L'heure des comptes

Imprenable cité ceinte de hauts remparts, Ephtéria est la capitale des peuples du nord. Elle abrite le château du Roi, sa cour, son armée, mais aussi son arène dont les sous-sols sont creusés des geôles tant redoutées.

Image

L'heure des comptes

Messagepar Archélas Ages » 12 Fév 2011, 21:14

Précédemment : Le bal de Terpsichore
*°*°*°*°*°*°*°*°*

De quelques foulées souples, Nemesis traversa la large voie aux allures de grands serpents métallique couchés dans l'herbe. Un peu plus loin crânait la gare d'Ephtéria. Elle avait bien changée depuis qu'Archélas n'avait plus remis les pieds sur ces terres. De loin en loin, il en devinait le faste pompeux. Les pierres blanches des quais, les travées aérées, les porches aux tuiles rouges et, rutilante comme une pièce de mécanique neuve, la locomotive soupirant doucement. Le chemin qu'il empruntait n'était que sable et caillasses et les pas de Nemesis soulevaient mollement la poussière. Elle ne se pressait pas, peut-être consciente que son cavalier n'était pas pressé. Ses naseaux humaient l'air avec curiosité. Se souvenait-elle des journées qu'elle avait passées ici ? En grimpant sur les pavés de la grande route, elle sembla se redresser juste assez pour faire croire qu'elle était un cheval de bataille. Archélas se défit de sa pèlerine et pénétra Ephtéria en capitaine d'infanterie, par les portes nord. Les gardes postés à l'entrée hochèrent à peine la tête à son passage en guise de salut. Celui-là, ils ne le voyaient pas souvent. Si peu souvent même qu'ils ne se souvenaient pas de lui. À son allure, sans-doute l'une de ces brutes traînant du côté de Guttenvald, peu soucieux de son apparence à en juger l'état de son uniforme, de son harnachement, et le sien... et celui de sa monture qui faisait son âge....

Mais Archélas ne s'occupait pas des considérations des sentinelles. Il était ailleurs, terré derrière tout un rempart de pensées sombres. Le bal de Terpsichore était derrière lui. Ceithli aussi. Il soupira, laissant l'air frais s'engouffrer dans ses poumons tant qu'il avait encore l'occasion d'en respirer. Depuis des semaines qu'il voyageait jusqu'à la capitale, il n'avait cessé de chercher quelques arguments convaincants pour apaiser la fureur de son Souverain. Car oui, Livian d'Ephtéria serait furieux. Il l'était toujours et plus encore aujourd'hui, il avait de quoi l'être. Depuis près de quatre ans que le capitaine était parvenu à localiser cette cité à l'ouest, quelle justification pouvait-il trouver au fait qu'il n'en ait jamais référé à ses supérieurs ? Aucune. Aujourd'hui, il avait de comptes à rendre, et il devait y survivre. Survivre... Nemesis s'était arrêtée machinalement devant l'entrée de la caserne. Ils étaient rendus.

Archélas mit pied à terre sans adresser la parole à quiconque hormis un garde qu'il croisa en s'introduisant dans le Palais.

« Halte là ! Identifiez-vous s'il vous plaît.
_ Archélas Ages, capitaine d'infanterie. Sa Majesté le Seigneur Livian d'Ephtéria a demandé à me voir. »


L'autre sembla compatir pendant une infime seconde avant de lui aboyer de rester là et de disparaître au détour d'un couloir. Deux sentinelles furent assignées à surveiller notre soldat. Elles l'épièrent comme s'il était venu pour une tentative d'assassinat. C'était une idée d'ailleurs. Tant de problèmes seraient réglés... et puis, qui prendrait la relève ? « De celui-ci contentez-vous, De peur d'en rencontrer un pire. » disait la fable.

« Capitaine Ages. Suivez-moi je vous prie. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: L'heure des comptes

Messagepar Livian d'Ephtéria » 12 Fév 2011, 22:13

Je déteste les jours des doléances. La majorité des pèquenauds du coin demandent une audience pour réclamer mon attention sur les différents problèmes du royaume. En général, je me contente juste de hocher la tête en disant que je verrai ce que je pourrai faire, mon scribe à mes côtés rédige chaque note afin de donner un côté plus officiel à la chose alors que je m'en moque comme de ma première chemise.

Je peux savoir en quoi le fait qu'un abruti a perdu son âne à cause d'un archer qui s'entraînait au tir me concerne? Ah oui, parce que cet archer fait partie de ma garde personnelle? Désolé mon gars, mais il faut qu'ils s'entrainent, ton âne n'avait rien à faire là. Heureusement, ces fichues audiences n'ont lieu qu'une fois par mois, juste une plaie à désinfecter rapidement. Je m'ennuie à mourir, mes yeux bleus se perdent parfois sur une jolie jeune fille jusqu'à ce que sa mère débarque en disant qu'un de mes hommes l'a foutue en cloque. J'esquisse une grimace

« Ce n'est pas de mon ressors! Je ne suis pas responsable du comportement de mes gardes, surtout que vous êtes même pas foutue de me filer son nom. Hors de ma vue! »

Les deux femmes se mettent à pleurer, je grimace à nouveau et fait un geste de la main pour que les gardes les fassent sortir. Je me tourne vers mon scribe

« Pitié... dis moi que c'est bientôt fini... » je lui lance un regard sombre qui dit clairement que si c'est pas terminé, je le zigouille sur place. Il sursaute un peu et regarde ses notes

« En... en réalité c'est fini Majesté. Il... il ne reste plus que le Capitaine Ages que vous avez convoqué vous même»

A la bonne heure! Je me lève enfin, m'approchant d'une corbeille de fruits pour prendre une bonne pomme, l'essuyant nonchalamment sur ma manche, je fais un signe aux gardes de le laisser entrer. Un sourire légèrement carnassier se dessine sur mes lèvres, j'aime quand le mouton entre dans la tanière du loup de lui-même...

Alors qu'il entre enfin, je me retourne, une main dans le dos, l'autre tenant la pomme que je croque à pleines dents. Je le fixe de mes prunelles saphir, quoi qu'il a les yeux aussi clair que les miens.

« Capitaine Ages! Quel plaisir de vous revoir enfin! » le ton ironique est clairement perceptible dans ma voix. Je m'approche de mon scribe qui me tend plusieurs papiers, notamment les différents rapports de Manölis à son sujet

« Je dois reconnaître que je suis... très contrarié de n'avoir jamais eu votre rapport sur la fameuse cité... d'autant que j'ai appris que vous aviez fait un peu de... grabuge à Guttenvald? Une histoire de dette envers le Seigneur Manölis? »

Je montre les documents en question avec un sourire en coin, faisant légèrement jouer la pomme de mon autre main. Je regarde les rapports de Manölis, j'y lis beaucoup de choses intéressantes, il me tarde de voir ses réactions...

« Mais je suis suuuur que vous avez une excellente explication à tout cela... n'est-ce pas? »

Mon ton annonce la couleur. S'il n'a pas une bonne explication, il est peu probable que le soldat reparte avec la tête sur les épaules

Avatar de l’utilisateur
Livian d'Ephtéria
Humain(e)

Crédit: 13.00 Ore(s)
Métier: Roi d'Ephtéria

Re: L'heure des comptes

Messagepar Archélas Ages » 13 Fév 2011, 12:22

Alors qu'Archélas entrait dans la salle d'audience, les gardes en ressortirent. Voir l'un des leurs se faire humilier jusqu'à finir sa misérable existence au fond d'un cachot n'était jamais très réjouissant et ne leur rappelait que trop ce qui leur pendait au nez. Alors lorsqu'une telle occasion se profilait, ils préféraient s'éloigner. Lâche. Combien de fois le soldat l'avait-il été, en d'autres circonstances ?

« Votre Majesté. » salua-t-il à son tour.

Il posa un genou à terre en inclinant la tête. D'expérience, plus on s'aplatissait devant Livian, moins grandes étaient les chances de finir en pitance pour Teignes aux arènes. S'il avait peur ? Pas vraiment. Il ne pensait plus à rien depuis des heures, l'esprit vide de toute émotion superflue. Son avenir reposait sur la manière dont il se sortirait de cette entrevue. Et il s'en sortirait, il y était bien déterminé. Il s'agissait simplement de se montrer convaincant, peu importait la méthode, peu importaient les conséquences. Elles seraient néfastes quoi qu'il fasse. Quoi qu'il dise. Manôlis de Banba avait décidé pour lui. Le reste importait peu. Il se redressa sans empressement après son salut qui n'avait de respectueux que l'apparence, mais de cela, qu'en savait Livian ? Sa voix à qui le mépris envers son souverain assurait un calme déconcertant s'éleva, presque caressante.

« Je me suis déjà entretenu avec le Seigneur Manôlis au sujet de cette dette, Majesté. Nous avons convenu que je m'en acquitterais dès après vous avoir fait mon rapport. »

Il s'inclina une nouvelle fois, tout en restant debout toutefois.

« Pour ce qui est de la cité que vous m'aviez demandé de localiser, Majesté, ce fut chose faite il y a quatre ans. Sans-doute n'ignorez-vous pas que deux de mes hommes disparurent la nuit même de ma découverte. Mon seul tort fut de les chercher quelques jours avant de renoncer. J'ai pensé, votre Majesté, qu'il était plus important de vous faire mon rapport et ainsi suis-je revenu sur Ephtéria. Mais en chemin je suis tombé sur le Lieutenant Chaemil. Archélas inspira profondément avant de poursuivre. Le Lieutenant Chaemil, Majesté, m'a affirmé être porteur de vos ordres après vous avoir rencontré en audience privée, et m'a confié pour mission de retrouver les corps de mes hommes disparus, m'assurant par la même qu'il vous transmettrait mon rapport. Si je l'ai cru, Seigneur, c'est parce qu'il n'est pas de mon devoir de remettre en cause les ordres de mes supérieurs. »

Si ses paroles n'avaient pas revêtues les couleurs de sa propre voix, Archélas n'aurait jamais cru qu'il les avaient lui-même prononcées ! Mensonges ! Mais qu'en savait Livian ? Rien. Il n'était pas Alrik et ne le serait jamais. Un désaveu envers son souverain ? Plutôt une trahison. Et il n'en souffrait d'aucun remords. Et peu lui importaient les conséquences que son mensonge aurait sur Chaemil, il faisait partie de ses cinq prochains objectifs. De sa main ou de celle de Livian, Chaemil finirait mort. Le regard froid, notre capitaine attendait patiemment les réaction de ce souverain qu'il méprisait, s'attardant à effleurer les détails de ce personnage qu'il n'avait pas revu depuis si longtemps. Sa chevelure de suie jurait sur son teint de craie d'où les turquoises ressortaient à peine, et le faste de ses vêtements trahissait sa laideur intérieure. Alors pour ce qui était de lui mentir sans vergogne et sans même sourciller, non, définitivement, Archélas n'en éprouvait aucun regret.

« Je suis venu dès que j'ai su, de la bouche du Seigneur Manôlis, que ce rapport ne vous avait jamais été transmis. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: L'heure des comptes

Messagepar Livian d'Ephtéria » 13 Fév 2011, 13:10

Un puissant sentiment de satisfaction m'envahit en le voyant s'agenouiller ainsi devant moi, quelle sensation grisante d'être ainsi le maître, de dominer et de soumettre chaque individu. J'écoute le son de sa voix comme une douce musique alors qu'il me salue et me vénère presque. Je sais qu'au fond de lui il n'en pense pas un mot, mais cela ne fait qu'augmenter mon plaisir de savoir qu'il doit probablement souffrir mille tortures pour me combler ainsi.

Je hausse un sourcil intrigué à l'idée qu'il se soit déjà arrangé avec Manölis. Dommage, j'aurais particulièrement apprécié racheter cette dette afin de profiter moi-même des bienfaits qu'elle pouvait m'apporter, surtout en lisant ce rapport particulièrement détaillé de sa personnalité de Guttenvald. Je me perds encore dans ces lignes où il décrit la fautive pour qui le soldat a décidé d'assumer la responsabilité. D'un autre côté, d'après ce que je lis, je ne devrais pas avoir trop de mal à la retrouver. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que le soldat continue son explication et rejète la responsabilité sur l'un de ses supérieurs.

Je fronce les sourcils, quelle contrariété. Je me tourne vers mon scribe

« Avons nous un rapport quelconque qui mentionne un entretien avec le Lieutenant Chaemil? »
- « Oui Monsieur, mais il ne fait pas mention de votre souhait que le Capitaine Ages retrouve ses hommes »


Évidemment, qu'est-ce que j'en ai à foutre de deux troufions? Un doute s'empare de moi et parcourt mon échine, je sens l'échauffourée mais je ne peux le garantir. Même si je n'ai jamais vraiment eu à me plaindre de Chaemil, c'est un homme d'ambition, et ceux là sont parfois plus dangereux que les soumis. « Gardez un oeil sur mes ennemis, je m'occupe de mes amis », ce vieil adage semble porter ses fruits à l'heure actuelle

« Où est-il? »
- « Qui Majesté? »
- « Chaemil abruti! »
- « Ah euh... il a été envoyé en mission extérieur Majesté... »


Comme par hasard. Je jète un regard foudroyant à mon scribe qui se recroqueville derrière ses papiers, puis je me tourne vers Archélas après avoir jeté ma pomme derrière moi

« La chance vous sourit-elle Capitaine Ages? Nous ne sommes pas en mesure de confronter vos versions des faits, cela me semble bien pratique »

Je m'avance, je le fixe, il ne semble pas se jouer de moi. Le ton qu'il a employé semblait plein de soumission, ce n'est pas le genre du soldat pourtant. Craint-il ainsi pour sa vie? Si c'était le cas, sa voix aurait du grelotter, sa respiration s'accélérer sous les fruits de son mensonge. Si je sais que Chaemil est particulièrement doué en la matière - mais pas autant que moi - je doute qu'un homme du genre du capitaine soit aussi maître en l'art de la dissimulation. Mes prunelles bleues se perdent alors dans les siennes, je n'ai pas encore eu le rapport dont il parle

« De quel Manölis cette fois? »

Probablement Banba. C'est la ville la plus éloignée d'ici, ce qui expliquerait que le rapport ne me soit pas encore parvenu. Là bas, il est plus lent à la détente et tarde un peu trop à m'envoyer les documents que je lui réclame, c'est probablement sa personnalité que je hais le plus. Quoi qu'à Aspasie...

Je fixe le Capitaine d'un air suspicieux, je lui couperais volontiers sa tête juste parce que ses yeux brillent plus que les miens. Mais il peut encore m'être utile, surtout si Chaemil complote dans mon dos. J'attends juste ses dernières informations et je pourrai rendre mon jugement. Je sens déjà que cette journée est pourrie jusqu'à la moelle, je pensais avoir un capitaine qui se rebellait contre moi, je finis avec un lieutenant... un horrible rictus se dessine sur mon visage, je suis contrarié, je déteste être contrarié.

Avatar de l’utilisateur
Livian d'Ephtéria
Humain(e)

Crédit: 13.00 Ore(s)
Métier: Roi d'Ephtéria

Re: L'heure des comptes

Messagepar Archélas Ages » 13 Fév 2011, 14:02

Archélas attendait, sur le qui-vive, un peu tendu à mesure que les secondes s'égrenaient. Il ne revenait pas de ce qu'il voyait. Livian prenait. Son si noble, si respectable et si puissant Roi ne marchait pas, il courait ! L'occasion était unique, un millier de fois trop bienvenue, mais le capitaine dut se faire violence afin de ne pas s'en saisir trop vite. À l'intérieur, son cœur battait avec une force telle qu'il n'aurait pas été surpris d'en voir les murs trembler autour de lui. Il cligna des yeux. Il ne devait pas se trahir. Pas maintenant. Pas si près du but. Quelques secondes encore et il serait peut-être libre. Libre et vivant.

« J'ai pris mes ordres auprès du Seigneur Manôlis de Banba, Majesté. » répondit-il simplement.

Il s'inclina une nouvelle fois, laissant encore quelques secondes filer pour ne pas avoir l'air de se jeter sur l'occasion. Peut-être ferait-il aussi bien de se taire, mais il n'en avait pas envie. Après tout, Livian devait avoir l'habitude des subordonnés prêts à tout pour se racheter une conduite.

« Puis-je me rendre utile et retrouver pour vous Chaemil ? Je ne connais pas son grade actuel, mais je saurais m'acquitter de cette mission, si cela peut vous démontrer de ma dévotion envers mon Roi. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: L'heure des comptes

Messagepar Livian d'Ephtéria » 13 Fév 2011, 16:10

Je fronçais le nez lorsqu'il mentionna Manölis de Banba. Forcément, ça ne pouvait être que lui. Je haussais les épaules et vérifiais que mon scribe avait bien tout noté, il avait plutôt intérêt que le rapport du Seigneur aille dans le même sens que lui. Je lui tournais le dos, tout en tournant la tête malgré tout, on n'est jamais trop prudent. Je retourne près de mon trône pour m'assoir. Il devient mielleux tout d'un coup, d'un autre côté, s'il peut me ramener Chaemil, j'aurai les deux face à moi et je pourrai tirer cette histoire au clair.

Je joins mes mains devant moi, jouant du bout de mes doigts en le fixant intensément.

« Chaemil est lieutenant colonel maintenant... cependant, j'ai une autre mission pour vous... »

Je me tourne vers le scribe

« Donnez moi l'ordre de mission pour la conquête des mers! »

Le scribe se mit à chercher frénétiquement dans ses papiers, je commence à perdre patience et pianote sur mon trône avec agacement. Mes yeux s'assombrissent alors qu'il commence à transpirer, sans trouver l'ordre de mission, je commence à me lever et il trouve enfin

« Voilà majesté!! »
- « A la bonne heure »


Je lui arrache presque le parchemin des mains et le déroule dans mes doigts avant de me lever et de le tendre à Archélas

« Un navire du nom de "Hart Sacré" vous attend au port de Balaïne où le Capitaine Hyacinthe le Docte a besoin de courageux volontaires pour aller explorer les côtes du Sud Est de Nideyle. Si vous consentez à me rendre ce service, je pourrai peut être oublier ces quatre années de silence... »

Après tout, il ne m'a pas donné son rapport, mais j'ai eu ce que je voulais concernant cette fameuse cité. La mission maritime est dangereuse, affronter les mers est extrêmement périlleux, s'il le faut, je ferai d'une pierre deux coups et ce soldat sera tué en cours de route. J'esquisse un large sourire, au final, j'obtiens toujours ce que je veux, cependant, il faut encore que je mette la main sur Chaemil. Peut être que je vais l'envoyer également sur ce navire, et ces deux là pourront éventuellement régler leurs comptes entre eux et j'aurai peut être un ennemi supplémentaire en moins. Personne n'est irremplaçable, sauf moi.

« Vous n'êtes officiellement plus sous les ordres du Lieutenant Colonel Chaemil. Il risque cependant d'être envoyé également pour cette mission, mais vous ne serez pas tenu d'obéir à ses ordres... »

J'esquisse un simple geste de la main signifiant clairement "du vent". Le message est assez clair, je n'ai pas à me fatiguer. Je pose un index sur ma tempe, maintenant, je commence à m'ennuyer, ce n'est même pas drôle, il a réussi à me fournir une explication que je ne peux vérifier par moi-même, tant que Chaemil est hors de la ville. Et même s'il revient, il est probable qu'il me mène également en bateau en disant qu'il n'a jamais fourni pareille information au capitaine... je déteste qu'on me fasse tourner en bourrique. Le mieux que j'ai à faire, c'est de les envoyer tous les deux se retrouver et se débrouiller entre eux. Du moment que j'ai mes infos sur les côtes Sud Est, je me fiche de qui me les emmène. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je fixe le capitaine d'un air sournois

« En revanche... je tiens à vous signaler que... le premier d'entre vous qui reviendra de cette mission, avec un compte rendu en bonne et due forme... »

Mes lèvres s'étirent encore, dans un geste carnassier, mes doigts dansent doucement les uns contre les autres

« ... sera celui que je déciderai de croire quant à cette histoire de rapport non remis... »

3-2-1... partez. Le Capitaine part avec un avantage du point de vue du temps, mais Chaemil devrait rapidement être prévenu

« Le bateau part dans 10 jours. Cela vous laisse le temps de vous préparer au voyage et de vous trouver des compagnons de route... »

Une petite compétition... j'adore ça...

Avatar de l’utilisateur
Livian d'Ephtéria
Humain(e)

Crédit: 13.00 Ore(s)
Métier: Roi d'Ephtéria

Re: L'heure des comptes

Messagepar Archélas Ages » 16 Fév 2011, 18:37

Archélas acquiesça. Lieutenant-colonel. Deux grades au-dessus de lui. Cela ferait-il une plus grand différence le jour où il l'aurait sous son joug ? Peut-être aurait-il dû le tuer tant qu'il l'avait face à lui, au bal ? Il ferma les yeux comme pour reprendre ses esprits. L'arcane. Il y avait eu l'arcane. Cependant, Chaemil devait bien se douter de ce qui l'attendait d'après le ton qu'avait employé son capitaine. Peut-être même qu'il viendrait de lui-même au front. C'était bien le style à se laisser emporter par sa vanité. Lieutenant-colonel. Ça payait en grades, de se montrer odieux. Les poings serrés, notre capitaine écouta les ordres. La mission que lui réservait Livian ne lui plaisait pas. D'une part parce qu'il s'agissait encore de conquêtes annonçant une guerre probable, et d'autre part parce qu'elle l'éloignait considérablement du royaume. Les dents serrés, il se contenta toutefois d'écouter son Roi avec attention. Hochant la tête avec toute la déférence due à son souverain, il réceptionna le parchemin et s'inclina comme pour remercier cet homme qu'il exécrait, puis releva le menton à l'écoute des dernières directives. L'esprit concentré sur la plus harassante de ses journées, il s'efforça de ne pas sourire. Chaemil ne reviendrait pas de toute façon...

« À vos ordres, Majesté. »

Il s'inclina aussi bas que terre avant de reculer de quelques pas. Quand on a vécu quelques temps à Guttenvald, on apprend à ne pas tourner le dos à son ennemi trop vite. Serrant son ordre de mission entre ses doigts, il quitta la salle d'audience, le cœur battant à tout rompre. Libre. Il était libre et vivant. Il faillit courir pour étreindre Nemesis tant il était soulagé !


*°*°*°*°*°*°*°*°*°
La suite : Les deux Cheminées

RP clos. Merci pour le P.N.J. :011:

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft


Retourner vers Ephtéria la Grande

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron