Le long du fleuve

Paresser sur les plages sereines d'un lac, ça vous tente ? À moins que vous ne préfériez l'humeur imprévisible des mers tumultueuses ? Baignades autorisées...!

Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 12 Mai 2014, 11:59

Précédemment : On se calme et on se pose

Jamais Antiphane n'avait autant voyagé. Rejoindre les rebelles et en devenir le chef avait fait naître en lui une multitude de craintes et d'angoisses, néanmoins il devait reconnaître qu'il ne s'ennuyait pas vraiment. Il était resté bien trop longtemps chez lui à ne rien faire et bien que cela était rassurant, ça n'avait pourtant eu aucun sens. Il réalisa qu'il aimait d'une certaine façon le goût du risque, mais qu'il était bien trop craintif pour pouvoir en profiter pleinement.

Avant de quitter la ville, Antiphane avait demandé à Kalavati de faire quelques provisions pour la route. Il ne lui restait presque plus rien et il ne savait pas encore comment ils allaient voyager. La solution la plus simple était de prendre le train, mais cela avait un prix. Ils pourraient toujours se rendre à l'animalerie et louer des montures, mais même ça, ce n'était pas donné. Et puis, Antiphane avait conscience que les montures pouvaient également attirer les prédateurs. Finalement la solution la plus évidente, selon lui, était de s'y rendre à pied. Ce n'était pas sans risque, néanmoins ils n'auraient pas à s'encombrer de montures à nourrir, à protéger et à surveiller. Il y avait déjà beaucoup à faire pour soi-même !

Il était soulagé de quitter cette ville ravagée par les flammes. Il avait toujours perçu cette petite ville comme étant relaxante et très calme, mais ce dernier voyage avait remplacé cette image par une autre plus troublante. Toujours dans le but de voyager en sécurité, Antiphane avait proposé à Kalavati de longer le fleuve d'une part pour toujours suivre le bon chemin, mais aussi pour fuir les menaces des plaines, même s'il existait d'autres dangers. Mais à choisir, il était plus prudent de rester toujours près d'un point d'eau.

« Je ne sais pas combien de temps ce voyage va nous prendre. Donc, surtout n'hésitez pas à me dire si vous devez vous rendre quelque part avant. »

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 20 Mai 2014, 00:47

Ah oui là c'était sûr, May voulait séduire Kjeld, et lui semblait apprécier, enfin... il ne semblait pas la rejeter en tout cas. Mais allez savoir ce qu'il se passait vraiment dans la tête de l'hybride. Kalavati ne le savait pas, c'était sûr, mais de les voir tous les deux ainsi lui fit monter un peu les larmes dans les yeux. Surtout quand les vit partir tous les deux ensembles.

Minette n'essaya même pas de s'interposer un peu plus. Tant pis. Elle sentit néanmoins une larme couler sur sa 'joue'.

Elle mis un moment à considérer Antiphane, avec qui elle se retrouvait seule à présent, et même si l'avait écouté quand il lui répondit sur les réincarnations et tout, ce à quoi elle lui adressa un signe de tête... un peu tardif quand même hein, avant de s'adresser à lui.

« Je ne suis pas spécialement motivée pour faire la route seule non plus. À deux on risque moins hein ? Miaou ! Je n'ai pas d'endroit spécial où me rendre pour me moment... J'avoue que... euh... je cherchais des informations sur euh... ce que certains appellent des euh... Pelel'je je crois. Miaou ».

Ils commencèrent donc à marcher, et elle ne pouvait pas s'empêcher le fleuve avec une certaine méfiance. Elle aurait de sales souvenirs de l'eau pendant fort longtemps à présent qu'Amroth l'y avait jetée.
Pourtant sa curiosité prenait parfois le dessus, et elle s'approchait du bord... pas trop cependant quand elle sentait que ça glissait sous ses pieds.

« C'est toujours le... Larme ça, c'est ça ? »

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 25 Mai 2014, 16:51

En observant Kalavati, Antiphane surprit une larme couler le long de sa joue. Déjà qu'il n'était pas très à l'aise en présence de femmes, il ne sut s'il devait lui parler ou bien s'abstenir. Il remarquait combien elle paraissait attristée, ce qui lui pinça le cœur. Ne sachant comment réagir, il se demanda s'il était préférable de l'ignorer et continuer son chemin ou de lui poser la question, au risque d'agir maladroitement. Il jugea préférable de lui parler. Après tout, si cette jeune femme était préoccupée par quelque chose, elle serait inattentive sur la route et donc dangereuse au final.

« Quelque chose ne va pas ? Je ne veux pas être indiscret, mais comme nous allons faire la route ensemble... »

A ce moment, une idée lui vint. Peut-être pleurait-elle parce qu'elle allait faire une partie de route avec lui ? Non, c'était complètement ridicule, ce n'était pas une raison. D'autant plus qu'elle était assez grande pour refuser cela.
Ou peut-être qu'elle savait qu'il était un rebelle et qu'elle le craignait ? Ce qui expliquait pourquoi elle n'avait pas osé lui refuser sa proposition ? Ce pincement au cœur fut très vite remplacé par une emprise qui l'étouffait. Cela était impossible ! Elle n'avait aucun moyen de savoir ce genre de choses et elle ne pouvait pas l'avoir déduit en ayant écouté son échange très bref avec le serveur à l'auberge.

Antiphane sembla quelque peu soulagé quand Kalavati lui dit qu'elle était à la recherche d'informations sur les Pelel'je.

« J'aurais apprécié vous faire profiter de mes connaissances, mais malheureusement je ne peux rien vous dire qui puisse être utile. Par contre... Je sais qu'il s'agit d'une sorte de maladie. Ça s'attrape il me semble. »

A cette idée, Antiphane fronça les yeux. Il ne pouvait pas supporter cela. Savoir qu'il n'est pas seul dans son corps, qu'il peut perdre le contrôle à tout moment l'effrayait plus que tout.

« Et où comptez-vous faire vos recherches ? Je me dis que ça peut être intéressant à faire. Après tout, rien de mieux que de connaître à quoi on a à faire pour s'en prémunir. »

Ils arrivèrent enfin au bord du fleuve. Celui-ci n'avait rien de particulier. Mais Antiphane le savait, il était aussi dangereux qu'il avait l'air calme. Il n'y avait rien de plus traitre que l'eau. Sous ses aspects doux et posés, le courant qui jusque là passait inaperçu vous fauchait sans crier garde.

Un vague souvenir surgit en lui. Cela remontait à très loin, durant un instant il fixa l'étendu d'eau sans laisser paraître la moindre expression. Il se souvenait de voir deux enfants sur une barque qui tentaient de ramer pour rejoindre la terre. Cependant, le courant était bien trop fort et la barque s'éloignait petit à petit malgré leurs efforts. Antiphane se souvenait de ce sentiment d'impuissance qu'il avait ressenti. Il fut tiré de ses pensées par Kalavati qui lui posa une question.

« Oui, c'est bien lui. » Dit-il en se souvenant de la dernière fois qu'il l'avait vu avec Ciara qui pleurait au clair de lune. Décidément, tout son entourage se mettait à pleurer. « Il est effrayant, n'est-ce pas ? »

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 10 Juin 2014, 03:02

Maintenant il fallait chasser au mieux ces vilaines émotions qui hantaient encore l'esprit de Kalavati. Surtout quand elle pensait qu'elle reverrait sûrement pas Kjeld, et que si elle le revoyait il ne serait sûrement plus seul.

« Hmmm... ça... ça va... enfin, faut bien. Miaou. J'aurais juste aimé le connaître... un peu plus... ».
Et comme elle rougit légèrement – car oui apparemment l'Orphe pouvait donc rougir ! – elle bafouilla un peu plus.
« Bein... il m'a... il m'a sauvée quoi. Miaou ! Donc euh... je voulais... euh... je ne sais pas, comment dire. Savoir comment le remercier au mieux... euh... ».

Tout en long bafouillage pour cacher le fait qu'elle avait surtout eu le béguin pour Kjeld. Tout simplement.

Kalavati soupira nerveusement et regarda ailleurs, évitant le regard d'Antiphane... C'était un peu idiot d'ailleurs. Il lui semblait qu'elle lui avait parlé par pensée, donc pouvait-il lire les siennes ? Rien qu'à penser ainsi, la pauvre minette devint encore plus gênée. De lui avoir mentit en plus du reste.
En tout cas le changement de sujet fut bienvenu... Même si ça parlait de ces histoires de Pelel'je, probablement ce dont Kalavati était victime.

« Une maladie ? Oh... je vois... euh... ça s'attrape mais... ça se guérit ? On peut en mourir ? À vrai dire, je ne sais pas trop où les faire les recherches. Je me disais que peut-être... vous sauriez ? ».

Bon, aurait il entendu cette question... Pour le moment elle vit son nouveau compagnon de route regarder le fleuve, comme aspiré par une préoccupation, ou une pensée. À l'idée de ce qu'il pourrait penser, la minette frémit un peu et miaula doucement.

« Il est effrayant oui. Je n'ai jamais énormément aimé l'eau, du moins le contact avec... Mais je ne pense pas que la vue de ce fleuve va arranger cela à présent... On va vers où au fait ? Vous connaissez une ville où je pourrais en apprendre plus sur... euh... vous voyez ce que je veux dire. Désolée de reparler de cela »
.

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 10 Juin 2014, 18:20

Antiphane s'étonna de la réaction de Kalavati lorsqu'elle évoqua le jeune Kjeld. A la voir, il pensait qu'elle était tombée amoureuse de lui. Cela ne l'étonna que très peu, c'est vrai qu'il était beau garçon. Et il n'allait pas non plus se moquer de sa réaction gênée, lui-même était embarrassé en présence de femmes. Il ne pouvait pas expliquer pourquoi, mais il n'arrivait pas à rester naturel.

« Vous savez, peut-être que vos routes se croiseront à nouveau. » Lui dit-il pour lui remonter le moral au mieux. Cependant, il préféra ne pas prolonger le sujet de peur ne la mettre mal à l'aise. Il changea alors de sujet, revenant aux Pelel'je. « Je ne sais pas si ça se guérit... Je ne suis pas certain de ce que j'avance, mais étant donné qu'ils infestent un hôte, c'est possible qu'ils décident d'en changer quand ils le décident. Tout dépend d'eux si c'est le cas... Mais peut-être qu'il existe une magie pour s'en protéger ou pour les repousser. »

Jamais auparavant il ne s'était inquiété de ce détail là. Mais maintenant qu'il en était conscient, il était effrayé à l'idée de se faire infester et de ne plus être totalement maître de son propre corps. Réalisant qu'il n'y avait aucun nuage dans le ciel et que le soleil était éclatant, il laissa retomber sa capuche sur ses épaules. Il n'appréciait pas vraiment s'exposer ainsi au soleil, cependant il étouffait sous sa capuche.

« Je me rends vers Guttenvald. » lui répondit-il. Il n'aimait pas vraiment cette ville qu'il considérait beaucoup trop hostile, mais c'est parce que tout le monde pouvait paraître suspect qu'il se sentait à l'aise parmi eux. « Nous trouverons certainement des informations sur les Pelel'je à la bibliothèque, je pense qu'on peut trouver des manuscrits assez précis sur le sujet. »

Estimant qu'ils parlaient trop et n'avançaient pas assez, il commença à remonter le long du fleuve. Il garda le silence quelques instants, savourant la présence rassurante de Kalavati à ses côtés. Et bizarrement, même la Larme qu'il craignait le rassurait, car tant qu'ils la suivraient ils étaient sur de ne pas se perdre. Or il n'y avait rien de pire que d'être perdu.

Un bruit de clapotis le tira des ses pensées. Il se retourna pour voir d'où provenait ce clapotis et vit un petit bateau qui allait dans leur direction. « Oh la tuile ! » laissa-t-il échapper. Alrik ne pouvait-il pas laisser son esprit tranquille ? Il commençait à désespérer, car il y avait toujours quelque chose pour troubler les évènements. Sur ses gardes, Antiphane continua d'avancer, sentant que le bateau se rapprochait d'eux. Il pensa que peut-être ne faisait-il que passer, alors il resta le plus naturel possible.

Lorsque le doute ne fut plus permis, il se tourna vers Kalavati.

« Ce bateau vient vers nous, je ne trouve pas ça rassurant... » Sachant qu'ils ne pouvaient pas les éviter, il s'arrêta, décidé à les attendre de pieds fermes. Plus vite il allait savoir ce qu'ils leur voulaient, plus vite il allait se sentir plus serein.

Le bateau était bientôt sur la rive, pourtant il n'apercevait toujours personne. Il y avait de grandes voiles totalement démesurées par rapport à la taille du bateau. Sur ces voile, Antiphane pouvait voir de grands dessins fait avec de la peinture. Le mât était même tapissé de moquette, ce qui le laissa complètement pantois. C'était quoi ce truc ?

Enfin, lorsqu'il s'arrêta, un groupe de personnes rejoignit la terre ferme d'un pas dansant. Ils les saluèrent de grands gestes tout en sautant sur place. Ils semblaient s'émerveiller de croiser leur route, ce qui n'était pas le cas du cortésian qui restait bouché bée. Une jeune femme se mit à courir dans leur direction et s'exclama lorsqu'elle le vit.

« Ces tatouages sont magnifiques !! »

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 18 Juin 2014, 04:10

« Si nos routes se croisent à nouveau, il sera sûrement... euh... il ne sera plus seul. Moins évident pour... euh... le remercier... enfin, voilà ».
Kalavati avait finit par bien se vendre quoi.

Elle essuya les nouvelles larmes qui avaient coulé sur ses joues et écouta Antiphane qui parlait à présent des Pelel'je. « Euh vous voulez dire que... ce sont... des parasites ? Beurk. Comment peut on être sûr si on est infesté ou pas ».
Rien que d'en parler lui fit sentir un frisson lui parcourant l'échine. Selon celle qui avait été dans le corps de Kjeld pendant un laps de temps, c'était presque sûr que Kalavati était infestée. Mais sans oser en parler plus que ça ça serait difficile à savoir. Il faudrait bien qu'elle finisse par se dévoiler. Il n'y avait pas moyen, elle n'y parvenait pas.

La minette observa le cortesian dévoiler son visage, ce qu'elle trouva curieux. Tous ces tatouages. Elle n'avait jamais vu cela. Enfin elle avait bien vu qu'il était tatoué mais sous la capuche ça se voyait moins.
« Euh... vos dessins... sur la peau. Ça veut dire quelque chose ? Sinon, je veux bien suivre à... Guttenvald. Enfin si vous êtes d'accord bien s... ».

À peine eut-elle finit qu'il laissa échapper quelque chose alors qu'un bruit de clapotis se fit entendre, marquant l'arrivée d'un bateau. Bien étrange d'ailleurs comme truc.
« La tuile ? Euh... un problème ? Vous connaissez ces gens ? »

Kalavati pensait percevoir une certaine tension chez Antiphane alors que le bateau approchait, ce qui ne la mettait pas spécialement à l'aise, même si elle se posait maintes questions sur l'apparence de l'engin.
« Bizarre en tout cas ce truc »

Elle laissa alors les gens arriver... un peu sur ses gardes quand même... se disant que peut être qu'elle aurait la réponse à la question posée plus haut.
Ces individus avaient l'air joyeux pourtant. Que pouvait-il bien se passer ?

« Vous... venez d'une fête ou bien ? » demanda naïvement l'Orphe aux personnes... dont deux ou trois la regardèrent un peu bizarrement suite à sa question.
Un peu gênée encore, Kalavati lança un regard vers Antiphane, se rappelant ce qu'il venait de dire. Si la situation venait à se compliquer, pourrait-il la défendre seulement ?

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 18 Juin 2014, 19:58

Juste avant que ces inconnus ne débarquent, Antiphane avait répondu à la demoiselle qu'il ne savait vraiment pas du tout comment savoir si l'on était infesté ou non. Il avait cependant rajouté que si c'était le cas, on le sentait très certainement. En même temps, comment ne pas s'apercevoir quand un autre être que soi occupait son corps ?

Quand elle le questionna sur ses tatouages, il répondit cette fois-ci avec plus de recul. C'était là un sujet qu'il n'appréciait pas aborder pour être honnête. Il se contenta de lui dire que ses tatouages étaient purement esthétiques. Enfin il eut juste le temps d'accepter sa demande de le suivre jusqu'à Guttenvald avant que ces inconnus de débarquent et que la femme lui saute dessus. Le cortésian ne prit même pas la peine de relever le compliment qu'on lui fit. Mais le groupe ne sembla pas s'en soucier, car l'un d'eux répondit à la question de Kalavati.

« Une fête ? » demanda-t-il étonné. « Pourquoi ferions-nous la fête ? Nous sommes des nomades, qui nous baladons dans tout le pays sur ce bateau que vous voyez derrière nous. Nous l'avons construit nous-même » les informa-t-il avec enthousiasme.

Tout ce que put penser Antiphane était « C'est quoi cette bande d'ahuris ? » Mais l'angoisse qui l'avait saisi à la vue du bateau s'était vite dissipée. Ils n'avaient pas l'air dangereux, au contraire ils donnaient l'impression d'être sociales bien qu'ils vivaient à travers le pays, mais aussi un peu simplets.

« Et si ce n'est pas déplacé, pourrions-nous savoir pourquoi vous êtes vous arrêtés en nous voyant ? » questionna Antiphane qui restait toujours interdit.
« Nous aimons rencontrer de nouvelles personnes en fait. » répondit celle qui avait commenté ses tatouages. « Nous voyageons dans le but d'apprendre et de découvrir. Vous seriez étonnés de voir la richesse des rencontres ! »

Il la remercia d'un signe de tête, ravalant une réplique cinglante. Pourquoi ne pas vivre en ville si elle voulait faire de nouvelles rencontres ? Puis accessoirement aussi pour ne pas avoir à croiser son chemin...

Même s'il n'était plus inquiet, il restait malgré tout sur ses gardes. Après tout, il existait des types vraiment pas nets, valait mieux se méfier de tout le monde. Selon lui, c'était la règle d'or, celle qu'il ne fallait jamais oublier et toujours appliquer. Ne jamais faire confiance. Alors qu'il se demandait quelle conception pouvaient-ils avoir des rencontres, un homme aux cheveux tressés prit la parole, lui apportant ainsi la réponse sans qu'il eut besoin de leur demander.

« Nous aimons faire un bout de chemin en compagnie de parfaits inconnus. Souhaiteriez-vous vous joindre à nous ? »

Antiphane en tomba des nues. Ils vivaient dans le monde des bisounours ceux-là ? Il trouva leur entrain quelque peu louche. D'un côté, s'ils remontaient le fleuve, ils allaient nécessairement passer par Guttenvald... Ce pourrait être une bonne solution que de les accompagner. D'une part, ils s'assuraient une certaine sécurité et d'autres parts, le voyage n'en serait que moins long. Peut-être était-il un peu trop obsédé par la sécurité, mais peu lui importait.

« Vous faîtes la route avec n'importe qui ? » demanda-t-il surpris. « Je veux dire, vous... faîtes aussitôt confiance aux gens pour leur proposer ce genre de choses ? »

Les trois camarades se regardèrent, surpris de sa question.

« Pourquoi nous méfierons-nous ? » fit-elle d'un air étonné. « Si vous l'aviez déjà fait, vous vous seriez bien rendu compte que les gens sont bons ! »

Antiphane ne savait quoi décider. D'une certaine façon ils leur offraient l'occasion de rejoindre rapidement Guttenvald ainsi qu'un moyen de transport sur. Mais d'un autre côté, comment être certain qu'ils n'étaient totalement fous et dangereux ? Finalement, il se tourna vers Kalavati et l'interrogea du regard.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 26 Juin 2014, 03:58

La conversation avait donc été écourtée entre Antiphane et Kalavati lorsque ces gens bizarres arrivèrent.

« Ah. Votre bateau est... bien fait en tout cas. Miaou. Et moi aussi j'aime bien rencontrer de nouvelles personnes, apprendre... découvrir... Comme vous dites. Mais vous m'avez l'air bien plus habitués que moi pour cela ».

« Oh, vous aimez aussi cela ? Bein c'est donc une bonne raison de vous joindre à nous, non ? Allez, essayez de convaincre votre ami s'il vous plait ? »
La femme qui la questionna était celle qui avait dit à Antiphane qu'il avait de beau tatouages. Elle était toujours aussi enjouée.

Ce fut ensuite l'homme qui s'adressa à elle. « Il se trouve que votre ami est un peu trop méfiant ».

Kalavati ronronna quelques secondes avant de répondre.
« Vous devriez peut être éviter de le juger par contre. Juger les gens sans les connaître n'est pas très sympa. Miaou ».

La minette envoya un regard vers Antiphane puis vers les autres, et à nouveau vers Antiphane. Elle se demandait s'il était armé. Son hypothèse penchait assez vers le oui vu son attitude, mais comment en être sûr. Cela dit elle pourrait aussi sortir ses griffes si ça venait à chauffer ?

Et pourtant l'aventure la tentait assez, elle devait l'avouer.

Elle regarda Antiphane. « On peut toujours rester un peu avec eux et partir quand nos chemins devront se séparer. Je ne veux rien vous imposer cela dit. Je propose juste. Miaou ».

La femme gloussa légèrement de joie et regarda Antiphane. « Alors ? »

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 27 Juin 2014, 15:49

Trop méfiant ? Antiphane haussa les sourcils, quelque peu étonné par sa réflexion. Quant à elle, elle ne l'était pas assez justement et se permettait-il de lui dire ? Puis à choisir, il préférait être comme il était plutôt que de parler à des inconnus et de leurs proposer de voyager ensemble. Au moins, il se mettait à l'abri des mauvaises rencontres. Finalement il détourna le regard pour fixer leur drôle de bateau et préféra ne pas répondre estimant qu'il n'avait pas à se justifier.

« Et bien... » Commença-t-il en réfléchissant. « Ça peut être intéressant de profiter de leur... offre. On gagnera Guttenvald plus rapidement comme ça. »

Un large sourire se dessina sur le visage de la jeune femme qui claqua des mains, enthousiaste à l'idée de démarrer ce nouveau voyage. Les deux hommes qui l'accompagnaient sourirent à leur tour, tout aussi ravis. Ils leur proposèrent donc de les suivre jusqu'à leur bateau, ne se faisant pas prier. Antiphane les suivit un peu en retrait, se demandant s'il n'allait pas regretter sa décision. Il restait toujours un peu sur ses gardes, mais il ne désirait pas vraiment être sollicité. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus. C'était déjà un exploit qu'il ait décidé d'accepter. Mais au moins, à cinq, il augmentait ses chances de voyager sans encombre.

Encore une fois, Antiphane fut surpris de voir qu'il n'y avait rien qui permettait d'accéder au pont du bateau. C'est comme si personne ne pouvait monter sur celui-ci, ni même en sortir. Mais ils donnèrent l'exemple en sautant par dessus la coque. Le cortésian les imita d'une certaine façon, car il n'avait apparemment pas leur souplesse. Il se laissa tomber lourdement de l'autre côté, refusant une main qu'on lui tendait pour se relever. Dès qu'ils furent tous à bord, un des deux hommes prit la parole.

« Bienvenue sur la moquette ! » Fit-il en écartant les bras pour désigner le bateau. « J'en suis le capitaine, appelez-moi capitaine Meriel. » Du menton il désigna la jeune femme. « Elle, c'est ma sœur, Loicia et lui là-bas, c'est comme un frère, Lounou. 
Moi c'est Antiphane. » se sentit-il presque obligé de répondre. Mais après tout, ils allaient passer pas mal de temps ensemble, il était logique de connaître le nom de chacun.

Ils furent ensuite invités dans la cabine qui se prolongeait dans la coque. Quand il s'enfonça dans les escaliers, il fut étonné de constater que c'était bien plus grand qu'il ne l'avait imaginé. Il y avait plusieurs canapés qui longeait les murs ainsi que des coussins un peu partout. Ils avaient peur de se cogner ? Au moins, ils ne risquaient pas de se blesser en se cognant ou en chutant...
Il trouvait la décoration particulière, mais ne jugea pas. Il resta planté dans l'entrée jusqu'à ce que l'un d'entre eux leur propose de s'installer derrière une petite table basse. Il s'agenouilla sur un coussin et on lui servit presque aussitôt une boisson fumante. Ils étaient très serviables, mais il regarda avec hauteur le contenu, se demandant ce qu'il pouvait contenir.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 07 Juil 2014, 04:03

Tout en regardant le bateau puis les autres personnes de temps à autres, Kalavatit attendait la réponse d'Antiphane.
« T'es okay ? Hein ? C'est ouiiiii ? Miiiiaaaaaaouuuuuuu ! »

Les autres personnes étaient satisfaites aussi, cela était visibles dans leurs regards et dans leurs attitudes.

Kalavatit les suivit mais resta assez près d'Antiphane, le voyant encore en retrait.
« Toi aussi t'as l'air timide en fait non ? Enfin je ne sais pas... Perso on m'a toujours dit d'essayer de parler quand même aux gens alors... bein je le fais. Ce n'est pas évident hein je te jure ! »

Minette arrêta de parler en peu quand ils furent proche du bateau... et avant qu'elle ne demande comment on monte, elle observa les gens... qui sautèrent.

« Wah... okay... alors... euh »

Et oui, elle avait son sari, et ça n'allait pas être pratique pour sauter, malgré sa souplesse et son agilité dignes d'un félin.
Elle releva donc son sari jusqu'à un certain niveau afin de pouvoir sauter sans s'entraver, et se retrouva sur la coque avec légèreté, avant de laisser retomber son vêtement. Elle sentit cependant sa cheville lui faire encore un peu mal, à cause de l'entorse qu'elle s'était fait avant. A priori elle n'avait pas encore tout à fait récupéré, donc elle devrait faire attention.

« Vous êtes fort souple et gracieuse mademoiselle » fit un des hommes avant que les présentations se fassent.

Kalavatit lui fit un petit sourire timide avant de se présenter à son tour. « Kalavati... miaou ! »

Elle les suivit dans la cabine et s'assit là où les hôtes lui firent signe.

« Wahooo ça a l'air vachement confortable votre bateau... et la décoration 
- Cela vous plait ? »
lui demanda la femme.
« Assez pour être honnête... euh... »

Minette regarda la boisson et esquissa un petit sourire, essayant de reconnaître, à l'odorat, ce que ça pourrait être.
« C'est... une spécialité ? Oh excusez moi si ma question est bizarre. Miaou ! Je suis juste curieuse »

« Peut être que vous connaissez ».


Je ne sais pas trop ce que tu veux que ce soit donc je n'ose pas trop en dire plus désolée. XD

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 07 Juil 2014, 13:18

Ce n'était rien de spécial, juste une boisson chaude ^^ C'est juste Antiphane qui stresse pour rien et qui reste sur ses gardes. Même pour une tasse de thé chaud !


Antiphane sentit à son tour la tasse et ne reconnut pas la moindre odeur. Certes, il n'avait pas un odorat très développé, mais il était certain d'une chose, c'est de n'avoir jamais gouté ce thé là. Pourtant, il craignait de faire mauvaise figure s'il ne buvait pas le contenu. Ce n'est pas vraiment qu'il était inquiet de donner une mauvaise image de lui, mais il cherchait à éviter toute méprise qui pouvait aggraver la situation.

« Non je connais pas. » Répliqua Antiphane d'un ton peut-être un peu trop cinglant. Il resta malgré tout le regard fixé sur leurs hôtes, attendant une réponse.
« Et bien... » commença timidement l'un d'eux, le dénommé Lounou. « C'est un thé de mon invention. Quand nous nous arrêtons, je cueille parfois des herbes et des plantes que je fais sécher. Ensuite, nous les utilisons en infusion. »

Antiphane jeta un regard étonné au contenu de sa tasse. Elle pouvait contenir n'importe quoi, comme par exemple du poison. Il restait persuadé que ces individus n'étaient pas mauvais, mais ils avaient juste l'air inconscient. Et bien qu'il avait désormais sa réponse, il n'était pas plus enthousiaste à boire ce thé. Il ne voulait pas paraître trop suspect à poser des questions, mais il voulait vraiment s'assurer qu'il n'y avait aucun risque avec ce thé.

« Et vous savez ce que vous mettez dedans ? Vous connaissez au moins les plantes que vous cueillez ? » S'enquit-il auprès d'eux. Mais à sa grande surprise, ce ne fut pas Lounou qui lui répondit, mais le capitaine du bateau et d'un ton plus autoritaire qu'il ne laissait paraître.
« Vous avez un problème ? Vous donnez l'impression d'être persécuté, comme si on cherchait à vous empoisonner ! Vous avez quelque chose à nous dire ? Quelque chose à vous reprocher ? » Voulut-il savoir. « Nous vous avons invité sur la Moquette sans chercher à savoir quelles étaient vos intentions, mais vous, vous agissez comme si vous étiez nos prisonniers ! »

Plus un seul bruit ne se fit entendre. Lounou et Locia restèrent figés, comme s'ils craignaient de mettre à nouveau en colère leur capitaine. Quant au cortésian, il continuait de fixer Meriel comme s'il avait en face de lui un fantôme.

Evidemment, celui-ci n'avait pas tord. Lucide, il avait vu chez Antiphane bien plus qu'il n'aurait du. Mais toutes ces questions restaient pures supputations et selon le cortésian, il ne se doutait même pas à quel point il disait vrai. Cherchant à contenir ses émotions, Antiphane prit la tasse d'une main hésitante et la porta à ses lèvres. Il but le contenu comme s'il buvait une solution à base de ciguë. Cela eut pour effet de détendre l'atmosphère. Leurs hôtes furent satisfaits de le voir boire son thé, pensant que tout ceci n'avait été que malentendu. Cependant, Antiphane quant à lui n'était pas aussi serein qu'eux. S'il avait réagit de la sorte, c'était uniquement pour détourner l'attention et retrouver une atmosphère détendue.

« C'est très bon... » Se força-t-il à dire pour jouer le jeu jusqu'au bout. Mais il se dit qu'au moindre gargouillement anormal de son estomac, il irait vomir afin de ne prendre aucun risque. Puis comme si de rien n'était, ils reprirent la discussion comme si ce qui venait de se passer n'était jamais arrivé.

« Et pourquoi vous dirigiez-vous vers Guttenvald ? Il paraît que ce n'est pas une ville très accueillante. D'ailleurs, nous nous arrêtons rarement là-bas. »

Décidément, ils étaient vraiment trop curieux au goût d'Antiphane. Mais il savait qu'il s'agissait plus de la curiosité candide et non de la curiosité intéressée.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Sekhmet Hékénou » 12 Juil 2014, 17:40

Sekhmet surgit prêt du fleuve, littéralement, elle avait un don pour se dissimuler quand il en était besoin alors que sa physionomie ne passait pas du tout inaperçue. Elle revenait de .... peut importe d'ailleurs d’où elle arrivait maintenant elle devait se rendre à la bibliothèque de guttenvald puis ensuite passer par la librairie pour faire son travail et garder les apparences sauves. Elle venait de porter une message important, à présent elle en avait un autre, elle ne savait pas de quoi il s'agissait car elle ne se permettait jamais de lire et c'est pourquoi on lui faisait confiance. Elle devait le faire point. Elle pensait suivre le fleuve car c'était plus pratique et il arrivait parfois qu'elle croise une bonne âme pour la prendre sur son bateau, oui ce n'était pas la première fois qu'elle empruntait ce chemin.

Elle ne comptait pas vraiment avoir de la chance mais elle savait qu'il ne fallait jamais désespérée et de plus c'était une personne assez confiante du coup elle ne fut qu'à moitié surprise d'être rejointe par une embarcation qui s’arrêta non loin d'"elle. Elle ne connaissait pas ceux là, mais ils lui semblèrent sympathique quand ils vinrent la rejoindre. Elle lut dans leurs yeux et entendit dans leurs paroles qu'ils pensaient qu'elle était un Orphe. Ça arrivait très souvent, c'était en général l'explication et la réalité de ceux qui étaient en parti animaux. Elle accepta leur invitation, elle aurait été bien mal lunée de ne pas le faire puisque c'était en parti ce qu'elle attendait en suivant le fleuve.

Elle sauta par dessus bord assez facilement, elle avait un peu de la souplesse du lynx, et suivit ses hôtes vers l'intérieur, alors qu'elle avançait son ouïe lui dit qu'il y avait déjà du monde par là, notamment une femme. Ainsi elle déboucha au milieu de leur conversation qui semblait un peu tendue. C'était l'impression qu'elle en eut en pénétrant dans la pièce. Il lui sembla que l'atmosphère était un peu tendu. Il fut annoncé qu'on avait trouvé une troisième voyageur sur la rive qui avait aussi accepté de se joindre à eux. On l'invita à s'assoir, elle resta un instant immobile avant de se décider et alla rejoindre les autres lançant un petit sourire à la jeune chatte. Comme elle avait aussi entendu la question avant d'arriver elle dit


"Tiens moi aussi je me rends à Guttenwald parce que je dois aller chercher un ouvrage dans leur bibliothèque"

Elle fit un signe général ensuite envers tout le monde, un genre de bonjour pour ne pas être impolie avec ceux qui se trouvaient là avant elle. Sekhmet déduit que les deux autres voyageurs étaient la jeune femme qui semblait ravie malgré une légère inquiète de se trouver et l'homme étrange et recouvert de tatouage. Elle n'osa trop le dévisagé car elle eut l'impression que cela le mettrait mal à l'aise. Ce n'était qu'une impression mais comment ces dernières étaient souvent justes elle préférait s'y fier.

"Pourrais-je aussi avoir une tasse de votre bon thé s'il vous plait ?"

Elle avait une voix mélodieuse, un peu rauque parfois et s'exprimait un peu de façon théâtrale pour des gens plus simples et peu habitués aux manières plus distinguées. Elle savait que cela parfois pouvait être perturbant et aux cours des années elle avait tentée d'agir plus simplement mais elle n'y arrivait pas toujours. Elle s'attendait maintenant à ce qu'on fasse les présentations en bonne et due forme.

Il était une petit navire ... :music:

Avatar de l’utilisateur
Sekhmet Hékénou

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 15 Juil 2014, 00:43

Alors qu'Antiphane se méfiait encore, Kalavati écoutait calmement et juste avec curiosité les explications de Lounou, tout en ronronnant.
Elle but une première gorgée avant de lancer un regard surpris un peu déçu vers le cortésien.
« Mais qu'est-ce que... tu vas les vexer... ! »

En fait ça c'était déjà fait, vu ce qu'un des hôtes répondit, coupant à ce moment là la parole à minette. Celle-ci baissa la tête, gênée. Et elle se rendit compte quelques instants après qu'elle n'avait pas continué à boire du coup, alors qu'elle avait trouvé cela bon à la première gorgée, et que ça avait été visible à sa tête.

Se disant qu'elle les vexerait peut être à leur tour, elle pris une nouvelle petite gorgée et se lécha les babines... et Antiphane finit par le boire aussi.
« C'est bon oui... miaou ! Vous pourrez me donner les noms des plantes s'il vous plait ? Euh juste pour pouvoir en f... 
- J'ai compris mademoiselle, ne vous inquiétez pas... je ne pense pas que vous trouviez ces plantes facilement... enfin, ça dépend d'où vous êtes aussi. Je pourrai vous en donner un peu »
lui répondit Lounou, un peu détendu
« Miaou ! ».

Kalavati finit donc de boire son thé avant de commencer à répondre à la question.
« Je suis curieuse quant au m... »

Elle resta bouche entrouverte en voyant arriver une nouvelle personne. Une moitié chatte aussi.
« Miaou ! ».
Sa bouille s'illumina d'un sourire alors qu'elle saluait sa congénère en retour.
« Aaaah bein on sera donc plusieurs pour aller... euh... dans cette ville donc... à moins que... ».
Elle se touna vers Antiphane avec curiosité, histoire de savoir ce qu'il pensait de tout cela, et se disant qu'il ne serait pas très chaud. Elle ne le connaissait pas mais elle sentait bien qu'il était un brin paranoïaque.
« Miaou ? » lui fit-elle d'ailleurs.

« Aller chercher un ouvrage dans leur bibliothèque, questionna Locia à l'autre chatte. Vous préférez lire plutôt que de voir les choses par vous même ? »

Kalavati ne compris pas trop pourquoi cette question. C'était bien aussi de lire pourtant !
« Quelque chose ne va pas ? » lui demanda Lounou.
« Euh... non, ça va, ça va ! ».

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 15 Juil 2014, 18:55

Alors que la discussion avait repris doucement, l'un des membres de l'équipage les quitta en s'excusant pour retourner dehors. Antiphane remarqua que celui-ci avait levé la tête, comme s'il avait entendu quelque chose. A son tour, il regarda en direction du plafond, s'attendant à entendre des pas. Mais rien ne se passa. Il ne percevait même pas les mouvements du bateau, un peu comme s'ils étaient bien sur la terre ferme. Pourquoi le capitaine Meriel était-il parti ?

Le cortésian ne put rester tranquille le temps de son absence. Il gesticulait maladroitement sur ses genoux, commençant à ne plus sentir ses jambes qui s'engourdissaient. Aussi, il n'écoutait que d'une oreille distraite ce qui se disait autour de lui. A l'intérieur de sa tête, il ne cessait de se demander quelles pouvaient être les raisons de son départ. Soudain, la porte s'ouvrit, laissant entrer la lumière du soleil, puis chacun put découvrir l'arrivée d'un nouvel arrivant. Les deux autres qui étaient restés avec Antiphane et Kalavati ne cachèrent pas leur joie en l'accueillant et la saluant chaleureusement.

Quant à lui, il la regarda du coin de l'oeil. Au fond de lui, il considérait que cela faisait beaucoup de nouveaux visages en si peu de temps. Car cela signifiait qu'il devrait être encore plus prudent. D'abord, que faisait-elle ici ? Personne ne semblait la connaître. Peut-être était-elle comme eux, une simple voyageuse à qui Meriel avait proposé de faire un bout de route ensemble. Cependant, Antiphane remarqua qu'elle était seule, or qui prendrait le risque de s'isoler si loin des villes ? Cette femme à tête d'animal ne lui inspira pas du tout confiance. Néanmoins, il lui adressa un hochement de tête en guise de salutation.

« Vous vous rendez aussi à Guttenvald ? » Il ne chercha même pas à masquer sa surprise surjouée. « Nous aussi, c'est une drôle de coïncidence tout de même. » Qui plus est, il n'appréciait pas de voyager avec une personne qui se rendait à Guttenvald, cette ville ayant une réputation assez mauvaise. Et ce, même si lui aussi s'y rendait.

« Ce qui signifie que tout le monde nous abandonne une fois là-bas ? » Demanda Locia avec une moue boudeuse, qui lui donnait des airs enfantins. Son frère Meriel lui répondit qu'il resterait à nouveau entre-eux, comme auparavant. Elle soupira d'abord, puis afficha un jolie sourire. Rien ne paraissait surpasser leur bonne humeur. En se relevant, elle fit craquer ses genoux. Puis alla récupérer une tasse pour la nouvelle arrivante. Elle la posa juste devant elle et aussitôt après Lounou lui versa un thé chaud.

Puis Meriel qui observait la scène rajouta juste après : « Je n'y pensais plus vraiment, mais nous devons aussi nous arrêter quelques temps à Guttenvald. Un vieil homme s'y trouve actuellement, et nous devons lui vendre un objet. » Il s'interrompit quelques instants et Antiphane s'attendit à ce qu'on leur montre l'objet dont il était question, mais il reprit soudainement.

« Pentagruel, cet homme court partout ! 
- Partout où il y a des richesses ! » Surenchérit Lounou se mettant à rire.

A cet instant, Antiphane sentit que le bateau reprenait les flots et adoptait un rythme lent et même apaisant. Il glissa sa main jusqu'à sa tasse et la maintient, de peur qu'elle ne tombe. Ce geste préventif était totalement inutile étant donné que le bateau semblait avoir décollé tant les balancements étaient doux.

« Qui est Pentagruel ? » Voulut se renseigner Antiphane.
« Ce vieil homme est une sorte de marchand... En réalité, il n'est pas marchand, mais il vagabonde un peu partout pour s'enrichir. Son seul but est de posséder le plus d'objets de valeur. » Puis il rajouta, se souvenant soudainement. « Il était banquier avant ça ! »

Ces informations soulagèrent Antiphane qui se dit qu'il n'y avait rien à craindre d'un vieil homme tel que lui.

Alors, ce Pentagruel, c'est mon nouveau personnage. Je commence à l'intégrer dans le RP, comme ça, je n'aurai aucune difficulté à le faire jouer avec nous.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Sekhmet Hékénou » 18 Juil 2014, 01:24

Sekhmet sentait bien que d'une certaine façon sa présence intriguait l'un ou l'autre mais elle fut surtout soulagée que comme à l'habitude son physique un peu spécial passe facilement. Oui bien sur de temps en temps il y avait un étrange regard mais ça s'arrêtait là en général. La demoiselle semblait elle appréciée son arrivée et bien qu'elle la prit pour une compatriote il y avait cependant quelques différences. Qu'elle ne s'empressa pas bien sur de souligner, simplement elle ramena un peu davantage sur ses épaules sa cape. Mais on lui avait posé une question et il fallait bien qu'elle réponde, la moindre des politesses, même si le thé n'était pas encore arrivé dans ses mains.

"Et bien, pas du tout mon cher monsieur, j'adore vivre et me retrouver dans des aventures palpitantes mais mon métier fait que parfois j'ai besoin de consulter certains livres. Et celui qu'il me faut se trouve dans Guttenvald"

Elle se tu, bien qu'elle ait entendu que d'autres s'étaient aussi adressés à elle. Droite, son attitude montrait qu'il s'agissait d'une personne intrépide qui n'avait pas peur de rendre des comptes à qui que ce soit. Elle n'aimait pas non plus à être bousculée et souhaitait réfléchir avant que de trop s'exprimer. Ainsi elle pouvait en même temps examiner ce qui se passait autour d'elle. les marins, le capitaine et ses hommes semblaient de bonne compagnie et curieux simplement de ce qui se passait prêt d'eux. La jolie chatte ne donnait pas l'impression de chercher misère .... l'homme au tatouage par contre .... Elle n'aurait pas vraiment su dire pourquoi ... encore, mais elle n'avait pas tendance à lui faire confiance. Et d'après les regards qu'il lui jetait, lui non plus.

"Oui tous ensemble" cela s'adressait à l'Orphe, comme elle avait prit son temps d'analyser les choses rétrospectivement elle se dit que l'homme en fait n'avait pas parlé, il n'ouvrait pas la bouche donc oui c'était un cortésian. Elle avait lu certaines choses à leur sujets mais n'en avait rencontré que très peu, autant dire que c'était quasiment le premier. Peut-être était-ce cela qui l'avait rendu méfiante de toute façon elle attendrait avant de se prononcer et probablement comme un de leurs hôtes disait : ils se sépareraient tous à l'arrivée.

"Oui" finit-elle par dire "même si ce n'est pas l'endroit le plus joyeux et le plus accueillant il existe et parfois il arrive qu'on s'y rende"

Elle était souvent un peu rude et froide dans ses réponses, cela du à son éducation, elle travaillait énormément à se rapprocher des autres mais il y avait encore beaucoup de chemin à faire. Elle attrapa la bonne boisson chaude qu'on venait enfin de lui servir et se garda de faire une remarque sur le temps que celà avait mit. Elle tenta de se fondre un peu avec tous et donc de "bavarder". Mais pour cela elle se tourna plus du coté de la jeune femme qui pensait probablement se trouver en la présence d'un autre Orphe.

"Vous vous y rendez donc aussi ? y a t'il un événement particulier qui s'y passe ? de la famille ou c'est simplement pour visiter"

Une fois qu'elle eut fermer sa jolie bouche de lynx elle se dit que ça frôlait un peu l'inquisition tout ce qu'elle venait de dire et qu'elle ferait vite de continuer sur sa lancée pour que cela ne les rende pas tous méfiants. Mon dieu qu'elle pouvait être maladroite parfois avec les us et coutumes des uns et des autres. Elle embraya donc sur les paroles de Locia

"Non nous ne sommes pas obligés de nous séparés, nous pouvons très bien visiter un bout de la ville ensemble, aller boire un verre dans une taverne et nous raconter nos petites histoires, et même allez tous ensemble faire un tour à cette fameuse bibliothèque ...."

Bien qu'elle douta fortement qu'ils pussent être intéressés par la chose, d'ailleurs ils semblaient déjà passer à une autre idée tout occupé au sujet d'un certain pantagruel. Etrange nom, personnage qu'elle ne connaissait et auquel elle n'était pas certaine de pouvoir confier un secret. Un homme d'affaire quoi. Elle termina quand même sur sa proposition

"Et c'est moi qui régale"

Ainsi elle aurait l'occasion de moins attirer l'attention que si elle était complétement seule, bien sur il fallait encore qu'ils acceptent mais il était primordial qu'elle ne mette pas sa mission en péril.

Avatar de l’utilisateur
Sekhmet Hékénou

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 21 Juil 2014, 22:56

Pour Kalavati, ça allait assez bien en fait, ce qui ne semblait pas le cas pour Antiphane. Et si lui aussi était un timide refoulé comme l'était Kjeld ? D'ailleurs elle le regarda juste après avoir répondu à Lounou.
« Et toi, ça va hein ? » lui souffla-t-elle.
Et là elle tilta sur le fait qu'elle l'avait encore tutoyé... cela ne faisait pas longtemps mais c'est qu'elle ne voulait plus de distance entre lui et elle. En voulant rester amicale bien sûr.

Le voyant conserver la même attitude méfiante, minette haussa les épaules et regarda les autres, faisant alors un signe de tête à l'autre féline.
« Nous pourrions aller faire un tour à cette bibliothèque oui, au moins pour la curiosité... et aller prendre un verre. Miaou ! Moi en tout cas c'est pour la curiosité que je cherche à m'y rendre ».

Elle ronronna quelques secondes avant de reprendre à l'attention des hôtes.
« Et même si nous nous séparons, qui dit que nous ne nous reverrons pas plus tard ? Miaou.
- Cela serait un plaisir »
lui répondit Lounou avec un sourire tout joyeux avant de prendre la théière.
« Vous avez fini votre thé, vous en voulez d'autre ? ».

Kalavati fit un signe de tête et tendit sa tasse pour en avoir d'autre. « Merci, c'est très bon ! ».

En commençant à boire, elle entendit ce nouveau sujet de conversation qu'était un certain Pentagruel, avide de richesses. Ce qui la fit un peu grimacer. Mais qu'est-ce qu'ils ont ces gens à ne penser qu'aux pépettes ? Sérieux...

« Et ça lui apporte quoi d'amasser les truc de valeurs à ce monsieur... Pentagruel ? C'est parcequ'il était... banquier ? Ou alors... je ne sais pas ».

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 23 Juil 2014, 12:07

Il fut surpris d'entendre Kalavati lui demander s'il allait bien. En fait, il ne comprit pas vraiment pourquoi elle s'inquiétait à ce sujet. Il eut simplement la crainte que son malaise soit perceptible à ce moment. Il la rassura d'un sourire, qu'il savait faire pour masquer ses inquiétudes, et la remercia en parlant doucement dans son esprit.
Il pensait qu'elle était bien sympathique. Finalement, les marginaux n'avaient peut-être pas tord. Ça avait du bon de voyager à plusieurs, cela permettait de découvrir certaines personnes, mais aussi d'apprendre à les connaître plus en détails. Evidemment, lui ne souhaitait pas qu'on le connaisse de la sorte, il tenait bien trop à garder une intimité qu'il n'appréciait que très peu partager, voire même pas du tout.

Puis son regard se tourna vers la nouvelle arrivante. D'ailleurs, il réalisa qu'elle n'avait pas donné son nom. Donc Antiphane se contenta de la désigner comme étant la nouvelle. Il la dévisageait bien malgré lui, tout en étant discret. La méfiance était naturelle chez lui, il n'avait pas à se forcer pour l'être. Néanmoins, sans trop savoir expliquer pourquoi, il avait d'une certaine façon peur de la nouvelle.
Portant la tasse à ses lèvres, il but une gorgée de ce thé particulier pour paître le plus naturel possible. Il trouvait déjà ça étrange qu'elle ne se présente pas, mais en plus de ça, elle expliquait qu'elle devait se rendre à Guttenvald pour son travail et ne précisa pas une nouvelle fois quel pouvait être son boulot. Elle désirait peut-être garder un peu d'intimité, peut-être même était-elle tout simplement timide et n'aimait pas parler d'elle. Mais bizarrement, Antiphane n'arrivait pas à se rassurer en lui trouvant des excuses. Dès qu'il fut certain de ne pas trahir son inquiétude, il prit la parole.

« Je ne souhaite pas être trop curieux. » Commença-t-il comme pour s'excuser. « Mais quel profession exercez-vous ? » Il s'arrêta là, se contentant de poser une simple question même si au fond il cherchait à savoir et surtout à comprendre pourquoi elle devait se rendre à Guttenvald.

Puis la nouvelle, face à la déception de certains à l'idée de se séparer, les invita tous à se réunir une fois sur place. Les trois marginaux se regardèrent, non pas pour se concerter, mais pour communiquer leur joie. Ils acceptèrent aussitôt, levant leur verre comme pour officialiser l'invitation. Puis les regards se tournèrent vers les deux voyageurs. C'était des regards curieux et silencieux, dans l'attente d'une réponse.
Il n'avait pas envie d'accepter, il ne voulait pas la connaître. Il voulait simplement se rendre à Guttenvald avec Kalavati et prendre de la distance sur tout ça. Mais il voulait avant tout ne pas paraître suspect, alors il dit.

« Cela me semble être une excellente idée ! » Déclara-t-il en levant à son tour son verre, sans pour autant y mettre autant de conviction que les autres. « Mais, peut-être pourrions-nous connaître la personne qui tient tant à nous inviter ? » Finalement, sa question était peut-être suspecte après tout.

Lounou fut la première à réagir, elle commença par baisser son verre, emportée par ses réflexions. Mais son visage ne perdit pas pour autant ses couleurs, ni son illumination.

« Si tu n'en as pas, nous pouvons t'en donner un jolie qui te conviendrait parfaitement ! » Finit-elle par dire à l'attention de la nouvelle. Antiphane l'observa à son tour, étonné par tant de... candeur ?

Ensuite, quand Kalavati chercha à en savoir plus sur le dénommé Pentagruel qui semblait attendre de pied ferme sa livraison, ce fut au tour de Meriel de prendre la parole. D'une voix toujours aussi chantante, comme si rien ne pouvait leur faire perdre leur joie de vivre.

« Le fait qu'il soit banquier montre seulement l'importance qu'il donne aux Ores. » Il portait son regard au loin, derrière ses invités comme s'il réfléchissait à sa réponse. « Je peux déjà vous dire que ce n'est pas pour se vanter ! A l'écouter, il est pauvre... Mais je pense que c'est loin d'être le cas. Bien-sur, à le regarder, il -fait- pauvre, mais il entasse tout chez lui, là où il a longtemps habité. » Il s'interrompit quelques instants. Il donnait l'impression de comprendre pour la première fois ce Pentagruel, comme s'il ne s'était jamais posé lui-même ces questions. « Il s'agit peut-être d'un manque, d'un besoin ou même d'une maladie. Je ne sais pas ! » Finit-il par dire en conclusion.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Le long du fleuve

Messagepar Sekhmet Hékénou » 24 Juil 2014, 22:51

Sekhmet n'avait pas encore bien compris si la jeune femme et le cortésien étaient ensemble, ils le semblaient, mais étaient-ce des amis ? un couple ? Une association de passage ? Il n'était pas évident de le savoir car la jeune orphe était très ouverte et semblait bien aimé l'homme qui lui ne semblait par moment qu retenue. Surement au cours du voyage et de la conversation cela s'éclairerait pour elle. Déjà il semblait que son invitation avait gagné la demoiselle, il fallait voir pour le second, ce qu'il allait en être. Elle réchauffait ses mains sur la tasse chaude tout en dégustant son bon thé et observant tout un chacun sans prendre un air trop appuyé.

"Votre thé est véritablement un délice, est-ce un mélange que vous avez concocté vous mêmes ? une fois on m'en à servi un au goût véritablement détestable, j'en ait encore le souvenir sur mes papilles ... euh Dégoutant..."

Elle essayait de se joindre à la conversation du mieux qu'elle pouvait, bien sûr elle aurait pu se laisser aller à sa nature tranquille et silencieuse mais elle savait bien que cela attirait souvent les regards et amenait les questions et les interrogations. SI elle avait compté être prise en route éventuellement, elle ne s'était absolument pas attendue à trouver une autre compagnie. Cela n'était jamais arrivé auparavant mais peut-être cet équipage était-il particulièrement sociable.

"La curiosité est très bonne dans ce cas, il est bien d'être intéressé par d'autres lieux et gens que ceux que nous avons l habitude de fréquenter et même nous pourrions y manger aussi quelques aliments périssables si ça vous dit"

Elle fut surprise de la question que lui posa le cortesian même au début elle fit mine de ne pas avoir entendu et resta immobile, puis elle finit par se tourner vers lui, toujours sans répondre. Son habitude à marquer un silence ou un temps d'arrêt pouvait être déstabilisant quand on ne la connaissait pas. Un peu comme si elle vous défiait ou vous ignorait, cependant elle pesait simple le pour ou le contre de ce qu'elle pourrait dire sans se trahir.

"Vous ne voulez pas être curieux, et vous posez cependant cette question comme c'est drôle. Je vous répondrais bien volontiers, je suis écrivain publique"

Il n'avait toujours pas accepter d'ailleurs son invitation et elle sentait bien qu'il y était rétif mais le visage de lynx de sekhmet ne traduisait aucun sentiment réellement humain qui eut pu la trahir comme de l'inquiète et elle remercia les dieux de l'avoir choisit malgré tout après leur en avoir quelquefois voulu de l'avoir fait si différente. Contre tout attente il accepta mais se faisant il en profita à nouveau pour lui poser une question qu'elle ne comprit pas vraiment. Qui elle était ? Et que voulait-il donc qu'elle lui raconte ? Sa vie ? Certainement pas. Pour le coup elle restait véritablement silencieuse et ses yeux s'obscurcissaient comme ceux d'un animal qui sentirait un danger poindre à l'horizon.

"Si je n'aie pas quoi ?" demanda t'elle sincèrement étonné à l'intervention de lounou, et c'est en posant la question qu'elle comprit enfin "Ah de prénom ? Et bien Sekhmet, si ça peut vous être utile"

Elle ne donnait pas grand chose en pâture au cortesian, à la limite si il était érudit, et certainement qu'il l'était, il pourrait se demander le pourquoi elle était affublée d'un nom égyptien mais elle n'imaginait pas un seul instant qu'il découvrirait son secret. ni l'autre, celui pour lequel elle voyageait en ce moment, ça commençait d'ailleurs à en faire beaucoup face à un être soupçonneux, mais elle se contenta de rire et lever son verre avec les autres alors qu'ils continuaient à discuter de ce pentagruel.

"C'est bien possible car il est rare qu'on vienne se venter à être pauvre"

Avatar de l’utilisateur
Sekhmet Hékénou

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Kalavati Sohalia » 28 Juil 2014, 19:27

Quelques paroles résonnèrent dans son esprit et Kalavati comprit assez vite qu'il s'agissait d'Antiphane qui lui parlait, même si cette façon de parler était inhabituelle venant de lui. À moins qu'il y ai quelqu'un de l'équipage qui ai la même aptitude que lui ? Elle en douta et se dit qu'elle ne connaissait pas encore assez le Cortesien et toutes les facettes de sa personnalité. Loin de là d'ailleurs.

Elle lui répondit par un très léger signe de tête avant de se tourner à nouveau vers les autres, surtout alors qu'il s'adressait à l'autre félin. Cet individu était un peu étrange d'ailleurs et cela ne faisait qu'attirer la curiosité de Kalavati. Alors que cette autre orphe semblait ne pas apprécier la curiosité envers elle, vu sa réponse.

« Ecrivain publique ? Ça semble intéressant dites moi. Miaou. C'était une question indiscrète ? »

Kalavati d'en demanda pas plus, voyant que sa « congénère » ne répondit pas à quelques autres questions et ne donna finalement que son prénom.
Essayant de maîtriser sa curiosité, minette lui fit un signe de tête et lui répondit. « Sekhmet ? Charmant. Moi c'est Kalavati. Miaou ». Ça faisait bien moins egyptien !

Elle se tourna vers Meriel qui en dit un peu plus à propos du nommé Pentagruel. Bon d'accord il ne se vantait pas apparemment. Mais il amassait. Non, toujours pas convaincant dans l'esprit de minette.
« Il a perdu son travail ce monsieur ? Il s'est fait... remercier ? Miaou ».

Ou alors avait il quelque chose à compenser pensa-t-elle... mais de là à le dire à voix haute, elle préféra éviter !

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Le long du fleuve

Messagepar Antiphane Bevnadin » 01 Aoû 2014, 18:57

Ce fut encore une fois à Lounou d'expliquer la provenance du thé. Contrairement à tout à l'heure, il n'était plus gêné d'en parler. Peut-être parce que la nouvelle arrivante semblait moins craintive quant à cette boisson.

« Je fais moi-même ce thé ! » Expliqua-t-il avec une lueur frivole dans le regard. « Quand nous nous arrêtons, j'aime parcourir les environs et découvrir de nouvelles plantes, de nouvelles herbes que j'infuse ensuite. Il est rare de boire deux fois un même thé sur la Moquette ! »

Antiphane s'efforça de sourire, car il était encore moins rassuré d'entendre ça. Mais il se rassura en remarquant que ces trois drôles de personnes avaient chacune l'air en bonne santé. Ce qui signifiait que jusque-là ils n'avaient jamais eu de mauvaises surprises. Ou bien leurs estomacs étaient habitués à ce type d'alimentation...

Cette brève coupure dans la discussion lui avait fait oublier ce dont il était question à l'origine. Le prénom de cette mystérieuse personne qui avait laissé Antiphane plutôt méfiant à son égard. Une fois chose faite, il se présenta à son tour.

« Antiphane, enchanté. »

Force est de remarquer qu'il faisait beaucoup d'efforts pour se faire hypocrite. Habituellement, il se contentait de taire ce qu'il pensait pour justement ne pas avoir à mentir ou bien à être hypocrite. Mais il fallait savoir se bousculer pour faire bonne figure quand la nécessité se faisait ressentir. Oui, car il était de très loin enchanté de faire la connaissance de toutes ces personnes.

La discussion ressemblait à une partition de musique. Les différents sujets venaient et s'en allaient comme le faisaient les couplets ainsi que les refrains. C'était une chose très amusante à observer, il était difficile de se défaire de certaines choses.

« Pentagruel n'a pas perdu son boulot. » Repris le capitaine du drôle de navire. « Il a l'âge d'être en retraite et je pense que c'est mérité. Il faut le voir, c'est un vieil homme. Le plus marrant c'est qu'il se fatigue certainement plus depuis qu'il est à la retraite ! »

Antiphane allait devoir être méfiant avec cet homme. Ceux qui n'étaient jamais satisfaits, qui désiraient toujours plus avaient étrangement une curiosité aussi développée que tous ces autres vices.

Il s'excusa auprès de chacun en expliquant qu'il avait besoin de prendre l'air quelques minutes. Suite à cela, il remonta sur le pont du navire et remarqua qu'il naviguait lentement vers, il espérait, Guttenvald. Maintenant qu'il avait rejoint l'air frais, il ressentait les remous provoqués par les flots. Etrangement, il fut comme bercé et ne ressentait nullement le mal de mer comme il pouvait le craindre. Les mers, les fleuves, les lacs l'avaient toujours effrayés de par leurs étendus infinis.

Au bout de quelques minutes, il descendit rejoindre à nouveau les autres. Marcher un peu lui avait fait beaucoup de bien, car il fallait avouer qu'il était inconfortable de s'assoir par terre, même si c'était sur un petit coussin rebondi.

« Vous avez une idée du temps que nous prendra la route ? » Demanda-t-il ouvertement. L'un d'entre-eux allait certainement pouvoir lui répondre. Avec un peu de chance même, il n'aurait pas à dormir plusieurs nuits à bord de la Moquette. L'idée de s'endormir avec des inconnus autour de lui ne le rassurait que très peu.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Suivante

Retourner vers Lacs, rivières et océans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron