Repas en famille

Image

Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 02 Oct 2011, 14:45

Manoir Ages
Démétrien Ages, sa femme Euthalie Ages et leur enfant Archélas Ages.


Démétrien et Euthalie, les parents d'Archélas, possèdent ce manoir aux abords d'Ephtéria. Bien qu'ils ne puissent bénéficier de la protection des remparts du fait de leur isolement, ils profitent d'un calme qui n'existe pas en ville.

Plus jeune, Démétrien dilapide ses premiers bénéfices de commerçant dans la construction de cet édifice. D'abord une maison modeste, elle s'agrandit au fil du temps et de ses besoins. Les premières extensions sont dues aux salles de stockage supplémentaires ajoutées chaque fois que cela s'avère nécessaire pour ses affaires. Suivent ensuite quelques pièces à vivre et la chambre d'Archélas - rare sanctuaire à échapper à la marrée d'étoffes en tous genres.

La petite allée menant au manoir s'élargit à son tour sous la morsure des va-et-viens commerciaux, et une dépendance abrite même un vieil employé. Hogan Hoyt est chargé de recevoir les visiteurs et d'entretenir les abords immédiats de l'habitation. Dépourvue de clôture, elle est déposée en haut d'un grand tertre et ne possède pas de jardin mais toute la nature environnante pour terrain de jeu.

Depuis la construction de la voie ferrée acheminant les voyageurs jusqu'à Ephtéria, les animaux sauvages délaissent les lieux pour s'éloigner. Mais, fidèles aux souvenirs d'Archélas demeurent les bosquets où se cacher, les mares ou pêcher les crapauds, les arbres fruitiers où se régaler avant les repas, les cabanes de planches et de draps qu'il a sommairement construites lorsqu'il était enfant.

Ephtéria est à quelques heures de marche et un petit pré offre le gîte à un vieux cheval gris nommé Chronos.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 01 Mar 2012, 00:23

Précédemment : Affaires de famille
*°*°*°*°*°*°*°*°*

Archélas était revenu au petit trot, le cœur plus léger qu'à l'aller à présent qu'il s'était débarrassé du poids de ses angoisses. En parler avec Ceithli l'avait soulagé, et il réalisait à présent qu'elle était la seule susceptible de comprendre, la seule à qui il pouvait faire confiance également. Pour avoir partagé cet épisode de sa vie avec lui, elle savait ce qu'ils avaient vécu et prenait plus que n'importe qui d'autre toute la mesure de ce qu'il pouvait ressentir. Livian ne s'était intéressé qu'à ses fautes. Ce général d'armée ne s'était intéressé qu'aux détails techniques. Un seul lui avait-il seulement demandé comment il allait après s'être retrouvé nez-à-nez avec Drakmonniss ? Après avoir dû sauver sa vie contre trois soldats plus expérimentés que lui ? Après avoir été fait prisonnier par un peuple de barbares brutaux ? Après avoir été malade des semaines, avoir dû supporter le froid, la faim, et le désespoir à de trop nombreuses reprises ? Non. Certes il s'agissait de son métier. Était-ce une raison suffisante pour le mépriser ?

« Tu le sais, toi, ce qu'on subit là-bas... »

En guise de réponse, Nemesis s'était contentée de renâcler. Le manoir approchait. Il laissa sa jument dans l'enclos déjà occupé par un petit cheval gris large comme deux fois Nemesis et couru apporter le repas à ses parents avec fierté. Sa mère faillit en pleurer de joie en apprenant que le plat provenait de la boucherie Elbereth, et se mit à vanter la réputation de l'établissement dont la pâtissière lui avait tant parler. Démétrien lui, se contenta d'observer la scène, les bras croisés, silencieux, le regard suspicieux. Il ne posa pas la moindre question et ordonna plutôt à son fils d'aller préparer le fiacre pour aller chercher sa compagne. Archélas s'exécuta, aidé par Hogan leur homme à tout faire. Le soir venu, l'Orphe araignée prit la place du cocher, prenant grand soin de replier toutes ses pattes sous son interminable pèlerine, et se rendit seul jusqu'à Ephtéria où il s'arrêta devant l'auberge pour y récupérer Ceithli.

Sur le seuil du manoir, le soldat attendait avec impatience. Il avait abandonné son éternel uniforme au profit des mêmes vêtements qu'il portait lors du bal de Terpsichore. Propre, rasé, détendu quoiqu'un peu tourmenté par l'austérité de son père depuis son retour. Le fumet du repas se glissait jusqu'à lui, mais il ne bougeait pas, attentif au fiacre qui ne devait plus tarder à revenir. Dans l'obscurité qui tombait déjà, il aperçut la silhouette grise de Chronos qui lui ramenait sa féline de son pas claudiquant. Nemesis, seule au près, le salua d'un hennissement de bienvenue, et Démétrien sortit à son tour, trahissant une curiosité qu'il muselait depuis des heures. À quelques pas, Hogan arrêta le véhicule et Archélas se précipita pour ouvrir la porte et aider Ceithli à descendre. D'une part il avait besoin de son contact immédiat pour se rassurer lui-même... et d'autre part... il voulait la voir dans ses beaux habits de princesse !

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 01 Mar 2012, 00:45

C'est avec une pointe d'appréhension que Ceithli avait vu partir Archélas. Sofiaa l'avait remercié pour sa sollicitude vis à vis des spectacles et l'avait rassuré, elle saurait très bien s'occuper et elle ne craignait pas vraiment les éventuels dangers de la ville. Même si elle ne se transformait pas souvent, la part du guépard en elle était toujours là. Refermant la porte derrière lui, elle se tourna pour voir le plateau sur la commode «Bien, tu as mangé, dormi. Nous pouvons donc y aller. Je vois qu'Archélas a noté une adresse pour une dentellière? C'est parfait, la robe que j'ai vu en a un peu, mais elle était un peu trop décolletée! Si on peut rajouter un peu de dentelles pour cacher ça, ce sera mieux! Surtout que le corset va vraiment mettre ta poitrine en valeur, alors ce sera préférable!»

Elle lui sourit doucement avant de la prendre par la main et de récupérer la bourse prévue pour les achats. Elle avait déjà acheté tout ce qui serait nécessaire à sa coiffure, autrement dit juste quelques barrettes discrètes, elle ne voulait pas de fanfreluches superflues, ainsi qu'une petite broche en forme de fleurs qu'elle pourrait accrocher quelque part sur son corsage. «J'en avais une similaire lorsque j'ai épousé ton père. Mais je ne sais plus où elle est, je crois que Jhérer l'a cassée quand il était petit et qu'il a caché son méfait!» elle eut un léger rire avant d'entrainer sa fille à l'extérieur.

Ceithli avait beau connaître la ville d'Ephtéria pour être venue plusieurs fois pour ses livraisons, elle avait toujours autant de mal à se repérer... fichu sens de l'orientation. Heureusement que sa mère était différente. Elles allèrent d'abord dans la boutique de robes, et la féline grimaça en voyant la première robe que sa mère avait choisie, elle avait d'énormes manches ballons et jamais elle ne pourrait être à l'aise avec ce truc là! Aussi elles changèrent de boutique et rejoignirent celle de lingerie pour prendre déjà le corset.
«Prends le noir. Tu verras, il te servira plus souvent que tu ne le penses...» dit Sofiaa d'un air amusé
«Honnêtement, je doute qu'Archélas m'emmène à nouveau dans un endroit où j'aurais besoin d'en porter!»
- «Oh tu sais... une chambre suffira!»
- «Mère!!»
Ceithli avait écarquillé les yeux en comprenant enfin où Sofiaa voulait en venir, ses yeux se posèrent alors sur son reflet dans le miroir alors qu'elle sentait la vendeuse qui terminait de nouer le corset, ses yeux se posèrent sur sa poitrine déjà bien imposante avec la grossesse, mais alors là...

«Est-ce que ce n'est pas un peu trop?»
- «Oh non, Mademoiselle! Vous avez une poitrine parfaite pour ce genre de corset! »
oui ben forcément la vendeuse n'allait pas lui dire que cela ne lui allait pas, mais le regard de sa mère sembla la convaincre, aussi elle accepta. Évidemment, Sofiaa prit également la culotte de dentelle noire et le porte jarretelles qui allait avec, mais par contre, elle lui prit des bas blancs, c'était préférable! Puis elles allèrent dans une autre boutique où elle avait vu une robe, et cette fois-ci, c'était nettement mieux. Mais comme sa mère le lui avait signalé, le décolleté était trop échancré, aussi elles allèrent voir la fameuse dentellière, et après une bonne heure d'essayage et de couture, le col était posé. Il n'y avait pas grand chose à faire en réalité, juste faire le col et l'accrocher à la robe et la femme semblait bien connaître son travail.

De retour à l'auberge après avoir acheté des chaussures, elles s'attelèrent à la tâche de la baigner - c'était assez long avec une simple flasque d'eau froide - puis la peigner - nettement plus facile avec la brosse qu'elle avait acheté chez Sayah - et le plus long... l'habiller.

Le corset avait été bien mis en place, puis elle avait mis le reste de la lingerie, les bas, puis enfin eut besoin de sa mère encore pour la robe. L'agrafer solidement dans le dos, elle n'avait pas trop le souffle coupé, même si elle n'était pas très à l'aise dans ce corset. Sa mère l'aida ensuite à ajuster sa coiffure, puis elle mit ses chaussures et se tourna vers elle
«Comment je suis?» au regard réjouit de Sofiaa, elle sut qu'elle ne devait pas être désagréable à regarder et sourit. Puis la matriarche alla prendre la bourse dans laquelle se trouvait sa dot
«N'oublie pas de la donner à Archélas si ses parents sont du genre à apprécier l'attention.»
- «D'accord.»

Puis on frappa à la porte, et ce fut elle qui alla ouvrir... souriant en rougissant un peu, elle se tourna vers a mère qui se contenta de hocher la tête à son attention, mais la personne derrière la porte n'était pas Archélas, mais l'aubergiste
http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png«Un fiacre est venu vous chercher, Mademoiselle.» soupirant doucement, le cœur battant à un rythme trop rapide, elle se tourna une dernière fois vers sa mère qui décida finalement de l'accompagner au moins jusqu'au fiacre. L'aidant à grimper dedans, elle lui fit un dernier sourire d'encouragement alors qu'elle partait, seule dans cette drôle de petite voiture. Elle n'avait jamais voyagé dans ce genre de chose, et c'est le cœur encore plus battant qu'elle pouvait sentir chaque pavé sur la route, jusqu'à ce qu'enfin tout s'arrête. On lui ouvrit la porte et elle put alors mettre pied à terre pour voir Archélas dans la même tenue que celle qu'il portait le soir du bal... souriant timidement, elle soulevait légèrement les pans de sa robe pour arriver jusqu'à lui, faisant une courte révérence devant lui, elle osa enfin lever un regard embarrassé vers lui
«Je... me voilà. Qu'en penses-tu?» c'était le moment de vérité.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 01 Mar 2012, 02:00

Interloqué quelques secondes, Archélas resta totalement figé alors que Ceithli faisait de son mieux pour parvenir jusqu'à lui sans salir sa robe ni glisser. Avec le temps impossible qui s'était abattu sur Nideyle ses derniers jours, le sol était boueux à souhait. Hogan attendit un peu avant de descendre de son siège, laissant sa pèlerine traîner dans la terre sans s'en alarmer plus que cela, mais jetant sur Archélas un regard désapprobateur... ce qui fit enfin réagir le soldat. Refermant la bouche qu'il avait laissée ouverte sous le choc, il offrit un large sourire à sa compagne et s'autorisa à lui saisir les mains, sans arriver à la quitter du regard.

« J'en pense que tu es magnifique. Quand est-ce qu'on se marie ? »

Derrière lui, un toussotement lui rappela qu'ils n'étaient pas tout seul, et sans lâcher la main de la jeune femme, il la guida du mieux qu'il put jusqu'au manoir. Sur le seuil, Démétrien n'avait pas décroisé les bras et les observait d'un air un peu sévère.

« Père, je te présente Ceithli Elbereth. Ceithli, mon père, Démétrien Ages. »

Mais Démétrien ne prononça pas un seul mot, le regard planté dans celui de Ceithli comme s'il n'en croyait pas ses yeux. Et précisément, il n'en croyait pas ses yeux !

« Et bien ne restez pas dehors, vous voyez bien qu'il ne fait pas chaud. » Les invita-t-il à entrer d'une voix brusque.

Les doigts d'Archélas se refermèrent sur ceux de sa compagne dans un mouvement de crispation, contrarié de constater le manque de savoir vivre de son propre père après toutes les leçons qu'il avait eut le culot de lui donner sur le sujet. Ravalant sa rancœur, il fit entrer Ceithli, Hogan à leur suite. Démétrien s'était machinalement dirigé vers le salon, plantant là ses invités, et on l'entendit appeler Euthalie d'un ton presque ironique. On pouvait presque y traduire une sorte de « tu ne devineras jamais ce que ton fils nous ramène ».

« C'était prévisible... Marmonna le domestique en refermant la porte sur le froid mordant extérieur. Ça ne t'es pas venu à l'idée de le prévenir...?
_ Tu sais comment il est Hogan. Il n'aurait même pas voulu la rencontrer si je lui avais dit.
_ Avec le temps il aurait accepté petit. En douceur, au lieu que de lui imposer.
_ Mais le temps, nous ne l'avons pas. »


Hogan haussa les épaules et les devança dans le salon, ses pattes graciles, invisibles sous les pans de sa pèlerine, laissant à peine entendre le bruit de leurs pas sur la moquette. Profitant qu'ils soient seuls une seconde, Archélas se risqua à embrasser la jeune femme, l'étreignant comme s'il craignait de la perdre pour toujours.

« Ça ira, ne t'en fait pas. »

Il ne sut pas trop qui il tentait de convaincre par ses mots de Ceithli ou de lui-même, et s'efforça de sourire. Après tout, ce n'était que le début... Prenant une profonde inspiration, il entraîna la jeune femme au salon, mais là encore son cœur se serra lorsqu'il découvrit l'accueil qui leur était réservé. Son père, toujours aussi raide, s'était posté près de la cheminée et les fixait sans discrétion. Sa mère en revanche s'approcha avec enthousiasme sous le regard inquisiteur de son mari.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/pnj/euthalieages.png« Bonsoir mademoiselle Elbereth. Oh vous êtes ravissante ! S'exclama-t-elle en s'approchant. Elle se tourna vers Archélas, tout sourire et sincèrement ravie. Elle est très jolie ! Insista-t-elle, ce qui rendit sa bonne humeur au soldat.
_ Merci maman.
_ Appelez-moi Euthalie. Reprit-elle en s'adressant de nouveau à Ceithli. Mais au moment de continuer sur sa lancée, elle perdit ses mots et accusa une seconde de surprise en croisant le regard de la féline. Euh... Elle jeta un coup d'œil vaguement affolé vers Démétrien et sembla tout à coup comprendre son comportement. Ravalant sa salive et déstabilisée, elle s'efforça toutefois de rester naturelle autant qu'elle le pouvait. Ce qui n'était pas évident. Je... je vous ai fait des pâtisseries en attendant le dîner. C'est gentil de l'avoir apporté d'ailleurs. Cette pensée sembla la rassurer, et ainsi retrouva-t-elle son sourire. Lizbeth, la pâtissière, m'a souvent parlé de votre boucherie, elle dit qu'elle ne mange jamais aussi bien que lorsque les plats viennent de chez vous. Archélas dit que c'est vous qui la livrez. Vous êtes vraiment jolie. Asseyez-vous. Archélas, lâche-lui la main chéri, laisse-là respirer. »

Le jeune homme obéit à contre cœur, rassuré toutefois qu'au moins un membre de sa famille se montre courtois envers sa compagne. Euthalie débarrassa une étoffe égarée sur le dossier d'une grande marquise et invita Ceithli à s'assoir. Elle lui glissa aussitôt quelques pâtisseries d'autorité dans les mains puis alla s'installer juste en face après un regard furtif vers son époux à qui elle semblait sans-cesse demander son accord. Les mains sur les genoux, retenant tant bien que mal sa curiosité, elle semblait admirer muettement la beauté de Ceithli. Ses yeux surtout, l'intriguaient, mais elle n'osait pas demander.

« Alors, dites-moi tout. Où est-ce que vous vous êtes connus tous les deux ? »

Archélas alla s'asseoir sur une autre marquise, suffisamment près de Ceithli pour pouvoir lui prendre la main en tendant le bras, mais pas sur le même meuble pour éviter d'agacer son paternel qui surveillait son comportement d'un mauvais œil. D'un sourire envers sa compagne, le soldat l'encouragea à se lancer comme si le pire était passé. Et dire qu'il fallait encore leur annoncer le mariage... Finalement, il n'était plus très sûr qu'ils survivraient au repas.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 01 Mar 2012, 16:18

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png
C'est avec un sourire quelque peu gêné que la féline reçut les compliments de son compagnon. Perturbée par les raclements de gorge de l'orphe derrière elle, elle aurait aimé prendre le bras d'Archélas mais celui-ci avait pris directement sa main. S'avançant jusqu'au seuil, elle s'était inclinée respectueusement devant son futur beau-père, soulevant légèrement sa jupe en une révérence avant de se redresser et de plonger son regard dans le sien. Malgré l'obscurité naissante et sa frange, il n'avait pas hésité une seconde à planter son regard dans le sien et elle sut dès cet instant que c'était fini. Peut être allait-il faire au moins des efforts pour être courtois, mais dès lors, elle savait qu'il allait la mépriser.

Avait-il remarqué la chair de poule sur ses bras? Peut être, en tout cas, il leur ordonna presque d'entrer et la jeune femme eut toutes les peines du monde à conserver son sourire. Alors qu'elle le suivait dans le couloir qui menait au salon, elle était ennuyée de ne pas savoir si elle devait ou non lui remettre la dot. D'un autre côté, Archélas n'avait peut être pas encore parlé mariage? Elle portait un petit sac à main à peine plus grand que son poing où sa mère lui avait glissé un peu de cette crème rouge à poser sur ses lèvres pour des retouches, ainsi que la bourse. En tout cas, elle essaya de ne pas paraître trop impressionnée lorsqu'elle arriva dans le salon et fut surprise de voir sa future belle-mère s'approcher avec un certain intérêt, tout sourire et en se présentant directement


«Ravie de faire votre connaissance... Euthalie. Vous pouvez m'appeler Ceithli si vous le souhaitez...» elle avait quelque peu rougi lorsqu'elle avait mentionné qu'elle était jolie, à plusieurs reprises d'ailleurs, cependant, son air changea lorsqu'elle observa ses yeux avec plus d'attention et évidemment, il fut impossible pour Ceithli de ne pas le remarquer. Mais elle se laissa conduire docilement jusqu'à la marquise alors qu'elle lui parlait de la pâtissière

«Oui, elle fait partie de nos meilleures clientes sur Ephtéria. Je l'ai vue cet après-midi, nous sommes allées la saluer avec ma mère.» Elle avait posé ses mains sur sa robe, les pans s'étaient légèrement écartés ce qui laissait surtout en évidence la jupe blanche, heureusement qu'elle n'était pas transparente pour éviter de voir ses dessous noirs et le porte-jarretelles. Prenant une petite pâtisserie, elle attendit qu'Euthalie se serve elle-même pour voir de quelle manière elle les mangeait afin de ne pas paraître impolie, puis elle lui demanda de quelle manière ils s'étaient rencontrés et elle se mit alors à rougir

«Oh... et bien... c'était il y a quelques mois, je devais faire une livraison à Aspasie, malheureusement, dans l'obscurité, je me suis perdue. Et je suis tombée sur votre fils qui se rendait justement à l'auberge et il a gentiment proposé de m'y accompagner.» Leçon n°1 face à sa belle-mère, mettre en avant la bonne éducation de son fils - Leçon n°2 face au beau-père, mettre en avant le côté viril et imposant de son fils «J'avoue que je me suis sentie tout de suite plus rassurée d'avoir une telle escorte, il faut reconnaître qu'Aspasie n'est pas aussi dangereuse que Guttenvald la nuit, malgré tout, ce n'est jamais très sur, surtout pour une femme seule. Et Archélas est plutôt intimidant, surtout dans son uniforme...»

Bon, il ne fallait pas en faire trop non plus et elle estimait en avoir dit juste assez. Se raclant un peu la gorge, elle se tourna de nouveau vers Euthalie «Ma mère avait noté des inscriptions sur le paquet, pour la cuisson, est-ce que c'était suffisamment clair? »

Ne sachant pas si elle l'avait mis au four elle-même ou si elle avait demandé à un domestique de le faire - ce qui lui semblait plus probable de ce qu'elle avait vu jusqu'à présent - elle préférait malgré tout rester assez vague. Prenant une nouvelle bouchée de la pâtisserie, toute petite pour ne pas abîmer son rouge sur les lèvres et ne pas mettre de miettes, elle prit une profonde inspiration en ne cessant pas de sourire. Euthalie semblait plutôt gentille, mais cruellement soumise à son époux.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 01 Mar 2012, 17:09

Pendant tout le temps que dura le récit de Ceithli, le regard de Démétrien passa de l'un à l'autre des convives, guettant chaque réaction avec un intérêt plutôt déplaisant du goût d'Archélas. Il laissa sa femme s'enthousiasmer, satisfait de constater le mutisme de son fils après l'accueil qu'il lui avait réservé et attentif au comportement de cette femme qui venait lui subtiliser son garçon.

« Lizbeth est vraiment une gentille femme, je passe beaucoup de temps en sa compagnie. C'est elle qui m'a appris à faire tout ça. Avoua Euthalie en désignant les plateaux. Tenez, prenez-en encore, vous êtes toute mince. Toi aussi Archélas chéri. »

À Archélas, il ne fallait le dire deux fois, et le soldat se jeta sur les petites portions comme s'il n'avait pas mangé depuis quinze jours. Euthalie le couvait du regard avec un sourire satisfait, mais Démétrien poussa un soupir et leva les yeux au ciel, exaspéré par les façons de son propre fils. Dès qu'il s'agissait des pâtisseries de sa mère, c'en était fini des bonnes manières ! Cependant, le lieutenant s'arrêta de manger une seconde sous le coup de la surprise. Entendre Ceithli vanter son charisme faillit le faire s'étrangler avec un tout petit éclair au chocolat, mais en croisant le regard attendrit de sa mère, il préféra s'abstenir de toute protestation.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/pnj/demetrienages.pngC'est ce moment là que choisit Démétrien pour sortir de sa réserve. Toujours posté près de la cheminée, le regard sévère comme si les réponses qu'on lui donnaient étaient triées et analysées au microscope, il fit taire Euthalie qui s'apprêtait à reprendre la parole pour rassurer Ceithli sur les instructions de cuisson.

« Ah bon, vous livrez également à Guttenvald ? »

Son regard franchement planté dans celui de Ceithli, il semblait dégager une sorte d'aura menaçante exhortant toute la maisonnée à se taire pendant que la jeune femme lui répondrait. Comme un défi qu'il lançait à la jeune fille, son ton annonçant que cette partie de la discussion ne se déroulerait qu'entre elle et lui, et gare si elle s'avisait de le prendre pour un imbécile. Euthalie baissa les yeux d'un air désolé et joua à retirer miette après miette les restes de pâtisseries échouées sur sa robe. Archélas, lui, s'était contenté d'arrêter de mâcher, prêt à intervenir à la moindre alerte. Il n'avait jamais vu son père faire preuve d'autant de suspicion envers un invité.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 01 Mar 2012, 17:30

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png
Si visiblement ses paroles avaient eu un bon effet sur la mère d'Archélas qui lui avait lancé un regard plein de fierté, Ceithli ne s'était pas vraiment attendu à la réflexion de Démétrien. Fouillant dans son esprit les mots exacts qu'elle avait prononcés, essayant de s'assurer qu'elle n'avait pas particulièrement spécifié avoir livré là bas, mais simplement avoir mentionné les rues peu sures - ce qui n'était un secret pour personne - elle ne comptait pas, malgré tout lui mentir.

«Je n'ai pas vraiment mentionné y faire des livraisons, me semble t'il.» elle plongea alors son regard d'ébène dans celui de son futur beau-père. Elle n'avait pas flanché face à Manôlis de Guttenvald, elle ne flancherait surement pas devant lui «En général, c'est mon frère qui assure les déplacements à Guttenvald. Cependant, je suis plus rapide, et plus présentable que lui, aussi pour les commandes vraiment importantes, il m'arrive de m'en charger. Comme pour le Seigneur Manôlis par exemple.»

Évidemment, si elle avait déjà livré au prestigieux manoir, la seule fois où elle avait réellement rencontré Manôlis fut lors de cette terrible entrevue où il l'avait obligée à se montrer intégralement nue. Se redressant, n'affichant ni orgueil ni vanité d'avoir livré cet individu malfaisant, elle ne faisait que fixer intensément Démétrien afin de lui montrer qu'il ne l'intimidait pas et qu'elle avait déjà eu affaire à bien plus imposant que lui. Sa langue jouait quelque peu avec son palais ou contre ses dents par moment, signe de l'angoisse qui l'habitait malgré tout, mais elle ne détournerait pas le regard, sauf si Euthalie venait à lui poser une nouvelle question. Souriant simplement, elle finit par baisser les yeux malgré tout, mais ce n'était que pour regarder le petit gâteau qu'on lui avait mis dans les mains, afin de le porter à ses lèvres. Ne pas manger serait un signe qu'elle est mal à l'aise et donc, un signe de faiblesse. Elle avait peut être cerné rapidement cet homme, il était le genre à vouloir dominer la situation, mais probablement à mépriser les faibles. Il fallait jouer au juste milieu afin de ne pas perdre le peu d'estime qu'elle pourrait récolter.

Prenant une profonde inspiration, elle leva de nouveau les yeux vers lui avant d'afficher un sourire qui se voulait peut être légèrement séducteur
«Pourquoi cette question? Avez-vous une demeure secondaire à Guttenvald où j'aurais besoin de me rendre pour vous livrer quelque chose?» pari très risqué, elle s'en rendait compte, mais après tout, autant montrer qu'elle s'intéressait tout de même à cette famille non? Quoi que le problème était que cela pouvait passer pour une tentative de connaître leurs richesses, elle espérait qu'il ne viendrait pas à penser cela.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 01 Mar 2012, 18:38

Le regard de Démétrien se fit plus incisif. Il n'aimait pas la provocation, d'autant plus de la part d'une invité dans son manoir, et il n'aimait pas les femmes trop sûres d'elles, souvent synonyme de manipulatrices. Il cherchait manifestement à en apprendre un peu plus sur le caractère de Ceithli, mais ce qu'il en voyait à l'instant lui déplaisait. Si elle n'avait pas peur de lui, alors elle n'aurait pas peur de lui mentir.

« Simple question. Je suis étonné que vous ne vous soyez pas fait détrousser aux portes de Guttenvald. Ajouta-t-il en la regardant de la tête aux pieds. Avec un corps comme le vôtre, j'ai du mal à croire que vous ayez pu mettre les pieds dans la forêt des Ombres sans vous faire agresser dès les premiers mètres.
_ Papa !
_ Je me renseigne. L'histoire me parait grosse si tu permets.
Le fit-il taire avant de se retourner vers Ceithli. Il avança d'un pas, les bras toujours croisés. C'est bien joli de caresser mon fils dans le sens du poil, seulement je ne suis peut-être pas aussi naïf que lui figurez-vous. Ça vous intéresse, mes résidences secondaires ? Depuis que votre proie a perdu un grade et quelques Ores sur sa solde peut-être ? C'est vrai que c'est pratique un soldat, ça ne rentre pas si souvent et on peut jouir de sa paie comme de son absence en courant respectivement les boutiques et les autres hommes. Vous l'avez dit vous-même, vous êtes présentable, et après ? D'une part ça ne m'impressionne pas, et ensuite ne croyez pas que c'est un passe droit pour me marcher sur les pieds. Être jolie ça ne fait pas tout.
_ PAPA !!!
Cette fois, Archélas s'était levé d'un bond.
_ Rencontrée par hasard au détour d'une ruelle, tu parles ! Je la connais l'histoire de la princesse qui a perdu son chemin. D'ici qu'elle tombe enceinte pour te mettre le grappin dessus définitivement je ne lui laisse pas un mois. »

Sur sa marquise, Euthalie se faisait si petite qu'il était étonnant de l'apercevoir encore. Le ton montait vite. Très vite. Et au visage de plus en plus rouge de son fils, elle réalisa qu'il était préférable de prendre la poudre d'escampette. Se levant discrètement, elle fit le tour de la pièce en rasant les murs afin de rejoindre Ceithli et lui prit les mains comme pour la rassurer. Archélas était tout bonnement hors de lui, presque autant que lorsque ce médecin crapuleux avait prétendu « étudier » sa féline et l'enfant qu'elle portait, le faisant taire en lui injectant il ne savait quelle drogue dans l'organisme. Mais cette fois, il ne semblait pas disposé à laisser quiconque lui ordonner de se taire.

« D'accord ! Elle n'est pas noble, tu es content !?? Elle vit à Banba, elle y travaille, elle chasse, elle livre à Guttenvald et elle a autre chose à faire que se tourner les pouces en attendant qu'un mari lui tombe du ciel ! Et si tu as peur pour ta fortune, ne te prive pas de me déshériter, c'est pas ça qui va m'empêcher de l'épouser ! Elle a fait l'effort d'enfiler ces trucs pour te faire plaisir, pour te convenir comme s'il n'y avait que toi sur Nideyle, et toi tu n'es même pas fichu de lui montrer la moindre marque de respect ! Tu ne la connais pas ! En trente-et-un ans tu n'as même pas fait le quart de ce qu'elle, a fait pour moi ! »

Les mains d'Euthalie se refermèrent sur les doigts de Ceithli au moment où un claquement retentissant coupait court à l'argumentaire peut-être un peu excédé du soldat. Démétrien s'était résigné à décroiser les bras pour gifler son fils de plein fouet, imposant un silence pesant. La main posée sur sa joue alors qu'il ne l'avait pas vue venir, Archélas resta immobile et muet quelques instants.

« Ce... Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire...
_ C'est exactement ce que tu voulais dire.
Lui reprocha Démétrien dont le calme était presque effrayant. Assieds-toi au lieu de brailler des âneries. »

Et Archélas se rassit, désespéré. Son père prit place sur la marquise que venait de délaisser sa femme, juste en face de Ceithli qu'il considérait avec la même attention qu'au début, mais avec un regard moins austère. Il jeta un coup d'œil à Hogan resté en retrait et croisa les jambes, posant l'une de ses chevilles sur son genou dans une attitude toute à fait détendue.

« Les yeux, c'est pour quel animal ? Son regard coula vers Archélas qui venait de relever les yeux vers lui. Je peux bien me renseigner non ? Sayah a un caractère épouvantable par exemple, je n'en voudrai pas pour gendre. Vous n'êtes pas Orphe reptile au moins ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 01 Mar 2012, 18:56

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png
D'un pincement de lèvres, elle avait compris qu'elle avait parfaitement cerné l'animal malheureusement, Démétrien s'était jeté sur l'excuse de l'argent comme un chien affamé sur un os, elle avait alors ouvert la bouche pour lui signifier que jusqu'à présent, elle n'avait jamais laissé Archélas lui payer quoi que ce soit, ce qui lui déplaisait fortement d'ailleurs, mais elle n'en eut pas le temps, car déjà le soldat se levait et haussait le temps à la défendre comme il l'avait déjà fait par le passé. Face à Manôlis, face à ce soldat de Chaemil qui avait cherché à l'approcher avec trop d'insistance... non, Archélas n'avait jamais laissé personne lui manquer de respect, et elle fut des plus surprises de voir que même face à son père, les choses en étaient de même.

Ce à quoi elle ne s'était pas attendu cependant, alors qu'Euthalie s'était approchée pour lui prendre les mains, ce fut la gifle que Démétrien lança à son fils... un grondement sourd s'était alors échappé de la gorge de la jeune femme qui se mit à trembler... si elle n'était pas enceinte à cet instant, peu lui aurait importé qui était cet homme! Elle se serait transformée et lui aurait sauté dessus, sans aller jusqu'à le tuer, mais lui montrer qu'elle savait parfaitement se défendre, même à Guttenvald. Malgré tout, voyant que le soldat se calmait avec humilité, elle fronça juste un peu le nez alors que son futur beau-père faisait comme si rien ne s'était passé et lui posait de nouvelles questions. Elle avait oublié qu'Archélas ne connaissait pas les morphes non plus, et elle se retrouvait dans une situation ennuyeuse. Si elle lui expliquait ce qu'elle était, il y avait de grande chance qu'il demande des preuves, et elle ne pouvait pas se transformer ainsi devant lui. Sa seule chance résiderait alors chez sa mère qui pourrait peut être faire la démonstration elle-même, aussi, prenant une profonde inspiration, elle plongea un regard quelque peu humide dans celui de Démétrien, montrant clairement qu'elle n'avait guère apprécié ses insinuations


«J'ignorais que j'avais un aspect animal, Monsieur. Cependant, je ne suis pas une orphe.» détournant le regard vers Archélas, le rouge teintait un peu ses joues, puis elle se tourna vers sa future belle-mère, elle se doutait qu'elle risquait de lui faire peur «Je suis une morphe, Monsieur.» Prenant une nouvelle inspiration, elle plongea son regard dans le sien, craignant de se montrer trop directe face à cet homme qui l'avait clairement insultée «Autrement dit, j'ai, en temps normal, la capacité à me transformer en animal. Tout comme le reste de la famille Elbereth, nous sommes des guépards, ce qui explique la facilité et la rapidité avec laquelle nous pouvons obtenir une viande de qualité, et la livrer à nos clients un peu partout sur Nideyle.»

La bombe était lancée. Le problème était que si Démétrien demandait une démonstration, elle serait obligée de lui avouer qu'elle était enceinte, et après ce qu'il venait de dire, elle risquait tout simplement de se faire mettre à la porte. Elle pouvait toujours jouer sur la pudeur, expliquant qu'elle devait retirer l'ensemble de ses vêtements, mais il trouverait forcément une parade, l'inviter à aller se «changer» dans une chambre par exemple. Son regard ne manifestait toujours aucune peur à l'encontre de son beau-père, même si elle était désormais un peu moins sure d'elle «Et concernant votre fortune, je n'en ai que faire. À ma connaissance, les soldats n'ont pas pour réputation d'être bien riches, et j'ai aimé Archélas bien avant d'entendre parler de vous. Et nous n'avons jamais eu l'intention, ni l'un, ni l'autre, de demander quoi que ce soit à nos familles pour vivre notre vie, même si mon père s'est tout de suite désigné pour nous aider à bâtir notre maison.»

Nouvelle erreur, ce n'était probablement pas la chose à dire que de mentionner que sa famille avait tout de suite accepter Archélas, pire encore, qu'il les avait rencontrés avant. Mais le mal était fait et de toute manière, la situation ne pouvait pas être plus catastrophique, pour le moment en tout cas.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 01 Mar 2012, 19:44

Les derniers mots de Ceithli s'évanouirent dans le silence du salon, et seul le crépitement du feu perturba ce moment plutôt étrange où Démétrien considérait la jeune fille d'un œil neuf. Passant distraitement ses doigts sur son menton, il ne la quittait plus des yeux, l'air pensif, réfléchissant à on ne savait quoi. Au bout d'un long moment, il observa son épouse qui – bien qu'elle fixait Ceithli de ses yeux ronds de stupeur – n'avait pas lâché ses mains.

« Hogan ? »

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/pnj/hogan.pngLe domestique s'approcha à pas silencieux. Il avait abaissé sa capuche, et son visage bienveillant apparut en contre jour des flammes.

« C'est exact monsieur. Contrairement à nous, les Morphes n'ont aucune particularité animale visible. Il n'y a que leurs yeux qui diffèrent.
_ Vous le saviez ?
_ Oui monsieur, mais nous n'avons jamais évoqué le sujet.
_ Non, je parle de Ceithli. Vous le saviez ?
_ Je l'ai sut quand je l'ai vue monsieur. C'était difficile de vous en informer alors qu'elle était présente. »


Et comme si la parole de son domestique était d'Évangile, Démétrien haussa les épaules, acceptant enfin le fait qu'il avait sous son nez autre chose qu'une humaine... et que son fils en était suffisamment amoureux pour la protéger bec et ongle ! Il se tourna justement vers lui.

« Elle peut vraiment se transformer en guépard ?
_ Oui.
Bougonna l'intéressé qui ne se remettait que difficilement de l'humiliation de sa gifle.
_ Je vois... Effectivement, je comprends mieux le caractère. Déclara-t-il avec un sourire, le premier de la soirée. Les chats ! Plus susceptibles qu'un Hieras à leurs heures ! Ça explique aussi les livraisons à Guttenvald. Aussi belliqueux que soient les villageois là-bas, je doute qu'ils soient assez fous pour se frotter à un prédateur. »

Il laissa passer un silence tout en détaillant Ceithli gentiment, tentant sans-doute de se représenter la façon dont une si jolie fille pouvait devenir un guépard. Archélas le surveillait, inquiet à l'idée que son paternel ne se mette à lorgner sur sa promise, prêt à se lancer dans une nouvelle rixe s'il le fallait. Mais Démétrien délaissa sa contemplation rêveuse pour reprendre un ton faussement réprobateur.

« Alors comme ça tu as rencontré ses parents ?
_ Oui.
_ Des gens bien ?
_ Très gentils. Très accueillants. »


Démétrien se leva après un soupir, renonçant à détendre l'atmosphère après ce reproche à peine voilé, mais qu'il méritait bien.

« Bon ! Le repas doit être prêt à présent. »

Ce fut comme un signal du départ pour Euthalie qui se leva aussitôt, retrouvant son enthousiasme de petite puce surexcitée.

« Oui oui ! Nous allons passer à table, ce ne sera pas bon si la viande cuit trop longtemps. »

Hogan s'effaça discrètement et la mère d'Archélas ouvrit la voie vers la salle à manger où le couvert était déjà mis. Elle fit particulièrement attention à Ceithli qu'elle estimait nécessiter tous les égards après le comportement odieux de son époux, même si elle refusait de l'avouer à voix haute. Archélas alla s'asseoir à sa place habituelle, s'excusant d'un regard auprès de sa compagne. Son visage avait conservé sa teinte rouge de colère, et même s'il ne disait plus rien, ses mains tremblaient encore. Euthalie disparue dans la cuisine et en revint quelques minutes plus tard avec les plats qu'elle servit sans attendre. L'impatience faisait briller ses yeux comme ceux d'une enfant. Un comportement qui n'était pas sans rappeler celui d'un certain soldat. Lorsqu'elle fut assise, le repas pu débuter. Hogan servit le vin, mais Archélas l'arrêta lorsqu'il s'avisa d'en verser à Ceithli.

« Non merci, elle ne boit pas d'alcool... euh... c'est le côté guépard qui ne supporte pas trop. » Expliqua-t-il un peu maladroitement.

Mais cette explication ne sembla pas convaincre Démétrien qui posa sur la jeune femme un regard perçant.

« Dis-moi, ce dîner tellement précipité que tu n'as pas daigné nous prévenir et ta petite crise tout à l'heure, je n'aurai pas mis le doigt sur quelque chose par hasard ? »

Heureusement pour Archélas, après la gifle monumentale qu'il s'était reçu, on ne le vit pas rougir. En revanche il pria que ce soit également le cas pour Ceithli, refusant de répondre immédiatement. Il en avait assez reçu ce soir pour se permettre de mentir ouvertement à son père, et il savait pertinemment qu'il ne se gênerait pas pour piéger Ceithli tout au long du repas s'il avait le moindre soupçon.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 01 Mar 2012, 20:02

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png
Aussi étrange que cela puisse paraître, jamais Ceithli ne se serait attendu à ce que la situation se calme ainsi. Elle avait même fait les yeux ronds en voyant que Démétrien gardait un calme absolu et demandait une simple confirmation à son majordome. Cela lui suffisait? Voila qui était vraiment surprenant, d'autant que Ceithli s'était souvenu d'un évènement anodin de son passé dont elle aurait pu se servir pour justifier qu'elle n'ait pas à se transformer. Préférant garder cette excuse dans un coin de sa tête, elle se leva doucement, aidée par Euthalie qui lui tenait légèrement les mains et elle mima une légère grimace en se tenant les côtes. Suffisamment léger pour qu'Archélas ne le voit pas, mais bien assez pour que l'œil affuté de Démétrien le remarque.

Ils passèrent à table, et en souvenir de ce que sa mère lui avait dit, Ceithli demanda si elle pouvait l'aider à servir, mais l'excitation et l'enthousiasme de sa future belle-mère eurent raison de sa sollicitude et elle se retrouva donc assise rapidement en tant que convive de marque visiblement. L'orphe commençait à servir le vin, et naturellement, elle avait tenu son verre pour qu'il puisse la servir à son tour, sa mère lui avait dit qu'elle pourrait boire un verre si elle le souhaitait, que ce ne serait pas bien grave s'il n'y en avait qu'un seul tout du moins. Mais Archélas s'était alors interposé et voyant que Démétrien commençait à avoir des soupçons, elle se mit à rire doucement avant de retirer la main de son compagnon pour inciter Hogan à remplir son verre


«J'ignore sur quoi vous auriez pu mettre le doigt, Monsieur. Mais il se trouve que je tiens très mal l'alcool. Au bout de deux verres, cela me monte à la tête, mais je pense que je saurai me tenir si je n'en prends qu'un seul tout en mangeant, n'est-ce pas?» elle afficha un sourire espiègle mais qui se voulait rassurant à l'égard d'Archélas, elle jeta un regard vers l'orphe qui sembla craindre qu'elle ne se mette à danser nue sur la table, aussi ne remplit-il son verre qu'à moitié, ce qui ne manqua pas de la faire sourire d'avantage.

Une fois de plus, alors qu'Archélas regardait de l'autre côté, elle vint placer sa main sur l'une de ses côtes. Évidemment, elle risquait fort d'alarmer son compagnon qui allait être dans tous ses états si elle racontait qu'elle avait été blessée au cours d'une partie de chasse qui avait mal tourné, cependant, il devinerait le mensonge puisqu'il savait très bien qu'elle ne pouvait pas être partie chasser ces derniers jours, ce qui n'était pas le cas de ses parents. En cas de blessure trop grave, notamment au niveau des os, il est déconseillé à un morphe de se transformer, car les os peuvent se déformer et ne pas se ressouder correctement. Aussi avait-elle ainsi une bonne excuse pour ne pas avoir à faire de démonstration, au cas où, et si Démétrien l'avait vu contenir sa douleur à plusieurs reprises, il aurait moins de mal à en douter.

Hogan s'était approché du plat et commençait à découper le gigot avec une certaine dextérité alors que Ceithli observait avec quoi Euthalie avait choisi de le servir. Elle essayait de sourire, mais pas trop non plus pour ne pas que Démétrien croit qu'elle estimait avoir remporté la victoire. Un sourire poli, rien de plus. Elle se tourna vers Archélas pour voir comment il se sentait, même si elle sentit une poussée de stress le long de sa colonne vertébrale en voyant encore la marque de la gifle. En soit, elle n'était pas le genre de femme à être contre les châtiments corporels, Jhérer avait bien eu son lot de gifles, voire de coups de poings parfois, mais c'était face à des éléments mérités, pas pour avoir osé dire les choses en face. Rhëanor était le genre d'homme à savoir reconnaître ses erreurs, et si l'on venait à le lui faire remarquer, il n'était pas à s'emporter pour cela... en revanche, s'il s'avérait qu'on avait tord...

En tout cas, la suite du repas promettait peut être d'être un peu plus détendue...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 02 Mar 2012, 00:56

Archélas récupéra sagement sa main, posant sur Ceithli un regard à la fois désolé et inquiet. Il se rendait compte qu'il réagissait peut-être un peu trop vite et qu'il ne faisait qu'éveiller la suspicion de son père, mais d'un autre côté il n'était pas très au fait de ce qui était bon ou non pour sa féline dans son état. En réalité, ne pas savoir était pour lui la pire des tortures, car il ignorait si la jeune femme se mettait en danger pour protéger leur secret ou si, comme elle le prétendait, un verre ne présentait effectivement aucun risque. Aussi, au sourire de Ceithli qui se voulait rassurant, il n'eut la force de répondre que par un hochement de tête un peu crispé et pria pour que son père mette cela sur le compte de sa récente humiliation. En revanche, il eut un regard reconnaissant envers Hogan pour n'avoir rempli le verre qu'à moitié.

« Il est très bon ce rôti ! Hasarda Euthalie dans un effort désespéré pour relancer la conversation.
_ C'est vrai... et je suppose que ce n'est pas un hasard s'il s'agit de mon plat préféré. »

Archélas haussa les épaules, lassé de devoir se chercher des excuses pour un oui ou pour un non. Il était évident que le choix du plat n'avait pas été laissé au hasard, et il n'avait pas envie de s'en expliquer. Son père devrait plutôt être flatté de l'attention au lieu d'y chercher un éventuel complot contre lui. Levant son regard turquoise vers son père, le soldat resta pensif quelques secondes en réalisant qu'en l'espace de quelques minutes, il s'était fait de Démétrien un adversaire. Non, il n'avait plus peur de l'affronter du moment qu'il s'agissait de protéger Ceithli. Son paternel l'avait-il compris ? Sans-doute, à en juger par son revirement. À dire vrai et à en juger par son regard à cet instant, Démétrien semblait peut-être un peu fier de constater que son fils était devenu un homme responsable et prêt à tout pour défendre sa future épouse.

« Tout va bien mademoiselle Elbereth ? Vous n'avez pas l'air très à l'aise depuis tout à l'heure... » S'inquiéta le chef de famille que la méfiance n'avait pas quitté.

Archélas se tourna aussitôt vers Ceithli, mort d'inquiétude à l'idée que leur altercation ait put stresser sa féline au point de provoquer une nouvelle crise. D'autant qu'il n'avait rien remarqué, ce qui ajouta à sa culpabilité.

« Ceithli, ça va ? »

Il se mordit la lèvre pour ne pas continuer sur sa lancée de questions incessantes, mais ses yeux posaient pour lui toutes les questions qui l'angoissaient, se faisant un monde du moindre détail jusqu'à démultiplier ses pires craintes. Était-ce le bébé ? Allait-elle accoucher maintenant ? Oui, c'était stupide. Non, il ne se raisonnait plus. S'il s'était écouté, il se serait jeté sur elle pour la faire s'allonger, la couvrir, la veiller et lui donner à manger lui même, bouchée après bouchée. Sur protecteur ? Pas du tout !

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 02 Mar 2012, 01:16

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png
Dans un premier temps, Euthalie essaya de raviver la conversation à propos du gigot... en mentionnant que c'était un rôti mais après tout, les gens qui ne s'y connaissaient pas en viande ne faisaient généralement pas la différence, le morceau était juste différent. Cependant, Démétrien mentionna le hasard que ce plat soit justement son préféré, et Ceithli releva alors la tête pour plonger son regard dans le sien, attendant quelques secondes de bien avaler sa bouchée.

«En réalité, Archélas avait mentionné que vous aimiez le rôti de porc. Mais ma mère a souhaité préparer du sanglier plutôt. Je ne sais pas si c'est votre fils qui s'est trompé ou si ma mère avait eu un pressentiment sur vos goûts véritables, mais je n'y suis pour rien et visiblement... Archélas non plus, sur le choix de la viande.» il est vrai que Sofiaa avait une sorte de don pour trouver la viande préférée de ses clients, mais n'ayant jamais rencontré Démétrien, cela relevait tout de même de l'exploit sur le coup.

Prenant une nouvelle bouchée, elle but une petite gorgée de vin, cherchant ainsi à bien mélanger l'alcool à la nourriture pour ne pas qu'il y ait d'incidence sur l'enfant. Elle croisait surtout les doigts que sa mère ait dit vrai, mais après tout, elle ne lui aurait pas menti et avait déjà dit boire de temps en temps un verre de vin chaud lorsqu'elle était enceinte pour calmer ses nausées. Manifestant une nouvelle fois sa gêne - qui était quelque peu due aussi à son corset - elle finit par se faire remarquer de son beau père... en avait-elle trop fait? Il ne lui semblait pas pourtant, mais cet homme semblait avoir un sens de l'observation particulièrement perçant. Rougissant légèrement, sachant très bien qu'Archélas allait être dans tous ses états, elle allait devoir être très prudente, au moins, la gêne de son mensonge pourrait être confondue avec la gêne de sa déclaration


«Je... c'est juste que... j'ai un bandage sous mon corset... j'ai été blessée au cours d'une partie de chasse il y a deux jours.» elle se tourna vers Archélas, le regard qu'elle lui lançait était à la fois un signe d'excuse pour son mensonge, mais Démétrien le verrait probablement comme une excuse de ne pas le lui avoir dit plus tôt «Les...gnous sont parfois très violents. Je me suis pris un coup de sabot dans les côtes. Rien de grave, cependant, le guérisseur m'a bien emmaillotée et m'a passée une crème pour apaiser tout ça. Je dois juste...» elle se pinça les lèvres avant de boire une gorgée de vin, comme pour se donner du courage «disons, rester humaine quelques jours le temps que ça guérisse. Et, disons que ça me manque, je n'ai pas l'habitude, pardonnez moi.» elle baissa les yeux de façon un peu gênée. D'une certaine manière, ce n'était pas un mensonge. La vitesse, les odeurs, les sons, la vue aussi qui était totalement différente lorsqu'elle était sous sa forme animale... toutes ces choses lui manquaient. Elle n'osait pas regarder Archélas, d'une part, elle ignorait s'il comprendrait pour quelle raison elle agissait ainsi, et d'autre part, elle espérait que voir qu'elle n'était, justement, pas une faible femme qui se laissait abattre au moindre mal et qui continuait d'avancer malgré les blessures, permettrait d'effacer un peu l'image qu'il avait d'elle, d'une coureuse d'héritage.

Elle se tourna alors vers Euthaline qui semblait effrayée et elle lui sourit
«Ne vous inquiétez pas... ce n'est vraiment pas grave, ce n'est que l'affaire de quelques jours. Ce sont les risques du métier!» son sourire se voulait rassurant et elle avait attendu que tout le monde recommence à manger avant de faire de même... l'ambiance semblait de nouveau un peu tendue.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 02 Mar 2012, 02:09

« C'est à dire que je n'ai jamais goûté un sanglier de ma vie. Sourit Démétrien. On trouve plutôt des porcs à Ephtéria, mais cette viande là me plaît. »

C'était assez particulier en réalité, fort mais goûteux, et sans-doute que la nouveauté lui plaisait. Puis la discussion dévia sur les tracas de la jeune femme et un silence s'installa. Aux quatre coins de la table les réactions se lisaient sur le visage de chacun des convives. Hogan leva les yeux comme si plus rien ne l'étonnait mais que les déclarations de Ceithli suscitaient son intérêt. Euthalie en avait délaissé son assiette, hésitant entre s'affoler d'entendre parler de transformation – tout comme Archélas en avait été perturbé un long moment la première fois – et s'apitoyer sur les malheurs de cette fille qu'elle aurait aimé avoir. Finalement, elle opta pour la seconde attitude et tendit son bras pour poser une main amicale sur l'une de celle de Ceithli.

« Pauvre chérie, et ce corset qui doit vous serrer... »

De son côté, Archélas succombait à une panique complète, s'imaginant que la douleur dont parlait Ceithli était due à une nouvelle altercation avec Jhérer dont elle aurait soigneusement évité de lui parler pour ne pas l'inquiéter. Une sueur froide lui raidissait la nuque alors qu'il revivait comme dans un cauchemar ce détestable moment où les deux félins s'étaient jetés l'un sur l'autre à Guttenvald, prêts à s'étriper sans vergogne. Ce jour là, il y avait eut les marques de crocs profondément encrés dans le cou de sa féline, la douleur insupportable de la potion bleue... et le soldat serra les poings pour retenir autant qu'il le put un besoin quasi vital de bondir hors de sa chaise pour prendre sa féline entre ses bras et s'excuser de tout et n'importe quoi jusqu'à en devenir aphone.

Démétrien enfin se redressa légèrement, considérant Ceithli sous un nouveau jour.

« J'ai l'impression que vous passez davantage de temps à vous battre contre plus imposant que vous que mon propre fils qui est soldat. Finalement je vous aime bien. J'avais peur que vous soyez une de ses sottes attirées par l'argent, ou pire encore, une manipulatrice rudement douée. »

Pour la première fois de la soirée son ton s'était fait amical, si bien que Ceithli put y reconnaître les mêmes intonations chaleureuses qu'employait parfois Archélas lorsqu'il s'adressait à elle. Euthalie n'en eut un sourire que deux fois plus large et adressa un clin d'œil à la féline comme pour lui signifier qu'elle avait apprivoisé la bête avec succès. « Félicitations ma chérie ».

« Hogan, vous voudrez bien lui préparer une chambre après le dîner ?
_ Bien sûr monsieur.
_ Je passerai chercher votre mère en ville pour ne pas l'inquiéter tout à l'heure. Le manoir n'est pas particulièrement luxueux mais je pense que vous y serez plus à l'aise qu'à l'auberge, et Euthalie sera ravie de vous servir toute sorte de pâtisseries demain matin. »


Archélas regarda son père comme s'il était en pleine hallucination, à la fois soulagé qu'il fasse enfin confiance à Ceithli – et l'accepte - et surpris qu'il se montre aussi prévenant. Il n'en était pas encore à les serrer dans ses bras si jamais elle devait revenir couverte de sang de Teigne, mais au moins avait-il abandonné son idée de suspecter sa compagne de tous les crimes. Euthalie se contenta d'un sourire complice à l'attention de son fils à propos des pâtisseries, mais le soldat était trop perturbé par ce revirement pour apprécier la situation à sa juste valeur.

« Alors, puisque tu as hurlé quelque chose à propos de l'épouser, tu as prévu une date ?
_ Euh... Pas vraiment non, mais j'aurai aimé le faire le plus tôt possible, tant que je n'ai pas de missions en cours. D'autant qu'on voulait bâtir nous-même notre maison plutôt que de l'acheter...
_ Hum... Ce n'est pas le plus simple évidemment, mais c'est incontestablement... mieux. Où est-ce que vous comptez vous installer ?
_ Sur Aspasie.
Enchaînait Archélas qui n'en revenait pas de la bénédiction de son père.
_ Bien. C'est une belle ville Aspasie. Admit Démétrien en poursuivant son repas. Qu'est-ce que tu appelles le plus tôt possible ?
_ Le plus tôt possible. La semaine prochaine par exemple.
_ Effectivement, c'est tôt !
_ Oui, mais il y a deux ou trois œufs d'Olump dans nos affaires qui risquent d'éclore tout seuls.
_ Ah ah ! J'aimerai bien voir ça ! De toute façon le reste de la famille ne verra pas ce mariage d'un très bon œil. Nous serons obligés de les inviter par courtoisie, mais plus la cérémonie sera précipitée, plus on aura de chance de les prendre au dépourvu et donc... de ne pas les voir au mariage. Ça vous évitera bien des ennuis et des réflexions absurdes. Qu'en dites-vous, Ceithli ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 02 Mar 2012, 13:09

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png

Euthalie se montrait prévenante face à sa douleur, et Ceithli vint rapidement la rassurer


«Non, je me rends compte que c'est l'inverse, il me maintient bien les côtes en place en fait. C'est plus pratique que je ne le pensais!» elle eut un léger rire en direction de sa future belle-mère alors que Démétrien faisait une remarque face à ses aptitudes au combat. Heureusement qu'il ne savait pas qu'elle avait remporté le tournois des Hiéras, pire encore, qu'elle avait gagné face à l'adversaire qui avait justement vaincu son fils. Elle eut un léger sourire gêné, ne sachant trop que répondre «Disons que... les fauves ne sont pas vraiment réputés pour ne traquer que des proies plus petites qu'eux. Il n'est pas rare que mon père s'attaque seul à un bison, même si moi je ne m'y risquerais jamais.» pas toute seule en tout cas, il valait mieux être deux pour ce genre de proie. Mais elle ne rajouta rien, buvant une nouvelle gorgée de vin avant de manger encore un peu.

Lorsque Démétrien lui proposa de dormir ici, la jeune femme s'en retrouva gênée. Allait-il demander à voir les dits bandages pour vérifier? Non, elle doutait qu'il soit aussi sournois et il semblait bien calmé et rassuré désormais, malgré tout, elle refusait de prendre le moindre risque


«C'est très aimable à vous, malheureusement, je n'ai rien prévu pour me changer. Il faudra que ma mère apporte l'ensemble de nos affaires, dans ce cas.» Sofiaa étant d'une nature particulièrement prudente, elle avait toujours sur elle les nécessaires de premiers soins, aussi elle aurait surement quelques bandelettes dans tout son bazar et elle pourrait alors profiter de demander à ce qu'elle l'aide pour enlever son corset pour qu'elle l'enveloppe par la suite. Agissant de manière naturelle, elle se remit doucement à manger, piochant dans les légumes avec délice en précisant à Euthalie qu'elle avait parfaitement réussi à la cuisson du plat et que l'accompagnement s'harmonisait à merveille avec!

«Ma mère a plusieurs fois essayé de m'apprendre, disons que je connais les bases évidemment, mais je ne suis pas aussi douée qu'elle pour marier les aromates. Qui sait, peut-être que vous réussirez là où elle a échoué?» elle avait parlé à voix basse puisqu'elle avait l'impression qu'Archélas et son père étaient lancés dans une autre conversation. Cependant, elle se rendit rapidement compte qu'elle était également concernée et se tourna donc rapidement pour suivre, il était question de la date du mariage et du fait que ce soit relativement tôt, Démétrien vint alors lui demander si cela lui convenait de se marier la semaine suivante, préférant éviter de montrer la même précipitation que son compagnon, elle haussa juste les épaules

«De notre côté, nous n'avons pas grand monde à inviter, il n'y aura que mes parents et mon frère.» le reste de la famille vivait probablement quelque part dans les contrées sauvages et ne se souciait pas de ce genre de détails typiquement humains «Ma mère va peut être un peu paniquer si nous le faisons trop tôt, la connaissant, elle voudra s'occuper du repas, et il faudra lui dire rapidement combien nous serons pour qu'elle puisse s'organiser.» voilà, elle espérait avoir retiré le caractère trop urgent qu'Archélas avait mis en avant, car mine de rien, l'histoire des œufs d'Olump avait une faille, ils pouvaient très bien commencer à bâtir leur maison avant de se marier. Au moins, Démétrien avait son propre argument, ce qui n'avait pas manqué de faire sourire Ceithli

«Concernant votre famille, je préfère vous laisser décider. Si... si possible éviter d'inviter des cousines un peu trop séduisantes? Mon frère est assez... disons qu'il aime beaucoup jouer aux jeux de la séduction.» et Archélas en avait payé les frais il y a peu d'ailleurs. Peut-être serait-il intéressant d'aller voir un shaman pour rendre la pareille un jour à ce tatoueur? Un petit sort pour que plus aucune femme - ni homme - ne soit attiré par lui toute une journée serait surement une bonne vengeance pour lui vu le caractère du winghox, elle en parlerait peut être plus tard à Archélas. Elle avait rougi cependant face à la réflexion de son frère, et elle espérait que Démétrien ne s'en offenserait pas trop. Elle avait terminé son assiette et déjà Euthalie lui en proposait d'autre, elle consentit à prendre encore un petit morceau, même si elle trouvait que cela manquait cruellement de coulis au chocolat, de miel ou d'amandes grillées... passant sa langue sur ses lèvres maintenant qu'elle venait d'y penser, elle prit une profonde inspiration avant de se tourner vers Démétrien en souriant

«En tout cas, j'admire votre sens pratique. Profiter des délais un peu courts pour ne pas avoir trop d'invités au mariage est vraiment perspicace! Moi qui pensait que ce serait justement un problème à cause de cela...»elle était contente finalement à l'idée de ne pas se retrouver à trois cents convives. Elle avait fini son verre de vin et le rose teintait quelque peu ses joues ce qui dissuada grandement Hogan de revenir la servir. Prenant une petite bouchée de viande, elle laissa les hommes discuter entre eux pour le moment, sauf si son futur beau-père avait autre chose à lui demander, essayant de discuter un peu de... «trucs de filles» comme dirait Archélas, avec Euthalie.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 03 Mar 2012, 00:23

Euthalie souriait comme jamais, ravie de trouver en Ceithli une amie davantage qu'une bru.

« Merci, vous êtes adorable. Je suis contente que ça vous plaise. Elle s'essuya les lèvres avec le coin de sa serviette. Vous n'êtes peut-être pas faite pour ça, ce n'est pas grave. Par exemple je n'ai jamais réussi à entretenir la cheminée, c'est Démétrien qui s'en charge. Je ne sais pas pourquoi dès que je m'en mêle, il y a de la fumée dans toutes les pièces. Je ne sais pas broder non-plus... je fais toujours des nœuds. Mais ça, Démétrien ne le fait pas pour moi. Ajouta-t-elle après une seconde de réflexion. Mon mari dit que j'ai un don pour les pâtisseries. C'est ce que j'aime faire, et Archélas est mon client le plus fidèle. »

À ces mots, elle se tourna machinalement vers son fils et, constatant que son assiette allait être vide, s'empressa de la lui remplir de nouveau. Le soldat la laissa faire sans même réagir, par habitude, et se contenta de la remercier à voix basse avant de reprendre son repas. De son côté, il était bien content que le gigot ait été apporté par Ceithli, car il était définitivement délicieux ! À sa première bouchée, il s'était brièvement retrouvé quelques semaines plus tôt alors qu'ils mangeaient du marcassin sur les plages du sud de Nideyle. Ce jour là, il avait été surpris par le goût si particulier de cette viande, et si avec le recul cette réminiscence ressemblait à un souvenir de vacances, il se hâta de la chasser de son esprit pour se concentrer sur ce que lui disait son père. Autant profiter de sa bonne humeur tant qu'elle était à sa portée.

Un peu exclue de la conversation, Euthalie se rabattit une nouvelle fois sur Ceithli, lui proposant divers baumes en lui assurant qu'elle en avait toute une armoire, « à cause d'Archélas qui revenait toujours blessé ».

« J'aurai préféré qu'il reprenne le flambeau de son père vous savez, j'aurai été beaucoup plus tranquille. Mais Archélas est comme ça, il faut toujours qu'il traîne dehors par tous les temps et qu'il prouve à tout le monde qu'il est capable de se débrouiller tout seul. »

Elle faillit ajouter autre chose, mais tout comme la jeune femme elle venait d'intercepter des bribes de conversation de ses deux hommes et s'intéressa de très près à cette histoire de mariage. Silencieuse, elle se contentait de hocher la tête en signe d'approbation chaque fois que son époux confirmait l'une des idées évoquées. De temps en temps, elle laissait son regard bleu détailler Archélas ou Ceithli d'un air un peu triste, puis reprenait son repas comme si elle était perdue dans ses pensées. Pourtant, lorsqu'il fut question de Jhérer, elle releva subitement la tête.

« Oh, vous avez un frère ? Répéta-t-elle à mi-voix, sur un ton à mi chemin entre l'envie et le regret.
_ Si c'est votre mère qui s'occupe du repas, je veux bien vous marier dès demain soir ! L'interrompit Démétrien avec un sourire. Sa main s'était aussitôt posée sur l'épaule de son épouse sans que l'on sache pourquoi, comme s'il estimait nécessaire qu'il la soutienne tout à coup. Euthalie s'occupera du dessert si ça ne dérange pas.
_ Vraiment ?
_ Tout à fait, ça nous changera des traiteurs. Ça te plairait ?
_ Bien sur oui ! »


Archélas choisit ce moment là pour se pencher vers Ceithli, sous le regard inquisiteur de Hogan qui – silencieux dans son coin – ne semblait pas perdre une miette de la conversation.

« Nos cousines sont de vraies péronnelles, on va en inviter le plus possible ! Jhérer ne saura plus où donner de la tête et il ne pourra en mettre aucune dans son lit : elles sont trop prudes. Sourit-il. Elles vont le rendre fou, tu verras.
_ Disons que ça m'arrange.
Intervint Démétrien, interrompant les rêves de vengeance de son fils. La plupart des membres de ma famille sont Nobles et l'autre moitié prétend le devenir. Honnêtement, je n'ai pas très envie d'avoir à tous les supporter en même temps. Ni eux, ni leurs réflexions déplacées.
_ Je voudrais que Hogan vienne aussi.
Demanda subitement Archélas. L'intéressé leva le nez de son assiette et le regarda avec une certaine stupeur.
_ Je ne veux pas causer d'ennuis monsieur.
_ Non, Archélas a raison, vous viendrez. Vous vous êtes beaucoup occupé de lui, c'est normal que vous assistiez à son mariage. Et puis la jeune fille est Morphe, vous vous partagerez les insultes. Ça en fera moitié moins pour chacun. »


À son ton ironique, Démétrien annonçait sans grand tact l'ambiance que ses cousins, oncles et autres parents risquaient d'entretenir lors du mariage. Archélas adressa un sourire confiant à sa compagne pour la rassurer et Euthalie se leva pour débarrasser et aller cherche le dessert.

« Je suis navrée, nous n'avons plus de fromage et nous n'attendions pas d'invités... » S'excusa-t-elle en posant un bavarois aux pêches tardives sur la table.

Intérieurement, Archélas se fit la réflexion que c'était peut-être mieux. Au moins Ceithli n'aurait pas la tentation d'étaler du roquefort sur son gâteau...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 03 Mar 2012, 01:05

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png

La conversation devenait de plus en plus détendue, c'était un peu comme si Euthalie et Sofiaa étaient sœurs tellement elles avaient des points communs. Cette façon d'adopter aussi facilement les gens, de les mettre en confiance et les rassurer. Certes, Sofiaa n'était pas le genre soumise comme elle pouvait l'être, mais d'un autre côté, Ceithli avait l'impression que Démétrien n'était pas non plus un véritable tortionnaire. En tout cas, elle parla de cuisine, de broderie et de cheminée, et la féline avait quelque peu pouffé de rire


«Je n'ai jamais eu de cheminée, alors je doute que je saurais m'en occuper. Quant à la broderie, je n'ai jamais essayé, mais je sais coudre. Disons que je connais le nécessaire pour raccommoder mes vêtements quand ils sont déchirés, et c'est parfois utile dans d'autres circonstances!» elle se tourna vers Archélas et lui lança un sourire doux, lui rappelant qu'elle l'avait recousu lui-même à plusieurs reprises! Puis Euthalie essaya d'expliquer qu'elle aurait aimé qu'Archélas reprenne le flambeau de son père, seulement... elle ne savait même pas ce que faisait Démétrien en réalité, mais elle préféra ne pas poser la question, surtout que la conversation avait dévié vers le mariage et les invités.

Un étrange détail semblait lui avoir échappé lorsqu'elle avait parlé de son frère, captant le regard triste d'Euthalie, elle fut rapidement interrompue par Démétrien avant même qu'elle n'ait la possibilité de lui demander si tout allait bien, et la réflexion concernant le repas la tira de ses pensées un instant, et à la réflexion de son futur beau-père à propos du dessert, elle hocha de la tête avec enthousiasme


«C'est une excellente idée. Si ma mère sait très bien cuisiner la viande, elle est un peu moins douée pour les pâtisseries! Je pense que nos invités risquent fort de prendre quelques livres au cours du repas!» il y eut quelques rires de la part d'Euthalie et elle-même, puis Archélas s'était penché vers elle pour lui signifier que Jhérer n'avait aucune chance, pinçant les lèvres, elle soupira doucement avant de se pencher à nouveau vers lui «Je crois que tu le sous estimes. Il adore les défis.» au contraire, ce qu'il avait précisé eut le don de l'angoisser un peu plus à cette idée, mais bon, Rhëanor serait là alors peut être qu'il se tiendrait bien? Enfin, il faudrait s'assurer qu'il ne disparaisse pas mystérieusement tout de même.

En tout cas, Archélas demanda à ce que Hogan vienne également, Ceithli ne comprit pas tout de suite la raison pour laquelle cela risquait de poser problème jusqu'à se souvenir qu'il était orphe... et suite à la remarque de Démétrien vis à vis du partage des insultes, la féline se mit doucement à rire


«Vous oubliez ma famille. Nous serons quatre morphes.» nouvelle répartition donc.

En tout cas, le dessert fut servi, et Euthalie s'excusa de ne pas servir de fromage. La jeune femme passa alors la main sur son ventre en souriant sincèrement
«Ne vous inquiétez pas, je pense que s'il y avait eu du fromage en plus de votre dessert, mon corset aurait éclaté!» elle ramena sa main devant ses lèvres en espérant que la plaisanterie ne serait pas de trop mauvais goût, aussi elle rougit en tendant la main vers son verre «Je.. je vous avais dit que je ne tenais vraiment pas l'alcool. Je suis désolée.»

Elle trouvait en tout cas le gâteau vraiment magnifique! Et Ceithli s'apprêtait presque à faire une gaffe en disant qu'au moins son enfant aurait une grand-mère qui pourrait lui faire de délicieuses pâtisseries, mais elle avait réussi à se retenir juste à temps. Prenant la petite fourchette, elle commença à goûter et poussa un petit soupir de contentement, attendant d'avaler la crème fine et légère «C'est délicieux! Et léger finalement! On dirait que l'on peut en manger sans faim!»

Certes, cela manquait de fromage, Archélas avait vu juste, mais elle trouvait cela tout de même très bon, et elle regrettait presque de ne pas avoir pu mélanger le plat principal avec ce dessert! Elle était sure que cela aurait été délicieux. En tout cas, une question lui vint à l'esprit d'un coup, et elle se tourna alors vers Démétrien, puis vers Euthalie en rougissant

«Euh... par contre, je... je dois vous avouer que je ne suis pas trop au courant de... et bien.» elle prit une profonde inspiration avant de se tourner vers Archélas, se passant la langue sur les lèvres avant de les pincer, elle prit son courage à deux mains «Disons que... nous les morphes, n'avons pas vraiment de.. croyances, mais je sais que vous oui, alors, nous allons probablement faire une cérémonie selon vos... coutumes? Je me demandais donc... et bien... en quoi est-ce que cela consistera? Est-ce qu'il faut que je prévois une tenue particulière? Il y a... des offrandes à faire?»

Rougissant à l'idée de les choquer, elle n'avait cependant pas trop le choix et préférait jouer franc jeu, surtout avec Démétrien. Elle se mit doucement à jouer avec son gâteau, retournant quelques pêches sans vraiment oser manger pour le moment

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 03 Mar 2012, 01:59

Le reste du repas se déroula dans le calme pour le plus grand soulagement d'Archélas. Il avait tellement angoissé à l'idée que cette rencontre finisse en bain de sang qu'il se sentait comme dans un rêve à présent que son père se montrait plus conciliant. Quant à sa mère, il était à la fois étonné et heureux de la découvrir si épanouie, elle qu'il avait l'habitude de connaître plus réservée en temps normal. En réalité à cet instant, le soldat éprouvait une immense fierté vis à vis de chacun de ses proches, et plus particulièrement pour Ceithli qui était parvenue à amadouer tout le monde en un tournemain.

Puis il fut question de coutumes, de mœurs, et de divers détails qui le firent tressaillir. Il avait faillit oublier les croyances, et il jeta un coup d'œil affolé à son père en priant que sa bonne humeur ne retombe pas trop vite. Car si le lieutenant avait fini par perdre sa foi aveugle à force de coups durs et d'injustices, ce n'était pas le cas de Démétrien qu'il vit froncer les sourcils.

« Vous n'êtes pas croyante ? » S'étonna-t-il en adressant un regard suspicieux à l'attention d'Archélas.

Un silence s'installa, à peine perturbé par le mouvement régulier du balancier d'une comtoise. Comme s'il était déstabilisé par cette annonce, Démétrien sembla réfléchir quelques instants. Archélas s'entêtait à jouer avec ses pêches sans les voir, faisant une purée de son bavarois innocent. Mais contre toute attente, son père ne se mit pas en colère. Démétrien estima sans-doute que les Morphes, de part leur côté animal très présent, étaient excusables pour ce qu'il considérait comme une lacune.

« Enfin, je suppose qu'Archélas a dû vous enseigner deux trois choses sur le sujet à l'occasion. Pour ce qui est du mariage ce n'est pas bien compliqué, il faudra simplement formuler vos vœux dans un lieu sacré, devant les Infinitudes. Les vœux consistent à vous promettre de vous aimer, de vous soutenir, de subvenir l'un à l'autre et de vous venir en aide mutuellement jusqu'à ce que la mort vous sépare. Ces promesses seront entendues par Alrik comme un serment qu'il vous faudra respecter toute votre vie. Ceci dit, si j'en juge la réaction de mon fils lorsque je vous ai insultée, et la vôtre lorsque je l'ai giflé, ça ne sera qu'une formalité pour vous deux. Pour ce qui est des traditions, il faudra que vous portiez du blanc. Pas de tenue provocante. Il soupira. En réalité, il y a tout un cérémonial. Votre père devra vous accompagner jusqu'à l'autel, ce genre de choses. Et il faut être vierge bien entendu... »

Archélas en était rendu à décapiter ses morceaux de pêche avec sa petite cuillère, son bavarois ressemblant à présent à une bouillie orangée qu'il n'avait pas l'air décidé à laisser tranquille. Son visage trahissait une inquiétude telle que Démétrien finit par éclater de rire, faisant sursauter sa femme et son fils d'un même mouvement.

« Les Infinitudes, je le crois, ne sont pas impartiales et peuvent tolérer quelques écarts s'ils sont justifiés. Je suis croyant, mais je n'exige pas des autres qu'ils partagent ma foi. En revanche j'entends qu'ils la respectent. Affirma-t-il d'un ton ferme. Ce sera juste une cérémonie un peu théâtrale pour vous, mais j'insiste pour que vous vous montriez humble et respectueuse devant Alrik. Pour la dot, puisque c'est bien de cela dont il est question, je préfère parler d'échange. Je ne vous demanderai rien, sinon de prendre soin de ce garnement, mais si vous voulez nous envoyer des petits plats ne vous gênez pas. Je ne possède pas grand-chose moi-même mais j'ai quelques étoffes de très grande qualité qui pourraient intéresser votre mère ou se revendre assez bien. »

Euthalie eut un sourire pincé, l'esprit une nouvelle fois ailleurs.

« Si vous avez fini, mon épouse va vous montrer votre chambre. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Repas en famille

Messagepar Ceithli » 03 Mar 2012, 02:30

http://nideyleforum.free.fr/kits/speciaux/ceithlinoble.png

Si la féline avait eu peur de la réaction de Démétrien, elle fut soulagée de voir que finalement, il semblait comprendre que leur part animale ne pouvait pas vraiment croire aux Dieux. En revanche, après avoir eu plus ou moins la preuve de l'existence des Infinitudes après avoir fait des vœux - et surtout vu Archélas en faire - elle était prête à respecter chaque chose que pouvait dire Démétrien.

Hochant la tête à chaque fois, elle regrettait de ne pas pouvoir prendre des notes en réalité mais elle supposait qu'il pourrait le lui rappeler peu avant la cérémonie. Elle se mit à sourire alors qu'il parlait de la virginité, là sur le coup, c'était un peu rapé et elle doutait fort que Démétrien soit dupe sur la probabilité qu'ils n'aient jamais passé le cap.


«Mon père sera ravi d'apprendre qu'il pourra avoir une place importante dans ce mariage!» elle se tourna ensuite vers Euthalie en lui souriant également «Je pense que nous allons devoir passer cette semaine à Ephtéria avec ma mère. Évidemment, nous n'abuserons pas de votre hospitalité, c'est déjà très généreux de votre part de nous la proposer pour ce soir.»

Prenant une profonde inspiration, elle retrouva son appétit, écoutant encore les explications de son futur beau-père vis à vis d'Alrik, hochant encore la tête face à ses différentes remarques «Oh euh... j'avoue que je ne suis pas... c'est pas que je ne suis pas croyante, j'avoue avoir une certaine... foi en Alrik en tout cas, mais il est vrai que c'est très récent alors je ne suis pas vraiment au courant des pratiques. Mais je tiens vraiment à les respecter, pas seulement pour vous, pour Archélas aussi et... pour moi.» car oui, même si elle n'était pas du tout au courant des prières et de tout le fatras de traditions qui entouraient la foi, pour avoir entendu la voix d'Alrik dans sa tête lorsqu'elle avait fait un vœu par rapport à sa grossesse, elle y croyait forcément.

Se tournant vers Euthalie, elle posa sa main sur la sienne
«Est-ce que... vous voudrez venir avec ma mère et moi pour me choisir une robe? Comme ça, je serai sure qu'elle sera convenable pour le mariage? »

Certes, elle se doutait bien qu'elle ne prendrait pas une robe indécente, malgré tout, elle aurait besoin d'un corset pour être sure de maintenir son ventre bien plat, aussi forcément, cela impliquait une poitrine bien mise en valeur quelle que soit la robe alors il valait mieux l'œil avisé d'une croyante pour s'assurer qu'elle n'irait pas trop loin dans ce qu'elle considérerait juste comme... joli.

Concernant les différents échanges qu'ils pourraient établir entre leurs familles, Ceithli avait paru surprise et baissa les yeux vers son petit sac à main toujours accroché à la chaise. Finalement, elle n'aurait pas à la lui remettre et haussa juste l'épaule avec douceur
«Je pense que ma mère fera en sorte de vous faire livrer systématiquement quelque chose lorsqu'il faudra venir sur Ephtéria. Concernant les étoffes, je dois avouer ne pas m'y connaître et je ne sais pas si ma mère s'y connait d'avantage, mais elle aime quand même les jolies choses, même celles qui n'ont pas forcément de valeur marchande.» terminant son dessert, elle leva de nouveau les yeux vers son futur beau père en souriant «Et sincèrement, si vous veniez à nous offrir quelque chose, jamais ma mère n'accepterait de le vendre, même si mes parents venaient à avoir des soucis. On ne vend jamais les cadeaux dans notre famille.»

Après tout, quand ils avaient commencé à vivre auprès des humains, leurs premières possessions avaient été des cadeaux des villageois de Banba, son lit par exemple, ainsi que de nombreux ustensiles de cuisine, et jamais ils ne s'en étaient débarrassés, bien trop reconnaissants de l'aide apportée. Le dessert était terminé, on lui signifia qu'elle pouvait gagner la chambre, elle se mit alors à rougir en essuyant ses lèvres avant de se tourner vers Archélas l'air embarrassée

«Je... je vais devoir attendre que ma mère m'apporte mes affaires pour que je puisse me changer. Je... peut-être serait-il préférable que je retourne à l'auberge? Après tout, vis à vis de votre famille, il vaut peut être mieux qu'on ne sache pas qu'Archélas et moi avons dormi sous le même toit?»

D'une certaine manière, dormir dans cette maison l'angoissait un peu, même si les Ages étaient vraiment gentils - surtout maintenant - elle n'était pas vraiment à l'aise avec tout ça et préférait éventuellement le confort sommaire de l'auberge. Espérant ne pas les avoir vexés, elle se tourna vers Hogan, comme si elle espérait qu'il la sauverait de quelque chose...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Repas en famille

Messagepar Archélas Ages » 03 Mar 2012, 18:47

Démétrien reposa son verre de vin qu'il vidait pour faire descendre le gâteau.

« Je vous en prie, c'est moi qui vous invite. Il y a suffisamment de pièces dans ce manoir pour accueillir votre famille et cela vous permettra d'économiser sur l'auberge pour autre chose. »

Il eut un hochement de tête approbateur lorsque Ceithli évoqua le fait de faire des efforts sur les traditions pour lui faire plaisir à lui comme à son fils, mais aussi parce qu'elle en ressentait le besoin en quelque sorte. Ainsi n'était-elle pas totalement hermétique aux croyances, ce qui trahissait – selon lui – une certaine ouverture d'esprit. Assez fier du choix de son fils pour cette femme qui lui plaisait, il lui adressa un sourire satisfait avant de tressaillir : pour toute réponse à la proposition pourtant aimable de Ceithli de faire les boutiques en sa compagnie, Euthalie venait d'éclater tout bonnement en sanglots ! Le visage dans ses mains, elle avait toutes les peines du monde à se contenir alors que son mari lui enveloppait les épaules pour la calmer.

« Pardon, pardon... je suis désolée. Ce n'est pas votre faute... Elle parvint à redresser la tête et à sourire, les joues inondées de larmes. Ça me ferai très plaisir de venir avec vous, c'est gentil. Excusez-moi... je... je vais faire du thé. »

Et en un éclair, elle disparu dans la cuisine sous le regard inquiet de Démétrien.

« Archélas, s'il te plaît, vas lui montrer sa chambre. Les congédia-t-il poliment. Ne vous en faites pas pour vos affaires, je demanderai à votre mère de tout emmener. Compte tenu du désordre elle dormira sans-doute dans votre chambre cette nuit, mais je veillerai à ce qu'elle soit mieux installé dès demain. Hogan, vous voudrez bien vous en occuper ? »

Le domestique hocha la tête et se leva, Archélas entraînant Ceithli par la main à sa suite comme s'ils fuyaient les lieux d'un crime. Hogan grimpa l'escalier à une vitesse ahurissante et – plus étrange encore – sans exécuter le moindre mouvement du bassin, un peu comme s'il volait. Il les conduisit à travers un couloir et leur ouvrit une pièce encombrée d'étoffes – il fallait s'y attendre – jusque sur le lit. Archélas se demanda même comment les rayons du soleil parvenaient encore à se faufiler entre la pile de tissu et la fenêtre.

« C'est une chambre d'amis. Ma cousine y dormait souvent quand elle était plus jeune, mais elle ne vient plus depuis qu'elle fréquente les hautes sphères de la Noblesse. Tu verras, tu seras très bien. Ma chambre est juste à côté si tu as besoin de quoi que ce soit. »

Toujours silencieux, Hogan s'attela à ramasser les étoffes par brassées entières avant de disparaître dans le couloir. On n'entendait que les bruits des portes s'ouvrir et se fermer, puis il revenait les mains vides et continuait son manège avec une dextérité forgée par l'habitude. Pour ne pas le déranger – ou peut-être plutôt parce qu'il était mal à l'aise de rester planter devant un domestique qui s'échinait pour deux – Archélas poussa une porte qu'il prit grand soin de laisser grande ouverte et fit entrer sa féline dans sa chambre. Et quelle chambre !

Qu'il s'agisse du salon, de la salle à manger, les couloirs, l'escalier ou de la chambre d'amis, quel que soit l'endroit où ils mettaient les pieds le sol était recouvert d'épais tapis brodés et les murs de tissus qui étouffaient les sons. Quel que soit l'endroit sauf... la chambre du soldat, plus proche d'un coffre à jouet géant qu'autre chose. En guise de jouets traînaient des morceaux d'écorce ou des sculptures dans des morceaux de bois. Un cheval, un soldat, un dragon, un bateau. Sur les cloisons, épinglés à l'aide d'une quantité impressionnante de punaises, des feuilles de toutes les essences d'arbre, des esquisses enfantines d'animaux et même des chrysalides et des mues de divers reptiles. Enseveli sous une montagne de cailloux aux formes ou aux couleurs étonnantes, un secrétaire croulait sous le poids des bocaux remplis de sable et de coquillages servant de presse papier à un herbier d'où dépassaient des feuilles séchées. Dans un coin de la pièce et près du lit défait, deux chaises entre lesquelles était tendu un drap défraîchit en guise de tente. Une épée en bois dépassait de sous le lit et une plante verte qui avait pris des proportions gigantesques avalait le reste de l'espace au point d'en bloquer l'accès vers l'armoire.

Aucun jouet mis à part les morceaux de nature qu'il avait accumulé au fils des saisons.

Jetant un regard furtif vers la pièce attenante où s'agitait toujours Hogan, Archélas prit les deux mains de Ceithli dans les siennes et lui fit face afin de l'interroger à voix basse.

« Est-ce que ça va ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Tu t'es battue avec Jhérer ? Où est-ce que tu as mal ? Tu veux me montrer ? Je peux soigner ça si tu veux. C'est le corset ? Réalisant qu'il venait d'oublier un facteur important, il marqua à peine une seconde de pause avant de reprendre tout aussi vite et à voix encore plus feutrée. C'est le bébé ? Il est tout écrasé c'est ça ? Tu te sens bien ? C'est à cause de mon père ? Tu te sens angoissée, oppressée ? Tu veux t'allonger...? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Suivante

Retourner vers Archélas & Ceithli Ages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron