When life gives you lemons...

Image

When life gives you lemons...

Messagepar Benedikt » 03 Avr 2016, 22:15

Précédemment

Le petit botaniste se mit à rire et jeta un coup d’œil à sa montre, posée sur la table de nuit.
« Ah, je te souhaite bonne chance alors parce que j’ai seulement vingt minutes avant de devoir partir, et que je dois absolument prendre une douche avant. » s’amusa-t-il avec un sourire insolent. « Je comptais essayer de finir ce que j’avais commencé avant que tu te réveilles, mais tu m’as fait peur en sursautant ! »

Si bien que Benedikt attrapa une tartine pleine de miel qu’il s’était fait dans la cuisine pour l’enfourner avec un gros soupir de satisfaction. Iza pointa le bout de son nez quelques instants plus tard, attirée par l’odeur alléchant du lard croustillant. Et le petit botaniste s’en félicita, parce que c’était vraiment une bonne manière de commencer la journée, entouré de toute la famille et de nourriture délicieuse. Il fut particulièrement déçu de devoir se dépêcher un peu pour finir de déjeuner et filer se laver, mais il était hors de question d’aller travailler en sentant la sueur et le sexe à plein nez. Une fois prêt, il enfiler son sac en bandoulière et embrassa le tatoueur passionnément, lui murmurant à l’oreille : « Je ne rentrerais pas tard ce soir, je pourrais découvrir ce que tu voulais me montrer après le petit-déjeuner…! »

Et puis après une grattouille pour la morphe chien, Benedikt disparu comme d’habitude, dans un coup de vent qui faisait se demander s’il ne s’était pas téléporté avec sa perle. Il était un peu en retard, mais trottina avec tant d’enthousiasme qu’il arriva avant Till et pu ouvrir la boutique tranquillement. Lorsque son assistant arriva, Benedikt avait déjà repris son nettoyage de printemps de la boutique, serpillière à la main.
« Salut Till ! » pépia-t-il, et l’intéressé lui jeta un regard surpris, presque confus. Cela faisait deux jours que son patron se ramenait à l’herboristerie avec un sourire sur le visage, et du point de vue de Till, ça devenait particulièrement suspect. Il y avait forcément une raison ! Cette fois, il était même à la boutique avant lui ! Le jeune homme entreprit donc de cuisinier Benedikt toute la matinée, profondément curieux de ce qui lui donnait autant d’énergie. Et parce que le petit botaniste était incapable de mentir correctement, ce ne fut pas très difficile de découvrir le pot aux roses. Till était presque scandalisé d’entendre des âneries pareilles, après des mois à entendre les gémissements et les plaintes de son patron, mais au final… Il n’était pas si étonné.


* * * * * * * * * * * * * *

« Laisse Till, je vais aller déposer ça chez le doc moi-même en fin de journée. Occupe-toi du reste des livraisons ! » s’exclamait Benedikt quelques jours plus tard.
L’herboristerie, plus rutilante et rangée qu’elle ne l’avait jamais été, était vide. Il fallait dire qu’on était en plein milieu de l’après-midi. Alors le botaniste en profitait pour s’affairer tranquillement à ses préparations dans l’arrière-boutique. Son assistant ne pouvait pas les faire à sa place, et c’était pour ça que Benedikt lui donnait régulièrement la tâche de faire les livraisons à domicile pendant les heures creuses. Mais cette fois, la commande hebdomadaire du Doc lui donnait l’occasion d’aller les voir et de leurs donner quelques nouvelles. Il ne l’avait pas fait depuis des mois, trop effrayé de voir Nessy et le Doc. Avec ce qui s’était passé à Balaïne, et alors qu’il n’était plus avec Vrass, le petit botaniste avait été trop embarrassé et hésitant pour aller les voir. Après tout, c’était Vrass qu’ils connaissaient de base, et en plus il aurait couru le risque de croiser celui-ci au cabinet par hasard.

Mais maintenant que sa vie était en train de se remettre en marche, petit à petit, Benedikt avait bien envie de les voir et de savoir ce qu’ils devenaient. Ils manquaient aussi au petit botaniste, il devait bien l’avouer. Et comme les derniers jours avaient été particulièrement agréables, pleins de réconfort et de sport sous les draps à tout bout de champ, il se sentait le courage d’aller s’excuser aujourd’hui pour son silence radio des derniers mois.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Vrass Rannveig » 07 Avr 2016, 14:08

http://nsm08.casimages.com/img/2016/01/01//16010104463720113013866974.jpgAlors que je me retrouvais coincé pour toute la journée à faire non seulement des tatouages, mais aussi m'occuper un peu de ma compta laissée à l'abandon, Benedikt prenait la direction du Cabinet du Doc. Comme à son habitude, Nessy, fidèle au poste, tenait l'accueil. Depuis qu'il avait pris le jeune Jake sous son aile, la clientèle avait bien changé, et elle se retrouvait avec beaucoup plus de paperasse à gérer que jamais! Maintenant que les morphes et les orphes savaient qu'un jeune médecin vétérinaire travaillait là, même ceux vivant à la Basse Ville venaient par ici pour se faire soigner. D'autant que Jake redoublait d'effort dans ses études, il tenait à pouvoir soigner absolument tout le monde, des lézards aux oiseaux en passant même par les amphibiens. Résultat, Nessy avait du aménager une bibliothèque pour tous les ouvrages sur les créatures de Nideyle que le jeune homme avait pu trouver.

Autre conséquence, l'agrandissement du local... afin de pouvoir examiner certaines créatures assez imposantes - amusez-vous à soigner un orphe grizzly de plus de deux mètres de haut quand il ne peut même pas tenir debout dans la pièce! - et donc, un loyer plus cher. Nessy faisait de son mieux pour gérer les finances, n'oublions pas que dans les Ghettos, on ne paie pas toujours cash! Mais dans l'ensemble, justement grace à la clientèle de la Basse Ville, les ores rentraient régulièrement et ils réussissaient à joindre les deux bouts. D'autant que les travaux avaient été intégralement financés par des clients endettés... maçons, charpentiers et autres avaient mis la main à la pâte pour tout rénover.

Elle se retrouvait donc avec un énième dossier à rentrer dans l'ordinateur lorsque Benedikt passa la porte avec la dernière commande de l'herboristerie. Il y en avait toujours qui préféraient ce genre de médecine plutôt que les médicaments traditionnels, et il ne fallait pas oublier que la menthise était surement l'une des anesthésies les plus efficaces à ce jour! Meilleur même que la morphine! Cependant, elle ne s'était pas attendue à voir le jeune homme dans la mesure où ça faisait bien des mois que Till assurait les livraisons
«Benedikt? Ça alors!» - elle affichait un large sourire, quittant son bureau pour le contourner et aller le prendre dans ses bras - «ça faisait tellement longtemps! Comment tu vas?» - le Doc était en consultation, et visiblement Jake aussi, mais ça, Benedikt ne le savait probablement pas.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Benedikt » 13 Avr 2016, 17:12

Benedikt accueillit les bras de Nessy avec un bonheur tout particulier. Il avait eu peur qu’elle ne lui en veuille ; à cause de Balaïne, à cause de son silence radio des derniers mois, mais ce n’était pas du tout le cas et le botaniste s’en félicitait énormément.
« Je sais, je suis désolé, je n’osais pas venir prendre des nouvelles… » s’excusa-t-il auprès que la secrétaire qui lui demandait comment il allait. Benedikt resta silencieux une seconde avant d’étaler un grand sourire. « Hmm… Mieux, bien mieux, ces derniers temps. »
« Ben tiens ! » s’exclama-t-elle en réponse avec un petit sourire en coin. Elle avait eu le même genre d’échos de la part de sa femme, qui avait rencontré quelques jours auparavant Vrass sur le chemin de son footing. À y regarder de plus près, la coïncidence paraissait plutôt suspecte… Mais de toutes manières, elle avait déjà à peu près appris la nouvelle par Till, lui avait bien raconté dernièrement ce qu’il se passait. Son patron avait beau lui avoir fait promettre de ne rien dire à personne, ce dernier était une sacré commère et avait fait des sous-entendus tellement évidents à Nessy que celle-ci n’avait pas eu besoin de chercher très loin. Si bien qu’elle se mit presque à rire en voyant la tête un peu confuse de Benedikt, qui se demandait encore pourquoi elle réagissait comme ça.

« J’ai cru comprendre que tu n’étais pas le seul à reprendre du poil de la bête en ce moment. Vous faites de bons coach entre vous on dirait ! »
Les joues du botaniste prirent une couleur cramoisie qui rendit aussi visible son embarras que les protestations incertaines qui suivirent.
« Je- je vois pas de quoi tu parles ! »
« Oh, Benedikt, tu sais bien que les nouvelles vont vite par ici, pas la peine de faire l’innocent ! »

Le petit botaniste bouda un poil le temps qu’une jeune femme avec un gros rat sur l’épaule sorte du cabinet en saluant la secrétaire.
« Je ne dirais plus rien à Till, je peux vraiment pas lui faire confiance ! »
« Vu tes talents concernant les mensonges et sa capacité à fouiner, je te souhaite bonne chance. »
s’amusa-t-elle. « Bon, et vous arrivez à vous débrouiller ? »

Avant même d’avoir la réponse, elle sembla réfléchir un instant puis soupira. « Nathan demande à voir son père, en ce moment, tu sais. J’aimerais être d’accord, mais c’est difficile à accepter. J’espère qu’être avec toi l’aideras. »
Benedikt lui rendit un léger sourire. « Il fait beaucoup d’efforts en ce moment, je t’assure. Il a accepté de voir un psy. Et je sais bien qu’il ne fait pas tout ça que pour moi… » - Le petit botaniste s’arrêta. Il avait la forte impression d’être observé, et lorsqu’il se retourna, c’était plutôt normal vu le regard perçant de Jake fixé sur lui.

« Ah heu… Salut Jake, je ne t’avais pas vu… » bredouilla le petit botaniste, gêné. Vu son expression, il avait forcément entendu plus qu’il n’aurait dû de la conversation, et puisqu’il avait eu tant de mal à laisser le winghox tranquille, Benedikt savait très bien que le jeune homme prendrait mal la nouvelle. Celui-ci se blâma de ne pas avoir pensé à être plus attentif.
Et en l’occurrence, il avait sans doute raison, parce que le visage de Jake était décomposé. Le petit botaniste crut un instant qu’il allait se mettre à pleurer, mais à la place, ce dernier secoua la tête.
« C’est pas possible que tu sois retourné avec lui. »
« Et bien… »
« Pourquoi il voudrait revenir avec toi ?! T’es la pire personne avec qui il pourrait être ! »
« Je te demande pardon ? Je veux bien croire que ce n’est pas facile pour toi mais je n’y suis pour rien, moi, alors reste poli ! »
« J’tai vu dans le bar près de la casse plusieurs fois, je sais ce que tu faisais ! »

Il était facile de comprendre, même pour Benedikt, que la fois où Vrass avait croisé le jeune homme n’était sûrement pas une coïncidence. Jake avait dû se trouver dans le bar où ils étaient et avait remarqué la sortie du tatoueur après qu’il ait vu le botaniste avec un inconnu.
« Et alors, ma vie personnelle te concerne autant que ça ?! »
« Et alors ben j’vois pas pourquoi Vrass voudrait de toi alors que tout Nideyle t’es passé dessus, tu le mérites pas ! »

Le nez du botaniste se fronça en accordéon en entendant les paroles de Jake. Il aurait voulu ne pas prendre ça aussi mal, mais le souvenir des conversations qu’il avait eu avec Vrass et de ses propres tourments rendaient ça plutôt difficile. L’accusation était d’autant plus blessante qu’elle était si personnellement sensible, et Benedikt aurait bien eu du mal à excuser l’apprenti médecin à cause de sa jeunesse et des actes peu sympathiques de Vrass à son égard.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Vrass Rannveig » 14 Avr 2016, 19:01

http://nsm08.casimages.com/img/2016/01/01//16010104463720113013866974.jpgNessy était vraiment contente de voir Benedikt, et celui-ci paraissait soulagé d'être ainsi accueilli. La situation était compliquée, les événements de Balaïnes avaient traumatisé les esprits, mais jamais la jeune femme n'avait pris le botaniste en faute. Au contraire, il avait fait de son mieux pour me calmer à l'époque pour éviter que je ne dérape, sans succès malheureusement.

Alors qu'ils discutaient des dernières nouvelles, et en particulier celles nous concernant, Jake sortit de sa salle de consultation et parut scandalisé par cette nouvelle... il faut croire que malgré mes efforts pour l'éviter ces derniers temps, il avait espéré qu'il remplacerait totalement Benedikt. Mais ses paroles ne plurent pas à Nessy qui fronça des sourcils en poussant le jeune herboriste pour s'interposer
«Dis donc toi! Je te signale que Vrass n'est pas tout blanc non plus! Même moi je me suis déjà retrouvée dans son lit hein? C'est pas un enfant de chœur!»

Jake se tourna alors vers Nessy, les joues rouges et des envies de se jeter à son cou pour avoir osé dire une chose pareille
«C'est pas la même chose! Toi, c'était avant! Depuis, il a changé! Quand il l'a plaqué, lui, Vrass était malheureux mais il ne s'est pas jeté sur tout ce qui bouge, LUI!»
- «Ça c'est ce que tu crois, il t'a bien sauté dessus par désespoir!»
- «NESSY!»
- cette fois, c'était le Doc qui était sorti. Une patiente avec un bandage à la main les regardait l'air confus, le Doc l'accompagna à la sortie avant de fermer la porte du cabinet pour que personne n'entre

«Non mais c'est quoi ce raffut? Depuis quand est-ce qu'on parle de la vie sexuelle de Vrass dans son dos?»
-«Doc, Jake n'a pas à se mêler de ça! Et il a insulté Benedikt!»
- «Jake?»
- mais le jeune homme ne disait rien. Fixant toujours Benedikt avec un regard noir de celui qui n'avait pas dit son dernier mot...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Benedikt » 16 Avr 2016, 16:26

« T’as couché avec Vrass ? Je ne savais pas ! »
C’est sûr que vu que c’était une vieille histoire, il n’y avait eu d’occasion où le tatoueur avait eu besoin de le lui mentionner. Le petit botaniste se pinça l’arête du nez, un geste qui ne lui appartenait pas du tout et rappelait tellement Vrass qu’il n’y avait aucun doute sur la source de ce réflexe.
« Ouais bah, Jake, tu seras bien obligé d’admettre que là, ce n’est pas moi qui ait couché avec la totalité des personnes dans cette pièce excepté le Doc, hein. » - Benedikt jeta un bref regard implorant à ce dernier, dans la vague frayeur d’apprendre des nouvelles terrifiantes à ce propos.

« Sauf que lui au moins, il l’a pas fait pour de l’argent. » balança le jeune apprenti, et l’intéressé lui renvoya un regard encore plus noir que le sien. Il savait tout ça à cause d’une longue conversation qu’ils avaient eu lors de son arrivée à la Basse-ville, Benedikt étant particulièrement motivé à aider Jake à s’intégrer vu que cela lui donnait l’occasion de blablater pendant des heures à propos de tout ce qu’il savait sur la ville. Si bien que le botaniste était furieux qu’il utilise des détails de ce genre, donnés en toute confiance, pour l’accuser.
« Non mais sérieusement, Jake, c’est quoi ton problème ? Pourquoi tu l’admires autant ?! Il y a des dizaines et des dizaines de types que tu pourrais rencontrer maintenant ! »
« Ouais tu dis ça alors que toi t’es revenu avec lui parce que tu pouvais pas l’oublier ! »
« Mais ça n’a rien à voir ! Vrass, c’est ma famille, je l’aime, j’ai construit quelque chose avec lui au fil du temps ! T’as couché avec lui deux fois dans ta vie et tu oses vouloir mettre les deux au même niveau ? »


Jake jeta un regard particulièrement furieux à Benedikt. C’est sûr qu’entendre ce genre de chose devait être plutôt blessant pour lui, et exacerber sa jalousie. Mais le petit botaniste était cette fois bel et bien en colère, et rouvrit même la bouche pour continuer :
« Je te trouve particulièrement ingrat de me juger avec ta vie de Païlandais privilégié alors que c’est grâce à moi de base que tu es ici. »

Benedikt s’arrêta, hésitant. Il n’avait pas imaginé que venir au cabinet du Doc provoquerait tant de troubles, et était un peu honteux d’imposer ça à Nessy et le vieil homme. Ce n’était pas leurs oignons et peut-être qu’il aurait dû éviter de laver son linge sale en famille… Le botaniste sautilla d’un pied sur l’autre, le nez plissé. Qui sait quelle genre de situations embarrassantes ça allait induire dans le futur ?

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Vrass Rannveig » 16 Avr 2016, 16:46

http://nsm08.casimages.com/img/2016/01/01//16010104463720113013866974.jpgLa situation dérapait totalement. Mais Nessy n'était pas de celles qui se laissent faire, ni le Doc d'ailleurs. Bien que le concernant, il préférait ne pas se mêler de la conversation. Il avait fermé le Cabinet et soupira en voyant que les choses ne faisaient que s'envenimer, et ce, même avec l'intervention de Nessy pour rappeler que je ne suis pas tout blanc non plus. D'ailleurs, lorsque Jake parla de se faire payer, elle ricana alors que Benedikt en était vexé

«Tu rigoles? Tu crois que les jolies filles du coin se sont fait tatouer gratuitement pour leurs beaux yeux? Vrass a accepté des paiements en nature de nombreuses fois! Arrête de le mettre sur un piédestal tu veux? C'est pas un saint ni un dieu! C'est même un monstre à ses heures!» - sa propre amertume venait de remonter à la surface et le Doc se tourna vers elle avec un regard désolé - Nessy de son côté ne comptait pas laisser Jake continuer sur cette voie «tu n'as pas connu Vrass avant qu'il ne soit avec Benedikt. C'était qu'un Don Juan qui sautait sur tout ce qui bouge, homme ou femme! Il s'était entiché d'un morphe chien qui s'est fait tuer et il avait décidé qu'il ne s'attacherait à plus personne! Mais il a connu Benedikt et ça l'a transformé!»

Jake recula d'un pas, il n'avait jamais vu Nessy en colère à ce point
«Je t'interdis d'en faire une sorte d'Apollon qui doit t'appartenir! Vrass n'appartient à personne, ni à Benedikt, ni même à son propre fils! Il sait très bien ce qu'a fait Benedikt pendant leur séparation, s'il lui a pardonné et qu'il est plus heureux quand même avec lui, c'est qu'il l'aime! Que tu le veuilles ou non! Et que je sache, depuis que tu te l'ai fait, il t'évite comme la peste! Alors merde à la fin, ouvre les yeux!»

Les larmes commencèrent à perler au coin des yeux du jeune garçon qui finit par se diriger vers la porte, prêt à partir avant de se tourner vers Benedikt avec un air des plus rageux
«Tu verras, lorsque tu le laisseras tomber encore, cette fois, je ne te laisserai plus jamais l'approcher!»
- «Jake! Tu n'as pas fini ta..»
- «Nessy, laisse le partir. Le Cabinet est fermé pour aujourd'hui»
- reprit le Doc qui fit un signe de tête encourageant à l'attention de Jake qui sortit en trombe avant de claquer la porte. Le calme revenait peu à peu et Nessy se tourna vers Benedikt avec un air partagé entre désolé et agacé

«J'ai jamais compris comment Vrass faisait pour attirer les gens comme ça. Dès qu'il couche avec quelqu'un, va savoir pourquoi, cette personne a tendance à s'accrocher comme une sangsue sans comprendre qu'il n'y en aura pas d'autre!» - elle regarda alors Benedikt et rougit légèrement - «oui bon, pas toi, mais la plupart du temps, ça se passait comme ça... moi au moins, je savais tout de suite à quoi m'en tenir, ça n'a été que pour une nuit, on s'est éclaté et voilà, le lendemain on est passé à autre chose... enfin pardon. Je pensais que Vrass te l'avait dit. C'était avant que je.. enfin que je me rende compte que je préférais les femmes.»

Elle passa sa main dans ses cheveux avant de soupirer et se tourner vers le Doc
«Qu'est-ce qu'on va faire pour Jake?»
- «Je vais l'envoyer faire un petit stage de quelques semaines dans une clinique vétérinaire de la Basse Ville. Ça lui mettra un peu de distance avec Vrass pendant quelques temps, et avec Benedikt aussi. Je n'ai pas trop aimé sa dernière menace, mais maintenant...»
- «Oui, je sais Doc. On a besoin de lui.»
- elle se tourna de nouveau vers Benedikt, l'air désolé - «depuis que Jake s'occupe des orphes et des morphes, notre cabinet n'a jamais aussi bien marché. Le Doc peut même songer à sa retraite maintenant! La renommée du Cabinet a donné envie à plusieurs médecins de la Basse Ville de venir s'installer ici prendre la relève... s'il s'en va, une grosse partie de la clientèle partira aussi et...»

Elle montra un visage désolé à Benedikt, comme s'il lui demandait de virer le jeune garçon, pourtant, elle devait se douter que ce n'était pas son genre.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Benedikt » 19 Avr 2016, 03:25

Le petit botaniste lança un sourire à Nessy. C’était plutôt réconfortant de savoir qu’elle avait pris sa défense, et même si la sortie en trombe de Jake le remplissait d’embarras, au moins c’était fini. Quand même, Benedikt n’était pas du genre à se réjouir de voir quelqu’un presque en pleurs, surtout pour des bêtises pareils. Comme il était le plus vieux, il se sentait un peu mal et avait l’impression de ne pas avoir su gérer la situation, mais il était aussi tellement en colère contre l’apprenti qu’il n’aurait guère pu répondre autrement.
Lorsque Nessy lui adressait la parole, le botaniste secoua la tête.
« Je m’en fiche un peu, je suis juste surpris. On a tellement eu de gens différents dans notre vie, je n’oserais pas être jaloux de toi alors que c’est une vieille histoire ! » Benedikt marqua une pause. « Je suis le premier à dire qu’on se laisse très facilement avoir par ses charmes, alors… Enfin, c’est vrai que là-dessus, le nombre de gens qui ne s’en défont pas est plutôt dingue. Jake n’est après tout pas le premier à me maudire d’avoir accaparé son attention. »

Il se mit à rire doucement avant de continuer : « Heureusement que tu préfères les femmes au final, si ça se trouve, j'aurais dû subir tes foudres aussi et là, je ne suis pas sûr que j'aurais pu résister à ça ! »
La suite de la discussion le remit pourtant encore plus dans l’embarras. Il jeta un regard horrifié à Nessy et le Doc et s’agita : « Non, non, non mais Nessy, je ne voudrais pas que vous le laissiez tomber, me regarde comme si tu t’excusais ! Je suis sûr qu’après quelque temps, il se calmera. S’il est loin des Ghettos, comme dit le Doc, ça devrait lui faire prendre du recul. Jake est jeune mais pas méchant, quand même… »

Bon, c’était vrai que sa dernière menace ne lui plaisait pas du tout non plus, mais ce n’était pas comme s’il avait l’intention de laisser tomber Vrass dans un futur proche, tout le contraire, même. Et au-delà de ça, e tatoueur en question avait bien son mot à dire là-dessus, et n’hésiterait pas à le faire savoir. Aussi il ne sentait pas vraiment atteint par ces paroles. Ces jugements précédents étaient finalement plus vexants. Benedikt décida qu’il valait mieux changer de sujet. Il aurait bien l’occasion de voir comment Jake se comportait dans les prochaines semaines, et après tout, cela n’était pas sensé poser de problèmes avec Nessy et le Doc, seulement avec lui.

Si bien que ce dernier s’occupa plutôt de demander des détails sur le nouveau succès du cabinet, sur les nouvelles de la vie du Doc et de Nessy, sur Nathan, aussi. Cela faisait du bien de savoir qu’il allait tous plutôt bien, et Benedikt les invita à venir un dimanche prendre le thé à la boutique de tatouage, à la fois pour le plaisir de les voir, mais aussi dans l’espoir que Nessy pourrait parler un peu avec Vrass. Il dût de toutes manières filer au bout d’un moment, parce que c’était une soirée où il devait aller suivre des cours à l’université. Il en avait raté un paquet et essayait de rattraper maintenant son retard des derniers mois, si bien qu’il était hors de question de décider à présent parfois qu’il était trop fatigué ou occupé pour y assister.

Lorsqu’il fut l’heure de rentrer à la maison, le botaniste était complètement épuisé et traîna des pieds jusqu’à la boutique de tatouage. La porte était fermée, aussi Benedikt imagina que Vrass n’était pas encore à la maison et laissa tomber ses affaires dans l’entrée pour aller s’effondrer directement sur le canapé de la chambre d’ami. La maison était aussi vide qu’elle paraissait, mais comme les lumières étaient encore allumées, il n’allait pas tout de suite s’inquiéter. C’était l’heure du repas et il y avait de fortes chances que Vrass et Iza soient allés récupérer des pizzas dehors comme ils avaient l'habitude de le faire les soirs où Benedikt rentrait tard. Il attrapa son portable pour envoyer un bref message au tatoueur afin de lui demander, et puis échangea l’appareil pour la télécommande de la petite télévision qu’ils avaient dans le bureau. Il devait bien y avoir un reportage abrutissant sur les plantes des montagnes sur une des chaines, non ? Mais c’était l’heure des infos et partout s’étalait les nouvelles de la politique de la Basse-ville, des problèmes de délinquances des Ghettos et du dernier concert des Chouchoutrins… Minute.

Benedikt se redressa et augmenta le son. La photo affichée à côté de la présentatrice n’était sûrement une photo de promotion d’un concert. En fait, ce n’était même pas une photo. C’était un dessin détaillé et réaliste à propos de laquelle la femme parlait.
« ... Un peu plus d’un mois après le terrible incident de la Station Cour des Aigles qui a fait de nombreux morts, la police a trouvé de nouvelles pistes et établi à présent un portrait-robot du suspect numéro un de l’affaire. L’individu, vu par plusieurs témoins, aurait possiblement pu saboter le wagon plusieurs stations avant le début de l’incident. Les autorités de la Basse-ville encouragent tous les citoyens à rester vigilants afin de prévenir la police si le suspect était aperçu. »

Immobile et abasourdis, le petit botaniste resta de longues secondes les yeux rivés sur l’écran, à regarder les yeux en amande et les boucles brunes du portrait-robot qui lui ressemblait bien autant qu’à ce cher Michael des Chouchoutrins. Qu’est-ce que c’était que ces bêtises…?

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Vrass Rannveig » 19 Avr 2016, 12:17

Au final, toute cette histoire finirait bien par se tasser. Nessy et le Doc semblaient rassurés de voir que Benedikt ne se montrait pas rancunier à l'égard de Jake, malgré cette jalousie maladive, il travaillait bien et représentait un élément indispensable à leur cabinet. Ils étaient soulagés de ne pas avoir à se débarrasser de lui pour des raisons personnelles. Il fallait juste espérer qu'il veuille bien rester malgré les remontrances de Nessy.

Benedikt les laissa donc avec la promesse de les revoir bientôt, moi de mon côté, j'avais pas mal de boulot. Je devais me rendre dans un bâtiment de la Basse Ville pour faire plusieurs tatouages pour les membres d'un groupe de rock, sur le coup, j'avais eu peur que ce soit les Chouchoutrins mais non... un autre groupe un peu plus du genre à faire surtout du bruit que de la musique. J'avais l'impression de voir des têtes de mort partout à la fin tellement ils en voulaient sur presque chaque partie de leur corps!

«Je vous conseille la crème Tecol de l'herboriste si jamais vous changez d'avis... c'est sans douleur et bien moins cher que par les moyens conventionnels.»
- «Ok merci! Mais on va pas changer d'avis vous en faites pas! On n'est pas comme ce Michael à changer de look comme de chemise!»
- «Michael?»
- «Des chouchoutrins. Il est chelou ces derniers temps, il a totalement changé de look, on dirait un petit étudiant de fac maintenant! D'ailleurs, vous sortiez pas avec à un moment?»
- je fronçais des sourcils, ainsi donc, l'affiche qu'on avait vue avec Benedikt n'était pas qu'une impression bizarre, il avait bien changé pour ressembler au botaniste
- «Non. Si vous allez à l'herboristerie, vous le verrez, mon mec. Il lui ressemble c'est vrai, mais à l'origine, pas tant que ça...»
- «Ah peut être... après tout, il paraît qu'on a tous un sosie quelque part!»
- «Attendez, j'ai une photo.»
- je sortais mon téléphone, j'avais un message de Benedikt d'ailleurs et y'avait sa photo qui s'affichait. Il était rentré à la maison. Bref, je montrais sa photo aux gars, il était justement habillé d'un de ses t-shirts favoris avec un bourdon dessus
- «La vache, il lui ressemble vachement... mais c'est quoi ce truc qui dépasse?»
- «Ce sont des ailes. Benedikt est un orphe.»
- «Ah? C'est ptêt pour ça que Michael se balade toujours avec un gros manteau maintenant, même quand il fait chaud...»
- «Comment ça?»
- «Ben, autant je pourrais comprendre que votre mec veuille lui ressembler, mais là, on dirait que c'est plutôt l'inverse. En portant ce manteau, on peut croire qu'il a des ailes dessous...»


Je continuais un peu à discuter avec eux, mais ils semblaient également partis sur l'hypothèse que ce Michael faisait tout pour ressembler à Benedikt depuis quelques semaines. De la coupe de cheveux à la façon de s'habiller. Bref, je devais partir. J'avais laissé Iza à Garlaad ce matin, je ne devais aller la chercher que demain, mais je m'arrêtais pour prendre des pizzas avant de me téléporter avec la perle à la boutique. En arrivant, Benedikt était devant la télé, et ils montraient justement le portrait robot du gars suspecté pour l'attentat du métro?

«C'est une blague?» - je posais la pizza sur la table de nuit à côté de Benedikt, m'asseyant à côté de lui en regardant la télé - oui, bonjour désolé je t'aime, j'ai oublié - «non mais quel enfoiré!» - je me tournais vers Benedikt, c'était juste pas possible là! Il fallait vraiment qu'on trouve une solution car là, on était un peu dans la merde!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Benedikt » 20 Avr 2016, 00:17

« Tu- tu ne parles pas de moi j’espère ? » couina le petit botaniste en se tournant légèrement vers Vrass qui venait de s’asseoir sur le rebord du canapé. « Je te jures que je n’ai rien fait ! »
Mais bien sûr que le tatoueur le savait. Après tout, Benedikt n’était guère un candidat pour ce genre de guerre civile. Non seulement il n’y connaissait rien, mais il s’inquiétait bien trop pour les gens pour aller faire sauter une rame entière de métro.
« Je ne comprends pas comment ils sont arrivés à ça ! Ça me ressemble tellement, je comprends pas ! Qu’est-ce que je vais faire ? Oh, par Alrik, Vrass, qu’est-ce que je vais dire à la police s’ils viennent ? »
Le cerveau tournant à toute allure, le petit botaniste se rappela des derniers films policiers qu’ils avaient vus ensemble au cinéma, il y avait des mois. Comment s’y prenait-on pour prouver son innocence dans un crime ? On trouvait un alibi ! Encore fallait-il un témoin ou une preuve, pour ça… Benedikt se releva brusquement et fila vers son bureau où il fourragea quelques secondes pour trouver un calendrier.

« C’était quand cet accident, c’était le 17 en soirée, non ? C’était quand… C’était un samedi, merde… »
Benedikt soupira. Un samedi, il était forcément en train de trainer dans un bar. Aucune chance, avec tout l’alcool qu’il ingurgitait constamment, de se rappeler des gens avec qui il était. Mais il lui arrivait au moins de sortir régulièrement avec les mêmes amis de l’université. Il pourrait peut-être avoir de l’aide de ce côté… ? Le botaniste se rua sur son portable et composa le numéro de Coline, qui lui répondit avec étonnement vu qu’ils ne s’étaient quittés pas longtemps avant.
« Benedikt ? T’as oublié de me dire un truc ? » demanda-t-elle, apparemment en plein repas parce qu’elle avait de toutes évidences la bouche pleine.
« Salut ! Non mais dis-moi, j’ai besoin d’un service, enfin d’une info, tu as cinq minutes à m’accorder, hein, n’est-ce pas ? »
« Heu, oui… Ça va ? T’as l’air un peu paniqué, là. »


Au moins, elle n’avait probablement pas vu les infos vu sa réaction… le petit botaniste continua donc dans un souffle : « Non, non, tout va bien, mais hmm… Tu te rappelles du soir du 17, du mois dernier ? Tu sais, c’est le soir où il y a eu un wagon de métro qui a explosé… Oui, voilà ! Est-ce que tu t’en rappelle, on était sorti ensemble non, je pense ? »
« Heuuuu, oui, je crois, on était avec Ethan aussi. C’est important ? »
« Tu te rappelles de l’heure à laquelle on est sorti du bar ? »
« Pas trop, c’était il y a un mois tu sais… Mais t’es parti avant avec quelqu’un, de toutes manières. Comme d’habitude. Je crois qu’il était encore tôt parce qu’ils ont diffusé les images du métro dans le bar quand on était déjà plus que tous les deux, Ethan et moi. »

Le botaniste se mordit la lèvre avec force. Que soit damné l’alcool. Il avait pourtant une très bonne mémoire d’habitude, mais après un verre, il ne fallait pas compter une seconde dessus. Et il y avait eu tellement de coups d’un soir ces derniers mois qu’il aurait été bien incapable de se rappeler de la personne avec qui il était parti. Si même il avait su son nom à un moment donné.
« Tu… tu te souviendrais pas par hasard à quoi il ressemblait, le type avec qui je suis parti ? »
Coline réfléchit une seconde et soupira : « Je crois pas, Benedikt, désolé, il y en a eu trop depuis et c’est pas avec moi qu’ils parlaient. Ça pourrait être même une femme pour ce que je m’en souviens. »

Benedikt laissa échapper un gémissement et jeta un regard paniqué au tatoueur. Le temps de dire au revoir à son amie, plongée dans la confusion et déjà vaguement inquiète, le petit botaniste ne savait plus quoi dire.
« J’ai aucune idée de avec qui j’étais ce soir-là, Vrass… Et l’amie que j’avais au téléphone non plus… Personne ne pourra dire que ce n’est pas moi… »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Avr 2016, 12:55

Vu la réaction de Benedikt, on n'était pas sur la même longueur d'onde, et c'était plutôt logique en soit. Il commençait déjà à paniquer, et avant même que je n'ai le temps d'en placer une, voilà qu'il se cherchait un alibi! Je soupirais en essayant d'écouter les informations pendant qu'il harcelait je ne sais qui au téléphone. Pour sûr que son alibi allait avoir du mal à tenir la route... je soupirais en me disant qu'il fallait bien qu'on trouve une solution

«Au moins, on a des témoins pour dire que tu étais dans un bar et visiblement totalement bourré. Je doute qu'on aurait pu programmer ce genre d'attentat en n'étant pas capable d'aligner deux mots. Cependant, il va falloir qu'on aille au poste, si on veut prouver que tu es innocent, il faut que tu fasses preuve de bonne volonté. D'autant que j'ai des éléments qui peuvent t'aider.»

Je me levais et j'allais prendre un des derniers magazines qui j'avais acheté. Il y avait un article sur moi à propos d'un record pour mes tatouages, j'avais recouvert le corps entier d'une nana, jusqu'à son crâne et ses paupières! Mais il y avait aussi un article sur ce Michael des Chouchoutrins et je le montrais à Benedikt
«Tiens, regarde... le nouveau look de Michael... tu ne le trouves pas bizarre?»
Manteau épais alors que la photo avait été prise un jour de grand soleil, ça lui faisait une sorte de bosse sur le dos, et ses vêtements n'étaient pas ceux d'une rockstar, mais plutôt d'un simple étudiant. T-shirt et jean, le genre de tenue que Benedikt pourrait porter. Même sa coupe de cheveux avait changé!

«Je crois qu'il a changé de look pour te ressembler afin de te faire porter le chapeau...» - après, pourquoi une star de la pop' programmerait un attentat, c'était une autre histoire - «beaucoup de fans disent qu'il se comporte bizarrement ces derniers temps. Regarde l'article, les membres de son groupe disent qu'il passe moins de temps avec eux, d'après les rumeurs, il voudrait quitter le groupe pour faire une carrière solo, mais s'il s'était plutôt embarqué dans une sale histoire?»

C'était trop gros pour être une coïncidence! Je venais le prendre dans mes bras pour le rassurer, je n'aimais pas cette histoire
«On va trouver une solution. Au pire, je te servirai d'alibi...» - cependant, il y avait un truc qui clochait. Si ce Michael avait justement voulu jouer sur leur ressemblance pour que Benedikt porte le chapeau, il devait s'assurer que celui-ci n'aurait pas d'alibi au moment de l'attentat!

Je reculais alors, plongeant mon regard dans le sien
«Je crois que tu vas devoir rappeler ton amie... il faut qu'on sache si c'est toi qui a allumé cette personne ou l'inverse. Si le but était de te faire porter le chapeau, il fallait pas que t'aies d'alibi, donc... il fallait qu'on t'attire quelque part. Celui avec qui tu as passé la nuit serait surement son complice.»

C'était peut être facile d'accuser ainsi ce Michael, mais quand on voit le portrait robot et leur ressemblance évidente, si c'est pas l'un, c'est forcément l'autre!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Benedikt » 21 Avr 2016, 03:09

« Qu’on aille au poste ? » répéta Benedikt d’une petite voix, terrifié. « A la police ? »
Mais le temps que le petit botaniste se mette à imaginer une situation terrible, les mains coincées dans des menottes, Vrass lui tendait un magazine montrait Michael, des Chouchoutrins. Il resta un instant à regarder la photo de la star, qui ressemblait, c’était vrai, tout aussi bien au portrait-robot qu’à lui.
« Tu crois vraiment qu’il a fait exprès ? En même temps, c’est vrai que c’est bizarre de laisser d’un seul coup tous ces jeans à paillettes… » Benedikt parcouru l’article des yeux, sans trop rien en retenir parce qu’il lisait trop lentement pour faire ça et que son esprit était distrait. « Mais ce serait vraiment salaud de sa part, quand même ! Enfin… t’as peut-être raison, peut-être qu'il s'est mis dans une mauvaise situation... Je comprends pas, pourtant il doit être riche ! »

Soupirant longuement, le botaniste se blottit avec plaisir dans les bras du tatoueur. Au moins, il l’avait pour l’aider. Benedikt n’osait même pas imaginer ce qu’il aurait fait s’il s’était retrouvé tout seul à gérer cette histoire, qui en plus était tordue et incompréhensible dès le début.
« Je veux pas te trainer là-dedans… S’ils découvrent que ce n’était pas vrai, je ne sais pas ce qu’ils sont censés faire avec toi. » soupira le petit botaniste, qui enfouit son visage dans le torse de Vrass. « Et ils pourraient récupérer facilement des témoignages qui prouveraient qu’on ne se voyait plus j’imagine. »
Heureusement, le tatoueur n’avait pas que cette idée-là à proposer. Non que l’autre lui plaise tellement, mais elle tenait la route, il fallait bien l’avouer.
« Mmh, je ne suis pas sûr qu’on a besoin de la rappeler tu sais… » répondit-il pourtant d’une voix honteuse. « En général je drague pas les gens, tu sais, je leur montre simplement que je suis disponible… »

C’était sûr que de ce côté-là, le botaniste n’avait pas eu besoin de prendre une habitude pareille à la maison close où il avait travaillé. Les filles de là-bas avaient un peu plus de concurrence entre elle, mais si les clients voulaient un homme, alors ils n’avaient pas le choix. Il n’avait qu’à montrer faussement qu’il n’attendait qu’un claquement de doigt pour s’enthousiasmer. Et dans les bars des Ghettos ou de la Basse-ville, Benedikt avait appris qu’il suffisait de jouer le même jeu pour que les gens viennent vers lui naturellement. Le petit botaniste avait encore un visage assez avenant – mais il fallait avouer que son visage ne devait pas être la seule chose qui attirait ce genre de personnes – pour intéresser assez de gens pour ses précédents coups d’un soir répétés.

Mais c’était justement ça le problème à présent. Benedikt tenta de faire fonctionner sa mémoire, de se souvenir d’une conversation, d’une silhouette ou d’un prénom, de quelque chose qui pourraient leur servir et leur donner une indication par rapport à la théorie de Vrass. Mais ce n’était pas très agréable, surtout avec ce dernier à côté. Repenser à ça lui donnait plus envie de vomir qu’autre chose, et en plus, l’alcool avait sérieusement endommagé ses souvenirs qui commençaient déjà à dater à présent. Le botaniste se souvenait surtout de la matinée qui avait suivi ; il avait appris la nouvelle en écoutant la radio lorsqu’il était rentré à l’herboristerie.

« Je suis rentré tellement tard chez moi qu’il était déjà sans doute 7h du matin… Donc ton histoire se tient pour l’instant… » Il marqua une pause. « Attends… je suis rentré aussi tard parce que j’ai beaucoup marché, je crois. J’ai dû vraiment traverser toute la ville et je ne me suis pas perdu donc c’était sûrement dans le sud, assez près des jardins de Bellevue pour que je connaisse à peu près le chemin. Seulement je ne peux pas croire que j’ai marché autant pour y aller, je n’étais sûrement pas en état. Donc on a dû prendre à un moment soit sa voiture, soit un taxi, soit… ben le métro ? Mais ce serait bizarre, je ne sais pas à quoi ça leur aurait servi... »
Benedikt se mit à grimacer : « Oh, Vrass, mais je ne peux pas raconter à la police que j’ai bu comme un poivrot et que j’ai suivi un inconnu à l’autre bout de la ville qui était là pour me piéger et pas pour coucher avec moi ! C’est complètement idiot comme histoire ! Je pourrais jamais prouver quoique ce soit...! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Vrass Rannveig » 21 Avr 2016, 12:05

Je ne savais pas pourquoi ce Michael avait changé de look, mais voir qu'il a justement eu un comportement étrange avant l'attentat, et que le suspect n°1 de l'enquête lui ressemble comme deux gouttes d'eau, y'a pas besoin de chercher midi à quatorze heures!
«Je suis pas sur qu'il soit si riche que ça... ce genre de gars a souvent tendance à dépenser plus qu'il ne gagne, surtout si le succès lui est monté à la tête.» - et s'il en est arrivé là, c'est surement qu'il a eu des soucis, c'est pas possible autrement - «il peut avoir chopé des dettes pour des conneries... le jeu par exemple?» - enfin là, ce serait aux flics d'enquêter, pas sur nous... mais il fallait vraiment qu'on aille au poste, c'était le meilleur moyen de prouver sa bonne foi!

Par contre, il est vrai que l'idée que je lui serve d'alibi était trop dangereuse. D'autant qu'en y réfléchissant, j'étais même pas dans le coin à l'époque, j'étais en quête du trésor d'Arkham... je crois que j'étais à Ohime Quinah à ce moment là...
«T'as raison, surtout que je crois pas que j'étais en ville à ce moment là. Mauvaise idée.» - cependant, je repensais au fait qu'il fallait justement que Benedikt n'ait pas d'alibi pour cette soirée, je proposais de rappeler la nana pour savoir s'il avait dragué quelqu'un ou si c'était cette personne qui était venue à lui, mais visiblement... il ne draguait jamais vraiment et ne faisait que montrer qu'il était chaud pour une partie de jambes en l'air... je fronçais un peu du nez à cette pensée.

Benedikt essayait de rassembler ses souvenirs à voix haute, mais plus il parlait et plus je sentais que tout avait été prévu pour lui faire porter le chapeau...
«Bordel sérieux? S'il t'a fait aller dans le métro, t'es vraiment dans la merde! S'il le faut, c'est vraiment toi ce foutu portrait robot!» - ce qui signifierait que ce Michael n'a peut être rien à voir finalement. Le terroriste a juste eu besoin d'un pigeon à montrer au public pendant qu'il posait sa foutue bombe et c'est tombé sur lui! je me pinçais l'arête du nez avant de me lever. Tant pis, là, on n'avait pas le choix, fallait y aller

«Vaut mieux que tu passes pour un con que pour un terroriste. Viens. On va aller voir ton copain flic là, Viktor. Si quelqu'un peut te croire et chercher les preuves pour t'innocenter, c'est lui.» - il était tard, mais le commissariat est ouvert H24 hein? Donc pas de temps à perdre. Il ne fallait pas, en prime, qu'on se fasse coiffer au poteau par ce Michael, car s'il avait la même idée que nous, on était vraiment dans la merde.

«Toujours autant le chic pour te foutre dans de ces histoires, toi... j'te jure.» - bon allez, on enfile les manteaux et on y va..


Je vois avec Seby pour un petit rp avec Viktor?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: When life gives you lemons...

Messagepar Benedikt » 22 Avr 2016, 18:53

La suite ici !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié


Retourner vers Vrass Rannveig

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron