Buvons, vin de glisson !

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Ordalie » 13 Fév 2011, 18:03

Ce serait faux de dire qu'il n'a pas hésité. Le winghox n'avait pas l'âme à maltraiter un chien -et c'est une excellente nouvelle- et en même temps, ce serait tellement simple de se dire que tout compte fait il pouvait encore se tirer vite fait sans chercher plus loin.
Ses yeux ne voyaient plus les mêmes couleurs qu'auparavant, il avait l'impression que les tatouages de l'autre se fondaient dans les ombres qu'il projetait derrière lui. Le désavantage de ne pas distinguer aussi bien les détails qu'avant. Il n'était plus étonné par les yeux aux couleurs différentes, ni ses cheveux au moins aussi étonnant que sa fourrure.

Son dos craqua. Il se redressait, sa fourrure disparaissait en même temps que son squelette reprenait forme humaine. Il était en sueur, il faisait bien trop chaud ici, ou l'alcool lui avait trop échauffé le sang. Une main dans ses cheveux les remirent en place. Il n'avait rien contre les caresses en temps normal mais quelque chose lui disait que ce n'était jamais désintéressé dans ce genre de situation.

-Je ne suis pas sûr qu'ils acceptent les chiens dans cette auberge, je vais éviter d'aboyer ici.

Il sourit. Il était un comme un vers et commençait à croire que l'autre finirait par se payer sa tête. Il approcha quand même du tatoueur.
Il n'allait pas se rhabiller pour le plaisir de tout ôter encore une fois. Soulevant le débardeur de l'autre, il découvrit un autre tatouage.

-T'en cache beaucoup des comme ça ?

Conclusion simple, il n'avait plus besoin de se sentir timide à présent, quant à sa transformation elle lui avait ouvert les yeux sur son propre désir. Il ne serait pas resté aussi longtemps s'il n'avait pas envie d'évacuer un trop plein de peur trop longtemps gardée en lui.


Si tu veux continuer vaudrait mieux filer dans le forum spécial avant que Seby ne nous censure. Ou sinon tu peux choisir un cesser le feu. X3

Avatar de l’utilisateur
Ordalie

Crédit: Fermé

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Ordalie » 20 Fév 2011, 20:26

[retour de la zone de censure]


Il ne se souvint plus vraiment quand il s'endormit, mais une chose est sûre, il dormit comme un bienheureux.
Au moins gardait-il en mémoire la vague impression d'un baiser sans fin et la chaleur miraculeuse qui se refermait sur lui. Un sommeil sans rêve, même un peu court.

Quand il s'éveilla, il avait le nez contre une épaule et sa tignasse en bataille tranchait sur les longs cheveux de Vrass. Un air épuisé sur le visage, il poussa sur un bras pour se redresser sans faire trembler tout le lit et c'est là qu'il senti la douleur. Bas du dos, épaule, cuisse, et ses muscles protestaient avec force contre tout effort supplémentaire. Le repos du guerrier avait seulement été en mesure de laisser à son corps le temps de préparer le supplice.

Le prix à payer pour prendre un pied magistral.

Nu comme un vers, il glissa du draps, frottant son visage encore endormi et tituba jusqu'à la salle de bain. Il eut au moins le temps de voir qu'au dehors il faisait un soleil radieux et qu'en l'absence de chant d'oiseau il était incapable de situer à quel moment de la journée il avait ouvert les yeux.
L'eau coulait, froide sans vouloir se réchauffer. Dans le miroir, il vit quelques griffures et de légères marques rouges, rien de comparable à la morsure qui en laisserait une pendant un certain temps. Ce n'était pas plus mal, il avait un beau souvenir en plus du tatouage sombre sur sa hanche.

C'était peut-être ça la chance.

L'eau commençait tout juste à chauffer. Il allait plonger sous le jet d'eau quand il choisi une autre option. Il boucha le fond de la baignoire et se dirigea vers la chambre.
Assit au bord du lit, il s'approcha du winghox en caressant des ongles les angles sensibles de son torse. L'autre se réveillera bien avant que la baignoire ne déborde.
Il déposa un baiser sur la joue, et attendit que Vrass daigne ouvrir les yeux.


L'entrée en matière est pas fameuse, désolé

Avatar de l’utilisateur
Ordalie

Crédit: Fermé

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Fév 2011, 21:07

Mais loool! On va retourner dans la zone de censure à peine après en être partis! XD


J'ouvris doucement les yeux, mes paupières se refermèrent rapidement sous la lumière alors que je sentais quelque chose sur ma peau. Je ramenais un bras sur mes yeux le temps de m'habituer, sentant une douleur au niveau de mes omoplates. Mais un sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je l'aperçus, il était là, assis au bord du lit, me fixant de ses prunelles onyx.

« Salut.. »

Ma voix était rauque, la vache, j'ai du grogner plus que je ne le pensais. Je mis instinctivement ma main à ma gorge pour dégager le chat qui s'y était logé, j'entendais l'eau couler, et je compris à son regard pourquoi il venait me chercher. J'attrapais alors son bras juste pour le ramener en douceur vers moi et embrasser ses lèvres quelques secondes. Je cherchais ensuite à me relever - aïe - en position assise, je frottais mes yeux et grimaçais en sentant la bande rugueuse sur mon visage. Je levais les yeux vers le bureau, et merde, je l'avais oublié celui là.

Je levais un oeil amusé vers Ordalie et hochais simplement la tête avant de me mettre à côté de lui, mon dos me tirait, pas tant que ça puisqu'il fallait reconnaître qu'il était entrainé, mais le cabot m'avait mené la vie dure au cours de la nuit. Je forçais sur mes jambes, grimaçant en voyant que mes genoux avaient une légère teinte bleue par endroits, je lançais un nouveau regard noir au bureau, saleté de meuble. Ouais non en fait non, il avait eu son utilité.

Je réussissais à me mettre debout, j'avais quand même de bonnes courbatures, mais ça valait franchement la peine. Je me dirigeais donc vers la salle d'eau, je vis la baignoire se remplir avec amusement, quand je disais que ce gosse me réservait encore des surprises? Je passais ma main au niveau de mon crâne, j'hallucine! La pointe de ma corne est cassée! Mais c'est quoi ce coup que j'ai mis dans la tête de lit? Bon c'est rien de méchant, c'est vraiment la pointe et ça se voit à peine, sauf pour moi. Je passe ma main dans ma nuque, tirant sur ma colonne vertébrale - aïe - et finalement je me tourne vers lui et lui sourit simplement avec amusement.

Je me dirige vers la baignoire et me glisse le premier, ramenant mes jambes sur les bords pour lui laisser toute la place qu'il veut... mon ventre gargouille un peu, franchement, avec le pied que j'ai pris cette nuit, je crois que je vais même lui offrir le petit déj' avant de retourner à la boutique

« Quand tu veux... » que je lui lance avec un clin d'oeil

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Ordalie » 20 Fév 2011, 21:35

J'suis ton cabot... enfin ton homme... Mais ça risque de faire beaucoup pour le coup XD À notre prochaine rencontre ça risque d'être violent !

Il murmura un "bouh" inaudible, plus par manque de volonté que toute affection des cordes vocales. Il souriait, de très bonne humeur malgré les courbatures qui le tirailleraient encore quelques temps. Et c'était encore meilleur de savoir qu'il n'était pas le seul à souffrir au petit matin... Ou au petit midi. Mais quelle heure est-il franchement ?
C'est l'une des excellentes raisons qui font qu'Ordalie passait son temps hors des villes... Il s'y faisait trop remarquer, de un, et il devait constamment se fier aux objets divers et variés qui peuplent le quotidien des hommes. Une chose à laquelle il n'arrivait pas à se faire. Pour lui, rien de mieux que l'odeur de la rosée et un soleil à l'est pour savoir qu'il est l'heure de chasser le petit déjeuner.

Quand il voulait... Pas sûr qu'il puisse encore s'assoir s'ils reprenaient à la même cadence que durant la nuit.

-Fais donc de l'humour, on est pas en état pour une troisième partie !

Ou plutôt, le chien n'est pas en état.

De la main, il éclaboussa le tatoueur, pas de pensées de ce genre au réveil aurait dit chaque gouttelettes qui allèrent colorer sa peau.
Il glissa dans l'eau, les jambes repliées contre lui jusqu'à trouver une position assez confortable dans la petite baignoire. Ça c'était une grande première. Non pas, prendre un bain, mais prendre un bain avec quelqu'un, qui plus est, quelqu'un qui ne le laissait pas indifférent.
Chut. Pas de nouvelle manche tant qu'il n'aurait pas eu le temps de manger un morceau.

Il se laissa porter par l'eau jusqu'à pouvoir se tenir contre Vrass. L'eau débordait à peine quand il abaissa le loquet servant de robinet du pied. Hop, l'eau était brûlante et apaiserait leurs membres fatigués, mais elle n'avait pas la faculté de calmer les esprits échaudés des deux hommes.

-Bien dormi ?

Il gigota pour se caler sous la surface, le menton caressant l'eau et ses cheveux à peine humidifiés. Il passa une main sur son épaule pour y sentir la bosse de l'hématome.
Il ne voulait pas parler tout de suite du "petit déjeuner ? On se retrouve à mon prochain passage dans la basse-ville ? À bientôt, c'était super...".

Avatar de l’utilisateur
Ordalie

Crédit: Fermé

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Fév 2011, 22:02

Mais mais mais c'était pas une invitation!!! Il l'invitait juste à venir dans la baignoire espèce de [bip] :017:


Je riais légèrement suite à sa remarque, il n'avait pas cerné le sens de mon invitation, pas grave, il me fait rire.

Il se cale contre moi, je le sens glisser doucement pour s'enfoncer presqu'en entier dans l'eau alors que moi j'ai les épaules à l'extérieur et les bras de part et d'autre de la baignoire. Je souris d'un air amusé, oui, il me fait vraiment rire.

Finalement, l'un de mes bras passe simplement au niveau de son cou et je soupire, fermant paresseusement les yeux en savourant l'eau chaude. Je me rendis compte que la main posée maintenant sur son épaule était celle qui avait souffert du bureau, je la sortis de l'eau afin d'enlever la bande brunie par la transpiration et le sang séché, avant de la remettre à sa place, soupirant sous l'effet de l'eau chaude.

Je respirais un grand coup, le soulevant légèrement vu qu'il s'appuyait sur mon torse

«Comme un loir... »

J'aurais pu répondre «comme un bébé» mais je trouvais le loir plus classe. Mes doigts tombèrent sur la légère bosse de son épaule et je fronçais les sourcils, cherchant l'origine de cet hématome qui ne pouvait venir que de moi, je suis sur qu'il ne l'avait pas hier - j'ai largement eu l'occasion de l'observer sous tous les angles.

Je penche encore un peu la tête en arrière pour prendre appui sur le rebord de la baignoire, sans me rendre compte que je relève un peu le bassin ainsi, je me redresse rapidement, je suis sur que j'ai rougi là? Non? Non c'est pas possible j'ai du rêver. De toute manière je m'en fiche, il peut pas me voir. Mes lèvres vont alors embrasser ses cheveux et je me surprends à sentir son odeur, comme si je voulais la graver dans ma mémoire. Ma main submergée continuait de contourner la bosse sur son épaule jusqu'à ce que je reconnaisse la légère boursoufflure d'un coup de dent

«Oups! Désolé!»

Je riais légèrement de ma connerie, il faut croire que parfois, j'ai du mal à me contrôler.

On reste un moment comme ça, dans l'eau chaude. J'ai l'impression qu'il est tourmenté, ou du moins qu'il a l'esprit ailleurs. Toujours est-il qu'il ne dit pas un mot. J'ai l'habitude des silences gênés, ce genre de moments où la personne avec moi me demande si je vais la revoir bientôt. Je dépose un nouveau baiser sur ses cheveux, pour la première fois, je vais dire un truc que je pense

«Vivement que tu reviennes pour un nouveau tatouage»

Mon ventre se remet légèrement à gargouiller, arrachant un nouveau sourire sur mes lèvres. Il ne veut pas me revoir? Bah, c'est pas la fin du monde, j'ai dit ce que j'avais à dire...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Ordalie » 20 Fév 2011, 23:03

Et l'autre qui gigote c'est pas une invitation pit-être ? :018: on va bientôt se revoir... c'est bien parti pour.
J'y pensais comme ça mais ton loup-garou c'est du sang de morphe dedans. Si t'as besoin d'un donneur t'en as un sous la patte...

Désolé ? Désolé de l'avoir mordu, ce qui fut l'un des nombreux déclencheurs nécessaires à la première vague de plaisir incontrôlable qui avait secoué un morphe à taille d'homme et dont l'esprit ressemblait de beaucoup à celui d'un gamin ? Désolé, ce n'est pas le premier mot auquel il aurait pensé, lui. Il n'y avait pas d'expression appropriée en fait, à part quelques "wouah on remet ça quand tu veux"... Mais pas aujourd'hui.
Ses doigts effleurèrent la morsure, il haussa les épaules.

-J'ai vu pire.

Il n'avait pas foncièrement mal. Désinfecter et éviter de frapper dessus suffirait à la faire disparaitre rapidement.
C'était plutôt sympa de prendre un bain avec quelqu'un. Les vapeurs le rendaient somnolent et il se serait surpris à se rendormir s'il n'y avait pas eu quelques mouvements dans l'eau. Un sourire, il caressa un genoux dont les marques disparaitraient aussi dans peu de temps.

-Un autre tatouage, si je dois me faire tatouer à chaque visite j'ai peur qu'il arrive un moment où il n'y aura plus de place sur ma peau... Mais ça ne m'empêchera pas de revenir. J'ai des amis dans les ghettos, j'aurais au moins des occasions de repasser par ici en cours de route.

Il se dit que se frotter un peu ne serait pas du luxe pour décoller toute cette sueur. Il récupéra un gant rêche au bord de la baignoire et le passa par dessus son épaule, lui se servirait de ses mains et d'un morceau de savon pour le reste. Ils étaient là pour être propre à la sortie, non ?

-Ou sinon je peux repasser sans autre raison qu'un détour par ta boutique. Je voyage tellement que les aller-retours ne me dérangeront pas.

Toute sorte d'aller et retours. Un gargouillis déchira le bref silence. Lui aussi avait les crocs et c'était peu de le dire. Il sourit gêné d'abord et étouffa un éclat de rire. Ah ça oui, il était de très bonne humeur.

-Je crois que c'est l'heure de manger.

Avatar de l’utilisateur
Ordalie

Crédit: Fermé

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Fév 2011, 23:55

Je souriais avec amusement tout en me lavant. Il y avait pas mal de choses à nettoyer, ça c'était sur! Voyant sa réaction face à mon invitation à le revoir, mon sourire s'élargit. Décidément, il allait encore me surprendre.

Après m'être assuré que j'étais bien propre, il mentionna avoir faim. Je décidais de me relever en l'entrainant avec moi, pour le retourner et l'embrasser, peut être une dernière fois pour aujourd'hui, je ne sais pas encore

« Oui, c'est l'heure de manger... je t'offre le ptit dej' »

Je me hissais hors de l'eau, non sans un dernier regard sur son corps tout entier, autant continuer à me rincer l'œil non? Je retourne dans la chambre et regarde le désastre... une tête de lit en moins, un bureau à moitié arraché, je regardais ma main, la peau était légèrement ridée par l'eau chaude, mais ça avait l'air d'aller, je démêlais un peu mes cheveux du bout de mes doigts, restant parfaitement nu dans cette chambre et attendant peut être qu'il vienne me rejoindre, sans trop savoir pourquoi. Je cherchais mon pantalon, il n'était pas parti bien loin. Je me rhabillais, doucement et grimaçant en tirant sur mon dos, je manque de me casser la gueule en l'enfilant, perdant l'équilibre sur le lit. Je réussis tout de même à l'attacher, mais j'éclate de rire sous ma connerie - aïe, ça fait mal aux côtes.

Je me remets en position assise, mes cheveux humides gouttent sur les draps derrière moi, je passe une main sur mon visage et me relève. J'attrape mon débardeur et me rhabille, et merde, je l'ai mis à l'envers. Je le retourne et le remets dans le bon sens avant de m'appuyer dos à la porte, je l'attends. Hors de question de partir sans lui pour le moment. Je crois que je pousse le bouchon du service après vente un peu loin... mais il le vaut bien

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Ordalie » 21 Fév 2011, 20:35

Ordalie fut presque déçu de sortir si vite de l'eau, mais l'appelle de la nature n'attend pas, en l'occurrence, son estomac l'invitait bruyamment à trouver une serviette, à se sécher, s'habiller et filer avaler son poids en n'importe quoi de comestible.
En sortant de la salle de bain il trouva un winghox qui s'habillait sans concevoir le minimum de l'équilibre nécessaire à une pareille action. Il s'appuya contre le chambranle de la porte et l'observa un moment comme ça.
Et oui c'était fini. Dans quelques heures il serait déjà hors de la ville à siffler à tout va jusqu'à ce que Sarïn veuillent bien le rejoindre. L'orios le reniflerait un moment avant d'admettre que c'était bien son maitre, malgré l'odeur mélangé d'un autre homme qui continuait de lui coller à la peau. Même humain il le sentait, cette odeur qui en disait long sur ce qu'ils avaient fait cette nuit.

Ses vêtements n'avaient pas bougé, toujours sur le sol en un tas informe. Il les ramassa et les enfila avec la dextérité du morphe habitué à se rhabiller en quatrième vitesse. Ses poches tintèrent de toute la ferraille qu'elle contenait, et il boutonna à regret la ceinture.

-Je vais te coûter cher en petit dej', railla-t-il en sortant de la chambre.

Il se tût dès qu'il vit la jeune femme armée de ses effets pour le nettoyage. Il rougit légèrement et entraina l'autre vers le rez-de-chaussée avant que la femme de ménage ne découvre l'ampleur des dégâts dans la chambre... Cette nuit allait vraiment lui coûter cher.

La salle n'était pas bien peuplée, il ne devait pas être si tard que ça. Quelques têtes se levèrent sur eux alors qu'ils prenaient place à la même table que la veille. Ce fut une autre serveuse qui vint les voir, souriante et pleine d'entrain de si bon matin.

-Qu'est-ce que j'vous sers ?

Ordalie le regarda un moment sans savoir quoi commander. Ils servent quoi le matin ? Et surtout ils servent quoi qui puisse être avalé par un cabot aux papilles délicates et peu habituées aux mets amers ou trop sucrés. Et s'il allait chassé à la place ? Mauvaise idée... Autant ne pas rappeler à Vrass qu'il était avant tout un chien à ses yeux, ce serait le meilleur moyen de gâcher les au revoirs.
Finalement, il regarda le tatoueur avec un léger sourire, il le laisserait choisir pour lui.

Avatar de l’utilisateur
Ordalie

Crédit: Fermé

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Vrass Rannveig » 21 Fév 2011, 21:20

Je le regardais d'un air amusé... je doute fort qu'il me coute plus cher que ce qu'il m'a fait gagné cette nuit. Je m'étire un peu et je lance un regard amusé à la femme de ménage qui me reconnaissant, lève les yeux au ciel à l'idée de ce qu'elle va découvrir. Une fois en bas, il s'installa sur la même table que la veille, je le suivais tout en guettant la serveuse qui vint rapidement.

«Qu'est-ce que j'vous sers ?»

Mon regard passa d'un Ordalie relativement perplexe à une serveuse au sourire ravageur. Je réfléchissais un moment avant de me prononcer

«Apporte nous un de tes petits déjeuners salés... bacon, charcuterie, avec des oeufs du pain et du beurre... dis juste au cuistot d'y aller mollo sur la graisse pour la barbaque!»
- «Comme d'habitude, tu tiens toujours à ta ligne? Pourtant, tu brûles bien les calories en général!»


Elle se met à rire et dépose des couverts alors que je me retiens de rire aussi. Elle revient quelques minutes plus tard avec mon habituel mug de café, et se tourne vers Ordalie, le plateau chargé de jus de fruit, d'eau chaude pour du thé et la cafetière

«Vous prendrez quoi comme boisson? Jus de fruits? Thé? Café? Simplement de l'eau?»

Je le laisse choisir alors que je touille un peu le sucre dans mon café avant de porter la tasse fumante à mes lèvres pour en boire une gorgée. Je lève les yeux vers le morphe d'un air amusé

«J'espère que le petit déj' te plaira. La viande est assez bonne ici, vue l'heure, je préfère en général faire un gros repas pour tenir toute la journée, c'est plus simple et plus économique au final...»

Je ne suis pas spécialement radin, c'est surtout parce que je ne me vois pas faire deux repas pratiquement à la suite. Je pianote doucement sur la table, buvant toujours mon café à petites doses. Je regarde du coin de l'oeil la serveuse qui discute avec le barman en me regardant, elle doit trouver cela bizarre que je sois encore avec ma conquête de la veille. Il faut dire les choses comme elles sont, c'est rare que j'offre le petit déjeuner, en général, je rentre chez moi avant que l'autre ne se réveille. Je souris doucement avant de me noyer dans le liquide noir, puis de lever les yeux vers les deux perles de la même couleur face à moi

«Alors, finalement, on n'a pas trop eu l'occasion de causer. Dans la mesure où je ne t'avais pas encore vu dans le coin - et crois moi je t'aurais repéré de loin - tu vis dans quel coin de Nideyle? »

Que je sache le lieu de ma prochaine prospection. Non je déconne. S'il le faut, dans une semaine je l'aurai oublié. Mais mine de rien, pour l'instant, j'aimerais savoir où j'aurais une chance de le trouver - ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Ordalie » 21 Fév 2011, 22:30

Lui ? boire du café ou du thé ? Autant lui donner à avaler de l'eau chaude croupie. Il désigna le jus de fruit, ça lui irait parfaitement dans la mesure où il ne le boirait pas à moins d'avoir vraiment faim... Si le cuisinier prenait trop de temps à faire griller...
Plait-il ? Bacon ? Oeuf ? Dans un dessin animé on aurait vu les yeux du cabot se changer en étoiles lumineuses. Au lieu de cela, il sourit et hocha vigoureusement du menton, petit déjeuner salé, pas de souci pour lui, c'était même le meilleur petit dej' qu'il aurait pu espérer. Faut le dire, la viande crû a son charme quand on est un carnivore, mais la viande cuite et assaisonnée vous rendrait fout le plus docile des chien. Il en salivait d'avance.

-C'est parfait.

Lui, il sait comment parler au chien...
Il souriait toujours après avoir enquillé son verre de jus de fruit trop appâté par le repas à venir pour tenir en place, encore plus quand Vrass le questionna sur son lieu de vie. Ces deux là se reverraient c'est une certitude.

-Je vis dehors et nulle part.

Mais ce n'était pas vraiment une réponse intelligente. Il se creusa les méninges en levant les yeux au ciel. Où il vivait, c'était bien un concept de sédentaire ça !

-Je voyage constamment, je suis un chien ne l'oublie pas, je dors à la belle étoile et je n'ai pas de chez moi à proprement parler. Je reviens aux ghettos de temps en temps, j'y ai quelques connaissances...

Il n'était ni habitué aux auberges, ni habitué à dormir sous un toit tout court. Sauf peut-être si par toit on entend le plafond d'une cellule. Il en avait vu plusieurs en très peu de temps après avoir malheureusement rencontré Mektild. Encore que ça ne le changeait pas trop, ses "connaissances" ne vivaient pas dans le luxe et s'apparentaient à une famille de mafieux. Il ne les avait pas vu depuis un moment, mais il était certain que les autres l'accueilleraient à bras ouverts s'il revenait parmi eux.

-Il m'arrive de m'arrêter quelques jours dans les villes sur ma route, le temps de travailler un peu. Sans ore c'est difficile de s'en sortir en tant qu'être humain.

Et c'est vraiment plus simple de n'être qu'un chien.

-Si tu penses voyager un jour essaie de me croiser en chemin. La compagnie ne me dérange pas, au contraire.

Avatar de l’utilisateur
Ordalie

Crédit: Fermé

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Vrass Rannveig » 21 Fév 2011, 22:50

Je hausse un sourcil amusé. Forcément, un cabot, s'il n'a pas de maître, il n'a pas de toit. Et Ordalie ne semblait pas le genre à être le gentil toutou à sa mémère.

Finalement, la serveuse apporta deux assiettes complète de bacon, lard fumé, jambon et saucisson, avec des oeufs brouillés. Elle posa à côté la corbeille de pain et la motte de beurre avant de laisser un pichet de jus de fruits en faisant toujours un clin d'œil aux deux clients. Lorsqu'elle repartit, je levais ma tasse à son attention avant qu'il ne se jète dessus

«Bon appétit!»

Je prenais le pain pour y mettre des œufs et un morceau de bacon avant de mettre le tout dans ma buche avec avidité. Je le regardais avec amusement, oui, il me faisait vraiment rire. Je prenais un autre morceau de pain après avoir avalé avec difficulté la quantité non négligeable de nourriture dans ma bouche

«Pour ma part, je voyage aussi régulièrement. Que ce soit pour me faire de la pub, pour chercher l'inspiration pour d'autres tatouages, ou trouver des ingrédients dont j'aurais besoin pour les effets. On ne trouve pas toujours tout ce qu'on veut dans les ghettos...»

Je buvais une gorgée de jus de fruits, j'aime bien mélanger avec le café. Je mange encore un peu, j'ai pas spécialement envie que ça refroidisse

«J'aime bien voir de nouveaux horizons pour trouver mes idées... les ghettos, la Basse Ville... c'est varié dans un sens, mais ça se ressemble aussi. Et puis, il y a des créatures que tu ne peux voir qu'à un certain endroit, alors.. si je veux pouvoir les dessiner, je dois d'abord les voir! »

Je me mets à rire un peu avant de continuer à manger. Oui, on se retrouvera gamin. Je sais pas si d'ici là, tu seras toujours aussi désirable à mes yeux, ou si... comme tous les autres, tu auras perdu ton intérêt, mais on se retrouvera.

Le repas continue plutôt dans le silence car franchement, on a les crocs autant lui que moi. Je me penche en arrière, passant une main sur mon ventre repu. Je soupire doucement et pose une main sur ma table en me relevant

«Allez... c'est pas tout ça, mais je dois retourner à ma boutique... »

Je vais d'abord payer pour le petit déj', visiblement, le patron n'a pas encore eu vent de l'état de la chambre, car je ne paie aucun supplément. Je retourne vers lui, attrape ses cheveux pour lui basculer la tête en arrière et l'embrasse une dernière fois, peut être un peu plus intensément qu'à mon habitude, mais je pense qu'il ne m'en tiendra pas rigueur

«Au plaisir de te revoir»

Je lui fais un nouveau clin d'œil et marche un peu à reculons pour le regarder avant de lui tourner le dos et de sortir. Une fois dehors, je cligne des yeux, légèrement aveuglé par la lumière extérieure, me couvrant de mon bras avant de chercher mes clés toujours dans ma poche et de rentrer chez moi. Décidément, c'était vraiment une sacrée nuit

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Buvons, vin de glisson !

Messagepar Ordalie » 22 Fév 2011, 11:56

Dernière effusion de tendresse. Ordalie l'a regardé partir sans un mot. Alors il finit par manger seul. Il engloutit littéralement tout ce qui passait à portée de main. Pain, beurre, viande grillée et charcuterie. Il avait faim et il comptait bien se caler l'estomac avant de devoir reprendre la route.
Un morceau de pain à mi-chemin entre ses quenottes et ses mains, il dégluti difficilement en voyant redescendre la femme de chambre l'air bien remontée, ou bien affolée, c'est du pareil au même.

Hop ! Il finit d'avaler son assiette en deux bouchées, quitte à s'étouffer à moitié et fila sans demander son reste quand l'aubergiste alla vérifier avec son employée l'état de la chambre.
Désolé pour Vrass, mais Ordalie prenait la fuite !

Il s'éloigna à grandes enjambées de la rue, sans un regard pour la boutique du tatoueur. En réalité, à cet instant précis il s'efforçait de respirer en finissant le pain qu'il avait gardé en main. Il avait mangé vite, comme un gosse trop pressé de sortir, mais il avait mangé bien. Rien que pour ça il serait fichu de revenir ici... Il suffit de savoir le prendre par les sentiments, en fin de compte.

Ses pas le menèrent bien vite aux abords du dômes, et quand il retrouva deux heures après la pleine nature, il se sentit requinqué, prêt à tout accomplir.
Ses vêtements solidement roulés en boule et accrochés à son cou, il reprit la forme d'un gros chien rouge inquiétant et heureux à la fois.

Prochaine étape, trouver le chien, son chien, ou plutôt l'orios... Il avait un voyage dans le désert à préparer.


[clos]

Merci d'avoir rp avec moi. J'espère que tu t'es amusé autant que moi

Avatar de l’utilisateur
Ordalie

Crédit: Fermé

Précédente

Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron