Deux gamins au milieu des champs

C'est le plus reculé de tous les villages dépendant directement du Roi. Comme déposé ici au hasard au milieu des plaines fertiles, Banba a su se spécialiser dans l'agriculture et l'élevage.

Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 31 Aoû 2012, 12:10

« Merci pour quoi ? » demanda Benedikt, un peu perdu. « Pour ne pas t'avoir fait remarquer que tu n'avais pas qu'à coucher avec le fiancé de ta sœur si tu ne voulais pas de problèmes ? Ce n'est pas comme si c'était sensé être un mariage d'amour alors... Je ne vais pas te juger sur des histoires dont je ne sais pas les circonstances exactes, et puis tu étais jeune à cette époque, et... on fait parfois des erreurs. En l’occurrence, cette erreur n'en était peut-être pas une pour toi puisque tu es parti et que tu peux enfin vivre comme tu veux. »

Il se tut brusquement. Du point de vue de l'autre, en revanche, ça avait été une sacré erreur qui lui avait coûté la vie. Est-ce qu'on pouvait dire que c'était en partie de la faute de Vrass ? Le botaniste n'avait pas du tout envie de penser comme ça. C'était bien deux personnes consentantes, l'autre devait parfaitement savoir que ce qu'il faisait ne serait pas excusé par les membres de son village s'ils le découvraient. Et Vrass n'était pas celui qui l'avait exécuté, au final. Non, ceux à blâmer, dans l'esprit de Benedikt, était bien ceux qui transformait une idiote histoire de tromperie en drame.

Il alla s'asseoir sur le bord de la route en terre et soupira.
« Mais je me demande quand même pourquoi vous avez délibérément fait ça alors que vous saviez que vous alliez vous attirer de très gros ennuis. Si c'était forcé de toute manière que ça finisse en déshonneur sur ta famille... Pourquoi... pourquoi tu n'es pas parti avant ? Et lui non plus ?»

Les contours d'une charrette se dessinèrent au bout du chemin et Benedikt la regarda d'un air absent avancer vers eux.
Bien sûr, il était plus compliqué pour lui de savoir combien il pouvait être difficile de s'en aller de chez soi et de laisser derrière tout ce qu'on avait connu. Il avait grandit dans un orphelinat et avait toujours su qu'il ne resterait pas, la seule chose qu'il avait été difficile de quitter quand il était parti à 16 ans était les quelques personnes qui lui manqueraient vraiment, et cela aussi, il savait depuis le début qu'il les laisserait là-bas.
La charrette ralentit doucement à leur hauteur, et le paysan relâcha ses rênes puis les regarda d'un œil attentif, comme s'il essayait de se rappeler quelque chose. Benedikt cru au début qu'il était intrigué par le tatoueur - c'était bien la première fois qu'il devait voir un enfant avec autant de tatouages, ça, c'est sûr, mais on ne les voyait plus autant que ça vu la façon dont il était habillé -, mais il le détrompa rapidement ;

« Mais j'te connais, tu es le gamin qui aide l'herboriste ! Où il est, le vieux Phinéas, il t'a laissé sur le bord d'la route, comme ça ? » Il se mit à rigoler d'une voix rauque avant de rajouter « Si vous allez à Banba, c'est encore à un bon petit quart d'heure, à pied, j'peux vous emmener, si vous voulez ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 31 Aoû 2012, 19:12

Désolé pour le retard, grosse journée de boulot

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
On était arrivés à Banba, mais la discussion n'était pas tout à fait close, et d'un autre côté, Benedikt avait surement d'autres questions, ce n'était pas évident de suivre après tout! On venait s'asseoir un peu sur le bord de la route - pourquoi? Je ne savais pas trop, peut être que comme je suis en claquette, il pense que je ne peux pas trop marcher? En tout cas, sa question était plutôt justifiée, mais j'avais sourit d'un air amusé sur le coup pour lui répondre
«Je ne pensais pas que ça se saurait je te signale! Seulement voilà, y'a un truc que j'avais pas prévu, c'est que ce con aille dire à son père qu'il ne voulait pas épouser ma sœur mais moi!» - pour moi, il allait juste refuser de l'épouser - en tant que mâle, il pouvait se le permettre, elle n'aurait pas pu dire non en revanche. Mais non, cet abruti était apparemment tombé amoureux de moi au cours de cette simple nuit et est allé tout déballer à son père. Oui, il était purement et simplement très con - «Donc bon, son père a forcément pêté un câble sur le coup, et l'information s'est répandu comme une traînée de poudre et heureusement, je l'ai su avant mon père, donc j'ai eu le temps de partir avant qu'on ne vienne me chercher. Je pense qu'ils comptaient nous exécuter tous les deux, j'en sais rien. Je n'étais pas encore très loin au moment où ils l'ont décapité, c'est comme ça que je l'ai su...»

Je passais ma main dans mes cheveux alors qu'une charrette s'approchait de nous et de toute évidence, le type reconnaissait le gosse! Bon, je préférais qu'il le reconnaisse lui que moi! En tout cas, il proposait de nous conduire en ville... pourquoi pas? Aussi j'approuvais avant de grimper à l'arrière - obligé d'avoir l'aide de Benedikt évidemment pour monter, ce qui me fit un peu râler - puis l'homme appelait ses chevaux pour repartir alors que je m'allongeais carrément pour regarder le ciel, mes deux mains derrière ma tête...
«Pourquoi je suis pas parti avant... ça par contre j'en sais rien. Tu sais, c'était pratique d'être chez moi, ma mère cuisinait bien, les femmes pouvaient avoir du caractère sans pour autant pouvoir se refuser à moi à cause de leur éducation alors d'une certaine manière, c'était déjà pas mal, et je commençais à peine à me rendre compte que j'appréciais les hommes alors je ne me sentais pas trop inquiété sur le coup...»

Après tout, j'avais que 17 ans hein donc bon, même si j'ai été plutôt précoce, pas au point non plus de tout savoir de la vie déjà!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 01 Sep 2012, 00:27

Pas de problème, c'est pas grave !


Benedikt se mit à sourire légèrement lorsqu'il souleva Vrass pour l'aider à monter dans la charrette, et ce n'était pas seulement en entendant ce dernier grogner un peu, c’était surtout parce qu'il s'apercevait que ce serait bien l'unique fois dans sa vie qu'il aurait l'occasion de le faire ! Quoique, le botaniste commence à penser qu'il ne faut jamais dire jamais ; il se passe tellement de choses inimaginables et imprévues en ce moment dans sa vie !

« Merci beaucoup ! » lance-t-il à l'homme sans prendre la peine de vraiment répondre à ses questions et de l'informer qu'il ne travaille plus avec le vieux herboriste.

Il a en vérité bien d'autres choses en tête, et détaille le visage du tatoueur avec une expression un peu triste.

« Oui, je vois... C'était chez toi et aucun problème majeur ne t'obligeait à envisager sérieusement de partir jusqu'à ce moment-là... » Il soupira. « Quand même, ce n'était vraiment pas intelligent de sa part... Oh, quelqu'un a demandé ta main, tiens, si j'avais pu imaginer ça ! Si ce pauvre type n'était pas mort, ça me ferait beaucoup rire, tu sais. »

Benedikt essaya d'imaginer à quoi pouvait ressembler le pauvre type en question, mais ce n'était pas très facile ; il ne connaissait pas d'autres winghox que Vrass et c'était dur de ne pas lui donner les mêmes traits. Il y avait pourtant très peu de chance qu'il aille se promener à Wingdrakk pour se faire une idée, non, vraiment pas... Et puis, il ne risquait pas de poser des questions à propos de ça, ce serait remuer le couteau dans la plaie. Il leva les yeux, suivant sans trop y penser le regard de Vrass allongé sur la paille.

« Enfin, je suppose que tu n'avais pas trop envie de parler de toute cette histoire, désolé. Mais... mais maintenant, je sais. C'est bien. »

En quoi cela était bien, le botaniste n'en était pas très sûr, mais il se doutait que Vrass ne devait pas raconter ça à tout le monde et il aimait toujours en savoir plus sur lui. Les habitations commençaient à être plus nombreuses et plus proches l'une de l'autre, à présent, il approchait du cœur de la ville. Il se retourna vers le conducteur de la charrette.

« Est-ce que vous sauriez où se trouve la boutique du Shaman, ici ? » demanda-t-il.
Le paysan fronça les sourcils quelques instants en réfléchissant.
« Je connais pas, désolé. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 02 Sep 2012, 13:34

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
En soit, ce n'était pas vraiment difficile de parler de tout ça, c'est juste que je préfère éviter que mon histoire ne se répande, car le risque de tomber sur quelqu'un qui connaîtrait des winghox est toujours possible, aussi je préférais prendre mes précautions. À force, je faisais confiance au gosse et je savais qu'il ne me trahirait pas, même si ça venait à se passer mal pour une raison ou une autre entre nous.

Je me tournais vers lui, observant ses traits quelques secondes comme si je pouvais déceler quelque chose qui ne me plairait pas, le genre de regard qui signifie clairement qu'on prend des notes pour pouvoir se servir des informations plus tard, mais non. Il semblait juste comme d'habitude, content de connaître une part de mon histoire juste parce qu'il est heureux de la connaître, rien de plus, et je souriais ce qui me donnait surement un aspect plutôt innocent avec mon apparence
«Techniquement, il n'a jamais demandé ma main! Il en a juste parlé à son père. Et honnêtement, je doute qu'il aurait eu le cran de quitter le village comme je l'ai fait, il serait mort tôt ou tard, même sans que je ne m'en mêle. Mais s'il avait été exécuté tout en étant marié à ma sœur, la honte et le déshonneur seraient tombés sur elle aussi, alors que là, ben c'est son père qui se tape la honte d'avoir élevé un fils qui aime les hommes! Mon père s'est tapé la même honte de son côté, mais lui je m'en cogne... ma sœur, c'était différent.»

Même si elle me hait, car elle pense que j'ai agi ainsi par égoïsme pour lui voler son fiancé et lui foutre la honte du genre que moi au moins j'attire plus les hommes qu'elle, moi je l'aimais bien. Mon père voulait que je sois le gros bourrin de service, que je sache me battre, que je sois aussi large que lui, genre brute épaisse, mais je n'ai jamais évolué comme il le voulait, mon corps demeurait assez fin, et ça, ma sœur s'en fichait un peu car elle savait que je disposais tout de même de la force nécessaire pour combattre. Mais voilà, pour mon père, il voulait que ça se voit vraiment! Pour des humains, j'ai l'air grand et fort, mais pour des winghox, je suis trop fin.

Enfin, elle était gentille à sa manière avec moi, essayant quand même de m'entraîner d'une autre manière que celle de mon père qui consistait juste à se muscler et à soulever des poids. Elle m'a appris à manier l'épée, et à muscler mon cou aussi pour pouvoir donner de bons coups de tête en cas de besoin! C'est surement grace à elle si je suis en mesure de rivaliser avec un bison!

Je me perdais donc dans mes pensées jusqu'à ce qu'on arrive en ville. Benedikt demanda au gars où se trouvait le Shaman, mais il ne semblait pas savoir ce qui ne m'étonnait pas. Je descendais souplement de la charrette avant de me tourner vers le gars en question «Et l'antiquaire? Vous savez où il est?» - il me regarda avec un air de dire que je parlais avec un ton étrange pour un enfant, mais il hocha de la tête
«Oui, lui, tout le monde sait où il est! Vous allez plus loin par là, et ensuite vous tournez à droite. Vous ne pouvez pas la louper!»

Je me tournais vers Benedikt en souriant d'un air amusé - «Sayah gère les deux, autant aller chez l'antiquaire, je lui demanderai à ce moment là de me montrer le catalogue des sorts! Et j'en profiterai pour voir avec lui s'il a une idée de tatouage pour bloquer les sorts du Shaman! Comme c'est lui qui les lance, il saura surement quel ingrédient aidera à s'en protéger!» - c'est vil et fourbe je le reconnais, et s'il le faut ça n'existe pas, mais qui ne tente rien n'a rien. Je vais en profiter pour m'acheter un petit canif de camping. Mine de rien, c'est toujours utile et en toute circonstance ce truc donc bon depuis le temps, il serait intéressant que j'en ai un! Et comme toujours, acheter un truc chez Sayah est le meilleur moyen de le mettre de bonne humeur, donc je préfère assurer mes arrières.

On prend la direction indiquée par le marchand! Peut être que Benedikt aura envie de voir ce qu'il a à proposer! Car mine de rien, la boutique de l'antiquaire est surement la plus impressionnante de toutes à mes yeux!


Je te laisse ouvrir chez l'antiquaire?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 02 Sep 2012, 22:54

La suite ici !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 14 Sep 2012, 23:21

« Hé, où tu as été élevé, toi ? On t'as jamais dit qu'il ne fallait pas frapper les gens ? » s'exclama Benedikt, les poings sur les hanches.

La gamine lui tira la langue avant de partir, et le botaniste ne put s'empêcher de laisser un sourire amusé étirer ses lèvres. Vrass terrassé par une gamine d'une dizaine d'années, c'était sans doute du jamais vu ! Voilà la punition pour avoir accusé quelqu'un d'autre du sortilège qu'il venait de lancer, tiens ! Il se tourna vers lui et l'attrapa pour le soulever et le mettre sur ses épaules avant qu'il ne puisse protester - il était plus lourd qu'il l'avait prévu, mais à côté du Vrass adulte, ce n'était rien ! Les cornes y était peut-être pour quelque chose, aussi. -. Oh, il allait être presque triste de ne plus pouvoir profiter encore un peu du potentiel comique que Vrass pouvait contenir dans son corps de gamin !

« Allez, je t'offre le transport jusqu'à l'herboristerie ! Moi je sais où elle se trouve, je suis déjà passé devant plusieurs fois, il me semble. »

Hors il s'avéra qu'un certain temps était passé depuis la dernière où il avait vu la boutique de la picaris à Banba, et au bout d'un quart d'heure, Benedikt dû bien avouer qu'il était totalement perdu. Il avait espéré finir par retrouver par retrouver son chemin, mais présentement, il n'avait aucune idée dont ils se trouvaient, et Vrass allait se douter très prochainement qu'il y avait anguille sous roche, de toutes façons, vu la manière dont il hésitait à chaque coin de rue. Et, bien sûr, il avait trouvé le moyen de les emmener dans la seule partie de la ville où il ne semblait y avoir personne dans les rues.

« Heu... Vrass ? Je crois que mon sens d'orientation n'est pas très fiable, en fait... » - Il ne fallait pas seulement une bonne mémoire, apparemment, pour se repérer.

Il regarda une femme rondouillarde s'approcher d'eux alors qu'elle remontait la rue dans laquelle ils se trouvaient. Ah, en voilà une qui pourrait les aider, espérons !

En fait, je veux le garder comme ça un peu petit de temps encore ! Désolé, c'est pas gentil. XD

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Sep 2012, 23:43

J'en étais sur! Sale gosse!

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
La remarque de Benedikt aurait presque pu me faire rire si je n'avais pas été celui qui s'était pris un coup de pied! Honnêtement, cette gamine se serait pris une sacrée correction si elle avait été winghox! Une fille qui ose s'en prendre à un mec ouvertement comme ça, limite on l'aurait exécutée et ce, peu importe son âge! Ma sœur a beau avoir un caractère de merde, jamais elle ne se serait permis une telle chose!

Enfin là pour le moment j'étais là à me frotter le tibias avec énervement, jusqu'à ce que je me sente être soulevé pour me retrouver sur les épaules du gosse! «Non mais tu déconnes là???» - il fallait croire que non... je m'accrochais comme je pouvais, je n'avais pas souvenir qu'on ne m'ait jamais porté ainsi, même quand j'étais vraiment enfant! Mon père n'a pas été le genre bien attentionné pour me porter comme ça quand j'étais petit... «Pose moi par terre!!! Je peux marcher!!»

Je ne pouvais pas trop bouger, je risquais de nous faire perdre l'équilibre et il pourrait se faire très mal! Il se mettait tout de même à marcher, mais il fallait croire que j'étais quand même trop lourd et à force, il me posa enfin et je me mis à marcher à ses côtés en levant un air un peu grognon vers lui «Tu comptes te moquer de moi comme ça toute la journée?»

Je mettais plutôt mes mains derrière la tête pour me remettre en marche! Non mais vraiment hein! Enfin, je ne pouvais pas lui en vouloir, pour sûr que si les rôles étaient inversés, je me moquerais un peu aussi. Seulement, au bout d'un moment, il semblait bien qu'il ne savait pas où on était! On s'était éloigné de ce qu'on pourrait appeler le centre ville - si tant est que cet endroit soit vraiment une ville - et il n'y avait presque plus personne
«Donc on est perdu?»

Je soupirais un peu, il y avait bien une femme dans les environs et je venais lever les yeux au ciel - «Je m'en occupe! Mais je te préviens, t'as pas intérêt à utiliser ça contre moi un jour!»
Je m'approchais de la dame, si dans un premier temps, je devais avoir clairement mon allure habituelle - du genre que je vais tuer le premier qui ose croiser mon regard - je prenais vite une petite tête apeurée pour m'approcher de la grosse
«Madame, madame!» - je déteste cette voix bordel! mais fallait bien jouer la comédie hein? - «je suis perduuu!»

Évidemment, ça ne loupait pas! La grosse dame se baissait vers moi et je pouvais loucher sur un décolleté peu ragoûtant! Je suis sur qu'elle doit avoir des tiques et des puces!
«Qu'est-ce qui t'arrive mon petit? Où tu habites?»
- «Juste à côté de l'herboristerie, Madame! Mais j'ai voulu suivre un lézard et j'ai pas fait attention où j'allais!»
- mon dieu, j'aurais presque pu faire du théâtre!
«Mon pauvre petit! C'est ton grand frère là bas?»
- «Non... c'est mon tuteur!»
- on ne se ressemblait pas assez, elle ne me croirait pas si je disais qu'il était mon grand frère. Elle hocha la tête et demanda à Benedikt se s'approcher, il serait plus facile de lui expliquer à lui!


Va jusqu'à l'herboristerie, mais on restera dans ce sujet... je ferai vite fait un poste en jouant Belladona en PNJ pour signaler qu'elle n'a pas la potion en stock pour le moment et qu'elle doit en refaire ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 15 Sep 2012, 01:34

La femme leva un sourcil en posant un regard accusateur sur le botaniste et elle prit la main du tatoueur.

« Vous avez l'air très jeune pour être le tuteur de qui que ce soit, dis donc. Vous n'êtes pas capable de le surveillez alors qu'il est sous votre nez ? Vous avez vu dans quel état il est ? Le pauvre petit ange ! »

Le nez de Benedikt se plissa immédiatement en accordéon.

« Vous m'excuserez, j'ai 26 ans, je pourrais moi-même avoir des enfants, et je suis persuadé qu'ils sauraient déjà ne pas être offensant avec des gens dont ils ne savent rien, eux. »

Il attrapa Vrass des mains de l'inconnue et l'entraîna avec lui, à grand pas, l'emmenant dans la direction d'où ils venaient sans prendre la peine de ravaler sa fierté pour enfin savoir où ils allaient, mais – probablement heureusement -, elle leur couru après pour les rattraper.

« Oh, que vous êtes susceptible ! Bon, je ne vais pas vous laisser comme ça tout les deux, quand même, je vous accompagne là-bas, je préfère. »

Le botaniste se mordit la langue pour s'empêcher de lui lancer une remarque acerbe, ce n'était pas très intelligent de sa part de refuser de l'aide si c'était pour errer encore des heures à travers à travers la ville.
Mais il regretta presque son choix ; il aurait été près à faire finalement beaucoup de choses pour ne pas avoir à ses côtés pendant une dizaine de minutes une donneuse de leçons qui pensait indispensable de lui donner des conseils sur à peu près n'importe quoi, y compris la cuisine, le ménage et la façon de se tenir pour montrer l'exemple. Benedikt n'avait qu'une seule envie, c'est lui dire qu'elle saurait que Vrass n'avait pas besoin qu'on veille sur lui si elle l'avait déjà eu dans son lit, histoire de la terrifier, mais bien sûr, il était hors de question de sortir un truc pareil.
Il lui jeta un remerciement pratiquement inaudible lorsqu'il arrivèrent devant la boutique de la picaris, et s’engouffra dedans sans même se soucier du mensonge que Vrass avait précédemment déroulé devant elle pour obtenir sa coopération.

« Okay, j'espère que Belladona aura ce qu'il faut, VRAIMENT. » dit-il lorsqu'il furent enfin à l'intérieur de l'herboristerie.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 15 Sep 2012, 11:21

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
Quelle idée j'ai eue de vouloir jouer les mioches moi? Sérieux, cette femme était ridicule et les conseils qu'elle nous prodiguait me faisaient clairement chier! J'avais rapidement dégagé mon bras en lui lançant un regard qui n'avait plus rien d'innocent, et le résultat fut qu'elle s'en prit à Benedikt en l'accusant de mal m'élever
«Parce que vous pensez que si j'étais resté tout seul, ça aurait été mieux? Lui au moins il reste avec moi même si je me perds plutôt que de me laisser tout seul pendant qu'il bosse!»

Oui, elle était là, ses enfants n'étaient pas avec elle, aussi j'en déduisais qu'elle les avait laissés quelque part! Mais le pire était qu'elle ne semblait pas outrée par ma façon de parler, comme si c'était la faute de mon «tuteur» si je parlais ainsi! Il vint me récupérer et je faisais en sorte de le laisser entre nous, puis elle nous conduisait enfin à l'herboristerie et tout comme lui, j'étais soulagé qu'elle dégage! J'en avais mal à la tête avec ses conneries, et lorsque Benedikt poussa la porte, ce fut moi qui la refermait derrière nous!

Belladona ne tarda pas à se montrer, sautillant comme toujours avant de se diriger vers Benedikt
«Oooh! Déjà là? Je suis désolée, je n'ai pas encore vraiment de travail pour toi... mais euh...» - elle regardait à gauche et à droite, comme si elle cherchait un travail à lui donner, et je m'avançais alors d'un air un peu bougon
- «Il ne vient pas pour du travail, Belladona... on vient en tant que client!»
- ╬Ooooooh qu'il est mignon ♥ Tu sais que tu ressembles beaucoup à un ami à moi? Il s'appelle Vrass, il est tatoueur!»


Je levais les yeux au ciel avant de pointer mon index sur mon torse
«Bella! C'est moi! Vrass! Tu crois vraiment qu'un gamin arriverait à avoir les mêmes tatouages que moi?» - oui bon c'est une plante, le sens de la réflexion ne doit pas faire partie de ses principales qualités
«Ooooh!» - sérieusement, elle compte faire ça à chaque fois? - «Mais qu'est-ce qu'il t'es arrivé? Tu es tout petit!!»

Sans blague? Je soupirais en levant les yeux au plafond, puis je la regardais à nouveau
«On m'a jeté un sort par le shaman... Sayah m'a dit que tu avais une potion contre ça...» - elle se mit à sautiller partout en joignant ses mains devant elle... bon sang elle va finir par m'énerver! Je n'aime pas son enthousiasme débordant! Pitié, filez moi un sécateur!
«Aaaah oui! Le gloubi! Oui, j'ai trouvé récemment une plante qui permettait de dissiper les sorts... mais...» - elle baisse la tête et là, je sens que c'est pas bon, pas bon du tout! Elle touche ses index avec un air vraiment embarrassé et moi, je fronce le nez - «Je n'ai pas encore commencé à en préparer... j'attendais que Benedikt commence à travailler avec moi pour qu'il puisse m'aider! Je n'ai pas encore réuni tous les ingrédients pour en faire! D'ici deux ou trois jours je pense que j'en aurai?»

Deux ou trois jours? Qu'est-ce que ça peut me faire? Demain le sort sera dissipé... je soupire en ramenant ma main sur mon front avant de me tourner vers Benedikt... fais chier!
«Je suppose que si elle te donne les ingrédients, tu ne saurais pas où les trouver ni fabriquer toi-même la potion?»
- «Oh... ce n'est pas très compliqué en soit, mais ils sont éparpillés un peu partout sur Nideyle! Des terres mortes jusqu'à la gueule d'Amroth...»


Et ma perle ne me permet pas vraiment d'aller en plaines, on y passera des jours à chercher les ingrédients nous mêmes... non mais vraiment, quelle poisse! Je vois bien que Belladona est désolée, aussi je secoue juste la tête de gauche à droite
«Tant pis.. désolé de t'avoir dérangé Belladona. Je pense que je reviendra t'en acheter pour me faire un stock la prochaine fois...» - ou je demanderai simplement à Benedikt de m'en ramener quand il y travaillera après lui avoir donné les sous... je commence à me diriger vers la sortie après l'avoir saluée tout de même; je vois bien qu'elle est désolée et je lui souris quand même «T'en fais pas Belladona! c'est pas grave!»

Elle reprit son petit sourire tout de même et commença à nous regarder partir avant de se souvenir qu'elle devait nous ouvrir la porte sinon on ne pourrait pas sortir puisqu'on n'avait rien acheté. Elle se tenait donc devant nous en souriant et nous laissait sortir... moi je soupirais, vraiment quand je disais que c'était une sale journée?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 16 Sep 2012, 12:04

Désolé pour le retard...!


La mauvaise nouvelle était tombé, et Benedikt soupira doucement. Ça aurait été trop simple ! Le tatoueur pourrait seulement en acheter en prévision des vengeances du pauvre soldat, maintenant. Le botaniste devait avouer qu'il espérait presque que ce dernier découvre que c'était vraiment Vrass qui avait lancé ce sortilège, car il ne trouvait pas très fair-play d'accuser quelqu'un d'autre à sa place. Aussi débrouillard et revêche que pouvait être Neythen N., il ne méritait peut-être pas que des problèmes lui tombent dessus sans qu'il n'ait rien fait pour.

« Je serais très content de t'aider, quand tu aurais ce qu'il faut pour en faire. On va faire avec, en attendant, on n'a pas trop le choix, je crois ! »

Ils sortirent de la boutique après l'avoir remercié et le botaniste s'arrêta sur le perron pour baisser les yeux sur le tatoueur, décidément tout aussi jeune que lorsqu'ils étaient rentrés à l'intérieur. En soit, cela ne dérangeait pas plus que ça Benedikt, qui trouvait ça même plutôt drôle, mais la réaction des gens autour d'eux était en revanche moins agréable, et Vrass n'aimait pas du tout cette situation, lui, ce qui le rendait plutôt de mauvais poil. Le botaniste se demanda s'il aurait dû subir la même chose tout les jours s'il avait des enfants ; ou peut-être aurait-il l'air plus adulte ?

« Je suppose qu'on pourrait rester ici jusqu'à la fin de la journée ? Sinon, tout ce que tu vas faire, c'est te morfondre à la maison, non ? »

Benedikt s'arrêta, il lui semblait réellement étrange de dire « à la maison » pour désigner la boutique du tatouage, mais il l'avait dit sans trop réfléchir. Est-ce que c'était de voir Vrass gamin qui lui faisait dire ça ? Il n'appelait même pas son propre appartement ainsi, trop minuscule pour ne pas que l'expression en devienne ridicule, et puis cela semblait peu approprié pour un endroit où lui seul habitait. Mais comme il n'allait pas s’inquiéter pour ça, ce n'était après tout qu'une façon de dire, et tant que Vrass ne ferait aucune remarque... Il reprit avec un sourire ;

« Quoique la nature, c'est pas trop ton truc, et ici, à part se promener... Je ne suis pas sûr que ce soit une très bonne idée de se balader en ville, si je croise encore quelqu'un qui se sent l'humeur de me donner des conseils pour ton éducation, je te jure que je leur arrache les yeux pour les donner à manger à leur propre enfants. »

Benedikt se retourna en entendant un rire rauque juste derrière lui, et regarda un paysan qui s'apprêtait à rentrer dans l'herboristerie.

« Vous devriez pas parler comme ça devant des enfants, vous savez ? Ils risquent de devenir violent ! » lança-t-il, hilare.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 16 Sep 2012, 16:20

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
J'aurais du m'y attendre que Belladona n'aurait pas cette potion en stock dès aujourd'hui... je sais pas pourquoi, une intuition à la con! En tout cas, une chose est sûre, j'en achèterai en prévention pour la prochaine fois, surtout que de ce que j'ai vu, Sayah a étoffé le stock des sorts et y'a surement de quoi se retrouver avec des trucs de plus en plus ridicules! Notamment le machin qui te fait puer toute la journée, j'ai plutôt intérêt à le contrer avec mon tatouage de l'hibiscus!

Enfin, je levais les yeux au ciel, il devait à peine être midi, la journée n'avançait pas vite et c'était probablement normal vu qu'on ne pouvait pas dire qu'on s'amusait beaucoup... je levais les yeux vers Benedikt, je voyais bien qu'il faisait de son mieux pour que ça ne soit pas trop catastrophique et pour faire passer la pilule au mieux, je ne réagis même pas lorsqu'il donne le mot «maison» à mon appartement. Après tout, il vit chez moi pour le moment, donc c'est un peu chez lui. Je donne un petit coup de pied dans un caillou avant de finalement lever les yeux vers lui et hausser les épaules
«Oui, autant qu'on reste ici... on va s'ennuyer dans les Ghettos si on ne peut pas sortir!»

Il fit alors une remarque sur la façon dont les gens pourraient chercher à lui apprendre comment éduquer un enfant, et d'ailleurs, sa tirade attira une remontrance de la part d'un type à proximité et je fronçais les sourcils avant de faire un signe de tête pour qu'on s'éloigne «On s'en fout, viens...»

On décidait finalement de marcher pour le moment. Je n'avais pas envie d'aller à l'auberge, ça risquait de me donner des idées que je ne pourrais pas concrétiser à cause de mon apparence, puis sans le vouloir, nos pas nous conduisirent à l'école - si on peut appeler ça une école! même pas sur que les gosses apprennent à lire là dedans! Plutôt une crèche surement où ils apprennent à traire une vache quoi! - mais on aurait dit qu'il y avait une sorte de kermesse, car tous les enfants étaient dehors avec leurs parents et il y avait des sortes de jeux de plein air! Le jeu de la corde par exemple, mais à chaque fois, on voyait un père et son fils contre un autre duo et une femme s'approcha de nous avant de baisser les yeux vers moi

«Je ne te connais pas dis donc! Aujourd'hui, c'est la journée père-fils! Vous voulez participer?»
- «Euh... ce n'est pas mon père, c'est mon tuteur...»
- «Oh... je suis désolée... mais vous pouvez participer quand même! C'est tout comme non?»
- forcément, si Benedikt est mon tuteur, elle en déduit que mon paternel est mort ou qu'il m'a abandonné. Je hausse des épaules en regardant les jeux. En soit, ce n'est clairement pas de mon âge et ce ne serait même pas très juste vis à vis des autres enfants! Quoi que le jeu de la corde était une épreuve de force, et quand on voyait la tronche des pères - forcément les paysans, ils ont de la force, de vrais buffles - je me dis qu'on va avoir du mal avec ma force actuelle et celle de Benedikt. Mais il y a pleins de trucs à faire et apparemment, y'a une sorte de course qui va bientôt commencer où on a un pied attaché à celui de l'autre.

Je lève les yeux vers le gosse - bon sang que j'aime pas être plus petit que lui! ça me déstabilise! - pour voir ce qu'il en pense
«Ça fera passer le temps plus vite non?» - en plus, ils offraient le repas! On voyait un énorme cochon qui était en train de rôtir à la broche et des femmes qui préparaient aussi une épaisse purée de pommes de terre dans une marmite dans laquelle j'aurais pu rentrer entier à l'heure actuelle!

On s'approchait de l'endroit où la course allait commencer, personne ne semblait se soucier de notre tenue, et c'était un peu ce que j'aimais à Banba, c'était l'une des villes où il y avait le moins de préjugés. On se fait chier par contre, pour ça que je ne viens jamais, mais pour le reste... disons qu'ils savent vivre et faire la fête aussi!

On nous attache donc, mon pied gauche au pied droit de Benedikt, puis je viens passer ma main autour de sa taille et lui le fait au niveau de mes épaules - bordel - et je lève les yeux vers lui
«Faut qu'on soit synchro!» - moi je suis plutôt du genre adroit, il vaut mieux quand on est tatoueur, mais lui quelque chose me dit qu'il doit être un peu maladroit? Ça promet! En tout cas, une femme se met un peu en retrait avec un chiffon à la main, prête à lancer la course! De toute façon, y'a rien à gagner, c'est surtout histoire de faire un peu les cons...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 18 Sep 2012, 03:20

Benedikt n'était pas si maladroit, et ils terminèrent troisième à la course. Une jeune femme leur fourra aussitôt dans les mains deux assiettes remplies de purée – il était probable que sous l'épaisse couche de pomme de terre, il y avait de la viande, mais c'était difficilement vérifiable dans l'instant -, les obligeant à détacher la corde de leurs chevilles avec quelques contorsions élaborées. Le botaniste désigna un banc près d'eux où ils pouvaient s'asseoir pour manger.

« Vrass... Tu es allé à l'école, quand tu était enfant ? » demanda soudain Benedikt, s'arrêtant un instant de tirer sur la fourchette plantée dans la purée collante pour le regarder.
Oui, tiens, y avait-t-il même des écoles, à Wingdrakk ? Cela ne semblait même pas spécialement aller de soi pour le botaniste, qui n'avait jamais posé un pied dans une salle de classe. Et tout compte fait, il n'était même pas sûr exactement de ce que pouvait apprendre les gamins qui venaient à l'endroit où ils étaient au moment même.
Une jeune fille vint soudain s'asseoir à côté de Vrass, un air tellement enthousiaste qu'on avait envie de sourire en la voyant.

« T'es son tuteur ? C'est vrai que vous vous ressemblez pas ! » dit-elle, avant de révéler ses sources en riant. « C'est ma mère qui m'a dit ça ; vous venez d'où ? Vous faîtes quoi, ici ? T'as beaucoup de tatouages, pour ton âge, je trouve, t'as quel âge ? »

Benedikt lui lança un regard amusé, presque confus en se demandant où elle trouvait le temps de respirer quand elle parlait, et prit une bouché de purée, juste histoire de voir combien elle s'impatienterait s'ils ne répondaient pas tout de suite. Forcément, même s'ils ne faisaient pas vraiment attention à ce genre de chose et ne les jugeraient pas pour ça, ici, on remarquait bien qu'ils venaient de loin ; rien que leur vêtements rendaient cela plutôt évident. Deux garçons les rejoignirent, qui pouvait difficilement, eux, cacher leur lien familial avec celle qui leur posait tant de questions. Ils avaient jusqu'à la même impressionnante profusion de tâches de rousseaux sur leurs pommettes.

« On peut dire ça, oui... » répondit le botaniste. Il n'était pas très à l'aise avec l'idée de clamer qu'il s'occupait de Vrass, cela lui semblait tellement étrange, mais expliquer ce qui était arrivé à ce dernier était trop compliqué. Et puis de toute manière, ce n'était pas non plus le meilleur lieu pour révéler qu'en vérité, ils avaient plus l'habitude de se glisser sous les draps ensemble que de se balader dans les kermesses. L'ambiance chaleureuse qui régnait autour d'eux rendait pourtant Benedikt de plutôt bonne humeur, qui continua ;
« On vient d'une grande ville du Sud. Là-bas, il y a des bâtiments qui sont tellement hauts qu'on n'en voit pas le bout quand on lève les yeux et pas un seul champ. » Il montra vaguement Vrass du doigt. « Il a fait tous ces tatouages lui-même, et il en a plein que tu ne vois pas. Il est doué, pour son âge, hein ? Imagine ce que ce sera dans 10 ans ! »

Sûr du petit effet que sa réponse allait susciter chez la jeune fille, Benedikt en rajoutait bien plus qu'il n'était nécessaire ; il était pratiquement sûr que sa réaction l'amuserait beaucoup, et peut-être aussi Vrass.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 18 Sep 2012, 16:59

Un poste à 3h du mat? :oO: j'ai dit que c'était du cochon qu'on allait manger, pas du lion!! :666:

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
La course s'était pas trop mal passé finalement! Même si je rageais intérieurement d'être aussi petit! En temps normal, j'aurais juste soulevé le gosse et marché tout seul jusqu'à la ligne d'arrivée alors que là, on finissait troisième!

Mais bon, je devais reconnaître que ça avait un côté amusant. Après tout, on ne peut pas dire que j'aie eu une enfance normale finalement, les winghox ne vivent que pour le combat et le prestige - les garçons du moins - et ce genre de jeu ne fait pas souvent partie du quotidien. J'affichais finalement un large sourire, je crevais de chaud aussi à cause de la course, mais je devais reconnaître m'être bien amusé! Disons que ça me permettait de mettre mon orgueil de côté puisqu'en étant ainsi enfant, personne ne savait que c'était moi finalement!

On nous collait une assiette dans les mains avec une telle dose de purée que l'on ne voyait même plus la viande! Aussi on allait s'asseoir tranquillement sur un banc, récupérant un peu notre souffle alors que de nombreux enfants mangeaient aussi, ou jouaient à la corde. Il y avait aussi des chèvres et les mères semblaient en profiter un peu pour expliquer comment on récupérait le lait, le poulailler plus loin semblait servir à la récolte des œufs.

Je me tournais vers Benedikt qui me demandait si j'étais déjà allé à l'école, et je hochais la tête de gauche à droite
«Non. Je suis même pas sûr qu'il y en ait une à Windrakk... il y a des casernes, ça c'est sûr! Peut être que certains enfants apprennent des trucs là bas en dehors du combat, mais j'en doute.» - sérieusement, c'est à peine si les winghox voient l'intérêt de savoir lire et écrire! Ils apprennent surtout d'un point de vue stratégique pour le cas où ils tomberaient sur des messages ennemis, rien de plus! Sinon à mon avis ce seraient tous des illétrés - «Ma mère m'a appris à lire et à écrire, ainsi que l'histoire de Nideyle un peu quand j'étais petit sous forme de contes. Mon père ne m'a appris qu'à devenir fort, me muscler, me battre à l'épée et à mains nues. J'ai du apprendre à compter tout seul en arrivant à la Basse Ville.» - car ça par contre, les chiffres, pas le moindre intérêt! Et ce même pour compter les soldats! Ils comptent plus à l'instinct qu'autre chose.

Une petite fille s'approcha de nous et rapidement, elle nous envahit d'un flot de questions qui me fit lever les yeux au ciel! Benedikt semblait s'amuser de la situation, mais pas moi! Et je n'aimais pas trop qu'il donne de vrais détails sur moi, comme par exemple mes tatouages! Je ne voulais pas qu'on fasse le rapprochement sur qui j'étais en réalité!
«En fait, y'a un type près de là où on habite qui fait des tatouages, c'est lui qui m'a appris! Et je l'ai juste un peu copié c'est tout...»
- «Oh! Un grand monsieur avec des cornes, comme toi?»
- je fronçais légèrement les sourcils avant de hocher la tête
- «Euh... oui...»
- «Je le connais! Je l'ai vu une fois il y a quelques mois! Il s'est arrêté à l'auberge! Je me souviens de tous ses tatouages... c'est un ami de Jake!»


Je manquais de m'étrangler avec ma purée! Oh la vache! Elle m'a vu lorsque je suis venu avec le cortésian? Bordel, quand je dis que je ne passe pas inaperçu! En plus, l'autre gosse qui sort que je suis un ami à lui, elle est bien bonne celle la! Je sentais les larmes me monter aux yeux tellement je toussais après avoir avalé de travers, puis je reprenais mon souffle difficilement après que les deux frères soient passés dans mon dos pour me donner quelques tapes
«Koff koff... oui ça doit être lui... kofff...»

Bordel, quelle poisse! La gamine se penche alors vers moi et me regarde d'un air amusé qui ne me plait pas et je recule alors
«C'est vrai que tu lui ressembles beaucoup! Mais t'es plus mignon ♥»

Elle se fout de moi? Je levais un regard effaré à Benedikt pour qu'il me sorte de là, et je fus sauvé par la mère qui les appela pour manger. Je soupirais de soulagement en baissant la tête vers mon assiette avant de me tourner de nouveau vers le gosse
«Sérieusement... les filles sont si précoces que ça maintenant? On aurait dit qu'elle allait me sauter dessus! Je...» - je ne finissais pas ma phrase car elle revenait déjà! Bordel c'est une blague? Elle peut pas me foutre la paix? Elle s'approche et se plante devant moi en regardant ses pieds, jouant avec la pointe de sa chaussure sur le sol
«Dis euh... on va faire un concours de chasse aux œufs après et c'est par équipe de deux! Tu veux bien te mettre avec moi?» - je fronçais légèrement le nez avant de reculer légèrement
- «C'est pas censé être une journée père fils?»
- «Si, mais mon papa est avec l'un de mes frères, ma maman avec l'autre et donc je suis toute seule! Et puis... ce n'est pas ton papa lui!»


Mais... je levais les yeux d'un air désespéré vers Benedikt! Faites qu'il trouve une idée pour me tirer de là sinon je jure que je vais lui faire bouffer ses taches de rousseur à la gamine!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 19 Sep 2012, 13:13

Ahah, j'arrivais pas à dormir. ^^
Désolé de mettre tant de temps à répondre, j'ai pleins de trucs à faire en ce moment !


Benedikt fit claquer sa langue contre son palais en réfléchissant lorsqu'il intercepta le regard désespéré de Vrass.

« Ah non, on ne peux pas, on a un emploi du temps très chargé et on doit le respecter ! »

« Mais alors pour- »

« Non, non, désolé. »

Le botaniste éclata de rire et prit la main de Vrass pour l'emmener un peu plus loin, mais c'était sans compter le fait qu'elle se mit à les suivre.

« Vous allez faire quoi de si important ? » demanda-t-elle avec un air suspicieux, un peu comme une mère parfaitement au courant que son vase en porcelaine de chine n'est pas tombé à cause d'un malheureux coup de vent mais plutôt à cause du passage récent de son petit dernier.
Benedikt la regarda quelques instants les sourcils froncés alors qu'il réalisait qu'il ne savait pas exactement comment faire pour se débarrasser d'elle. Elle l'amusait plus qu'autre chose, mais Vrass était déjà assez de mauvaise humeur pour ne pas en rajouter pour le moment. Il fit un geste de la main vers ce qui se passait derrière elle.

« Oh, ta mère a l'air très en colère, là, elle t'appelle, tu n'entends pas ? Je pense que tu devrais y aller ! » déclara-t-il avec un air effaré.
Il attendit qu'elle se retourne et inspecte la foule, soudainement inquiète, pour se glisser hors de sa vue en un instant, entraînant Vrass avec lui. Ils se retrouvèrent derrière un mur de pierre recouvert de mousse, qui entourait un petit potager bien entretenu. Était-ce ça que les élèves de cette école faisait quand ils venaient ici ?

« Désolé, je ne dirais plus rien qui soit vrai à propos de toi. » dit-il au tatoueur avec un léger rire. « Je ne pensais pas qu'on te connaîtrais ici, vu ce que tu m'as dit ! Oh, c'est pas grave, si ? De toutes façons, elle n'a même pas fait le rapprochement. Et puis elle ne fera pas de mal. »

Il marcha lentement jusqu'à une porte en bois peint laissée entrouverte, qu'il ouvrit en peu plus pour découvrir qu'elle menait apparemment à une petite salle de classe. Deux longues tables longées par des bancs la faisait ressembler plus ou moins à une cantine, mais l'alphabet placardé au mur prouvait le contraire. Il n'y avait personne, on avait dû organiser tout la fête à l'extérieur puisque le temps le permettait.

« Au fait, c'est qui, Jake ? » demanda sans détour le botaniste. La réaction de Vrass avait été plutôt vive, et même s'il était possible que ce soit simplement à cause de la crainte d'être reconnu, et il était assez curieux d'en savoir plus.
« Enfin, si ce n'est pas trop indiscret... »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 19 Sep 2012, 14:55

Je kiff le fait qu'on s'excuse juste parce qu'on ne poste pas en moins d'une demi-journée XD

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
Fort heureusement, Benedikt était venu à ma rescousse, mais dans le genre pot de colle, la gamine se posait là au point que j'étais presque en état de lui en coller une! On avait trouvé refuge directement dans l'école, il y avait bien des tables donc je suppose qu'ils doivent bien apprendre quelques trucs ici, classique surement: lire, écrire, histoire, peut être un peu de géographie - et encore - et dessin ou musique.

Je ne sais pas si on leur apprend à compter, mais bon de toute manière, dans une ville comme celle-ci, ce n'est peut être pas nécessaire. J'avais juste haussé les épaules lorsque Benedikt s'était plus ou moins excusé d'avoir parlé de moi, mais je lui souriais quand même pour signifier que ce n'était pas grave
«Comme tu dis, je doute qu'ils fassent le rapprochement. Je serai seulement un gosse un peu bizarre qui m'idolâtre totalement, rien de plus.»

Je m'approchais de la grande table pour voir qu'il y avait quelques dessins gravés dessus et ça me faisait sourire, moi aussi quand j'étais petit je dessinais sur tous les supports que je trouvais, puis le gosse me demanda qui était Jake, et je haussais un sourcil vers lui avant de réfléchir... mais après tout, je n'ai rien à lui cacher, on a toujours dit qu'on demeurait libres d'une certaine manière
«Un jeune qui bosse à l'auberge. Il s'occupe principalement des montures des clients. Un gentil gosse, majeur!» - je préférais préciser. Je le regardais avec peut être une certaine gêne avant de reprendre - «enfin bon... je faisais un voyage avec un cortésian, j'ai oublié son nom! Un musicien je crois, je l'ai perdu de vue à Guttenvald peu après qu'on ait combattu un Pelel'je qui n'arrêtait pas de posséder des bestioles plus moches les unes que les autres» - je crois pas avoir dit à Benedikt que les cortésians me répugnaient... enfin j'ai rien contre eux, mais jamais je pourrais coucher avec l'un d'entre eux.. ce truc de pas parler me fout la trouille! L'idée d'entendre le moindre gémissement dans la tête me fait presque grincer des dents! J'en ai d'ailleurs un frisson de dégoût rien que d'y penser... je caressais une gravure qui devait surement représenter un mouton avant de reprendre

«J'ai même pas cherché à l'allumer j'avoue... mais bon, faut croire que j'étais son type. Mais il s'est carapaté très vite de ma chambre, donc je sais pas, il a du comprendre tout seul que ça n'irait pas plus loin! Ça m'étonne qu'il raconte que je suis son ami.»

Après, on parle d'un dépucelage d'une certaine manière, même si je n'en savais trop rien. Je prenais une profonde inspiration avant de me tourner vers lui, je n'éprouvais plus vraiment de gêne à présent! Après tout, sa vie à lui n'est pas forcément plus glorieuse que la mienne, quoi que? Lui c'était plus par nécessité, il n'avait pas vraiment le choix, c'était pour vivre, alors que moi, on ne m'a jamais forcé à coucher avec qui que ce soit. Mais mon mode de vie finit peu à peu par m'attirer des ennuis, faut le reconnaître! Nathan n'est peut être que la partie visible de l'iceberg, et le sort lancé par ce soldat vient bien de ma façon d'être, parce que mon orgueil m'a poussé à lui en lancer un le premier...

«Il est temps que je me calme un peu je pense. Il va vraiment finir par m'arriver des bricoles hein?» - je soupirais alors, regardant mes pieds avec embarras, puis je levais de nouveau un regard gêné vers le gosse - «Promis, si le soldat se venge encore, je ne lui ferai plus rien. J'arrête un peu les conneries...»

Après, seulement le concernant! Pas dit que je ne me trouve pas une autre tête de turc!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 20 Sep 2012, 01:32

« Oh... D'accord. »

Benedikt était loin d'être jaloux. Le concept de la jalousie, pour lui, n'était d'ailleurs pas vraiment défini, et de toutes manières, ce qu'avait fait Vrass pendant son passé n'était pas un secret. Que des précisions soient données ne changeaient finalement que peu de choses. C'était ce qui se passait à présent qui l'intéressait, et c'était bien lui qui partageait sa couette, selon ces derniers souvenirs. Le botaniste se mit à sourire en l'écoutant.

« Tu dis souvent des choses comme ça en ce moment, non ? Enfin, je n'étais pas vraiment là avant pour le savoir, mais... Peut-être qu'en vieillissant, on a envie d'avoir une vie un peu plus posée ? Je ne veux pas dire que tu es vieux. » finit-t-il en riant. Ce qu'il disait sonnait plutôt étrange quand on voyait qu'il parlait du gamin qui n'avait pas plus de 12 ans en face de lui.

Bien sûr, sa propre théorie tombait à l'eau bien rapidement ; elle ne s'appliquait même pas à lui-même. Benedikt n'avait jamais aimé causer des ennuis et restait bien volontairement un enfant sage jusqu'à ce que finalement le hasard le pousse à apprendre à cesser d’obéir gentiment à n'importe quoi, bien des années plus tard. Plus le temps passait et plus le botaniste se donnait le droit de faire n'importe quoi et de se mettre en colère n'importe quand, bien que cela ne veuille rien dire finalement sur ce qui pouvait se passer quand il aurait l'âge de Vrass.

« Il ne saura peut-être jamais que c'était toi, après tout... Mais ça me semble plus raisonnable, en tout cas ! Tu devrais quand même acheter la potion de Belladona quand même, à tout hasard, d'ici que tu t'attires les foudres de quelqu'un d'autre ! » rajouta-t-il.

Le comportement du tatoueur l'avait amusé car il avait semblé s'excuser d'avoir fait une bêtise, regardant ses pieds avec embarras. C'était une réaction tellement opposée à celles que pouvait avoir Vrass d'habitude que le botaniste était presque sûr que c'était directement lié à son apparence enfantine, qui l'obligeait à agir d'une manière différente. Benedikt s'assit sur une table et passa distraitement une main sur les reliefs que les dessins des enfants à travers les années avaient creusés dans le bois, repensant quelques secondes au palefrenier dont parlait Vrass.

« C'est bizarre de s'enfuir tout de suite et après, de dire que tu es un de ses amis, tu as raison... Peut-être que ça comptais un peu plus pour lui que tu ne le penses ? Ce n'est pas très facile, ici, d'avoir ce genre de... Enfin, je veux dire, ça ne se dit pas. C'est même plutôt déconseillé. Alors il était peut-être content de savoir qu'il n'était finalement pas si dingue que ça ? » dit-il avec un petit sourire.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Sep 2012, 09:41

http://imageshack.us/a/img577/7014/vrassenfant.png
C'est vrai que je dis de plus en plus que je vais me calmer, mais je pense aussi que les rencontres que je fais y jouent pour beaucoup, et pas seulement lui...
«Disons qu'au bout d'un moment, je me retrouve confronté à certaines responsabilités que je n'avais pas avant...» - mon regard redevenait sérieux au fur et à mesure, moins honteux surement. C'est sur qu'au cours de cette dernière année, il m'en est arrivé des choses... - «Déjà, j'ai recueilli Iza! Ce n'est pas vraiment pareil qu'adopter un chien classique d'avoir une morphe chez soi, et puis disons que je dois la protéger aussi.»

Je ne lui ai jamais vraiment raconté son histoire, d'un autre côté, je ne la connais pas si bien que ça son histoire puisqu'elle n'a jamais été vraiment capable de m'expliquer tout ce qui avait pu lui arriver, mais une chose est sure, ce n'est pas vraiment drôle... je soupirais en fixant le plafond - «Et puis y'a Nathan maintenant. Même s'il est bien à l'orphelinat, je préfère rester en vie et en pleine possession de mes moyens pour le cas où il ait besoin de moi. On sait jamais! Sa mère était vraiment une gentille fille et je sais qu'elle s'en serait très bien occupé.»

De moins, je le suppose. Je finis par pousser une profonde inspiration, puis je venais à reparler de cette histoire de sortilèges avec Archélas Ages. D'un autre côté, c'est un client en plus donc c'est un peu con de ma part de lui chercher des noises alors qu'il pourrait très bien revenir se faire tatouer si je me montrais plus.. commercial?

Enfin, le sujet revient un peu sur Jake, et j'avoue que je ne comprends pas pourquoi il dirait que je suis son ami. Soit je lui ai laissé un bon souvenir - surement le cas après tout, je suis doué non? - soit c'est juste parce qu'il ne savait pas comment me décrire autrement. Après, l'explication de Benedikt tenait la route, et je venais donc hausser les épaules
«C'est vrai que Banba doit bien avoir un peu la même mentalité que Windrakk à ce niveau là! C'est un contexte très porté sur la famille par ici, alors un homme qui en aime un autre, ça doit pas être très bien vu!»

Il commençait à y avoir du bruit dehors, je m'approchais de la fenêtre et apparemment, la fameuse course aux œufs avait commencé! Les gamins tenaient tous des paniers et devaient en ramasser le plus possible, et je ne pouvais m'empêcher de sourire à ça
«Ça fait réfléchir n'empêche! Quand tu les vois, ils sont heureux avec trois fois rien... un peu comme les gosses dans les Ghettos. Alors que ceux de la Basse Ville, ils ont toujours besoin des jouets électroniques à la dernière mode pour s'amuser! Combien de fois j'ai entendu un gosse râler auprès de sa mère parce qu'il voulait un jeu lorsque je faisais mes courses?» - car oui, la plupart du temps, je faisais les grosses courses à la Basse Ville. Y'a pas mal de trucs qu'on ne trouve pas dans les Ghettos comme certains produits d'entretien pour mon atelier, ou des surgelés surtout. Iza va généralement au marché donc elle trouve les produits frais, mais pour le reste, c'est plus pratique dans un vrai supermarché.

Les mains dans les poches, je les regarde un peu. Une part de moi les envie, car finalement moi, je n'ai jamais pu m'amuser comme ça quand j'étais gosse! C'était entraînement tous les jours avec mon père, sport, musculation, boxe, combat à l'épée et à la hache. Et quand on sortait de la ville, là où on aurait pu penser que c'était une balade sympathique entre un père et son fils, c'était pas le cas non plus... entrainement à la survie! Il me larguait en pleine nature et je devais revenir tout seul. Charmant... mais au moins, c'est sûr que c'est grace à lui si je suis débrouillard. Je me demande quel genre de gosse va devenir Nathan?

je me rends compte que je n'ai plus dit grand chose depuis un moment et je me tourne donc vers Benedikt
«Si on allait louer des montures et qu'on fasse un tour en plaines? Je sais qu'il y a quelques lacs vers l'Ouest, ça nous changerait les idées non?» - je me demande s'il sait pêcher? Ça pourrait être l'occasion de voir ça! Avec un harpon ou une canne à pêche, à voir!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Deux gamins au milieu des champs

Messagepar Benedikt » 20 Sep 2012, 14:09

« Oh, c'est comme ça partout... Sauf apparemment dans la Basse-ville. Et... dans les bordels, parce que tout est autorisé, là-bas, et que ça reste secret. »

Benedikt suivit le regard du tatoueur vers la fête qui continuait dehors.

« Je sais si je suis bien placé pour les critiquer... Vu tout ce que j’achète d'inutile dans les supermarchés. » finit par répondre le botaniste avec un léger sourire.

Une chasse aux œufs, c'était à peu près équivalent à ce qui se passait quand Benedikt se promenait à l'intérieur d'un magasin, si les dit-œufs avaient été en or massif. Les courses pouvaient parfois durer des heures, autant que parce qu'il fallait parfois un certain temps avant qu'il comprenne à quoi pouvait bien servir certains produits, mais surtout parce qu'il était incapable de résister à tout ce qu'il n'avait jamais vu – cela concernait environ 96% de tout ce qui était dans les rayons -. Il était probable que jamais un rayon de céréales n'ait autant fasciné quelqu'un. Tout ce qu'on pouvait espérer, c'était que le botaniste ne devienne jamais riche, car c'était la seule chose qui le faisait garder un semblant de raison.

« Mais bon, on avait pas grand chose à l'orphelinat et je crois pas qu'on en était plus malheureux ! » rajouta-t-il, jetant un dernier coup d’œil aux enfants qui courraient un peu partout, accrochés à leurs paniers.

La proposition de Vrass d'aller se promener fut accueillie avec enthousiasme ; Benedikt aurait probablement été d'accord pour à peu près n'importe quoi pour lui faire plaisir aujourd'hui, mais l'idée semblait réellement agréable. D'après ses souvenirs, les lacs autour de Banba étaient très beaux, et on y trouvait beaucoup de plantes intéressantes – même si Vrass ne risquait malheureusement par d'être impressionné pas de simples particularités botaniques -. Mais ils pourraient aussi peut-être se baigner, ou même aller pêcher.

« C'est une bonne idée ! »

Ils sortirent discrètement du potager, même s'il avait de fortes chances que la gamine dont ils s'étaient débarrassé un peu plus tôt soit bien trop occupé par sa chasse aux œufs pour prêter attention à eux ! Ils traversèrent la foule et ressortirent de l'école pour continuer leur chemin. Il y avait pas mal de monde là où ils passaient, et ils n'eurent pas de mal à trouver quelqu'un qui pouvait leur indiquer la direction de l'animalerie, qui s’avéra ne pas se trouver très loin.

Je te laisse ouvrir à l'animalerie ? ^^
(Ah, enfin un post à une heure décente. XD )

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié


Retourner vers Banba et ses champs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron