Adamance S

Fiches, inventaires, carnets de route.

Adamance S

Messagepar Adamance » 26 Mai 2015, 17:31

Avatar : Reload d'Adrian Dadich
reload_by_adriandadich.jpg
reload_by_adriandadich.jpg (189.01 Kio) Vu 513 fois


Nom :
Adamance S

Âge :
27 ans

Race :
Mechanimae

Métier :

Apprentie chimiste

Matricule :
45

Don :
Elle ne possède aucun don, mais la moitié gauche de son corps et la partie droite de son visage sont composées d'un exo-squelette métallique, son cœur est une pompe artificielle. Son bras gauche est composé d'un petit fusil qu'elle découvre en désarticulant sa main. Elle ne sait pas bien s'en servir et évite de le faire.

Inventaire :
Rien

Apparence physique :
Adamance n'est pas grande, contrairement aux autres membres de sa famille. Elle atteint à peine les 1m63, seulement sa minceur et son port de tête lui donne un côté élancé qui la grandit. La moitié gauche de son corps est composée de plaques métalliques qui s’emboîtent les unes dans les autres et de câbles rouges les reliant, le tout d'une qualité moindre. Son bras gauche paraît davantage rafistolé, puisqu'il cache un système bricolé d'arme à feu, intégré à l’intérieur de sa carapace métallique, et dont le canon apparaît seulement lorsque sa main est déboîtée. Son visage également comporte des transformations : la moitié droite est composée de plaques fines, plus discrètes que celles de son corps. Elle a de très longs cheveux rouges, qu'elle laisse souvent pendre jusqu'à ses pieds. Elle a toujours jugé ses yeux marronnasse d'une banalité extrême, surtout le droit, qui se fond légèrement dans les plaques de métal qui l'entourent.

Caractère

Étant la petite dernière d'une fratrie comportant cinq fils, Adamance a vécu toute son enfance chouchoutée et surprotégée, que se soit par ses parents ou par ses frères. Les mots d'ordre familiaux sont « entraide » et « solidarité », aussi tous les membres de la famille sont très soudés, et toujours prêts à venir en aide aux autres (des fois même contre leur propre volonté). Adamance reproduit ce schéma avec les gens qu'elle rencontre, même quand elle les connaît très peu : elle est donc très attentionnée mais peut s'avérer être un peu envahissante.
A partir de 25 ans, et voyant que ses frères la considéraient toujours comme une pauvre petite chose démunie à protéger, elle renforça son caractère et commença à refuser catégoriquement l'aide de quiconque pour quoi que se soit. Cependant, ceux-ci, et en particulier Skydd, la forcent souvent à subir son aide, ce qui la met très fortement en colère.
Ainsi elle a un très fort caractère et une grande volonté d'indépendance, même si elle n'arrive pas à tout faire toute seule, surtout car elle est souvent un peu maladroite

Morceau de parcours/histoire
Jusqu'à ses 19 ans, Adamance a vécu avec ses parents et ses cinq frères : Leech, Sjanse, Riddle, Skydd et Gal dans une maison à peine assez grande dans la quartier ouest de la Basse-ville. Ses deux parents travaillant dans des usines du quartier sud, c'était aux plus vieux de s'occuper des plus jeunes : ainsi, Adamance passa une grande partie de son enfance à crapahuter dans la ville derrière ses grands frères.

Image

Quand Adamance avait 16 ans, elle fut forcée par Skydd, chimiste amateur, de l'accompagner dans une petite boutique du quartier est, pour acheter toutes sortes de produits ,plus ou moins dangereux afin de « réaliser une expérience de la plus haute importance ». Elle ne rechigna pas, ,d'abord car elle savait que son frère ne la laisserait jamais rester seule à la maison, mais également car il lui avait transmis son goût pour la chimie. Ils partirent sous un soleil de plomb, discutant sur le chemin du nouveau projet de Skydd. Pendant le trajet, Adamance commença à se sentir mal, ressentant des nausées et des sueurs froides. Au bout de quelques minutes, elle demanda à s'arrêter un instant, et ils se rendirent tous les deux compte de son essoufflement. Skydd, inquiet, lui demanda si tout allait bien.
« Ca va, ça va, j'ai juste une douleur dans la poitrine... », dit-elle.
Face au regard plus paniqué qu'inquiet de son frère, elle s'empressa de sourire et lui annonça, d'un ton qui se voulait clair :
« Ne t'inquiète pas, c'est la chaleur ! »
Ils attendirent quelques instants puis, se sentant mieux, elle se releva et décréta que c'était passé. Ils reprirent leur route. Ils n'avaient pas fait 20 mètres qu'Adamance s'arrêta, serrant ses bras autour de sa poitrine, et murmura, à bout de souffle, qu'elle avait l'impression qu'on lui broyait les cottes. Dans la seconde qui suivit, elle eut un soubresaut et perdit connaissance.
Elle se réveilla à l’hôpital du quartier est, et ressenti une grande sensation d'engourdissement. Au premier coup d’œil, elle ne reconnu pas les six visages autour d'elle : ils étaient tous flous. Puis elle plissa les yeux et vit ses cinq frères et sa mère, penchés sur elle, chacun plus paniqué que l'autre. Quand elle repris tout à fait ses esprits, elle se rendit compte qu'il lui était impossible de bouger son bras et sa jambe gauche, et que cette sensation cotonneuse se propageait jusqu'au côté droit de son visage. Sa mère prit sa main – la droite, celle qu'elle pouvait percevoir – et lui dit :
« Tu as fait une... une.. qu'est-ce qu'ils ont dit les médecins ? », demanda-t-elle, se tournant vers ses fils.
« Une crise cardiaque, maman », lui répondit Leech.
« Ah oui, c'est ça. » Elle se tourna à nouveau vers Adamance. « Tout le côté gauche de ton corps est... hm..
- Paralysé, maman. », termina Gal.
« Voilà, paralysé. Mais ne t'inquiète pas, on va tout faire pour que tout se passe au mieux ».
Tout d'abord, les parents refusèrent toute intervention qui leur fut proposée : ils craignaient les opérations et étaient certains que cette paralysie n'était que passagère. Ainsi, pendant les deux semaines qui suivent l'accident, Adamance vécu telle une poupée de chiffon : quand elle n'était pas transportée sur le dos de Skydd, c'était Riddle qui la portait dans ses bras. Quand aucun des deux n'était là, Gal et Sjanse la portaient à deux, l'un tenant les jambes et l'autre les bras. Des fois c'était Leech qui la portait comme il pouvait, la soutenant juste du côté engourdit. Elle mangeait difficilement, puisqu'elle ne pouvait pas bouger la partie droite de son visage, elle ne pouvait se déplacer qu'à cloche-pied, ce qui, au bout de trente minutes était douloureux pour sa jambe droite, aussi elle ne se déplaçait pas beaucoup seule. C'était frustrant, elle n'avait plus aucune liberté de mouvement, c'était gênant, elle n'avait plus aucune intimité. De plus, son cœur lui jouait des tours de temps en temps, elle était parfois essoufflée pour rien, et des fois elle n'arrivait plus à respirer. Finalement, au bout de deux semaines, voyant que ça ne s'arrangeait pas et ne s'arrangerait sans doute jamais, Skydd déclara :
« Je connais un type, un Cortesian, qui m'a dit qu'il pouvait arranger ça. Je lui ai dit qu'on viendrait demain. »
Adamance ne savait as du tout ce que ça signifiait, et encore une fois, on ne songea même pas à lui demander son avis. Toute la famille pensait qu'« arranger » ne pouvait être que bénéfique : quelque soit la manière, ça ne pourrait être que mieux. Skydd, accompagné de Leech, amena donc Adamance chez ce « type » qui disait pouvoir tout « arranger ». Adamance fut endormie, et se réveilla difficilement deux jours plus tard, sur une vieille table rouillée, dans un atelier qui sentait le cuivre. A son réveil, elle n'ouvrit pas les yeux. Elle se contenta d'essayer de percevoir. Elle tenta de bouger les doigts de la main gauche... Ils bougèrent ! Elle les sentait, ils bougeaient ! Elle fit de même avec la main, puis le bras, puis la jambe... Elle pouvait tout contrôler à nouveau ! Elle sourit – elle réussi à sourire ! Soulagée, elle posa alors sa main sur son visage et – c'était froid ! Sa main était froide contre sa peau, d'un froid brut, violent.. Elle ouvrit les yeux et poussa un petit cri. Elle avait une jambe, une hanche, et un bras métallique, faits de pièces et plaques de métal bon marché. Instinctivement, elle posa sa main gauche sur la partie droite de son visage et sentit, ici également, une couche, très fine, beaucoup plus fine que le reste, de métal, à la place de sa peau.
Sa mère, son père et ses frères rentrèrent alors, précédés d'un homme - le Cortesian sûrement – et tous vinrent près d'elle, l’assommant de questions : « Comment tu te sens ? », « Ca fait comment ? », « T'arrive à bouger ? Montre pour voir ? », « Tu ressens quoi exactement ? », etc. Puis l'homme prit la parole, lui expliqua qu'en plus de ses nouveaux membres, elle avait un nouveau cœur, une « pompe artificielle ».

Image

« Tiens, file-moi la tube violet là.
- T'es sûr de ce que tu fais ? »

Skydd la regarda et sourit.
« Bien sûr enfin, je suis pas un amateur ! »
Depuis son « opération », elle assistait de plus en plus souvent son frère dans ses travaux de chimie. Ce n'était pas qu'elle était plus habile, mais son bras mécanique lui donnait l'impression d'être plus précise, plus minutieuse dans ses mouvements. Skydd manipulait des liquides qu'il mélangeait dans le but de créer une nouvelle solution basique pour le laboratoire pour lequel il travaillait.
« Recule-toi un peu, Ada, on sait jamais. », fit-il d'un air sérieux, tenant l'éprouvette au liquide violet au-dessus du bécher.
« Je croyais que tu savais ce que tu faisais », lui rétorqua- t-elle en riant.
« Oui, c'est le cas, mais on sait jam...
Il ne put pas finir sa phrase. Un tremblement, un très léger tremblement dans sa main vint secouer le tube, qui une giclée du liquide violet dans le bécher, au lieu des trois gouttes recommandées. L'explosion fut telle que tout deux furent projetés en arrière.

Elle se réveilla encore une fois sur la vieille table rouillée, la deuxième fois en deux ans.
« Qu'est-ce qu'ils m'ont encore fait ? », se demanda-t-elle.
Elle ouvrit les yeux, se redressa et – PAN ! Elle poussa un petit cri et regarda à l'endroit d'où était partie la détonation. Au bout de son bras métallique, à l'endroit où aurait dû se trouver sa main, se trouvait le canon d'un fusil, fumant. Sa main était là, mais déboîtée.
« Non mais c'est pas vrai ! »
Elle remit sa main en place, et se leva, quand Skydd rentra, sa tête entourée dans un gros bandage, accompagné du Cortesian. Elle les regarda avec un air de reproche dans les yeux.
« C'est une amélioration ! », lui fit le Cortesian, comme pour se justifier.
« Une amélioration ? » Elle regarda on frère. « Il se moque de moi ? »
« Bon c'est vrai qu'il s'est un peu amusé à te bidouiller... Mais avant ça il t'a sauvé, tu sais ! »
Il lui expliqua qu'au moment de l'explosion, un morceau de verre était venu se planter dans sa « pompe artificielle », ce qui avait provoqué la fuite de son liquide de refroidissement.
« Et ça quand ça se mélange au sang, c'est pas super ! »
«Merci, mais j'avais pas demandé qu'on me greffe une arme non plus !», s’énerva-t-elle.
«Je voulais simplement voir si ça marchait, je suis plutôt content de moi.»

Note : Depuis cet accident, il arrive que la "pompe artificielle" d'Adamance fuit, mais à très petites doses, ce qui peut lui provoquer des désagréments lorsque le liquide de refroidissement s'introduit dans le sang et atteint le cerveau (par exemple elle peut ne plus rien voir pendant quelques secondes/minutes/heures..), c'est très variable.

Image

Questions subsidiaires :
Quel est - en moyenne - votre rythme de jeu ? cette information nous aidera à vous trouver un partenaire ayant sensiblement le même rythme que vous. Je suis normalement là le weekend, et le soir en semaine, sauf lorsque je suis en grosse période de révision (en juin notamment)
Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à Sawen.net
Y-a-t-il un point que vous ne comprenez pas ? Lequel ? A part les 10 000 questions que j'ai posées, rien XD
Y-a-t-il un point que vous n'aimez pas ? Lequel ? Pour l'instant, non
Si vous deviez apporter des modifications sur ce forum ? A voir au cours du jeu ^-^

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé

Re: Adamance S

Messagepar Seby » 26 Mai 2015, 19:07

Fiche validée


Équipement :
    1 fusil intégré dans son bras mécanique.

Don éventuel :
    /

Autre :
    Une fuite de son cœur artificiel lui cause parfois quelques soucis techniques (cécité par exemple).

Avatar de l’utilisateur
Seby
Administratrice timbrée
Administratrice timbrée

Crédit: 40.00 Ore(s)
Avatar:
Namine du jeu Kingdom Hearts II - Square Enix

Re: Adamance S

Messagepar Adamance » 12 Aoû 2015, 18:57

Les quelques personnages qui partagent sa vie :

Oz

Priviet by Vekttor.jpg
Priviet by Vekttor.jpg (25.98 Kio) Vu 482 fois

Le cortésian de 25 ans qui l'a transformé et qui lui as sauvé la vie après l'explosion. C'est un ami de son grand frère, et également le plus proche ami qu'elle ait (bien qu'elle ne cesse de le blâmer dès qu'il lui arrive un problème avec une de ses installations qui composent son corps). Il passe le plus clair de son temps à trainer dans la Basse-Ville et dans les Ghettos pour fouiner, chiner, chercher pour ensuite fabriquer toutes sortes d'objets, de petits robots et réparer des mechaminae.



Dessin (qui est juste magnifique d'ailleurs)

Avatar de l’utilisateur
Adamance

Crédit: Fermé


Retourner vers Les personnages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron