Une halte en forêt

Bruyantes ou silencieuses, sombres ou clairsemées, enchevêtrées de ronces ou paradis... les forêts de Nideyle ne manquent pas d'attrait. Attention, les prédateurs n'y sont pas rares !

Une halte en forêt

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Mai 2013, 02:03

Précédemment
====================================
Vouloir se rendre à Banba par la perle de Sayah n'était pas une bonne idée. On aurait du prendre le train. Ça nous aurait évité de nous retrouver à des kilomètres de la ville et surtout éviter qu'on débarque dans cette maison de fous. Je n'avais pas suivi toute la conversation, entre la femme qui semblait vouloir tout savoir de la vie de Benedikt, le mari qui était jaloux de moi et leurs innombrables gosses qui parlaient tous en même temps, moi j'avais mal à la tête et le botaniste était vexé dans son orgueil sans que je ne sache pourquoi.

On avait pourtant réussi à filer, sauf qu'au bout de plusieurs pas, après avoir ralenti le rythme dans ce qui semblait être une fuite en bonne et due forme, il repéra un petit bois qu'on pouvait traverser pour gagner la ville. J'avais intercepté son regard malicieux et pouffais de rire. Pourquoi pas après tout, il est vrai que je doutais qu'on risque quoi que ce soit, avec les Elbereth dans le coin, pas mal de prédateurs ont du déguerpir.
«D'accord. Mais ça ne me dérange pas que tu me parles de plantes, parfois tu m'inspires pour des tatouages de cette manière!» - je lui souriais doucement alors qu'on se rendait donc dans cette petite forêt qui devait être l'une des principales alimentations de la ville en bois! On voyait bien que certaines clairières n'étaient pas naturelles.

Dans un premier temps, on avançait en silence et je trouvais ça bizarre. Je reconnaissais quand même son air boudeur et je commençais à me dire que ça devait être ma faute, à cause de mon mensonge un peu trop convaincant?
«C'est à cause de moi si tu tires la tronche? J'ai dit un truc qu'il fallait pas?» - je me demandais si je m'en étais rendu compte ou si c'était finalement la perle qui m'avait permis de déceler sa frustration? Je ramenais instinctivement ma main à mon oreille, est-ce que lui aurait senti aussi mon énervement toute à l'heure? C'est pour ça aussi qu'il s'est agité? Si on commence à se contaminer l'un, l'autre, on n'a pas fini. Mais je me rappelle qu'il faut se concentrer pour tenter de transmettre ses émotions à l'autre, donc il faut le vouloir non? Donc je doute que ce soit le cas, je pense juste qu'on apprend à se connaître.

D'ailleurs, on pourrait un peu profiter de cette forêt pour s'éloigner juste de quelques pas histoire de voir si ces fameuses perles marchent ou non, mais déjà je voulais savoir si j'avais fait une connerie ou non.
«Tu m'en veux pour le mensonge? C'est la première idée qui m'est venue. C'était soit ça, soit le fait que j'étais marié à ta sœur ou toi à la mienne.» - le problème, c'est que cette version n'aidait pas trop à justifier qu'on soit que tous les deux, alors que si nos femmes s'étaient cassées, le mari aurait surement été bien placé pour comprendre qu'on avait voulu en profiter pour prendre la poudre d'escampette, non?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une halte en forêt

Messagepar Benedikt » 03 Mai 2013, 03:14

« Hein ? Oh, non, ce n'est pas toi ! Ça m'arrange bien que tu saches mentir comme ça, on dirait tellement un pro dans ce domaine que je me demande si je dois m’inquiéter ! » plaisanta Benedikt qui se mit à sourire pour rassurer le tatoueur. « Ce serait seulement bien qu'on se tienne à une histoire fixe pour l'utiliser pour toutes les occasions, ce serait plus facile à gérer... » Avec toutes ces racontars de sœurs mariées et de gendres ou amis d'enfance, ils finiraient bien par s'y perdre à un moment. Bon, effectivement, le tatoueur avait probablement l'entraînement suffisant pour jongler comme il voulait avec.
« Mais c'est juste que... Je ne sais si tu nous écoutais tout à l'heure à table, tu avais l'air plutôt occupé, mais... Je n'aime pas quand on fait des réflexions sur mon physique. Je n'ai besoin de personne pour savoir que je ne suis pas la personne la plus virile du monde, alors ce n'est pas non plus la peine de me le rappeler... Même si c'est par manque de tact, c'est pas très agréable. Je peux trouver n'importe quelle excuse, je suis orphe, et tout. Mais au final, je suis bien obligé de faire avec, alors autant éviter de m'embêter avec ça. Je ne suis pas pas un incapable, non plus, faut pas exagérer, alors bon... Et puis quand je vois Kjeld, je me dis qu'à défaut, j'ai toujours l'air en meilleure santé que d'autres. » Le botaniste soupira doucement. « Enfin, c'est sûr que tu ne peux pas trop te mettre à ma place, hein... »

Désignant un lot de feuilles qui jaillissaient de derrière un tronc d'arbre, Benedikt changea de sujet sans prévenir. Il était plutôt fier de son idée de prendre un détour, le sous-bois était joli même s'il n'y avait pas encore vraiment de fleurs à cette époque de l'année.
« Ça, c'est de la Mandragore. C'est très énervant à déterrer, et tu ne vois pas ce que tu fais parce que c'est sous terre qu'elle s'étalent le plus. Il y a en a qui fument les feuilles à la pipe, mais je ne sais pas, j'ai l'impression que ça les rends un peu bizarre pendant un tout petit bout de temps. Sinon, ça sert contre le mal de gorge. » Il pointa un autre buisson un peu loin et continua. « Et ça, c'est du... Ça ne te gêne vraiment pas ? »
Benedikt resta regarder un instant Vrass comme s'il allait avouer soudainement quelque chose. Mais c'était vrai que le tatoueur n'était pas un fanatique de biologie, et qu'entendre le botaniste blablater sur son sujet préféré aurait dû l'ennuyer. Non ? L'intéressé aurait bien été enthousiaste à l'idée d'avoir un auditoire attentif, pourtant. C'était moins drôle de savoir des choses si on pouvait pas le montrer, et puis cela inversait les rôles, pour une fois, par rapport à Vrass qui s'était déjà habitué de la Basse-ville et servait souvent de traducteur Païlandune/État atlante au botaniste. Sauf que là, pour le coup, les éventuelles nouvelles connaissances du tatoueur n'allaient pas lui servir beaucoup. Ces derniers temps, il avait toujours un botaniste avec lui, alors il n'avait qu'à lui laisser faire le boulot si c'était nécessaire.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une halte en forêt

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Mai 2013, 11:30

Les explications vinrent assez vite, et je voyais au regard du gosse que c'était quand même quelque chose qui lui tenait à cœur. Je le regardais de haut en bas, c'est vrai qu'il n'est pas bien épais, mais pourtant je sais qu'il est musclé et qu'il est plus fort qu'il n'en a l'air, après tout, il supporte bien mes assauts et je ne suis pas toujours tendre, hein? Je souriais un peu bêtement à cette pensée d'ailleurs, mais je ne disais rien, jusqu'à ce qu'il mentionne Kjeld, et je ne pouvais nier qu'il avait entièrement raison!

Je l'arrêtais alors quelques secondes avant de poser doucement ma main contre sa joue et l'embrasser. J'aurais pu le plaquer violemment contre un arbre avec l'envie qui me prenait, mais vu ce qu'il venait de dire, il aurait été indélicat de ma part de montrer que j'étais plus fort que lui, aussi je restais doux. Un simple baiser avant de laisser mes mains se poser sur ses épaules et plonger mon regard dans le sien
«Peu importe ce que les gens pensent, moi je sais que tu es bien plus fort que tu en as l'air! Mais tu as raison de ne pas te laisser faire.» - même si en temps normal, je n'aime pas ceux qui se rebiffent - surtout envers moi - au fond c'est un trait que j'apprécie chez lui. Je l'embrasse une nouvelle fois avant de l'entraîner vers la forêt à nouveau.

Il s'arrête cependant sur quelques feuilles et je m'approche pour les regarder aussi, l'air un peu curieux
«Je connais la mandragore, mais je n'en avais vu qu'en feuilles séchées. C'est impressionnant comme ça change totalement leur apparence, je ne m'attendais pas à ce que les feuilles soient aussi grande.»
Je ne savais pas non plus que ça servait contre le mal de gorge, niveau effet de tatouage donc, je n'avais pas vraiment d'utilité pour ça.

Ça fait un moment que je n'ai pas créé de tatouage en réalité, et c'est aussi pour ça que je l'écoute avec ses histoires de plantes. Souvent j'ai besoin, justement, des propriétés de ces plantes pour que l'encre fonctionne, donc tant qu'à faire. Il s'interrompt cependant devant d'autres feuilles, pensant qu'il risquait de m'ennuyer avec tout ça et je lui souriais avec amusement
«Je ne pourrai probablement pas en parler toute la journée, mais pour le moment, ça m'intéresse» - je m'approchais à nouveau pour lui faire un petit clin d'œil et regarder donc le buisson qu'il me désignait - «quand j'en aurai mare, promis tu le sauras d'une manière ou d'une autre»

Soit je l'embrasserai pour le faire taire, soit je lui sauterai carrément dessus pour passer à un sujet qui me passionne davantage! Mais dans un premier temps, j'écoutais ses explications, les idées tourbillonnaient dans ma tête aussi, je repensais à cette histoire de mensonge et peut être que je pourrais trouver un tatouage qui aide à mentir? Non c'est con comme effet et surtout, je crains de ne pas vraiment pouvoir faire en sorte qu'on choisisse quand on veut mentir. Faut que je trouve autre chose.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une halte en forêt

Messagepar Benedikt » 03 Mai 2013, 13:27

« ...et tout ça, ce sont tous des hêtres. C'est super commun et ça sert pas mal à faire des meuble, en général. Il y a une partie de mon métallophone faite avec ça, mais je ne pense pas que c'est ce qu'on utilise d'habitude. Ceux qui m'ont l'offert n'était pas spécialistes dans la matière ! Et aussi, je crois que les feuilles qu'il y a sur ma bague sont des feuilles de hêtres, mais bon, c'est juste une gravure et c'est assez petit, je ne sais pas si Néthi s'est vraiment occupé d'être réaliste. J'aurais peut-être dû lui demander. »

Le bruit doux de l'eau qui coule atteignit les oreilles du botaniste alors qu'il se taisait enfin, c'était faible, mais en tant que voyageur, on apprenait à avoir l'ouïe fine pour ce genre de signes. Et c'était plutôt un bon signe quant on avait soif.
« Ah, je reviens, je crois qu'il y a une rivière, là-bas ! »
Benedikt dévala la pente douce qui serpentait à leur droite et marcha encore un peu pour tomber sur un petit cours d'eau tranquille. Juste comme il fallait, avec de l'eau sans doute glacé mais à l'air tout à fait claire. Le botaniste s'arrêta, les orteils sur la limite stable de la berge, se pencha et prit un peu d'eau dans ses mains. Avant de se figer à mi-parcours, l'air aussi surpris que ceux qui le regardaient.

Une petite troupe de kirins se tenait de l'autre côté de la rivière, avec l'air d'être prêts à détaler en moins d'une seconde. Benedikt resta immobile, encore penché sur ses mains jointes où il ne restait plus beaucoup d'eau, et les observa. Il y avait trois adultes et un plus jeune, et c'était probablement la première fois qu'il en voyait d'aussi près à l'état sauvage. Ils étaient plus peureux que ça d'habitude, mais peut-être que l'habitude de chanter en marchant de Benedikt, quand il était seul, n'aidait pas – quoi ? Ça fait fuir les serpents ! -.
Le botaniste décida que c'était un excellent moment pour tester leurs perles jumelles. Même s'il ne pouvait pas savoir où le botaniste était, Vrass avait parfaitement vu dans quelle direction il allait, et il ne s'était vraiment pas éloigné. Le tout était de lui faire comprendre qu'il voulait qu'il le rejoigne, et sans bruit, si possible, mais ça c'était peut-être un peu trop demander aux perles. Le botaniste tenta de se concentrer, répétant dans sa tête quelques phrases comme si le tatoueur allait les entendre. Peut-être que l'envie qu'il vienne serait suffisante ? Benedikt n'était pas vraiment sûr de comment procéder ; ils auraient peut-être dû demander des précisions à Néthi, pour ça aussi.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une halte en forêt

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Mai 2013, 16:29

Finalement, il ne s'éternisait pas trop sur ses explications botaniques. Je posais ma main sur le hêtre pour apprécier la texture du bois. Je ne suis pas sculpteur, mais je pense que si j'avais voulu apprendre, j'aurais pu l'être. Du moment qu'on est habile de ses mains, je pense qu'on peut faire un peu tout et n'importe quoi. Mais le dessin me prend déjà bien assez de temps comme ça sans compter mon boulot.

Je le vois alors s'éloigner, je n'aime pas trop ça car après tout on ne sait pas ce qu'il peut y avoir dans ces bois, je me dis au moins que s'il tombe sur un guépard, ce sera un morphe et il ne lui sautera pas dessus, et après ce qu'il a dit sur le fait que son apparence faisait qu'on le couvait un peu trop, je ne pouvais me permettre de le suivre, je le laissais donc un peu seul.

Je me tournais pour m'appuyer sur le tronc d'arbre, baissant les yeux et mettant les mains dans les poches. J'étais calme à présent, aussi je retirais la bague pour vérifier si je l'étais encore, puis je l'accrochais à sa petite chaîne pour ne pas la perdre. Je la regardais un moment, repensant à ces enfants totalement fous furieux à poser mille et une questions, et je les compare à Nathan. Il n'est pas du tout comme ça, lui. Il est beaucoup plus calme, plus poli aussi, lorsqu'il pose des questions, il le fait gentiment et sans impatience. Est-ce qu'il tient ça de sa mère? Parce qu'elle l'a éduqué ainsi? Est-ce que ça veut dire que ces gosses étaient mal élevés ou bien c'est Meicha qui a été vraiment hors pair?

Je sentais soudain un léger picotement dans la nuque et je ramenais donc ma main dessus avant de froncer les sourcils. Le visage de Benedikt avec un doigt sur les lèvres m'apparaissait sans que je ne sache pourquoi. Puis je tournais la tête dans la direction qu'il avait prise et je commençais à paniquer. Me redressant, je commençais à avancer rapidement mais je sentais que je faisais quelque chose qu'il ne fallait pas et je m'arrêtais... pourquoi un doigt sur les lèvres? Ce n'est pas son genre pourtant et je n'ai pas souvenir qu'il ait jamais pris une telle posture? Cette sensation de vide et de silence, je ne sais pas comment l'expliquer, mais je suis presque sûr que ça vient de la perle. C'est trop nouveau pour être une coïncidence. Surtout que j'ai l'impression que ça me fatigue un peu, probablement l'effet de déprime que ça doit provoquer et qui se retrouve contré par le bourdon. On ne peut pas porter des objets ou tatouages magiques sans en ressentir les conséquences.

Je prends une profonde inspiration et je me dirige donc vers l'endroit où il a disparu, je repère peu à peu le bruit de l'eau que je suis, et je finis par déboucher sur la berge d'un petit cours d'eau. J'ai fait le plus doucement possible, un coup d'œil à gauche, un à droite et je le vois, accroupi à fixer un point devant lui et je vois alors la petite famille de kirins, et je ne peux m'empêcher de sourire. D'un geste particulièrement lent, je sors mon calepin de mon sac et un crayon avant de me mettre accroupi. Je suis plus loin que le gosse pour les voir, mais la distance reste suffisante, et je suis trop grand et trop imposant, si je m'approche plus, ils vont fuir. Je suis à cinq ou six mètres de lui, mais il sait peut être que je suis là? En tout cas, il n'a pas osé bouger la tête. Alors je me risque aussi à tenter le coup avec la perle, ramenant la bague près de mes lèvres, je ferme un instant les yeux pour me concentrer et lui envoyer le mot «à gauche» juste pour qu'il tourne la tête.

J'essaie de me concentrer le plus possible, ce n'est pas évident car finalement, appeler quelqu'un c'est un sentiment, celui de le vouloir près de soit, mais lui dire de tourner la tête à gauche c'est plus compliqué. J'attends déjà de voir si ça marche, puis je me mets à dessiner le troupeau. Enfin la famille. J'en profite aussi pour dessiner Benedikt accroupi au bord de l'eau, ça lui fera probablement un souvenir de savoir qu'il a bel et bien été à une telle distance d'une famille sauvage de kirins!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une halte en forêt

Messagepar Benedikt » 03 Mai 2013, 18:26

Penché sur l'eau, Benedikt ne pouvait pas voir le tatoueur arriver et s'installer. Il avait été assez silencieux pour ne pas attirer l'attention des kirins, et a fortiori celle du botaniste. En revanche... ce fut à ce moment-là que ce dernier commença à s'interroger sur le bruit étrange qu'il entendait, parce qu'il n'était pas en accord avec ceux environnant. Et en étant attentif, il semblait s'amplifier, comme tout près de son oreille gauche, et ne laissait plus de doute ; c'était le bruit d'un crayon.
Attends, quoi ? Benedikt fronça les sourcils et tourna aussi lentement que possible la tête vers la provenance du bruit. Puis afficha un sourire sans faille en voyant Vrass un peu plus loin, accroupi en train de dessiner. Les effets des perles jumelles n'étaient plus à douter, maintenant, parce que le botaniste était bien trop loin pour distinguer naturellement le son des coups de crayon léger, et qu'il ne l'entendait plus du tout à présent.

Le botaniste reporta son attention sur la famille de kirins au bout de quelques secondes. L'un d'entre eux le surveillait clairement pour le groupe, mais Benedikt n'avait apparemment pas été déclaré comme une menace, et ils commençaient à se détendre et reprendre leurs activités, puisque la bêbête étrange devant eux était pratiquement aussi figée et ennuyeuse qu'un rocher. Ils se remirent à boire tranquillement, laissant le botaniste s'installer un peu plus confortablement sans s’inquiéter de lui. Puis repartirent quelques minutes plus tard, non sans le gratifier de regards qui semblaient dire « il est bizarre, c't'animal. Celui du fond aussi. » L'animal en question se releva doucement et les regarda disparaître avant de se retourner vers le winghox et de revenir vers lui.

« Oh, tu as vu ce qu'on peut faire ? C'est super ! » s'exclama Benedikt, aux anges. « On a même pas besoin de se regarder pour se faire comprendre ! Bon, ce ne sera peut-être pas toujours facile de deviner ce qu'on veut, mais pour les trucs basiques, ça va faire des merveilles. Enfin, je suppose qu'on n'en aura pas besoin tant que ça. Mais quand même, c'est fou. »
Le botaniste s'assit à côté de lui et se pencha pour regarder les croquis de Vrass. Il ne prit même pas la peine de lui faire remarquer qu'il les trouvait beau, parce que finalement, il le faisait tout le temps.
« Je crois qu'on pourrait montrer ça à Nathan. À la Basse-ville, ce genre de chose-là doit les impressionner, à force de vivre en ville ! » fit-il remarquer en souriant. « Ah, J'aurais presque pu les toucher ! »
Se rappelant qu'il était tout de même venu ici pour étancher sa soif, Benedikt repartit un instant pour boire un peu et passer un peu d'eau fraîche sur son visage, puis retourna auprès du tatoueur.

Je pensais que ce serait sympa d'avoir plusieurs façons de pouvoir communiquer ce qu'on veut, avec un Vrass plus visuel à cause du dessin, et un Benedikt plus auditif à cause de la musique. ^^

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une halte en forêt

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Mai 2013, 19:16

Ah oui, pourquoi pas ^^

Il ne fallut pas longtemps pour que Benedikt remarque ma présence. Je ne savais pas si j'avais réussi à me concentrer suffisamment ou si c'était simplement le hasard qui l'avait fait se tourner vers moi, mais je lui lançait un petit sourire en coin tout en continuant de dessiner, m'appliquant surtout lorsque l'un d'eux s'approcha pour boire à quelques centimètres à peine du gosse. Oui, il aurait presque pu les toucher!

Au bout d'un moment, ils s'en allaient. J'avais eu le temps de faire deux croquis, l'un où le groupe se tenait quand même éloigné, et un autre où ils étaient plus proches et buvaient à quelques pas de Benedikt qui tendait la main vers eux au point presque de toucher l'une de leur corne.
Certes, il n'avait pas vraiment tendu le bras ainsi, mais ce n'était pas difficile pour moi à dessiner donc je trouvais ça plus sympathique, et lorsqu'il revint vers moi, je souriais en me disant qu'effectivement, ce genre de chose devrait lui plaire

«Il aurait sûrement aimé être à ta place surtout! Vu comment il semble aimer les animaux.» - je rangeais mon carnet alors qu'il parlait de l'effet des perles et je venais hocher de la tête
«C'est un peu étrange comme sensation. J'avais l'impression que tu me disais «chut», je ne sais pas trop comment l'expliquer, mais c'est assez particulier comme effet. Par contre, je ne sais pas pour toi, mais ça m'a fatigué.»

Je me massais à nouveau la nuque, ayant toujours cette drôle d'impression de fatigue provoquée probablement par l'effet combiné de la déprime que devrait occasionner les perles et le bourdon qui luttait contre ça. Je soupirais avant de mettre un genou à terre à mon tour afin de boire un peu d'eau, elle était glacée mais je ne m'en rendais pas compte, mais au moment où Benedikt revint vers moi, j'écarquillais les yeux

«Attention!!» - je prenais un solide appui sur mes jambes et je sautais pour l'attraper par la taille au moment où une paire de crocs se plantait dans ma cuisse au lieu de la sienne! Mais en retombant, je roulais dessus et je pouvais sentir les os s'écraser sous mon poids même si je grimaças de douleur! Il était alors au-dessus de moi, probablement qu'il ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer alors que je commençais à être envahi d'une violente fièvre...

«Un... je sais plus le nom... une murène d'eau douce...» - cette saloperie était encore accrochée à mon pantalon, mais morte. Ça ressemble à une sorte de serpent sauf que ça a des nageoires le long du corps qui leur permettent de bondir facilement hors de l'eau, et elles sont pourvus de crochets particulièrement venimeux. À défaut d'être mortels, ça rend en général vraiment malade et ça paralyse totalement les muscles pendant plusieurs minutes. Heureusement, j'ai le tatouage du scorpion qui va me protéger quand même de ces effets, mais le poison est quand même trop violent pour que j'en sois indemne et mes forces m'abandonnent un peu.

«T'en fais pas, ça va aller. Laisse moi quelques minutes...» - dommage que je pouvais sentir la chaleur à présent, là ça ne m'aidait pas beaucoup. Je sentais que j'étais brûlant, mais le temps que le tatouage aide à évacuer le poison, et je serais sur pieds.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une halte en forêt

Messagepar Benedikt » 03 Mai 2013, 23:58

Il n'y avait plus aucune couleur sur le visage du botaniste qui se redressa comme s'il s'était brûlé et regardait le tatoueur avec une panique croissante. Il resta une seconde incapable de bouger, le temps de comprendre ce qu'il se passait, parce que les paroles du tatoueur n'allait pas avec la situation. Mais en réfléchissant un peu, Benedikt en déduisit qu'il possédait forcément quelque chose pour le protéger, vu ses réactions. Cela ne l'empêcha pas de se jeter sur son sac pour trouver la trousse dans laquelle il gardait ses produits de l'herboristerie, laissant par terre tout ce qui ne l'intéressait pas à cet instant précis. Jusqu'à trouver ce qu'il recherchait si frénétiquement, de l'Esuna.

« Avale-ça. » Il n'y avait pas vraiment la place pour de l'autorité dans la voix du botaniste quand la panique prenait le dessus. « J'en ai rien à foutre de savoir que tu as un tatouage ou je ne sais quelle connerie contre ça, je vais pas prendre le risque. » rajouta-t-il plus bas.
Benedikt lui fit manger l’antipoison sans attendre de protestation, mais ne défronça pas les sourcils pour autant, même quand il fut sûr que le tatoueur l'avait avalé. Son regard glissa le long du corps du tatoueur jusqu'à tomber sur la responsable. Pas besoin de chercher le véritable nom de cette sale bête, le botaniste se contenta d'attraper la tête de l'espèce d'anguille qui venait de mordre le tatoueur et délogea sa mâchoire de la jambe du tatoueur aussi soigneusement et doucement qu'il lui était possible, puis la repoussa un peu plus loin avec son pied d'un air dégoûté.

« Ça va ? Parle-moi. » demanda-t-il, une main sur le front de Vrass, même s'il n'avait pas besoin de ça pour savoir que ce dernier était brûlant. À tout prendre, il avait les mains glacées à cause de l'eau, alors cela lui ferait peut-être du bien. Même si le tatoueur avait tenté de le rassurer, le botaniste faisait déjà de gros efforts pour se calmer et parler tranquillement, et cela ne l'empêchait pas d'avoir sur son visage une expression bloqué entre l'effroi et l’inquiétude. La brève vision qu'il avait de lui-même, franchissant la porte de la boutique de tatouage pour tomber sur Iza, sans savoir quoi dire ni comment expliquer le vide de l'endroit, restait bloqué dans sa tête. Il avait déjà eu l'occasion d'affiner son imagination en ce qui concernait cette scène, lors de l'accident de Vrass, aussi tout était un peu trop vive et détaillée pour pouvoir le repousser hors de son esprit.
« Dis quelque chose, n'importe quoi. Je veux être sûr que ça va. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une halte en forêt

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Mai 2013, 00:55

J'avais juste besoin de me reposer un peu, rien de plus. Cependant, je pouvais comprendre que le gosse s'inquiète de mon état, car aucun objet ou sortilège ne peut totalement empêcher un poison mortel de blesser un corps. Certes, celui-là ne l'est pas mais le pouvoir paralysant est suffisamment puissant pour que j'en chie un max! Je secouais la tête alors qu'il voulait que je prenne de l'esuna, ça servait à rien. Il a pas vu le tatouage géant de scorpion que j'ai dans le dos? Bon ok il ne se souvient peut être pas de ce que ça fait mais bon, au bout de quelques secondes, je n'ai pas le choix que de l'avaler.

La paralysie me tétanise la mâchoire si bien que je ne peux pas trop répondre ni avaler correctement cette fichue pâte, mais au bout de quelques secondes déjà, l'effet se dissipe et je peux au moins manger.
«T'inquiète pas... ça va aller.» - je lui souriais en attrapant sa main avant de tourner la tête vers lui - «le tatouage du scorpion coûte la peau des fesses, mais il est efficace!»

Je cherche alors à me redresser mais évidemment, il m'en empêchait et je pouffais de rire avant de lever les mains doucement - «D'accord, je reste sage encore quelques minutes. Est-ce que tu peux juste me passer de l'eau sur le front s'il te plait? J'ai trop chaud.» - dans des cas comme ça que je regrette d'avoir effacé le tatouage du flocon. Enfin c'est fait, c'est fait, je vais pas m'amuser à me le refaire et me l'enlever toutes les cinq minutes. J'attends qu'il s'exécute, appréciant l'eau fraîche même si elle me paraissait tiède alors que le tatouage - et maintenant l'esuna - contraient le poison qui se dissipait bien plus vite qu'en temps normal. La fièvre diminuait et je prenais une profonde inspiration pour me tourner vers lui.

«Ça va mieux... aide moi à me redresser un peu s'il te plait» - je m'appuyais sur lui pour au moins m'asseoir, ramenant mes genoux devant moi afin d'appuyer mes coudes dessus, puis je prenais une profonde inspiration tout en regardant le cadavre de la murène plus loin - «de vraies saletés ces trucs...» - je levais alors les yeux vers lui, je savais qu'il ne devait pas apprécier que je me sois ainsi interposé

«Écoute, va pas croire que j'ai plongé parce que j'ai eu peur que tu puisses pas t'en sortir, j'ai plongé car je savais que moi j'avais le tatouage du scorpion et que je ne risquais rien, pas toi.» - même si je ne savais pas ce qui allait bondir hors de l'eau, ça pouvait être n'importe quoi et de toute manière ça n'avait pas d'importance puisque ça protège de tous les poisons. La seule chose que je risquais au fond... bon ok c'était de replonger dans le coma, mais c'est quand même mieux que la mort non?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une halte en forêt

Messagepar Benedikt » 04 Mai 2013, 12:11

« Ouais, ouais, ben ça n'empêche que ça aurait ma faute s'il t'était arrivé quelque chose de grave. » grommela Benedikt, avant de relever les yeux sur Vrass, un air un peu plus penaud. « Merci quand même... »
Il s'assit à demi entre les jambes du tatoueur et remonta sur pantalon jusqu'au genou pour regarder la morsure de la murène. Il n'y avait pas de quoi s’inquiéter mais le botaniste s'étira tout de même pour attraper le reste de son sac et le tirer vers lui, histoire de désinfecter sa plaie et d'ajouter un pansement là-dessus. Au moins, cela l'aiderait à se calmer bel et bien.

« Tu m'as fait peur... » murmura-t-il alors qu'il finissait, soupirant. Le botaniste passa ses bras autour des épaules de Vrass pour l'amener vers lui et le serrer dans ses bras, sans trop y penser. Puis envoya une pichenette à quelques millimètres de son nez alors qu'il se détendait enfin. Pourquoi il pouffait de rire, lui, c'était lui qui venait de se faire sauter dessus par une sale bête ! Ah, les winghox.
« Arrête de rigoler, tiens... Je suis sûr que tu l'as fait exprès pour m'effrayer ! » rajouta-t-il en secouant la tête pour cacher le sourire de soulagement qui s'étalait maintenant sur ses lèvres.
Benedikt se releva tout de même pour aller ramasser son bordel, fourrant au hasard tout ce qui traînait autour de son sac pour le mettre dedans.

« Ça ne fait pas trop mal, tu vas pouvoir marcher un peu ? Il nous reste encore du chemin à faire... Je n'ai pas trop envie de dormir là si c'est pour avoir peur de toutes les bestioles qui pourraient nous sauter dessus la nuit et te découper en morceaux. »
C'était dit plus ou moins sur le ton de plaisanterie, mais quand le botaniste voyageait, il avait pris l'habitude de dormir dans les arbres si c'était possible parce que c'était plus sûr. Cela nécessitait un petit peu d'entraînement pour se faire des hamacs de fortune avec une simple corde et une couverture, mais au final, c'était bien agréable quand on se réveillait en pleine nuit parce qu'un quelconque animal furetait bruyamment au ras du sol.
« Et j'espère que tu auras retrouvé toute tes forces tout à l'heure, quand même, parce que j'avais prévu des trucs pour toi... » rajouta-t-il soudain avec un léger sourire qui parlait de bien autre chose cette fois. « Mais après toutes ces aventures, il te faudra bien un peu de détente, non ? »
Il se pencha sur lui pour attraper son visage dans ses mains et l'embrasser ; après tout, il l'avait bien mérité lui aussi, non ?

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une halte en forêt

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Mai 2013, 14:17

Ça faisait bizarre en fait d'avoir quelqu'un qui s'inquiétait ainsi pour moi. C'était comme si je réalisais seulement maintenant à quel point je pouvais compter pour lui, alors que vu tout ce qu'il a fait pour me retrouver à l'hôpital, je me dis que ça fait un moment que j'aurais du m'en rendre compte. Mais une petite piqûre de rappel avait de quoi faire du bien aussi.

J'écartais un peu plus les jambes pour qu'il puisse venir contre moi, et je le serrais davantage, surtout pour le rassurer mais aussi parce que j'en avais envie
«Désolé...» - c'est vrai quoi, je n'aime pas forcément l'inquiéter non plus. Enfin, je le laissais s'occuper de moi comme il le souhaitait, en particulier pour nettoyer un peu la trace de morsure. On voyait nettement les deux trous provoqués par les crochets et je fronçais légèrement le nez alors qu'il m'appliquait un tout petit peu de désinfectant dessus - larmiqueuse ou de la Basse Ville, peu importe, ça pique!

Je soupirais doucement alors que je voyais bien qu'il n'aimait pas l'idée que je me sois interposé comme ça, mais c'était plus fort que moi, je suis plus grand, plus costaud, plus résistant rien que par ma condition winghox, c'est plus difficile pour moi de me casser un truc que pour lui juste par ma race, alors forcément je trouve normal de prendre les coups à sa place. Il me demande si je peux marcher et je prends donc appui derrière moi pour me lever, faisant attention à ce qu'il ait le temps de reculer un peu et s'éloigner quand même avant, puis une fois debout, je me rends compte que j'ai encore les extrémités engourdies - y'en a une qui a intérêt à se réveiller avant ce soir sinon je pête un câble après ce qu'il vient de me dire - donc je bouge un peu les mains et les doigts pour m'assurer que tout va bien.

«C'est bon, je vais pas pouvoir marcher très vite au début, mais d'ici quelques minutes je pense que le poison aura totalement disparu»
Je lui souris en l'embrassant à son tour, puis je frotte le bout de mon nez contre le sien en souriant - «J'espère que je serai en forme ce soir, sinon il va falloir que tu continues à prendre bien soin de moi!» - petit ton amusé qui veut tout dire.

Je fais un signe de tête pour qu'on reprenne la marche vers la ville, c'est qu'on en avait encore pour une bonne petit trotte, on y serait sûrement en plein milieu de l'après-midi...


Éventuellement, on peut retourner sur le sujet de Banba maintenant, sauf si tu as prévu d'autres trucs pour torturer mon pauvre winghox (a)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une halte en forêt

Messagepar Benedikt » 04 Mai 2013, 15:36

* * * * * *

La suite !

* * * * * *

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié


Retourner vers Les forêts

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron