Enfin au sec !

Image

Re: Enfin au sec !

Messagepar Benedikt » 20 Juil 2012, 18:47

« Encore un peu, mais ça va. »

Il laissa Vrass le soin de regarder son tatouage, c'était lui le professionnel après tout, mais celui-ci souriait et changea de sujet, il n'y avait donc rien d'anormal.

« D'accord. »

Benedikt garda l'air surpris qu'il avait pris lors de la dernière parole du tatoueur. Qu'est-ce qu'il avait dans son regard, exactement ? Il n'avait envie de poser la question, et quelque part, il n'était pas sûr que Vrass puisse y répondre. C'était plus agréable de garder le mystère.
Il avait eu l'impression constante qu'ils repoussaient petit à petit les frontières de ce qu'il pensait être au début l'histoire de quelques heures. Pourtant, on ne pouvait pas vraiment dire qu'ils s'étaient vraiment séparés pendant longtemps ces derniers jours. Mais c'était une question qui avait été posée volontairement cette fois, et qui enlevait toute possibilité de faire croire que ce n'était qu'un ensemble de circonstances. Benedikt sourit ; c'était étrange de penser qu'ils s'étaient rencontrés et ne s'étaient pratiquement pas quittés depuis. Ce n'était pas vraiment comme ça que les gens faisaient, mais si ça leur convenaient, à eux deux ? Il ne serait pas celui qui se plaindrait de rester.

« Mais... il faut vraiment que j'aille chercher du travail demain ou après-demain. Je ne peux pas me permettre d'attendre plus longtemps, surtout que je ne sais pas si je vais en trouver rapidement. Et il faudra aussi que je passe chez moi, j'ai de la nourriture dans mon frigo qui va ne va pas tenir longtemps. Et je prendrais aussi quelques affaires. » Il laissa échapper un petit rire et tira sur son pantalon pour montrer à Vrass le caleçon qu'il lui avait prêté. « Ce serais bien que je porte mes propres vêtements des fois. »

Il était presque étonné de devoir penser à autant de choses juste pour passer quelques jours chez quelqu'un d'autre. Il avait l'habitude de ne posséder rien de plus que ce qui pouvait rentrer dans son sac, et comme ce dernier était généralement avec lui, il pouvait partir où il voulait sans prévenir. Et maintenant, il fallait se souvenir de fermer la porte de chez lui à clefs, de ne pas perdre ces dernières, et de ne pas oublier ce qui pouvait périmer dans son frigo. Est-ce que c'était ce qu'on appelait des responsabilités ? Plutôt maigre, comme responsabilités, cela n'allait pas déranger Benedikt, c'était seulement un autre mode de vie auquel il devait s'habituer. Après tout, il fallait toujours rendre des comptes à quelqu'un dans sa vie, à commencer aux gens pour qui il avait travaillé. Et pour l'instant, c'est à son propre confort qu'il pensait, il y avait quand même plus frustrant que de devoir rendre des comptes à soi-même.
Il posa ses mains derrière la nuque de Vrass pour le rapprocher de lui et l'embrasser. Il le sentait être plus prudent dans ses gestes, et se rappela ce qu'il lui avait dit plus tôt. Il devait avouer que c'était plutôt la bonne odeur de cuisine qui était montée jusqu'à l'étage et la peur de se faire mal à cause de son tatouage qui le retenait de revenir sur ces paroles, maintenant, et non plus la fatigue.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Enfin au sec !

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Juil 2012, 19:01

Je m'attendais à ce que sa réaction me fasse peur. J'avais imaginé plusieurs scénarios dans ma tête, qu'il soit soulagé que je le lui demande - ce qui ne m'aurait surement pas plu car cela aurait voulu dire qu'il attendait justement que je le demande pour squatter, qu'il ait peur - et donc qu'il n'en ait pas envie et qu'il se force finalement bel et bien à rester avec moi, ou juste qu'il soit tellement enthousiaste que cela signifierait peut être un peu trop d'un coup. Mais finalement, il semblait avoir eu la seule réaction qui ne pouvait pas me faire peur, il voyait surtout le côté pratique sans chercher à s'installer totalement, pensant à des détails insignifiants aussi bien qu'important par rapport à sa recherche d'emploi et les affaires chez lui, sans parler des vêtements.

Il était alors venu me chercher, et je me laissais embrasser, sentant son souffle s'intensifier un peu sur le coup et probablement que j'aurais pu me faire plus pressant pour lancer de nouvelles hostilités, mais je décidais d'être raisonnable, n'ayant pas envie de me presser par peur de faire brûler le repas, ni de devoir contourner sans arrêt la peau au niveau du tatouage pour ne pas lui faire mal. Je reculais doucement pour plonger mon regard dans le sien, hochant légèrement de la tête «On pourra passer chez toi quand tu voudras. Je peux nous conduire très rapidement à la Basse Ville je te rappelle! » - certes, l'aller ne pouvait pas nous conduire chez lui, mais le retour nous ramenait forcément chez moi, ce serait donc déjà ça de fait pour tout transporter en une fois.

Je venais me redresser afin de m'assoir et me préparer à me lever - «Faut aller surveiller la sauce! Je ne voudrais pas que ça brûle!» je lui tendais la main pour le relever avec un certain élan au point qu'il se retrouva écrasé contre moi et cela m'amusait, je glissais ma main dans ses cheveux afin de sentir son odeur, puis je descendais rapidement pour me rendre en cuisine. Je remuais la sauce, ajoutais la viande et couvrais à nouveau!

Il était temps de lancer les pâtes, je mettais de l'eau à bouillir avant de me tourner vers lui avec un sourire amusé «C'est bientôt prêt! Si tu veux boire quelque chose en attendant, sers toi!» - il s'était très bien débrouillé avant!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Enfin au sec !

Messagepar Benedikt » 20 Juil 2012, 19:55

« Oui, c'est vrai ! On pourrais y aller après manger, par exemple. »

Benedikt se retrouva collé à Vrass et passa ses bras autour de sa taille, cherchant du regard les yeux vairons, puis le libéra presque à regret pour le suivre jusqu'à la cuisine.
Le tatoueur s'occupait de son plat et le botaniste se mit à examiner le paquet de pâtes qu'il venait de sortir ; oui, il se souvenait en avoir vu au supermarché, des rayons entiers, même. Jamais il ne lui était venu l'envie d'en acheter, comme il y avait une tonne d'autres produits à l'allure plus exotique. Il plongea la main dans le sachet et croqua dans une pâte qu'il avait attrapé, mais c'était plutôt... très croustillant et sans goût. C'était sans doute beaucoup mieux cuit, ou du moins il l'espérais, il verrait bien dans quelques minutes si leur supposé réputation était justifiée.

« Oui, tu veux quelques chose ? » demanda le botaniste alors qu'il fouillait dans les placards.
Il s'était mis en tête de trouver du thé malgré les chances infimes que sa quête soit un succès. Et finit par abandonner peu après en comprenant qu'il avait eu raison de douter. Un winghox, ça ne buvait pas de l'eau chaude aromatisée, bien sûr, plutôt le sang frais de ses victimes. Benedikt se mit à rire à cette pensée et nota quelque part dans son esprit de ne pas oublier d'en prendre chez lui - du thé, pas du sang frais -, il n'en buvait plus beaucoup ces jours-ci et cela lui manquait, avant de sortir une bouteille d'alcool et deux verres qu'il posa sur la table en attendant que Vrass lui réponde. Voilà une boisson qui devrait les mettre d'accord tout les deux.

« La prochaine fois, c'est moi qui fais le dîner. Et promis, j'essayerais de faire de mon mieux. » ajouta-t-il avec un air amusé qui montrait qu'il s'attendait déjà à regretter sa proposition plus tard. D'autant plus qu'il lui faudrait cuisiner plus qu'un mélange de tout les légumes qu'il avait à sa porté, de toutes évidences.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Enfin au sec !

Messagepar Vrass Rannveig » 21 Juil 2012, 10:18

Je rajoute un peu de piment si ça ne t'ennuie pas, sache que je n'ai absolument rien prévu encore, j'aime mettre des trucs comme ça sans pour autant imposer que ça se termine de telle façon, je préfère avoir la surprise

«Attrape ce qui te passe par la main!» - je me tournais pour voir ce qu'il trafiquait, remarquant qu'il croquait dans une pâte comme ça, crue, ce qui me fit marrer alors que je baissais les yeux sur son tatouage - «Ça y'est? Tu te prends vraiment pour une loutre à présent?»

Je rajoutais un peu de vin à la sauce et je remuais doucement à présent pour ne pas écraser les boulettes de viande, lorsque l'eau se mit à bouillir, j'ajoutais les pâtes tout en baissant la puissance de la plaque et en me retrouvant à remuer tantôt l'un, tantôt l'autre. Puis j'éteignais le feu de la sauce avant de continuer à remuer les pâtes avant de les goûter. Lorsqu'elles étaient prêtes, je les égouttais avant de lui montrer un placard - «Tiens les assiettes sont là! Il faudrait mettre la table!»

Je venais prendre ensuite le verre qu'il m'avait servi et je le lui tendais pour qu'on puisse trinquer, puis je venais boire une gorgée avant de sortir un grand saladier, j'y jetais les pâtes d'abord, puis je mettais la sauce par-dessus avant de prendre une grande cuiller et une fourchette pour remuer le tout. Je venais poser le saladier sur la table lorsque j'entendis la porte d'entrée

«Mr Rannveig?» - je plongeais mon regard surpris dans celui de Benedikt avant de me tourner vers le four pour voir l'heure... qui passe à cette heure ci? Ce n'est pas un client, c'est super rare que j'en ai aussi tard. Je venais attraper un torchon pour m'essuyer les mains, et je m'avançais, le gars portait un costume plutôt élégant, le genre psy ou fils de riche
«Oui c'est moi. C'est pourquoi?» - je faisais un signe de tête à Benedikt pour qu'il vienne avec moi, je me doutais qu'il aurait souhaité se planquer, mais là ce n'était pas un client c'était évident
«Vous êtes Vrass Rannveig»
«Oui, c'est moi»
Je venais me mettre derrière le comptoir alors qu'il s'avançait pour poser sa serviette par dessus.
«Vous connaissez une certaine Meicha Volare?» - j'écarquillais les yeux avant de froncer les sourcils, je venais alors prendre mon livre de comptes pour regarder, sur le coup, le nom ne me disait rien, mais je pouvais le voir apparaître avec un tatouage de deux dauphins au creux des reins
«Oui, pourquoi? Il y a un problème avec son tatouage?» - d'après les dates, ça remontait à 6 ans! Je n'étais pas encore un tatoueur officiel, du moins je n'étais pas encore sous la protection de Sayah et je restais donc dans les ghettos. Les tatouages n'avaient pas d'effets, ce n'était que décoratif, et je me souvenais donc forcément de son visage, elle était plutôt jolie et forcément, ça avait fini comme souvent.
«Non, Monsieur. Mais elle est décédée il y a trois jours.» - j'ouvrais la bouche d'un air déconfit, ça ne pouvait pas être à cause du tatouage, s'il y avait eu une infection ou autre, elle serait morte bien avant
«Euh... ben je suis désolé pour elle. Mais quel rapport ça a avec moi?»
«Elle vous a désigné comme son unique légataire... elle n'avait aucune famille.»
- ah oui! je me souviens! C'est ce qui nous avait rapprochés d'ailleurs - dans le même lit j'entends - je lui avais dit que je n'avais plus personne et elle m'en avait un peu parlé. Bon quoi donc, une histoire d'héritage?
«Et elle me laisse quoi?» - mon visage n'était pas du tout intéressé, je voulais juste qu'il dégage rapidement, au fond, j'en n'avais rien à faire. Et franchement, je la trouvais un peu tarée de me désigner moi alors que j'ai juste couché avec elle une nuit!
«Elle vous confie la garde de son fils. De votre fils...»

Là par contre, j'écarquillais les yeux et sentais presque mes jambes se dérober sous moi
«Vous rigolez????»
«Non. Il s'appelle Nathan, et je peux vous garantir que quand on le voit et quand on vous voit, c'est bien votre fils...»
- il sortit alors une photo pour me le montrer, un petit garçon d'environs cinq ans, les cheveux rouges et des yeux vairons... la peau mate et pourtant, il avait le nez et la forme du visage de sa mère... je tremblais un peu, je me doutais qu'un jour ça arriverait mais pas que ça me concernerait! En tout cas oui, du premier coup d'œil, on voyait bien que j'étais son père, même s'il n'avait pas hérité de mes cornes - «Il est pour le moment dans un orphelinat de la Basse Ville. Sachez que vous n'êtes pas obligé d'accepter de le recueillir, vous pouvez aussi demander à ce qu'il reste à l'orphelinat et qu'il soit adopté par d'autres personnes.»

Il me laissa alors sa carte sur le comptoir - «Voici mes coordonnées, vous pouvez garder la photo. J'aurais besoin d'une réponse sous une semaine maximum. Il y aura beaucoup de papiers à remplir quelle que soit votre réponse.»

Je ne disais rien, je tendais la photo à Benedikt pour avoir les mains libres afin de m'appuyer sur le comptoir, l'homme était déjà parti. Je devais avoir le teint bien pâle... qu'est-ce que j'allais faire?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Enfin au sec !

Messagepar Benedikt » 21 Juil 2012, 13:29

Ah non, c'est cool, ça me plaît beaucoup. :mdr:

« Pourquoi, les loutres, ça mange d... » -es pâtes crues ? Benedikt étouffa la fin de sa phrase en réalisant l'idiotie de sa question. Il alla récupérer deux assiettes et des couverts pour se donner une contenance puis trinqua avec Vrass. S'arrêtant de boire quand le bruit de la porte de la boutique retentit jusqu'à la cuisine, il échangea avec le tatoueur un regard surpris. C'était plutôt tard, pour avoir des clients, non ?
Benedikt s'approcha quand il lui fit signe de venir avec lui, et s'arrêta juste derrière lui, intrigué par l'homme en costume qui se tenait près du comptoir. Sa façon de rester à une certaine distance donnait un air très officiel à la situation, et le botaniste commença à penser qu'il devait probablement faire parti de la police lorsqu'il se mit à parler de la dénommé Meicha Volare. Ce fut avant qu'il mentionne un héritage. Vrass allait sans doute devenir riche, pour que quelqu'un vienne le prévenir à cette heure-ci, si bien habillé. Ce fut avant qu'il annonce enfin à l’intéressé qu'il avait un fils qui l'attendait dans un orphelinat de la Basse-ville, ce qui, en ce qui concernait Benedikt, ne fit que planter une expression stupéfaite sur son visage pour quelques minutes.
Il attrapa la photo que lui tendait Vrass d'un air un peu absent et ne put retenir un léger sourire en reconnaissant les yeux vairons. De toutes évidences, il y avait là un air de famille. L'homme avait déjà disparu lorsqu'il releva les yeux. Sans doute habitué à éviter les dommages collatéraux de ses déclarations.
Benedikt se mordit la lèvre en observant le visage décomposé du tatoueur. Bien sûr, ce n'était pas seulement une question d'étonnement, la nouvelle n'était sans doute pas tombée sur lui comme un don du ciel. S'il voyait une relation amoureuse comme une prison jusqu'à maintenant, l'idée d'avoir des enfants devait être carrément hors compétition. Il lui avait dit il y a quelques heures qu'il changeait, mais à quel point ? Assez pour accepter de recueillir chez lui un gamin qui devait probablement avoir cinq ou six ans d'après sa photo ? Ce n'était pas temporaire, ça changerait sa vie pour toujours. Benedikt se retourna pour aller chercher dans la cuisine un des verres de vodka et le posa sur le comptoir juste en face de Vrass avec le sourire le plus réconfortant qu'il pouvait avoir.

« On devrais s'asseoir et manger un peu, ça va être froid... »
C'était surtout une tentative de le dé-figer et d'essayer de dédramatiser la situation. L'homme lui avait dit qu'il avait une semaine pour réfléchir, et pour l'instant, le botaniste préférait essayer de le rassurer. Mais un milliers de questions se bousculait dans la tête de Benedikt qui ne les retenait qu'avec un surplus de volonté. Pas la peine d'envahir le tatoueur qui avait déjà eu son lot d'aventures pour la soirée. Il passa une main sur la ligne de sa mâchoire et plongea son regard dans le sien.

« Heu, tu veux en parler... ou pas du tout ? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Enfin au sec !

Messagepar Vrass Rannveig » 21 Juil 2012, 14:30

J'avais du mal à y croire. Je ne réalisais pas trop ce qui se passait... Benedikt avait disparu pour ne laisser que la photo et je venais la prendre pour le regarder. Sérieusement? Moi papa? Je venais repousser la photo lorsqu'un verre de vodka vint se planter sous mon nez et je tournais les yeux vers le gosse qui me disait devoir s'assoir et manger un morceau.

Je n'avais plus du tout faim, mais il n'avait pas tort. Je laissais la photo sur le comptoir et je le suivais après avoir bu d'une traite mon verre, et je venais m'assoir dans la cuisine derrière mon assiette avant de prendre ma tête dans mes mains pour soupirer. Benedikt me demanda si je souhaitais en parler et je me redressais en mettant une main devant ma bouche, sans pour autant étouffer mes paroles

«En parler... je ne sais même pas par où commencer?» - je venais me servir un verre d'eau cette fois alors qu'il faisait le service des pâtes aux boulettes, je prenais une profonde inspiration avant de passer ma main sur ma nuque - «Je ne cache pas que je m'attendais à ce que ce soit arrivé à un moment ou un autre avec la vie que je menais, mais je me suis toujours dit qu'aucune femme ne serait assez folle pour penser que je revendiquerais la paternité!»

Sérieusement, faut être tarée pour se dire que je serais à même d'éduquer un gosse! Je venais prendre ma fourchette sans pour autant réussir à avaler quoi que ce soit. Pour ça que j'ai toujours préféré coucher avec les hommes, au moins de ce côté là, risque zéro.

«Sérieusement... tu me vois? Moi? Avec un gamin?» - c'est vraiment parce que celle la n'a personne à qui le confier. Cependant, je lève les yeux vers lui, l'air à la fois sombre et triste - «Toi qui a vécu dans un orphelinat...» - je sentais ma gorge se serrer, lui n'avait peut être pas envie d'en parler.. quel bordel, je n'arrivais même pas à finir ma phrase finalement, c'est pas du tout comme ça que je voyais la journée se terminer...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Enfin au sec !

Messagepar Benedikt » 21 Juil 2012, 15:31

Benedikt resta silencieux, attendant la fin de la phrase qui n'arrivait pas. Il fit claquer sa langue contre son palais, c'était difficile de savoir quoi dire. S'il lui demandait son avis, c'était pour l'intégrer dans sa décision finale, et le botaniste n'aimait pas l'idée de lui donner un conseil qu'il regretterais par la suite.

« Pour être honnête, je trouve que si tu le prends avec toi seulement par principe, c'est une mauvaise idée. C'est mon opinion personnelle mais je préférerais de loin avoir été élevé dans un orphelinat plutôt que par quelqu'un qui n'a pas envie de m'avoir avec lui... »

L'expression de Vrass lui donnait envie de le serrer dans ses bras, mais Benedikt se contenta de soutenir ce regard avec un sourire, malgré le fait qu'il n'arrivait pas à s'empêcher des froncer les sourcils.
Enfant, il avait été plutôt désagréable et renfermé. C'était bizarrement en grandissant qu'il avait pris cette allure candide. Mais est-ce que c'était parce qu'il avait vécu à l'institut St Bartholomäus ? Il ne se souvenait pas avoir été malheureux là-bas.

« Je ne peux pas dire que je n'avais jamais eu envie d'avoir une famille, mais... Comme tu le vois, j'ai très bien survécu et je ne peux pas dire que c'était horrible de vivre là-bas. D'autant plus que ce gamin, il a de très beaux yeux vairons, je suis sûr que ça plairait beaucoup aux couples qui veulent adopter. À Ephtéria, c'est pas pareil, les gens ont moins d'argent et... Moi, j'étais un orphe... heu... ça faisait un peu peur aux éventuels parents. Lui, il n'a pas l'air d'un winghox et il n'est pas vieux, alors ça devrait aller. Je suis sûr qu'il n'y resterait pas très longtemps. Enfin je pense. »

Il baissa les yeux, frottant son pouce contre les reliefs du verre à présent vide dans sa main. Il avait la désagréable impression de raconter n'importe quoi. Pourtant, l'homme avait dit que d'autres parents l'adopteraient si ce n'était pas le tatoueur qui le faisait, n'est-ce pas ? Il n'avait donc pas si tort.

« Peut-être... Peut-être que tu devrais aller le voir là-bas, voir comment les choses se passent... » finit-il par ajouter, relevant la tête pour regarder le visage de Vrass. « Je pourrais y aller avec toi, si tu veux. Tu n'es même pas obligé de lui dire que tu es son père, ce serais juste pour savoir si tu pourrais avoir envie de le garder avec toi. »

Benedikt ne voyait pas du tout Vrass avec un gamin, non... Mais il ne le connaissait pas depuis si longtemps, et il ne l'avait pas vraiment vu avec des enfants. Il préférait ne pas faire de jugement hâtif.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Enfin au sec !

Messagepar Vrass Rannveig » 22 Juil 2012, 00:15

Les paroles du gosses me donnèrent l'illusion d'un poignard dans les entrailles. Parfois, on veut aussi un fils et pourtant on devient déçu de ce qu'il est, et il n'existe plus à nos yeux. C'est ce qui s'est passé avec mon père peu avant que je ne quitte le village pour ne jamais revenir. Il m'aurait tué de ses mains si je n'étais pas parti. Et là, je me trouvais avec un gosse qui n'avait rien demandé, qui n'avait encore rien fait de mal. Encore innocent comme je l'étais plus ou moins à son âge - si tant est qu'un winghox puisse un jour être innocent.

Je me disais qu'il avait raison. Cependant, un point me chiffonait et je levais les yeux vers lui - «Et s'il tombe sur de vrais connards? Des gens qui ne peuvent pas avoir d'enfants mais qui ne sont pas faits pour être parent?» je venais planter ma fourchette avec un certain agacement avant de prendre une bouchée de pâtes et me plonger dans le silence. Évidemment qu'il voulait m'aider et son expérience m'aidait un peu pour me faire une idée. Pour le moment tout de même, l'idée de le laisser à l'orphelinat était la meilleure solution, puis il me proposa de nous y rendre afin de le voir, et je soupirais en me reculant, essuyant un peu de sauce au coin de ma bouche

«Et s'il comprend que je suis son père rien qu'à me voir? T'as vu la photo? T'enlèves les cornes, c'est mon portrait tout craché!» - s'il reste avec moi et ma vie de merde, il va mal tourner c'est sur. J'aime ma vie comme elle est, mais ce n'est pas pour autant que j'aurais voulu que quelqu'un d'autre vive comme moi - manquerait plus qu'il me fasse de la concurrence quand j'aurai quarante balais...

Je levais les yeux vers lui, je ne savais pas quoi penser de tout ça - «Tu avais quel âge quand tu es arrivé à l'orphelinat?» - s'il n'était qu'un bébé, il n'avait jamais connu l'amour d'une mère. Je sais pas si cette Meicha était le genre bonne mère, mais dans mes souvenirs, elle était plutôt du genre douce et fragile, le genre à se jeter dans les bras d'un homme pour avoir du réconfort. Je venais prendre encore quelques pâtes histoire de remplir mon estomac noué, puis je venais soupirer de nouveau - «Honnêtement, j'ai absolument rien pour élever un gosse. J'y connais rien, même moi j'étais pas capable de m'occuper de moi-même quand j'étais môme! J'ai du manquer de me faire tuer au moins vingt fois rien qu'à son âge!»

Et honnêtement, j'en n'ai pas envie... «Avec la vie que je mène, sérieusement, je peux pas avoir un gosse avec moi! J'essaie déjà de voir où...» - je plongeais mon regard dans le sien avant de détourner les yeux. Ouais, j'essayais de voir déjà où ça nous mènerait lui et moi, et franchement, avoir un môme entre nous dans le lit serait déjà nettement moins pratique pour ce qu'on comptait y faire. En tout cas, je n'avais pas fini ma phrase, même si peut être qu'il aurait compris où je voulais en venir.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Enfin au sec !

Messagepar Benedikt » 22 Juil 2012, 01:42

« Oui, c'est vrai... » soupira Benedikt.
La ressemblance était quand même frappante, et même ce gamin allait se douter de quelque chose. À moins qu'ils n'inventent un mensonge, mais il n'aimait pas du tout l'idée. Rien que par principe envers ce pauvre gosse qui venait de perdre sa mère.
« Vrass, je sais pas, je suppose qu'ils font attention à ce genre de chose quand des gens veulent adopter, mais je sais pas... Je suis pas... Je suppose que c'est déjà pas mal s'ils aiment leur fils, non ? Enfin... »

Incapable de se décider à émettre une opinion sur ce qu'il considérait comme un grand mystère, il finit par prendre une bouché de pâtes dans son assiette à laquelle il n'avait pas encore touché. C'était bon et ça fondait presque sous la langue, et la sauce que le winghox avait ajouté était encore meilleure.
Dommage que l’intéressé soit trop perturbé par les dernières nouvelles pour pouvoir apprécier ce qui finissait dans sa bouche.

« Trois ou quatre ans, je crois. » répondit-il à la question de Vrass avec des yeux interrogateur. Il ne voyait pas où il voulait en venir.

Benedikt se mordit la lèvre. L'air autour de Vrass semblait tout simplement électrique, à présent. Ces phrases s'arrêtait brusquement et son ton devenait de plus en plus triste.
Cette fois, il voyait très bien à quoi il pensait et n'avait pas même à réfléchir pour savoir qu'il parlais d'eux. C'est sûr qu'il n'avait pas d'argument contre ses propos, dans l'immédiat. La vie entière du tatoueur à la Basse-ville semblait s'être construit autour de son travail et des aventures qu'il avait. Certes, il avait recueilli Iza. Certes, il venait de proposer à Benedikt de rester quelques jours chez lui. Mais la grande différence était que ces deux derniers s'occupait d'eux-même tout seul, aussi mal qu'ils pouvaient éventuellement le faire. Il ne s'engageait pas pour une vie entière et pouvait changer d'avis quand il voulait. En ce qui concernait la morphe chienne, il ne le ferait probablement pas, mais peu importe, hypothétiquement, il pouvait. D'autant plus qu'élever un enfant nécessitait clairement d'autres aptitudes que celle d'être bon au lit ou être talentueux en dessin. Et bien que Vrass n'ait pas que ces deux seules qualités, le botaniste avait du mal à imaginer un gamin dans la boutique de tatouage, un jour de mauvaise humeur du winghox.

« Je ne peux pas trop t'aider, pour ça, je... Pour moi, la famille, tu sais, c'est juste un concept. » Et malheureusement, dans les histoires et chez les gens qu'il connaissait, les circonstances étaient bien différentes. « Je ne m'y connais pas assez pour vraiment pouvoir savoir si c'est possible d'avoir des enfants avec la vie que tu as maintenant. Même si la réponse qui me vient à l'esprit est... la même que toi. »
Benedikt s'arrêta quelques instant pour peser l'importance de ces prochaines paroles, avant de se décider à ouvrir la bouche ;
« Mais, dans l'éventuelle et hypothétique possibilité que tu l'adoptes, je veux bien t'aider. Moi, je m'y connais bien. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Enfin au sec !

Messagepar Vrass Rannveig » 22 Juil 2012, 13:21

Je l'écoutais d'une oreille distraite, tout en essayant parfois de manger mes pâtes - ce serait du gâchis de laisser ça. De toute façon, j'avais l'impression d'être dans une impasse, d'une part, je savais bien que je ne pouvais pas récupérer ce gosse, pas seulement parce que je n'étais pas fait pour ça, mais parce que je n'avais rien ici pour m'en occuper. Il devait aller à l'école non? Il y en a une dans les ghettos oui, et même si j'ai les moyens de l'y inscrire, je me vois pas l'emmener tous les matins et venir le chercher tous les soirs alors que je peux être n'importe où sur Nideyle à ce moment là!

La deuxième chose était que j'allais devoir changer d'appart, en prendre un avec une chambre en plus pour lui... et je me suis tellement fait chier à avoir celui là, je ne me vois pas avoir mon local commercial ici et me payer un autre appartement ailleurs! Oui j'ai des sous mais quand même je suis pas Crésus! Cette situation me faisait royalement chier, et lorsque Benedikt leva les yeux vers moi pour me dire qu'il pourrait m'aider, je hochais la tête de gauche à droite «Je ne vais pas l'adopter. Je peux pas. Je sais pas m'occuper des gosses et ma vie ne me permet pas de le faire, même avec ton aide!»

Je venais cependant me lever pour m'approcher de lui et souder mes lèvres aux siennes, il avait ce petit goût de viande et de tomate qui me plaisait bien, puis je prenais une profonde inspiration pour le libérer - «Merci de ta proposition... mais peut être que j'aimerais le voir. Peut être lui expliquer. Je sais que même si je peux pas encadrer mon père et qu'il chercherait à me tuer si je me repointais sous son nez, ça me soulage de connaître mes parents. Je me dis qu'il vaut mieux savoir que son père est un connard plutôt que ne pas savoir qui sait, non?» - au moins, pas d'illusion stupide - «il saura quelle route ne pas suivre au moins...»

Mon visage s'assombrissait. Au moins oui, le gosse saurait, il serait fixé sur ses origines et pourrait choisir son avenir tout seul, avec d'autres parents. Je savais bien que si je le rencontrais, il me haïrait tout de suite en voyant que je ne voulais pas de lui. Mais peu importe. Je mangeais avec un peu plus d'appétit à présent et je levais les yeux vers Benedikt en souriant doucement - «Je pense qu'on va mettre ça de côté pour aujourd'hui. La nuit porte conseil non? On va passer chez toi récupérer tes affaires, puis on rentre. Marcher nous fera du bien et ça nous changera les idées»

En croisant les doigts pour qu'on ne passe pas devant l'orphelinat en allant chez lui. Quoi qu'il doit être trop tard pour les visites de toute manière, donc ça ne changerait pas grand chose.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Enfin au sec !

Messagepar Benedikt » 23 Juil 2012, 14:42

Le visage de Benedikt se figea dans une expression incertaine au fur et à mesure qu'il entendait les paroles du tatoueur. Il tenta malgré tout de garder le sourire qui était apparu après que Vrass l'ai embrassé, dans une version qui semblait sans doute pourtant bien moins sincère si on y prêtais attention.
Pour éviter d'avoir à répondre, il reprit une bouchée de pâtes et hocha la tête, espérant que le tatoueur continue de parler sans attendre une intervention de sa part. Mais trop gêné pour attendre plus, le botaniste se leva et prit son verre pour le remplir avec de l'eau, geste clairement fait pour se retrouver hors de vue de Vrass plutôt que parce qu'il avait soif.

« Ne soit pas stupide. » se sermonna-t-il alors qu'il s'appuyait contre l'évier en prenant garde à ouvrir le robinet assez peu pour lui laisser le plus de temps possible avant que son verre ne soit plein.
« Cette histoire n'a aucun rapport avec toi alors tu ferais mieux d'arrêter ça tout de suite, Benedikt Bloom. Main-te-nant. »
Il essuya les quelques larmes qui coulaient sur ses joues avec le plat de sa main avant de prendre une grande respiration et de se retourner.

« Oui ! C'est une bonne idée ! Allons-y maintenant ! »

Il jeta un coup d’œil à la table avant de décider qu'ils pourraient la débarrasser plus tard, quitta la cuisine pour récupérer son sac posé par terre près du comptoir et revint s'appuyer contre le chambranle de la porte.

« On pourras ranger après, non ? Tu as besoin de faire quelque chose avant de partir ? »

Il avait hâte de se retrouver dans l'obscurité et la fraîcheur du soir, l'atmosphère de la petite cuisine était soudainement passée de rassurante à étouffante. Avec un peu de chance, il aura même arrêté de pleuvoir. Ou peut-être que ce n'était pas plus mal qu'il pleuve un peu.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Enfin au sec !

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Juil 2012, 15:10

Qu'est-ce que j'ai dit? Je n'en savais rien... en tout cas, il s'était levé un peu brusquement pour se servir de l'eau, j'étais un peu trop perdu dans mes pensées pour m'en rendre compte, mais d'un regard, je pouvais voir qu'il s'essuyait le visage d'une de ses mains. Je fronçais les sourcils alors qu'il acceptait ma proposition et fonçait pour se rendre dans ma chambre et ramasser ses affaires, pour ma part, je ne rangeais que le plat de pâtes en sauce pour éviter qu'Iza ne mange tout en rentrant, mais je laissais le reste, et lorsqu'il revint, j'avais le cœur lourd de voir qu'il n'allait pas bien.

«Attends...» - je n'étais pas habillé, pas chaussé, pourquoi était-il aussi pressé d'un seul coup? Je venais alors me décomposer, évidemment, il me voyait à présent bel et bien comme le connard que je disais être, celui qui veut pas de son gosse. Lui qui a été abandonné aussi étant petit me voyait comme un monstre. Je tendais la main pour la poser sur sa joue mais je m'abstenais, avant de finalement détourner le regard

«Je suis désolé. Il faut croire que je suis qu'un monstre injuste qui n'assume pas ses responsabilités.» - je venais le contourner et je me dirigeais vers l'escalier, est-ce que je voulais toujours qu'il reste? Oui, mais lui non. Cet endroit lui rappelait à présent mes paroles, mes actes immondes et mes silences lourds de sens. Je m'arrêtais sur la première marche avant de me tourner vers lui
«Tu veux peut être juste que je te ramène en fait, non?» - après tout, j'avais l'impression qu'il avait déjà récupéré l'intégralité de ses affaires, pourquoi l'avait-il fait s'il comptait revenir? Je n'avais pas vraiment besoin de m'habiller si c'était juste pour le conduire et revenir, mais je commençais tout de même à monter d'un pas lourd vers ma chambre, venant m'assoir sur mon lit en calant ma tête dans mes mains.

je voyais alors mon carnet avec les quelques dessins de loutre, et son portrait. Je ramenais mes paumes sur mes yeux, prenant une seconde pour me calmer avant de finir de m'habiller et le ramener.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Enfin au sec !

Messagepar Benedikt » 23 Juil 2012, 16:02

« Non. Non, je... C'est juste que... »

Benedikt détourna les yeux et se mordit la lèvre. Il laissa Vrass monter à l'étage, incapable de réussir à formuler une réponse. Il ne s'était pas attendu à ce que la situation se détériore ainsi, persuadé de la confiance éternelle du tatoueur en lui-même.
Il se laissa tomber sur la première marche de l'escalier et enfouit son visage dans ses mains, parallèle ironiquement très proche de ce qui se passait un peu plus haut. Une ou deux longues minutes passèrent avant qu'il ne relève la tête.

« Non. Il est hors de question que ça finisse comme ça. » dit-il presque à voix haute, avec un air presque furieux, alors que sa colère était en réalité dirigée envers lui-même.

Il monta les escaliers et s'agenouilla sur le sol, en face de Vrass.

« Tu sais, je comprends très bien. Je suis d'accord avec toi, sur ta décision. Je n'ai pas dix ans, je peux très bien voir que c'est le choix le plus raisonnable. Mais je ne peux pas te dire que c'est facile de laisser mes sentiments de côté. Ce gamin te détestera sûrement bien plus si tu ne lui expliques pas maintenant pourquoi tu ne peux pas le prendre avec toi. Même si je ne sais pas ce qu'il va devenir, je sais que j'ai passé des années à me demander ce qui clochait avec moi, parce qu'il y avait forcément une raison pour que mes parents m'abandonnent, et tu vois, je ne sais pas. Je ne saurais jamais. Je me le demande encore. Et ce que tu as dis... qu'il valait mieux savoir que son père était un connard plutôt que ne pas savoir qui c'était... Hé bien... »
Benedikt s'arrêta et soupira.
« Je ne sais pas, je ne pensais pas que je réagirais comme ça, désolé. Je ne veux pas que tu me ramène, je veux rentrer avec toi. Je veux rester. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Enfin au sec !

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Juil 2012, 16:25

Combien de temps je suis resté là? Je n'en sais rien. J'avais la nausée, je ne savais pas trop quoi faire dans cette histoire! Je suis juste qu'un con et je le sais, je l'ai toujours su et jusqu'à présent, je me contentais de penser que si les autres étaient pas contents, qu'ils n'avaient qu'à dégager de ma vie et puis basta!

Seulement là... ce môme. Il n'avait que six ans. Il ne pouvait pas partir comme ça et vivre sa vie, il avait encore besoin d'aide! Moi-même je me suis cassé j'avais déjà dix sept ans et l'éducation du winghox m'a permis d'être franchement débrouillard pour ne pas craindre de m'aventurer dans l'inconnu! Mais lui.. sans savoir pourquoi, je voyais Benedikt, enfant seul au monde que personne ne voulait adopter... et si lui non plus on ne voulait pas de lui? Il est beau - normal, c'est mon fils, et je sais que si j'ai couché avec sa mère, c'est qu'elle était belle aussi - mais ses cheveux rouges peuvent faire peur, on peut y voir le sang du démon, les gens sont parfois tellement cons avec leurs préjugés à la noix!

J'entendis des pas précipités et Benedikt revint vers moi, me forçant presque à le regarder dans les yeux alors que je sentais les cernes se creuser sur mon visage. J'étais crevé, moralement surtout, mais ses paroles ne m'aidaient pas vraiment, tout en m'aidant en fait, c'était compliqué. Il s'excusait de sa réaction et je hochais la tête de gauche à droite - «Je ne veux pas t'imposer ça. Avec ce que tu as vécu, tu pourrais sérieusement me pardonner d'avoir fait à mon gosse ce que tes parents t'ont fait?»

Le cas était différent, je voulais le voir, lui parler, lui expliquer... on dit que les enfants comprennent tout! Il voulait rester avec moi, il voulait revenir et je venais alors tomber à genoux pour le serrer contre moi, les mots se perdant dans ma gorge étranglée - «Merci.»

Je demeurais ainsi de longues secondes, refusant de le lâcher comme si cela impliquait de le laisser partir, puis je venais reculer finalement pour l'embrasser, mes lèvres étaient sèches au point qu'elles me tiraillaient, mais contre les siennes, je me sentais mieux. Puis je prenais une profonde inspiration avant de nous relever.
«Je m'habille, et on y va...»

J'enfilais rapidement un t-shirt à manches longues, la pluie était encore présente, mais la Basse Ville serait protégée par le Dôme aussi on ne risquait pas de se mouiller quoi qu'il arrive, puis je m'asseyais de nouveau sur le lit pour mettre mes chaussures et me lever avant de m'approcher de lui, le regard toujours triste mais surtout perdu - «Je vais fermer la boutique et on y va. Viens.»

Je l'entrainais avec moi, je fermais le verrou avant de le serrer contre moi, il était rare que je paraisse aussi sérieux, et pourtant là, le situation était vraiment difficile à gérer.


Je te laisse ouvrir un sujet à la Basse Ville ou reprendre un ancien selon où tu nous emmènes (a)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Précédente

Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron