Et si on mangeait un pirate ?

Ville portuaire très animée et appréciée des voyageurs, Balaïne est accrochée sur les côtes nord-est de Nideyle. Elle est placée sous l'autorité du Roi. La flotte royale attire d'ailleurs de nombreux curieux, comme de redoutables pirates. Amis marins, cette ville est à vous !

Image

Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Kallistrat Rusia » 20 Mar 2013, 00:57

Précédemment : Un chat, un mouton et un bœuf en escale !
*°*°*°*°*°*°*°*°*

Les trois voyageurs eurent à peine le temps de s'asseoir à leurs places respectives que déjà, le train se mettait en branle, direction Balaïne ! Aussitôt, Kallistrat se précipita vers la fenêtre à laquelle il colla son gros nez, passant une nouvelle fois l'intégralité du trajet à regarder le paysage défiler comme s'il s'agissait d'un film palpitant. Les yeux fixes et les griffes de ses pattes plantée dans le parquet, il resta un long moment totalement absorbé par sa contemplation prédatrice, au point qu'il oublia longtemps Vrass et Benedikt avant que son cerveau à moitié humain ne réagisse enfin.

« Ils ne me parlaient pas à moi, ils parlaient entre eux... Ronronna sa voix alors qu'il tournait vivement la tête pour suivre un arbre du regard. C'est pour ça qu'ils ont failli me marcher sur la queue, ils ne regardaient pas devant eux. Et moi je ne les ai pas regardés non plus, j'ai juste entendu ce qu'ils disaient parce qu'ils criaient... mais je me souviens de leur odeur. Il y en avait un qui sentait le chien mouillé, et l'autre la paille brûlée, je crois. »

Ses narines remuèrent légèrement comme s'il humait l'air de la cabine en se remémorant les deux hommes.

« Je suis sûr que c'étaient des mâles, à cause de la testostérone. Ses dents claquèrent brièvement lorsqu'il reconnu la forme d'une biche suitée au fond d'un pré. Zut, il aurait dû venir à pattes ! Je ne sais pas si je vais vraiment les manger par contre. D'abord je ne suis pas sûr que ça ait bon goût, un humain. Et en plus je n'ai pas envie d'avoir d'ennuis... C'est un ami à vous le tatoueur ? » Demanda-t-il en se retournant enfin vers les deux autres.

Comme quoi il arrivait parfois que sa cervelle lui soit utile pour autre chose que chasser... ou pas, si on se fiait à la façon dont il se jeta sur la fenêtre opposée, redécouvrant un paysage différent de celui qu'il venait d'observer depuis une heure...

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Mar 2013, 15:57

Je n'aimais pas du tout cette histoire, l'idée que des types soient à notre recherche ne me plaisait pas, mais alors pas du tout. Probablement que le Roi avait lancé une sorte de chasse à l'homme sur nous histoire de pimenter le jeu ou simplement pour bien nous faire comprendre qu'on n'avait pas intérêt à le doubler. On se retrouvait dans le train, en première classe s'il vous plait grace aux actes héroïques du chaton qui squattait à présent la fenêtre.

On demandait autant l'un que l'autre des renseignements sur ces types, le problème était qu'il n'était pas sûr de les reconnaître par leur physique, mais au moins pourrait-il se souvenir de leur odeur. En espérant qu'ils ne prennent pas une douche entre temps, mais en Païlandune faut pas trop compter là dessus. Pour le moment, on était face au lion gris, l'un à côté de l'autre avec Benedikt, mais ce n'était pas évident de rester concentré sur le paysage ni même de passer un bon moment. Kallistrat voulait savoir si on connaissait le tatoueur, et je venais hocher de la tête

«C'est moi, le tatoueur. C'est mon métier.» - pour une fois, je crois que je me serais bien passé de ma notoriété. Je prenais une profonde inspiration avant de m'appuyer en arrière sur la banquette, franchement ça me fait chier, mais je ne vois pas ce qu'on pourrait faire pour échapper à ça, on va devoir se montrer très prudents quand on va trouver le prochain indice

«On va essayer de ne pas passer trop de temps à Balaïnes, plus vite on se déplace et moins y'a de chances qu'ils nous trouvent... dès qu'on arrive, on prend un bateau pour aller sur l'île avec le monastère» et dès qu'on comprend notre destination, on déguerpit vite fait! S'ils ne savent pas où on va, ils ne peuvent pas nous suivre.

On se reposait pour le moment, même si je gardais un œil averti sur la porte du compartiment au cas où ces types débarquent, de toute manière, peu importe qui tente d'entrer dans cette cabine, je l'assomme. Mais pour le moment, tout se passe bien et on arrive saints et saufs à Balaïnes. Je fais signe au chaton de descendre, il a gardé le nez scotché à la vitre tout le trajet, au moins lui ne s'est pas trop ennuyé. Une fois dehors, l'air marin nous fouette le visage et je me tourne vers le gosse puis vers Kallistrat
«Allez, on se met tout de suite en quête d'un bateau pour aller sur l'île en face!» - on ne perd pas de temps...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Benedikt » 21 Mar 2013, 15:40

La petite troupe traversa à grand pas toute la ville, jusqu'au port où le cri des mouettes les accueillit. Benedikt semblait sur le qui-vive, les paroles de Vrass ne lui avait pas du tout plu car elle lui avait confirmé qu'il y avait de quoi s’inquiéter. Aussi mieux valait partir d'ici aussi vite qu'ils pouvaient. Sauf qu'ils devaient récupérer ce pourquoi ils étaient venus avant. Et comme le faisait remarquer judicieusement le tatoueur, ils allaient avoir besoin d'un bateau, et de quelqu'un pour les emmener, éventuellement.
Benedikt avisa un petit bateau de pêche où un vieux marin est accoudé, regardant paresseusement les allers et venues des passants, et s'approcha pour s'arrêter devant lui.
« Bonjour. »
« Mmh ? »
« Je vous demande pardon mais... Est-ce que ce serait possible que vous nous emmeniez sur l'île avec le monastère ? »
« Z'avez pas l'air très religieux. Qu'est-ce que vous voulez y faire ? »
Le botaniste n'était pas très sûr de savoir quoi raconter à l'homme. Si des gens les recherchaient, mieux valait peut-être rester discret sur leur motivations et ne pas diffuser des informations qui pourraient atterrir dans leurs oreilles. En même temps, s'ils avouaient qu'ils effectuaient cette quête pour le roi Livian, cela pouvait aussi leurs porter préjudice. En général, la population n'était pas spécialement amouraché de ce dernier, voire plutôt l'inverse. Mais même pour quelqu'un qui ne mentait pas trop mal, il aurait été un peu ardu de trouver un mensonge plausible.
« Rien... de spécial, on... heu... cherche juste quelque chose qui pourrait se trouver là-bas. »
« C'est bien un mystère, ça, tiens. » Le vieux marin haussant les épaules en se moquant, mais se mit presque à rire en voyant le visage de Benedikt, de plus en plus désemparé au fil des secondes.
« Écoute, j'ai rien à foutre jusqu'à ce soir alors autant que vous m'occupiez, mais vous feriez bien au moins de me raconter ça sur le chemin. »
Ce à quoi le botaniste répondit pas de multiples hochements de tête convaincus. Il n'avait pas l'air méchant, ce type, ils pourraient toujours lui demander de rester discret à propos de tout ça. L'important, c'était surtout qu'ils puissent arriver là-bas le plus vite possible, et de toutes façons, il viendrait avec eux.
« Allez, montez. »
« Merci ! » Le visage du botaniste s'éclaira et il grimpa aussitôt à bord, faisant signe à Vrass et Kallistrat de le suivre.

Par chance, il y avait pas mal de vent aujourd'hui, aussi ils filèrent à bonne allure vers leur destination. Benedikt s'était un peu détendu puisque, après tout, on ne risquaient pas de leurs sauter dessus en plein milieu de la mer, et se pencha au-dessus du bord pour observer les vagues se casser sur le bord du bateau, jusqu'à ce que le marin les réquisitionne tout les trois pour l'aider.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Kallistrat Rusia » 24 Mar 2013, 02:45

Totalement subjugué par le paysage défilant comme un nouveau-né devant un mobile, Kallistrat en oublia de poser les questions qui lui traversaient brièvement l'esprit au fur et à mesure des paroles de Vrass. À vrai dire, chaton ne reprit un contrôle mitigé de lui même que lorsqu'ils arrivèrent enfin en gare de Balaïne. Les portes s'ouvrirent alors toutes grandes sur les embruns et l'air marin, autrement dit autant d'appels pour un bébé lion qui n'a jamais vu la mer !

Le nez en l'air et les oreilles en mouvement, Kallistrat suivit ses deux compagnons avec peine, s'efforçant de ne pas les perdre de vue alors qu'ils filaient tout droit dans une direction opposée de celle où venait de disparaître un gros tourteau... en tous cas chaton l'aurait-il juré ! Les narines pincées, il eut à peine le temps de bouder avant d'être distrait par l'étal étincelant d'un poissonnier dont la marchandise remuait encore. Jusqu'à ce que Têk fasse une entrée tonitruante, sifflant certainement des noms d'oiseau à qui voulait l'entendre... autrement dit tout Balaïne compte tenu de sa voix stridente ! D'un geste agacé de la main, chaton la repoussa comme s'il chassait une nuée de mouches puis se réfugia auprès de Vrass.

Peut-être que la callopsite finirait par préférer les cornes du Winghox en guise de perchoir, plutôt que de toujours squatter sa crinière ?

« Qu'est-ce que c'est comme métier, tatoueur ? » Demanda-t-il brusquement en se souvenant qu'il n'avait aucune idée de ce qu'était un tatouage.

Sans doute que les chats et les chiens de la Basse-Ville auraient pu le renseigner sur le sujet, beaucoup ayant eu droit à ce genre d'attention. Mais dans son clan à Zosma, Kallistrat n'avait jamais entendu parler de tatouage, et pour cause ! Les Orphes Lions étaient bien trop poilus pour ne serait-ce que penser à se tatouer. Ce genre de lubie devait être réservée à ceux qui n'avaient pas de poils...

« En tous cas la prochaine fois, je m'occupe de ces deux humains. » Déclara-t-il d'un ton déterminé.

Il n'était pas question que quiconque s'en prenne à ses nouveaux amis ! Nouveaux amis qui négociaient déjà pour une barque ou un bateau susceptible de les conduire de l'autre côté... L'ennui étant qu'entre Kallistrat et Baie-Nez-Dicte occupé à discuter, venait d'atterrir une grosse mouette dodue. Autrement dit - et même s'ils ne le savaient pas encore - le tatoueur et le botaniste venaient de perdre leur grand garde du corps musclé... à la place, il n'y avait plus qu'un chaton hystérique face à une proie potentielle. Mut par ses seuls réflexes de chasseur, Kallistrat s'était jeté au sol et rampait pas après pas. Les deux minces fentes de ses pupilles fixées sur l'oiseau rieur, il en claquait des dents d'excitation, ses moustaches remuant furieusement dès qu'une plume du volatile remuait. Derrière lui, la longue queue grise battait au rythme de ses mouvements saccadés pour avancer, rasant le sol et balayant le sel déposé sur les pavés. Un groupe de marins - ou de pirates, allez savoir - observait la scène avec un sourire narquois aux lèvres. Ça leur changeait de leur quotidien...

Toujours fut-il qu'au moment même où Baie-Nez-Dicte se retournait pour faire signe à ses compagnons de le rejoindre dans son embarcation, c'est un Kallistrat fou furieux qui - après avoir trépigné cinq longues secondes des pattes arrières - se jeta tout droit sur le botaniste. La mouette venait de s'envoler, jugeant très amusant sans doute de raser la chevelure bouclée du petit mouton noir, déclenchant surtout toutes les alarmes de l'instinct de prédateur du chaton. Oubliant qu'il était supposé être à demi humain, notre Orphe gris bondit comme un énorme chat à la suite de l'oiseau, griffant les pavés dans un démarrage en trombe, et exécutant un superbe vol plané en prenant appui sur un ponton, toutes griffes dehors.

Résultat, la mouette fut assommée d'un coup de patte peu délicat, et après avoir frôlé de très près la tête d'ange du botaniste, Kallistrat fit un grand « PLOUF » à un mètre de leur bateau à voile. Après quelques secondes, on le vit sortir son immense tête hors de l'eau, la mouette entre les crocs, fier de sa prise.

« Ouais... je vois... Ben il va nager jusqu'au sanctuaire le matou, hein ! » Déclara le marin qui les avait pris en stop dans sa coquille de noix.

Mais en croisant le regard du Winghox, il préféra tout de même jeter une bouée au chaton, et le tracta à l'aide d'une corde en le regardant dépecer son oiseau avec une mine affligée. Il ne savait pas trop pourquoi ces trois là allaient voir Alrik, mais ce n'était certainement pas par piété !

Désolé je ne fais pas avancer non plus. Kallistrat n'est pas vraiment un meneur (c'est plutôt un boulet en fait XD)

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Mar 2013, 15:58

«Un tatoueur, c'est quelqu'un qui fait des dessins comme ça sur la peau. Soit pour faire joli, soit pour avoir quelques aptitudes particulières comme se protéger du poison en permanence.» - répondis-je à la question de l'orphe lion. Ce fut d'ailleurs la seule question qu'il posa pour le reste du trajet en train, trop obnubilé par ce qu'il se passait dehors.

Une fois à Balaïnes, à cause des types qui nous poursuivaient, on se décida à aller rapidement au port et ainsi trouver un bateau pour gagner les îles et le monastère. Car l'énigme parlait de lieu saint, donc on n'a pas trop le choix que de gagner le lieu de culte d'Alrik n'est-ce pas? Je ne suis pas sûr que j'aurai le droit d'y entrer puisque je suis un winghox et que j'ai donc plutôt tendance à favoriser Amroth, mais qui sait après tout, il me semble que cet endroit n'est pas trop fréquenté pour le moment.

Le gosse avait trouvé bien vite une petite embarcation pour nous transporter, seulement voilà, c'était sans compter les nombreuses mouettes qui se baladaient autour de nous ce qui eut lieu de donner un sacré spectacle! Je suis sûr que si je sortais une casquette pour que les gens y glissent des ores, on se serait fait un sacré paquet de fric avec les conneries du chaton! Et vas y que je me balade les fesses en l'air à trépigner comme si je faisais des castagnettes, que je claque des dents avec une frimousse ridicule et que je manque de décapiter un Benedikt mort de trouille!
«Non mais vraiment!» - c'est pas compliqué, je sens que maintenant que Jonah s'est fait la malle - quoi qu'il doit être coincé à Aspasie encore - je vais devoir jouer le rôle de babysitter moi! Enfin bon, après le spectacle qui en a fait rire plus d'un, le chaton se retrouve à l'eau et on lui balance donc juste une corde et une bouée pour pouvoir le trainer derrière nous. Au pire, je sais qu'il sait très bien nager

«Ce ne sera pas très long, Kallistrat. Au pire, essaie de choper des poissons en passant!» - ça l'occupera.

Le trajet en effet n'est pas très long et le marin semble d'accord pour nous attendre. Pendant que le lion escalade plus ou moins la berge, j'aie Benedikt à mettre le pied sur le plancher des vaches
«L'énigme parlait d'un lieu saint, il faut qu'on aille au monastère...»
On prenait donc la direction en question, vérifiant que l'orphe ne se laissait pas encore distraire par une mouche ou un lézard qui passerait dans le coin. Pour le moment, aucun moine, aucun prêtre d'aucune sorte dans cet endroit, je suppose qu'il doit y avoir des jours de recueillement ou autre et que ça doit donc être un jour sans?

«Bon, si l'indice est là, je ne sais pas vraiment comment le trouver. Si personne ne l'a trouvé avant, c'est qu'il doit être caché d'une certaine manière.» - il fallait donc fouiller. Fouiller quoi? Allez savoir. Pour ma part, je m'approchais de l'autel qui était sûrement le truc le plus religieux du coin, et l'un des seuls trucs qui devait sûrement être là depuis qu'Arkham le Poulpe a décidé de planquer son trésor... j'examine chaque pierre minutieusement, essayant d'appuyer dessus pour voir si l'une d'entre elles ne va pas se dérober ou autre... il me semble qu'il y a un truc qui bouge là!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Alrik » 24 Mar 2013, 19:53

« Aïeuh !!! »

La petite voix aigrelette semblait tout droit sortie du présentoir où s'alignaient une quantité impressionnante de cierges. Dans le bois, deux gros nœuds remuèrent jusqu'à s'ouvrir comme des paupières... et dessous, deux yeux roulèrent en direction du Winghox.

« Mais enfin ! Votre maman ne vous a jamais appris qu'on ne mettait pas ses doigts dans les oreilles des gens ?!! S'écria... le meuble ! Ce n'est pas parce que je suis Picaris que vous pouvez faire n'importe quoi avec mon bois ! Déjà qu'ils se sont amusés à me démembrer, ceux d'ici... Regardez-moi ça, la tête pour présentoir ! Si c'est pas malheureux. Ils ont fait une barque avec mes jambes, et un fut à vin avec mes bras. Et mes cheveux, par Alrik. Des cordes pour leurs bateaux ! Aucun respect, je vous le dis ! »

À mesure que la voix parlait, le présentoir vibrait un peu, comme s'il cherchait à se mettre en mouvement et à se sauver. Peine perdue heureusement. Il était probable que les rares croyants présents auraient hurlé au diable - ou à Amroth - en voyant un meuble partir en courant. Et Vrass étant le plus proche à ce moment là - avec ses cornes de Winghox sur la tête - il y avait de fortes chances qu'il soit accusé de sorcellerie et brûlé au milieu du port...! En attendant, le Picaris débité en planches grommelait toujours, jusqu'à se calmer et fixer Benedikt.

« Et bien quoi ? Vous les allumez vos cierges oui ou non ? »

Avatar de l’utilisateur
Alrik
Infinitude
Infinitude

Crédit: 32.00 Ore(s)

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Benedikt » 24 Mar 2013, 22:40

Benedikt regarde le présentoir comme s'il s'était mis à parler. Ben oui, il s'est mis à parler.
« Ohlàlà... » souffle-t-il la bouche ouverte, avant de reprendre un tant soit peu ses esprits. Il fallait excuser le botaniste, il avait failli se prendre dans la tronche un gros chat de deux fois son poids il n'y avait pas longtemps.
Sauf que maintenant, il ne sait plus trop quoi faire. Obéir aux ordres du picaris-meuble ? Non parce qu'il n'est pas très poli, celui-là, quand même. Et en même temps, il n'y a strictement personne pour les aider et leur donner des informations, dans cet endroit. Le picaris serait bien le genre d'ancien témoin discret et très pratique dans la situation actuelle. Benedikt attrape un cierge dans une caisse en bois par terre et l'allume avec la mèche de l'un de ceux déjà allumés.

« Vous êtes là depuis longtemps, n'est-ce pas ? Parce que l'on est pas venus là que pour prier, en réalité... » Ou même pas du tout, mais bon, au cas où le picaris était devenu un peu bigot avec le temps passé enfermé ici, ça valait toujours le coup d'être prudent. « On cherche... Un indice. C'est peut-être un peu bizarre dit comme ça mais c'est ce qu'on cherche, un indice, une énigme, une information. Est-ce que vous pourriez nous aider ? Est-ce que vous auriez déjà vu quelqu'un cacher quelque chose ici ? Pas récemment, donc je comprendrais bien que ce soit le genre de souvenirs que vous ayez oublié, mais plutôt il y a un bon nombre d'années ? »

Benedikt lui servit son plus beau sourire, celui qu'il utilisait enfant pour se faire pardonner, et déposa sa bougie parmi les autres. Et quitte à le faire, autant faire suivre une prière, aussi le botaniste ferma les yeux pour supplier Alrik de rendre le picaris compréhensif, et qu'il ne leur arrive rien durant toute la quête. La dernière proposition était peut-être un peu trop demander, mais ça venait du cœur et ça ne coûtait rien d'essayer. Au moins, pour l'instant, il n'avait pas entendu parler des deux types qui les recherchaient.
Bon, le présentoir vivant allait probablement lui dire qu'il ne savait pas du tout de quoi il parlait et qu'il n'avait pas que ça à faire - remarque, qu'est-ce qu'on avait à faire, dans sa situation -, mais au cas où...
« Mais ils ne se sont pas aperçus que vous étiez un picaris, ceux qui vous ont découpé en morceaux ? Ils étaient vraiment stupide, quand même. J'espère que vous n'avez pas trop souffert. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Alrik » 25 Mar 2013, 01:38

«Qui parle???» - de là où il était, le picaris ne voyait pas le jeune homme à la chevelure bouclée, jusqu'à ce qu'il se dirige vers le support des cierges pour en allumer un et faire sa petite prière. Au moins avait-il l'air gentil celui-là, il se préoccupait de sa douleur à avoir été ainsi découpé en morceau!

«Oh vous savez... en hiver, j'étais profondément endormi. Je n'ai rien senti et lorsque je me suis réveillé, j'étais ici, tout seul, perdu... je sentais l'un de mes bras entassé loin de moi... vous savez ce que ça fait de sentir encore les parties de son corps à l'autre bout du monde? Non bien sur, vous ne pouvez pas savoir vous les humains, si on vous coupe un morceau, vous mourrez...»

Probablement aurait-il préféré. Il ne savait même pas lui-même par quelle sorcellerie il était toujours vivant, mais probablement était-ce grace au pouvoir d'Alrik lui-même. Il n'avait même pas répondu à la première question du jeune homme, se perdant plutôt dans ses propres souvenirs et sa douleur, comme si ça lui faisait du bien de parler un peu sans qu'on ne hurle au démon! D'ailleurs, l'autre avec ses cornes ne risquait pas trop de lui poser problème, il avait surtout peur du gros chat gris qui semblait vouloir essayer d'attraper ses yeux chaque fois qu'ils bougeaient!

«Vous savez, vous me faites penser à un marin qui est venu me voir une fois. Il a commencé à gratter mon écorce et ça m'a fait couiner. Mais il était gentil, il n'a pas eu peur. Il voulait laisser un message sous l'autel en le gravant dans le bois, mais au lieu de ça, il me l'a dicté, tel un poème pour que je m'en souvienne! Aaaaah... qu'est-ce que c'était déjà?» - inconscient que le groupe entier devait probablement boire ses paroles, le picaris reprit sa petite chanson si nostalgique

« Tourne, tourne grande hélice de bois !
Que tu brasse l'air ou l’eau,
Tu sauras toujours nourrir ceux
qui te manient avec tant de savoir-faire. »


Pas de rimes et pourtant, il continuait de murmurer ces paroles encore et encore, au point qu'il en venait à s'endormir progressivement tout en commençant même à ronfler!

Avatar de l’utilisateur
Alrik
Infinitude
Infinitude

Crédit: 32.00 Ore(s)

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Kallistrat Rusia » 26 Mar 2013, 23:46

L'idée de profiter de sa petite promenade sur les flots pour pêcher quelques poissons plut beaucoup à Kallistrat ! Malheureusement pour lui, les eaux du port n'étaient peuplé que d'alevins trop farouches pour être attrapés, et il dû se contenter de sa mouette dont il éparpilla les plumes dans toute la baie ! Une fois de l'autre côté, il nagea docilement jusqu'au ponton le plus proche sur lequel il se hissa souplement. Trempé jusqu'aux os, il avait beaucoup moins fière allure que lorsque ses poils gris lui faisaient une épaisseur de plus. Et pourtant même ainsi, sa charpente avait de quoi en impressionner plus d'un. Il s'ébroua comme un chien mouillé, envoyant de l'eau tout autour de lui sans se soucier des personnes qu'il arrosait.

Finalement à peu près essoré, il suivit ses deux compagnons à l'intérieur du Monastère, laissant derrière lui de grandes flaques de la largeur de ses pattes.

Entre les colonnades, lorsque le présentoir se mit à parler - et contrairement à ce qu'auraient pu penser Vrass et Benedikt - chaton garda un calme étonnant devant les grands yeux qui roulaient dans le bois. Penchant la tête, il écouta même la petite comptine sans trouver réellement bizarre le fait qu'elle leur soit chantée par un pupitre. Sa crinière gouttant pitoyablement sur le sol dallé, il se mit même à ronronner en réponse aux ronflements de leur drôle d'interlocuteur. Les yeux mi clos, il ne retrouva sa vivacité que lorsqu'il s'aperçu de l'absence de ses deux compagnons sortis prendre l'air ! Il les rattrapa donc en trottinant gaiement, un « FLOSH FLOSH » rythmant chacun de ses pas.

« Elle était amusante, cette table... mais elle ne ressemblait pas vraiment à un Picaris... pour un Picaris. Commenta-t-il d'un ton suspicieux. Vous croyez que c'était encore un Nez-Nigme, ce qu'il a chanté ? Parce que moi, je n'ai rien compris, à part que ça donnait envie de dormir... »

Même chose, comme Vrass et moi connaissons les énigmes et leurs réponses, on te laisse volontairement faire tes propositions :)

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Vrass Rannveig » 27 Mar 2013, 11:35

Décidément, cette mission nous réservait bien des surprises. Le présentoir sur lequel on devait allumer les cierges s'était mis à parler sous prétexte qu'on lui avait mis le doigt dans l'œil? Un picaris? Sérieusement, je me demandais comment il pouvait être encore vivant après avoir été coupé en morceau, est-ce que c'est le cas pour tous? Il est donc impossible de tuer un picaris tant qu'il n'est pas arrivé à la fin de sa vie ou bien c'est simplement celui-ci qui a reçu une sorte de bénédiction - ou malédiction finalement.

En tout cas, il se mit à parler d'un marin qui voulait laisser un message ici, je m'étais rapidement tourné vers Benedikt qui devait avoir compris qu'il s'agissait de notre Poulpe, et lorsque le présentoir commença à chanter la comptine, j'avais vite sorti mon carnet pour en noter les paroles. Je les écrivais dans un langage codé que j'avais inventé quand je suis arrivé dans les Ghettos pour pouvoir laisser des messages à mes conquêtes sans risquer les représailles des maris jaloux, au moins si quelqu'un me piquait mon carnet, il ne pourrait pas lire ce que j'y avais écris.

Il chanta la chanson plusieurs fois avant de se mettre à ronfler, et je ne me rendais pas compte que Kallistrat s'était plus ou moins endormi aussi, on sortait rapidement avec le gosse, je lui expliquais brièvement les règles du code afin qu'il puisse lire lui aussi les vers de la comptine, puis le chaton nous rejoignit rapidement.
«Oui, je pense qu'Arkham le Poulpe était venu ici pour graver sa deuxième énigme, mais il est tombé sur ce picaris et il a du se dire que ce serait encore mieux de le lui donner à lui. Il a du se dire qu'il ne le dirait à personne probablement.» - mais peut être qu'au contraire, ce picaris a toujours été très bavard, et d'autres personnes peuvent être en route pour la destination indiquée dans la chanson. Ce n'était pas très difficile de savoir où nous devions nous rendre, mais mine de rien, je me disais qu'on allait en chier pour trouver l'endroit où se tenait l'autre indice! Ça donnait l'impression de chercher une aiguille dans une botte de foin.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Benedikt » 28 Mar 2013, 00:15

« Flûte, pourquoi il n'y a pas de deuxième couplet ? Je veux dire, Aspasie, d'accord, c'est plutôt évident, mais des moulins, il y en a tellement là-bas ! Si on doit tous les visiter, ça va nous prendre un temps infini ! »
Le botaniste venait de sortir de la chapelle en compagnie de Vrass, pas plus conscient que lui que Kallistrat ronronnait quelque part derrière car occupé à se creuser la cervelle. Le tatoueur lui tendit alors un petit carnet sur lequel il venait d'inscrire la comptine du picaris, ou plutôt quelque chose d'illisible. Benedikt leva un regard perplexe sur lui, un peu inquiet de l'état mental de l'écrivain d'un texte tout à fait incompréhensible.
« Tu viens d'inventer ça ? » demanda le botaniste, incrédule, juste après avoir entendu ses explications pour comprendre comment lire le carnet qu'il avait dans les mains. Benedikt n'avait pas inventé de code secret depuis ses 15 ans, quand la nécessité de cacher à la gérante de l'orphelinat ses virées nocturnes totalement interdites s'était fait sentir. Que Vrass puisse l'avoir utilisé pour contacter ses conquêtes mariées l'aurait sûrement fait beaucoup rire.

Cela ne résolvait pas le problème principal, qui était d'avoir plus de précisions sur leur prochaine destination. Aspasie, d'accord, mais une ville, c'était grand... Benedikt remonta sur le petit bateau de pêche, où il fut accueillit par le vieux marin à l'air tout aussi blasé que tout à l'heure.
« Z'avez trouvé ce que vous cherchiez ? »
« Oui ! Peut-être pas autant que j’espérais mais bon... Il faut savoir se contenter de ce qu'on a ! » Le petit botaniste jeta un coup d’œil à Kallistrat. « Tu peux monter à bord, cette fois, je pense, mais pas de bêtises, hein ? On ne saute pas, on ne chasse rien et on évite de mettre plein d'eau là où il en a pas déjà. »

Moins de cinq minutes plus tard, ils étaient déjà repartis, et Benedikt soupirait, accoudé sur le rebord du bateau. Retour à l'envoyeur, peut-être pourraient-ils reprendre un train vers Aspasie aujourd'hui ? Il n'y avait probablement pas plus rapide pour faire le chemin.
« Je ne crois pas que les personnes que je connais là-bas pourrait nous aider... Et puis c'est un peu compliqué vu qu'on ne sait pas ce que l'on cherche... Mais bon, déjà, si c'est bien un moulin qu'on veut, on peut se baser sur l'ancienneté. C'en est forcément un assez ancien. Zut, c'est trop bête, j'ai vécu là-bas, je devrais le savoir. Mais après tout, on peut sûrement trouver quelqu'un là-bas plus au courant que nous... »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Kallistrat Rusia » 02 Avr 2013, 19:54

Se balançant légèrement d'un pied sur l'autre en fredonnant la comptine, Kallistrat écoutait les deux autres parler d'une oreille distraite. Il rouvrit toutefois un œil en interceptant la voix contrariée de Baie-Nez-Dicte, sans comprendre pourquoi le jeune homme d'apparence pourtant si patiente se faisait une montagne d'avoir à visiter tous les moulins d'Aspasie.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« C'est joli, les Mous-Lins... Ça tourne et ça fait du vent sur la ville... c'est un peu bizarre d'ailleurs. Peut-être que les gens d'Aspasie ont trop chaud...? Et j'en ai vu qui mélangeaient l'eau du fleuve aussi... je n'ai pas très bien compris pourquoi, mais c'était drôle de les voir tourner, tourner, tou... Oh ! J'ai compris ! S'exclama-t-il subitement en rouvrant grand les yeux. Un Nez-Nigme, c'est pour dire quelque chose mais sans le dire vraiment. Par exemple, Tourne, tourne, grande Haie-Lisse de bois, pour parler d'un Mou-Lin ! »

Tout fier de sa découverte, chaton n'eut pas le loisir de faire le fier bien longtemps cependant, puisqu'on lui ordonnait déjà de sauter dans le bateau en lui interdisant de chasser, de jouer, et de s'amuser. Les humains n'étaient pas drôles... Vexé, il alla s'asseoir dans un coin et entreprit d'entamer une toilette minutieuse de sa fourrure. Mine de rien, le sel grattait drôlement, et puis ce n'était pas très agréable d'avoir de l'eau dans les oreilles. Au final, il s'avéra tout aussi inutile que depuis le début de l'aventure et suivit ses deux compagnons sans se poser la moindre question. Tout ce qu'il venait de comprendre, c'était qu'ils allaient reprendre le gros serpent de métal... et ça, c'était tout à fait le genre d'activité qui convenait à notre grand lion gris.

Sauf qu'en coupant par une ruelle, le groupe se vit barrer la route par deux grands gaillards plus larges que hauts... et derrière eux, une demi douzaine d'individus à l'air patibulaire venait de fermer la marche en faisant craquer leurs phalanges. Kallistrat pinça les narines de contrariété. Il avait beau avoir une cervelle de moineau, il savait reconnaître une embuscade quand il en voyait une...

« Tiens tiens tiens... si c'est pas un tatoueur et sa suite, ça... » Les accueillit l'un des types avec un sourire carnassier.

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Vrass Rannveig » 02 Avr 2013, 23:50

«Non, ça fait un moment que j'ai inventé ce code...» - mais je ne comptais pas vraiment lui dire pourquoi, et puis au pire, il devait bien se douter que ce n'était pas pour des raisons très catholiques. Le chaton nous avait vite rejoint, tout content apparemment qu'on retourne à Aspasie avec ses moulins, surtout qu'il venait de comprendre ce qu'était une énigme - bien que je doutais fort qu'il ait vraiment compris comment ça se prononçait - et je venais hocher de la tête en souriant pour approuver

«C'est tout à fait ça, Kallistrat. C'est pour éviter que tout le monde puisse comprendre, il faut chercher un peu, ça rend les choses plus difficiles.» - et surtout, s'il en était le créateur, il était presque sûr qu'il serait le seul à pouvoir retrouver l'emplacement par la suite, au cas où il oublierait où il l'avait mis. En général, c'était plutôt pour ça que les gens créaient ce genre de chasse au trésor. Toujours persuadés que personne d'autre qu'eux ne réussira à résoudre leurs énigmes.

On grimpait à bord du bateau, Benedikt demanda au chaton de rester calme ce qui ne semblait pas lui plaire du tout!
«C'est juste pour éviter que tout le monde tombe à l'eau! Tu pourras reprendre la chasse aux mouettes en arrivant si tu veux!»

Puis on discutait un peu de ces histoires de moulins, le gosse estimait qu'on était plutôt dans la merde avec cette histoire de moulins, car effectivement, il fallait réussir à trouver le bon! Surtout que depuis le temps, il y avait des chances que le moulins en question ait subi des changements qui ont entraîné la perte de l'indice
«Le gars s'appelait Arkham le Poulpe. Il y a des chances pour qu'il ait été un orphe ou un morphe. Avec tous les prêtres qu'il devait y avoir sur cette île, il a choisi de donner son indice à un picaris, je pense qu'il n'avait pas confiance aux humains.» - je ne savais pas trop si les autres comprenaient où je voulais en venir, et en fait, je n'eus pas le temps de finir car on était arrivés, et on avait un comité d'accueil!

Un tatoueur? Je me tournais vers Kallistrat pour avoir confirmation et savoir si c'était bien les gens qui nous recherchaient déjà à Aspasie ou non, mais de toute évidence, ce n'était pas le cas. Faut croire qu'on avait un paquet de petits malins à nos trousses
«Si c'est pour un tatouage, je suis en vacances pour le moment!» dis-je avec une pointe de sarcasme
- «Fais pas le malin! Vous foutiez quoi sur l'île!»
- «Du tourisme... rien de tel que l'air marin pour profiter pleinement de ses vacances!»


Ils commencèrent à faire craquer leurs phalanges, je me plaçais devant le gosse avant de me tourner vers Kallistrat
«Vous êtes sûrs de ce que vous voulez? Vous êtes peut être plutôt grands, mais face à un winghox et un lion de deux mètres, vous êtes sûrs de vouloir vous mesurer à nous?» - puis en hochant de la tête en direction du chaton, je disais tout de même à voix suffisamment haute pour que tout le groupe entendre - «essaie de pas les tuer pour ne pas trop nous attirer d'ennuis, mais pour le reste, tu peux jouer avec comme tu veux!»
Puis je me tournais vers le gosse - «Vas dans la première taverne que tu trouves et planque toi! Je viendrai te chercher...» et sur le coup, j'eus une idée lumineuse! J'embrassais Benedikt devant le groupe, avant de me précipiter vers le premier en lui donnant un bon coup de tête en plein nez! Profitant de l'effet de surprise de chacun à l'idée que j'ai embrassé un homme, le gars se retrouvait avec le nez fracassé, une giclée de sang l'envoyant valser en arrière malgré son poids probablement supérieur au mien! Mais l'effet de surprise n'allait pas durer bien longtemps, et la bagarre avait commencé!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Benedikt » 03 Avr 2013, 18:38

L'idée de Vrass en avait été une très bonne, à court terme, mais passé la surprise qui les figeaient avec un air bête et la bouche ouverte, laissant l'opportunité à Vrass de casser le nez d'un des plus imposant, le groupe avait de nouvelles raisons de leur taper dessus avec entrain. Benedikt avait bien entendu les paroles du tatoueur qui lui demandait de partir, mais le botaniste hésita une seconde. Bien sûr, il n'avait pas envie de laissé planter là Vrass et Kallistrat. Ni d'attendre dans un coin sans savoir ce qu'il advenait des deux, ni de s'enfuir comme un voleur pour laisser les grands capable de se défendre tout seul s'occuper du bordel – c'était moins blessant pour son ego de fuir, lorsqu'on était tout seul -. Mais en même temps, cela gênerait Vrass et Kallistrat plus qu'autre chose s'il restait là, d'autant que le tatoueur risquait de lui accorder trop d'attention. Il n'eut pas le temps de se décider, pourtant car la seconde était de trop et Benedikt sentit un poing fermé s'écraser douloureusement sur sa joue et finit par terre, jusqu'à ce que quelqu'un d'autre l'attrape. Trop tard.
« Lâchez-moi !!! » Le botaniste aurait peut-être dû rajouter s'il-vous-plaît, parce que personne ne semblait avoir envie de lui faire plaisir, là. Benedikt se débattu furieusement, gagnant deux autres coups de poing d'un type qui rajouta quelque chose à propos de gens dégénérés, mais il n'avait pas vraiment le temps d'écouter parce qu'il tentait de reprendre ses esprit et de se défaire de la poigne de celui qui le tenait au dessus du sol par la taille. Celui-là reçut un coup de talon, aussi fort que pouvait Benedikt, au niveau de l'entrejambe. La solidarité masculine avait ses limites, oh, et un deuxième suivit très vite, conduisant enfin au résultat espéré. Le botaniste retomba par terre, et cette fois, ne se fit pas prier pour filer aussitôt après s'être relevé en un éclair.

Cinq types le suivirent – c'était déjà ça, pensa Benedikt un instant, ça en faisait moins pour Kallistrat et Vrass, et en ce qui le concernait, il avait bien l'intention de courir plus vite qu'eux -. Parce que c'était au moins une des qualités qui allait pouvoir servir à quelque chose maintenant, courir vite, grimper n'importe où comme un écureuil – en moins gracieux, malheureusement, un écureuil obèse, disons -, et se faufiler à travers les foules. Le botaniste détala sur les pavés et gagna assez d'avance pour que, lorsqu'il avisa un muret assez haut sur sa droite au détour d'un coin de rue, il ait le temps de l'escalader juste avant que les autres atterrissent à son niveau.

Benedikt retomba dans une cour intérieure où une bande de poule s’enfuit en caquetant, surprises de voir des orphes tomber du ciel. Il était hautement probable que les cinq hommes reviennent là où Vrass et l'orphe lion devaient encore se battre, mais au moins ils le chercheraient pendant un moment avant de s’apercevoir qu'il avait disparu. Le botaniste s'appuya contre le mur en pierre et essaya de reprendre son souffle, puis remua quand il sentit son arc rendre ses gestes désagréables. Son arc. Un arc ! Il n'avait pas eu le temps de s’entraîner, cela faisait plusieurs années qu'il n'en avait pas touché un seul, mais à ce moment précis, cela n'importait qu'à moitié. Benedikt n'était pas si stupide, bien sûr ; son nouvel achat était assez désagréable quand il courrait pour ne pas oublier son existence, mais son arc n'était tout simplement pas destiné à ça, si bien qu'il n'y avait pas pensé. Pour chasser, surtout, éventuellement menacer, mais le botaniste n'avait pas l'intention de tirer sur quelqu'un.
Une seconde plus tard, pourtant, il détalait en sens inverse dans une autre rue que celle par laquelle il était venu – c'était assez facile avec l'entrée ouverte d'un autre côté de la cour -, précaution supplémentaire pour ne pas prendre le risque de rencontrer ceux qui le poursuivaient.

Il ne lui fallut pas longtemps pour retrouver l'endroit d'où il venait. Benedikt ralentit et fit passer son arc au dessus de sa tête pour le tenir dans sa main, et attrapa une flèche de l'autre. Remarquant un homme en train de s'approcher de Vrass, il banda l'arc encore rigide puisque jamais utilisé et le brandit sur lui. Sauf qu'il ne reçu pas l'attention et le crédit qu'il espérait. Pourtant, l'homme l'avait parfaitement vu, puisqu'il était juste en face de lui et l'avait vu le regarder. Peut-être pensait-il que Benedikt n'oserait pas, ou tirait trop mal, Alrik seul savait pourquoi il continua d'avancer vers le tatoueur. La première flèche siffla tout près de son oreille, la deuxième s'enfonça dans la chair de son épaule, et Benedikt ouvrit des yeux énormes sur celui qu'il venait de blesser comme s'il venait tout juste de s’apercevoir de ce qu'il était en train de faire. Aux grands maux... les grands moyens ? Le botaniste ne voulait certainement pas tuer quelqu'un, et se mordit la lèvre en espérant que ce qui venait de se passer les calmeraient un peu.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Kallistrat Rusia » 08 Avr 2013, 22:38

Chaton hocha la tête aux instructions du Winghox. Jouer avec sans tuer, il savait faire. C'était même la meilleure façon de s'amuser plus longtemps avec sa proie, parole de félin ! Tant que ça vivait, ça remuait encore... et tant que ça remuait encore, c'était amusant. Et puis il se doutait bien que tuer des humains était une mauvaise idée. À y repenser, il n'avait pas tué les Guttenvaldois non plus, lorsqu'ils s'en étaient pris à lui et à Chat-Rat. Un instinct de son côté à demi humain, probablement. Espérons qu'il se rappellerait à son bon souvenir lorsqu'il sera trop pris par le combat pour réfléchir...

Vrass lança le premier les hostilités, et Kallistrat eut à peine le temps d'ordonner à Baie-Nez-Dicte de rester caché derrière lui que ce dernier se recevait un coup de poing sur le nez ! Furieux de constater que non contents d'attaquer à plusieurs, les humains avaient en plus le culot de s'en prendre au plus faible, notre Orphe lion en fut quitte pour pousser un rugissement de rage qui fit hésiter les autres à se jeter dans la mêlée. Comme si tout à coup, ils prenaient conscience de ce à quoi ils avaient à faire... un peu trop tard malheureusement. Furieux, Kallistrat bondit vers le botaniste et attrapa l'un des individus qui se dirigeait vers lui par les cheveux pour l'envoyer valdinguer derrière lui. Le vol plané fut tout à fait intéressant, bien que chaton ne s'y attarda pas vraiment...

Leurs adversaires étaient nombreux, et l'Orphe en trouva assez pour lui barrer le passage jusqu'à Baie-Nez-Dicte, l'agaçant de plus belle alors que sa cervelle de chaton lui faisait voir un petit lionceau inoffensif à la place du botaniste, et une meute de hyènes à la mâchoire puissante autour de lui. Toutes griffes dehors, il gifla tous ceux qui passaient à portée de pattes sans retenue, épargnant tant bien que mal les jugulaires malgré un irrépressible besoin de perpétrer un massacre !

« Minou minou minou... » Ricana un pirate derrière l'Orphe lion.

Armé d'une planche qu'il avait déniché on ne savait où, il frappa Kallistrat au visage, le rendant deux fois plus furieux qu'il ne l'était déjà. Du coin de l'œil, chaton vit Baie-Nez-Dicte détaller comme un lapin, aussitôt pris en chasse par six hommes... et Vrass dans tout ça ? Et bien Vrass, il savait se battre ! Preuve en fut l'homme qu'il éjecta en direction de Kallistrat, et que Kallistrat reçu d'une baffe magistrale qui lui entailla la moitié du visage... Interdiction de tuer, avait dit le tatoueur... mais démembrer, c'était permis ? Oui ! C'était un jeu typiquement félin d'arracher les ailes des papillons, et de les laisser agoniser une fois lassé d'attendre qu'ils reprennent leur envol. L'ennui avec l'Orphe lion, c'était qu'il ne savait pas se battre autrement que comme un chat. La technique ? Les clés ? Les coups de poings ? Il ne connaissait que sa force brute, ses griffes, et ses crocs ! Les jambes fléchies, il griffa un mollet au hasard, arrachant des pans entiers de tissu en même temps que les cris de douleur de ceux qu'il touchait.

Le flot d'ennemi commençait à diminuer. Certains avaient pris la poudre d'escampette, d'autres - plus nombreux - étaient à terre. Soit assommés par Vrass, soit occupés à appliquer leurs deux mains sur les plaies béantes qu'ouvraient Kallistrat. Les jambes fléchies, il sauta d'ailleurs sur un type qui s'apprêtait à frapper le tatoueur par derrière. L'homme bascula avec un chat de près de cent kilos sur le dos, et hurla de douleur lorsqu'il sentit la dentition du lionceau lui broyer l'épaule.

Ensuite... et bien ensuite un sifflement fit dresser les oreilles de l'Orphe qui se redressa juste à temps pour voir un autre gaillard courbé en deux, une flèche plantée dans l'épaule. Se retournant vers la provenance de ce projectile avec l'air du lion sanguinaire prêt à dévorer le nouveau venu, Kallistrat eut un presque sourire en reconnaissant Baie-Nez-Dicte. Malheureusement sur son visage, il eut plutôt l'air de montrer les crocs d'un air menaçant... Derrière lui, celui qui l'avait attaqué avec la planche un peu plus tôt faisait mine de vouloir ramper vers la sortie. Agacé, Kallistrat abattit son énorme paluche en plein sur sa nuque, le plaquant si rudement au sol qu'il entendit son nez craquer sous le choc. Non mais !


Désolé c'est pas super intéressant et j'ai l'impression de me la jouer grosbill. J'espère que ça ira :$

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Vrass Rannveig » 09 Avr 2013, 01:07

Ben, t'es un lion de deux mètres hein XD

Une bonne bagarre, en temps normal, je préfère éviter surtout si Benedikt est dans le coin, car je ne peux pas m'assurer qu'il aille bien, aussi je préférais lui dire de fuir, lui disant que quoi qu'il arrive, je le retrouverais. Avec Kallistrat et son flair, où qu'il soit en ville on aurait pu lui mettre la main dessus, mais là, j'avais besoin de me concentrer sur ce que je faisais et devoir m'inquiéter pour lui risquait d'aggraver les choses.

J'avais lancé les hostilités et rapidement le chaton avait compris qu'il ne fallait pas leur faire de cadeau! Je l'entendais rugir et se laisser aller à ses instincts, mais ce n'était pas comparable à la fureur que j'avais ressenti en voyant l'un des hommes frapper Benedikt. Et le pire, c'était qu'il en remettait une couche et au moment où je m'y dirigeais pour probablement le tuer sur place, je sentais un bras se refermer autour de ma gorge et je partais vers l'arrière! Heureusement, j'avais juste le temps de voir Kallistrat empoigner celui qui avait osé lever la main sur le gosse pour l'envoyer voler plus loin alors que le botaniste fuyait enfin.

Je pouvais donc me concentrer sur l'autre abruti qui me tenait à la gorge et je serrais le poing pour laisser partir un violent coup de coude en arrière, sentant une côte craquer sous l'impact et un juron mêlé de postillon m'atterrir sur l'épaule! Un coup de rein douloureux pour me retourner et l'homme se retrouvait à présent avec une corne plantée dans l'épaule alors que je prenais un solide appui sur mes jambes pour avancer comme un taureau qui charge, lorsqu'il rencontra un mur derrière lui, ma corne eut fini de se planter dans sa chair et il hurla sous le coup de la douleur pendant que je prenais appui sur son corps de mes bras pour me dégager. Il avait eu de la chance, l'autre corne avait atterri dans le vide car j'aurais pu la lui planter dans la gorge, il s'en était fallu que de quelques centimètres.

Je me retournais car je savais bien qu'il y en avait d'autres, le sang commençait à recouvrir les pavés de la ruelle où nous étions, Kallistrat déployait tous ses talents de prédateur et je remerciais Amroth... ou Alrik peut être, de l'avoir envoyé sur notre route celui là! Aux grands maux, les grands remèdes, je ramenais la main à ma ceinture pour dégainer mon épée, c'était d'ailleurs bizarre qu'ils n'aient pas essayé de me la prendre, mais d'un autre côté ce n'est pas évident quand on bouge sans arrêt et là sur le coup, certains avaient un mouvement de recul.

Un lion enragé, déjà c'est pas commode, un winghox non plus, mais un winghox armé plus un lion enragé, là ça commençait à devenir sérieusement dangereux pour eux, surtout un winghox furieux et armé! D'autant qu'on allait bientôt avoir des renforts car il y eut de drôles de bruits dans l'air et je vis une flèche passer à toute vitesse, mais en levant les yeux vers les toits, je voyais le gosse brandir son arc. Doué le ptit, mais je n'aimais pas l'idée qu'il soit revenu, aussi je fonçais sur l'un de nos agresseurs, mon épée ne visait pas les points vitaux, mais une jambe ou une main et cela suffirait à les vider de leur sang.

Non je ne cherchais pas à tuer, mais tout comme Kallistrat, je ne me souciais pas de savoir si mes coups pouvaient finir par entraîner la mort ou non, car je savais que eux ne se gêneraient pas. Une cuisse fut profondément sectionnée et lorsque l'homme tombait à terre, je lui mettais un coup de pied dans le nez pour le lui écraser et surtout espérer l'assommer assez pour qu'il ne se relève pas. Je m'étais involontairement placé sur l'une des trajectoires du gosse et une flèche m'érafla l'épaule, je me retournais, cherchant la cause de ma blessure et finalement ce fut le type derrière moi qui se prit un coup d'épée qui lui traça une belle ligne de sang sur le torse, suivi d'un bon coup de pied en plein ventre.

Avec Kallistrat, le nombre de nos agresseurs fondait à vue d'œil et finalement, les quelques gars encore en état préféraient battre en retraite. Je grimaçais en me rendant compte que je m'étais pris tout de même quelques coups, puis je levais les yeux vers le gosse
«On devrait aller rapidement à l'herboristerie...» - acheter ce qu'il faut pour panser nos blessures et mettre également du baume sur nos hématomes. J'en ai un peu sur moi, mais probablement pas assez pour nous soigner correctement. Je m'approchais de Kallistrat, pas trop non plus car il pouvait très bien être encore en mode prédateur assoiffé de sang

«Merci...» - car au fond, je savais qu'il venait de me sauver la vie, et peut être celle du gosse aussi. Si on n'avait été que deux face à ces types, on serait mort, c'est sûr.


=====================================
La suite ici
=======================================

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Kallistrat Rusia » 01 Mai 2013, 00:09

Précédemment : Du repos pour les guerriers ?
Image

Mâchonnant son petit sachet d'herbe à chat comme un chewing-gum, Kallistrat affichait un air parfaitement délirant d'homme-lion ayant consommé des substances pas tout à fait licites sur Nideyle... Un filet de bave lui coulait du menton - de quoi remplir plusieurs flacons de Belladona - tandis qu'il ronronnait plus fort que jamais. Têk vint se percher sur son épaule à ce moment là, mais ses cris indignés ne provoquèrent aucune réaction sur son garde manger préféré : Kallistrat était comme anesthésié à tout ce qui l'entourait...

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Je suis un lion...! Répondit-il spontanément à Baie-Nez-Dicte lorsqu'il lui demanda s'il pouvait les suivre. Je peux courir longtemps avec mes pattes. Les humains n'y arrivent pas parce qu'ils n'en ont que deux et qu'elles sont toutes maigres, mais moi elles sont musclées ! »

Et pour illustrer ses propos, il gonfla fièrement ses biceps, rappelant à ses compagnons que ses bras étaient aussi des pattes, au besoin. Un couple de Nobles sûrement en vacances changea de rue en croisant les trois compagnons aux allures de pirates sanguinaires - ou pire encore - la femme poussant un petit cri affolé. Ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait croiser un Orphe lion de deux mètres, un Winghox aux cornes plus imposantes que celles d'un taureau et... Non pour le dernier, ils en croisaient tous les jours.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Mais ne prenez pas des Anticus quand-même... Ajouta-t-il au bout d'un moment - dès qu'il eut avalé son herbe à chats. Ils sont un peu trop rapides pour moi... et puis ils risquent d'avoir peur de moi. Comme le dernier. » Précisa-t-il comme s'il n'y était pour rien dans le mouvement de panique de leurs précédentes montures.

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Vrass Rannveig » 01 Mai 2013, 19:35

Sacrée Belladona. Elle avait toujours le truc pour avoir ce qu'elle voulait! Faut dire qu'elle a l'air si innocente aussi que forcément, on ne peut que lui concéder tout et n'importe quoi. Elle avait récupéré une bonne quantité de bave de la part du chaton, et je me promettais intérieurement de ne rien prendre d'autre que la larmiqueuse pour désinfecter mes plaies. Ça fait peut être mal, mais je préfère ça au fait de me retrouver avec de la bave de lion sur la tronche.

Une fois dehors, on discutait de ce qu'on pourrait faire pour gagner Aspasie rapidement. Déjà, on se doutait qu'on ne partirait que demain, après une telle bagarre, on avait besoin de se reposer, mais ça n'empêchait pas qu'il fallait y réfléchir et rapidement, on demandait au chaton si ça ne le dérangerait pas de courir à côté de nous. Apparemment non, c'est vrai que si une monture pouvait nous porter plusieurs jours, pourquoi lui ne pourrait pas marcher avec personne sur le dos?
«Je n'ai pas la moindre idée de la monture qui pourrait accepter de voyager à côté de toi, un quamate peut être?»

En fait, je ne sais simplement pas s'il y a d'autres montures adaptées, et on découvrirait bien assez tôt que c'était le cas. Maintenant qu'on était soignés, on allait pouvoir aller manger quelque part, et je me demandais alors si Kallistrat savait manger avec des couverts? Voilà qui était problématique
«Bon, si on allait manger? J'ai vraiment les crocs là...» - sans mauvais jeu de mot vis à vis du chaton - «tu as déjà mangé dans une auberge ou tu ne manges que ce que tu chasses?»

Bonne question. Au pire, on prend des trucs à emporter et on va manger sur la plage. Il commence peut être à faire frais, mais j'ai pas spécialement envie qu'on envoie le chaton ailleurs toutes les nuits le pauvre! Il s'est déjà retrouvé tout seul à Aspasie, c'est pas pour recommencer à chaque étape. On peut très bien rester avec lui jusqu'au coucher du soleil puis après on rentrera juste pour dormir, et je suis même sûr qu'il pourrait dormir dans une chambre aussi. Bon ok pour l'intimité avec le gosse, ce serait pas vraiment ça, mais il pourrait aussi bien avoir sa propre chambre hein!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Benedikt » 04 Mai 2013, 01:30

« On pourrait dormir dehors, non ? C'est ce qu'on a fait il y a quelques jours. Ça éviterait à Kallistrat de devoir rester seul cette nuit ? »
Ils avaient déjà perdu Jonah en route, ce n'était peut-être la peine de faire pareil avec l'orphe lion qui avait l'attention de ses lointains cousins les chats. Il faisait encore chaud, et même, si dans le pire cas, la légère couverture qu'il transportait dans son sac ne recouvrait guère que lui, Vrass ne ressentait même pas le froid, à priori. Bon, c'est vrai que l'idée d'un bon lit moelleux n'était pas désagréable non plus, mais niveau finance, s'il fallait qu'ils fassent encore des allers-retours entre les villes de Païlandune, c'était peut-être le temps de commencer à économiser.

« Et on achètera à manger sur le chemin ? Je pense qu'on doit pouvoir un endroit un peu plus tranquille pour s'installer, sur la plage ou autour de la ville ? » ajouta le botaniste. Comme ça, pas besoin de savoir si Kallistrat savait manger avec des couverts. De toutes manières, c'était plutôt évident qu'il serait toujours moins à l'aise avec, alors autant grignoter tranquille dans leur coin comme ils en avaient envie. Quoique, la scène des visages effarés de bourgeois qui regarderaient l'orphe lion manger à une table d'à côté, dans la salle à manger d'une auberge bien tenue, avait de quoi le faire rire d'avance.

Benedikt était cependant plutôt occupé à observer les rues qu'ils traversaient avec des sourcils froncés, inquiet qu'on puisse à nouveau leur chercher des ennuis. Mais finalement, tout semblait calme, et les regards qu'on les lançait étaient les habituels étonnements et/ou frayeurs devant le winghox et l'orphe lion qu'il accompagnait.
« Au pire, j'ai mon arc, maintenant, je peux essayer de voir si je peux aller chasser avec Kallistrat. »
Benedikt aimerait bien qu'ils refusent son offre, parce que outre le fait qu'il rechigne un peu à tuer des animaux si c'est possible, le botaniste a plutôt la flemme d'aller gambader en forêt après la bagarre de tout à l'heure. Chasser était toujours long, et un peu ennuyeux, sans la possibilité de se laisser distraire par quelque chose de plus intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Et si on mangeait un pirate ?

Messagepar Kallistrat Rusia » 08 Mai 2013, 16:28

Kallistrat tourna sa grosse tête vers Vrass et fronça les sourcils alors qu'il réfléchissait à sa réponse.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« J'ai déjà mangé à la berge d'Aspasie oui, mais du poisson que j'ai chassé... » Expliqua-t-il, perturbé par la question paradoxale de Vrass.

Son regard se reporta ensuite sur Benedikt qui proposait de dormir dehors et là, chaton fut totalement largué - tout persuadé que dormir à l'eau-berge consistait forcément à dormir dehors - d'autant qu'après l'eau-berge, le botaniste suggérait à présent la plage. Décidément, ils ne savaient pas ce qu'ils voulaient ces humains... Pourtant, la perspective de se rendre à la plage venait de chasser tout raisonnement au profit d'un subit intérêt, et c'est les oreilles pointées vers Benedikt que l'orphe-lion reprit la parole, sa voix profonde trahissant sa curiosité.

http://nideyleforum.free.fr/illustrations/rp/kallistratdial.png« Oh oui, je n'ai jamais vu la plage et la mer ! Je vous chasserai des mouettes si vous voulez... Son regard se reporta ensuite sur Benedikt qu'il dévisagea comme s'il le toisait avant un combat. Je veux bien que tu m'aides mais tu n'as pas de griffes ou de crocs pour chasser... enfin les tourteaux sont faciles à attraper si tu veux...»

Et tout enthousiaste à l'idée de courir après son repas, chaton avança à grands pas. Les sentinelles postées aux portes des remparts les regardèrent passer avec de grands yeux étonnés, sans oser poser de question toutefois. Le sable chaud sous les coussinets de Kallistrat eut tôt fait d'attirer son attention... résultat, il ne mit pas longtemps avant de se jeter littéralement dans le sable pour s'y rouler, ronronnant aussi fort qu'il en était capable. Vautré sur le dos, les pattes repliées sur son ventre, il se tortillait comme un asticot, la langue pendant d'entre ses crocs, et sa queue envoyait des gerbes de sables un peu partout à chacun de ses mouvements...

... jusqu'à ce qu'une vague téméraire ne vienne lui lécher la fourrure, ce qui lui fit exécuter un bond impressionnant. Surpris et furieux, à quatre pattes le ventre à ras du sol, il fixa le mouvement des flots d'un air contrarié. Les fleuves, ça ne faisait pas cela !

Avatar de l’utilisateur
Kallistrat Rusia
Orphe

Crédit: 248.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image
Métier: Garde du corps
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Kimahri Ronso (modifié) – Final Fantasy X – Square Enix

Suivante

Retourner vers Balaïne, port de pêche

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron