Tout se paie

Ville portuaire très animée et appréciée des voyageurs, Balaïne est accrochée sur les côtes nord-est de Nideyle. Elle est placée sous l'autorité du Roi. La flotte royale attire d'ailleurs de nombreux curieux, comme de redoutables pirates. Amis marins, cette ville est à vous !

Image

Tout se paie

Messagepar Archélas Ages » 07 Juin 2014, 23:45

J'espère que j'avance pas trop vite, si c'est le cas tu me dis, j'édite. Je ne sais pas si tu as prévu quelque chose donc n'hésite pas à me dire.

Précédemment : Loin des yeux
Image

S'il n'avait pas été au moins aussi furieux que son épouse, Archélas se serait inquiété du regard qu'il croisa en se tournant vers elle. Ceithli ne semblait pas simplement en colère... elle reflétait un état proche de la rage. Une rage froide. La plus dangereuse qui soit. Disparue, la jolie jeune fille innocente. C'était la mère blessée qu'il avait face à lui. La prédatrice prête à défendre ses petits au péril de sa vie. Prête à un combat sans merci. Et Archélas n'allait certainement pas chercher à la raisonner ! Lui-même commençait déjà à réfléchir à un plan d'attaque, mais pour cela il lui fallait revêtir son uniforme. Aussi hocha-t-il la tête lorsque son épouse exigea de rentrer prendre quelques affaires.

À peine arrivés, Archélas se précipita à la salle d'eau et enfila sa tenue de soldat. Silencieux tant il serrait les dents et les poings sur la vengeance qui le consumait, il alla également récupérer son épée qu'il accrocha à sa ceinture, et quelques objets restés dans les fontes de sa selle. La poudre de Minkar notamment, même s'il l'avait prévue pour un tout autre dessein. Cette maudite serveuse voulait son attention ? Elle l'avait ! Et elle allait amèrement le regretter... Lorsqu'il fut enfin, il partit à la recherche de Ceithli qu'il n'avait pas entendu rentrer. En fait, il ne s'était pas rendu compte qu'elle s'était arrêtée pour parler avec son père... il n'avait d'ailleurs même pas remarqué le retour de Rheänor. Malgré tout, le temps d'enfiler ses bottes et de lacer sa brigandine, il fut prêt en même temps que son épouse qui avait enfilé bien moins de vêtements que lui. Il entra dans la chambre au moment même où la lame du couteau qu'elle fourrait dans son sac scintilla avant de disparaître.

« Je suis prêt. Confirma-t-il gravement. Mais Ceithli, tu es déjà recherchée pour le meurtre de Chaemil... Laisse-moi m'occuper d'elle... »

Il se doutait qu'elle refuserait le compromis et pourtant, Archélas n'était définitivement pas prêt à perdre sa femme. Tout comme il ne l'était pas à perdre ses enfants. Finalement, il s'approcha d'un pas et lui pris la main.

« Tu sais où elle va ? À sa détermination, le soldat jugea que oui. Rheänor avait dû revenir, il l'avait manqué. Ça ira ? Tu vas pouvoir te concentrer suffisamment pour visualiser un endroit qu'on a déjà visité ? »

Apparemment, oui. Un battement de cils plus tard, Archélas se retrouva à quelques centimètres de tomber à l'eau ! Surpris, il fit un bond en arrière, entraînant Ceithli avec lui. Il écarquilla les yeux, affolé de se retrouver tout à coup face à l'océan. Des cordages jonchaient le sol, et l'odeur caractéristique du poisson et de l'iode lui envahit les poumons. Balaïne ! Cette frustrée de serveuse avait-elle prévu de vendre ses enfants sur le marché aux esclaves ?

« Pars devant, j'ai une ou deux choses à régler. Elle n'a pas choisi la bonne ville pour se cacher ! Il s'interrompit tout à coup, hésitant. Tu vas trouver la gare toute seule ? Je fais vite, tu peux m'attendre si tu veux. »

Et pour ne pas mentir, il se retourna pour se diriger tout droit vers la rue principale, traversant la foule en jouant des coudes sans douceur. Rapidement, la tension devint palpable et les marins se mirent à grogner. On ne bousculait pas un matelot sans en subir les conséquences... mais Archélas marchait vite jusqu'à trouver ce qu'il cherchait. Un empilement de caisses près d'un étal de poissons était le piédestal idéal ! Grimpant sur les deux caisses, il se mit à siffler afin d'attirer l'attention de la foule. Nemesis et Matsya allaient rappliquer mais tant pis...

« Messieurs, mesdames, votre attention s'il vous plaît.
_ Vas au diable, chien de Livian !!!
Mais Archélas n'avait pas le temps de s'offusquer.
_ Une femme vient de prendre le train pour Balaïne. Cette femme a volé deux enfants à Aspasie. Le brouhaha ambiant se tut légèrement. Bien. Il avait piqué la curiosité de quelques habitants. J'offre une forte récompense à celui ou celle qui me ramènera ces enfants !
_ Forte comment, la récompense ?
_ Ils ont quel âge ces mômes ?
_ Les enfants n'ont que quelques jours à peine. Ils sont morphes félins, vous ne pourrez pas les confondre. »


Il y eut un presque silence. Les matelots qu'Archélas avait bousculé quelques temps plus tôt se concertaient. L'appât du gain allait être son allié. Ici, les pirates ne crachaient jamais sur les Ores. De sa position, le soldat aperçu soudain le nuage de fumée caractéristique de la locomotive et se laissa tomber précipitamment. Ils devaient atteindre la gare au plus vite ! Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était que la garde de Manôlis ne verrait pas d'un très bon œil cette petite chasse à l'homme. Et alors qu'il se dirigeait vers les remparts pour sortir de Balaïnes et atteindre la gare, Archélas se retrouva nez à nez avec deux lames croisées devant lui.

http://nideyleforum.free.fr/predefinis/grimm.jpg« Halte là ! Grimm PUSKOF demande à vous voir !
_ Je n'ai pas le temps...
_ Vous l'aurez pour moi. »
Le coupa une voix derrière lui.

Archélas se figea. Par Alrik, il ne manquait plus que Puskof...

Je ne précise pas si Ceithli est avec lui pour te laisser le choix de partir vers la gare avant. Pour Puskof il s'agit d'un PNJ (ici).

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Tout se paie

Messagepar Ceithli » 08 Juin 2014, 13:05

http://nsm08.casimages.com/img/2013/07/11//13071112304916241211370054.jpgBalaïnes... pour quelle raison était-elle allé là bas? Probablement par élimination, puisqu'elle était née là bas, et Archélas vivait à Ephtéria avant. Quant au reste, il n'y avait finalement plus beaucoup de choix, Guttenvald n'était pas la meilleure ville pour élever des enfants. Mais au moins maintenant, ils savaient où aller.

Ceithli fut surprise de voir Archélas vêtu de son uniforme de soldat, mais elle ne dit rien, attachant ses cheveux qu'elle avait teint en roux pour l'occasion avant de s'approcher de lui pour l'emmener sur place[/i]
«Maintenant que je travaille pour Sayah, je visualise mieux les villes... ne t'en fais pas, on y sera.» elle s'accrocha à son bras, et hop! Les voilà sur place! Archélas manqua de tomber mais Ceithli tenait toujours son bras et le tira en arrière pendant qu'il faisait un bond!

«Désolée, ça c'est pas moi par contre... je n'ai aucun contrôle sur l'endroit précis où la perle m'emmène.» elle semblait s'être un peu calmée. Maintenant qu'elle était ici, la panique l'envahissait à nouveau. Est-ce que tout se passerait bien? Comment comptait-elle lui reprendre ses enfants? Peut être qu'elle les ferait passer pour les siens et accuserait la féline de vouloir les voler? Ici, personne ne la connaissait, et même en se transformant, rien ne prouverait pour autant que sous prétexte qu'elle est guépard comme eux, qu'ils soient ses petits.

Enfin peu importe, Archélas avait quelque chose à faire, cependant elle préférait aller à la gare pour sa part, même s'il était plus que probable qu'elle se jette sur cette garce pour lui arracher ses enfants des mains tout en lui arrachant surement les yeux en même temps! Elle ignorait totalement ce qu'il se passait sur la place, elle avait utilisé son solitaire du destin pour pouvoir être sure de ne pas se perdre, et se retrouva donc là, à attendre le train. Le contrôleur la regarda un moment avec curiosité

«Vous êtes l'antiquaire non?»
- «Oh euh... oui oui c'est moi.»
- «Vous étiez brune lorsque je vous ai vue la dernière fois»
- «Je vends un peigne qui permet de changer la couleur des cheveux. Il faut bien que je fasse la promotion de mes produits.»
elle répondait distraitement car elle ne faisait que regarder les rails mais le contrôleur reprit rapideme,t
«Euh, vous savez, le train ne sera pas là avant au moins une heure et demi hein?»

Une heure et demi? C'était trop long!! La jeune femme rassembla ses mains avec nervosité jusqu'à ce qu'elle se rende compte de l'agitation, des gens disaient qu'il se passait quelque chose en ville. La jeune femme soupira, mais en même temps, elle ne voulait pas quitter son poste, et si jamais il y avait là bas quelque chose qui attirerait son attention avant que le train n'arrive?

Pestant, elle finit par suivre tout de même la foule et vit Archélas suivre un autre homme qu'elle ne connaissait pas. Il faut dire qu'elle venait trop peu souvent à Balaïnes pur connaître tous les soldats! Ils faisaient quoi là? Préférant ne pas se montrer puisqu'elle était recherchée, elle se contenta de les suivre discrètement. C'est quoi ce bazar?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Tout se paie

Messagepar Archélas Ages » 09 Juin 2014, 00:21

Archélas soupira. Évidemment il s'était attendu à rencontrer quelques difficultés dès qu'il avait pris la décision d'offrir une récompense à qui retrouverait ses enfants, mais pas vis à vis de la garde de Manôlis. Puskof n'était pas un homme à contrarier, n'importe qui le savait. D'autant moins avec les winghox en ville depuis quelques semaines. Aussi le soldat décida de se montrer docile pour le moment. Expliquer la situation était sans-doute la meilleure chose à faire. Il fallait juste espérer que Ceithli saurait se diriger jusqu'à la gare sans être repérée, et que lui serait relâché suffisamment vite pour la rejoindre.

http://nideyleforum.free.fr/predefinis/hyacinthe.jpg« Ceithli, hein ? Marmonna une voix derrière la jeune femme. C'était pas difficile à deviner, la dernière fois que j'ai vu Ages avec cette détermination c'était pour savoir ce que j'avais dit à Livian à votre sujet. Des enfants morphes félins, je suppose qu'ils sont à vous... »

Toujours ce calme dans sa voix, et l'assurance dans son regard un peu espiègle. Il se souvenait bien de Ceithli. Une femme à bord de l'un de ses navires, il ne l'oublierait pas de si tôt. D'autant qu'elle s'était révélée plus utile que bien d'autres hommes une fois en mer. Plus utile que ce Chaemil en tous les cas. Boitant tranquillement jusqu'à ses côtés, il marcha un moment avec elle tout en lui parlant. Serein comme s'il s'agissait de l'un de ses hommes. Ce n'était pas Hyacinthe le Docte qui allait angoisser de parler à de mauvaises gens.

« Il paraît que vous êtes recherchée pour l'assassinat du lieutenant-colonel Chaemil... ma foi, je sais pas trop si vous êtes coupable et je m'en fous un peu, mais si c'est le cas, vous avez toute ma gratitude. Cet âne bâté ne méritait rien de mieux. Il hocha la tête en direction d'Archélas. Vous en faites pas trop pour lui. S'il a survécu à Livian il survivra à Puskof. Vous me racontez ? »

Le Docte n'avait peut-être plus de navire depuis que Drakmonniss s'était occupée du Hart Nacré, mais il avait toujours ses hommes. Une petite distraction les occuperait un peu. Surtout si c'était susceptible de leur rapporter quelques Ores. De son côté, Archélas avait été emmené dans une rue moins passante. Une demi douzaine de soldats l'encerclaient sans se montrer hostiles pour autant, mais déterminés à ne pas le laisser filer. Grimm Puskof le dévisageait avec une sorte d'intérêt courroucé assez effrayant.

« Votre nom, votre grade, et votre unité.
_ Archélas Ages, lieutenant d'infanterie légère au service de sa Majesté le Roi Livian d'Ephtéria.
_ Bien, lieutenant Ages. Vous ne le savez peut-être pas mais les soldats ne font pas ce qui leur plaît par ici. Si vous avez un problème, voyez cela avec le Seigneur Manôlis.
_ Je le sais.
Soupira Archélas qui voyait déjà Puskof arpenter les rues pour interdire à quiconque de se mêler de cette histoire d'enlèvement. J'ai fait alerter les soldats d'Aspasie. Manôlis ne devrait pas tarder à être informé de ce qui se passe, et j'ai bon espoir qu'il m'apportera son soutien ici, à Balaïne.
_ Bon espoir ?
Répéta Puskof qui s'agaçait face à l'aplomb du soldat. J'ai peur que ça ne suffise pas.
_ Ça me suffit, à moi.
_ Surveillez vos paroles, Ages ! Savez-vous au moins qui je suis ?
_ Je sais qui vous êtes, et je connais votre réputation, mais sauf votre respect, Puskof, j'ai peur davantage pour mes enfants que j'ai peur de vous ! Alors avec ou sans votre approbation, je les retrouverai ! Vous l'avez dit, je devrais sans-doute parler de cela au Seigneur Manôlis. C'est bien lui qui dirige cette ville et pas vous, n'est-ce pas ?
_ Pas ce ton avec moi !
_ Écoutez, je suis navré si j'ai troublé la tranquillité de Balaïne, mais je suis pressé par le temps. Maintenant emmenez-moi auprès du Seigneur Manôlis ou relâchez-moi, mais je doute qu'il laisse une rumeur de voleurs d'enfants entacher la réputation d'Aspasie, tout comme je doute qu'il ait envie de passer pour celui qui n'aura rien fait à Balaïne pour mettre la main sur le coupable alors qu'il l'avait à sa portée.
_ Vous savez,
Grogna Puskof au bout d'une longue seconde de réflexion, vous n'êtes pas le premier à me tenir tête, et je n'ai jamais aimé ça. Emmenez-le moi chez Manôlis ! » Ordonna-t-il tout à coup.

Archélas grimaça. Il avait passé tant d'années seul sur les routes qu'il avait presque perdu l'habitude de la hiérarchie. Avait-il fini par perdre son talent pour la discussion et les négociations ? Une chose était sûre, ce n'était pas en compagnie de Shell qu'il avait pu l'affiner... L'ennui c'était qu'aujourd'hui, il n'avait véritablement pas le temps pour ça ! Pourtant il savait que résister ne ferait qu'aggraver la situation, et c'est donc avec une résignation consternée qu'il suivit les soldats jusqu'à la Résidence de Manôlis. Chemin faisant, il chercha brièvement Ceithli du regard sans parvenir à la retrouver dans la foule. Pourvu qu'il ne lui soit rien arrivé...

Immobile dans ce qui devait être un salon, Archélas attendit donc que le Seigneur de Balaïne veuille bien lui faire l'honneur de sa présence. Ce fut le cas après un trop long quart d'heure, où il apparut enfin par une porte donnant sur l'autre pièce.

http://nideyleforum.free.fr/kits/avatars/manolis.png« Sire Ages ! Vous avez failli me manquer ! » Chanta-t-il comme s'il était joyeux.

Ces brusques changements de personnalisés ne manquaient jamais de déstabiliser Archélas qui finissait par ne plus savoir comment s'y prendre avec cet homme décidément plus bizarre que Sayah Cordylus lui-même ! D'un geste de la main, Manôlis révoqua ses hommes et alla se servir une coupe de vin rouge avant de revenir vers Archélas. Il souriait, apparemment de bonne humeur... ce qui le rendait bizarrement effrayant. Puis, décidant que son soldat n'avait pas l'air très motivé à sortir de son mutisme, il se décida à prendre la parole.

« Vous m'avez fichu une belle pagaille à Aspasie vous savez ? J'ai dû déployer quelques soldats pour calmer la population. Il y en avait la moitié pour hurler au morphe sanguinaire, et l'autre pour se plaindre d'un voleur d'enfants. Vous m'expliquez ?
_ Une femme a volé nos enfants à Aspasie Seigneur.
_ Une femme dites-vous ? Avez-vous des preuves de ce que vous avancez ?
_ Seulement des soupçons. Il s'agit d'une serveuse qui m'a déjà causé quelques ennuis à l'auberge. Elle semble faire une fixation sur moi, et n'a semble-t-il pas apprécié que je me marie à une autre qu'elle... »


Ce qui fit partir Manôlis dans un grand éclat de rire, son vin remuant dangereusement dans sa coupe. Lorsqu'il eut enfin retrouvé un semblant de contenance, il but son verre d'une traite et le posa sur la table, s'essuyant les lèvres d'un revers de main.

« Vous êtes certain qu'elle est en route pour Balaïne ?
_ Oui Seigneur.
_ Soit. Maintenant que vous avez appâté mes marins avec votre histoire de récompense, il me paraît délicat de leur demander de rentrer chez eux repriser leurs filets. Cependant, ces brutes sont bien capables de s'entre tuer pour ne pas avoir à partager la mise. Je me vois donc obligé d'envoyer ma garde sur les quais pour contenir tout débordement...
_ Merci Seigneur...
_ Ah ! Ce n'est pas comme si vous me laissiez le choix ! Balaïne n'est pas facile à gérer vous savez... ce n'est pas un cadeau que vous m'avez fait.
_ Je vous présente mes excuses...
_ Et bien... disons que je les accepterai lorsque vous aurez livré ce que vous savez à Banba.
_ Bien sûr Seigneur.
_ Allez, sortez de chez moi, je vous ai assez vu. Grimm ! Par ici, je vais avoir besoin de vous ! »


Archélas s'inclina respectueusement avant de sortir, encore déboussolé par cette bonne humeur effrayante de la part de Manôlis. S'arrêtant un moment pour reprendre son souffle qu'il avait retenu tout le temps de l'entretien, il se précipita ensuite vers la gare, le cœur battant. Où était Ceithli ? Par Alrik, faites qu'il ne lui soit rien arrivé !

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Tout se paie

Messagepar Ceithli » 09 Juin 2014, 18:39

http://nsm08.casimages.com/img/2013/07/11//13071112304916241211370054.jpgMais qu'est-ce qui se passe? Pourquoi est-ce qu'Archélas suit ses soldats? La féline sentait son cœur battre la chamade, le train allait arriver dans moins d'une heure, comment allait-elle faire sans son époux? Regardant la scène depuis une petite ruelle, elle sursauta lorsqu'une voix familière l'appela par son nom. Écarquillant les yeux, elle eut ensuite un sourire doux en reconnaissant Le Docte

«Il est rare qu'un humain reconnaisse une morphe lorsqu'elle change de couleur de cheveux. Je suppose qu'il est plus difficile de duper un vieux loup de mer tel que vous!» une main sur la hanche, elle devait reconnaître être plutôt soulagée de le voir lui plutôt qu'un autre. Son regard se porta à nouveau sur la foule qui se dispersait un peu alors qu'Archélas était emmené elle ne savait où. L'inquiétude se lisait sur son visage alors que Le Docte faisait ses propres conclusions.

«Oui.. nous avons eu deux enfants. Un garçon et une fille. Ils nous ont été enlevés.» elle sentait sa gorge se nouer, elle se mit à marcher pour se rapprocher de nouveau de la gare, espérant qu'Archélas pourrait la rejoindre rapidement. Le marin lui emboîta le pas, parlant de Chaemil, ce qui lui arracha un soupir d'exaspération

«Je ne l'ai pas tué directement, non. J'ai un peu contribué tout de même, mais ce n'est pas comme si nous avions le choix. Ils étaient quand même à trois contre nous deux, ils avaient pu garder leurs armes là où nous avions perdu les nôtres dans le naufrage. Donc bon... sous ma forme féline forcément, c'était plus simple de nous défendre... mais de toute manière, même si nous nous étions contenté de seulement les blesser, perdus dans les contrées du Sud, ils seraient morts de leurs blessures... nous-mêmes avons eu de la chance d'y survivre.» ils avaient surtout sur eux l'équipement adéquat. Grace à la tente hérisson, leur sac avait survécu au naufrage et ils avaient donc pu récupérer tout le larmiqueuse dont ils avaient eu besoin.

Se tournant vers la direction qu'Archélas avait pris, elle sourit lorsqu'il lui assura que ça irait pour son époux. Soupirant, elle comprit qu'il voulait en apprendre plus sur l'enlèvement de ses petits

«Nous ne sommes pas surs de la personne qui les a volés. Bien que nous ayons d'énormes soupçons. Non seulement parce qu'il s'agit d'une femme qui m'a toujours détestée pour avoir épousé Archélas alors qu'elle avait des vues sur lui, mais il semblerait aussi qu'elle ait été enceinte récemment bien qu'aucun bébé n'ait été repéré avec elle. Je suppose qu'elle a du malheureusement perdre son enfant, et en voyant les miens...»

Elle ramena sa main sur sa bouche, contenant un hoquet de désespoir et essayant tant bien que mal de retenir ses larmes. Mais elle finit par baisser honteusement la tête laissant les larmes couler avant de reprendre une profonde inspiration et poursuivre
«Les petits étaient sous leur forme animale... ils avaient eu peur d'un oiseau juste avant. La personne qui les a kidnappé a utilisé de la viande fraîche pour les attirer, avec de la cimaille dedans pour les endormir. Ils se sont échappés mais le temps que je les retrouve, j'avais surtout effrayé la moitié de la population d'Aspasie sous ma forme de guépard, et elle avait déjà pris le train avec eux. Mon père a suivi le train pour s'assurer de sa direction, Balaïnes... je me suis acheté la perle de transport de Sayah, ce qui fait que nous avons pu venir ici avant que le train n'arrive, et là... je l'attends.»

Oh oui elle l'attendait. Mais elle ne savait pas ce qu'il se passerait une fois qu'elle croiserait le regard de cette vipère! Le pire était que les petits avaient repris leur forme humaine dans le train et qu'elle avait essayé de les nourrir au sein sans succès. Elle leur avait accroché les fameuses broches autour de leurs langes à la place des épingles pour les empêcher de se transformer à nouveau, mais était en train de désespérer qu'ils veuillent bien de son lait. Tant mieux sale garce!

Ils étaient revenus à la gare, c'est alors qu'elle vit un certain remue ménage, des soldats approchaient?

«Qu'est-ce qui se passe?» mais Archélas se dirigeait droit vers elle et la jeune femme se jeta dans ses bras en poussant un soupir de soulagement
«Te voilà... j'ai eu si peur! Qu'est-ce qui s'est passé?» le train allait arriver dans moins d'une demi-heure maintenant.. mais elle avait donc un peu de temps pour s'inquiéter de son époux.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Tout se paie

Messagepar Archélas Ages » 11 Juin 2014, 00:27

La contrariété qu'avait pu ressentir Archélas d'avoir été traîné de force jusqu'aux quartiers de Manôlis s'était dissipée. À la place, il éprouvait un certain soulagement. Son regard n'avait pas changé pourtant, et c'est toujours aussi déterminé qu'il fendit la foule jusqu'à atteindre la gare. Il croisa avec satisfaction bon nombre de marins qui s'étaient décidés à quitter les pontons. Il n'avait plus qu'à prier pour que ce qu'il avait à leur offrir leur suffirait, mais entre se faire rosser par une bande de matelots et risquer de ne pas retrouver ses enfants, Archélas avait déjà fait son choix. À sa suite approchait une garnison de soldats menée par Grimm Puskof, le tout dépêché là par Manôlis qui craignait les débordements. Mais Archélas n'y prêtait pas attention, trop occupé qu'il était à chercher son épouse partout. Inquiet à l'idée qu'elle se soit perdue - comme à son habitude - il s'apprêtait à interroger toute la gare s'il le fallait lorsque celle qu'il cherchait se retrouva pendu à son cou !

« Ceithli ! L'accueillit-il de bon cœur alors que toute cette histoire le mettait définitivement sur les nerfs. Ce n'est rien, mon annonce a contrarié les gardes. Mais les gamins d'Aspasie ont bien travaillé. Ils ont répandu la rumeur en ville jusqu'à ce qu'elle arrive aux oreilles de Manôlis, et celui d'ici a décidé de nous aider. Il eut un sourire à mi chemin entre le soulagement et une détermination presque sournoise. Entre les marins, les soldats et nous, elle ne nous échappera pas !
_ Allons bon.
Les interrompit Le Docte sans se gêner. Sans vouloir vous vexer, vous n'êtes pas très rassurant en disant ça.
_ Capitaine Le Docte ?
_ Lui-même ! Ça m'intéresse de vous voler votre argent, figurez-vous que j'ai besoin d'un nouveau rafiot justement. Drakmonniss a coulé le dernier... »


Une seconde abasourdit, Archélas opta pour un sourire encore crispé par l'angoisse. Et puis derrière le capitaine du feu Hart Nacré, il aperçu les volutes de fumée de la locomotive en provenance d'Aspasie. Ses doigts se serrèrent aussitôt sur ceux de Ceithli, et son regard se durcit. Le train mettrait encore quelques minutes à arriver, la mécanique rudimentaire de leur train exigeant considérablement plus de temps qu'un métro Atlante pour s'arrêter. Ce qui leur laissait le temps de se répartir sur le quai.

« Concentrez-vous sur les enfants. Blonds. Morphes. À peine quelques jours. Peut-être sous leur apparence féline.
_ Compte sur moi mon gars ! »
Lança un marin large comme deux en le dépassant.

Archélas se tourna vers son épouse, l'air plus angoissé que jamais. Et s'ils ne les retrouvaient pas ? Si elle avait sauté du train entre Aspasie et Balaïne ? Si Rheänor s'était trompé et qu'elle se dirigeait en réalité vers Ephtéria ? Ceithli ne lui pardonnerait jamais, d'autant que tout était de sa faute. Il aurait dû recadrer cette serveuse. Lui donner ce qu'elle voulait peut-être. La tuer. À vrai dire il n'en savait rien. Tout ce qu'il constatait c'était qu'il avait pris la mauvaise décision la concernant, et à présent que plusieurs heures s'étaient écoulées, il s'en voulait à lui davantage qu'à elle. Par sa faute, encore, il mettait les siens en danger. Ceithli était recherchée, et elle était là, à la vue de tous et sous le nez de la garde de Manôlis. Rousse, certes... mais quel imbécile ne saurait pas de qui il s'agit maintenant qu'ils s'étaient publiquement jetés dans les bras l'un de l'autre ?

« Est-ce que tu veux qu'on les cherche ensembles ou bien tu préfère qu'on se sépare ? Il hésita un court instant à proposer la suite. Je préférerais que tu reste sous ton apparence humaine... j'ai peur qu'en guépard... tu n'aies pas envie de te contrôler. Je ne veux pas que tu l'égorge. Pas devant témoins en tous cas. » Ajouta-t-il à voix basse.

Un long sifflement se fit entendre. Le train arrivait en gare...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Tout se paie

Messagepar Ceithli » 11 Juin 2014, 15:22

Maintenant qu'Archélas était de retour auprès d'elle, la jeune femme se sentait mieux et plus en sécurité. Malgré tout, la présence de tous ces soldats n'étaient pas pour la mettre en confiance malgré tout, car se sachant recherchée, elle savait que ça pouvait mal tourner à tout moment. Le Docte semblait intéressé en tout cas par la possible récompense à offrir pour quiconque viendrait à retrouver ses enfants, même s'il était plus que probable que Ceithli ait davantage à offrir grace à ses nombreuses ventes chez l'antiquaire.

Enfin peu importe, le train arrivait et la féline s'agrippa au col de son époux, tremblant d'une colère grandissante à l'idée qu'elle allait mettre la main sur la voleuse! Son époux lui suggéra de ne pas se transformer, qu'il valait mieux éviter un meurtre ici mais la jeune femme se contenta de froncer du nez

«Crois moi, en pleine nature, elle serait déjà morte.» elle aurait été capable de courir après le train, elle était rapide après tout, et surement qu'avec l'adrénaline et la rage elle ne serait pas souciée d'en mourir d'épuisement. Lorsque le train s'arrêta, de nombreux soldats et autres marins guettaient donc toute femme avec plusieurs enfants, n'hésitant pas parfois à arracher les petites capuches des nourrissons pour vérifier leurs cheveux ou leurs yeux... mais aucune trace de la voleuse.

Cependant, au bout de quelques minutes, lorsque le train commençait à faire un peu moins de bruit et surtout que la foule se calmait, Ceithli entendit distinctement des pleurs d'enfants affamés, ces pleurs qu'une mère reconnaîtrait entre mille et la jeune femme lâcha donc Archélas pour s'engouffrer carrément dans le train. Un soldat et un marin la repérèrent et montèrent avec elle pour s'assurer qu'il n'y aurait pas d'incident - ou pour toucher rapidement la récompense - mais elle ne se préoccupait pas d'eux jusqu'à arriver près d'une renfoncement où une femme se tenait recroquevillée sur elle-même, un large panier dans les bras avec à l'intérieur deux enfants qu'elle tentait de calmer en les berçant tout en leur disant "chut"


«Espèce d'idiote!! Vous ne les ferez pas taire en leur disant de la fermer!!! Ils ont faim! Si vous étiez leur mère, vous le sauriez!!»
- «Ce sont mes enfants!! Reculez!»
pesta la femme alors que Ceithli arracha le draps au-dessus du panier, dévoilant deux enfants en larme en train de hurler leur faim! Le marin et le soldat n'eurent aucun mal à voir leurs grands yeux noirs et leurs cheveux blonds
- «Si ce sont vos enfants, nourrissez les!!»
- «Ils... ils ne veulent pas...»
- «Évidemment! Vous n'êtes pas leur mère!!»
on sentait la rage dans la voix de la jeune femme qui se penchait pour attraper Soukha qui tendait les bras vers elle, mais la femme mit son bras en travers et affichait un air rappelant vaguement un Sayah en colère
- «Vous n'êtes pas leur mère!!! Vous voyez bien qu'ils sont blonds et vous êtes rousse! Votre mari est brun vous essayez seulement de me les voler!!»

Rageant, la féline attrapa son sac et utilisa son peigne pour récupérer sa couleur d'origine, ses cheveux blonds méchés de noirs comme ceux de ses enfants apparurent alors
«je suis Ceithli Elbereth Ages... ces enfants se nomment Soukha et Thaliaa! Thaliaa étant la contraction du nom de ma mère, Sofiaa et de celle de mon époux, Euthalie...» les deux petits hurlèrent de plus belle et elle se précipita en repoussant violemment la femme pour prendre Soukha dans ses bras, retirant rapidement la bretelle de sa robe pour lui donner à manger, grimaçant de douleur lorsqu'il la pinça avec une avidité féroce tellement il avait faim! «C'est étrange n'est-ce pas comme mon lait à moi, ils veulent bien le prendre?»
- «Lâchez mon fils!!!»
- «Ceithli Elbereth Ages... vous êtes en état d'arrestation pour le meurtre du Lieutenant colonel Chaemil.»
sur le coup, la féline sursauta et se tourna vers le soldat qui avait sorti sa rapière et l'avait dressée près de sa gorge... décidément, cette journée était plus qu'épouvantable et Ceithli sentait ses nerfs lâcher... elle fondit en larmes pendant de longues secondes, essayant de rester concentrée sur Soukha qui semblait si heureux, lui, de pouvoir se remplir la panse! Elle aurait tellement aimé profiter de ces retrouvailles, pouvoir les bercer, les dorloter, savourer simplement le fait qu'elle les avait de nouveau auprès d'elle... mais non, à cause de son inattention, elle s'était dévoilée, et elle allait de nouveau être séparée d'eux. Elle savait qu'elle ne pouvait rien faire, elle ne pouvait plus fuir, pas sans eux... aussi, elle ferma un instant les yeux avant de prendre une profonde inspiration
- «Je vous suivrai où vous voudrez. Laissez moi juste nourrir mes enfants... s'il vous plaît.»

Le marin qui avait assisté à la scène se tourna vers le soldat qui semblait surtout en avoir mare des braillements des gosses. Le marin en profita donc pour plaquer la voleuse contre le mur et laisser ainsi Ceithli reposer Soukha dans le panier, enfin rassasié pour qu'elle puisse prendre Thaliaa et la nourrir à son tour. Cela prit quand même de longues minutes, puis les deux enfants furent remis dans le panier et ce fut le marin qui les prit

«Rien ne prouve malgré tout que ce sont vos enfants.» d'autres soldats arrivèrent et l'homme désigna donc la voleuse du menton «Emmenez les toutes les deux. Les enfants seront confiés à une nourrisse en attendant qu'on sache laquelle est la vraie mère. Allez oust!»

Maintenant qu'ils étaient rassasiés, les deux enfants s'étaient instantanément endormis. Ceithli se refusait à les quitter des yeux malgré les fers et les chaînes qu'on lui mettait aux poignets. Elle eut aussi un fer autour du cou, suffisamment serré pour l'empêcher de se transformer en guépard. Une fois hors du train, les badauds approchèrent mais les soldats les écartèrent rapidement

«Écartez-vous!!» la jeune femme ne put même pas regarder son mari. n'ayant dieu que pour ses enfants qu'elle venait à peine de retrouver pour les perdre à nouveau. Ses larmes ne cessaient de couler tellement la peur et la douleur l'envahissaient. Elle ignorait où on la menait, elle espérait juste qu'ils seraient bien traités, et qu'elle pourrait prouver son innocence afin que leur famille soit de nouveau réunie.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Tout se paie

Messagepar Archélas Ages » 13 Juin 2014, 18:01

Désolé je contredis un peu ton message mais j'arrivais pas à répondre sinon :$ C'est pas vraiment logique qu'Archélas reste planté sur le quai sans réagir.


Archélas soupira à la remarque de son épouse. Si lui ou Ceithli avait pu mettre la main sur cette serveuse à Aspasie au moment des faits, elle n'aurait pas survécu plus d'une minute à leur fureur. Mais les heures s'étaient écoulées depuis, et la rage du soldat comme celle de Ceithli avait fini par retomber. Bien sûr, ils étaient toujours en colère et n'attendaient qu'une chose : mettre la main sur cette garce pour lui expliquer leur façon de penser... mais leur priorité était de récupérer leurs enfants.

Autour d'eux pour l'instant, les marins s'agitaient. Plus large que la grande majorité des voyageurs, ils ne se privaient pas de jouer des coudes jusqu'aux femmes qu'ils repéraient de loin. Ils tiraient les capuchons des enfants, jouaient parfois à effrayer les nobles scandalisés par leur comportement, grommelaient lorsqu'ils se trompaient. Le Docte s'était mêlé à la partie et claudiquait sur le quai, plus aimable que ces hommes mais si cavalier qu'il suscita beaucoup d'indignation de la part des mères qu'il importunait.

« Pardon m'dame. Il est bien à vous ce mouflet ? »

Archélas n'était pas en reste et surveillait, debout sur un banc, les portes d'où descendaient les voyageurs. Lorsqu'il perçu un semblant d'agitation vers l'arrière du train, il sauta au bas de son perchoir et se précipita en direction des cris, le cœur battant. Hélas, il se retrouva face à une noble et son enfant blond qu'un marin cherchait absolument à réveiller « pour voir ses yeux ».

« Ce n'est pas lui... » Le tempéra Archélas qui savait reconnaître ses enfants même s'il avait encore du mal à faire la différence entre son fils et sa fille.

Il faillit s'excuser auprès de la mère, mais cette dernière lui cassa tellement les oreilles qu'il préféra battre en retraite sans demander son reste. Ce n'est qu'en faisant demi tour qu'il remarqua Grimm Puskof, occupé à le suivre pas à pas. Archélas fronça les sourcils, contrarié que Manôlis lui ait désigné une escorte sans juger utile de l'en informer. Mais quoi d'étonnant venant de ce Seigneur...? La locomotive recracha alors son dernier souffle, puis le bruit des machines cessa enfin au profit du murmure de la foule... et de cris ?

« Circulez ! Circulez ! » Ordonnait un soldat alors que ses comparses faisaient reculer la foule.

Archélas eut tout juste le temps de voir Le Docte grimper dans un autre wagon avant de se précipiter à sa suite, son chien de garde sur les talons. Et si la foule ne prenait pas vraiment la peine de s'écarter au passage du lieutenant, en ce qui concernait Puskof en revanche, une saignée se creusa aussitôt entre les passagers à son approche. Celui-là, mieux valait le laisser passer sans traîner sur sa route. À l'intérieur du wagon, Archélas trouva Le Docte en train de marcher joyeusement dans un couloir. Il se retourna, et sourit au soldat comme s'il l'avait attendu depuis des heures.

« Ils vous laisseront pas monter vous savez.
_ Je sais.
Confirma Archélas alors qu'il venait de repérer la porte menant à l'avant du wagon.
_ Magnez-vous un peu Sire Ages, vot' femme doit déjà être sur place, et j'donne pas cher de la voleuse. C'est pas que ça m'fasse quelque chose qu'elle y reste, remarquez. Mais ce s'rait dommage d'ajouter un meurtre sur l'avis de... Puskof ! S'interrompit-il tout à coup. Quel heureux hasard ! »

Pour toute réponse, Puskof grimaça. Archélas avait déjà franchi la porte et passait d'un wagon à l'autre, courant dans les couloirs, bousculant les nobles qui préféraient attendre pour sortir sans risquer de se mêler à la foule abjecte.

« LIEUTENANT AGES !!! » Rugissait Puskof qui le poursuivait.

Comme s'il allait s'arrêter pour l'attendre ! Pire encore, plus il approchait du wagon, plus la voix de son épouse lui parvenait, et plus il paniquait ! Il n'en courait que deux fois plus vite, allant jusqu'à plaquer contre la paroi une femme dont la robe à panier prenait toute la largeur du couloir. Mais lorsqu'il arriva enfin à destination, il était trop tard... et les paroles de Ceithli qui affirmait son identité sous le nez de la garde de Manôlis le giflèrent de plein fouet. Abasourdit, il en resta immobile une longue seconde avant de pouvoir réagir enfin... subitement hors de lui lorsqu'il entendit cette maudite serveuse réclamer son fils !

« Votre fils ?!! » Répéta Archélas hors de lui.

Il voulu s'avancer pour se jeter sur cette folle et la gifler, ou l'embrocher au bout de sa rapière, lorsqu'il sentit la poigne affirmée de Puskof lui saisir le poignet. Avant qu'il ait eu le temps de comprendre sa douleur, il se retrouvait écrasé contre la vitre, le bras violemment tordu dans son dos.

« Lâchez-moi !!! C'est elle la voleuse !
_ Ça suffit ! Je vous arrête pour trouble à l'ordre public, et pour avoir dissimulé l'identité d'une femme faisait l'objet d'un avis de recherche.
_ Puskof !!!
_ La ferme ! Vous m'agacez avec vos grands airs ! »


Et avant qu'il ait pu protester davantage, Archélas fut sortit de force du wagon. La dernière chose qu'il eu le temps d'apercevoir fut l'un de ses enfants occupé à téter, Ceithli en pleurs, un sein à l'air, et la serveuse plaquée au mur par un marin. De rage, il tenta de se débattre, de protester, de faire valoir la vérité... Une seconde plus tard il se retrouvait dans le noir le plus absolu après une violente douleur à la nuque. Hors de lui, Puskof avait fini par l'assommer pour avoir la paix.


Image
La suite : Objection !

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft


Retourner vers Balaïne, port de pêche

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron