Mal pour mâle...

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 16 Sep 2011, 01:37

Retour des Murmures...
*°*°*°*°*°*°*°*°*°

Une lueur inquiète passa dans le regard clair du soldat au moment où Ceithli bascula sur lui. L'espace d'un instant, il craignit une nouvelle rixe alors qu'il ne s'était toujours pas remis de la première, aussi fut-il incapable de dissimuler son soulagement en comprenant qu'il ne s'agissait que de tendresse, et de rien d'autre. Enroulant ses bras doucement autour de la taille de la jeune femme, il lui offrit un sourire intimidé en réponse à ses... ses compliments...? C'était la seconde fois qu'il y avait droit, la première ayant eut lieu à Balaïne... À y repenser, ce jour là également il avait oublié sa douceur en chemin...

« Je... »

Mais il s'interrompit en réalisant qu'il n'avait rien à dire. À moitié rassuré, il ne pouvait pas s'empêcher de repenser à la violence dont il venait de faire preuve, s'en voulant malgré lui... même s'il devait bien admettre que sur le moment, ça ne lui avait pas posé le moindre cas de conscience ! Embrassant délicatement Ceithli pour interrompre ses pensées, il déglutit difficilement, gêné par la franchise dont elle faisait preuve sur un sujet qui lui était encore plus ou moins tabou.

« Euh merci... Je t'aime aussi mais... tu ne devrais pas me laisser faire. Je veux dire, je ne veux pas te blesser ou que tu te sentes... humiliée. »

La voix rauque de s'être exprimé trop ouvertement quelques minutes plus tôt, il se racla la gorge sans conviction, rougissant rien qu'à repenser à ce à quoi il faisait allusion. Non, définitivement, sur le moment il n'avait pensé à rien de tout cela. Alors pourquoi maintenant ? Ne risquait-il pas de tout gâcher à cause de ses doutes et de sa culpabilité ? Il suivit Ceithli des yeux alors qu'elle glissait près de lui, et soupira d'un bonheur simple et sincère. Il se sentait apaisé, léger, serein... mais totalement épuisé. Les yeux mi-clos fixant le plafond, il caressait doucement la chevelure blonde contre son torse, frissonnant encore par intermittence sous l'action combinée d'une nervosité trop longtemps refoulée à qui il venait de lâcher la bride, et d'un état de manque encore présent dans son organisme.

« Tu veux... retourner au bain...? Je ne suis pas sûr d'arriver à marcher jusque là mais... là, je crois qu'un peu d'eau fraîche... »

Il se pencha un peu vers elle pour l'interroger du regard, déposant au passage un baiser affectueux dans ses cheveux. Ses battements de coeur ne s'étaient toujours pas calmés, même s'il respirait un peu mieux à présent.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 16 Sep 2011, 09:29

Sa main caressant le flanc d'Archélas, Ceithli écoutait d'une oreille distraite ce qu'il avait sur le cœur, et chaque mot prononcé lui arrachait un sourire de plus en plus large... se rendait-il compte à quel point il la rendait heureuse? La plupart des hommes se contentent de prendre, sans se soucier de ce que ça peut engendrer, des douleurs ou peines provoquées, mais lui, non seulement il ne se contente pas de prendre, il donne... et même après avoir donné autant à sa compagne, il parvient à s'en vouloir d'avoir trop donné? Elle secoua un peu la tête en se redressant pour souder ses lèvres aux siennes, comme pour l'empêcher de parler. Sa voix se faisait murmure, non pas pour les voisins - qui se tenaient aussi à carreaux désormais, probablement craignaient-ils qu'en poussant à leur tour la chansonnette ils allaient les motiver à recommencer aussi - mais parce que sa gorge brûlante l'empêchait de hausser le volume.

«Tu ne m'as pas humiliée, Archélas. Lorsque l'on s'aime, il y a toujours une part de jeu, le dominant, le dominé, mais tu sais bien, entre nous, que la place du dominant n'est jamais acquise...» elle frotta à nouveau son nez contre le sien, déposant un nouveau baiser doux et à la fois intense avant de reprendre son souffle en plongeant son regard d'ébène dans le sien «Je t'aime... et crois moi, si je n'avais pas voulu que tu me tiennes de cette manière, je ne t'aurais pas laissé faire.»

Appréciant l'air qu'il affichait, tel un enfant coupable d'avoir joué trop longtemps avec sa peluche jusqu'à la déchirer, elle caressa sa joue du bout des doigts en se redressant encore un peu pour mieux le regarder

«Je te promets... je te promets que si jamais tu fais quelque chose qui me déplait, je t'en empêcherai ou je te dirai d'arrêter. Qu'en penses-tu?» et comme pour sceller leur accord, elle l'embrassa, pressant ses lèvres contre les siennes en prenant une profonde inspiration, ravie de ce simple échange entre eux. Ils apprenaient encore à se connaître, et elle ne pouvait qu'espérer que l'enfant qui grandissait en elle, aurait des parents aimants et heureux.

Elle vint s'allonger à nouveau contre son flanc alors qu'il la berçait un peu, elle espérait l'avoir rassuré, jusqu'à ce qu'il lui demande si elle voulait retourner dans le bain. C'est vrai que ça aurait été bien agréable, mais tout comme lui, elle n'en avait pas la force. La tête posée sur son torse, elle mima un non, tant bien que mal avant de soupirer


«Plus tard... je veux juste me reposer un peu comme ça, contre toi. Tu m'as épuisée...» elle avait souri pour terminer sa phrase, se doutant qu'il devait rougir comme une pivoine comme à chaque fois qu'elle vantait ses mérites. Elle caressait un peu du bout des doigts ses côtes, jusqu'à finalement s'endormir.

Combien de temps avait duré cette petite sieste? Elle ne savait pas trop, mais suffisamment pour sursauter lorsqu'on tambourina à la porte


«C'est le livreur!!»

Le livreur? La jeune femme se leva, baissa les yeux pour se rendre compte qu'elle était entièrement nue avant de se diriger vers son sac pour l'ouvrir et chercher au moins la chemise de la tenue de chat

«Oui oui j'arrive!» Elle l'enfila par le haut, elle lui arrivait juste assez bas pour dissimuler son intimité, mais il valait mieux pas qu'elle lève les bras. Elle ouvrit prudemment la porte, jetant un regard rassurant à Archélas en se cachant bien derrière avant d'ouvrir

«Oui?»
- «On vous a commandé deux pizzas. Grande taille, jambon fromage champignons.»
- «Des quoi?»
- «Euh... des pizzas. Bon vous les prenez? J'ai pas que ça à faire moi!»
elle sentit l'odeur, cela semblait bon, il soupira alors en ouvrant tant bien que mal l'une des boîtes... à l'intérieur, un disque recouvert de choses apparemment mangeables, elle reconnaissait en effet du jambon, des champignons et le truc fondu sur le dessus sentait bon le fromage... le ventre de la féline gargouilla alors, signe qu'après cette journée, elle mourrait de faim. «Ça se mange, justement!»
- «Euh... merci.»


Elle ouvrit la porte, il baissa les yeux pour la regarder de haut en bas avec intérêt, se rinçant un peu l'œil au passage et ricana avant de les lui donner et partir... est-ce que c'était gratuit? Elle se souvint alors que Viktor avait prononcé ce mot étrange, «pizza» mais elle n'avait pas vraiment fait le rapprochement avec de la nourriture. Elle ferma la porte du bout du pied et regarda la boite. Sur le dessus, on pouvait voir le dessin du même disque garni, découpé en quartiers comme une orange, et un enfant qui prenait un petit triangle pour le manger avec les doigts. Elle haussa les sourcils de surprise avant de revenir vers le lit pour poser le tout, ses jambes tremblaient encore de l'effort produit plus tôt, elle aurait des courbatures, et pas sure qu'il y ait assez de baume pour apaiser tout ça.

Elle posa donc la pizza sur le lit et regarda Archélas d'un air curieux, son ventre gargouilla à nouveau, oui elle avait faim, mais est-ce que ce truc se mangeait vraiment?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 16 Sep 2011, 13:40

Archélas battit des cils un instant comme pour se retrancher au fond de ses réflexions. La notion de dominance... c'était toute une histoire. Son père lui aurait assuré qu'en tant qu'homme, il avait tout les droits, et sa mère aurait approuvé, et à Ephtéria, il n'en trouverait pas un seul pour contester cet ordre établi. Naître mâle, c'était naître supérieur et s'approprier l'autorité et l'ascendance sur les femmes, leur respect en toutes circonstances, leur soumission sur tous les plans... mais de la théorie à la pratique... Il soupira, ressassant les paroles de Ceithli. Un jeu ? Oui, il y avait de ça. Les yeux fermés, il se rappela qu'en fin de compte il n'était plus très sûr d'avoir dominé tant que cela pendant leurs ébats. Certes, il s'était montré bestial sans laisser à la jeune femme la moindre chance de rédemption... mais la façon si particulière dont cette bataille s'était achevée, n'était-ce pas elle qui la lui avait suggérée ? N'avait-il pas cédé à la volonté de sa compagne, et non l'inverse ?

« Ça me va si tu promets de ne jamais, jamais me laisser te faire le moindre mal. »

Lui aussi murmurait, sa voix lui griffant la gorge. Et puis le silence qui s'était installé l'apaisait, et il se refusait à l'érafler. Son cœur manqua tout de même un battement ou deux de s'entendre reprocher à mi-voix avoir épuisée sa compagne, et comme elle s'en doutait sans qu'il le sache, il se mit à rougir jusqu'aux oreilles. C'était vrai qu'il était tout aussi fatigué s'il en croyait la raideur de ses reins et les tiraillements dans ses cuisses... mais il n'avait pas osé le dire...! Un peu embarrassé, il la garda contre lui tout en effleurant ses épaules, jusqu'à ce que sa main retombe mollement sur les draps lorsqu'il s'endormit.

Il n'entendit ni les coups à la porte, ni la voix de Ceithli, ni celle de l'homme dans le couloir. Terrassé comme s'il n'avait pas dormit depuis huit jours, il ne fit même aucun mouvement lorsque sa féline se glissa hors de la chaleur douillette des draps. Mieux encore – et heureusement pour le livreur – il dormait encore à poings fermés lorsque l'intrus détailla sa féline sans se gêner. Était-il capable de ressentir la jalousie jusque dans son sommeil ? Peut-être, puisqu'il finit par rouvrir les yeux. Lorsqu'il tourna la tête, il eut tout juste le temps d'apercevoir un homme disparaître derrière la porte et sa compagne à peine vêtue fermer derrière lui... ce qui le fit se redresser d'un bond, son appel surgissant comme un coup de tonnerre menaçant.

« Ceithli !!! »

Sa voix dérailla, lui arrachant une toux brève alors qu'il avait manqué s'étrangler. Mais sans s'en formaliser, il se retrouva à genoux sur le lit, la main prête à éjecter les draps et son regard contrarié sous ses sourcils froncés fixant la jeune femme. Il n'arrivait pas à croire qu'elle ait recommencé !

« Je ne veux pas que tu fasse ça ! En mission, je passe devant, je te l'ai dit à Balaïne. Je te l'ai dit. Pourquoi est-ce que tu...? Il s'interrompit pour forcer le ton. Ouvrir à n'importe qui. Dans cette tenue. Et tu ne m'as même pas réveillé ! Comment est-ce que je te protège ?!! »

En colère quelques secondes, il ferma les yeux pour se calmer, inspirant profondément.

« Tu te souviens de ce rêve que tu m'as raconté ? Je ne veux pas que ça arrive. S'il te plaît, fais attention. » L'implora-t-il sur un ton qui s'était radoucit.

Il était bien conscient qu'elle risquait de lui en vouloir – il ne pouvait pas s'empêcher de lui crier dessus à un moment ou à un autre – mais la crainte qu'il avait ressentie avait parlée pour lui. Baissant les yeux sur les boîtes, il hésita à s'excuser avant de reprendre d'un air vaguement coupable.

« On dirait des tartes salées... »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 16 Sep 2011, 14:37

Elle aurait du s'y attendre, le soldat s'était énervé de la voir ouvrir la porte à un inconnu... il n'avait pas vu qu'elle avait pris ses précautions, restant cachée derrière la porte puisqu'il dormait comme un bébé. Elle croisa alors les bras, fronçant les sourcils en prenant une mine boudeuse.

«Ah oui? Et tu comptais passer devant comment? En ronflant? Il est beau le soldat qui ne se réveille même pas lorsqu'on frappe à la porte!»

Elle détourna le regard, les sourcils froncés et fixant la porte en question. «J'ai fait attention! Je suis restée cachée derrière la porte pour voir qui c'était! S'il avait essayé de forcer l'entrée, le raffut aurait bien fini par te réveiller! Et j'avais le sac à ma portée pour avoir de quoi lui jeter quelque chose à la figure!»

Elle se tourna enfin vers lui, mais son regard restait chargé de reproches «Dans mon rêve, je TE protégeais d'un coup d'épée! Le coup ne m'était pas destiné! Je ne suis PAS une enfant! Il me semblait t'avoir quand même déjà prouvé que je savais me débrouiller, non?»

Elle baissa alors les yeux sur les pizzas. Elle avait faim et pourtant son coup de gueule lui avait coupé l'appétit. Elle ne répondit pas à l'idée des tartes salées, pour elle, une tarte salée, ça avait de gros rebords sur les côtés qui remontaient, ce qui n'était pas le cas de ça, et puis les tartes salées étaient aux légumes chez elle, ou à la viande! Pas avec quelques champignons et du jambon. De toute manière, elle ne voulait plus manger pour le moment.

«Tu n'as qu'à manger. Je vais prendre un bain! C'est bon? Je peux ou tu veux aller inspecter la salle de bain au cas où un cafard serait armé d'un couteau?»

Ne riant pas de sa plaisanterie, elle se leva et se dirigea vers la salle de bain sans même lui laisser le choix, il aurait pu essayer de la retenir que là, elle se serait dégagée pour ne pas qu'il l'attrape. Certes, elle n'allait pas s'enfermer dans la salle de bain, il pouvait toujours l'y rejoindre ou bouder dans son coin à son tour. Elle remarqua l'eau croupie qu'ils avaient laissée de leur précédent bain et se souvint qu'il avait bouché le trou lorsqu'il y était entré. Elle retira le drôle de bouchon afin d'attendre que l'eau s'échappe, puis elle fit la même chose que lui en ce début d'après-midi qui avait si bien continué. Décidément, dans le genre casseur d'ambiance, Archélas était vraiment un maître en la matière! Elle eut beaucoup de mal à jouer des robinets pour trouver une température qui lui allait, mais finalement elle y arriva et remit le bouchon pour se mettre dans la baignoire, même s'il n'y avait de l'eau que dans le fond. Elle avait retiré le haut de la chemise de chat, puis ramené ses genoux contre sa poitrine alors que son visage passait de la colère à la tristesse. C'était maintenant à elle de s'en vouloir de s'être énervée, mais elle n'aimait pas quand il lui criait dessus, surtout qu'elle avait fait attention.

Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle écoutait le bruit de l'eau qui remplissait la baignoire, fermant les yeux, elle cala son front sur ses genoux, il ne fallait pas qu'elle pleure, c'était stupide, ce n'était qu'une petite dispute, elle irait s'excuser une fois calmée et tout rentrerait dans l'ordre... ils s'aimaient trop de toute manière, mais ça pouvait aussi bien être une bonne, qu'une mauvaise chose parfois.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 16 Sep 2011, 15:51

La pique de Ceithli fit mouche aussitôt, et Archélas releva la tête, surpris par ce reproche qui le blessa amèrement. C'était vrai qu'il ne s'était pas réveillé. Vrai aussi qu'il avait manqué de vigilance. Vrai qu'une fois de plus, il démontrait son incompétence avec brio. Vrai que pour un soldat, il ne valait pas grand chose... et malgré tout, il ne put s'empêcher d'en vouloir à Ceithli pour cette remarque cinglante. Accusé de n'être qu'un homme avec les défauts qui allaient avec, comme si c'était criminel. Comme s'il la décevait. Comme s'il manquait à tous ses devoirs. Mais des devoirs, des obligations, des ordres, il en avait plein les bottes.

« Excuse-moi d'être humain ! La prochaine fois dors avec Nemesis, elle ferme pas l'œil de la nuit s'il n'y a que ça pour te faire plaisir ! »

Qu'est-ce qu'il y pouvait, s'il était épuisé et que son corps le trahissait ? Toujours être prêt, anticiper, se montrer à la hauteur... c'était un métier, pas une seconde nature. Il n'était pas Morphe. Il n'était pas guépard. Et il n'était pas une de ces machines qui ne nécessitaient aucun repos. Vexé et furieux, il repoussa les boîtes, se retranchant dans son entêtement de gamin. Ceithli filait déjà vers la salle de bain.

« C'est parfait, si tu sais te défendre ! Et puisque tu n'as pas besoin de moi, tu n'as qu'à continuer de faire n'importe quoi et te débrouiller toute seule ! Je ne vois vraiment pas pourquoi je m'inquiète ! »

Dépliant ses jambes, il se leva d'un bond, les poings serrés sur une colère douloureuse. À Guttenvald, elle lui avait sauvé la vie. Lorsque le Hart Nacré avait été attaqué par Drakmonniss, elle lui avait sauvé la vie. Lorsqu'il s'était jeté comme un âne sur Chaemil, elle lui avait sauvé la vie. À Wingdrakk, elle avait eu les arguments pour les faire libérer. Tout au long de leur voyage, elle avait chassé, et au retour, elle l'avait ramené en s'occupant de tout. Et lui, il n'avait su que se plaindre et lui hurler dessus pour des broutilles. En fin de compte, il était encore pire qu'un Winghox avec sa femelle ou qu'un Noble avec son épouse. Malgré ses efforts, il ne servait à rien, sinon à la rendre malheureuse.

La gorge nouée sur ce constat qui l'effrayait, il alla s'appuyer contre le battant de la fenêtre, jetant un regard éteint sur la ville. Ils étaient incroyablement hauts et il avait une vue dont il se moquait éperdument sur les toits et le Dôme aux moirages irréels. Son esprit vagabondait d'une idée à l'autre, dont ce fameux cafard qui avait fini coincé dans le bouchon. Celui-là, soit il était mort écrasé, soit il était mort noyé. Et si Ceithli se noyait ? Il chassa cette idée absurde, se remémorant tout de même la grande tâche mauve sur son genou et son poignet lorsqu'elle avait glissé – selon ses dires – en sortant de la baignoire... Il soupira, inquiet mais trop fier pour aller s'excuser. En fait il n'avait plus qu'une seule envie : sortir et marcher jusqu'à épuisement, rejoindre Nemesis, hurler un bon coup peut-être.

En tournant la tête, il aperçu à l'angle du mur séparant la chambre de la salle de bain, sa féline recroquevillée sur elle-même comme si elle pleurait... et bien évidemment, il ne lui en fallut pas davantage pour se précipiter. Ralentissant tout de même l'allure en manquant de glisser sur le carrelage humide, il alla s'asseoir sur le rebord de la baignoire et passa une main affectueuse dans la chevelure dorée.

« Excuse-moi... je serais plus vigilant la prochaine fois... »

Ces mots-là furent d'une douleur atroce à prononcer. Il savait qu'il était loin d'être parfait, mais sa terreur à l'idée de perdre Ceithli juste parce qu'il était trop faible pour être à la hauteur lui était plus insupportable encore.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 16 Sep 2011, 16:32

Tendant le bras pour éteindre les robinets, la féline avait fini d'être immergée et réfléchissait encore, évidemment qu'elle s'était mise en colère, évidemment qu'elle n'aurait pas du. Archélas voulait la protéger, c'était normal et elle savait qu'au fond elle aimait qu'il soit ainsi avec elle, c'était tout de même préférable à un homme qui s'en fichait totalement, non?

Combien de temps resta t'elle ainsi sans bouger? Elle ne savait pas trop, et Archélas avait fini par accourir, manquant de glisser ce qui la fit un peu sursauter alors qu'il posait ses mains sur ses épaules. Elle vint alors se pencher pour poser sa tête sur une cuisse à sa portée, y refermant également sa main comme si elle espérait se réfugier totalement contre lui, si elle s'était écoutée, elle l'aurait tiré de force dans le bain, mais trop peur de lui faire mal, de le blesser ou pire encore. Alors elle le fit rien, restant contre sa cuisse alors qu'il jouait dans ses cheveux l'air probablement aussi frustré qu'elle de devoir s'excuser alors que lui n'y était pour rien


«Tu n'as pas à t'excuser. C'est moi... je n'aurais pas du dire ça... j'aurais du te réveiller pour que tu y ailles au lieu de me lever... tu avais raison c'était idiot, si l'homme avait brutalement ouvert la porte, j'aurais pu être blessée, même si je suis prudente, je sais qu'il y a pleins de choses que je ne sais pas... pardon...»

Elle leva alors les yeux vers lui, regard profondément triste aux paupières rougies, et pourtant elle avait su contenir ses larmes, mais sa peine était trop grande et elle craignait qu'il lui en veuille pour ce qu'elle avait pu dire

«Tu dormais si bien... je ne voulais pas te déranger, c'était stupide je le sais... je suis vraiment désolée. Tu n'as rien à te reprocher, c'est moi...» comment pouvait-on passer aussi vite d'un avis à un autre? Elle-même n'en savait rien. Elle savait juste qu'elle était profondément malheureuse chaque fois qu'il la grondait, encore plus quand elle savait qu'elle était en tort, mais elle avait pris un coup de sang, estimant qu'elle avait fait attention, une pointe d'orgueil prenant surement le dessus alors qu'elle aurait du le laisser crier. N'est-ce pas ce qu'une femme doit faire? Elle aurait voulu l'embrasser, mais il était perché sur le bord et ne pouvait donc pas l'atteindre... elle se contenta donc de poser à nouveau son front sur sa cuisse, et marmonna alors d'un air presque désespéré

«Si je dois devenir ta femme, il faut que je me montre digne de toi et que j'apprenne à ne plus me comporter si bêtement...» et cela pouvait englober bien des choses, ne plus le contredire, ne plus élever la voix contre lui, ne plus se mettre en danger... elle soupira légèrement, elle l'aimait tellement de toute manière qu'elle s'en fichait.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 16 Sep 2011, 19:54

Archélas ferma les yeux, frissonnant lorsque la tension des dix dernières minutes s'envola enfin. Il n'avait pas froid – la vapeur s'élevant du bain de Ceithli suffisait à plonger la pièce dans une douce tiédeur – simplement il lui restait encore quelques résidus de drogue, suffisamment pour malmener son système nerveux. Posant sa main par-dessus celle de la jeune femme, il quitta le bord de la baignoire pour s'accroupir à côté et ainsi se retrouver au même niveau que sa féline. S'il était soulagé de l'entendre reconnaître qu'elle n'avait pas été si prudente qu'elle l'avait d'abord prétendu, elle pouvait dire ce qu'elle voulait, lui n'avait retenu qu'une seule chose : il n'avait pas assuré son rôle au moment où il aurait dû. Cela, il ne se le pardonnait pas.

« Ceithli... » commença-t-il d'un air embarrassé.

Il sembla chercher ses mots un instant, profitant du silence qui s'était instauré pour prendre les mains de sa compagne entre les siennes, et y déposer un baiser inquiet.

« Je sais que tu es capable de te défendre seule, tu me l'as prouvé à maintes reprises pendant nos voyages... mais écoutes-moi. Quand je suis allé à Guttenvald la première fois, j'étais à la tête d'une unité de dix hommes. Dix soldats entraînés au combat. Il planta son regard clair dans le sien, l'air grave, serrant entre ses doigts ceux de sa féline. Ils se sont tous fait massacrer. En une nuit. Ils pensaient savoir se battre, ils pensaient savoir se défendre, et ils ne se sont pas suffisamment méfiés. Il aura suffit qu'un seul d'entre eux ouvre à notre ennemi, et les premiers se faisaient égorger avant que les seconds aient le temps de se réveiller ou de réagir. Notre seul tort cette nuit là, était que nous appartenions à l'armée de Livian d'Ephtéria. Alors s'il te plaît... Que tu saches te défendre ou non, et s'il n'y a aucune raison que quiconque s'en prenne à toi, parce que tu es douce et belle comme un cœur, tant que tu seras avec moi en revanche, je veux que tu fasses attention. »

Il marqua une pause, cherchant ce qu'il aurait pu oublier et s'assurant du même coup qu'elle ait bien compris ce qu'il voulait lui dire. Il n'était pas certain de s'être exprimé correctement, même s'il espérait que le message était effectivement passé. Finalement, il parvint à esquisser un sourire un peu fatigué et se redressa juste assez pour capturer ses lèvres.

« Et je ne veux pas que tu m'épouse pour devenir ma domestique. Je t'aime, y compris quand tu te mets en colère... et je n'ai pas toujours raison. Je n'aurai pas dû m'emporter, je suis désolé. »

Il lui lâcha les mains pour se lever et disparu brièvement dans la chambre avant de revenir avec les serviettes. C'est que, à force d'allers retours entre les deux pièces, il n'y en avait plus une seule dans la salle de bain ! Il étala celle de Ceithli encore humide au pied de la baignoire pour lui éviter de glisser en sortant et étendit la sienne presque sèche à porté de main. Les boîtes en carton s'échouèrent sur la cuvette des WC et il en ouvrit une pour tendre un part déjà découpée à la jeune femme.

« Manger dans son bain, c'est un vice de Noble... profite. Lança-t-il avec un sourire moqueur. Je vais descendre acheter quelque chose pour ton genou. Je reviens vite. Tu n'ouvres à personne et tu m'engloutis tout ça. »

Il désigna la boîte du pouce avant de l'embrasser de nouveau et de filer vers la chambre. En moins de temps qu'il ne lui avait fallu pour passer de sa bouderie au pardon, il s'habilla et claqua la porte derrière lui, la clé dans sa poche. Et là, il vit une dame rondelette plantée comme un piquet devant une porte métallique. Elle se tourna vers lui avec un sourire sardonique.

« Enfin réparé, c'est pas trop tôt ! Vous allez à quel étage ?
_ Euh... tout en bas... »
Répondit Archélas pris au dépourvu.

À ce moment là, un tintement se fit entendre et les portes en métal s'ouvrirent d'elles-mêmes en coulissant directement dans le mur. De l'autre côté, une cabine comme celle dans laquelle il s'était rendu pour se changer chez le médecin.

« Bon ben vous montez ! Je ne vais pas le retenir cent-sept ans ! »

Docile, Archélas entra, un peu méfiant quoique pas assez, et sursauta lorsque la porte se referma derrière lui. Il se sentit tout à coup pris au piège et grimaça. Pour quelqu'un qui venait de faire tout un discours sur la prudence à Ceithli, il battait des records en matière de négligence ! Une secousse étrange le fit rebondir sur ses jambes alors qu'il jetait sur la grosse dame des œillades soupçonneuses, mais elle l'ignorait parfaitement et gardait plutôt les yeux rivés sur un écran où défilaient les chiffres. 17... 16... 15...

« On descend ?
_ Sans blague ? Heureusement qu'on descend, manquerait plus qu'on tombe tiens ! »


Quelques secondes plus tard, l'ascenseur s'arrêta et s'ouvrit sur le hall qu'Archélas reconnu aussitôt. Alors ça, il fallait absolument qu'il le montre à Ceithli ! En attendant, il sortit de justesse alors que les portes se refermaient déjà et demanda à l'aubergiste où trouver un herboriste, avant de se voir confier un plan sur lequel l'homme lui dessina de grosses flèches rouges comme s'il avait à faire à un demeuré.

« Suivez bien le chemin hein, moi je ne viens pas vous chercher si vous êtes paumés. L'hôtel s'appelle « Le Gratte-Dôme » si vous êtes perdu, vous n'aurez qu'à demander aux passants. »

Archélas le remercia et sortit.


Je compte faire un petit saut chez Belladona, je te laisse poster un petit truc en attendant, ça devrait aller vite :$

*°*°*°*°*°*°*°*°*
La suite pour Archélas : Un Dôme pour serre

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 16 Sep 2011, 21:24

Telle une petite fille recevant sa leçon, Ceithli écoutait attentivement l'histoire que lui racontait Archélas, et elle ne put que se sentir plus honteuse encore. Affichant un petit sourire au mini-compliment qui s'était glissé dans son anecdote, elle soupira d'aise lorsqu'il l'embrassa pour se lever. Elle s'appuya sur le bord de la baignoire pour le regarder, profitant qu'il soit encore dans le plus simple appareil avant qu'il ne lui explique une fois de plus de ne pas bouger.

«Je ne bouge pas d'ici, promis... et je n'ouvre à personne.»

Elle fut touchée de voir la manière dont il disposait tout ce dont elle avait besoin pour être bien, une part de pizza dans la main, elle le regarda partir avant de croquer du bout des dents pour goûter, elle était désormais tiède, mais ce n'était pas mauvais. Elle entendit le bruit de vêtements enfilés, se laissant aller à quelques pensées vagabondes, puis un bruit métallique et une porte qui se ferme. Elle soupira, les coudes toujours appuyés sur le bord de la baignoire avant qu'elle ne continue de manger sa pizza. Elle réfléchissait à ce qu'Archélas lui avait dit sur sa manière d'agir si elle l'épousait... enfin non, «quand» elle l'épouserait, la question ne se posait plus désormais. Terminant sa part, elle s'essuya les mains en les frottant l'une contre l'autre et s'allongea dans son bain, fixant le mur droit devant elle en se faisant pensive.

Elle avait du mal à s'imaginer qu'elle allait se marier, et encore moins avoir un enfant. Sa main passa machinalement sur son ventre encore bien plat, quoi que douloureux après les efforts fournis aujourd'hui, ses yeux fixes, elle se disait qu'elle allait avoir du mal à suivre les humeurs de son futur époux, c'est qu'il changeait d'état à une vitesse fulgurante l'animal! Elle pouffa de rire toute seule alors qu'elle repensait à ce qu'il avait dit à propos de la manière dont elle se comportait avec lui. Elle devait rester elle-même, mais en restant elle-même, ils se disputaient, et elle n'aimait pas ça. Enfin bon, ses parents se disputaient aussi de temps en temps, un couple avait surement besoin de se défouler de temps en temps, mais elle craignait qu'avec leur caractère assez fort à tous les deux, ça finisse par faire des étincelles...

Elle soupira et se rendit compte qu'il n'y avait plus de savon, forcément, il avait fondu au cours du bain précédent, tant pis. Elle se frotta simplement la peau énergiquement, ce serait largement suffisant au moins pour la débarrasser de la sueur accumulée, puis elle sortit prudemment de la baignoire, s'accrochant cette fois-ci aux bords et profitant de la serviette au sol pour ne pas glisser avant de se sécher avec l'autre. Jetant ses cheveux humides en arrière, elle retira la bonde et se sécha à nouveau le bras avant d'attraper la pizza et de se diriger vers la chambre.

Remettant juste la chemise de la tenue de chat - il faisait quand même assez chaud pour ne pas avoir à mettre d'avantage de vêtements pour le moment, elle posa la boîte sur le lit et sortit tous les vêtements du sac, histoire de ranger un peu. Elle jeta la vieille tunique qui était restée tout au fond du sac et qui se trouvait être dans un état lamentable, au cas où, elle la mit dans le bac à linges, vu les magies bizarres qu'ils avaient ici, ils auraient peut être une machine pour enlever les taches de boue sur le tissu? En attendant qu'Archélas revienne, elle retourna à la salle de bain pour remplir l'outre des danaïdes, récupérer la serviette à terre et revint dans la chambre pour l'étaler sur la moquette, et de là, elle s'attarda à nettoyer tout leur matériel, et elle retrouva d'ailleurs la bague qu'il lui avait offerte, elle l'avait enlevée juste avant d'entrer dans la Basse Ville de peur qu'on la lui vole. Ses yeux restèrent figés sur l'anneau jusqu'à ce qu'elle retire la petite chaine dorée pour la nettoyer, et enfin mettre la bague à son doigt. Les larmes commencèrent à lui monter aux yeux, est-ce qu'Archélas avait prévu cela? Est-ce qu'il avait volontairement choisi une bague en se disant que d'une certaine manière, il faisait sa demande ce jour là? Elle ne le savait pas, mais elle resta ainsi un long moment à regarder ainsi sa main avant de se remettre au travail, c'est qu'il y avait un paquet de saletés là dedans! Sa rapière, la tante hérisson, les couvertures... tout ce qu'elle put partit dans le panier à linge, le reste elle le nettoya elle-même. Elle en avait encore pour un moment, et surement qu'Archélas serait revenu avant qu'elle n'ait terminé. Se penchant pour dévorer une nouvelle part de pizza, assise par terre avec toutes leurs affaires éparpillées, il aurait de quoi rire, mais elle n'ouvrirait à personne en tout cas, il a pris la clé, non?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 17 Sep 2011, 00:12

Précédemment pour Archélas : Un Dôme pour serre
*°*°*°*°*°*°*°*°*

Très curieusement, la réaction de Belladona ne surpris pas du tout Archélas, et c'est avec un sourire embarrassé qu'il battit courageusement en retraite. De nouveau dehors, son visage s'assombrit face au spectacle désolant qu'offrait la rue. Le béton froid aux arrêtes parfaites, sans le moindre caractère, les taches brunes des chewing-gum collés sur la chaussée, l'air, tout simplement, trop brassé par la foule qu'il savait déambuler plus loin. Il soupira à l'idée qu'il aurait pu naître ici et ne jamais connaître l'immensité des plaines, la caresse du vent, le parfum des arbres. Inutile de ressortir son plan cette fois-ci, il connaissait le chemin qu'il refit en sens inverse, marchant le plus rapidement possible afin d'être le moins possible en contact avec cet univers qui le dégoûtait.

Quelques minutes plus tard, il se faufilait tant bien que mal entre deux prostituées jusqu'à gagner le hall, l'aubergiste lui lançant un regard blasé. Archélas se demanda pendant une brève seconde s'il n'était pas un peu déçu qu'il ne se soit pas perdu, mais il ne s'attarda pas pour autant et s'engouffra dans l'ascenseur, pressé comme jamais. Une fois à l'intérieur, il regarda bêtement le cadran avec les chiffres. La porte ne bougea pas.

« Faut appuyer sur le bouton de votre étage ! » vociféra l'hôtelier depuis son comptoir.

Le soldat observa alors les boutons devant lui et appuya avec une certaine appréhension sur celui noté « 18 ». Les portes se fermèrent enfin, et il sentit le sursaut souple de la cabine qui se soulevait. Ça, c'était drôle ! Fouillant sa poche pour en sortir la clé, il gagna enfin sa chambre. Leur chambre.

L'odeur de pizza qui l'assaillit aussitôt lui rappela qu'il avait une faim de loup, et il jeta un regard étonné sur Ceithli. Assise au beau milieu de la pièce, sa « tarte salée » aux deux tiers entamée près d'elle, elle semblait très aux prises avec la corne d'abondance qu'elle frottait énergiquement.

« Il n'y a pas de génie dedans, tu sais... » Lui sourit-il, tout simplement heureux de la retrouver.

Il alla s'accroupir près d'elle pour l'embrasser, son contact lui ayant horriblement manqué alors qu'il bravait cette ville de fous. Le visage tout frais d'avoir pris l'air, il avait bien du mal à cacher son enthousiasme et fini par s'asseoir à son tour pour déballer ses achats.

« Belladona m'a donné quelque chose pour ton genou. Elle dit que ça sent très fort alors peut-être qu'il vaut mieux le mettre après avoir mangé. Et j'ai pris ça sur le chemin, il y avait une roulotte métallique qui en vendait... »

Il sortit le pot de baume qu'il posa près de sa féline, puis deux autres pots en carton sur lesquels étaient scotchés une sorte de petite cuillère en plastique.

« C'est de la glace ! Ça ne coûtait rien du tout, apparemment, ce n'est pas rare pour eux. Le vendeur en avait plein sa roulotte. »

Ne pas demander à un homme venu du nord d'appeler un camion un camion ! Et poussé par son emballement, il l'embrassa de nouveau. La seconde d'après, il disparaissait dans la salle de bain pour récupérer son repas. La chaleur de la pièce l'ayant gardé un peu tiède. Puis il revint s'installer sur le tapis comme pour un pique-nique, mordant sans se poser de question dans une part qui ne fit pas long feu.

« Tu fais 'u tri...? » Demanda-t-il la bouche pleine, lorgnant déjà sur sa glace.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 17 Sep 2011, 00:51

Les affaires étaient éparpillées par terre, et Ceithli essayait tant bien que mal de retirer les particules de poussière et de terre incrustées dans la corne d'abondance lorsqu'elle entendit la clé dans la serrure. Elle se figea un moment, et l'une de ses mains s'était tout de même posée sur la rapière d'Archélas lorsqu'elle le vit entrer. Lâchant l'arme, elle continua son nettoyage alors qu'il se moquait d'elle

«Un génie non, mais elle est magique d'abord!»

Elle lui tira la langue d'un air amusé, appréciant que les choses se soient arrangées entre eux. Il s'était alors agenouillé pour l'embrassé, lui indiquant qu'il avait acheté de quoi soigner son genou et son poignet, elle lui rendit son baiser, souriant alors qu'il lui tendait quelque chose. Elle posa alors la corne d'abondance et souffla un peu, faisant rouler son poignet qui lui faisait mal et que cette heure d'astiquage n'avait pas vraiment aidé. Elle croisa les jambes et regarda avec curiosité la glace que lui tendait le soldat, en réalité, elle n'en avait jamais mangé.

Elle essaya de sentir, puis elle tendit instinctivement sa langue pour en goûter un peu et grimaça
«C'est froid!» mais c'était bon. Sachant que c'était vraiment froid, elle mangeait très doucement, prenant à peine la crème dans ses lèvres pour ne pas que ça lui fasse mal aux dents, Archélas était parti chercher sa pizza et observa le bazar qu'elle avait mis...

«Oui... je crois qu'il y a des choses bonnes à jeter. Je les ai mises dans le panier. Ça ne sent pas très bon, surtout que je n'ai plus de savon alors j'ai surtout rincé. Il y a une drôle de pâte aussi sur la vasque dans la salle d'eau, mais elle est bizarre elle sent la menthe et j'ai pas l'impression que ça lave grand chose.» évidemment, elle parlait du dentifrice, on pouvait voir l'une des petites brosses à dent jetable à côté d'elle qui avait aussi servi à frotter «mais ça par contre c'était pratique pour nettoyer la boue!» bien que trop petit.

Son regard se tourna vers les rideaux, c'était la soirée, mais ils avaient dormi cet après-midi alors elle ne se sentait pas vraiment fatiguée, mais elle ne voulait pas sortir, pas dans cette ville bizarre. Gigotant un peu, elle se tourna vers Archélas en le regardant d'un air un peu triste


«Est-ce que... on pourra repartir demain? Je n'aime pas cet endroit.» elle aussi voulait retrouver sa campagne, elle était encore moins habituée que lui de ces choses là puisqu'elle avait toujours vécu à Banba. Se pinçant les lèvres, la jeune femme sentit ses joues rougir de la gêne d'une telle requête.

Il n'avait pas remarqué la bague à son doigt.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 17 Sep 2011, 14:37

« Bien chûr. 'en ai marre auchi de chette ville... » répondit-il distraitement, la bouche toujours aussi pleine.

Il avisa le panier qui contenait pêle-mêle la tunique de Ceithli dans un état déplorable, son uniforme en tout aussi mauvais état, les couvertures, le tout dégageant une odeur tout à fait écœurante.

« Rappe'-moi de plus jamais en'elopper la viande dans nos cou'ertures... »

S'il avait pu faire entrer deux parts de pizza à la fois dans sa bouche, il l'aurait fait ! Mais il n'y pouvait rien, il avait faim et trouvait que ces tartes salées avaient finalement très bon goût, en plus d'être faciles à avaler. Pas de couverts, juste ses doigts pour tout engloutir, que demander de mieux ? Son regard détailla le fatras étalé sur la moquette. Mis à part leurs affaires alignées comme si la jeune femme vendait à la sauvette, quelques souvenirs réapparaissaient ça et là : des feuilles de thym, des petits os brisés, des bourres de noix de coco, du sable, une plume de bernache poudrée de coquille d'œuf écrasée et malgré les efforts manifestes de Ceithli, une forte odeur de renfermé et de moisi.

« Oh ! »

Une part de pizza entre les dents, il se pencha pour rassembler les porcelaines que sa compagne avait ramassées à Balaïne. Maintenant qu'il y pensait, ça ne leur avait pas vraiment porté chance... Il mit également la main sur son pendentif en forme d'épée qu'il enfila aussitôt et s'extasia bêtement à détailler le reste comme un adolescent devant le coffre à jouets de son enfance. Le kit de suture atterrit aussitôt dans sa poche – celui-là en revanche lui avait été bien utile – et il mis de côté le pot vide de Larmiqueuse.

« Ah au fait, j'ai rendu 'es pochions des Nymphes... Il déglutit avec difficulté, faisant passer sa pizza pour s'occuper de la part suivante en rougissant. Changement de sujet. Euh... Ils n'ont pas de service pour laver le linge. L'aubergiste m'a dit qu'il y avait des laveries mais quand je lui ait demandé ce que c'était, il a eut l'air... agacé. Il faudra attendre pour laver tout ça. Conclu-t-il en désignant le linge sale d'un haussement d'épaules. Sauf si le génie de ta Corne d'abondance veut bien nous aider. »

Mais au moment où il jetait un coup d'œil amusé à l'objet qu'elle astiquait à la brosse à dents, il remarqua la bague à son doigt... ce qui le fit s'étrangler avec un champignon. Les larmes aux yeux, il dut frapper du poing sur sa poitrine pour faire descendre le coupable, le rouge ayant déjà pris d'assaut son visage. Oui, lorsque ces marins étaient venus les rabrouer à Balaïne et que Ceithli avait mimé porter une alliance, l'idée ne l'avait plus quitté... mais avec les évènements il avait douté sans-cesse, parce qu'il ne se sentait pas à la hauteur, parce qu'il s'estimait inférieur à sa compagne en tous points. Cette bague, il l'avait achetée pour la protéger, mais il ne pouvait pas nier qu'il la lui avait offerte avec l'espoir qu'elle finirait par devenir une alliance. Qu'elle soit Morphe lui avait un peu facilité les choses par ailleurs, puisqu'il avait dû trouver une astuce pour lui permettre de la porter même si elle se transformait. Un collier, c'était toujours moins embarrassant à offrir qu'une bague.

« Euh... si... euh... Si tu veux, on retournera à la joaillerie... Peut-être que la vendeuse ou Sayah pourra faire quelque chose pour que tu puisse la garder même quand tu te transforme... et euh... tu pourras en choisir une qui te plaît... »

Technique désespérée pour échapper à l'embarras : engouffrer une part entière de pizza dans sa bouche. Là au moins, il ne pouvait plus parler... ce qui n'était pas plus mal étant donné qu'il se sentait immensément stupide.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 17 Sep 2011, 15:05

Ah mince, ainsi donc l'hôtel ne se chargeait pas de laver le linge, il fallait le faire soit-même? Sans savon? Elle soupira en regardant le panier à linge et haussa les épaules

«Bon ben tant pis. On les jettera. Je pourrai facilement avoir de bonnes couvertures pas trop chères à Banba.» pour les vêtements par contre, elle en avait déjà rachetés, mais elle allait devoir recommencer à travailler pour gagner quelques ores, seulement voilà, si elle ne pouvait plus se transformer, cela risquait d'être problématique. Elle continua donc de nettoyer une ceinture de cuir appartenant au soldat avec la brosse à dent alors qu'il avala de travers en se mettant à tousser. Elle avait alors porté sa main dans son dos pour l'aider un peu jusqu'à ce qu'il lui explique la raison de son malaise.

Elle baissa alors les yeux sur la bague, et hocha la tête de gauche à droite, souriant sincèrement.
«Non. Peut être que quand tu l'as achetée, elle n'était pas prévue pour être une alliance, mais tu l'as achetée pour moi. Je n'en veux pas d'autres.»

Elle essuya les miettes sur son menton et se pencha pour l'embrasser, doucement, sincèrement. Puis elle posa son front contre le sien et prit une profonde inspiration, elle le trouvait vraiment agréable dans sa manière d'être embarrassé.

«Mais oui, peut être qu'il faudrait essayer de voir avec Sayah s'il y aurait un moyen pour que je la conserve même en me transformant. Je sais que mon père l'enlève à chaque fois qu'il part chasser, mais ce n'est pas très pratique.» bien qu'une fois de plus, elle n'allait pas pouvoir reprendre apparence féline avant un moment. Elle caressa ses cheveux et recula pour le laisser terminer de manger. Elle retourna dans la salle de bain pour rincer encore l'outre des danaïdes et la remplir à nouveau d'eau chaude - c'était rare de mettre de l'eau chaude là dedans - puis elle revint pour continuer à nettoyer ce qui pouvait l'être: les bottes, boucles et autres bazar pour ensuite aller ouvrir la fenêtre pour essayer d'étendre ce qu'elle pouvait. Elle retourna ensuite dans la salle de bain pour remplir encore la baignoire avant de récupérer tout ce qu'elle avait mis dans le panier à linges pour tout mettre à tremper. Elle verrait ensuite pour essayer de laver tout ça mais elle n'avait vraiment pas d'espoir, cependant elle ne pouvait pas se permettre de ne pas essayer, puisqu'ils étaient deux et bientôt trois, il fallait qu'elle apprenne à économiser.

Elle revint alors pour s'assoir en soufflant enfin. Elle en avait mare de tout nettoyer, et la fenêtre ouverte ne permettait pas vraiment d'avoir de l'air frais, mais au moins ça ne sentait plus trop le moisi


«Pfiouuu... je fais une petite pause!» elle lui sourit en tendant la main pour se saisir de la sienne «comment tu te sens?»

Elle était toujours avec la simple chemise de la tenue de chat, au moins celle là pas besoin de la nettoyer. Mais forcément, ne portant pas de sous-vêtements, elle faisait attention en s'asseyant de toujours se cacher pour ne pas non plus qu'il s'étouffe encore. Cependant, forcément, le bleu sur son genou était bien visible, tout comme son poignet un peu enflé.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 17 Sep 2011, 15:55

Archélas eut un sourire touché en entendant cette simple déclaration. Ne pas en vouloir d'autre, simplement parce qu'il l'avait achetée pour elle. Dans un sens, c'était un peu idiot puisqu'il achèterai la suivante pour elle également, mais c'était touchant tout de même, au point qu'il ne sut absolument pas quoi répondre et préféra rester silencieux. Le baiser de sa compagne sur ses lèvres pimentait un peu son repas... qu'il eut tôt fait de terminer à l'allure où il l'avalait.

« Pourquoi jeter les couvertures, elles sont en bon état, elles sont seulement sales. Je m'en occuperai. Il y a bien des lavoirs à Banba ? »

Quand on était soldat, mieux valait savoir nettoyer son linge tout seul. Dans un ruisseau ou mieux, aux lavoirs, voilà qui lui évitait d'attirer les prédateurs ou pire en se promenant avec des odeurs un peu trop fortes. Bien entendu d'un point de vue puanteur, tout était relatif étant donné qu'il voyageait avec Nemesis... et que la transpiration d'un cheval collait facilement à la peau. Immobile le temps de digérer tranquillement, il épia Ceithli, un sourire amusé aux lèvres. Non, décidément, voir un félin jouer les ménagères, c'était trop drôle ! Les doigts graisseux après avoir mangé comme un goret, il épousseta un peu la moquette afin de nettoyer ce qu'il put du sable et des miettes, ramassant les boîtes et tout ce qui était bon à jeter. Puis lorsque la jeune femme lui pris la main, il lui répondit par un sourire et se pencha pour glisser son bras sous ses genoux et la soulever sans lui demander son avis.

« Toi, tu vas cesser de t'agiter et me laisser m'occuper de toi. »

Il la déposa au milieu du lit, dégageant tout ce qu'il y avait autour pour que ce soit confortable avant de s'agenouiller près de ses hanches. Ramassant le pot qu'il venait d'acheter, il esquissa une moue de surprise lorsque la forte odeur de menthe s'éleva. Au moins, la chambre sentirait bien meilleur avec ça ! Plongeant ses doigts dans la texture gluante, il en appliqua une belle couche sur le genou devenu violet, faisant bien attention à user de geste doux pour ne pas risquer de faire mal à sa féline. Bien évidemment il eut rapidement très envie d'autre chose que d'étaler sagement de la crème sur la peau claire, mais il se mordit les lèvres pour s'obliger à revenir au calme... ce qui ne fonctionna pas du tout !

« … pour le poignet, il faut que je bande... »

Il lui offrit un sourire rassurant avant d'appliquer le baume de nouveau, s'alarmant tout de même du volume qu'avait pris son poignet. Puis il enroula la bandelette avec soin, serrant suffisamment pour éviter qu'elle ne glisse mais pas assez pour éviter de lui couper la circulation sanguine. Encore un avantage à être soldat... les premiers soins, ça le connaissait. Lorsqu'il eut terminé, il se pencha sur elle pour l'embrasser, murmurant à peine comme s'il espérait l'endormir.

« Repose-toi un peu, je vais finir de ranger. Si ça ne t'ennuie pas de dormir encore quelques jours dans une tente qui sent le bouc, on attendra d'être à Banba pour nettoyer tout ça. Tant qu'on ne se baigne pas dans des flaques de boue, je pense que ça ira. »

À ce sujet, il pensa à voix haute qu'il serait sans-doute plus prudent de se faire tatouer cette fameuse feuille d'ortie... mais rien que l'idée de revoir ce Vrass Rannveig le fit trembler. D'un autre côté, ils avaient un message à lui transmettre de la part de Fritjof... Secouant la tête pour chasser cette pensée, Archélas se leva pour ranger, repensant à la taille dérisoire du savon qu'ils avaient laissé fondre dans la baignoire. Non, ça n'aurait même pas suffit. Et après quelques allées et venues dans la chambre, il ramassa les deux pots de glace et vint s'installer sur le lit auprès de Ceithli. À la première cuillère, il se figea. Une glace, il n'en avait mangé qu'une seule fois à Ephtéria, lors d'un banquet particulièrement mondain. Ce qu'il ne pouvait pas savoir, c'était qu'il n'avait eu droit qu'à du sorbet. Là, la texture crémeuse était à le rendre complètement accro !

« Je crois que je viens de trouver la seule chose susceptible de me manquer une fois chez nous... »

Il tendit une cuillère à sa compagne, comme si sa glace était meilleure que celle qu'elle avait entre les mains et qu'il fallait qu'elle goûte.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 17 Sep 2011, 16:38

Regardant attentivement Archélas s'occuper d'elle, la féline devait reconnaître qu'elle trouvait ça des plus touchants. Elle se laissa donc faire, serrant les dents alors qu'il appliquait la crème en doses généreuses sur son genou - Bella n'avait pas dit qu'il n'était pas nécessaire d'appuyer? De toute manière, elle n'y était pas - et tendit ensuite son poignet enflé alors qu'il lui expliqua devoir le bander.

Elle hocha la tête, évidemment, pour un adepte de la Basse Ville, sa phrase aurait eu de quoi faire bien sourire, voire rougir, mais dans leur monde à eux, ce n'était pas le genre de vocabulaire qui pouvait les faire réagir. Aussi elle ne fit que le regarder encore de manière attendrie alors qu'il faisait attention à chaque geste. Elle finit par se pencher pour déposer un baiser, effleurant sa joue dans un souffle


«Je suis sure que tu seras un très bon père...» elle rougit un peu avant de regarder sa main, ouvrant et fermant ses doigts pour vérifier qu'il ne lui avait pas coupé la circulation sanguine, puis il alla chercher les glaces pour qu'ils puissent terminer de les déguster. Elles avaient un peu fondu, mais c'était encore très bon, d'ailleurs la jeune femme préférait en réalité car c'était ainsi nettement moins froid. Elle goûta aussi la sienne et regarda par la fenêtre alors qu'il disait regretter quelque chose dans cette ville. Pour sa part, même si elle trouvait cela vraiment bon, elle préférait encore un simple verre de lait frais. Mais elle aimait le voir ainsi tel un enfant qui découvre un nouveau dessert, et elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il trouverait toujours un moyen de la surprendre et de l'émerveiller par son comportement. Elle se pencha encore pour l'embrasser, savourant le mélange des crèmes glacées de leur haleine avant de finalement cesser pour terminer sa glace. Elle regarda son genou brillant, espérant que ce serait guéri le lendemain pour la route! D'ailleurs...

«Au fait! Tu sais où est Némésis?» certes, avec le sifflet, il pouvait toujours la faire venir, mais si les hommes de l'hôpital l'avaient enfermée quelque part? L'inquiétude se lit alors sur les traits de la jeune femme, elle savait combien il tenait à sa jument et l'idée qu'elle soit perdue quelque part et prisonnière ne pouvait pas lui être indifférent... elle le regarda alors, ne sachant pas quoi faire et le connaissant, il pouvait très bien se mettre à bondir pour essayer d'aller la chercher dès maintenant!

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 17 Sep 2011, 17:20

Un peu perdu dans ses pensées, Archélas tentait de se représenter ce que cela serait d'être père... Il aimait le sien... mais il n'avait pas envie de lui ressembler, et certaines choses qu'il avait apprises lui avaient causé bien des soucis dont il ne voulait pas accabler son fils... ou sa fille ? Il soupira. Ceithli serait plus à même de lui apprendre à communiquer. Lui... lui...? Lui, il ne savait même pas à quoi il pourrait servir dans l'éducation d'un enfant. Monter à cheval ? Ceithli pouvait le lui apprendre, elle avait dit qu'elle faisait parfois des rodéos... ce qu'Archélas rêvait de voir d'ailleurs. Se battre ? Ceithli se battait mieux que lui. Que savait-il faire que sa compagne ne sache pas ? S'attirer des ennuis. S'attirer les foudres de Manôlis et de Livian. Fuir quand il aurait dû agir... Ceithli savait chasser, se défendre, prévenir les conflits par sa répartie. Lui, il fonçait tête baissée comme un âne.

Mais avec Manôlis... il avait le coup de main. Peut-être qu'il pourrait apprendre à cet enfant à observer et à composer en fonction du caractère de son interlocuteur. Lui apprendre l'hypocrisie, en somme...

« Hum...? »

Il avala sa dernière bouchée de glace, se levant ensuite pour jeter les pots avec les boîtes en carton.

« Elle est resté à l'extérieur de... de la grande cloche orange. Ne t'inquiète pour elle, les plaines ça la connaît, et il n'est pas encore né celui qui pourra me la voler. Il se rassit, un large sourire aux lèvres. Un de mes hommes a essayé de me l'emprunter un jour. Le pauvre, il n'est pas resté suffisamment longtemps dessus pour regretter sa mauvaise idée. Je ne sais pas pourquoi elle est comme ça, mais elle n'accepte personne d'autre que moi sur son dos... Crois-moi, elle n'est peut-être plus toute jeune mais elle ne se laisse pas faire. Même toi elle a du mal à te tolérer alors que je suis avec elle. Lui rappela-t-il en l'embrassant. Je la sifflerai demain en sortant de cette ville horrible, et elle nous retrouvera. Comme à Yeillstrand ! »

Remontant les draps sur Ceithli qui était peu vêtue, et qui devait bien commencer à avoir froid maintenant qu'elle avait cessé de s'agiter, il s'installa confortablement, son bras autour de la taille de sa féline. Il n'avait plus vraiment sommeil mais il lui semblait que s'ils dormaient, le temps passerait beaucoup plus vite, et qu'ils quitteraient cette ville plus rapidement. Un raisonnement idiot, mais plein d'espoir.

« Est-ce que ça va aller... avec ton frère ? Tu m'as dit qu'il était très jaloux et je ne veux pas qu'il te fasse du mal en apprenant que... enfin, tu sais... »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 17 Sep 2011, 18:46

Rassurée sur le sort de Némésis, la féline s'allongea sur le côté en laissant Archélas la recouvrir du drap, passant son bras autour de ses épaules, elle pouvait ainsi se blottir un peu contre lui et savourer sa chaleur contre sa joue. Puis il parla de Jhérer, ce qui lui arracha un sourire

«Ah, c'est sur qu'il ne va pas être content. Mais au moins, si je lui dis que tu m'as demandé de t'épouser, il ne pourra plus dire que tu cherches juste à profiter de moi.» ses doigts jouèrent un peu sur la tenue du soldat «s'il ne veut pas croire que tu puisses sincèrement m'aimer, il sera bien obligé de voir qu'au moins tu es quelqu'un qui assume ses responsabilités.» elle sourit en rougissant un peu, oui, il l'aimait vraiment. Ce mariage ne serait pas seulement pour l'enfant, mais pour eux aussi... ça pouvait paraître vieux jeu, romantique, ringard peut être aussi, mais la féline s'en fichait. Elle avait toujours voulu rencontrer un homme qu'elle aimerait et qui l'aimerait sincèrement, qui l'épouserait pour lui donner un enfant et c'est ce qu'elle allait avoir. L'ordre ne serait peut être pas tout à fait correct, mais peu importe.

Elle se redressa un peu et haussa un sourcil intrigué
«En fait, la vraie question serait plutôt... où est-ce que je vais vivre pendant ma grossesse? » car oui, mine de rien c'était embêtant. «Je peux rester à Banba chez mes parents quelques temps, mais là c'est sur que Jhérer risque de me rendre la vie infernale... enfin il n'en aura pas trop le temps s'il doit faire le boulot à ma place.» car oui forcément, si elle ne pouvait plus livrer, il allait devoir s'y coller. Mais une chose était sure alors, Archélas aurait plus de mal pour venir la voir, certes, ses parents ne verraient pas d'inconvénient à l'accueillir de temps en temps, mais pas qu'il puisse s'installer chez eux non plus - ils ne supporteraient surement pas leurs cris bien longtemps.

Elle finit par s'allonger de nouveau, elle craignait qu'il ne pense qu'elle lui imposait de leur acheter une maison quelque part. Elle n'était pas sure de vouloir vivre à Ephtéria, mais peut être Balaïne? Ou Aspasie qui sont des villes un peu plus agréables? Elle savait que son père accepterait de l'aider à faire construire une maison quelque part, peut être en dehors d'une ville pour qu'ils soient tranquilles... sa mère l'aiderait à se faire un jardin potager pour avoir toujours des légumes frais, mais Archélas? Qu'est-ce qu'il voulait? Avait-il déjà bâti une maison? Elle-même ne savait pas le faire, mais Rhëanor avait bâti la leur à Banba, tout seul avec l'aide d'un voisin puisque Sofiaa était enceinte de Jhérer à ce moment là. Un soupir quitta ses lèvres, ils avaient encore un peu de temps pour réfléchir à tout ça, mais d'un autre côté, il fallait y penser pour ne pas se retrouver à la rue lorsque l'enfant viendrait au monde.

Bienvenue dans le monde des adultes, Ceithli.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 17 Sep 2011, 23:11

Les sourcils d'Archélas se froncèrent. Si Ceithli lui avait vaguement parlé de la jalousie de Jhérer – en fait elle lui avait surtout dit qu'il était possessif – elle n'avait en revanche jamais évoqué les propos qu'il pouvait tenir à son sujet... En fait, il ignorait même qu'il avait déjà été question de lui avant aujourd'hui, et subitement, il se redressa sur un coude, plantant son regard clair et inquiet dans celui de Ceithli.

« Attends... les marques que tu m'as montrées à Ephtéria parce que tu ne voulais pas lui dire où tu allais, et la fois où vous vous êtes battus à Guttenvald... c'était à cause de moi !!? »

Une colère galopante battait ses tempes, même s'il tentait de la dominer pour ne pas effrayer sa compagne ou pire, lui laisser croire qu'elle en était la cause. Mais là, réaliser qu'un homme qu'il ne connaissait même pas et à qui il n'avait finalement jamais adressé la parole le jugeait sans se gêner, et de cette façon qui plus est ! Archélas n'en était que davantage choqué et furieux. Profiter de Ceithli, lui ? Ne pas l'aimer ? Non mais... Se savoir responsable des brimades qu'elle avait subit le rendait malade. Comment pouvait-on lever la main sur sa sœur, pour commencer ? Sur une femme plus généralement ? Sur Ceithli ? Tout ça parce que monsieur ne supportait pas qu'elle fréquente un autre homme ? Non mais ils étaient frère et sœur et pas mari et femme ! Et même s'ils étaient mariés... On ne touchait pas à Ceithli !

« Si tu choisis de vivre à Banba, mieux vaudrait trouver une maison très éloignée de celle de tes parents... parce que je ne suis pas sûr de pouvoir croiser Jhérer sans avoir envie de le gifler pour lui remettre les idées en place. » déclara-t-il d'un ton abrupte.

Et encore, il restait modeste dans le châtiment... parce que c'était bien plus que des gifles qu'il lui réservait. Il voulait jouer au plus fort ? Qu'il s'en prenne à quelqu'un de sa taille – même si pour le coup, Ceithli l'était plus qu'Archélas lui-même ! Au minimum, à quelqu'un de sa force. Et s'il avait quelque chose à lui reprocher, et bien qu'il vienne le lui dire en face ! On verrait bien lequel serait le plus jaloux et le plus possessif des deux, le soldat ayant pour lui le défaut d'être un peu trop protecteur, en prime... Laisser Jhérer rendre la vie de sa féline infernale ? Plutôt l'enfermer dans une malle et le jeter à la mer en cadeaux à Drakmonniss.

Poussant un profond soupir supposé le défaire de son énervement, il déposa un baiser des plus doux sur les lèvres de sa compagne et lui souffla un petit « désolé » avant de se rallonger. Cette fois, il se cala confortablement dans les coussins et pris Ceithli tout contre lui, son bras lui servant d'oreiller. Fixant le plafond un moment, il lui caressait doucement l'épaule à l'aide de sa main qui dépassait à peine sous elle.

« Je n'ai pas de maison. À moi je veux dire. Je ne m'en étais jamais soucié en fait, je suis toujours sur les routes. Je dors à l'auberge, parfois chez mes parents... Je... Je peux peut-être chercher quelque chose. Voyons... Ephtéria ? Ça risque d'être un peu cher, et je n'aime pas me savoir dans les environs proches du Roi... Et puis la ville est un peu trop... grande. Bruyante. Trop de gens riches et méprisants. Mais il y a là-bas les meilleures écoles et le niveau de vie est confortable... Ou bien Balaïne ? Je ne veux pas paraître difficile, mais cette ville pue le poisson. Et puis je ne serais pas tranquille avec tous ces pirates dans les rues. Mais les plages y sont vraiment belles, ce sont de vrais petits paradis pour s'y détendre... Il y a aussi Aspasie. Je ne lui vois aucun défaut, sinon que les moulins sont parfois bruyants... surtout quand il y a du vent. Manôlis y est un peu moins... enfin disons qu'à Aspasie, il est encore fréquentable... Je pense qu'on peut oublier Guttenvald... et il reste Banba, si tu veux rester proche de ta famille. L'armée de Livian ne s'y aventure pas tellement, c'est un avantage non négligeable... Et puis nous serons aux premières loges pour la nourriture étant donné que c'est vous qui ravitaillez le royaume. »

Il s'arrêta, fatiguée d'avoir autant parlé, attendant sans-doute que Ceithli choisisse pour lui. Quelle que serait sa décision, il la suivrait de toute façon.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 17 Sep 2011, 23:43

La réaction d'Archélas ne fut pas des plus surprenantes, Ceithli attendit donc, calmement qu'il arrête de crier, puis elle attendit encore un peu qu'il se calme lui-même et qu'il s'excuse, mine de rien, elle commençait à le connaitre! Lorsqu'il vint s'allonger, elle se redressa pour se caler contre lui, caressant son torse du bout des doigts.

«Oui... il a toujours été comme ça. Selon lui, aucun homme ne peut m'aimer autant qu'il m'aime. Autrefois, je m'en fichais, je le laissais dire et faire, mais depuis que je t'ai rencontré, il a compris que tu étais une vraie menace et est devenu insupportable.» elle soupira doucement et se redressa pour se mettre sur le ventre, ainsi elle pouvait le regarder tout en parlant

«Écoute... il m'a toujours protégée. Je sais que sa façon de faire est mauvaise, que c'est... malsain. Mais quand nous étions petits, il m'a toujours défendue contre les autres enfants qui me faisaient du mal, et aujourd'hui encore il veut me protéger des hommes en étant persuadé qu'ils me feront souffrir...» elle se pencha pour l'embrasser, puis elle plongea son regard dans le sien «Tu vas lui enlever sa petite sœur... quoi que tu fasses, tu seras toujours son ennemi. Je t'aime plus que je ne l'aime et ça, il ne le supportera jamais.»

Elle sourit en frottant le bout de son nez contre le sien, puis se coucha alors qu'Archélas reprenait le fil de la conversation sur le meilleur endroit où ils pourraient vivre, elle avait souri lorsqu'il avait rejeté Ephtéria, en particulier après qu'il ait parlé des écoles pour les enfants. Il semblait vraiment chercher un endroit où ils seraient bien...

«Banba serait un bon choix pour de nombreuses raisons, oui. Mais je ne suis pas sure que le fait de vivre près de Jhérer soit une bonne idée. Et puis...» elle soupira doucement avant de caresser le torse de son amant «Aspasie, c'est là où nous nous sommes rencontrés, non? Elle nous a porté chance cette fois là alors...»

Elle ne termina pas sa phrase, supposant qu'il aurait compris de lui-même. Elle descendit sa main pour serrer sa taille contre elle, déposant un baiser sur son t-shirt avant de soupirer.

«Ce n'est pas une décision à prendre à la légère. Tu dois penser que je voudrais être près de ma famille, c'est vrai... surtout pendant ma grossesse, je pense que je voudrais que ma mère soit près de moi, mais ça ne veut pas dire que je veux qu'on vive là bas ensuite... »

Non, devoir supporter Jhérer pendant sa grossesse serait déjà suffisamment pénible comme ça. Après, elle ne savait pas la relation qu'Archélas avait vraiment avec ses parents, peut être que sa mère voudrait aussi être présente pendant cette grossesse? Elle n'en savait rien en fait

«À ton avis, que vont en penser tes parents?» au moins elle serait fixée

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Archélas Ages » 18 Sep 2011, 15:16

Archélas desserra légèrement son étreinte. Sans qu'il s'en rende compte, il s'était un peu crispé sous le coup des propos de Ceithli, et comme pour s'en excuser – même s'il n'était pas certain qu'elle ait remarqué quoi que ce soit – il déposa un baiser affectueux dans ses cheveux. Le visage de Jhérer, flou et peu défini, flottait mollement dans son esprit. Il ne l'avait jamais aperçu qu'au bal de Terpsichore et encore, mais il se jurait intérieurement de lui montrer de quel bois il se chauffait. Les gosses capricieux, on leur mettait des gifles pour leur apprendre les limites. Un concept à ne pas ébruiter aux oreilles de sa féline... quoi qu'il en était, ce frère insupportable avait bien raison de considérer le soldat comme une menace.

« Il se trompe, je t'aime plus que tout, plus que lui, et plus que n'importe qui d'autre. » Souffla-t-il dans la chevelure blonde.

Mais son regard se faisait déjà plus triste à l'idée qu'il serait toujours en concurrence avec ce frère, et qu'il devrait toujours prouver qu'il valait mieux que lui. Au moindre faux-pas, Ceithli pouvait partir et rejoindre Jhérer, persuadée qu'il avait raison, et le détester lui de ne pas avoir sut lui démontrer plus d'affection, de ne pas avoir été assez fort, d'avoir encore crié, d'avoir encore dit quelque chose de travers. Finalement, arriverait-il à garder la jeune femme pour lui ? Jhérer était peut-être jaloux, possessif, brutal... mais au moins il savait la protéger. Lui, il ne savait que la mettre en danger. Et puisque c'était son frère, elle aurait toujours plus d'affection pour Jhérer qu'elle connaissait depuis si longtemps, et un peu moins pour lui qu'elle venait de rencontrer. L'ardeur des premiers jours pouvait s'estomper. Lui avec. Elle aurait tant de reproches à lui faire contre lesquels il ne pourrait pas même se défendre...

« Aspasie est une belle ville... très brumeuse ces temps-ci, mais agréable. La ville elle-même est animée par les marchés et il suffit de s'éloigner un peu pour être plus tranquilles sans être totalement isolés. Manôlis y est abordable, ce n'est pas rien. Et puis c'est une plaque tournante du commerce avec ses avantages : la ville est plutôt riche sans s'en vanter, il y a donc de bonnes écoles. Il y a surtout beaucoup de travail là-bas et les villes d'Ephtéria et de Balaïne sont à quelques heures de train ou à quelques jours de marche. C'est un peu loin de Banba en revanche... Il marqua une pause, comme s'il réfléchissait toujours. Et puis c'est vrai, c'est là que nous nous sommes rencontrés... mais je te préviens, je n'ai pas assez pour racheter l'auberge. »

Soupirant d'aise, il se cala encore dans le matelas, un peu plus reposé et surtout plus détendu que ces derniers jours dans cet hôpital tout blanc et froid.

« Bon. Il faudrait une maison qui se voit de loin pour que tu la retrouve sans te perdre... On pourrait la peindre en rouge ou y faire construire un clocher ? Plaisanta-t-il. Puis sa voix baissa d'un ton, trahissant son inquiétude. Mes parents... ils voudront te rencontrer, j'en ai peur... mais on verra ça un peu plus tard... Je dois voir Manôlis à mon retour, je pense que j'irai m'entretenir avec celui de Banba. Ensuite, c'est à notre Souverain que je devrais demander audience. Je vais en avoir pour quelques temps... tu penses que tu pourras t'accomoder de Jhérer jusqu'à mon retour ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Mal pour mâle...

Messagepar Ceithli » 18 Sep 2011, 18:26

C'était comme si un voile d'aise s'installait sur le lit en même temps qu'eux. Archélas semblait avoir le cœur assez léger lorsqu'il parlait de leur avenir. Un soupir s'était échappé de ses lèvres lorsqu'il avait mentionné l'aimer plus encore que son frère, elle s'était alors blottie encore plus contre lui, cherchant à se réfugier dans son cou alors qu'elle y déposa un baiser pour murmurer «Non... pas autant que moi je t'aime...»

Elle sourit alors qu'il embrassait ses cheveux, il parlait alors d'Aspasie qui s'avérait être un bon choix, d'une certaine manière, ils seraient à égales distances de leurs parents respectifs, et comme il le disait si bien, Manölis n'était pas des plus désagréable là bas et élever un enfant dans ce genre d'endroit n'était pas une mauvaise idée. Elle pouffa de rire lorsqu'il mentionna son piètre sens de l'orientation et elle avait alors glissé son index au niveau de sa taille pour le chatouiller suite à sa moquerie, elle s'était alors redressée pour le regarder, puis l'embrasser alors qu'il lui expliquait que ses parents voudraient la rencontrer.

La féline se fit attentive pendant qu'il expliquait donc la suite des évènements, au moins cette fois-ci, ils parlaient d'un futur très proche, réalisable de suite, donc. Elle sourit simplement lorsqu'il lui demanda si elle supporterait Jhérer, et elle hocha la tête en souriant de manière amusée


«L'avantage, c'est que pour le moment, ça ne se voit pas! Même si tu dois t'absenter deux ou trois semaines, je doute qu'il le remarque... ma mère le saura, c'est sur, mais lui je peux le lui cacher.» elle prit une profonde inspiration, mimant tout de même qu'il y avait un problème dans tout ça «Ce qu'il y a, c'est que si tu pars seul pour Ephtéria, il ne va pas cesser de me rabâcher que tu ne reviendras jamais... et ça... ce sera... pénible.»

Elle soupira encore, se couchant à nouveau contre lui. Elle n'arrêtait pas de gigoter, mais d'un autre côté, elle était partagée entre son envie d'être le plus proche possible de lui et le besoin de le regarder ou de l'embrasser. Elle glissa une main sous son haut, laissant ses doigts courir un peu contre son torse, rien que pour sentir la chaleur de sa peau. Elle battit un peu des cils, au moins maintenant ils avaient un objectif...

«Une maison en retrait de la ville, c'est bien. Mon père pourra nous aider pour la construire, il a déjà bâti la nôtre à Banba...» précisa t'elle, comme pour signifier que cette conversation était plus agréable que parler de Jhérer. «mais ne t'inquiète pas, nous avons le temps. Même lorsque Jhérer découvrira que je suis enceinte, s'il sait que tu m'épouses il ne pourra rien dire, et je sais aussi que mes parents me soutiendront. Ma mère... elle... elle sait... combien je t'aime.»

Oui, ça, elle l'avait bien compris, la preuve en était qu'elle avait été la première à lui acheter les potions de nymphe, justement pour ne pas qu'elle tombe enceinte trop vite... mais la manière dont elle avait été triste la première fois qu'il était parti avait largement suffi de toute manière, et Jhérer avait été bien puni lorsqu'il l'avait attrapée pour ne pas qu'elle parte en «vacances». Elle soupira de nouveau, mine de rien, malgré leur sieste, elle se sentait encore fatiguée, probablement cette ville qui lui donnait le cafard aussi, et il lui tardait de repartir, même si elle savait très bien qu'ils n'allaient qu'au devant d'un autre type de soucis.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron