Retour au bercail

Image

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 19 Juil 2013, 23:25

La suite ici !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Juil 2013, 19:02

Retour de la boutique
====================================
Les achats terminés, je regardais le collier d'Iza qui finalement ne se voyait presque pas sur son pelage bringé. Pour ma part, je me retrouvais avec le porte-clé accroché à la ceinture et je me faisais entraîner par un gosse mal à l'aise dans la compagnie de Sayah et je pouffais de rire avant de faire tout de même un signe de la main au reptile pour lui dire au revoir. Pas forcément pour le remercier, pas mon genre, mais je savais que de toute manière, je le reverrais tôt ou tard.

Une fois dehors, le gosse me sauta presque dessus, heureux que tout soit terminé. Il souhaitait en profiter pour aller chez lui, récupérer des affaires et passer aussi s'acheter un appareil photo. Je fronçais les sourcils avant qu'il ne prenne à nouveau mon visage dans ses mains pour m'embrasser et filer sans même me demander mon avis finalement. Je croisais les bras en le regardant partir, avant de finalement me résigner. Je ne suis pas sa nounou après tout, mais vu ce qu'il s'est passé la dernière fois qu'il est parti seul de son côté, c'est un peu normal que je ne sois pas vraiment rassuré
«Viens Iza, on rentre. On va voir si avec cette note de musique, tu as moins peur.» - je la portais aussi en prime, donc j'allais pouvoir m'en rendre compte par moi-même aussi.

On faisait le chemin en sens inverse, je m'arrêtais chez le boucher pour lui prendre des boulettes de viande, je me disais que je pouvais faire des spaghettis à la bolognaise pour ce soir, après tout, y'a des légumes dedans non? Des carottes, des tomates, des oignons... et Iza aime ça aussi, bien que pour elle, je doive les cuisiner sans vin. On avait donc quelques sacs de courses en rentrant, la morphe tenant celui avec les légumes dans la gueule jusqu'à ce que le bruit des travaux nous parvienne. Je baissais les yeux vers elle, mais tout comme elle, j'avais l'impression que le bruit était différent. Plus doux en fait, et on aurait même dit que ça formait une sorte de musique d'ambiance?

«C'est génial ce truc! Ça te plait?» - bien sur, elle ne pouvait pas parler sur le coup, je me disais que j'aurais du lui acheter un KIP aussi! C'était ça que je voulais, flute. Bah tant pis, après tout, on arrive à la comprendre quand même non? On s'y habitue. Poussant la porte de la boutique, je pouvais voir qu'ils avaient fini de découper la porte, ils étaient en train de la poncer, et le bruit de la machine faisait penser à... du violon? En tout cas, Iza ne semblait plus du tout perturbé, non seulement le bruit était moins fort, mais en plus il était totalement différent! Je retirais le mousqueton pour le poser sur le comptoir et effectivement, ça changeait totalement au point que je serrais les dents tellement c'était désagréable! Tu m'étonnes qu'ils mettent des casques! Je reprenais vite le porte-clé pour le rattacher avant de soupirer de soulagement et aller vers la cuisine pour tout ranger.

Y'avait de la poussière de béton partout, si bien qu'on allait tout mettre au frigo pour que ce soit à l'abri, mais mine de rien, l'endroit n'était pas du tout agréable et je me tournais vers Iza en posant ma main sur sa tête
«Tu veux bien aller faire une lessive? Je vais essayer de ranger un peu en attendant...» - déjà elle éternuait de partout la pauvre, c'était mieux que je l'envoie dehors quand même. Elle sortit de la cuisine pour foncer vers l'étage afin de reprendre forme humaine, s'habiller et prendre le linge pour aller à la laverie, puis je la vis descendre avec ses petites jambes maladroites, toujours un t-shirt trop grand pour elle et un de mes caleçons propres pour lui servir de short. Elle avait resserré l'élastique pour qu'il lui aille, j'ai toujours voulu lui acheter des vêtements, je lui en ai acheté d'ailleurs, une petite robe pratique à enfiler et un autre ensemble t-shirt et short, mais elle n'a jamais voulu les mettre. Je sais pas pourquoi.

Je me dirige vers la zone des travaux, le morceau de béton qui a été découpé pour faire la porte a été brisé en morceaux pour redevenir du sable qui allait à nouveau servir à faire du béton pour finir les murs. Je regardais la pièce, en fait, les murs étaient finis, ils avaient fait aussi une fenêtre dans celui qui était opposé à la porte et ils avaient retiré le montant de la fenêtre de la cuisine, ils allaient devoir murer cette partie donc. Heureusement qu'il y a deux fenêtres dans la cuisine, sinon ils auraient justement du en faire une autre, mais c'était prévu

«On a bien avancé non?»
- «Grave. C'est super. Je ne m'attendais pas à ce que la pièce soit aussi grande»
- «Oui, tu auras largement de quoi mettre un canapé, un bureau...»
je venais hocher de la tête alors que l'ouvrier semblait un peu embarrassé - «au fait Vrass, je voulais te remercier»
- «Hmm?»
- je me tournais vers lui, l'air un peu surpris
- «Tu sais, on n'a pas souvent ce genre de chantier dans le coin. En général, les gens n'ont pas les moyens. On doit surtout faire des réparations de plaques de tôles, refaire une simple porte avec du bois de récupération parce que les gens ne peuvent pas acheter de la qualité. Ça va faire du bien à ma famille l'argent pour ce travail»
- «Dis pas de connerie. C'est toi qui m'a aidé à l'époque où je vivais dans une simple chambre de vieille à trouver cet appart! C'est quand même l'immeuble de ton oncle non?»
- «Oui je sais mais... j'aurais pas pu le garder de toute manière. Ça me coûtait trop cher en entretien! Et j'aurais jamais pu le vendre à quelqu'un d'autre, il aurait fini par décrépir jusqu'à être squatté comme tous les autres. Toi tu l'as payé»
- «Oui... j'ai mis le temps, mais j'ai fini par le payer oui.»
- «Et maintenant, tu me paies encore pour l'agrandir. Grace à toi que ma famille vit aussi bien!»
- «Bah... c'est ça les Ghettos non? On s'entraide! Tu fais du bon boulot de toute manière.»
- «Avec l'argent que tu as, tu n'as jamais pensé à aller vivre à la Basse Ville? C'est ce que tous ceux qui réussissent font non?»
- «J'aime pas la Basse Ville. Les gens sont trop snobs là bas. Je suis mieux ici.»
- «C'est vrai que toi au moins, y'a pas grand monde qui va chercher à te braquer... les jeunes sont pas assez fous pour ça.»


Je pouffais de rire avant de mettre une tape sur l'épaule du maçon pour le féliciter encore et continuer. Je préférais le laisser travailler avant de monter dans ma chambre et prendre mon carnet. Avec tout ce que j'avais vu au cours des vacances, j'avais de quoi m'inspirer pour mes dessins! Et puis, je doutais fort qu'avec un boucan pareil, j'ai des clients.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 23 Juil 2013, 23:04

Lorsque le botaniste rentra en milieu d'après-midi, il serpenta à travers la boutique maladroitement, le nez froncés sur le gravier et le bordel dans lequel il marchait. Flûte, il avait complètement oublié ça en rentrant. Le bruit assourdissant le fit couiner et filer vers la cuisine, mais il s’avérait que celle-ci était aussi investie, et pas qu'un peu. Vrass avait dû ranger avant, vu qu'il n'y avait plus rien qui traînait, et Benedikt se glissa jusqu'à l'évier.
« Tu devrais pas rester ici, tu sais, au cas où y a un truc qui te tombe dessus, et puis le bruit et la poussière, c'est pas bon non plus ! » lança un des ouvriers qui avait arrêté momentanément sa perceuse, et le botaniste s'attrista de voir que d'autres faisaient du bruit aussi à côté, si bien que le calme qui venait de tomber dans la cuisine était très relatif. Il se retourna pour hocher la tête, toussotant sous la poussière.
« Heu, oui, je venais j-juste prendre un verre d'eau. »
« Vrass est à l'étage, j'crois, aussi. »
« Hmm, merci-i. »

Benedikt s'enfuit rapidement dans les escaliers, hochant simplement la tête pour saluer les autres ouvriers. Il prit à peine le temps de jeter un coup d’œil aux travaux, quand pourtant ils avaient bien avancé et le ferait sûrement ce soir s'enthousiasmer.

« Uuuuuueeehhhg... »
Ce fut sa seule déclaration d'accueil à Vrass pendant qu'il se laissait tomber sur le lit à côté de lui et fermait les yeux. Il les rouvrit pourtant quelques secondes plus tard pour le regarder avec surprise. Comment faisait-il pour gentiment crayonner au lit comme s'il était allongé dans un pré avec une gentille brise ? Le regard de Benedikt le dévisagea de la tête au pieds, jusqu'à ce qu'il tombe sur leur récent achat. Ah. Ben oui, forcément, c'était plus facile avec la note de musique. Même si à l'étage, il y a avait un peu moins de bruits, c'était pas encore spécialement silencieux.
« Ça marche bien, alors, ça... » demanda-t-il en désignant d'un léger coup de tête le bijou. Tâtonnant par terre pour retrouver l'endroit où il avait posé son verre, il se redressa lentement pour boire une gorgée d'eau fraîche qui apparemment était décevante, parce qu'il regarda son verre en soupirant.
« J'ai acheté un appareil photo... Et j'ai rencontré quelqu'un qui va m'aider pour m'en servir, elle était vraiment sympa et... » Le botaniste s'arrêta et jeta un coup d’œil en coin au tatoueur. Il parlait plus précautionneusement et lentement que d'habitude, mais pour l'instant, il s'aperçevait surtout qu'il allait devoir désarmer les réserves habituelles du tatoueur. « Elle était avec son... mec, comme tu dis, alors ce n'est pas la peine d'être jaloux, elle était juste gentille. Ou alors très impolie parce que ça ne se fait pas de faire ça devant... lui... et... »

La visage de Benedikt perdit soudain les dernières couleurs qu'il lui restait et sa phrase se perdit dans des murmures de plus en plus hésitants. Après ça, le petit botaniste eut juste le temps de détaler dans la salle de bain, refermer la porte d'un coup de pied et plonger la tête dans la cuvette des toilettes pour réaliser qu'il avait bien fait d'être à l'étage à ce moment-là.
« Oh non, pas encore... » se supplia intérieurement Benedikt qui s'assit par terre contre la baignoire en soupirant, pour simplement devoir se rapatrier à nouveau sur la cuvette des toilettes quelques secondes plus tard. « Super, parfait, en plus il y a Vrass juste à côté... Si c'est ça d'être enceinte, hé bien je suis bien content d'être un homme, tiens. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Juil 2013, 00:19

La journée s'était passée tranquillement. Je m'étais acheté un paquet de chips qui trônait encore sur la table de nuit alors qu'Iza avait fini sa lessive et avait passé une partie de l'après-midi à ranger les vêtements dans l'armoire. Je lui proposais ensuite d'aller se balader un peu si elle le souhaitait, et lorsque Benedikt rentra à la maison, elle n'était pas encore revenue.

Je le voyais s'affaler sur le canapé et je haussais un sourcil intrigué en voyant sa tête
«Ça va? T'es tout pâle?» - je passais ma main dans ses cheveux alors qu'il me désignait le porte-clé avec la note de musique. Je hochais de la tête en souriant - «ça finit quand même par donner mal au crâne à force, c'est comme passer la journée à côté d'une boîte de nuit. Certes, c'est moins fort et c'est toujours plus agréable d'avoir une sorte de musique à la place de bruits de travaux, mais bon... il me tarde quand même qu'il y ait du silence.»

Je m’apprêtais à le lui donner pour qu'il essaie par lui-même, mais au moment où j'avais ramené ma main à ma ceinture, il commença à parler de la vendeuse et forcément, je fronçais du nez
«ça se fait pas de faire quoi devant lui? Hé!! Où tu vas?» - je venais croiser les bras en prenant un air contrarié. Non mais oh! C'est dingue, j'ai l'impression qu'il attire plus les filles que moi maintenant! C'est peut être parce que je ne les drague plus vraiment, mais aux dernières nouvelles, il n'est pas censé le faire non plus!

Je me levais, certes, je ne voulais pas lui faire une scène, mais j'avais quand même envie qu'il m'en dise davantage, sauf que lorsque j'ouvris la porte de la salle de bain, c'était pour le trouver sur les toilettes avec la tronche de celui qui n'a pas gardé grand chose dans son estomac

«Houlà!! T'es vraiment pas bien toi...» - bravo Sherlock, fallait être un génie pour le deviner hein? Je prenais un verre sur le lavabo, il servait généralement pour se brosser les dents, je le lavais un peu avant de le remplir à nouveau et le lui apporter - «Il faut t'hydrater. Pour une fois, tu vas pouvoir te gaver de thé.»

Je passais ma main dans ses cheveux avec une certaine inquiétude avant de désigner la douche
«Tu devrais te rincer un peu, tu transpire. Ça te fera du bien.»

Soudain, le bruit cessa, dehors, ils avaient terminé leur journée
«Vrass?» je déposais un baiser sur le front du gosse avant de me lever pour aller voir ce qu'il voulait. Je commençais à descendre les escaliers mais je restais en haut quand même
- «Oui?»
- «On a fini pour aujourd'hui. Demain, on va pouvoir finir le toit et après, il ne restera plus que les aménagements intérieurs. Tu veux moquette, carrelage, parquet?»
- «Je sais pas vraiment, surement du linoléum, c'est quand même moins cher et c'est plus pratique à nettoyer.»
- «D'accord, j'en ai vu d'une jolie couleur rouge foncée, ça te dit?»
- «Parfait. Pour les murs, tu me les peins en blanc c'est tout.»
- «Ok! J'apporterai ça demain.»
- «Salut et merci...»
- le chef d'équipe s'en allait avec son groupe et je remontais pour aller voir le gosse. Au moins maintenant, on était tranquilles mais bon, je me demandais ce qu'il avait pu choper.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 25 Juil 2013, 02:37

Benedikt se contentait se hocher la tête et soupira de soulagement en réalisant le silence qui venait de s'installer. Vrass ne mit pas longtemps à revenir, même si le botaniste avait plus ou moins entendu leur discussion.
« Ça va être joli, en bas, c'est bien... » murmura-t-il misérablement au tatoueur qui revenait dans la salle de bain. Avant de replonger la tête dans la cuvette des toilettes.
« C'est pas juuuuste. Je suis jamais malaaaade. Tout ça c'est la faute de ma voisineeee. » Benedikt fronça le nez et posa son front sur le rebord des toilettes avec un bang étouffé. « Et d'ailleurs, je disais juste tout à l'heure que ça ne se faisait pas de courtiser quelqu'un quand on est avec son petit ami. Enfin, c'était juste une cliente qui passait et elle était gentille, et lui aussi. »
Il redressa la tête un instant. « Si je les revois comme c'est prévu, tu n'auras qu'à venir avec moi, ça te rassura peut-être, bordel, pourquoi je parle autant, moi... »
Là-dessus le botaniste démontra qu'on n'allait pas discuter longtemps parce qu'il replongea encore une nouvelle fois dans la cuvette.

« Mais c'est trop stupideeee...
» Benedikt prit une grande respiration et commença à monologuer son explication lentement, comme effrayé de réveiller sa nausée. Autant tout expliquer à Vrass maintenant qu'il se demandait ce qui lui arrivait.
« Je suis passé chez moi et y a ma voisine qui était là alors elle m'a proposé de venir prendre le thé parce que je ne la verrais plus après, parce que je lui avais dis que je déménageais, et je me suis dit que c'était pas poli de refuser, parce qu'elle m'a aidé quand je venais d’emménager alors j'ai oui, mais il avait cette odeur horrible dans son appartement, et d'habitude ça ne sent pas comme ça alors j'osais pas demander mais c'était vraiment fort, et ça me donnais la nausée et elle n'arrêtait pas de parler de pleins de trucs mais moi j'avais l'impression de plus arriver à respirer correctement là-dedans, et là elle se met à me parler de son problème de cafard parce qu'elle en avait plein chez elle et du coup elle a dû demander à des gens de venir les tuer et c'est un peu horrible quand on imagine ça, et elle racontait qu'ils vaporisaient pleins de produits chimique chaque semaine chez elle pour les tuer et du coup, j'ai compris qu'il y avait que moi qui sentait cette odeur, et je suis parti le plus vite possible et ça allait un peu mieux dehors, du coup j'ai voulu rentrer à la maison mais là, j'espère que ça va pas durer longtemps et que... »

Benedikt hoqueta et se retourna prestement sur ses genoux pour le même manège qui commençait à être un peu répétitif, avant de boire un peu du verre d'eau en plastique que lui avait donné Vrass et regarder celui-ci d'un air de chiot meurtri.
« Est-ce que... tu vas vraiment me regarder vomir jusqu'à ce que ça s'arrête ? Parce que j'aimerais autant que notre vie sexuelle ne finisse pas aussi tragiquement, franchement. » Ou alors ça ne le dégoûtait pas tant que ça et alors là, chapeau. Le botaniste avait vu des clients fuir pour bien moins lorsqu'il avait encore des ailes. Même si jusqu'à maintenant, on ne pouvait vraiment pas dire qu'il avait l'air d'en être dérangé.
« Est-ce que... si tu dis que je peux devrais avoir du thé... Tu me le préparerais ? » Tiens, c'était maintenant un air de chiot suppliant qu'il arborait !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Juil 2013, 09:00

«Arrête de parler, espèce d'idiot... tu n'es pas malade! Tu as été empoisonné!» - je soupirais d'exaspération, c'est lui le botaniste, pas moi bordel! Je ramenais ma main sur sa nuque qui était brûlante avant d'utiliser le verre d'eau que je lui avais préparé pour en verser dans ma main et lui mouiller le cou - «tu aurais du passer à l'herboristerie te prendre de l'Esuna au lieu de rentrer directement ici.»

Je m'approchais pour déposer un baiser sur son front et me lever - «j'en n'ai rien à faire que tu vides tripes et boyaux, c'est pas ça qui va m'empêcher de te sauter dessus quand tu iras mieux» - franchement, il croyait quoi? Que j'étais le genre âme sensible? Je soupirais encore avant de me diriger vers la baignoire et faire couler un bain plutôt tiède mais légèrement frais - «il faut t'hydrater. Je vais te chercher un thé, toi tu vas prendre un bain et pendant ce temps, j'irai chercher l'Esuna.» - je me rassurais en me disant que même s'il s'évanouissait dans la baignoire, avec le tatouage du dauphin, il ne se noierait pas.

Je me dirigeais vers la cuisine pour faire déjà bouillir de l'eau, puis j'entendis des petits bruits de grattements sur le sol et en me tournant, je pouvais voir Iza qui me regardait de ses grands yeux noirs. Je soupirais de soulagement
«Ah super, tu es là! Il faudrait que tu ailles à l'herboristerie, ça ne t'ennuie pas? Il faudrait que tu ailles chercher de l'Esuna pour Benedikt... tu veux y aller sous ta forme animale ou humaine que je sache si je te l'écris?» - elle se dressa légèrement sur ses pattes arrière, ce qui signifiait donc qu'elle se transformerait une fois là bas. Je me dirigeais donc vers le comptoir pour prendre une dizaine d'ores alors qu'elle montait à l'étage avant de redescendre avec... la robe que je lui avais achetée? Elle la tenait dans sa gueule - bonjour l'état lorsqu'elle la mettrait mais bon - pendant que je mettais les sous dans une petite bourse que j'accrochais à son nouveau collier

«Tu en prends pour dix ores. Je sais que c'est pas très cher donc normalement, tu auras au moins une dose avec ça! Essaie de faire vite d'accord?» - je passais ma main sur sa tête avant de retourner dans la cuisine, l'eau était en train de bouillir, je prenais donc un de ses sachets de thé que je mettais dans une tasse avant de verser l'eau et remonter. Direction la salle de bain, je ne savais pas s'il était encore perché sur la cuvette des toilettes ou s'il avait plongé dans le bain, mais je faisais surtout attention à ne pas renverser ma tasse partout

«J'ai envoyé Iza t'acheter de l'Esuna. Elle ne devrait pas en avoir pour longtemps... tiens.» - je lui tendais la tasse avant de m'installer à nouveau près de lui. Il était vraiment pâle cette andouille!


Note:
Vu que Belladona est l'un de mes comptes, je lui verse directement les 10 ores pour l'achat de cinq pâtes Esuna. Je changerai de compte juste pour mettre à jour mon inventaire.


Edit Belladona: Paiement effectué
Image

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 25 Juil 2013, 17:37

« Je saaaaiiis, c'est ce que je disais, je suis jamais maaalaade. C'est que j'essayais de t'expliquer... » couina le botaniste derrière Vrass. Il soupira et se redressa légèrement en entendant ce dernier lui faire remarquer qu'il aurait dû passer à l'herboristerie. « Oui mais... Je pensais que ça irait mieux et que ça passerait tout seul, j'avais envie de rentrer à la maison... »
Le tatoueur redescendit immédiatement pour aller à l'herboristerie, et pendant qu'il était encore en bas, le petit botaniste réalisa avec bonheur que ses haut-le-cœurs étaient en train de se calmer. À défaut de se sentir bien, c'était déjà un début. Quelques minutes plus tard, après avoir tiré la chasse d'eau avec l'espérance que ce serait bien la dernière fois qu'il aurait à le faire pour l'instant, il s'aperçut que ce que Vrass s'embêtait à aller chercher chez Belladona, il l'avait à la maison dans le petit bordel pharmaceutique de ces affaires. Seulement la dernière chose qu'il avait envie de faire, c'était bien de courir après le tatoueur. Bon, tant pis, c'était le genre de chose qui ne se périmait pas et qui était toujours utile, décida-t-il en soupirant pendant qu'il passait le verre à dent de Vrass sous l'eau pour boire un peu.

Benedikt se plongea dans l'eau tiède aussitôt fini, retirant tout ses vêtements pour les laisser en tas devant la baignoire. Ah... Vrass avait eu bien raison, ça faisait quand même du bien. Le botaniste glissa au fond de la baignoire jusqu'à ce que seul ses genoux forment des îlots à la surface de l'eau, puis essaya d'ouvrir les yeux. Ce n'était pas si difficile, et il regretta presque les bains immenses d'Ohime Quinah où l'on pouvait pratiquement nager. Mais finalement, c'était surtout la tranquillité que Benedikt recherchait maintenant, et si possible ne pas devoir se bouger trop les fesses, alors peu importe. Vrass et lui pourrait aller plonger dans les lacs ou les archipels un de ces jours pour admirer les poissons et les algues qui dansaient au fond de la mer. Ah oui, ce serait vraiment bien...
Perdu dans ses pensées et comme l'eau atténuait et transformait tout les bruits, Benedikt ne s'aperçut de la présence du tatoueur que lorsqu'il se pencha au-dessus de la baignoire, et le botaniste se redressa, ruisselant, pour lui jeter une sourire fatigué. Il était revenu très rapidement ; c'était Iza qui était maintenant en charge de la mission, apparemment.
Le botaniste se sentit un peu mal de la déranger pour rien, mais bon, il pourrait toujours se faire excuser facilement et subtilement par une peu de nourriture bien choisie.

« Merci. » Benedikt attrapa maladroitement la tasse de thé devant lui et prit une gorgée qui lui arracha un soupir de contentement. « Thé noir à la vanille ? » Il retourna l'étiquette du sachet et plissa les yeux sur les petites écritures. « Mmm-mh, j'ai raison. »
Le botaniste hésitait à préciser à Vrass qu'il avait déjà ce qu'il fallait et décida de taire ce détail. Pendant quelques secondes. Le temps que la culpabilité et le remord ne s'infiltrent jusqu'au fin fond de son âme.
« Vrass... Heu... De l'Esuna, j'en avais déjà en fait... Dans... mes affaires... » finit-il par avouer en se mordant la lèvre. « Mais... C'est pas grave, ça sert toujours... »
Le botaniste ramena ses jambes contre lui et reprit une gorgé de thé, presque étonné de toute la place qu'il pouvait y avoir dans cette baignoire. Il avait tellement l'habitude d'avoir un winghox avec lui là-dedans !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Juil 2013, 19:53

Soupirant avant de lui prendre la tasse des mains, je posais ensuite ma main libre sur sa tête pour l'enfoncer sous l'eau en grognant. Lorsqu'il sortit en retirant une partie de ses cheveux sur son visage, je fronçais du nez avant de lui rendre sa tasse

«Espèce de cornichon! J'ai envoyé Iza là bas pour rien... bon, il est où ton Esuna, tu vas en prendre tout de suite compris?» - je me levais pour aller voir dans son sac et je revenais le lui porter en le laissant près de la baignoire pour qu'il puisse fouiller dedans et trouver la fameuse pâte. Je soupirais en m'asseyant carrément par terre sur le carrelage et en m'appuyant sur la baignoire juste pour tremper mes mains dans l'eau

«Ah la la... première fois que je te vois malade, c'est pas triste dis donc!» - j'affichais un air tout de même amusé en ramenant une nouvelle fois ma main derrière sa nuque pour le masser un peu, puis finalement, je me levais carrément et je passais derrière lui, m'installant en tailleurs avant de ramener cette fois mes deux mains au niveau de sa nuque et de ses épaules pour le masser plus sérieusement.

«Bon, au moins, tu vas aller mieux maintenant!» - il y eut des bruits de pas dans l'escalier et Iza apparaissait avec la petite robe, tenant le petit sac en papier à la main - «Ah super! Merci Iza...»
- «Préparer à manger?»
- demanda t'elle sur un ton timide
- «Non, on va commander un truc je pense. Ne t'en fais pas!»

Elle hocha de la tête avant de filer rapidement, je ne doutais pas qu'elle allait retirer sa robe et redevenir un chien d'une seconde à l'autre. Je recommençais à masser doucement le gosse avant de pencher la tête sur le côté pour le regarder de côté «ou alors, c'est toi qui prépare à manger pour te faire pardonner de l'avoir fait se déplacer pour rien!» - ajoutais-je d'un ton amusé.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 25 Juil 2013, 22:20

Benedikt laissa le tatoueur lui piquer sa tasse avec un air tout à fait confus, mais il eut tout le loisir de comprendre, la tête sous l'eau. Le tatoueur lui redonna sa tasse après que le jeune homme ait repoussé ses boucles de son visage et retiré l'eau qui restait sur ses cils, et ce dernier l'attrapa sans conviction, méfiant d'un autre tour qu'on pourrait lui jouer. Se frotter le visage avait déjà fait apparaître de toutes manières un air indigné et boudeur sur Benedikt, qui se contenta de jeter un regard froissé à Vrass qui parlait de l'Esuna. Le botaniste n'était pas seulement geignard quand il était malade, mais aussi très susceptible ; raison qui faisait parfois dire à Keira qu'heureusement que cela n'arrivait pas souvent, parce qu'il avait de fortes chances dans le cas contraire qu'elle l'aurait déjà étranglé avec son manque de sens de l'humour.
Même s'il ne se fit pas prier pour plonger une main trempée dans son sac et récupérer une trousse en cuir qui avait dû voir des jours meilleurs ; mais comme tout ce qui appartenait à Benedikt et qui datait d'avant son arrivé à la basse-ville, elle avait été transporté partout et n'avait pas été remplacé à travers les années malgré le besoin. Il trouva en peu de temps ce qu'il cherchait et l'avala sans hésiter avec de prendre une gorgée de thé.
« Je te demande pardon, c'est quoi qui n'est pas triste ? » demanda-t-il sitôt qu'il pouvait parler sans avoir la bouche pleine, zieutant de travers Vrass. « C'est quand même pas ma faute si vous tuez des centaines de cafards innocents ici avec des produits dangereux et que tu te moques de moi sans me laisser le temps de t'expliquer que je peux me débrouiller tout seul. »

Le botaniste n'avait pourtant pas l'air du tout contre les mains qui tripotaient sa nuque et ses épaules, et il passa ses bras autour de ses jambes pour laisser plus de liberté au tatoueur, preuve que ses airs grognons ne l'empêchait pas d’apprécier. Iza apparut quelques secondes après, faisant sursauter le botaniste qui resserra son étreinte sur ses genoux pour être sûr de ne rien dévoiler d'inapproprié à la morphe chienne. Elle repartit heureusement bien rapidement. Benedikt commençait à sentir les effets de l'Esuna qui prendrait encore quelques minutes pour être vraiment efficace, ce qui aurait amélioré son humeur si Vrass n'avait pas rajouté une petite plaisanterie sur le repas.
Le botaniste lui tira la langue sans aucune honte mais appuya sa tête contre le bras du tatoueur, baragouinant qu'il n'avait pas envie, avant de se redresser brusquement pour se frotter les joues avec énergie.
« Bon, je ne vais pas rester là-dedans indéfiniment, moi. » déclara-t-il alors qu'il se séchait et jetait un coup d’œil dans la chambre pour vérifier qu'Iza était déjà descendue. Le botaniste une fois sec troqua sa serviette contre un pyjama et attrapa une couverture dans laquelle il s'enroula jusqu'aux oreilles, et descendit les escaliers pour atteindre la cuisine. Oui, bon, c'est bon, il allait le faire, le dîner pour s'excuser auprès d'Iza, pas besoin de lui faire remarquer d'abord !

Benedikt s'arrêta cependant à la porte de la cuisine, désespéré soudainement par le bordel et les gravats qui régnaient dans celle-ci. Il n'aurait pas dû oublier sa visite express quelques temps plus tôt. Autant la boutique avait été épargné depuis le milieu de l'après-midi, ce qui faisait qu'Iza avait passé un coup de balai après sa lessive – c'était là qu'elle dormait après tout, la pauvre -, autant leur cuisine semblait avoir été victime d'une tornade. Le nez du botaniste se fronça en accordéon et il resta planté là à bouder quelques secondes, comme si Alrik allait venir tout nettoyer pour lui faire plaisir.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 26 Juil 2013, 01:09

«Je ne tue pas les cafards moi... et Iza chasse juste les rats.» - mais bizarrement en fait, les cafards n'envahissent pas les lieux. Je me suis toujours demandé pourquoi. Pourtant, Benedikt est bien ici, donc je doute que ce soit une histoire de trucs chimiques? Ou peut être que c'est moi qui les fais fuir, allez savoir.

Je continuais de le masser doucement, il avait l'air de mauvaise humeur, et d'une certaine manière, ça m'amusait. Pour une fois que ce n'était pas moi, ça changeait! Il finissait par en avoir assez, je suppose que c'est moins attrayant si je ne suis pas dedans avec lui, mais je préférais m'assurer qu'il allait bien avant de pouvoir me faire plus entreprenant avec lui. Je n'aimais pas être séparé de lui de toute manière, et chaque fois qu'il filait à l'anglaise, ça me donnait forcément envie de certaines retrouvailles.

Je le suivais du regard, n'hésitant pas à pencher la tête lorsque j'avais envie de voir un détail qu'il dissimulait sous la serviette avant de me lever en grimaçant légèrement. Parfois, j'ai l'impression d'avoir des genoux en bois. Je le suivais vers la chambre d'abord où il enfilait un pyjama avant de s'enrouler dans la couverture, je venais passer ma main derrière ma tête d'un air agacé, je sens que c'est rapé pour ma petite séance d'exercice quotidienne moi.

Sans un mot, on descendait jusqu'à voir le bordel de la cuisine. Je n'étais pas vraiment redescendu ici depuis la fin des travaux et je venais poser ma main sur son épaule afin qu'il se retourne
«Laisse tomber, c'est le bordel. Je vais aller commander une pizza. Retourne dans la chambre.» - je le suivais des yeux avant de m'approcher de Iza en lui souriant doucement. Elle était de nouveau sous sa forme canine et je posais donc ma main sur sa tête d'un air affectueux

«Tu veux de la pizza aussi? Je t'en commande une en extra viande?» - sa queue se mit à remuer et je pouffais de rire avant de me lever pour me sortir et me diriger vers la cabine téléphonique. Je composais le numéro en commandant trois pizzas, deux extra viande pour Iza et moi, et une plus complète avec un peu de tout, y compris fromage et légumes pour Benedikt. Puis je me retournais et je tombais nez à nez avec une femme que je ne connaissais que trop bien, cette fichue journaliste

«Tiens tiens tiens.. mais c'est mon winghox préféré!»
- «Je suis pas ton winghox connasse. Tu veux quoi?»
- «Allons, allons... pourquoi être si vulgaire avec moi? Il me semble que je t'ai fait une certaine publicité non? Ta petite liaison avec Michael des Chouchoutrin a fait la Une pendant un moment!»
- «Sauf que c'est pas avec lui que je couche. Et il lui ressemble pas tant que ça. Tu m'as surtout attiré des emmerdes!»
- elle haussa un sourcil intéressé avant de finalement hausser des épaules, puis elle eut un sourire encore plus sournois, son œil s'illuminant comme la flamme d'une bougie
- «J'ai une proposition à te faire, Vrass Rannveig»
- «Tu n'as rien à m'apporter»
- «C'est ce que tu crois... je peux t'offrir une certaine tranquillité en échange de ta coopération! Ton petit copain aussi sera tranquille, je le promets!»


Je fronçais légèrement le nez avant d'attendre ce qu'elle avait à proposer.

J'avais eu besoin de temps pour réfléchir, elle me laissait jusqu'à demain. Je rentrais en attendant à l'appartement et je montais directement dans la chambre, cette histoire m'était déjà sortie de la tête de toute manière, ce n'était pas très important.
«Ça ne devrait plus tarder à arriver...» - je venais l'attirer vers moi de façon à ce que la chaleur de mon corps le réchauffe un peu. Je n'aimais quand même pas trop le voir patraque comme ça, c'était marrant cinq minutes à cause de sa tête d'enterrement et son comportement de gamin, m'enfin j'ai jamais été très doué dans le rôle de père non plus - «Comment tu te sens?» - oui bon forcément, je ne demande pas ça de façon totalement innocente.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 26 Juil 2013, 12:51

Comment je suis trop curieux de savoir. ^^


« Ça va, il faut que j'attende un peu que l'Esuna fasse effet, et puis il faut que je mange un peu, aussi. » Benedikt s'enfonça dans les bras de Vrass, enfoui si bien dans sa couverture qu'on ne voyait plus que quelques petits morceaux de lui dépasser ; un orteil ici, une main là, une oreille. Il n'était pas de vraiment meilleure humeur mais son air grognon s'estompa au fur et à mesure, jusqu'à ce que la sonnette de l'entrée les prévienne de l'arrivée des pizzas.

Ce fut finalement pendant le repas que le botaniste retrouva le sourire. Obligé de s'installer dans la chambre pour manger à défaut d'avoir une autre pièce en état, Benedikt avait réussi à convaincre Iza de manger avec eux là, et lui tendait des parts de pizza garnies généreusement de viande sur lesquelles elle se jetait plus qu'autre chose. Le botaniste riait de plus en plus fort de la voir comme ça, ce n'était pas si souvent qu'elle battait aussi fièrement de la queue, et en oubliait pratiquement de manger.
« Ah, Iza, ahah, me lèche pas les doigts, je ne vais pas manger avec de la bave de chien sur les mains ! » protesta le botaniste, mais il ne devait pas paraître bien sérieux parce que la morphe chienne en profita pour lui coller son museau mouillé sur le nez, redoublant les rires de sa soit-disant victime.
Benedikt finit quand même par disparaître dans la salle de bain pour se laver les mains, et revint s'installer sur le lit pour manger un peu plus.
« C'est un peu beaucoup, une pizza entière, pour moi, en fait... Si tu veux prendre quelques parts de la mienne... Ah, je ne t'ai pas montré mon appareil photo, aussi ! Je vais l'essayer et prendre une photo de nous ! »

Le botaniste attrapa une boite en carton coloré qui traînait au bord du lit et s'appliqua à l'ouvrir malgré tout le scotch et la colle qui la tenait en place. Puis brandit fièrement l'objet de son enthousiasme, un gros appareil polaroïd qui n'avait pas l'air vraiment compliqué – c'est-à-dire parfait pour le manque d'ingéniosité technologique d'un gamin de Païlandune -. Il ressemblait pas mal à celui de Vrass, mais évidemment, c'était la dernière version sortie à la Basse-ville, et le botaniste tenait aussi à ne pas accaparer les affaires du tatoueur s'il pouvait faire autrement. Après avoir lu en entier et avec concentration tout le mode d'emploi, Benedikt finit par réussir à remplir l'appareil des piles et pellicules nécessaires, ce qui l'autorisa à faire une première photo dont le sujet principal était : Vrass Rannveig en train de manger une part de pizza. Puis, Le museau d'Iza. Puis, Des emballages de pizza avec quelques parts restantes. Puis, Les tatouages de Vrass. Puis, La vue de la baie-vitrée de Vrass qui râlait parce qu'il fallait qu'il fasse vraiment attention à ne pas tomber, mais ne t'inquiète pas, Vrass, je fais déjà attention. Et un suit de suite.

« Oh, regarde, on voit le Dôme, c'est joli, on dirait une grosse bulle de savon avec le soleil qui se couche. »
Le botaniste s'était réinstallé dans le creux des bras de Vrass, engoncé dans sa couverture qui tombait de ses épaules chaque fois qu'il montrait au tatoueur une des photos qui l'admirait, c'est-à-dire à peu près toutes, quelque soit le sujet. Il semblait que malgré l'habitude de voir les affiches publicitaires et les menus illustrés qui parsemaient l'état Atlante, faire soi-même des photos était un peu différent pour Benedikt qui était tout heureux de pouvoir exécuter lui aussi cette magie.
« Est-ce que tu travailles demain ? Qu'est-ce qu'on fait ? Tu crois que tu pourrais venir avec moi faire des photos aux jardins de Bellevue ? Je pourrais en faire des magnifiques, j'en suis sûr ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 26 Juil 2013, 17:10

Maintenant que l'Esuna faisait son effet et que la piza remplissait les estomacs, l'ambiance était bien meilleure. Même Iza semblait vraiment heureuse à présent, chose que je n'aurais jamais cru possible tellement elle m'avait semblé être traumatisée par les humains. Après, je ne suis pas humain mais winghox, et Benedikt est un orphe, ça joue peut être. En tout cas, la voir se régaler de pizza - enfin surtout la garniture, la pâte était étrangement laissée de côté - directement dans les mains de Benedikt avait de quoi faire rire, et dommage que je n'avais pas mon appareil sous la main pour les prendre en photo comme ça!

Je continuais de manger alors que le gosse s'échappait pour se laver un peu les mains, j'envoyais un lardon à Iza qui le gobait en vol alors qu'il revenait avec la ferme intention de nous prendre en photo
«Va pas vider tes pellicules en une fois!» - dis-je en le voyant commencer à prendre tout et n'importe quoi. Mais bon, c'est l'hôpital qui se fout de la charité puisque j'ai fait la même chose à l'époque où j'ai eu le mien.

Je râlais alors qu'il s'approchais de la baie vitrée, grognant qu'il faudrait vraiment que je demande à ce qu'on me foute une rambarde ou un garde-corps devant pour pas qu'on se casse la gueule! Iza avait même été attraper la couverture pour le tirer en arrière et l'empêcher de trop se pencher pendant qu'il admirait le dôme.

Je rangeais les restes de pizza, Iza pourrait les manger demain ou même nous pour le midi si on n'avait pas envie de cuisiner encore avec le bordel des travaux, pendant qu'il revenait contre moi et regardait encore ses photos, allant jusqu'à parler des jardins de Bellevue
«Ce n'est pas une bonne idée. Après ce qu'il s'est passé là bas et les conséquences, je n'ai pas envie que tu y retournes je t'avoue.»

Je soupirais doucement avant de baisser les yeux vers lui, Iza prenait les boîtes à pizza dans sa gueule et retournait au rez-de-chaussée pour nous laisser seuls, ou simplement parce qu'elle voulait se reposer maintenant qu'elle avait le ventre plein, en tout cas, j'attendis de ne plus entendre ses griffes sur le sol de l'escalier avant de reprendre
«Tu sais qu'il y a une enquête encore en cours au sujet des Jardins? Et pas seulement du côté de tes petits copains» - je suppose qu'il comprenait que je parlais de ceux qui l'avaient enlevé - «mais vraiment de la police. Tu n'es pas le seul à avoir disparu quelques temps, sauf que tu es probablement le seul à être réapparu. J'ai pas signalé ta disparition donc les flics ne savent rien te concernant, mais apparemment, pas mal d'assistants ont disparu, volatilisés.»

Je continuais de passer mes doigts dans ses cheveux pour essayer de ne pas le paniquer
«Les... les journaux sont à l'affût du moindre indice sur cette affaire de ce qu'on raconte. Tu vas devoir te montrer prudent et éviter de crier sur les toits que tu as été là bas.» - moi j'étais un peu coincé, mais pas lui. Autant qu'il essaie de se faire discret quand même.

Je me tournais vers la table de nuit pour attraper un paquet de petits gâteaux avant de le poser entre nous. Je n'aimais pas trop cette histoire, devoir à nouveau me mêler de cette affaire à cause de l'autre connasse ne me plaisait pas, mais si après ça elle me foutait la paix... enfin il fallait que je pèse le pour et le contre.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 26 Juil 2013, 19:28

Benedikt se raidit dans l'étreinte du tatoueur et rassembla les photos qu'il avait dans les mains dans un geste vif, forment un petit tas qu'il déposa à côté d'eux.
« Ça veut dire quoi, volatilisés ? De quoi tu parles ? » demanda le botaniste avec précaution, les sourcils froncés. La façon dont le tatoueur continue de caresser ses cheveux comme on veut rassurer quelqu'un ne lui plaît pas du tout, parce que cela signifie qu'il y en a, des raisons de s’inquiéter.
« C'est quoi cette enquête ? Vrass, ils savent très bien que j'ai été là-bas, j'ai dû leur parler pendant des heures quand les serres ont explosés, alors que j'avais rien à dire d'intéressant. Ou c'était les pompiers, je ne sais plus, je n'ai pas vérifié à ce moment-là, mais même, c'est quoi cette enquête ? Comment tu sais ça ? »

La voix du botaniste trahit clairement son inquiétude, mais en vérité, il ne cherche même pas à le cacher. Benedikt regrette soudain de ne pas lire le journaux et regarder les annonces des vendeurs de magazines. Hier son regard était souvent accroché par les écrans scintillants des télés en présentation, dans la même boutique où il avait acheté son appareil photo, mais ce n'était à cette heure-ci que des documentaires animaliers. Après tout, cela faisait aussi quelques temps qu'ils n'étaient pas à la Basse-ville, avec leur vacances. Il s'était peut-être passé quelque chose, ou alors c'était encore plus vieux et on n'en parlait que maintenant, ou alors il n'avait tout simplement pas été assez attentif.

« Vrass, j'aimerais bien que tu m'expliques, là... »
Le botaniste se retourna sur lui pour s'asseoir en face de lui, ses talons calés sous ses fesses et une expression qui cherchait des réponses sur le visage de son interlocuteur. « Ça a un rapport avec les laboratoires ? Est-ce que ça veut dire que je dois rester ici et me cacher ? Je veux dire, j'ai rien fait, pourquoi la police voudrait avoir quoique ce soit à faire avec moi ? Pourquoi ils me chercheraient ? S'ils me cherchent pour arrêter des gens des laboratoires à cause des assistants qui ont disparus, moi je veux bien les aider ! »

Le regard du botaniste tomba sur ses genoux. Il ne connaissait pas vraiment les autres assistants des jardins qui avaient travaillé en même temps que lui. En général, on n'avait pas besoin d'eux en groupes, un suffisait, alors ils se voyaient assez peu. Mais le botaniste se souvenait des visages et parfois de quelques mots échangé à la va-vite, et essayer d'imaginer où ils avaient bien pu disparaître le faisait frissonner. Tout ça n'était pas clair et ce n'était pas un mystère de ceux qu'il appréciait.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 27 Juil 2013, 00:11

Je soupirais doucement, il fallait s'y attendre à ce qu'il s'inquiète de cette histoire, et je n'aimais pas l'idée qu'il veuille se mêler de tout ça, pas après ce que lui a subit là bas. Je me redressais doucement pour aller m'appuyer contre le mur en tête de lit, fixant un point devant moi alors que je cherchais mes mots

«Tu te souviens de la journaliste de l'hôpital? Celle qui a fait publier des photos de nous?» - je me tournais vers le gosse en attendant de voir sa réaction avant de reprendre - «elle t'a vu le jour où ces types t'ont embarqué. Sur le coup, j'ai cru que j'allais la tuer car elle savait que tu avais été enlevé, mais elle ne m'a même pas prévenu... enfin bref.»

Je me pinçais l'arête du nez, heureusement qu'elle avait un garde du corps avec un flingue cette conne sinon oui, je crois bien que je l'aurais tuée sur place
«Bref, elle a mené son enquête, sauf que la société qui t'a enlevé a changé d'endroit pour son siège social, et sûrement de nom aussi puisque depuis ton évasion, elle n'a plus rien trouvé à leur sujet. Elle sait donc que de tous ceux qui ont été enlevés, tu es le seul à t'en être échappé.»

Je me tournais alors vers lui, affichant un air désolé et peut être un peu perdu
«Mais selon elle, la police l'ignore. Sauf si tu leur en as parlé à un moment ou un autre. Il n'y a rien que tu ne puisses faire, le siège social a disparu, toutes les traces de l'endroit où tu étais tenu prisonnier ont disparu dans un incendie. Elle m'a suivi pendant que je te cherchais car tu n'étais pas le premier enlevé, mais le troisième.» - je soupirais en regardant le paquet de gâteaux que je n'avais finalement pas encore touché

«Elle menait déjà l'enquête à l'époque, quand elle les a vu t'emmener, elle a essayé de te retrouver par elle-même d'abord, mais elle n'a pas réussi à suivre la voiture. Ensuite, elle m'a fait suivre et a trouvé le bâtiment en question. Mais le temps qu'elle pousse plus loin ses investigations, le bâtiment avait brûlé et toi, tu étais de retour chez moi comme si de rien n'était.»

Je tournais alors les yeux vers lui, l'air inquiet cette fois-ci
«Si je l'aide dans son enquête, elle a promis qu'elle ne se mêlerait plus jamais de notre vie. Si je ne l'aide pas, elle me fera vivre un enfer à publier des photos de plus en plus intimes, elle s'est même amusé à dire qu'on pouvait voir certaines choses depuis cette baie vitrée.»

Je ramenais une main sur mon visage, attendant de voir un peu déjà comment il digérait tout ça. De toute manière, je comptais bien faire poser carrément des volets à cette fenêtre! Faut croire que les rideaux, c'est pas assez.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 27 Juil 2013, 01:15

Benedikt resta une bonne minutes planté devant le tatoueur sans rien dire, le temps d'assimiler toute l'histoire et de reprendre ses esprits. Puis le botaniste ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. Il finit par attraper le paquet de gâteaux pour en fourrer un dans sa bouche d'un geste qui avait l'air bien plus nerveux que gourmand. C'était juste pour gagner du temps. Pour lui laisser le temps de réfléchir à toute l'histoire vu d'un autre point de vue que celui d'un bureau avec pour seule ouverture sur l'extérieur une fenêtre donnant sur le vide. Benedikt froissa le papier d'emballage dans sa main, le visage bloqué dans une expression contrariée qui semblait retenir des éclats de colère.
« Je la déteste. » déclara-t-il soudain avec amertume. « Mais je veux l'aider moi aussi, Vrass. S'il y a une chance que les gens qui étaient là-bas payent pour tout ce qu'ils ont fait ; pas seulement à moi, à Iza, et à toutes ces autres personnes, alors je veux bien les aider. »
Le botaniste s'arrêta pour couvrir son visage avec ses mains, soufflant un soupir exaspéré. Insupportable bonne femme. Et sournoise.

« On ne peux pas la laisser publier des photos de nous dans les journaux, on est des commerçants, et puis... même... c'est... Je comprends pas... Ce n'est pas juste ! Non mais vraiment, je... Elle faisait quoi ici à prendre des photos de nous ! J'y crois pas, comment elle peut se sentir en droit de faire ça ! »
Jetant un regard suspicieux à la baie vitrée comme si cette saleté de journaliste allait y surgir, Benedikt finit par se relever pour aller s'appuyer contre la vitre, scrutant la rue plongé dans un tout début d'obscurité. « Si on l'aide, je veux qu'elle nous rende ou qu'elle détruise devant nos yeux toutes les photos qu'elle a prise. Mais j'aimerais d'abord savoir ce qu'elle sait et qu'est-ce qu'elle veut de toi. Je ne lui fais pas confiance. »

Le botaniste se tourna vers Vrass. Évidemment que lui non plus ne lui faisait pas confiance. Quand est-ce que cette harpie avait bien pu lui parler ? Benedikt n'avait pas besoin de beaucoup réfléchir pour trouver, et au final, cela important peu. L'important était qu'il allait falloir réfléchir à tout ça sérieusement. Le pire était finalement qu'elle aurait pu demander de l'aide sans les menacer. Peut-être pas à Vrass directement, mais au botaniste, si, elle aurait pu faire valoir sa cause pertinemment et probablement le convaincre sans trop de problème. Il ne l’appréciait sûrement pas, elle, mais le jeu en valait la chandelle. De là, c'était facile, Vrass Rannveig allait dans le même paquet cadeau que Benedikt Bloom, c'était toujours plus ou moins une offre deux-en-un. Mais non, il fallait qu'elle fouine partout et qu'elle réagisse toujours de manière aussi détestable. C'était vrai, ça, comment avait-elle pu ne pas prévenir le tatoueur quand elle l'avait vu se faire enlever ? Si Vrass avait su tout de suite, il n'avait sûrement pas dû rester enfermé aussi longtemps là-bas. Il n'aurait pas eu besoin de subir tout ça. Le botaniste resserra ses bras croisés sur sa poitrine, le regard perdu quelque part sur Vrass, et quelques secondes plus tard, revint se blottir contre lui sur le lit.
Son esprit vagabonda un instant jusqu'au revolver qu'il avait piqué dans les laboratoires. Il pourrait peut-être se révéler utile. L'utiliser n'était pas dans les intentions du botaniste, mais son effet était immédiat et efficace pour intimider, ça c'était sûr. Benedikt ferma soudain les yeux, non mais à quoi il pensait ? Cette histoire devait vraiment être réglé le plus vite possible.
« Elle t'as dit ce qu'elle voulait exactement ? L'aide qu'elle attendait de toi ? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 27 Juil 2013, 17:07

Je soupirais en ramenant une main sur l'arête de mon nez, bon sang, je me maudis
«Comme quoi, t'es vraiment plus malin que moi. Dans ma tête, les photos, elle ne les a pas encore faites, mais maintenant que tu le dis, il est effectivement possible qu'elle ait déjà quelques clichés...» - car après tout, j'aurais simplement pu faire poser mes volets ou encore qu'on se montre plus prudents pour qu'elle ne puisse plus prendre de photos, ce serait logique qu'elle en ait déjà sous la main.

Bordel, si jamais je retrouve une photo compromettante dans les journaux, je jure que ça va être sa fête. Je baisse les yeux vers lui, prenant un air plutôt triste tout en continuant de glisser mes doigts dans ses cheveux, essayant quand même de ne pas trop paraître démoralisé. Il voulait savoir ce qu'elle attendait de moi, de nous plutôt je suppose et je baissais de nouveau les yeux, admirant la loutre qui longeait sa clavicule avec un sourire plus doux
«C'est pas très compliqué, déjà elle veut l'exclusivité. On ne doit rien dire à la police, même s'ils viennent nous interroger. En gros, tu n'as jamais été enlevé.» - je fronçais le nez, j'ai horreur de ça honnêtement, mais l'avantage, c'est que si jamais ça se sait, une fois qu'elle nous aura remis tous les clichés, on pourra porter plainte pour chantage et elle sera également accusé d'obstruction à la justice. Bien fait pour sa gueule tiens! - «et ensuite, elle est en train de faire des recherches sur toutes les nouvelles sociétés qui s'implantent à la Basse Ville et qui paraissent de grande importance, elle prendra des photos des différents responsables et employés de la sécurité et il faudra qu'on les regarde pour savoir si c'est bien eux. Ensuite...»

Je soupirais en détournant de nouveau le regard, c'était la partie que Benedikt n'allait pas aimer
«Je dois y rentrer, foutre le bordel pour que la police rapplique sans mandat. Et essayer de trouver un des assistants enlevés pour que la police tombe par chance dessus. Elle sera pas loin pour prendre toutes les photos, le scoop de sa vie évidemment...» - et elle compte sur le fait que j'aurais aidé à retrouver les otages pour que la police soit indulgente envers moi, et même soit disant qu'elle témoignera en ma faveur s'il le faut, ou encore... - «elle sait qu'il y a un sort du Shaman qui permet de changer d'apparence, elle me conseille d'en faire usage pour qu'au pire, ça tombe sur quelqu'un d'autre» - évidemment, le premier qui m'est venu à l'esprit, c'est Archélas Ages. Ce type vit en Païlandune, pas dit que ça pose problème qu'il soit recherché dans le coin, si?

Je baissais les yeux vers lui, maintenant il avait une idée du plan de l'autre. Et évidemment, c'était très dangereux, car dès lors où j'entrerai dans ce bâtiment pour foutre le boxon, pas dit que j'en sorte vivant. J'ai eu de la chance la dernière fois, mais ils sont armés ces enfoirés...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 27 Juil 2013, 21:48

Benedikt hocha la tête au fur et à mesure des explications du tatoueur. L'exclusivité, c'était quand vraiment bizarre de ne rien vouloir dire à la police, mais écoutons la suite... Regarder des photos et trouver des visages dont ils pourraient se souvenir, très bien, facile... La suite fit pourtant sauter d'horreur le botaniste, qui se leva prestement hors du lit pour s'arrêter devant Vrass, une colère soudaine circulant dans ses veines.
« Hé, elle croit quoi, l'autre harpie, là, que je vais te laisser aller te faire tuer là-bas juste pour une photo ? Ils ont des armes à feu ! Elle te prends pour quoi, une teigne ?! C'est pas parce que tu es un winghox qu'il faut se servir de toi comme bouclier ! C'est juste des photos, qu'elle a, moi je ne veux pas que tu te mettes en danger pour ça ! Une réputation, c'est pas aussi important qu'une vie, si tu perds la deuxième, tu perds les deux ! »

Les bras croisés et l'air renfrogné, le petit botaniste en pyjama n'avait pourtant pas l'air d'avoir les moyens de contrer des plans machiavéliques de journalistes peu scrupuleuses. Mais de l'énergie, en revanche, il en avait à revendre, ce qui expliquait ses aller-retours incessants, comme pour faire tourner plus vite les rouages de son cerveau. Benedikt finit par retourner s'installer sur les couvertures, pourtant.
« Dans l'éventualité, éventuelle, je dis bien, où on accepte, où elle trouve cette entreprise grâce à des photos des employés... Je ne veux pas que tu ailles là-bas comme ça. Je peux me faire embaucher, comme, je ne sais pas... Je pense que c'est assez facile, ils cherchent toujours des gens pour les boulots les moins biens payés. Alors c'est moi qui chercherait des informations pour retrouver ceux qui ont disparus. Et comment l'immeuble est construit, avec les sorties et tout. Les gens qui sont là-bas et qui ont des armes. Comme ça, tu passerais le moins de temps possible là-bas, et avec le moins de chance qu'il t'arrive quelque chose. On s'arrangera après mais on ne va pas là sans être préparé. »

Benedikt soupira et se mit à jouer distraitement avec la bague qu'il portait. Tiens, celle-là pourrait être utile, aussi... Mais inutile de précipiter les choses, il y en avait encore beaucoup à régler...
« Il me reste encore une coquille d'escargot de Sayah, je pourrais en racheter... Je crois aussi qu'il vends un truc pour changer de couleur de cheveux... Je peux facilement faire en sorte qu'ils ne me reconnaissent pas... »
Il releva les yeux sur le tatoueur, l'inquiétude bien visible marquant son visage et donnant au botaniste une expression qui montrait plus sûrement son âge que d'habitude.
« Je ne veux pas qu'il t’arrive quelque chose à cause de cette histoire stupide... » murmura-t-il en se mordant la lèvre. « J'y pense seulement parce que s'il y a encore des assistants là-bas, il faut qu'on les sortent de là... »
Les souvenirs qu'il avait de son séjour dans les laboratoires parcouraient son esprit et le rendait coupable de savoir que d'autres subissaient encore ce auquel il avait échappé. Non, il ne pouvait vraiment pas les laisser comme ça... Benedikt laissa sa main passer le long du bras du tatoueur, réassurance que ce dernier était encore bien avec lui et en sécurité.
« D'où elle sort, cette histoire, quand est-ce que tu l'a vu ? Vous êtes sensé vous revoir quand ? » finit-il par demander. Et cette fois, il viendrait avec lui, ça c'est certain.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 27 Juil 2013, 22:24

«C'est hors de question! Ils savent à quoi tu ressembles, et c'est pas en changeant de couleur de cheveux qu'ils vont te zapper bien longtemps! Et les coquilles d'escargot ne marchent qu'une heure! Je ne te laisserai pas te faire embaucher là bas!»

Je soupirai alors avant de ramener ma tête en arrière, la pointe de mes cornes effleurant le mur derrière moi. Je n'aimais pas cette situation, je savais que je n'aurais pas du lui en parler, le problème, c'était que j'avais besoin de lui car moi j'ai pas vu tous les gars là bas! Juste le patron, et encore... je rappelle qu'en général, un mec que je n'ai pas tatoué - ou que je ne me suis pas tatoué - je m'en souviens pas très bien.

Je levais les yeux vers lui avant de prendre une profonde inspiration
«C'est moi qui vais aller là bas d'abord. Avec ma carrure, je n'aurai aucun mal à me faire embaucher comme garde du corps. Aux yeux des humains, les winghox se ressemblent tous, je change de couleur de cheveux, je mets des lentilles et je fais disparaître le tatouage sur mon visage avec de la crème tecol et ils ne sauront pas que c'est moi! Et moi, j'ai ma perle de Sayah pour dégager rapidement si ça se passe mal!»

Je savais qu'il ne voulais pas que je serve de bouclier humain, mais c'est justement pour ça qu'elle a voulu que ce soit moi qui y aille
«Regarde moi, je pourrais facilement bosser dans la sécurité. Ces gens là seraient prêts à tuer pour avoir un winghox dans leurs services...» - il s'approcha alors de moi, posant sa main sur mon bras et je voyais bien sa mine inquiète, bien que surtout, il tenait à savoir quand est-ce qu'elle m'en avait parlé

«Toute à l'heure, quand je suis allé téléphoner. Elle m'est tombée dessus soit disant par hasard.» - je ramenais ma main sur sa joue avant de la faire glisser vers sa nuque pour qu'il s'approche afin que je l'embrasse, puis je posais mon front contre le sien en gardant les yeux clos - «je dois lui donner ma réponse dans deux jours. Ça nous laisse le temps d'y réfléchir.»

Je reculais avant de m'appuyer de nouveau sur le mur derrière moi. Je savais au fond qu'on n'allait jamais être d'accord, aucun de nous ne laisserait l'autre aller se jeter dans la gueule du loup, mais c'était ce que la journaliste avait prévu dès le début. Lui identifie les photos, moi j'agis. Je soupirais avant de plonger mon regard dans le sien
«Je sais que tu ne veux pas qu'il m'arrive quoi que ce soit, mais reconnais-le... je suis plus solide que toi, et j'ai plus de chances de m'en sortir, rien qu'avec la perle! Si ça se corse, je peux disparaître en un instant... et ne me demande même pas de te la prêter!» - ce serait trop facile!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Retour au bercail

Messagepar Benedikt » 28 Juil 2013, 00:11

« Et alors, je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose ! »
Le botaniste enferma Vrass dans ses bras et fourra son nez dans sa nuque, cherchant un bon argument qui pourrait les sauver de cette situation, une solution miracle qui n'inclurait pas d'envoyer son précieux tatoueur dans la fosse aux ours. C'était plus facile à vouloir qu'à trouver... Le souvenir de la peur ressentie lors de son séjour à l'hôpital était encore trop frais dans sa mémoire pour être ignoré.
« Et puis c'est quoi cette histoire, tu ne vas pas enlever tous tes tatouages qui sont visibles pour ça, après toutes les heures que tu as passé sur certains... » continua-t-il dans un soupir, son étreinte un peu trop serrée pour être agréable.

« Comment tu peux savoir qu'ils ne te reconnaîtront pas non plus, d'ailleurs ? Tu as laissé une mauvaise impression là-bas toi aussi, je te signale ! Les winghox, ça ne courre pas les rues à la Basse-ville ! Même si tu changes de couleur de cheveux ou je ne sais quoi d'autre, ils seraient stupides de ne pas voir une ressemblance. Peut-être qu'ils ne s'en rendront pas compte, d'accord, mais si tu vas là-bas, moi je viens avec toi. Je ne te laisse comme ça partir pendant que je n'ai plus qu'à attendre ton retour comme une princesse dans son château. »
Benedikt se rassit sur ses talons, et scruta le tatoueur en fronçant les sourcils. « Je suis sensé être quoi là-dedans, moi ? Je suis le cerveau et toi les muscles, c'est ça ? Ça ne marche comme ça ! Je ne vais pas te laisser croire des idioties pareilles comme quoi tu serais plus bête que moi, à me dire que je suis plus malin ou je ne sais quoi encore, moi je n'y crois pas ! Et en ce qui me concerne, je n'ai rien à prouver, ce n'est pas parce que je ne sais pas me battre que j'ai besoin d'être protégé. Je suis tout à fait assez solide pour ne pas te laisser seul ! »

Le botaniste respira bruyamment par le nez, conscient que Vrass ne démentirait pas de sa position non plus. Le tatoueur le protégeait trop souvent, et Benedikt se reposait trop souvent sur lui inconsciemment ou non, il le savait. Mais le laisser volontairement prendre tout les risques pendant qu'il devait attendre le résultat ? Jamais de la vie. Il n'avait pas vécu toute la vie qu'il avait eu pour s'entendre dire qu'il ne pouvait rien faire. La mort de Noa avait déjà été bien assez pour lui donner un sentiment d'impuissance contre les soit-disant grands projets de la destiné du monde. Et aider Vrass, essayer de le protéger autant qu'il pouvait et s'assurer qu'il ne lui arrivait rien, c'était dans ses projets à lui.
Benedikt releva soudain la tête alors qu'Iza lui passait à l'esprit, pendant qu'il se disait qu'elle serait une des seules qui lui resterait si le tatoueur n'était plus là. De là, le sort jeté à Archélas des profondeurs d'Ohime Quinah lui était revenu à l'esprit.

« Je... Je peux peut-être me transformer en animal avec les sortilèges de Sayah. En chien de garde, ou quelque chose d'assez petit pour être transporté dans une poche, une souris ou... un petit serpent... Ça passerais inaperçu sur toi pendant que tu travaillerais... » proposa-t-il alors, essayant de trouver un détour pour faire changer d'avis Vrass.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Retour au bercail

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Juil 2013, 20:56

On tournait un peu en rond, il faut le reconnaître, mais je refusais d'en démordre! Je m'étais aventuré dans des trucs bien plus dangereux que ça, et j'avais de quoi m'en sortir plus facilement que lui. Mais en même temps, je ne voulais pas trop m'opposer à lui et risquer de trop l'inquiéter.

«Je ne vais pas efface tous mes tatouages, juste les trois six sur mon front! Pour le reste, je porterai un costume donc ils ne verront pas les autres...» - je le sentais s'affaisser un peu derrière moi et je me retournais donc pour le regarder d'un air un peu triste évidemment. Cette conversation n'avait rien pour nous plaire et je ne savais pas quoi rajouter d'autre.

Surtout qu'à force, il s'énervait un peu, et je haussais un sourcil surpris - euh, je rêve où il m'engueule là?
«Hey! Calme toi tu veux? Faut dire les choses comme elles sont! J'irai pas jusqu'à dire que je suis con, ni que tu es un moucheron, mais reconnais qu'on a chacun des atouts différents!»

Je croisais les bras, n'appréciant pas vraiment qu'il s'énerve alors que je faisais de mon mieux pour rester calme. De nous deux, c'est moi le colérique normalement non? Je prenais une profonde inspiration alors que je refusais de le quitter des yeux, il devait bien voir que moi aussi je m'énervais, jusqu'à ce qu'il se décompose un peu et exprime alors une idée qui était... faut le reconnaître, brillante. Je restais figé quelques secondes, probablement le temps que l'information soit totalement digérée par mon cerveau avant de me détendre d'un seul coup, et posant ma main sur sa tête en souriant

«Tu vois que tu es plus malin que moi? C'est une excellente idée...» - je venais m'appuyer de nouveau contre le mur derrière moi avant de lever les yeux vers le plafond, soupirant doucement, mais en étant tout de même plus calme d'un seul coup - «un chien serait surement pas mal, voire un loup pour être sûr que tu ne te transforme pas en roquet, et ça ferait suffisamment impressionnant pour que l'on nous embauche. Un winghox et un loup pour assurer la sécurité, on ferait surement bonne impression.»

Je me pinçais alors l'arête du nez avant de regarder ailleurs - «l'autre m'a dit que si besoin, elle pourrait bidouiller de faux dossiers pour me faire un faux curriculum vitae. Il faudra trouver de bonnes références qui ne paraîtront pas suspects... heureusement, on a deux jours pour y réfléchir encore.»

Même si je ne doutais pas que le gosse voudrait qu'on se dépêche d'y aller pour sauver ces pauvres bougres qui ne devaient pas être très bien traités là bas. Je prenais alors une profonde inspiration avant de me mordre la lèvre
«On va probablement devoir se lancer le sort plusieurs fois, je doute qu'on réussisse à bien s'infiltrer en une seule journée. Les transformations de Sayah sont loin d'être agréables, tu penses que tu tiendras le coup?» - surtout que bon, il n'est pas dit qu'en se transformant en animal, il gardera pleinement sa conscience humaine. Mais s'il garde la perle jumelle, il pourra ressentir mes émotions, ça pourrait jouer. Un loup avec des piercing, ce serait marrant tiens!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron