Hôpital ou prison?

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 27 Avr 2013, 01:01

«Douze???» heureusement, Archélas s'était vite ressaisi car la féline s'était mise à rire un peu nerveusement sur le coup! Non mais il est fou tout de même de penser à des choses comme ça.
En tout cas, elle se sentait plutôt bien, elle regardait encore la vidéo où l'on voyait nettement le petit zigouigoui du garçon juste avant qu'il ne se transforme, visiblement dérangé qu'on ait ainsi visionné cette partie de son anatomie, puis au bout de quelques secondes, les petits bidous des deux guépards côte à côte comme s'ils dormaient paisiblement.

Archélas commençait à prendre des morceaux de papiers doux pour essuyer le ventre de la jeune femme ainsi que sa robe alors qu'il la recouvrait avec douceur et tendresse.

«Je t'aime encore plus..» dit-elle dans un murmure avec un sourire léger mais sincère. Il continuait de s'occuper d'elle, expliquant que c'était peut être une bonne chose qu'ils soient deux pour qu'ils puissent jouer ensembles, la jeune femme leva alors les yeux au plafond en soupirant

«En espérant que le garçon ne sera pas aussi protecteur avec sa sœur que Jhérer ne l'était avec moi.» elle savait déjà que ce ne serait pas facile. Les guépards sont des fauves, leur façon de jouer peut parfois être brutale et elle allait devoir être stricte là dessus pour ne pas qu'ils se fassent mal, surtout que par moment, Archélas aurait du mal à asseoir son autorité dans la mesure où les enfants auront juste à se transformer pour déguerpir et être sûr qu'il ne les rattrape pas! Elle par contre, elle pourrait leur courir après, elle avait toujours été très rapide...

Elle imaginait déjà son mari vouloir punir les deux bambins, la bouche pleine de confiture chapardée avant qu'ils ne se transforment pour prendre la poudre d'escampette! Et là, il l'appellerait en renfort et elle irait les chercher par la peau du cou - au sens propre du terme.
Oui, elle le savait déjà, deux enfants, elle allait en voir de toutes les couleurs et pourtant, elle était extraordinairement heureuse. Elle posa sa main sur son ventre, l'autre tenait toujours celle de son époux et elle lui souriait jusqu'à intercepter son regard triste.

Elle ne lui demanda pas pourquoi, elle savait qu'il devait penser à Euthalie, au fait qu'elle aurait aimé voir ses petits enfants lui faire aussi des misères après lui avoir volé des pâtisseries ou se cacher dans les moindres recoins de leur immense maison à Ephtéria. Elle n'était pas vraiment sûre qu'il pouvait penser à ce genre de choses, mais elle oui en tout cas sur le moment et elle serra donc un peu plus sa main dans la sienne lorsqu'il parla des prénoms. Elle eut un léger sourire avant de fixer le plafond


«J'aimerais que la petite s'appelle Thaliaa...» - elle tourna alors ses grands yeux noirs vers son époux qui allait peut être comprendre de lui-même pour quelle raison elle pensait à ce prénom «c'est une sorte de contraction entre Euthalie et Sofiaa...»
Pour le petit garçon en revanche, elle n'avait pas vraiment envie de s'inspirer de leurs pères, mais pour la fille, elle trouvait que Thaliaa c'était joli. Ça faisait peut être déjà un prénom de moins à trouver finalement.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 01 Mai 2013, 03:25

Archélas eut un sourire à la réponse de sa compagne qui prétendait l'aimer encore plus que lui. Même pas vrai d'abord, pensa-t-il intérieurement. Mais la suite lui fit perdre sa bonne humeur. Évoquer Jhérer dans un moment pareil ne l'enchantait pas particulièrement... et moins encore maintenant que Ceithli le menaçait de mettre au monde un enfant qui risquait de lui ressembler...!

« Pas question ! S'emporta-t-il aussitôt, avant de se figer. Adressant un regard d'excuse à Ceithli, il s'efforça de respirer calmement, et de chasser cette idée de son esprit. Désolé. Je... je ne veux pas que... »

Abandonnant son rouleau de papier, il se laissa retomber sur son tabouret, le regard dans le vague alors qu'il réfléchissait. Il le savait pour en avoir fait la douloureuse expérience à plusieurs reprises, s'exprimer n'était pas toujours son fort... et il ne voulait pas blesser Ceithli avec des paroles malheureuses. Pour autant, l'idée de devoir élever un mini Jhérer le mettait très clairement en rogne. Il baissa alors les yeux et fixa ses mains un moment, cherchant ses mots et un retour au calme, le second étant nettement plus difficile à trouver.

« Je ne laisserais pas notre fils se comporter comme Jhérer. Je sais que c'est ton frère, mais je n'aime pas la façon dont il te traite... Le souvenir des traces de morsure qu'elle avait au cou fit grimper d'un cran sa colère, et si sa voix vibrait clairement sous la contrariété, il faisait pourtant un effort visible pour ne pas s'emporter. Je n'aime pas non plus la façon dont il traite toutes les autres femmes, de ce que j'ai pu constater moi-même. Les embrasser sans leur demander leur avis par exemple. Je veux pas de ça sous mon toit. Je ne veux pas que le respect soit une option. Ni envers sa sœur, ni envers toi. Ni envers n'importe qui d'autre... »

Imaginer son fils rentrer dans l'état où s'était trouvé Jhérer ce fameux jour le faisait trembler. Par Alrik, qu'un tel malheur n'arrive jamais ! Et alors qu'il sentait la colère continuer de grimper en lui, Archélas sursauta presque lorsque le prénom que son épouse avait choisi pour leur fille parvint jusqu'à ses oreilles. La bouche ronde, il se calma aussitôt. Il voulu dire quelque chose, mais rien ne vint durant de longues secondes.

« Thaliaa... c'est joli... » Murmura-t-il simplement, les larmes étant remontées d'elles-mêmes à ses yeux.

Il prit une longue minute pour réfléchir à son tour. Mêler Démétrien à Rhëanor risquait de donner des consonances trop proches de Médor pour lui plaire... et en fin de compte, il se retrouva une nouvelle fois pris au dépourvu face à l'intelligence de son épouse, là où lui pêchait par son manque total d'imagination. Ses yeux bleus plongés dans ceux de Ceithli, il eut envie d'ajouter quelque chose mais ne trouva rien. Aussi, pour combler ce silence un peu embarrassant, Archélas se pencha une nouvelle fois pour embrasser sa compagne. Oui, c'était tricher... mais ce contact lui faisait du bien.

Tant de bien même qu'il resta accroché de longues secondes ainsi, s'éloignant à peine lorsqu'il daigna enfin libérer les lèvres de son épouse. C'était aussi pour ça qu'il était revenu. Cette chaleur enivrante qu'il ne connaissait qu'à travers elle, et qui lui faisait oublier tout le reste.

« Excuse-moi... peut-être qu'il aura un peu de mon caractère... » Hasarda-t-il avant de l'embrasser à nouveau.

Après tout, Archélas était plutôt du genre maniable. Peut-être y avait-il une chance que son fils le soit aussi un peu. Pourvu qu'il soit moins stupide que lui... c'était tout ce qui comptait.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 01 Mai 2013, 13:43

La réaction d'Archélas vis à vis de l'idée d'avoir un garçon au même caractère que Jhérer eut de quoi la faire sourire, et la féline posa rapidement sa main sur le bras de son époux pour le calmer
«Ne t'en fais pas, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'il ne devienne pas comme ça! Même si ça implique que je ne laisse pas Jhérer les approcher à moins de cinquante pieds!»

Elle ramena sa main sur la joue de son époux qui s'excusait alors, elle ne rajouta rien là dessus car il avait entièrement raison. C'était un peu le problème avec les morphes, les parents les laissent très tôt livrés à eux-mêmes car sous leur forme animale, ils peuvent très vite se débrouiller tout seul, et comme il était le premier né, ses parents ne savaient pas vraiment comment le gérer, ça avait été différent pour elle, Sofiaa avait fait en sorte justement qu'elle soit bien encadrée et avait demandé à son fils de bien s'occuper de sa petite sœur, chose qu'il avait pris un peu trop à cœur.

Histoire de calmer le jeu, elle parla alors de son choix de prénom pour une fille, et visiblement, Archélas fut touché de cette attention et semblait apprécier ce choix, ce qui ne fit qu'accentuer son sourire. Certes, faire la même chose pour un petit garçon serait plus difficile, soit ça pouvait ressembler à Médor, soit à Rémétrien ce qui n'était pas vraiment plus joli.

Il se pencha alors pour l'embrasser, et là elle accueillit ce baiser avec une grande joie, ramenant sa main dans les cheveux de son époux pour le maintenir contre elle, appréciant ce baiser plus que nul autre comme si ça faisait une éternité qu'il ne l'avait pas fait. La vérité, c'était qu'elle faisait de son mieux pour rester forte et courageuse pour ne pas que son époux sombre avec tout ce qu'il lui tombait dessus, mais ce n'était pas facile pour elle non plus. Même si elle n'était pas sa mère, Ceithli aimait vraiment Euthalie et sa perte lui était presque aussi douloureuse que pour son fils.

Il s'excusa encore, disant qu'il pensait que son fils aurait un peu de son caractère et elle lui caressa doucement la joue pour le rassurer

«Je l'espère, oui... il mérite d'être aussi extraordinaire que son père non?» - et c'est là que le nom de son fils lui vint à l'esprit, et elle pencha la tête sur le côté
«Je ne sais pas si ça te plaira, mais... je me souviens qu'Euthalie m'avait dit que si elle avait eu un autre fils, elle aurait aimé l'appeler Chrysanthe... je ne sais pas ce que ça veut dire, mais je trouve que ça sonne plutôt bien, non?»

C'était assez particulier, mais l'origine semblait être la même qu'Archélas, c'était en revanche le nom qu'on donnait à une fleur et c'est pourquoi peut être que son époux ne voudrait pas, quoi qu'après tout, Narcisse était un prénom masculin aussi mais également le nom d'une fleur non?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 01 Mai 2013, 17:10

C'est donc un demi sourire rassuré qui eut raison de l'énervement du soldat. Comme si Ceithli venait de lui donner toute autorité pour apprendre les bonnes manières à leur fils, et que cela suffisait à le calmer. Bien entendu il n'imagina pas une seule seconde le genre de situation à laquelle avait pensé son épouse juste avant, et l'idée que ses enfants puissent se transformer pour échapper à ses remontrances ne l'avait pas effleuré, tout simplement parce qu'il aurait trouvé cela totalement irrespectueux. Quel enfant ferait l'affront à son père d'un pied de nez au beau milieu d'un sermon ?! Certainement pas les siens !

« Je ne suis pas extraordinaire... »

À part à procréer dans des flaques de boue et s'attirer tous les malheurs de Nideyle sur le dos, Archélas estimait ne pas être bon à grand chose. Mais subitement surpris, il se redressa un peu vivement aux paroles de sa féline à propos de ce deuxième prénom. Sa mère ne lui avait jamais révélé ce détail, à lui. Le sujet avait toujours été un peu tabou à vrai dire. Et s'il était heureux d'apprendre qu'Euthalie et Ceithli s'entendaient assez bien pour s'échanger ce genre de confidence, il ne put s'empêcher de ressentir un petit pincement de jalousie. On ne pouvait pas être fils unique et partager sa maman si facilement.

« Je ne sais pas trop... Fini-t-il par répondre au bout d'un moment avec une moue un peu boudeuse. Je... j'aurai bien aimé trouver un prénom aussi... »

Archélas baissa les yeux une seconde. C'est à peine s'il n'entortillait pas ses doigts tant son embarras était visible. Thaliaa lui plaisait beaucoup, mais ça restait une idée de son épouse... et il aurait quand-même aimé faire une proposition également. Apporter sa pierre à l'édifice, tout seul, comme un grand. Quelque chose qui venait de lui. Non qu'il ait envie d'imposer quoi que ce soit, mais ce besoin de se sentir utile restait très présent. Et pour être utile, il devait proposer un prénom de son cru. Même si c'était idiot. Le problème étant que pour proposer ne serait-ce qu'un seul prénom, il lui faudrait s'y concentrer toute une journée... et peut-être même plusieurs semaines d'affilées !

« Est-ce que... ça t'ennuie... si j'y réfléchis...? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 01 Mai 2013, 17:20

Évidemment! Ceithli commençait à être habituée à vivre seule et donc à devoir prendre toutes les décisions, elle en oubliait bien vite qu'Archélas aussi avait son mot à dire, et lorsqu'il lui dit vouloir y réfléchir, elle se mit à rougir avant de se redresser tout en se mordant les lèvres.

«Bien sûr, je suis désolée... et puis.. ça aurait du être le prénom pour ton frère, pas pour ton fils. J'ai trouvé le prénom pour la petite fille, tu n'auras qu'à trouver pour le petit garçon!» elle sourit tendrement en posant sa main sur la joue de son époux avant de se pencher vers lui et l'embrasser «Je t'aime...»

Elle se pencha un peu pour se blottir dans ses bras, derrière lui, l'écran affichait toujours la vidéo en boucle des jumeaux à leur phase de transformation, elle savait bien qu'ils étaient encore sous forme guépard pour le moment, ils se tortillaient dans tous les sens! Elle recula donc en affichant un sourire malicieux avant de prendre la main de son époux et la poser sur son ventre avant de hausser un sourcil amusé
«Ils sont tout excités! Tu veux essayer de leur parler pour les calmer? Ma mère m'a dit que les voix graves avaient tendance à les rassurer.» ou du moins, ils les entendent mieux à ce qu'il parait.

Elle resta un instant ainsi à regarder son époux et essayer de voir ce qu'il comptait faire, peut être qu'ils devaient retourner voir Démétrien, et lui annoncer la nouvelle? Après tout, ça pourrait très bien lui mettre du baume au cœur d'une certaine manière de savoir qu'il aurait un petit fils?

«Tu sais... je me disais... si on n'arrive pas à... enfin... est-ce que tu ne penses pas que ton père voudrait venir vivre à Aspasie? Qu'il se trouve une petite maison tranquille pour que je puisse lui amener les enfants aussi souvent qu'il le voudrait?»

Il fallait se rendre à l'évidence, Euthalie ne reviendrait pas. Elle voulait alors faire de son mieux pour que Démétrien ne souffre pas trop, et l'éloigner de sa famille était peut être une bonne chose vu qu'il ne semblait pas beaucoup l'aimer de ce qu'elle savait, alors peut être que venir vivre près de chez eux lui ferait du bien? Aspasie restait quand même une bonne ville commerciale, à égale distance d'Ephtéria ou de Balaïnes donc il pourrait très bien continuer ses affaires là bas. Mais surtout, il ne serait pas trop seul si Ceithli n'était pas loin... Enfin elle se mordit à nouveau la lèvre, ce n'était peut être pas ce que son époux avait envie d'entendre pour le moment...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 01 Mai 2013, 17:57

Archélas était incapable de dire si Ceithli avait toujours été aussi douce, ou si c'était l'un des effets secondaires de sa grossesse. En tous les cas, il estimait qu'ils se débrouillaient beaucoup mieux tous les deux pour se parler sans se comprendre de travers ni déclencher des disputes basées sur des quiproquos. Refermant ses bras autour de son épouse, il inspira donc doucement, ne cherchant rien d'autre qu'à savourer ce moment, sans réfléchir ni penser à quoi que ce soit. Son regard irrésistiblement attiré par le moniteur où se transformaient parfois leurs enfants, il repensa machinalement à leur mariage, puis à la fois où ils avaient fait un petit séjour dans ce hôpital. Curieusement, l'annonce de la grossesse de Ceithli ne lui avait pas laissé un grand souvenir... sur le moment, il n'avait simplement pas compris.

Puis il fut justement question de leur parler, et Archélas plongea ses yeux clairs dans ceux de sa féline, l'air de se demander si elle plaisantait ou non. Jugeant que non et pris au dépourvu, il reporta son regard sur le ventre rebondit de Ceithli, réalisant du même coup qu'il ne savait absolument pas quoi dire.

« Euh... Il se racla la gorge en se rappelant que la jeune femme lui avait dit de parler avec une voix grave. Votre mère aimerait bien se reposer alors... Il prit une profonde inspiration et fit semblant de gronder sévèrement. Vous voulez bien arrêter de faire les andouilles ? Vous n'avez qu'à vous mettre dans un coin et ronronner... Ils sont transformés ? » Demanda-t-il aussitôt à Ceithli pour confirmer en levant les yeux sur elle.

Se sentant subitement ridicule, il se fit la réflexion qu'élever des enfants allait se révéler bien plus compliqué que ce à quoi il s'attendait. Pinçant légèrement les lèvres, il détourna pourtant de nouveau le regard lorsqu'il fut question de son père. Il aurait préféré garder ce genre de sujet pour plus tard. Beaucoup plus tard même.

« Je ne sais pas ce que pourrai devenir mon père sans maman... Il n'a toujours vécu que pour elle... » Commença-t-il avant de s'interrompre, la voix étranglée.

Incapable d'expliquer la suite, il se contenta de secouer la tête, comme si ce mouvement seul pouvait traduire tout ce qu'il pensait. Démétrien ne vivait que pour sa mère, ce n'était pas nouveau. Tout ce qu'il faisait avait toujours été pour elle. Alors sans Euthalie, il n'avait plus aucune raison d'être. On ne lui faisait pas, à Archélas, le coup du père autoritaire et distant. S'il viendrait vivre à Aspasie ? Il se laisserait plus sûrement dépérir dans un coin du manoir familial.

« Est-ce qu'on peut... »

Son regard s'attarda sur le moniteur, puis sur le rouleau de tissu absorbant. Il n'avait aucune idée de ce qu'il voulait, si ce n'était changer de sujet. Et du coup, il trouva un subterfuge idéal en embrassant sa compagne furtivement. Front contre front, il la regarda un moment en silence, son air d'enfant perdu se dissipant peu à peu au profit d'un regard que la jeune femme devait un peu mieux connaître. Ses doigts errant dans la chevelure d'or et d'ombre s'agrippèrent à la nuque de Ceithli pour un nouveau baiser. Plus doux. Plus tendre. Tout juste plus insistant aussi...

Archélas, allumer le feu ? Jamais ! :sifflote:

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 01 Mai 2013, 19:14

Difficile de ne pas rire devant la mine à peu près autoritaire d'Archélas, le doigt pointé sur son ventre à s'adresser à deux petits guépards qui tournaient en rond dans son ventre rebondi! Elle avait cependant ramené sa main sur sa bouche pour contenir son rire avant d'approuver sur le fait qu'ils étaient toujours transformés. Mais à croire qu'en réalité, la voix de leur père les rendait encore plus fous car le soldat aurait pu alors voir les mouvements plus déchaînés encore des deux petits chenapans qui dansaient probablement en rythme sous la voix grave et rassurante malgré le ton qu'il voulait y mettre!

Au bout de quelques secondes cependant, le regard de la féline changea. Elle repensait à Démétrien, le pauvre qui allait se retrouver seul désormais. Elle proposa à Archélas qu'il vienne s'installer à Aspasie, mais de toute évidence, le sujet ne lui plaisait pas et il fit de son mieux pour détourner la conversation de manière trop peu subtile pour que Ceithli ne l'ait pas vu venir à des kilomètres. Cependant, elle ne chercha pas à le forcer, elle savait combien c'était difficile pour lui aussi et ne voulait le forcer à rien. Il avait déjà bien eu assez à penser aujourd'hui pour ne pas avoir en plus à se prendre la tête avec elle sur des sujets où ils n'auraient aucun contrôle ni l'un, ni l'autre. Ce serait la décision de Démétrien après tout.

Les lèvres de son époux commencèrent à se presser contre les siennes et ce sentiment grandissant de manque que la féline avait ressenti pendant des mois se creusa un peu plus dans son estomac. Combien ses baisers avaient pu lui manquer, combien l'absence de son souffle avait pu créer un vide en elle. Ramenant ses mains sur celles de son époux pour qu'il maintienne sa prise, elle se laissait peu à peu emporter jusqu'à ce qu'on frappe à la porte et que l'infirmière entre.

«Oups euh... désolée de vous déranger, malheureusement, nous allons bientôt avoir besoin de cette salle...»

La déception se lut un peu sur le regard de la féline, mais elle se mit à rire doucement tout de même en s'aidant d'Archélas pour se lever. Évidemment, il était peu probable qu'ils réussissent à se laisser aller dans ce genre d'endroit, surtout que l'un comme l'autre était du genre à laisser porter sa voix, ce qui n'aurait pas été très discret dans ce genre d'établissement. Et puis, peut être qu'au fond Ceithli se serait sentie mal à l'aise vis à vis de sa grossesse, elle avait du mal à se trouver désirable après tout. Ce gros ventre n'avait rien d'esthétique en comparaison de la ligne svelte et musclée qu'elle avait en temps normal. Soupirant alors, même si elle ressentait une certaine frustration d'avoir été interrompue, elle resta bêtement là dans le couloir jusqu'à ce que l'infirmière revienne avec quelques photos de leurs enfants. La qualité était tout de même impressionnante pour des peintures - puisque bon, difficile de comprendre le principe d'une imprimante - mais la jeune femme ne savait pas trop quoi en faire, si bien qu'elle les roula pour les mettre dans son sac en attendant.

Puis elle leva un regard embarrassé vers son époux. Qu'allaient-ils faire maintenant? Devaient-ils retourner voir Démétrien ou bien commencer à se renseigner sur un moyen de ramener l'âme d'Euthalie? Peut être aller voir Sayah qui sait? Même si l'idée ne lui plaisait pas vraiment. C'est alors qu'une adolescente passa à côté d'eux avant de s'arrêter pour les fixer, au début, Ceithli crut qu'elle la regardait elle, à cause de ses yeux mais non, elle fixait clairement Archélas et elle sortit alors une de ces boîtes qui permettait d'appeler des personnes loin pour chercher quelque chose, puis le visage de l'adolescente s'illumina avant qu'elle ne tourne l'appareil vers eux, dévoilant le même genre de peinture que celle avec les bébés sauf que là... la féline pouvait voir Archélas affublé d'un sous-vêtement rose dans une posture plus qu'indécente!


«C'est vous n'est-ce pas??? Dommage que vous n'ayez pas gagné, j'ai a-do-ré ce défilé!!! Même s'il y avait bien d'autres hommes sexy! Celui qui a gagné était vraiment torride!!»
La jeune femme se tourna alors vers son époux avec cette mine qui disait clairement que là, maintenant, tout de suite, elle exigeait une explication!

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 01 Mai 2013, 23:04

Ce semblant de changement de sujet tout en subtilité était pourtant bien parti, mais ce fut sans compter sur l'arrivée impromptue de la guérisseuse qui revenait déjà. Ayant totalement oublié sa présence et même l'endroit où ils se trouvaient, Archélas sursauta alors assez brusquement avant de s'éloigner de Ceithli comme s'il ne l'avait jamais touchée ! Le feu aux joues, il se mordit la langue d'avoir fait preuve d'aussi peu de pudeur dans un lieu publique... Furieux contre lui même, il se sermonna intérieurement avec d'autant plus de vigueur qu'il devait en prime ravaler sa frustration.

Obéissant comme s'il venait d'essuyer un savon mémorable, le soldat sortit de la pièce sans prononcer un mot. Honteux, il n'osait même pas lever les yeux vers l'infirmière qui les avait surpris. Bien sûr il ne pouvait pas savoir que les Atlantes étaient habitués à bien pire, et se contentait donc de s'en vouloir pour son comportement qu'il jugeait inacceptable. Et il voulait donner des leçons de respect à Jhérer ou à ses enfants ?


« Elle dessine vite... » Fit-il bêtement remarquer lorsque Ceithli roula les photos dans son sac.

D'un autre côté, avec toutes ces machines étranges qui brillaient, clignotaient et émettaient des « bip » sibyllins, il n'aurait pas été très étonné que l'une d'elle soit capable de dessiner à la place de la guérisseuse... et il ne voulait pas savoir comment une telle prouesse était possible. Son regard rencontra alors celui de son épouse comme si elle cherchait à ce qu'il lui dise quoi faire.

« On devrait aller voir mon père. Je dois aller voir Sayah et peut-être cette Élite de l'Escadron pour trouver une solution, mais je ne veux pas partir sans lui dire que je suis en route. »

Seulement voilà, à peine eut-il le temps de terminer sa phrase qu'une jeune fille leur barra la route, posant un regard inquisiteur sur le soldat. Les sourcils de ce dernier se froncèrent alors. Sans qu'il sache réellement pourquoi, cette insistance le mettait non seulement mal à l'aise, mais lui laissait un arrière goût de mauvais pressentiment. Qui était-elle ? Est-ce qu'il la connaissait ? Une chose était sûr, il ne s'agissait pas d'une de ces filles de joie dont il avait à l'occasion loué les services... et malheureusement pour lui, il aurait peut-être préféré que ce soit le cas - même s'il était évident qu'elle était trop jeune pour ça. Car la suite le figea sur place, et fit remonter le feu jusqu'à ses oreilles en se reconnaissant...

Bon sang ! Il ne s'était pas vu dans un miroir ce jour là, et heureusement !

« M-mais enfin... vous n'êtes pas un peu jeune pour posséder une gravure de cette nature sur vous...? » S'indigna le soldat.

Son ton était clairement scandalisé, non seulement par le langage d'une si jeune fille, mais surtout d'apprendre que de petites représentations de lui dans le plus simple appareil circulaient librement dans la Basse-Ville... et où d'autre encore ? Dans n'importe quelle poche qui plus était... par Alrik, il détestait cette ville ! Mais ce qu'il détesta encore plus fut le regard que Ceithli lui lança. Là, ça ne sentait pas bon du tout pour son grade... Passant du rouge écrevisse au blanc, Archélas avala difficilement sa salive. S'il lui avait resté un fond de sève de Morphe, il ne se serait pas gêné pour la boire et aller se cacher dans un trou de souris !

« C-ce... c'est... euh... c'était... c'était un concours de Sayah... Balbutia-t-il comme si ça pouvait tout expliquer. Mais devant les onyx qui le fixaient durement, il se cru obligé de déballer tous les arguments qui lui passaient par la tête pour se disculper de cet affreux malentendu. Ça devait être seulement un défilé mais tu connais Sayah et ses évènements ça a toujours l'air intéressant sur le papier et puis ensuite ça dégénère et il te fait faire n'importe quoi... Se justifia-t-il d'une traite, et sans respirer ! L-le lot était une trousse de toilette avec des choses... pour... pour les filles... Je voulais gagner pour te l'offrir... Rougit-il finalement, sentant bien que peu importait son explication, avec cette représentation de lui presque entièrement nu dans un maillot de bain rose moulant, il ne serait jamais crédible aux yeux de sa compagne. C'est la seule épreuve où j'étais dans cette tenue ! J'étais habillé pour les autres ! » S'insurgea-t-il finalement.

Mais voilà, le mal était fait, et sans qu'il sache trop pourquoi, Archélas se sentait rongé par la culpabilité. Peut-être parce qu'il n'avait jamais jugé utile de parler à son épouse de ce défilé humiliant.

« Ceithli...
_ Ah, c'est elle Ceithli ? »
Jugea alors judicieux de remarquer la jeune fille qui avait l'air de drôlement s'amuser.

Elle fixa de nouveau son petit appareil avant de le tendre vers la Morphe, à la page de l'article dans lequel Archélas répondait à quelques questions d'usage. Ce dernier manqua d'ailleurs de l'envoyer sur les roses de se mêler ainsi de son couple - et d'en menacer le fragile équilibre surtout. Il ne le voyait pas puisque l'écran n'était pas dirigé vers lui, mais l'adolescente montrait le passage où le soldat répondait à « Quel est votre rêve le plus secret ? J'aimerai parfois être un Hieras, ne connaître aucun ennemi et protéger Ceithli mieux que je ne le fais actuellement. » Malheureusement, il y avait aussi ses autres réponses, et surtout d'autres photos du défilé... dont une qui le montrait chemise ouverte. Un véritable exhibitionniste !

Mais cela, sa féline devait le savoir. Archélas n'avait jamais été très pudique...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 01 Mai 2013, 23:40

Les bras croisés au-dessus de son ventre, la féline gardait le regard fixé sur son époux! Pourquoi cette gamine avait une photo de lui à moitié nu? Comment pouvait-elle savoir ce qu'il s'était passé après? Avait-il enlevé le bas? Il essaya de s'expliquer tant bien que mal, parlant d'un concours de Sayah et s'il y avait une chose qu'elle savait, c'est combien Sayah pouvait être fourbe dans ses concours! Le souvenir du tournoi d'Agility était quand frais dans sa mémoire et elle affichait quand même un visage en colère alors qu'elle tournait à nouveau les yeux sur le téléphone.

Gagner un cadeau pour elle? Des trucs de fille? Pourtant il savait que ce n'était pas son genre, donc son excuse ne tenait pas vraiment la route. C'est alors que la fille réalisa qu'elle était la femme dont il avait parlé au cours de ce tournoi et elle attrapa donc le téléphone pour lire ce dont il était question et écarquilla les yeux en voyant ça

«Et tu admires Sayah?» celle la aussi était pas mal, mais la suite était plus agréable, bien que la jeune femme eut un pincement au cœur. Les autres photos le montraient en une drôle de tenue toute noire, elle ne s'en préoccupait pas, préférant voir la suivante où il paraissait un peu débraillé. Dans un soupir, elle rendit l'appareil à la jeune fille avant de baisser la tête, ne sachant pas vraiment quoi penser de tout ça

«Vous savez, c'est très courant de voir des hommes en sous-vêtements, dans les publicités, tout ça! Vous devriez être fière! Votre mari est un sex symbole dans la Basse Ville!»
- «Un quoi???»
- «Un sex symbol! Une star! Une vedette? Mais vous venez d'où?»
- «Nathalie?»
une femme au loin appela l'adolescente qui rangea son appareil avant de s'éloigner. Ceithli s'appuya alors contre le mur, sex symbol... elle ne savait pas ce que c'était, mais elle savait ce qu'était le sexe et un symbole, donc ce n'était pas très difficile à comprendre au fond...

«Est-ce que tu as du... coucher avec des femmes pour ce concours?» elle avait vu que Vrass Rannveig avait participé au concours, et vu sa réputation, cela restait possible que ce genre d'épreuve ait fait parti du concours quand on connaissait Sayah et son côté fourbe.

Elle ramena une main sur sa bouche, soudain prise de nausées avant de se tourner vers Archélas d'un air presque apeuré... son monde semblait s'écrouler d'un seul coup et elle ne savait pas quoi penser désormais. C'était probablement trop après la journée qu'elle venait de passer...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 02 Mai 2013, 00:06

La réflexion de Ceithli tira Archélas de ses réflexions intérieures sur le pourquoi du comment cette adolescente s'était mise en travers de leur route... sa poisse, certainement. Tournant la tête vers son épouse, il se senti tout à coup très mal à l'aise.

« Euh... il faut reconnaître que sa magie est impressionnante... mais j'ai précisé que je n'admirais pas son corps. Bougonna-t-il en tendant le cou pour voir ce que Ceithli lisait. Seulement son talent... »

Et voilà qu'en pensant lui venir en aide, l'adolescente en rajoutait une couche et aggravait la situation. Archélas leva les yeux au ciel. « Sexe symbole » ! Elle ne pouvait pas trouver pire définition pour le disculper. En fait avec cette simple expression elle le rendait coupable de tous les crimes ! Pour couronner le tout, elle venait de jeter le trouble dans l'esprit du soldat. Toute la Basse-Ville ? Mince, est-ce que toute la Basse-Ville l'imaginait aussitôt en slip rose moulant en l'apercevant ? Archélas avait beau ne pas être pudique, il y avait des limites !

Pourtant, avant de se mettre réellement en colère et de déclarer haut et fort qu'il détestait Sayah et ses concours, il tressaillit à la nouvelle question de son épouse. Oubliant sa fureur et son embarras, il baissa les yeux sur elle et la fixa avec un air ahuri.

« Bien sûr que non !!! Répondit-il avec une telle indignation que son ton fut peut-être un peu trop sec. Enfin Ceithli, c'était juste un concours, rien d'autre. Sayah a voulu nous humilier comme d'habitude, mais il n'est pas tordu à ce point là tout de même ! Réalisant subitement qu'il était en train de l'engueuler proprement, il se saisit de son visage et l'obligea à le regarder, baissant la voix. Regarde-moi. Je t'aime. Ça m'est égal que Sayah me demande de porter des sous vêtements roses pour un concours, mais te faire du mal, ça je ne le ferai jamais. »

Il se redressa légèrement, s'éloignant juste assez pour laisser à sa compagne l'occasion de le sonder si elle le souhaitait, et restant suffisamment près pour ne pas la perdre. Les mains sur ses épaules, il afficha malgré lui un air un peu contrarié... peut-être déçu.

« Arrête de croire que je suis incapable de t'être fidèle... Ceithli, c'est blessant de réaliser que tu n'as pas confiance en moi. Tu me crois vraiment volage et menteur ? Qu'est-ce que tu veux que je fasse pour te prouver que je t'aime ? Dis-moi. Je n'ai plus d'idées. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 02 Mai 2013, 00:33

La jeune femme ne s'était pas du tout attendu à ce qu'Archélas aille carrément l'engueuler, car c'était bel et bien ce qu'il était en train de faire! Et le pire, c'est que sur le coup, elle sentait qu'il avait raison, qu'elle n'aurait pas du douter ainsi de lui, mais les hormones de grossesse ne vous aident généralement pas à rester lucide sur ce genre de chose et elle se mit finalement à pleurer à chaudes larmes. Ramenant ses mains sur ses yeux dans un premier temps, elle ne supportait pas les dernières paroles de son époux.

Lui faire confiance... elle lui avait toujours fait confiance, mais elle ne le voyait plus! Ça devenait tellement difficile de rester sereine et confiante alors qu'elle restait des mois et des mois loin de lui. Mais c'était valable pour lui aussi après tout, elle était seule à Aspasie et il pouvait très bien croire que des hommes lui faisaient la cour.

Cette douleur dans sa poitrine, la peur qu'il la rejette, l'angoisse qu'elle l'ait blessé... pourquoi cette gamine avait elle parlé de sex symbol? S'il n'y a pas de sexe dans l'histoire, pourquoi ce mot horrible? Elle ne pouvait pas comprendre évidemment, mais elle ne voulait pas comprendre non plus. Ça lui faisait trop mal.

«P... pardon...» elle aurait voulu se jeter à son cou, sentir son odeur, sentir son souffle, toutes ces choses qui savaient la calmer en général, mais elle n'osait pas, elle n'osait rien. C'était trop dur, elle était comme paralysée par sa propre culpabilité

«Tu n'as pas à prouver quoi que ce soit... c'est moi qui ne suis qu'une idiote...» elle renifla légèrement avant d'avoir à nouveau l'image d'Archélas dans ce sous-vêtement rose avec des femmes autour de lui prêtes à se jeter dessus. C'était tellement bête! Elle savait très bien qu'il n'aurait jamais voulu qu'on se serve de lui comme ça, il n'aimait déjà pas que la serveuse d'Aspasie lui lance des regards appuyés alors qu'il avait couché avec elle par le passé, alors une horde d'adolescentes en furie encore moins. Mais malgré tout, elle éclata à nouveau en sanglots, perdant probablement le contrôle de ses nerfs au point qu'elle pleurait à nouveau à chaudes larmes. C'était tellement bête, avec tout ce qui leur tombait dessus, voilà qu'elle lui faisait une crise de jalousie ridicule!

«Pardon je... j'ai besoin de prendre l'air!» mais comment trouver quoi que ce soit ici? Elle devait d'abord retrouver l'escalier et avec son pitoyable sens de l'orientation, c'était peine perdue d'avance! Mais elle s'était dégagée des bras d'Archélas mais n'avait fait que quelques pas à peine avant de se rendre compte qu'elle était déjà perdue...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 02 Mai 2013, 01:06

S'il y avait bien une chose qu'Archélas détestait encore plus que de ne pas être cru par sa propre femme... c'était de la voir pleurer ! Interdit quelques secondes, il en fut quitte pour la voir se dégager et s'éloigner sans avoir le temps de se ressaisir. Se passerait-il un seul jour sur Nideyle durant lequel ils ne se disputeraient pas ? Mis à part lorsqu'ils étaient séparés, bien entendu...! Reprenant ses esprit, le soldat rattrapa son épouse en quelques foulées et lui prit la main en lui adressant un regard à la fois désolé et suppliant. Il avait besoin d'elle, et il savait qu'elle avait besoin de lui... alors non, il n'était pas décidé à laisser un stupide concours les séparer bêtement.

Sans prononcer un seul mot - une boule dans la gorge l'en empêchait furieusement - il montra du doigt une fenêtre tout au fond du couloir. De la distance à laquelle ils se trouvaient, ils pouvaient voir un tout petit carré de ciel... à moins que ce ne soit la cloche qui entoure la Basse-Ville, Archélas n'était pas très sûr vu d'ici. Slalomant entre les chariots et les patients occupés à faire des allers-retours en poussant un drôle de portemanteau d'où pendait une poche, ils se frayèrent un chemin jusqu'à la vitre dont la taille s'élargissait à mesure qu'ils approchaient. Au final, il s'avéra qu'il s'agissait d'une petite terrasse sur laquelle les portes s'ouvrirent d'elles-mêmes, exactement comme à l'entrée de l'hôpital.

L'air frais leur balaya le visage, et Archélas prit plaisir à inspirer profondément, libre de toutes les odeurs de désinfectant qui embaumaient les couloirs. Il n'avait pas lâché la main de Ceithli qu'il invita à s'asseoir sur un banc métallique. Il y avait là quelques pots de fleurs avec des arbustes taillés en boule au bout de leur tronc maigre.

« Est-ce que ça va mieux...? Demanda-t-il à voix basse alors que lui-même sentait sa tension s'apaiser. Il s'accroupit devant la jeune femme et lui caressa les mains doucement, comme pour s'excuser. Je suis désolé, je n'aurai pas dû te parler sur ce ton. Je sais que ce n'est pas facile... je ne suis jamais là. Et puis quand je reviens, je te cause encore des ennuis... Il déposa un baiser sur les doigts pâles de la jeune femme, effleurant cette bague qui avait scellé leur union. Ceithli, je dois aller voir Sayah. On regardera ensemble s'il vend quelque chose pour la fidélité. Je crois qu'il y a un bijou... ou un tatouage. Si ça peut te rassurer je le ferai. Je n'en ai pas besoin pour t'aimer et n'avoir d'yeux que pour toi, mais je veux le faire quand même. Pour que tu n'ai plus peur. Que tu ne doute plus. Pour que tu sois sûre, quelle que soit la distance, que jamais, jamais je n'irai voir ailleurs. Si ça peut te prouver qu'il n'y a que toi, je veux le faire. »

Lâchant ses mains une seconde, il alla essuyer ces larmes qu'il n'aimait pas voir couler, et en profita pour l'embrasser. Au dessus de leur tête, le Dôme étincelait d'un joli bleu ciel.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 02 Mai 2013, 01:38

Il aurait fallu que la jeune femme baisse les yeux sur son solitaire du destin et elle aurait su où aller, mais sur le coup, elle avait oublié qu'elle l'avait sur elle et se retrouvait donc perdue dès le premier embranchement. Mais Archélas ne lui avait pas laissé le temps de fuir et l'entraîna rapidement dans les couloirs vers une petite terrasse. Comment on pouvait créer des espaces ouverts dans les hauteurs? C'est dangereux et on peut tomber non? Elle regarda autour d'elle, il y avait bien des murets, mais elle continuait de penser que ce n'était vraiment pas le genre d'endroit très sûr.

Mais finalement, elle vint s'asseoir sur un petit banc qui se trouvait être assez froid sur le coup, mais ça lui donnait un petit coup de fouet. Le regard baissé, les larmes continuaient de laisser de belles traces le long de ses joues alors qu'elle se sentait trop stupide pour regarder son époux, mais l'air frais lui faisait un peu de bien jusqu'à ce qu'elle n'ait d'autre choix que de voir le soldat accroupi devant elle, la regardant avec un air plutôt triste qui la rendait encore plus malheureuse. Oui, ils avaient tendance à se disputer souvent. La plupart du temps à cause de quiproquos stupides, mais là c'était entièrement sa faute. La peur de le perdre était tellement grande qu'il ne lui fallait pas grand chose pour fondre en larmes à présent.


«Tu n'as pas à t'excuser. C'est moi... je suis trop bête. Je sais que tu... que tu n'aurais pas...» elle ne pouvait même pas le dire qu'elle sentit les sanglots remonter et lui bloquer la gorge. Elle sentit les lèvres de son époux se déposer doucement sur ses doigts avant qu'il ne parle d'un objet magique qui rendait fidèle. Mais là sur le coup, la jeune femme eut un hoquet de surprise qui se mêla à un puissant sentiment de colère! Mais il lâchait déjà ses mains pour venir l'embrasser et cette rage s'estompa aussi facilement qu'un feu de paille sous la neige, fermant les yeux, elle pris le visage d'Archélas entre ses mains avant de soupirer de réconfort, posant son front contre le sien pour reprendre son souffle. Il n'y avait que lui, il n'y avait que ses lèvres pour être capables de l'apaiser ainsi en quelques secondes à peine. Elle eut alors un léger sourire un peu triste tout en gardant les yeux fermés
«Non...» ce n'était qu'un murmure, mais lorsqu'elle se recula, elle pleurait toujours, même si elle souriait légèrement aussi «je ne veux pas que tu sois soumis à un quelconque sortilège... que tu prennes un objet pour te protéger du mal, de la maladie et des blessures, oui. Mais... non pas ça.» elle n'aimait pas cette idée, pas du tout. C'était comme si on le privait de son libre arbitre, elle préférait savoir qu'il restait fidèle par sa propre volonté et son amour plutôt que par un simple sortilège. «je vais... pardon je vais faire des efforts, je te le promets...»

Elle avait tellement honte qu'il en soit arrivé à une telle conclusion! Ramenant ses mains autour de ses épaules dans une position défensive, elle avait toujours cette peur de le perdre, mais s'il était prêt à se faire ce genre de tatouage pour elle, qui était-elle pour douter?
«Je me sens si ridicule... tu ne me demandes rien à moi, tu ne doutes pas une seule seconde de l'amour que j'éprouve pour toi... pourquoi moi je douterais? On s'est... on s'est mariés, on s'est jurés fidélité, ça devrait suffire n'est-ce pas?» elle essayait de sourire, pour elle, c'était une évidence qu'elle serait et resterait fidèle, et puis bon de toute manière, avec son gros ventre, elle ne pensait même pas qu'elle puisse plaire à un homme donc c'était ridicule à ses yeux d'imaginer qu'elle puisse tromper son époux. Mais elle savait qu'il l'aimait, elle le savait oui. Se mordant la lèvre, jamais elle ne s'était sentie aussi stupide, et ne savait pas quoi faire pour se faire pardonner.

«Pardonnez moi... s'il te plait... je te fais confiance! Je te le jure...» mais allait-il la croire après toutes ces scènes?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 02 Mai 2013, 02:06

Silencieux tout le temps que Ceithli prenait à parler, Archélas laissait son épouse lui livrer ce qu'elle avait sur le cœur. Finalement, c'était encore la meilleure solution. Parler, et seulement ça. Quel était ce principe idiot qui prétendait qu'un homme ne s'abaissait pas à ce genre de faiblesse ? Il faudrait qu'il touche deux mots de ces fichus principes à son père... mais ce n'était pas trop le moment...

« Ne dis pas que tu es bête... Tu sais... ça me fait plaisir de savoir que tu m'aimes assez pour avoir peur de me perdre... même si c'est un peu vexant de me dire que tu doute de moi. Mais ce n'est pas grave tant que tu me promets de me faire confiance. Je ne veux pas que tu doute de moi et que tu finisse par te méfier. Je ne veux pas parce que c'est toi que ça fait souffrir. Il l'embrassa marquant une pause pour elle autant que pour lui. Et je te l'ai dit, je n'ai pas besoin d'un quelconque sortilège, tatouage ou artéfact magique pour t'aimer. Je n'ai même pas besoin de me forcer pour ça. Alors que j'en porte un ou non, ça n'altérera en rien mon comportement. Mais si toi ça peut te rassurer, je le ferai. »

Il se releva doucement, grimaçant malgré lui. Zut, il avait oublié que la moitié de ses jambes avaient été goûtées par un Protéus affamé. S'asseyant près de Ceithli, il passa son bras autour de ses épaules pour la serrer contre lui, posant son menton au creux de son cou. Être ainsi le réconfortait et allégeait un peu le poids qu'il avait sur le cœur. Effectivement, lui n'avait jamais douté de la fidélité de son épouse. Mais Ceithli ne partait pas en mission avec d'autres hommes pendant que lui restait à la maison avec un corps qui ne lui appartenait plus. Autrement dit, il ne pouvait pas comprendre !

« Il n'y a rien à pardonner, calme toi. Ça va aller. Assura-t-il en lui embrassant la tempe. La journée a été un peu trop longue... je crois qu'on a besoin de se reposer. On prendra une chambre dans une auberge tout à l'heure, et on achètera quelque chose chez Belladona pour nous détendre... ça ne nous fera pas de mal... »

Un médecin sorti à ce moment là sur la terrasse et les dévisagea comme s'il n'appréciait pas que deux patients empiètent sur son espace vital. Sortant un drôle de petit bâtonnet en papier qu'il porta à ses lèvres, il l'alluma à l'aide d'un objet qui produisit une petite flamme. Archélas, d'abord intrigué par cette magie, toussa vivement en respirant la fumée dégagée. Évidemment, le médecin le fusilla aussitôt du regard, l'air de dire qu'il faisait bien ce qu'il voulait et que ceux qui n'étaient pas contents pouvaient aller voir ailleurs s'il y était.

« Viens... » Souffla-t-il à Ceithli en se levant.

Inutile de préciser une énième fois qu'il devait retourner voir son père...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 02 Mai 2013, 09:26

Les rôles étaient désormais inversés. Depuis le début de la journée, Ceithli avait fait de son mieux pour rassurer Archélas et s'assurer qu'il ne sombre pas dans la peur et le désespoir, mais maintenant, à ses côtés, la jeune femme écoutait ses paroles douces et réconfortantes, fermant les yeux pour se laisser bercer par sa voix qui lui avait tant manqué. Petit à petit, la peur et la jalousie s'écoulaient de son corps tel un venin qui s'échapperait de ses veines, son souffle se faisait plus régulier, son rythme cardiaque plus lent et même les petits semblaient avoir cessé de tourner en rond à se chamailler sur celui qui aurait le plus de place.

Prenant une profonde inspiration, elle leva ses yeux d'ébène vers lui, fixant pendant plusieurs secondes son visage, le moindre de ses traits tirés par la fatigue et la peine aussi même s'il faisait de son mieux pour le cacher. Elle lui sourit en prenant sa main dans la sienne pour s'y accrocher, une larme ayant encore envie de perler au coin de ses yeux, mais cette fois, c'était davantage une larme de joie que de peine.

«Je te fais confiance, Archélas... je t'aime.» elle se tordit un peu le cou pour l'embrasser avant de s'appuyer de nouveau contre sa tempe, fermant encore un peu les yeux pour en profiter jusqu'à ce qu'elle sursaute en entendant la porte magique s'ouvrir!

Un homme d'un certain âge lui rappelant un peu trop celui qui l'avait séquestrée par le passé, arriva et alluma une sorte de petite baguette qu'il portait à la bouche. Cela lui faisait un peu penser aux pipes des anciens dans les villages, sauf que l'odeur y était agréable alors que là, la jeune femme fronça le nez avant qu'ils ne se lèvent pour partir et rejoindre Démétrien. Entre temps, elle repensait à tout ça, et se rendait compte que oui, elle était épuisée et qu'une bonne nuit de sommeil lui ferait le plus grand bien.

«J'ai pris de la cimaille avec moi. Il m'en reste encore quelques ballotins pour en faire plusieurs tasses» ou même bols s'il le fallait. Autrement dit, il n'était peut être pas nécessaire de passer chez la picaris sauf si Archélas voulait vraiment un article précis.

Ils eurent du mal à retrouver la chambre, et la féline se décida à utiliser le solitaire qu'elle portait au doigt. Se concentrant quelques seconde sur l'endroit où elle souhaitait se rendre, il se mit à briller doucement jusqu'à les guider vers la bonne chambre! Car inutile de dire qu'elles se ressemblaient toutes. Poussant timidement la porte, son beau-père ne semblait pas avoir bougé d'un pouce et la féline ne savait pas vraiment ce qu'il convenait de faire


«Je... Monsieur Ages? Nous... nous avons... nous avons une nouvelle à vous annoncer...» puis elle regarda Euthalie, le visage un peu hésitant «à tous les deux...» elle s'approcha pour se placer de l'autre côté du lit de sa belle-mère, elle aurait aimé lui prendre la main aussi mais elle avait l'impression que pour le moment, Démétrien refuserait que quelqu'un d'autre la touche, aussi elle restait seulement à côté, posant plutôt sa main sur son ventre «Nous allons... avoir des jumeaux. Un garçon et une fille...»

Voilà, la bombe était lancée. Est-ce que cela remonterait le moral à son beau-père ou au contraire, est-ce que ça allait l'anéantir de penser que cette nouvelle aurait fait bondir de joie son épouse? Se mordant les lèvres, la féline se tourna vers Archélas, la peur au ventre d'avoir dit quelque chose qu'il ne fallait pas.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 02 Mai 2013, 13:18

Si Archélas prétendit ouvrir la marche pour sa féline et son sens déplorable de l'orientation, il dû bien se rendre à l'évidence après avoir franchi trois couloirs : ils étaient perdus ! Toutes les portes se ressemblaient, et il y avait bien trop de personnel hospitalier pour reconnaître ceux qui s'étaient chargés de les renseigner la première fois. Heureusement, Ceithli avec sur elle son solitaire du Destin qui leur montra la voie, et ils se laissèrent guider docilement.

Le soldat reconnu la chambre à Viktor - toujours posté devant - mais occupé à injurier il ne savait qui à travers le petit appareil fait pour ça. Ce qui fit remonter une question désagréable à l'esprit d'Archélas qui se demanda si le policier aussi, avait une photo de lui en slip rose... Secouant la tête pour chasser cette idée, il préféra suivre la jeune femme à l'intérieur, et posa un coup d'œil inquisiteur sur son père.

Comme Ceithli venait de le constater silencieusement, Démétrien n'avait pas bougé. Il tenait toujours la main d'Euthalie. La terreur avait enfin quitté ses traits pourtant, et c'est un regard curieux qu'il posa sur ses deux visiteurs. Sans dire un mot, il observa Ceithli s'asseoir, la laissa parler, vérifia l'information en détournant les yeux vers son fils. Archélas retenait son souffle. Quelque chose, sur le visage de son père, semblait opérer. Comme s'il contenait au prix de violents efforts une émotion que le soldat ne parvenait pas à identifier. Et puis tout à coup, il éclata tout bonnement de rire, faisant sursauter Archélas.

Un rire sonore, un peu dément, sans doute provoqué par l'effondrement de son équilibre nerveux, et parfois entrecoupé d'un hoquet sans qu'on sache s'il riait ou s'il pleurait. Le lieutenant adressa un regard affolé à Ceithli, signifiant clairement qu'il ne comprenait rien et qu'il ne savait pas comment réagir. Puis au bout d'une longue minute, Démétrien se calma, un sourire étrange désespérément accroché aux lèvres.

« Des jumeaux... Souffla-t-il à l'attention d'Euthalie. Bravo. Lança-t-il à Archélas avec ironie. Puis ce fut de nouveau le silence, jusqu'à ce qu'il reprenne d'un ton calme. Tu as vu... elle a reprit des couleurs... »

Le soldat resta pétrifié un instant avant de pouvoir réagir. C'était possible, oui. Il n'avait pas passé suffisamment de temps auprès de sa mère pour en juger. Mais Démétrien, lui, ne l'avait pas quitté depuis des jours. Archélas lui faisait donc confiance pour repérer mieux que personne les changements d'état de son épouse. L'emmener jusqu'ici avait précisément cet objectif : la maintenir en vie le temps de trouver une solution. Ne pas la laisser mourir bêtement, sans avoir essayé. S'assurer qu'on prendrait soin d'elle. Seulement voilà, il n'avait pas prévu les faux espoirs que c'était susceptible de donner à son père. Lui qui n'avait eu de cesse d'affirmer qu'il était trop tard et qu'il s'agissait de la volonté d'Alrik semblait à présent croire qu'on pouvait lui ramener Euthalie. Qu'elle allait rosir encore, et se réveiller comme par magie. Et si Archélas ne trouvait pas de solution ? Démétrien accepterait-il d'abandonner ce nouvel espoir et de laisser partir son épouse ?

Serrant les poings sous le coup de la colère, le soldat se mordit la joue alors qu'un flot d'injures envers lui-même fusait dans son esprit. À cause de son entêtement, son père vivrait deux fois la mort de son épouse. Quelle sorte de fils était-il pour lui faire subir un tel supplice ?

« Papa... je... Je dois aller voir Sayah. Il aura peut-être une idée.
_ Oh il en aura sûrement oui. Mais ne compte pas sur lui pour t'aider !
Répondit Démétrien sèchement. Il n'a même pas voulu me conduire jusqu'ici, j'ai dû m'adresser à la joaillière.
_ Je sais... mais tu m'as appris à cerner les faiblesses des autres et à m'en servir. Je suis un bon client de Sayah, et je pense savoir ce qui l'intéresse alors... je ne lui demanderai pas de m'aider. Je lui demanderai seulement s'il a une idée, si c'est possible, s'il s'en croit capable ou si c'est hors de ses compétences. »


Démétrien posa un regard étonné sur son fils, comme s'il le voyait pour la première fois. Déterminé, Archélas l'avait toujours été... mais quand il était petit garçon on parlait d'entêtement. C'était mignon. Adulte, il devenait armé d'une détermination redoutable. C'était beaucoup moins mignon ! Pour autant, ça ne manquait pas de le toucher. Après tout, son fils se battait alors que lui restait là sans rien faire. Et comme s'il lisait dans ses pensées, le soldat lui ordonna presque de rester là, et de ne pas lâcher Euthalie des yeux une seule seconde.

« Ceithli. Murmura Archélas en lui tendant la main. Viens, tu as besoin de te reposer...
_ Ils s'appellent comment ? »
Demanda brusquement Démétrien.

Le changement de sujet fut si brutal que le lieutenant mit un temps fou pour comprendre de quoi son père parlait, jusqu'à réaliser qu'il demandait les noms des enfants. Du coup, il laissa Ceithli répondre à sa place avant de sortir.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 02 Mai 2013, 14:07

La réaction de Démétrien eut de quoi surprendre et Ceithli affichait un regard tout aussi inquiet et paniqué qu'Archélas sur l'instant! Restant les lèvres pincées jusqu'à ce que son beau-père se calme, elle reprit une profonde inspiration avant de se tourner vers Euthalie et constater qu'effectivement, elle semblait un peu plus... vivante.

Probablement parce que son corps était un peu plus alimenté à présent, ou simplement parce que les médicaments qu'on lui injectait faisaient effet, la jeune femme n'y connaissait pas grand chose au fond. Cependant, cela ne semblait pas vraiment faire plaisir à Archélas qui semblait craindre que son père se fasse de faux espoirs, et Ceithli le comprenait un peu après tout. Soupirant doucement, elle se contentait de sourire alors que son époux expliquait ce qu'il comptait faire, à savoir tenter de convaincre Sayah au moins de lui fournir quelques idées, même s'il refusait de les aider à proprement parler.

Pourquoi pas après tout, encore faudrait-il avoir quelque chose à lui offrir, ou plutôt quelque chose à acheter. Mais il fallait tenter le coup, et tout comme Démétrien, la féline ne pouvait qu'admirer le courage et la détermination de son époux face à sa volonté de ramener sa mère, aussi elle se leva docilement lorsqu'il lui tendit la main, disant qu'elle avait besoin de se reposer. Elle n'avait pas oublié qu'il comptait la conduire dans une auberge - même si elles ne portaient pas ce nom là dans la Basse Ville - où elle pourrait se détendre un peu. La journée avait été longue et riche en émotions pour elle, et dans son état, c'était encore plus difficile à supporter que d'ordinaire.

Mais juste avant de sortir, Démétrien posa une drôle de question et il fallut à Ceithli quelques secondes pour comprendre jusqu'à suivre le regard de son beau père vers son ventre.

«On ne sait pas encore pour le garçon. Mais la fille s'appellera Thaliaa, en hommage à ses grand-mères.» est-ce que Démétrien ferait le rapprochement tout seul, ce n'était pas dit, mais elle lui sourit tristement avant de sortir avec son époux, non sans demander à Viktor s'ils pouvaient demander à ce qu'on apporte à manger à son beau-père? Il n'était pas chargé non plus de jouer les baby-sitter, mais peut être que dans l'hôpital, ça faisait partie des choses que l'on pouvait faire?

Enfin, s'il refusait de toute manière, ils se débrouilleraient. Quittant l'établissement, la féline serra beaucoup plus encore la main d'Archélas dans la sienne, angoissée à l'idée de se perdre encore! Il fallait trouver un plan de la ville et trouver un hôtel donc, ou alors le soldat tenait à aller dans une boutique de Sayah en premier?

«Je ne sais pas où on pourrait trouver une boutique par ici... tu crois que le solitaire nous aiderait?» normalement, ça l'aidait à se repérer si elle voulait aller quelque part, mais quand elle connaissait l'emplacement de ce «quelque part», hors là ce n'était pas le cas, donc difficile de savoir si ça fonctionnerait ou non?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 02 Mai 2013, 17:21

Viktor étant l'un de mes comptes, je me permets de le jouer en PNJ.

Démétrien s'était contenté de hocher la tête, et Archélas le vit se pencher sur Euthalie en remuant les lèvres comme s'il lui rapportait la nouvelle. Aussi, refusant d'en voir davantage, il rejoignit Viktor et Ceithli dans le couloir. Voir son père devenir à moitié fou lui était trop douloureux pour avoir envie de rester.

« Je m'en occupe... » Leur répondit le lieutenant de police en posant un regard perçant sur CeithlI.

Il devait bien avouer que ça le faisait un peu chier de jouer les nounous, mais comme il avait été affecté d'office à la surveillance de ce Démétrien, il sentait bien qu'il n'aurait pas trop le choix que de manger sur place. Autant en profiter pour casser la graine avec lui. Au moins il l'aurait sous les yeux. Mais quand-même, qu'ils n'aillent pas croire qu'il faisait ça pour leur faire plaisir ces deux là !

En sortant de l'hôpital, Archélas plissa les yeux de contrariété. Il y avait un peu trop de monde à son goût. L'avantage en revanche, c'était qu'ils semblaient tous tellement différents que lui et Ceithli passaient presque inaperçu. Un homme en Djellaba passa à côté d'eux en les saluant. Le soldat leva alors le nez et se mit à réfléchir sur la direction à prendre. Lui non-plus n'avait pas trop d'idées, mais lorsqu'il aperçu le sommet du réacteur à énergie du Dôme, avec ses plantes accrochées sur la paroi, il décida que l'endroit leur conviendrait tout à fait.

« D'après le catalogue, il est fait pour te montrer le chemin lorsque tu es perdue. S'il te plaît, pense à une jolie auberge à l'écart de toute cette folie. Dans la Basse-Ville mais pas trop loin d'une boutique de Sayah... et loin du bruit... »

S'il avait pu, il aurait aussi demandé une piscine et une vue sur l'océan... même si pour le deuxième critère ce n'était pas gagné. Le solitaire se mit alors à briller, et son faisceau sembla indiquer une direction que le couple se mit à suivre avec curiosité, comme s'ils partaient à la chasse au trésor. Ils traversèrent plusieurs grandes avenues au péril de leur vie avant de se retrouver dans un quartier moins animé. Les bâtiments étaient beaucoup moins hauts également. Bientôt, une agréable odeur de fleurs leur parvint, et ils se retrouvèrent devant le parc central. Ceint de rosiers parfaitement entretenus, il était traversé d'une multitude de petits chemins arborés où couraient des écureuils et voletaient des papillons... Un véritable petit paradis au milieu d'une jungle de métal austère.

« Je ne pensais pas qu'il y aurait ce genre d'endroit ici... » Fit remarquer le soldat avec les yeux écarquillés.

Mais lorsqu'il baissa les yeux pour regarder Ceithli, il vit que le solitaire avait fini de briller et eut une moue un peu boudeuse. Et bien quoi, ils n'allaient tout de même pas dormir à la belle étoile ?

« Oh ! S'exclama aussitôt Archélas en pointant un petit bâtiment du doigt. C'est le symbole pour les auberges ça, non ? »

Et effectivement, l'hôtel du Parc leur offrait ses flancs où étaient accrochée la pancarte vantant ses trois étoiles. Ravi de cette « trouvaille », le soldat entraîna doucement Ceithli jusqu'à l'établissement où ils furent accueilli par un jeune homme en costume noir et blanc, un sourire très poli sur les lèvres.

« Bonjour messieurs dames. Vous souhaitez louer une chambre ?
_ S'il vous plaît oui. Une chambre simple.
Se cru obligé de préciser Archélas alors qu'il jetait un oeil curieux sur les décorations autour de lui.
_ Pour combien de jours monsieur ?
_ Je ne sais pas encore... Est-ce qu'on peut louer pour une nuit, et rajouter les suivantes à la suite ?
_ Bien sûr monsieur. Est-ce que vous prendrez vos repas ici ?
_ Vous servez les repas ?
S'étonna Archélas qui se souvenait de l'auberge des Ghettos où ils s'étaient fait livrer de drôles de tartes salées.
_ Petit déjeuner, dîner et souper.
_ Alors oui. »


Le jeune homme sembla pourtant hésiter avant de se pencher vers le soldat et de lui murmurer le prix de la chambre... ce qui fit tressaillir Archélas. C'était un peu cher tout de même, mais c'était joli, et il n'avait pas envie de chercher ailleurs. Il hocha donc la tête et - sans lâcher la main de sa compagne - suivit leur hôte jusqu'au comptoir jusqu'à ce qu'il leur tende la clé.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Ceithli » 02 Mai 2013, 19:48

Se concentrer sur une jolie auberge loin du bruit, voilà qui n'allait pas être facile selon la jeune femme dans un endroit pareil! Mais elle essaya tout de même, fermant un instant les yeux pour réfléchir à un petit coin de paradis, puis la bague se mit à briller et ils commencèrent donc à suivre la direction. Cependant, ce ne fut pas sans mal, le chemin avait été particulièrement long et dangereux avec ces engins bruyants qui couinaient chaque fois qu'ils faisaient un pas sur la grande route noire. Il y avait des lumières rouges et vertes mais ils ne savaient pas ce que ça voulait dire, mais apparemment c'était important puisque chaque fois, un homme sortait la tête de son engin à roues pour crier «et le feu rouge» suivi de généralement une belle flopée d'injures que la jeune femme ne connaissait même pas.

En général, le feu, c'est plutôt orange, donc elle avait du mal à faire le rapprochement de toute manière. Et au bout d'un moment, les choses commençaient à se calmer. Les rues étaient plus petites, il y avait moins de monde et c'était bien plus joli, plus de fleurs, moins d'odeurs désagréables. Mais ça ne leur disait toujours pas où dormir jusqu'à ce qu'Archélas voit le signe des auberges, le panneau était joli avec des étoiles dessous! Mais à l'intérieur, elle eut un peu l'impression de revenir au bal d'Ephtéria, les hommes se tenaient droit avec leurs tenues impeccables, il y avait des dorures et des lustres au plafond ainsi que de grands miroirs un peu partout et des bouquets de fleurs dans des vases gigantesques!

Elle n'entendit pas le prix, mais à la tête d'Archélas, ce ne devait pas être donné. Heureusement qu'ils avaient quand même des sous de côté. L'homme tendit alors la main en demandant à Ceithli s'il pouvait prendre son sac, sur le coup elle fut surprise, mais ça semblait normal ici, donc elle le laissa faire. Il l'attrapa cependant à bout de bras en faisant de son mieux pour ne pas froncer le nez, peu habitué à ce genre de sacs surement, puis il les conduisit vers un ascenseur et Ceithli se figea avant que les portes ne s'ouvrent. Ça n'avait rien à voir avec la petite boite de l'autre auberge, là on aurait dit carrément une chambre entière avec des miroirs, des tapisseries soyeuses et même un lustre au plafond!

S'avançant précautionneusement, la jeune femme ne lâchait pas la main d'Archélas, quelque peu angoissée quand même lorsque les portes se refermaient, mais avec le jeu de miroirs, c'était comme si la pièce était infinie et elle s'accrochait un peu à cette idée. Il n'y avait pas le moindre bruit à part une petite mélodie d'ambiance agréable, mais elle fut tout de même soulagée lorsqu'ils arrivèrent à leur étage et que le groom leur montra la chambre!
Écarquillant les yeux, la féline avait du mal à y croire, la chambre était presque aussi grande que leur maison!! Bon quand même pas, mais c'était vraiment impressionnant et elle était presque sûre que le lit à lui seul faisait la taille de leur chambre. Le room commença à leur faire visiter, il ouvrit un meuble qui ressemblait à un placard près du lit pour montrer qu'il y avait des boissons fraîches dedans, puis il s'approcha d'une immense armoire qu'il ouvrit des deux battants


«Vous avez ici des tenues que l'hôtel vous prête gracieusement, tenue de soirée, tenue de nuit, peignoir et robes de chambres... S'il n'y a pas votre taille, vous n'aurez qu'à nous appeler et nous vous ferons venir un tailleur.» il leur annonçait ça comme s'il avait appris le texte par cœur - et c'était probablement le cas - avant de se diriger vers la porte fenêtre et l'ouvrir pour montrer une petite terrasse qui donnait sur le magnifique parc fleuri d'en bas. Il y avait une table et des chaises pour pouvoir manger dehors s'ils le souhaitaient. La féline ne savait plus trop où donner de la tête, n'ayant pas du tout l'habitude de ce genre de luxe, puis il leur montra la salle de bain et la baignoire n'avait rien à voir avec la leur, ni même celle du bal d'Ephtéria! Elle était carrée et il y avait de nombreux robinets et pleins de produits dessus indiquant des parfums différents.

Le groom leur montra rapidement comment fonctionnaient les différents robinets et leur remit même un petit manuel d'utilisation - ils devaient avoir l'habitude que quelques nobles de Païlandune viennent se paumer dans le coin avec des ores à dépenser.

S'assurant qu'ils n'avaient plus de question - bien qu'en fait, ils en avaient trop pour savoir par laquelle commencer - il les laissa en leur montrant comment l'appeler en cas de besoin. Une fois seuls, le couple était plutôt figé, tenant chacun leurs petits bouts de papiers avec des indications dessus comme deux statues parfaitement immobiles à essayer encore de réaliser l'endroit où ils se trouvaient. C'était un peu comme si le moindre de leur pas pourrait salir cet endroit

«Euh... je n'ai jamais rien vu de pareil?» en fait, elle ne réalisait simplement pas... et elle n'osait toujours pas bouger.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Hôpital ou prison?

Messagepar Archélas Ages » 02 Mai 2013, 21:09

Arrivés face à l'ascenseur, Archélas ouvrit aussitôt la bouche pour demander où étaient les escaliers lorsque les portes s'ouvrirent sur... sur une cabine beaucoup plus grande que toutes celles qu'il avait prises réunies ! Bon, il n'en avait prise qu'une seule. Mais tout de même ! Abasourdi, il se laissa entraîner à l'intérieur par Ceithli - le monde à l'envers - mais fut un peu déçu de constater que cette sensation de décoller du sol était très étouffée dans cet ascenseur là. C'était un peu moins amusant, du coup. Un œil attentif à son épouse comme s'il craignait qu'elle se mette à paniquer et à hurler, Archélas se dépêcha de la faire sortir de la cabine lorsqu'ils atteignirent leur étage.

Une moquette épaisse courait au sol et de grands lustres aux cristaux translucides diffusaient une lueur apaisante dans le couloir. L'homme ouvrit alors une porte joliment ouvragée et les invita à entrer dans leur... leur... leur chambre ? Mais était-ce seulement une chambre, pensa Archélas en rentrant sur la pointe des pieds de peur de déranger quelque chose. Muet comme une carpe aux côtés de Ceithli toute aussi étourdie, il écoutait les recommandations du jeune homme et le regardait aller et venir dans ce décor d'une autre vie, comme si tout était normal. Et lorsqu'il les laissa enfin tous les deux et que la porte se referma derrière lui, il se passa un interminable silence durant lequel les deux amants serraient chacun leur manuel en se demandant s'ils étaient morts ou vivants.

« En fait... moi non plus... C'est horrible, j'ai l'impression d'être dans la peau de Manôlis... ou pire, de Livian...! »

Avalant difficilement sa salive, Archélas prit tout de même le risque de tourner la tête et d'observer un peu ce qui les entourait. D'un côté il n'osait rien toucher et respirait à peine de crainte que son souffle ne salisse un miroir, un lustre, ou l'argenterie des robinets... et d'un autre, son caractère d'enfant tambourinait dans sa poitrine, exigeant de toucher absolument à tout, d'essayer et de s'amuser !

« Euh... on devrait... »

Il regarda son manuel comme si ce dernier pouvait l'aider à choisir quoi faire, puis Ceithli avec le même espoir, et se décida enfin à se mettre en mouvement. S'approchant prudemment du lit, il en tâta le matelas du bout des doigts, s'étonnant de la douceur de la soie. Se redressant, il prit une grande inspiration avant de se jeter à l'eau... et de s'asseoir sur le bord du lit en serrant les fesses tant il se sentait mal à l'aise. Jetant des regards étourdis autour de lui, il fini par soupirer et tendre la main vers son épouse.

« Princesse Ages... Appela-t-il avec un sourire, la voix faussement noble. Me feriez-vous l'honneur de partager ce lit en ma compagnie ? »

Inutile de se demander quelle partie de lui avait encore gagné, de l'homme intimidé ou du gamin curieux...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron