Ça pique un peu !

Image
Nos tatouages

Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 14 Fév 2011, 20:53

ATTENTION
Les messages suivants s'adressent à un public averti (scènes de violence, érotisme). Âmes sensibles, s'abstenir.


Alors qu'il revenait d'Ephtéria, Kjeld avait croisé la route de deux jeunes femmes toutes émoustillées à l'arrière d'une charrette qu'il suivait paresseusement. Elles s'échangeaient quelques chuchotements avant de rire aux éclats, lançant parfois des « oooh » faussement outragés. En bref, il n'était pas difficile de deviner de quoi elle parlaient, mais Kjeld ne les écoutait pas vraiment. Pourtant, lorsque l'une d'elle montra quelque chose sous les plis de sa robe au velours sombre et à la mousseline blanche, l'autre s'extasia de plus belle.

« Oooh c'est joli !
_ N'est-ce pas ? Celui-ci est sans effet, mais il m'a dit qu'il pouvait en faire qui avait des propriétés spéciales. Par exemple il y en a un qui permet de respirer sous l'eau. »


Chassez le naturel, il revient au galop comme on dit. Intrigué comme chaque fois que l'on parlait magie et évènements inattendus, Kjeld leva le menton sur les deux jeunes femmes. Il eut à peine le temps d'apercevoir un joli cœur ailé sur le haut du sein de l'une des deux femmes qui s'empressa de rabattre le tissu d'un air scandalisé.

« Et bien il ne faut pas vous embêter surtout ! S'insurgea-t-elle alors que c'était quand-même bien elle qui s'était amusée à se dévêtir devant tout le monde.
_ Excusez-moi, je... j'étais intéressé par votre conversation. Sur quelque chose qui permet de respirer sous l'eau.
_ Oui et bien, ce ne sont pas des manières de s'intéresser ! »


Son amie à ses côtés pouffait de rire à en donner des envies de meurtre au pauvre Kjeld pourtant résolument pacifiste. Parfois, les gens se montraient plus stupides que de raison...

« Oui... pardon.
_ Si vous voulez savoir, c'est Vrass Rannveig qui fait cela. Il est tatoueur. Il paraît qu'il a même des tatouages pour devenir plus fort. »


Devenir plus fort ? Kjeld aurait bien aimé. Il en avait un peu assez d'être celui qu'on se traînait comme un poids mort. Mais ce tatoueur existait-il vraiment ? Et est-ce que ses créations avaient réellement des propriétés magiques ? Rien n'était moins sûr. Mais dans le doute, il tenta l'aventure. Et quelle aventure, s'il vous plaît, puisqu'il dut faire plusieurs centaines de kilomètres avant de trouver enfin ce fameux tatoueur. La cloche tinta à son entrée. Ça sentait les plantes, l'encre, la transpiration un peu. Il faisait chaud, sans-doute parce que travailler un tatouage sur un corps grelottant ne devait pas être très pratique.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Fév 2011, 21:02

Y'a des jours comme ça où je me demande si vraiment je devrais pas me grouiller de me faire tatouer cette fichue étoile filante... la poisse...

Journée de m... comme on dit, déjà la nuit passée, je me suis tapée une folle furieuse, résultat, j'ai un mal de dos de tous les diables, je peux quand même me tenir droit, mais j'ai les reins en compote, je suis paré pour une abstinence d'au moins trois jours avec ses conneries! Ensuite, j'ai flingué l'une de mes bouteilles d'encre, heureusement c'était de l'encre normale, mais merde à la fin! Ça fait quand même un flacon de moins! Pour finir, plus de débardeur de propre, comme par hasard j'ai oublié d'aller faire ma lessive, je suis obligé de mettre un t-shirt à manches longues! Ah ben bravo, un tatoueur qui cache ses tatouages, c'est pas con quand même?

Et maintenant, la cerise sur le gâteau, un client arrive, et lequel? Le gosse sur lequel j'avais flashé au bal d'Ephtéria... et je vais même pas pouvoir tenter une approche

MAIS C'EST QUOI CETTE JOURNÉE????

Seul lot de consolation, prier pour qu'il veuille faire son tatouage dans un endroit discret, qu'au moins je puisse me rincer l'oeil... pitié!!!

Je soupire doucement et lui souris

« Bonjour... et bienvenue... vous savez déjà ce que vous voulez? »

Je lui montre quand même le catalogue du doigt et retourne derrière mon comptoir... je suis trop dégouté...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 16 Fév 2011, 16:52

Kjeld sursauta. Tout absorbé dans la contemplation de quelques croquis épinglés au mur, il n'avait même pas entendu le tatoueur approcher. Alors évidemment, sa voix puissante lui fit faire un bond difficile à cacher. Ça commençait bien. Il fit volte-face, les battements de son cœur perturbés par cette arrivée impromptue, et là...

« Oh vous êtes Winghox... » commenta le gamin en pointant les cornes du doigt.

Mais comme s'il réalisait après coup qu'on ne dévisageait pas les gens ainsi – ni leurs cornes d'ailleurs – il ravala la fin de sa phrase et rangea son doigt derrière son dos. Après le pâle effroi que Vrass lui avait causé en entrant, il optait pour un teint plus cramoisi, ses oreilles s'échauffant dangereusement. Oui, un Winghox. Et il avait suffisamment bourlingué avec Zlata pour savoir qu'on évitait de contrarier ces gens-là. Or, les montrer du doigt en s'exclamant des âneries comme un gosse, c'était précisément ce que Zlata aurait considéré comme une contrariété... en espérant que celui-ci serait un tout petit peu moins irascible. Pitié qu'il ne le frappe pas... D'instinct, le jeune homme baissa la tête.

« Euh... pardon. Je ne voulais pas vous manquer de respect. J'ai une amie Winghox et... »

Oui enfin, quand il disait une « amie ». Disons plutôt qu'il en connaissait une. Déglutissant avec difficulté, il se risqua tout de même à marcher jusqu'au comptoir, jetant sur Vrass des regards inquiets. Pour être honnête, cet homme ne lui disait rien qui vaille et il préférait se tenir prêt à décamper à la moindre alerte. La fuite, la meilleure amie des proies... Trop grand, trop large, l'air trop sûr de lui de ceux qui n'hésitent pas à foncer dans le tas. Tout de la brute... et Kjeld, les brutes, il en avait soupé. Il ouvrit le catalogue et feuilleta les pages en tremblant, tellement mal à l'aise qu'il dû relire cinq fois les propriétés du premier tatouage avant d'en saisir le sens. Et plus il se forçait a choisir vite, moins il trouvait ce qui lui plaisait. D'ailleurs, venait-il réellement se faire tatouer ou avait-il été attiré ici par la légende des effets magiques que cet homme était prétendument capable de prodiguer.

Ne pas le contrarier. Il achèterait le premier au hasard juste pour s'en sortir vivant s'il le fallait... mais justement au moment où il allait choisir n'importe quoi, un mot attira son attention. Il pointa son doigt dessus comme si cela avait pu lui permettre de mieux l'assimiler et se tourna vers Vrass, l'air intéressé du gamin qui aime les histoires abracadabrantes.

« Excusez-moi... Qu'est-ce que c'est un Pelel'je ? »

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 16 Fév 2011, 21:22

Je soupire en me tenant les reins, ouais non j'ai vraiment trop mal. Mais c'est pas une raison pour être désagréable, il pourrait avoir envie de revenir et là j'aurai peut être ma chance! Je lui souris donc, doucement avec ce petit sourire en coin charmeur.

« On se calme gamin... oui je suis un winghox, mais je ne mords que si on me le demande! »

Je lui fais un gentil clin d'oeil et m'approche de lui pour lui tendre la main. Bon sang qu'il est craquant! J'aurais presque envie de le bouffer tout cru quand je vois le rouge l'envahir ainsi. Malheureusement, je crois pas que c'est parce que je lui plais, plus parce que je lui fais peur.

« Vrass Rannveig, tatoueur, je suppose que tu t'en doutes, mais je le précise quand même. Je ne suis pas du genre à m'énerver pour un rien, après, essaie de pas m'insulter non plus, c'est tout ce que je te demande »

Je lui désigne mes cornes du doigt « Et si t'es sage, t'auras même le droit de les toucher! »

Je ris doucement en posant une main qui se veut amicale sur son épaule avant de revenir au comptoir et le laisser regarder le catalogue. Autant que je me rince l'oeil en même temps, il semblait toujours aussi paniqué

« Prends ton temps, y'a pas le feu... »

Puis il s'arrête, je regarde... le loup garou. Je souris, je vais peut être songer à augmenter son prix à celui là, pas mal de gens le veulent pour être protégé de ces saloperies. En revanche, je ne m'attendais pas à sa question et j'écarquille les yeux

« Hein? Tu sais pas ce que c'est? » devant son regard embarrassé, je recule un peu et penche la tête sur le côté en croisant les bras. Il se fiche de moi? Apparemment non. Je me retourne pour prendre la carafe d'eau et je nous sers deux verres d'eau, c'est que causer, ça donne soif, et lui sa timidité doit aussi l'assécher

« Promis, c'est que de l'eau... »

Je joins le geste à la parole en buvant une gorgée de mon verre, puis je respire un grand coup, réfléchissant à comment amener la réponse à sa question. C'est pas parce qu'on connait un truc qu'on sait le décrire. Je me perds un peu dans mes pensées, d'un coup tout désir pour lui a quitté mon corps, mon esprit est trop occupé, je suis un mec, je peux pas faire deux choses à la fois, sauf dans un lit

« Les pelel'je sont... disons que c'est une sorte de parasite, quand tu les regardes comme ça, t'as l'impression que c'est juste de la vapeur un peu lumineuse... de toute manière, ils sont pas spécialement faits pour vivre comme ça, en général, ils préfèrent... comment expliquer »

Je me perdais un peu dans mes pensées, l'index sur mes lèvres jusqu'à trouver mes mots

« Disons qu'ils prennent possession d'un hôte... ça peut être un animal, un monstre, ou un humain. Après, je crois qu'il y a des créatures qu'ils ne peuvent pas infester, les morphes il me semble, mais je ne suis pas sur, peut être les orphes, enfin c'est l'un des deux. Une fois qu'ils sont dans le corps de leur hôte, ben ils y vivent... je sais pas trop comment ça marche, mais je sais qu'ils sont parfois capables de prendre le contrôle de leur hôte, mais je ne sais pas en quelles occasions... je me suis déjà fritté avec l'un d'eux, mais j'avoue que je ne sais pas si j'affrontais vraiment le monstre ou le pelel'je dedans... »

Je terminais de boire mon verre, ma bouche était sèche au souvenir du kordatt et de la vapeur lumineuse qui en était sorti avant que l'autre abruti de magicien ne manque de me cramer avec.

« Je ne sais pas non plus ce qui fait qu'un pelel'je décide de quitter son hôte, en général, lorsqu'ils sont installés, ils n'en sortent que si leur hôte meure, je suppose qu'ils doivent aussi sortir s'il ne leur est d'aucune utilité car l'autre jour, le pelel'je que j'ai affronté avait quitté un bison pour infester un kordatt, je pense qu'il avait compris qu'il ne faisait pas le poids contre moi avec cet animal alors il a pris la taille au-dessus! »

Je me mets à rire doucement et je le regarde, il est toujours aussi blanc qu'un linge

« Euh... ça va? »

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 17 Fév 2011, 14:08

Ne mordre que si on le lui demandait ? Kjeld leva un regard à mi-chemin entre l'amusement et une soudaine panique. Euh... qu'entendait-il par là exactement ? L'éclat dans ses yeux suivit la seconde option : la panique. Face à ce sourire, il se sentait subitement très mal à l'aise et déglutit avec difficulté, devenant encore plus rouge qu'il ne l'était déjà. Il aurait préféré mourir à l'instant que d'en entendre d'avantage. Ou bien être un Morphe souris et aller se cacher au fond d'un trou pour le restant de ses jours...

« Je... je-ne-voulais-pas-vous-insulter-pardon-je-suis-désolé... »

Et s'il était possible de devenir encore plus rouge que rouge, et bien c'était fait. Toucher ses cornes... s'il était sage... Son cœur menaça se surgir hors de sa poitrine pour mieux hurler de terreur. Il perdit son regard dans les pages du catalogue, les dessins à effet dansant devant ses yeux que la peur commençait à brûler... et il sursauta au contact de la main sur son épaule. Sans pouvoir maîtriser un réflexe bâtit sur des années d'expérience douloureuse, il se rétracta d'un bond et fit face à son agresseur. Il était tout autant prêt à encaisser les coups, qu'à se faufiler et à fuir. Il ne voulait plus être ici. Il n'aurait pas dut venir. Ses tempes pulsaient sous le martèlement de la panique et ses yeux sombres où menaçaient les larmes fixaient ceux – vairons – du tatoueur, entre méfiance et fascination... plus fasciné à mesure qu'il parlait. Kjeld se détendit légèrement. Le verre d'eau entre les mains tremblantes, il ne détacha plus son attention du Winghox. Et à mesure que ce dernier parlait, il revit ces images qui l'avaient traumatisé à Guttenvald. La boîte vide... et le nuage éthéré. Ensuite, il n'avait plus rien vu. Il repensa à son réveil, et ce souvenir réveilla une douleur vivace qui lui fit oublier d'écouter la suite. Tout ce qu'il entendit, c'est que les Pelel'je pouvait choisir d'infester une personne. Tout ce qu'il en conclu, c'est qu'il ne voulait pas que cela lui arrive.

« Oui, ça va. Pardon. Je veux bien le loup-garou alors. S'il vous plaît monsieur. » ajouta-t-il très vite.

Il ne s'agissait pas d'agacer le vendeur. Avec une charpente pareille, il ne ferait qu'une bouchée de lui... sauf qu'il n'imaginait pas à quel point.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Fév 2011, 16:59

Décidément, je commençais à me poser des questions, je fais si peur que ça?

Je cligne des yeux, paraissant probablement un peu bête sur le coup, mais bon, je hausse les épaules et le regarde en penchant la tête et en souriant, comme un médecin qui s'inquiéterait de voir son patient s'évanouir devant ses yeux

« Euh... sans vouloir t'offenser, gamin, t'es sur de toi? Je vais devoir te piquer avec une aiguille tu sais? Si tu as peur de moi sans même que je te touche... je ne veux pas te mettre mal à l'aise! »

Étrangement, j'étais vraiment inquiet pour le gosse. Je n'aime pas faire peur à des proies potentielles, et jamais je n'étais tombé sur un humain qui avait aussi peur de moi

« Et le tatouage du loup garou coûte 80 ores... désolé de te demander ça, mais tu les as? »

Je veux pas dire, mais le gosse me semble vraiment le genre à se faire braquer et tout lâcher pour se sauver en courant, s'il a réussi à se balader dans les ghettos jusqu'ici sans se faire piquer son fric, il est plus fort que je ne le pensais... ou plus discret simplement. La deuxième solution devrait être la bonne.

Je lui souris doucement... j'ai pas l'impression d'avoir l'air féroce pourtant en ce moment... certes, mon dos me fait un mal de chien - en parlant de chien... un petite pensée pour un ancien client - mais j'ai pas le sentiment de faire si peur que ça

« Et il faut que tu me dises où tu le veux. Si tu es du genre douillet... je te conseille sur le pectoral, ou l'épaule encore, là où il y a du muscle... je te conseillerai bien la fesse aussi, mais je suppose que c'est pas ton genre! »

J'essaie de rire un peu pour le détendre... ça n'a pas l'air de marcher. Ce gosse a un sacré balais coincé dans le ... hum... je l'aurais bien délogé moi-même, mais franchement là, je crois que ça relève vraiment de l'impossible... et étrangement, ça me ferait presque rire plutôt que me frustrer...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 17 Fév 2011, 17:33

Kjeld déglutit « gloups ». Ça passait mal, et son cœur ne lui laissait pas une seconde de répit. L'espace d'une seconde, il se demanda sincèrement s'il n'était pas un peu masochiste. Faire tant de chemin pour se mettre tout seul dans le pétrin... Il ferma les yeux et soupira lentement, réalisant qu'il devait vraiment avoir l'air ridicule à passer du rouge au blanc ainsi. Que lui arrivait-il ? Ce n'était pas son genre de paniquer si vite et pour si peu, même s'il avait toujours été plus ou moins angoissé face à ce type d'individus. Tout le monde ne s'appelait pas Alastar Ares... et après coup, malgré son physique imposant qui l'inquiétait, le Whingox avait l'air d'un homme sympathique. Il lui indiqua même où se faire tatouer pour éviter la douleur. Chose à laquelle il n'avait pas vraiment penser... ça se pratiquait comment un tatouage ? Avec des aiguilles d'après ce qu'il intercepta. Ça irait. Tant que ça ne se faisait pas à coups de poings.

« Euh oui, pardon. C'était une manie chez lui de s'excuser pour tout et n'importe quoi. J'ai fait beaucoup de route pour venir et je n'ai pas beaucoup dormit. Je suis peut-être un peu... fatigué... »

Pour ne pas dire totalement à bout de nerfs. Ce n'était pas tout les jours qu'on assistait à une bataille rangée, qu'on se faisait passer à tabac, qu'une truc lumineux sortait d'une boîte et qu'on se réveillait attaché à un arbre... Si un psy avait pu croiser sa route, il l'aurait mis sous anxiolytiques dans la seconde. Kjeld fouilla sa poche à la recherche d'une petite bourse dont il compta les pièces. Quatre-vingts Ores qu'il déposa sur le comptoir. Ensuite, il resta figé un moment afin de réfléchir à l'endroit le plus approprié pour un tatouage. Il souhaitait qu'il reste discret, pour ne pas attirer l'attention. L'épaule n'irait pas, trop voyant en de trop nombreuses occasions. Il lui aurait suffit de porter un débardeur pour l'exposer à la vue de tous. La fesse euh... non, sans façon. Kjeld ne montrait pas ses fesses au premier venu...

« Le pectoral, d'accord. » fit-il d'une toute petite voix.

Il n'avait pas tellement envie de voir comment Vrass s'y prendrait mais en même temps, il préférait l'avoir à l'œil au cas où. Le pectoral lui sembla donc un bon compromis. Et son coeur s'était calmé, au point que sa tête lui tournait beaucoup moins.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Fév 2011, 18:05

Je fixais le gosse d'un air un peu inquiet, mais finissait par hausser les épaules

« Très bien. Viens par là »

Je le conduisis à l'arrière salle, lui montrant la table du plat de ma main

« Enlève ton haut et allonge toi. Je vais essayer de faire le plus doucement possible »

Bon sang, quelque chose me dit qu'il va être super douillet... enfin peut être que je me fais des idées, mais il a vraiment la tête du gars qui a passé sa vie à être maltraité. Et j'ai horreur de ça. Pour moi, un visage pareil, ça mérite seulement d'être embrassé, ou peut être un peu mordu, mais rien de plus.

Je prépare l'encre, je me doutais que le tatouage du loup garou serait réputé. Le sang de morphe à l'intérieur est l'ingrédient dominant, je m'en souviens maintenant. J'ai vraiment la tête ailleurs en ce moment.

Je le vois se déshabiller et j'écarquille les yeux

« Wow! Qu'est-ce qui t'est arrivé?? »

C'est quoi tous ces bleus? La vache! Il a été passé à tabac ou quoi? Je laisse les aiguilles un moment et je vais prendre le baume que j'applique en général pour calmer la peau et les boursoufflures du tatouage. Je lui montre doucement

« Écoute... je sais que ça ne me regarde pas, mais je peux pas te laisser repartir de chez moi comme ça sans faire quelque chose! S'agirait pas qu'on croit que c'est moi qui t'ait fait ça.. c'est pas grand chose, mais c'est pas mal contre les ecchymoses tout ça... alors... »

Je prends une dose généreuse du baume et je commence à lui appliquer sur le torse, les sourcils froncés... je me demande qui a osé frapper un gosse comme ça! Non mais sérieux les gens comme ça, je les flinguerais! Et je vois bien que ce ne sont pas des traces laissées par un quelconque acte sexuel un peu violent! Je sais les marques que ça fait moi! Bon... je peux pas faire plus, mais je sens mon sang bouillir dans mes veines, mais j'essaie de lui sourire, s'agirait pas qu'il croit que je suis en colère après lui

« Désolé pour toi... allez, je m'y mets... »

J'essuie un peu avec un chiffon humide son pectoral après qu'on se soit mis d'accord sur lequel des deux et la position du loup. Je prends mes aiguilles, je respire à fond...

et je commence à piquer...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 17 Fév 2011, 18:42

Dans la tête de Kjeld, une quantité de « oui monsieur » et « bien monsieur » défilèrent à mesure que Vrass lui donnait ses ordres. Ce n'étaient pas véritablement des ordres par ailleurs, mais le jeune homme les percevaient un peu ainsi. On est soumis ou on ne l'est pas. Un coup d'œil circulaire sur la salle lui indiqua qu'il n'y avait aucun instrument de torture dans le coin, ni rien susceptible de servir de liens pour l'attacher, ce qui le soulagea. Il se hissa sur la table afin de s'y asseoir et ôta son justaucorps sans autre embarras, grimaçant un peu sous la douleur. Kjeld avait pas mal de défauts mais la pudeur excessive n'en faisait pas partie. En revanche il se sentit un peu mal à l'aise de mettre à nu les traces qu'avait laissé cette rixe à Guttenvald. Et il se remit à rougir devant la réaction du tatoueur. Oui, ça, il aurait pu y penser avant quand-même... Il baissa les yeux, coupable d'exhiber quelque chose qui ne semblait pas plaire à Vrass. Que pouvait-il dire d'autre, à part qu'il était désolé de lui imposer ça ? Il n'était d'ailleurs pas certain que l'homme ne finirait pas par perdre patience à force de l'entendre s'excuser à tout bout de champ, ou qu'il ne prendrait pas le spectacle offert comme une invitation à y ajouter sa patte personnelle. Et pourtant, le commerçant ne fit rien de tout cela. Au contraire – et pour la première fois depuis de trop nombreuses années – il s'étonna de l'inquiétude éprouvé à son égard.

« Je... » commença-t-il.

Mais il s'interrompit lorsque le baume froid lui mordit la peau, le faisant tressaillir de surprise. Il planta ses yeux sombres dans ceux du tatoueur qui ne le regardait pas, trop occupé à appliquer sa mixture. Il était au tiers perdu, au tiers sidéré et au tiers touché que quelqu'un s'occupe de lui autrement qu'en le malmenant. Et son cœur se calma tout à fait. Il s'allongea, montrant son pectoral gauche, les lèvres scellées sur un « merci » qui refusait de sortir. Et il attendit. Ce n'était pas si douloureux, ça piquait juste un peu mais la main plaquée sur lui pour tirer la peau atténuait la sensation de brûlure. En tous cas comparé à ce qu'il avait l'habitude d'endurer, c'était presque aussi doux qu'une piqûre d'insecte... enfin tout dépendait de l'insecte. Un petit moustique... ou une méchante puce... à moins qu'il ne s'agisse plutôt d'une guêpe féroce... L'insecte devenait plus gros et plus hargneux à mesure que les secondes filaient et chaque point commençait à brûler. Non pas ceux qu'il exécutait, mais ceux qu'il avait déjà appliqué. Kjeld serra les dents. Si la jeune femme un peu prétentieuse de la carriole s'était faite tatouer, c'est que c'était supportable. Les marins de Balaïne aussi se faisaient tatouer... Tout le haut du corps même... mais par Alrik, il fallait être masochiste...! Les poings serrés, il ravala sa salive, sans bouger, stoïque. La peau commençait à rougir, et tout à coup...

« AH ! »

Il se redressa d'un seul coup, bousculant Vrass en le repoussant d'un geste brusque du bras et voulu se lever, mais la douleur le fit se plier en deux et il rata la marche. Une marche de la hauteur d'une table où il s'était installé. Il s'effondra, ses genoux incapables de supporter son poids, et se recroquevillant sur lui-même, les doigts crispés sur les quelques points du tatouage à peine entamé qui lui perforait la peau. Ne pas hurler. Son cœur se mit à battre de plus en plus vite sous le coup de la douleur et une sueur glaciale perla sur sa nuque. Ne pas tomber. Pas maintenant. Ne pas hurler. Alastar adorait ça...

« Ça brûle... ça brûle... »

Il jeta un regard affolé sur la marque avortée, rouge, luisante comme s'il était marqué au fer rouge, et ça ne cessait de le lancer au point de lui en arracher des larmes de douleur.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Fév 2011, 18:54

« Wow! »

Jamais je n'avais vu une réaction pareille! Je posais rapidement le flacon et l'aiguille pour revenir vers lui et me mettre à genoux, le forçant à se redresser pour voir la réaction de sa peau rougie. Une allergie? Impossible, Je mets justement des anti allergènes dans toutes mes encres pour éviter ce problème. Je n'avais jamais vu ça! Je décide de le soulever, ce n'est pas sa force de moineau qui va lutter contre la mienne, je le mets dans le fauteuil pour me retrouver face à lui.

« Regarde moi! »

Le forcer à me dire ce qu'il a... première fois que j'ai un client qui réagit comme ça, je veux savoir ce qu'il lui arrive. Je lui prends la main, il la serre comme un forcené, certes, il ne me fait pas mal, mais il doit vraiment souffrir. Je regarde à nouveau les quelques points, jamais je n'avais vu une telle réaction, et apparemment ça lui brûle? Je le regarde, peut être n'est-il pas humain? Peut être qu'il est une race que je ne connais pas? Pourtant il n'est pas orphe, ni morphe, ni winghox... s'il était cortesian ça ne lui ferait pas cet effet puisque j'en ai déjà tatoué un et il n'a pas réagi ainsi!

« Est-ce que tu es humain? Réponds moi! Je dois savoir ce qu'il t'arrive! HEY Gamin! »

Je peux quand même pas lui foutre une baffe! Tant pis, j'essaie autre chose, je vais chercher des glaçons dans le frigo et je reviens rapidement pour les appliquer sur son torse brûlant, puis je l'attrape et je le plaque contre moi, pour le rassurer d'une part, et pour l'empêcher de bouger au point de se faire mal...

« Je suis désolé... calme toi.. »

Je ne sais vraiment pas quoi faire... c'est quoi ce gosse?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 17 Fév 2011, 19:27

Je suis trop méchante avec lui :004: :022:


Il rouvrit les yeux et s'efforça tant bien que mal d'obéir aux injonctions du tatoueur. Et pour le coup cette fois, il s'agissait véritablement d'ordres aboyés. Combien de fois avait-il entendu celui-ci ? Il le regarda, s'attendant à voir un sourire sardonique étirer le visage qui lui faisait face, et une pluie de coups lui tomber dessus. Forcé par l'habitude, il ne chercha même pas à résister, encore moins à le contredire. Et puis il avait mal. Mal comme jamais, et son cœur était à un cheveux d'éclater. Les larmes roulaient sans la moindre retenue. Qu'on l'achève. Par pitié qu'on l'achève. Un filet de sang s'échappa au coin des lèvres alors qu'il se mordait la joue, la langue et tout ce qu'il pouvait pour retenir le hurlement de douleur qui lui vrillait la poitrine. La panique de toute à l'heure n'était rien comparée à celle-ci, et il n'était plus le seul à la ressentir. Il écarquilla les yeux pour se forcer à rester conscient. Était-il humain ? La question résonnait en écho dans sa tête, mais la douleur l'empêchait de la traduire. Était-il humain ? Il n'était pas certain que la réponse plairait au Winghox. Mais qu'à cela ne tienne, il n'était plus à ça près. Qu'il l'achève s'il voulait.

« Hybride... Winghox... et Tenaag'i... » asséna-t-il entre deux souffles douloureux.

Sa mâchoire tremblait sous la crispation, et ses dents grinçaient à se livrer bataille les unes contre les autres. La glace lui fit du bien, et il arracha presque la poche des mains du tatoueur pour la plaquer contre son torse avec force. Que ça s'arrête. Son corps entier se contracta violemment, s'arrachant de force à l'étreinte de Vrass. Les glaçons lui échappèrent alors qu'il enfonçait ses doigts dans l'épaule du tatoueur. Une minuscule volute de fumée s'extirpait des points tracés, portant avec elle l'odeur âcre et prenante de la chair brûlée. Et cette fois, ce fut la souffrance de trop. Il inspira une goulée d'air qui siffla entre ses dents, faisant rouler sa tête sur le dossier tandis qu'il cherchait à se soustraire à la prise du Winghox. Et ce fut le voile noir tant de fois ressentit à force de faim, de sommeil, de douleur. Il perdit connaissance.

Le corps encore secoué de frissons – on ne maîtrisait pas si facilement les influx nerveux du cerveau – il remua à peine, comme s'il dormait. La seconde suivante, il rouvrait les yeux. Parfaitement calme malgré sa peau qui continuait de se consumer, un sourire carnassier aux lèvres.

« Et si moi je n'ai pas envie de sortir ? »

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Fév 2011, 19:36

Ok, bon, il était hybride winghox et tenaag'a, je savais même pas que c'était possible, mais avec toutes les bizarreries de la nature - et fallait reconnaître que les tenaag'i étaient bien roulées - je m'en fichais un peu. Certes, je n'ai jamais tatoué d'amazones de ce genre, et je doute d'en tatouer un jour, rien qu'à voir ma gueule, elle fuirait la boutique en toute logique, quoi qu'il devait bien y avoir des exceptions puisque le gosse était là.

Bref, je desserrais mon étreinte pour le fixer étrangement... là... je suis largué.

« Euh.. sortir d'où? »

Pourquoi il me parle de sortir? Et c'est quoi ce regard? C'est quoi ce sourire? J'ai l'impression d'avoir quelqu'un d'autre en face de moi là... je recule encore, mes yeux se posent sur le tatouage, puis sur le gosse, je ne comprends pas, mais je n'aime pas ça. Cette sensation étrange, j'ai l'impression de la connaître, mais je ne sais pas d'où. Mon coeur s'emballe d'un coup, un frisson me parcourt la nuque alors que je fixe encore le gosse

« Qui... es-tu? »

J'ai entendu parler de gens qui pouvaient avoir plusieurs personnalités, mais même si je ne suis pas une lumière, je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement entre le tatouage et ce changement soudain, mes yeux se portent sur le flacon d'encre, cette encre censée repousser les pelel'je si elle est correctement dosée dans la peau d'un individu... je le regarde, je pâlis... voilà pourquoi il y a eu une telle réaction...

« Pourquoi... pourquoi ce gosse? Qu'est-ce qu'il t'a fait? »

Je ne suis pas mage, je ne peux pas flinguer cette saloperie... je peux peut être l'attacher et terminer le tatouage et expulser cette saleté de son corps, mais j'ai pas envie de blesser le gosse, et contrairement à ce qu'on peut penser, j'ai rien ici pour l'attacher! Je suis pas un adepte de ce genre de pratique, même dans mon appart au-dessus. Mon regard se fait plus dur, je dois trouver une solution, en tout cas, il ne partira pas d'ici sans que je ne termine ce tatouage... hors de question...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 17 Fév 2011, 20:07

Que c'était bon, de voir le regard de cet imbécile bondir de la peau brûlée aux yeux sombres, et des yeux sombres au flacon. Il en mettait du temps, pour se secouer les neurones. Ça y était, il faisait le rapprochement ? Oui ? Non ? Quelques questions stupides plus tard, il sembla enfin comprendre, et le sourire malsain s'élargit sur les lèvres de Kjeld. L'autre Kjeld. Il posa ses mains sur les accoudoirs du fauteuil et s'assit plus confortablement. On aurait dit un roi sur son trône. Fier et arrogant face à l'un de ceux qu'il avait infesté un jour. Il faisait comme chez lui, il n'avait rien à craindre. Ce corps ou un autre, quelle importance. Ce n'était pas à lui, alors il se moquait bien des conséquences de son mépris. Si Vrass n'était pas content, il pouvait toujours frapper. Lui en tant que Pelel'je, il ne ressentirait pas grand chose. Son hôte en revanche... Il pencha légèrement la tête, un regard de défi fixé sur Vrass.

« Tu vas faire quoi maintenant ? Le torturer jusqu'à me faire sortir ? Tu sais que je peux rester là même s'il est mort ? »

Il éclata de rire. Ses minutes étaient comptées. Mine de rien, il n'abusait jamais de la résistance de son réceptacle vivant. Il l'amusait trop pour songer à le tuer bêtement. Mais l'occasion de rendre quelqu'un d'autre que Kjeld encore plus fou l'excitait au plus haut point. Provoquer une personne extérieure juste pour voir si elle saurait se retenir de cogner sur un innocent était un jeu tout nouveau dont il ne se lassait pas. Avec Zlata, ça avait été un pur délice. Mais à sa décharge, la cornue n'était pas au courant de l'infestation de son petit copain. Vrass lui, il avait compris. C'était encore plus drôle.

« Il ne m'a rien fait, il m'amuse. Je me demande jusqu'où je pourrais le torturer avant qu'il ne devienne fou. »

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Fév 2011, 20:15

Je fixais l'individu face à moi, jamais je n'avais vu un pelel'je prendre possession d'un humain ainsi et j'espérais que je ne le reverrai plus jamais. Je commence à retirer ma ceinture, je n'ai pas grand chose pour l'attacher, mais je dois finir ce foutu tatouage, c'est probablement la seule chance que j'ai de virer cette saloperie.

Je m'approche de lui, ce regard tellement arrogant à l'idée d'être le maître, je ne veux pas faire de mal au gosse, mais il ne me laisse pas le choix. Je l'attrape à la gorge, je grimace, mon dos me fait mal.

« Tu peux peut être rester dans un corps mort, mais tu ne pourras pas rester dans un corps qui a du sang de morphe! »

Ma main se pose sur son pectoral, là où j'ai commencé à le tatouer. Je serre un peu plus sa gorge alors que de mon autre main, je commence à essayer d'attraper ses deux poignets

« Je vais finir ce tatouage, même si je dois y passer la journée! »

Je ne me souviens pas d'avoir déjà été dans une telle colère... Mais je ne sais pas si je vais réussir à l'attacher d'une seule main, je suis fort, mais j'ai trop peur de blesser le gamin...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 17 Fév 2011, 20:31

L'autre Kjeld ne se désarma pas de son sourire. Il pouvait bien étouffer le vrai Kjeld, ça ne l'empêcherait pas de le provoquer. Le problème à présent, était qu'il ne pouvait plus parler. Fichu corps humain mal fait où, dès qu'on malmenait un peu la gorge, les mots ne passaient plus... il força sur les muscles de son hôte. C'était lui qui contrôlait, il faisait ce qu'il voulait. Rien à faire que le gamin en souffre. Et il lui ferait rêver toutes les nuits de ce moment où il se faisait lentement étrangler par un Winghox. Qu'il regarde bien dans les yeux à quoi avait pu ressembler ce père qu'il n'avait jamais connu. Un Winghox. Un barbare. Sans plus de compassion pour lui que son tuteur qui l'avait cogné jusqu'à plus soif des années durant. Il se plaignait de son ancienne vie ? Il allait lui faire regretter celle qu'il aurait pu avoir. Mais en attendant, il fallait s'occuper du tatoueur. La voix qui s'extirpa de la gorge comprimée ne fut qu'un filet rauque, aigu, douloureux.

« Tu crois que tu arriveras à supporter ses cris d'agonie ? »

Il cligna des yeux. Le manque d'oxygène dans la cervelle mal faite de son hôte commençait à se faire sentir et il était temps de lui rendre les rênes. Ce serait bien plus amusant à observer de l'intérieur, bien au chaud, pendant que le vrai Kjeld supplierait Alrik et Amroth en même temps de mettre fin à ses souffrances. Qu'il en meurt ou qu'il y survive, que l'autre imbécile heureux parvienne à le faire sortir ou non, dans tous les cas de figure, ce serait un spectacle savoureux qui ne raterait pour rien au monde. Est-ce que Vrass puiserait du plaisir dans la torture du gamin ? Il verrait. Et il serait même aux premières loges pour voir. Les yeux sombres se refermèrent et le sourire s'effaça, peignant sur le visage trop jeune une expression de douleur immense.


Sur sa poitrine, la peau avait fini de brûler et la chair était à vif en suivant les rares points qu'avait pu faire le tatoueur. Et le temps s'écoula ainsi, le jeune homme refusant obstinément de revenir à lui.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Fév 2011, 20:46

Je le regardais, effaré... il avait lâché l'affaire, je lâchais prise rapidement

« Bordel! »

Mon regard se posait sur les marques que je venais de faire à son cou, mais je préférais ne pas montrer ma peine. La pourriture en lui n'en aurait été que trop contente. Ses cris d'agonie? Je pouvais les supporter, je savais que ce ne serait qu'un temps et qu'après le gosse serait libéré pour toujours, la morve à l'intérieur de lui pouvait me regarder, elle ne me connaissait pas, je suis un winghox. Même si je n'aime pas puiser dans ma nature profonde, je sais que je pourrais le faire.

Mes yeux passent de l'encre au gosse, tant pis, je me décide. Je monte rapidement à l'étage pour prendre toutes mes ceintures et je redescends vite. Je retourne la table et je le couche dessus pour le ligoter directement aux pieds. Je reste parfaitement concentré et je me précipite pour récupérer l'aiguille et l'encre.

Je respire un grand coup

« Pardonne moi... »

Je ferme les yeux quelques secondes, et je les rouvre. Je ne suis plus le même, je le sais. Je puise dans le défi que l'autre vermine m'a lancé, mes traits sont tirés, j'use de mon poids pour plaquer le gosse contre le bois, j'applique même l'un de mes genoux sur son ventre pour l'immobiliser au mieux...

Et je pique.

L'aiguille a à peine effleuré sa peau qu'il ouvre les yeux d'horreur, de peur ou de douleur, je vois sa peau rougir à toute vitesse alors que j'essaie de me dépêcher sans tenir compte de ses cris. Je le plaque un peu plus de ma main, il tire de toutes ses forces, de toute sa rage, mais je continue. C'est un défi que je me lance à moi-même, je ne me déconcentre pas. Je vois la quantité d'encre diminuer, j'en suis à la moitié... courage gamin!

Mais il se tortille, j'ai du mal, le motif ne sera peut être pas des plus réussi, mais le plus important est la quantité d'encre parfaite sur sa peau...

Soudain, il hurle d'une rage qui ne lui ressemble pas, tirant sur ses bras, il arrache le pied de la table qui me percute... et je vois le flacon voler dans les airs, un peu comme dans les films, j'ai l'impression qu'il vole au ralenti, jusqu'à s'éclater au sol...

« NOOON! »

Je lâche tout, je me lève pour aller rapidement chercher d'autres glaçons alors que le gosse se tord de douleur à nouveau, je le plaque pour poser la poche sur son torse, je vois du sang couleur encore de sa bouche alors que des larmes coulent de mes yeux. Je suis effondré... première fois de ma vie que je subis un tel échec... l'encre se déverse sur le sol... je ne pourrai jamais savoir quelle quantité exacte il lui manque pour pouvoir terminer... je ne pourrai jamais lui ôter cette saloperie du corps...

Je mets une main sur mon visage pendant que l'autre laisse la poche plaquée sur le torse du gosse... je me retourne ensuite vers lui...

« Je suis désolé... »

Je ne trouve rien de mieux à lui dire... est-ce que je dois lui dire qu'il est infesté? Je ne sais pas si j'en aurai la force. Mais peut être que je n'aurai pas le choix, il voudra savoir pourquoi j'ai continué, pourquoi je l'ai attaché... je ferme à nouveau les yeux, je sens son rythme cardiaque totalement fou encore, autant que sa respiration...

« J'ai échoué... »

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 17 Fév 2011, 22:47

Était-ce un rêve ? Peut-être. La douleur semblait moins cuisante sur sa poitrine, mais autre chose s'agitait en lui. Des images, fugitives, secouaient son esprit. Deux yeux dans la nuit. Un sombre, un clair. Un marron, un bleu. Dans les deux, la colère fixée sur lui, et ce désir tant de fois observé de mettre fin à ses jours. Puis les images se bousculèrent, éparpillées par un tourbillon de lumière. Les paupières s'ouvrirent sur le plafonnier qui irradia les pupilles du jeune homme et avant qu'il ait eu le temps de reprendre pleinement conscience, son sein gauche se contracta, lui arrachant un hurlement de douleur. Celui-là, il ne l'avait pas senti venir, et n'avait pas pu le museler. Où était-il ? Comme lorsqu'on se réveille la première fois dans un lieu inconnu, une seconde de panique s'empara de lui, mais ne fut pas chassée. Elle se renforça au contraire, attisée par le constat qu'il était prisonnier. Un point douloureux contre son estomac lui interdisait de bouger, le genou de Vrass, et le poids de son corps par dessus. Et sa main maintenant son épaule au sol... non. Non, pas le sol. La brûlure fit passer un train de souffrance derrière ses paupières. Il voulu repousser le tatoueur, mais ses bras rencontrèrent une résistance inattendue. Il bascula la tête en arrière, rivant ses yeux révulsés d'horreur sur les ceintures qui l'empêchait de se protéger, à défaut de se défendre. Attaché. Encore. Comme un déclic, comme une étincelle amorçant l'incendie de la panique, ne laissant plus de place qu'à la folie.

« NON ! NON ! NON !!! »

Il tira sur ses bras comme une bête enchaînée, remonta ses jambes, poussa sur ses cuisses, cherchant à se soustraire au joug du Winghox au-dessus de lui. Toute raison l'ayant définitivement quitté au profit d'une terreur sans nom. Et il hurlait à se faire entendre jusqu'à l'autre bout des Ghettos, s'écorchant la voix chaque fois plus cruellement. Le bassin animé de spasmes défensifs, hurlant encore, hurlant tant qu'il pleurait, ses sanglots se mêlant à ses cris d'agonie. Car il agonisait sous la brûlure virulente de l'encre sur sa peau, comme un millier d'aiguilles chauffées à blanc lui transperçant le cœur, juste au-dessous. Un cœur qui ne battait que trop violemment, trop vite pour soutenir ce rythme plus longtemps. Les poumons à feu et à sang, il hurlait. Rien n'était plus douloureux que la torture que lui infligeait le tatoueur. Ni son dos à vif sur le bois de la table, ni les hématomes sous le cuir des ceintures à ses poignets, ni les déchirures de ses muscles à trop tirer pour se libérer. Il n'arrivait plus même à se demander ce qu'il avait pu faire qui méritait pareil châtiment, ni pourquoi le sort s'acharnait ainsi contre lui. Il n'y avait plus qu'une douleur blafarde qui le poignardait à répétition, sans s'arrêter, sans lui laisser la moindre chance, jusqu'à ce qu'enfin, l'un des pieds de la table ne cède dans un craquement lugubre. Était-ce le bois ou l'articulation de son épaule... sans-doute un peu des deux...

Le poids sur son estomac se fit plus appuyé tandis que celui sur son épaule disparaissait subitement, puis plus rien. Seulement l'éclair rougeoyant dans le sillage de Vrass qui s'éloignait. Hébété un instant, Kjeld était secoué de sanglots douloureux et plaintifs, la voix brisée par ses cris. Il hoquetait et tremblait, fixant des yeux le plafonnier vaporeux derrière les larmes qui inondaient son visage. Il avait mal, mais il ne trouvait plus la force pour remuer encore. Il n'entendit même pas Vrass, n'interceptant que des sons étouffés, frémissant à peine au contact de la glace sur ses brûlures. Mais rien n'arrêtait la douleur, et à nouveau la volute à l'odeur irritante s'éleva dans la petite pièce.

Combien de minutes s'écoulèrent ainsi ? Suffisamment pour permettre au jeune homme de reprendre un semblant de conscience. Il voulu remuer, mais son épaule resta clouée au sol sous le coup d'un mal fulgurant. Démise ou muscle déchiré, au choix. Il frissonna de douleur. Ses sanglots s'étaient apaisés. Pas les battements de son cœur, et son souffle demeurait encore précipité. Ses larmes avaient séchées sur ses tempes. Sa gorge l'irritait. Il remua les doigts de sa main encore prisonnière de la ceinture, espérant sans-doute que cela l'aiderait à s'en détacher tout seul, comme par magie. Et les évènements lui revinrent dans le désordre. Le baume, les dessins épinglés sur les cloisons, les yeux vairons où couvait la rage, le fauteuil, ses genoux heurtant le sol, l'air glacial de cette fin d'hiver lorsqu'il avait traversé les Ghettos, la devanture du Ghet'too, le loup-garou. Il n'y avait pas un vendeur dans cette boutique ? Il tourna la tête mollement, l'occiput douloureux à avoir frappé le bois à répétition alors qu'il se débattait, et là, il ne sut même plus s'il devait avoir peur ou non...

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 18 Fév 2011, 00:44

Je décidais de le détacher. Doucement, un regard profondément triste sur le visage, je savais qu'intérieurement, la bête jubilait. Je l'avais fait souffrir et j'avais échoué dans sa libération, tout ça pour rien. J'aurais pu réessayer, à tâtons, petit à petit, coup d'aiguille après coup d'aiguille jusqu'à ce que cette saleté sorte, mais il aurait pu être suffisamment perfide pour me faire croire que j'avais atteint la bonne dose et sortir que pour mieux le posséder ensuite.

Ses poignets étaient également en sang d'avoir ainsi tiré comme un acharné, je le soulève doucement et le monte à l'étage, au moins il aura un bon lit. Je l'allonge doucement et je vais chercher une bassine d'eau bien fraiche. Je prends des serviettes propres, j'ai même pas de quoi lui faire des bandages et je commence à passer l'eau fraiche sur son pectoral et ses poignets. Mon regard reste profondément triste, que la bête se moque de moi si elle veut, je connais un magicien qui sera ravi de lui exploser sa sale gueule de vapeur perfide.

Je soupire, une chose est sure, le gamin ne m'attire plus. Comment le pourrait-il après le mal que je lui ai fait? Je me sens las... terriblement las. Je regarde les bleus sur son corps, il a déjà tellement souffert et je viens de lui offrir une souffrance de plus qu'il n'oubliera probablement jamais, l'autre s'amusera encore et toujours à le lui rappeler. J'attends qu'il reprenne un peu ses esprits, j'ai l'impression d'avoir un zombie face à moi depuis toute à l'heure face à son absence de réaction.

Je lui laisse un autre verre d'eau près de lui

« Je suis désolé »

Je pense que je le répèterai encore jusqu'à ce qu'il l'entende et qu'il réagisse enfin... les serviettes rouges de son sang ont été jetées à côté de moi, les propres reposent encore sur ses poignets posés sur son ventre... je mets finalement ma tête entre mes mains... quel con...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Kjeld Ares » 18 Fév 2011, 22:35

Kjeld était comme prisonnier de son propre corps. Muet. Immobile. Sourd ou presque. Il parvenait tout de même à y voir, mais les images n'arrivaient qu'à retardement à son cerveau. Ou bien ce dernier n'était plus en mesure de les interpréter à vitesse normale. Aussi demeurait-il ainsi à battre des cils, les anthracites de ses yeux fixés sur Vrass. Comme un point fixe pour tenir le coup, comme une curiosité dans son paysage dévasté. À son poignet gauche, les liens se relâchèrent et son bras retomba sans force, tremblant sous la contradiction subite du mouvement. Le sang revenant à l'assaut de ses doigts provoquèrent quelques fourmillements. Rien comparé à la douleur précédemment subie. Quelque part entre ses tempes, l'odeur irritante de la chair brûlée lui faisait tourner la tête et brouillait encore sa raison déjà bien malmenée. Et il se laissa soulever, sans comprendre que cette légère sensation de vertige était due au fait qu'il avait quitté le sol. Sa tête roula sur le bras puissant qui le soutenait, lui offrant un nouveau panorama. Il vit le fauteuil, une porte, un escalier, une autre porte. Où était-il ? Où allait-il ? Il n'en avait aucune idée. Le plus étonnant étant qu'il ne s'en inquiétait même pas. Autre chose l'occupait. Une présence, un contact qui le rassurait. Simplement deviner qu'il n'était pas seul. Dans la confusion mentale où il se trouvait, ça lui suffisait.

Et après tout, il était bien où il était. Certes, il avait mal, mais il se sentait presque serein, comme si plus rien d'autre ne pouvait l'atteindre. Était-il mort ? Et si c'était le cas, le tatoueur était-il mort avec lui ? Les minutes s'écoulèrent ainsi, d'un un silence parfait, froid, et lourd de douleur. Jusqu'à ce que les battements de cœur du jeune homme reviennent à un peu plus de rationalité. Sa respiration se fit plus lente, et il frissonna enfin tandis que sa transpiration s'évaporait. Un lit ? Il fit rouler sa tête sur le côté, les cervicales douloureuses, l'épaule droite tirant horriblement. Ce n'était pas encore ça en matière de raisonnement mais il lui sembla y voir un peu plus clair. Et tout à coup, il se senti véritablement stupide. Le tatoueur se tenait le visage dans ses mains. Sans-doute pestait-il contre le client le plus ridicule qu'il ait jamais eu.

« Excusez-moi, je ne pensais pas qu'un tatouage ferai si mal... C'est... c'est fini ? »

Il s'étonna un peu du timbre éraillé de sa voix, comme s'il avait une toile émeri au fond de la gorge, et il espérait qu'il n'avait pas crié. Il ne voulait pas avoir l'air plus idiot qu'il ne l'était déjà... et il craignait un peu que Vrass lui en veuille s'il lui avait cassé les oreilles par ses jérémiades.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Ça pique un peu !

Messagepar Vrass Rannveig » 18 Fév 2011, 22:48

Je levais enfin les yeux vers lui... il croyait vraiment que c'était à cause du tatouage qu'il était là? Ce gosse était sérieux? Cette saloperie d'insecte en lui ne lui avait donc rien montré? Il ne semblait même pas avoir peur de moi, j'étais pourtant persuadé qu'il allait lui montrer mon regard froid pendant que je continuais à le torturer.

Je soupirais, je me sentais moite, j'étais probablement très pâle

« Non... ce n'est pas fini. Je n'ai pas pu finir, j'ai cassé le flacon d'encre. »

Je ne sais pas quoi lui dire, je ne sais pas quoi faire. La bestiole doit jubiler actuellement à me voir si troublé

« Je suis désolé. Je... ne pourrai pas le terminer. Je peux éventuellement améliorer l'image avec de l'encre normale, que ce soit esthétique au moins, et... ça ne te fera pas mal cette fois, je te le promets... tu as fait une mauvaise réaction au produit je pense. J'espérais qu'en terminant, une fois que ce serait fini... tu n'aurais plus jamais mal et tu serais en sécurité. »

Je soupire à nouveau, je me sens tellement las... ma bouche est sèche, je lui tends le verre d'eau

« Tu n'as pas à t'excuser, je pense que la douleur allait au delà de ce qu'un humain aurait pu supporter... tu es plus fort que tu ne le penses. Tout est ma faute, je n'aurais pas du insister... »

J'espérais sincèrement qu'il ne m'en voudrait pas, et qu'un jour, un magicien réussirait à sortir cette saloperie de son corps, et qu'il réussirait enfin à vivre normalement. Mes yeux se posèrent de nouveau sur ses bleus, était-ce le pelel'je qui avait pris son contrôle et provoqué des gens pour qu'ils le tabassent? C'était probable... sinon, qui pourrait vouloir lui faire du mal? Dans mon esprit, c'était impossible.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Suivante

Retourner vers Tattoo's

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron