C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Image

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Fév 2013, 17:28

Si j'avais fait en sorte de ne pas parler directement de Nathan avec Nessy, il fallait croire qu'elle avait tout de même vu le coup venir et qu'elle s'était donc rabattu sur Benedikt pour obtenir les renseignements qu'elle voulait. Je ne lui ai pas montré la photo de mon fils, mais quand on le voit, il n'est pas nécessaire de le savoir pour ne pas le reconnaître. Même s'il n'a pas tout à fait la même couleur de cheveux que la mienne, ses yeux et la forme de son visage aussi, trahissent bien notre lien de parenté.

Je restais là, jouant encore avec ma tasse de café jusqu'à ce que le gosse vienne m'en empêcher en prenant ma main dans les siennes pour faire mumuse avec.
«Tu sembles avoir bien plus réfléchi à la question que moi finalement...» - à se demander de qui il était le fils finalement. Je me rendais compte que Benedikt attachait presque plus d'importance à Nathan que moi-même, et ça avait presque un côté flippant. Disons surtout que ça me renvoyait en pleine figure combien je n'étais pas prêt pour être père, alors que lui... je suppose qu'avoir vécu dans un orphelinat à prendre soin des autres l'a toujours préparé à ça?

Je finissais par serrer sa main dans la mienne en fronçant les sourcils quelques secondes. Je sentais une certaine douleur dans mon torse, car à le voir aussi... enthousiaste presque à l'idée que Nathan vive si près de nous, je commençais à me poser des questions
«Dis... est-ce que... tu m'en veux de ne pas récupérer Nathan avec moi? Avec nous?» - car au final, j'avais le sentiment que si ça ne tenait qu'à lui, il serait déjà là, et la pièce que je m'apprêtais à construire serait alors finalement sa chambre et non pas un bureau pour lui.

Je détournais les yeux avant de me pincer l'arête du nez avec ma main libre. J'ai toujours su que j'étais qu'un con, c'est une chose, un gars irresponsable et têtu comme une mule, donc totalement inapte à élever un enfant. Il parlait de cette histoire d'Ephtéria, mais je savais qu'aucun noble de Païlandune ne serait venu chercher un enfant ici, ou à la Basse Ville, mais je suppose que ça serait revenu au même qu'un bourge du coin l'adopte, il aurait surtout été élevé par la nounou. Je le regardais alors, comme si je guettais sa réaction. Est-ce que je le décevais? Est-ce que je jouais la facilité en jetant Nathan dans les bras de Nessy? Quand j'avais réfléchi à la question, je trouvais que c'était ce qu'il y aurait de mieux pour lui, qu'il serait plus heureux en étant élevé par deux femmes qui voulaient vraiment un enfant et qui l'aimeraient vraiment! Plutôt que par un winghox qui l'adopterait juste parce qu'il trouverait ça... juste, mais sans pouvoir vraiment lui apporter tout ce qu'un vrai père devrait offrir à son fils.

Je baissais les yeux sur ma tasse pour boire une nouvelle gorgée avant que ce soit froid. Décidément, je suis bien plus con que je ne le pensais.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 23 Fév 2013, 21:10

Le botaniste ne s'attendait pas à la question de Vrass et plaqua sa langue sur son palais pour adoucir plus vite le goût du café. Il n'avait pas besoin de réfléchir pour répondre.
« Non. » Il secoua la tête, laissant sa main dans celle du tatoueur. « Non, bien sûr que non. »
Benedikt appuya le bout des doigts de son autre main contre la porcelaine de sa tasse, réconforté par la sensation de chaleur qu'elle lui apportait, et se mordit la lèvre. « C'est juste que... Je sais ce que c'est de ne pas avoir de famille. Je n'en ai jamais eu et je n'en aurais jamais, tant pis, ce sont des choses qui arrivent et je suis adulte maintenant. Mais quand je vois Nathan... » Il leva des yeux hésitant. « J'ai envie qu'il grandisse... autrement ? Je voudrais bien le voir choyé, qu'on l'empêche de faire des conneries et qu'on lui pardonne quand il en fera quand même. Parce que je sais combien c'est bête, Vrass, mais j'aurais l'impression de me trahir si je faisais semblant de m'en foutre. Toi aussi tu sais combien c'est rageant de voir les gens te tourner le dos et t'abandonner au moment où tu aurais besoin d'eux. »

Il soupira avant de prendre une dernière gorgée et appuyer son menton dans le creux de sa paume.
« Ça ne veut pas dire que j'ai envie de le voir vivre ici. Je ne vois pas comment ça pourrait marcher alors que tu n'as pas du tout envie d'être père. Vu ton tempérament, ce n'est même pas la peine d'essayer si tu te forces simplement pour avoir la conscience tranquille. Et pour être complètement honnête, j'aime bien vivre avec toi sans avoir de responsabilités, aussi. J'aurais bien aimé avoir des enfants, mais on ne peut pas tout avoir et il y a des avantages à être libre de faire ce qu'on veux quand on veux. En plus, je n'ai rien à décider pour Nathan, c'est ton fils. »
Son regard tomba dans celui du tatoueur. Il n'avait tout simplement pas envie de lui en vouloir. Qu'est-ce que cela changerait ? Cela ne ferait qu'apporter un peu plus d'amertume dans une situation qui en comportait déjà. « Tout ça pour dire... Je ne vois pas pourquoi je te traiterais de monstre alors que tu n'as jamais voulu provoquer cette histoire. Il y a sûrement moyen de s'arranger dans cette histoire à peu près convenablement. Rien que lui accorder un peu de temps parfois et lui prouver que tu ne t'en fiches pas serait bien. Mais je te fais confiance, d'autant plus que tu me l'as promis. »

Benedikt se releva, prenant au passage sa tasse vide et récupérant celle de Vrass pour les mettre dans l'évier, puis s'arrêta derrière lui pour passer ses bras autour de ses épaules et déposer quelques baisers sur la peau couleur caramel de son cou, en guise de réconfort. Ce qu'il voyait dans les yeux du tatoueur ne lui plaisait du tout.
« On verras bien comment ça se passera entre Nessy, sa compagne et Nathan, si jamais elles y réfléchissent sérieusement. D'ici là, il y a l'orphelinat pour prendre soin de lui. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Fév 2013, 01:56

J'aurais bien aimé avoir des enfants... cette simple phrase m'avait presque assommé finalement. S'il y avait bien une chose que je n'ai jamais voulu, c'est bien des enfants. Je ne cache pas que je n'étais pas surpris d'apprendre que j'en ai eu au moins un, après tout, cela n'a rien d'étonnant avec la vie que j'ai mené jusque là, mais malgré tout je ne m'étais pas attendu à ce que ça me retombe sur la tronche. Aucune femme ne serait assez folle pour chercher à me faire reconnaître la paternité de son gosse après tout... et pourtant, Meicha l'avait fait puisqu'il avait toujours porté mon nom.

Je soupirais en ramenant une main sur mon visage, certes, Benedikt expliquait tout de même qu'il était heureux de sa liberté et du fait qu'on n'ait pas de responsabilité, mais son discours ramenait tout de même la faute sur moi et le fait que je refuse d'accepter Nathan sous mon toit. Le pire, c'est que je n'arrive pas moi-même à savoir si c'est pour mon bien ou le sien que je refuse cette situation? Après tout, ce ne serait pas sain pour un gosse de se retrouver dans une boutique de tatouages, avec des inconnus pas forcément recommandables qui se pointeraient à longueur de journée. Et encore moins d'entendre les ébats pratiquement jamais discrets de son père avec un autre homme! Je suis sur qu'à ce niveau là, Nessy sera plus discrète.

Je soupirais en ramenant ma main sur le bras qui enlaçait mes épaules, laissant ma tête penchée sur le côté pour ne pas risquer de blesser Benedikt avec mes cornes.
«Nessy est le genre de fille qui a toujours voulu avoir des enfants. Mais je ne me vois pas lui imposer Nathan pour lui faire plaisir, même si ce gosse est adorable, j'ai peur qu'elle se sente piégée et qu'elle ne puisse alors pas ressentir cet enfant comme le sien puisque ce sera le mien. Ça doit être différent d'adopter un enfant que tu sais que les parents ne réclameront jamais.»

Certes, je ne réclamerai jamais Nathan non plus, s'il vivait chez Nessy cela ne servirait à rien puisqu'il serait presque à côté, j'aurais l'avantage de le voir sans les responsabilités de l'élever, mais pour elle... je pense qu'elle aurait toujours peur que je sois le père et que Nathan ne soit pas aussi proche d'elle puisqu'il aurait son père biologique à proximité, et ce serait pareil pour sa compagne. Adopter un enfant qui ne serait qu'à elles serait probablement mieux. Je crains qu'il n'y ait de la jalousie sinon.

«J'avoue qu'une part de moi a peur qu'il soit adopté par quelqu'un qui m'empêchera de le voir...» - c'est tout de même con, non? Je ne voulais pas avoir d'enfant, mais maintenant qu'il est là, que je l'ai vu, je me dis que je ne pourrais pas oublier cet élément de ma vie. Il est une part de moi après tout, moi qui ai renié toute ma famille, il devient la seule qu'il me reste du point de vue du sang. Je n'en accorde pas forcément d'importance, après tout, le Doc est beaucoup plus proche d'un père pour moi que le mien ne l'a jamais été, et Benedikt... on va éviter de penser à ça. Et il y a Iza aussi qui devient un peu comme une petite sœur à protéger à présent.

Je soupirais alors, enfonçant finalement ma tête entre mes mains. J'ai été stupide d'en parler à Nessy, c'est égoïste et peut être même cruel finalement. Je finis par tourner les yeux vers le gosse, il vaut mieux cesser de penser à tout ça.
«Enfin de toute manière, on ne peut rien faire maintenant. Tu veux que je te fasse ton tatouage tout de suite?» - oui, ça nous changera les idées. L'avantage des feuilles, c'est que si jamais il me reste de l'encre, je pourrai simplement lui en rajouter d'autres, donc quoi qu'il arrive, ça devrait donner quelque chose d'intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 24 Fév 2013, 15:37

« Je pense que Nathan demanderait à avoir le droit de te voir, tu sais... Peut-être que ça changerait la donne. Qui que ce soit qui l'adopte, ils ne lui refuseraient pas ça, non ? »
Le botaniste resta là quelques instants, le visage enfoui dans le creux de son cou, sans rien dire.
Le visage de Benedikt ne se détendit que lorsque Vrass proposa de le tatoueur maintenant. Après tout, c'était bien une des choses qui serait susceptible de le détendre et de le faire penser à autre chose. Lui ne savait pas trop quelles paroles pourrait le réconforter ; le botaniste ne savait pas mentir, et de toutes manières, que pouvait-il dire ? Il lui était bien plus facile de se mettre à la place de Nathan, une situation qu'il avait connu, plutôt qu'à la place de Nessy et sa compagne, alors que les enfants dont il s'était occupés étaient simplement ceux de l'orphelinat.

Le botaniste soupira. Oui, vouloir des enfants semblaient logique quand on les adorait et qu'on avait toujours eu envie d'avoir une famille. Mais il y avait d'autre projets qui étaient passé à la trappe, et d'autres qui était apparu sans prévenir. Et quelque part... Vrass était un projet. On pouvait dire qu'il avait changé un bon nombre d'aspects de la vie du botaniste. Il se redressa doucement, ses doigts contrastant dans les mèches rouges alors qu'ils passaient lentement dedans.
À ce stade, puisqu'il n'y avait plus rien à faire, la meilleure meilleure d'atténuer l'humeur sombre du tatoueur était de lui changer les idées. Benedikt força le plus grand sourire qu'il pouvait mettre sur ses lèvres et frappa dans ses mains.
« C'est une super idée ! Allez hop ! »

Il attrapa le carnet à dessin d'une main et le poignet du tatoueur dans l'autre, et entraîna ce dernier hors de la cuisine comme s'il avait eu la force de le faire sans l'accord du winghox - d'une manière enthousiaste, il l’espérait, même si la façon dont il gigotait et bavardait soudainement faisait plus penser à un gamin le jour de son anniversaire -.
« Tu crois que je devrais le faire à la main droite ? Ou celle de gauche ? Je pense que ce serait mieux du côté opposé à mon autre tatouage. »
Il s'appuya contre la table de la boutique pour s'asseoir dessus, ramenant le winghox près de lui avec ses jambes l'instant d'après. « Tu m'apprendras à nager, après, un jour ? Je suppose que ce serait quand utile même en respirant sous l'eau. Ce sera sans doute vraiment facile. »
L'idée de se retrouver au milieu d'une grande étendue d'eau faisait pour l'instant partie de la liste « à éviter », mais avec ce tatouage qui enlevait tout danger, Benedikt avait bon espoir de voir son appréhension disparaître comme neige au soleil. Il tendit un sourire à Vrass comme sur un plat d'argent, espérant voir le visage de celui-ci s'adoucir.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 24 Fév 2013, 21:31

Que Nathan demande à me voir ou non n'a pas d'importance, s'il tombe sur des cons, ils ne le laisseront pas me voir! Après tout, je suis un winghox, je pourrais être dangereux n'est-ce pas? Enfin, on préférait changer de sujet, allant plutôt sur son tatouage puisque tout de même, ce serait sûrement le meilleur moyen de me changer les idées - enfin techniquement, le deuxième meilleur moyen, mais on ne pouvait pas vraiment faire le premier dans son état.

Je le laissais attraper mes poignets pour me lever avec un léger sourire en coin, je trouvais touchant sa manière de jouer l'enfant pour me redonner le sourire et une certaine bonne humeur, aussi j'allais jusqu'à la table où je venais faire les tatouages en temps normal si ce n'est qu'il pourrait se mettre dans le fauteuil cette fois. Il me demandait le bras qui serait le mieux et je venais hausser des épaules
«Ça n'a pas d'importance vis à vis de l'autre tatouage. Celui que tu as sur le torse, personne ne le peut vraiment le voir» - à part moi, mais passons - «alors que s'il est sur ton poignet, il sera bien visible. Donc ça dépend surtout de toi, si tu le mets sur la main qui te sert à écrire, tu le verras plus souvent que sur l'autre par exemple.»

Donc tout dépend de s'il veut vraiment le voir lui-même ou non. Je venais cependant lui prendre le poignet pour qu'il cesse de s'agiter, posant mon carnet sur la table avant de prendre son visage dans mes mains et l'embrasser. Je sais qu'il risque de tomber malade par ma faute, car même si je ne ressens plus les symptômes, le rhume est toujours là. Je reculais en soupirant doucement avant de plonger mon regard dans le sien avec un certain amusement
«Merci pour ce que tu fais...» - je sais, ça ne me ressemble pas trop, mais il faut dire les choses telles qu'elles sont, il me remonte bien le moral à être ainsi près de moi. Je l'embrassais une nouvelle fois avant de l'inviter à s'asseoir dans le fauteuil, de mon côté, je préparais donc le tatouage du dauphin pour qu'il puisse à l'avenir respirer sous l'eau.

Il me demandait alors si je pourrais lui apprendre à nager, j'étais en train de préparer l'aiguille sur le coup avant de me tourner vers lui, au moins j'avais confirmation qu'effectivement il ne savait pas nager, et le vague souvenir de Balaïne où il était resté près de l'eau me revint en mémoire, je venais donc hocher de la tête
«Oui, pourquoi pas. Tu préfères apprendre à la piscine ou à la mer?» - histoire de savoir ce qu'il préférait. Enfin en attendant, je venais prendre le tabouret pour me placer à côté de lui et prendre son bras afin d'appliquer un peu d'alcool dessus pour préparer la peau, il devait se souvenir comment je faisais, et je m'approchais pour lui demander à quelle hauteur il le voulait exactement. J'allais commencer par la tige d'abord, histoire d'évaluer l'encre que cela me demanderait et ainsi pouvoir voir combien de feuilles je pourrais faire. Évidemment, s'il en veut davantage, je pourrai toujours les faire à l'encre normale, c'est donc préférable de voir au fur et à mesure...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 25 Fév 2013, 00:59

« Ouais, mais je n'écris pas souvent non plus... » répondit le botaniste en haussant les épaules avec une moue espiègle. « Enfin, remarque, quand je commencerais à travailler pour Belladona et à lui faire ses comptes... Peut-être que j'aurais une écriture un peu plus compréhensible, à force ? » - Sans compter toutes les fautes d'orthographes qui allaient avec, mais Benedikt n'avait pas toujours les moyens d'en appréciant l'importance puisque justement, il ne remarquais pas la plupart.
« Autant le faire sur mon poignet droit, alors ? Je préfère le voir souvent, je ne vois pas énormément celui de la loutre. »

Le botaniste se laissa guider par les baisers de Vrass jusqu'au fauteuil. Il se fichait bien du rhume contagieux de ce dernier ; au point où ils en étaient, ce n'était pas en évitant un énième baiser qu'il échapperait à sa maladie, il aurait fallu les refuser dès le début, et ni Benedikt ni probablement Vrass n'était capable de le faire alors que le sexe leur étaient déjà interdit. Le botaniste tomberait ou ne tomberait pas malade bientôt, mais avait bon espoir de s'en tirer à bon compte – contre toutes attentes, Benedikt était étonnement résistant malgré sa morphologie, mais après tout il le fallait pour grandir à Païlandune -. Distrait par le regard vairon plongé dans le sien, il ouvrit la bouche pour répondre au remerciement du tatoueur sans trouver quoique ce soit adéquat à dire.

Benedikt n'était pas sûr de la raison qui poussait Vrass à le remercier. Merci parce qu'il n'était pas très subtil dans sa volonté de lui changer les idées et que ce qu'il essayait de faire était plutôt évident ? Merci pour accepter la situation comme elle était et ne pas être indigné du refus du tatoueur d'accueillir son fils chez lui ? Merci pour autre chose ? Mais le botaniste n'osait pas demander ; après tout, s'il essayait de changer de sujet, ce n'était pas pour l'obliger à se lancer dans une grande explication sur le pourquoi du comment. Et finalement, ce n'était pas très important, Benedikt appréciant par défaut les remerciements. Il se contenta de hocher la tête de droite à gauche, comme pour dire « ce n'est rien. » et fit réapparaître aussi vite son sourire.
Regardant Vrass préparer son matériel, Benedikt s'assit plus confortablement en tailleur sur son fauteuil et lui tendit son poignet lorsqu'il le rejoignit. Il fit glisser son pouce à l'intérieur, là où sa peau était encore plus pâle et fine, pour lui permettre de savoir à quel niveau il trouvait judicieux de commencer son tatouage ; une dizaine de centimètre au dessus de la naissance sa paume. Mais s'il accepta sa proposition pour lui apprendre à nager, la dernière question de Vrass le plongea dans l’embarras.

« Une... piscine ? » demanda Benedikt, supposant que son air perplexe suffirait à faire comprendre à Vrass qu'il lui faudrait un peu plus d'explication. « Heu, par contre, en ce qui concerne la mer, elle doit être plutôt très froide en ce moment. Je peux peut-être respirer sous l'eau bientôt mais on devrait éviter l'hypothermie quand même. »
Il laissa le tatoueur commencer son travail, observant l'aiguille rentrer dans sa peau avec un peu de curiosité ; il n'avait pas eu la possibilité de voir ça lors de son premier tatouage vu son emplacement. La douleur était plus forte quand il passait sur la peau la plus fine, mais après les brûlures qu'avait pu ressentir Benedikt entre ses deux omoplates pendant les dernières semaines, il n'y avait rien pour le voir se mettre à se plaindre.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 25 Fév 2013, 12:45

Sur le poignet droit donc. Je m'étais ainsi placé de telle sorte de voir le mieux possible la zone à tatouer, il était évident qu'à l'intérieur du bras, ce serait un peu plus douloureux, mais je savais que ce ne serait pas trop un problème pour lui, aussi j'essayais surtout de détourner la conversation sur autre chose, notamment sur sa volonté d'apprendre à nager.

Je lui avais demandé s'il préférait la plage ou la piscine, mais il est vrai qu'en cette saison, la mer n'était pas une bonne option, mais j'avais surtout remarqué qu'il ne semblait pas connaître les piscines...
«Tu n'es jamais allé à la piscine?» - ah ben non, je suis con, s'il ne sait pas nager... - «tu as du voir des panneaux déjà avec un petit bonhomme qui nage? En fait, ce sont des sortes de grandes cuves avec de l'eau douce et propre dans lesquelles les gens peuvent se baigner. Ce n'est généralement pas très profond et suffisamment grand pour que pleins de personnes puissent y aller en même temps.» - je lui montrais alors l'ensemble de la pièce avec l'aiguille que j'avais dans la main - «en gros, c'est bien plus grand que mon appartement, mais pas autant qu'un centre commercial quand même.»

Pas évident de lui donner une idée de la taille, après tout j'y suis pas allé souvent moi-même... je continuais pour le moment le tatouage, prenant soin de bien dessiner la tige de façon naturelle et ondulée comme il le souhaitait, je regardais bien le modèle aussi pour reproduire le même genre, lui demandant de tourner le bras au fur et à mesure. Le problème des tatouages à cet endroit, ce sont les poils, en général je déconseille cet endroit à cause de ça, pour les hommes du moins et je suggère plutôt le biceps, mais comme il est du genre imberbe, ça ne pose pas de problème le concernant.

J'avais donc fini la tige qui faisait bien le tour de l'avant-bras, et j'avais encore bien assez d'encre pour les feuilles. Je commençais donc avant de lever les yeux vers lui pour poursuivre concernant la piscine
«L'avantage de la piscine, c'est que justement on va souvent là bas pour apprendre à nager. L'eau n'est pas profonde, tu as pieds, donc c'est plus facile et en général la température est bonne.» - du moins pour les piscines intérieures, mais à la Basse Ville, on peut dire que toutes les piscines sont d'intérieur n'est-ce pas?

Et une feuille de faite, une! Mais je restais attentif aussi à ses éventuelles questions, je connaissais son côté curieux et c'était probablement l'une des choses qui me plaisait le plus chez lui, donc je ne vois pas pourquoi je l'empêcherais d'en poser!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 25 Fév 2013, 22:40

« Je... crois que je vois. Comme une énorme baignoire pour ceux qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas aller à la mer. Quoique je ne vois pas trop comment ça pourrais leur manquer autant. »

Un bâtiment pareil pour se laver, sûrement. Pour simplement faire trempette, c'était plus étonnant ! Il fallait dire que même Balaïne n'était pas réputé pour être une station balnéaire. Beaucoup de gens de Palaïdune n'avait pas le luxe de passer leur temps libre, s'ils en avaient, à aller bronzer sur le sable. D'autant plus que bronzer était relativement difficile même pour les riches bourgeois qui y venaient, vu l'étalement monstrueux de tissus qu'il y avait sur leurs maillots de bain. Benedikt trouvait toujours ces derniers particulièrement ridicules, mais nul doute que ceux de la Basse-ville auraient l'occasion de le scandaliser d'une toute autre façon.
« On pourra peut-être aller là-bas, alors, et puis ça me donnera une idée plus précise, parce que c'est un peu difficile de m'imaginer exactement ce que ça doit être, quand même. » Il s'arrêta un instant, sourcils froncés. « Si c'est de l'eau propre et douce, pourquoi elle est juste utilisé pour nager ? Pourquoi pas pour se laver par exemple ? Oh, attends, non, je suis stupide, tout le monde a des salles de bains avec autant d'eau chaude ou froide qu'ils veulent. » Nouvelle pause, accueillant à nouveau un air intéressé. « Est-ce qu'ils mettent des poissons dans les piscines ? »

L'esprit du botaniste tournait déjà à plein régime, et bifurqua peu à peu vers d'autres sujets pendant que Vrass finissait son tatouage. De petites feuilles courbées diversement naquirent l'une après l'autre, jusqu'à ce que le tatoueur décide apparemment que son travail avait pris forme. Benedikt leva son poignet libéré pour voir le résultat et l'étudia en se mordant la lèvre, les yeux plissés.
Sa peau rouge vif, en relief là où l'encre noir jais avait été déposée, n'enlevait rien à sa satisfaction.
« C'est... vraiment... joli. » finit par lâcher le botaniste avec difficulté - il n'arrivait pas à trouver un mot qui ne semblerait pas ridicule sortant de sa bouche, quand cela n'avait pas l'air de l'embêter plus que ça d'habitude -, avant de relever la tête et laisser voir un sourire flamboyant. « J'aimerais bien savoir faire des choses aussi belles. »
Il tendit à nouveau son bras devant Vrass. « Qu'est-ce que tu en penses, c'est parfait comme ça, non ? Tu ne trouves pas ? » Dans l'esprit du botaniste, pas un instant ne passa l'idée qu'il était étrange de lui demander à admirer son propre travail.

Benedikt se pencha alors en avant et planta un baiser décidé sur les lèvres du tatoueur, pour en rajouter un peu partout quelques instants après, dans l'espoir qu'ils feraient disparaître les dernières traces de son humeur sombre. Puis son regard se concentra à nouveau sur le tatouage.
« Je te dois combien ? » demanda-t-il sans quitter des yeux son poignet, louchant presque à force d'observer les traits fins qui constituaient le dessin sur sa peau.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 26 Fév 2013, 17:19

D'abord, décrire ce qu'était une piscine et maintenant son intérêt? Sur le coup, je souriais légèrement avant de lever un œil vers lui tout en laissant l'aiguille en l'air pour ne pas risquer de faire un bêtise
«Pour s'amuser, simplement. Les gens aiment la piscine, juste pour être dans de l'eau chaude, pouvoir bouger, nager, sauter, certains prennent des ballons pour se l'envoyer, d'autres plongent profonds et essaient de voir combien de temps ils peuvent tenir sous l'eau sans respirer..»

Faudrait qu'on fasse un pari d'ailleurs, avec le dauphin, on gagnerait à coup sûr! Bon ce serait de l'arnaque, mais ils ne seraient pas obligés de le savoir. Je me penchais à nouveau sur mon travail, jouant le plus possible sur les détails, essayant de ne pas faire de feuilles toutes simples non plus, parfois je les enroulais légèrement sur elles-mêmes pour leur donner du mouvement et ainsi offrir quelque chose de plus naturel, comme s'il avait réellement une liane qui lui entourait l'avant bras.

Il se disait qu'il vaudrait mieux y aller pour qu'il puisse voir de ses propres yeux et je venais hocher de la tête
«Oui, pas de souci, par contre, faut en trouver une où le bonnet de bain n'est pas obligatoire! C'est une sorte de capuche en plastique qui te fait une tête de con! Et avec mes cornes, c'est même pas la peine que j'essaie d'en mettre un.» - et vas y pour glisser tous mes cheveux dedans en prime. Non, il y a des piscines qui n'exigent pas les bonnets, donc il faudra seulement se renseigner avant. En général, ce sont des piscines où il y a surtout des enfants car eux non plus n'aiment pas les bonnets, mais on risque évidemment de se retrouver avec des poux en allant dans ce genre d'endroits! D'ailleurs, au cas où...
«Juste comme ça, y'a un truc à l'herboristerie pour se débarrasser des parasites? Genre des poux, ou des puces pour les morphes? Car il est possible d'attraper des poux dans ce genre d'établissement.» - vu que les poux doivent clairement proliférer en Païlandune, ça m'étonnerait fort qu'il n'y en ait pas?

Enfin, pour le moment, je finissais le tatouage, allant plus doucement lorsque je mettais la dernière feuille à l'intérieur du bras, puis je lui montrais le résultat. Le sourire qu'il faisait m'ennuyait un peu, je ne savais pas s'il semblait gêné parce que ça ne lui plaisait pas ou si c'était justement parce que ça lui plaisait mais qu'il ne savait pas comment le dire? Il manifesta alors qu'il trouvait cela joli et je venais hausser un sourcil
«Tu es sûr que ça te plait? Sinon, je t'offre la crème qui permet de l'enlever et je recommencerai demain?»

Mais visiblement, ça lui plaisait, c'était juste qu'il n'osait pas le dire, et me demandait mon avis - «Je trouve que ça te va bien, et ça te correspond surtout. Tu es quelqu'un de simple, un tatouage comme ça te va mieux qu'une image à proprement parler comme un cheval ou un dauphin.» - disons que c'est plus sobre. De toute manière, comme je l'ai dit, quand on se lance dans plusieurs tatouages, soit il vaut mieux tous les accorder ensembles, soit il vaut mieux faire dans de l'abstrait comme je le fais avec mes flammes et mes symboles tribaux.

Il me demandait combien il me devait et j'allais vers le comptoir pour chercher sa carte de fidélité, elle n'était pas pleine, donc je me tournais vers lui en hochant de la tête
«Ça fait 25 ores...» - je n'aimais pas le faire payer, mais c'était la règle pour Sayah! Je l'encaissais donc avant de m'approcher de lui pour l'embrasser tout de même. Il était largement midi passé et on avait rien mangé, aussi je me demandais s'il voulait que je prépare un truc

«On fait quoi? On commande à manger ou je prépare un plat de pâtes?» - carbonara pour changer, on a tout ce qu'il faut, crème fraîche, lardons et même du fromage râpé! Mais le connaissant, il ne dit jamais non à un hamburger ou une pizza. D'ailleurs, je crois que je ne lui ai jamais fait goûter les hot-dogs? Faudrait qu'on y aille un jour, y'a un marchand près du cinéma en plus donc pourra aller en acheter un avant de se faire un film la prochaine fois? Mais pour le moment, je sentais que je commençais à avoir faim, et il fallait que je prenne des forces pour combattre ce foutu rhume!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 26 Fév 2013, 21:28

« Oui, il y a une poudre contre, ce n'est vraiment pas cher en plus, je crois. J'irais t'en chercher la prochaine fois que j'irais à l'herboristerie, si tu veux. » commenta le botaniste lorsque Vrass se mit à parler des parasites bien connus qu'on pouvait attraper dans les piscines. « Mais tu sais, ce n'est pas très utile pour moi, je n'en ai jamais eu, et après avoir passé autant d'années dans un orphelinat du Nord, on peut difficilement dire que c'est une coïncidence. C'est la même chose avec les moustiques, je n'ai jamais été piqué une seule fois mais quand j'étais enfant, en été, j'en avais toujours trois ou quatre qui traînaient à côté de moi. »
Benedikt avait été miraculeusement épargné par toutes les piqûres, morsures d'insectes en général, même adulte, et bien qu'il était curieux de savoir à quel point une piqûre de moustiques pouvait gratter, restait bien content d'y échapper. De la même manière qu'il n'hésitait pas à mettre la main dans une fourmilière, la malheureuse gérante de l'orphelinat d'Ephtéria avait dû mettre un terme très rapidement à sa manie de ramener tout ce qui avait six pattes dans son établissement, d'autant plus qu'un enfant de six ans capable de terroriser des adultes rien qu'en montrant ce qu'il avait dans les mains était un peu dérangeant.
Mais le résultat de son tatouage donna bientôt d'autres sujet de conversation à Benedikt.

« Tu rigoles ? » s'indigna-t-il lorsque le tatoueur lui parla de la crème Tecol. « Hors de question. » Son sourire devint soudain faussement méfiant, sans pour autant réussi à masquer son air satisfait.
« Simple ? Tu veux dire quoi par là exactement ? Parce la dernière fois qu'on m'a appelé comme ça, ce n'était pas un compliment ! Bon, je suppose que je le méritais bien parce qu'il a fallu qu'on m'explique le sous-entendu qu'il y avait en dessous. »

Il se releva et fouilla quelques instants dans son sac avec son autre main pour payer Vrass. Puis resta pensif un moment lorsque ce dernier parla du repas de midi alors qu'il rajouta sans même y penser un deuxième baiser sur les lèvres du winghox.
« Tu... ne voudrais des légumes pour changer ? Si je met pleins de viande avec ? » Le botaniste chercha une autre bonne raison histoire d'être plus convaincant qu'avec son air plein d'espoir. « C'est bon pour la santé, et avec ton rhume... »
Benedikt disparu dans la cuisine et en ressortit avec une boite de conserve d'épinard qu'il lui présenta comme une présentatrice météo, avec un sourire et une position qui semblaient un peu trop appuyés pour être réellement confortable.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 27 Fév 2013, 02:05

«Simple dans le sens où tu n'aimes pas te prendre la tête avec des artifices. Tu n'es pas le genre à vouloir attirer les regards avec des accessoires voyants et inutiles. Je ne dis pas que tu es simple d'esprit...» - je ne me permettrais pas surtout qu'à mon avis il est bien plus futé que moi. Ce n'est pas parce qu'il ne connait pas les technologies de la Basse Ville qu'il est idiot, loin de là.

Enfin au moins, il semblait content de son tatouage et c'était tout ce qui comptait, je récupérais les 25 ores afin de les ranger dans la caisse avant de proposer quelque chose à manger. Un plat de pâtes pour changer des hamburgers, mais niveau changement, il voulait quelque chose d'encore plus radical! Des légumes. Évidemment, je grimaçais légèrement, j'ai beau avoir les cornes d'un bœuf, je mange pas de l'herbe! Enfin, je le voyais courir vers la cuisine et revenir avec une boîte d'épinards et un regard digne d'une ménagère dans une publicité à la télévision et je soupirais alors. Si c'est pour mon rhume...
«D'accord. Mais t'as intérêt à bien l'agrémenter! Je déteste les épinards! Je trouve que ça a un goût d'herbe.» - et oui, j'ai déjà bouffé de l'herbe, même si c'était pas volontaire! Merci papa!

Je le laissais préparer le repas, pendant ce temps je nettoyais mon matériel. Aiguille jetée, pot d'encre nettoyé pour recueillir la prochaine dose que je fabriquerai. En attendant, je le rangeais avec les autres pots vides soigneusement étiquetés. Je me redressais avant de m'étirer un peu et je regardais justement la liste des étiquettes pour tomber sur la couronne d'épines. Celui là ne marche pas très fort, en général, ce sont des commandes spéciales, des épouses qui me demandent de faire ce tatouage à leur mari sans leur dire l'effet que ça leur fera. Mais je ne suis pas le genre à duper mes clients donc j'ai toujours tendance à bien leur rappeler que si le tatouage ne leur plait pas, qu'ils peuvent le faire enlever grace à la crème de l'herboriste.

D'ailleurs... est-ce que Benedikt aimerait que je me le fasse faire? Je me suis toujours demandé comment il réagirait si je devais lui être infidèle? Même si pour le moment, l'idée ne m'a pas traversé l'esprit parce que je suis très bien avec et que je ne vois pas l'intérêt de voir autre chose, je ne sais pas encore si je penserai toujours comme ça?

Enfin, inutile de me poser la question. Je regardais plutôt les autres flacons, me disant que ce serait peut être bien que je me fasse un nouveau tatouage, ça fait longtemps. C'est alors que je tombe sur l'étiquette de l'éléphant... c'est vrai que depuis l'accident, j'ai des petits troubles de la mémoire, et ce serait peut être bien que je me le fasse pour m'assurer que ça ne m'arrive plus? Je sortais doucement le flacon vide avant d'aller voir vers le placard... merde, j'en n'ai plus. Va falloir que j'aille acheter les ingrédients à Sayah.

Je me redressais alors avant de retourner en cuisine, tenant toujours le flacon dans la main avant de lever les yeux vers le gosse qui cuisinait. Je reconnaissais l'odeur des épinards qui me faisait grimacer, mais heureusement y'avait aussi le parfum de la barbaque donc bon. Je lui montrais le flacon vide
«Il faudra que j'aille voir Sayah toute à l'heure. J'aimerais me faire le tatouage de l'éléphant. Ça aide pour la mémoire et... disons que depuis l'accident, je ne veux plus trop prendre le risque de t... d'oublier quoi que ce soit.» - peu importe qu'il ait compris ce que j'allais dire ou non lorsque ma langue a fourché. Il doit bien se rendre compte que je n'ai pas envie de l'oublier de toute manière - «Ça ne t'ennuie pas?»

J'ai pas spécifié pourquoi il fallait que j'aille voir Sayah pour ça mais peu importe. Je lui expliquerai après! De toute façon, ce serait après manger, je doutais de pouvoir échapper à ce qu'il me préparait. Je savais qu'il faisait de son mieux pour faire un truc que j'aimerais, mais j'avais des doutes quand même. Des épinards... berk!


======================================
Paiement effectué et inventaire mis à jour!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 27 Fév 2013, 17:18

« Pourquoi ça m'ennuierait ? » Les yeux de Benedikt quittèrent la poêle qu'il avait dans les mains et allèrent se plantèrent dans ceux du tatoueur. Même s'il n'y avait jamais pensé car il n'avait eu que vaguement conscience qu'il pouvait exister un tel tatouage, l'idée était plus que rassurante. « Au contraire, ce serait sans doute... bien que tu le fasses, effectivement. Au cas où... »
Car Vrass oubliant que Benedikt ne savait pas nager, cela lui importait peu finalement. Cela restait un détail. En revanche, le souvenir du moment où il s'était aperçu que le tatoueur, en se réveillant à l’hôpital, n'avait absolument aucune idée de qui il pouvait être, était autrement plus ancré dans son esprit. « Pourquoi tu dois aller chez Sa- »

Il fut coupé le bruit de la porte de l'entrée. Laissant Vrass s'en occuper, il retourna à ses tentatives désespérées de lui faire manger un peu de légumes. Pour l'instant, les épices qu'il avait rajouté ne risquaient pas de cacher totalement les goûts des épinards, mais Benedikt ne voyait pas non plus l'intérêt d'en manger s'il ne pouvait pas savoir de quoi il s'agissait. Il se contenta de rajouter une bonne dose de morceaux de viande coupées en cubes, noyant les feuilles d'épinards et soupirant sur son manque de talent culinaire. Penser à l'accident de Vrass était loin d'être agréable, et le botaniste tendit l'oreille dans l'espoir de voir revenir très vite le tatoueur pour manger.
Pendant ce temps, un homme, la trentaine bien tassée, s'était dirigé d'un pas léger et déterminé vers celui qu'on attendait dans la cuisine. Son allure lui donnait plus l'air d'un agent immobilier qu'un client venu pour un tatouage.
« Bonjour. » Il tendit une main à Vrass, avec ce sourire si particulier qui ne mettait personne à l'aise. « J'aurais aimé savoir si vous sauriez où je pourrais trouver Benedikt Bloom. »

Le dit Benedikt Bloom sortit une tête plus qu'étonnée hors de la cuisine, avant de contourner le comptoir, un torchon dans les mains. Il était étrange qu'on vienne à la boutique de tatouage pour lui. Quelqu'un qui le connaissait de la Basse-ville, oui, à la limite, mais un inconnu ? Officiellement, il n'y avait rien du tout qui le reliait à Vrass Rannveig, le botaniste avait même donné toujours sa propre adresse à tous ses anciens employeurs.
« C'est moi. » Il hésita une seconde, retourna en vitesse dans la cuisine éteindre la plaque électrique qui risquait de faire brûler ce qu'il en train de préparer et revint. « Je peux vous aider ? »

L'homme devant lui arborait un air très satisfait, et pourtant, de la même manière que l'on repère du premier coup d’œil les méchants d'un film d'action, il gardait quelque chose de calculateur.
« Vous êtes difficile à retrouver, vous savez ? Vous n'êtes jamais chez vous, vous ne regardez jamais votre boite aux lettres, vous changez de travail tout les deux jours... J'ai dû jouer les détectives et croyez-moi, j'ai autre chose que ça à faire. »
Le botaniste fronça les sourcils et chercha des yeux Vrass un court instant. Malgré son sourire, L'homme avaient de toutes évidence des intentions précises, mais ne les avait toujours pas dévoilées. C'était mauvais signe. Les vêtements bien coupés et l'assurance dont il faisait preuve ne donnait pas envie à Benedikt de lui faire confiance, c'était exactement ce dont il avait appris à se méfier après avoir payé de nombreuses fois les conséquences de son innocence. Et puis, surtout, il avait faim. Il n'aurait pas pu passer à un autre moment, tiens ?
« Oui, hé bien, je m'excuse mais... Je pourrais savoir quelles sont les raisons de votre visite ? » demanda-t-il un peu sèchement – s'il avait autre chose que ça à faire, très bien, il n'avait aucun compte à lui rendre, non ? -.
« Vous proposer un marché, une offre, appelez-ça comme vous voulez. »
Benedikt resta planté là en faisant la moue jusqu'à ce qu'il s'aperçoive que les explications ne viendrait pas. Quoi, il fallait qu'il les demande, en plus ?! Mais au moment où il finit par ouvrir la bouche, l'homme continua : « Vous avez travaillé aux jardins de Bellevue. Pendant plusieurs mois. »
« Oui. » Le visage du botaniste se perdit cette fois complètement dans la confusion. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ?
« Et vous avez disparu dans la nature juste après l'explosion d'une des serres botaniques, dont vous étiez le seul témoin, à part le professeur présent dans celle-ci. »
« Est-ce... vous êtes en train de m'accuser de quelque chose ? » Benedikt jeta à nouveau un coup d’œil vers Vrass, un peu dérouté.
« Pas vraiment. Non, j'ai plutôt besoin d'informations. »
« À propos de l'explosion ? J'ai déjà répondu à toutes les questions qu'on m'a posé là-bas. »
« Non, à propos des jardins de Bellevue. »
« Je n'ai aucune information à propos des jardins de Bellevue, autre que celles que vous pouvez obtenir vous-même. »
« Je ne m'attendais pas à ce que vous en soyez au courant. »

Le nez du botaniste se plissa une bonne fois pour toute. En plus de ses bras croisés et de sa posture, tout chez lui impliquait le refus, et pourtant l'homme en face de lui n'en semblait pas plus dérangé que ça. Ce qui irritait encore plus Benedikt. Il commençait maintenant sérieusement à se poser des questions sur ce qu'il voulait ; et d'ailleurs, comment avait-il atterri chez le tatoueur ? Qui lui avait dit qu'on le trouverait là-bas ?
« Je ne comprends pas ce que vous cherchez. Dans tout les cas, si vous venez me demandez à moi des informations, c'est que vous n'avez pas le droit de les savoir, et je ne veux pas d'ennuis. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 27 Fév 2013, 23:16

Bon, le programme de la fin de l'après-midi était donc je venais m'asseoir à la table de la cuisine en attendant que le repas soit prêt. Évidemment, je grimaçais un peu vis à vis du menu, mais je n'avais pas non plus envie de le décevoir en jouant forcément les carnivores! Mine de rien, on formait un drôle de couple. Dans le genre les contraires s'attirent on se posait là tout de même non?

Je restais donc là, le menton dans ma main alors qu'il semblait plutôt content à l'idée que je me fasse faire ce tatouage. Je supposais que je rajouterais simplement quelques effets tribaux au niveau de mon biceps gauche, et probablement que je m'ajouterai par la même occasion un tatouage sans effet de l'autre côté pour la symétrie! - c'est que c'est important dans mon cas.

Mais au bout de plusieurs minutes, alors qu'on était sur le point de passer à table, la petite cloche sonna, signe qu'un client se pointait. Je grognais légèrement, mais je ne pouvais pas trop en vouloir au gars non plus! Il était largement midi passé et il était donc une heure décente pour venir, même si ça ne nous arrangeait pas. Cependant, je devais rapidement me rendre compte que le type en question n'était pas là pour moi. À sa tenue au début, j'avais eu peur qu'il soit là également pour Nathan, car il avait la même allure que l'huissier qui était venu pour m'apprendre la mort de sa mère. Mais il voulait voir Benedikt et j'avais rapidement froncé les sourcils
«Pourquoi faire?» - mais l'homme n'eut pas à me répondre, car le gosse pointait le bout de son nez. Dans un premier temps, j'avais tourné les yeux vers lui pour voir s'il voulait que je reste ou non, mais vu qu'il cherchait mon regard, je restais bien dans la pièce, m'appuyant sur le comptoir en croisant les bras, d'un air qui disait clairement que le gars avait intérêt à faire gaffe à ce qu'il allait dire.

La discussion tournait autour des Jardins de Bellevue où le gosse avait bossé un peu avant. Et si le type disait avoir joué les détectives, je ricanais doucement
«Vous n'êtes franchement pas doué comme détective alors! Ça fait plus d'une semaine qu'on a fait la Une des journaux!» - et honnêtement, même s'il ne lit pas ce genre de magazine People, on était tout de même en couverture, et un type qui fait des recherches se renseigne au minimum auprès des journalistes pour savoir si celui qu'il convoite n'a pas justement fait l'objet d'un article.

Enfin, je ne disais rien de plus, puisque ça ne me concernait pas, cependant, je n'aimais pas la tournure que prenait la conversation, surtout qu'une part de moi avait peur d'une chose. Qu'Iza soit indirectement concernée. Ce type parlait de recherches ou autres qui avaient eu lieu là bas, et s'il faisait partie des scientifiques qui avaient fait des expériences sur la morphe, ou s'il bossait pour eux, on risquait de retrouver un cadavre perdu au beau milieu des Ghettos d'ici une semaine. Je ne suis pas forcément un tueur, mais il ne faut pas menacer ceux qui me sont cher! Je reste un winghox quand même hein?

En tout cas, je guettais le moindre regard du gosse, s'il avait besoin de mon aide, j'étais prêt à foutre ce type dehors sans le moindre ménagement!


Désolé, je ne fais pas trop avancer, comme je ne sais pas ce que tu as prévu avec ce type ;) et n'oublie pas ton défi avec le T'es pas cap ^^

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 28 Fév 2013, 14:18

L'homme soupira soudain, jetant au passage un coup d’œil méprisant au winghox appuyé derrière le comptoir. « Les journaux ne donnent aucunes indications sur le lieu où se trouvait ce jeune homme, et en plus de ne pas garantir la fiabilité de ces informations, les relations amoureuses de Benedikt Bloom ne m'intéressent pas. »
Inutile de dire que l'intéressé - on pouvait raisonnablement se dire que cela devait être la même chose pour le destinataire - ne prit pas mieux ses paroles que celles qui suivirent. Ce type avait tout simplement une manière de dire les choses insupportable. Il n'avait pas l'air de se rendre compte que cela ne ferait que lui apporter un refus automatique de la part du botaniste, alors qu'il aurait probablement accepté sans y penser si quelqu'un du genre de Belladona, par exemple, lui avait demandé la même chose. Peut-être avait-t-il l'habitude d'avoir toujours ce qu'il veut.
« Je ne comprends pas pourquoi vous vous battez contre quelque chose alors que vous n'y avez aucun intérêt. »
« J'en ai un, celui d'éviter les ennuis. »
« Je vous demande juste un peu de temps pour répondre à mes questions, et je le fais d'une façon courtoise pour l'instant, je ne sais pas ce que vous pouvez vouloir de plus. On ne parle pas de s'attirer des ennuis pour l'instant, au contraire. »
« Mon temps peut être occupé d'une meilleure façon. J'ai un repas qui m'attends en bonne compagnie, par exemple. Maintenant, sauf si vous avez l'intention de vous faire tatouer, je crois que votre présence ici n'a aucun intérêt. »

À part ses yeux plissés, et un regard étrange qui se baladait du botaniste au tatoueur, il n'y avait aucun indice de l'agacement de l'inconnu devant Benedikt. Mais celui-ci se contenta se sortir une carte de visite ornée d'un logo avec trois triangle imbriqués et de quelques informations.
« Très bien. Si vous changez d'avis, contactez-moi. » Un nouveau sourire faussé apparut. « À bientôt. » Il sortit sans se presser de la boutique, laissant planté là le botaniste, qui entendit quelques secondes plus tard le bruit d'une voiture qui démarrait. Ah, bien sûr, ce n'était pas le genre à se promener à pied dans les Ghettos.

« Il était bizarre, ce type. Je ne l'aime pas du tout. » déclara Benedikt en revenant à ses fourneaux.
Il ralluma la plaque, et rajouta du sel dans sa poêle. La carte de visite du visiteur ne mit elle pas plus de cinq secondes à finir dans la poubelle de la cuisine. Autant le mystère qu'il avait fait autour de lui et de ce qu'il voulait l’inquiétait, autant le botaniste n'avait pas l'intention de s'embêter avec ça. Il avait refusé de l'aider et ne comptait pas revenir sur sa décision ; que pouvait faire un pseudo-homme d'affaire contre ça ? Ce n'était parce qu'on avait un costume qu'on avait du pouvoir, et il estimait déjà que cela ne le concernait plus. Qu'ils trouvent un autre larbin des jardins de Bellevue qui avait du temps à perdre ! Il devait y en avoir eu pas mal, vu la façon dont les professeurs s'étaient attendu sans se poser des questions à être servis pour tout et n'importe quoi alors qu'il travaillait depuis à peine quelques heures là-bas.

Faisant sauter une dernière fois les épinards et les morceaux de viande dans sa poêle, il finit par décider que c'était prêt et sortit deux assiettes pour les déposer sur la table. C'était une belle journée, à défaut d'être froide, et Benedikt les avait mises en plein milieu d'un rayon de soleil qui tombait sur la table de la cuisine. Lorsqu'il s'assit à côté du tatoueur, le contre-jour fit un halo de lumière autour de ses cheveux et ses épaules, révélant la moindre mèche rebelle et bouclée qui s'échappait de la masse brune.
« Donc ! Qu'est-ce que je disais ? Oui, pourquoi tu as besoin de sortir, il te faut du crachat de Sayah pour mettre dans tes mélanges d'encre histoire de leur donner leur effets ? Ou des écailles réduites en poudre ? » plaisanta le botaniste, avant d'enfourner une bouchée.
Il mâcha une seconde et laissa échapper un gémissement de plaisir complètement forcé mais convaincant – il avait de l'expérience -. Le plus drôle était que c'était exactement le genre de chose qu'il avait déjà fait plusieurs fois devant Vrass, notamment en plein milieu d'un fast-food, mais ces fois-là avec une innocence déprimante qu'il l'avait gardé loin de tout embarras.
« Franchement, c'est vraiment bon, je t'assure. » déclara-t-il en se léchant les lèvres, essayant tant bien que mal de retenir le sourire espiègle qui perçait derrière toute cette comédie. Il continua en reprenant une nouvelle bouchée. « Je ne vois pas comment tu pourrais ne pas aimer... »
On trouvait les solutions qu'on pouvait pour faire manger des légumes, hein ? Vrass était un peu vieux pour qu'on lui fasse le coup de l'avion – ou du train, en l'occurrence, comme c'était la version de Païlandune que Benedikt connaissait -.

Oui, pas de problème, en fait, j'avais une vague mini-idée qui s'est transformé en grosse idée. Comme je pense que ça devrait te plaire, je vais l'utiliser, mais ne t'inquiète pas, je vais intégrer ça au fur et à mesure ! ^^
Merci pour les mots, sinon, parce que j'allais encore les oublier. XD

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Fév 2013, 21:36

«Crétin... une simple photo suffisait à savoir qu'il était avec moi. Et un winghox en ville croyez moi, y'en a pas cinquante! Vous êtes franchement pas doué!» - ce type allait finir par se prendre mon poing dans la gueule, pour sûr! Il jugeait être poli? Je n'étais pas vraiment d'accord pour ma part et je serrais les dents en essayant de garder mon calme. Ce con se permet de se pointer chez moi, alors qu'on est clairement occupés, il ne vient même pas pour un tatouage et d'ailleurs n'a même pas pris la peine de se présenter!

Je ne disais rien mais j'étais bien content que Benedikt l'envoie promener! Un emmerdeur pareil ne mérite pas qu'on s'occupe de lui et je venais froncer les sourcils alors qu'il laissait sa carte au gosse. Alors qu'il repartait, je pouvais voir sa voiture dehors, je lui lançais un regard des plus noirs alors que je le voyais grimper dans son véhicule et partir. Je me tournais alors vers le gosse pour ricaner légèrement
«La prochaine fois qu'il se pointe, on le garde plus longtemps! Tu vas voir que sa voiture va être entièrement désossée!» - je laisse courir une simple rumeur que la prochaine bagnole garée devant chez moi doit être mise en pièce et hop! Ce sera de l'histoire ancienne.

En tout cas, le gosse semblait se demander ce que ce type voulait vraiment et je venais hausser des épaules sur le coup
«Oui, il est bizarre. M'enfin tu sais, il faut se méfier des mecs en costume, c'est souvent une couverture pour des trafics dans la Basse Ville. Honnêtement, la plupart des mecs dans son genre sont de vrais arnaqueurs... faut se méfier.» - que ce soient des démarcheurs en assurance, des commerciaux qui veulent te vendre des aspirateurs ou autres, il est préférable de ne pas s'occuper d'eux.

De toute manière, l'incident était clos pour le moment, il fallait retourner en cuisine pour manger, bien que le repas ne me disait vraiment rien malgré tous les efforts du gosse pour me faire bouffer des légumes verts. Je soupirais avant de m'asseoir, visiblement c'était prêt et je remettais mon menton dans ma main en affichant clairement mon «enthousiasme». Et honnêtement, à voir ma tête lorsqu'il déposa l'assiette sous mon nez, on voyait bien que ça ne me disait rien du tout, mais à le voir s'agiter et faire de son mieux pour que j'apprécie, j'étais bien obligé de goûter au moins!

Je le regardais en faire des tonnes et mine de rien je trouvais ça amusant et je commençais à piquer ma fourchette pour manger, et bon... honnêtement, les épinards, ça n'a aucun goût! Au moins, la viande en donnait et je me tournais vers le gosse en affichant un sourire en coin «Pas la peine d'en faire tout un fromage... quoi que je préférerais manger du fromage que ça... c'est pas mauvais hein? mais je trouve juste que ça n'a pas beaucoup de goût?» - je parlais juste des épinards, aussi je venais faire le mélange en prenant donc des légumes avec ma viande en même temps sur la fourchette - «mais avec la viande, c'est bon!»

Je lui faisais un petit clin d'œil avant de continuer à manger. De toute manière, même si j'étais du genre à aimer surtout la viande, je n'étais pas bien difficile et bon, j'allais finir mon assiette. De toute façon j'avais tellement faim que je pouvais manger n'importe quoi. Je levais alors les yeux au plafond en faisant une tête plutôt surprise
«Euh... ça fait combien de temps qu'Iza n'a pas fait le ménage? Y'a une toile d'araignée au plafond...» - c'était plutôt surprenant quand on la connaissait... d'ailleurs, elle était où? Je commençais un peu à m'inquiéter mais bon, c'était déjà arrivé qu'elle parte toute une journée quand même.

Je terminais rapidement le repas, puis me levais pour aller mettre le tout dans l'évier. Je me lavais les mains tout de même avant de me tourner vers lui en prenant un air amusé! Vu qu'il jouait avec moi sur ce que je devais manger ou non, je me penchais légèrement avec ce petit sourire en coin
«Tu as vu? J'ai tout mangé! C'est bien hein?» - je lui volais un nouveau baiser avant de faire un signe de tête pour qu'on sorte. On avait parlé de Sayah pour cette histoire de tatouage et je reprenais donc la conversation à ce sujet

«Je n'ai plus les ingrédients pour faire l'éléphant.C'est pour ça que je dois passer le voir, c'est lui qui vend ce dont j'ai besoin pour mes encres...» - c'est vrai que je ne m'étais jamais trouvé à cours d'ingrédient depuis qu'on se connait, donc il ne pouvait pas savoir. J'attendais cependant de voir s'il voulait y aller maintenant ou s'il voulait se reposer un peu avant? Après tout, entre la balade de ce matin, son tatouage et ce type, il avait peut être envie d'une petite sieste?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 01 Mar 2013, 04:12

Benedikt leva les yeux au plafond, où une belle toile s'étalait.
« Heuuu, c'est ma faute, je crois. Je l'ai arrêté la dernière fois avant qu'elle en écrase une par terre pour la mettre dehors moi-même et c'est possible qu'elle l'ait interprété autrement... » Il regarda à nouveau Vrass, la tête penché sur le côté, avant de se mettre à rire. « Je lui expliquerais tout à l'heure. Je sais que tu es contre mes animaux de compagnie, chat ou araignée. »
Puis continua de rigoler quand le tatoueur le mit devant le fait accompli avec son assiette vide.
« Mmh, tu mérites une récompense, je pense... Attends voir quand j'aurais réfléchis à laquelle. » se contenta-t-il de murmurer avant de l'attraper pour quémander un autre baiser. À l'écoute des explications de Vrass sur sa visite à Sayah, le botaniste hocha la tête avant de demander : « Je viendrais bien avec toi après si tu me laisses dormir un peu. Juste une demi-heure ? »

Benedikt et Vrass n'avaient pas l'habitude de faire si souvent des siestes en plein milieu de la journée, mais entre son opération et sa maladie, hé bien, ce n'était plus une exception depuis plusieurs jours, aussi ce n'était pas étonnant qu'ils y pensent tout les deux. Probablement qu'ils arrêteraient quand ils seraient un peu plus vaillants, en attendant, c'était toujours agréable de se pelotonner contre Vrass dans un des lits les plus moelleux parmi ceux dans lesquels le botaniste avait dormi. Aussi celui-ci finit-il par monter à l'étage, et même avec le plein jour, il lui fallut si peu de temps pour s'endormir qu'il n'eut pas le temps de savoir si Vrass avait finit par le rejoindre (en réalité, le botaniste était un grand habitué des siestes juste après avoir mangé en été ou au printemps quand il était sur les routes ; il y avait peu de choses aussi plaisantes que s'allonger dans l'herbe et sentir le soleil réchauffer son visage de son avis, aussi s'endormir sans obscurité ne le dérangeait pas plus que ça à présent).

Lorsqu'il redescendit en se frottant les yeux et en s'étirant, un peu plus d'une demi-heure après, il y avait une Iza à l'air bien enthousiaste qu'il l'accueillit. Sans doute avait-t-elle pu profiter d'une balade très satisfaisante – avec pleins de chats à chasser -.
« S'lut Iza. » étouffa-t-il sans faire exprès dans un dernier bâillement. Il passa directement dans la cuisine où remplit au robinet un verre, avant de retourner devant le comptoir puis s'agenouiller près de la morphe allongée par terre – elle gagna quelques grattouilles au passage -.
« Dis, pour les araignées et les insectes en général, je n'ai... Je ne voulais pas la dernière fois te dire qu'il ne fallait pas s'en débarrasser, en fait, juste, peut-être que ce serait bien de ne pas les tuer. Enfin, tu peux, c'est juste que moi je n'aime pas trop ça. » rajouta-t-il maintenant qu'il se souvenait de sa discussion avec Vrass un peu plus tôt à ce sujet.

Prenant quelques secondes de plus pour la caresser, il avisa bientôt de chercher des yeux la location hasardeuse où il avait laissé ses chaussures, son manteau et son écharpe auparavant.
« Vrass ? » appela-t-il. « Tu veux aller dans quelle boutique de Sayah ? »
Il ne se retint qu'à grand efforts de lui conseiller de ramener une écharpe et des vêtements chauds pour sortir, car à ce stade, c'était un coup à se faire appeler maman par le tatoueur - cela va sans dire que le winghox en question manquait de mollesse pour qu'on s'occupe de lui ainsi -.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 01 Mar 2013, 18:44

Autant, je pouvais comprendre que Benedikt ait une certaine affection pour les insectes, mais à ma connaissance, les araignées n'en sont pas!
«Euh... juste comme ça, les araignées, ça bouffe pas les insectes en général? C'est bizarre que tu empêches Iza de les tuer...» - enfin bon, je préférais ne rien ajouter pour le moment, de toute manière, c'était son problème mais je devais reconnaître que sur le coup, ça m'avait plutôt surpris. Iza n'aimait pas du tout les toiles d'araignées donc elle avait du faire un gros travail sur elle pour ne pas la retirer surtout que forcément, ça impliquait que le ménage était mal fait, et la connaissant, elle avait sûrement eu peur que je me fâche à cause de ça et ce, même si je ne me suis jamais énervé après elle à part le premier jour où je l'ai rencontrée.

D'ailleurs... c'est pour ça qu'elle revient pas? Elle a la trouille? Non, elle est juste partie faire un tour, rien de plus. Elle a droit à sa liberté tout de même après tout. J'essayais de voir si le gosse était prêt à partir chez Sayah, mais de toute évidence, il voulait d'abord faire une sieste. Pour ma part, ce serait un peu difficile car le rhuminol avait fait disparaître la sensation de fatigue du rhume mais bon de toute manière s'il le faut, une fois allongé, je pourrais me reposer.

On grimpait donc à l'étage pour s'installer confortablement dans le lit. Comme souvent dans ces cas là, il venait se pelotonner contre moi et je le laissais donc se lover contre mon flanc pendant que je fixais le plafond. En réalité, je repensais à ce type de toute à l'heure. Honnêtement, dans le genre détective privé il est vraiment nul, car on a été en couverture des journaux pendant un moment à cause de l'autre conne de journaliste, et me trouver est plutôt facile quand on connait un minimum la Basse Ville et les Ghettos. J'ai l'impression qu'il a menti en disant qu'il avait eu du mal à le trouver, je pense plutôt qu'il ne voulait pas qu'on sache qu'il le suivait depuis un moment et qu'il essayait juste de camoufler sa filature derrière ses «soit-disantes» questions sur les Jardins. En gros, je n'aimais pas ça et finalement, je ne fermais pas l'œil de l'après-midi.

Je me levais le premier, supposant qu'il n'allait pas tarder à faire de même et je me rendais dans la salle de bain pour me débarbouiller un peu. Entre temps il était descendu et apparemment Iza était rentrée car je l'entendais lui parler. Je me séchais le visage avant de m'habiller et de descendre les marches. Évidemment sur le coup, j'oublias que je devais me couvrir, mais le regard du gosse en disait long alors qu'il me regardait de haut en bas. Je le voyais s'habiller chaudement lui-même aussi je m'apprêtais à remonter pour prendre au moins un blouson alors qu'il me demandait dans quelle boutique on devait se rendre
«L'antiquaire, c'est la boutique la plus proche...» - bien que j'aurais pu prendre n'importe laquelle à l'aide de ma perle, mais je ne peux m'en servir que deux fois par jour pour un aller-retour, donc bon autant y aller à pieds.

Je redescendais avec un blouson en cuir assez épais et au col haut qui me protégerait la gorge, même si je ne mettais pas d'écharpe - faut pas déconner, je ne crains ni le chaud, ni le froid, mais je suis pas du genre à mettre trois tonnes de vêtements sur moi. Cependant, le t-shirt que je porte en dessous est tout de même à col haut, je n'ai pas vraiment le torse nu.

Je passe ma main sur la tête d'Iza qui lève un regard un peu inquiet vers moi et je lui souris
«Prends ton temps pour le ménage ma belle! Ne te fais pas de mauvais sang. On revient vite!»

Je faisais un signe de tête au gosse pour qu'on y aille. Il ne nous fallait qu'une dizaine de minutes pour pousser la porte de la boutique. Comme d'habitude, il fallait faire attention aux divers objets entreposés ici, entre les pompons qui mordent et les porte-monnaies qui vous engloutissent les doigts, on n'est jamais trop prudent. Je lève les yeux au plafond, en général, Sayah se la coule douce sous un parasol donc je me dis qu'il doit bien être quelque part dans le genre

«Hey! Sayah! C'est pour une commande d'encre... t'es là?» - bien sûr qu'il est là. Sauf qu'il veut absolument soigner son entrée en espérant nous ficher la frousse, comme toujours!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Sayah Cordylus » 01 Mar 2013, 18:58

En guise de réponse, un gros rat sursauta et se décida à prendre la poudre d'escampette en longeant les murs. Sur une étagère, plusieurs pompons grognèrent à son approche, mais ce fut le piqué silencieux d'un Vulnae qui arrêta sa course dans un coin. Après un « couic » aussi étonné que douloureux, l'animal ne bougea plus du tout et Sayah en profita pour se glisser par l'entrebâillement de la porte de la réserve. Ses pieds nus et froids le portèrent jusqu'au comptoir où il dévisagea ses deux clients d'un air impassible et peut-être un peu pressé. Sans doute était-il occupé à préparer un événement dont lui seul avait le secret... ou bien servait-il tout simplement dans une autre boutique après la disparition du gérant de l'animalerie ?

« Je vous écoute, de quel tatouage sss'agit-il ? »

Quelque part au fond des deux lacs de sang de ses yeux, une petite lueur d'espoir semblait étinceler. Vrass avait-il une nouvelle idée à lui soumettre pour l'un de ses tatouages ? Quelque chose susceptible de l'amuser un court instant ? Oui ? Non ?

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 43
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Benedikt » 01 Mar 2013, 21:32

« Ouais mais tu sais, certains insectes se mangent aussi entre eux, hein. C'est juste qu'elles m'y font penser, et qu'en l'occurrence, elles ne risquent pas de me grignoter, moi. Elles ont l'air tellement sans défense...! » expliqua le botaniste. Il préférait omettre pour l'instant l'affection qu'il avait rapidement développé avec toutes les petites bêtes au fur et à mesure de ses observations d'insectes. Vrass n'avait probablement pas besoin d'être au courant de la fois malheureuse où Benedikt avait écrasé un escargot. Il était fort possible qu'à sept ans, un tel événement ne méritait pas une heure et demi de pleurnichage.
De toutes manières, une sieste imminente avait clôturé le sujet assez rapidement. Lorsqu'ils furent enfin prêt pour sortir – Vrass habillé assez chaudement pour que le botaniste ne lui lance aucun regard contrit -, ils laissèrent Iza avec la promesse de revenir vite et partirent chez l'antiquaire.

Ils avaient à peine passé la porte de leur destination que Benedikt jetait déjà des coups d’œil précautionneux autour de lui et du bordel qui remuait – remuait ! Rien dans l'herboristerie ne remuait tant qu'on ne l'avait pas demandé - dans différents coins. La boutique entière semblait être une grosse bête qui n'attendait que de nouveaux visiteurs à engloutir. Ou peut-être était-ce Sayah qui finirait par le faire. Non, pas tant qu'ils venaient pour lui acheter quelque chose, décida le botaniste en le voyant arriver. Il laissa Vrass expliquer ce qu'il voulait, planté à une distance de quelques pas derrière lui. Le reptile était à présent son employeur, certes, mais cela ne lui donnait pas plus d'aisance en sa présence. En vérité, c'était pire.
Il attendit que Sayah disparaisse dans l'arrière-boutique chercher les commandes de Vrass pour s'appuyer contre le comptoir et se tourner vers celui-ci.

« Je vais passer chez moi après, il faut que j'aille arroser mes plantes et récupérer un peu d'argent. »
Benedikt rajouta en pensée qu'il ferait mieux de ramener le pot en verre entier qui contenait ses économies. Après tout, l'intégralité de ses vêtements étaient déjà à la boutique de tatouage ; mais bien sûr, il n'en avait pas beaucoup et à force de laisser du linge sale dans la panière de Vrass, c'était inévitable. Accumuler toutes ses affaires là-bas, même s'il en avait relativement peu, lui donnait toujours un sentiment de culpabilité.
« Tu n'auras qu'à rentrer pendant ce temps-là, ça ne serait pas très intéressant pour toi de venir. »
Autant garder à l'intérieur et au chaud son winghox enrhumé, mais à vrai dire, c'était plutôt parce qu'il avait l'intention d'en profiter pour passer dans une pâtisserie après, un prix de consolation pour le repas de midi, qu'il ne pourrait cacher au fond du frigo jusqu'à 4h que si Vrass n'était pas avec lui. Faire autant de mystère pour une broutille n'était sans doute pas nécessaire, mais Benedikt se plaisait à croire qu'il était toujours agréable de savoir qu'on vous avait préparé quelque chose de façon désintéressée.
Ah, oui, aussi, cela faisait un mois aujourd'hui que Vrass et lui se connaissait. Mais ça, c'était un prétexte bien trop ringard et romantique pour le botaniste. Il s'en était aperçu par hasard, en feuilletant un calendrier, et avait recompté chaque jour dans sa mémoire avec incrédulité ; comment cela pouvait-il seulement faire un mois ? Cela semblait être un laps de temps parfaitement ridicule vu tout ce qui s'était passé. Mais finalement, on pouvait au moins dire qu'ils n'avaient eu pas le temps de s'ennuyer... Et même si les dates importaient peu à Benedikt et qu'il ne prendrait d'ailleurs même pas la peine de préciser la raison de sa surprise à Vrass, cela semblait quelque part plutôt sympa de célébrer la chose.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: C'est parti pour l'aventure... ou pas?

Messagepar Vrass Rannveig » 02 Mar 2013, 14:29

Tiens? Pour une fois le reptile n'a pas fait une entrée fracassante! Enfin peu importe, il n'est pas là non plus pour se donner en spectacle. Il est vrai qu'à plusieurs reprises quand je suis venu le voir, on a un peu discuté sur des effets possibles pour un tatouage, mais ces derniers temps je crois avoir fait le tour mais je vois bien à son regard qu'il s'ennuie un peu et aurait besoin d'une petite trouvaille...

J'affiche un sourire amusé avant de poser mes coudes sur la table
«Salut... il me faudrait l'encre pour l'éléphant, et aussi pour le papillon...» - vu ce que je dessine, il serait amusant de pouvoir matérialiser ce que je fais l'espace d'une douzaine d'heures serait amusant. Évidemment, je ne compte pas m'amuser à matérialiser des trucs dangereux, quoi que pouvoir jouer avec une mini teigne d'une dizaine de centimètres pourrait être drôle

C'est alors que je me souviens d'un truc et je me penche vers le lézard pour voir ce qu'il en pense
«Ah oui, j'ai une cliente qui me demandait si par hasard, je pourrais faire un tatouage qui change de couleur? En gros, il me faudrait juste ajouter un supplément à un tatouage classique pour l'utilisation de cette encre. Tu en penses quoi?» - par exemple, si je voulais me faire tatouer un éléphant sous la forme d'une flamme qui pourrait varier du rouge au noir selon mon humeur, au lieu de payer le tatouage 20 ores pour l'éléphant classique, je le paierait 30 ores pour le supplément d'encre changeant de couleur. C'est un truc esthétique mais avec les femmes...

Enfin, pendant que Sayah allait déjà chercher ma commande, Benedikt me signala qu'il avait besoin d'aller chercher un truc chez lui et je venais hausser les sourcils
«Tu ne veux pas que je te dépose?» - mais visiblement non. Bon, je haussais les épaules sans trop insister, je savais aussi qu'il aimait bien se balader mais j'avais un peu peur qu'il se fasse surprendre par la nuit. Mais bon, je ne suis pas son père non plus alors je n'insistais pas.

Pour le moment, j'attendais le retour de Sayah histoire de voir combien je lui devais, pour le moment, je comptais rester sur des encres uniques qui ne changeaient pas de couleur, donc il devrait me faire le tarif classique.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron