Une croisière? Pas vraiment...

Paresser sur les plages sereines d'un lac, ça vous tente ? À moins que vous ne préfériez l'humeur imprévisible des mers tumultueuses ? Baignades autorisées...!

Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 30 Avr 2011, 18:43

Précedemment: Rien d'ordinaire
*°*°*°*°*°*°*°*°*
Assise près de l'entrée, Ceithli passa sa patte sur son museau pour lui indiquer qu'elle retrouverait le chemin. Il était vrai qu'elle n'avait pas un grand sens de l'orientation, mais dans un premier temps il lui serait facile de suivre les odeurs du port pour s'y rendre. Ils sortirent donc et elle se mit légèrement à gronder en trottinant devant le soldat, libérant le passage tantôt sous des cris de surprise, tantôt de frayeur, mais dans la mesure où elle ne montrait pas les crocs et restait près du soldat, l'on comprenait qu'elle n'était pas un simple fauve en liberté.

Elle accéléra le mouvement, voyant qu'Archélas la suivait à un bon rythme, c'était une bonne chose qu'il ait acheté ce sac, peu encombrant, léger, il allait grandement leur faciliter la tâche, même s'ils devaient faire attention à toujours prendre les objets ensembles. Pour ses vêtements, ce n'était pas trop grave, elle en avait d'autre dans son propre sac si elle devait s'habiller sans qu'il ne soit près d'elle. Le port était enfin en vue et elle n'eut aucun mal à reconnaître le bateau et ils grimpèrent rapidement, il ne restait plus que quelques minutes avant qu'il ne lève l'ancre.

Le Capitaine Hyacinthe le Docte devait probablement se trouver dans sa cabine en train d'examiner des cartes des océans, mais la question que la féline se posait réellement était la suivante... est-ce que ce Chaemil était présent? Refusant de quitter Archélas d'une semelle, son regard d'onyx passait d'un marin à un autre avant qu'elle ne lève les yeux vers lui. De deux choses l'une, ou il préférait qu'elle reste ainsi, ou il devait la conduire à un endroit où elle pourrait se transformer. Désormais, elle le lui avait promis, il était son seul maître à bord

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 30 Avr 2011, 20:43

La réponse à la question de Ceithli ne se fit pas attendre puisque, surgissant d'entre les rangs de l'équipage, le lieutenant-colonel Chaemil fit une entrée théâtrale, Hyacinthe le Docte sur les talons.

« C'est une plaisanterie, Ages ?!! Un tigre en guise d'équipage, et pourquoi ne pas tous nous tuer tout de suite tant que vous y êtes !!? »

Derrière lui, le capitaine du vaisseau s'interposa, plus furieux à l'idée qu'un autre que lui fasse la loi sur son bateau qu'à celle d'avoir à faire à un fauve. Se plantant face à Archélas, il le dévisagea avec ce regard qui disait bien qu'il ne plaisantait pas, et que rien ne serait jamais susceptible de l'intimider.

« Je refuse que cet chose monte à bord !
_ Taisez-vous Chaemil, il n'y a que moi qui soit autorisé à donner des ordres sur ce vaisseau, surtout sur ce ton là. Tâchez de vous en souvenir si vous ne voulez pas nourrir les poissons.
_ Parce que vous comptez...
_ Je compte vous faire couper la langue si vous vous avisez de me casser les oreilles plus longtemps. C'est valable pour vous, pour vos hommes, et pour le capitaine Ages.
Puis il se retourna vers Archélas afin de lui faire face. Ce tigre ne montera pas sur le Hart Nacré. Lorsque nous avons évoqué votre équipage vous m'avez parlé d'un homme, pas d'un fauve ! »

Pris au dépourvu quelques secondes, le soldat hésita, avant de se décider pour le plus urgent. Juste derrière Hyacinthe, Chaemil semblait jubiler.

« J'entends bien, capitaine le Docte, et pardonnez notre maladresse. Mon équipier est en réalité un Morphe.
_ Un Morphe !
S'exclama aussitôt le lieutenant-colonel suffisamment fort pour que tout Balaïne puisse l'entendre, et sur un ton quasi hilare. Ces bêtes sauvages qui seraient soi-disant capables de se changer en être humain, et vous croyez à ces sornettes ? »

Tout autour, se massant en cercle pour mieux voir pourquoi le ton montait, l'équipage semblait mitigé quant à l'attitude à adopter. La plupart des matelots marmonnaient dans leur menton en fixant Ceithli tandis que les hommes de Chaemil riaient bêtement en suivant leur supérieur. Hyacinthe le Docte, lui, jeta un rapide coup d'œil au guépard avant de disperser tout ce petit monde d'une voix autoritaire. S'il y avait bien une chose que l'on pouvait lui reconnaître, c'était que malgré ses apparences de vieillard, il savait se faire obéir au doigt et à l'œil. Les matelots repartirent à leurs tâches et Chaemil s'éloigna en souriant d'un air satisfait... et méprisant.

« Oui, oui, j'en ai entendu parler... Reprit le Docte à voix basse en posant son regard perçant dans celui de la féline. Les yeux noirs comme la nuit en effet. Cependant, je n'en ai jamais vu, et rien ne me garantie que celui-ci en est bien un. S'il pouvait se transformer...
_ Il ne peut pas.
_ Tiens donc.
_ Pardonnez-moi : ELLE ne peut pas. Elle pourrait si vous tenez à provoquer une mutinerie plus tôt que prévu, mais j'aime autant ne pas l'obliger à faire cela. Vos hommes sauront bien assez tôt qu'il y a une femme à bord, croyez-moi.
_ Une femme ? Ce ne serait pas la jolie blonde qui vous accompagnait hier ?
_ Précisément.
_ Je veux bien vous croire, Ages. Mais en l'absence de preuves... »


Archélas prit une profonde inspiration afin de se forcer au calme. Non. Définitivement non, il ne ferait pas revivre à Ceithli ce qu'elle avait dut subir à Guttenvald par sa faute. Heureusement cette fois, il eut une autre idée.

« Et bien, vous n'avez qu'à lui demander quelque chose qu'un animal ne pourrait pas faire. Répondre à une question par oui ou par non par exemple, ou additionner des chiffres si vous voulez.
_ Elle peut faire cela ?
_ Je pense que oui, puisqu'elle garde sa conscience humaine. Mais j'aimerai autant qu'elle reste sous cette apparence, pour sa sécurité. »


Hyacinthe le Docte sembla réfléchir longuement avant de se décider. Ce serait peut-être un peu humiliant si le tigre n'était qu'un tigre, et il aurait l'air d'un imbécile qui parle aux animaux, mais si tel devait être le cas, il se promettait d'attacher Archélas à un mât et de le laisser en pâture aux corbeaux sur l'île la plus déserte de l'archipel Hune.

« Soit ! Mais j'ai déjà vu des chiens savants, il y a toujours un truc. On vous fait croire qu'il savent compter alors qu'ils suivent d'imperceptibles signaux de leur maître. Alors je vais lui demander quelque chose pour laquelle vous ne pourrez pas l'aiguiller. Je vais lui demander de me ramener ma Corne de Brume. Je l'ai laissée dans ma cabine qui est restée ouverte. Vers la poupe, il faut entrer par la porte principale, celle avec les petits carreaux de verre. Ma cabine est la troisième sur la droite. La porte est ouverte. Et la Corne est dans la malle sous mon lit. Si elle me la ramène, alors je vous croirais, et elle pourra embarquer. »

Archélas jeta un regard désolée à Ceithli. C'était toujours mieux que de se retrouver nue devant tout un équipage et les dockers du port.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 30 Avr 2011, 21:11

Debout à côté du soldat, Ceithli regardait attentivement tout ce qui se passait autour d'eux. Prête à bondir au moindre signal du soldat, mais jamais sans son consentement afin de ne pas lui attirer des ennuis. Elle n'aimait déjà pas ce Chaemil avant de le rencontrer, maintenant elle n'avait qu'une envie, c'était de planter ses crocs dans sa gorge. Mais elle ne gronda même pas à son attention, un vrai félin l'aurait probablement fait et elle trouvait étrange qu'ils ne se posent pas la question sur comment elle faisait pour rester aussi calme alors qu'elle était agressée de partout par des cris et même des insultes... un tigre? Les hommes sont vraiment idiots. Une panthère encore, elle aurait accepté, au moins elles ont des taches! Mais un tigre!

Elle se serait presque vexée pour l'occasion tiens. Elle leva les yeux d'un air surpris vers Archélas lorsqu'il proposa le jeu, elle devait reconnaître qu'elle était prête à se transformer s'il n'y avait que ça pour leur faire plaisir, il aurait alors pu simplement jeter une cape sur ses épaules non? Pourquoi se compliquer ainsi la tâche? M'enfin bon, Hyacinthe le Docte proposa une épreuve, et elle leva donc le museau dans sa direction pour bien écouter ses recommandations. Elle pencha la tête sur le côté, essayant de bien mémoriser les indications avant de prendre la direction de la porte principale en cherchant les petits carreaux de verre, évidemment, Archélas ne pouvait pas la suivre sinon ils penseraient que c'est lui qui la guide. Elle eut du mal à pousser la porte, mais en forçant sur ses pattes elle y parvint enfin. Se glissant donc dans le couloir, elle chercha la troisième porte sur la droite qui était effectivement ouverte, du moins au point qu'il lui suffisait de la pousser pour entrer.

Trottinant jusqu'au lit, elle se demandait s'il ne serait pas plus simple qu'elle se transforme maintenant qu'elle était seule ici. Et c'est ce qu'elle fit. Se dépêchant de fermer la porte derrière elle, elle passa près du lit pour récupérer la malle, il pensait quoi l'autre? Qu'en temps que guépard elle aurait pu tirer une malle de ce poids? Elle n'était pas un tigre!! Et elle était censé faire comment pour l'ouvrir? Bonne question. Au moins maintenant c'était faisable. Elle récupéra la corne et la posa sur le sol avant de refermer le coffre et le glisser de nouveau sous le lit. Elle s'approcha de la porte pour la réouvrir en restant bien derrière et se mit à genoux pour se transformer à nouveau

* Les hommes et leur égo...*

Poussant un profond soupire, elle retourna vers le centre de la pièce pour récupérer la corne et la mettre dans sa gueule avant de revenir vers le pont et la tendre au Capitaine. Elle s'assit alors juste à côté d'Archélas à nouveau en se léchant un peu les babines, elle avait un peu le goût poussiéreux de la corne dans la gueule

*J'espère que Monsieur est satisfait*

Non parce que bon, elle n'était quand même pas une bête de foire...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 30 Avr 2011, 21:57

Hyacinthe la regarda revenir avec sa corne dans le bec, la suivant des yeux d'un air époustouflé jusqu'à ce qu'elle retourne s'asseoir auprès d'Archélas.

« Mince alors, c'est pas des blagues ! »

Il nettoya la bave que Ceithli avait laissé sur sa précieuse corne d'un revers de manche.

« Malheureusement, je ne vais pas pouvoir la mettre dans les dortoirs communs. À moins qu'elle y dorme sous sa forme de tigre, auquel cas elle ne risquera rien, je peux lui proposer la cabine du gabier. Lui, ça ne le dérangera pas de dormir avec les autres au dortoir. Et de toute façon, il n'aura pas le choix. Quand je donne un ordre, il vaut mieux m'obéir.
_ Je préfère ne pas la laisser seule, je n'ai pas confiance en Chaemil. »


Le Docte haussa les épaules.

« À deux dans la cabine du gabier c'est possible, mais il ne faudra pas espérer y trouver un quelconque confort. Et je vous préviens, ma cabine n'est pas loin. Au moindre bruit suspect je vous jette par dessus bord ! »

Et comme pour illustrer ses paroles, il envoya la passerelle les reliant encore au port rejoindre les quai d'un coup de pied vigoureux. Sa voix étonnamment puissante s'éleva ensuite pour ordonner de larguer les amarres, créant une sorte de panique au sein de son équipage qui se mit à courir partout comme une fourmilière affolée.

« Même endroit, première porte à gauche. J'informe le gabier qu'il est relégué aux dortoirs communs. Vous n'aurez qu'à laisser ses affaires sur le palier. Aboya-t-il en direction d'Archélas tandis qu'il s'éloignait. Et faites-moi le plaisir de vous rendre utile ou de disparaître, vous encombrez le pont ! »

La main gauche perdue dans le pelage de Ceithli, le soldat se décida enfin à se mettre en mouvement et se dirigea aussitôt vers la cabine désignée. N'ayant absolument aucune notion en matière de navigation, il venait de choisir la seconde option : disparaître afin de ne pas gêner les autres membres d'équipage. Pourtant, alors qu'ils approchaient de la porte aux petites carreaux, le passage leur fut barré par un Chaemil au regard assassin.

« J'ai toujours su que vous étiez un peu bizarre Ages, mais j'avoue que je ne vous imaginais pas tomber si bas dans les profondeurs du grotesque. Une poule, une chèvre... une Morphe. Quelle différence après tout ? J'ai eut ouïe par le gérant de la Mouette Rieuse que vous et votre tigresse aviez la voix qui portait fort loin...
_ Lieutenant-colonel... »
se contenta de le saluer Archélas comme s'il ne l'avait pas entendu.

Il ouvrit la porte de la cabine indiquée et laissa Ceithli y entrer en premier, fermant doucement derrière lui là où il rêvait de claquer la porte avec rage. La traversée s'annonçait longue et épuisante... et leur cabine était définitivement minuscule. Quelque part entre leur chambre de bonne à Aspasie et celle de Balaïne. Un lit superposé si étroit qu'il n'était même pas sûr de pouvoir y dormir sans en tomber occupait toute la cloison de droite. À gauche, deux tabourets et une tablette de bois rabattue sur le mur faisait office de table lorsqu'on la dépliait. Mais lorsque c'était le cas, on ne pouvait plus espérer se faufiler entre le lit et la table. Pour couronner le tout, une odeur de tabac mêlé de sueur et d'alcool pesait sur la pièce exigue. Espérant vaguement que cela venait du sac du gabier, Archélas se hâta de le mettre sur le palier comme le Docte l'avait exigé, croisant au passage le regard mesquin de Chaemil qui n'avait pas bougé. Il referma.

« Rends-moi service, empêche moi de sortir avant qu'on ait atteint le large ou bien je risque bien de le tuer avec tout un port pour témoin... » grogna-t-il en se laissant tomber sur la couchette du bas.

Dans son mouvement exaspéré, il se cogna la tête à la banquette du dessus et grogna deux fois plus fort. Et ce tatouage qui grattait... il se prit la tête dans les mains et tenta de se calmer. Au moins pour Ceithli qui n'y était pour rien. Comment avait-il fait pour servir sous les ordres de ce pourceau sans avoir eut envie de le tuer plus tôt ? Il releva doucement la tête, massant la bosse qui commençait à poindre et invita le guépard à venir s'installer près de lui sur le matelas humide.

« Est-ce que ça va...? Je suis désolé pour l'épreuve, tu as du trouver ça ridicule. J'ai préféré cela à t'obliger à... enfin, tu sais. »

Il avait déjà du mal à supporter qu'un tatoueur la dévore des yeux, alors tout un équipage...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 30 Avr 2011, 22:36

Ceithli n'aurait pas vu d'inconvénient à rester sous sa forme de guépard, mais une fois de plus, c'était Archélas qui décidait. Elle commença à le suivre et cerna parfaitement l'allusion de Chaemil à propos de l'auberge. Vivement qu'elle ait l'autorisation de le tuer celui-là, chaque mot qui sortait de ses lèvres ressemblait au sifflement d'un serpent. Elle ne se gêna pas, d'ailleurs pour gronder légèrement à son attention malgré tout.. attention c'est qu'elle peut mordre oui!

Une fois dans la chambre minuscule, elle attendit un peu et grimaça lorsque le soldat se cogna la tête et elle s'approcha de lui, se demandant si elle pouvait prendre apparence humaine. Elle se décida donc et ferma les yeux, pour les rouvrir avec ses cheveux soyeux recouvrant en partie sa poitrine et son ventre. Elle se dirigea vers le sac, ne pouvant voir les vêtements qu'elle portait un peu plus tôt, elle ouvrit son propre sac qui se trouvait à l'intérieur et retira une tunique pour l'enfiler rapidement et se poser sur le rebord du lit, pratiquement en équilibre


«Toi qui me disait qu'ils ne seraient pas gênés par la présence d'une femme à bord, je trouve qu'ils ont eu une sacrée réaction. Peut être serait-il plus prudent que je reste principalement sous ma forme de guépard?»

Elle soupira doucement et retira une mèche de cheveux du front du soldat, le regardant d'un air inquiet, maintenant ils étaient à bord et le bateau commençait à s'éloigner peu à peu du port. Elle prit sa main dans les siennes et la serra doucement avant de regarder son visage d'un air curieux

«J'ai une question... si.. si j'ai l'occasion de planter mes crocs dans la gorge de Chaemil, j'ai le droit ou pas? Non parce que...» elle prit une profonde inspiration «il est vraiment très... irritant!»

Elle essayait de le faire rire un peu, ce n'était pas chose facile dans l'état dans lequel il se trouvait, mais au moins elle essayait

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 30 Avr 2011, 23:27

Archélas hocha tristement la tête.

« Je suis désolé. J'ai vu des équipages menés par des femmes plus d'une fois et... je pensais qu'il y en avait au moins une par navire. Je me suis trompé. Manifestement tu es la seule à bord du Hart Nacré. »

Il soupira avant de passer son bras autour de ses épaule et de la serrer contre lui, s'excusant encore une fois... et une autre. En fait, il ne sut bientôt plus très bien qui, de Ceithli ou de lui-même, il tentait de rassurer. Il se contenta donc de la bercer doucement, les yeux fermés comme pour oublier où il se trouvait, bien que les mouvements du bateau et les invectives des hommes à l'extérieur le lui rappela à chaque seconde. Et finalement, il consentit à sourire à sa réflexion concernant Chaemil.

« Tu as le droit tant qu'il n'y a aucun témoin pour te voir... Chaemil est un haut gradé de l'armée du Roi, j'aurai des ennuis si notre Souverain apprenait que le guépard du capitaine Ages ou le capitaine Ages lui-même a éliminé... enfin... »

Nouveau soupir. Il ne pouvait pas se résoudre à avouer à Ceithli qu'il avait menti à Livian d'Ephtéria pour protéger sa vie. Alors lui expliquer que Chaemil était la seule autre personne concernée par son mensonge et qu'il paraitrait très étrange – pour ne pas dire suspect – que lui ou son guépard le fasse disparaître comme pour l'empêcher de témoigner... Il lui embrassa le front, se sentant subitement fatigué.

« Et puis ils pourraient s'en prendre à toi s'ils te voient attaquer un homme. Tu sais, un homme pourra toujours tuer une bête pour son plaisir, ou pour la chasse qu'il considère comme un loisir, mais un animal n'aura jamais le droit de tuer un homme... quand-bien même il s'agira de se défendre. C'est compliqué mais je pense que tu seras plus en sécurité sous ta forme guépard, parce que tu n'attisera pas le désir des hommes d'équipage. Mais si tu dois te défendre, tu seras plus en sécurité sous ta forme humaine, parce que tu bénéficiera de l'indulgence que l'on accorde aux hommes... »

Il s'écarta légèrement, bien que l'étroitesse du lit ne permette pas beaucoup de liberté de mouvement.

« Et puis j'aimerai bien le tuer moi-même... »

Se souvenant de ses achats, il se permit de fouiller à son tour dans le sac afin d'y récupérer sa Main leste et le paquet préparé par la joaillière. Ses doigts touchèrent le tube de baume que Vrass lui avait recommandé d'appliquer, et il le tira hors du sac avec une moue contrariée avant de le tendre à Ceithli.

« Tu veux bien...? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 01 Mai 2011, 11:43

Lorsqu'Archélas lui expliqua la situation, elle comprenait qu'effectivement, il serait difficile de faire taire son supérieur, surtout que lui au moins avait des hommes avec lui pour se protéger. Qu'est-ce qu'elle détestait ce genre d'homme totalement abusé par le pouvoir et l'ambition. Elle eut un léger sourire lorsqu'il lui demanda presque de le lui laisser, elle comprenait après tout, c'était surtout lui qui avait une vengeance à mener.

«Bien sur, retourne toi...»

Elle prit le petit pot de crème et l'ouvrit doucement avant de se lever pour lui laisser assez de place pour se retourner, il fallait reconnaître qu'il allait être difficile d'avoir du confort dans un tel endroit. Mais bon, ils n'étaient pas là pour ça, de toute manière. Elle soupira doucement en mettant sa main dans le pot et commença à étaler la crème sur l'omoplate un peu gonflée du soldat. Vrass était doué tout de même, le Tecoluta rendait vraiment bien et la peau était à peine irritée, mais c'était peut être aussi parce qu'Archélas était coriace, car elle se souvenait que les rougeurs avaient mis plus de temps à partir pour elle. Elle massa doucement le dos musclé et légèrement tendu, ce qui la fit sourire car elle savait un peu pourquoi il était aussi contracté.

Elle le massa longuement histoire de le détendre un peu, prenant une profonde inspiration à l'idée du séjour qu'ils allaient traverser


«Je prendrai donc de manière générale l'apparence d'un guépard si tu penses que c'est le mieux. Je t'ai promis de faire ce que tu me dirais de faire le long de la traversée pour être en sécurité. Il faudra juste que je prenne ma forme humaine pour manger sinon je vais leur vider leurs réserves de viande en deux jours!»

Elle rit doucement, espérant toujours qu'elle finirait par le détendre un peu. De toute évidence, il n'avait pas envie d'aider à la manœuvre du bateau, alors est-ce qu'ils allaient donc rester ici tout le temps? Elle ne savait pas trop comment ça allait se passer, pour sa part elle avait pensé devoir aider quelque part, probablement en cuisine en réalité, mais le soldat avait tellement peur pour elle qu'il l'enfermait dans un cocon. Elle aurait pu se rebeller et lui dire d'arrêter de vouloir à ce point la protéger, mais d'un autre côté, elle ne connaissait pas les hommes à qui ils avaient à faire, lui oui. Alors elle préférait ne rien dire, et prendre son mal en patience tout en restant sur ses gardes, et ça, elle le ferait beaucoup mieux sous son apparence féline.

Elle poussa un léger soupire et continua de le masser pour le détendre un peu, la matinée avait été épuisante aussi bien physiquement que pour les nerfs, à courir partout pour être sure d'arriver à tout, et elle savait qu'Archélas avait été particulièrement tendu depuis qu'il avait rencontré le tatoueur, alors qu'il se repose un peu avant que le Capitaine ne se mette à leur imposer une tâche particulière


«Il faudra que tu penses à sortir mon pantalon et ma tunique à manches longues, je pense que si je dois sortir de là, il vaut mieux être habillée plus ou moins en homme qu'avec ce que je porte là, non?»

Elle était descendu sur ses reins désormais, appuyant assez fortement quand même pour le détendre et qu'il comprenne qu'il ne s'agissait pas de caresses, mais bel et bien d'un vrai massage

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 06 Mai 2011, 23:17

De nouveau, Archélas en fut quitte pour retirer tabard et brigandine, se cognant les coudes à l'armature du lit superposé qui lui en voulait décidément... ce qui aggrava sa mauvaise humeur. Il soupira, se détendant tout de même légèrement au massage de Ceithli, mais se retourna bientôt sans vraiment lui laisser l'occasion de terminer. Non pas que le moment lui était désagréable, mais il se sentait en insécurité, comme si Chaemil était susceptible de faire irruption d'une seconde à l'autre. Le connaissant, il était capable d'interpréter la situation n'importe comment et de provoquer un scandale à sa manière. Archélas l'entendait déjà exiger qu'on les jette tous les deux par dessus bord. Et en fin de compte, ce massage supposé le détendre le rendait plus nerveux qu'autre chose rien qu'à l'idée d'être pris en flagrant délit de... de rien du tout d'ailleurs ! À peine eut-il un sourire en hommage aux kilos de viandes que Ceithli était capable de faire disparaître sous sa forme animale.

« Merci. » lâcha-t-il simplement.

Il fouilla le sac afin d'en sortir les affaires de sa compagne, rangea le baume avec elle, puis se hâta de se rhabiller. Au cas où Chaemil décide de faire irruption dans la pièce. Puis il prit une profonde inspiration et entreprit de s'occuper autrement. Il se défit de ses mitaines abîmées et enfila les nouvelles, grimaçant un peu sous l'inconfort du cuir neuf et pas assez assoupli. Il lui faudrait encore un certain temps pour s'y faire. Il fit quelques mouvements, s'arrêtant aussitôt qu'il se cogna, jetant sur ses mains un regard suspicieux. Il n'avait pas tellement l'impression d'avoir gagné en rapidité, mais peut-être cela ne se vérifiait-il qu'en combat. Et tout à ses observations, il en délaissa totalement la jeune femme pourtant si proche de lui. Lorsqu'il s'en rendit compte, il lui adressa un regard désolé.

Ramassant ses vieilles mitaines, il délia les liens de cuir qui servaient à fermer les poignets et les attacha entre eux jusqu'à obtenir une cordelette d'une trentaine de centimètres. Puis il s'attaqua au sachet remis par Néthi. Il sépara son pendentif de la chaîne et l'enfila plutôt sur ses liens. Ce serait court, mais ça suffirait. À condition d'arriver à l'attacher, ce qui n'était pas chose facile à cause de son énervement.

« Tu veux bien me l'accrocher ? »

Il se retourna, repoussant ses cheveux pour faciliter la tâche de la jeune femme, et pendant qu'elle était occupée à faire un nœud, il glissa la chaîne dorée originairement prévue pour son pendentif dans la bague d'Anthmosis.

« J'aimerai que tu portes ça. Je pense que ça ne se verra pas trop dans ton pelage et ça devrait rester en place malgré tes transformations. Les hommes d'équipage, les hommes de Chaemil ou Chaemil lui-même sont assez fourbes pour tenter d'empoisonner le guépard. L'anneau te protègera du poison. La vendeuse m'a assuré qu'il fonctionnait porté ainsi. »

Et avant qu'elle ait eu le temps de protester, il lui enfila le collier. Son index couru le long de la chaîne en effleurant la peau blanche... et il l'embrassa. En se reculant, il lui offrit un sourire embarrassé.

« Ça ira mieux une fois au large. Murmura-t-il comme s'il avait lu dans ses pensées. L'agitation du départ ne nous aidera pas à nous faire une place. Il vaut mieux attendre que chacun prenne ses marques, ils trouveront forcément de quoi nous occuper ensuite. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 07 Mai 2011, 10:46

Ceithli avait légèrement rougi lorsqu'il se retourna brusquement pour interrompre son massage. Même si elle avait fait des efforts pour que cela ne paraisse pas n'être autre chose qu'un massage, visiblement il s'était senti gêné et lui avait demandé indirectement d'arrêter. Donnait-elle vraiment l'impression d'avoir envie de lui sauter dessus en permanence? Elle préféra ne rien dire, et heureusement probablement dans la mesure où elle se trompait bel et bien sur les pensées de son compagnon. Lorsqu'il lui sortit ses vêtements, elle se dépêcha d'enfiler d'abord le pantalon en gardant sa tunique dans un premier temps avant de tourner le dos au soldat, et à la porte, comme si elle ne voulait pas qu'il la voit, elle ne voulait pas qu'il pense à une autre invitation. Elle retira donc la tunique en la faisant passer par dessus ses bras puis se dépêcha d'enfiler son haut à manches longues, puis elle rangea le tout dans le sac avec l'aide d'Archélas pour le cas où il doive la sortir pour elle.

Revenant s'assoir sur le lit à côté de lui, son regard était légèrement triste alors qu'il s'était rhabillé et regardait ses nouvelles mitaines. Elles se demandaient quel pouvoir elles pouvaient avoir, après tout, il les avait commandées directement à Sayah non? Il était peu probable qu'elles soient ordinaires, mais elle préféra ne pas lui demander. Elle se demandait si elle devait mettre son gantelet, histoire de montrer qu'elle n'était pas une faible femme, mais se pointer armée n'était peut être pas non plus une bonne idée.

Finalement, il lui demanda de l'aider à accrocher son pendentif en forme d'épée à son cou avec un lacet plutôt que la chaine, soulevant ses cheveux pour l'aider un peu, elle noua habilement le tout de manière à être sure que ça ne se décroche pas


«Voilà»

Elle lui sourit doucement avant de reculer comme si elle ne voulait plus le toucher. Un peu comme lorsqu'ils s'étaient retrouvés dans ce train à Banba où Archélas lui avait promis qu'il ne la toucherait plus. Elle se disait que c'était probablement mieux dans la mesure où leur vie était réellement menacée sur ce bateau, et lorsqu'il lui demanda de mettre le collier avec la bague protégeant du poison, elle ne refusa pas

«Oui, bien sur. Je comprends»

Il commençait à y avoir de l'agitation dehors, ils étaient en train de quitter le port. Ceithli s'était levée juste pour rejoindre le petit hublot et essayer de voir au dehors, mais elle ne voyait pas grand chose. Elle resta là, debout jusqu'à ce qu'un homme entre sans même avoir frappé, ses yeux s'étaient dirigés directement sur le lit où il fut presque surpris de trouver Archélas seul, et en se tournant vers le hublot il afficha un large sourire intéressé en voyant la jeune femme sous son apparence humaine, il se mit même à siffler

«Le Capitaine va avoir besoin de bras pour les voiles, et une petite aide en cuisine serait la bienvenue!»

Cela commençait donc? Ils cherchaient déjà à les séparer? Si la féline n'aurait pas vu d'inconvénient en temps normal, elle se disait qu'il était peu probable qu'Archélas accepte. Après tout, le Capitaine ne leur avait-il pas dit qu'ils pouvaient aussi bien disparaître et ne pas rester dans leurs pattes? Pourquoi d'un seul coup avait-il besoin d'eux? Et... d'ailleurs... est-ce que c'était vraiment le capitaine qui envoyait cet homme?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 09 Mai 2011, 00:40

C'est court et sans rebondissement, désolé. Si ça ne va pas j'édite, n'hésite pas.

Alors que Ceithli était occupé à observer le port depuis le hublot, Archélas se mordit la lèvre. Dans un sens il était soulagé que la jeune femme ne fasse pas d'histoire pour le collier, mais de l'autre il avait la sensation de lui ordonner ses moindres faits et gestes, et comme elle avait promis de lui obéir... et bien elle obéissait et lui s'en trouvait un peu mal à l'aise. En fin de compte, ce n'était vraiment pas simple de partir en mission avec la femme qu'il aimait pour équipage. En parlant d'équipage, il se leva d'un bon lorsqu'un homme entra sans même s'annoncer ni frapper, et se cogna au sommier supérieur dans son mouvement brutal.

« Uniforme. Vous servez sous les ordres de Chaemil, depuis quand obéissez-vous à Hyacinthe le Docte ? Vous ne faites pas partie de son équipage il me semble.
_ Peu importe.
Fit l'autre sur un ton de défi. On a besoin de vous sur le pont, et le pont n'est pas une place pour les femmes, alors elle ira en cuisine. Le lieutenant-colonel Chaemil ou bien le capitaine Hyacinthe le Docte, il s'agit de toute façon d'ordres de vos supérieurs. »

Et sans laisser à Archélas l'occasion de répondre, il tourna les talons. Archélas claqua la porte comme si cela pouvait l'aider à se débarrasser de sa rage... mais ce n'était pas très réussi. Il se tourna vers Ceithli en lui jetant un regard désolé, conscient qu'il ne se maîtrisait pas vraiment.

« Tu peux te changer si tu ne veux pas être reléguée aux cuisines. Pour le reste, je crois que je n'ai pas le choix. Et puis ça me fera du bien de faire quelque chose de mes mains. » avoua-t-il.

Il attendit quelques minutes que la jeune femme prenne sa décision avant d'ouvrir et de se diriger vers le pont. Lorsqu'il fut à l'air libre, il vit les nouvelles digues de part et d'autre du navire, puis fut bousculé par un homme d'équipage qui le gratifia de tout un éventail de jurons très fleuris. Un gabier l'appela pour hisser une voile et le capitaine se précipita pour l'aider, notant du coin de l'œil un Chaemil immobile adossé au bastingage, les bras croisés sur son orgueil démesuré. Apparemment, il était content de voir le soldat s'épuiser à la tâche.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 09 Mai 2011, 09:33

Mais si c'est bon! Arrête de dire que tu n'écris pas bien!!

Comme elle l'avait supposé, l'homme ne faisait pas clairement partie de l'équipage, mais bel et bien des sbires de Chaemil, mais comme elle le lui avait promis, la jeune femme ne broncha pas et hocha simplement la tête lorsqu'il lui demanda si elle voulait se changer

«Non, je vais juste m'attacher les cheveux»

Elle se dirigea donc vers le sac pour l'ouvrir et chercher son propre harnais à l'intérieur, et de là, elle ouvrit le tout pour récupérer la petite baguette qui lui permettait de se faire un chignon. D'un geste vif et rapide, elle se disait qu'elle ne risquait pas grand chose en cuisine où elle aurait tout un tas d'armes à sa disposition si jamais le cuistot s'amusait à lui chercher des noises, et elle se dirigea donc vers les cuisines.

Comme elle s'y attendait, elle fut régulièrement louchée du regard, mais elle apprit rapidement à reconnaître les fameux uniformes, et les hommes de Hyacinthe le Docte semblaient se tenir un peu mieux, d'un autre côté, le Capitaine du navire semblait être un homme d'honneur, et lorsqu'elle le croisa, elle posa sa main sur son cœur et s'inclina brièvement pour le saluer. Il valait mieux se montrer aimable avec lui après tout, il s'était montré plus que correct à leur égard malgré ses manières un peu rustres, mais il était capitaine non?

Lorsqu'elle arriva en cuisine, elle fut surprise de voir un bon vieux loup de mer, le genre d'homme que l'on peut voir dans les livres, une belle barbes poivre et sel, un tablier rempli de graisse, dégageant une odeur mêlée de friture et de tabac, mais un visage rond et bon vivant assorti à son imposante bedaine. Avec lui, un gosse qui devait avoir l'âge de Jake qui épluchait les pommes de terre


«Bonjour...» annonça Ceithli doucement, le jeune homme se retourna en sursautant, écarquilla les yeux de surprise en la voyant et rougit jusqu'aux oreilles en la fixant comme s'il venait de voir une déesse mythologique

«B.. bon... bonjour M.. Madame... qu...»

Le cuistot se retourna et donna une violente tape dans le dos au jeune homme qui sembla avoir le souffle coupé

«C'est quoi ces manières de dévisager les jolies dames? Salut mon p'tit, qu'est-ce qu'un joli brin de fille vient fout' dans ma cuisine?»
La féline soupira de soulagement, il avait l'air d'être un brave homme. Elle sourit doucement tout en gardant un air sérieux, s'approchant déjà de lui pour lui tendre la main

«Je suis Ceithli, vous avez du entendre parler qu'il y avait un fauve à bord non? C'est moi. Je vous rassure tout de suite, lorsque je suis humaine, je ne mange pas de viande crue alors aucun risque que je vous saute dessus!»

Il la regarda de haut en bas et lui serra une main pleine de sang de poisson, et elle ne grimaça même pas, il se mit alors à éclater de rire d'une grosse voix de ténor


«Ah ah aaah! En voilà une qui en a dans le pantalon! Un fauve hein? Ouais j'en ai entendu parler! J'avais un pote morphe quand j'étais plus jeune, un sacré cabot! Mais première fois que je rencontre un félin! Bon, et qu'est-ce que tu fous là?»
- «On m'a demandé de venir vous aider en cuisine.»
- «Et qu'est-ce que tu sais faire?»
- «Je sais pas... vider un bison, découper un sanglier, éplucher les pommes de terre, faire la vaisselle...»
- «Vider un bison?»
- «D'ordinaire, je travaille pour une boucherie»
- «Et ben v'la qui va être utile tiens! Voyons voir si tu sais saler cette viande pour le voyage!»


La jeune femme ne put contenir un sourire, saler la viande pour qu'elle se conserve au mieux était quelque chose qu'elle savait faire, sa mère le faisant si souvent. Elle s'empara donc d'un tablier déjà plein de sang et l'enfila rapidement, se lava les mains et d'un geste sec, s'empara du cuissot pour la préparer, ce n'était pas compliqué à ce stade, il fallait surtout prendre du gros sel, bien envelopper la viande dedans et couvrir d'un torchon pour 24h, mais elle repéra des feuilles de laurier, et afin d'économiser, elle ne prit qu'une seule feuille qu'elle émietta en plusieurs morceaux et glissa également avant de bien refermer le tout et de le tendre au cuistot qui tenait ses mains sur ses hanches, pointant sa grosse bedaine en avant alors que le gamin la fixait toujours de ses yeux ronds comme s'il n'avait jamais vu une chose pareille

«Ok, tu t'y connais. Pour une fois on me file pas un éclopé juste parce qu'il peut rien foutre sur le pont! Lui c'est Côle, moi, tout le monde m'appelle Puck!»
- «Enchantée, moi vous pouvez m'appeler comme vous voulez, Ceithli ou le chat, ça ne me dérange pas!»


Nouvel éclat de rire et le cuistot se remit au boulot, Côle continuait d'éplucher les pommes de terre pour le premier repas du midi, pendant que Puck et Ceithli préparait la viande et le poisson pour le trajet, car il fallait que tout se conserve au mieux. Le cuistot laissait la jeune femme s'occuper de la barbaque pendant qu'il gérait le poisson pour le moment, mais il régnait dans cette cuisine une bonne ambiance, jusqu'à ce que l'un des hommes de Chaemil débarque, probablement pour s'assurer qu'elle était là. Mais à peine fut-il dans la cuisine que Puck se retourna et se mit à aboyer

«Personne en dehors de l'équipage de Le Docte n'est autorisé dans ma cuisine! Dégage de là!»

Le soldat sursauta un peu, mais lança tout de même un regard intéressé à l'attention de Ceithli qui se mit juste à jongler avec le couteau qu'elle avait en main, cependant, ce fut Puck qui lança le sien juste sur le montant de la porte à côté du gars

«Et on ne reluque pas mes gosses!!»

Là cette fois, le soldat se carapata rapidement, filant sans demander son reste. La féline regarda le gosse qui rougit jusqu'aux oreilles en retournant à ses patates et elle eut un pincement au cœur. Évidemment, en mer, les hommes qui ne pouvaient contenir leurs hormones... elle prit une profonde inspiration avant de hocher la tête à l'attention du cuistot qui semblait désormais furieux, de toute évidence, il avait déjà eu des problèmes par le passé avec ses commis. Elle se tourna vers lui et lui fit un clin d'œil

«Je garderai un œil sur lui, Puck. À deux, il sera plus en sécurité»
- «T'en mêles pas gamine. C'est mon affaire»


Elle le regarda à nouveau, il semblait bien sérieux... elle allait devoir faire beaucoup plus attention qu'elle ne le pensait, la cuisine n'est pas aussi sure qu'elle le croyait

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 09 Mai 2011, 18:17

De son côté, Archélas mettait la main à la pâte pour aider sur le pont et en fut quitter pour hisser un nombre impressionnant de voiles. Jamais il n'aurait pensé qu'un bateau pouvait en compter autant. Tout autour de la coque, les rames produisaient clapotis et remous tandis qu'ils glissaient hors du port vers les flots plus vastes de la mer Iéna. Ils croisèrent un navire marchand qui sembla minuscule en comparaison du Hart Nacré bâtit pour la guerre, son équipage jetant des regards admiratif sur le nouveau fleuron du Roi. Pour un peu, les marins auraient pu être fiers de cet intérêt émerveillé s'ils n'avaient pas été si occupés à manœuvrer. Dépassant enfin le phare, dernier repère annonçant la civilisation relative de Balaïne, les cordages se tendirent et les et les bômes grincèrent sous la pression du vent du nord s'engouffrant dans les voiles. Le Hart Nacré était lancé !

À quelques pas, des bruits de coups se firent entendre. Hyacinthe le Docte frappait le bois de sa canne afin d'attirer l'attention sur lui.

« À vos postes ! Rangez-moi ces bouts avant que quelqu'un se prenne les pieds dedans, et nettoyez-moi ce pont. Timonier, avec moi ! »

Un homme se détacha et rejoignit son capitaine, puis tous deux tournèrent les talons vers la cabine de navigation. Archélas les regarda s'éloigner avec une pointe d'admiration. Hyacinthe le Docte ne payait pas de mine, mais le soldat devait reconnaître qu'il savait se faire obéir sans effort, avec une autorité presque paternelle qu'aucun homme d'équipage ne cherchait à remettre en question. Peut-être Archélas devrait-il apprendre à ses côtés ? Tout à ses réflexions, il sursauta lorsque le gabier à qui lui et Ceithli venait de subtiliser la cabine lui jeta une serpillère dans les bras.

« Vous avez entendu le capitaine, on nettoie le pont ! »

Aussi le soldat s'exécuta-t-il, soulagé d'avoir quelque chose à faire de ses mains et de ses bras. Il chercha brièvement sa compagne du regard avant de se souvenir qu'elle était partie en cuisine et, sous les bousculades des autres membres d'équipage, fini par se mettre au travail. Au bout de quelques minutes, il dut se débarrasser de son tabard tant il avait chaud malgré les mois encore frais – surtout en mer où les vents ne les épargnaient pas. Adossé au grand mât, Chaemil ne perdait pas une miette du spectacle auquel il ne prenait la peine de participer que par des sourires méprisants envers son subalterne, ce qu'un fusilier marin fini par prendre pour lui et qui lui valu une retraite précipité vers sa cabine.

« J'supporte pas c'genre de type qui r'garde sans s'bouger. Surtout si c'est pour s'payer not' tête. » expliqua-t-il à Archélas en revenant frotter le pont.

Ce à quoi le jeune homme répondit par un acquiescement entendu. Entre un équipage de marins habitué à affronter les éléments devant lesquels ils se montraient humbles et un Chaemil né les fesses dans le beurre exhibant sa vanité exacerbée, le fossé était trop large. Finalement, la traversée s'annonçait plutôt drôle.

Une bonne heure passa ainsi, à remettre de l'ordre sur le navire après un départ agité, puis Hycacinthe le Docte refit surface et sonna l'heure du repas au plus grand soulagement de la majorité. Suivant le mouvement tout en se rhabillant, Archélas se laissa conduire jusque dans l'immense salle à manger où, une nouvelle fois, il chercha frénétiquement Ceithli des yeux. Une main ferme sur son épaule le fit tressaillir cependant. Il s'agissait du capitaine du vaisseau qui l'invita – mais son invitation sonna comme un ordre – à rejoindre la table des officiers... autrement dit la sienne... et celle de Chaemil. Et Archélas pensa avec un certain agacement qu'il aurait bien du mal à supporter plus d'un demi-repas à la table de ce lieutenant-colonel détestable. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il craindrait suffisamment Hyacinthe le Docte pour se retenir de débiter plus d'insanités à la minute qu'un souteneur éméché...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 09 Mai 2011, 19:39

En cuisine, il y avait une assez bonne ambiance, si ce n'est que la féline impressionnait un peu trop le gamin et que le cuistot avait tendance à lui taper régulièrement derrière la tête pour qu'il se réveille. Lorsque ce fut l'heure du repas, elle alla d'abord aider avec Côle à servir la table des officiers, ils avaient préparé du jambon fumé avec des pommes de terre, profitant de la viande fraîche. Elle servit le Capitaine en premier en lui souriant, lui donnant évidemment l'assiette qui avait la plus grosse part, puis les autres parts furent réparties équitablement, mais étrangement, Chaemil se retrouvait avec le morceau qui avait l'os, et donc un peu moins de chair.

Sans même un regard pour Archélas afin d'éviter une mauvaise réaction de la part du Capitaine, elle s'était contentée de souhaiter un bon appétit à la tablée avant de retourner en cuisine pour chercher les assiettes des autres membres de l'équipage. Elle apprit rapidement à différencier les hommes de Le Docte des soldats, et lorsque l'un de ces derniers lui pinça les fesses, elle posa l'assiette violemment en renversant une partie de la sauce sur son entrejambe


«Ooh! vraiment désolée!» puis en se penchant un peu «attention, je ne mords pas que sous ma forme de guépard»

Et elle continua de déposer les assiettes, son agilité lui permettait d'en porter plusieurs en même temps tout en gardant le pied sûr, une vraie serveuse. Les vrais marins étaient nettement plus agréables avec elle, même s'ils ne se gênaient pas trop pour la draguer aussi, mais c'était de façon nettement plus conviviale, et elle avait plutôt droit à des phrases du genre «ah la laaa vous allez me briser le cœur gente dame» ou encore «quel beau rayon de soleil sur ce navire!», ce qui changeait des «ça c'est un joli ptit cul», phrase souvent prononcée par les hommes de Chaemil.

Une fois tout le monde servi, elle prit la cruche d'eau avant de se faire arrêter par Puck


«Attends, toi tu vas servir le vin à la table des officiers, laisse Côle s'occuper de l'eau»
- «D'accord»
- «Et après tu viens manger à ton tour en cuisine»


Elle lui fit un clin d'œil et prit la cruche de vin et revint vers la table des officiers. Servant d'abord le Capitaine, puis le second, elle fit ainsi le tour de la table de manière à terminer par Chaemil, c'est alors qu'il lança un regard provoquant à l'attention d'Archélas et, mimant alors parfaitement les petites cruches qu'elle avait eu l'occasion de voir à Ephtéria, la féline fit un sursaut particulièrement théâtral et renversa alors une partie du vin en plein sur la chemise de Chaemil

«Non mais ça ne va pas la tête? Vous ne pouvez pas surveiller vos mains?»

Elle se tourna alors vers le Capitaine et s'excusa

«Je suis désolée, je ne vous ai pas taché au moins?»

Non non, c'était bien Chaemil qui avait tout pris, et il fulminait et était probablement sur le point d'exploser si la féline n'était pas aussi convaincante, prenant rapidement le chiffon qu'elle avait sur l'épaule, elle essuya la table rapidement, se gardant bien de jeter le moindre regard au Lieutenant Colonel. Puis elle s'inclina plusieurs fois devant le Capitaine pour s'excuser encore et retourna rapidement en cuisine, lorsqu'elle poussa la porte de la cuisine, elle avait un large sourire aux lèvres

«Qu'est-ce qu't'as fait comme connerie toi?» dit le cuistot avec un large sourire, Ceithli s'assit simplement à table où Puck lui mit une assiette avec ce qu'il restait de jambon et de pommes de terre, bref, un vrai bon repas!
- «Absolument rien... par contre, j'ai.. malencontreusement renversé un peu de vin, je suis désolée!»
- «Je suppose qu'il y a eu une vague qui t'a fait perdre l'équilibre? C'est ça?»
dit-il en ricanant, la féline haussa un sourcil, voilà une idée qui pouvait être intéressante pour une autre fois
- «Même pas! Mais merci pour l'idée!»

Ils se mirent à rire, et se dépêchèrent de manger, il faudrait ensuite aller débarrasser les tables, faire la plonge et elle aurait une pause de deux heures avant de revenir pour préparer le dîner... mine de rien, elle sentait qu'il y aurait des points positifs dans cette expédition

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 10 Mai 2011, 01:19

Archélas ne tarda pas à voir apparaître Ceithli, mais plutôt que d'en être rassuré ou heureux il se sentit vaguement coupable. Alors que lui était assis à la table des officiers, sa compagne faisait le service comme une gentille femme servile... et ce n'était pas vraiment ce qu'il avait prévu pour elle lors de la traversée. Il lui bredouilla un remerciement lorsqu'elle le servit et ne la quitta pas du regard, frissonnant de voir les hommes de Chaemil se montrer aussi grossier que leur lieutenant-colonel lui-même. Malheureusement, Hyacinthe le Docte ne le quittait pas des yeux et se permis même de lui saisir fermement le poignet pour le dissuader de se lever lorsqu'un soldat se montra trop entreprenant. Manifestement, le vieux capitaine du navire en avait vu d'autres et pour tout dire, il avait l'air de s'amuser du comportement de la Morphe.

« En voilà une qui n'a pas froid aux yeux... » glissa-t-il à Archélas.

Est-ce qu'il se doutait de leur relation ? Peut-être. On n'apprenait pas à un vieux singe à faire la grimace... ni à un vieux loup de mer. En revanche, il n'avait pas l'air disposé à tolérer qu'un capitaine d'infanterie vole au secours de sa bien-aimée toutes les dix minutes. Curieusement muet, Hyacinthe observait comme l'un de ces dragons qui épient les visiteurs venus violer l'intimité de son antre. Il semblait ainsi prendre la température et jauger de la confiance qu'il pouvait placer en chacun de ses convives. Aussi ne broncha-t-il pas lorsque Ceithli renversa « malencontreusement » du vin sur Chaemil, se contentant de froncer les sourcils d'un air contrarié, lâchant un bref reproche pour faire bonne mesure. Lorsqu'il s'éclaircit grossièrement la voix afin de réclamer le silence, le lieutenant-colonel en était encore à pester contre la stupidité de celle qu'il qualifia tour à tour de gourde et d'élément perturbateur pour le bon déroulement de la traversée. Le silence se fit. Chaemil s'en rendit compte et cessa ses jérémiades.

« Messieurs, commença le Docte dont la voix portait étonnamment bien pour un vieillard, je vous félicite pour ce départ. Les Balaïnois se souviendront longtemps du Hart Nacré quittant leur port. Son compliment fut salué de quelques sourires et d'une fierté toute méritée. Manœuvrer un bâtiment de cette taille était une première pour la plupart d'entre eux. À présent, et afin que ce voyage se déroule sans incident, je me permets de vous rappeler quelques règles. À ces mots, son regard bienveillant vis à vis de son équipage devint sévère en se posant sur les hommes de Chaemil. À bord du Hart Nacré, je suis votre seul supérieur. Je décide qui est autorisé à embarquer ou non. Je décide qui doit être débarqué. Prévaudront mes ordres, et je me moque que cela vous déplaise. Je ne tolèrerais ni règlement de compte, il fixa tour à tour Archélas et Chaemil, ni écart de conduite envers qui que ce soit. Lorsque j'ordonne tout le monde sur le pont, je veux voir tout le monde sur le pont. Mon équipage comme les vôtres. Vous n'êtes pas en croisière, vous n'êtes pas dans une arène, et ce navire n'est pas un bordel ! J'entends que vous sachiez vous tenir, vous respecter et vous montrer utile. Et si vous n'en êtes pas capables, les requins se feront un festin de vos misérables postérieurs ! »

Il toisa encore l'assemblée pour être certain de s'être bien fait comprendre, insistant particulièrement sur quelques énergumènes rattachés à Chaemil dont il avait repéré les écarts de conduite. Chaemil lui-même eut droit à un regard de défi. Archélas aussi. Lorsqu'il se rassit, les conversations reprirent et emplirent la salle à manger. Le lieutenant-colonel se contenta de reprendre où il en était d'éponger son uniforme avec sa serviette tandis que le Docte se penchait vers Archélas pour un sermon plus personnel.

« Et vous, capitaine Ages, cessez un peu d'être sur le dos de votre très jolie tigresse. Vous ne pourrez pas toujours la protéger, et vous la mettez davantage en danger en laissant entendre qu'elle est incapable de se défendre si vous n'êtes pas là. Laissez-là se faire respecter toute seule, c'est une grande fille. »

Un peu surpris par cette leçon de psychologie donnée par un vieux loup de mer craint de tout un navire de guerre, Archélas hocha la tête et se jeta sur son repas. Hisser les voiles l'avait affamé... et même s'il était un peu triste de ne pas manger en compagnie de Ceithli, il devinait que le Docte avait raison.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 10 Mai 2011, 09:55

Si Archélas était triste de ne pas manger avec Ceithli, la jeune femme était tout de même assez bien de son côté. Manger uniquement avec Puck et Côle avait son avantage, elle était tranquille et n'avait pas à supporter les brailleries des marins racontant leurs déboires au port ou leur dernière beuverie. Le cuistot était un gars assez sympathique, un peu bourru, mais on voyait qu'il avait fait du chemin et visiblement, cela faisait plusieurs années qu'il naviguait avec Le Docte

«C'est un bon Capitaine, tu peux plaisanter avec lui tant que tu fais bien ton boulot à côté, mais faut pas déconner sinon tu t'retrouves soit enfermé dans la cale, soit aux requins moi j'te l'dis!»
- «Il a vraiment déjà balancé quelqu'un par-dessus bord?»
- «Oh oui! Pas qu'une fois d'ailleurs, mais c'est quand même la situation extrême, en général, il préfère les ligoter tout en haut du grand mât ou à la proue aussi pour qu'ils voient du pays, mais entre un gars qui voulait organiser une mutinerie et un autre qui provoquait sans arrêt des bagarres avec les autres, ouais y'en a quelques uns qui sont passés à la flotte»


Ceithli essayait de réfléchir là dessus, elle se disait que si elle parvenait à faire faire des erreurs à Chaemil, peut être qu'Archélas n'aurait même pas à se salir les mains et que Le Docte se chargerait de l'en débarrasser? Après tout, elle avait bien remarqué le regard du Capitaine à l'attention du Lieutenant Colonel, certes il avait eu un regard assez similaire envers son amant, mais c'était plutôt à cause de la manière dont ils réagissaient face aux autres à cause d'elle, et la féline espérait que le soldat finirait par lui faire confiance et qu'il cesserait de trop vouloir la protéger. Une mutinerie? Chaemil ne serait pas assez stupide pour ça et il n'aurait rien à y gagner, mais si le fait de provoquer un peu trop de grabuge sur le navire pouvait jouer, là il y avait peut être quelque chose à tenter. Elle devait avoir le regard perdu depuis un moment car Puck se mit à claquer des doigts devant ses yeux

«On se réveille ma fille! Va falloir aller débarrasser. En tout cas, je te donne un conseil, continue de bien faire ton boulot en m'aidant comme tu le fais en cuisine, assure toi de bien sympathiser avec les gars de Le Docte, la plupart sont de braves gars car le Capitaine ne s'encombre que rarement de ptits cons, et évite les autres soldats. Si tu te fais bien voir, tu finiras par obtenir la confiance du Capitaine et là tu seras intouchable, moi j'te l'dis! Mais n'essaie pas de trahir cette confiance car sinon c'est toi qui va filer aux requins»

Avait-il lu dans ses pensées? Peut être. D'un autre côté, si elle avait eu le regard dans le vide peu après qu'il ait parlé de faire passer des gens par-dessus bord, il pouvait comprendre que c'était soit parce qu'elle craignait que ça lui arrive, d'où son conseil de devenir intouchable, soit parce qu'elle voulait faire passer quelqu'un par dessus bord, d'où le conseil de ne pas trahir la confiance de Le Docte... les deux étaient possibles et elle se contenta de se lever, de mettre son assiette dans le bac à vaisselle et d'aller chercher celles des autres membres de l'équipage.

Pendant qu'elle faisait la plonge, Côle nettoyait la salle à manger, passant un coup sur la table et la serpillère au sol avant de venir l'aider pour essuyer assiettes, verres et couverts et finir de ranger la cuisine. Puck de son côté continuait d'organiser le garde-manger, faisant bien attention à faire en sorte de servir au repas les ingrédients qui se conservaient moins longtemps en premier et ainsi de suite. De toute manière, ils avaient un filet pour pêcher du poisson à bord pour remplir à nouveau le garde manger en cours de route, mais il fallait quand même calculer précisément ce qui devait être alloué à chaque repas pour ne pas qu'il y ait de gaspillage.

Lorsqu'il revint, il remarqua que Ceithli était dans un sale état avec de la graisse un peu partout sur son tablier et les cheveux en bataille


«Ça doit pas être évident de coiffer une tignasse pareille»
- «Détrompez-vous, c'est très simple en fait, il suffit juste que je reprenne mon apparence féline. En redevant humaine ils sont alors miraculeusement démêlés!»
- «Pratique ça... pas mal d'humaines t'envieraient probablement pour ça!»


Elle se mit à sourire doucement, mais il pouvait voir qu'elle paraissait fatiguée

«Allez, file te reposer et profites en pour dormir un peu. T'as encore du boulot je veux te voir en cuisine dans deux heures!»
- «À vos ordres, chef!»
dit-elle avec un clin d'œil
- «Bien, t'as compris le principe!» lui dit-il avec amusement pendant que Côle et lui se dirigeaient également vers leurs quartiers situés juste à côté de la cuisine. Le gosse semblait dormir dans la même cabine que Puck, l'avait-il demandé pour sa propre sécurité? Ceithli le supposait et elle se dirigea donc vers sa cabine, sans trop savoir si Archélas y serait. En chemin, elle se tenait droite et fière lorsqu'elle croisait les hommes de Chaemil, mais elle se faisait agréable et souriante envers les autres marins, allant même plaisanter avec eux parfois.

«Hey! Le soir, on fait généralement une partie de cartes, ça te dit de v'nir jouer? Moi c'est Joe»
- «Moi c'est Ceithli. Ça dépend, c'est un jeu où je devrais me déshabiller si je perds?»
répondit-elle d'un air amusé, il s'esclaffa
- «Nan! On va pas prendre le risque de se retrouver nous-même à poils! On connait les femmes qui montent à bord, elles peuvent être redoutables alors maint'nant on fait gaffe! Par contre, on va peut être parier du fric!»
- «Dans ce cas, selon le jeu, ça marche, je serai des vôtres, préparez vos ores!»


Il pouffa de rire et retourna bosser pendant qu'elle riait doucement et se glissait dans sa cabine, Archélas n'était pas là pour le moment, et elle en fut presque soulagée. Elle s'approcha de son sac et sortit son gantelet et de la ficelle. Elle enfila le premier sur son poignet, et prit ce qu'elle trouvait pour l'accrocher à la ficelle, tout ce qui était métallique: boucles de ceinture, clés. Elle accrocha le tout à la poignée de la porte, ce qui faisait que si quelqu'un l'ouvrait, même en faisant doucement, et bien tout tomberait avec grand bruit, ce qui la réveillerait forcément, en temps que félin, elle avait toujours eu l'habitude de ne dormir que d'un œil.

Elle laissa ainsi son installation, retira ses bottines et s'allongea sur le dos, la main avec le gantelet le long de son corps et l'autre sous l'oreiller, sous sa tête. Elle était véritablement épuisée, la journée avait filé vite, entre les courses du matin à toute vitesse et le boulot en cuisine, elle avait bien besoin d'une bonne sieste. Fermant les yeux, elle s'endormit rapidement

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 14 Mai 2011, 23:45

Si d'un côté Archélas était rassuré d'avoir été servit par Ceithli, lui assurant du même coup qu'il ne serait sujet à aucune tentative d'empoisonnement par Chaemil – la paranoïa le guettait décidément – le repas fut un véritable calvaire. Le soldat comme la plupart des supérieurs attablés dut faire face aux insupportables vantardises du lieutenant-colonel. À l'entendre, on l'aurait cru meilleur soldat de tout Nideyle, et meilleur amant, ce qui fit tressaillir Archélas. Le souvenir de ce jour qu'il s'efforçait d'oublier à chaque instant le rendait d'autant plus malade que le pourceau responsable de ce crime abject était à quelques mètres, à sa table, et vivant. Manôlis avait raison. Seule la mort était susceptible de laver Chaemil de ses méfaits... Comment osait-il s'enorgueillir de sa barbarie ? Silencieux et absent de la conversation, Archélas s'acharnait sur sa viande qui paya un bien lourd tribu pour s'être retrouvée dans son assiette. Le Docte, quant à lui, n'écoutait que d'une oreille distraite et se contentait de planter son regard inquisiteur sur ses convives, apprenant d'avantage en les observant qu'en participant.

Aux autres tables, les membres d'équipage parlaient à voix haute et leurs plaisanteries paillardes parvenaient parfois jusqu'aux officiers où un artilleur esquissait des sourires à peine voilés. Affligé par la parade de Chaemil, il grappillait ainsi quelques bon mots aux tables voisines lorsque les marins parlaient suffisamment fort pour lui faire profiter de leurs plaisanteries brusques. Son sourire s'effaça pourtant au profit d'un air moribond lorsqu'il croisa le regard de notre soldat, le jugeant sans-doute aussi stupide que l'était Chaemil. Les soldats du Roi Livian d'Ephtéria n'avaient jamais été très appréciés, alors autant dire qu'avec un spécimen tel que le lieutenant-colonel à bord, ils l'étaient encore moins, et par deux fois le Docte dut lui demander de baisser d'un ton, sa voix portant de plus en plus loin à mesure qu'il vantait ses bassesses les plus cruelles, sans se rendre compte que ses élucubrations n'intéressaient strictement personne.

S'efforçant de rester impassible aux nombreuses pics que lui lançait son supérieur, Archélas se terra dans un silence contraint qui passa pour de la soumission aux yeux des hommes de Chaemil, et pour un contrôle inquiétant à ceux du capitaine du vaisseau qui observait toujours. Et ainsi le déjeuner passa-t-il, Archélas mangeant avec appétit après ses efforts là où son supérieur picorait comme un gourmet trop regardant sur la nourriture.

L'après-midi fut comblée par une mission plus épuisante encore que hisser des voiles. En effet, un marin large comme trois hommes déboula dans la salle à manger pour vociférer que tous les fûts s'étaient renversés à la première vague un peu haute. La faute à ceux qu'il qualifia d'emmanchés qui n'avaient pas pris la peine d'arrimer ses précieuses barriques, se contentant de les poser là comme un château de carte. Lorsqu'il eut fini de vociférer à grand renfort de postillons, le Docte lui désigna une dizaine d'hommes dont Archélas et Chaemil afin de l'aider à remettre de l'ordre dans sa marchandise, et notre titan postillonnant repartit satisfait, sa petite troupe derrière lui n'osant pas souffler le moindre mot après l'avoir entendu brailler à en réveiller Drakmonniss. La tâche fut rude, y compris pour le lieutenant-colonel qui tira au flanc cinq bonnes minutes avant de se faire épingler par le grand marin qui n'entendait pas sa paresse de la même oreille. Et lorsqu'ils quittèrent enfin les cales, ils se retrouvèrent torse nus sous un soleil radieux.

Archélas se dirigea alors vers sa cabine, physiquement et nerveusement à bout.

« Une seconde moussaillon... »

Il se retourna à l'appel de Hyacinthe, priant intérieurement pour qu'il ne lui demande pas d'aller ramer dans les cales ou passer un dernier coup de propre sur le pont. Il avait beau être soldat et taillé pour le combat, il n'avait pas l'habitude de tant d'efforts à un rythme aussi soutenu. Il s'y ferai sans aucun doute... mais tout de suite, il avait envie de retrouver Ceithli pour qui son inquiétude n'avait cessé de grandir à avoir été séparé d'elle si longtemps. À condition qu'elle aussi ait été libérée. Chaemil le dépassa. Son air épuisé remonta sensiblement le moral d'Archélas, mais son sourire satisfait ne présageait rien de bon.

« Capitaine le Docte.
_ Ça ne prendra pas longtemps, je vous en prie.
L'invita le vieil homme en s'approchant du bastingage. Je vous ai observés vous et le lieutenant-colonel Chaemil, et il me semble que vous entretenez une relation un peu plus complexe que la simple subordination. Il vous méprise profondément, ce qui ne m'étonne guère de sa part puisqu'il ne semble pas disposé à apprécier une autre personne que lui-même. En revanche, vous... Vous le haïssez. Un désaccord ?
_ De vieux griefs, mais ce n'est pas très important.
_ Ça l'est pour moi, Ages. J'aimerai savoir ce qui me pend au nez. Je ne serai pas étonné de retrouver l'un d'entre vous mort au petit matin demain, et je veux savoir pourquoi. »


Archélas se massa vaguement les épaules, remuant la tête afin de délier les muscles contractés de sa nuque. Quoi répondre ? Certainement pas la vérité... ou bien alors...

« Il se trouve que notre Souverain nous a donné la même mission, au lieutenant-colonel et à moi-même. Mauvais perdant comme il est, j'imagine qu'il préfèrera m'éliminer plutôt que de prendre le risque de me voir le coiffer au poteau.
_ Ça explique son acharnement à vouloir vous jeter par dessus bord... pas votre haine. Je ne suis pas aveugle.
_ Ce n'est pas important.
Répéta Archélas. S'agissant d'un supérieur je suis contraint à le respecter. Que je l'apprécie ou non n'entre pas en ligne de compte.
_ Bien. Je ne le retrouverai donc pas mort demain matin ?
_ Ça, je ne peux pas vous le garantir. J'ai cru comprendre qu'il s'était déjà fait quelques ennemis parmi vos hommes.
_ N'éludez pas. »


Archélas hésita. Promettre de ne pas tuer Chaemil alors que c'était précisément l'objet de sa mission ? Il haussa les épaules et se contenta de promettre qu'on ne le retrouverai pas mort. Il lui suffirait de faire disparaître le corps pour honorer sa promesse... Ce petit interlude terminé, il se hâta vers sa cabine qu'il ouvrit précipitamment et... sursauta lorsque l'alarme improvisée de Ceithli trahit son intrusion. Posant un regard surpris sur les divers objets de métal, il se glissa à l'intérieur et referma doucement, bien que le mal soit déjà fait. Sa féline était là, et rien d'autre ne comptait plus à cet instant. Il la rejoignit en une enjambée, et s'accroupit près d'elle sans oser s'asseoir sur le matelas de peur de l'écraser tant la place y était rare.

« Excuse-moi, je ne voulais pas te réveiller. Tout va bien ? Quelqu'un a essayé d'entrer ? Tu n'as rien ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 15 Mai 2011, 15:00

Cela faisait bientôt deux heures que la féline dormait tranquillement, mais dans la mesure où elle ne voulait pas être trop fatiguée par la suite, son horloge corporelle avait commencé à la réveiller en douceur lorsqu'elle entendit le bruit des clés qui tombaient au sol, elle se redressa donc en tendant le bras pour montrer son gantelet jusqu'à reconnaître la peau brune d'Archélas qui venait déjà vers elle. Ramenant une main sur son front et posant sa main gantelée sur le matelas, elle soupira de soulagement alors qu'il se précipitait pour s'excuser, ce qui la fit rire

«Je vais bien ne t'inquiète pas! J'ai mis ce système par sécurité et tu es le premier à être entré...»

Elle déposa un baiser furtif sur ses lèvres et se déplaça de manière à ce qu'elle soit assise à côté de lui. Il avait une douce odeur mélangeant le sel à son odeur naturelle qu'elle aimait tant. Elle appuya son épaule contre la sienne en souriant doucement

«Je pense que j'ai de la chance, Puck le cuistot est un gars bien. Un soldat est entré dans la cuisine à un moment, et il l'a fait sortir vite fait. Je pense être en sécurité quand je suis là bas... donc je ne veux pas que tu te fasses de souci pour moi ok?»

Elle afficha un sourire beaucoup plus large. Elle essayait de le rassurer du mieux possible dans la mesure où elle savait bien qu'ils étaient tous deux en danger ici. Elle se leva pour aller chercher son attirail et le posa sur l'espèce de petit bureau

«Je crois que je m'entends bien avec les hommes de Le Docte. Ils ont l'air généralement de braves gars, enfin ils n'ont pas un mauvais fond. Je dois aller jouer aux cartes avec eux ce soir après le repas»

Elle ne lui demandait pas vraiment sa permission, dans la mesure où il fallait qu'il se mette dans la tête qu'elle n'était pas là pour être sa protégée, mais qu'elle était bien là pour être son aide, et par conséquent il ne pouvait pas vraiment se permettre de lui interdire ce genre de chose. Elle se leva donc pour s'étirer un peu et se tourna vers lui

«Et toi? Comment te sens-tu? Pas trop dur de bosser sur un navire?»

Elle n'osait pas lui demander si il avait du nouveau par rapport à la mission en elle-même, d'autant qu'elle allait bientôt devoir retourner en cuisine pour aider à préparer le diner. Elle plongea ses prunelles noires dans les saphirs du capitaine en se demandant bien ce que la suite leur réservait


Désolée, pas trop inspirée

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 15 Mai 2011, 21:26

C'est très bien t'inquiète. Et puis on s'en fiche tant qu'on s'amuse, tranquillement.


Avant même qu'elle ait eu le temps de répondre, Archélas fut soulagé de la voir rire. C'est donc que rien ne lui était arrivé. Il lui rendit son sourire et – bien que particulièrement furtif – son baiser balaya en une seconde toutes les angoisses qu'il n'avait cessé de se fabriquer depuis le repas du midi.

« Je te ramènerai d'autres pièces métalliques si tu veux. J'en ai vu qui traînaient sur le pont, je demanderai aux hommes d'équipage où je peux en récupérer. Proposa-t-il entre moquerie et sérieux. Puis, retenant un fou-rire, il se permis de reprendre les propos de la jeune femme en haussant les sourcils sur un air exagérément surpris. Puck le cuistot ? »

Il l'entoura de son bras libre et lui embrassa affectueusement le front comme s'il l'avait quittée un mois. Heureux que rien ne lui soit arrivé, rassuré de savoir les hommes de le Docte de leur côté, si l'on pouvait dire. Peut-être que cette partie de carte leur permettrait de faire plus amplement connaissance ? Il hocha la tête comme pour donner son accord, bien que Ceithli ne lui ait ni donné le choix, ni invité à se joindre à elle. Et pourtant dans son esprit, il était hors de question de la laisser déambuler toute seule sur le Hart Nacré... même s'il avait juré lui faire confiance. Soupirant profondément, il se redressa comme il pu afin d'étirer son dos, mais sa tête heurta le sommier du dessus... Bon sang ! Il ne s'y ferait pas !

« Les hommes d'équipage sont un peu rustres mais ils sont plus respectueux que ceux de Chaemil. Je pense que nous n'avons rien à craindre de leur part. Quant au lieutenant-colonel si tu le trouvais très irritant, crois-moi, tu n'es plus la seule. »

Il la laissa se glisser hors de la protection de ses bras, regrettant un peu qu'ils soient déjà séparés. À sa question, il se contenta de sourire.

« Travailler sur un navire n'est pas fatiguant... c'est exténuant. À ce rythme je ne vais bientôt plus rejoindre la cabine que pour dormir. Plaisanta-t-il. La bonne nouvelle c'est que Chaemil n'est pas épargné, ce qui devrait couper court à ses desseins sournois. »

Profitant de ce que la jeune femme ait libéré la place, il s'allongea sur la couche, grimaçant sous les courbatures qui commençaient à se manifester. Satanés fûts ! Et alors qu'il ouvrait la bouche pour reprendre la parole, la porte s'ouvrit à la volée sur un mousse pressé qui se faisait remonter les bretelles par un Chaemil aux cernes plus profondes que des que les sillons du navire eux-mêmes.

« Le commis en cuisine et les officiers en salle ! » lança-t-il avant de disparaître.

Archélas soupira. Encore un repas à la table de son supérieur... il n'y survivrait peut-être pas longtemps. Il ferma les yeux une seconde. Si Ceithli renversait du vin sur lui à chaque fois, ça pouvait devenir drôle... Il secoua la tête, un sourire accroché aux lèvres.

« Je t'envie de manger en cuisine. Au moins tu n'as pas à supporter les vantardises de Chaemil. On échange ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Ceithli » 15 Mai 2011, 22:38

«Je doute de pouvoir être aussi efficace à ta place, et toi à la mienne! » lui répondit-elle dans un sourire. Lorsque le gars ferma la porte derrière lui, elle s'avança pour prendre son visage dans ses mains et plonger son regard dans le sien avant de l'embrasser

«N'oublie pas pourquoi on est là. Pour ta liberté, et la mienne. Ne rentre pas dans son jeu, il n'attend que ça»

Elle l'embrassa une nouvelle fois, puis sur son front avant de sortir la première, lui lançant un dernier regard déterminé. Il était probable que c'était plus facile pour elle, elle était plus ou moins en sécurité avec Puck alors que lui devait supporter Chaemil et ses hommes. Elle se mit à courir pour rejoindre la cuisine rapidement, lorsqu'elle arriva, elle s'excusa pour son retard, se lava les mains et se mit au travail. Ils allaient prendre tous les restes du repas du midi pour en faire une grosse soupe, il fallait donc tout couper en morceau, préparer le bouillon dont elle s'occupa. Puck la regardait du coin de l'œil jusqu'à finalement sourire

«Il a de la chance ton soldat, tu feras une bonne petite épouse!»

La féline se figea, rougissant probablement jusqu'à se tourner vers le cuistot

«Ce genre d'homme ne prend pas d'épouse, Puck. Mais... on dira que j'apprécie le compliment...»
- «Un homme qui aime finit toujours pas prendre épouse, surtout avec l'éducation qu'il a du recevoir»


Elle sourit un peu tristement, d'une certaine manière, elle espérait que ce ne soit pas le cas, n'aspirant pas vraiment à la vie classique d'une épouse restant à la maison à attendre le retour de son époux. Elle préférait pouvoir rester libre, pas d'aller vers d'autres hommes, non, elle estimait déjà lui appartenir de ce point de vue, mais simplement pouvoir faire ce que bon lui semble, et pour elle, ce n'était pas compatible avec le mariage.

Puck n'insista pas cependant et se remit à couper la viande à grands coups de hachoirs pendant qu'elle surveillait le bouillon, puis elle laissa Côle se charger du reste pendant qu'elle prenait les assiettes et allait rapidement mettre la table. Glissant toujours aussi souplement sur le sol avec aisance, se dépêchant pour être la plus efficace possible afin de ne pas attirer d'ennuis à Archélas. Puis elle ramena le vin, les cruches d'eau et retourna en cuisine pendant que tout l'équipage se mettait à table. Elle attacha rapidement ses cheveux, étant un peu essoufflée


«Rapide ma belle! Allez, dès qu'ils seront installés, tu prends la première marmite pour la table des officiers»

Elle hocha la tête et fit attention à ce qu'elle soit présentable, prenant une profonde inspiration en sachant très bien qu'elle allait devoir supporter ce Chaemil une fois de plus, elle prit la marmite avec la grosse louche sous le bras et se dirigea vers la salle à manger. Elle servit le Capitaine en premier, lui offrant un sourire franc et sincère, preuve qu'elle le respectait, puis le second et elle fit ainsi le tour de la table, servant toujours Chaemil en dernier puisqu'il s'était placé à côté du Capitaine pour faire probablement bonne impression. Sans un mot, elle retourna en cuisine pour remplir à nouveau la marmite et aller servir les autres membres de l'équipage, se faisant toujours aimable et souriante avec les hommes de Le Docte, et faisant le stricte minimum à ceux de Chaemil. Elle fit un clin d'œil à celui qui l'avait invitée à jouer aux cartes, lui confirmant qu'elle serait bien présente après manger. Il lui fit un clin d'œil amusé avant de donner un coup de coude à son voisin qui louchait un peu trop sur sa poitrine, puis elle retourna en cuisine pour dîner à son tour avec les autres où elle put passer à peu près un bon moment. Elle savait que pour Archélas, ce devait être autre chose...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Une croisière? Pas vraiment...

Messagepar Archélas Ages » 16 Mai 2011, 00:20

Archélas ferma les yeux, savourant le plus simplement du monde le contact des mains de Ceithli sur ses joues. Il aurait pu rester ainsi sans bouger toute une vie, juste à sentir la chaleur de sa compagne si proche de lui. Malheureusement pour lui, Hyacinthe le Docte en avait décidé autrement.

« Je sais... » souffla-t-il en espérant la rassurer.

S'il avait pu supporter Chaemil tout le temps qu'il avait eu à servir sous ses ordres, il pourrait le supporter le temps d'une traversée. Du moins était-ce l'idée dont il tentait de se persuader. Tant d'années étaient passées où il avait décidé seul qu'il éprouvait quelques difficultés à se plier à d'autres ordres que les siens. D'autant plus lorsqu'ils venaient d'un imbécile comme Chaemil. Pourtant, obéir au Seigneur Manôlis ne lui avait jamais causé le moindre problème. Hyacinthe le Docte avait donc bel et bien raison lorsqu'il parlait de haine. Et lorsque le soldat rouvrit les yeux, se fut pour voir Ceithli filer dans le couloir. Bon sang, il détestait les heures fixes...! Il détestait s'asseoir à une table pour manger et il détestait attendre que tout le monde ait fini pour s'éclipser... Et puis il détestait les bateaux ! Et sur ces quelques réflexions très constructives, il se dirigea vers la salle à manger où l'installa à la désormais arborée table des officiers.

Chaemil fit moins le fier, ce qui rendit le sourire à Hyacinthe le Docte qui parla longuement des îles Hune sous le regard attentif d'Archélas. À écouter le vieil homme, il imaginait de petits paradis perdus, se disant qu'il pourrait toujours s'y exiler si jamais il perdait à ce petit jeu imposé. Le dîner se déroula donc bien plus sereinement que le midi même, la salle se faisant plus silencieuse à présent que les hommes avaient donné le meilleur d'eux-même pour le départ. Les jours suivants seraient sans-doute un peu difficiles, et puis une fois accoutumés, ils trouveraient le moyen de s'ennuyer. Lorsqu'ils quittèrent la salle, le ciel avait échangé ses tons pastels pour des teintes plus franches. Le soleil était sur le point de se coucher sur les terres que l'on distinguait à peine sur le fil de l'horizon, et les innombrables éclats d'or des flots rappelèrent à Archélas cette soirée à Banba, passée à observer le soleil couchant sur un étang. Pivotant sur les talons, il chercha Ceithli des yeux, priant qu'elle ne soit pas retenue à la plonge, mais il ne vit personne d'autre que Chaemil et son sourire déplaisant... ce qui lui fit penser que...

« Excusez-moi.
_ Mon gars, je vais aux cartes moi, fais vite.
Se retourna le marin coupé dans son élan.
_ Vous auriez des objets métalliques dont vous ne vous servez pas ? »

L'autre le regarda comme s'il venait de sortir un lapin de sa manche. Encore un illuminé, mais venant d'un soldat du Roi, il ne fallait pas s'attendre à un sain d'esprit.

« Y'a une caisse avec les pièces d'équipement cassées. On les donne à la forge en revenant au port, allez voir dedans. M'enfin le bateau est neuf, n'espérez pas y trouver grand chose. Tiens un jour j'suis monté sur un rafiot... »

Mais il interrompit son récit pour faire un signe de salut à Archélas et disparaître sur le pont inférieur. Le capitaine alla vérifier la dite caisse d'où il sortit une poulie esseulée. Ceithli sera ravie de sa trouvaille, il n'y avait pas mieux pour faire du bruit ! Glissant l'objet dans sa poche – son pantalon failli lui tomber sur les chevilles sous le poids – il rejoignit le bastingage et observa distraitement les flots qui s'assombrissaient à mesure que la lumière du jour déclinait.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Suivante

Retourner vers Lacs, rivières et océans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron