Les fils rouges

Image
BestiaireNos monturesNos familiersAccessoires & Services

Les fils rouges

Messagepar Benedikt » 19 Juil 2013, 19:26

Précédemment : Retour au bercail
* * * * * * * * *

Benedikt, les deux mains collés aux oreilles dans une tentative désespérés de garder un peu de calme pour lui, hocha la tête ; il avait comprit tout de même ce que voulais dire le tatoueur et le suivit à l'extérieur. Il fallait passer à la boulangerie pour récupérer Iza, de toutes manières, autant faire d'une pierre deux coups.

Chose qui fut faite en deux temps trois mouvements, mais sorti de la boulangerie, Benedikt n'avait plus d'yeux que pour le petit-déj' de Vrass. Ce n'était même pas l'odeur du chocolat qui l'attirait, il n'avait jamais été vraiment fan du chocolat, mais de la curiosité pure, celle qui l'incitait à acheter du gel-douche énergisant aux extraits de croque-mitaines et gingembre vert quand il y avait déjà une petite pile de bouteilles dans la salle de bain.
« C'est quoi ? Je peux goûter un tout petit morceau ? » demanda-t-il, juste avant qu'il n'atteigne la porte de l'animalerie et que la cacophonie à l'intérieur ne les (le) distrait.
L'animalerie de la Basse-ville était plutôt petite, et contenait plus d'animaux de compagnie qu'ailleurs - on s'adaptait à la clientèle -. Mais elle était assez agréable, finalement, avec son haut plafond qui accueillait cage à oiseau et diverses créatures aux allures plus ou moins engageantes. Au moins, c'était coloré. le botaniste espérait seulement que la morphe chienne ne serait pas effrayé par l'un d'eux, mais la majorité des animaux présenté à l'intérieur de l'animalerie étaient sans aucun danger, et on pouvait peut-être plus craindre qu'elle ait envie d'en croquer un.
Benedikt s'arrêta quelques secondes pour caresser un Kutyia plus vrai que la peluche qu'il avait gagné à la fête foraine d'Ephteria, pour s'avança vers le comptoir. Plus l'instant, personne, mais si c'était toujours Sayah qui gérait cette boutique par manque de candidature, alors il allait bien faire une de ses entrées sournoises et soudaines. Le botaniste se contenta de feuilleter le catalogue, cherchant quelque chose qui conviendrait à Iza.

« Mmmmh... Je ne vois rien qui conviendrait complètement... Peut-être les scarabées Tristan et Iseut ? Ce serait sympa ! Enfin ce qu'il l'est moins, c'est d'en avoir un enfermé dans un bocal... Je pourrais peut-être trouver au moins quelque chose de plus grand... Mais on pourrait le garder éventuellement à la boutique. Ou peut-être même que je pourrais le convaincre de rester avec moi. Je ne sais pas, qu'est-ce que tu en penses ? »

Benedikt releva la tête et chercha le tatoueur du regard. Oh, mieux valait peut-être maintenant se tenir sur ses gardes, Sayah pourrait débarquer d'une seconde à l'autre...

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les fils rouges

Messagepar Vrass Rannveig » 21 Juil 2013, 11:01

La curiosité du gosse à l'égard de la nourriture - et de tout et n'importe quoi en fait - continuait de me surprendre. Même si en général, je ne partage pas - et encore moins lorsqu'il est question de bouffe - je lui tends quand même mon panini pour qu'il puisse goûter, mais il a pas trop intérêt à prendre plus d'n bouchée hein? Quant à Iza, pour elle, c'est pas bon à cause du chocolat, et je ne doute pas que de toute manière, le boulanger a du lui donner un petit quelque chose quand elle est arrivée. Il a souvent des viennoiseries de la veille qu'il essaie de revendre moins cher, mais bon, ça part pas trop et c'est pourquoi il est parfois bien content de pouvoir s'en débarrasser.

On se mettait en route vers l'animalerie de la Basse Ville, ce qui nous obligeait à passer la frontière du dôme mais on commençait à être bien connus dans le coin à force de faire des allers-retours, si bien qu'on passe sans problème. une fois l'animalerie dans notre champ de vision avec son immense volière, on entre et je garde un œil sur Iza qui commence déjà à regarder partout, visiblement très intriguée par tout ce qui lui passe sous le nez, si bien que je m'approche d'elle en posant un genou à terre
«Les animaux ici ne sont pas sauvages, Iza. Il faut les acheter, les payer avec des ores, donc si tu en blesses un, même pour jouer, il faudra le payer. D'accord?»

Telle une enfant, il fallait lui dire les choses calmement et simplement. Puis on se levait pour se diriger vers le comptoir et consulter le catalogue, malheureusement, il n'y avait pas grand chose qui correspondait à ce qu'on cherchait, à part ces drôles de scarabées et Benedikt avait bien une idée derrière la tête, mais ça me posait un léger problème
«Hum, si on l'habitue à rester avec toi, il n'aura peut être plus autant envie de retrouver sa compagne, donc ça perdra de son intérêt.»

Je venais soupirer avant de refermer le catalogue et me tourner vers le gosse
«On va voir pour qu'il nous fabrique un truc sur mesure. Sayah a l''habitude de toute manière, et dans un endroit comme la Basse Ville, un objet pour retrouver son animal perdu, je pense que ça plaira donc il aura un certain intérêt à nous fabriquer un truc comme il sait si bien le faire! Un genre de médaillon peut être qu'on met autour du cou de l'animal, lié à un objet qu'on garde sur nous, genre une carte ou autre et qui nous permet de le localiser.»

Oui, je pense que ça doit pouvoir se faire.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les fils rouges

Messagepar Sayah Cordylus » 21 Juil 2013, 14:21

«Ssss'est bien la première fois qu'on m'amène un animal isssssi»
La voix semblait sortir d'outre tombe, mais en réalité elle venait d'une petite trappe soigneusement dissimulée derrière le comptoir. Sortant des méandres du sous-sol, le reptile apparut dans toute sa splendeur, appréciant toujours son petit effet de surprise lorsqu'il débarquait comme ça sans prévenir.

L'animosité d'Iza à son égard se sentait d'ici, mais la morphe ayant bien écouté son winghox préféré, il ne s'en préoccupait pas. Au lieu de ça, il leva ses yeux rouge sang vers le tatoueur, puis vers son compagnon botaniste avant de poser les yeux sur la chienne à nouveau
«Mais votre idée est intéresssssante sssependant.» - reprit-il suite à la dernière phrase de Vrass. Il ramena ses mains griffues sur le comptoir pour poser les yeux sur la morphe avant de tourner le dos au petit groupe

«Je vais voir sssse que je peux faire» - il alla chercher divers matériaux, des composants électroniques appartenant aux cellules mères, des fragments de verre de ranaaï, des minéraux des montagnes de la gueule d'Amroth... ses doigts habiles commencèrent à travailler chaque chose précautionneusement, petit à petit, les minéraux devinrent une étrange petite puce de la taille d'un grain de riz, puis le reste forma une sorte de monocle accroché à une chaîne aux tons noirs qu'il tendit à Vrass

«Je vous l'ai fait noir. Je sssssuppose que vous vous préférez?» - cela allait sans dire qu'il valait mieux ça qu'un monocle cerclé de rose fluo. Puis il ouvrit la main juste au-dessus de la tête d'Iza et l'espèce de petite puce sauta directement pour lui bondir dessus et aller ensuite s'agripper au niveau de son cou, disparaissant carrément sous les poils, probablement même sous la peau. Il se fichait totalement de la trouille monumentale qu'il pouvait causer à la morphe à lui envoyer ainsi une sorte d'insecte qui allait s'infiltrer directement en elle.

«Voilà... mettez le monocle sur votre œil tout en regardant une carte et ssssela vous indiquera l'emplassssement de sssssette demoiselle» - dit-il tout en dardant l'air de sa langue fourchue «Quinzzzze ores. Il vous faut autre chozzze?» - dit-il en plantant de nouveau ses yeux sur le petit couple, puis il regarda la morphe afin de préciser - «La pussssse est sssssous la peau. Même ssssi elle sssssse transsssforme, elle la gardera jussssqu'à sssse que vous veniez me demander de l'enlever.»

Au moins, elle ne serait pas obligée de le garder toute sa vie non plus. Il savait qu'ils avaient apparemment besoin d'autre chose, mais déjà il attendait d'être payé pour cette commande, car il sentait que le reste ne lui rapporterait pas grand chose.

Vrass: pour payer, merci de cliquer sur [Donner] sous l'avatar de Sayah et de verser la somme de 15 ores pour le GéoNAC. L'inventaire sera mis à jour une fois les achats terminés.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Les fils rouges

Messagepar Benedikt » 21 Juil 2013, 21:50

La bouche de Benedikt s'ouvrit dans un émerveillement silencieux pendant que Sayah réalisait les espoirs du tatoueur avec ses doigts de fée pleins d'écailles. Le botaniste n'était pas forcément enclin à montrer les louanges qu'il aurait pu offrir à ses prouesses, vu comme le reptile n'était qu'un commerçante avide d'argent et avec autant d'empathie qu'une cuillère à café, mais avec toute sa fascination pour la scène devant lui, il aurait du mal à penser à garder un air indifférent. Son visage trop expressif était déjà concentré et montrait parfaitement l'admiration.

Il regarda Sayah libérer le minuscule insecte mécanique de sa main pour le laisser foncer sur Iza qui recula, visiblement pas du tout à l'aise avec ça. Benedikt mit un genoux à terre pour l'encercler dans ses bras et l'empêcher de s'enfuir.
« Hé, ça ne va te faire aucun mal, tout va bien. » rassura-t-il la morphe en lui caressant le dessus de la tête. « C'est ce qui va permet à Vrass de te retrouver si on te perds un jour encore. C'est plutôt bien, n'est-ce-pas ? »
Le petit botaniste continua de la réconforter jusqu'à ce qu'elle arrête de couiner, grattant ses oreilles aux endroits qui ferait oublier à la morphe sa peur récente. Lorsqu'il se releva, le tatoueur avait déjà déposé des ores sur le comptoir pour son achat et l'orphe reptile leur demandait s'ils avaient besoin d'autre chose. Autre chose de l'animalerie ? Oh non, Benedikt ne risquait pas d'en avoir besoin vu qu'il n'avait aucun animal de compagnie et n'allait pas en avoir à moins qu'Iza puisse bien s'entendre avec. En revanche...
« Ah, oui, on a des bons pour deux notes de musique et on aimerais savoir si on peut les avoir sans passer par la bijouterie ? »

Même s'ils allaient avoir besoin de quelques modifications. Il en fallait une qui puisse tenir sur Iza, par un collier ou quelque chose de solide avec lequel elle pourrait se balader sans prendre le risque de casser une chaîne trop fragile. L'autre, c'était effectivement pour eux deux mais Benedikt se voyait mal avec un pendentif trop voyant ou même une broche, un piercing ne serait pas pratique à enlever ou mettre. En fait, le botaniste se voyait mal avec n'importe quoi de trop voyant comme bijoux peu importe celui qu'il allait porter ; mais après tout, ce n'était sensé servir que pour des occasions qui en nécessitaient l'utilisation, pas constamment. Le botaniste haussa donc les épaules et se tourna avec Vrass avec la déclaration silencieuse de choisir ce qu'il lui plairait ; cela ne lui importait que peu, finalement, en ce qui le concernait. Et puis le tatoueur était un artiste, il savait forcément ce qui était beau, pour Benedikt.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les fils rouges

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Juil 2013, 00:50

Comme à son habitude, cette saleté de reptile écoutait aux portes! Je n'avais cependant pas sursauté en le voyant surgir de nulle part alors qu'il semblait apprécier mon idée. Je le voyais alors sortir tout un tas de bricoles en apparence sans importance avant de commencer son petit manège.

Je me doutais qu'il le faisait pour le gosse, car pour ma part, ses tours de passe-passe, ça fait longtemps que ça ne m'impressionne plus, mais je crois qu'il s'est toujours dit qu'en bricolant ses nouveaux accessoires devant ses clients, ça les motiverait à acheter plus et à lui commander surtout de nouveaux trucs tordus. Pour l'heure, je pouvais voir le minuscule insecte qu'il lâchait sur le col d'Iza et je fronçais les sourcils
«Bordel t'es chiant à la fin! T'aurais pu attendre que je le fasse! Tu vas lui faire peur...» - heureusement, Benedikt essayait de la rassurer, mais elle tremblait comme une feuille et je m'approchais à mon tour pour poser ma main sur sa tête en lui souriant - «ça va aller ma belle, c'est fini» - puis je levais de nouveau les yeux vers l'orphe aux yeux rouges - «j'espère pour toi que ça ne lui a pas fait mal! On va pas être d'accord sinon!»

M'enfin, je savais que je n'étais pas vraiment en position de lui donner des ordres. Il terminait en fabriquant un monocle et je le récupérais avant de le regarder sous tous les angles
«Ça marche avec le géoglobe?» - j'attrapais mon sac pour y plonger la main jusqu'à ce que je sente la petite bille. De là, je demandais où je me trouvais et un plan de la Basse-Ville apparut. En mettant le monocle, il y eut une lumière rouge au niveau de l'animalerie, preuve que ça fonctionnait bien.

Je payais donc l'orphe en lui mettant les quinze ores sur le comptoir - sans un merci, ça va de soit - mais le gosse se souvenait alors qu'on était aussi venu prendre nos notes de musique, et comme je ne doutais pas que Sayah pourrait prendre cette commande puisqu'elle serait de toute manière gratuite, je lui tendais les bons

«Pour Iza, je veux un collier de la forme d'un simple lacet noir, très solide évidemment qui sera au ras d son cou lorsqu'elle est en chien, comme ça, lorsqu'elle deviendra humaine, son cou étant plus fin, ça lui fera un collier normal. La note de musique viendra en pendentif, il faudrait que ce soit quelque chose de petit qui ne la gêne pas, et de plutôt plat.» - je sortais donc mon carnet et je griffonnais une simple plaque rectangulaire avec la note de musique dessinée dessus. Il fallait qu'elle soit brun foncé pour se mélanger à son pelage.

Puis je donnais le deuxième bon avant de reprendre mon carnet pour dessiner ce que ce serait par la suite
«Pour l'autre, il me faudrait un porte-clé avec un petit mousqueton pour qu'on puisse facilement l'attacher, que ce soit à une boucle de pantalon ou à une ceinture. Voilà le motif» - dans la mesure où c'était pour nous deux, j'avais dessiné un feuneton. Je trouvais que ça faisait un certain mélange de nous deux, la part insecte pour lui, le côté flamboyant et les grosses antennes qui rappelaient des cornes pour moi.

De là, je pensais qu'on avait fait le tour, et qu'on pourrait donc s'en aller ensuite.
«Et ce sera tout pour le moment.» enfin je crois, au pire, le gosse confirmera.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les fils rouges

Messagepar Sayah Cordylus » 23 Juil 2013, 01:00

L'avantage avec des clients comme Vrass Rannveig, c'est qu'il savait toujours précisément ce qu'il voulait, contrairement au jeune garçon qui se perdait un peu en bavardages inutiles. L'inconvénient était par contre son sale caractère, bien que l'orphe ne cilla pas d'un pouce suite à la réflexion sur sa façon de procéder.

S'il était question de savoir si ça fonctionnait avec le géoglobe, il n'avait qu'à essayer de lui-même puisqu'il en avait un. Sayah de son côté commençait déjà à ranger tout son matériel jusqu'à ce que le botaniste ouvre e nouveau la bouche en parlant de bons pour des notes de musique. Affichant un air toujours aussi neutre, l'orphe se contenta de darder l'air de sa langue avant de hocher de la tête

«Je vais m'en occuper. Que voulez-vous?» - non parce que s'ils voulaient juste des notes de musique, ce serait rapide, mais connaissant le tatoueur, ce ne serait forcément pas aussi facile que ça! Il écouta donc attentivement les explications avant de retourner à l'arrière boutique le temps de chercher deux notes de musique. Les déposant sur le comptoir, il ramena également un long lacet de cuir de teigne et quelques petits morceaux de métaux. Rapidement, la magie opéra de nouveau, la première note de musique commença à fondre avant de former une petite plaque lisse et fine sur laquelle la silhouette de la même note réapparaissait en relief. Le pendentif fut soudé au lacet par magie avec un fermoir particulier. Cette fois-ci, l'orphe tendit l'objet à Benedikt pour qu'il se débrouille pour le mettre, il n'allait certainement pas s'amuser à contourner le comptoir pour ça.

Puis il prit les différents métaux, et de la même manière, l'ensemble commença à fondre jusqu'à prendre l'apparence d'un feuneton qui était posé sur une petite branche à laquelle était accroché un mousqueton, comme le tatoueur l'avait demandé.

Récupérant les ores de sa main griffue, il fut satisfait d'entendre qu'il n'avait plus rien d'autre à faire ici, il allait donc pouvoir retourner dans son petit sous-sol bien au chaud! Enfin, encore fallait-il qu'ils lui débarrassent le plancher.

Vrass: paiement effectué, vos inventaires seront mis à jour rapidement

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Les fils rouges

Messagepar Benedikt » 23 Juil 2013, 14:50

« Merci. » Benedikt attrapa le collier que lui donnait l'orphe reptile et se remit à genoux. Il laissa Iza renifler l'objet pour la rassurer avant de lui le passer autour du cou, s’apercevant avec fascination que le lacet était parfaitement ajusté pour elle.
« Voilà ! Tu ne seras plus embêté par les travaux ! Mais ils ne dureront pas si longtemps, tu sais, promis. » rajouta-t-il avant de lui donner avec un doigt une pichenette sur le museau qui la fit presque éternuer.
Le botaniste la grattouilla derrière les oreilles une dernière fois avant de se relever pour récupérer le mousqueton qu'avait forgé Sayah pour eux. Il admira une seconde le feuneton dessus avant de l'accrocher à la ceinture de Vrass – quel pertinence du tatoueur, on ne pouvait jamais se tromper avec une bestiole à six pattes quand on parlait du botaniste -.

Benedikt ne risquait pas de traîner trop longtemps dans l'animalerie sous le regard dérangeant de Sayah, aussi le botaniste entraîna le tatoueur et Iza rapidement dehors avec avoir salué rapidement le commerçant en question – il était bien le seul à le faire, d'ailleurs -. Il faisait peut-être des merveilles avec sa magie mais, c'était toujours aussi stressant de rester à côté de lui, pour le botaniste. D'abord il n'aimait pas la manière dont on le regardait du genre si-t'avais-quelques-centimètres-de-moins-et-des-antennes-je-t'avalerais-tout-cru, et bien il fallait bien le dire, cet espèce de serpent était sans considération aucune pour l'humanité, sauf si de l'argent était impliqué.

Ce fut donc avec un soupir de contentement que le botaniste se retourna vers Iza et Vrass, dans la rue.
« Bon, une bonne chose de faite ! » déclara-t-il avec un sourire à la morphe, avant de se tourner vers son bienfaiteur à cornes. « Je suis en train de me dire que ce serais bien que je passe chez moi pour voir si je peux ramener quelques trucs de mon appartement et voir la propriétaire, elle habite au rez-de-chaussée. Tu n'as qu'à rentrer à la boutique et je te rejoindrais pour manger ce midi ! Je n'en ai pas pour trop longtemps. »
Benedikt hésita un instant avant de se rappeler être à la Basse-ville, et attrapa le visage du tatoueur pour l'embrasser avant s'éloigner... Pour revenir une seconde plus tard sur ses pas, un sourire idiot sur la figure.
« Ah, et je dois aller chercher un appareil photo, aussi ! Est-ce que ça t'embêtes si tu manges tout seul ? Bon, en tout cas, ne m'attends pas, au cas où je prendrais un peu plus de temps que prévu ! »
Le botaniste rajouta un nouveau baiser d'au revoir sans que ce ne soit nécessaire, mais hé, il n'allait pas voir la tête du tatoueur pendant quelques heures, ce genre de chose n'était pas forcément courant quand ils étaient toujours collé l'un à l'autre comme deux sangsues. Puis il décampa avec un signe de la main pour se perdre dans les méandres de la Basse-ville.

Je suis carrément dans les vapes aujourd'hui et je n'ai relu mon post que rapidement donc j'espère qu'il est pas trop terrifiant, désolé ! ^^ Je te laisse ouvrir chez Vrass ?


================
La suite

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié


Retourner vers L'Animalerie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron