puis finalement, elle ferma les yeux et succomba à son indigestion...

«Vœu exaucé! À condition que ce soit bien vous, et vous seul, qui alliez la chercher bien sur...» reprit Amroth, amusé devant la panique provoquée par l'arrivée de la teigne dans le village et à l'idée du spectacle qui s'annonçait


Attention, personne ne doit t'aider à faire sortir la tête de là! (a)


Paiement de 1 ore effectué. Merci soldat!

Avatar de l’utilisateur
Amroth
Infinitude
Infinitude

Crédit: 11.00 Ore(s)

Re: Vœu macabre

Messagepar Ceithli » 13 Jan 2012, 20:04

Toujours accrochée à son bras, Ceithli comprenait ce que voulait dire Archélas et le rassura comme elle le pouvait

«Ne t'inquiète pas! Ce que je veux dire, c'est que dans le pire des cas, s'ils ne m'aiment pas, et bien moi je ne les verrai jamais... tu auras tout à fait le droit de te rendre de temps en temps à Ephtéria pour leur rendre visite.. avec le bébé même, enfin... s'il est humain.» elle se doutait bien que si l'enfant devait être morphe, il était peu probable qu'ils aient envie de voir leur petit fils. Elle pressa un peu sa tête contre l'épaule musclée du soldat tout en marchant «Je te promets de faire de mon mieux, même s'ils ne m'aiment pas, au moins qu'ils me tolèrent, et qu'ils n'aient pas honte que leur fils soit avec quelqu'un.. comme moi.» ça par contre, ce serait probablement plus difficile. Mais bon, elle supposait que si elle se comportait convenablement - et après tout, sa mère lui avait tout de même donné de bonnes manières, même si elle n'était pas sure de savoir utiliser des fourchettes différentes selon les plats, on lui avait raconté que cela pouvait arriver qu'il y en ait plusieurs au cours d'un repas chez certains nobles! - mais elle ferait de son mieux.

«Quoi qu'il se passe, je te promets que je ne t'empêcherai pas de les voir. Si ça se passe mal, tu pourras toujours retourner les voir tout seul pour calmer les choses?» ou au pire, elle s'arrangerait avec sa mère pour faire livrer régulièrement leurs plats les plus savoureux pour fumer le calumet de la paix.

Toujours est-il qu'ils étaient arrivés au niveau du puits et le soldat s'approcha pour formuler un vœu... silencieux? La féline ne comprit pas vraiment dans un premier temps, mais elle assista à la scène qui suivit sans rien comprendre! Reculant de plusieurs pas en voyant la teigne jaillir du puits, une main sur la poitrine, manquant presque de se transformer par réflexe et risquant alors la vie de son bébé, elle n'eut son salut probablement qu'à une certaine maladresse car son talon butta contre une petite pierre au sol et elle bascula en arrière pour tomber sur les fesses. Dans un léger cri de douleur, elle garda les yeux fermés quelques secondes avant de les rouvrir pour voir la bête s'effondrer


«Mais... qu'est-ce que tu as fait?» son regard semblait presque effrayé alors qu'elle regardait la réaction des gens autour d'elle. Les villageois de Banba n'étaient pas des couards, ils étaient habitués à se battre, et déjà les hommes revenaient armés de fourches et d'épées, les pointant sur la créature agonisante alors qu'une voix des plus sinistres se faisait entendre, disant que seul Archélas devait récupérer... quelque chose. Elle n'avait pas entendu le début.

«Tu... tu dois récupérer quoi?» toujours par terre, les hommes s'étaient reculés pour laisser Archélas se débrouiller avec l'animal, c'était ce que l'Infinitude avait exigé, et même s'ils étaient probablement moins croyants que les habitants du Nord, ils n'étaient pas assez fous pour risquer d'aller à l'encontre d'un Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Vœu macabre

Messagepar Archélas Ages » 13 Jan 2012, 23:55

Attention : passages un peu sanglants. Âmes sensibles s'abstenir.


Les yeux fermés alors qu'il réfléchissait à toute allure, réfléchissant déjà à toutes les manières dont sont vœu risquait d'être exaucé, Archélas sursauta lorsqu'il entendit une voix glaciale s'adresser à lui. Surpris et présentant vaguement que cette Infinitude là ne devait pas être Alrik, il écarquilla les yeux. Le raffut qui s'élevait du puits à souhaits ne présageait rien de bon... et pour cause ! Face à cet ennemi inattendu, le soldat tira sa rapière et recula de quelques pas, se plaçant aussitôt entre la créature et Ceithli. Les secondes qui s'écoulèrent alors semblèrent être des heures durant lesquelles Archélas demeura sur le qui-vive, le cœur battant à tout rompre, la pointe de son arme désignant sa prochaine victime d'un éclat menaçant. Mais il ne se passa rien. Le saurien vacillait mollement, comme ivre sur ses pattes robustes et redoutablement armées. La tête en avant, il poussait des gémissement gutturaux chaque fois qu'il tentait de respirer, puis s'écroula. Un villageois s'approcha et se vit délester d'un morceau de sa fourche en un rien de temps, ce qui le fit reculer aussitôt. Clôturant la scène, la voix lugubre se fit de nouveau entendre afin d'exhorter le soldat à aller récupérer son dû tout seul.

Une fois assuré que la Teigne ne bougerait plus, Archélas se retourna et balaya l'assemblée du regard. Ils n'avaient pas mis longtemps à s'armer, prêts à se battre becs et ongles.

« Merci, je m'en occupe. »

Il s'agenouilla alors près de Ceithli afin de l'aider à se relever. Il ne l'avait même pas vue tomber tant il avait été obnubilé par cette entrée remarquée. En revanche, il ne pouvait pas ignorer la terreur sur son visage et s'efforça de la rassurer du mieux qu'il put.

« Est-ce que ça va ? Je crois qu'elle est morte, ne t'en fait pas. Tu t'es fait mal ? »

Lui saisissant les mains afin de la soulever et de la remettre sur pieds, il lui lança un regard suspicieux comme s'il cherchait à deviner où elle avait mal. Mais la jeune femme était tellement occupée à regarder le corps de la Teigne qu'il renonça à obtenir la moindre réponse de sa part. Aussi se retourna-t-il de nouveau et soupira. Récupérer une tête dans l'estomac d'une Teigne, ce ne serait pas une partie de plaisir !

« J'avais besoin de récupérer quelque chose que j'ai laissé dans les plaines, au sud de l'échine de Drakmonniss. Expliqua-t-il d'un ton bizarrement calme. Apparemment, cette Teigne l'a avalé... mais heureusement pour moi, il semble que ça l'ai tuée ! J'en ai pour une minute. »

Il embrassa sa féline sur le front en lui frottant brièvement les cheveux comme à un enfant, avant de se diriger vers le reptile qu'il contourna prudemment. Quelques coups de bottes dans les pattes plus tard afin de s'assurer de sa mort, il se plaça face à elle et s'accroupit, attentif au moindre mouvement. Difficile de prendre le pouls d'une Teigne ! Aussi préféra-t-il faire glisser sa lame sur la langue de la créature, avant de l'enfoncer jusqu'à la garde au fond de sa gueule. Retirant rapidement sa main, il observa encore un moment le corps immobile. Étant donnée son absence de réaction, elle était réellement morte ! Il était donc temps de récupérer... son précieux colis !

Archélas commença par retirer sa rapière de la gorge de la bête avant de s'agenouiller et... de glisser sa main entre les mâchoires acérées. Grimaçant à l'idée de ce qu'il faisait – et peu rassuré même s'il savait l'animal mort – il dû prendre sur lui pour enfoncer son bras dans la gueule de cette fichue bestiole, tâtonnant parmi les chairs visqueuses dans ce qu'il espérait être l'œsophage. Malheureusement, ses doigts ne rencontrèrent rien d'autre que des muqueuses sanglantes, et son épaule fut bientôt bloquée par les mâchoires puissantes, lui interdisant d'aller fouiller plus loin. Il se redressa alors, le bras couvert d'un sang qui n'était pas le sien et l'épaule douloureuse de s'être appuyée contre les dents carnassières. Soupirant de nouveau, il se mit à réfléchir à une autre méthode.

« Bon. Heureusement, la fille d'un boucher très réputé m'a appris à dépecer un gibier... »

Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était qu'un marcassin et une Teigne n'avaient pas tout à fait la même peau ! Résultat, après quelques tentatives acharnées à l'aide de sa rapière, le soldat dû se rendre à l'évidence : il n'en viendrait pas à bout ! Il poussa même un juron de constater qu'il venait de tordre sa lame à force de s'y appuyer, alors que l'animal était à peine écorché au niveau du flanc. Ces saletés méritaient bien leur réputation ! Peut-être finiraient-il par s'acheter ce plastron en cuir de Teigne, maintenant qu'il avait une idée précise de la solidité de cette peau ! Furieux, il décida de s'asseoir un moment pour réfléchir. Son regard croisa alors celui de sa compagne qui l'observait toujours, et il se rappela alors de sa chute.

« Tu devrais peut-être te mettre un peu de ce baume, tu vas encore être couverte de bleus sinon... et ce sera encore de ma faute ! »

Délaissant sa Teigne quelques minutes, il fouilla leur sac de fiançailles à la recherche du petit pot tant convoité lorsqu'il tomba sur un objet qu'il n'avait pas encore essayé. Tendant le baume à Ceithli et oubliant complètement son idée de le lui appliquer lui-même, il se leva d'un bond, mu par une motivation toute fraîche. Il venait de retrouver son sourire de gosse devant un nouveau jouet, un millier d'idées d'utilisation faisant briller son regard un peu fou !

« Le canif de camping ! » s'exclama-t-il avec un enthousiasme débordant.

Retournant aux côtés du reptile, il déplia son précieux canif et tenta une entaille sur l'une de ses paumes. La carapace de la Teigne résista un peu mais finit par céder, pour la plus grande joie du soldat qui affichait à présent un sourire jusqu'aux oreilles. Tout heureux de l'efficacité de son nouveau gadget, il s'appliqua à découper la peau en suivant les bras et les jambes, exactement comme il le faisait habituellement de ses gibiers pour en récupérer la peau. Un cuir de Teigne se revendrait à très bon prix et paierait une bonne partie des matériaux nécessaires à la construction de leur future maison ! La lame du canif ripa à plusieurs reprises, faisant chaque fois sursauter Archélas qui s'étonnait aussitôt de ne pas s'être coupé. Définitivement, cet objet était un bijou ! Ce que Sayah n'avait pas précisé en revanche, c'est que s'il coupait effectivement tout et n'importe quoi - sauf la chair humaine - il exigeait en contre partie une sacrée dose d'huile de coude face à des matières aussi dures que le cuir de l'une de ces créatures. Tant et si bien qu'il fallut une bonne heure et demie à Archélas pour dépouiller entièrement l'animal de sa peau. Lorsqu'il eut terminé, il était en sueur, couvert de sang des pieds à la tête, mais heureux !

Il ne lui restait plus qu'à récupérer ce qu'il convoitait. D'un coup de couteau assuré, il ouvrit le ventre du saurien sans difficulté et y plongea de nouveau les mains. Lorsqu'il sentit une texture filandreuse qui lui fit penser à des cheveux, il chercha une prise plus assurée et tira de toute ses forces jusqu'à extirper son précieux butin hors de l'estomac de la voleuse... et lâcha tout lorsqu'il découvrit que les encoches qu'il avait trouvé très pratiques pour tirer n'étaient autre que les orbites vides de Chaemil... à condition qu'il s'agisse effectivement de sa tête !

« Je... je l'ai !!! »

Adressant un sourire sincère à sa féline, il ne se rendit absolument pas compte du spectacle tout à fait répugnant qu'il offrait...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Vœu macabre

Messagepar Ceithli » 14 Jan 2012, 01:23

Tout d'abord, la féline ne comprenait pas ce qu'il se passait, elle était à terre alors qu'il rassurait tout le monde sur la situation. L'aidant à se relever, elle ne parvenait pas à dire le moindre mot. Qu'avait-il pu donc souhaiter pour qu'une teigne morte débarque ainsi d'un puits? Il lui raconta alors qu'il avait oublié quelque chose dans les plaines et que cette bête l'avait avalé et qu'il allait donc devoir la récupérer...

Elle sentit ses jambes se dérober sous elle, il la soutint cependant, mais elle demeura à terre, les yeux écarquillés et le regard effaré de ce qu'il se déroulait sous ses yeux. Elle le vit alors essayer de passer son bras dans la gueule de la bête, mettant sa main sur sa bouche, elle dut contenir une nausée avant d'avaler une salive au goût de bile


«Tu veux vraiment passer par là?» mais il comprit rapidement que ce n'était pas possible, aussi décida-t'il de dépecer la teigne pour l'ouvrir carrément. Oui c'était déjà un peu mieux, mais on ne retire pas la peau d'une teigne comme ça! Il fallait tout de même les bons outils et sa rapière n'était pas la plus adéquate «Tu vas l'abîmer! Attends...» elle se sentait un peu mieux et se releva, se tenant encore un peu la fesse ce qui lui fit remarquer qu'elle devait plutôt passer un peu de baume dessus. Mais oui bien sur! Elle allait montrer ses fesses au reste du village? Elle prit le baume dans ses mains et leva les yeux au ciel avant de le lui rendre «si ça ne t'ennuie pas, j'en passerai une fois à l'auberge!»

Puis il s'agita comme un enfant lorsqu'il trouva le couteau suisse... euh... et après? Comment ce petit machin allait-il pouvoir venir à bout d'une peau de teigne? «Tu plaisantes?» mais c'était sans compter sur la magie de Sayah, et elle ne tarda pas à comprendre qu'en effet, cette petite lame était plutôt efficace. Cependant, à voir le temps qu'il prenait, elle préféra s'assoir à nouveau, assise en tailleur par terre, le menton dans sa main pendant qu'elle le regardait faire. Elle l'aurait bien aidé, mais ils n'avaient qu'un seul couteau, et de toute manière, la voix avait bien dit qu'il devait le faire tout seul. Une paysanne passa près d'elle et lui proposa un lait de chèvre frais, c'était agréable au beau milieu de l'après-midi et elle accepta avec plaisir pendant que la dame la félicitait pour son compagnon.

«Un soldat qui fait tout lui-même sans rechigner ni se plaindre de se salir ou de l'effort, c'est plutôt rare de nos jours.»
- «Oh mais il râle, je vous rassure! C'est même sa spécialité. C'est juste qu'il a trouvé un nouveau jouet, alors pour cette fois, ça l'amuse, mais croyez moi, s'il doit le refaire, ce sera nettement moins amusant!»
- «Un grand enfant, donc?»
- «Comme tous les hommes, non?»


Et elles se mirent à rire, au moins, ça avait fait passer le temps. Lorsqu'Archélas eut enfin terminé et qu'elle vit l'état dans lequel il était, elle fit une grimace de dégoût, surtout en voyant ce qu'il tenait à la main. Cette fois-ci, elle ne put contenir sa nausée et se pencha pour vomir le lait de chèvre alors que les gens autour affichaient tout autant un air répugné. Un homme s'approcha avec un sac de toile à la main et le tendit au soldat

«Planquez moi ça! Il y a des enfants!» en effet, maintenant que la teigne avait été désignée comme bien morte, les enfants étaient ressortis. Ceithli avait fini de vomir et s'essuyait les lèvres tout en gardant ses distances, plongeant son regard surpris dans celui d'Archélas...

«Une tête? C'est ça que tu voulais récupérer?» elle ne reconnaissait pas Chaemil avec ces entrailles de teignes et ce sang, et elle ne voulait même pas savoir de qui il s'agissait en réalité. Elle le regarda des pieds à la tête, ayant du mal à dissimuler un air dégouté avant de prendre une profonde inspiration et lever les yeux au ciel

«On ne va pas à l'auberge, on retourne chez mes parents. Tu vas prendre un bon bain! »

Elle ne lui demanda pas son avis. Ramassant leurs affaires, elle le laissa s'occuper de sa tête et de la peau de teigne qu'il avait bien mérité alors que les paysans récupéraient la viande et se partageaient la carcasse. Les os de teigne pouvaient faire de bons outils et la chair un bon engrais. Si Archélas n'en voulait pas, ils se débrouilleraient bien avec, rien ne se perd! Les griffes et les dents pouvaient aussi se vendre à un bon prix. Elle portait le sac, il portait le reste, elle n'osait pas demander pourquoi il avait souhaité cette tête, elle se disait que cela ne la regardait pas et qu'il avait surement de bonnes raisons. Cela faisait peut être partie de son travail aussi? Elle ne savait pas. Marchant dans le plus grand silence, elle n'était pas accrochée à son bras, pas spécialement qu'elle avait peur de se salir, mais elle ne voulait pas le gêner dans ses mouvements... porter un sac avec une tête dedans et une peau de teigne n'était pas facile.

La boucherie était déjà en vue, finalement, ils resteraient surement jusqu'au dîner entre le temps de chauffer le bain et le temps qu'il se débarrasse de tout ça.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega


Retourner vers Puits à souhaits

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron