Home is where it...

Image

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Juin 2014, 20:00

«Quelqu'un qui choisit cette voie ne le choisit pas vraiment... je pense qu'il ne faut pas être très bien dans sa tête pour aimer ainsi tuer, du moins si on n'a pas été éduqué pour ça comme à Windrakk. Donc si ton enfant devient tueur en série, le mieux à faire est de le dénoncer pour qu'il soit mis en prison et qu'il soit surtout soigné.» - en tout cas, je sais que très souvent, de ce que j'ai vu aux informations, ceux qui virent psychopathes ont eu un passé troublé qui les a profondément marqués pour qu'ils en viennent là. Il y a peut être des exceptions, je ne sais pas. Mais je pense que l'éducation des parents joue aussi.

Pour ça que je ne me fais pas trop de souci pour Nathan, en étant élevé par Nessy et sa copine, il va forcément virer de la bonne manière.
Il n'était pas nécessaire de poursuivre cette conversation, je préférais continuer de manger ma pizza, jusqu'à ce qu'Iza arrive et qu'elle reçoive une quantité impressionnante de papouilles et une drôle de chanson. C'est alors que le gosse me parla d'un truc bizarre et je fronçais des sourcils en me demandant de quoi il parlait

«Euh, t'as bu un truc avant que j'arrive? Comment est-ce que tu veux voler par tes propres moyens? En plus, je sais pas si tu aimerais ça, je te rappelle que t'aimes même pas être sur le dos de Phaerör...» - autant que ce soit un rêve, je peux comprendre, mais pourquoi il en parle comme s'il voulait que ça arrive en vrai? Je levais les yeux au ciel avant de plier le carton désormais vide de ma pizza et enfiler mon verre cul sec... on allait devoir rester un peu à la maison quelques temps, Benedikt devait rembourser les herbes et autres médecines pour soigner Jeremia et sa mère, et moi j'avais encore un sacré trou dans la caisse à cause de nos achats chez l'autre vieux fou.

«Je vais devoir bosser pendant quelques jours. Sérieusement je veux dire, je ne peux pas trop me permettre de refuser des clients pendant quelques temps. Et puis, Iza serait malheureuse si on repartait trop vite. Donc bon, il va falloir être un peu sérieux quelques jours.» - on va donc se calmer un peu sur les aventures abracadabrantes. Quoi que souvent, ce sont les aventures qui viennent nous chercher, et pas l'inverse.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 29 Juin 2014, 18:34

Benedikt baissa les yeux, les pommettes rouges. « Pas la peine de me répondre comme si c’était une idée vraiment dingue… Je me posais juste la question, je sais que mes ailes sont petites et qu’elles auraient dû mal à supporter mon poids… Je ne parlais pas de voler comme avec Phaerör, juste… je ne sais pas, au niveau de la table de la cuisine, par exemple. Mais bon, laisse tomber, oublie ça. »
Ce ne fut que lorsque Vrass reprit la parole qu’il releva la tête, acquiesçant d’un murmure sa déclaration : « Oui, je sais, moi aussi… Je n’aurais pas pensé à repartir tout de suite, il faut que je refasse mes stocks de plantes montagnardes. Je pense que je pourrais peut-être commencer à utiliser ce que j’ai appris chez l’Hermite pour ça… Si j’arrive à en faire pousser beaucoup plus rapidement, même si ce n’est pas beaucoup à la fois, ce serait plus facile et pratique pour moi. »

Ce qui expliquait pourquoi les prochains jours virent le petit botaniste rentrer le soir de sa boutique en baillant, et enrhumé parce qu’après réflexion, se baigner dans l’eau froide d’une rivière, même avec un temps clément, entrainait parfois ce genre de conséquences. Heureusement, être botaniste avait ses avantages quand on était malade ; mais même les produits de Sayah ne tuent pas les microbes sur le champ, et Benedikt se contentait souvent de manger un peu avec le tatoueur avant d’aller se coucher. Aussi il fut plutôt heureux de voir le dimanche arriver, histoire de s’offrir une petite grasse matinée, après tout, il n’en faisait pas souvent !
Et puis Vrass allait sans doute pouvoir profiter lui aussi d’une petite pause après avoir tatoué intensivement durant les derniers jours. En attendant, après un brunch qui mélangeait le petit-déjeuner et le déjeuner vu l’heure, le petit botaniste s’était étalé encore en pyjama sur le canapé de la chambre d’ami. La télé diffusait un documentaire particulièrement ennuyeux qui parlait des différences entre les plantes selon la zone géographique, et bien sûr, intéressait d’autant plus Benedikt, enroulé dans une couverture dans une position que quelqu’un d’autre aurait probablement désignée comme particulièrement inconfortable.

Iza somnolait à ses pieds et le petit botaniste étirait parfois un pied hors de la chaleur de la couverture pour gratter son ventre, gagnant quelques grognements d’appréciation. Il ne manquait à son dimanche que Vrass sur ce canapé et il se tortilla pour détacher ses yeux de la télévision vers l’encadrement de la porte.
« Vraaaaassss, qu’est-ce que tu fais ? » appela de sa voix enrouée, espérant que le tatoueur viendrait carrément dans la pièce pour lui répondre, prenant pitié de sa maladie. Et puis s’il ne répondait pas, Benedikt prendrait sa couverture pour traverser la maison et essayer de l’attirer jusque dans son repère !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 30 Juin 2014, 12:15

Ok, j'avoue que j'avais même pas pigé qu'il parlait de voler avec ses ailes. C'est vrai que j'ai tellement l'habitude de les voir toutes fines et toutes fragiles que pas une fois j'ai pensé qu'il serait possible qu'il vole avec
«Je te prends pas pour un dingue, j'avais juste pas pigé ce que tu voulais... mais si ça concerne tes ailes, tu devrais peut être voir avec Sayah s'il n'existerait pas un moyen de les renforcer. Je suppose que par la magie, ça devrait être possible, après tout regarde pour Phaerör, il a réussi à créer de la bouffe pour qu'il puisse porter deux personnes au lieu d'une, donc pourquoi il ne pourrait pas créer un truc qui permettrait à tes ailes de mieux supporter ton poids?» - je réfléchissais encore quelques secondes avant de poursuivre - «et il existe un tatouage, celui de l'aigrette, qui permet de diviser ton poids par deux. Ça pourrait peut être aider aussi tes ailes à mieux te supporter?»

Et vas y les perspectives que ça pourrait nous offrir à nous, mais ça je préférais le taire... déjà qu'il est pas lourd et que je peux le retourner dans tous les sens, j'ose même pas imaginer s'il fait la moitié de son poids d'un coup! Enfin, je suppose qu'il allait se renseigner.

Les jours suivants furent à la fois calmes et chiants. J'avais un boulot monstre, j'acceptais toutes les demandes et j'étais pratiquement tout le temps dehors car la majorité de mes boulots se faisaient à Balaïnes, avec les attaques winghox, les tatouages pour protéger des infections et pour pouvoir respirer sous l'eau se vendaient comme des petits pains. J'avais été obligé à chaque fois de changer juste la couleur de mes cheveux et de mes yeux avec le collyre et le peigne arc en ciel, ça avait été bien pratique ce truc mine de rien, mais bon au final, j'étais plutôt crevé le soir, et en prime à force, j'avais mal aux poignets.

J'étais en plein dans mes comptes, car il fallait que je vois sur ce qu'il restait à payer pour les travaux de l'appartement, et ce que j'avais gagné récemment. J'avais fait pas mal de troc et faut dire que ces derniers jours on avait mangé beaucoup de poissons, mais ce n'était pas vraiment les économies sur les courses qui pouvaient faire payer les factures. Heureusement quand même, certains avaient payé avec des ores, et le salaire de Benedikt en prime allait bien aider. Dans des cas comme ça que c'est pratique qu'on vive à deux sous le même toit.

Je l'entendis alors m'appeler et je poussais un soupir d'agacement en me pinçant l'arête du nez avant de finalement balancer mon livre de comptes, j'avais mal à la tête et j'avais besoin d'une pause
«J'arrive...» - j'allais donc le rejoindre, me glissant tant bien que mal sur le canapé pour qu'il vienne s'agglutiner sur moi en mode tarentule pour passer ma main dans ses cheveux doucement

«Je faisais les comptes. On commence à être un peu juste.. mine de rien, notre consommation en électricité a pas mal augmenté avec la télévision, et je te parle même pas de nos factures d'eau...» - faut dire qu'on prenait un paquet de douches et de bains quand même, surtout le soir évidemment. Et Iza utilisait aussi beaucoup d'eau pour faire la vaisselle et je ne voyais pas vraiment comment lui expliquer des méthodes pour en consommer moins... et puis à manger davantage de pizzas et de hamburgers livrés que de faire des courses au supermarché aussi commençait à faire souffrir notre porte monnaie.

«Faudrait que je vois s'il n'y aurait pas un ou deux petits boulots qui pourraient nous permettre de gagner un peu d'argent. Les missions de Sayah sont souvent périlleuses, mais au moins elles paient bien.» - je soupirais en basculant la tête en arrière, ça ne me plaisait pas plus que ça de devoir me lancer là dedans, mais on allait avoir besoin d'un petit coup de pouce quand même si on veut garder notre train de vie.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 01 Juil 2014, 15:38

Benedikt blottit un peu plus sa tête contre la main du tatoueur comme un chat demandeur de caresses, soupirant doucement lorsque ce dernier lui annonça l’état de ses comptes.
C'était plutôt une surprise pour lui, le petit botaniste était tellement persuadé d'être riche maintenant qu'il lui semblait difficile de penser qu'ils pouvaient manquer un peu d'argent. Difficile de gérer un budget quand on avait eu l'habitude de compter tout les jours les quelques pièces qu'on avait dans ses poches !
« Ben voilà qu’on est pauvre, maintenant ? Ou moins riche, plutôt... » Le petit botaniste regarda Vrass avec un léger sourire. « Oui, je suis sûr qu’on peut trouver des petits boulots dans ce que propose Sayah. Mais pas de trucs dangereux, hein…? Je préfère prendre du temps pour aller faire du ménage à la Basse-ville, dans ce cas… »

Il avait toujours du mal à laisser le tatoueur s’engager dans des choses dangereuses, même si cela arrivait souvent – puis lui n’était pas très enclin à se mettre dans des situations pareilles non plus -. Peut-être justement parce que ça arrivait souvent. Mais au final, cela ne l’empêchait pas souvent de céder. Seulement, pour l’instant, Benedikt ne se sentait pas spécialement prêt à céder, étalé à moitié sur les genoux du tatouage, un dimanche après-midi, en sécurité sous sa couverture. Ils manquaient déjà trop souvent de se faire découper en rondelles.
« Si tu veux, on pourra aller demain en ville voir ce que propose Sayah ? Si c’est bien payé et qu’on peut le faire… Oh, attends ! »
Le petit botaniste gigota et se releva pour aller farfouiller sur son bureau, où il récupéra un journal de la Basse-ville. « Il y a les offres de Sayah à la fin, on peut voir ce qu’il y a ! Il n’est pas vieux, je l’ai acheté la semaine dernière parce qu’ils avaient un article sur les orphes et comment la médecine pouvait marcher sur nous même si on avait une partie animale. Et apparemment, des fois, d’ailleurs, elle ne marche pas. »

Il donna le tout à Vrass et retourna se blottir contre lui, glissant sa tête sous son bras pour lire un peu en même temps aussi. Il y avait une grande photo en première page avec un peintre connu, mais même en noir et blanc, les tableaux derrière lui semblaient d’une nullité terrible ; les voir rappela pourtant à Benedikt une idée auquel il avait réfléchi un peu depuis quelques jours.
« Oh, aussi, tu sais, j’ai réfléchis à ton histoire de diviser mon poids par deux. Ce serait une bonne idée je pense. J’aimerais bien en plus que tu me tatoue encore, ça serait une bonne occasion. Non ? J'ai les sous pour ça ! En plus, si on gagne bientôt de l'argent en plus, ça ira ! Mais je ne sais pas trop quoi… »
Le petit botaniste fit la liste de ceux qu’il avait. Une libellule, un feuneton, des feuilles sur ces poignets, une loutre… Un vrai zoo !
« Et si tu me faisais quelques scarabées sur la cuisse ? J’ai déjà pleins d’insectes, donc ça irait bien avec ? » - Mais pas sûr que le winghox accepterait de le tatoueur maintenant, vu comment il n'avait fait que ça ces derniers jours ! Benedikt avait passé le soir d'avant à lui masser les poignets.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 02 Juil 2014, 14:44

C'est pas spécialement qu'on est pauvre, loin de là. C'est surtout que si on ne fait pas attention, on va finir par l'être. On a eu de grosses dépenses récemment qui n'étaient pas trop prévues dans un budget classique, notamment cet arnaqueur d'ermite qui ne nous avait pas dit que ses leçons allaient nous coûter la peau des fesses!

«C'est surtout notre passage dans les montagnes qui nous a coûté cher. Mais non, je n'ai pas envie de me lancer dans une situation périlleuse, donc on va chercher des trucs plutôt tranquilles» - m'enfin qu'il ne me demande pas de faire du ménage ou de garder des gosses, faut pas exagérer non plus, la patience et moi ça fait deux! Trois même, ou un million comme il veut.

Il me tendait le journal et je regardais donc ce que Sayah proposait, en général, c'était ce qui payait le mieux, même si c'était que trop rarement sans risque à mon goût. L'avantage de ces annonces était qu'on avait même droit à celles des autres villes de Nideyle, aussi on pouvait aussi voir ailleurs si parfois ça ne payait pas mieux. Pendant ce temps, Benedikt me parlait de son envie d'avoir un autre tatouage et je baissais les yeux en soupirant avec un sourire
«Oui, pourquoi pas. Mais si ça ne t'ennuie pas, on verra plus tard... j'aurais jamais cru dire ça un jour, mais j'en ai un peu mare de dessiner, je crois que j'aurais bien besoin de me défouler...» - c'est que bon, à bosser comme ça ces derniers temps, j'étais trop crevé pour faire mes exercices, certes y'avait toujours de temps en temps une petite partie de jambes en l'air, mais pareil, on était trop crevés pour que je puisse vraiment appeler ça de l'exercice, et je tombais sur un truc qui me plaisait bien pour me défouler justement!

«Hey! Y'a un convoi qui se fait régulièrement attaquer par des brigands! Y'a Sayah qui offre une récompense à quiconque leur filera une bonne correction!» - inutile de dire que là, avoir l'autorisation de taper sur des gens, j'allais certainement pas refuser! Je continuais à parcourir les lignes avant de froncer des sourcils - «ah... et toujours à Aspasie» - ok j'avais pas précisé que c'était à Aspasie avant mais peu importe - «il y aurait une sorte de maison close clandestine qui aurait ouvert ses portes et qui kidnapperait des jolies filles pour les emmener là bas... ça te dit quelque chose?»

J'ai pas du tout été à Aspasie ces derniers jours, du moins pas depuis qu'on y était nous-mêmes pour ramener la famille de Jeremia.. lui par contre y est peut être allé, Aspasie réclame plus souvent des herbes que des tatouages. Et puis, il a peut être encore d'anciennes connaissances là bas, et cette histoire pourrait peut être l'intéresser. Moi je m'en fous, si c'est un truc clandestin, j'aurai aussi le droit de taper sur les gens, donc ça me va aussi.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 03 Juil 2014, 02:03

Benedikt se mit à grogner en entendant Vrass, un de ses grognements scandalisés qui montrait bien que quelque chose avait attiré son attention.
« Tu as dit quoi ? » demanda-t-il avec un air suspicieux soudain collé au visage. Il se redressa un peu, cherchant des yeux les annonces que venaient de lire Vrass. « Quelle saleté ! Je sais qui c’est ! C’est sûr qu’elles sont là où j’étais avant ! C’est la seule maison close clandestine qui existe à Aspasie, j’en suis sûr ! Enfin… en tout cas, à l’époque, ça l’était. »
Le petit botaniste se mit à réfléchir. C’est vrai que cela faisait bien six ans qu’il était parti, les choses avaient eu le temps de changer. Et il ne comptait pas normalement avoir l’intention de revoir la directrice de l’établissement, surtout pas après ce qui s’était passé ; après tout, c’était bien pour éviter des représailles évidentes qu’il avait filé loin de là-bas. Mais quand même… l’idée que plusieurs jeunes filles qui n’avaient rien demandé se retrouvent dans une situation comme la sienne ne lui plaisaient pas du tout.

« Je te parie qu’elles se sont juste fait attirés par la promesse de l’argent, et après, une fois qu’elles étaient rentrés dans la machine, elles ne pouvaient plus en sortir sans y perdre des plumes. N’empêche que ce sera encore pire pour elles si c’est clandestin… »
Benedikt souffla par le nez : « Oublie ça, je donnerais des informations à ceux qui veulent s’occuper de ça mais moi je ne retourne pas là-bas. C’était quoi l’autre ? Accompagner un convoi ? T’es sûr que ce n’est pas dangereux, s’ils se font tout le temps attaquer ? Enfin… Je pourrais amener mon arc… Il faut que je m'entraine avec avant. »
Après tout, Vrass parlait de vouloir se défouler. Ça c’est clair que ça lui ferait de l’exercice. Même si le petit botaniste se rappela des paroles de Finn à ce moment-là… Ses parents s’étaient bien fait tués par des bandits de grand chemin ? Si on lui enlevait le tatoueur de la même manière… Mais malgré tout, c’était Vrass. Préparé à se battre, il en imposait assez pour effrayer la plupart.

Et les orphes tigres, les orphes renards ? Ils n’en imposaient pas, peut-être ? Ça ne les avait pas empêché de se faire rayer de la carte. Et il avait assez souvent ramassé Vrass pour le soigner pour savoir que le winghox n’était pas invincible.
« Tu es sûre que ce n’est pas trop dangereux ? » demanda-t-il d’une petite voix, parcourant les autres annonces comme s’il cherchait autre chose que pourrait accepter le tatoueur. Mais ce dernier n’allait sûrement pas accepter de nettoyer une maison ou de s’occuper de gamins toutes la journée. Il soupira une nouvelle fois.
« Au moins, le convoi part de Banba pour aller jusqu’à Aspasie apparemment. J’en profiterais pour aller parler à Finn. J’imagine que je dois aller m’excuser. Il est passé cette semaine dans ma boutique d’Aspasie et je... heu… Je l’ai un peu envoyé balader je crois. »
Benedikt se refrogna dans sa couverture. Décidément, il n’y avait que des pensées désagréables qui se glissaient dans son cocon douillet de ce dimanche. « Mais il est tellement… Ah. Il dit constamment des trucs pas sympas parce qu’il ne fait même pas attention si ça pourrait être vexant ou pas. C’est détestable ! »

On va faire les deux mais j'ai une petite idée pour nous aider et mettre un fil conducteur. ^^ Tu peux enfoncer la mission du convoi dans le gosier de Benedikt jusqu'à ce qu'il accepte. XD

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 07 Juil 2014, 11:32

Bon ben le journal des petites annonces n'était peut être pas une bonne idée. Cependant, j'avais vraiment besoin de me défouler, et alors que le gosse argumentait tout seul - comme à son habitude - je réfléchissais à tout ça.
«Ouais, ça peut être un peu dangereux, m'enfin tu sais, si tu restes dans le convoi pour me soigner si je me blesse ou autre, et si tu me prêtes Pomporo et que je ramène Phaerör... je doute que des brigands puissent vraiment faire le poids face à un winghox, un hieras et un maneki...» - surtout qu'avec mon tatouage, je pouvais facilement communiquer avec les montures et donc leur dire de s'en donner à cœur joie pour les coups de griffes et de becs... et vu le caractère de merde des hieras, je crois que Phaerör va s'éclater...

«T'en penses quoi? Si je suis pas tout seul? Et puis comme ça, on va à Aspasie après, et on voit quand même pour faire fermer une bonne fois pour toute cet établissement. Je pense que même pour toi, ça te fera du bien non?» - après tout, faut pas être stupide pour voir que ses souvenirs là bas sont loin d'être bons, et vu la manière dont il s'est emporté lorsqu'il s'est rendu compte de ce qu'il s'y passait encore, il a envie d'y mettre un terme même s'il veut faire croire que ça ne le concerne pas.

Je continuais de passer ma main dans ses cheveux pour le rassurer.

«Quant à ton frère, si tu veux que je lui donne un coup de tête, tu me le dis hein?» - je souriais doucement avant de soupirer - «c'est normal tu sais, qu'il s'inquiète pour toi. De son point de vue, avec ton mode de vie, tu n'auras jamais d'enfant. C'est à toi de lui ouvrir les yeux sur le fait que tu n'en veux pas, et que tu as toujours Nathan dont tu peux t'occuper et qui te considère comme un deuxième papa ou un tonton. Et tu peux aussi lui dire que tu peux être l'oncle de ses enfants à lui. Qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des enfants de sa propre chair pour être heureux finalement...» - je baissais les yeux vers lui en souriant - «et rappelle lui que toi, tu as été élevé dans un orphelinat, et qu'il y a bien des enfants qui seraient heureux d'être adoptés par des gens comme nous...»

Je déposais un baiser sur son front - ce qui m'obligeait à me tordre dans tous les sens pour y parvenir - avant de me redresser
«Enfin, dis toi que toi au moins, ton frère veut pas te tuer!» - dans le genre familles bizarres, c'est vrai qu'on est pas mal l'un et l'autre!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 07 Juil 2014, 17:29

Le petit botaniste appuya sa joue contre la cuisse de Vrass en réfléchissant.
« Oui c’est sûr que vu comme ça, ce n’est pas si dangereux… » Et effectivement, ça leur ferait un peu de sous. En revanche, s’occuper de cette autre histoire… « Je… Je ne sais pas si ça me ferait du bien. Tu sais, il y a pleins de gens qui vivent grâce à ça, là-bas, quand même. Mais bon… Peut-être que tu as raison. Et si en plus, j’ai raison et qu’ils kidnappent des filles, franchement… Je crois que ça me plairait de le fermer rien que pour faire un peu payer la propriétaire de ce qu’elle fait. »
Soupirant d’aise sous la main du tatoueur qui passait dans ses cheveux, Benedikt fronça à peine le nez lorsqu’il entendit parler à nouveau de son frère. Vrass n’avait pas tort, il n’avait rien de méchant et lui au moins ne cherchait pas à l’empaler sur une lance, mais…
« Oui, je sais qu’il s’inquiète mais… Tu sais, je crois que ce n’est pas que le fait que je ne puisse jamais avoir d’enfants, je crois qu’il pense aussi que je dois avoir quelques problèmes mentaux… Il n’a peut-être pas tort, mais pas ce sur ce sujet-là, bordel. Mais je devrais lui dire, oui… De toutes manières, je l’ai interdit de parler de ça, en fait. Ce n’est déjà pas facile, si en plus il en rajoute... »

Benedikt soupira. « C’est probablement ma faute, mais il me stresse, j’ai du mal à avaler ça. Tu sais, ce n’est pas juste, j’imaginais toujours que si je retrouvais ma famille, ça ferait des grandes retrouvailles pleines de larmes de joie. A la place, je suis un vrai débile et la majorité de celle que je retrouve est déjà morte. Je devrais me contenter de ça, normalement, c’est déjà énorme. Mais je suis un peu vexé pour le coup de savoir que je ne verrais que Finn en vrai. Lui au moins se rappelle de nos parents… »
A la télé, un petit vieillard montrait d’un air particulièrement enthousiaste une espèce de mousse grise, rappelant comiquement ce que pourrait devenir le petit botaniste dans bien des années. Le botaniste jeta un coup d’œil à Vrass et se demanda de quoi il aurait l’air, vieux et rabougris par les années ? Est-ce qu’ils vivraient encore ensemble ? Rien qu’à cette pensée, il se blottit un peu plus dans les bras du tatoueur.
« On a qu’à aller voir demain quand est-ce que le prochain convoi part de Banba. On pourra voir après pour la suite, de toutes manières… »

Benedikt reprit la parole quelques secondes plus tard, pendant que Vrass feuilletait encore un peu le journal : « Tiens, en parlant de Nathan, tu as eu de ces nouvelles ? Je crois que c’est les grandes vacances pour les écoles, non ? Il y a pleins de pubs à la Basse-ville en ce moment pour les voyages en famille. Tu crois que Nessy a l’intention de partir ? »
Bien calé contre lui, il apparut soudain au petit botaniste que ce n’était pas très sympathique de se plaindre de la difficulté de retrouver sa famille à Vrass, puis de parler de celle que son propre fils avait à présent, quand lui n’avait effectivement qu’une famille lointaine qui voulait sa peau au sens littéral. Benedikt enfouit son visage contre le ventre du winghox, et souleva le débardeur qu’il portait pour embrasser son nombril.
« Mais nous on pourra partir aussi, hein, plus tard, avec Iza, si tu veux. On est une famille aussi, on a le droit à des vacances ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 10 Juil 2014, 10:02

Des gens qui vivent grace à ça? Je le sais bien oui... même si je n'ai jamais fait appel à ce genre de service - pas comme si j'avais besoin de payer pour ça
«Il y a une différence entre choisir de faire ce métier, même si c'est parce qu'on n'a pas trop le choix, que de se faire enlever et obliger à bosser ainsi! Ces filles n'avaient surement pas pour but d'intégrer un bordel lorsqu'elles sont venues visiter Aspasie...» - honnêtement, je pense que les bordels d'Ephtéria doivent être mieux payés avec tous les nobles qu'il y a là bas!

Donc bon, selon moi, autant mettre fin à ce trafic, et si Benedikt sait où il se trouve, ça n'en sera que plus simple en prime. Je soupirais doucement avant de baisser les yeux vers lui, cette histoire avec son frère le tracassait vraiment, ça se voyait, mais je ne pouvais pas y faire grand chose. Les histoires de famille, je suis vraiment pas le mieux placé pour en parler quand on voit ma famille à moi. J'ai appris beaucoup plus le sens de ce mot en arrivant dans les Ghettos avec le Doc qui s'est davantage comporté comme un père envers moi que ne l'a jamais fait le mien, ou Nessy qui a beau avoir été une amante dans un premier temps s'est ensuite bien plus rapprochée de ce qu'aurait pu être une sœur à mes yeux...

Je caressais doucement ses cheveux, je savais qu'il aimait ça, écoutant son discours sur sa famille, c'est sur que ce n'est pas facile, il aurait surement voulu les rencontrer au moins une fois...
«Tu sais, à mon avis, un petit vœu auprès des Infinitudes pour aller passer un moment dans les Abysses et on pourrait peut être les trouver? Faudrait juste bien formuler le vœu pour que ce soit temporaire seulement, qu'on puisse sortir facilement, et au passage aussi, aller là où ils sont car je n''imagine même pas le nombre d'âmes qu'il y a là bas...»

S'il y a une chose que j'ai apprise en parcourant Nideyle, c'est que rien n'est impossible. J'ai bien rencontré un vieil homme dans un hôpital bizarre pendant que j'étais dans le coma, et il m'est venu en rêve lorsque j'ai réussi sans savoir comment, à le faire mourir dans son sommeil...

Enfin bon, ça aussi on pourrait voir en temps et en heure. Je sais qu'on a eu notre dose de poisse avec les Infinitudes, donc pas dit qu'on veuille s'y rendre quand même.. mais autant qu'on essaie quand même hein?
Bref, il se tortillait encore un peu en changeant de sujet, parlant des vacances...
«Non, je crois qu'elle va emmener Nathan dans un camps de vacances, c'est une sorte de petit voyage organisé par une entreprise spécialisée, avec pleins d'enfants. Elle m'a parlé d''Ohime Quinah apparemment, ils seront emmenés jusque dans le désert avec un hélicoptère, puis des bédouins viendront les chercher pour qu'ils passent quelques jours là bas pour découvrir leur culture tout ça.» - si j'ai bien compris, l'hélicoptère doit les déposer près des Nafa'q pour qu'ils soient à l'abri des éventuelles tempêtes de sable en attendant les bédouins... le but est surement qu'ils ne puissent pas voir la technologie atlante, d'où le rendez-vous à des jours différents. Ils vont surement devoir camper une nuit dans les Nafa'q, pour des gosses, c'est le rêve je suppose.

Bref, je trouvais ça plutôt intéressant, certes ce ne serait pas des vacances en famille car Nessy et sa copine feront autre chose de leur côté, mais c'est pas comme les vacances de Noël qui sont beaucoup plus tournées vers la famille.
Bon, ben le programme de la journée de demain était établi, je me tournais vers lui en lui tendant mes poignets
«tu pourrais me masser encore un peu s'il te plaît? Avec ton baume St Ôl là... si ça me calme, je pourrai te faire le tatouage de l'aigrette si tu veux, comme ça tu seras tout léger pour une partie de jambes en l'air après!» - bonjour les perspectives tiens...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 12 Juil 2014, 02:29

Benedikt se mordit la lèvre lorsque Vrass proposa d’aller voir les infinitudes pour demander de passer par les abysses brièvement.
« Je… Je ne sais pas, je n’aime pas trop l’idée qu’on aille dans les abysses, la dernière fois que je suis passé par là ne me donne pas envie d’y revenir, tu sais… Toi, tu ne t’en souviens pas, c’est facile, mais moi j’ai dû combattre un dragon, hein ! Et les infinitudes sont tellement vicieux, des fois. Enfin… Il faudrait que j’y réfléchisse. »
De toutes manières, un sujet un peu plus joyeux s’était installé, et le petit botaniste s’enthousiasma lui-même à la place de Nathan : « Ah, ça a l’air super dis donc, j’aimerais bien faire ça aussi dis donc ! Et puis Nessy et sa copine pourront avoir un peu de temps pour elles aussi, c’est sympa. »
Il continua un peu de parler un peu de ce qu’ils pourraient faire plus tard avec Nathan pour lui faire découvrir les terres mortes ou d’autres endroits, ne s’arrêtant que lorsqu’il monta à l’étage pour récupérer un gros pot de baume St Ôl. Lorsqu’il revint et se remit à masser les poignets du tatoueur, il rigola doucement sous les paroles de ce dernier : « Ben voyons, comme si ça te dérangeait d’habitude, tu me trimballes comme un sac de plumes même sans ça ! »

Mais à bien y réfléchir, ça pouvait être quand même intéressant, mine de rien… Benedikt avait l’esprit créatif dans presque tous les domaines et Vrass lui était presque toujours enthousiaste en ce qui concernait celui-ci.
« Mais on trouvera bien quelque chose à faire avec mes nouveaux talents, je suis sûr » finit par déclarer le botaniste en riant, ses deux mains dessinant des ronds apaisants sur la peau de Vrass. Il continua une dizaine de minute, presque machinalement maintenant que son attention était revenue principalement sur l’écran de télévision, qui se mit rapidement à diffuser des publicités. Mais c’était tout autant au plaisir de Benedikt, qui adorait les fabuleux spots publicitaires qui montraient des merveilles ; lui se fichait bien que la réalité ne suivent pas derrière, c’était simplement sympathique de voir que des chaussures pouvaient être aussi incroyables et donnaient l'impression de supprimer aussi toute gravité pour ceux qui les portaient.

Une fois qu’il décida que les effets de son produit allaient bien être efficace, et que les muscles de ses mains allaient bientôt être ceux qui demandaient un massage, Benedikt s’étala à nouveau sur le tatoueur pour réfléchir un peu à voix haute, étalant quelques idées pour que ce dernier lui donne des conseils. Il commençait à avoir des tatouages un peu partout, mais… Il y avait un insecte cher à son cœur qui n’était toujours pas dessiné sur sa peau, et le petit botaniste rouvrit les yeux avec un grand sourire.
« Oh, je sais, tu pourrais me tatouer des cymbus ! A la place des scarabées, sur ma cuisse ! Je préfère des cymbus ! »

Il se releva immédiatement pour aller récupérer dans la cuisine un bol, aussi discret qu’un chat dont on n’entendait que des pas étouffés et légers dans le silence relatif de l’appartement. Puis il remonta à l’étage récupérer deux de ses protégés qui logeaient maintenant sur la terrasse, comme les jours étaient plutôt chauds et ensoleillés maintenant. Histoire de les garder occupés pendant que Vrass faisait ses croquis, Benedikt en avait profité pour remplir son bol de miel, d’un pot qui trainait encore dans la chambre.
Lorsqu’il revint s’installer sur Vrass, il posa donc le bol sur la table basse devant le canapé, gardant le pot pour y plonger son doigt sans honte, des yeux amourachés posés sur les gros insectes qui bourdonnaient avec force à côté d’eux.
« Comme ça, tu peux faire des croquis d’après nature, ce n’est pas super, ça ? » déclara le petit botaniste fier de lui, avant de se redresser pour attraper doucement un des poignets du tatoueur. « Oh, ou alors tu as encore mal ? Je ne t’ai même pas demandé. Mais d’habitude, le baume St Ôl, ça marche assez bien. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Juil 2014, 15:55

Difficile de savoir un peu comment pourraient être ses parents. Je me doutais bien que c'était une question qui le hanterait un bon moment, surtout maintenant qu'il avait commencé à en apprendre un peu à leur sujet via son frère, malgré tout, je me disais qu'on pourrait toujours essayer de trouver un moyen pour les voir quand même, peut être en allant dans les Abysses. Mais oui, ça foutait un peu les jetons, mais je lui souriais en emmêlant doucement mes doigts dans ses cheveux
«La dernière fois, tu es venu me chercher, là je serai avec toi. Mais je ne veux t'obliger à rien, ce n'était qu'une suggestion.» - autrement dit, je ne lui en voulais pas d'avoir peur... on préférait donc parler plutôt de Nathan et de Nessy avec leurs projets de vacances. Je ne sais pas trop où ce genre de colonie peut avoir lieu, là c'était Ohime Quinah, mais je suppose qu'ils doivent aussi aller à Banba où ils peuvent voir les animaux de la ferme, ou Aspasie et ses moulins. Garlaad en revanche est encore un peu trop méconnu selon moi pour que les enfants puissent s'y rendre, de même qu'hermésis qui n'est pas assez fiable en terme de localisation.

Enfin bon, déjà, on pouvait se concentrer sur quelque chose que je savais faire, à savoir les tatouages. Après que Benedikt m'ait soigneusement massé les poignets, il eut envie que je lui fasse quelques cymbus sur la cuisse pour le tatouage de l'aigrette. Ça pourrait peut être l'aider afin qu'il puisse voler de ses propres ailes, au sens propre du terme.
Je souriais lorsqu'il s'inquiéta de l'état de mes mains et je déposais un baiser sur son front avant d'attraper mon carnet de croquis
«T'en fais pas pour moi. C'est pas comme si j'avais une fracture ou une entorse non plus..» - je commençais donc à les dessiner, parfois avec un mouvement de leurs ailes en train de battre à toute vitesse, ou alors simplement posés sur le bocal de miel. Je devais par moment me lever doucement pour essayer de bien les voir d'en haut, de côté ou de face aussi, histoire d'avoir le plus de perspective possible et de mémoriser leurs proportions.

Puis je laissais le carnet à Benedikt pour qu'il choisisse celui ou ceux qu'il voulait que je lui fasse...
«je vais chercher l'encre...» - j'allais rapidement dans le salon pour préparer tout ce dont j'avais besoin, que ce soit en terme de couleurs ou simplement pour les aiguilles et es ingrédients. De façon générale, Benedikt fait ses tatouages en noir pour éviter les mélanges bizarres de couleur avec tous ses tatouages - un peu comme moi finalement - et je revenais donc avant de m'installer de l'autre côté du canapé, soit vers ses jambes

«Bon, alors, tu veux lequel? Tu veux qu'ils soient posés sur une fleur, sur une branche ou je ne fais vraiment que les insectes? Intérieur ou extérieur de la cuisse?» - sachant que l'intérieur fait un peu plus mal car la peau est plus fine. Je lui avais piqué un peu de menthise au cas où pour anesthésier brièvement la peau pour qu'il ait moins mal quand même, ça évitera qu'il bouge.

«Bon allez hop! À poil!» - je plaisantais bien sur, mais il fallait au moins qu'il vire son pantalon s'il voulait que je lui fasse son tatouage hein?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 19 Juil 2014, 01:44

Benedikt était encore de réfléchir sur les voyages aux abysses et lorsque Vrass revint, le petit botaniste s’était déjà étalé à nouveau sur le lit, hochant la tête légèrement à chaque mot du tatoueur.
« Hmmm, je ne suis pas sûr mais… J’ai déjà des branches autour des poignets alors… peut-être que ça ferait trop ? Je crois que je les aimerais bien simplement dans le vide, en train de voler, ou même juste là. »
Il finit par enlever son pantalon de pyjama pendant que le tatoueur préparait ses encres, riant légèrement à entendre ce dernier lui demander de se mettre à poil. C’était bien la seule fois où il lui demandait ça et avait seulement un tatouage en tête ! Sauf que le petit botaniste, dans sa bienheureuse innocence, ne se rendait pas compte qu’il avait tort.

Il regarda avec attention Vrass se mettre à travailler sur lui lorsqu’il eut finit de préparer son aiguille, toujours curieux de le voir tatouer ; et puisqu’il ne pouvait que le voir vraiment faire quand c’était sur lui qu’il le faisait, autant en profiter ; difficile de se planter à côté du winghox quand il avait un client. D’autant plus que parfois, le botaniste demandait des tatouages à des endroits qu’il pouvait difficile voir lui-même sans un jeu de miroir, c’était le cas de celui qu’il avait dans la nuque, et la seule idée qu’il avait eu de la manière dont Vrass avait fait celui-ci avait été les picotements que son aiguille avait progressivement laissé sur son passage.

Mais la douleur des tatouages était en plus maintenant devenue presque banale pour Benedikt, qui s’en accommodait très bien en général ; sauf peut-être aux endroits où la peau était plus fine. Ce qui voulait dire que ce n’était pas si mal que Vrass lui ait piqué un peu de menthise, vu ses prochaines paroles :
« A l’intérieur de ma cuisse, ce sera plus discret ! » - Malheureusement pour lui, le petit botaniste n’avait pas vraiment à espérer d’avoir assez de poil sur les pattes pour que cela se voie moins. Et on pouvait encore se demander si la discrétion de ses tatouages devait être encore à l’honneur, quand il commençait à en avoir trop pour vraiment pouvoir les cacher.
Pourtant l’amour de Benedikt pour les tatouages que lui faisait Vrass était assez grand pour ne pas penser au qu’en dira-t-on. Il y avait quelque chose de magique à laisser le tatoueur dessiner sur lui d’une façon si permanente alors qu’il admirait tellement ce qu’il faisait sur le papier, et puis… Le fait que ce soit Vrass qui le faisait n’était sûrement pas non plus à négliger.

Le petit botaniste finit par laisser ce dernier mettre de la crème sur son nouveau tatouage tout juste fini, encore rouge et irrité, et lorsqu’il repartit dans la cuisine préparer une petite théière de thé avec des gâteaux pour le goûter, c’était avec une démarche qui allait sans nul doute faire rigoler Vrass, vu qu’il marchait en essayant d’éviter que son tatouage tout frais ne frotte sur quoique ce soit.

Et lorsqu’il revint, c’était avec un regard plein de pensées flottantes loin d’être inhabituel.
« Tu ne crois que ce serait encore plus nul, de ne les voir qu’une fois, ou de rester à les imaginer sur tes dessins ? Je me dis que c’est plus facile de manquer de quelque chose qu’on n’a pas connu plutôt que l’inverse, non ? » demanda-t-il en s’installant à nouveau sur le canapé, une jambe à moitié plié sur laisser son tatouage tranquille, un regard plein de questions sur Vrass. « Mes... parents, je veux dire. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Juil 2014, 09:38

À l'intérieur de la cuisse, donc. Je lui montrais quelques croquis, j'allais devoir faire quelques traits de la couleur de sa peau - soit presque blanc - pour relier les différents cymbus entre eux puisqu'il fallait absolument que le tatouage ne fasse qu'un bloc. Je préparais donc un peu d'encre claire avant de m'installer et commencer à lui faire le tatouage demandé.

Je m'appliquais comme toujours, restant parfaitement concentré et ce, même si j'avais une vue des plus intéressantes sous le nez! Mais allez savoir, le professionnalisme pour certaines choses, ça ne s'apprend pas! Et il savait aussi que plus on me laissait tranquille pendant que je dessinais, et plus j'allais vite et bien. Aussi, lorsque les trois petits scarabées furent terminés, j'appliquais une couche généreuse de crème apaisante avant de lui sourire et lever les yeux vers lui

«Ça te va?» - je lui passais le petit miroir pour qu'il y voit mieux, puis je le voyais déjà se lever pour aller préparer du thé et des gâteaux, pendant ce temps, je rangeais tout. J'allais vers le comptoir pour regarder sa carte de fidélité, c'est qu'il est plutôt dépensier à vrai dire, donc il était possible qu'il ait droit à une petite réduction, mais en réalité, il avait mieux!

«Hey! T'as droit à un article gratuit dans n'importe quelle boutique. Tu veux que je te mette le tatouage ou bien tu préfères garder ton bon pour autre chose?» - quelque chose de plus cher de préférence, mais souvent, les trucs très chers justement, ça fait pas partie des machins qu'on peut avoir gratuitement... mais je préférais lui demander son avis quand même.

Lorsqu'il revenait dans le bureau, je le suivais et je prenais un gâteau lorsqu'il me posa une drôle de question. Sur le coup je ne comprenais mais alors pas du tout de quoi il parlait, jusqu'à ce qu'il apporte des précisions, et j'eus une petite exclamation avant de réfléchir à tout ça
«J'en sais rien. Parfois il y a des choses qu'il vaut mieux laisser à l'imagination, oui. Moi je sais que je préférerais savoir. Quitte à ce que mes parents soient des cons et qu'au moins je n'ai pas de regret à ne pas les avoir connus, ou alors qu'ils soient justement des gens bien et que je sois alors heureux de les avoir vus au moins une fois.» - enfin bon après, c'est moi, et on n''a pas du tout le même caractère à ce sujet lui et moi. Donc je pouvais comprendre qu'il préférait rester dans le flou sur certains points, surtout avec la vie qu'il mène et qui n'entre pas vraiment dans le cadre de la "normalité" pour les gens de Païlandune... moi j'ai bien été condamné à mort par mon village pour ça, donc y'a plus grand chose qui m'atteint à ce sujet maintenant.

«Bon, sinon.. tu veux manger quoi ce soir?» - est-ce vraiment la peine de continuer sur le sujet?

Benedikt: tatouage de l'aigrette à 50 ores. Merci de régler la somme convenue ou de préciser si vous utilisez le bon de Sayah pour un article gratuit toute boutique confondue.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 22 Juil 2014, 13:07

« Non, c’est bon, je préfère le garder pour autre chose ! » déclara le petit botaniste à travers la cuisine, pour répondre à Vrass resté de l’autre côté. Il revint pour déposer son plateau, et la réponse de Vrass à a nouvelle question le fit un peu réfléchir.
« Mmh, tu n’as pas tort… Mais j’ai peur de me dire après que je ne leur aurais pas dit ce qu’il fallait, ou que je l’ai dit d’une mauvaise manière, ou… Je me dis, et s’il n’appréciait pas ce que je suis devenu ? Même sans parler de choses précises, juste moi, mon caractère, et tout ? »
Benedikt soupira, restant muet un instant, avant que le tatoueur lui pose une question qui lui changea immédiatement les idées. Il se redressa avec quelques étoiles dans les yeux et un grand sourire : « Des hamburgers ! »

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Quelques jours plus tard, les réflexions du petit botaniste sur sa famille ne s’étaient toujours pas envolés, mais devenaient un peu répétitives, si bien qu’il n’y pensait que par hasard, en servant une petite famille dans sa boutique ou lorsqu’une de ces publicités pour des vacances pas chères s’étalaient sur le mur d’un bâtiment de la Basse-ville.

Le convoi de Banba partant un dimanche, comme ils l’avaient découvert, Vrass et Benedikt avait eu une petite semaine pour tout mettre en ordre et travailler encore un peu d’arrache-pied. Le petit botaniste était toujours aussi surpris que l’or qu’il recevait chaque mois de Sayah avait une fin, mais s’attela d’autant plus religieusement à garder sa boutique aussi irréprochable que possible. Ce qui expliquait probablement pourquoi il était rentré souvent tard, des herbes et de la terre collées aux vêtements et à ses bottes, comme s’il s’était roulé dans un champ un peu boueux.

Si bien qu’après ça, Benedikt aurait bien appréciés une bonne grasse matinée ce dimanche-ci. Malheureusement pour lui, le convoi partait de Banba à 10h, et ils allaient devoir se lever avant pour y aller – dieu merci que Vrass possède une perle de Sayah.
Ce n’était pas souvent qu’on voyait le botaniste bailler et grogner en se lavant après huit heure du matin, mais c’était bien le cas aujourd’hui. Il s’étira encore un peu tout en surveillant les œufs au plat qui cuisaient dans sa poêle, jetant un regard ensommeillé à la radio qu’il n’arrivait pas à suivre. Iza tournait autour de lui depuis tout à l’heure, attirée par l’odeur du bacon, et si elle n’allait pas quémander, ce n’était pas son genre, elle savait très bien que sa simple présence lui ferait gagner de la part de Benedikt un bon morceau de viande, quelque soit ce que c’était.

« Vrass, un convoi, ça met combien de temps à faire Banba-Aspasie, plusieurs jours tu penses ? Ça met plus de temps que si on est à pieds, non ? »
Le petit botaniste s’était entrainé à l’arc pendant ses heures libres, cette semaine, histoire de calmer la légère appréhension qu’il avait face à l’idée que Vrass et lui se mettent en danger inutilement. Bien sûr, en général, le tatoueur se débrouillait déjà bien tout seul, mais Benedikt était bien placé pour savoir que parfois, cela ne suffisait pas. Et puis après tout, s’ils devaient protéger une charrette en chemin vers une autre ville, autant qu’il puisse servir à quelque chose d’autre qu’à soigner les gens, après qu’il se soit fait dévaliser leur marchandise.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Home is where it...

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Juil 2014, 11:27

Ce n'était jamais un sujet évident à aborder. Je ne suis franchement pas le mieux placé pour discuter des relations familiales quand on voit comment est fichue ma propre famille, mais je sais que chez les winghox, on n'a jamais vraiment eu cette notion de famille. Tout est question d'honneur en fait, l'amour n'a pas trop sa place, que ce soit entre un couple ou entre des parents et leurs enfants. Tout ce qui compte, c'est qu'on maintienne l'honneur familial et on fait ce qui doit être fait, point. Donc bon, au final, je ne me suis jamais vraiment soucié de savoir si mes parents apprécieraient ou non ce que je suis car je savais dès le début que ce n'était pas le cas. Il n'y en a toujours eu que pour Frhan, le fils qu'ils auraient du avoir. J'avais beau être grand et fort, mon père a toujours senti qu'il y avait un truc qui "clochait" chez moi, donc je n'ai jamais éprouvé ce besoin de faire mes preuves auprès de lui, ça servait à rien.

Bref, les jours qui suivirent, je pouvais voir que Benedikt y réfléchissait encore. Mais il n'en parlait pas pour autant, si bien que je ne pouvais pas savoir au final ce qu'il avait décidé.
Le dimanche suivant, on se préparait à partir, je prenais mon épée en priorité, ainsi que mes bottes d'anticus même si je serai pour la plupart du temps sur le dos de Phaerör, perché en hauteur pour voir arriver les brigands de loin. Allez savoir combien de temps ça prenait pour aller de Banba à Aspasie... je m'installais à la table du petit déjeuner en attendant que Benedikt me donne mes œufs et mon bacon.
«Je sais pas. Deux jours maximum je pense... les deux villes ne sont pas si éloignées que ça l'une de l'autre...» - fallait donc prévoir le campement et tout aussi. Donc je prenais mes pierres volcaniques, la tente hérisson et les provisions qu'on avait achetées la veille. J'enfournais une bonne dose d'œufs et de bacon dans ma bouche avec du pain avant de boire une gorgée de café et reprendre - «je vais principalement patrouiller par la voie des airs avec Phaerör, ça me permettra de voir arriver les brigands de loin et de les intercepter avant même qu'ils n'arrivent vers le convoi. Ce sera plus prudent, et avec un peu de chance, voir un hiéras en furie leur foncer dessus leur donnera plutôt envie de rebrousser chemin.»

On ne sait jamais après tout. Je finissais mon petit déjeuner, et je montais finir de me préparer, vérifiant mon sac, mon épée et le reste avant de redescendre et attendre que le gosse soit prêt aussi. Je posais ma main sur la tête d'Iza avec un léger sourire
«On risque d'être absents quelques jours, Iza. N'hésite pas à aller chez la vieille chouette si tu te sens seule, d'accord?» - certes, le convoi ne prendra que deux jours, mais après on risque d'enquêter sur cette histoire de disparition à Aspasie, donc ça va nous prendre du temps. J'ai pris du rechange pour une semaine au cas où, donc ça devrait aller.
J'attrapais Benedikt en mettant ma main dans son dos pour le plaquer contre moi, puis il y eut un pop, et on se retrouvait près d'une ferme isolée à Banba!

«C'est chiant que ça puisse pas être plus précis que ça cette foutue perle. On doit être à des kilomètres de la gare au moins! » - je sifflais déjà pour que Phaerör se ramène, d'ailleurs, faudrait que Benedikt appelle Pomporo aussi tiens... normalement, il était passé hier via sa boutique pour qu'elle reste dans les parages, j'espère qu'elle n'est pas allée trop loin.


==============================
Direction: Banba

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Home is where it...

Messagepar Benedikt » 24 Juil 2014, 15:34

La suite ici !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Précédente

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron