La ferme des animaux en balade !

Au nord, entre Ephtéria et Balaïne, Aspasie est déposée en bordure de fleuve. Plaque tournante du commerce, c'est également une ville très prisée pour sa beauté sereine et ses plages paisibles.

Image

La ferme des animaux en balade !

Messagepar Benedikt » 15 Juin 2013, 15:47

Précédemment
* * * * * * * * * *

Partagé avec son expérience qui lui conseillait de se méfier, et son insouciance qui elle était plutôt rassurée sur la suite des événements, Benedikt observa l'orphe chatte pendant une seconde. En même temps, elle avait l'air de vouloir mettre les choses au clair, et leur avouait même son nom et faire partie de la même quête pour le roi d'Ephtéria. Est-ce qu'il fallait vraiment demander plus ? Le botaniste lui tendit un grand sourire et se retourna vers Lumi qui semblait pouvoir les guider jusqu'au prochain indice, l'air encore plus enchanté. Avec un peu de chance, la personne vers laquelle elle les conduirait serait effectivement celle qu'ils cherchaient !
C'était plutôt agréable de pouvoir espérer ne pas avoir à se balader dans Aspasie pendant des heures comme des touristes désœuvrés, surtout que le botaniste n’appréciait que très moyennement cette ville. En revanche, aller manger un peu avant de repartir, ça, c'était avec plaisir.

« C'est joli, Elijah... » pépia le botaniste, avant de se tourner vers la jeune femme oiseau. « Si vous avez fini de travailler, ça vous plairait de venir manger avec nous ? Ce serait agréable de pouvoir se connaître un peu entre commerçants, même si on va discuter de cette quête qui ne vous intéresse peut-être pas ? Je connais une taverne pas très loin où la nourriture est bonne, et elle n'est pas trop fréquenté. On pourrait parler tranquillement là-bas. »
Là-dessus, Benedikt attendit que tout le monde se prépare à partir pour les conduire dans une impasse où un vieil établissement manquait de s'écrouler sur les pavés, mais tenait apparemment en seul morceau par on ne savait quelle magie.

Évidemment, c'était celui-là même devant lequel s'arrêta le botaniste pour y entrer, jetant un coup d’œil derrière lui pour inviter tout le monde à le suivre. L'intérieur était plus grand et moins sombre qu'on n'aurait pu l'imaginer, et Benedikt slaloma entre les tables jusqu'au comptoir au fond de la salle. Un des serveurs s'arrêta de frotter un verre pour les saluer et jeta un regard étonné sur le botaniste.
« Bonjour ! Tiens, Benedikt ? Ça faisait très longtemps qu'on ne t'avait pas vu, Phinéas dit que tu n'aimes pas l'accompagner à Aspasie ! »
« Ah, oui mais heu, je ne travaille plus avec lui ! Est-ce qu'on pourrait manger à quatre ici ? »
« Bien sûr, allez vous asseoir là-bas ! J'arrive pour vos commandes ! »

Le botaniste chemina donc à une table dans un coin de la salle alors que son ventre commençait sérieusement lui aussi à lui faire remarquer qu'il avait faim. Vrass et lui n'avait pas profité des rats du navire, forcément... Assis en face des deux orphes, il les observa un instant avec attention. Entre les ailes opaline de Lumi, et les oreilles duveteuses de la récemment nommé Elijah, Benedikt avait dû mal à se retenir de tendre la main pour les tripoter toutes les deux comme des peluches. Quelque part, il semblait que la jeune oiseau supporterait plus ça que l'orphe chatte qui sortait ses griffes facilement, probablement. Mais peu importe, le jeune homme était trop bien élevé pour s’embarrasser de cette manière.

« D'où venez-vous , si ce n'est pas trop indiscret ? » demanda-t-il. Des affiches pour la quête du roi d'Ephtéria, il y en avait eu placardé jusqu'à la Basse-ville, alors Elijah pouvait venir de n'importe où, mais l'autre orphe devait sans doute venir d'Aspasie ou d'un village pas loin, pensa le botaniste. En Païlandune, on était soit voyageur soit très casanier, en général, et peu de gens changeait de ville une fois installé.

Ouaip, vous êtes obligés de venir grignoter. Même Lumi. XD
Sinon, oui aussi, j'aime bien nommer mes sujets avec des noms de bouquins, en ce moment.^^

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Lumi Nueve » 20 Juin 2013, 15:25

Pardon pour la quelconque qualité ou l'avancement, gros mal de tête ^^.


Maintenant que les présentations étaient faites, le botaniste proposa à Lumi de les accompagner pour aller manger un bout, étant donné qu’elle venait de mentionner avoir terminé de travailler. A priori du moins. N’ayant aucun client dans les parages, Lumi acquiesça joyeusement d’un hochement de tête, voyant là une occasion de se connaitre un peu mieux entre commerçants comme le jeune homme le mentionnait. Particulièrement contente de pouvoir discuter un peu avec d’autres personnes plutôt que de rester dans son coin sombre, Lumi ne perdit pas une seconde pour accepter de se joindre à eux.

« Ce serait avec joie ! S’exclama-t-elle avec l’enthousiasme d’une petite fille. »

Ensemble, donc, ils purent tous se diriger là où Benedikt souhaitait les emmener. Lumi fut elle-même étonnée de ne jamais avoir remarqué cet endroit, elle qui n’avait jamais vraiment quitter Aspasie de toute sa vie ! C’était un endroit assez délabré en même temps, on aurait dit qu’un vulgaire coup de vent aurait put la faire s’effondrer… Heureusement, avec tous les moulins présents, ce n’était pas le cas.

Alors qu’ils entraient, la femme oiseau se fit discrète. Comme l’avait mentionné le botaniste, c’était peu fréquenté, il n’y avait pas une très grande animation. Tant mieux… Enfin, Lumi n’était pas le genre à s’embêter si des gens faisaient la fête mais elle préférait le calme. Méthodiquement, Lumi suivait Vrass, qui lui-même suivait Benedikt. Cependant, la dame aux oreilles de chat, Elijah, ne semblait pas avoir suivi… Curieux. Avait-elle décidé finalement de rester sur place ? Ou avait-elle jugé qu’ils n’étaient pas digne de confiance ? Peut-être un préjugé sur les Winghox, enfin. Lumi ne le saurait sans doute jamais.

Suite à une discussion avec un sympathique serveur, ils se retrouvèrent assis à une place à quatre. Cependant, Elijah semblait s’être décidément faufilée dehors, si bien que Lumi était seule avec l’Orphe et le Winghox qui étaient tous les deux assis en face d’elle. Loin d’être intimidée, elle se contentait de garder le sourire en regardant les alentours, contemplant vaguement l’architecture de l’endroit jusqu’à ce que Benedikt n’attire son attention en lui demandant d’où elle venait.

« Mes ailes sont peut-être blanches, mais je ne suis pas vieille ! On peut me tutoyer hein. Annonça-t-elle joyeusement après avoir montré ses ailes comme si elle levait les mains tout simplement. Sinon, je viens d’ici. Je n’ai jamais quitté Aspasie. Je ne sais pas… L’appel du voyage ne m’a pas encore étreint. »

En regardant la porte, Lumi pensa subitement au grand lion qui avait rien qu’un peu pensé se servir d’elle comme d’apéritif. Elle se demandait où il se situait, s’il ne s’était pas paumé en chemin ou s’il n’avait pas « été jouer trop loin » comme Benedikt le lui avait mentionné.

« Oh… Où est le grand chat ? Il est toujours dehors ? »

Il avait peut-être essayé de la bouffer, ça ne voulait pas dire qu’elle trouvait étrange qu’ils ne les aient toujours pas rejoint à l’heure actuelle. A vrai dire, ce n’était pas l’inquiétude qui la rongeait à propos de sa sécurité ou de sa santé, il n’y avait pas de danger à Aspasie, pas plus que ça en tout cas. La véritable question, c’est bien celle qu’elle mentionna ensuite.

« Non parce qu’il ne sait peut-être pas que nous sommes ici. Il ne risque pas de vous chercher ? Demanda-t-elle comme si elle parlait d’un enfant qui jouait dehors. »

En attendant, elle avait bien comprit qu’il faudrait manger et qu’ils risquaient de discuter de cette fameuse quête. Arkham le Poulpe. En toute honnêteté, elle n’en avait jamais entendu parler, même s’il s’agissait à priori, selon Vrass un peu plus tôt à la boutique, de la recherche d’un vieux trésor laissé par un pirate. Une histoire qui semblait pleine de rebondissements ! Et dans sa curiosité naturellement envahissante, Lumi ne sut s’empêcher de poser la question aux deux jeunes hommes en attendant que le serveur arrive.

« Alors ! Qu’est-ce donc que cette histoire de trésor légendaire ? Je suis toute ouïe ! Ça doit être un truc remplit d’aventures et de péripéties farfelues, j’en suis sûre ! S’extasia-t-elle. »

Avatar de l’utilisateur
Lumi Nueve

Crédit: Fermé

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Juin 2013, 17:45

Sur le coup, j'avais un peu oublié que Benedikt aussi connaissait très bien Aspasie. Aussi, c'était lui qui nous guidait dans un premier temps pour aller manger un morceau, invitant les deux orphes à nous suivre. Cependant, je crois bien que la chatte a compris que je n'avais pas trop confiance, ou alors elle s'est rendu compte que la mission dans laquelle elle s'aventurait était trop dangereuse, car on la perdit en cours de route. En tout cas, une chose était sûre, elle était franchement douée pour s'éclipser, j'ai pas la moindre idée de l'instant où elle s'est sauvée, il m'a même semblé qu'elle était entrée dans la taverne avec nous! Et je pense que Benedikt aussi l'a vue puisqu'il demande une table pour quatre alors qu'on n'est plus que trois.

Bref peu importe, je haussais des épaules avant de le suivre et m'installer de telle sorte qu'on soit à égale distance les uns des autres, Lumi étant tout de même plus ou moins face à lui. Je demandais une liqueur de café pour ma part - envie de boire un peu d'alcool après le coup de griffe magistral que je m'étais pris - pendant que les deux autres commençaient à discuter. L'oiselle se rendait compte que depuis un moment maintenant, on la vouvoyait et je me tournais vers elle en haussant un sourcil amusé

«Crois moi, on te vouvoyait pas parce qu'on pensait que t'étais vieille! » - si l'appel du voyage ne l'avait pas encore atteinte, ça ne saurait tarder si elle se sentait tentée par cette aventure! Car mine de rien, qui pouvait savoir jusqu'où était allé Arkham le Poulpe dans ses aventures? Le serveur apporta nos boissons au moment où elle s'inquiétait de l'absence de Kallistrat et je souriais en prenant mon verre

«T'en fais pas pour lui, il a un très bon flair, il nous retrouvera en temps voulu» - et au pire, il fera une connerie du genre bouffer un cheptel entier et on aura qu'à suivre les paysans armés de fourches. Je portais mon verre à mes lèvres avant de boire une petite gorgée, le liquide doux et sucré me fit un bien fou et me réchauffait de l'intérieur, jusqu'à ce que l'orphe s'interroge à nouveau sur la quête d'Arkham le Poulpe

«On ne sait pas trop ce que c'est, ni où ça va réellement nous mener. Le Roi Livian a mis la main sur un indice menant soit-disant à un trésor d'un célèbre pirate. Cet indice nous a conduit à Balaïnes où on a pu en recevoir un autre, et maintenant on est de retour à Aspasie suite à ce que l'on a appris là bas.»

Je buvais une autre gorgée avant de me tourner vers le gosse. Il n'y avait personne ici, donc on pouvait lui en parler un peu
«L'indice c'était: « Tourne, tourne grande hélice de bois ! Que tu brasse l'air ou l’eau, tu sauras toujours nourrir ceux qui te manient avec tant de savoir-faire. », on en a donc déduit qu'il s'agissait d'un moulin d'Aspasie...»

Voilà, je pensais avoir tout dit, en tout cas maintenant, on nous demandait ce qu'on voulait manger et je demandais une belle entrecôte grillée avec des pommes de terre, j'avais vraiment trop faim! Je laissais la parole à Benedikt au cas où il voulait en dire davantage, mais je pense que j'avais déjà de quoi mettre en bouche la demoiselle vis à vis de tout ça!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Benedikt » 21 Juin 2013, 17:13

« On suppose qu'il est très ancien parce que toute cette histoire à l'origine est très ancienne... » rajouta Benedikt après les explications de Vrass, pendant que leurs assiettes étaient déposé devant eux. « Belladonna, l'herboriste, m'a parlé du coup d'un orphe tortue très vieux qui pourrait nous aider. Mais finalement, ce ne sont que des suppositions, bien sûr. »

Grignotant joyeusement les feuilles d'épinards de son repas, le botaniste fit dériver rapidement la conversation sur d'autres sujets, peut-être plus personnel et un peu moins aventureux, mais il n'était pas sûr d'avoir envie de parler de leurs compagnons de voyages perdus, ni des mésaventures auquelles, heureusement, Kallistrat et Vrass avaient pu éventuellement mettre fin. Beaucoup de monde semblait décidément au courant de cette quête et cela n'aurait pas été gênant si certains n'étaient pas hostiles aux autres participants. D'où un peu de discrétion, bien que ce ne soit pas toujours le fort du botaniste.

Benedikt croqua une dernière fois dans une pomme de terre, puis fit glisser toutes celles qu'il lui restaient dans l'assiette du tatoueur, murmurant un « j'en ai trop » qui ne laissait pas le temps à Vrass de refuser. Le botaniste se fichait bien d'avoir l'air un peu trop proche de lui devant Lumi, elle avait l'air trop gentille pour faire des histoires, et tant qu'il ne se jetait pas sur lui en sa présence... Officiellement, d'ailleurs, elle était seulement sensé les accompagner qu'au moulin, mais... Peut-être voudrait-elle les accompagner un peu plus loin ? Benedikt avait du mal à comprendre qu'on puisse rester tout sa vie entière dans un seul endroit. Mais probablement était-elle seulement heureuse ici. Le botaniste ne pouvait pas vraiment prendre sa propre expérience d'Aspasie comme la meilleure, et la ville en elle-même lui avait toujours paru agréable. Quand on avait une vie bien installée, il était parfois un peu difficile de se décider à partir pour laisser tout les gens et les lieux qu'on aimait, en plus de son petit confort.

Le botaniste attendit tranquillement que Lumi et Vrass finissent de manger, sirotant doucement son verre d'alcool dans l'espoir que son estomac rempli lui éviterait d'avoir l'esprit embué pendant un petit moment. Ils devraient finir par retrouver Kallistrat bientôt, et avec un peu de chance, ils n'auraient pas à le chercher. Peut-être même qu'il aurait des informations nouvelles ?
« Allons récupérer notre fameux indice ! » proposa Benedikt, annonçant l'heure du départ alors qu'il fouillait d'une main dans son sac pour trouver quelques ores.

J'avance pas trop pour que Kallistrat puisse nous rejoindre avant l'histoire du moulin, j'espère que ça va !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Lumi Nueve » 22 Juin 2013, 15:17

Selon Vrass, Kallistrat saurait aisément retrouver ses amis : il avait du flair comme n’importe quel animal et serait donc parfaitement capable de suivre la trace de ses compagnons sans trop de difficulté. Lumi se cala donc contre son siège en acquiesçant, estimant de toute façon qu’ils étaient les mieux placés pour connaitre leur ami aux grandes dents. Ça n’aurait pas dérangé Lumi qu’il se joigne à eux même si elle craignait encore un peu qu’il la considère comme un poulet à grignoter jusqu’à l’os plutôt qu’une éventuelle comparse Orphe ! Enfin, c’était juste son instinct animal qui le faisait agir ainsi…

Au sujet d’Arkham le Poulpe, c’est toujours le Winghox qui répondit à Lumi. Il ignorait totalement ce que cette quête représentait ni où elle allait les mener, finalement ils n’avaient que des indices qui les menaient vers d’autres indices… C’était comme une sorte de jeu mais en beaucoup plus grand et beaucoup plus dangereux assurément. Lumi bu une gorgée de son jus de fruits - et non, pas d’alcool pour elle ! - alors que Vrass lui lisait l’indice qui lui avait laissé supposer que ça ne pouvait que se situer à Aspasie. Et effectivement, Lumi ne put penser qu’aux moulins en entendant cette énigme.

« C’est vrai que je ne vois pas d’autres endroits qu’ici. Répondit-elle simplement. »

Benedikt renchérit également en parlant du moulin qu’ils recherchaient : ils supposaient évidemment qu’il devait être très âgé étant donné que toute cette histoire datait également ! Ça suivait une certaine logique en effet. Tandis qu’elle grignotait les morceaux de carotte dans son assiette en laissant éventuellement la purée de pommes de terre pour après - mais pas de viande, elle avait du mal avec ça en fait - elle entendit Benedikt parler de sa collègue, une certaine Belladonna, qui lui aurait parlé d’un Orphe Tortue. Les tortues étaient en effet connues pour vivre très, très longtemps…

« C’est marrant, je ne pense pas avoir jamais vu un Orphe tortue dans les parages… A moins que ce soit un ermite ! Elle disait ça spontanément sans vraiment savoir si elle avait raison de toute façon. Je vous guiderai jusqu’au plus vieux moulin que je connaisse, mais je ne sais pas si ce sera votre réponse… »

Elle paraissait embêtée de potentiellement pouvoir les décevoir, et ce même si c’était techniquement des étrangers et qu’il n’y avait aucune raison qu’elle s’embarrasse avec si peu.

Lorsque le repas fut terminé pour tout le monde, Benedikt annonça qu’ils pouvaient partir à la recherche de leur indice. Lumi se leva donc et sortit en ayant suivi le botaniste, bien qu’elle prit les devants une fois dehors. Elle commença à guider sans trop savoir comment juger lequel de ces moulins était le bon, car après tout, il y en avait pas mal ici… Mais à sa connaissance, le plus âgé n’était pas très loin, puisque ça avait été l’un des premiers construits - ce qui était logique. La jeune femme aux ailes opalines s’arrêta près d’un moulin en particulier et leva la tête vers ses hélices qui tournaient péniblement, beaucoup plus difficilement que les autres.

« Je crois bien que ce serait celui-ci. C’est le plus vieux dont j’ai connaissance en tout cas. »

N'osant pas trop improviser parce que j'ai peur de foirer, je me suis arrêter là. Je vous laisse gérer le reste de toute façon, il vaut mieux ^^'. Sinon je vais avoir de plus en plus peur de dire une bêtise mdr.

Et je me suis permis d'avancer mais je me suis arrêté avant le moulin en supposant que Kallistrat pourrait nous rejoindre avant qu'on y entre si Seby trouve le courage de poster :)

Avatar de l’utilisateur
Lumi Nueve

Crédit: Fermé

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Juin 2013, 00:06

Le repas se passait plutôt tranquillement même si on essayait de parler à voix basse pour ne pas prendre de risque qu'on nous entende. On savait déjà qu'on avait des gens à nos trousses, et maintenant qu'on avait une petite colombe, hors de question de la mettre en danger. Cependant, si Belladona nous avait parlé d'un orphe tortue, la jeune femme ne le connaissait pas, ce qui m'ennuyait un peu sur le coup, mais peut être simplement que cet orphe était du genre ermite comme elle le disait, ou simplement qu'elle ne pouvait pas tous les connaître.

C'était moi qui réglait la note, empêchant donc Benedikt de sortir son argent d'un geste qui signifiait que de toute manière, ça revenait au même que ce soit lui ou moi désormais. Puis on se levait et je faisais un signe de main à l'attention de la jeune femme pour qu'elle nous guide au moins vers ce vieux moulin
«On y va, on te suit!» - dis-je avec un ton amusé. Sur le trajet, je restais sur mes gardes, non seulement je cherchais Kallistrat, mais aussi éventuellement ceux qui pourraient nous mettre des bâtons dans les roues, mais il semblait qu'on avait de la chance jusque là et on finissait par atteindre le fameux moulin.

Je m'approchais pour passer devant, laissant mon bras devant Lumi pour ne pas qu'elle avance
«Benedikt, sort ton arc, au cas où. Assure les arrières on sait jamais.»

Je poussais donc la porte, et rapidement, l'odeur de blé me vrilla les narines, et je ramenais le creux de mon coude devant mon nez à cause de la poussière qui s'échappait un peu partout. J'ignorais encore ce que cet endroit nous réservait, ni même si on était dans le bon moulin

«Y'a quelqu'un?» - je me demandais si Kallistrat était par là, mais je ne vois pas trop comment il aurait pu arriver jusqu'ici pour le moment, aussi je voulais déjà rencontrer le type qui travaillait ici, histoire de voir s'il avait la moindre idée de qui était Arkham le Poulpe.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Maître du Jeu » 25 Juin 2013, 01:06

C'était un vieux moulin délabré, à deux doigts de s'écrouler vous aurait dit certains, et pourtant ! Ses grandes hélices tournaient en grinçant comme les articulations d'un vieillard, et les dents usées des rouages gémissaient à chaque tour. Se répercutaient, dans les murs autant que sur le parquet, les crépitements et les vibrations de ce bâtiment d'un autre âge. Personne à Aspasie n'osait plus s'approcher de l'édifice. Les rumeurs des enfants avaient grandies au fil des années, devenant des contes repris par les Saltimbanques de passage.

Il était dit que les grincements du bois étaient les plaintes du moulin devenu vivant. Que sa porte au bois vermoulu n'était autre que sa bouche, et que quiconque s'y aventurait finissait avalé, mâché par les rouages édentés. Que personne n'entendait les cris de ceux qui s'y retrouvaient prisonniers à cause du grincement des hélices... et bien d'autres choses terrifiantes encore. Personne ne se souvenait avoir vu le propriétaire des lieux depuis des années et malgré cela, les pales continuaient de tourner. La vérité, c'était que le meunier était sourd comme un pot ! Orphe hibou aux grands yeux ronds, il ne sortait qu'à la nuit tombée, silencieux et mystérieux, alimentant malgré lui les légendes sur son moulin.

Mais pour accueillir la petite troupe aujourd'hui, ce fut un tout autre individu qui vint à leur rencontre. Perché tout en haut de la grande mezzanine, il attendit patiemment que tout le monde fut entré avant de tirer sur une corde qui ferma brusquement la porte derrière eux. Et alors que son rire sardonique éclatait au-dessus des trois voyageurs, il actionna sans tarder un gros levier qui fit s'ouvrir le sol sous les pieds de ses victimes ! Aussitôt, Vrass, Benedikt et la pauvre Lumi se retrouvèrent précipité au fond d'une cache sombre de près de trois mètres de profondeur... et sans la moindre porte sinon celle qui les avait tous fait descendre d'un coup !

« Mouahahaha !!! C'est ce que j'appelle de l'argent facile ! Dire qu'à plus d'une dizaine ils n'ont pas pu les arrêter à BalaÏne... mais moi, je suis un génie ! Se félicitait-il à voix suffisamment haute pour bien être entendu, même s'il ne s'adressait qu'à lui-même. Faits comme des rats, et ils n'ont rien vu venir ! Oh oh oh, et ils peuvent bien crier, personne ne passe jamais par ici. Morts et enterrés comme des Ragondindons affolés. Je suis un génie. Je - suis - un - génie ! »

Sifflotant gaiement, l'homme actionna de nouveau son levier pour remettre sa trappe en place, coupant toute lumière du jour à ses prisonniers. Puis il sortit tranquillement du moulin et se dirigea en trottinant vers la ville, tout heureux à l'idée de toucher sa prime...

Je vous laisse vous amuser un peu, je ferai intervenir Kallistrat en reprenant ma place derrière Lumi :)

Avatar de l’utilisateur
Maître du Jeu
Compte multifonction

Crédit: Fermé

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Benedikt » 27 Juin 2013, 13:50

Benedikt atterrit lourdement par terre, à moitié sur le pauvre Vrass, à moitié sur la terre battue. Lumi semblait juste à côté, si les plumes qu'il avait dans la figure étaient une quelconque indication, et le jeune homme gémit quand son arc lui retomba sur la tempe, la flèche qu'il avait aussi lâché sous le coup de la surprise retombant un peu plus loin. Tout semblait un peu confus jusqu'à ce qu'une voix inconnue retentisse un peu plus haut.
Hein ? Mais c'était qui ce mec ? Qu'est-ce qu'il racontait ? Depuis quand ils étaient à vendre ? Depuis qu'il étaient dans cette quête stupide, hein ? Flûte, il aurait mieux fait d'y réfléchir à deux fois avant d’entraîner Vrass là-dedans... Benedikt se releva en grimaçant et trébucha sur un morceau du tatoueur non identifié pour retomber contre un des murs de terre qui les enfermait.
« LAISSEZ-NOUS SORTIR, ESPÈCE DE TIMBRÉ ! » hurla-t-il d'un ton scandalisé qui n'allait malheureusement pas faire revenir le destinataire de ses paroles.
Un silence lourd s'installa pendant quelques secondes, le temps que tout le monde se redresse et s'aperçoive de ce qui venait de se passer, puis des solutions qui s'offraient à eux. Le botaniste avait bien envie de paniquer, étant donné la situation, mais ils venaient involontairement de précipiter Lumi, qui semblait tranquillement installé depuis toujours à Aspasie loin des ennuis, dans un piège stupide posé par une personne aux intentions de toutes évidences par très sympathiques. Benedikt se mordit la lèvre et jura entre ses dents, Alrik seul savait ce qu'on allait vouloir faire d'eux une fois qu'il reviendrait avec ceux qui le payaient pour ça. Ou alors, peut-être qu'il ne reviendrait jamais, après tout, ils étaient pratiquement enterrés vivants, non ? Le botaniste prit une grande respiration. Boooon, rester calme.

« D'accord, tout va bien, on va trouver une solution et sortir de là... Ne t'inquiètes pas, Lumi, hein... Heu... Personne ne s'est fait mal ? »
Benedikt releva la tête, mais même si ses yeux commençait à s'habituer à l'obscurité environnante, il y avait tellement peu de lumière qu'il était difficile de voir à quelle profondeur ils étaient tombés. Pourtant, il faudrait bien sortir d'ici... Parce que si quelqu'un finissait par revenir, cela voulait dire qu'ils avaient un temps limité pour pouvoir se fourrer hors de cette situation épineuse. Au fond de ce trou, il était trop facile de les éliminer pour de bon. Le botaniste se laissa retomber par terre et appuya son dos contre le mur pour ramener ses jambes contre lui. Reste calme, murmura-t-il tout bas, pour lui-même une nouvelle fois. Plus que de la panique, il fallait un peu d'ingéniosité.
« Vrass... si je monte sur tes épaules, j'atteindrais la trappe, non ? Elle s'ouvre forcément vers le bas, donc elle doit être retenue par des cordes ou je ne sais pas quoi, mais je peux peut-être réussir à l'ouvrir... De toutes manières, il n'y a pas d'autre sorties... »
Il se redressa lentement, essayant de distinguer les formes du tatoueur dans le noir dans lequel ils étaient plongés.
« Mais je suis sûr que je peux y arriver ! Après tout, ça ne doit pas être si difficile ! » rajouta-t-il soudain sous le prétexte personnel de rassurer Lumi, même si en étant honnête avec lui-même, il espérait aussi se rassurer lui-même.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Lumi Nueve » 28 Juin 2013, 12:44

Benedikt s’arma d’un arc à flèches sous la demande de Vrass alors qu’ils pénétraient dans ce vieux moulin. Lumi avait vaguement entendu des histoires à propos de cet endroit et ce n’était pas nécessairement des histoires très flatteuses, ce qui expliquait pourquoi personne n’y mettait les pieds ou ne s’en approchait… Sa nature un peu naïve l’avait simplement poussé à aider ces gens quand même en allant à proximité de cette bâtisse. Une fois dedans, l’air particulièrement lugubre fit frissonner la jeune femme. Il faisait sombre, un peu humide aussi, et il était difficile d’y voir quoi que ce soit. Même en étant une Orphe oiseau, Lumi n’avait pas non plus une super vue dans le noir, même si cette Elijah aurait put y voir quelque chose si elle était dotée de yeux de chat, ce que la jeune femme n’avait pas remarqué.

Vrass se risqua à demander s’il y avait quelqu’un de présent et dans la foulée, ils reçurent une réponse digne d’un coup de pied dans le derrière pour se faire mettre dehors - quoi que cette fois c’était le contraire, ils furent coincés car la porte se referma brusquement derrière eux ! Lumi sursauta abruptement et encore plus lorsque soudain, le sol se déroba sous ses pieds. Et pas que les siens ; Vrass et Benedikt tombèrent dans le même temps et ils s’écrasèrent tous sur un sol de terre désagréablement dur qui fit raisonner un sacré coup dans la hanche de la jeune femme lors de l’impact.

« Aaaaaïe… gémit-elle en tentant de se redresser. »

Dans le même temps, Benedikt se mit à hurler à l’individu qui venait de les coincer ici de les laisser sortir, mais Lumi était convaincue que c’était inutile. Si cette personne les avait fait tomber dans cette espèce de cage, il y avait fort à croire que ce n’était pas pour faire une petite blague…

Après s’être emporté et avoir vociféré un coup, Benedikt tenta de reprendre un semblant de calme. Lumi était parfaitement zen ce qui pourrait soulever quelques questions mais pour une raison quelconque, la jeune femme estimait ne pas avoir besoin de s’emporter. Ça n’apporterait rien et elle ne voyait pas en quoi ils trouveraient une solution en hurlant des insultes à la personne qui venait de les coincés. Fait comme des rats avait-il mentionné. Lumi tressaillit en se disant qu’elle n’était pas très fan des rats… Et là, dans un claquement, la trappe se referma. Et il fit noir, extrêmement noir. Rapidement, Lumi fut très mal à l’aise, ce qui pouvait paraitre curieux pour une adulte.

Elle entendit Benedikt lui dire de ne pas s’inquiéter mais il faisait si noir que l’Orphe se cala dans un coin en attendant un quelconque miracle, une lumière, quelque chose. Le botaniste demanda si tout le monde allait bien et pour toute réponse, Lumi offrit ceci :

« Il fait noir… »

Bien entendu, si elle attendait, ses yeux pourraient peut-être éventuellement s’accoutumer à la noirceur, mais elle n’aimait pas le noir et le prouvait bien actuellement. Elle devait avoir l’air ridicule du point de vue des deux hommes mais c’était franchement le cadet de ses soucis ! Benedikt cherchait une solution, il proposait certaines choses comme grimper sur les épaules du Winghox. Lumi aurait put suggérer de s’envoler pour atteindre la trappe mais elle ne pourrait rien faire une fois là-haut puisque ses bras seraient occupées à battre des ailes. Benedikt fit remarquer l’absence totale d’autres sorties et Lumi frissonna de plus bel. Il tenta de se faire rassurant aussi mais Lumi secoua la tête.

Pour le coup, cette Orphe féline aurait été fort utile. Elle aurait put voir très aisément dans le noir, ou à priori. Forcément, en pensant aux chats alors que Vrass et Benedikt tentaient de trouver un moyen de quitter cet endroit, Lumi vit une lueur d’espoir en pensant à leur ami.

« Hé ! Vous croyez que… que votre ami pourrait nous retrouver ? A-avec son flair ?? »

Peut-être y croyait-elle trop, mais Vrass avait quand même mentionné que Kallistrait saurait les pister grâce à son flair. Après, ce n’était qu’un bébé lion avait-il dit, si bien qu’il était fort possible que Lumi pose trop d’espoirs sur ses bien larges épaules.

Avatar de l’utilisateur
Lumi Nueve

Crédit: Fermé

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Juin 2013, 14:30

Charmant l'accueil! Si ce moulin paraissait lugubre au premier abord, ce n'était rien en comparaison de la personne qui nous y attendait. Soit on n'était pas au bon endroit, soit cette personne avait eu la bonne idée de faire taire le meunier après lui avoir soutiré l'autre indice. Mais il était presque sur qu'il savait où nous trouver pour avoir été à Balaïnes avant nous - ou peu après.

La chute fut lourde, mais j'en avais vu d'autre, j'avais surtout songé à basculer la tête en arrière pour ne pas prendre le risque de blesser qui que ce soit avec mes cornes, jusqu'à ce que Benedikt me tombe dessus et je me félicitais presque pour ce réflexe. Je ne savais pas où se trouvait Lumi sur le coup, je voyais flou jusqu'à ce que je m'habitue à l'obscurité et que j'y vois étrangement, comme en noir et blanc?

Je me redressais en grimaçant légèrement, j'ai les os solides donc je ne dois rien avoir de cassé, mais je risque d'avoir quand même quelques bleus
«Calme toi, il est déjà loin...» - que je grognais avant de me relever. Il levait les yeux au plafond en essayant d'y voir quelque chose alors que Lumi était recroquevillée dans un coin, de ce que je voyais, elle semblait plutôt calme, bien qu'inquiète ce qui est normal

«J'y vois à peu près clair... j'ai le tatouage du chat.» - et je me félicite de me l'être fait faire - «certes, je vois un peu comme en noir et blanc, mais dans l'ensemble, ça devrait suffire pour le moment.»
Je levais les yeux au plafond alors que le gosse proposais de grimper sur mes épaules mais je plissais légèrement des yeux avant de hocher la tête de gauche à droite
«Les vieilles trappes utilisent une sorte de loquet pour se fermer. Si je peux le faire glisser avec mon épée déjà, tu pourras l'ouvrir.» - vu la hauteur, c'est faisable... peut être?

Je dégainais mon épée avant de lever les bras, la pointe passait à peine dans l'interstice de la trappe et je grimaçais légèrement avant de réfléchir - «Il faut que je me surélève un peu... j'ai besoin de dix centimètres, pas plus...» - puis je me souvenais que j'avais acheté des trucs chez Lumi! Vive ce fichu sac sans fond, sur le coup, on dirait qu'il est vide, mais y'a pleins de trucs dedans! Je sortais la tente hérisson et le ronçamac que je déroulais pour y enrouler la tente, j'espérais juste que j'allais pas la casser sous mon poids, mais avec les articles de Sayah, je ne me fais pas trop de souci. Je me tournais vers le gosse afin de lui attraper mon poignet, lui ne voyait rien et ne devait pas savoir ce que je faisais, et Lumi non plus d'ailleurs

«J'ai fait une sorte de tas avec le ronçamac et la tente hérisson. Je vais monter dessus, mais ça va pas être stable. Il faudrait que tu me tiennes un peu la taille pour que je reste en équilibre... viens..» - je prenais une profonde inspiration avant de grimper sur mon marche pied de fortune et poser la main de Benedikt à ma taille pour qu'il me tienne, puis je me redressais pour cette fois-ci réussir à passer l'épée dans l'interstice des deux portes de la trappe, et je la faisais glisser jusqu'à sentir une petite résistance, maintenant, fallait trouver le bon sens pour bouger le loquet jusqu'à ce que je sente la résistance disparaître

«Ça y'est!! Maintenant, tu peux grimper sur mes épaules pour soulever une porte, ça devrait marcher.» - une fois la trappe ouverte, Lumi pourrait s'envoler et essayer de trouver une corde pour nous sortir de là... je descendais de mon marche-pied de fortune avant de tout ranger dans le sac sans fonds, puis je me mettais accroupi devant Benedikt en posant mes mains sur ses tibias
«Utilise le toucher pour me trouver, t'en fais pas, je te tiens!» - bon, allez, on y va! On va y arriver...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Benedikt » 30 Juin 2013, 02:26

« Heu, tu es sûr ? Je ne suis pas sûr que je pourrais te reteni... »
Benedikt s'arrêta en plein milieu de sa phrase alors que le tatoueur venait d'attraper ses mains pour les poser sur sa taille. Bon, en même temps, ce n'était pas comme s'ils avaient le choix. Le botaniste soupira légèrement et entoura le corps de Vrass aussi solidement qu'il pouvait, espérant que cela suffirait pour pallier la différence de taille et de poids.
Le loquet de la trappe débloqué, il ne restait plus qu'à l'ouvrir, cette trappe… Le botaniste grimpa sur le tatoueur et le laissa se relever. Étirant une main jusqu'à ce qu'elle rencontre la surface dure du bois, Benedikt la repoussa plus loin pour la soulever. Sans trop de succès. Flûte, qu'est-ce qu'elle était lourde, cette porte, elle était faite en quoi, c'était pas possible ?! Le botaniste utilisa toute sa force pour appuyer contre, essayant de garder son équilibre pour ne pas faire tomber Vrass, mais il s'avéra vite que leur piège était trop profond pour lui permettre d'ouvrir complètement la trappe – ou qu'il était trop petit, mais la situation était déjà assez énervante comme ça pour ne pas en rajouter -.
« Bon, dis-moi si je te fais mal mais là je suis obligé de monter plus haut... » dit-il à Vrass avant de se servir du mur devant lui comme appui pour se redresser, ses pieds maintenant sur chaque épaule du tatoueur.
Ah, c'était beaucoup mieux comme ça, au moins ! Benedikt essaya à nouveau de relever la trappe contre sa tête, ses épaules et ses mains. Et lorsqu'un rayon de lumière vint enfin frapper son visage, le botaniste se mit à sourire et s'appuya immédiatement contre le sol pour se glisser dans l'interstice qu'il venait de gagner. À grand renfort de grognement étouffé, il put rejoindre la surface, du moins jusqu'aux hanches, et se retourna pour s'asseoir sur le bord. Faire basculer la trappe de l'autre côté serait plus facile avec ses jambes, mais il n'eut pas le temps d'essayer.
Car ce fut à ce moment-là qu'il put comprendre pourquoi elle semblait si lourde ; non seulement elle était particulièrement épaisse, mais aussi... Un pied était posé dessus. Pied relié, comme on pouvait le soupçonner, à une personne, dont le sourire agacé ne disait rien qui vaille. Benedikt se figea, la bouche ouverte et des yeux ébahis.

« Putain, vous êtes des coriaces, vous, hein ! Z'êtes comme les rats, tu t'en débarrasses, ils reviennent aussitôt ! Il a bien fait de me prévenir, l'aut'e ! » gronda-t-il, avant de faire un pas en arrière et contourner la trappe pour se rapprocher du botaniste qui reprit soudain usage de son cerveau et de ses membres.
Il ramena une jambe contre lui pour donner un coup de pied dans la trappe et l'ouvrir complètement, ce qui aurait été une bonne idée si ses priorités avaient été dans le bon ordre. Parce que pendant ce temps-là, l'homme avait eu le temps de se planter devant lui et de se pencher pour lui envoyer un coup de poing dans la figure. Aïe. Benedikt retomba sur le sol mais ne prit pas le temps d'attendre que ses oreilles arrêtent de sonner pour se relever et détaler. Il n'alla pas loin, cependant, car il n'avait pas réussi à faire un pas que la main de l'homme s'était refermé sur ses vêtements et le renvoyait par terre. S'en suivit une bagarre de chiffonniers alors qu'ils roulaient tout les deux dans la poussière du moulin, le botaniste regrettant amèrement son arc laissé au fond du trou dans lequel ils avaient été piégés. Parce que s'il y avait bien un talent qui lui manquait, à part mentir et finir les tasse de thé qu'il se préparait, c'était bien se battre avec quelqu'un.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Lumi Nueve » 01 Juil 2013, 10:24

Heureusement, Vrass avait le tatouage du chat, ce qui lui permettait de voir un peu mieux dans la noirceur. Lumi haussa les sourcils en se disant que faire un tour chez le tatoueur ne serait pas trop mal un de ces quatre, ça avait de bonnes vertus, même si elle n’était pas convaincue d’aimer les aiguilles. Le Winghox entreprit donc de chercher des effets dans son sac sans fond pour se soulever légèrement et pouvoir atteindre la trappe afin de débloquer le loquet, chose que Lumi n’aurait put faire puisque ses ailes n’étaient pas dans son dos mais bien à la place de ses bras. Et battre d’une seule aile était trop dur pour elle.

Benedikt put ainsi grimper sur les épaules de l’homme aux cheveux de feu afin de pousser la trappe une fois que ce dernier eu retirer le loquet avec son épée. Lumi ne disait rien et se faisait fondamentalement petite. Elle ne voulait pas faire un faux mouvement qui aurait put les déconcentrer par exemple ! Elle voulait surtout sortir d’ici au plus vite. Le botaniste eu naturellement quelques difficultés à ouvrir la trappe mais il y parvint, du moins assez pour passer. Lumi s’approcha de Vrass pour lever la tête et regarder le jeune homme disparaitre au-delà du piège… et une autre voix s’éleva soudain.

« Oh non ! Murmura Lumi en comprenant que Benedikt aurait des ennuis. »

Sans l’aide du botaniste, ils ne pourraient pas grimper là-haut. Elle ne pourrait pas bouger la trappe et était bien trop petite pour faire la même chose que Benedikt sur les épaules du Winghox. Heureusement, le botaniste eu le temps de repousser la porte de la trappe. Lumi reconnut des sons qui semblaient s’assimiler à des coups échangés. Elle ne pouvait pas se battre, mais Vrass le pouvait assurément ! Alors elle n’avait qu’une seule chose à faire pour mettre la main - ou l’aile - à la pâte.

« Je reviens avec de quoi te remonter là-haut ! »

Lumi n’attendit pas l’accord du jeune homme et s’éleva en battant fermement des ailes, faisant quand même gaffe à ne pas frapper Vrass au passage… Bien que l’extrémité de ses plumes durent le frôler vu comment c’était petit comme coin. Elle ne pensa pas à l’arc de Benedikt, de toute façon elle n’avait pas de serres et n’aurait donc pas pu l’agripper au passage. Ce serait à Vrass de le récupérer.

Dans un moulin pareil, il devait bien y avoir des cordages un peu partout ! Et elle misa juste. En sortant du piège, Lumi se posa au sol et jeta rapidement un coup d’œil vers le botaniste qui se démenait contre un individu n’ayant décidément pas de bonnes intentions. Le regard de l’Orphe colombe se promena jusqu’à trouver une corde qu’elle alla chercher le plus vite possible. Elle tira quand même dessus pour s’assurer qu’elle ne lâcherait pas sous le poids du Winghox avant de la trimballer au mieux jusqu’à la trappe où elle la laissa tomber en espérant que ce serait assez long pour rejoindre l’homme.

« Voilà ! Vite ! »

Elle se mordit la lèvre inférieure avec nervosité en se demandant quoi faire pour aider le botaniste… et son premier réflexe fut aussi débile qu’utile. L’agresseur était dos à elle, trop préoccupé à tabasser le pauvre homme, aussi se dirigea-t-elle dans sa direction et paf ! De toute sa maigre force, elle lui décocha un super coup de pied dans le tibia, ce qui eu au moins le mérite de le distraire… et de tourner son attention vers elle…

« Ha… haha… J’avais pas pensé à ce détail… balbutia-t-elle en se reculant. »

Avatar de l’utilisateur
Lumi Nueve

Crédit: Fermé

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Kallistrat Rusia » 02 Juil 2013, 23:01

Kallistrat en mode grosbill :sifflote: Oui mais c'est un 'ros minet...


Remplir les missions qu'il s'était fixées se révélait bien plus compliqué que prévu, de l'avis de Kallistrat. Pour commencer, les villageois auxquels il s'adressait avaient une fâcheuse tendance à s'enfuir à son approche. Ensuite, ceux qui ne couraient pas à toute jambe lui riaient au nez en s'entendant demander s'ils n'avaient pas connaissance d'une très vieille tortue habitant dans un très vieux mou-lin. Pour tout dire, chaton n'avait trouvé son bonheur qu'auprès d'un groupe de gamins qui lui promirent de lui révéler tout ce qu'il voulait savoir du moment qu'il allait leur chercher un ballon coincé dans les branches d'un hêtre. Facile !

L'histoire parlait donc d'un « mou-lin en thé », ce à quoi Kallistrat ne compris pas grand chose sinon qu'il se situait un peu en retrait d'Aspasie. Mais en allant prévenir ses camarades restés chez l'Antiquaire, notre chaton se heurta à une porte close... Loin de se vexer pour autant d'avoir été mis sur la touche, il se mit donc en tête de retrouver la trace de ses amis en se focalisant sur leur odeur. À vrai dire, elle n'était pas bien difficile à suivre... une légère effluve de sang, un parfum prononcé de sueur, et la fragrance entêtante du Larmiqueuse ! N'importe quel humain dépourvu d'odorat aurait pu la suivre !

C'est donc armé de ses seules grandes enjambées que le lionceau suivit la piste encore fraîche du tatoueur et du botaniste, s'arrêtant parfois lorsque l'odeur âpre d'une toiture brûlée gênait sa progression. Il quitta les murs d'Aspasie après quelques minutes, se demandant tout en marchant ce qu'il pourrait bien chasser pour le repas du soir, et jetant un regard intéressé aux grandes pales de bois occupées à brasser l'air. Kallistrat trouvait les humains très bizarres d'inventer des machines pour mélanger l'air et l'eau.

Et puis tout à coup, il fronça les narines en reconnaissant les senteurs piquantes qu'il connaissait bien. Cette odeur, il l'avait déjà perçue aux abords de Guttenvald... reconnaissable entre toutes et en particulier par les prédateurs tels que lui : la peur. La peur mêlée au sang et aux Larmiqueuse...!

Furieux d'avoir traîné trop longtemps et d'avoir sans doute laissé passer une horde de gros bras comme ceux de Balaïne, Kallistrat accéléra l'allure et se concentra sur la provenance de toutes ces odeurs. Il devait identifier le mou-lin d'où émanait le danger... l'ennui étant qu'il y en avait plusieurs dans les environs. D'un pas rapide, il passa au petit trot, se laissant rapidement envahir par la colère. Et lorsqu'il ne resta plus qu'un seul mou-lin dans sa ligne de mire, il se jeta à quatre pattes pour courir à plein régime. Vrass avait dit qu'il avait le droit de leur mettre une raclée du moment qu'on ne les tuait pas... Résultat, bébé lionceau devenu fauve enragé déboula à une telle allure sur l'édifice délabrée que la porte alla se fracasser sur le mur dans un vacarme assourdissant... Ses pupilles fendues de prédateur à l'affût balayèrent aussitôt les lieux...

Réflexe de lion énervé : Kallistrat poussa un rugissement puissant, furieux, aussi menaçant qu'il en était capable. Baie-Nez-dicte au sol dégageait malgré le goût du sang qui se colla à son palais, et la femme oie attira à peine son attention alors qu'il venait de repérer sa proie. Lui ! Grand, l'air mauvais, puant la testostérone... et inconnu aux yeux du grand lion gris qui se précipita vers lui en bondissant comme un fauve. Résultat : l'homme tituba en réceptionnant l'animal de deux mètres et presque cent kilos entre ses bras et, emporté par l'élan de son assaillant, bascula dans la cache qu'il avait ouverte pour ses prisonniers ! Kallistrat par dessus lui le serrait en étau entre ses immenses pattes griffues, et tous deux en furent quittes pour un roulé boulé dans la poussière avant que le mur n'arrête brutalement leur course !

Bilan ?

Un homme assommé par sa rencontre avec la pierre, un énorme chat penché au dessus de lui, ses griffes plantées dans ses épaules et ses crocs prenant son pouls directement sur sa jugulaire. On ne tuait pas... non. Mais faire peur, on pouvait ?

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Juil 2013, 00:01

Comment mettre un winghox en colère?
Leçon numéro un, l'enfermer dans une pièce sans son accord
Leçon numéro deux, frapper quelqu'un qui ne peut pas se défendre sous son nez
Leçon numéro trois, que la dite personne soit quelqu'un à qui il tient.
Ce type venait de faire carton plein, dès que j'entendis sa voix après que Benedikt soit monté, j'avais senti mon sang bouillir et j'avais pris mon élan pour chercher à sauter. Mais si j'ai de la force, j'ai une détente de merde, et je sentis seulement une plume me frôler le dos alors que Lumi décollait
«Bordel non!!! Tu vas te faire tuer reviens là!!!» - elle est totalement folle cette fille! Je baissais les yeux pour réfléchir à mes possibilités. J'avais un ronçamac, mais pas vraiment le moment de piquer une sieste, la tente hérisson ne pourrait pas me servir à grand chose, même si j'essayais de la lui balancer à la tronche, je doutais fort que ça lui fasse grand chose!

Mon sang se mettait à bouillir alors que j'entendais les coups, puis il y eut une corde qui tomba et je venais l'agripper.
«Et moi qui suis une brêle à l'escalade!!» - je suis nul pour grimper - enfin ça dépend des circonstances - qu'on me demande de grimper sur quelqu'un oui, mais ni sur un arbre, ni à une corde bordel! Je serrais des dents et je commençais à poser un pied sur la pierre, j'allais essayer comme ça pour voir, j'ai suffisamment de force dans les bras pour y arriver!

Sauf qu'il y eut un bruit fracassant et un rugissement qui me fit lâcher prise - heureusement j'étais pas très haut, mais j'avais quand même bien mal au cul d'un coup - et lorsque je me retournais, c'était pour voir un machin gris tomber à deux centimètres de moi avec un autre truc dans les pattes! Je suis presque sur que l'un d'eux a éraflé l'une de mes cornes, et il me fallut quelques secondes tout de même pour réaliser que c'était Kallistrat!
«Oh putain j'ai jamais été aussi content de te voir toi!» - vu qu'il tenait le type en joue, je levais les yeux au ciel en portant mes mains à ma bouche
«Benedikt!! Lumi!!! Ça va?» - je venais alors froncer le nez avant d'entendre un gémissement proche d'une plainte, mais c'était surtout l'odeur qui me répugnait! Une forte odeur d'urine et je m'approchais alors d'un air dégoûté alors que le type levait les yeux vers moi
«P..pitié... dites-lui de me lâcher...» - sa voix était rauque, il devait avoir du mal à respirer avec les crocs du chaton sur la gorge! Je me mettais accroupi à côté de lui avant de prendre un air carrément meurtrier
«Je devrais plutôt lui dire de te bouffer espèce d'enfoiré! Seulement j'ai pas envie qu'il se retrouve enfermé pour meurtre... donc tu sais quoi?» - je levais les yeux au plafond à nouveau tout en faisant signe à Kallistrat de ne pas bouger - «Lumi, trouve moi une autre corde s'il te plait et envoie là entière ici!»

J'attendais qu'elle s'exécute, j'avais qu'une envie, c'était remonter pour voir l'état de Benedikt, mais avant, ce type allait le payer cher. Je prenais la corde qu'on m'envoyait et je posais ma main sur l'épaule de Kallistrat
«C'est bon chaton, lâche le...» - mais une fois qu'il l'eut libéré, j'armais mon poing et je lui collais une droite phénoménale qui le mettait KO. Résultat, sonné et j'en profitais pour le ligoter avant de le laisser assis contre le mur et me tourner vers le lion

«Merci Kallistrat... allez, on remonte et on le laisse là!» - je supposais que lui avait assez de détente pour sauter jusqu'à agripper le haut du rebord, mais moi j'utilisais la corde, et une fois en haut, je refermais la trappe avant de m'approcher de Benedikt tout en levant les yeux vers Lumi quand même
«Ses copains devraient pas tarder à arriver... il est où le meunier?» - car bon, faudrait peut être qu'on récupère l'indice rapidement! Seulement, il existe au moins ce gars?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Benedikt » 03 Juil 2013, 19:41

Benedikt passa une main sur son front pour repousser des mèches de cheveux qui collaient à sa peau. Puis grimaça en regardant le bout de ses doigts devenus écarlates. Comme s'il avait besoin de ça, avec le reste qui faisait mal aussi. Mais même un peu sonné, il suivait très bien ce qui était en train de se passer, et soupira de soulagement en entendant la voix de Vrass parler à Kallistrat.
Il avait pratiquement hurlé quand le gros chaton était passé au dessus de lui, embarquant le type avec qui il se battait et qui était en train de se relever pour se retourner vers Lumi. Mais la surprise avait rapidement laissé place au soulagement. Les capacités de Kallistrat n'étaient pas forcément un défaut finalement ! Benedikt se redressa et jeta un regard à Lumi.
« Merci... » souffla-t-il à la jeune femme, un sourire reconnaissant s'étirant sur son visage pour elle. Il crapahuta alors jusqu'au bord du trou où se trouvait toujours Vrass, en train de grimper vers la sortie et lui tendit une main pour l'aider.
« On va bien. Il n'y a eu le temps de toucher Lumi et moi, j'ai rien de grave. » le rassura-t-il, conscient que de toutes manières, le tatoueur fronceraient les sourcils à la vue du sang et des bleus qu'il avait un peu partout. « On peut être reconnaissant que Kallistrat nous ait trouvé au bon moment quand même... Ça, c'était parfait ! »
Sa dernière phrase était destiné à l'intéressé pleins de poils, et le botaniste se serait presque relevé pour lui faire un câlin s'il n'avait pas dépassé l'âge limite pour ça. De toutes manières, Benedikt n'avait pas trop envie de se mettre debout si c'était pour avoir la tête qui tournait à nouveau.

La dernière réflexion de Vrass le fit pourtant remuer. Ah non, s'il y en avait d'autres après qui se ramenaient, il démissionnait, il en avait déjà eu assez, là !
« Oh, moi je ne vais pas attendre qu'ils arrivent, alors, on le trouve et on repart ! » déclara-t-il avant de reprendre son arc des mains du tatoueur en le remerciant et mettre en joue, grimaçant en étendant ses muscles endoloris.
Direction les escaliers, parce que si quelqu'un vivait ici, il fallait bien qu'il soit quelque part. Benedikt se retrouva assez rapidement sur la grande mezzanine où était un peu plus tôt le type qui les avait piégé, et se retourna sur une grande porte derrière lui. Un peu de méfiance lui fit coller son oreille à celle-ci avant de l'ouvrir. La seule chose qu'il entendit, ce fut avec surprise... des ronflements. Le botaniste fronça les sourcils et se redressa, poussant doucement la porte pour l'entrouvrir. Et découvrit un orphe hibou très bruyant dans son sommeil, affalé sur un vieux canapé, au milieu d'une pièce probablement habitable mais en tout cas très mal rangée. C'était assez pour clouer sur place le botaniste qui resta planté là sans savoir quoi faire. Comment est-ce qu'il pouvait dormir avec tout le boucan qu'ils avaient fait ?! Sérieusement !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Maître du Jeu » 05 Juil 2013, 23:56

C'était sans aucun doute étrange d'entendre un hibou ronfler, et pourtant. Sourd comme il n'était pas permis de l'être, l'heureux propriétaire du moulin de tous les dangers faisait un bruit de tous les diables. À croire même que ses propres ronflements avaient fini par altérer son sens de l'audition tant le volume sonore crevait le plafond ! Affalé dans un sofa au tissu fatigué, un livre ouvert posé sur ses genoux et la main par dessus, on ne savait quel rêve faisait parfois frémir les plumes de ses joues. Car l'Orphe hibou faisait partie de ces animaux qui n'ouvrent leurs immenses yeux qu'à la nuit tombée.

Malheureusement pour Benedikt, son meunier se révélait être bien trop jeune pour avoir connu Arkham le Poulpe ou quiconque d'assez vieux pour lui transmettre le moindre indice. D'ailleurs, il ne s'en serait probablement pas souvenu. Car soyons honnête, on ne parlait pas de cervelle de moineau pour rien. Tout ce qui l'intéressait lui, c'était de moudre sa farine avec le plus grand soin. Les énigmes, très peu pour lui. Les trésors, encore moins. À plus forte raison lorsque c'était Livian qui le recherchait. D'autres voyageurs étaient passés. À vrai dire, ils se succédaient assez souvent ces temps derniers. Mais chaque fois l'Orphe hibou leur faisait la même réponse. Qu'en savait-il, de leur indice ? Et puis subitement il se souvenait et devait fouiller ses affaires pour dénicher le précieux parchemin sur lequel était noté un poème sibyllin...

Tous fous, ces humains !

Et comme notre meunier n'aimait pas bien être réveillé en plein jour, il avait eu la merveilleuse idée de peindre à la main, en grandes capitales d'imprimerie, le mur de sa seule pièce habitable. Là... et que ceux qui cherchent un indice ne s'avisent pas de perturber son sommeil ! Non mais !


« Blondes comme les blés, brunes comme la terre, rouges comme le feu, ces toiles se perdent à l’horizon. Derrière les champs, les fourrures douces et dociles prêtes à vous suivre sans crainte. »

Avatar de l’utilisateur
Maître du Jeu
Compte multifonction

Crédit: Fermé

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Lumi Nueve » 07 Juil 2013, 21:46

C’est finalement Kallistrat qui fit son entrée pour sauver tout le monde. Lumi sursauta, naturellement, en entendant le rugissement furieux qu’il poussa. Le « chaton » était devenu une bête bien féroce ce qui poussa l’Orphe à se pousser assez loin pour éviter qu’il ne la blesse sur le passage, bien que sa cible était évidemment cet homme qui avait attaqué Benedikt - il n’avait pas eu le temps de la toucher, elle. Lorsque l’homme fut mis hors d’état de nuire, elle alla chercher une corde à la demande de Vrass pour qu’il attache l’individu et l’immobilise dans son propre piège. Malgré elle, Lumi trouva la situation cruelle, mais il l’avait mérité…

Le Winghox se tourna vers Lumi. Il se demandait où était le meunier étant donné qu’ils risquaient d’avoir des ennuis s’ils ne se pressaient pas ! Embarrassée, Lumi regarda autour sans trop savoir où cette personne pourrait se situer, outre dans la mezzanine… Il devait y avoir une salle là-haut et c’est Benedikt qui y pensa en premier. Ils se mirent en route et trouvèrent quelque chose de bien étonnant.

« Oooh… Ce n’est pas une tortue, c’est un hibou ! Lança Lumi avec ce qui semblait être de la fascination. »

Elle avait simplement murmuré ces mots car l’individu semblait dormir. Comment pourraient-ils le questionner alors ? Au vu de ce qu’elle avait vu de Vrass, il ne se gênerait probablement pas pour le secouer et lui poser la question afin qu’ils puissent déguerpir. Cependant, l’Orphe hibou semblait avoir prévu leur arrivée, ou être habitué aux visites, car il avait noté ce qui semblait être un étrange poème sur un mur de cette pièce. Lumi eu beau lire et relire, elle ne comprenait pas vraiment de quoi cela parlait… En même temps, elle n’avait jamais voyagé.

Mystère et boule de gomme. Lumi ne pourrait pas leur être d’une grande utilité ici. De toute façon, elle avait accomplit sa tâche et n’avait pas vraiment de quoi poursuivre la route avec eux… C’était bien trop dangereux et elle s’en voudrait assurément d’abandonner sa famille ici. Et en plus, ils l’auraient sûrement trouvé assez encombrante, à l’image d’un poids de trop dans leur sac de voyage, vu qu’elle ne connaissait presque rien au monde extérieur aux moulins d’Aspasie !

« Bon… Voilà votre indice je suppose. Annonça-t-elle joyeusement alors que tout le monde avait largement eu le temps de lire et creuser ce qui était écrit sur le mur. »

Ils purent ainsi tout enregistrés et partir. Il faudrait maintenant qu’ils méditent la chose, mais Lumi ne pourrait malheureusement pas leur être d’une grande aide, aussi décida-t-elle de séparer leur route ici. C’était de charmants personnages mais autant dire que sa place était ici, avec le chant des moulins. Une fois dehors, de nouveau au soleil et en sécurité à priori, hors d’atteinte de vilains pièges, elle s’avança un peu et s’inclina de façon respectueuse face au groupe.

« Ce fut un plaisir de vous venir en aide. Elle sourit en toute franchise, contente d‘avoir été utile. Votre quête a l’air dangereuse, j’espère juste que vous arriverez à le trouver, ce trésor ! Moi, je vais rester ici. Je vais attendre d’entendre les échos de tout ça hein ! »

Car après tout, s’ils trouvaient ce fameux trésor d’Arkham le Poulpe, elle était persuadée que cette histoire ferait rapidement le tour du monde, de bouche à oreilles, tout le monde serait forcément au courant un de ces jours.

Avatar de l’utilisateur
Lumi Nueve

Crédit: Fermé

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Kallistrat Rusia » 09 Juil 2013, 08:22

Désolé, comme je suis intervenu avec Omniscient juste avant j'avais totalement zappé que c'était à nouveau mon tour.


La salive de Kallistrat se répandait lentement sur la gorge de sa proie tandis qu'il faisait rouler ses yeux pour observer Vrass, à côté de lui. Les griffes plantées dans les épaules de sa victime, il restait immobile. Seule sa queue fouettait l'air furieusement. Jusqu'à ce qu'on lui demande de lâcher... ce qu'il fit volontiers, gêné autant que le tatoueur par l'odeur d'urine qui envahissait la cache.

Sortir ne fut pas très compliqué pour le chaton. D'abord parce que ses deux mètres le rapprochaient forcément du bord, et ensuite parce que ses postérieurs animaux lui offraient une détente intéressante. Il avait ensuite suffit de planter ses griffes dans le bois de la trappe comme le piolet d'un alpiniste et de se hisser à la surface. Les doigts de pattes dans le nez ! Bébé lionceau posa son regard fauve sur Baie-Nez-Dicte et cligna lentement des yeux, ravi que lui comme Vrass soit si contents de le revoir. Pour un peu, il en aurait ronronné de bonheur... mais il était encore un peu trop énervé pour ça. Tournant ensuite la tête vers Lumi, il s'assura qu'elle n'avait rien d'abîmé avant de lui tourner le dos un peu brusquement. Zut... il avait encore envie de la manger !

Du coup, il alla s'installer un peu à l'écart et entreprit un nettoyage complet de sa fourrure pour se remettre les nerfs en place. Un coup de langue par-ci pour lisser une touffe de poils ébouriffée, un coup de crocs par-là pour défaire un nœud dans sa crinière. Ses petites oreilles restaient dirigées l'une vers ses compagnons montés à l'étage, l'autre vers la porte grande ouverte sur de potentiels nouveaux ennemis. Qu'ils essaient seulement...! Attentif aux ronflements qui lui parvenaient à présent que Baie-Nez-Dicte avait ouvert la porte du haut, Kallistrat échappa sans le savoir à une nouvelle tentation de chasse. Un hibou, sous son nez ? Heureusement qu'il n'était pas monté !

Lorsqu'ils redescendirent, chaton était un quart propre et un demi calmé. Suffisamment en tous cas pour résister à l'envie de jouer avec les plumes de Lumi... d'autant que Têk venait de se percher sur son épaule en lui lançant un « POUIIIK !!! » menaçant. Kallistrat agita donc seulement la main en guise d'au revoir. Il avait vu des enfants faire la même chose pour lui, et estimait que ça devait être la chose à faire. Et lorsqu'elle fut hors de portée de griffes, il se retourna vers ses amis chasseurs de trésor.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Vous avez trouvé le Nez-Nigme suivant ? Je peux réfléchir aussi dessus ? » Ronfla sa voix profonde qui ne cachait pas son enthousiasme.

Évidemment, ce fut un peu trop compliqué pour lui. D'autant qu'il ne connaissait pas bien Nideyle faute d'avoir pu tout visiter encore. C'est donc un peu vexé qu'il avoua ne pas avoir d'idée, profitant aussitôt de l'occasion pour annoncer qu'il avait trouvé un très joli coin près de l'eau-berge, sous un saule au pied tapissé de mousse moelleuse... Kallistrat quoi.

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Vrass Rannveig » 12 Juil 2013, 11:41

Tout le monde allait bien, même si je ne pouvais nier rester inquiet en voyant les quelques hématomes sur le visage de Benedikt, et je n'osais imaginer ce que je pourrais trouver ailleurs, notamment sous son t-shirt, car je me doutais bien que ce gars n'était pas le genre à taper que dans le visage. Enfin, Lumi aussi allait bien, et je la remerciais une nouvelle fois pour son aide avant qu'on ne referme la trappe pour laisser l'autre enfoiré dans ce piège qu'il nous avait tendu.

On grimpait vers l'espèce de mezzanine en hauteur, mais plus on s'élevait et plus un drôle de bruit se faisait entendre, un bruit que j'avais l'impression de connaître car il me rappelait Iza lorsqu'elle dormait parfois
«Un ronflement?» - ah ben oui. Un vieux hibou dormait sur un lit, provoquant la surprise de l'orphe colombe qui s'exclama en ne voyant pas une tortue. Je m'apprêtais à m'avancer pour le réveiller lorsque je vis le message sur le mur et que je pouffais de rire

«La vache! Il est pas gêné celui-là! Il a carrément écrit l'indice sur le mur pour qu'on lui foute la paix!» - je soupirais avant de sortir mon carnet à dessin pour noter l'indice suivant. Sur le coup, ça ne me disait pas grand chose, mais de toute manière, le cerveau de l'équipe, c'était le botaniste, pas moi.

«On redescend, il faut vite s'en aller avant que le groupe revienne, mais avant...» - je sortais mon outre des danaïdes et je passais de l'eau sur le message pour en effacer certaines parties. Puis je prenais la peinture que l'orphe avait utilisé pour changer certains mots

« Hautes comme les blés, dures comme la terre, chaudes comme le feu, ces étoiles se perdent à l’horizon. Derrière les forêts, les créatures douces et dociles prêtes à vous suivre sans crainte. »

Ça ne voulait plus dire grand chose, mais c'était le but justement! J'affichais un sourire amusé devant mes talents de faussaire, car on ne voyait pas la différence entre mes mots et ceux de l'orphe, puis on se dépêchait de descendre alors que Kallistrat avait été rejoint par son oiseau moqueur.

Malgré tout, Lumi trouvait cela trop dangereux, et je venais hocher de la tête pour approuver
«Je comprends, ne t'en fais pas. On aura peut être l'occasion de se revoir lors de nos prochains achats?» ou pas. La pauvre avait du comprendre l'enjeu que ça représentait de travailler pour Sayah, à savoir parfois tomber sur des clients pas très recommandables. Le reptile a bien du mal à trouver des commerçants pour tenir ses boutiques, la plupart finissent toujours par fuir devant la tâche.

Kallistrat lui fit un petit au revoir de la main, ce qui lui donnait un côté vraiment peluche avant de nous demander pour l'énigme.
«Oui, on l'a trouvée...» - je sortais mon calepin pour la lui citer à voix haute, avant de le refermer et de le ranger - «t'as une idée?» - mais j'avais un mauvais pressentiment, et je fis un signe de tête pour qu'on sorte de là - «on en discutera ailleurs. Pour le moment, on s'en va d'ici»

Je nous entraînais rapidement dehors, je me doutais qu'il était possible que les gens avant nous aient eu le temps de lire l'indice avant de nous tendre le piège, aussi il fallait rester prudent et surement qu'ils seraient encore là à notre étape suivante - dès qu'on l'aurait trouvée - mais au moins les suivants ne risquaient pas de se rendre au bon endroit.

On suivait Kallistrat vers une zone près du fleuve, sous un saule où c'était assez dégagé mais discret aussi pour qu'on puisse s'installer. Je faisais signe à Benedikt de s'asseoir avant de lui demander de soulever son t-shirt
«Toi, fais voir les coups que tu as pris, on va soigner ça...» - bon, où j'ai foutu le baume St Ôl moi?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La ferme des animaux en balade !

Messagepar Benedikt » 14 Juil 2013, 21:40

« Non mais je... »
Benedikt gigota pour échapper au tatoueur, avant de soupirer. En même temps, pourquoi protester alors qu'il avait raison ? Il enleva son t-shirt, révélant une constellation d’hématomes qui commençaient à fleurir de son estomac jusqu'à une des ses côtes. Quelques ecchymoses étaient aussi apparu sur son épaule, résultat d'un faux mouvement parce le botaniste se débattait plus que d'une réelle volonté de le frapper à cet endroit. Mais le plus douloureux était finalement juste en dessus de son omoplate, qui avait rencontré il-ne-savait-quoi, mais c'était pointu, de toutes évidences, vu la douleur qui circulait là. Le botaniste roula en boule son vêtement pour le coincer entre ses cuisses et son ventre, croisant ses bras sur ses genoux afin d'y enfouir son visage.
« Je dois avoir de la larmiqueuse dans mon sac, dans une pochette en cuir avec d'autres préparations de l'herboristerie... J'ai aussi du baume St Ôl, d'ailleurs, utilise plutôt le mien. Ce qui n'est pas dans mon dos, je peux le faire moi-même, tu sais... »

Pour se distraire des effets de la larmiqueuse qui était peut-être efficace, mais savait se faire remarquer, Benedikt se remémora le poème peint sur le mur du moulin.
« Il parle de Banba, dans cet indice, non ? » commença Benedikt, avant de répéter une ou deux fois les phrases pour lui même. « Blondes comme les blés, brunes comme la terre, rouges comme le feu, ces toiles se perdent à l’horizon. Derrière les champs, les fourrures douces et dociles prêtes à vous suivre sans crainte.... Fourrure douces et dociles, on parle de troupeaux ? Mais pour les toiles... Tu as une idée, Kallistrat ? »

Ils auraient pu peut-être demander à Lumi ce qu'elle en pensait ? Mais elle n'était jamais sorti d'Aspasie, c'était probable qu'elle n'en ait aucune idée... D'autant plus qu'au final, elle ne leur avait rien dit. Cela ne devait rien lui évoquer, tout simplement. La pauvre avait dû être plutôt effrayé par leur mésaventure et avait voulu retrouver son chez-elle rapidement, Benedikt le comprenais bien. Lui-même n'avait pas fana de ce genre de rencontres, mais tant qu'ils s'en sortaient, il faisait avec. Les mauvaises expériences rendent philosophes, ou donne au moins l'occasion de ne plus s'étonner.
« Mon arc n'est pas très pratique pour me défendre dans ces situations-là... » commença le botaniste en hésitant. « Peut-être que je devrais acheter autre chose à la forge... »

L'idée ne lui plaisait pas trop, son arc était déjà sensé seulement lui servir à dissuader et Benedikt s'était très bien aperçu que cela ne suffisait pas, bien souvent. Mais il y avait encore des possibilités de rencontrer d'autres groupes en quête des mêmes indices qu'eux, et plutôt qu'être solidaire, ils avaient toujours l'air... agressifs, c'était le moins qu'on puisse dire. Les précautions de Vrass qui avait changé le poème inscrit seraient peut-être suffisantes, mais le botaniste commençait à douter de leur sécurité en général.
« Qu'est-ce que vous en pensez, on devrait prendre le train jusqu'à Banba ? Ou peut-être louer des montures, enfin, Vrass et moi, je veux dire. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Suivante

Retourner vers Aspasie, au chant des moulins

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron