Soleil rouge

Au beau milieu d'un désert aride, Ohime Quinah est déposée sur les rives d'un oasis luxuriant. Les Ohimes sont un peuple calme et pacifique vivant comme s'ils sortaient tout droit de l'Égypte antique.

Soleil rouge

Messagepar Néthi Ptahâa » 12 Mai 2012, 17:38

Précédemment : Règlement de compte.
*°*°*°*°*°*°*°*°*

Néthi jeta un dernier regard vers Sayah dans l'espoir qu'il lui vienne en aide... mais c'était mal connaître le reptile au cœur aussi froid que l'était son sang ! Le vendeur retourna s'occuper de sa boutique comme si elle n'existait pas, l'ignorant parfaitement alors que l'un de ses clients se présentait.

« B-bonjour monsieur Rannveig... »

Hésitant encore entre restée plantée là et suivre celui qui se présentait comme le tatoueur, elle se contenta de lui offrir un sourire comme elle seule savait les faire : à la fois timide et engageant, triste et heureux, coupable et réconfortant. Un autre commerçant donc, ce qui rassura un peu Néthi. D'autant que pour une fois aujourd'hui, l'on s'adressait à elle sans l'accabler de reproches... Peut-être ce Vrass pourrait-il l'aider, mais le méritait-elle seulement ? Avant d'avoir le temps de trouver une réponse à cette question, la jeune Ohime se retrouva entraînée à l'extérieur.

Elle battit des cils sous la morsure du soleil alors qu'elle suivait le Winghox comme une enfant sage, sans trop savoir encore pourquoi elle le suivait. Sans-doute parce qu'il était commerçant, et que ce serait très bientôt son nouveau métier également.

« Je ne cherche rien en particulier en réalité. Je travaillais aux archives de la grande bibliothèque d'Ohime Quinah, mais... Elle s'interrompit comme si elle cherchait ses mots. La sueur sur ses épaules donnait l'illusion qu'elle fondait au soleil, au sens littéral du terme. Excusez-moi monsieur... je crois... »

Une main sur son front comme pour empêcher sa tête de tourner davantage, elle s'effondra sur ses jambes qui ne la portaient déjà plus. L'allée en compagnie de son père l'avait éprouvée, et elle était incapable de supporter le moindre effort supplémentaire sous cette chaleur. Vivre à Ohime Quinah lorsque l'on avait une santé aussi fragile que la sienne n'était vraiment pas de tout repos. Son cœur battait vite, mais le sang n'affluait plus que difficilement. Un frisson glacé lui parcouru la nuque.

« … besoin d'un peu d'ombre... »

Avatar de l’utilisateur
Néthi Ptahâa

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 12 Mai 2012, 20:27

L'avantage du tatouage du flocon, c'est que je ne craignais pas la chaleur des environs. J'avais mis une main dans une poche alors que j'écoutais la petite histoire de cette belle plante... bibliothécaire hein? Effectivement, elle ne semblait pas très dégourdie et je comprenais que Sayah ne soit pas motivé à lui confier l'une de ses précieuses boutiques. Pour moi c'était différent, c'est moi qui ait créé les tatouages, il m'a juste filé un coup de pouce pour le commerce en me filant cette perle à mon oreille qui me permet de me déplacer où je veux.

«Je vois. Mais là, tu étais venue pour quoi? Tu veux être antiquaire? Shaman?» - si elle était dans la boutique du Shaman, je supposais que c'était ça, mais d'un autre côté, je ne la voyais pas vraiment user de pouvoirs particuliers. C'est alors que je la vois défaillir et rapidement tomber sur elle-même, heureusement que j'étais pas loin, j'ai pu la rattraper à temps!

«Hey! Non mais t'habite pas dans le coin sérieux?» - comment elle peut ne pas supporter la chaleur alors qu'elle vit ici? Je fais une mine plutôt boudeuse alors que je la soulève doucement pour la porter. Allez va, ça ira plus vite que je la conduise moi-même à l'auberge! Essayant de viser au maximum les zones d'ombre, je marche à grandes enjambées jusqu'à l'établissement, poussant la porte d'un coup de cul, l'atmosphère plus fraiche des lieux devrait lui faire du bien.

Vu qu'elle est consciente, je la pose simplement sur une chaise avant d'appeler un serveur.

«Tu veux boire quoi? C'est moi qui régale!» - comment casser le mythe en même temps... sérieusement à la voir si fragile, j'ai même plus envie de me la faire, j'aurais trop peur de la casser! Je demande du karkadeh, c'est de la tisane, mais ça a un côté sucré vraiment agréable, et on trouve ça qu'ici! Alors autant en profiter.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Néthi Ptahâa » 13 Mai 2012, 00:36

Les questions de Vrass, ses phrases, jusqu'à ses mots même, ne parvenaient plus à la jeune femme que dépouillés de sens. C'était comme s'il parlait une langue étrangère, ou plutôt comme si elle – Néthi – n'avait plus la force de comprendre. Elle leva un regard perdu vers l'homme à la chevelure rouge, les yeux vides de toute intelligence, le sang se dérobant de son visage, et ferma finalement les yeux lorsque la fatigue fut trop pesante pour y résister. Lorsqu'elle se réveilla quelques secondes plus tard, elle était dans les bras d'un homme qu'elle ne connaissait pas, et les murs des maisons défilaient devant elle. Néthi sourit, reconnaissante et pas inquiète pour un Ore. Elle ne se souvenait pas encore de ce qui venait de lui arriver, mais elle savait que tout lui reviendrait petit à petit. Combien de fois la même situation s'était-elle reproduite ? Elle ne comptait plus. Chaque fois ramassée, chaque fois reconduite à l'ombre d'une auberge, d'une maison, d'un bâtiment quelconque.

Bercée par les enjambées de son Héros du jour, elle laissa sa tête reposer contre son torse sans oser ouvrir la bouche. Encore un peu étourdie, elle préférait attendre d'être au calme. Elle reconnut la petite auberge dans laquelle il lui arrivait de s'arrêter parfois, et les clients ne s'étonnèrent pas de la voir en pareille position. En revanche, il lui sembla remarquer des regards méfiants, curieux, interrogatifs vis à vis de l'homme qui l'avait conduite jusqu'ici. C'était vrai qu'il était tout blanc de peau, avec une curieuse crinière rouge et une paire de cornes impressionnantes. Néthi battit des cils, chassant les questions qui l'assaillaient déjà. Elle se sentit déposée sur une chaise et s'entendit commander un Karkadeh. Oui, c'était une bonne idée. S'appuya prudemment sur la table pour conserver un semblant d'équilibre, elle posa son joli regard clair sur le visage de celui qui lui était venu en aide.

« Merci...
_ Ça va Néthi ?
S'enquit le serveur qui revenait avec sa boisson et la lui plaçait d'autorité entre les mains.
_ Oui... je suis un peu fatiguée.
_ Tu es toujours fatiguée petite. Tu sais qu'il n'y aura bientôt plus un seul homme dans tout l'oasis qui ne pourra se vanter de t'avoir ramener un jour ? »


Pour toute réponse, la jeune fille se contenta d'un sourire que le serveur lui rendit, visiblement rassuré, avant de retourner travailler. Néthi but quelques gorgées de son breuvage, savourant la fraîcheur sucrée qui lui chatouillait les papilles. Petit à petit sa vision sembla s'éclaircir, jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment en forme pour se sentir très bête.

« Excusez-moi... Commença-t-elle avant de s'interrompre, interloquée par un détail qu'elle n'avait pas remarqué. Oh ! C'est joli vos yeux ! »

À ces mots, elle se pencha légèrement pour mieux voir, se rapprochant sans y faire attention, les grandes créoles à ses oreilles se balançant doucement, les voiles légers de ses vêtements collés sur sa peau moite.

« Comme les lunes au firmament, l'une ocre, l'autre opale. Elle lui sourit plus largement avant de se reculer. Pardonnez-moi, je ne me suis pas présentée je crois. Je m'appelle Néthi. Je crois que je ne me souviens plus de ce que vous me disiez avant de tomber. »

Cependant, les nombreux tatouages dépassant de sous les vêtements de Vrass venaient de lui rappeler qu'il était tatoueur. Y voyant là un signe du destin, elle rapprocha sa chaise afin de pouvoir discuter sans avoir à élever la voix.

« Monsieur Rannveig, c'est cela ? Vous m'avez dit être tatoueur. Vous travaillez avec Sayah ? »

Avatar de l’utilisateur
Néthi Ptahâa

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 13 Mai 2012, 10:54

Je restais plutôt indifférent aux regards des gens, même si je n'étais pas non plus le genre à m'inquiéter pour un rien, aussi j'attends qu'on m'apporte ma boisson alors que le serveur met directement le verre - en terre cuite - dans les mains de la jeune fille qui reprend peu à peu ses esprits. J'attends, pour le moment, tout le monde semble aux petits soins pour elle aussi il n'est pas nécessaire que je m'en mêle. Mais finalement, elle boit une gorgée de son espèce de tisane avant de s'approcher pour me regarder droit dans les yeux et remarquer alors leur couleur.

«Je sais, je suis né comme ça!» - je fronce légèrement les sourcils, je sais pas pourquoi, elle a tué totalement mon envie de lui sauter dessus, je sais pas comment! Peut être parce qu'on dirait qu'elle a douze ans? Oui, ça doit pas mal jouer... enfin, je soupire légèrement alors qu'elle recule, certes, elle n'a pas du tout le corps d'une gamine, mais son comportement n'en est vraiment pas loin! Rien que la façon dont elle a remarqué mes yeux vairons, on dirait une gosse devant une nouvelle peluche.

Enfin, elle nous fait un peu de poésie avant de se présenter, je hausse alors un sourcil... ok en plus elle a une mémoire de poisson rouge.
«Je sais, j'ai vu ton père je te rappelle... et on ne parlait pas de grand chose d'intéressant»

Je buvais une nouvelle fois mon karkadeh avant qu'elle ne se mette à me regarder et remarquer mes tatouages. Je soupire alors, elle est vraiment bizarre cette fille...

«Oui, je travaille avec lui. Disons que j'ai élaboré les formules de mes encres, mais qu'il est plus rapide que moi pour les produire, donc en général, je fais mes encres moi-même mais quand j'ai besoin d'un stock important rapidement, je passe par lui.»

Je prends une profonde inspiration avant de poser mon verre et jouer avec

«Quand on veut vivre de son commerce, il vaut mieux être associé à Sayah. C'est un sacré pied à l'étrier pour prospérer, rien que pour pouvoir se déplacer de ville en ville! Y'a que si tu bosses avec lui que t'as ce genre d'avantage!»

Je lève alors le menton vers elle, l'air sérieux - «Et toi? Quel métier tu recherches? Antiquaire? Je te vois pas trop jouer les forgeronnes...» - ce sont les seules boutiques où le reptile a besoin d'un coup de main si mes souvenirs sont bons, après le shaman.. d'un autre côté, j'ai jamais entendu parler de la bijouterie...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Néthi Ptahâa » 13 Mai 2012, 16:35

Néthi demeura un instant figée, sans comprendre la brusquerie du tatoueur. Avait-elle dit quelque chose de mal ? Sans-doute, oui. Pour commencer, ça ne se faisait pas de regarder les gens avec autant d'insistance. Honteuse, elle baissa les yeux et fixa son verre en rougissant. Tout à coup, elle se sentait vraiment très bête d'avoir blessé cet homme pourtant très gentil, puisqu'il lui était venu en aide. Ses doigts fin jouèrent à redessiner les contours du récipient qu'elle tenait toujours, jusqu'à ce qu'elle se mette à trembler. Elle sentait, comme chaque fois, la glace lui prendre la colonne vertébrale et faire tomber un voile noir juste devant ses yeux. Pas encore...

« Tu lui as servit un karkadeh ? S'éleva soudain une voix. C'est un hypotenseur enfin ! »

La jeune femme eut tout juste assez de force pour entendre des bruits de pas accourir vers elle. Fragile, oui, elle l'avait toujours été. C'était la première fois en revanche que ce genre de désagrément lui arrivait deux fois de suite. Inquiète, elle lutta de toutes ses forces pour rester consciente. Les sons autour d'elle semblaient étouffés mais elle les entendait. Elle était là, vivante. Et si tout cela n'était qu'un châtiment pour ce qu'elle avait fait subir au chasseur de serpent ? Elle cligna des yeux en revenant doucement à elle, s'étonnant de rencontrer le regard inquiet du propriétaire de l'auberge penché sur elle... et derrière, le plafond. Le plafond ?

« Toujours avec nous Néthi ?
_ O-oui...
_ Je t'ai amené des dattes, manges-les s'il te plaît. Je t'apporte de quoi te rafraîchir. »


Puis l'homme se leva et adresse un regard rassurant à Vrass, lui signifiant qu'elle irait bientôt mieux. Immobile, Néthi savoura la fraîcheur du sol sous elle durant de longues secondes avant de se redresser sur un coude. S'asseyant en tailleur, elle piocha docilement une datte qu'elle mangea en silence, guettant avec une certaine angoisse les signes de faiblesses qui pourraient revenir l'assaillir. Mais il n'y eut rien. Le sucre des dattes faisait son effet et elle se sentit bientôt moins lourde, moins accablée, moins tremblante aussi, signe que tout revenait à la normale. Une normalité toute relative pour Néthi, née trop fragile dans un milieu trop hostile, et en payant chaque jour un les conséquences. Son regard passa à peine sur Vrass. Elle aurait aimé lui parler et faire sa connaissance, mais il n'avait pas semblé aussi enthousiaste à cette idée que lorsqu'il l'avait obligé à sortir de la boutique du Shaman. Et puis ce n'était pas évident d'engager une conversation intéressante lorsque l'on se remettait à peine d'un évanouissement.

L'auberge se vida peu à peu, les ouvriers retournant travailler. La plupart lui adressèrent un signe de main ou un regard avant de sortir. Puis le silence retomba, lourd et embarrassant. Néthi réfléchissait. De quoi parlaient-il avant qu'elle ne tombe à nouveau ? Devaient-elle reprendre là où ils en étaient restés après qu'elle se soit rendu ridicule ? Elle dégagea prudemment ses cheveux avant de boire le jus de mangues préparé à son attention, reposa son verre et entreprit de se relever. Oui, elle allait mieux. Physiquement tout du moins. Moralement, elle ne s'était jamais sentie aussi mal.

« Je ne cherche rien... finit-elle par avouer à voix basse sans oser lever les yeux. C'est Sayah qui a proposé à mon père de m'engager, mais je ne sais pas quelle boutique il compte me confier. »

Remettant un peu d'ordre dans les voiles qui couvraient à peine ses jambes, elle ne sut pas quoi ajouter de plus. D'une part elle ne connaissait pas Vrass et n'avait pas à lui imposer ses problèmes personnels, et d'autre part elle se sentait davantage fautive que victime, ce qui lui interdisait de se plaindre de son sort. Croquant dans une nouvelle date, elle se risqua à regarder de nouveau le tatoueur. Mis à part Inéni et son propre père – et leur colère était justifiée – personne encore ne lui avait parlé si abruptement, si bien qu'elle avait du mal à encaisser.

« Merci de m'avoir ramenée. Je suis désolée si je vous ai causé des soucis... je... »

Néthi hocha seulement la tête pour finir sa phrase. Elle n'était pas du genre à s'appitoyer sur son sort d'habitude, mais aujourd'hui particulièrement, elle détestait sa santé fragile !

Avatar de l’utilisateur
Néthi Ptahâa

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 13 Mai 2012, 17:54

Je ne me rendais pas compte que je paraissais désagréable, d'un côté, je n'aimais pas trop jouer les nounous, surtout que les gens me regardaient d'un drôle d'air, genre la bête qui allait dévorer la miss toute crue! C'est alors qu'elle semblait de nouveau tourner de l'œil et je tendais le bras vers elle par inquiétude

«Hey! ça va?» - derrière moi, j'entendais un type dire qu'apparemment on n'aurait pas du lui donner du karkadeh, j'essaie de me souvenir si c'est moi ou le serveur qui lui en a donné, il me semble que j'en avais commandé que pour moi donc j'y étais pour rien. Je ne savais pas ce qu'était l'hippo-truc mais apparemment c'était pas bon pour elle aussi je lui retirais violemment le verre des mains... mais il était trop tard, déjà elle basculait et ma chaise était renversée derrière moi.

Le patron de l'auberge l'avait rattrapée et lui demandait de manger des dattes, il me lança un regard différent cependant, pas comme s'il m'en voulait, seulement du genre qu'elle irait mieux et que c'était habituel! Non mais quand même! J'avais mis un genou à terre pendant qu'elle se redressait pour manger, je voyais qu'elle était confuse de son état et je ne pouvais m'empêcher de la prendre en pitié la pauvre. Je lui tendais le verre de jus de mangue qu'on lui avait préparé, plus riche en sucre et en d'autres trucs utiles pour elle surement, et je voyais qu'elle était mal à l'aise vis à vis de tout ça...

«T'inquiète pas, c'est pas important pour le moment. Mais tu devrais te reposer un peu, une fille comme toi ne semble pas être faite pour un pays pareil!» - je m'approchais alors d'elle pour la remettre plutôt sur la chaise que rester ainsi par terre. Je me disais même qu'il vaudrait mieux qu'elle s'allonge en fait, aussi finalement je la laissais où elle était et je revenais vers le comptoir pour m'adresser au patron qui semblait un type sympa

«Écoutez, Sayah me l'a confiée, et son père l'avait confiée à Sayah, elle serait mieux dans une chambre, au frais. Vous avez ça en magasin? Je m'en fous du prix c'est moi qui paie.»

Il hocha la tête, même si je sentais la suspicion dans son regard à l'idée que je profite de la situation, je soupirais alors - «Je vous jure, c'est en tout bien tout honneur! Vous croyez vraiment que je pourrais lui faire quoi que ce soit? Je la casserais en mille morceaux! J'ai quoi à y gagner?»

Il semblait se dire que je n'avais pas tort et finalement me donna une belle clé d'or! Apparemment c'était une genre de suite princière probablement, je mettais une belle somme d'ores sur le comptoir en échange et je revenais la chercher avant de me tourner de nouveau vers le patron - «Faites lui monter encore des dattes, apparemment ça lui fait du bien...»

Je m'approchais, et sans vraiment lui demander son avis, je la soulevais comme la princesse qu'elle devait être

«Allez Mademoiselle! Je t'embarque, tu vas aller te reposer gentiment et on continuera cette discussion pendant que tu seras bien allongée au frais avec toutes les dattes et le jus de mangue que tu voudras!» - je grimpe les nombreux escaliers en suivant le patron qui nous guide, une fois arrivé, effectivement, je me rends compte qu'il m'a filé la suite royale! Le lit est immense, je pourrais dormir avec elle sans la toucher! Mais il y a également une grande banquette et vu le regard que l'aubergiste me lance, j'ai plutôt intérêt à la squatter. Les fenêtres sont entrouvertes de part et d'autre de la pièce, permettant à un petit vent assez frais de circuler, effectivement, elle sera mieux ici.

Je l'allonge sur le lit pendant que le patron dépose des dattes et une petite cloche à côté de la jeune femme
«Nethi, si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sonnes, d'accord?»

Et moi? Si je sonne il se passe quoi? Les bras croisés en étant de nouveau de mauvaise humeur, je laisse partir le type avant de m'assoir sur une sorte de banquette qui doit d'ordinaire servir de repose pied pour me tenir près d'elle

«Sérieusement, si tu es aussi fragile, comment se fait-il que ton père veuille que tu bosses pour Sayah? Aller de boutique en boutique, c'est pas de tout repos tu sais?» - la preuve, là je veux pas dire, mais c'est du sport!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Néthi Ptahâa » 14 Mai 2012, 22:16

Cette fois, le regard de Néthi se fit moins craintif en se levant vers le tatoueur. À vrai dire elle ne comprenait pas trop son caractère et s'en retrouvait déstabilisée. Silencieuse un instant, elle tentait de se remémorer les derniers évènements. L'homme s'était montré très enthousiaste à la boutique avant de faire preuve de gentillesse en la portant jusqu'ici, puis il était devenu cassant et à présent... son inquiétude prouvait une nouvelle fois sa gentillesse. De quoi vous en donner le tournis, et Néthi l'avait assez eu pour aujourd'hui ! Cependant la jeune femme était loin d'être rancunière et lui sourit, autant pour le remercier que pour le rassurer, mais aussi parce que sa réflexion l'amusait. Comment pouvait-on naître dans un lieu qui n'était pas fait pour nous ? Le désert donnait naissance aux succulentes et le Nibil aux lotus... rarement l'inverse. Mais lorsque Néthi ouvrit la bouche pour répondre, elle se retrouva dans les bras du tatoueur pour la seconde fois en trop peu de temps et se retrouva muette de surprise.

En passant près du serveur puis du propriétaire de l'établissement, elle remarqua leurs regards suspicieux et commença, elle aussi, à douter de son chevalier servant. Elle n'en dit rien cependant, se contentant de regarder défiler les couloirs sans qu'elle n'ait à remuer le petit doigt. C'était à la fois amusant... et inquiétant. Aussi pendant que Vrass marchait, Néthi s'autorisa à l'observer brièvement, puis baissa rapidement les yeux comme si elle craignait d'être prise sur le fait. Ce n'était pas très poli de dévisager les gens. Une fois installée dans la chambre – et quelle chambre – le patron lui recommanda de se servir de la cloche en cas de besoin et la laissa seule avec le tatoueur. Un silence embarrassé s'ensuivit... rapidement brisé par l'homme à la voix abrupte. Néthi leva un regard plus confiant sur lui, reconnaissante pour tout ce qu'il faisait pour elle malgré son apparente rudesse.

« Je m'y suis habituée, mais parfois, j'aimerais être née comme tous ceux de mon peuple. Je pourrais travailler aux rizières et être utile... au lieu de ça... Elle se resservit une datte pour ne pas avoir à finir sa phrase. Sans tristesse, simplement objective, elle reprit à voix douce. Notre Bienaimée Quinah ne laisse rien au hasard, mais je me suis toujours demandé ce qu'elle avait prévu pour moi. Je crois que vous avez raison. Peut-être que je ne suis pas faite pour cet Oasis. Peut-être suis-je destinée à voyager et à me séparer de cette vie là. »

Pourquoi pas ? Elle souriait à présent, rassurée par cette explication qui effaçait une partie de sa douleur. Quitter Ohime Quinah lui ferait de la peine. Elle y avait ses amis, sa famille, ses repères. Mais si telle était la volonté de Quinah, alors elle n'avait rien à regretter. Sa rencontre avec Vrass était écrite, et elle était heureuse de l'avoir rencontré. Il avait sans-doute beaucoup à lui apprendre, même si elle devinait qu'il faudrait se montrer patiente et tolérante à son égard. Mine de rien, l'homme n'avait pas l'air commode.

« Mon père essaie de me protéger. Elle baissa honteusement la tête avant d'affronter de nouveau le regard du tatoueur. Comme je ne supporte pas la chaleur, mon père m'avait obtenu une place à la grande bibliothèque d'Ohime Quinah. »

Le poste était prestigieux, elle était respectée et lettrée, comme cela était si rare dans l'Oasis. Sous la tutelle d'un Demi-Dieu à tête de chameau, elle avait eu à sa portée de nombreux écrits précieux et avait fini par connaître la bibliothèque par cœur. Elle rédigeait le courrier pour les Ohimes illettrés, aidait les érudits à trouver les parchemins qu'ils cherchaient. Elle s'était même vu confier la tâche de documenter le chef des armées Hétep Ir Kaha au Palais. Le chemin était long et éprouvant pour elle, mais jamais elle n'avait manqué à son devoir. On lui faisait confiance... jusqu'à ce jour où sa curiosité l'avait poussé trop loin. Buvant encore quelques gorgées de jus de fruit, elle s'installa un peu mieux sur le lit et posa sagement ses mains sur ses cuisses, lissant les voiles qui y glissaient et laissaient entrevoir sa peau. Faute d'habiter l'Oasis et de connaître les rouages de leur société, Vrass ne saisissait peut-être pas toute l'étendue de ce qui fut le métier de Néthi, mais cela, la jeune femme ne pouvait pas le savoir.

« Je n'étais qu'archiviste mais ça me plaisait... il y avait tellement de choses à lire et à apprendre sur nos origines. Mais... Elle hocha la tête d'un air désolé. Il y a eu un... accident... par ma faute. Un homme s'est présenté, Anthmosis Naïlthan. Il est chasseur de serpents à l'Oasis, et disciple de Senenmout. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais il est soudain tombé tout froid. Vous savez, comme les serpents. Et ensuite il s'est réveillé. Il voulait faire des recherches sur la poïkilothermie, parce qu'il pensait avoir ce don en lui... alors... alors je lui ai proposé. »

Elle entortilla ses doigts un moment, n'osant pas avouer son forfait. C'était la première fois qu'elle en parlait et elle avait l'impression étrange de se vanter, ce qui la mettait mal à l'aise. Pourtant, à présent qu'elle avait commencé, elle se voyait mal interrompre son récit de cette façon... et puis d'une certaine manière, cela lui semblait nécessaire pour expliquer comment elle s'était retrouvée dans les pattes de Sayah. Aussi, prenant une profonde inspiration pour se donner courage, elle se lança enfin, ses yeux bleus toujours plantés dans ceux de Vrass qu'elle regardait cette fois avec un grand sérieux.

« Nous avons eut recours à un rituel très ancien. C'était la première fois que je faisais cela et ce sera la dernière. Je regrette... Je... Monsieur Naïlthan devait entrer en hypnose, et chercher au fond de son âme la clé de sa magie. Mais... il... Il ne s'est pas réveillé... Maître Inéni nous a interrompus. Il était furieux, et il m'a renvoyée. Je n'ai jamais vu mon père aussi en colère. Je l'ai mérité bien sûr. Je suis tellement désolée. J'espère que monsieur Naïlthan va bien. »

Elle marqua une pause un peu plus longue comme pour mesurer l'ampleur de sa stupidité, puis sourit de nouveau, acceptant chaque fois les faits comme ils arrivaient, avec humilité.

« Enfin, plus personne ne veut de moi à l'Oasis. Il n'y a que Sayah qui ait accepté de m'engager. Je ne suis pas aussi fragile tant que je reste à l'intérieur vous savez. C'est le soleil... la chaleur... et je suis prête à faire ce qu'il faut. Pour remercier Sayah de m'accorder sa confiance, et pour mon père. Il s'inquiète beaucoup pour moi alors que je ne le mérite pas. J'ai été sotte d'effectuer ce rituel, je m'en veux. Et... je suis désolée pour tout à l'heure. On croise peu d'étrangers à Ohime Quinah et vous êtes vraiment particulier... et moi trop curieuse. »

Le regard beaucoup plus clair, Néthi semblait avoir repris possession de ses moyens. Elle se pencha un peu sur le côté, s'appuyant d'un bras sur le matelas et observant paisiblement le tatoueur. Elle avait envie d'en savoir plus sur son métier et sur ce qui l'attendait, mais aussi sur lui... sauf que pour cette partie, elle n'osait pas demander.

« Vous parliez d'aller de boutique en boutique... je ne comprends pas très bien. Il n'y a qu'un seul Antiquaire à Ohime Quinah. »

Avatar de l’utilisateur
Néthi Ptahâa

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 15 Mai 2012, 11:56

Assis presque par terre, les jambes écartées à prendre appui sur mes genoux, je la regardais se désaltérer et manger doucement, comme une petite fleur fragile qui pouvait se briser d'un simple souffle de vent. J'en ai rencontré des gens fragiles, mais alors elle battait tous les records!

J'avoue que je connais pratiquement rien de Quinah et de la religion des environs, j'ai bien eu des clients qui en parlaient, mais j'ai jamais vraiment écouté, et là je n'avais pas le choix, mais je ne suivais pas tout. Ainsi donc, elle croyait en la destinée hein? Je ne voyais pas vraiment en quoi je pouvais changer ou faire partie de son destin - à part si elle était vierge et ne comptait pas le rester, mais j'en doutais - aussi je ne disais rien. Elle fit une petite pause, et j'en venais à me demander pourquoi elle me parlait de tout ça? Mais c'est comme un poison qu'on a besoin d'évacuer, quelque chose me disait que ça lui faisait du bien, aussi j'essayais de rester concentré même si je ne suivais pas tout.

Elle me parla de son père et de son ancien travail où elle semblait avoir commis une erreur, mais à partir de là, je commençais à décrocher. Les bouquins, c'est franchement pas mon truc, alors les archives de Quinah ou autre, j'y comprenais plus rien, et lorsqu'elle parla de rituel je décrochais totalement. J'avais alors levé la main, mais je m'étais tu, elle n'avait pas fini. Poiki quoi? C'est quoi ce truc? J'avais surement écarquillé les yeux sur le coup mais elle ne me regardait pas, fixant plutôt un point devant elle pendant qu'elle poursuivait. Ok... ben espérons que ce soit pas important.

J'ai pas vraiment compris la suite non plus, mais apparemment, elle aurait tué cet homme qui voulait découvrir quelque chose? J'ai entendu parler d'un monde, une sorte de royaume des morts où notre esprit s'échappe lorsqu'on meurt, un truc comme ça, mais certains disent que par la volonté d'Alrik ou d'Amroth, on peut faire en sorte que notre âme regagne notre corps... est-ce que le rituel qu'elle a tenté de faire avait quelque chose à voir avec ça? Peut être, même si j'ignorais que c'était possible, et cela pourrait expliquer que son patron se soit mis en colère et l'ait renvoyée, on ne plaisante pas avec la mort je suppose.

Je gardais les sourcils un peu froncés, n'étant pas sur de tout comprendre surtout! Mais le sujet change alors, elle se sent exclue et je ne peux que la comprendre... je baisse les yeux un instant alors qu'elle me parle des boutiques et de l'Antiquaire...

«Il n'y a qu'un Antiquaire à Ohime Quinah, mais il n'y a pas qu'Ohime Quinah sur Nideyle. Il y a un Antiquaire dans chaque grande ville de ce monde, Ephtéria, Balaine ou même Windrakk chez les miens. Sayah peut se rendre dans n'importe quelle boutique dès qu'il sent qu'un client y pénètre.»

Je soupirais doucement, frottant mes mains l'une contre l'autre d'un air absent, puis je regardais mes paumes une seconde de plus

«T'es pas la seule à avoir commis une erreur qui fait que tu n'es pas à ta place parmi les tiens. J'ai du quitter mon clan suite à... une erreur, même si elle est surement loin d'être aussi grave que la tienne, quoi que ça dépend des points de vue, ma sœur trouverait surement que ton crime est moins horrible que le mien.»

Malgré tout, contrairement à elle, je ne me sentais pas de lui en parler. Aussi je levais simplement la tête pour discuter de ce qui pouvait l'intéresser
«Moi je suis parti. J'avais 17 ans, donc surement ton âge non? Et j'ai gagné le Nord, traversant les montagnes pour atteindre la première ville sur mon chemin qui se trouvait être la Basse Ville. Enfin plutôt les Ghettos. Ça ne doit pas te dire grand chose, mais je peux te dire que c'est vraiment très loin de tout ce que tu pourrais imaginer.»

Ça c'est sur que si elle bosse pour Sayah et qu'elle doit avoir des clients de la Basse Ville, ça va lui faire tout drôle

«Mais je m'y suis habitué et j'y ai trouvé ma place. Et c'est mon nouveau chez moi.»

Je baissais de nouveau la tête et me levait un peu pour me diriger vers la fenêtre, les bras croisés pour réfléchir

«Ce que je veux dire, c'est que c'est toi qui décide où est ta place. Si Ohime Quinah te rejette, à toi de trouver un endroit où tu seras chez toi. Pour une personne comme toi, je pense qu'Aspasie serait une ville plus agréable, il y fait frais, il y a des cours d'eau, la vie est plus simple là bas... une fleur comme toi pourrait s'y épanouir librement.»

Houla, je deviens poète moi? Ça craint un peu. Enfin, je suis là aussi pour l'aider pour Sayah! Je lui ai dit que je me chargerais de l'endurcir. Ça finalement, je ne pourrai peut être pas, mais je me dis que je pourrais l'aider à trouver sa voie. Je reviens vers elle, m'asseyant sur le lit tout en gardant mes distances, et je remarque alors les larges créoles à ses oreilles. Le souvenir de boucles d'oreilles que le cabot avait achetées pour.. qu'on soit lié un truc comme ça me revient en mémoire, il n'avait pas acheté ça dans une boutique de Sayah? Je suis pourtant sur qu'il n'y a pas vraiment de bijoux chez l'Antiquaire...

«Dis moi, tu aimes les bijoux?» - comment passer du coq à l'âne, leçon n°1 par Vrass Rannveig!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Nila » 17 Mai 2012, 15:50

Coucou, c'est moi ! :lol:


Dans le quartier des commerçants un grand chien blanc arriva devant l'auberge. Ses griffes crissèrent sur le sol poussiéreux et l'annoncèrent au félin qui somnolait sur la terrasse d'une habitation. Cette dernière était fait d'un rez de chaussée, comprenant l'essentiel de l'habitation et d'un étage constitué d'un muret surmonté de poutres de bois et d'un toit de paille. La terrasse, sommairement aménagée pour les repas en soirée, représentait un coin d'ombre idéal en hauteur où s'abriter pendant les pics de chaleurs. La jeune léopard demeurait allonger sur le ventre à écouter les bruits de ville, les yeux mis clos. La température assommante empêchait de dormir réellement lorsque le soleil était à son zénith. Reconnaissant le cadence du pas de Phaton, les oreilles veloutées avertir leur propriétaire de l'ami en approche.

La jeune morphe s'étira. Elle alla poser ses pattes avant sur le murent pour hisser son buste et voir en contre-bas. Son père d'adoption revenait en remuant la queue. Nila grimpa totalement sur le rebord puis se laissa couler dans le vide jusqu'au sol. Le Chien l'accueillit en lui mordillant la nuque pendant que le jeune félin frottait sa tête dans la fourrure blanche. Par jeu elle s'allongea sur le dos et donna des petits coup de pattes au chien, ce dernier vint faire semblant de la mordre en grognant joyeusement. Leurs embrassades furent interrompues le nuages de poussière soulever par le galop d'un Anticus poussé à pleine vitesse par l'humain sur son dos. Les grains sables les plus fins leur chatouillèrent les narines et les firent éternuer.

Après quoi il se mirent en route pour leur auberge favorite. Le cuisinier gardait toujours quelques abats ou chutes de viandes pour nourrir les deux amis. Alors qu'ils se dirigeaient vers l'arrière court un étrange bipède retint l'attention de Nila. Un grand mâle avec des cornes de bœuf sur le crâne et une crinière rouge. Il portait une humaine pas très en forme dans ses bras. Ce qui intriguait la morphe était qu'il possédait des attributs animaliers, sans avoir l'odeur d'un orphe. Son odeur était étrangement musquée, plus qu'un humain, et avait quelques relents de l'encre à tatouages dont la senteur était inconnue à la jeune léopard.

Elle ralentit le pas et le regarda entrer dans l'auberge. Quand la porte de l'auberge de referma, Nila alla rejoindre Phaton qui dégustait déjà sa bolée de viande pendant que cuisinier disposait un reste de carcasses n hauteur pour éviter que Phaton ne lui en pique. Le félin bondit sur le mur d'enceinte de l'arrière cour où l'attendait sa part de chair saignante. Le chien blanc somnolait à l'ombre - sous les grattouilles d'un jeune commis censé être parti chercher des fruits secs dans le garde manger – lorsque Nila perçu des voix venant d'une fenêtre à l'étage. Le léger courant d'air lui rapporta l'odeur de l'étrange bipède cornu. La curiosité l'emporta.

A pas de velours, la jeune léopard fila sur le rebord du mur jusqu'à voir la fenêtre. Elle était un peu haute, mais depuis le muret cela ne serait pas difficile. De plus le volet de bois était juste poussé, elle ne se souciait pans encore de ce que pouvait causer l'arriver d'un léopard à cet étage, tout ce qu'elle voulait était d'en savoir plus sur ce drôle d'étranger. Nila planta bien ses griffes dans le muret, le nez pointé vers l'ouverture elle se ramassa sur elle même. Elle dandina un peu son arrière train pour bien assurer sa prise à la pierre et ne pas glisser au moment de prendre l'élan, et s'élança. Alourdie par le repas qu'elle venait d'avoir, elle atterrit lourdement sur le rebord, cogna sur le volet de bois, qui s'ouvrit brusquement, et finit lourdement à l'intérieur de la pièce.

Lorsque ses yeux s'habituèrent à la lumière moins vive de la chambre, elle vit l'humaine d'un peu plutôt assise sur un grand lit et qui semblait aller mieux, et le mâle couvert de dessin sur sa peau blanche debout prêt d'une autre fenêtre. Tout deux la regardaient, le mal aise prit la morphe. Que faisait-elle à présent ? Elle décida de ne pas montrer sa peur et alla s'allonger à l'ombre, un peu plus loin que la chaude lumière qui passait à présent par la fenêtre d'où la léopard était entré. Peu rassurée tout de même, une de ses oreilles se tournait vers la sortie et sa queue s'enroulait et se déroulait sur le sol. Bien que tiraillée entre la peur et la curiosité -elle se tenait prête se mettre debout et déguerpir par la fenêtre - elle ferma les yeux à demi et se lécha tranquillement les babines, afin de montrer qu'elle ne voulait de mal à personne dans cette pièce. Avec un peu chance elle ferait sa digestion, ici, au frais.

Avatar de l’utilisateur
Nila

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Néthi Ptahâa » 23 Mai 2012, 22:24

Je suis absolument désolée pour ce retard impardonnable. Je vous autorise à passer mon tour la prochaine fois, ce sera tant pis pour moi, je me débrouillerai pour rattraper, pas de soucis. Encore désolée de vous avoir retardés autant :$


Néthi écarquillait les yeux à mesure que Vrass parlait. D'autres villes ? Si nombreuses ?

À Ohime Quinah, perdue au milieu du désert et protégée par les Raanaï, on ne connaissait guère que l'oasis et N'qâta. Bien entendu on parlait de plus en plus de cette ville au-delà des Obsidiennes. Guttenvald, si les souvenirs de Néthi étaient exacts. Pour le reste, les Ohimes s'étaient toujours crus plus ou moins seuls, et beaucoup croyaient à cet isolement sur Nideyle comme à une évidence. Néthi, parce qu'elle avait eut accès à des documents anciens faisant état d'autres paysages, et parce qu'elle avait un père qui parlait parfois d'étrangers apparus à la capitale, avait fini par comprendre qu'ils n'étaient pas si seuls. Mais entre l'envisager et y être confrontée, la surprise était de taille, et pourtant. Pourtant Vrass, avec sa peau claire et ses cornes comme un demi-Dieu à tête de bœuf, prouvait à lui seul que d'autres peuples venus d'autres contrées partageaient Nideyle avec les Ohimes. Non pas que la diversité des races l'étonnait – après tout elle avait déjà vu des Orphes ou des Morphes – mais cette peau si blanche par exemple, tentait à prouver que d'autres climats, plus cléments, abritaient d'autres enfants de Nideyle.

Enfin, la magie dont il était question éveillait sa curiosité. Se rendre de boutique en boutique était une chose... instantanément en était une autre ! Mais alors qu'elle ouvrait la bouche, prête à harceler le tatoueur d'un millier de questions, le sujet dévia sur ses erreurs et sur celles de Vrass. Coupée dans son élan, elle baissa les yeux d'un air coupable avant de relever la tête pour lui sourire.

« Ohime Quinah ne rejette jamais personne. Nous sommes une terre d'accueil et nous avons à cœur de recevoir les enfants de Nideyle, quels qu'ils soient. À dire vrai, c'est plutôt moi qui ne me sens plus à ma place ici. Je pense que je ne me pardonne pas d'avoir trahi la confiance de mon maître... et de mon père. Pas plus que je ne me pardonne ce que j'ai fait à monsieur Naïlthan. Elle hocha doucement la tête. J'aime la magie. Depuis toujours, ce sont les anciens écrits et les rituels qui m'attirent, au point que cette curiosité est devenue une obsession. C'est difficile à expliquer... mais... je regrette ce que j'ai fait autant que j'en suis fière... mais... je ne suis pas sûre qu'il soit très approprié d'être fière de moi après avoir plongé un homme dans le coma. »

Elle baissa de nouveau les yeux pour regarder ses doigts, posés sur ses genoux.

« J'aimerai beaucoup voir tous ces horizons que vous évoquez... Murmura-t-elle après un silence, avant de relever le nez, surprise par la question suivante. Les... les bijoux ? Euh... oui. C'est joli. Sourit-elle en portant machinalement la main au petit cartouche qu'elle portait autour du cou. On peut leur donner tant de formes et de couleurs différentes, et certaines pierres ont des vertus insoupçonnées... »

Mais alors qu'elle allait se lancer dans un monologue passionné sur les bienfaits des gemmes, le volet claqua, faisant entrer un rai de lumière vive. Aveuglée, Néthi porta aussitôt une main au-devant de son visage, jetant un regard affolé vers Vrass qui lui sembla avoir entendu tomber. Mais il était debout, et le bruit ne venait pas de son côté. Tournant la tête, la jeune fille eut tout juste le temps d'apercevoir une masse indistincte se couler dans l'ombre, ce qui la fit bondir hors du lit. Bousculant le tatoueur dans son mouvement de panique, elle resta quelques secondes la main sur son cœur qui battait à tout rompre, tentant de comprendre ce qui venait de se passer. Avait-elle rêvé ou bien un léopard venait de se glisser dans la chambre ?

« Oh! »

Redevenant la jeune fille curieuse et enthousiaste, Néthi s'accroupit – à bonne distance tout de même – un sourire aux lèvres. Elle venait de reconnaître les yeux noirs comme la carapace luisante des scarabées.

« Tu es Morphe...? Bonjour ! » Salua-t-elle comme si elle s'adressait à un enfant.

Avatar de l’utilisateur
Néthi Ptahâa

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Mai 2012, 10:06

J'avais jamais tilté combien les Ohimes se croyaient seuls au monde. J'avoue qu'ils n'ont pas trop de conversation en général, quand je leur fais des tatouages, il ne sont pas le genre à raconter leur vie en même temps. Enfin, j'avais proposé une idée à la gamine et j'avais pu voir ses yeux briller alors qu'elle commençait à parler des bijoux! Ah? Il fallait croire que je lui avais trouvé un intérêt finalement? J'affichais un sourire en coin avant de finalement prendre un air blasé... et merde je vais avoir droit à un cours de..?

Je sursautais un peu en me retournant vers la fenêtre, un animal venait de bondir à l'intérieur, assez petit, le genre que je peux étrangler d'une main, mais suffisant pour que la miss bondisse hors du lit et me saute dessus. Contrairement à tout homme qui en aurait profité pour l'enlacer afin de la protéger, je n'avais pas bougé, mes bras étaient seulement venus le long de mon corps au lieu d'être croisés et je penchais la tête sur le côté pour voir la bestiole... ses yeux noirs ne m'échappèrent pas mais déjà Néthi s'en approchait d'un air attendri et je posais ma main sur son épaule pour la retenir

«Attends! S'il reste sous sa forme animale alors qu'on est en ville, il est peut être sauvage! Je connais des morphes qui ont développé beaucoup plus leur forme bestiale qu'humaine! Il est peut être dangereux.»

Je gardais les sourcils froncés et je passais devant la jeune femme en tournant la tête

«T'es pas censée être fatiguée? Allonge toi.» - manquerait plus qu'elle fasse un autre malaise. Je m'approchais doucement, ramenant mon bras autour de mon cou en laissant ma main dans mon dos afin de protéger ma jugulaire - je déteste les fauves! Ils sont généralement vils et traitres! Ils vous attaquent toujours dans le dos - et je mets un genou à terre

«Est-ce que tu comprends ce que je dis? Si tu me bouffes pas, je te ferai rien. Si tu m'attaques par contre, je te jure que je me défendrai!» - je le trouve vraiment petit pour un léopard.. ça doit être un enfant surement pour ça que j'essaie de faire gaffe à ce que je dis... je vais pas lui sortir que s'il s'amuse à me mordre, je lui fais bouffer ses crocs!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Nila » 26 Mai 2012, 17:59

L'humaine-fragile avait l'air gentille. Elle avait commencé à s'approcher de Nila, elle allait miaulé pour lui répondre, mais le bipède-cornes-de-boeuf avait retenue l'Ohime. Il semblait méfiant et se déplaçait bizarrement. Pourquoi cachait-il l'une de ses mains dans son dos ? Y cachait-il une arme ? Cette fois Nila prit réellement peur, ses oreilles se tournèrent vers l'arrière sans s'aplatir encore. La jeune léopard ramena ses pattes sous sous ventre, prête à se déplacer pour esquiver une attaque du mâle-à-peau-dessinée. Il bougeait lentement, c'est pour ça qu'elle n'avait pas encore fuit.

Il lui parla, lui demandant si elle comprenait ce qu'il disait. Puis il parla d'attaquer. L'homme-peau-blanche avait donc peur qu'elle l'attaque. Nila ne comprenait pas pourquoi elle le chasserait comme une proie. L'incompréhension se lisait sur le visage de l'enfant. Il était trop gros, trop fort et si elle avait voulu s'en prendre à lui elle aurait jouer sur la surprise, mieux elle s'en serait prise à l'Ohime qui aurait été une proie plus facile. Non elle était une Ohime elle aussi, son père est un Ohime on ne mange pas ceux de son peuple.

Trop effrayée pour comprendre Nila donna un coup de patte dans le vide qui ne toucha personne et fila se cacher sous le lit. Son coup de patte était sans griffes, il n'aurait pas blessé, c'était juste pour montrer sa désapprobation. Une fois en sécurité, toute ramassée sur elle même contre le mur sous le lit, elle gronda et feula en couchant totalement ses oreilles duveteuse sur sa nuque. Dans cet abri de bois sculpté, la morphe jugeait que la haute taille de l'étrange-à-crinière rouge le gênerait.

Avatar de l’utilisateur
Nila

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 26 Mai 2012, 19:02

Pourquoi j'avais planqué une main dans mon dos? J'en sais rien. Je suis pas spécialement doué avec les animaux, mais le fait que le léopard réagisse ainsi en disait long sur ce qu'il était!

Un coup de patte d'avertissement et il fila sous le lit. Je me relevais doucement en me grattant la tête avant de me tourner vers Néthi qui semblait s'être évanouie sur le coup. Bien ma veine...

«J'en étais sur... elle est plus animale qu'humaine»

Bordel, je suis pas doué avec les gosses, ni avec les animaux. Je venais alors m'assoir assez loin du lit, espérant que le léopard n'allait pas profiter de l'inconscience de la miss pour sortir d'un coup et lui sauter dessus, mais il semblait plus apeuré qu'agressif en réalité, aussi je me mettais allongé à même le sol, restant loin tout de même afin de voir où il était.

Couché au fond là où je ne pouvais l'atteindre, il semblait clairement avoir peur de moi. Oui mais bon, l'idée de dormir avec un fauve sous le lit je trouve ça plutôt moyen

«'tin! Tu veux pas prendre forme humaine qu''on puisse causer entre gens civilisés? Je vais pas te bouffer!»

C'est le comble! Un fauve qui croit que moi je vais le mordre. Enfin, je me remettais en position assise contre le mur opposé à celui où la bestiole s'était réfugiée, elle devait pouvoir me voir, moi je ne la voyais pas. Avec la môme inconsciente, je pouvais pas faire grand chose, mais il faisait bon ici, elle n'allait pas tarder à se réveiller...


J'ai fait sombrer Nethi dans l'inconscience pour continuer à rp si tu le souhaites ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Nila » 26 Mai 2012, 20:22

Pas de souci, Seby avait prévenu, elle postera quand elle pourra. ^^

Edit : J'ai souvent peur ces derniers temps de ne pas en mettre assez pour que les gens aient de quoi répondre. Si cela arrive n'hésitez pas à me le dire, je ferais de mon mieux pour étoffer mon post. ><


L'homme-à-peau-blanche avait bougé, il s'était allongé sur le sol pour voir Nila. Elle avait relevé les oreilles. Maintenant qu'elle se sentait à l'abri la peur diminuait un peu et la curiosité repointait le bout de son nez quelque part. La léopard n'entendait plus la voix de l'Ohime-portée-dans-l'-auberge. Pourtant elle n'avait pas quitté la pièce. Elle devait être sur le lit. Puis il parla, sa voix était agressive.

Après un peu de réflexion et quelque torsions d'oreilles à droites et à gauches elle comprit que c'était plus de l'impatience qu'autre chose. Il lui demandait de prendre forme humaine. Nila hésita, sur deux pattes elle était plus faible, plus fragile, ses dents sont moins pointues. L'homme-dessiné venait de s'éloigner, elle voyait qu'il s'était assis contre un mur en face. La morphe se dit qu'au moins le temps qu'il se lève et l'atteigne elle pourrait se re-transformer si elle faisait un gros effort. La peur ça donne la force de faire des trop gros efforts.

Nila lança son processus de changement. Les muscles qui changent de place, les os qui se rétrécissent ou s'allongent selon la partie du corps, la queue qui se rétractent totalement, certains muscles de la nuque qui s'atrophient. La morphe eut un haut-le-corps. Elle avait oublié qu'elle venait de manger. La digestions était pas ce qu'il y avait de plus compatible avec une transformation totale. L'enfant porta la main à sa bouche pour empêcher la viande fraichement mangée de sortir.

-Ough ! hm...

Elle usa toute sa volonté pour ravaler son déjeuner avec un frisson.

-Beuahk.... Lâcha-t-elle en faisant la grimace sous l'acidité demeurée sur sa langue. Comme si tirer celle-ci chassait le mauvais goût.

Nila prit plusieur grandes inspiration avant de parler. Elle était étendue sur le sol à plat ventre, elle écarta les cheveux devant ses yeux et regarda dans la direction de l'homme-au-pantalon-de-cuir.

-Je comprendre...heu, "comprends" ce que tu dire,non dit. Je ne pas mange … Je ne mange pas de Ohime, et toi être, non, es trop gros.

Elle avait un peu bégayé, cherchait ses mots. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas employé la langue commune, la conjugaison d'un verbe lui revenait juste au moment où elle le prononçait. C'était assez frustrant, alors elle se tût et se rembrunit. La fraicheur de la pierre sur sa peau nue lui faisait du bien, mais cela ne l'empêchait pas d'afficher une moue boudeuse, tout comme cela ne l'empêchait pas de se figée de peur au moindre mouvement de l'homme-boeuf-assis.

Avatar de l’utilisateur
Nila

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Mai 2012, 11:23

J'étais encore assis et j'avais donc surtout une vue sur Néthi couchée mais qui semblait quand même aller bien - non mais vraiment c'est qui qui m'a envoyé cette paire de bras cassés? - et le léopard qui faisait des bruits bizarres sous le lit. Je devais me pencher à nouveau pour voir ce qu'il trafiquait et je découvrais alors que c'était une fillette??

Elle commençait à parler, bon vu comment elle cause, elle est effectivement plus habituée à être animale qu'humaine, mais elle était un minimum civilisée. Je soupirais alors, me faisant un torticolis à être ainsi tordu pour la voir sous le lit

«Bon, ok. Si tu ne veux pas nous bouffer, pourquoi t'es là? T'as faim? Tu veux juste te reposer? Jouer?»

J'aime pas les chats, mais je suis sur que Néthi lorsqu'elle sera réveillée s'amusera bien à trouver un bout de ficelle pour la faire courir partout... enfin pour le moment, je me redressais en me massant la nuque avant de soupirer et me lever pour aller picorer quelques dattes, puis je revenais vers ma place initiale avant de m'assoir de nouveau

«Bon, si t'es pas trop dangereuse, tu peux redevenir léopard si tu veux...» - après tout, c'est le principe des morphes, il faut leur laisser le choix!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Nila » 04 Juin 2012, 09:06

Nila se tassa un peu sous le lit lorsqu'elle vit l'homme-au-cornes-de-boeuf se pencher pour voir la morphe sous le meuble. Ses questions la ramenèrent au but de sa présence dans cette chambre. Elle s'était invité ici par ce qu'elle n'avait jamais vu de bipède de son espèce. Ah oui voilà elle voulait en savoir plus sur lui. L'adolescente rassembla ses pensées pour essayer de parler correct. Oui elle l'avait vu entrer dans l'auberge avait, reconnu sa voix depuis la cours et avait grimpé.

« Je... suis venue à cause...de toi. Pas vu d'étranger comme homme-peau-blanche. »

Alors qu'il allait se rasseoir contre le mur face au lit. La morphe fut emportée par sa curiosité et rampa sous le lit jusqu'à l'orée du meuble. Elle se trouvait au même niveau que les pieds en bois à présent. Elle leva ses yeux noirs et luisants vers l'homme-rouge. Elle fut intriguée par les motifs des tatouages. Elle se souvint que sa mère en portait un à la cheville.

« Tu... as cornes, mais tu ne … es... pas morphe coincé, ou Orphe. Tu sens pas pareil. T'es quoi ? »

Elle remarqua que ses yeux n'avaient pas la même couleur, un rouge comme sa crinière et un bleu. Nila fit passer une mèche de cheveux, qui lui chatouillait le nez, derrière une oreille. La peur s'estompait maintenant que la curiosité reprenait le dessus.

« Pourquoi tes oeils sont pas pareils ? »

Puis une idée incongrue lui traversa l'esprit. Il avait peur qu'elle attaque, était-il une proie ? Les Ohimes qu'elle connaissait n'avait tous peur d'elle, mais tous mangeait de la viande.

« Tu as des cornes … boeuf, tu manges pas de viande ? Pour ça que tu as peur que je manges toi ? »

Avatar de l’utilisateur
Nila

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Juin 2012, 12:30

Cette manie des Ohimes de penser qu'ils sont seuls au monde a vraiment quelque chose de déroutant. La gamine a fini par s'approcher de moi tout en restant planquée sous le lit et commença à m'observer alors que je mangeais quelques dattes, me posant de drôles de questions...

J'attire les mômes alors que je peux pas les encadrer, ça commence à me gonfler! Surtout que elle, vu sa taille, c'est vraiment une gosse! Pas comme Kjeld ou Benedikt qui ont surtout une mentalité de môme à cause de l'éducation qu'ils ont eu, mais elle je lui donne pas plus de dix ans - je suis très mauvais pour évaluer l'âge des gosses. Je passe ma main dans mes cheveux en effleurant mes cornes, soupirant de lassitude

«Je suis pas un orphe, non... je suis un winghox. Mon peuple a la particularité de ressembler aux humains, mais nous avons des cornes.» - on a aussi un caractère de merde et belliqueux, mais ça on va éviter de préciser. Je mangeais une autre datte en jetant un coup d'œil à Néthi qui dormait encore... elle s'est levée trop vite cette cruche! Non mais vraiment j'ai trop la poisse.

La curiosité de la petite ne semblait pas assouvie, après tout elle était venue justement à cause de moi alors je suppose qu'effectivement je dois l'intriguer pour qu'elle soit là. La question suivante portait donc sur mes yeux et j'avais machinalement porté une main sur ma joue

«Ça par contre, j'en sais rien. Ma mère a les yeux bleus, mon père les a marrons. Je suppose qu'au lieu d'avoir l'un ou l'autre, j'ai eu les deux, mais je suis né comme ça.» - je pourrais lui demander pourquoi elle a les yeux tous noirs, elle me dirait que c'est juste parce qu'elle est morphe, ben moi c'est pareil, c'est comme ça et puis c'est tout!

Je penchais la tête en arrière et mes cornes touchèrent le mur derrière moi, ce qui fait qu'elle me posa une nouvelle question vis à vis de ça et je pouffais de rire

«Non, je suis pas un bœuf, on raconte qu'on descend des dragons plutôt. Pour ça que notre peuple a des cornes! Donc j'ai plutôt tendance à manger de la viande que des légumes!» - et je baissais la tête vers elle en souriant - «J'avais pas peur que tu me manges, juste que tu me mordes. Par peur, ou simplement l'envie de chasser quelque chose, je me suis toujours méfié des fauves.» - puis je rajoutais - «Sans vouloir t'offenser. Toi t'es jeune, c'est pas pareil.»

Je mangeais la dernière datte au creux de ma main avant de me mettre en tailleur pour la regarder un peu mieux

«Tu as toujours vécu à Ohime Quinah je présume? Comment t'as fait pour vivre dans un pays pareil un étant un fauve? Personne n'a jamais essayé de te chasser?»

Sérieusement, un léopard dans mon jardin, je sors le fusil moi!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Nila » 07 Juin 2012, 22:53

« Wiii-neuh-goh-kss »

Répéta docilement Nila en intégrant l'information d'un peuple d'humain à corne de boeuf. Tout un peuple avec des femmes et enfants aussi. Les enfants avaient des cornes aussi ? Cela devait être étrange à voir. Elle réserva sa question pour plus tard car c'était au tour d'humain-winghox-cornu d'être curieux.

« Oui je suis née à Ohime Quinah. Papa-Phaton m'a vue...trouvée avant j'étais petite. Il fait dodo dans la cours. »

Toujours à plat ventre elle pointa la fenêtre par où elle était rentrée. Puis elle ramena ses mains sous sa poitrine comme un chat qui rassemble ses pattes sous lui.

« Les Ohime pas toujours bons, mais Quinah avoir dit qu'il faut ai.. » La morphe fit une grimace involontaire en levant les yeux pour se rappeler la fin de son mot « Ai... Aider les animaux et les humains qui ont besoin. Alors ils donnent à manger à nous. Monsieur-chef-de-l'auberge il nous garde souvent une gamelle. Un vieux copain à mon papa ! » 

Elle sourit toute fière d'elle et de son père d'adoption. Bah oui, comme pour beaucoup d'enfant, son papa c'est le plus fort.

« Les plus méchants c'est les gens pas Ohime... Les Pas-Ohimes, ils savent pas. Peur. Nous on est pas bêtes, faut pas mordre celui-là qui donne à manger. Sinon il donne plus jamais. Puis des fois faut défendre les bonnes maisons, celle qui donnent bien à manger. Sinon y'en a qui viennent à not'place.»

Elle réfléchit un instant, puis le souvenir d'un rotis de veau particulièrement bon, cuisiné aux épices et aux feux de bois, lui fit ajouter. «  Des fois les Ohimes-copains, demandent d'aller avec leurs petits pour les regarder, ou chercher quelqu'un pour eux. Et ils nous donnent plus que la fois avant. »

Nila croisa ses doigts sous son menton. Puis après quelques hésitations, elle s'extirpa de sous le lit et s'assit dessus. En tailleur comme l'homme-à-crinière-rouge,juste à côté des pieds de Ohime-dormeuse. Elle avait pas l'air d'avoir l'ouïe fine pour ne pas se réveiller avec leur discutions.

« Et toi, ta maison pas Ohime Quinah ? Les bebé-boeuf...»Oui winghox c'est trop dure à prononcé pour la jeune morphe. Elle préfère les mots qu'elle connait mieux. « Ils ont des cornes aussi ? Femelles cornes aussi ? Ou comme les biches-pas-de-cornes ?»

Elle regarda l'humaine dormir un instant. Elle tapota le pied de cette dernière du bout de son index à l'ongle griffu.

« Elle est dormir. Elle ne … se réveille pas avec on parle ? »

Avatar de l’utilisateur
Nila

Crédit: Fermé

Re: Soleil rouge

Messagepar Vrass Rannveig » 08 Juin 2012, 12:57

Il est assez impressionnant de voir un morphe qui passe plus de temps sous forme animale qu'humaine. En soit, je me foutais un peu de la façon dont elle parlait, mais c'était surtout d'imaginer finalement un léopard parfaitement dressé qui m'impressionnait... c'était pourtant logique, un animal avec une intelligence humaine. Elle avait eu de la chance finalement de venir vivre ici, les Ohimes sont des gens vraiment bien pour accepter de nourrir un fauve ainsi, même s'ils devaient bien savoir qu'elle était intelligente ou du moins un minimum humaine.

J'écoutais donc son histoire, elle était vraiment débrouillarde, mais ça c'était plutôt son côté animal. L'instinct était quelque chose de fascinant, sauf que je me demandais qui était Phaton? Elle l'appelait papa, mais n'avait pas donné plus de précisions là dessus. Je la laissais cependant finir, bien qu'elle recommença avec son histoire de bœuf, je lui ai pas dit que j'étais plutôt un dragon bordel?

«Déjà, arrête de dire que je suis un bœuf. Je suis un winghox, si t'arrives pas à le dire, dis dragon dans ce cas!» - j'étais pas spécialement contrarié, de toute façon, j'ai déjà prouvé être plus fort qu'un bœuf, ou du moins qu'un bison. Ok, je m'en suis pas sorti indemne, mais quand même - «Et oui, on a des cornes dès la naissance, mais elles sont petites. Elles grandissent en même temps que nous.»

J'avais fini mes dattes, et j'avais donc ramené les jambes en tailleurs pour regarder Nethi qui dormait toujours

«Elle dort pas vraiment, elle est évanouie. Elle s'est levée trop vite et a eu un vertige. Le bruit ne change rien, faut juste que son corps reprenne son rythme.» - peut être trop compliqué pour elle, mais tant pis. Je la regardais de nouveau d'un air plutôt neutre. Au final, je me dis que je fais que passer le temps dans la mesure où je dois ramener la miss demain à Sayah pour qu'il lui assigne une boutique.

«Qui est Phaton? C'est un morphe comme toi?»

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Soleil rouge

Messagepar Nila » 10 Juin 2012, 18:30

[H.R.P : Milles pardons d'avance pour la Nila en panique. XD ]

L'homme-boeuf, pardon l'homme-dragon ... Dragon ?! Nila écarquilla les yeux et se figea. Pendant ce temps il lui expliqua le pourquoi des cornes, que l'humaine-fragile était évanouie, qu'il fallait attendre. Venait-il pour manger le soleil avant que la nuit tombe ? Le seul dragon que la jeune morphe connaissait était Kmiss, l'infinitude maléfique. Elle se crispa, si elle avait eu sa fourrure celle-ci se serait dressé sur son dos. Tous ses muscles se tendirent, et son imagination débordantes avait déjà cru découvrir le poteau rose.

« Dragon ?! »

Elle se leva à plein pied sur le lit et bondit vers la porte. Elle pointa du doigt l'homme-crinière-rouge

« Kmiss-ténèbres !  Tu venu manger le dieu-soleil ! » Elle feula.

Nila paniquait totalement. Elle avait reçu un semblant d'éducation Ohime avant de vivre dans la rue. Tout ce que son esprit arrivait à établir clairement était dragon = Kmiss = danger. Il fallait prévenir l'aubergiste qu'un envoyé de Kmiss était avec l'humaine-évanouie.

« Tu jeter magie sur femme-qui-dort !  Kmiss-ténèbres !»

Elle agrippa la poignée de la porte pour l'ouvrir et fila dans le couloir à la recherche de l'aubergiste. Elle serait bien transformée, mais elle risquait de ne pas avoir le temps de parler avant que le dragon ne la rattrape, alors elle resta sous sa forme d'adolescente, nue comme un ver. Elle courut aussi vite que possible. Ne sachant quel escalier prendre, elle en tentea un en bas duquel elle crut entendre la clameur de la salle de l'auberge.

« Kmiss ! Kmiss ! » Disait-elle en dévalant les escaliers.

Dehors, les cris de la petite morphe réveillèrent en sursaut le chien grand chien blanc dénommé Phâton. Celui-ci avait accourut sous la fenêtre et aboyait tout ce qu'il savait pour rappeler à lui son chaton.

Avatar de l’utilisateur
Nila

Crédit: Fermé

Suivante

Retourner vers L'Oasis d'Ohime Quinah

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron