Allez on rentre à la maison!

Image

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 19 Fév 2015, 22:29

Les mains dans les poches, maintenant que j'avais pratiquement recouvré l'usage de mon bras droit, j'avançais dans les rues d'un pas lent, comme si j'espérais qu'un truc m'arrive en chemin... un truc grave tiens, comme ça l'autre pourrait culpabiliser un max en sachant que je me suis fait agresser en venant m'excuser!

Mais bon, c'est puéril comme raisonnement, je le sais mais je veux pas l'admettre en même temps... caractère de merde, je sais. Mais toujours est-il que j'ai l'impression de me rendre à l'échafaud! Mais j'ai beau faire aussi lentement que je peux, je finis quand même par arriver à l'herboristerie, sain et sauf et je grimace doucement avant de prendre une profonde inspiration. L'autre est là, je suppose que je ne peux rien dire à ça, mais je soupire quand même avant de franchir la porte et planter mon regard dans le sien

«Salut...» - oui, la moindre des choses quand même, c'est de le saluer. Je sais que c'est pas un mauvais bougre, mais j'y peux rien si je l'aime pas... c'est physique, d'autant que j'ai du mal à apprécier le fait que je n'ai pas à baisser les yeux pour le regarder! il est trop grand à mon goût «ça t'ennuie de nous laisser un moment? Promis, je casse rien.» - je n'étais plus vraiment énervé à vrai dire, juste blasé de devoir en arriver là.

Je le laissais s'éloigner, prendre son manteau et filer. Peut être qu'il va chez le Doc pour confirmer à Nessy que je suis bien venu, qui sait? Enfin peu importe. Je ne m'avance pas davantage, Benedikt est dans l'arrière boutique, mais je vois quand même sa touffe de cheveux bouclés dépasser du comptoir derrière
«D'accord, c'est vrai qu'il n'a pas l'air d'un mauvais bougre, et je suppose que tu as vraiment besoin de lui au boulot pour le garder...» - non, ce n'étaient pas des excuses c'est sur, mais je ne savais pas par où commencer à vrai dire. Je finissais par me redresser un peu pour me masser la nuque

«Je suis désolé.... d'accord t'as raison, même si c'était qu'un jeu, j'avais pas à accepter que cette fille se déshabille comme ça sur mes genoux. C'était... irrespectueux envers toi.» - voilà, c'était dit. Je m'étais excusé et bon sang que j'avais envie de me bouffer la langue d'en arriver là! Mais je sentais quand même une pointe de chaleur au niveau de mon torse, comme si j'étais soulagé d'un poids quand même... malgré tout, j'étais encore tiraillé entre cette envie de hurler mon indignation et ma colère de me rabaisser à ce point, et l'angoisse à l'idée que ce ne soit pas suffisant. Qu'il ne me demande pas de me mettre à genoux non plus sinon là, je crois que je ne réponds plus de rien...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 20 Fév 2015, 00:39

Le petit botaniste resta un moment silencieux, jusqu’à ce que Till disparaisse et que Vrass commence à parler. Benedikt eut l’impression de se recevoir un coup de poêle sur la tête. Il se retourna en se relevant pour enfin regarder Vrass, et le tatoueur eut l’occasion d’observer tout autant qu’il voulait ses yeux ronds comme des soucoupes et sa bouche ouverte. Pour le coup, le botaniste avait bien du mal à assimiler les informations qu’on venait de lui donner, et ce n’était pas qu’à cause de la fatigue et la cimaille qui lui ralentissait encore le cerveau.

« Tu… Heu. Tu es désolé ? Tu le penses vraiment ? » demanda-t-il. Il contourna le comptoir pour se planter devant Vrass, et il se demanda un instant s’il était assez fatigué pour mal comprendre, ou peut-être être en train de rêver. Benedikt fit un nouveau pas en avant. Le tatoueur sentait la maison, le miel et l’odeur du réconfort après avoir passé une nuit à se retourner sur un vieux canapé. C’était tout à fait impossible de refuser de telles excuses, surtout quand on n’en attendait pas tant. Le petit botaniste prit une grande inspiration en sentant son estomac se dénouer et se blottit contre Vrass sans demander l’autorisation, comme un papillon de nuit incapable de résister à une ampoule allumée.
« Ne refait plus ça alors, s’il-te-plait… Ou alors je veux être celui sur tes genoux. » murmura-t-il, loin des hurlements qui s’était échappé de sa bouche le jour d’avant. La fatigué avait déjà surplombée la colère depuis quelques heures et le reste s'était envolé dès lors que Vrass avait formulé des excuses. « Et… Je suis désolé de t’avoir hurlé dessus… »

L’odeur qui l’envahissait le fit déjà renifler le tatoueur. Ses ailes frémirent un moment. « Tu sens… »
Benedikt reconnut immédiatement de près l’odeur du savon au miel qu’avait reçu Vrass un jour et reprit une bouffé d’air plus profonde dans les vêtements du tatoueur. Il avait dit qu’il ne l’utiliserait plus, pourtant ? Cela faisait plusieurs mois déjà. Il fallait dire que Vrass avait de bonnes raisons, parce qu’un savon ne servait pas à grand-chose si c’était pour devoir repasser sous la douche trois heures après, une fois qu’il avait réussi à décoller le petit botaniste qui lui avait sauté dessus avant même qu’il n’ait attrapé une serviette. Les bons côtés n’empêchaient pas de perdre un temps fou dans l’ensemble, et même Benedikt avait été parfaitement d’accord pour laisser l’objet du crime au placard, parce qu’il était assez embarrassant d’avoir des envies irrépressibles de sentir ou lécher quelqu’un même en public.

Ce qui était exactement le cas, même s’il n’y avait pour l’instant personne dans la boutique à part eux deux.
« Tu pensais que je te pardonnerais plus facilement avec ça… ? » demanda Benedikt en levant un sourcil presque amusé. « Ben au moins, ça détourne l’attention, je dois avouer… »
Peut-être un peu trop même, parce que le petit botaniste qui ne s’était pas accordé des galipettes depuis plusieurs semaines maintenant était un peu trop facilement enthousiaste. Avec un tel parfum en plus, ça devenait plus de la torture qu’autre chose et le petit botaniste fit deux pas en arrière pour respirer de l’air frais.
« Tu es vraiment aussi jaloux de Till que ça ? » demanda-t-il en soupirant. « Ce n’est vraiment pas quelqu’un de mauvais, je t’assure, et j’en ai besoin, il m’aide beaucoup, je n’aurais pas le temps d’aller à l’université sinon. Tu l’aimerais bien je pense si tu le connaissais mieux. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Fév 2015, 15:05

Oui, j'étais le premier à m'excuser. Jour à marquer d'une pierre blanche, ça ne risquait pas de se reproduire de si tôt - sauf si Nessy s'en mêle encore peut être - et je reculais d'un pas sur le coup lorsqu'il se jeta dans mes bras... j'avais cru qu'il allait me frapper ou autre. Non pas que j'aurais eu bien mal, disons plutôt que c'était un geste défensif, mais finalement, je refermais mes bras autour de lui, plutôt soulagé par la tournure des événements, et surtout qu'il s'excuse à son tour.

«Non, je ne le ferai plus. Disons que.. Nessy m'a fait comprendre mon erreur...» - je préférais être honnête et ne pas m'attribuer tout le mérite de cette réconciliation. Bien qu'il se rendit compte très vite que j'avais un parfum particulier aujourd'hui

«Ça aussi c'est une idée de Nessy... ton associé la connaît, il aurait bossé pour le Doc pendant un temps et lui a raconté qu'on s'était disputés. Je l'ai trouvée dans ma chambre ce matin et elle m'a fait la morale pendant plus d'une heure...» - quelle peste. Mais bon, même si je préférerais donner ma langue à bouffer à une teigne que l'admettre, elle a souvent raison. Enfin bon, le sujet revenait sur Till, et je devais reconnaître ne pas trop avoir envie de parler de lui, même si au fond, il était en partie responsable de cette réconciliation

«C'est surtout le fait qu'il passe plus de temps avec toi que moi pour le moment qui m'embête... c'est pas lui en lui-même.» - ce qui n'était pas faux, après, je suppose que je ne l'aimais pas non plus car il était trop beau garçon à mon goût, même s'il était probable qu'il préfère les filles et donc, que je n'ai pas grand chose à craindre.
Je passais ma main dans les boucles brunes de Benedikt, puis je baissais les yeux vers lui en souriant doucement

«On rentre? J'en connais un qui a besoin d'un bon bain... et tu auras peut être un peu de temps pour m'aider à me débarrasser de cette odeur de miel?» - la réconciliation sur l'oreiller, y'a que ça de vrai. Et puis, ça faisait tellement longtemps maintenant que là, ça en venait presque à me démanger!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 20 Fév 2015, 17:17

« Quoi ?! Quelle bande de commères ! C’est ce que fait Till pendant les livraisons que je lui donne ? » s’insurgea pendant quelques secondes le petit botaniste, avant qu’il ne soupire doucement. « Enfin, je suppose que je devrais les remercier… Peut-être pas pour son idée sournoise du savon, mais… »
Mais ils avaient été quand même bien efficaces et l’avaient sauvé de bien des maux de tête. Quelque part, cela amusait même Benedikt de savoir que tout le monde se connaissaient, même s’il allait maintenant devoir faire attention à ce qu’il disait auprès de Nessy ou de son assistant. C’était d’ailleurs sur ce dernier que la discussion avait déjà été détournée.

Le petit botaniste se mordit la lèvre. Il avait beau vouloir être encore un peu en colère contre Vrass pour le soir d’avant, c’était de plus en plus difficile de trouver la moindre trace de ressentiments entre ses excuses, et le voir dire que Till le voyait plus que lui.
« Je te promet que j’essayerais de travailler moins à la maison ! » s’exclama-t-il aussitôt. « Et j’essayerais de rentrer plus tôt de l’herboristerie ! Et tu peux venir quand tu veux à la boutique, tu sais, ça me faisait plaisir. »
La culpabilité envahit Benedikt lorsqu’il se fit la réflexion que cela ne devrait pas être si difficile à faire. Après tout, il avait tellement été occupé à éviter le tatoueur, pour la raison même que venait de sous-entendre ce dernier. Le petit botaniste se balança d’un pied sur l’autre, hésitant. L’idée de rentrer à la maison avec Vrass était plaisante, celle d’un bon bain tout autant. Mais celle qu’il semblait proposer en dernier n’était pas seulement hautement agréable, mais aussi parfaitement terrifiante.

« Je… Je ne peux pas laisser la boutique comme ça… » murmura Benedikt d’un ton embarrassé. « Il y a personne pour me remplacer et- »
« Si, y a quelqu’un ! »

Le petit botaniste se retourna sur la voix qui venait de retentir derrière lui et plissa les yeux avec méfiance : « Est-ce que tu étais en train d’écouter aux portes ? »
« Oh, aucune confiance, vraiment. Je ne faisais que faire mon travail. » répliqua Till en lui donnant le carnet des livraisons remplis des signatures du jour. Son patron souffla bruyamment : « J’imagine que c’était dur de les faire toutes ce matin quand on court à l’autre bout des Ghettos au cabinet du Doc, hein ? Mais de toutes manières, je ne peux pas te laisser la boutique, je te l’ai déjà dit… »
Ce n’était pas vraiment des remerciements, mais le petit botaniste avait déjà décidé de lui donner son vendredi après-midi pour s’être embêté avec toute cette histoire.

« Vraiment, je viens de m’en occuper tout seul pendant deux heures pendant que tu dormais, ça ira très bien. »
« Je… Ce n’est pas pareil, tu aurais pu me réveiller s’il y avait eu un problème ! Tu feras quoi s’il y a le feu dans l’arrière-boutique ? »
« J’appellerais les pompiers aussi bien que toi en cas de problème, je t’assure, et il n’y en aura pas, promis. Je m’en occuperais très bien. Maintenant, allez-y ! »

Benedikt se faisait déjà pousser par son assistant vers la porte, et malgré le fait qu’on l’entendit encore grogner « Je rêve où c’est toi le patron, ici ? », il ne chercha pas à résister véritablement. Son inquiétude avait beau être de l’ordre d’une maman poule laissant son enfant dans les mains d’une baby-sitter presque inconnue, l’appel de la maison et d’un bon bain était aussi particulièrement fort. Y a encore quelques années, cela n’aurait pas dérangé le moins du monde le botaniste d’avoir dormi dans les mêmes vêtements qu’il portait à présent, mais maintenant, habitué à l’eau courante, c’était une autre histoire.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Fév 2015, 22:08

Oui, je me doutais bien qu'il ne pouvait pas laisser l'herboristerie comme ça. Contrairement à moi, il ne peut pas repousser un rendez-vous avec un client. Moi j'avais besoin de temps pour faire un tatouage, j'avais un planning et tout et du moment que le client était satisfait, peu importait le délai. Mais les autres boutiques sont forcément différentes et j'essayais de ne pas avoir l'ai trop déçu pour ne pas le faire culpabiliser davantage.

Sauf que finalement, ce fut Till qui vint à ma rescousse, et j'en étais étonné. Faut dire que je n'avais jamais été très sympa avec lui, sans aller jusqu'à être grossier, on va dire juste que j'étais... très froid. Mais là, il proposait carrément de garder la boutique en attendant, bien qu'il ignorait qu'il suffisait que quelqu'un ait besoin de Benedikt à l'autre bout de Nideyle pour qu'il soit obligé de s'y rendre. Till ne gérait que les Ghettos, et dans la mesure où les soins par les herbes étaient bien moins chers - et bien plus efficaces - que les soins modernes de l'état atlante, c'était surement l'une des boutiques qui marchait le mieux.

Toujours est-il que je préférais ne pas m'en mêler, je laissais Benedikt gérer, ne voulant pas lui mettre davantage de pression, même si au delà d'un éventuel câlin, se reposer et prendre un bain lui ferait du bien vu son état. Je doutais fort que le canapé lui ai offert une bonne nuit de sommeil, surtout dans l'état dans lequel on était. Enfin toujours est-il que la conversation semblait tourner à mon avantage, et sur la fin, je finissais par y mettre mon grain de sel en posant ma main sur l'épaule de Till

«C'est vraiment gentil à toi. Pour la peine, si ça te dit, je te fais ton premier tatouage à moitié prix, celui que tu veux...» - je le lâchais vite avant de tourner les talons, n'attendant pas spécialement Benedikt pour le moment - «Je vous laisse gérer tranquillement le passage de flambeau pour la journée, je t'attends à la maison et je fais couler le bain!» - même si je n'avais pas droit à ma séance de câlins, prendre un bain à deux serait surement agréable? Bien que je n'étais pas sur de pouvoir me contenir si on se retrouve à poils dans la baignoire tous les deux... on verra bien.

À grandes enjambées, je rentrais donc à l'appartement, pas besoin de ranger quoi que ce soit, Nessy avait presque fait le ménage, mais la lessive était terminée donc j'en profitais pour étendre le linge en attendant... en espérant qu'il ferait vite quand même, je ne voulais pas avoir à renouveler l'eau du bain trop souvent pour qu'elle reste chaude, ça serait du gaspillage!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 21 Fév 2015, 03:40

Le petit botaniste tourna la tête vers Vrass en train de partir et se mit à bouder : « Vrass, attends-moi ! » - mais comme ces paroles n’avaient aucuns effets, il se mit à vider hâtivement ses poches dans les mains de son assistant amusé.

« Bon, les clefs – n’oublie pas de fermer la porte de derrière. Et prends le carnet des livraisons aussi au cas où ! Et il faut nourrir Pamela aussi, oh, attends, je ne sais pas si c’est une bonne idée, elle mord facilement, je vais le faire- »
« C’est une plante, je vais bien y arriver, t’inquiète pas... Et puis je sais déjà tout ça… »
« C’est une plante ? Ça se voit que tu ne t’es jamais battu avec elle pour ton-t-shirt ! Enfin si elle devient vraiment vicieuse, y a une pelle juste à côté de la porte aussi pour ça, mais c’est vraiment pour les cas d’urgences- »
« Oui, t’inquiète pas je te dis, je me débrouille, je sais à propos des lumières, des clefs, de la caisse, maintenant file ! »

Benedikt gigota un index moralisateur sous son nez : « Ne brûle pas ma boutique et ne la met pas en bazar non plus ! » - Mais il finit quand même par enfin laisser tomber et s’éloigner de l’herboristerie pour rentrer à la maison.

Depuis le temps, Vrass était déjà hors de vue depuis longtemps, et le petit botaniste rentra à la maison en trottinant, même s’il trouva encore le moyen de se perdre à cause de quelques bâtiments en tôle brinquebalantes nouvellement érigées par les habitants des Ghettos. Lorsqu’il arriva enfin dans l’encadrement de la porte de la boutique de tatouage, tout était aussi silencieux que le soir d’avant lorsqu’il était parti essayer de trouver Vrass. Benedikt secoua la tête pour effacer le souvenir de son esprit. Iza était toujours à Garlaad.
Mais dans son bureau, il avait cette fois le tatoueur en train d’étaler du linge, et le petit botaniste respira un bon coup avec un sourire l’odeur mêlée de Vrass et de la lessive. L’envie d’enrouler ses bras autour de sa taille le prit immédiatemement, mais au lieu de ça, il se glissa à côté de lui : « Je monte là-haut pour remplir la baignoire. »

Excepté que la baignoire était déjà pleine, ce qui insista Benedikt à enlever promptement ses vêtements pour se glisser dans l’eau brûlante. Il y a même le savon qu’avait utilisé Vrass quelques heures avant encore sur le rebord de la baignoire, et le petit botaniste le fourra sous son nez comme un junkie un petit moment avant de le frotter dans l’eau avec des bruits heureux. Lorsqu’il réussit à s’en séparer, l’eau du bain sentait déjà une forte odeur de miel. Benedikt voulut un instant appeler le tatoueur mais son cœur rata quelques battement et il plongea la tête sous l’eau aussitôt.
Pourquoi est-ce que c’était si difficile ? Le petit botaniste donna un coup de pied rageur qui finit contre le robinet et le fit couiner en se redressant brusquement.
« Aaaauuueh. » - Qu’est-ce qu’on faisait quand on avait mal quelque part ? Qu’est-ce qu’on faisait quand son cerveau inventait toutes les manières les plus cruelles pour raviver ce qu’on voulait oublier ? « Il faut que j’arrive à me changer les idées… » murmura-t-il pour lui-même en soupirant.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 21 Fév 2015, 10:49

Alors que j'étais en train de finir d'étendre le linge - c'est qu'entre les draps et mes vêtements, y'en avait pas mal quand même, et ça se voyait qu'Iza n'était pas là - Benedikt rentra et fila droit vers la baignoire. Sur le coup, je m'inquiétais un peu... pourquoi aller aussi vite s'il voyait que je n'avais pas fini? Mon regard se fit un peu inquiet sur le coup, et je me dépêchais quand même avant de l'entendre couiner et tendre l'oreille pour m'assurer que tout allait bien. Mais il y eut un bruit de bulles derrière, et je savais qu'il ne pouvait pas se noyer puisqu'il avait le tatouage du dauphin, donc visiblement, tout allait bien.

Je finissais d'étendre le linge avant de monter les marches à grandes enjambées, puis je le trouvais avec une drôle de tête... je m'asseyais sur le rebord de la baignoire, je voyais bien que quelque chose n'allait pas..
«Tu m'en veux encore, c'est ça?» - je plongeais seulement ma main dans l'eau nonchalamment, sans le toucher avant de reprendre - «j'ai l'impression que tu me fuis. Et cette impression ne date pas d'hier...»

C'était comme s'il craignait qu'en restant avec moi, on serait obligés de s'envoyer en l'air. Et je voyais bien qu'entre la fatigue du boulot et celle de ses études, il n'arrivait pas trop à avoir envie, et je pouvais le comprendre finalement. Chose que je n'aurais surement pas comprise il y a encore un an ou deux...
«Tu sais, je ne suis pas un animal. On peut aussi passer du temps simplement l'un contre l'autre sans avoir besoin de s'envoyer en l'air...» - j'étais capable de me contrôler quand même. Pour preuve puisque j'avais bien tenu ces dernières semaines, non?

Je soupirais en continuant de jouer dans l'eau d'un air songeur. C'était comme si j'attendais finalement sa permission pour le rejoindre, j'aurais presque pu plonger tout habillé s'il l'avait fallu mais bon, je voulais quand même savoir ce qui n'allait pas avant.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 21 Fév 2015, 14:33

Recroquevillé dans la baignoire comme un cloporte, Benedikt se mordit la lèvre. Il ne pouvait pas nier toutes les paroles du tatoueur et quelque part, c’était difficile d’éviter la conversation à présent. Peut-être valait-il mieux aussi arrêter les secrets et les mensonges maintenant, vu ce qui c’était passé hier soir, un peu d’honnêteté ne ferait pas de mal.
« Non, je ne t’en veux plus… » soupira-t-il. Il n’avait jamais été rancunier dans ces situations, trop enclin à excuser les personnes qu’ils aimaient. Que Vrass vienne s’excuser en premier était si surprenant, même avec l’aide de Nessy, que le petit botaniste considérait déjà ça comme un gros effort de sa part. « Je sais… Je sais… Je suis désolé… »

Le petit botaniste attrapa ses genoux pour fourrer son visage entre eux deux. Il se sentait si misérable qu’il ne pouvait même pas regarder Vrass dans les yeux.
« Ce n’est pas que j’imagine qu’on ne puisse que s’envoyer en l’air, c’est juste que… j’en ai envie mais je ne peux pas, c’est tellement frustrant, Vrass ! A chaque fois que tu es à côté, j’y pense et ça me rends dingue, je ne devrais pas être comme ça ! T’es là et tu sens cette putain d’odeur et j’aimerais tellement te déshabiller ou t’avoir à côté sans avoir l’impression d’avoir une attaque, mais je suis terrifié à chaque fois que tu fais plus alors que je sais bien que tu ne feras pas de mal ! C’est comme si tout ce que j’avais oublié depuis des années me revenait en pleine figure depuis que ce porc me l’a rappelé ! »

La fatigué aidant, le petit botaniste se mit à pleurer de rage à force de s’énerver. « Je veux arrêter d’y penser mais j’y arrive pas, on dirait que mon cerveau trouve toujours de nouvelles images pour me montrer que je devrais faire confiance à personne ! Je fais des cauchemars presque toutes les nuits et y a quatre jours, j’ai failli filer un coup de poing à quelqu’un de l’université qui s’est penché sur moi sans prévenir pour me demander un crayon. C’est moins dur avec toi mais c’est quand même trop ! »
Benedikt essuya ses larmes avec le dos de sa main sur son visage déjà trempé par l’eau savonneuse, gêné. « Je ne sais pas quoi faire, Vrass, j’ai pensé que ça partirait avec le temps mais j’ai l’impression que rien ne change, ça me fait peur, qu’est-ce que je fais si je reste comme ça pour toujours…? »
Le petit botaniste eut envie d'être dans les bras du tatoueur pour un peu de réconfort, sans savoir si cela lui en apporterait vraiment ; si bien qu'à la place, il tira juste sur une manche de sa chemise pour lui dire silencieusement de le rejoindre. Benedikt se sentait bête de l'avoir accroupi à côté de lui quand c'était si habituel de l'avoir aussi dans la baignoire.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 22 Fév 2015, 10:51

La situation était un peu plus compliquée que je ne le pensais. Personnellement, je m'étais toujours dit que s'il ne m'approchait plus, c'était parce qu'il était épuisé par des journées et que simplement, il n'en avait plus envie. On m'a souvent dit que passé un certain temps chez les couples, le désir s'amenuise. Mais visiblement, je n'y étais pas du tout. Cette histoire avec ce type à Aspasie l'avait vraiment traumatisé et il n'arrivait pas à s'en sortir, luttant intérieurement entre ses peurs et ses désirs. Je prenais une profonde inspiration, je ne savais pas quoi lui dire, ni quoi faire. Lui laisser davantage de temps ne semblait pas fonctionner. Non pas que j'en avais mare d'attendre - un peu peut être mais passons - mais surtout, je n'aimais pas l'idée qu'il soit aussi torturé.

J'allais me lever pour le laisser, mais il agrippa ma manche pour m'inciter à le rejoindre et je souriais doucement avant de me déshabiller pour me glisser derrière lui dans la baignoire. L'enlaçant de mes bras dans un geste que je voulais réconfortant, j'essayais de réfléchir à tout ça, tournant et retournant cette situation dans ma tête sans vraiment voir ce que je pouvais faire.
«Peut être qu'on devrait aller voir... un spécialiste?» - je n'étais jamais allé voir un psy pour ma part, et je n'étais pas sur de savoir si ça fonctionnait ou non - «sinon, on pourrait aussi se rendre dans un puits à souhait... les Infinitudes pourraient peut être effacer certaines choses de ta mémoire? Même s'il faudrait faire attention qu'ils n'effacent pas n'importe quoi»

Faudrait pas qu'il m'oublie non plus. J'attrapais le savon - le normal, pas celui au miel car bon, je crois qu'il avait eu sa dose là! Vu à quel point il a rétréci par rapport à mon usage de ce matin, je le soupçonne de l'avoir serré dans ses mains depuis qu'il est entré dans l'eau! - pour le passer doucement sur ses bras, tout en jetant un petit regard de temps en temps pour voir s'il réfléchissait à la question. Que ce soit l'un ou l'autre, c'était risqué. D'une part, un psy, fallait lui raconter notre vie. Certes, l'attentat à Aspasie, on avait payé notre dette en combattant dans les arènes d'Ephtéria, mais pas sûr que dans l'état atlante, ils jugent ça suffisant. Je n'étais pas au courant de ces histoires de secret médical tout ça après tout. Et le puits à souhait, ben avec les Infinitudes, on n'était jamais sur de rien...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 22 Fév 2015, 15:03

« Un spécialiste ? Tu veux dire, ces gens ici qui s’occupent des gens qui ont des problèmes… dans leurs têtes ? Ah… Parler de ça à un inconnu ne me donne pas trop envie, quand même… » - certes, il y avait ce psychologue pour lequel il avait travaillé qui avait eu l’air vraiment agréable. Mais quand même, le petit botaniste ne se sentait pas complètement tranquille à l’idée de raconter ce genre de chose à d’autres personnes, même si William lui avait bien dit qu’il aidait les gens. Et puis il avait appris qu’il travaillait aussi avec la police. Est-ce que tuer quelqu’un n’était pas une raison suffisante pour lui attirer à nouveau des ennuis ? Après tout, il pouvait mentir, mais les mensonges n’avait jamais été un talent du petit botaniste. C’était plutôt tout le contraire.
Quant aux infinitudes, elles étaient encore moins fiables : « Oui, j’ai peur qu’ils fassent n’importe quoi, je ne sais pas, je ne veux pas qu’ils effacent les souvenirs que j’ai avec toi aussi…! Je ne sais pas si on peut leur faire confiance, c’est rare qu’ils soient cléments et essayent vraiment de nous aider correctement… La dernière fois que je leur ai demandé de te ramener à la vie, ils m’ont envoyés dans les Abysses te chercher moi-même et j’ai dû me battre avec un dragon... »

Benedikt soupira par le nez. La chaleur de Vrass dans son dos était réconfortante, et le petit botaniste le laissa commencer à le laver comme une poupée de chiffon, l’esprit perdu dans ses réflexions. La fatigue, l’eau chaude et l’odeur de miel envahissante aidaient à se calmer et à le rester, et cela faisait aussi longtemps maintenant qu’il ne s’était pas retrouvé tranquillement à prendre un bain avec le tatoueur.
« J’aimerais bien pouvoir mettre mes souvenirs dans des pots… Juste, tu sais, pour les mettre ailleurs. » murmura-t-il avec amertume.

Benedikt se tut soudainement. Il avait déjà dit quelque chose comme ça au temps où il se trouvait encore dans cette maison close, c'était un souvenir que sa mémoire bien huilée chérissait, dans un sens. Keira était avec lui et tentait de lui arracher un sourire après l’avoir trouvé en pleurs dans une chambre bien après qu’un client en soit sorti. Elle l’avait trainé ailleurs et l’avait convaincu de lui apprendre à danser, jusqu’à ce que le petit botaniste éclate de rire devant ses instructions ridicules et sa façon de chanter loin d’être juste. Elle n’était pas toujours de bon conseil – la fois où elle l’avait persuadé que les femmes enceintes se faisaient manger de l'intérieur par leur bébés et que c'était la raison pour laquelle beaucoup d'entre elles ne survivaient pas en était la preuve -, mais…
« Keira… Tu sais, cette amie que j’avais avant à Aspasie et qui travaille à l’auberge de là-bas, maintenant. Un jour, elle m’a dit que… Un des meilleurs moyens d’oublier les mauvais souvenirs, c’était d’en créer de nouveaux. Que si on avait de nouveaux bons souvenirs, c’était plus difficile de se rappeler des mauvais. »

Benedikt se retourna dans la baignoire pour regarder le tatoueur : « J’étais tellement occupé à t’éviter parce que j’avais peur de ce qui pouvait se passer qu’on a presque rien fait ensemble ces dernières semaines, à part manger ou regarder la télé. Les… derniers souvenirs que j’ai avec quelqu’un à propos de… ça, c’est avec ce sale type. Je n’ai rien d’autre à me rappeler après ça, sauf la fois où tu m’as laissé tranquille parce que ça se voyait que je ne pouvais pas continuer plus loin, et... Ce n’est pas un bon souvenir non plus… »
Les mains sur ses genoux, le petit botaniste prit une grande respiration comme s’il allait faire quelque chose de particulièrement dangereux.
« Est-ce qu’on peut faire comme si je n’avais pas peur ? Je veux dire, je ne peux pas te promettre qu’on ne devra pas s’arrêter à un moment, mais… Si tous les jours, j’essaye de faire des efforts, peut-être que ça marcherait mieux que d’éviter ça ? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 22 Fév 2015, 22:13

Aucune de mes idées ne semblait bonne pour le moment. Je m'en doutais un peu remarque, l'idée de parler à un psy ne pouvait pas plaire au premier abord. Moi non plus je n'aimerais pas étaler ma vie comme ça à un inconnu, je ne faisais que répéter finalement ce que j'avais déjà entendu à propos de ce genre de problème. Enfin pas ce genre à proprement parler, mais quand on a un truc qui nous travaille dans la tête au point de nous pourrir la vie.

Je venais le laver doucement, essayant simplement de le détendre sans forcément chercher davantage. Je voyais bien qu'il essayait de s'en sortir, mais il faisait un blocage. Puis il me parla de cette fameuse Keira qui m'avait aidé à le retrouver à Aspasie - si je me gourrais pas de nana, comme je l'ai toujours dit, si j'ai pas couché avec ou si je l'ai pas tatoué, je m'en souviens pas - et visiblement, elle lui avait donné quelques astuces pour faire passer ce genre de choses. Bien que je trouvais l'idée bizarre en soit...

«Hum... je ne sais pas trop comment tu voudrais que je fasse? Tu veux qu'on sorte un peu? On peut se faire un restaurant pour changer? Un cinéma? Ou un truc qu'on n'a jamais fait? Je crois qu'ils vont ouvrir un centre de paintball en banlieue des ghettos, c'est une sorte de jeu où tu as des pistolets qui crachent des boules de peinture pour savoir quand tu te fais toucher...enfin voilà, ça a l'air plutôt amusant et c'est un truc nouveau en plus...» - courir partout, se cacher dans les feuilles mortes pour pister ses adversaires, c'était un truc qui se faisait en équipes mais on pouvait y aller n'importe quand et s'intégrer à un groupe...

Je venais déposer un simple baiser dans son cou, puis je me pelotonnais un peu plus contre lui
«Si tu veux qu'on ait de nouveaux souvenirs, il vaut mieux essayer de voir de nouvelles choses d'abord. Peut être qu'on pourrait explorer quelques nouvelles contrées? Nideyle est grande après tout... mais je ne pense pas que tenter de faire l'amour en faisant comme si tu n'avais pas peur soit une bonne idée, je crois pas que je vais y arriver comme ça sur commande» - et honnêtement, je doute qu'il y arrive aussi. Déjà se refaire quelques trucs sympas ensembles et voir si de fil en aiguille, on a envie d'aller plus loin.

«T as déjà entendu parler de Mestovaan? Il paraît que c'est sous l'eau et qu'ils ont la plupart de leurs murs qui sont des parois de verre qui donnent directement sur l'océan! On peut voir toutes sortes d'espèces rares là bas! Bon, je doute que le confort soit de mise mais bon...» - oui, j'essayais de proposer le plus de choses, bien qu'il pouvait toujours tenter une approche dans la baignoire, je ne risquais pas de le repousser non plus. C'était à lui de vaincre sa peur après tout, pas à moi.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 22 Fév 2015, 23:31

Vrass ne semblait pas vraiment d’accord avec ses idées, et le petit botaniste hocha la tête. Il n’avait pas tort. Il avait même de meilleures idées. Les épaules de Benedikt s’abaissèrent légèrement, presque dans un semblant de soulagement, comme s’il n’attendait plus de devoir rassembler tout son courage. Après tout, c’était vrai, de nouveaux souvenirs n’était peut-être pas obligées de signifier de commencer par la couette. Peut-être que de nouveaux souvenirs ailleurs amènerait la couette jusqu’à lui.

Il se mettait déjà à réfléchir aux propositions du tatoueur. Ce jeu dont il parlait pouvait être drôle, et puis Vrass et lui pourrait faire une bonne équipe ; un taureau et un singe, ça tapissait tous les compétences dont on pouvait probablement avoir besoin. Mais il n’était pas tout à fait sûr pour l’instant d’avoir envie de tirer sur des gens pour le moment. Même si c’était pour rire, tuer quelqu’un l’avait déjà assez secoué pour ne pas vouloir avoir l’impression de refaire la même chose. C’était à garder pour plus tard, sans doute. Un restaurant ou un cinéma était toujours sympathique, mais... Il avait bientôt bien mieux qui arrivait.

Benedikt s’arrêta soudain lorsque le tatoueur continua en parlant de visiter de nouveaux lieux, mentionnant une ville sous la mer qui s’appelait Mestovaan.
« Non, je n’en ai jamais entendu parler ! » s’exclama le petit botaniste, les yeux pleins d’étoiles alors qu’un sourire apparaissait enfin sur son visage. L’eau de la baignoire remua dangereusement alors qu’il se mettait à remuer comme une anguille. « Tu veux dire que c’est comme un aquarium inversé ? Et qu’on voit la mer partout ? Je veux voir ça ! On devrait y aller ce week-end, qu’est-ce que tu en dis ? C’est pas grave s’ils ne sont pas à fond sur le confort, j’ai dormi plus d’une fois dans une étable, ce n’est pas ça qui va me faire peur ! »

Le petit botaniste resta encore à pépier à propos de cette idée, sa curiosité piquée, à demander si Vrass y avait déjà été, s’il savait d’autres choses sur cette mystérieuse ville. Cela faisait quelques semaines qu’il n’avait pas été aussi enthousiaste, trop occupé par le travail qui venait de tous bords et trop préoccupé par ses peurs qu’il n’avait pas à contrôler même avec Vrass. Son air inquiet ne revint que lorsqu’il s’arrêta pour jeter un regard à ce dernier.
« Quand même, est-ce que… Est-ce que c’est okay ? Est-ce que tu peux m’attendre, je veux dire, sans avoir envie… d’aller voir d’autres gens ? » murmura-t-il en se mordant la lèvre, se rappelant avec précision la fille étalée sur les genoux du tatoueur. Est-ce que ce n’était pas trop demander à un winghox aux anciennes habitudes de serial lover ?

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Fév 2015, 14:55

Bon, visiblement, mes idées n'étaient toujours pas des meilleures, mais au moins il y voyait un certain intérêt, jusqu'à ce je parle de Mestovaan, et visiblement cette fois, l'idée lui plaisait beaucoup! De façon générale, découvrir des contrées sauvages lui plaisait, même s'il fallait parfois affronter certains dangers. Mais on se retrouverait en cours de route dans des endroits agréables, on pourrait voir le soleil se coucher sur les montagnes, traverser des forêts et dormir sur de la mousse confortable... bref, pas mal d'éléments qui pourraient aussi débloquer son petit souci? Oui, j'y pensais un peu aussi forcément, mais d'un autre côté, je n'avais pas trop le choix...

«Je n'y suis jamais allé encore, donc on ne peut pas utiliser la perle pour s'y rendre... à la limite, ce n'est pas loin de Yeillstrand, mais il faudrait encore que je change d'apparence le temps de s'y rendre et j'ai pas trop envie. Donc il faudra y aller avec Pomporo et Volg et ça va nous prendre plus d'une semaine je pense...» - donc un week-end, ça ne suffirait pas.

Bref, je soupirais doucement en me demandant si on pourrait s'absenter aussi longtemps, surtout lui en fait vu son emploi du temps de ministre. Aussi, je prenais une profonde inspiration avant de baisser les yeux vers lui
«Sinon, moi je peux y aller avec Phaerör, tout seul. Puis une fois sur place, et bien j'utilise la perle pour rentrer et comme ça, on pourra s'y rendre ensembles le week-end suivant...» - et donc là, on serait vraiment séparés pendant une bonne semaine, si ce n'est plus. À voir comment il le supporterait de son côté?

Enfin, visiblement, ce qui l'inquiétait surtout, ce serait que j'aille voir ailleurs et je basculais la tête en arrière, essayant d'y réfléchir objectivement
«J'en sais rien. Jusqu'à présent j'ai tenu, oui. Je crois que ça m'agace tellement que j'ai pas envie de voir ailleurs finalement...» - c'est peut être comme tout, on finit par s'y faire? J'en sais rien. Je fais peut être une petite dépression tiens s'il le faut à cause de ça, ce serait drôle tiens. Mais je crois qu'à force, j'ai simplement plus envie? Je sais pas... mais je sens que ça me fait un vide quand même, je ne l'avais pas réalisé jusqu'à présent et là d'un coup, on va dire que ça ne me plaît pas...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 23 Fév 2015, 17:26

« Attends… » Benedikt se mit à réfléchir à toutes vitesse, concentré à assembler les éléments qu’il pouvait lier dans sa mémoire. « Mestovaan… C’est à l’ouest du désert du Mahjour, n’est-ce pas ? »
Il fallut simplement la réponse de Vrass pour que son visage s’éclaire. « Comment j’ai pu l’oublier ! Il y a trois semaines, ma boutique m’a emmené là-bas parce que des gens voulaient mon aide ! C’était Mestovaan, j’en suis sûr maintenant ! Je n’ai pas vu grand-chose, juste un grand hangar, mais il ne doit pas y avoir autant de cités sous-marine que ça, si ? »

« Personne ne m’a redemandé de l’aide depuis parce qu’ils avaient encore des choses à régler entre eux, mais Sayah ne m’en voudra pas si j’utilise les boutiques pour ça, si je viens aussi pour commencer à arranger la boutique que j’ai là-bas. Ah, mais ça ne règle pas le problème de te faire venir… Tu crois que je pourrais te faire venir avec moi ? Je ne sais pas … Peut-être que si je trouvais quelqu’un là-bas qui veut se faire tatouer... Sinon, on pourrait effectivement aller là-bas avec Phaerör… J’ai peur qu’on prenne trop de temps avec Pomporo avec Volg, si on doit traverser le désert. On ne devrait pas passer par Yeillstrand non plus, je suis d’accord, et j’ai trop de travail pour laisser tout en plan trop longtemps… Oh, j’ai une idée, je vais prendre une carte. »
Benedikt sortit carrément de la baignoire, prenant à peine le temps de s’essuyer un peu pour aller fouiller dans la chambre et revenir avec une grande carte qu'il étala sur le sol carrelé de la salle de bain, près de la baignoire pour que Vrass puisse la regarder aussi, mais assez loin pour éviter de la tremper.

« Et si on passait par Ohime Quinah ? Tu pourrais nous emmener avec la perle là-bas, et de là, on mettrait… » Les doigts du petit botaniste se promenèrent en ciseaux sur le papier. « Moins de deux jours, je crois, avec Phaerör. Ça irait, et on verrait les montagnes, et des forêts, et du désert, ce serait sympathique. »
Un regard bleu marine se promena sur le visage de Vrass. « Si tu y vas avec Phaerör avant, tu mettras longtemps et moi je serais ici à la maison… Je préfèrerais venir avec toi. »
Laisser le tatoueur loin de lui alors qu’ils ne faisaient déjà pratiquement rien ensemble en ce moment ne plaisait pas plus que ça à Benedikt. Avoir craché le morceau lui permettait de ne plus avoir à éviter Vrass, alors le petit botaniste préférait en profiter autant que possible maintenant qu’il n’avait plus à se faire de nœud au cerveau. Enfin… Encore un peu, mais au moins, c’était un peu plus honnête envers Vrass.

Il rejoignit ce dernier lorsqu’il se mit rapidement à frissonner, assis par terre sur le carrelage. Blotti contre Vrass, la chaleur l’envahit avec bonheur, mais Benedikt ne souriait déjà plus lorsqu’il posa une question en se rappelant le soir d’avant. La réponse qu’on lui donna le fit baisser les yeux avec culpabilité.
« Je suis désolé pour ça. Je voudrais être différent aussi. » soupira-t-il, mais sa dernière phrase n’était pas complètement pleine de sincérité. Il y avait bien des choses que Benedikt aurait voulu changer chez lui, mais il avait appris au fil des années que c’était le genre de souhait qui vous retombait dessus. Le problème ici n’était pas de changer, mais de retrouver ce qu’il était avant… Le botaniste se roula un peu plus contre Vrass, profitant de l'impression de havre de paix de la petite salle de bain pleine de vapeurs, même avec les pensées sombres qui lui tournaient autour. Mieux valait penser à Mestovaan, sûrement.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Fév 2015, 10:23

En mode planification d'un long voyage... j'avais manqué d'avaler une certaine quantité d'eau lorsque Benedikt était sorti de la baignoire à toute vitesse et je passais une main sur mon visage pour l'en débarrasser de tout ce qui m'avait éclaboussé avant de le voir déjà revenir avec une carte. Je m'appuyais sur le rebord pour regarder, l'observant avec un certain amusement essayer de calculer le temps qu'il nous faudrait pour rejoindre Mestovaan depuis Ohime Quinah

«Tu sais où se trouve l'entrée de Mestovaan? J'avoue que je sais seulement qu'elle est dans la forêt oubliée, et surement près de l'eau, mais après... il ne faudrait pas oublier le temps que ça pourrait nous prendre rien que de trouver l'entrée.» - tout ce que je sais, c'est qu'on n'accède pas à cette ville par la voie maritime, aussi étrange que cela puisse paraître. En tout cas, je n'avais pas la moindre idée de comment s'y rendre. Je connaissais l'existence de cette ville à cause d'un client qui m'en a parlé. Et lui la connaissait par un type qui est venu de là bas pour s'installer à la Basse Ville... ah?

«Je pourrais essayer de retrouver le type qui m'en a parlé... il pourrait me donner la nouvelle adresse de celui qui lui a parlé de cette ville, visiblement il vient de là bas.» - ça nous ferait gagner du temps.
Il revenait dans la baignoire, de toute manière, on n'était pas obligés de partir tout de suite, autant s'y préparer un peu avant. Il revenait se blottir contre moi, s'inquiétant un peu du temps qu'il m'imposait... je ne savais pas trop quoi lui répondre à ça, c'était comme si j'avais perdu un peu le goût à tout ces derniers temps...

Enfin, il semblait s'en vouloir, et je le serrais un peu plus contre moi en essayant de le réconforter
«Ne t'en fais pas, ça finira par s'arranger...» - j'activais un peu le robinet pour remettre de l'eau chaude, mais on n'allait pas rester infiniment ici non plus. Je le serrais une nouvelle fois contre moi avant de déposer un baiser sur ses cheveux en soupirant

«Bon allez, on a quelques projets maintenant. Il nous faut juste nous organiser ok?» - je l'invitais à sortir de l'eau, puis je me rhabillais simplement, peut être un peu déçu quand même que le savon au miel n'ait pas eu l'effet escompté même si je ne le montrais pas. Je ne voulais pas lui mettre une nouvelle pression, surtout vis à vis de ça. On était au milieu de l'après-midi donc bon...

«Si on se faisait un petit ciné? Après tout, tu es libre pour le reste de l'après-midi puisque Till s'occupe de la boutique, et visiblement je n'ai pas de client... sauf si tu as du boulot pour la fac et que tu voudrais que je t'aide?» - disons que j'essayais peut être de trouver un moyen pour qu'on passe du temps ensembles, tout simplement?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 25 Fév 2015, 03:26

« Ah, oui, je n’y avais pas pensé ! » s’exclama Benedikt. Effectivement, sans savoir par où rentrer, ça allait moins bien. Heureusement le tatoueur, lui, avait un peu plus de jugeote et il hocha devant ses paroles. « Ce serait bien si tu pouvais le retrouver. Ça ne devrait pas être difficile de lui demander du moment qu’on l’a sous la main. »
Le petit botaniste ne savait pas qui lui en avait parlé, mais avec un peu de chance, ce ne serait pas trop difficile et trop loin ; et tout serait réglé avant le week-end qui suivait. Déjà trop enthousiaste, cela aurait déçu Benedikt de devoir attendre celui d’après.

Mais la conversation avait déjà pris une tournure moins agréable, même si les bras de Vrass étaient plus réconfortants que ce qu’il disait. Le botaniste lui fut reconnaissant de proposer de sortir du bain pour aller faire autre chose ensemble ; c’était au moins rassurant de savoir qu’il avait envie de passer du temps avec lui.
« Non, c’est une très bonne idée, un ciné… » répondit-il avec un petit sourire. « J’en ai marre de ne faire que travailler, et ce sera plus amusant pour toi ! »
De fait, le film qu’ils finirent par choisir était assez mouvementé et assez bourré d’effets spéciaux pour permettre à Vrass autant que Benedikt de l’apprécier. Ce dernier insista après pour aller manger des hamburgers dans un des restaurants qu’ils avaient l’habitude de fréquenter, et retrouva le sourire pour la soirée après avoir pépié la moitié de celle-ci dans les oreilles du tatoueur à propos de Mestovaan et des préparatifs du voyage. Au final, le ventre plein et les pieds lourds d’avoir marché jusqu’à la maison, il n’était pas trop difficile de s’endormir pour le petit botaniste, surtout après avoir passé presque une heure à corriger avec le tatoueur toutes les fautes d’orthographes inacceptables qui se trouvait dans ses écrits pour l’université. Cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas passé une journée aussi agréable, oubliant presque ses inquiétudes.

* * * * * * * * * * * * *

Il se réveilla le lendemain en sueur après un rêve bien trop agréable pour être chaste, et se mit à grogner en arrangeant son pantalon trop serré. Flûte, c’était tellement frustrant, Vrass dormait à côté et il savait qu’il n’aurait eu qu’à le réveiller à sa façon pour continuer ce qui se passait dans sa tête exactement de la même manière - ou presque, en réalité, le tatoueur ne sentait plus autant le miel -. Benedikt roula sur le ventre et poussa un soupir en regardant ce dernier, son esprit continuait de vagabonder sur tout ce qu’il aurait voulu faire, mais il n’avait toujours pas bougé et ne lui fit pas plus quelques minutes après. La peur qui lui retournait le ventre était aussi forte que l’envie, et les deux continuèrent de se battre encore un moment dans son cerveau, jusqu’à ce que le petit botaniste soit assez agacé pour décider de se changer les idées, si c’était possible, en faisant le petit-déjeuner.
Il fut surpris par l’arrivée de Nessy alors qu’il faisait de la pâte à pancake en mettant toute sa rage dans le fouet qu’il tenait à la main. Elle n’avait pas sonné et fit sauter Benedikt au plafond en se mettant à rire derrière lui.
« Tu fais des œufs en neige pour être aussi déchainé le matin ? » s’amusa-t-elle, et le botaniste dut rattraper le saladier qu’il avait failli envoyer par terre et se remettre à respirer avant de répondre.
« Tu m’as fait peur ! Tu as l’intention de venir prendre ton petit-déjeuner ici tous les jours, maintenant ? Tu n’as pas une famille, chez toi ? »
« Quel ingrat ! Tu devrais plutôt me remercier d’avoir réglé tes affaires, dis donc. »
« Oui… Bah, pour ça, merci beaucoup… »
Benedikt lui jeta un léger sourire. « Pour la peine, tu as le droit à un pancake. Enfin oui, c’était apprécié… ça aurait été probablement beaucoup plus compliqué et long sans toi. »
« Bien sûr, vous êtes tous les deux des têtes de mules. »
« Je suis d’accord avec toi, là, j’ai déjà du mal en ce moment à me faire entendre raison à moi-même… »
« Oui, je me doute bien sinon Vrass aurait pas eu l’occasion de faire des conneries… Je suis venu pour savoir si votre dispute s’était arrangée, mais je veux savoir ce qui se passe avec toi… »
déclara Nessy, et ces mots trainaient d’une manière qui appelaient déjà à des explications. En fait, ce n’était pas comme si Benedikt avait le choix, parce qu’elle lui tira les vers du nez pendant plus d’une demi-heure jusqu’à avoir assez de phrases vagues et pleines d’hésitations pour comprendre ce qui se passait à peu près.

A ce stade, le petit botaniste était plus rouge que les cheveux du tatoueur – qu’il aurait tellement aimé voir débarquer dans la cuisine pour le sauver -, et faisait cuire des tranches de lard à la poêle, secouant vivement la tête à chaque parole de la jeune femme.
« Non, je te dis, c’est déjà assez embarrassant de parler de ça avec toi, j’ai eu ma dose, là, je ne vais pas en discuter avec un inconnu. »
« Benedikt, c’est complètement idiot, tu préfères détruire ta relation avec Vrass plutôt que d’être un peu embarrassé ? »
« J’ai juste besoin de me changer les idées, c’est tout ! Ça ne va pas- Je n’ai pas l’intention d’être- Vrass est- Tu racontes n’importe quoi… »
« Ecoute, je te donnerais juste les adresses que j’ai avec le cabinet. C’est deux ou trois personnes des Ghettos, ils ne sont pas regardants sur les crimes déjà punis, et ils sont tenus sous le secret. Promet-moi juste que tu les regarderas, ça te tueras pas, non ? »
« Non… je suppose… »


Désolé si c'est mauvais, je crois que ça va mais je suis complètement effondré par la fatigué. ><

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 02 Mar 2015, 15:57

Contrairement à Benedikt, je ne faisais pas vraiment de rêves indécents depuis quelques temps. En fait, je ne me souvenais même pas de mes rêves, c'était comme s'il n'y avait qu'un trou noir désormais dans mes pensées... une part de moi continuait de ne pas trouver ça normal me connaissant, et je pense que si mon entourage avait eu connaissance de nos "problèmes" au botaniste et à moi, ils s'inquiéteraient limite pour moi.

Mais pour l'heure, une odeur de bacon flottait dans l'air et me titillait les narines, si bien que je finissais par ouvrir les yeux avant de réaliser que j'entendais des voix en bas. Me redressant doucement, je bâillais à m'en décrocher la mâchoire avant de m'étirer longuement pour ensuite me diriger vers la salle de bain. Il fallait que je me renseigne sur ce type qui aurait vécu à Mestovaan et qui en serait parti pour venir s'installer à la Basse Ville. Une bonne douche puis je m'habillais d'un pantalon simple avec un t-shirt avant de descendre à la cuisine, encore pieds nus.

Je tombais sur Nessy avec Benedikt en pleine conversation, je ne savais pas de quoi ils avaient parlé - même si connaissant Nessy et sa manie de fouiner dans la vie privée des autres, j'en avais une petite idée - mais à la vue des joues rouges du gosse, il était évident que le sujet n'était pas des plus simples à aborder.

«Il faut croire que tu aimes nos petits déjeuners toi...»
- «C'est marrant, Benedikt a presque dit la même chose quand je suis arrivée! Vous êtes plus fusionnels que vous ne le laissez penser!»
- je grognais un peu avant de me diriger vers la machine à café pour me servir une tasse, puis je prenais l'assiette que le gosse avait préparée pour moi avant de m'asseoir à table
- «De quoi vous parliez avant que j'arrive?» - Nessy nous regarda alors à tour de rôle, ne sachant visiblement pas trop par où commencer avant de finalement croiser les bras en ayant un léger sourire de victoire - victoire de quoi?
- «Je disais à Benedikt que vous devriez aller voir un psy pour faire une thérapie de couple...» - pas du tout ce qu'elle avait suggéré à vrai dire, l'idée venait surement de germer dans son esprit à l'instant et je manquais de m'étouffer avec mon café en avalant de travers! Les larmes me montaient aux yeux et je venais frapper mon torse du poing pour reprendre mon souffle
- «Koff koff... une thérapie de couple? Non mais t'es sérieuse là?»
- «On ne peut plus sérieuse! Si Benedikt ne se sent pas de voir quelqu'un pour ses problèmes, peut être que si vous y allez tous les deux, ça ira mieux?»
- ma gorge me faisait encore un peu mal et je grimaçais en reculant sur ma chaise... sur le coup elle m'a coupé l'appétit tiens!

Fronçant les sourcils, je pianotais maladroitement sur la table avant de lever les yeux vers elle d'un air agacé
«J'ai pas de problème moi... je vois pas pourquoi j'irai voir un psy»
- «Ce qui concerne Benedikt te concerne... c'est le principe d'un couple.»
- je grognais une nouvelle fois, ne sachant pas trop quoi penser de ça. Bon, si Benedikt en avait vraiment envie, pourquoi pas mais bordel, que ça me ferait chier au fond!!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 03 Mar 2015, 21:49

Benedikt fronça les sourcils lorsque Nessy répondit au tatoueur, prêt à lui faire remarquer que ce n’était pas ce qu’elle avait dit juste avant, et en profiter pour lui demander ce que voulait dire exactement « thérapie de couple ». Sauf que la réponse lui vint de lui-même avec un peu de réflexion et la conversation continua sans lui, jusqu’à ce que le petit botaniste ouvre à nouveau la bouche :
« Non mais Vrass a raison, c’est mes problèmes, il n’y a aucune raison à ce qu’il s’embête avec ça plus que maintenant. »
« J’ai bien envie de répondre quelque chose, mais tu viens déjà de l’entendre il y a cinq secondes, alors… »
« Oui, et Vrass a quand même raison, c’est mes problèmes personnels. Que ça le concerne ne veut pas dire qu’il doit s’occuper de mes ennuis. »
« T’as jamais entendu de « pour le meilleur et pour le pire » ? »
« Oui, et bien justement, on n’est pas marié. »


Nessy jeta un regard qui disait « quelle tête de mule » à Benedikt ; celui-ci s’installa à la table avec sa propre assiette comme si de rien n'était et commençait à manger une tartine de miel.
« Je ne vois pas ce qu’il y a de si terrible là-dedans. Au pire, vous pouvez toujours essayer, rien ne vous retient d’arrêter après. »
« Ben rien ne nous oblige à essayer non plus, surtout si c’est pour- »

L’orphe s’arrêta en plein milieu de sa phrase lorsque son regard tomba sur l’horloge du mur de la cuisine, indiquant un horaire apparemment affolant.
« Ah ! Je dois y aller, faut que j’ouvre ma boutique… Sinon Till va m’attendre dans le froid. » meumeuma le petit botaniste à travers sa tartine. Il croqua dedans et avala presque tout rond le reste avant de se pencher sur Vrass pour l’embrasser sur le front, murmurant un « désolé de te laisser tout seul devant l’adversité. » qui fut parfaitement entendu par Nessy, aussitôt scandalisée.
« Hé, je t’entends, hein ! »
« Oui, je sais mais ce n’est pas grave ! Passez une bonne journée ! »


* * * * * * * * * * *

Lorsque Benedikt rentra le soir bien plus tôt qu’il n’aurait dû, ce fut avec un soupir de soulagement qu’il s’aperçut qu’il n’y avait aucuns clients dans la boutique. Mais il n’y avait pas de traces de Vrass non plus, et le petit botaniste se demanda s’il était parti chercher des informations sur Mestovaan comme ils en avaient parlés. Il passa par la cuisine récupérer un pot de miel avant d’aller s’étaler sur le canapé de la chambre d’ami, où la télé diffusa bientôt un murmure rassurant à propos des oiseaux des forêts pourpres. Benedikt n’aimaient pas trop les oiseaux, mais il n’y avait aucun autre documentaire sur les chaines qu’ils avaient parcourus et c’était ce qui était le plus susceptible de calmer son cœur.

Agacé, le petit botaniste soupira et enleva ses chaussures avec ses pieds, encore plein de culpabilité à l’idée de rater ses cours du soir à l’université. Mais il sentait encore l’odeur de la panique pure, et les cognements de son cœur contre sa poitrine, et la maison sentait elle un parfum familier qui effaçait la honte de sa réaction exagérée. Ce n’était pas comme si j’avais eu le choix, pensa Benedikt avec amertume ; et malgré être furieux contre lui-même, il n’avait pas de solution. Avoir besoin de rentrer chez soi après quelque chose d’aussi bête qu’une amie trop enthousiaste qui vous saute dessus par derrière pour vous dire bonjour, c’était assez pathétique, continua-t-il intérieurement, mais le discours de la télé brouilla heureusement ses pensées peu à peu pendant qu'il attendait le retour de Vrass.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Mar 2015, 10:38

La conversation ne me plaisait pas plus que ça, et visiblement, elle ne plaisait pas à Benedikt non plus qui finit par partir rapidement pour aller à sa boutique. J'interceptais son baiser sur le front et souriais lorsqu'il se moqua de Nessy avant de le regarder partir, puis je portais ma tasse à mes lèvres avant de la regarder d'un air méfiant
«Tu ne vas pas lâcher l'affaire hein?»
- «Honnêtement, Vrass... ce genre de problème ne se résout pas comme ça. Ou alors il faut énormément de temps. Tu crois que tu pourras attendre encore des semaines? Peut être même des mois?»
- je me raidissais alors, c'est vrai qu'en ce moment, j'y pense moins. Je ne peux pas dire que ça ne me manque pas non plus, je crois juste que je suis tellement blasé que je m'en fous. Mais d'un autre côté, ça me donne l'impression que ma vie est morne et sans intérêt, que je ne suis qu'une loque qui se laisse vivre plutôt qui profite de la vie. Chose que je n'avais pas trop réalisé jusque là avant qu'elle ne me demande si je pourrais vivre comme ça pendant des mois.
- «Je ne pense pas non... pas si longtemps.»
- «Les problèmes liés à l'esprit peuvent mettre vraiment longtemps à se soigner. Voir quelqu'un qui vous donnera de vrais conseils pourra vous faire gagner du temps sur sa guérison... tu sais, ça fait toujours du bien! Même moi j'y vais de temps en temps!»
- je la regardais alors d'un air surpris. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle ait besoin d'une thérapie... elle eut un sourire en coin et croisa les bras «ce n'est pas toujours facile de mélanger une vie de couple et une vie de parents. On a eu besoin d'aide pour se retrouver un peu.»

Ah oui, je comprenais. Enfin bon, je lui promettais d'y réfléchir, prenant même les noms qu'elle m'avait désignés pour les noter dans un carnet, puis elle fila au travail pendant que j'allais me préparer pour le mien. J'avais plusieurs rendez-vous aujourd'hui.

Puis en milieu d'après-midi, j'avais fermé la boutique pour aller voir le fameux gars qui m'avait parlé de Mestoovan. J'avais du fouiner dans trois bars différents avant de lui tomber dessus et enfin avoir la fameuse adresse du gars qui avait vécu là bas. Puis j'y étais resté deux bonnes heures de plus là bas pour en apprendre le plus possible sur la façon de s'y rendre, il avait tenté tant bien que mal de localiser l'entrée sur une carte, mais ça restait assez vague... malgré tout, j'avais eu assez d'infos à force.

Lorsque je rentrais, la porte était ouverte et la télévision était allumée. J'étais passé chercher Iza en passant et elle trottina gaiement jusqu'au bureau et s'approcha de Benedikt pour lui renifler avec bonne humeur le creux du cou avec son museau
«Benedikt?» - je lui trouvais une posture bizarre, tout recroquevillé comme ça, je m'approchais donc pour passer ma main dans ses cheveux alors qu'Iza filait vers la cuisine pour voir ce qu'il y avait dans le frigo pour le dîner - autrement dit, on allait surement commander des pizzas.

Je m'asseyais là où je pouvais et je le secouais un peu, il avait une drôle de mine...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Allez on rentre à la maison!

Messagepar Benedikt » 04 Mar 2015, 16:52

Vrass revint une demi-heure avec le cliquetis habituel des pattes d’Iza sur le paquet ; et le petit botaniste tourna la tête pour la voir arriver. La morphe chienne lui fourra son nez dans le cou et le renifla, le faisant sourire légèrement avant qu’elle ne file dans la cuisine pour préparer à manger, sans même lui laisser le temps de la gratouiller un peu. Elle se doutait sûrement qu'elle aurait le droit à une séance entière après manger, comme le petit botaniste avait l'habitude de faire lorsqu'elle partait quelques jours. Le tatoueur lui dit bonjour bien autrement, et Benedikt ferma les yeux pour mieux apprécier la main dans ses cheveux, laissant un long silence s’installer avant de murmurer tout bas d’un ton penaud :
« Je crois que j’ai besoin d’aide, Vrass. » - et ce fut encore plus bas qu’il continua, comme s’il espérait peut-être que personne ne l’entendrait. « Ça me manque d’être comme avant... Et je n'y arrive pas... »

La fatigue avait déjà envahi le petit botaniste, le rendant docile et lent maintenant que sa panique s’était calmé pour ne laisser que des remords, et il ne prit pas le courage d'expliquer au tatoueur pourquoi il était rentré si tôt. Iza réapparut d’ailleurs aussitôt pour annoncer avec son KIP que préparer à manger allait être difficile avec trois conserves de haricots verts et une seule tranche de jambon, même si avec sa bonne volonté, elle voulait bien essayer. Benedikt prit ça comme l'occasion de changer de sujet, après tout, il avait bien envie de ne plus penser à tout ça. Il ne prit pas le risque de trop bouger, au cas où il ferait fuir la main dans ses boucles, mais gigota un instant pour se tourner un peu vers le tatoueur assis à côté de lui. Il n’avait pas du tout envie de ressortir et Vrass avait encore ses chaussures, aussi il lui jeta un sourire suppliant.
« Si tu vas commander les pizzas à la cabine téléphoniques, je mettrais la table. » proposa-t-il. Considérant combien ils avaient l’habitude de manger à la main dans les cartons, c’était un échange peu lucratif, mais le petit botaniste ne savait pas quoi proposer quand il n’avait plus la possibilité de proposer ses charmes à la place, en ce moment. « Ou je ferais un gâteau demain ? »

Ces réflexions avaient de quoi le déprimer encore plus, mais l’odeur de la nourriture eut au moins l’effet bénéfique de réveiller un peu Benedikt et de lui donner un peu plus d’enthousiasme, surtout quand il se souvint de leur voyage prévu. Il attrapa une rondelle de chorizo sur la tranche qu’il y avait devant lui, étonné de trouver autant de viande sur sa pizza avant de réaliser qu’il avait confondu la sienne avec celle de Vrass bizarrement très verte.
« Tu as réussi à trouver des informations sur ce type de Mestovaan qui habite ici maintenant ? » demanda-t-il enfin. « Moi j’ai demandé aux gens de l’université s’ils connaissaient mais apparemment, personne n’en a entendu parler. »
Cela rappela avec culpabilité Benedikt qu’il avait manqué des cours qu’il faudrait rattraper, et le petit botaniste décida qu’il travaillerait ce soir, mais l’envie était loin d'être vivace. Peut-être qu’il pourrait demander à Vrass de rester avec lui sur le canapé, ce serait plus agréable, et puis il pourrait corriger ses fautes d’orthographe, même s’il risquait plutôt de dessiner en même temps. La biologie n’intéressait pas beaucoup le tatoueur, qui préférait apprendre ce qu’il était utile en réalité et dans la vie de tout les jours ; ce n'était pas le cas de ces histoires de molécules.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron