Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Parce qu'un petit chez soi est mieux qu'un grand chez les autres, dit-on. Maison, appartement, quartier militaire ou cabane dans les arbres, décrivez-nous le lieu de résidence qui ressemble à votre personnage. Faites-vous plaisir, ces maisons sont les vôtres.

Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Benedikt » 23 Juil 2012, 18:03

Heu, j'ai pensé à mes défis fous, en fait. Mais je ne suis pas sûr de faire ça comme il faut... ^^


Benedikt sourit légèrement sans rien dire, le nez dans les cheveux rouges de Vrass qui ne semblais pas vouloir le lâcher. Puis il finit par l'embrasser et s'habilla avant de l'emmener en bas fermer la boutique. Serré contre lui, le botaniste finit enfin par répondre ;

« Oui. Parce que tu vas me promettre de lui expliquer, de lui laisser un moyen de te retrouver s'il veux te revoir quand il seras plus grand, et il voudras sûrement, et de l'aider s'il a un jour des ennuis. Ce gamin va être adopté, juste parce que j'en ai envie et que je l'ai décidé. Mais je veux être sûr, au cas où, qu'il ait quelqu'un sur qui compter, même s'il ne le voit pratiquement jamais. Et même s'il reste à l'orphelinat jusqu'à ce qu'il en parte de lui-même. Et je sais que tu es d'accord avec moi, n'est-ce pas ? »

Il mentait un peu, il voulait en être certain plus qu'il n'en était certain. Mais ils changèrent de décors avant que Vrass n'ait le temps de répondre. Le botaniste leva la tête vers le ciel, intrigué par l'absence de pluie alors qu'il avait remarqué que l'averse n'était pas encore finie à travers la fenêtre de la chambre du tatoueur quand il était encore là-bas. Ah oui, le Dôme. Benedikt ne l'avait pas remarqué mais il ne pleuvait pas à la Basse-ville, sauf quand on voulait qu'il pleuve. C'est-à-dire dans les jardins de Bellevue, très souvent. Dans le reste de la ville, pas quand ce n'était pas vraiment nécessaire. Il s'étonna lui-même d'avoir été si distrait et de ne s'être jamais posé de questions sur les changements brusques de la météo quand il travaillait là-bas. C'est sûr qu'il y avait énormément d'autres choses qui retenait son attention, en ville.
Refusant de lâcher complètement Vrass, pour les mêmes raisons qui avait motivé celui-ci quelques minutes plus tôt, il attrapa sa main et l'emmena jusqu'à chez lui. Un homme au sourire narquois, appuyé contre un mur, interpella Benedikt alors qu'ils rentraient dans le hall de son immeuble.

« Alors tu n'en veux toujours pas, gamin ? »

Le botaniste se retourna et haussa les sourcils avant de comprendre qu'il avait déjà vu l'homme en question de nombreuses fois, avec toujours la même question à la bouche.
« Non, toujours pas. » dit-il avec un sourire. La même réponse avait été aussi faite tant de fois que c'était presque devenue une plaisanterie entre eux.

Il monta quelques étages et attendit d'être sûr qu'on ne pouvait plus l'entendre d'en haut.
« Heu, il y a pas mal de vendeurs, ici, et ce qu'il vendent est pas trop... légal, je crois. Je le vois souvent, lui. » expliqua-t-il à Vrass.
Benedikt s'arrêta et passa une main sur le visage aux traits tirés du tatoueur.
« Viens, j'en ai pas pour longtemps, promis, après on rentre. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Juil 2012, 19:55

Alors que je venais le prendre dans mes bras pour l'emmener à la Basse Ville, Benedikt reprit enfin la parole, m'expliquant en quoi mon cas serait différent de celui de son père, je l'écoutais attentivement, comprenant peu à peu ce qu'il attendait de moi, et en soit, je ne trouvais pas l'idée trop mauvaise. Au final, je serais plutôt une sorte d'oncle, celui vers qui il pourrait se tourner lorsqu'il se brouillerait avec son père adoptif, celui qui lui apprendrait les conneries là où son père lui apprendrait les trucs d'adultes, sérieux et tout, les machins que je sais pas en sorte.

Je ne répondais cependant pas, plongeant juste mon regard dans le sien avant de fermer les yeux pour nous transporter quelque part dans la Basse Ville. Pour une fois, il fallait croire qu'on avait eu de la chance, on n'était pas trop loin de son immeuble, je trouvais un mec qui nous demandait alors si on en voulait pas et je fronçais les sourcils, pas la peine d'être un génie pour savoir de quoi il parlait, et Benedikt prit juste avec le sourire en signalant que non, toujours pas. Il m'entrainait à l'intérieur, m'expliquant ce qu'il n'était pas nécessaire d'expliquer - «Je sais bien ce qu'il cherche à te vendre! Tu veux que je lui explose la tête contre le mur?» - j'étais tout de même sérieux! La drogue, c'est une vraie saloperie! J'en ai pris une fois pour essayer et franchement, plus jamais ça! Ça t'embrouille l'esprit, t'as l'air d'un con et tu ne te souviens plus de la moitié de ce que t'as dit et fait la veille! Mais bon, je préférais monter les escaliers pour rejoindre son appartement, oubliant très vite ce petit incident.

Une fois à la porte, il me dit dire qu'il n'en avait pas pour longtemps, et je venais alors à me perdre dans mes pensées pendant qu'il rangeait le tout, puis je tendais le bras vers lui pour poser ma main sur son épaule - «Attends...» - mon regard était surement partagé entre tristesse et sérieux, mais je ne pouvais m'empêcher de repenser à ce qu'il m'avait dit chez moi - «Est-ce que ça t'ennuie si on reste ici ce soir?»

Je venais alors m'assoir sur son lit à même le sol, c'est sur que ce serait moins confortable que chez moi, mais on ne parlait que d'une nuit après tout - «Ou si tu préfères, on squatte un hôtel du coin... mais...» - je levais alors les yeux vers lui, l'air plutôt décidé - «J'aimerais aller le voir demain matin. Et que tu viennes avec moi.»

Je tendais la main pour qu'il vienne près de moi, puis je prenais une profonde inspiration - «Tu as raison. C'est pas parce que je peux pas être son père qu'il ne peut pas me voir du tout! Mon père à moi me hait parce que j'ai pas vraiment respecté les principes de mon clan! C'est un abruti fini qui reste cloitré sur ses traditions à la con, et t'as pas le droit à l'erreur avec lui, et t'as pas le droit d'être différent non plus.» - ça devait être étrange pour Benedikt d'entendre quelqu'un parler ainsi de son père, mais bon il est vrai que le mien est tellement à l'opposé de moi qu'on se demanderait presque si je suis pas adopté moi aussi - «Mais bon... je suis pas aussi con que lui. J'ai quand même un peu d'argent, je suis débrouillard, s'il a un souci, je dois pouvoir lui filer un coup de main de temps en temps... c'est pas pareil d'avoir un môme chez soit en permanence, mais passer un coup de fil pour un anniversaire, c'est bien aussi non?»

Il est vrai que de cette manière, j'étais gagnant sur toute la ligne. Je pourrais être père sans les responsabilités, c'était pas mal finalement. Ce serait toujours un bon début, je sais bien que la vie que je mène fait que je pourrais jamais élever vraiment un gosse, mais être une sorte de tonton, pourquoi pas? Pas ma sœur qui me laisserait approcher ses gosses si elle en avait!

Je me tournais vers lui, souriant légèrement pour avoir son avis - «Merci pour tes conseils. Je pense que j'aurais surement fuit très loin si t'avais pas été là, et ça m'aurait tourmenté un sacré bout de temps.»
Après, il y avait le risque qu'il ne veuille pas me voir, que dès l'instant où je lui dirais que je peux pas le prendre avec moi, il me haïsse et ne veuille jamais revoir ma tronche, mais au moins, je serais fixé, il saurait qui est son père et il aurait donc toutes les cartes en main ensuite pour sa vie... ouais c'était pas mal.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Benedikt » 23 Juil 2012, 21:48

« Hein ? Pourquoi ? » répondit Benedikt, tout surpris qu'il était de voir le tatoueur s'énerver sans raison. Méfiant par nature avec ce qu'il ne connaissait pas en général, et d'autant plus en ce qui concernait les gens, il avait fallu déjà pas mal d'explication pour que le botaniste comprenne à peu près de quoi il s'agissait. Mais il n'avait pas autant d'argent à dépenser, et la Basse-ville regorgeait de tas de choses bien plus étrange et intéressantes pour lui qu'un sachet de poudre, aussi il n'y avait jamais repensé.
« Tu le connais ? C'est quelqu'un que tu n'aimes pas ? Parce qu'il ne m'a jamais fait de mal, tu sais. Je crois juste qu'il n'a pas beaucoup de clients parce que c'est très cher, ce qu'il vend ! »

Il finit par retrouver ses clefs au fond de son sac et rentra dans son minuscule appartement avec Vrass. Il se faufila dans la salle de bain pour prendre des vêtements propres, mais lorsqu'il revint dans la pièce principale, le tatoueur lui proposa de rester pour la nuit.

« Oh, non, on peut rester, c'est une... C'est une bonne idée. Et il n'y a pas de problème, je viendrais avec toi avec plaisir. » répondit Benedikt avec un sourire, soulagé de savoir qu'il semblait accepter d'aller parler à son fils.
Il prit la main tendue de Vrass dans la sienne pour s'asseoir tout près de lui avant de décider qu'une n'était pas assez et de prendre l'autre. Peu habitué à l'entendre réellement parler de sa famille alors qu'il semblait ne pas aimer aborder le sujet, Benedikt ouvrit des yeux étonné avant de froncer les sourcils. Auparavant, Il avait entendu une version de l'histoire qui paraissait légèrement différente.
Il le laissa continuer, mais ne s'empêcher de revenir sur ce que le tatoueur avait dit avant.

« Tu veux dire que c'est ton père qui a voulu que tu partes ? » lança-t-il avec un regard choqué.
Mais il s’aperçut un peu trop tard qu'il était sûrement indélicat de sa part de parler de ça alors que les circonstances donnait déjà à Vrass des raisons de se sentir mal.
« Oui, heu, je pense que ce serais bien que ça se passe de cette façon. Je peux avoir tort, tu sais, ce n'est peut-être pas de bons conseils, mais on peux voir si ça marche. »

Il s'allongea sur le lit, obligeant le tatoueur à le suivre, alors qu'il réfléchissait à la situation. Mais il ne voyait pas de meilleure solution et savait que ce n'était pas parce qu'il y pensait que Vrass deviendrait un homme riche plein d'envies paternelles. Il n'aimait pas vraiment l'idée, de toutes façons. Puis le botaniste se mit soudain à rire.

« Je commence à avoir des goûts de luxe, avec toi, je viens de me dire que c'était vraiment petit, chez moi ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Juil 2012, 10:20

Alors que Benedikt était venu prendre mes mains dans les siennes, il fut un peu surpris de ma remarque vis à vis de mon père, et je me mettais à ricaner
«C'est un peu compliqué, on va dire que je suis parti d'un commun accord?» - je plongeais un regard amusé dans le sien alors qu'on s'allongeait pour qu'il vienne se blottir contre moi, je fixais alors le plafond, il est vrai que nous étions plus à l'étroit que chez moi, mais je n'avais pas les mêmes revenus que lui non plus - «En fait, disons que je ne voulais pas rester dans mon village, je ne m'y plaisais pas, je n'étais pas comme eux. Mais justement, comme je n'étais pas comme les autres, mon père ne le supportait pas et il aurait fini par me tuer si j'étais resté.»

Je caressais doucement son épaule au travers du t-shirt avant de soupirer - «Être un winghox n'a franchement rien de marrant. Ils ne pensent qu'à l'honneur, à la fierté, il faut être un digne représentant de sa famille, un fier guerrier, se trouver une épouse convenable qui n'aura d'autre utilité que de se faire engrosser en espérant qu'elle donne un fils...» - je le serrais un peu plus contre moi - «Ma sœur n'est pas tout à fait comme ça. Mon père a vite vu qu'elle avait plus de caractère que moi, elle est le fils qu'il aurait aimé avoir, mais elle reste une femme tout de même et sa situation est loin d'être facile.» - c'est clair que la pauvre, je la plains, et je plains aussi celui qui l'épousera...

Je baissais la tête pour déposer un baiser sur son front, je me demandais s'il avait compris? «Autrement dit, cette vie ne me convenait pas, et je ne convenais pas en tant que winghox aux yeux de mon père. Si je voulais vivre, au sens propre comme au sens figuré, j'avais intérêt à filer vite fait. Et je ne pourrai jamais y retourner. Si je mets un seul cheveu à windrak, il y restera avec ma tête!»

Peuple de merde vraiment!

Enfin, on demeurait dans le silence quelques secondes avant que Benedikt ne se mette à rire concernant le fait que l'appartement était trop petit à ses yeux! Je riais doucement aussi - «C'est p'têt plutôt moi qui suis trop grand non?»

Mes pieds dépassent un peu du matelas après tout. Je venais pivoter pour plonger mon regard dans le sien, puis je l'embrassais avec une certaine intensité avant de me redresser au-dessus de lui - «Je ne m'attendais pas trop à vivre un truc pareil. J'espère ne pas trop te décevoir?» - après tout, jamais facile de se dire que son mec a eu un nombre incalculable d'amants au point d'avoir des gosses cachés. Certes, avec le «boulot» qu'il a fait par le passé, peut être qu'il m'a battu en fait, mais j'ai l'impression qu'il a surtout eu des amants, et non des amantes, donc peu de risque que ce problème puisse lui arriver, mais qui sait?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Benedikt » 24 Juil 2012, 19:26

« Oh. »

Benedikt un regard inquiet au tatoueur, il regrettais maintenant d'avoir posé des questions. Il ne voulais pas que Vrass se sente mal, et son histoire l'avait tout simplement mis en rogne contre le peuple winghox tout entier. Ce qui le rendait encore plus triste car lui-même ne l'avait même pas vécu, et qu'il lui était difficile de s'imaginer les années qu'avait passé Vrass là-bas.
Un détail l'avait pourtant presque fait sourire. Sa sœur avait plus de caractère que lui ? Le botaniste n'osait même pas imaginer comment elle pouvait être quand elle était de mauvaise humeur. Mais c'était peut-être aussi bien puisqu'elle était resté là-bas.
Ils restèrent silencieux quelques instants, le premier parce qu'il avait peur de dire une bêtise et le second probablement parce qu'il réfléchissait.

« Comment ça ? Je n'ai pas grand-chose à te dire là-dessus vu ce que j'ai fait moi... » répondit Benedikt avec un léger sourire. En fait, il était presque surpris que ce ne soit pas déjà arrivé au tatoueur, vu sa réputation, et étant donné qu'il était plutôt difficile de savoir l’honnêteté de personnes qu'il n'avait vu que quelques heures. Mais son avis était très clair ; ce qui s'était passé dans le passé de Vrass, ce n'était pas ses affaires. Il était plutôt attentif d'ailleurs à ne pas faire de remarques, car lui-même était toujours inquiet qu'on puisse lui reprocher quelque chose. Les deux situations n'est pas les mêmes, mais le botaniste ne voyait pas de quoi on pouvait accuser Vrass. Ce n'était pas comme s'il cachait son inconstance, les gens en était bien conscient. En tout cas, il ne lui avait pas caché quand il l'avait rencontré, pourquoi aurait-il agit différemment cette fois-ci ?

Benedikt sourit et jeta un regard incertain au tatoueur, comme s'il tentait de se décider.
« Tu sais quoi ? Je suis bien content que tu n'ai pas accepté de devenir un parfait winghox. Ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent, mais je suis sûr qu'il ne seront jamais aussi heureux que toi. »
Benedikt attrapa le t-shirt de Vrass de chaque côté de ses hanches et le tira contre lui, les yeux brillant.
« J'ai l'intention de m'y employer pour au moins l'heure qui suit. » chuchota-t-il dans son oreille.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Juil 2012, 20:58

Il est vrai que ce n'était pas évident toutes ces histoires de famille, et c'est surement pour ça que je n'ai jamais voulu des gosses! D'ailleurs, je crois que de ce côté là, ma frangine me ressemble, même si elle n'aura pas le choix que de se marier pour que mon père soit fier d'elle, je suis presque sure qu'elle serait le genre à s'engouffrer des litres de potions des nymphes pour pas tomber enceinte et garder son corps de guerrière farouche.

Enfin, cela n'avait pas trop d'importance pour le moment, je le gardais simplement dans mes bras à fixer le plafond d'un air plutôt absent, jusqu'à ce qu'il vienne rire un peu et me dire qu'il était content que je ne sois pas comme les autres winghox. Honnêtement, je prenais presque cela pour un compliment, et je le sentais attraper mon t-shirt pour me tirer vers lui. La remarque qu'il vint me balancer m'arracha un sourire, et je me laissais entrainer pour passer au-dessus de lui, souder tranquillement mes lèvres aux siennes alors que je me relevais légèrement pour ne pas l'écraser sous mon poids

«Oui enfin... tu sais comme moi que parfois, le sang winghox prend le dessus sur le reste! Mais je crois que t'as un certain don pour l'endormir... et réveiller quelqu'un d'autre!»

Je venais sourire avec une pointe d'amusement avant de l'embrasser à nouveau, me plaquant contre lui pour qu'il comprenne de quoi je parlais, on allait être un peu à l'étroit par ici mais après tout, il n'y avait pas de raison que ça se passe mal? Au pire, il n'y avait pas grand chose à casser par ici contrairement à chez moi!


Je te laisse retourner aux murmures ou élipser ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Benedikt » 24 Juil 2012, 23:18

J'ai fait une petite ellipse, je me dis que si on va là-bas à chaque fois, on va y passer notre vie. XD
J'espère que ça va. :$

Benedikt repoussa quelques boucles brunes qui lui tombaient dans les yeux avec le dos de la main et retomba doucement contre Vrass, le souffle rapide. Dans cette position, il entendait distinctement les battements du cœur du tatoueur alors que sa poitrine s'élevait et retombait au rythme de sa respiration.
Ce fut quand il commença à avoir du mal à garder les yeux ouvert, quelques minutes plus tard, qu'il finit par se lever à regret et s'étirer, vacillant légèrement en marchant et riant doucement comme s'il avait bu.

« Tu ne veux pas une tasse de thé ? » demanda-t-il alors qu'il remplissait une petite casserole d'eau avant de la poser sur une plaque électrique, plus par politesse que par conviction.
Benedikt l'alluma et retourna au lit pour se jeter sur Vrass et l'embrasser sans retenue. Oscillant entre la torpeur qui l'envahissait et un trop plein d'énergie qui venait de nulle part, il semblais beaucoup trop entreprenant quand on voyait l'air ensommeillé qui flottait sur son visage. Il n'aurait pas eu de mal à combattre cette envie de dormir à un autre moment, il le savait temporaire, mais il n'était pas très tôt et il se doutait qu'ils se coucheraient dans peu de temps, ce qui faisait diminuer sérieusement sa volonté.
Il se releva paresseusement pour aller verser l'eau qui commençait à bouillir dans une tasse où il rajouta un sachet de thé, et retourna s'asseoir à côté de Vrass sur le lit.

« Vrass, heu, tu crois que je pourrais trouver du travail facilement à la Basse-ville ? » dit-il en hésitant. La question l’inquiétait pas mal et comme tout ce qui ne lui plaisait pas, il essayait de ne pas y penser. Mais même s'il n'avait pas spécialement envie d'en parler, c'était assez important pour qu'il se force à lui demander son avis. Demain matin, ils seraient occupés par tout autre chose, ce ne serait sûrement pas le bon moment.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Juil 2012, 23:57

Ça va très bien

La fatigue et les évènements de la journée avaient aidé à ce qu'il n'y ait pas trop de bordel dans la chambre! Juste nos fringues qui avaient volé quoi... je me redressais doucement aussi, les muscles endoloris alors que je me mettais sur le dos, on n'avait pas tant transpiré que ça pour une fois, et déjà le gosse s'échappait du lit pour me demander si je voulais du thé

«Pourquoi pas? De toute façon, j'ai soif, alors de l'eau chaude ou froide, c'est pareil!» - je pouffais de rire, cherchant des yeux mon caleçon qui avait du voler quelque part, je me levais en me mettant difficilement sur mes jambes - même si je doutais fort que ce soit pour les mêmes raisons que le gosse - et je l'enfilais d'un geste souple avant de ramener mes bras au-dessus de ma tête, les mains repliées en arrière pour me cambrer à gauche puis à droite afin de m'étirer. Puis je revenais m'assoir alors qu'il me donnait une tasse, il en tenait une aussi et je pouvais sentir que quelque chose le tracassait...

Je baissais les yeux sur son tatouage, j'avais fait attention de ne pas trop m'appuyer dessus pourtant, mais de toute évidence, c'était autre chose et je haussais un sourcil face à sa requête, avant de lever les yeux vers le plafond pour réfléchir - «Honnêtement, tu devrais demander à Belladona. Ce Louis qui l'aide à gérer la boutique, il est peut être bon commerçant, mais c'est une quiche en plante!» je portais la tasse à mes lèvers avant de soupirer d'un air blasé, sérieusement, comment on peut aimer ce truc? Ça n'a aucun goût! Enfin bref, je me tournais de nouveau vers lui, le regard sérieux - « Alors que toi, je pense que tu pourrais être aussi utile dans la gestion que pour les conseils sur les plantes? Tu serais surement plus efficace en tant qu'assistant...»

Et puis, Louis ne voudrait peut être plus bosser avec Bella maintenant qu'elle avait un Pelel'je. Alors que Benedikt au moins était immunisé à présent? Enfin, c'était une idée comme une autre, mais bosser à l'herboristerie lui permettrait d'avoir sa propre perle pour aller de ville en ville. L'herboristerie a l'air de bien marcher, mais après, c'est Belladona qui gère la boutique en priorité, il ne sera peut être pas obligé d'y aller à chaque fois? Je buvais une autre gorgée de thé, affichant toujours un air blasé à chaque gorgée avant de me tourner vers lui avec un sourire en coin - «Sérieusement, tu fais comment pour aimer ça? On dirait juste de l'eau chaude un peu sucrée?»

Et encore, y'avait pas trop de sucre là dedans! Enfin bon, je me tournais vers lui pour voir ce qu'il en pensait? Avant de reprendre rapidement - «Sinon, je pense que tu peux aller voir le Doc... ça fait un bail qu'il cherche quelqu'un à former pour le remplacer d'ici quelques années. Je sais pas si la médecine t'intéresse?»

Après tout, à part qu'il est botaniste, je sais pas grand chose de lui

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Benedikt » 25 Juil 2012, 02:25

Benedikt se rappelais de leur visite chez le Doc, et se souvenais tout aussi bien de sa panique quand il avait compris que le tatoueur était blessé.

« Je crois pas que j'ai ce qu'il faut pour soigner les gens... J'ai déjà vu des blessures pas très jolies, je crois que je pourrais m'y habituer, mais c'est autre chose de devoir sauver quelqu'un ! Je pense pas avoir un jour assez de courage pour prendre autant de responsabilités quand c'est une question de vie ou de mort... »

Il regarda Vrass prendre à nouveau une expression dubitative en prenant une gorgé de thé et se mit à rire.
« Si je te faisait boire de l'eau chaude, je suis sûr que tu verrais qu'il y a une différence de goût ! Ou peut-être que j'aime trop les plantes, mais pleins de gens aiment ça aussi, tu sais ! »

Il réfléchit encore quelques instants avant de continuer ;
« C'est vrai que... En fait, je ne pensais pas trouver un travail en rapport avec la botanique. Plutôt quelque chose de temporaire, mais finalement, je ne sais pas si je retrouverais ma place aux jardins une fois qu'ils auront finis les travaux des serres. Et puis... C'est vrai que j'étais loin d'être indispensable. Pour être franc, je me demande pourquoi ils cherchaient à engager quelqu'un qui connaissait la botanique parce que je pense que n'importe qui pourrait faire ce qu'il me demande. C'est bête, j'ai passé plusieurs années avec un herboriste et ça ne me sert à rien... S'il me voyait maintenant, il m’engueulerais, je crois ! »

Benedikt eut un sourire distrait alors qu'il repensait à l'épaisseur du livre qu'il avait dû apprendre par cœur, au début. Il l'avait tellement parcouru qu'il pouvait encore sentir les reliefs de sa couverture sous ses doigts et qu'il aurait été capable de savoir le numéro de pages de la plupart des plantes les plus utilisées. Il bu le reste de thé qui restait dans sa tasse et la posa par terre dans un bruit clair de porcelaine, puis souleva les couvertures pour retrouver son caleçon et le remit en vitesse avant se blottir contre Vrass.

« J'irais voir Belladona, c'est une bonne idée. Même s'ils n'ont besoin de personne à l'herboristerie, peut-être qu'elle aura des conseils à me donner. » conclut-il, avant de rajouter avec une moue contrariée ; « Et puis je pourrais en profiter pour vérifier que tout va bien pour elle, même avec ce Pelel'je. »

Le botaniste ne pensait pas tomber dans les bras de Morphée alors qu'il n'avait fermé les yeux que quelques secondes, mais c'est exactement ce qui se passa. Il s'endormit si vite qu'il ne s'en rendit même pas compte, si bien qu'il ne su même pas si Vrass lui avait répondu.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Juil 2012, 11:39

De toute évidence, médecin, non. Il est peut être un peu jeune aussi après tout... de toute manière, la fatigue commençait à nous gagner tous les deux, et je revenais m'allonger alors qu'il s'installait de nouveau contre moi. Le drap me collait à la peau, je n'aurais pas dit non à une bonne douche mais je n'étais même pas sur qu'il en ait une - était-ce l'un de ces immeubles avec des salles d'eau collectives? On n'était pas dans la merde dans ce cas!

Je fermais les yeux et il venait s'endormir conter moi à vitesse grand V, peut être même que je me suis endormi avant en fait. Le lendemain matin, je grimaçais légèrement en me relevant, j'avais la tête qui me faisait un mal de chien et pour cause, j'avais du donner un mauvais coup de tête au cours de la nuit car le mur se retrouvait avec un trou rappelant vaguement l'une de mes cornes. Et merde. Je venais vérifier qu'elle n'était pas trop endommagée, c'était la même que celle qui avait souffert à cause du cabot! Elle n'avait franchement pas besoin de ça mais tant pis.

Je me rendais compte qu'on s'était vaguement séparés au cours de la nuit, soit lui, soit moi avions bougé un peu, je ne sais pas trop, toujours est-il que je venais le chercher pour le regarder en train de dormir. Sans savoir pourquoi, le souvenir de mon gosse me revenait et je prenais une expression sombre. Une part de moi se disait que je ne regretterais rien à ne jamais voir mon fils dormir ainsi, se sentant en sécurité avec moi - surtout qu'il ne le serait certainement pas avec la vie que je mène! Si mon père apprend que j'ai fait un bâtard, il aurait une raison de plus de me tuer et c'est pas les raisons qui manquent à l'heure actuelle!

Je venais caresser la tête de Benedikt, espérant qu'on pourrait s'arrêter dans un bar pour que je prenne un vrai café avant d'y aller, puis j'attendais qu'il se réveille pour venir l'embrasser avec une certaine intensité, me rendant compte combien j'étais bien qu'il soit là quand j'ouvrais les yeux. Il avait quelque chose de rassurant, peut être que c'était parce que lui non plus ne se faisait pas trop d'illusion et vivait tout de même dans l'optique qu'il avait aussi sa propre vie à mener. Il ne s'incrustait pas dans ma vie, il y était c'est tout. Le fait qu'on ait parlé de lui trouver un boulot hier soir m'a rassuré aussi finalement, et je viens l'embrasser de nouveau avec un soupir de soulagement.

«Salut, bien dormi?» - je lui souriais doucement avant de prendre une profonde inspiration - «Y'aurait moyen de prendre une douche avant d'y aller? Je doute être très présentable pour aller à l'orphelinat!» - je pouffais légèrement de rire en voyant dans quel état nous étions encore tous les deux, au pire, je faisais un saut rapide chez moi et je lui donnais rendez-vous quelque part, mais peut être une légère envie de la prendre avec lui quand même?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Benedikt » 25 Juil 2012, 14:47

Benedikt ouvrit les yeux et sourit en voyant le visage de Vrass. Il était penché sur lui, et le botaniste n'eut pas besoin d'attendre pour savoir pourquoi puisqu'il reçut un baiser qui montrait clairement que lui était tout à fait éveillé.

« Je peux difficilement être de mauvaise humeur avec un réveil comme celui-ci. » pensa le botaniste en s'étirant avant d'embrasser encore le tatoueur.
Le souvenir de leur visite à l'orphelinat prévue ce matin traversa son esprit embrumé. Il ne pouvait pas vraiment imaginer ce qui allait se passer, et espérait d'autant plus que le fils de Vrass ne réagisse pas mal lorsqu'il rencontrerait son père. Est-ce qu'avoir un fort caractère était aussi un truc de famille ? Après tout, il n'avait que cinq ans, il était heureusement probablement trop jeune pour être plein de ressentiments.

Benedikt poussa un soupir de satisfaction fait pour être interprété comme un oui à la question du tatoueur, avant de consentir enfin à ouvrir la bouche pour parler avec de véritables mots compréhensible.
« Ah oui, j'en ai bien besoin aussi... » répondit-il en se frottant un œil avec la paume de la main, le visage encore froncé par le sommeil.

Il se leva et entraîna avec lui Vrass dans la petite salle de bain en baillant, mais s'arrêta soudainement devant l'évier en apercevant son reflet dans le petit miroir. Il se mit sur la pointe des pieds pour regarder son tatouage. Sa peau avait reprit sa couleur habituelle et Benedikt admira quelques secondes avec un sourire plein de fierté la loutre qui ondulait sur sa clavicule.
« Je te dis pas qu'on aura beaucoup de place si on prends notre douche ensemble, mais est-ce qu'on en vraiment besoin ? » lança-t-il avec un demi-sourire en jetant un coin d'œil à Vrass. « Et j'ai presque toujours de l'eau chaude! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Sixième étage sans ascenseur, pas de panique.

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Juil 2012, 16:55

Il fallait reconnaître que ça sentait un peu le fauve dans cette chambre! Aussi une bonne douche ne serait pas de refus. On s'était tous deux levés pour gagner la salle de bain miniature, et je pouvais voir que Benedikt observait son tatouage avec l'un de ces sourires qui signifie clairement que le client et satisfait. Je m'approchais pour me placer derrière lui, comme pour mieux voir, en posant mes mains sur ses bras et mon menton au creux de son épaule
«Tu as bien choisi. Ça te va bien!» - et savoir qu'il était protégé à présent avait quelque chose de rassurant aussi et le rendait surement plus beau encore. Je déposais un baiser au creux de son cou alors qu'il me disait qu'on serait à l'étroit dans la douche, mais que ça ne devait pas poser de problème? Au contraire, c'était très bien. Je profitais au contraire de cette proximité pour savourer des étreintes brûlantes, sans trop me soucier de la température de l'eau puisque de toute façon, je ne sentais rien à ce niveau là... j'ai cru à un moment que la cabine allait s'effondrer lorsque je m'emportais un peu trop, mais finalement elle tint bon et ce fut l'une des meilleures douches qu'on ait pris finalement, bien que mes cuisses me faisaient sérieusement mal à tenir ainsi debout tout le long.

Au moins, les voisins savaient à présent que le gosse n'était pas célibataire, mais je m'en foutais totalement. On finissait de se laver - pour de bon cette fois et on sortait pour s'habiller. Je venais l'embrasser une nouvelle fois, comme s'il était une drogue dont je ne pouvais plus me passer avant de revenir dans la chambre et frotter mes cheveux avec la serviette
«Bon, je tuerais pour un vrai café là! Ça t'ennuie si on mange dehors?»

Je me tournais vers lui, le regardant de haut en bas pendant qu'il finissait de s'habiller - autant joindre l'utile à l'agréable - avant de reprendre «Prends tes affaires directement, sauf si tu veux absolument repasser par ici après?»

Je préférais le laisser décider, je pouvais aussi ramener rapidement ses affaires et revenir ensuite? La prochaine téléportation pouvait toujours nous conduire plus près de l'orphelinat?


Pour les défis fous, je te laisse ouvrir un sujet dans la Basse Ville directement pour la suite ^^

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart


Retourner vers Habitations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron