Aller et... retours !

Les plaines recouvrent la grande majorité du territoire Nideylien. Fertiles et verdoyantes ou au contraire arides et hostiles, elles s'étendent sans trouver d'autre barrage que les montagnes ou le désert. Par ici, si vous aimez crapahuter dans l'herbe !

Aller et... retours !

Messagepar Benedikt » 26 Oct 2013, 15:02

Benedikt se mit à éclater de rire. C'était quand même bien ironique de faire tout ce chemin pour rentrer à la maison ! Mais bon, on disait bien que ce n'était pas le but qui comptait, non ?
« Bon, bah retournons à la Basse-ville alors ! »
Le botaniste installa sa nouvelle selle sur le dos de Pomporo et monta dessus pour se retourner vers Kala et lui faire signe de le rejoindre. La route allait être encore longue avant d'arriver à l'état Atlante ! Même si au moins, ils n'étaient pas à pieds.

La troupe rejoignit les plaines assez rapidement puisque l'animalerie de Banba était sur les limites de la ville. Après ça... Ils eurent le droit à des champs. Et des champs. Et encore des champs.
Parfois une ferme ou une petite bourgade pour leur changer les idées, mais c'était les environs de Banba ; on ne pouvait pas vraiment s'attendre à autre chose.
Et puis finalement, les champs se transformèrent progressivement en des plaines légèrement vallonnées d'herbes vertes, de celles qui donnait envie au botaniste de se rouler par terre ou de faire une sieste sous le soleil de milieu d'après-midi. Non qu'il allait probablement en avoir le droit, le voyage allait déjà être assez long comme ça pour qu'on ne rajoute une demi-heure de sommeil ici et là simplement parce que le gazon avait l'air confortable.

Ils s'arrêtèrent pourtant après quelques heures près d'une rivière, histoire de laisser leurs montures se reposer un peu et se désaltérer. Benedikt s'installa dans l'herbe et fut bientôt embêté par son Maneki qui vint lui mordiller les doigts pour avoir un peu de caresses ; le botaniste fut convaincu sans trop de difficulté et enfouit ses mains mais sa fourrure, perdu dans ses pensées.
« Vrass, tu penses que c'est la dernière énigme qu'on aura ? Ou alors, il faudra qu'on reparte dans une autre ville... J'aimerais que ce soit dans une endroit qu'on a jamais visité ! » s'exclama-t-il avec un sourire.
Et d'ailleurs, en parlant de ne jamais avoir visité... Kallistrat et Kala allaient probablement faire leur baptême de l'état Atlante. Cela valait peut-être la peine de les prévenir maintenant, parce que Benedikt était bien placé combien on pouvait être surpris en mettant les pieds là-bas ! Et mieux valait que le gros orphe lion ne panique pas trop, parce que ça n'allait leur amener que des ennuis. Le pauvre avait déjà un peu du mal avec les habitudes des gens des villes de Païlandune...
Le botaniste se tourna vers les deux félins avec un air enthousiaste :
« Mmmh... On ne vous a pas dit, mais... La Basse-ville, c'est assez différent d'ici. Donc... Ne vous effrayez pas s'il y a partout des choses qui vous sont inconnues. On est avec vous donc il ne vous arrivera rien, à priori, et puis vous n'aurez pas besoin de savoir comment tout fonctionne, mais... Ça surprends toujours et parfois, c'est un peu étrange de se retrouver là ! Mais il y a des trucs super, je vous en montrerais certains si vous voulez ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kalavati Sohalia » 30 Oct 2013, 18:24

Préférant laisser discuter et négocier le grand cornu et le petit frisé, Kalavati continuait à regarder ces créatures bizarres, à coté du lion qui semblait perdu dans ses pensées.

Elle sursauta cependant et ses oreilles frémirent lorsqu'elle entendit une voix dirigée vers elle. Elle vit que c'était le serpent qui lui parlait, et qui semblait un peu agacé. Et cela effraya quelque peu notre pauvre minette qui resta quand même en place. Oh qu'elle n'aimerait pas se retrouver seule avec cet individu à écailles !
Kalavati se contenta d'un signe de tête à Sayah et se retourna vers Kallistrat, puis vers Benedikt, se demandant ce qui pouvait bien provoquer chez lui une telle hilarité. Elle saurait sûrement plus tard.

Sans attendre, minette haussa les épaules et rejoignit le frisé sur le dos de sa bestiole, lui demandant : « ça ne va pas lui faire trop de poids ? ».
En même temps, elle passa ses petits doigts fin dans la fourrure de la bête, ce qui n'était pas désagréable tellement c'était soyeux.

Et la balade commença... Des champs à perte de vue, ce qui était peu habituel pour Kalavati qui avait été plus habituée aux forêts et aux rochers. Ce n'était pas vilain pour autant. Elle préféra cependant quand les plaines devinrent un peu plus vallonnées, et une fois que le groupe marqua une pause, elle fit plusieurs pas pour se dégourdir les papattes, avant de s'approcher encore du groupe.

« Désolée si je suis un peu curieuse, mais comme du coup je me retrouve avec vous pour l'aventure, euh... vous avez déjà combien d'énigmes, enfin il y a quoi que je devrais savoir ? ».

Elle écouta le petit frisé quand il s'adressa à elle et à Kallistrat, avant de répondre, non sans froncer un peu les 'sourcils'.

« Des choses inconnues ? Pourriez vous s'il vous plaît nous décrire quelques de ces... choses, qui devraient nous êtres inconnues ? Ce sont des choses pour quoi faire ? Il y a des instruments de musique ? C'est magique ? ».
Elle était quand même plus curieuse que perplexe, même si elle sentait quand même un petit stress, qu'elle gérait en ronronnant un peu.

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kallistrat Rusia » 30 Oct 2013, 21:14

Un peu frustré d'avoir une nouvelle fois vécu le supplice de la tentation, Kallistrat soupira d'un air pincé en ressortant de la boutique. Toutes ces bestioles remuant leurs plumes sous son nez sans qu'il ait le droit d'y goûter, et le regard sanglant du gérant qui dissuadait même un grand lion comme Kallistrat d'oser tenter quoi que ce soit lui restait en travers de son égo félin. C'est donc avec une mine renfrognée qu'il suivit le groupe jusqu'à la sortie du village, se remontant un peu le moral lorsqu'il lisait la crainte sur les visages des Banbasiens qu'il croisait. L'envie de rugir férocement pour faire sursauter Nideyle entière le démangeait un peu, mais il sut se retenir avec dans l'idée de se venger sur leur prochain repas...

C'est donc à quatre pattes et la tête haute que notre Orphe lionceau trottina aux côtés de Pomporo, fier comme un chat vexé, crinière au vent et moustaches aux aguets. L'herbe fraîche sous ses coussinets et les bonnes odeurs des plaines lui firent rapidement oublier ses fausses mésaventures, et tout juste ne ronronnait-il pas chemin faisant. De temps en temps, il bondissait pour attraper un papillon ou un moineau qui traversait un peu trop près de ses sens en alerte, et continuait en mâchonnant sa proie comme si de rien n'était.

Lorsque le tout petit botaniste frisé réclama une pause, chaton s'éloigna un peu. Comme s'il n'avait pas vu que les autres s'étaient arrêtés, il continua sur sa lancée quelques mètres avant de s'aplatir tout à coup : le lion était en chasse, et seul son postérieur gris resta visible encore quelques temps pour ses compagnons de route restés en retrait. Quelques minutes plus tard, les herbes hautes remuant à peine trahissaient sa présence pour qui savait observer, jusqu'à ce qu'une sorte de grognement de joie retentisse dans les plaines. D'entre les feuillages, une masse grise fit un bond étonnant. Comme un immense renard, le dos rond et les pattes jointes, Kallistrat réapparu pour se fondre aussitôt derrière les hautes herbes. Il y eut tout un raffut et beaucoup de mouvement, jusqu'à ce qu'un chevreuil surgisse de nulle part et se dirige droit vers le campement, un énorme chaton sur les talons.

Le premier exécuta un changement de direction acrobatique juste sous le nez de Pomporo, suivit par un Orphe lion à l'air totalement fou qui dérapa dans l'herbe pour suivre son mouvement. Le jeu du chat et de la souris... avec une très grosse souris ! Et un très gros chat ! Deux, si l'on comptait le Maneki qui ne s'était pas fait prier pour se joindre à la partie. À deux, ils ne tardèrent pas à couper la route de leur proie et à lui mettre les pattes dessus, revenant fièrement avec leur butin. Comme à son habitude, Kallistrat jeta sa pitance aux pieds de Vrass et attendit qu'il ait fini de s'en occuper, s'en léchant d'avance les babines.

Son attention fut toutefois attirée par les propos de Baie-Nez-Dicte. Les narines pincées sur une nouvelle vexation, il plissa les yeux en le regardant fixement.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Je n'ai pas peur des choses inconnues. Répliqua-t-il, froissé dans sa fierté personnelle de roi de la jungle. J'ai quitté mon village pour les découvrir, et je ne me laisse pas impressionner par les gens bizarres, sinon j'aurai peur de vous. »

Son regard fendu passa de l'amoureux des plantes vertes à Vrass. En matière de bizarreries, il lui semblait que rien de ce qu'il croisait depuis qu'il avait quitté sa forêt n'était normal de toute façon. Alors un peu plus, un peu moins... Est-ce que ça pouvait vraiment être pire ? Il verrait bien.

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Aller et... retours !

Messagepar Vrass Rannveig » 30 Oct 2013, 22:55

C'est quand même con de se dire qu'une des énigmes se trouvait chez moi! J'avais du mal à croire que je n'avais pas pensé plus tôt à ce drôle de texte gravé sur le mur! D'ailleurs, faut être vraiment con pour graver un texte sur un mur dans les ghettos, vu la vitesse à laquelle les maisons se construisent et se démolissent dans ce genre d'endroit... enfin bon, on avait tout de même une chance de mettre la main sur l'indice, ça aurait été trop beau que je m'en souvienne hein?

Grimpant sur mon quamate, je pouvais voir que le lionceau était assez vexé de ne pas pouvoir bouffer les vulnae qui s'amusaient sous son nez, pour sûr que l'animalerie n'est pas l'endroit rêvé pour un fauve affamé.
Plus on s'éloignait des champs, plus l'herbe commençait à devenir verte et la température agréable avec un petit vent frais. Mais on allait devoir s'arrêter bientôt pour pouvoir manger un morceau, bien que midi était largement passé à ce moment là histoire de gagner un peu de temps. La minette avait semblé craintive à l'idée que le maneki ait du mal à les porter tous les deux, mais si de base ce type de monture peut porter deux personnes de taille normale, alors deux poids plumes comme eux, c'était presque une promenade de santé!

Mettant pied à terre, je m'étirais longuement avant d'accrocher mon quamate à un arbre afin qu'il se barre pas - ne pas avoir confiance en Sayah là dessus - alors que Benedikt s'allongeait pour pouvoir profiter d'un peu de repos. Il se demandait alors si l'énigme qu'on allait trouver serait la dernière, et je venais hocher la tête de gauche à droite
«J'en doute... j'ai le sentiment que ce pirate a vraiment bourlingué partout sur Nideyle, et on a à peine atteint le centre après avoir traversé le Nord. Qui sait si on ne va pas devoir descendre jusqu'au Sud?» - honnêtement, ça ne me plairait pas du tout, je ne vois pas comment je pourrais me rendre à Windrakk, et encore moins dans le village des amazones tarées.

En me tournant vers la droite, je pouvais voir que les herbes hautes bougeaient à peine, penchant la tête sur le côté, je fronçais les sourcils en réalisant que Kallistrat n'était pas là, aussi, je venais afficher un sourire en coin.. autant le laisser s'amuser un peu! D'autant que la minette s'inquiétait un peu de cette aventure dans laquelle on l'entraînait.
«On a commencé à Ephtéria.. la quête nous a conduit ensuite à Balaïnes, puis à Aspasie. C'est l'indice d'Aspasie qui nous a conduit à Banba, même s'il aurait pu nous conduire n'importe où maintenant que les animaleries sont ouvertes partout! On a eu de la chance qu'il parle de champs quand même dans son message...»

Je soupirais avant de sursauter lorsqu'un puissant rugissement jaillit de nulle part et que je vis un chevreuil nous foncer dessus, coursé par un lion gris totalement fou furieux! Je me redressais en me plaçant devant Benedikt alors que le maneki bondissait pour partir en chasse à son tour!
«Bordel! Il pourrait prévenir quand il fait ça!» - bon ok c'est un peu con ce que je dis puisque forcément, il doit rester silencieux pour espérer choper à bouffer! En tout cas, il revenait rapidement victorieux en me jetant sa proie aux pieds, ce qui me fit pouffer de rire alors que je sortais les pierres volcaniques afin d'allumer un feu - faudra bien la cuire la barbaque!

«Merci Kallistrat.. je crois bien qu'on mourrait de faim sans toi!» - le maneki se mit à gronder légèrement et je haussais les sourcils en le regardant à son tour - «oui tu aides aussi la bestiole» - même pas en rêve, je me refuse toujours de l'appeler par son nom.
Je sortais le couteau du sac pour commencer à découper le chevreuil, retirant rapidement les viscères pour les jeter aux deux fauves en les laissant se battre sur qui aura la plus grosse part, pendant que Benedikt leur expliquait qu'il y aurait des trucs qui pourraient les effrayer à la Basse Ville, et je venais sourire doucement avant de me tourner vers le gosse
«Panique pas, on va aller dans les Ghettos, c'est quand même différent de la Basse Ville... y'a moins de trucs technologiques là bas.» - Kallistrat semblait même vexé à l'idée qu'on puisse l'effrayer, et je venais me tourner vers lui en hochant de la tête d'un air entendu - «t'en fais pas Kallistrat, il plaisante. Même là bas, tu seras surement le plus impressionnant que les gens aient vu. Par contre, il te faudra être très sage, il arrive que certains aient des armes qui peuvent faire très très mal. Des armes qui lancent des sortes de petits cailloux qui peuvent transpercer ta peau. Donc essaie quand même de ne pas leur faire trop peur, d'accord?» - car malheureusement, on n'était jamais à l'abri d'un abruti.

Le feu ronflait à présent aussi je mettais la viande que Kallistrat ne voulait pas à cuire, je lui laissais toujours le choix des plus beaux morceaux, normal puisque c'est lui le chasseur, et de toute manière, le reste nous convenait très bien. Entre Benedikt et son appétit d'oiseau et la minette, on n'avait pas besoin d'un chevreuil entier. Celle-ci semblait quand même s'inquiéter de ce qu'elle pourrait trouver là bas, aussi j'essayait de résumer

«Il y a beaucoup d'objets magiques là bas. Des boîtes qui font du bruit, de la musique ou de la lumière, de toutes formes et de toutes couleurs. Parfois de façon exagérée, enfin en gros, c'est vraiment très bruyant, ou très lumineux au point que ça fait mal aux oreilles ou aux yeux... pour ça que Benedikt dit que ça peut faire un peu peur. Mais je suis sur que ça ira.» - ça ne sert à rien de les effrayer avant qu'on y soit, ce sera mieux de les rassurer une fois sur place. La seule chose qui m'inquiète en fait, c'est Iza. Il faudra que je parte devant pour la faire quitter l'appartement avant que Kallistrat et Kala ne se pointent, sinon l'expression comme chien et chat risque de prendre tout son sens!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Aller et... retours !

Messagepar Benedikt » 04 Nov 2013, 19:53

Benedikt glapit de surprise et se jeta juste sur le côté pendant que Pomporo lui filait d'entre les mains pour aller se jeter sur le chevreuil que poursuivait Kallistrat.
« Pffff, il m'ont fait peur, aussi, flûte. » Le botaniste se laissa retomber dans l'herbe moelleuse pour laisser les battements de son cœur se calmer. Tiens, bah heureusement qu'il la ramenait, leur proie, avec la frayeur qu'ils leur avaient fait !

Mais mine de rien, ça faisait bien plaisir d'avoir un bon truc à grignoter. Cuire la viande était un peu long, mais c'était d'autant mieux parce que Benedikt en profita pour sommeiller un peu sous le soleil sans vergogne. Le tatoueur n'avait pas tort en disant qu'il serait plus facile de passer dans les Ghettos que à la Basse-ville, mais bon, disons qu'ils avaient déjà l'électricité à la boutique de tatouage, et que ce n'était pas la seule chose étrange de visible. Maintenant, cela dit, ils n'avaient plus qu'à attendre la découverte, de toutes manières. Probablement que Kallistrat grognerait contre quelques nouveautés trop agressives pour ses sens un peu sauvages et que Kala s'effrayait de trop de bruits, mais normalement, tout irait bien.
Le botaniste se fut moins d'une demi-heure plus tard embêter par une grande langue humide qui lui léchait la figure, et il se mit à rire et repoussant mollement la grosse tête du maneki. Juste avant de réaliser en ouvrant les yeux que la gueule de la-dite bestiole était couverte de sang puisque l'orphe lion et elle s'était attaqué à la carcasse du chevreuil depuis tout à l'heure.
« Hhhhhéééé, nan, vas-t'en, Pomporo ! » Pour toute réaction, il eut le droit à une nouvelle léchouille, et le botaniste s'essuya le visage avec sa manche en tenant le maneki à distance de l'autre main, protestant activement. Il se redressa pour se pencher sur la bestiole avec un air grondeur : « Va falloir que je te dresse un peu, toi. »
La nouvelle léchouille râpeuse qui suivit amena cette fois une vraie bonne engueulade, qui fit s'enfuir un peu loin Pomporo, la queue entre les jambes. Elle ne revint qu'un quart d'heure plus tard avec un lapin mort entre les crocs, qu'elle laissa tomber sur les genoux de Benedikt en train de manger un petit morceaux de chevreuil. (C'était cuit comme il fallait par les bons soins du tatoueur, mais Kallistrat jetait régulièrement des coups d’œil d'incompréhension sur tout ce tapage gastromonique.)
Le botaniste jeta un regard blasé à Vrass assis à côté de lui. « D'accord, je comprends maintenant ce que ressentait les tutrices de l'orphelinat quand je ramenais des cafards ou des milles-pattes parce qu'ils étaient jolis... » Il attrapa le lapin par une oreille pour le soulever de ses genoux, entre deux doigts, et se tourna vers le maneki en soupirant. « Je ne vais quand même pas te gronder... Flûte, je suis vraiment complètement dégoûtant, maintenant. »

Au moins, ils avaient un petit snack pour ce soir ? Benedikt pria pour qu'ils trouvent un endroit où ils pourraient se laver là où il s'arrêteraient pour dormir ; et il avait du temps pour ça, vu les quatre heures et demi de voyage qui suivirent. Kala ne gigotait que très peu et n'était pas vraiment gênante, ni pour le botaniste ni pour sa monture, aussi voyager avec elle était à peu près la même chose que tout seul, excepté qu'il profitait un peu de sa chaleur corporelle lorsque le soleil se mit à descendre bas sur l'horizon ; Il n'allait pas s'en plaindre vu la fraîcheur du soir.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kalavati Sohalia » 07 Nov 2013, 05:01

Le grand lionceau était quand même quelqu'un de particulier, fallait bien le reconnaître. Kalavati ne pouvait pas s'empêcher de l'observer. Notamment quand il avait trottiné à coté d'eux... et surtout quand il commença à chasser...
Pendant que minette, elle, s'était plutôt vautrée dans l'herbe – tant pis pour son beau sari qui serait plein de brindilles !– telle un gros matou fainéant sur un canapé qui se contente qu'on lui remplisse sa gamelle. À part que là elle n'était pas sur un canapé, elle était sur l'herbe. C'était un peu moins moelleux, un peu moins confortable. En revanche pour la boustifaille c'était géré. Ce n'était pas des croquettes mais... un chevreuil. Amené par Kallistrat aidé de Pomporo.

Kalavati, elle, restée avachie par terre et ronronnait. Elle était d'abord sur le dos, avant de passer sur le ventre, comme si elle était à la plage. À part qu'en plus elle avait un appendice caudal, qu'elle remuait légèrement et paisiblement, tel une chatte heureuse et en même temps aux aguets. En même temps elle écoutait les explications de Vrass...
Désolée je ne connais pas bien le langage corporel des chats donc si je me plante... XD


« Aaaah oui, longue aventure donc. Il semble que vous arriviez vers la fin ou que vous soyez encore à la première moitié ? ».

Elle se leva d'un bond quand elle vit le chevreuil et le lion leur arriver dessus et feula sur le coup.
Minette se recoucha au sol en miaulant doucement comme pour dire « désolée », et observa Vrass préparer la pitance, en même temps que Benedikt répondait à son tour, et que le Winghox s'adressa à Kallistrat – en parlant de choses qui semblaient donner peu envie mais soit –, avant de lui répondre à nouveau.
« Aaah des objets magiques. Je vois. La magie ne me fait pas peur. Même si je ne l'ai jamais pratiquée, et je ne pense pas pouvoir... ou ça s'apprend peut-être ? J'en ai souvent entendu parler, et pas forcément en mal. La musique et la lumière ne me gênent pas non plus. On s'habituera c'est ça ? ».

Kala se tourna vers Benedikt qui se se faisait léchouiller la figure par Pomporo, ce qui était un peu gore en fait, puisqu'il se retrouvait avec du sang partout sur la bouille.
Minette émit un « beurk » pendant que ce pauvre frisé essayait de gérer sa bestiole. Mais cela ne l'empêcha pas de manger.

Et Ô combien la viande était bien préparée, ce qu'elle fit d'ailleurs remarquer au cuistot de service, c'est à dire le Winghox. « Vraiment bon ! Miiiiiaaaouuuu ! ».

Une fois le repas fini, elle remonta donc avec Benedikt pour le trajet restant, regardant un peu partout, et ronronnant en même temps.

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kallistrat Rusia » 09 Nov 2013, 16:40

Sagement allongé en position de sphinx pendant que Vrass préparait le repas comme une bonne épouse, Kallistrat restait attentif à ce qui se disait autour de lui. Ses petites oreilles perdues dans sa longue crinière interceptaient à peu près tout ce qu'il fallait, y compris le bourdonnement des insectes qui lui donnaient envie de bondir partout. Heureusement pour l'assemblée à qui il avait failli provoquer une syncope collective, il était fatigué après sa course poursuite avec le chevreuil et sa longue trotte aux côtés de Pomporo, alors il avait décidé de ne plus bouger jusqu'à ce qu'il ait le ventre bien rempli. Ce qui n'aurait su tarder à en juger par la dextérité de l'homme dragon à découper la viande.

Et ainsi Kallistrat en était-il à ronronner fièrement après ce petit compliment sur son utilité et sur le fait qu'il serait sûrement le plus impressionnant dans les Gués-tôt, lorsqu'un foie lui atterrit entre les pattes comme par enchantement ! Autant dire qu'il ne se fit pas prier pour le dévorer aussitôt sans se soucier de Pomporo en train de battre en retraite en traînant quelques mètres d'intestins derrière elle. Gores, les félins ? Pas du tout voyons ! Se léchant les babines après son amuse-bouche, il fixait le reste du chevreuil avec une impatience grandissante.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Je serai sage... J'ai compris qu'il ne fallait pas manger les animaux qui sont enfermés dans des parcs avec des barrières. On ne se bat pas avec les humains non-plus parce qu'ils sont trop fragiles et qu'après ça créé des histoires si j'en tue un par accident... et je ne dois pas sauter sur les orphes appétissants pour ne pas fâcher Baie-Nez-Dicte... »

C'était compliqué mine de rien, mais ça commençait à rentrer progressivement dans sa petite cervelle de lionceau. Restait à s'en souvenir au moment voulu. Mais en attendant d'être confronté à toutes ces situations pièges, Kallistrat se jeta de bon cœur sur la carcasse du chevreuil dont Vrass ne voulait plus, ne laissant le maneki partager son repas que lorsqu'il fut à peu près rassasié.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Pourquoi vous vous battez tout le temps ? Demanda-t-il subitement. À Zosma on se bat pour s'entraîner à la chasse, mais comme vous ne chassez pas ça ne sert à rien. Pourquoi les vôtres sont tout le temps en train de se battre. Comme à Balaïne ou à Aspasie. Ça sert à quoi ? L'un de vous est le chef des humains ? Ils veulent prendre ta place ? »

Évidemment, la question de prendre la place de chef des humains ne s'adressaient qu'à Vrass, Kallistrat ne voyant pas du tout le petit botaniste en chef de quoi que ce soit...

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Aller et... retours !

Messagepar Vrass Rannveig » 10 Nov 2013, 22:26

Depuis le temps, je commençais à comprendre comment fonctionnait le chaton. Lui laisser les morceaux de choix puisque c'est lui qui avait capturé la bête, m'assurer qu'il avait les entrailles et les viscères pour se régaler et surtout pas les jeter ou les faire cuire, et le laisser manger tranquillement même s'il fait du bruit et qu'il se fout du sang partout.

Au moins là, on avait un gros lion bien tranquille et bien repu pensant que Benedikt se battait avec son chat qui lui apportait un lapin pour se faire pardonner de je sais pas trop quoi
«Ne t'approche pas de moi tant que tu t'es pas lavé, je te préviens!» -

Je pouffais de rire alors qu'on expliquait un peu ce qu'était la Basse Ville, essayant d'associer électricité et magie, et visiblement, la minette était satisfaite et plutôt confiante! Je souriais doucement avant de lui tendre un morceau de viande grillée pour qu'elle fasse attention à ne pas se brûler, alors que Kallistrat, après une petite toilette minutieuse, récitait sagement les règles du jeu!

«C'est à peu près ça en effet. Tu as bien retenu.» - il est mignon n'empêche! Je mordais tranquillement dans ma part de viande alors qu'il me demandait pourquoi on se battait. C'était une question que je m'étais toujours posée en fait, surtout pour quelqu'un vivant à Windrakk

«Parce que les Hommes sont bêtes. Tout simplement. Ils aiment montrer qu'ils sont les plus forts, sauf qu'ils aiment pas se faire mal, donc ils s'arrangent pour être en plus grand nombre pour s'assurer de la victoire. Mais ça marche pas toujours comme tu as pu le constater.» - je trouvais que ça résumait plutôt bien la situation. Après tout, c'est la vérité finalement, une banale histoire de qui a la plus grosse et puis c'est tout

«Après, il arrive qu'on se batte simplement parce qu'il y a quelqu'un qui ne nous aime pas. Alors il paie d'autres personnes pour qu'elles nous tuent comme ça il est tranquille.»
C'était aussi une autre possibilité, et notre situation actuelle y ressemblait davantage. Je commençais à me gratter au niveau des fesses, il y avait quelque chose qui me démangeait... puis je voyais que Pomporo se mettait à gronder et se levait en faisant le gros dos? Je regardais par terre pour voir qu'on était en train de se faire envahir par une horde de milliers de fourmis rouges!!! - bon comme d'hab, Benedikt ne risquait rien j'en suis sur! - mais elles s'infiltraient dans nos affaires, les poils des chats, tout!!

«Wooooh putain!!! Et merde vite!! On dégage!!» - fallait filer d'ici, mais aussi nettoyer toutes nos affaires qui étaient infestées! Un vrai bordel et surtout, c'est que ça faisait mal! Je sentais que des cloques se formaient par endroit sur les cuisses et mes mains, bordel ça fait trop mal!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Aller et... retours !

Messagepar Benedikt » 12 Nov 2013, 23:28

« Ben qu'est-ce qu'il vous arrive ? » demanda Benedikt, un peu paniqué. Il faut dire que tout le monde était en train de s'affoler en hurlant, et le botaniste avait du mal à comprendre, jusque là. Jusqu'à ce qu'il se retrouve avec trois mignonnes petites fourmis rouges sur la main. Et qu'il se mette à hurler lui aussi.
« Ah, ne les écrasez pas ! » supplia-t-il, même si c'était un peu trop tard, mais de toutes manières, tout le monde était déjà remonté sur les montures en vitesse et en se grattant.

Et, assez étonnamment, c'était pourtant Benedikt qui bouda durant l'heure suivante devant le massacre de ses précieuses fourmis - « Elles se défendaient juste ! On était assis sur leur maison ! » -, alors que c'était plutôt aux victimes de le faire. Mais lorsqu'ils s'arrêtèrent à la tombée de la nuit, crevés, sales et pour la plupart, recouvert de cloques douloureuses, le botaniste n'y pensait plus vraiment et se contenta de les prévenir du large ruisseau miraculeux qui coulait à côté du chemin qu'il avait pris. Autant s'installer là pour dormir, il y avait quelques arbres proches qui seraient agréables et les protégeraient de la rosée du matin.
Et puis surtout, ce ruisseau ! Le pauvre botaniste recouvert de sang séché ne rêvait que de ça.
Benedikt laissa tomber son sac par terre en sautant de Pomporo qui s'étira de tout son long avant d'aller s'étaler dans un coin comme le semi-chat paresseux qu'elle était.

Problème, il eut beau courir jusqu'au ruisseau en retirant ses chaussures et chaussures, il finit par s'arrêter net devant la rive, le visage décomposé. L'eau ne devait pas être encore trop glacée avec la belle journée ensoleillée d'été qu'ils avaient eu, même s'il ne fallait pas espérer grand chose d'un ruisseau ; non, ce qui embêtait Benedikt, en revanche, était maintenant d'avoir une petite troupe derrière lui à porté de vue.
Okay, Vrass n'était pas trop gênant, le botaniste n'avait guère de réserve avec lui. Mais Kallistrat. Et Kala ? Elle, c'était encore pire que le gros chaton un peu sauvage qui ne s'en offusquerait guère.
Flûte. Benedikt bouda pieds nus en regardant son reflet dans l'eau qui lui soufflait de plonger à poil, écoutant les bruits diverses de ses compagnons de voyage derrière en train de s'installer. Quelle idée d'avoir autant de pudeur ! Maintenant il allait devoir se laver avec ses sous-vêtements et son t-shirt dégueulasse. Et encore, on verrait tout quand ce serait tout mouillé ! Le botaniste grogna. Puis enleva sa ceinture avant de plonger dans l'eau tout habillé. Si on lui demandait, c'était parce que ces vêtements demandaient aussi d'être lavé, hein... Le botaniste frissonna dans l'eau fraîche et plongea rapidement ; puisque de toutes manières il n'avait jamais appris à nager correctement et qu'il pouvait respirer sous l'eau, Benedikt avait adopté une technique beaucoup plus satisfaisante à court terme ; nager sous l'eau.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kalavati Sohalia » 17 Nov 2013, 03:31

Silencieuse et toute ouïe pendant les explications de Kallistrat, Kalavati mangeait tranquillement le morceau de viande grillée tendue par Vrass, avoir un peu répondu à son rire par un rire aussi. Même si elle se demandait pourquoi il avait rit.

Minette se léchouillait les babines de temps, et une fois le morceau fini, elle se léchouilla également les doigts, bien comme il fallait. Il ne fallait rien laisser perdre. C'était tellement goûteux.
Elle avait maintes fois entendu parler d'une diète nommé Ayurveda ou un truc dans le genre, venant de son village natal. Mais elle, elle ne risquait pas suivre ça. Elle avait beau être raffinée et fine gueule, elle restait quand même une chatte. Et les chats bein ça mange de la viande ! Même si elle ne crachait pas sur les épices qu'on pouvait mettre dessus.

« Zosma... c'est chez toi ? » demanda-t-elle juste à Kallistrat.

Kala considéra à nouveau Vrass quand il expliqua au lion le comportement des humains, et elle ne pu s'empêcher de faire une moue. Les quelques humains qu'elle avait connus n'étaient pas ainsi. Peut-être étaient-ce parcequ'ils étaient dans un village reculé ?
Certes, ceux qu'elle connaissaient – façon de dire – se privaient de manger avec leur diète « Ayurveda » et elle trouvait ça un peu bête, mais ils ne parlaient pas de tuer ou quoi.

Elle n'écouta qu'à peine de l'explication du Winghox, alors qu'elle sentait quelque chose lui gratouiller le ventre... la gratouiller méchamment. Des puces ?
Et non... des fourmis rouges... Elle s'en rendit compte quand elle vit les autres autour d'elle s'agiter, et s'agita à son tour, hurlant comme un chat en colère, crachant et hérissant ses poils, et s'ébrouant.

Minette s'efforça tout de même de ne pas couiner pendant le trajet, et prenait son mal en patience. Mais qu'est-ce que ça faisait mal ! Ces foutue cloques.

Quand ils s'arrêtèrent, elle vit le ruisseau et instinctivement elle y vint. Elle était un félin, mais ça n'empêchait pas. Étrangement l'eau ne l'avait jamais rebutée. Là ce qui gênait, c'était Benedikt tout près. Qu'est-ce que certains iraient imaginer...
Boudeuse, elle se ravisa et vit à nouveau quelques pas en direction des autres, jusqu'à être prise d'une grosse et sévère démangeaison à la hanche... Une méchante démangeaison qui ne lui laissa pas le choix... et couru vers le ruisseau mais assez loin de Benedikt, et y sauta, sans même faire attention si elle avait éclaboussé quelqu'un.
Elle n'avait pas pris le temps de poser son sari qui serait tout trempe, mais si ça pouvait la débarrasser de ces immondes bestioles qui auraient pu rester sur elle. Kala immergea même la tête sans se poser de question.

Et quand elle ressortit, elle s'ébroua vivement, et sentant que peut-être elle avait un peu exagéré, elle regarda Vrass et Kallistrat, gênée.
« Oh je ne vous ai pas aspergés au moins ? Désolée ! ».

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kallistrat Rusia » 17 Nov 2013, 21:59

Chaton avait penché la tête afin de réfléchir aux propos de Vrass, comme si ce geste pouvait aider ses neurones à se connecter entre eux... à condition qu'il en ai davantage qu'un seul. Mâchonnant un moment les réflexions et surtout les images qui lui venaient pour illustrer les comportements humains, il finit par un long bâillement à s'en décrocher la mâchoire, épuisé d'un tel effort intellectuel.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Hummm... Ce que tu dis des humains me fait penser aux teignes... Elles sont stupides, attaquent sans raison, toujours en meute... et se battent souvent entre elles. Sauf que les teignes sont plus solides que les humains. »

Ce qui - de son avis d'homme lionceau - rendait les humains deux fois plus stupides que les teignes. Heureusement ses pensées furent interrompues par Kalavati qui s'intéressait à Zosma. Sa grosse tête grise se tourna donc mollement vers elle.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« C'est mon village, dans la forêt des Esprits. Je suis parti parce que je ne m'entendais plus avec le mâle dominant, et parce que Têk voulait que je la suive. »

Évidemment pour ce dernier point, on pouvait douter. Mais à Kallistrat, ça paraissait tout à fait cohérent. En attendant, il remarqua que minette se grattait ici et là et par un effet de contagion, se mit à frotter la fourrure épaisse de ses fesses et de ses cuisses. C'était comme coller une affichette d'alerte aux poux sous le nez d'un parent. Démangeaisons garanties en moins d'une seconde ! Pourtant Vrass s'agita tout à coup et lionceau planta son regard vert sur lui sans comprendre, puis sur Baie-Nez-Dicte qui semblait le supplier de ne rien écraser. Écraser quoi ? Il ne tarda pas à le découvrir et - contrairement à ses compagnons - se leva mollement d'un air blasé. Juste quand il commençait sa digestion ! Il trottina sans se presser derrière le petit trio après s'être ébroué vigoureusement, et ne s'arrêta que parce que les autres en avaient fait autant.

L'avantage d'être un lion, un vrai, était que sa fourrure était suffisamment dense pour le protéger des brûlures des fourmis rouges. En revanche, leur cheminement entre ses poils le chatouillait drôlement. Les oreilles plaquées sur son crâne, il dut se secouer les puces deux ou trois fois sans grand succès, jusqu'à ce que Têk arrive à la rescousse. Se posant souplement sur son épaule, elle le salua d'un « Pouiiik ? » satisfait avant de débuter son festin de fourmis rouges ! Comme quoi, cette affreuse petite chose aux cris tonitruants pouvait s'avérer utile, quand elle le voulait.

Baie-Nez-Dicte plongeant tout habillé dans la rivière ? Kallistrat ne trouvait pas cela plus bizarre que le fait de se couvrir de fourrure artificielle et même pas douce que les humains appelaient vêtements. Kalavati plongeant tête la première ? Oui, là par contre, c'était un peu bizarre... et comme s'il s'agissait d'une insulte envers tous les chats de Nideyle, Kallistrat décida de la bouder. Il détourna donc le regard lorsqu'elle s'excusa de les avoir éclaboussés et se dirigea plutôt vers un chêne dont il observa les branches quelques instants.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Je vais surveiller d'en haut pendant que vous dormez. » Déclara-t-il sur un ton qui faisait penser à un ordre.

À ces mots, il fléchit les jambes et trépigna un peu sur place avant de bondir et de s'agripper au tronc comme un velcro ! Têk s'envola aussitôt, dérangée pendant son repas. On n'avait pas idée d'avoir un garde manger aussi remuant. Toutes griffes dehors, Kallistrat grimpa ensuite à la force de ses bras et de ses cuisses, arrachant l'écorce sous son poids. Il se trouva une branche plus ou moins horizontale sur laquelle il s'affala, puis ne bougea plus du tout. Sa calopsitte revint se percher sur sa tête pour finir son repas, puis dans l'obscurité qui ne tarda pas à descendre, on ne vit bientôt plus que l'éclat un peu étrange des yeux verts du chaton, tandis que son oiseau se servait de sa crinière comme d'un nid bien douillet.

Ce n'est qu'aux premières lueurs du jour que notre lionceau se décida à quitter son perchoir afin de se dégourdir les pattes. Et quoi de mieux pour l'occasion, que de courir après un bon gibier ?

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Aller et... retours !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Nov 2013, 23:54

Ne les écrasez pas, ne les écrasez pas! Il est marrant lui! C'est pas lui qui se fait bouffer hein? Les fourmis, elles l'aiment lui surement et il est probable qu'il ne ressente rien! On filait donc rapidement, même si c'était trop tard, la plupart avait déjà réussi à s'infiltrer dans nos vêtements et je passais mon temps à me taper dessus pour les écraser comme je pouvais, sans me soucier que le botaniste boudait comme un enfant à qui l'on avait confisqué les jouets.

Le seul qui ne semblait pas affecté était Kallistrat, je l'enviais un peu sur le coup, il devait surement avoir le cuir épais pour mieux supporter ce genre d'attaques! L'avantage d'être un fauve je présume. Je grimaçais légèrement jusqu'à ce qu'on arrive à un point d'eau, je descendais pour attacher mon quamate à l'arbre le plus proche avant de me déshabiller sans la moindre pudeur - rien à foutre de la minette, elle a du en voir d'autre non? - et rester juste en caleçon bien que je plongeais quand même avec mes vêtements sous le bras pour les débarrasser des fourmis qui se sont réfugiées dedans! Au final, on avait tous plongé et on s'en fichait de qui avait éclaboussé qui

«On s'en fout, mouillés pour mouillés de toute manière!» - je prenais mes vêtements pour voir les cadavres des fourmis s'éparpiller dans l'eau, puis je sortais afin de sécher une première fois. Je dépliais la tente hérisson pour pouvoir mettre les affaires dessus, puis je me tournais vers la minette d'un air songeur

«Désolé, la tente prend pas plus de deux personnes, mais si tu veux, j'ai un hamac pour que tu puisses passer la nuit confortablement.» - je venais alors le dérouler lui aussi, au cas où, au pire on pourrait s'en servir aussi pour étendre le linge. J'allumais un nouveau feu avant de sortir quelques provisions qu'il nous restait. J'étais toujours en caleçon pour le moment, un boxer, et je voyais les cloques bien rouges sur ma peau à de nombreux endroits. Ça ne me grattait pas trop finalement, car j'avais le tatouage qui me protégeait des poisons, et même si c'est pas censé tuer, ben le venin de fourmis c'est une forme de poison! Je me tournais vers Benedikt d'un air agacé

«T'as quelque chose contre ce type de piqûres? » - probablement pas sur lui. On était probablement quitte pour s'arrêter à l'herboristerie des Ghettos sur le chemin. Je soupirais avant d'avaler quelques restes de viandes, il y avait aussi des baies et des gâteaux qu'on avait achetés à Aspasie, puis hop! Tout le monde au lit! Kallistrat se proposait pour faire le guet, j'allais surement pas m'en plaindre.

«Merci Kallistrat... n'hésite pas à venir nous réveiller quand tu auras besoin de te reposer.» - il me semble qu'il existe une sorte de poudre aussi qui protège des animaux sauvages ou autres pour la nuit, ça pourrait être utile d'en avoir. En tout cas, une bonne nuit de sommeil allait nous faire du bien...


Je sais que Kallistrat a fait avancer jusqu'au lendemain, mais Vrass étant un gros dormeur, je préfère laisser les autres se réveiller avant lui ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Aller et... retours !

Messagepar Benedikt » 21 Nov 2013, 00:06

« J'ai de l'Esuna, ce n'est pas exactement fait pour ce genre de situation mais ça marchera quand même, je crois. » Le botaniste zieuta un instant le corps du tatoueur, mais son regard tomba sur le tatouage qui le protégeait des poisons. Bon. Autre chose. « J'ai aussi du baume Falendula. C'est pour les brûlures, ce n'est pas non plus fait pour ça, mais ça apaisera ta peau, un peu, donc ce ne serait pas mal. »
Il se retourna, ses vêtements trempés lui collant encore à la peau parce qu'il attendait de pouvoir tout enlever et ses changer avec des vêtements propres dans la tente.
« Je peux t'en prêter aussi, Kala, si tu veux, même si je ne suis pas sûr que ce soit très pratique et agréable avec tes... poils. » Le botaniste rougit comme s'il l'avait insulté – jusqu'ici, parler des poils d'une jeune femme lui avait toujours semblé terriblement indélicat - et fila aller fouiller dans son sac, s'éloignant de quelques pas.

Après finalement avoir enfilé des vêtements secs oh-combien-plus-agréables, le botaniste s'installa à côté de Vrass pour le badigeonner de crème, obligeant ce dernier à s'asseoir dans l'herbe par souci pratique. Et puis la séance soins médicaux vint à sa fin, tout le monde grignota avec enthousiasme le dîner composé des restes qu'ils avaient, et puis hop, au lit ! Enfin, pour Kallistrat, au lit voulait dire plutôt à la branche.

Ce fut d'ailleurs lui qui se réveilla le premier. Vint ensuite le petit botaniste, qui s'étira copieusement avant de sortir de la tente pour seulement s'étirer à nouveau, observant l'ombre d'un animal au loin qui pouvait peut-être être le gros chat gris, ou une teigne, ou un rocher, à cette distance après tout, allez savoir. Il s'occupa un peu pendant que les deux derniers dormaient ; il se serait senti coupable de les secouer si tôt, aussi il opta pour s’entraîner sur le tronc de l'arbre le plus proche avec son arc. Chaque flèche lancée qui lui convenait le faisait reculer de deux grands pas pour tendre à nouveau son arc, et le temps qu'on se mette à grommeler dans le campement, Benedikt commençait à être assez loin de sa cible, multipliant les flèches qui retombaient mollement dans l'herbe.
Il avait vaguement conscience que Vrass râlerait sans petit-déjeuner, mais c'était Kallistrat sensé s'en occuper, non plus ? Idée qui resta d'actualité jusqu'à ce que Benedikt repère un lièvre dans les hautes herbes, pas assez soucieux de son environnent pour être vraiment difficile à atteindre. Le botaniste se sentit un peu bête, avec son arc tendu dans les mains et la promesse d'un morceau sympathique de petit-déjeuner, pour certains du campement, au moins. Mais beaucoup de questions se mirent rapidement à trottiner dans la tête de Benedikt.
Si ça se trouve, c'est une hase, et elle a des petits, et je vais tuer une mère et ses enfants qui vont mourir de faim, avec leurs petites queues tout touffues et leur petites oreilles et... Ou alors Kallistrat va revenir avec un truc énorme et je l'aurais tué pour rien celui-là parce qu'on aura trop à manger... Je peux vraiment tirer d'aussi loin ? Il va forcément s'enfuir, de toutes manières. Oh, non, me regarde pas... Mais enfuis-toi, idiot, maintenant que tu m'as vu ! Pas la peine de me regarder avec tes grands yeux noirs, là, je culpabilise déjà, c'est bon !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kalavati Sohalia » 23 Nov 2013, 05:36

Apparemment le grand matou gris était vexé. Par Kalavati ? Mais pourquoi ? Parcequ'elle l'avait aspergé ? Bein tant pis, elle n'allait pas garder ses bestioles quand même. Certes elle n'avait pas trop aimé le contact avec l'eau, mais peut-être était elle proche de ces exceptionnelles races de chat qui aimaient l'eau ? Allez savoir.

Il était bizarre lui aussi hein ! Ça en revanche c'était une évidence. Elle n'allait pas lui en tenir rigueur, il semblait avoir un fond gentil.

Kalavati continua à s'extirper les fourmis restantes et se roula au sol afin de commencer à sécher son duvet.
Elle s'était contentée d'un signe de tête à Vrass quand lui avait fait comprendre qu'il s'en fichait d'avoir été éclaboussé éventuellement. Et elle pris soin de lui répondre pour le hamac.
« Ah un hamac ? Je ne dirais pas non. Merci, euh franchement, merci ! ».
Elle finit par un mignon petit miaulement lui montrant sa satisfaction.

Et oui, quand on est une chatte de canapé, on ne dit pas non à un peu de confort...

La minette attendit cependant d'être sèche avant de s'affaler sur le truc, et surtout d'avoir reçu quelques soins par le petit frisé.
« Merci, merci. Mon duvet n'a pas trop gêné hein ? Enfin en tout cas ça va mieux ! ».

Elle vint ensuite s'étaler de tout son long sur le hamac, mais eu un peu de mal à s'endormir. Étrange pour une minette. En fait peut-être pas. Il faut dire que le ronflement qu'elle entendait et qui semblait venir de la tente, ça n'aidait pas. Non mais ce n'était pas possible ! Ça ne pouvait pas être le petit frisé qui ronflait comme ça quand même ! Ça ne pouvait être QUE le Winghox ! À moins que Kallistrat en rajoutait une couche aussi ?

Soit...

Kalavati finit quand même par s'endormir... et dormait encore quand Kallistrat et Benedikt furent réveillé.
Enfin elle dormait... ou non ?

On pourrait se poser des questions alors qu'elle sembla regarder les deux individus et qu'elle s'adressa à eux. Avec une autre intonation, et un autre regard... plus espiègle. Quelque chose qui ne ressemblait pas à la petite Orphe toute timide.
« Oh là là c'est le grand cornu qui ronfle comme ça ? Eh bein punaise ! Bon sinon, vous nous préparez le petit déjeuner c'est ça ? Et... après on fait une partie de cache-cache ? Le cornu va nous raconter des histoires ? Owiiii ! ».

« Elle » arrêta net de parler car elle du bailler, et repris : « Beiiiin en fait euh... je me rendors, donc j'entendrai pas ! Dommaaaage... ».
Elle se tut à nouveau...

Avant de se réveiller en silence facile un ou deux heures plus tard... s'étirant comme une chatte – c'était le cas de le dire ! – et regardant ses compagnons de voyage tout en miaulant doucement.

Avatar de l’utilisateur
Kalavati Sohalia

Crédit: Fermé

Re: Aller et... retours !

Messagepar Kallistrat Rusia » 24 Nov 2013, 19:07

Ce que le petit botaniste avait pris pour un croisement entre un rocher et une Teigne était bel et bien Kallistrat en quête d'un petit déjeuner. Les oreilles aux aguets, il étudiait chaque mouvement parmi les herbes hautes, chaque murmure, chaque odeur. D'abord grand et fier comme le grand orphe lion qu'il était, il n'avait pas tardé à s'accroupir en repérant les indices laissés par sa future proie. Quelques petites crottes rondes et des bourres de poils morts, il n'en fallait pas davantage pour susciter son intérêt et le mettre sur une piste. Lent et silencieux, donc, n'ayant d'yeux et d’ouïe que pour le lièvre qu'il cherchait. Trop loin du campement pour entendre les grognements d'un winghox mal léché au réveil, de Kalavati en pleine crise de schizophrénie, ou pire encore l'approche discrète du minuscule mouton frisé mangeur de fruits qu'il interpréta à tort comme le mouvement de sa proie dans les feuillages, il se rapprocha lentement. Rampant au ras du sol et n'avançant que par à-coups, les deux minces fentes de ses yeux à l’affût du moindre mouvement, il usait de cette curieuse patience propre aux félins capable d'attendre des heures sans remuer un cil qu'une souris veuille bien quitter son trou, et se jeter dessus en un éclair à sa sortie.

Quant au pauvre lièvre pris entre deux feus, il se dressait de toute sa hauteur et tournait ostensiblement la tête, cherchant peut-être à évaluer ses meilleures chances de survie. Tout droit, un grand ennemi se tenait debout, et même s'il ne bougeait pas, le léporidé s'en méfiait. Jugeant sans-doute que l'heure était venue pour lui de détaller, il se retourna pour disparaître en un bond derrière de grandes grappes de verveines pourpres... ce qui fut un très mauvais choix puisqu'il se précipita précisément vers Kallistrat qui l'intercepta d'une baffe magistrale, l'envoyant littéralement voler jusqu'aux pieds du botaniste. Et tout à son enthousiasme, il se lança à sa poursuite en sautillant de joie avant de s'arrêter net devant Baie-Nez-Dicte. L'air indécis quelques secondes et les poils tout ébouriffés d'excitation, il se redressa finalement.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Je ne t'avais pas entendu... tu es discret pour un humain... Déclara-t-il depuis ses deux mètres de haut. Tu me cherchais ? »


Désolé c'est pas terrible, j'ai un peu l'impression de ne faire que chasser avec Kallistrat, du coup c'est sûrement un peu ennuyeux :$

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Aller et... retours !

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Nov 2013, 18:46

Une bonne nuit de sommeil, y'a que ça de vrai! Et encore, avec une petite grasse matinée, c'était encore mieux. Avec Kallistrat qui montait la garde, c'était tout de même franchement mieux. Je n'avais pas entendu Benedikt se lever, ni le chaton partir à la chasse - et encore moins la minette parler bizarrement. Si bien que lorsque je me relevais, j'avais l'impression d'être seul au monde.

«Hm?» - je me glissais hors de la tente pour voir au loin que Kallistrat et Benedikt tapaient la discute alors que Kala était encore dans son hamac bien que réveillée «Salut»
Je me massais doucement la nuque avant de regarder un peu mon corps. Les effets de la crème du botaniste avaient un peu aidé à calmer ces foutues cloques, mais je sentais que ça allait me gratter encore un moment.
Je reprenais des pierres volcaniques pour pouvoir allumer le feu, en attendant que les deux autres finissent de tailler une bavette, j'allais voir mon quamate pour m'assurer qu'il allait bien. Caractère de merde comme toujours, il semblait bien impatient de rejoindre l'animalerie pour pouvoir manger et boire à volonté. Certes, je lui ai donné à boire régulièrement, surtout que là je lui ai donné une allonge suffisante pour qu'il aille boire tout seul dans le cours d'eau, il semble tout de même assez grognon, aussi je pense qu'on ne va pas s'éterniser ici.

Je ramène mes mains en haut parleur autour de mes lèvres avant de crier
«Hey! Vous venez? On mange et on s'en va!» - comment ça je suis le dernier levé donc je devrais fermer ma gueule? Le petit déjeuner n'est pas prêt, donc je juge que je ne suis pas en retard.
Il va falloir en plus dépecer ce foutu lapin, le vider pour que Kallistrat ait son petit déjeuner et ensuite attendre que ça cuise, nos affaires d'hier sont sèches au moins, quoi que couvertes d'herbe mais tant pis, vu qu'on va faire un saut chez moi, autant s'arrêter à la laverie pour faire un peu de nettoyage, ça nous fera du bien.

Le feu est déjà prêt, mine de rien, ça va vite avec la magie. En attendant qu'ils reviennent, je mange quelques restes de la bête d'hier, même froid, c'est pas trop mauvais et c'est même meilleur peut être que de la viande qui vient juste de cuire, après tout... pour le petit déj' quand même, manger du lapin, c'est limite, même pour moi. Faudrait trouver des œufs, je me tourne alors vers l'orphe chatte en lui désignant l'arbre où Kallistrat s'était perché pour la nuit

«Tu crois que tu pourrais voir s'il y a des œufs dans cet arbre? Avec ton agilité, ça devrait le faire non?» - quoi que, manquerait plus qu'elle le genre de chat maladroit qui se casse la gueule dès qu'il tente un truc... il parait qu'il y en a...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Aller et... retours !

Messagepar Benedikt » 30 Nov 2013, 17:26

Benedikt se retourna imperceptiblement. Il y avait l'air d'avoir des bruits de voix au campement, peut-être quelqu'un s'était-il réveillé ? Mais il n'eut pas trop le temps pour faire son investigation vu que l'orphe lion débarqua de nulle part en surgissant des hautes herbes pour filer un coup de paluche à la petite bestiole qu'ils zieutaient depuis tout à l'heure tout les deux. Avec pas tout à fait les mêmes pensées en tête, apparemment.
Le botaniste, lui, s'était figé dans le choc de voir son petit lapin emporté brusquement par la tempête très poilue « Kallistrat », et resta planté là, à cligner des yeux sur le cadavre à ses pieds, pendant que l'orphe revenait vers lui.
« C'est... parce que je suis petit... et pas humain... » souffla-t-il, avant de finalement reprendre ses esprits et relever la tête. « Mais, heu, non, je ne te cherchais pas. Enfin, si, pourquoi pas, j'aurais aimé savoir si tu avais attrapé quelque chose pour le petit déjeuner. Mais du coup... On a ça. »

Benedikt attrapa le lièvre par les oreilles d'une main, son arc de l'autre, et se retourna en entendant Vrass les appeler.
« Oui, on arrive ! » répondit le botaniste qui s'empressa de revenir au campement pour refiler le cadavre de la bestiole au tatoueur, et le laisser s'en occuper pour le cuire. Lui, ce matin, il mangera des fruits, hein. De toutes manières, ce n'était pas comme s'il mangeait beaucoup le matin, d'habitude. Le bacon, il le faisait griller pour Vrass, à la maison. Alors qu'on ne vienne pas l'embêter parce qu'il ne prenait pas un morceau de cette adorable bestiole avec des poils tout doux et une petite queue qui remue et.... Benedikt, arrête de fixer avec ses yeux-là le lièvre planté sur un piquet au-dessus du feu.
Le botaniste décida donc d'aller chercher des fruits un peu plus pour obéir aux propres ordres qu'il se donnait en son propre intérieur, et revint une demi-heure plus tard avec un petit panier en osier remplies de petites pommes et de légumes, et un grand sourire.

« Il y a une toute petite ferme derrière le petit bois, là-bas, ils sont super gentils. » déclara-t-il en posant le panier à côté du feu pour s’asseoir. Tout le monde avait déjà commencé à manger, plus ou moins proprement selon qu'on s'appelait Kallistrat qui avait encore du sang sur les moustaches, Benedikt qui léchait ses doigts plein de jus de fruits, Kalavati qui les léchait aussi mais d'une manière plus féline. Ou Vrass, qui mordait à pleine dents dans de la viande de lièvre et recevait parfois un regard désenchanté du petit botaniste, qui se serait mis chaque fois à bouder inconsciemment pendant un quart de seconde s'il n'avait pas des doigts dans la bouche.

Tout le monde finit pourtant de manger à un moment ou à un autre, et la petite troupe se remit en route sur leur monture respectivement ou leur pattes après avoir rangé leur campement. La matinée et le début de l'après-midi se passèrent de la même manière que le jour précédent, les démangeaisons insupportables en moins pour certains, et en fin d'après-midi, Benedikt pointa du doigts une ombre circulaire minuscule, au loin.
« Ah, regardez ! C'est le dôme qui protège la Basse-ville, j'en suis sûr ! » s'exclama-t-il.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Aller et... retours !

Messagepar Amroth » 03 Déc 2013, 18:51

Kallistrat étant l'un de mes comptes, je me permets de le jouer en PNJ.


http://nsa09.casimages.com/img/2009/10/02/091002064924216453.png Source = dragon by ~akizhao

L'automne. Son temps maussade, ses couleurs provocantes, ses migrations. Là-haut, attirant l'attention du grand lion gris, un vol d'oies en grand nombre fendait le ciel de leur V caractéristique. Pourtant, la formation presque militaire se dispersa soudain à grands cris. Car de plus haut fondait un prédateur que n'importe quel animal partageant le ciel connaissait bien et redoutait. L'orphe-lion lui même - pourtant friand de toute bestiole à plumes volant trop près de ses moustaches - rabattit ses oreilles sur sa tête avant de s'aplatir au sol, plaquant sous sa masse immense le pauvre petit botaniste qui aurait fait une proie trop facile pour ce qui venait d'en haut...

Vif, agile malgré sa chute vertigineuse, funambule émérite parmi les danseurs du ciel, le reptile sanguinaire ne déploya ses ailes dont la voilure de cuir vibrait sous la pression du vent qu'au dernier moment. Rasant le sol comme s'il avait manqué de justesse de s'y écraser, il rabattit sous lui un souffle d'une telle violence que les herbes se couchèrent aussitôt alors que la cime du chêne ayant servi de couchette à Kallistrat grinçait de douleur. Pas d'incendie cette fois, mais un grondement rauque qui fit vibrer le sol et les os de ceux qui se trouvaient là - et que l'on mesure deux mètres et soit armé de griffes et de crocs n'y changeait rien !

Ouvrant ses serres alors que ses pattes se portaient en avant - effleurant au passage les cornes de l'un de ses enfants - Amroth rasait le sol à une vitesse vertigineuse. Difficile d'imaginer que l'on pouvait être si imposant et aussi léger à la fois, et pourtant ! La patte gauche prit appui au sol, le marquant pour longtemps d'une empreinte d'une taille impensable, arrachant sous ses griffes des mottes d'herbe et de terre plus grosses que le petite botaniste à lui tout seul. L'autre patte, la droite, s'abattit sur Kalavati et se referma autour de son corps si petit comparé à la démesure de l'Infinitude. Un nouveau battement d'aile étêta le pauvre chêne, puis d'autres encore élevèrent l'immense créature vers des cieux plus clément, l'orphe chatte prisonnière de ses serres redoutables.

Une minute plus tard à peine, l'Infinitude avait disparu au-dessus d'un plafond de nuages orageux qui éclata subitement. Eh ! Il n'allait pas passer incognito sans déclencher un désastre non-plus ?

Je vous propose de sauter le tour de Kallistrat puisque je viens de le jouer.
Nouvel ordre : Vrass - Benedikt - Kallistrat

J'ouvre un nouveau sujet pour Kalavati et je reviens mettre le lien ici même.

Avatar de l’utilisateur
Amroth
Infinitude
Infinitude

Crédit: 11.00 Ore(s)

Re: Aller et... retours !

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Déc 2013, 23:03

Alors euh, à la fin de son poste, Benedikt nous faisait arriver près du Dôme, mais dans le poste d'Amroth, il est question de l'arbre dans lequel Kallistrat a dormi, donc je suppose qu'en fait, on n'est pas parti du campement ;)

Donc, on aurait des œufs grace à la minette, du lapin grace à Kallistrat et apparemment... des fruits et des légumes grace à Benedikt. Je ne réagissais pas vraiment à cela puisque de toute manière, il fallait manger de tout et pour preuve, je lui chipais une pomme pour clôturer mon petit déjeuner avant de me diriger vers le cours d'eau pour me rincer un peu.

C'est alors qu'un frisson me glaça l'échine et je me retournais pour voir une ombre se dessiner dans le ciel, j'étais trop loin pour agir alors que déjà l'ombre était sur nous! Ce n'était pas naturel, ça se déplaçait trop vite et je tendais le bras vers le campement pour voir Kallistrat se jeter sur Benedikt pour le protéger, dans un soupir de soulagement, je me plaquais aussi au sol alors que le dragon nous passait au-dessus après avoir attrapé la minette dans ses immenses serres

«Kala??» - impossible pour elle de se débattre, et lorsque la bête se mit à battre des ailes, même moi je fus légèrement projeté en arrière par le courant d'air provoqué! Je camouflais mon visage du mieux que je pouvais dans l'herbe jusqu'à ce que la créature soit loin, très loin, trop loin pour qu'on réalise réellement ce qu'il venait de se passer

«BENEDIKT!!!» - véritable rugissement de rage - ou de panique - je me cramponnais dans l'herbe pour me lever à toute vitesse, soulevant de la terre derrière moi avant de revenir vers le chaton qui l'avait protégé, je posais ma main sur l'épaule grise pour qu'il se pousse un peu - manquerait plus qu'il me l'étouffe après lui avoir sauvé la vie - «Hey hey.. est-ce que tout le monde va bien?» - je regardais les dégâts, la tente avait volé, le hamac était déraciné, les pierres volcaniques éparpillées, on allait perdre au moins une heure à ranger tout ça et mon quamate s'était détaché.. mais grace à la magie de Sayah, il n'était pas très loin, il s'était juste mis à l'abri, mais tant que je n'étais pas dans les Ghettos, il ne pouvait s'enfuir. Un éclair déchira le ciel et je soupirais avant de ramener ma main sur mon visage par dépit

«Amroth... il faut croire que je l'ai vexé quelque part... ou alors que la minette a fait un truc qu'il fallait pas...» - j'avais du mal à réaliser pourquoi ce dragon l'avait embarquée, mais il n'y avait plus une minute à perdre, l'orage se rapprochait à toute vitesse et nos affaires étaient éparpillées, je me précipitais pour attraper le ronçamac et mettre du sel avant qu'il pleuve pour le ranger, puis je pliais la tente pendant que Benedikt attrapait les pierres volcaniques pour les ranger dans le sac, puis je grimpais sur le dos du quamate mais déjà la pluie était sur nous...

«Allez on s'en va, vite!!» - en espérant que Pomporo et Kallistrat aimaient l'eau, car là, ils allaient être servis!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Aller et... retours !

Messagepar Benedikt » 07 Déc 2013, 01:35

Le petit botaniste n'eut que le temps de glapir de surprise lorsqu'il se fit jeter à terre par Kallistrat. Il se débattit et paniqua rapidement sans pouvoir comprendre ce qui se passait ; jusqu'à ce qu'il entrevu Kala se faire attraper par des serres d'une taille complètement dingue. Benedikt hurla et voulu se relever, mais c'était sans compte la présence de l'orphe lion au dessus de lui qui ne lui laissait pas vraiment le choix de ses mouvements. Et en quelques secondes, le bordel assourdissant qui régnait dans le campement se vit remplacer par un orage peu accueillant, et tout était fini.

Benedikt jeta un regard terrifié à la gigantesque bestiole qui s'éloignait dans le lointain, pendant que le tatoueur s'approchait d'eux. Ils n'allaient pas revoir l'orphe chatte pour longtemps, ça c'était certain. Est-ce que ce machin allait la manger ?!
« Hein ? Non, ça va pas, Kala s'est fait pas attrapé par- par, c'était quoi cette bestiole ?! »

Ce n'était pas vraiment le temps pour des explications et débats plus détaillés que la réponse de Vrass, pourtant. La tempête qui s'aggravait à chaque minutes n'était pas du genre où on avait envie de rester dessous, aussi le botaniste aida les autres à ranger le campement le plus vite possible pour décamper de là. Ils s'enfuirent quelques minutes plus tard à dos de quamate, de maneki ou de... rien du tout, sous la pluie battante qui les trempaient jusqu'au os.
Seulement, malheureusement pour eux, les gros nuages, ça va toujours plus vite que des montures. Aussi en fin d'après-midi, des éclairs réguliers éclairaient toujours le ciel noir, et Benedikt ne sentait plus ses doigts, complètement frigorifié. Quand est-ce que cette foutue pluie allait s'arrêter ? Sa question n'eut pas plus de réponse quand Pomporo glissa sur une pierre instable à cause de la terre gorgée d'eau et l'envoya voler quelques mètres plus long devant. Benedikt finit par une ou deux roulades sur lui-même dans la boue avant que la gravité le laisse en paix, et se mit à jurer pendant que le félin tout aussi sale venait le renifler avec un air désolé.
« Putain de flûte de merde, ça c'est parfait, tiens. » pleurnicha-t-il en se redressant avec des grimaces. Est-ce que Vrass et Kallistrat s'était seulement aperçu qu'il leur manquait quelqu'un ? Il pleuvait tellement qu'on ne voyait même pas ce qui se passait à cinq mètres. Il y avait intérêt à ce qu'ils aient remarqué quand il s'était cassé la gueule parce que Benedikt n'allait pas remonter en deux trois mouvements sur Pomporo, d'abord. En fait, s'ils pouvaient trouver un endroit où s'abriter jusqu'à demain, cela aurait été aussi bien. Malheureusement, dans ces fichues plaines et vu la visibilité qu'ils avaient...

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Suivante

Retourner vers Les plaines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron