Oyé, oyé !

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Oyé, oyé !

Messagepar Maître du Jeu » 10 Mai 2012, 22:26

La porte du « 114 » s'ouvrit sur un petit homme replet, les joues rougies par le froid, une cigarette toute froissée coincée entre ses lèvres serrées. Tom, colleur d'affiche sans s'en vanter, mais sans s'en plaindre tant que ça payait les factures.

« 'falut Maxens ! » Lança-t-il à l'attention du patron du bar, sa clope se dandinant comme si elle allait tomber.

Il eut droit à un bref signe du menton du dénommé Maxens, occupé à astiquer ses verres tout en épiant la clientèle. Au milieu de la grande salle, une quantité impressionnante de petites tables à peine prévues pour deux accueillaient les solitaires ou les couples pressés. Au plafond, les spots jetaient sur eux des taches de couleurs chaleureuses visibles depuis la rue, l'immense baie vitrée laissant libre la vue sur ce lieu convivial. Un peu en retrait, une scène accueillait les musiciens de passage, distillant leur art au milieu du brouhaha ambiant. Plus loin encore, dissimulées derrière le mur aveugle servant d'étai aux vitres et fermé par des paravents un peu trop kitch, des banquettes au cuir rouge et de plus grandes tables disposées dans les coins. Ambiance feutrée, lumière tamisée, fausses serveuses et vraies soubrettes. Autant dire que l'établissement n'était pas conçu pour les repas familiaux !

Au bar, quelques âmes fraîchement célibataires noyaient leur chagrin au fond d'un alcool plus solide que leur fierté. Les yeux vagues, l'équilibre incertain en haut de leur tabouret perchoir... Le petit homme rond manqua de se retrouver avec l'un d'eux à ses pieds, mais contourna avec une habileté forcée par l'habitude l'individu qui semblait chercher la sortie sans la trouver.

« Fous-moi ça dehors... » Se contenta d'intimer le patron à un videur qui avait l'air de s'ennuyer.

Tom pinça plus fort les lèvres alors qu'il ouvrait le panneau d'affichage à l'aide de son passe. Sa cigarette se tordit méchamment.

« Nouvelle mission ?
_ Ouai, un truc de trésor enfoui. »
Marmonna le gros homme en épinglant l'annonce.

Bien en évidence pour que même le plus abruti ne puisse pas la rater. Satisfait de son travail, il referma la vitre à clé et fit demi-tour sans même s'inquiéter de savoir si son papier était punaisé bien droit. Mine de rien, il avait d'autres bars à visiter. Colleur d'affiche, non mais franchement. Si encore ces imbécilités de trésor existaient réellement, il pourrait se lancer, devenir riche, arrêter ce boulot minable et dépenser son argent comme n'importe quel ivrogne de ce bar. Mais non, il n'y croyait pas. Il laissait ça à d'autres. Des rêveurs, des naïfs, il y en aurait bien assez pour venir s'agglutiner devant la vitre à peine qu'il serait sortit.

Avatar de l’utilisateur
Maître du Jeu
Compte multifonction

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Jonah Kes » 11 Mai 2012, 19:10

Vers le fond de la salle, un homme est assis, seul à une table. Il sirote un verre d’hydromel aux reflets dorés – ouais, pas aussi classe qu’un whisky on the rocks ! -, et a la clope au bec. Sa tête est levée vers les musiciens actuellement sur scène, un groupe de cinq personnes qui jouent des mélodies à mi-chemin entre musique de l’est et hip-hop. Pas trop la tasse de thé de Jonah, a priori, mais ils sont doués. Pas de paroles, mais du beat-box. Le mélange est audacieux, mais réussi.
Jonah fréquente régulièrement ce bar… Quand il a besoin de décompresser, il s’y pose avec un verre et son tabac et passe sa soirée à écouter la musique – et, s’il est d’humeur, alpague une « serveuse » pour finir en beauté. Mais ça risque de ne pas être le cas ce soir, il est un peu trop léger niveau fric en ce moment pour se permettre des folies.

En laissant son regard errer sur la population du bar, l’homme tombe sur un visage qui lui dit quelque chose, émergeant entre un dos gras et une plante verte. « Tiens tiens… »
Déjà un peu éméché, le trafiquant se lève et se dirige vers le garçon aux traits familiers, bousculant et dérangeant à peu près tout le monde.

« Mais, c’est le p’tit Benedikt ! » sourit-il une fois arrivé en face du jeune homme aux cheveux noirs. « Je ne pensais pas te rencontrer dans ce genre d'endroits… »

Visiblement, Jonah a oublié les circonstances assez peu amicales dans lesquelles ils se sont rencontrés.

« Ah, et merci pour l’autre fois, tu m’as bien dépanné. Le gars que tu m’as présenté, il ne roule p’têtre pas sur l’or, mais c’est un collectionneur… »

Comme si Benedikt l’avait introduit à l’un de ses amis, par simple bonté de cœur. Mais il est comme ça, Jonah, il efface des choses de son esprit, ce qui peut s’avérer frustrant pour ses interlocuteurs.
Puis il remarque un type rondouillard qui vient de rentrer dans le bar et de placarder sur le tableau prévu à cet effet une grande affiche bleue, qui attire les regards.

« C’est quoi, ça ? Viens on va voir. »

Et sans attendre sa réponse, Jonah s’en va observer de plus près…

« Putain, un trésor ! » , s'exclame-t-il bruyamment.

Enfoui, en plus. Comme dans les histoires…

Avatar de l’utilisateur
Jonah Kes

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Benedikt » 11 Mai 2012, 19:47

Benedikt fronce le nez. Il est venu ici pour une chose bien précise, et voilà que cet espèce de trafiquant qu'il avait rencontré il y a un mois est ici ! Non, en vérité, ce qui l'énerve surtout, c'est qu'il lui parle comme à un pote qu'il n'a pas vu depuis un bout de temps ! Le botaniste ne retiendrais pas une petite remarque acerbe à son intention, malgré l'ambiance un peu douteuse du bar, il y a beaucoup de monde et l'homme n'a pas l'air menaçant de la dernière fois qu'il l'a vu.
Sauf que celui-ci n'attends même pas de réponse, et s'en va devant un tableau d'affichage où un homme vient d'accrocher une affiche assez voyante.
Benedikt rejoins le trafiquant.

« Vous rigolez, là ?! »

Oh, et puis est-ce que c'est bien la peine de chercher des ennuis ? pense Benedikt. C'est vrai qu'il attends Vrass depuis 40 min dans la fumée, et qu'il commence à s’inquiéter ; en temps normal, il aurait sans doute ignoré royalement l'homme jusqu'à ce qu'il le laisse tranquille. Dans le mot, il y avait écrit que c'était important, et l'absence du tatoueur, autant que le fait qu'il lui ai donné rendez-vous ici, entraîne de nombreuses questions dans la tête du jeune homme. Et puis il a dû éconduire trois jolies demoiselles qui sont venus lui susurrer des choses soit-disant alléchantes à l'oreille, et il n'aime pas trop ça, ça ne lui rappelle pas de très bon souvenirs. Alors l'autre qui vient se foutre de lui...
Il lève quand même le nez pour voir de quoi parle le trafiquant ; un trésor enfoui ? Ça existe, ce genre de choses ?

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Mai 2012, 20:01

Désolé, je tiens à mon honneur, je fais que passer! Je pose pas de lapin! :p

En réalité, cela faisait déjà un moment que j'étais là. Je n'étais pas habitué comme d'habitude il est vrai, un long pull noir col roulé, un pantalon noir et j'avais attaché mes cheveux en une queue de cheval. J'étais dans un coin assez à l'ombre et je commençais à me demander si le gosse n'allait jamais venir.

Au bout de 40mn, je me risquais enfin à me lever, le cherchant du regard au cas où il se soit attiré des ennuis, pourtant la Basse Ville c'est son coin et je lui ai donné rendez-vous ici justement pour ne pas qu'il se perde. Au bout d'un moment, alors que je passe derrière un poteau, je le repère enfin, mais il est avec un autre homme.

Les sourcils froncés, je reste quelques secondes à le regarder avant de voir qu'il s'éloigne vers le tableau apparemment pour partir à l'aventure... une chasse au trésor hein? Désolé, mais je ne partage pas.

Tant pis, je tourne les talons et sort sans dire un mot, j'hésite entre savoir si je suis énervé ou simplement contrarié, est-ce qu'il me verra partir je m'en fous. S'il part pour une chasse au trésor, ça va lui prendre des semaines, peut être que je me risquerai à lui envoyer un autre message d'ici quelques mois, ou alors j'attendrai qu'il le fasse.

Pourquoi j'ai un caractère de merde moi?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Cali Saknuss » 12 Mai 2012, 08:19

Dans un coin sombre de la taverne, Kum, gise bien tranquillement dans la capuche de sa laine de Cali. Le pauvre rat a travaillé toute la nuit, Il a bien mérité un brin de sieste. Comme la plupart des nuits, il passe son temps à chaparder dans les appartements voisins tout ce qui brille. Cali l’a éduqué et appris à reconnaître les bijoux, l’or, le bien le plus précieux pour se faire sa paye. En remerciement, elle cajole le petit Kum autant qu’elle le peut, prenant grand soin de son ami fidèle.
Cali sirote son lait fraise, non loin du tableau d’affichage. Elle reste tête baissée, écoute se qui se dit à propos du fameux trésor.

« J’aurai bien besoin de la récompense, voir du trésor pourquoi pas. Il faut que j’arrive à convaincre ces ahuris que m’emmener serait la meilleure option de leur futur voyage. Vu la faiblesse mentale de ces humains, ça ne devrait pas être trop compliqué. En plus, les humains sont très réceptifs à la télépathie.»

Comme le chat attiré par la souris, Cali ne peut s’empêcher de penser à ce fameux trésor. Il faut à tout prix trouver le moyen de se faire recruter. La plupart des gens n’écoutent pas se qui se disait devant le tableau d’affichage, tellement d’histoires à dormir debout ont été racontées dans ce genre d’établissement que l’on n’y prête plus attention, sauf une poignée de cinglés prêts à mourir pour trois piécettes Seulement là, il s’agissait d’une demande du Roi en personne, le Roi d’Ephtéria qui plus est. . Et la poignée de cinglés est sur écoute via radio télépathie.

« Au pire, même si le trésor n’existe pas, je me rabattrai sur leurs poches, celles de l’humain doivent être déjà mieux remplies que les miennes, c’est toujours bon à prendre. Allez ma chérie, c’est le moment de t'amuser un peu ! »

Basculant la tête légèrement en arrière pour finir son verre, Cali apporte son autre main pour défaire l’épingle de ses cheveux. Elle pose délicatement le verre sur la petite table, se redresse, pousse sa chaise en se levant et se dirige vers le panneau d’affichage. La lumière tamisée laisse apparaître la longue chevelure rousse et soyeuse qui retombe sur le décolleté de son corset rouge, laissant deviner sa poitrine. Le charme n’a aucun mal à agir sur la gente masculine qui compte déjà un bon nombre de regards. Elle vient se placer à côté de Jonah. Fixant sa pensée sur celle de l’homme, elle lui murmure à l’esprit :

« J’ai l’habitude de ce genre de missions. Elles sont plutôt difficiles à mener à bien mais elles en valent la chandelle en général croyez moi. »
Cali se retourne face à l’humain et plante profondément ses yeux bleus dans ceux de Jonah.
« N’auriez-vous pas besoin d’un aventurière ou d’une mercenaire dans ce genre de périple ? »
Ne changeant pas sa tactique, elle reste concentrée sur l’homme au regarde pourtant impassible, elle ne doit pas échouer, il lui faut cet argent, il lui faut convaincre cet humain de l’emmener avec lui.

Avatar de l’utilisateur
Cali Saknuss

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Jonah Kes » 12 Mai 2012, 12:34

« P’tit Benedikt » n’a pas l’air particulièrement heureux de retrouver Jonah… mais celui-ci ne s’en rend même pas compte. Son attention toujours fixée sur l’affiche, et l'enthousiasme stimulé par l’alcool, il se dit que, peut-être, il pourrait se porter volontaire dans cette mission. L’annonce vient du Roi d’Ephtéria en personne, ça ne doit pas être un canular ! De plus, les affaires sont un peu trop calmes pour le trafiquant, en ce moment… et il sait se battre, si besoin ! Et n'a pas peur du danger.
Jonah se rappelle alors Benedikt. « Je tiens pas tant à partir à la chasse aux trésors avec lui… mais il est herboriste, et ça, c’est sacrément utile. » Il faut savoir faire la part des choses. L’homme se retourne vers l’herboriste en question afin de lui faire sa proposition.

« T’as pas l’air de rouler sur l’or… Tu, sais, je pense que nous deux, on est assez c… »

Complémentaires. Mais Jonah n’a pas le temps de finir de baratiner ; car son intérêt est attiré - comme pris dans un champ magnétique - par une superbe rousse à la peau blanche, dont les épaules fines et la naissance des seins émergent d’un bustier rouge vif. Ses yeux, d’un bleu aquatique contrastant si vivement avec le brasier de sa chevelure et de son habit, se fixent sans hésitation dans ceux, plus gris, de Jonah. C’est alors qu’une voix résonne dans sa tête… Suave et séduisante, elle doit appartenir à la femme. Qui lui propose de l’accompagner dans la mission. Le trafiquant se rend bien compte que la belle est une cortésianne – seuls eux ont la capacité de « parler » aux gens dans leur tête -, et ils n’ont pas une très bonne réputation… mais, selon Jonah, les arguments de la fille surpassent bien la méfiance qu’elle pourrait lui inspirer, ajoutez à cela le verre d’alcool qu’il a bu… Et puis, c’est vrai que c’est un peu limite, de se lancer à deux dans une chasse au trésor – d’autant plus qu’il n’est pas dit que Benedikt soit partant.

« On a toujours envie… besoin d’une mercenaire. C’est moi qui t’invite à te joindre à nous… »

Ah, même sous le charme d’une cortésienne, le Jonah se débrouille toujours pour tourner la situation comme s’il la maitrisait parfaitement. Les badauds qui les observent, jaloux de lui sans doute - pourquoi ce n'est pas face à eux que les jolies filles viennent se planter ? - se demandent pourquoi il parle tout seul. Il doit passer pour un original...
Son regard s’arrache avec regrets de celui de la jeune femme, alors qu’il tourne la tête vers l’herboriste – mais, attend, peut-être qu’il faut se tenir sur ses gardes, avec elle ? Sans contact oculaire, les facultés du trafiquant lui reviennent. Un peu. Pour rien au monde il ne reviendra sur la demande qu’il vient de lui faire, mais il fera quand même gaffe, on ne sait pas trop à quoi s'attendre avec cette race !

Avatar de l’utilisateur
Jonah Kes

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Benedikt » 12 Mai 2012, 15:32

Benedikt, complément dérouté, reste regarder le trafiquant. Apparemment, ce n'est pas gênant pour celui-ci de laisser en plan non seulement son interlocuteur, mais aussi la fin de sa phrase. Le botaniste finit par suivre le regard de l'homme pour tomber sur une jolie jeune femme aux cheveux flamboyant. Elle a l'air charmeuse et s'approche d'eux en ondulant, mais Benedikt a du mal à comprendre la remarque soudaine de l'homme à son intention. On dirait que le trafiquant parle pour lui-même à voix haute. Le jeune homme se demande si c'est l'alcool, ou si c'est le décolleté et les longues mèches rousses qui lui ont fait perdre tout ses facultés mentales.
Puis Jonah se retourne à nouveau vers lui, comme s'il se souvenait soudainement de son existence.

« Je ne suis pas sûr de comprendre ce qui se passe... Écoutez, j'attends quelqu'un, donc j'aimerais bien savoir ce que vous voulez. » explique Benedikt, presque amusé devant la réaction du trafiquant devenu charmeur devant l'éventuelle conquête.

Ce n'est pas si souvent qu'il s'aperçoit des flirts, mais il a reconnu la façon de parler chaude et douce des gens qui se tournent autour, pour une fois. Sans doute parce que les deux protagonistes ne s'en cachent pas le moins du monde.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Cali Saknuss » 12 Mai 2012, 18:35

Rassurée par se première prestation avec Jonah, Cali sait que maintenant elle doit convaincre le jeune homme de les accompagner. On pourrait penser qu'une aide supplémentaire serait la bienvenue dans une aventure qui visiblement semble assez périlleuse, mais vu du côté de Cali, il s'agit d'avoir un maximum de gens à pouvoir détrousser. Il faut toujours même le maximum de cartes de son côté.

Tout en écoutant les deux hommes discuter, Cali se dit :
" Bon, celui-là je ne le lâche plus, il devrait être à ma botte. Le gamin par contre j'ai l'impression que ça ne va pas être une partie de plaisir ».
Regardes le Kum, il me regarde comme si j'avais un pustule sur le nez. Il va falloir la jouer sérré. "


Son regard se porte sur Benedikt. Elle le fixe, sans interrogation, afin de paraître innocente, presque gentille. Se plaçant entre les deux hommes, elle décide d'entrer en contact avec eux.

« Alors les gars, vous pensez quoi de cette chasse au trésor ? Elle m'a l'air des plus sérieuses. Je me présente, je m'appelle Cali, Cali Saknuss. J'ai pour habitude d'être appelé par mes clients afin d'escorter des personnes célèbres lors de leurs déplacements. Voilà pourquoi je me suis proposé. Après, c'est vous qui décidez. Mais vu que nous sommes tous les trois intéressés par l'histoire en question, je me suis dit qu'il serait mieux de s'unir pour parvenir à nos fins plus facilement. D'ailleurs, je vous propose d'en discuter un peu plus loin car si moi on ne m'entend pas, vous par contre ce n'est pas le cas ».

Avatar de l’utilisateur
Cali Saknuss

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Jonah Kes » 13 Mai 2012, 12:18

En effet, pour Jonah les choses sont assez claires : la présence de la jeune femme à leurs côtés est devenue quasiment indispensable en quelques secondes ! « En plus, cette mission risque de durer pas mal de temps… Et sans présence féminine, pas mal de temps, ça peut devenir très long ! » Ah, ben oui, Jonah reste un mec après tout ! Mais qu’elle n’espère pas lui jouer des tours facilement, car il n’est pas sans avoir quelques notions de défense…

Ainsi donc, cette rouquine – Cali, dit-elle s’appeler – est une sorte de garde du corps ? Étonnant, car vu silhouette gracile, elle n’a pas l’air très dissuasive... Mais le trafiquant sait bien, depuis sa rencontre avec Shell particulièrement, qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences et qu’un corps de femme peut recéler une force déroutante, et quand en plus cette force est mêlée avec une importante maitrise technique, ça peut faire très mal.
Cali leur propose alors d’aller discuter dans un endroit plus tranquille, ce qui n’est pas pour déplaire à Jonah. Il se dirige alors vers la sortie du bar, sa main gauche glissée délicatement dans le dos de la belle rousse pour la pousser à l’accompagner, et son autre bras – tenant toujours sa cigarette – tendu vers Benedikt afin qu’il vienne aussi, d’une manière qui n'est pas très flatteuse pour ce dernier – on dirait presque qu’il motive un animal à le suivre.

Avatar de l’utilisateur
Jonah Kes

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Benedikt » 13 Mai 2012, 14:10

Benedikt sursaute en entendant une voix suave dans sa tête. Le message indique clairement qu'elle vient de la jeune femme qui vient de se glisser entre eux deux. Le botaniste secoue la tête comme pour se débarrasser de quelque chose qui le chatouillerais et se tourne vers elle, trahissant son étonnement et sa confusion.

« Une cortesiane ? Ça ne peut être que ça. » pense Benedikt qui lors de ces quelques années itinérantes en a rencontré quelques uns. Sans pouvoir vraiment s’habituer à cette sensation étrange de voir son esprit squatté temporairement par une autre personne.
Elle dit escorter des personnes célèbres, mais le botaniste est trop méfiant pour vraiment la croire. Pourquoi des gens voudraient-ils qu'une jeune femme les accompagnent ? Pour les protéger ? Ou plutôt pour profiter de ses charmes, selon lui. Mais peu importe, il ne la jugera pas pour ça. En vérité, c'est sa proposition inopinée qui semble bizarre.

« Peut-être que je me fais des idées pour rien, peut-être que c'est juste que c'est le genre de personne à saisir une occasion, comme ça. »

Benedikt fronce le nez et reste quelques secondes planté là, pendant que les deux autres s'éloignent. Il n'a clairement pas envie de les suivre, mais une idée vient de lui traverser l'esprit. Vrass lui donne rendez-vous ici mais ne se montre pas, tandis que deux inconnus, par contre, lui saute dessus pour lui demander de les accompagner ? Une coïncidence ? Dans le message envoyé par le tatoueur, il lui disais aussi de porter des vêtements pratique. Et soudain, on lui propose de partir à l'aventure, comme ça ? Il y a quelque chose de pas très clair là-dedans, et le botaniste commence à penser que Vrass n'est pas forcément en dehors de tout ça. Sa curiosité piquée, il ne partiras pas d'ici sans avoir réussi à poser quelques questions à la dénommé Cali Saknuss et au trafiquant d'armes. S'il arrive à capter leur attention assez longtemps pour qu'ils lui répondent !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Cali Saknuss » 15 Mai 2012, 08:16

Les trois futurs aventuriers se dirigent dans un coin du 114, le plus éloigné possible de la clientèle afin de pouvoir organiser leur départ. Cali propose à Jonah et Benedikt de s'asseoir.
Une fois assis, Cali passe sa main dans sa capuche et invite Kum à se montrer. Le rat sort de sa cachette et vient se poser sur l’épaule de sa maîtresse. Les moustaches frétillantes, il sent autour de lui. Que de bonne odeur de nourriture. Cali lui fait signe de ne pas s'impatienter en lui caressant le dessus de la tête avec le bout du doigt.
Les deux compères regardent l’animal, quelque peu étonnés.
« Je vous présente Kum, ne craignez rien, il est domestiqué depuis qu’il est tout bébé. »

Le tavernier ne manque pas de garder un œil sur ses clients. Un petit carnet à la main et le crayon sur l’oreille, il vient leur demander ce qu’ils commandent. En s’approchant de Cali il remarque l’animal qui s’est allongé sur sa nuque.
« Dites, les animaux sont interdits ici, et les rats c’est sâle ! »
Gardant son calme, Cali pénètre l’esprit du tavernier.
« C’est un rat domestique, vous ne craignez rien, n’est-il pas adorable d’ailleurs ? »
L’homme, sous le charme de la demoiselle s’exécute :
« Il est adorable ce petit rat, on va faire une exception. Qu’est-ce que je vous sers ma pt’ite dame ? »
Jonah et Benedikt observent pendant que la jeune Cortesiane utilise ses talents cahés. Le pouvoir de persuasion de Cali est impressionant.
« Pour moi ça sera un autre verre de lait s’il vous plaît, froid, sans sucre. Et je vais vous demander aussi un gâteau sec pour mon petit ami, merci. »
Le barman se retourne vers les deux hommes et reprend un ton bien plus sérieux. Il se dresse juste devant eux, au bord de la table, impassible. Il faut dire que celui-ci n’a jamais beaucoup aimé que l’on vienne lui coller des affiches de chasse au trésor dans son établissement. L’argent est toujours une source de discussions et de bagarres, et ces trois là qui plus est sont demandeurs d’aventures, il ne s’agirait pas qu’ils attirent des ennuis dans le bar.
« Et pour ces messieurs, qu’est ce que ce sera ? »

Avatar de l’utilisateur
Cali Saknuss

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Jonah Kes » 15 Mai 2012, 20:06

Jonah observe quelques secondes durant le petit rat gris aux yeux brillants, qui vient de surgir de nulle part pour se lover dans le creux du cou de la jeune femme, sa tête émergeant des boucles rousses comme elle pourrait le faire de hautes herbes. Il est un peu surpris, mais pas dégouté et encore moins effrayé, d’ailleurs la phrase de Cali sensée les rassurer l’énerve un peu – c’est bon, ils ne vont pas se mettre à hurler en pensant que le rat va leur sauter dessus tels des bonnes femmes.
Le gérant du bar, avec un empressement qui n’est sans doute pas étranger au joli minois de Cali, se ramène alors pour leur demandent ce qu’ils veulent – étrange, ils ont juste changé de place, le tavernier ne s’est pas rendu compte qu’ils étaient déjà là avant ? Enfin, pour Jonah c’est pas bien gênant, de toute façon il a fini son verre.

« Une Grim pour moi. »

Il parait que les mélanges d’alcool, ce n’est jamais très heureux. Mais Jonah ne semble pas avoir cette notion, et n’a aucun problème à commander une bière après un alcool plus fort. Le trafiquant attend que Benedikt ait passé commande et que le tavernier soit reparti pour parler.
Plus personne ne fait attention à eux ; ils sont enfin peinards. Jonah se penche alors en avant, coudes sur la table et l’air de quelqu’un qui prend les choses en main. Il fixe d’abord son regard sur Cali.

« Bon, alors toi ça te dit aussi, cette mission. Tu sais te battre ? »

Ce qu’elle avait dit plus tôt le sous-entendait, mais mieux valait faire un inventaire des compétences de chacun ! Ce pouvait éviter les mauvaises surprises une fois sur le terrain - c'est toujours un peu génant de se rendre compte qu'on trimballe un boulet depuis le début. Après, se tournant vers Benedikt :

« Et toi, t’es botaniste si j’me souviens bien… Du coup, tu t’y connais, en plantes médicinales… en poisons ? »

Bien que, le plus souvent, la même plante est les deux à la fois... simple question de dosage.

Avatar de l’utilisateur
Jonah Kes

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Benedikt » 16 Mai 2012, 11:10

Benedikt commande un verre de vodka - un peu fort pour lui, mais c'est bien ça qu'il lui faut - et soupire. Les deux autres sont bien partis dans leur idée, non, ils ne rigolaient pas en proposant ça !
Il regarde le rat qui s'est blottit sur l'épaule de la jeune femme. Il le trouve plutôt mignon, cette bestiole, lui, avec ces petites moustaches qui frémissent. Il n'a pas l'air sale comme les rats qu'on croise en ville, il a un poil gris perle et des yeux comme de petites perles noires et brillantes.
Le trafiquant se penche vers eux aussitôt que le serveur a disparu et pose des questions à Cali et à Benedikt.

« Oui, enfin, ça dépend de quoi vous voulez en faire... » répond le botaniste, un peu suspicieux, « Par contre, moi, j'ai aussi une question, est-ce que vous connaissez Vrass Rannveig ? Parce que je ne comprends pas pourquoi vous me demandez tout ça, à moi précisément. Sincèrement, à mon avis, je suis pas le mieux placé pour partir je-ne-sais-où et retrouver je-ne-sais-quoi. Je connais même pas votre nom ! »

Bien sûr, pense immédiatement le jeune homme, ça ne changerait strictement rien de savoir son nom. Mais ça lui semble tellement étrange, d'alpaguer des inconnus pour partir chercher un trésor. Il repense à Phineas, qui l'avait emmené avec lui et lui avait proposé son aide sans qu'ils ne sachent quoique ce soit de chacun. Peut-être que c'était de la méfiance mal placée, après tout. Si tu n'as personne avec qui partir, alors tu cherches des gens qui pourrais t'accompagner, et c'était peut-être le cas du trafiquant et de Cali, se dit-il. Sauf qu'en ce qui concernait Benedikt, c'était surtout le souvenir de la précédente et malheureuse rencontre avec l'homme qui changeait beaucoup l'opinion qu'il pouvait avoir de lui. Même si celui-ci, soit faisait semblant, soit le pensais vraiment, avait une version acidulée de l'histoire.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Cali Saknuss » 20 Mai 2012, 07:04

Cali se concentre afin de pouvoir parler aux deux hommes.
« Bien entendu que je sais me battre. En tant que Cortesiane je suis capable d’influencer les pensées des autres, ce qui est un bel atout. Qui plus est je manie les dagues à merveille, ainsi que le tir à l’arc. Si ce monsieur sait concocter quelque poison, ils embelliront volontier mes lames soyez-en certains. »

Voyageant depuis quelques années, Cali avait du apprendre à chasser. Elle s’était dégoté un arc du côté de Guttenvald, cette région mal famée que l’on ne recommande à personne, mais où Cali avait fait ses petites affaires à l’époque. Les pierres précieuses extraites des mines alentours y sont soit revendues, soit convoitées par les voleurs.
« J’ai du apprendre à tirer à l’arc pour me nourrir du côté de la forêt sombre en Guttenvald, je pense que vous connaissez la région ? Ne serait-ce que de nom. »
En nommant la dite région, Cali sait bien qu’elle a réussit à impressionner Jonah. Le regarde profond, Cali voit clair dans son esprit, il sait ce que représente Guttenvald. Personne ne s’aventure dans une telle région s’il n’a pas d’expérience du combat, c’est impossible. Les points marqués pour l'un ne le sont pas forcément pour l'autre, et Benedikt n'est pas peut-être pas autant convaincu que Jonah.

J'ai du mal à cerner le botaniste. Qu’est-ce qu’il a dans la tête pour que ça bloc ses pensées ? Il travaille de la caboche celui-là. Ca ne va pas être facile pour s’en faire un allié. Tant pis, on verra bien, on va jouer leur jeu pour le moment, on n’a rien à perdre, se dit Cali en observant Benedikt.

Kum qui vient de finir son gâteau s'en retourne se blottir dans la capuche de Cali qui lève son verre de lait pour le porter à sa bouche. Elle descend la moitié du verre et essuie sa bouche du revers de sa main tout en posant délicatement le verre sur la table.

« Pour ce qui est de Vrass Rannveig, dit-elle en s’adressant à Benedikt, je n’ai pas le plaisir de connaître ce personne. Et pourquoi parlez-vous de ce Monsieur ? Qui est-il ? »

Avatar de l’utilisateur
Cali Saknuss

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Jonah Kes » 20 Mai 2012, 19:17

Le p’tit n’a pas l’air très emballé par la perspective de partir à l’aventure avec eux… Et Jonah n’est pas hypocrite au point de se demander pourquoi ! C’est vrai qu’il n’a pas été particulièrement, disons, "accueillant" lors de leur première rencontre. C’était pas sa journée, aussi.

Jonah relève la tête lorsqu’il entend la rouquine prononcer le nom de Guttenvald. Bien sûr, qu’il sait ce que ça signifie. Lui-même s’y rend de temps en temps pour affaires, et que la jeune femme soit une habituée de cette ville l’élève tout à coup aux yeux du trafiquant. Non, décidément, elle n’est pas une simple beauté persuasive ! Et sa présence dans la mission, jusqu’ici superficielle – bien qu’agréable – selon Jonah, devient alors vraiment utile. Manipulation, tir à l’arc et dagues. Pas mal, si elle n’exagère pas…

« En effet, si tu as survécu un certain temps à Guttenvald, tu dois te débrouiller. »

A présent, il ne leur reste qu’à faire preuve d’insinuation afin de convaincre Benedikt… Il pourra sans doute être utile, c’est vrai ; mais, en plus de ça, Jonah se dit que ça pourrait être amusant, de l’avoir – de lui, il retient surtout le service qu’il lui a rendu. Car l’homme a tout de même un vague honneur – si, si -, et un coup de main, même loin d’être spontané, ne signifie pas rien pour lui.
Bien sûr, vu les antécédents, il vaut mieux compter sur Cali pour décider le botaniste… Mais celui-ci vient de mentionner une troisième personne, alors qu’il se sent probablement perdu, voire agressé. Comme un recours, voire un appel… Si c'est à cette personne que Benedikt pense alors qu'il se sent mal à l'aise, c'est qu'elle doit signifier quelque chose pour lui, et Jonah compte bien utiliser ce lapsus à leur avantage. Mais attend, Vrass ?

« Vrass Rannveig ? Le tatoueur des Ghettos – Winghox, cheveux rouges, yeux vairons ? »

Bien sûr ! On ne peut pas vivre près des Ghettos en ignorant longtemps le personnage. Jonah ne l’a jamais rencontré en personne, mais il voit bien qui c’est, et connait sa réputation… de mauvais caractère, et de coureur de jupons, mâles et femelles. Tiens tiens… On ne va pas sauter aux conclusions, mais y’aurait moyen qu’il ait découvert un truc.

« Evidemment, je le connais. J’ai eu l’occasion de discuter avec lui quelquefois… Pas facile d’accès, mais un mec bien. »

Allez… En espérant que rende Jonah plus sympathique aux yeux du jeune homme – et que ses déductions soient justes.

Avatar de l’utilisateur
Jonah Kes

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Benedikt » 20 Mai 2012, 21:00

En entendant Cali mentionner Guttenvald, Benedikt se demande si elle ment. Mais il semblerais bizarre qu'elle ose dire maîtriser des armes sans le savoir vraiment, si elle veut partir avec eux, ce serait un mensonge temporaire qui ne lui attirerais que des ennuis. Le botaniste commence à se dire qu'elle disais sans doute vrai à propos de son métier.

« Belle et dangereuse, une rose avec des épines, comme on dit. » pense Benedikt. « Mais elle a l'air plutôt honnête, finalement. »

D'après la réponse du trafiquant, leur rencontre ici n'a pas grand chose à voir avec le tatoueur. Mais que l'homme le connaisse, même si ce n'est qu'un peu, change assez perceptiblement l'opinion de Benedikt à son propos. Vrass, pour lui, est le genre de personne qui envoie très rapidement bouler les gens qui n'ont pas l'air digne de confiance ou qui semble hypocrite. Le visage de Benedikt se radoucit un peu.

« Oubliez ce que j'ai dit, ce n'est pas grave. »

Ces nouvelles informations changent la donne. Même s'il garde encore quelques réticences, il commence soudainement à envisager de partir avec eux. Les serres des jardins de Bellevue, en rénovation après une malheureuse expérience plutôt explosive qui avait détruit en grosse partie deux bâtiments et allégé d'un bras le professeur procédant à la dite expérience ne ré-ouvraient que dans trois mois. On l'avait congédié pour cette période étant donné qu'ils n'avaient plus besoin de lui pour le moment et qu'ils avaient besoin d'argent pour la reconstruction. Sauf que Benedikt commençait lui-même à avoir besoin d'argent, et plutôt sérieusement. Jusqu'ici, il n'avait pas réussi à trouver un autre job et s’inquiétait de la façon dont il réussirais à payer son loyer à la fin du mois.
200 ores, c'était ce qu'il y avait marqué sur l'affiche, non ? Voilà qui l'aiderais clairement à éviter de dormir dans la rue prochainement. Le botaniste fronce un peu les sourcils et s'assoit en tailleur sur sa chaise.

« Est-ce que... Est-ce qu'on irait à Ephtéria en train ? Ce serait plus rapide. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Cali Saknuss » 27 Mai 2012, 07:49

Ephtéria, la ville du Roi. Cali a toujours rêvé de devenir une belle femme de la société. La vie de vagabonde qui s'adonne à toutes les roublardises, ça va un temps, et puis à la longue, on s'en lasse. Et puis risquer sa vie en permanence, ça n'a jamais été bon pour le moral d'une jeune femme digne de ce nom.

" Si je fais cette mission, peut-être que je pourrai gagner quelques faveurs du Roi, sait-on jamais ! " se dit-elle avec un léger sourir en coin.

Visiblement, les deux hommes, qui d'ailleurs n'avaient même pas donné leur nom prennent petit à petit une certaine confiance en Cali. L'assurance qu'elle a bien voulut laisser paraître dans leur esprit et son charme fou les ont marqués.

" Dites-moi, si on décide de partir ensemble, il faudrait que l'on fasse le plein de provisions. De la nourriture, de l'eau, et une ou deux armes. "

Cali ne sait comment aborder la question. En effet, la veille elle avait perdu ses deux dagues dans un jeu de carte malencontreux, dans un bar deux rues plus loin. Les dagues en questions avaient elles mêmes été dérobées dans la tour de Néobabel, précisément à l’étage 52. Cali avait quelques jours auparavant entendu parler des forgerons qui exerçaient dans la fameuse tour. Le défi était tel qu’elle ne pu résister, le challenge était là, il fallait à tout prix y aller.
Mais ceci est une autre histoire, nous aurons largement le temps d’y revenir dans les jours à venir.

« Oh et puis zut, je leur raconte et s’ils ne me croient pas tant pis. »

« Par contre, comme vous l’aurez remarqué, je n’ai plus d’armes depuis hier au soir. Je suis allé au Garden Hall, un bar situé deux rues plus loin hier soir et je les ai perdues aux cartes. Le soucis c’est que c’est le patron du bar qui les a gagnées, mais en trichant. Lorsque j’ai découvert la magouille, je l’ai accusé bien entendu, et il n’a rien voulu entendre. Alors je lui ai cassé mon arc en deux sur le crâne et je me suis enfuit. Mais je compte bien récupérer mes dagues, et le plus tôt possible.»


Cali se redresse, afin de regagner un peu en assurance au vu de l'histoire qu'elle vient de raconter. Il est plus ardu de prétendre pouvoir protéger un groupe d’aventurier quand on n’est pas capable de protéger ses biens. Mais bon, après tout, elle l’avait bien cherché.
« Mon dieu, ils ont l’air plutôt sceptiques. »

Avatar de l’utilisateur
Cali Saknuss

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Jonah Kes » 30 Mai 2012, 20:56

Apparemment, son mensonge est passé comme une lettre à la poste ; et Benedikt semble se détendre un peu. Bingo… Une bonne chose de faite. Trois, c’est un bon nombre, qui convient à Jonah. Il est facile de garder l’œil sur trois personnes, et le trafiquant imagine mal Cali et Benedikt se liguer contre lui à la fin pour récupérer ses gains ! Si toutefois ils retrouvent ce trésor, n’anticipons pas… Par contre, la Cali seule, ‘faudra faire gaffe ; elle pourrait bien les planter et aller réclamer la récompense pour elle ! C’est qu’elle sait jouer de sa beauté pour assoupir les esprits…
Le gamin demande alors s’ils iront en train, ce qui confirme le fait qu’il est gagné à leur cause… Jonah ne peut alors réprimer un sourire condescendant.

« Le Royaume d’Ephtéria, c’est un autre monde, petit. Pas de ligne express Basse-ville/Ephtéria… On devra y aller par nos propres moyens.
On mettra quatre jours si on contourne le fleuve Larme… Deux à trois si on arrive à trouver un bac qui le traverse. »


Le trafiquant est déjà passé à Ephtéria, il y a un certain temps maintenant. N’était pas resté très longtemps ; les choses n’avaient pas bien tourné.
Puis Cali aborde la question de la nourriture et de l’eau. Et des armes… Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le trafiquant n’en a pas un gros stock. Il a son stylet, au fil toujours aiguisé ; et d’autres lames qu’il est en train de restaurer, pas prêtes à l’emploi. Alors, quand Cali leur raconte son histoire abracadabrante de perte d’armes, ça l’énerve rapidement… Pour plusieurs raisons : déjà, c’est chiant, s’il faut attendre qu’elle les récupère ; et ensuite, surtout, le fait qu’elle ait joué ses propres armes, et qu’elle ait cassé son arc de façon aussi débile… Aucun respect pour les armes ! En tant que trafiquant, les poils de l’homme se hérissent. Et en plus, quel intérêt d’utiliser un arc de cette manière ? Si cette nana n’est pas capable de garder un peu plus le contrôle d’elle-même, comme elle semblait pouvoir le faire jusqu’ici, ça risque d’être difficile. Et peu importe ses charmes.

« Attend, là t’es en train de nous demander qu’on vienne t’aider à réparer tes conneries ? Si ça s’est passé comme tu viens de dire, t’as agis n’importe comment… Moi, je vais pas aller casser la gueule à ce gars. » Il lance un coup d’œil à Benedikt. « Et lui non plus, je pense. T’ira récupérer tes dagues seule… de façon discrète, ça serait mieux. » Du genre s’introduire pour aller fouiller dans l’arrière-boutique du bar.
« On peut faire diversion, à la limite. Mais c’est tout… » L’homme se lève alors. « On y va ? On passera louer des montures et acheter de la bouffe après… »

Avatar de l’utilisateur
Jonah Kes

Crédit: Fermé

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Benedikt » 31 Mai 2012, 14:20

« Oui, je sais, j'en viens. » répondit Benedikt avec un haussement de sourcil. « Mais... Si on fait une partie du voyage en train, ça ira plus vite. De Banba, par exemple, même si c'est possible que géographiquement, ça nous fasse faire un petit détour. Enfin, c'est juste une idée comme ça, ce n'est pas très important. »

C'était une possibilité qui lui était passé par la tête, et à vrai dire, il ne savait pas trop pourquoi. Il n'avait pris qu'une fois le train, et sans billet. Il était monté dans un wagon de marchandises dont la porte était resté ouverte lorsqu'il avait croisé un train arrêté dans l'arrière-pays, sans doute à cause d'un problème technique. Il y pensait sûrement parce qu'il s'était souvenait de la grande gare d'Ephtéria.
Le botaniste essaye de faire une liste mentale de ce qu'ils peuvent avoir besoin. Nourriture et eau, quelques vêtements, finalement, pas grand chose, et il vaut mieux de toutes façons que ça ne soit pas trop lourd à porter. Cali, elle, commence à raconter une histoire de dagues perdues dans un partie de cartes... Le trafiquant a l'air assez contrarié et lui rétorque sèchement qu'ils n'iront pas aller se battre pour elle, tout au plus lui servir de diversion. Il n'a pas tort, de l'avis de Benedikt, mais pour commencer, il sait bien qu'il ne serait d'aucune aide vu ses talents dans ce domaine, donc ce n'est même pas comme s'il pouvait accepter. Il laisse l'homme parler à sa place. Détourner l'attention, par contre, c'est parfaitement possible.

« J'ai aussi quelque chose à faire. » lance le botaniste pendant que les deux autres se lèvent pour partir. « Il faut qu'on passe par la boutique du tatoueur. »
Il sait bien qu'il va être difficile de gagner l'approbation du trafiquant, déjà agacé par la demande de Cali. Celle-ci devrait ne pas être dérangée, puisqu'elle vient de leur demander elle-même une faveur. Mais après tout, c'est la condition pour qu'il parte avec eux.
« Je n'ai besoin que de quelques minutes là-bas, vous n'êtes pas obligé de m'accompagner, mais... Il fait des tatouages à effets qui peuvent être intéressant, pour vous. Pour se protéger du froid, ou pour porter chance, ce genre de chose. »

Benedikt sourit intérieurement. Il fait de la publicité pour Vrass, maintenant ! Il se demande tout de même si c'est vraiment une bonne idée de partir avec des gens qu'il ne connaît pas du tout. Surtout qu'ils se chamaillent déjà ! Mais après tout, être seul sur les routes est assez pesant parfois. Au moins, ils risquent de ne pas manquer d'animation...

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Oyé, oyé !

Messagepar Cali Saknuss » 31 Mai 2012, 14:57

Quelque peu déroutée par la réaction de ses futurs compagnons d'aventure, Cali commence à se sentir mal à l'aise vis à vis de son histoire de dagues perdues aux cartes. En effet, pour une mercenaire, perdre ses armes dans un simple jeu d'argent n'est pas très intelligent et l'avouer ne relève pas d'une grande imagination pour expliquer qu'elle n'est plus armée.

" Dites, les gars, j'ai oublié de vous dire une chose ". Cali commence à baisser les yeux à l'idée de ce qu'elle va raconter par la suite.

" Je sais que mon histoire de cartes ne tient pas debout, mais c'est la stricte vérité. Ce que j'ai omis de vous dire, c'est que j'étais bourrée comme une cruche ce soir là."
Cali regarde Jonah, honteuse d'avoir pu faire une telle sotise, que dis-je, une telle hérésie !

" Si ça ne vous dérange pas, j'aimerai que l'on passe encore une nuit ici. Cela me permettrai de retourner dans le bar dont je vous ai parlé pour récupérer mes dagues. On pourrait se retrouver devant l'entrée de la Basse-ville demain matin au levé du jour. Cela vous convient-il messieurs ? "

L'idée de remettre les pieds dans ce bar était depuis belle lurette dans l'esprit de Cali. Des dagues d'une telle qualité, si chèrement acquises ne pouvaient rester dans les mains de ce vulgaire barman alcoolique bedonnant.

" En attendant, si on allait chez ce botaniste ? Vous nous conduisez ? " Demande t-elle à Benedikt.
Oh ! Mais dites moi messieurs, j'aimerai tout de même savoir votre nom si ça ne vous dérange pas ?

Avatar de l’utilisateur
Cali Saknuss

Crédit: Fermé

Suivante

Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron