Passons aux choses sérieuses !

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 29 Sep 2013, 14:29

Précédemment

« Heu, on devrait y aller ! » décida le botaniste, les joues rouges, en secouant sa tignasse pour faire voler la farine qui y était resté. Il aida Vrass à nettoyer le reste de la cuisine, puis dit au revoir à Iza avant d'aller récupérer un sac rempli de quelques affaires pour la semaine. Rien de très original, le botaniste allait de manière passer ses journées sans vêtements – pensée qui le mortifia une seconde avant qu'il ne se console à l'idée d'être enveloppé dans une fourrure -.

Benedikt prit une grande respiration en rejoignant le tatoueur.
« Okay, je suis prêt. On peut vraiment y aller ! » - Première étape, une discussion avec la journaliste en charge histoire de savoir la suite des événements et de régler les détails de l'embauche de Vrass nécessaire à leur plan. Ensuite, ils pourraient s'occuper des dernières affaires qui les concernaient personnellement.
« J'irais à l'herboristerie pendant que tu es à l'entretien d'embauche, comme ça, ce sera fait et on ne perdra pas de temps. » déclara doucement le botaniste pendant qu'ils atterrissaient dans une ruelle de la Basse-ville grâce à la perle de Vrass.

Moins d'une demi-heure plus tard, ils avaient réussi à trouver les bureaux du magazine Spieger et traversaient donc les couloirs interminables du bâtiment à la façade miroitante, les yeux revolver de Benedikt fixés sur la journaliste qui marchait devant eux comme s'il avait le pouvoir de lancer de véritables balles capables de traverser la cervelle détestable de cette insupportable femme – il aimerait -. Son bureau était situé à un angle d'étage et le botaniste fut distrait une seconde par les vitres qui couvraient deux murs entiers ; à cette hauteur, on avait l'impression d'être au bord du vide même à l'autre bout de la pièce. Benedikt se rangea imperceptiblement vers Vrass sans s'en apercevoir, sa chute du hiéras de ce dernier encore bien gravé dans sa cervelle d'oiseau. Un claquements de doigts à ongles manucurés à quelques centimètres de son visage le fit revenir brusquement à la réalité.
« Bon ! Parlons de ce qui vous attends, alors, maintenant qu'on est bien installé et tranquille. » susurra la jeune femme avec un sourire qui s'élargit devant l'air du botaniste qui hurlait le déplaisir. Benedikt était presque surpris de l'aversion qu'il pouvait ressentir envers elle. Mais ce genre de confidence lui rappelait trop de souvenirs et ils détestaient encore plus savoir que ce genre de personne continuait tranquillement leurs petites affaires en savant parfaitement qu'elles agissaient mal.
« Oui, c'est une très bonne idée, et si vous pouviez nous expliquer tout ça vite fait vite bien, on en serait très heureux. On est plutôt occupé. » lança Benedikt, assez grossier pour que l'on s'en étonne. « D'ailleurs, il serait quand même très appréciable que vous nous donniez toutes les informations dont on pourrait avoir besoin. On ne va pas se mettre en danger inutilement pour vos beaux yeux. Non qu'ils soient particulièrement esthétiques. »
S'en suivit un rire amusé de la part de son interlocutrice qui fit froncer le nez du petit botaniste aux bras croisés.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 29 Sep 2013, 15:44

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngDirection la Basse Ville pour pouvoir trouver les bureaux de cette journaliste. Je savais où c'était, elle m'avait laissé sa carte avec les coordonnées, mais je me doutais qu'on ne pourrait pas prendre un taxi, les dernières aventures de Benedikt avec les voitures n'allaient pas lui permettre de se sentir en sécurité là dedans. Aussi on avait mis un peu plus de temps que prévu, mais on avait fini par y arriver.

C'était le genre de bureau bien classe, on voyait qu'elle avait accès à des technologies de pointe cette garce, des appareils photos à large objectif, des appareils d'écoute, un ordinateur dernier cri, pour sûr qu'avec ses magouilles, elle avait du se remplir les poches.
«Magnifique votre nouvelle tête! Je ne vous aurais pas reconnu si votre ami n'était pas avec vous!» - dit-elle quand on arrivait. Elle affichait ce petit sourire satisfait de celle qui sait qui va forcément gagner, et malgré la mauvaise humeur évidente du gosse, rien ne paraissait la débarrasser de sa joie de vivre - ou plutôt de sa joie à l'idée de se faire du fric.

«On se calme petit mouton!» - dit-elle en plantant son regard dans le mien. Je fronçais alors les sourcils alors qu'elle affichait un sourire narquois et je comprenais qu'elle avait du écouter la conversation lorsque j'avais parlé de mes rêves en étant dans le coma.
- «De quoi j'me mêle?» - elle pouffa de rire avant de se mettre à son ordinateur et commencer à pianoter dessus à toute vitesse
- «Bon, alors, j'ai envoyé votre CV sans photo, ça tombe bien vu que vous avez changé de tête, je me doutais que vous seriez assez intelligent pour agir ainsi. Je suppose que le petit va pas vous accompagner?» - je fronçais de nouveau les sourcils en grinçant des dents
- «Si, il m'accompagnera mais ça ne vous regarde pas. Précisez juste dans mon CV que pour ce job, je dispose d'un chien de garde.»
- «Oh oh OHHHH! Le petit mouton va se transformer en caniche? Intéressant!»
- elle poussa du coude une petite enveloppe sur laquelle était marqué "photos Vrass Rannveig" tout en regardant le gosse d'un air moqueur, afin qu'il n'oublie pas ce qui était en jeu ici. Elle pianota donc encore quelques petites notes avant d'envoyer un email à mon nom, précisant donc le dernier détail. Quelques minutes plus tard, elle en recevait un autre
«Bon, pas besoin d'amener votre chien à votre entretien d'embauche qu'ils vous disent. Vous avez rendez-vous dans deux heures. Je vais imprimer vos papiers d'identité.»

Elle bougea une petite caméra au-dessus de son ordinateur et me prit en photo. Avec la tête que je faisais, j'avais clairement l'air d'un tueur, et cela semblait la ravir! Elle imprima le tout avant de faire plastifier permis de conduire et carte d'identité, elle imprima un nouveau CV avant de pianoter à nouveau sur son ordinateur
«Il me faut la race du chien, et l'âge que vous lui donnerez ainsi que son nom. Pour ce genre de boulot, même les chiens de garde doivent être référencés.»
Je me tournais vers Benedikt pour voir ce qu'il en pensait, c'est lui qui devait faire le gage pour le Shaman, et donc qui déciderait de la race et du nom qu'il voulait... pitié, qu'il propose pas Pomporo ou un truc du genre!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 29 Sep 2013, 19:50

Benedikt, les poings fermés dans le creux de ses bras si fermement que ses phalanges en étaient blanches, se retenait de sauter sur la journaliste depuis tout à l'heure pour l'étrangler, mais par Alrik, que c'était dur. Le botaniste frémissait tout simplement de colère chaque fois qu'elle parlait de lui, et s'étonnait presque qu'elle trouve de nouvelles manières chaque fois d'être encore plus méprisante. Il fut pourtant encore plus surpris de la voir s'adresser apparemment à lui, alors qu'elle ne se gênait pas pour discuter de lui depuis tout à l'heure à la troisième personne. Dommage pour elle, Benedikt ne s'attendait pas à de telles questions et dû se pencher dessus sur le moment avant de répondre.

Il grimaça un instant en réfléchissant, il ne s'y connaissait pas vraiment en races de chien. Pas assez, en tout cas. Et tout le problème résidait dans le fait qu'il ne savait pas si l'on avait moyen de décider la race de la transformation de sa victime, chez le Shaman. Sa dernière conversation avec Vrass avait amené l'idée de le transformer en loup, et cela lui avait paru une bonne idée, sur le coup. Il ne pouvait pas se permettre de se retrouver dans la peau d'un teckel, ça ne passerait jamais avec un agent de sécurité, mais avec son mètre soixante-quatre, il était peu probable qu'il finisse en berger allemand ou en terre neuve. Le botaniste soupira.
« Vous n'avez qu'à dire que c'est un chien-loup... Mais heu, s'ils veulent vraiment des précisions... Un... Utonagan... Ça ressemble à un loup, il me semble. »

« Et le reste, vous pouvez dire qu'il a... 3 ou 4 ans, et qu'il s'appelle... » Le botaniste s'arrêta. Il aurait vraiment préféré garder son véritable prénom, cela aurait été plus simple pour Vrass et moins dégradant pour lui, mais cela risquait de paraître un peu louche. Benedikt n'était déjà pas un prénom très utilisé en Païlandune, un peu voir tout à fait vieillot, et pour l'instant, il n'avait jamais rencontré quelqu'un portant celui-ci à la Basse-ville. Ce n'était peut-être pas la peine d'attirer les soupçons sur des coïncidences tel qu'un chien portant le même prénom que l'assistant des jardins de Bellevue qui leur avait filé entre les doigts, avec au bout de la laisse un winghox, tout comme celui qui avait permis qu'il leur file entre les doigts.
« … Siham. » finit-il par lâcher par défaut. Cela n'allait pas être agréable de se faire appeler par le même nom qu'il utilisait à la maison close, mais c'était le premier qu'il lui venait à l'esprit et surtout, le seul qu'il reconnaîtrait sans réfléchir lorsqu'on l'appellerait.

« Et bien, ce n'est pas très précis, tout ça. »
« Si vous vouliez des précisions, vous n'aviez qu'à vous occuper de ça vous-même. »
« Oh, je n'étais pas obligé de supposer que vous alliez forcément l'accompagner. »
« Je m'en doute, puisque vous parlez de moi comme d'un enfant. »
« Ah, je m'en excuse mais vous avouerez que la confusion est facile quand vous piquez des crises de colère en plein milieu de la boutique de tatouage de votre tendre et cher compagnon. »

Benedikt ouvrit la bouche une seconde, essayant à grand peine de retenir le flot d'injures et de rage qui l'envahit, avant de prendre une grande inspiration.
« Continuons... » lâcha-t-il finalement en baissant les yeux. Ce n'était pas le moment de perdre patience, ils avaient autre chose à régler.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 30 Sep 2013, 12:30

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngOn en était donc au passage où il fallait choisir la race de chien dans laquelle Benedikt allait être transformé. C'est vrai qu'on avait opté pour un chien loup, mais du point de vue du Shaman, on allait plutôt essayer de le transformer carrément en loup noir car il était difficile dans ce cas de choisir la couleur du chien désiré. Certes, avec la couleur de ses cheveux, on devrait s'attendre tout de même à ce qu'il se transforme en un canidé de teinte assez sombre, mais je me disais qu'il valait mieux ne pas prendre de risque.

«Précisez un chien loup noir sur la fiche, ce sera déjà plus précis.» que j'ajoutais pour la journaliste. Celle-ci me lança un petit sourire amusé avant de pianoter sur son clavier afin d'ajouter les précisions nécessaires, parlant à voix haute de ce qu'elle mentionnait
- «Donc... chien... loup... noir c'est mieux, oui. Donc pour le nom?» - je me tournais vers Benedikt, supposant qu'on ne pouvait pas appeler un loup avec un nom trop ridicule, si bien que je le laissais réfléchir tout en me tenant prêt à intervenir au cas où il propose un truc stupide. Mais finalement, il opta pour Siham qui était un nom tout à fait correct.

S'en suivit un petit échange de piques en tout genre et je venais me racler la gorge rapidement en lançant un regard noir à la journaliste pour lui faire comprendre qu'elle avait plutôt intérêt à se calmer un peu si elle voulait pas se prendre un coup de corne, ou pire encore, que mon futur chien loup s'amuse à lui titiller les mollets - ou les fesses selon son bon vouloir. Mais de toute manière, c'était déjà trop tard, Benedikt s'était remis à bouder.

Elle trouva une petite photo d'un loup noir et me la montra pour que je vois si ça correspondait à ce que j'imaginais, et je venais approuver d'un signe de tête
«C'est parfait. De toute manière, un loup est un loup»

Elle imprima donc le certificat de chien de garde avant de mettre tous les documents dans une chemise qu'elle me remit

Elle imprima alors le certificat avant de le mettre dans une chemise et me la remettre
«Voilà, vous présenterez ça à votre entretien d'embauche. Ça, ce sont vos papiers.» - elle me donna deux autres petites cartes, l'une pour l'identité et l'autre pour le permis de conduire - de toute manière, vu le boulot demandé, je risque pas d'avoir à conduire, mais c'était probablement obligatoire pour ce genre d'entreprise - «dans la chemise, y'a votre CV, des références, le certificat du chien, une lettre de recommandation ainsi que votre lettre de motivation, vous devriez lire tout ça à l'avance pour le cas où on vous pose des questions. Je vous ai mis des renseignements sur les diverses entreprises de vos références pour que vous puissiez répondre, au pire des cas, vous pourrez dire que vous vous occupiez que de surveiller les environs et que vous ne vous êtes jamais occupé de ce que faisait votre boîte, cette discrétion devrait leur plaire.»

J'approuvais d'un signe de tête avant de me lever, signe qu'on avait terminé. Elle se permit cependant de me mettre en garde quand même, mais pas forcément pour notre sécurité, mais sur le fait qu'il ne fallait pas qu'ils se doutent de quelque chose sinon elle perdrait son scoop. Je ne répondais même pas et on sortait directement de là pour se diriger vers un endroit où manger. J'ai une faim de loup avec tout ça
«Bon, on va manger un morceau, puis je vais aller à mon entretien d'embauche. Tu n'auras qu'à aller chez l'herboriste en attendant. On se donnera rendez-vous quelque part pour aller chez le Shaman selon la date à laquelle je commence le job.»

Peut être que tout ça lui avait coupé l'appétit, mais moi en tout cas, j'avais besoin d'avaler un truc.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 30 Sep 2013, 14:35

« UGH, enfin ! J'ai cru qu'on allait rester là-bas des SIÈCLES. Je jure que cette harpie insupportable disait un mot de plus et je l'étranglais à mains nues, et ça aurait été un des plus nobles gestes de mon existence parce que je suis sûr que même Amroth pense que c'est une plaie et que... »
Benedikt se pinça les lèvres et respira bruyamment, histoire de s'empêcher de continuer à médire inutilement sur la journaliste. Pas la peine d'ensevelir Vrass sous un flot de remarques abrasives quand ce n'était même pas comme s'il besoin de le convaincre. Au moins maintenant, ils avaient à peu près tout ce qu'il leur fallait, il n'y avait plus qu'à mettre en marche ce fameux plan. Et pour commencer, il était important que Vrass réussisse à se faire embaucher là-bas.

« Ah, tu as raison, j'ai un peu faim moi aussi. » répondit le botaniste lorsque ce dernier parla d'aller manger un morceau. Benedikt proposa d'aller dans un petit restaurant de fast-food qu'il avait repéré quelques jours plus tôt parce qu'ils semblaient faire de très bons hamburgers – ou, s'il devait être honnête, parce qu'il avait remarqué qu'ils avaient l'air de faire de fantastiques hamburgers végétariens, et que si le botaniste n'était pas végétarien pour un sou, cela voulait dire une tonne de légumes croustillants sous la dent -. Ils mangèrent là-bas tranquillement, ils leur restaient un peu de temps avant l'heure de l'entretien, la nourriture préféré du petit botaniste éclaircissant un peu son humeur maussade. Et puis la dispute d'hier traînait encore dans son esprit et la dernière chose qu'il avait envie était d'en revenir là, alors il préférait être attentif à ne pas laisser sa colère déteindre son Vrass. De toutes manières, à l'origine, ce n'était déjà pas de sa faute, alors ce n'était pas la peine de lui faire subir ça. Benedikt déposa quelques pièces sur le comptoir pour payer et se retourna vers le tatoueur avec un sourire penaud.
« Bon, mieux vaut que tu ne sois pas en retard là-bas. » souffla-t-il. « On a qu'à se retrouver dans une heure et demi sur la place près de l'herboristerie, tu sais, celle où il y a la fontaine un peu moche avec des statues de sirènes ? »
Ce fut lorsqu'ils arrivèrent au croisement où ils allaient véritablement se séparer que le botaniste s'arrêta et se mordit la lèvre.
« Bonne chance, et... heu... fais attention à ce qu'il ne t'arrive rien, hein. Je sais que c'est juste pour une entretien mais... Quand même.Vu comment sont ces gens... »

Benedik quitta à regret le tatoueur pour rejoindre l'herboristerie où il allait devoir faire le plein de potion de Gloubi. Hors de question qu'il passe une semaine entière dans la peau d'une bestiole sans jamais de transformer à nouveau en orphe, ça allait être déjà assez stressant comme ça.
Le botaniste respira un grand coup les odeurs de jungle qui régnaient dans le hall de la boutique. Ah, rien de mieux pour retrouver sa bonne humeur. Benedikt trottina dans les allées pleines de trésors - de son avis personnel, si l'on avait posé la question à Vrass, il n'aurait probablement vu qu'une botte d'orties desséchées dans ce pot en verre, rien de très merveilleux – en attendant que Belladona pointe le bout de son nez, mais il n'y avait personne dans la boutique, et seul le bruit de ses pas sur le vieux parquet retentissait. Le botaniste resta tournoyer sans but encore un peu de temps, avant de se demander si même elle allait finir par venir. Après tout, s'il était maintenant aussi le gérant de la boutique, ou allait l'être très bientôt, peut-être qu'elle ne sentait pas qu'on l’appelait à la Basse-ville. Parce qu'il n'était de toutes manière plus un véritable client ? Benedikt tourna sur ses talons et décida d'aller fouiller lui-même dans les tiroirs de l'arrière-boutique. Au pire, il aurait été très étonnant que la picaris en soit offensée.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 30 Sep 2013, 17:01

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngDifficile de ne pas remarquer la mauvaise humeur du botaniste, mais c'était normal après tout après un tel entretien. C'est pourquoi je le laissais choisir le lieu où on irait manger, histoire qu'il reprenne un semblant de joie de vivre avant que je n'aille passer cet entretien. Je ne me faisais pas trop de souci, j'ai toujours su me vendre après tout, et ma carrure risquait fort de parler d'elle-même, sans compter le chien.

Hamburger donc, si le gosse prenait un végétarien, moi je prenais un triple steak! Chacun son truc. Picorant quelques frites tout en lisant le dossier que la journaliste m'avait donné, je me rendais compte qu'effectivement, ce serait plus simple de dire que je ne me préoccupais pas de ce qu'il se passait dans la boîte où je travaillais avant.
Le repas terminé, Benedikt me suggéra d'y aller, me donnant rendez-vous d'ici une heure et demi environs sur la place près de l'herboristerie.
«Ok, mais ne panique pas si je suis en retard, on ne sait jamais le temps que ça peut prendre. Si je ne suis pas là à la tombée de la nuit, préviens la journaliste.»

Je préférais prendre mes précautions. Je lui claquais un baiser tout de même avant de partir, appelant carrément un taxi pour être sur d'arriver à bon port dans les temps. Les bras croisés, j'avais tout de même une certaine appréhension à l'idée de me jeter dans l'antre du loup, mais tant pis, maintenant qu'on était lancés, je ne pouvais plus reculer.
Une fois sur place, je redressais bien les épaules et je bombais le torse, même pas je jetais un regard à la sécurité et je pouvais voir qu'eux aussi avaient des chiens, donc pour le moment, j'étais bien parti. Je m'approchais de la secrétaire, c'était l'un de ces grands bâtiments à plusieurs étages, et je me doutais bien que j'aurais du mal à accéder à ceux qui m'intéresseraient, mais il faudrait négocier serré je pense.

«Drake Garundorf, j'ai un entretien.» - faire des phrases courtes, je dois montrer que je ne suis pas du genre bavard, loin de mon style habituel. Je ne cherche même pas à séduire la standardiste, mais avec mes yeux bleus, elle rougit quand même bien que je garde un air sombre. Elle prend le téléphone et appelle quelqu'un avant de me désigner l'ascenseur et le deuxième étage.

Deux heures plus tard, je sortais de là d'un air triomphant. Non seulement j'avais eu le job, mais en prime, j'avais obtenu le boulot de garde à tous les étages. Il semblerait qu'ils aient justement eu des intrusions récemment et des tentatives d'évasion auprès «d'animaux dangereux sur lesquels ils font des expériences pharmaceutiques», et ils ont été convaincus que je serais en mesure de les empêcher de fuir par ma seule force - et avec un loup en prime, ça aide.

Je me dirigeais donc vers la place de l'herboristerie, normalement, on allait devoir se rendre chez le Shaman à présent. Je rejoignais Benedikt qui devait commencer à s'inquiéter, j'avais une heure de retard.
«Je suis là.» lui murmurais-je à l'oreille après être arrivé subtilement dans son dos, forcément, il bondit sur lui-même ce qui m'amusa, mais je ne voulais pas parler du résultat de l'entretien ici, je préférais lui faire signe de me suivre de la tête

«On va chez le Shaman. Je commence demain à 6h, ce soir on se couche tôt.» - donc s'il voulait une séance de câlins avant d'aller au lit, faudrait s'y mettre le plus tôt possible!


Je te laisse ouvrir chez le Shaman?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 30 Sep 2013, 20:13

Détour par ici !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Oct 2013, 11:35

Précédemment
=================================
http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngContrairement à ce que Benedikt pouvait penser, je ne comptais pas vraiment refuser son offre, juste qu'il fallait que je sois en condition, et là, ce n'était pas le moment. Une fois à l'hôtel peut être, mais encore faudrait-il simplement qu'il me mette de bonne humeur, et lui seul savait le faire n'est-ce pas? En tout cas, je n'aimais pas la façon dont Erin souhaitait qu'il le fasse devant elle, si bien que je faisais signe au gosse qu'on s'en aille pour trouver un hôtel.

Pendant qu'on marchait, le jeune homme montrait encore des signes de mauvaise humeur et la façon dont il me serrait le poignet était un signe que j'avais intérêt à faire moi-même des pieds et des mains pour le calmer. Mais alors qu'il ne regardait pas trop où il allait, il percuta un homme et je fronçais des sourcils avant de reconnaître la fille et froncer du nez. Je savais qu'elle s'était mariée, mais ça n'empêchait pas que je ne l'aimais pas quand même. Cependant, Benedikt fit une boulette que je me dépêchais de rattraper
«Je ne suis pas Vrass Rannveig, on va justement aller le chercher... mon nom est Drake. Drake Garundorf.» - je ne voulais pas qu'on associe mon nom à ce visage, au cas où. Bien que Benedikt se perdait un peu dans sa propre histoire en parlant comme si Vrass était effectivement juste à côté de lui - «le tatoueur m'a demandé de veiller sur lui lorsqu'il se balade dans la Basse Ville, maladroit comme il est...»

L'homme semblait s'en foutre totalement, mais Moïra semblait comprendre. On finissait alors par les laisser alors que Benedikt pensait vraiment avoir la poisse.
«Calme toi. Ça va passer. La journée a été mauvaise, mais je te promets que la soirée sera meilleure, on va aller manger dans un vrai restaurant pour changer, avec de la vraie bonne cuisine, qu'en dis-tu?» - ce serait cher, c'est sur, mais bon, on s'en fichait n'est-ce pas? Puis je me penchais vers son oreille afin de lui murmurer avec une voix aguicheuse - «et je t'offre le dessert aussi...» - ça voulait tout dire n'est-ce pas?

Je décidais de prendre pour ce soir au moins un hôtel assez chic, mais pas trop. Pas le genre tape à l'œil avec des tapisseries moches, mais plutôt le genre moderne, hôtel pour hommes d'affaires en somme. Comme je portais un costume, mon apparence ne semblait pas poser de problème et le réceptionniste nous informa que leur hôtel disposait justement d'un restaurant grand standing au tout dernier étage pour avoir une vue imprenable sur toute la Basse Ville
«On prendra donc une table. Assez tôt, cependant. Je me lève de bonne heure demain.»
- «Souhaitez-vous qu'on vous réveille, Monsieur... Garundorf?»
- «Oui, à 5h30. Au fait, vous acceptez les chiens?»
- «Euh.. ça dépend pourquoi?»
- «Je travaille dans la sécurité et j'ai un chien de garde avec moi. Il est encore au chenil mais je pensais aller le chercher dans la soirée pour ne pas avoir à perdre du temps demain matin.»
- «Oh! Si c'est pour votre travail, aucun problème. Je vous donne une chambre en rez-de-chaussée dans ce cas, vous aurez une petite terrasse avec jardin pour qu'il puisse sortir, ou éventuellement dormir dehors si vous le souhaitez.»
- «C'est parfait.»


Au moins, ils ne seront pas surpris en me voyant débarquer demain matin avec un chien. Peu importe qu'il ne me voit pas entrer avec, je dirais avoir profité d'une pause toilettes pour passer.

On nous donnait donc les clés, et pas d'ascenseur à prendre, mais un long couloir à arpenter avant d'arriver dans une grande chambre, avec deux lits de taille raisonnable. Évidemment, ils ont du penser qu'on bossait ensembles, mais d'un autre côté, pour ma «couverture» ce n'était pas plus mal. Je me tournais cependant vers le gosse avec un air amusé
«Ça va, leurs lits sont grands, on pourra quand même dormir dans le même!» - je m'approchais de lui pour l'embrasser, puisque j'avais décidé de l'aider à se détendre un peu. Ils avaient une superbe salle de bain ici avec une grande baignoire carrée, et forcément, ça donnait quelques idées!
«Et si on se prenait un bon bain? Il faut que je sois propre demain pour mon premier jour de boulot!» - je plantais mes yeux bleus dans les siens pour voir s'il réussissait enfin à se calmer, sinon, j'allais devoir employer les grands moyens!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 04 Oct 2013, 15:54

Benedikt soupira lourdement, un peu calmé par les promesses du tatoueur et jeta à ce dernier un regard incrédule.
« Ce ne sera pas trop cher ? » demanda-t-il avec de grands yeux qui ne clignèrent pas un instant lorsque Vrass se pencha vers lui pour chuchoter un peu plus sensuellement. Pas une seule autre idée que celles concernant de la nourriture pure et dure ne lui passa à la tête. Alrik aurait eu sans doute mieux fait d'offrir au winghox un écriteau « sous-entendu sexuel imminent » pour lui faciliter la vie.
« Vraiment ? C'est gentil. » continua le bienheureux innocent qui montra soudain un air coupable.
« Désolé de t'avoir obligé à rattraper le coup avec Moïra. J'ai un peu du mal à me rappeler de ta couverture, tu es toujours Vrass pour moi alors c'est un peu dur... Au moins quand je serais transformé en loup, ça n'aura pas d'importance. J'espère que tu seras plus attentif que moi pour m’appeler Siham... »

Ils trouvèrent pourtant rapidement un hôtel qui leur convenait et acceptait les chiens, par bonheur. L'idée d'avoir un petit jardin où se balader enthousiasma un poil le botaniste qui laissa progressivement tomber son air de bouledogue au fur et à mesure de leur promenade à travers des couloirs feutrés du bâtiment. Et même si la vision de la salle de bain luxueuse ne lui arracha qu'un léger sourire quand d'habitude, le botaniste se serait mis à sauter partout, il retourna le baiser du tatoueur avec un peu plus d'énergie.
« Il y a intérêt, qu'on puisse dormir dans le même ! Je n'aime pas dormir tout seul et si en plus tu es à quelques mètres de moi... »
Benedikt avait à peine attendu la proposition d'un bon bain pour se déshabiller en chemin vers la salle de bain, et il tourna les robinets de la grande baignoire. À bien y réfléchir, enlever tout ses vêtements avant de commencer à la remplir était un peu stupide, mais cela n'empêcha pas le botaniste de rester planté en plein milieu de la pièce complètement nu, le regard fixé sur l'eau et les bras croisés sur sa poitrine comme la baignoire allait se remplir plus vite s'il la maudissait intérieurement.

Mais elle respecta effrontément les lois de la physique, et quand il se glissa dans l'eau presque brûlante, Benedikt frissonna sous la différence de température avec son corps pratiquement frigorifié. Il se plongea complètement sous l'eau, regarda deux secondes les bulles qui remontait à la surface, ses genoux formant de deux petits icebergs un peu plus haut, avant de se redresser.
« Tu peux venir, Vrass, c'est bon. » appela-t-il, et le botaniste ramena ses jambes contre lui pour lui laisser de la place - malgré le fait que ce n'était guère utile dans cette immense baignoire -, repoussant des boucles bien motivées par l'humidité qui lui tombait sur le nez.
Le botaniste suivit du regard Vrass en train de se plonger dans la baignoire, les sourcils froncés et son air boudeur encore collé au visage. Après l'avoir fixé quelques secondes sans même changer d'expression, Benedikt desserra pourtant son étreinte autour de ses jambes pour se glisser près de lui avec précaution, comme un chat en train de décider s'il avait du danger ou pas, et s'appuya contre le rebord de la baignoire pour enfermer le tatoueur entre ses bras et l'embrasser. Les gestes du botaniste manquait de tendresse et de douceur, sa mauvaise humeur ne laissant que des envies impatientes, mais il ne prit pas la peine de s'y attarder, c'était Vrass après tout, n'est-ce-pas ?

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Oct 2013, 16:12

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngPas de problème me concernant pour l'appeler autrement que Benedikt. Autant, je peux comprendre qu'il ait du mal à se faire à mon nouveau nom, mais je ne peux pas vraiment me faire à l'idée d'appeler un chien - ou un loup - par le même nom que lui, c'est pourquoi je sais que ce sera plus simple pour moi.
En attendant, il était temps de profiter de cette belle baignoire, surtout que j'avais remarqué un petit détail que le gosse ne devait pas connaître: c'était une baignoire à bulles! Alors que je me faufilais dans l'eau presque brûlante, je passais mes bras de part et d'autre sur le rebord, comme une invitation avant qu'il ne se décide à me rejoindre. De là, après quelques caresses suggestives, j'enclenchais les petits boutons pour les bulles qui allaient probablement intensifier quelques sensations!

~*~*~*~*~*~*~*~*~


Comme bien souvent, on avait mis de l'eau partout, mais j'aimais à l'avoir vaincu entre mes bras, déjà visiblement un peu plus détendu et heureux alors que je le berçais doucement pendant que les bulles continuaient leurs petits massages délicats. Je retirais une mèche de cheveux de son front trempé avant d'y déposer un baiser, me fichant pas mal de la sauvagerie avec laquelle il m'a sauté dessus un peu plus tôt.

«Une fois hors de l'eau, tu auras le droit de me mettre un coup de pied aux fesses pour ton gage...» - je me disais que je pouvais bien faire ça pour lui, et puis, je savais au fond que j'en profiterais aussi! Je me penchais un peu pour chercher son regard avant de le rapprocher encore de moi, l'envie revenait déjà, sauf que je me doutais qu'il n'aurait peut être pas la force de reprendre de son côté après le traitement que je lui avais fait subir juste avant, aussi je me calmais simplement pour profiter de cet instant de calme aussi avec de simples caresses sur son visage et son cou.

L'eau avait déjà bien baissé de températures, et si l'on voulait manger tôt, il fallait qu'on sorte. Je me levais donc le premier, lui offrant un certain spectacle avant de sortir de la baignoire et m'enrouler dans une serviette. Puis je me séchais les cheveux avec une autre avant de prendre mes affaires pour m'habiller. Je devais continuer à dissimuler mes tatouages, aussi je prenais un t-shirt à manches longues et un autre pantalon pour la soirée. Une fois habillé, j'attendais que Benedikt soit prêt avant de prendre une posture assez amusante, une jambe légèrement fléchie pour avoir le postérieur bien en évidence, bien que je prenais quand même un air sérieux

«Essaie de ne pas y prendre trop de plaisir, sinon je te garantis que fatigué ou pas, je te saute dessus et on reste ici jusqu'à ce que tu ne puisses plus marcher!» - vraie fausse menace, mais il savait très bien qu'il valait mieux tout de même que lui-même n'ait pas trop mal aux fesses, ça ferait bizarre quand même un chien qui traîne le postérieur à cause de... bref. Qu'on en finisse et qu'on aille manger!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 04 Oct 2013, 20:00

« Oh, c'est vrai ? »
Le botaniste leva des yeux brillants sur Vrass, un sourire se glissant sur ses lèvres malgré sa joue écrasée contre le torse du tatoueur. Contre toute attente – sauf celles du tatoueur -, son humeur s'était clairement amélioré pour laisser place à une torpeur apaisée. Il se redressa un peu pour laisser le winghox sortir de la baignoire, et croisa ses bras sur le rebord de celle-ci et poser son menton dessus. Benedikt ne faisait même pas semblant de faire autre chose, trop occupé à zieuter sans aucune honte et avec un sourire satisfait le tatoueur en train de se sécher et de s'habiller.
Il finit tout de même par quitter l'eau en train de refroidir pour faire la même chose, cherchant un pull et un pantalon propre pour le rejoindre dans la chambre. Il se mit à rire devant la pose qu'il prenait et resta une ou deux secondes sans bouger rien que pour le plaisir de l'embêter.
« Fait attention à ce que tu espères, parce que tu pourrais l'avoir. » souffla-t-il, pas effrayé des menaces du tatoueur pour un sou - il devrait peut-être, pourtant -. Puis il se glissa derrière lui pour lui filer un coup de fesses ma foi loin d'être impressionnant, mais Benedikt n'allait quand même pas le faire souffrir alors qu'il laissait sa fierté de côté, non ?
« Mais je trouve quand même ça très injuste dans tout les cas que ce soit moi qui ait le popotin en compote alors que c'est toi qui reçoit le coup de pied... » s'amusa-t-il en riant et en s'étirant.

Il remonta les manches du pull un poil trop grand qu'il portait, et se posta à l'entrée de la chambre avec un air enchanté, toute trace de colère et d'agacement disparu. Comme quoi, les mains de Vrass pouvaient faire des merveilles.
« C'est bon, je suis prêt ! » déclara-t-il avant d'accompagner le tatoueur dans le labyrinthe des ascenseurs et couloirs de hôtel, jusqu'au restaurant situé au dernier étage et dont les immenses vitres faisait office de murs sur quatre côtés. Benedikt faillit laisser échapper une exclamation ravie lorsqu'un des serveurs les emmena à une table dans un des coins de la salle, proche de la vue qui montrait toute la Basse-ville. L'expression émerveillé qu'il arborait lui donnait tout à fait l'air d'un gamin.
« En fait... C'est la première fois que je vais au restaurant. » décida soudain le botaniste qui regardait le paysage derrière Vrass. « Enfin, un vrai, je veux dire, pas comme ceux où on va d'habitude. » Son regard navigua sur les menus qu'une serveur venait de leur glisser entre les mains et il écarquilla les yeux. « Oh, ben.... Mieux vaut, en fait... »
Benedikt n'était pas habitué à dépenser autant pour de la nourriture, il fallait dire, mais après tout, tant pis, au diable les économies quand ils étaient sensés passer une bonne soirée. Après tout, ils n'avaient pas encore fêté la promotion du botaniste, c'était le moment !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Oct 2013, 22:14

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngJe me redressais rapidement après avoir senti sa chaussure atteindre mes fesses, et sur le coup, je sentais le sang me monter à la tête, mais il me suffisait de le regarder pour me calmer à nouveau avant de prendre une profonde inspiration tout en me massant légèrement la zone sinistrée

«Il faut être suicidaire pour faire un gage pareil... honnêtement, même si je sais que je t'ai donné l'autorisation, je crois que j'aurais vraiment pu t'en coller une!» - je ne voulais pas lui faire peur, au contraire, peut être qu'il comprendrait que je réussissais à garder le contrôle malgré tout. Je souriais même à sa remarque comme quoi il avait encore un peu mal aux fesses avant de m'approcher pour lui mettre une pichenette sur le nez

«Va falloir que je réfléchisse à ce que tu feras pour moi en compensation hein?» - ce n'était pas ce qu'il m'avait promis chez le Shaman? Enfin pour l'heure, il fallait qu'on aille manger pour pouvoir se coucher tôt comme prévu. On reprenait donc le long couloir avant d'emprunter l'ascenseur pour pouvoir gagner le restaurant au dernier étage. La vue était sympa, et on nous installait à une table avec une jolie vue, si bien que je soupirais de bien être avant de me caler dans ma chaise, ne ressentant déjà plus rien du coup de pied pris un peu plus tôt.

«C'est toujours plus cher, oui. Mais ils utilisent souvent des ingrédients dont tu sais même pas que ça existe... tu verras, ça change tout le goût!» - pour ma part, je me faisais pas chier, je prenais un menu histoire de pas avoir à réfléchir, et de toute manière, peu importe ce que je prenais, ça devait être bon.
Lorsque le serveur revint, je prenais un apéritif avant de lui rendre la carte pour préciser que je prenais le menu dégustation. Entrée, plat, dessert, j'avais repéré que le plat principal était un magret de canard avec sa purée de pommes de terre, pour l'entrée il y avait une salade avec du foie gras, un met raffiné dans le coin, et en dessert un gâteau de type fraisier.

Il revenait quelques secondes après avec mon (notre) apéritif et je levais mon verre en souriant à l'attention du gosse
«Allez... à cette semaine, qui je l'espère va passer très vite.» - c'était tout ce qu'on pouvait souhaiter.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 05 Oct 2013, 01:15

Le nez du botaniste se fronça instinctivement aux paroles du tatoueur, et il trinqua avec le tatoueur avec une nouvelle moue désapprobatrice.
« Mmmh, ça j'espère aussi. » Benedikt reposa son verre et fit claquer sa langue contre son palais pour adoucir le goût amer de la boisson.
« C'est de la bé-né-dic-tine. Tu sais, j'en avais déjà pris un jour en Païlandune. Je trouve ça su-per satisfaisant de boire un truc nommé pour moi. » annonça-t-il d'un sourire fier de lui, avant de s'assombrir à nouveau. « Mais... en vérité... J'aimerais surtout qu'on soit tout les deux à la fin de la semaine dans le même état que maintenant. En en seul morceau, et en sécurité... »

Le regard du botaniste se perdit dans le paysage des buildings de la Basse-ville. Ils allaient jouer les espions et ce n'était pas la chose à plus maligne à faire pour qu'ils ne leur arrivent rien, c'était vrai. Benedikt n'était d'habitude pas du genre à jouer les héros, mais malheureusement dans cette situation, s'ils ne le faisaient pas, personne n'allait le faire. Et ça, il ne pouvait pas faire comme s'il n'était au courant de rien alors qu'il avait déjà eu une idée de ce qu'il pouvait arriver à ces pauvres assistants, là-bas.
À priori, il n'y avait aucune raison qu'ils soient en danger à un moment ou à un autre. Sauf si un grain de sable se mettait dans les rouages bien huilés de leur plan. Et par Alrik, bien des milliers d'ennuis pouvaient éventuellement leur tomber dessus et les mettre dans une mauvaise position.

« Vrass... Qu'est-ce que tu veux que je fasse si tu meurs ? » laissa soudain tomber Benedikt, en même temps que le serveur arrivait avec deux assiettes, si bien qu'il jeta un regard étrange et confus au botaniste qui plongea le nez sur ses genoux en réalisant la situation. Il leva un sourcil à la vision des légumes artistiquement placés sur la porcelaine blanche, et faillit se mettre à rire devant les excentricités de l'état Atlante où l'on s'embêtait à arranger les haricots verts et les brocolis en œuvre d'art. Espérons que c'était bon, en plus d'être joli. C'était sensé être ça le plus important. Benedikt leva les yeux et s'appliqua plutôt à essayer d'expliquer sa question un peu tordue.
« Ah, je sais que c'est un peu bizarre de demander ça... C'est juste que c'est quelque chose que j'aurais aimé demander à d'autres personnes, alors... Je me dis... que je ferais bien de... le faire avec toi. Je veux dire, au cas où... un jour... J'aimerais juste savoir s'il y a quelque chose que tu aimerais, ou d'autres que tu ne supporterais pas. » Le botaniste soupira. « Tu vois, encore une chose, je n'arrive pas à me faire comprendre en quelques mots... Je- Je veux savoir si tu veux que je fasse quelque chose de particulier, par exemple où... tu serais enterré, ou... qu'est-ce que tu veux qu'on fasse de la boutique... ou... je sais pas. »
Le botaniste attrapa sa fourchette sans pour autant commencer à manger. « Et ne dis pas que c'est trop tôt pour penser à ça, parce que ça ne l'est jamais. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 05 Oct 2013, 13:44

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngAh oui, je me souvenais qu'il avait pris cet apéritif la dernière fois aussi! Je souriais tranquillement alors qu'on apportait ensuite nos entrées, évidemment dans ce genre de restaurant, il ne fallait pas chercher la quantité, aussi, je prenais de bonnes doses de pain pour aller avec le foie gras, histoire que ça me cale un peu quand même. Par la suite, je pouvais voir mon magret arriver alors que Benedikt avait évidemment pris des légumes!

Cependant, si j'avais pensé que cette vue allait lui faire plaisir, il s'était apparemment mis à penser à des choses bien tristes, probablement à cause du toast que j'avais porté un peu plus tôt. Il semblait réfléchir à ce qui pouvait nous arriver, et j'affichais alors un sourire un peu triste avant de venir approcher ma chaise de la sienne et passer ma main derrière sa nuque
«Hey... pense pas à ça... ça va bien se passer. Je te rappelle que j'aurai la perle! Même si on nous menace ou quoi, je nous ferai partir en même pas une seconde! Tout se passera bien...»

Cependant, il semblait encore inquiet, le serveur nous regardait d'un drôle d'air, pas à l'idée qu'on soit ensembles - ça ne choquait pas grand monde ici - mais parce qu'il avait justement entendu sa question un peu plus tôt
«Et n'oublie pas de m'appeler Drake...» - dis-je dans un murmure, car même s'il n'avait pas entendu, le serveur pouvait trouver ça bizarre qu'il m'appelle ainsi alors qu'il devait connaître mon nom.

Malgré tout, il insistait encore, je savais que sa question était sérieuse, et je venais donc m'appuyer sur le dossier de ma chaise pour réfléchir, je me doutais bien qu'il ne me laisserais pas tranquille tant que je ne lui aurais pas répondu.
«Déjà, j'aimerais que tu continues à prendre soin d'Iza. Elle n'a personne pour s'occuper d'elle, la vieille chouette à côté pourra probablement t'aider.» - je venais picorer quelques pommes de terre afin de me laisser le temps de réfléchir encore, puis je reprenais en me tournant vers lui - «pour la boutique, Sayah se débrouillera je pense pour trouver un autre tatoueur, mais il s'installera ailleurs. Cet appartement est à moi et... j'aimerais que tu le gardes.» - je sais que ça devait paraître bizarre, mais au fond, je n'ai personne à qui le léguer hein? - «il devrait logiquement revenir à Nathan. Si Nessy et sa copine veulent le récupérer, je suppose que vous pourrez vous arranger... mais elles ont leur appartement, je ne suis pas sur que le mien serait mieux.» je soupirais encore avant de pencher la tête sur le côté - «mais pour Iza ce serait bien qu'elle ne change pas d'endroit, elle s'est habituée à cet appart.»

Enfin voilà, je me disais que dans l'ensemble, je n'avais rien de plus à dire. Je penchais alors la tête sur le côté avec un léger sourire triste
«Et si les rôles sont inversés... qu'est-ce que je devrais faire? Aller prier Alrik pour qu'il te ramène?» - je me demande si je pourrais faire ce vœu au puits à souhaits tiens... ce serait bizarre non?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 05 Oct 2013, 21:50

« Je sais que tu as la perle de Sayah mais... Ce n'est une potion d’invincibilité... » soupira le botaniste en croquant pensivement dans un haricot vert. « Je préférerais qu'on ne compte pas trop là-dessus au cas où. »
Surtout que dans le cas où ils étaient séparés, Benedikt savait bien que le tatoueur ne partirait pas sans lui, et l'inverse était tout aussi vrai. Mais c'était au moins un avantage précieux qu'ils pourraient utiliser au cas où. Le botaniste redressa la tête avec un air surpris alors que Vrass lui retournait sa question. Il ne savait pas vraiment quoi répondre, soudain.
« Oh, heu... En fait, je n'y ai jamais réfléchi moi-même... Je n'ai rien de spécial à léguer, après tout, donc... » Benedikt contempla pensivement le paysage autour d'eux. « J'aimerais que tu trouves quelqu'un pour me remplacer, je crois. Je veux dire... Pour vivre avec toi ? Comme ça tu ne serais pas tout seul. Mais bon, ce n'est pas le genre de choses qu'on a rien qu'en le demandant, après tout. Et puis... J'aimerais bien être enterré dans un endroit où il y a pleins de plantes. Un endroit où tu pourrais aller te balader, ce serait sympa je pense. »
Le visage du botaniste s'éclaira d'un sourire étrange, qui s'élargit un peu en imaginant la tronche d'Alrik et d'Amroth devant un winghox exigeant de récupérer un orphe. Ressusciter les morts ? C'était quand même une sacrée affaire. En tout cas, cela aurait le mérite de les amuser.
« J'imagine que je préférerais que tu ailles embêter les infinitudes, bien sûr, mais j'ai quelques doutes sur leur bonne volonté sur ce sujet, héhé. »

Le temps que les desserts arrivent, Benedikt avait eu largement le temps de finir son assiette, pareillement au tatoueur qui devait avoir encore un peu faim, le pauvre. Le botaniste pouvait au moins profiter de son petit estomac pour apprécier sa crème glacée sans déception, lapant sa cuillère avec bonheur. C'était aussi la première fois qu'il en mangeait, aussi sa bonne humeur revint temporairement et il fit glisser sa coupe vers Vrass.
« Tu en veux ? Tu as déjà goûté ? C'est super bon ! Mais c'est froid ! Enfin, je suppose que c'est le but, ah ! » pépia-t-il inutilement, mais peut-être qu'il y avait une ou deux gouttes d'alcool de trop dans ses veines parce que les joues du botaniste était bien roses. Juste assez pompette pour être un peu plus détendu mais pas assez pour devenir un moulin à parole pot de colle, on pouvait dire que les serveurs avaient bien dosé son verre !
« Hé, Vrrrra... Drake. » commença-t-il en se penchant vers le tatoueur, les yeux fixés dans son regard maintenant bleu lagon. L'andouille réussissait à avoir des yeux perçants même quand ils étaient de la même couleur. « Tu me promets que si on meurs tout les deux, on sera des fantômes super cool ? On ira hanter cette espèce de journaliste de pacotille et tout les gens impolis, et on pourrait aller visiter toute la planète comme on veux, sans nourriture et sans avoir trop chaud ou trop froid. Je suis sûr qu'Alrik et Amroth serait d'accord pour nous laisser traîner sur Nideyle, ils adorent embêter les gens ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Oct 2013, 00:28

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngDe toute évidence, on avait chacun des points de vue différents. Pour ma part, je n'avais pas grand chose à faire de ce qui arriverait à mon corps si je venais à mourir, mais lui voulait être enterré dans un endroit avec pleins de plantes, et je venais hocher de la tête pour approuver.
«Alors j'irai au Sud de Nideyle... vers les Forêts Pourpres... on dit que c'est un endroit magnifique. » - je penchais alors la tête sur le côté pendant qu'on déposait les desserts devant nous, je ne le savais pas encore, mais il y a de l'alcool là dedans et au moins, ça garantirait que le gosse allait bien dormir ce soir.

«D'ailleurs.. ça te dit une fois que c'est terminé qu'on s'en aille? Si on partait un peu à l'aventure? Pas dans des villes cette fois... on prend une tente, on file vers le Sud pour découvrir de nouveaux horizons! On pourrait même essayer d'aller au Nord aussi, vers ces terres glacées pour voir des aurores boréales?»
Je me disais qu'en faisant ce genre de projet, on aurait de quoi s'accrocher à quelque chose... Iza pourrait rester avec la vieille chouette en attendant, elle s'entendait bien avec elle n'est-ce pas?

Cependant, c'était autre chose qui préoccupait le gosse pour le moment, et je pouffais de rire en continuant de manger mon dessert suite à sa remarque sur l'au-delà!
«Excellente idée! J'espère qu'ils voudront bien, y'a pas mal de gens que j'aimerais hanter...» - Archélas Ages... venir l'emmerder dès qu'il tenterait de faire l'amour à sa femme! Ce serait drôle tiens! Et mon père probablement, le déconcentrer pendant un entraînement... bref, je finissais mon dessert avant de déposer les ores sur la table et attraper le gosse pour l'aider à se lever

«Tu tiens vraiment pas l'alcool.. entre l'apéritif et le dessert, t'es déjà mort... allez au lit.»
On se dirigeait vers l'ascenseur pour retourner à notre chambre, il rigolait comme une andouille, et lorsqu'on entrait dans la salle de bain, je le jetais sur le lit avant de commencer à le déshabiller. Ses chaussures d'abord, puis son pantalon et son t-shirt. Évidemment, il voyait cela comme une invitation et je pouffais de rire avant de retirer mes propres affaires et m'allonger sur le lit près de lui

«Tu crois vraiment que tu es en état? Il vaudrait mieux dormir, je te rappelle qu'on nous réveille demain à 5h30, et que tu seras dans la peau d'un loup!» - je me demandais un peu quelle apparence il allait avoir mine de rien, j'allais le savoir bien assez tôt. Je profitais tout de même d'un dernier baiser puisque bon, je serai obligé d'attendre demain soir pour en avoir un autre après ça!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 06 Oct 2013, 13:28

« Hé ?! Bien sûr que je suis en état, je suis pas complètement saoul ! Je peux faire le poirier pour te le prouver, ça va très bien ! » déclara un botaniste scandalisé qui ne fit pourtant pas un seul mouvement destiné à se relever. Il se contenta plutôt de gigoter comme une crevette pour se blottir contre Vrass en riant légèrement mais tout à fait bêtement. « Non mais tu as raison, je suis fatigué de toutes manières et on se lève dans quelques heures... »
Il se mordit la lèvre en réfléchissant au lendemain et porta soudain son attention sur la bague en argent qu'il portait constamment. À force de l'avoir même sous la douche et au lit, Benedikt avait tendance à l'oublier, mais cette fois, elle allait peut-être souvent se révéler très utile pour communiquer. Il étira un bras pour rattraper son sac sans sortir des couvertures moelleuses et récupéra un collier en cuir attaché à une laisse dans le bordel qu'il gardait.
« Je les acheté il y a longtemps, en passant devant un magasin, un peu après qu'on ait commencé à discuter de tout ça. Ça va être nécessaire, de toutes manières. » expliqua le botaniste qui tripota la boucle en métal de manière à faire passer sa bague dedans, et vérifia qu'elle ne risquerait pas de tomber. « Je crois que ça marchera comme ça. D'habitude, quand je la touche, ça suffit. Même si ce sera peut-être plus dur de me concentrer et de me faire comprendre quand je serais une bestiole. »
Il tira sur le collier une dernière fois et le laissa tomber par terre : « Tu n'auras qu'à me le mettre dedans matin... »

Benedikt retomba dans les couvertures et resta silencieux un moment, tellement immobile qu'on aurait pu le supposer déjà endormi, et puis il s'appuya sur un coude pour regarder le tatoueur avec un air rêveur : « Oh, mais tu sais quoi, j'aimerais vraiment qu'on aille voir les aurores boréales dans le Nord. Et dans le Sud aussi si tu veux. Dans les forêts pourpres, ou celles des esprits, mais pas trop près de Yeillstrand, peut-être, ce serait pas une bonne idée, héhé... »
Motivé par un dernier éclat d'énergie, le botaniste attaque Vrass de quelques baisers avant de finir par lui souhaiter bonne nuit. Ils avaient intérêt à bien dormir pour être en forme le jour suivant...

* * * * * * * * * * * * * *

http://i56.servimg.com/u/f56/12/38/17/29/benelo10.png Ce fut la jeune femme qui frappait à la porte en appelant « Monsieur Garundorf » qui réveilla Benedikt, qui s'étira et bailla en étendant une langue de la longueur du Liek. Le botaniste prit quelques instants pour s’apercevoir qu'il était bien plus poilu que d'habitude, et si dans son nouveau cerveau de loup, c'est plutôt le contraire qui l'aurait dérangé, il y avait bien l'impression que ce n'était pas une situation habituelle.
Il s'inspecta un instant, histoire de savoir un peu à quoi il ressemblait ; mais heureusement, rien de problématique.
Benedikt n'était pas peut-être le plus grand loup sur Nideyle, mais sa stature était bien assez imposante pour faire le chien de garde, et quand on avait des crocs de cette taille, il ne fallait pas non plus s'embêter à chercher autre chose. Surtout que son pelage sombre était déjà d'hiver, et lui donnait encore plus de volume. Il s'amusa des traces de tatouages visibles sur son pelage, là où ses pattes étaient d'une couleur plus grisâtre, et renifla un instant l'air rempli de nouvelles odeurs entêtantes.

Mais on frappa à nouveau à la porte, aussi Benedikt décida qu'il était temps d'aller réveiller sa meute pour régler cette histoire. Ce qui consistait apparemment à lécher la figure de Vrass en fourrant son nez humide dans son cou, en couinant et en jappant. Au moins, la meute était facile à réunir, tiens. En revanche, elle allait peut-être être moins contente de se faire réveiller de cette manière...

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Oct 2013, 19:51

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngComme à chaque fois, je m'étais endormi avec le gosse blotti contre moi, et j'avais donc le nez dans ses cheveux. Mais le lendemain matin, lorsque l'on frappa à la porte, je sentais que ses cheveux n'avaient déjà plus la même odeur, mais plus la même texture surtout. Cependant, ce n'était pas ce qui me réveilla vraiment, en dehors des coups à la porte, je le sentis bouger avant d'avoir le contact humide sur ma joue d'une langue bien trop longue pour être la sienne, et lorsque j'ouvris les yeux pour voir cette immense tête noire juste sous mon nez, je prenais une inspiration mêlée à un hoquet de surprise avant d'armer inconsciemment mon poing.

Le temps semblait s'être figé alors que son instinct l'avait poussé à bondir en arrière, et lorsque les secondes s'écoulèrent enfin, je finissais par reprendre mes esprits et pousser un soupire de soulagement
«Bordel, tu m'as fait peur!!» - oui, il m'a fait peur à moi. J'entendais alors qu'on frappait un peu plus fort à ma porte et je me levais pour aller ouvrir - en caleçon.
«C'est bon, merci, je suis réveillé...» - la femme de ménage se figea et rougit légèrement en me voyant à moitié nu avant de bégayer
- «Euh je... tout va bien? Je vous ai entendu dire que..»
- «C'est rien, c'est mon chien qui a sauté sur le lit pour me faire peur...»
- «Oh... est-ce qu'il faut lui prévoir quelque chose à manger?»
- «Hum... faites lui un plat complet, un peu de viande, du riz et des légumes, je tiens à sa ligne.»
- «D'accord monsieur!»

Elle se sauva ensuite. C'est vrai, je me demande s'il a toujours ses goûts humains ou de loup? On verra bien s'il lorgne sur mes œufs au bacon. Je n'avais pas fait attention que la femme de ménage avait pu voir mes tatouages, mais je me dépêchais d'aller me passer un peu d'eau sur le visage et m'habiller d'un costume avant de me regarder dans la glace. On commençait aujourd'hui.

Je m'approchais de Benedikt pour me mettre accroupi devant lui, plongeant mon regard dans le sien avant de poser ma main sur sa tête
«Alors Siham... c'est notre première journée de boulot... alors écoute, il ne va rien se passer d'accord? Aujourd'hui, on ne joue pas les héros, on ne fait que repérer les lieux. On fait des rondes, on visite, on se familiarise avec l'endroit, d'accord?»

Je ne savais pas trop s'il me comprenait, j'attendais donc quelques secondes avant de me diriger vers mon sac et prendre la longe qu'on m'avait offerte à l'animalerie. Elle ferait une parfaite laisse.
«Je vais l'accrocher à ton collier. Mais il faut vraiment qu'on pense que tu es un chien très bien dressé, donc fais de ton mieux pour rester toujours près de moi, et de faire ce que je dis, d'accord? N'oublie pas, tu es censé me protéger, désormais, je compte sur toi...» - même si au fond, c'est moi qui le protège, il est évident que d'un point de vue extérieur, c'est lui qui doit être mon protecteur.

Je l'attachais avant qu'on ne se dirige vers la salle à manger de l'hôtel où était servi le petit déjeuner. On m'avait mis à une table à l'extérieur à cause du chien, j'avais un menu à ma place, lui avait deux gamelles, une avec un plat que j'aurais presque pu manger, et une autre avec de l'eau. Je commandais un grand café avec des œufs au bacon et des toasts, puis j'attendais qu'on me serve avant de manger rapidement. Mais je jetais quand même un coup d'œil à Benedikt pour voir si son propre petit déjeuner lui convenait...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Benedikt » 06 Oct 2013, 22:24

http://i56.servimg.com/u/f56/12/38/17/29/benelo10.pngBenedikt regarda le tatoueur avec des yeux parfaitement intéressés, et glapit joyeusement dans le nez de ce dernier lorsqu'il eut fini de parler. Même si le botaniste n'était pas habitué à avoir autant de bruits et d'odeurs autour de lui pour le distraire, il avait réussi à lui accorder assez d'attention pour comprendre le gros de l'affaire. Faut que je sois gentil et obéissant, décida-t-il aussitôt avec beaucoup plus d'enthousiasme qu'il n'aurait dû. Et il faut que je fasse attention à ne pas faire peur ! Et on ne s'emballe pas. Ça, ça allait être un peu plus dur, ohlàlà.
Mais le petit botaniste avait promis à Vrass de le protéger et de rester tranquille, aussi il le laissa l'attacher et le suivit bien tranquillement sur la terrasse où on leur servit le petit-déjeuner ; un petit-déjeuner qu'il renifla avec suspicion. Flûte, c'était des légumes, non ? Ça aurait dû lui faire plaisir. Mais là... l'odeur n'était pas fameuse, par rapport à ce qu'il y avait... mmmhh.... sur la table... Le museau du loup arrivait à peine à la hauteur du rebord et il n'avait guère de quoi voir ce qu'il y avait dessus, mais on pouvait lui arracher les crocs si ce n'était pas de la viande qu'il y avait chez le tatoueur. Peut-être un peu trop cuite à son goût, mais bon...

Mais oh, il était gentil et obéissant, on avait dit ! Alors il mangeait ce qu'on nous donnait et il n'allait pas faire d'histoires. Apparemment, cette résolution ne tint que le temps qu'il finisse sa gamelle, parce qu'après quelques lapées d'eau, Benedikt s'assit à côté du tatoueur pour le fixer avec un air tout à fait déçu. Ah, mais il pouvait lui parler, non ? Il fallait juste se concentrer sur ce qu'il voulait dire. Et ce qu'il voulait dire, c'était... La viande, c'était cool ! Oui, c'était ça, la viande, c'était cool, la viande crue, encore plus, et du coup, ce serait bien de manger ça au lieu des légumes qui étaient bons d'habitudes, mais là, plus du tout. Si le tatoueur pouvait en avoir, ça ne devrait pas être très difficile pour lui d'en avoir aussi. Le botaniste fixa Vrass intensément quelques secondes, puis fut distrait par un battement d'ailes derrière la table. OH. UN OISEAU.
Flûte, ça, c'était de la vraie viande crue, ce n'était pas très gros mais c'était mieux que rien et c'était tout près, même si ce n'était pas dit qu'il serait rapide et... Oh, attends voir, Vrass avait dit de rester tranquille. Ça voulait très probablement dire que chasser était interdit aussi. Personne sur la terrasse ne chassaient, alors... Bon, tant pis, il n'avait plus faim, de toutes manières, c'était juste de la gourmandise.

Qu'est-ce qu'il était en train de faire, déjà ? Ah, dire à Vrass que les légumes, c'était nul. Franchement, il devrait bien le comprendre, lui non plus il aimait pas les légumes. Et c'était pour ça qu'il avait le déjeuner le plus sympa. Enfin, il avait fini, pour l'instant. Ça voulait dire qu'on allait au travail, non ? Benedikt leva le museau en l'air pour humer les environs, histoire de vérifier qu'il n'y avait de danger, même si c'était moins probable ici – mais encore une fois, il était là pour protéger Vrass, non ? - et se retrouva avec une coccinelle sur le nez. Elle le fit aussitôt loucher et il se tourna vers le tatoueur, les oreilles en avant. Hé, Vrass, regarde !! Regarde-ça !!! Tu m'écoutes ? Je fais des efforts pour pas parler loup, là ! Elle est trop belle, hein ?!

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Passons aux choses sérieuses !

Messagepar Vrass Rannveig » 07 Oct 2013, 14:07

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/24//13092408565916241211580754.pngVisiblement, Benedikt en loup, ça donnait quand même plus du chien que du prédateur féroce auquel on peut s'attendre. Je souriais en voyant sa queue gigoter dans tous les sens avant de lui gratouiller la tête et me diriger vers la salle du petit déjeuner. Ne sachant pas s'il aurait totalement des goûts de loups ou ses anciennes envies, je commandais un plat plutôt complet avec du riz, de la viande et des légumes. Mais ce n'était pas difficile de voir qu'il s'était jeté sur la barbaque en ayant un peu de mal à manger le reste, et le regard qu'il me lança, mêlé à cette étrange envie de viande qui me tiraillait l'estomac alors que je le regardais droit dans les yeux me fit comprendre de quoi il avait besoin à cet instant!

Avant de partir, j'interpellais donc la serveuse
«Est-ce qu'il vous serait possible de m'apporter deux saucisses, crues de préférence... je crois que mon chien a encore faim...» - mauvaise interprétation en fait, il n'avait plus faim, mais à voir comment il avait failli se jeter sur un oiseau, je me posais quand même la question. La serveuse récupéra la gamelle et revint un peu plus tard avec deux belles saucisses qu'elle posa devant l'animal avant de me jeter un œil inquiet
«Vous pouvez le caresser, il ne vous mordra pas tant que je ne le lui ordonnerai pas.»

Elle sembla soulagée et caressa donc juste le haut du crâne avant de se lever et partir. Pour ma part, je finissais de manger avant de me lever et faire signe à Benedikt qu'on y allait.
«Allez Siham.. en route.»
J'essayais de parler d'une voix autoritaire, mais pas trop. Puis je sortais de l'hôtel, le réceptionniste me lança un drôle de regard, se demandant probablement quand je suis allé chercher mon chien, mais il ne dit rien de particulier.

Benedikt n'était pas encore venu dans ce bâtiment puisque j'y étais allé seul la dernière fois. Cependant, il allait forcément se rendre compte combien il était austère et peu accueillant. D'un autre côté, vu ce qu'ils y trafiquaient, c'était normal.
J'entrais directement sans même me soucier des gardes à l'entrée, filant vers l'accueil dans un premier temps.

«Ah! Bonjour Drake...»
- ah ben dis donc, elle va vite celle la «moi c'est Julia, tiens.. voici ton badge! Il faudra que tu le portes en permanence..oh... c'est ton chien?»
- «Oui»
- «Il va falloir que tu lui mettes une muselière malheureusement... ça fait partie des consignes de sécurité. Je vais t'en faire monter une. Elles sont spéciales, facile à ouvrir si jamais il y a besoin pour que ton chien soit capable d'attaquer en une seconde»
- «Siham n'a pas besoin de muselière. Il n'attaque que sous mon ordre.»
- j'affichais alors un air des plus sombres et elle me regarda quelques secondes d'un air mal à l'aise
«Euh je... je vais voir ce que je peux faire... mais s'il y a le moindre incident...»
- «J'en prends la responsabilité.»
- «Je... d'accord.»


Je prenais le badge pour le passer autour de mon cou
«Je commence par quel étage?»
- «Tiens, voici ton planning...»
dit-elle en me tendant un appareil électronique. Ce n'était pas bien difficile, il y avait plusieurs icônes dessus, l'une d'elle affichait «Messages», l'autre «Planning». J'appuyais donc sur celui qui m'intéressait pour le moment, et effectivement, il y avait les horaires pendant lesquels je devais faire mes rondes, étages et zones. Je venais hocher de la tête, et sans la remercier, je me dirigeais vers l'ascenseur.

Pour aujourd'hui, ce serait les cinq premiers étages. Hors, les «otages» se trouvaient au quinzième. Évidemment, je ne le savais pas encore, mais si je faisais les étages cinq par cinq, logiquement, je devais pouvoir établir ma stratégie à partir du troisième jour, ce qui me laissait donc tout de même le temps de m'adapter aux lieux et de trouver une idée d'évasion.


Je pense que tu peux faire déjà passer la première journée puisqu'on va dire qu'il ne va rien se passer de palpitant ^^

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Suivante

Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron