La curiosité est un vilain défaut !

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 26 Oct 2012, 00:21

Qu'est-ce que c'était que cette question ? Vrass devait effectivement commencer à s'en poser, lui, pour qu'il dise ça au botaniste. Après tout, c'était normal ; Benedikt lui avait plus ou moins révélé qu'ils étaient proches - ou au moins qu'ils l'avaient été -, qu'il n'était pas l'oncle de Nathan - bien qu'il semble n'avoir aucun lien avec lui mais que ce soit celui qui l'ai accompagné à l’hôpital -, mais ne lui avait pas donné une seule fois des précisions.
« Heu... Je la vois parfois... »

Benedikt ne s'aperçut de la petite manœuvre de Vrass pour éloigner pendant un peu de temps son fils que lorsqu'il commença à parler. Le botaniste piqua un fard avant que son regard se durcisse.

« Tu veux vraiment tout savoir ? Les seules fois où on s'est vraiment séparés depuis qu'on s'est rencontré, il y a un peu plus d'une dizaine de jours, c'est pour aller travailler. Et... et...tu as pris tellement d'importance dans ma vie en si peu de temps que je ne sais plus quoi faire sans toi, sauf que depuis hier après-midi, rien ne va, et si tu ne te rappelle pas de moi, je ne suis plus personne. Nathan a l'excuse d'être ton fils, mais moi je n'ai rien du tout et je n'ai plus ma place ici. Pour l'instant. »

Benedikt se mordit la lèvre et s'arrêta un instant, mais il ne fut pas capable longtemps de retenir le flot de paroles qui semblait sortir de sa bouche sans son contentement.

« Je sais combien les relations amoureuses te révulsent, Vrass, j'ai été l'exception une fois, je ne sais pas si je peux l'être deux. Et d'ailleurs ce n'est pas la question ici, je n'ai jamais dis que je t'aimais. »

Il croisa les bras et continua en regardant soigneusement par terre.
« Je sais que tu n'y peux rien et que c'est sûrement plus frustrant pour toi d'avoir perdu la mémoire, je sais bien, je suis juste furieux contre tout. J'ai eu tellement peur que tu meurs, et même si je suis plus qu'heureux que tu te sois réveillé, je n'ai toujours pas eu le droit de te retrouver, toi. Enfin, pas celui qui me rappelle de prendre du thé le matin parce que je l'ai rapporté de chez moi exprès pour ça mais que j'oublie constamment, ou qui me demande de rester avec lui alors que j'étais simplement en train de lui dire que ma capacité de résistance à ses caresses avait des limites. »
Benedikt releva à nouveau la tête pour regarder Vrass, évitant pourtant toujours son regard. « Alors voilà, ne me demande pas dans quel genre de relation tu t'es fourré avec moi, parce que je n'en ai aucune sainte idée. Dis-toi simplement qu'on était constamment ensemble ces derniers temps. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 26 Oct 2012, 09:44

Ok, je voulais des explications et on pouvait clairement dire que j'en avais eu! Et je ne pouvais même pas imaginer qu'il ne m'aurait probablement jamais dit ces choses là si cet accident n'avait pas eu lieu... je baissais légèrement les yeux, regardant surtout mon corps emballé comme pour un déguisement de momie d'Halloween, je devais vraiment avoir une sale gueule ainsi et pourtant il était toujours là...

Comme il le disait si bien, je n'ai jamais voulu m'attacher, en particulier aux femmes car ça pose souvent trop de problèmes! La famille, les enfants tout ça, je sais que j'ai besoin d'un minimum de liberté que je n'aurais pas de cette manière et c'est pourquoi je n'ai jamais voulu m'engager. Cependant, de ce qu'il dit, depuis qu'on se connait, je ne le quitte plus, j'ai du le prendre un peu sous mon aile surement et à force de le côtoyer j'en suis venu à l'apprécier un peu plus que je n'aurais du? Possible, mais j'essayais de comprendre ce que Nathan faisait dans cette histoire et puis finalement, je chassais cette pensée, chaque chose en son temps! Le gosse a bien dit que j'avais promis de venir le voir régulièrement, donc je ne lui avais jamais promis qu'il viendrait vivre avec moi, je n'en suis donc pas au point de fonder une famille malgré tout
«je suis désolé...» - mon regard se faisait sombre, contrarié peut être, puis je levais les yeux vers lui, il avait ce regard de celui qui a tout perdu. Il disait n'avoir plus rien à faire ici alors je tendais le bras vers lui

«Je ne veux pas que tu t'en ailles. S'il te plait, viens...» - je ne sais pas pourquoi, j'avais envie qu'il vienne contre moi. Je savais que ça me ferait mal à cause de mes blessures mais peu importe! Je savais que j'avais besoin de le sentir près de moi. Il allait surement s'asseoir simplement sur le lit d'abord, mais ce serait déjà mieux que de le voir ainsi. Lorsqu'il fut assez proche, je venais le chercher, laissant ma main glisser derrière sa nuque pour qu'il s'approche et que je l'embrasse...

Je connaissais ce contact, et je savais qu'il m'avait cruellement manqué... j'avais un drôle de flash, une sorte d'hôpital totalement vide, un mouton dont le regard me transperçait de la même manière que lui à l'heure actuelle, puis je le lâchais, j'entendais du bruit, et bientôt l'infirmière arriva avec un plateau contenant du... thé? et des espèces de petits biscuits ridicules, une banane et un yaourt?
«Votre petit déjeuner!»
- «C'est une blague? Vous n'allez quand même pas croire que je vais manger ça?»
- je voyais Nathan tout content avec son petit gobelet de chocolat! Je fronçais alors les sourcils en faisant mine de me relever - «Vous allez me trouver du café rapidement, sinon je vous jure que je dégage d'ici plus vite qu'il n'en faut à Drakmoniss pour couler un bateau!!»

L'infirmière posa vite le plateau pour venir poser ses mains sur mon torse afin de m'empêcher de me lever après avoir bousculé Benedikt sans ménagement
«Calmez vous! Vous avez le coude et quelques côtes brisés! Ça ne se soigne pas comme ça, vous allez devoir rester ici plusieurs semaines!»
- «PLUSIEURS SEMAINES???? Vous vous foutez de moi!! Hors de question que je reste ici une journée de plus!»
- je me tournais alors vers Benedikt, mode winghox engagé, fallait pas m'emmerder plus longtemps! Je commençais à en avoir ma claque de tout ça! Je ne sais pas pourquoi, je pense qu'une part de moi aurait surement voulu profiter de cet échappatoire pour fuir et cesser cette relation naissante qui ne devait pas convenir à celui que j'étais avant, mais une autre part, la plus grande, la part dominante, savait que j'en étais heureux au fond! Je tendais le bras vers lui - «Benedit, t'es herboriste! Je sais qu'il y a un truc pour ressouder les os! S'il faut m'en acheter vingt pots, tu te gênes pas! Tu passes chez moi prendre les ores qu'il faut dans le coffre et tu me...»

Je me figeais alors... comment je savais qu'il était herboriste? Il ne me l'a pas dit... et comment je sais qu'il sait où se trouve le coffre? La clé.. elle doit être dans mes effets personnels aussi j'attrape le col de l'infirmière, me foutant pas mal qu'elle soit mignonne - on parie combien qu'ils ont fait exprès en pensant qu'elle m'amadouerait? «Dans mes affaires, j'avais un trousseau de clés! Il est où???»
- «Je... je vais vous le chercher mais s'il vous plait, calmez vous!!»
- «Si mes os sont réparés, vous me laisserez sortir d'ici?»
- «C'est... c'est impossible!!»
- «Ça c'est pas votre problème!!! S'ils sont réparés, je peux dégager ou pas?»
- «O.. oui.. oui bien sur...»
- «Mes clés! Et je me calme!»
- «D.. d'accord j'y vais!»


Elle commença à s'éloigner alors que je grimaçais en me tenant les côtes d'un coup... à m'énerver comme ça, l'adrénaline avait camouflé la douleur l'espace d'une seconde mais maintenant elle me le faisait payer. Je me tournais vers Benedikt alors, puis Nathan, ne sachant pas si me voir dans cet état pouvait les avoir effrayés ou non. Nathan s'était réfugié derrière les jambes du botaniste en me fixant d'un air inquiet, je basculais donc en arrière en grimaçant de douleur... essayant surtout de me calmer

«Désolé...»

Journée de merde!

Je sais que normalement, tu n'es pas encore herboriste ici, mais pour éviter les transferts à la con, c'est à toi que je fournirai les ores: Plantafix, 20 ores la dose pour un os => Coude + 3 côtes = 80 ores. Ce ne sont pas des os porteurs donc normalement il faudrait trois jours pour les réparer, mais Vrass étant plutôt du genre impatient, il va en demander double dose XD Donc 160 ores pour une journée ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 26 Oct 2012, 17:32

Benedikt ne s'effrayait pas devant le tatoueur, il l'avait déjà vu plusieurs fois en colère et s'y attendait presque depuis le début – le tatoueur n'était pas trop le genre à rester tout calme sans bouger dans un coin et à faire ce qu'on lui disait de faire, alors s’apercevoir que la moitié de son corps mais aussi sa tête refusait de lui obéir ne risquait pas d'arranger son humeur -.

« Vrass ! Ça va ? Je vais aller te chercher ça, d'accord, mais promet-moi de te calmer et d'arrêter de te faire encore plus mal. Ce n'est pas la peine d'aggraver tes blessures si tu veux vraiment sortir de cet endroit. »
Il récupéra dans ses bras Nathan qui s'était blotti contre lui et força un sourire à passer sur son visage pendant quelques secondes.
« Il a un sale caractère, hein, ton papa ? Ça te dirait de l'occuper un peu pendant que je vais chercher des choses pour le soigner ? Je compte sur toi pour trouver de bonnes idées. Comme ça, vous m'attendrez sagement. »

L'infirmière revint presque en courant avec le trousseau de clés de Vrass, et les tendit au botaniste probablement dans l'espoir qu'elle n'aurait pas encore à subir les foudres du tatoueur. Benedikt déposa Nathan sur un bord du lit après lui avoir promis de revenir vite, prit ce qu'elle voulait lui donner et la remercia plus chaleureusement qu'il était utile en guise d'excuses. Il recula encore un peu, les clés encore dans la main, puis se retourna avec un drôle de sourire pour demander timidement à Vrass :
« Personne ne t'a dit que j'étais herboriste... n'est-ce-pas ? »

Trois minutes plus tard, il était déjà revenu dans la chambre ; cela semblait un peu court pour traverser la moitié de la Basse-ville, non ? Mais il était passé devant quelque chose qui avait attiré à nouveau son attention.
« Autant que ça serve à quelque chose, que je sache me servir de cette machine. » expliqua Benedikt en mettant dans les mains de Vrass un gobelet en tout point identique à celui qu'il buvait avec des grimaces un peu plus tôt, avant de lui chuchoter comme si c'était une information secrète de la plus haute importance, « Je... je reviens dès que je peux. N'oublie surtout pas ce que tu viens de faire, là, juste avant. »
Puis il disparut à nouveau.

Benedikt revint finalement trois heures après, essoufflé et l'air perdu, son sac en bandoulière tellement rempli qu'il ne pouvait plus le fermer correctement. Bien sûr, il y avait un gros coquillage emballé qui prenait pas mal de place, déjà, mais aussi plusieurs pots de plantafix et d'autres objets qui n'avaient aucun rapports entre eux et dont l'utilité n'était pas à présent de servir à leur fonction principale.

« Tout va bien ? » demanda-t-il immédiatement. La situation s'était dégradé si facilement et si aléatoirement ces derniers temps que c'était la vérification que voulait Benedikt avant toute chose.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 26 Oct 2012, 19:42

«Oui ça va, juste l'impression qu'on m'a passé à tabac mais ça va...» - je levais un œil vers le gosse, c'est vrai qu'il a vraiment un truc même si je ne sais pas quoi... quelque chose d'attachant et lorsque l'infirmière revient avec le trousseau de clé, je fronce les sourcils en réalisant que ça veut dire qu'il va partir.

Enfin, il s'approche de moi pour signifier qu'il revient vite après avoir dit à Nathan de s'occuper de moi - la bonne blague, j'ai une super babysitter dis moi. Alors qu'il s'approchait de la porte, il se tourna vers moi pour me demander si quelqu'un m'avait dit qu'il était herboriste, et je venais hocher la tête de gauche à droite
«Non... j'ai l'impression que je le savais, c'est tout.» - apparemment, bon signe.

Une fois sorti, je soupire en regardant le plateau puis je le montrais au petit - «Tu peux manger si tu veux... j'aime pas ces trucs la...»
- «Mais faut manger pour être grand et fort! C'est la dame de la cantine qui le dit!»
- «Tu crois pas que je suis déjà assez grand et fort comme ça? Tu veux que je me cogne à tous les plafonds ou quoi?»
- c'est déjà presque le cas, souvent je dois marcher plutôt courbé pour ne pas que mes cornes s'empalent sur les lampes au plafond... en tout cas, le petit se met à rire et finalement prend le plateau afin d'ouvrir le petit sachet de biscuits et il m'en tend un avec ce sourire innocent qu'ont les enfants... je soupire en le prenant quand même jusqu'à voir Benedikt déjà de retour? Ok, même avec la perle, je doute qu'il aurait pu aller si vite! Mais non, en fait il me rapporte juste un café et je soupire de soulagement
«Tu me sauves la vie!» - que je lui dis avec un sourire amusé, il se penche alors vers moi avant de me demander de me rappeler de ce que je venais de faire. Euh... me mettre en colère? Sérieusement ça je risquais pas de l'oublier mais c'était pas un peu con comme demande?

Puis je réalisais qu'il devait surement parler du baiser en fait et je venais lui faire un clin d'œil qui signifiait simplement «promis». Et je le regardais filer. Baissant les yeux vers Nathan, je venais donc plonger mon biscuit dans le café et déjà, ça allait mieux alors il décida de faire la même chose que moi avec son chocolat au lait! J'avais presque envie de rire en fait sur le coup de son mimétisme, mais après tout c'est un enfant hein?
Je le regardais quelques secondes, il devait m'occuper hein? C'est ce que Benedikt avait dit, alors je le regardais un peu pour voir de quoi on pourrait parler.. je ne suis pas très doué avec les enfants
«Hum... dis moi. Qu'est-ce que ta maman t'a dit sur moi? Tu sais quel travail je fais tout ça?»

Je le voyais avaler sa bouchée tout en réfléchissant alors que je buvait une bonne gorgée de café, il me raconta alors que oui, il savait ce que je faisais, que je dessinais sur les gens avec une aiguille mais que ça ne faisait pas trop mal et que le dessin restait toute la vie!
«Ce n'est pas tout à fait vrai tu sais? On peut appliquer une crème qui les enlève, ou même aller vers un puits pour demander à ce que...» - je m'arrêtais alors... le puits à souhait. Je me souvenais du tournoi dans la bulle d'eau et je regardais mon poignet. Le dauphin n'était plus là, mais j'étais presque sur de ne pas l'avoir enlevé! En tournant la tête sur mon épaule, je pouvais voir une marque qui n'aurait pas du être là. J'avais demandé dans un puits à ce que le dauphin devienne cette petite flamme supplémentaire... et je suis presque sur que Benedikt était là à ce moment là! - «Tu vas vers le puits et tu fais le vœu de l'enlever... mais faut faire attention à ce que tu souhaites, les Infinitudes peuvent être capricieuses...»

Je fronçais les sourcils, j'étais presque sur qu'il s'était passé quelque chose à ce sujet, un truc que je n'avais pas prévu car d'un coup, je ne me sentais pas bien. Mais peu importe, je préférais ne pas penser aux choses désagréables pour le moment aussi je laissais plutôt Nathan me parler de tout et de rien alors qu'il continuait de manger le contenu de mon plateau! Pour ma part, j'avais fini mon café, et à force de l'entendre me parler des enfants de l'orphelinat et autre, il y avait des détails qui me revenaient... le nom d'un enfant qui ressemblait à celui d'un client, puis à force, un écureuil se dessina dans ma mémoire et je venais pencher la tête sur le côté
«Tu aimes les écureuils?»
- «Oh oui! D'ailleurs, la première fois que tu es venu, j'étais en train d'essayer d'en dresser un!»
- pourquoi est-ce que j'imaginais que cet écureuil avait les yeux de la même couleur que les siens? J'en sais rien et je fermais un peu les yeux, mine de rien, parler de tout et de rien me fatiguait, aussi Nathan vint s'allonger contre mon flanc, se pelotonnant contre moi et je n'avais même pas la force de lui dire qu'il avait un lit juste à côté.

Au bout d'une heure environs, je me réveillais avec une nouvelle migraine, une infirmière passa pour me donner des cachets que je prenais sans le moindre plaisir, midi n'allait pas tarder à approcher à force et je supposais que j'allais encore avoir droit à un truc infâme!
«Vous pourriez me retirer ces plâtres? On va me ramener quelque chose de bien plus efficace que vos conneries là!»
- «Mais... c'est dangereux tant que vos os...»
- «Vous voulez que je signe une décharge comme quoi je prends l'entière responsabilité de mon choix? Ramenez moi un papier et un stylo et je vous signe ça! Grouillez vous!»


Nathan s'était réveillé et il dut se pousser pour que les médecins puissent retirer le plâtre. Je pouvais voir leur regard inquiet et ça me faisait royalement chier
«Et pour midi, si vous pouviez me commander trois hamburgers avec frites et sodas! C'est moi qui paie...»

Ils ne devaient pas vraiment avoir l'habitude des clients qui se fichaient pas mal des sous... moi je n'avais pas de mutuelle ou autres de ces conneries et je m'en foutais bien! Je voulais seulement me barrer rapidement.
Benedikt finit par revenir avec un sac plein à craquer et je sentais que je me calmais déjà rien qu'à le voir, mais étrangement... il y avait autre chose qui me perturbait et alors qu'il me demandait si tout allait bien, je plongeais juste mon regard dans le sien
«Qui est Erin?» - ce nom m'était revenu pendant que je dormais, et je sais pas pourquoi, je n'aimais pas du tout ce nom... Nathan ne l'avait pas prononcé et visiblement, il ne savait pas qui c'était non plus, mais j'avais le sentiment que lui saurait!

Il pourrait m'expliquer tout en m'appliquant le plantafix au pire, maintenant que j'étais débarrassé des bandages et plâtre, il allait pouvoir s'amuser


Je te paie les 160 ores directement, n'oublie pas de le signaler à la fin de ton poste ^^

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 27 Oct 2012, 01:13

« Erin ? » Les sourcils de Benedikt se froncèrent ; les bons souvenirs manquaient un peu, en ce qui le concernait. D'autant plus qu'avec la présence de Nathan, c'était un peu plus compliqué d'expliquer.
Il posa doucement son sac par terre et sortit les pots de plantafix. Il était plutôt étonné de voir que les infirmières avaient enlevé tout ces plâtres sans problème, mais probablement que Vrass avait grogné assez fort pour se faire entendre.
Le botaniste réalisa qu'il lui était impossible de montrer devant le fils de Vrass les objets qu'il avait rapporté de la boutique dans l'espoir que cela réveille des souvenirs à ce dernier. Il pouvait difficilement justifier son attitude sans devoir avouer à Nathan ce qu'ils lui avaient caché depuis le début. Ou peut-être pouvait-il lui montrer un ou deux sous couvert de mensonges sans que cela intrigue trop le gamin ? Benedikt avait peur que son incapacité à mentir correctement le desserve, mais il réfléchissait déjà aux quelques excuses qu'il pouvait avancer.

« J'espère que j'ai le droit de faire ça... » déclara-t-il avec un sourire amusé alors qu'il prenait lentement le bras du tatoueur et s'installait sur un coté du lit dans une position qui lui permettrait d'avoir à ne pas bouger l'endroit cassé après, puis commençait à appliquer le baume avec précaution.

« Erin... Je ne peux pas te dire si je l'apprécie ou pas, je ne sais pas mais je n'aime pas trop sa façon d'être. Je crois qu'il aime bien faire de... nouvelles expériences, mais quand c'est avec moi ou avec Belladona, je ne suis pas vraiment d'accord... Oh, Belladona ! Elle m'a demandé pourquoi j'avais besoin d'autant de plantafix, à l'herboristerie, elle s'est un peu inquiété... C'est normal, vu qu'elle te connaît depuis un certain temps, je crois... » Le botaniste s'arrêta et releva la tête une seconde pour regarder Vrass, espérant qu'il comprendrait qu'il aurait voulu savoir s'il se rappelait de la picaris.
« Enfin, pour le fameux Erin, je ne le crois pas que je lui en veux mais j'ai discuté avec lui un certain temps, pour toi, c'est peut-être différent, je ne sais pas, je n'étais pas conscient quand tu as parlé avec lui. »
Benedikt parlait sans trop réfléchir, concentré sur ce qu'il faisait pour ne pas lui faire mal. Mais quand il eut fini son premier bandage, il s’aperçut qu'il manquait l'information principale dans son bavardage inutile. Il prit discrètement le poignet de Vrass pour dessiner le mot « Pelel'je » lentement à l'intérieur de son bras, sur la peau légèrement plus pâle – essayant du mieux qu'il pouvait de faire en sorte que ce soit compréhensible malgré la manière hasardeuse dont il écrivait -.
« Il n'est plus avec moi, en fait il n'est pas resté avec moi longtemps. » murmura-t-il enfin au cas où.

« À part le coude et les côtes, tu as mal autre part ? » demanda le botaniste juste après à voix haute en ouvrant un troisième pot de baume, qui diffusait une odeur douceâtre presque écœurante. « Enfin, je veux dire, si une des infirmières t'a dit ce que tu avais de cassé et que tu t'en rappelle précisément, ce serait bien, sinon je vais devoir t'examiner partout. Pour ton bras et tes côtes, c'est visible, mais je peux manquer autre chose... »

Il laissa le bras de Vrass sur ses genoux, n'ayant pas trop le choix pour le mettre autre part sans le faire souffrir ou se gêner lui-même, et repoussa les couvertures au niveau de son ventre pour passer lentement et délicatement ses mains sur son torse.

« D'accord, dis-moi quand je passe sur une de celles qui te fait mal. Il faut que je sache à peu près où sont celles qui sont brisés. »

Paiement effectué, merci pour votre achat, votre inventaire sera mis à jour dans les minutes à venir.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 27 Oct 2012, 14:56

Ainsi donc, Erin était un pelel'je? Je comprenais rapidement que le sujet était délicat lorsque je voyais que Benedikt fuyait la question, pas parce que le sujet était pénible mais à cause de la présence de Nathan! Je voyais alors une étrange lumière partir d'un puits et foncer tout droit jusqu'au gosse, et je me souvenais surtout d'un poids très lourd dans mon torse... alors qu'il se penchait sur moi pour commencer à me soigner, je pouvais voir la loutre qui était faite à partir de l'encre du loup garou et mon regard s'assombrissait
«C'est à cause de moi s'il était avec toi au début n'est-ce pas?» - je ne posais pas vraiment de question vis à vis de Belladona, un Pelel'je dans le corps d'une picaris, je doutais fort qu'il puisse faire beaucoup de mal autour de lui, elle a même pas la force d'un nouveau né. Je crois qu'elle a un truc de poison, mais il me semble que le poison de la belladone n'est pas assez violent pour tuer qui que ce soit, donc à part peut être paralyser quelqu'un, je doutais qu'Erin puisse être dangereux avec elle.

Je laissais Benedikt s'occuper de mon coude en premier, il me demandait où j'avais mal et je devais reconnaître ne pas vraiment savoir
«Ma hanche semble avoir pris un coup aussi, et mon genou. Mais c'est moins douloureux, ça ne doit pas être brisé, peut être en mettre un peu si tu vois qu'il t'en reste.» - je lui avais ensuite montré le coude et les côtes.. on avait aussi retiré le bandage de ma tête et on pouvait donc juste voir un beau bleu! J'aurais peut être du lui demander aussi de prendre le truc qui fait disparaître les hématomes et autres traces de coups, mais sur le coup je n'y avais pas pensé.

Je le regardais faire, c'était étrange, je suis presque sur que si une infirmière s'était occupée de moi, soit j'aurais essayé de me la faire, soit je me serais mis en colère car je n'aime pas du tout qu'on me prenne pour un gosse et pourtant là, je le laissais faire docilement, telle une marionnette entre ses bras. Je le regardais de cet air assez perçant qui devait lui donner l'impression que je le déshabillait du regard! et lorsque je le pouvais, je me laissais aller à caresser la peau à ma disposition du bout des doigts! Quand il me tenait la main pour que je soulève le bras, ou quand il se penchait pour passer le baume sur mes côtes...

Je soupirais en m'enfonçant un peu mieux dans les oreillers, puis je venais tourner la tête pour regarder Nathan. L'infirmière avait dit que sa mère était morte à l'hôpital, et je me disais que ce n'était peut être pas bon qu'il reste là trop longtemps...

On frappa à la porte, une jeune fille blonde s'approcha timidement en tenant de gros sacs avec des hamburgers dessinés dessus!
«Coucou! Ooh! Il a l'air d'aller beaucoup mieux!»
- «Moïra!!!»
- cria Nathan en se précipitant vers elle. La jeune fille sourit avant de s'approcher en posant le sac sur le lit de camp d'à côté
- «Coucou Nathan! Quand je suis arrivée, le livreur était là.. j'ai payé pour vous et j'en ai profité pour vous l'apporter...»

Moïra? Je ne voyais pas du tout qui elle pouvait être, mais Nathan oui, et quand je vis le regard qu'elle posa sur Benedikt, je ne pouvais m'empêcher de froncer les sourcils... si lui ne voyait pas lorsqu'une fille lui portait de l'intérêt, moi oui! Et vu la gêne qu'elle semblait ressentir en le voyant ainsi s'occuper de moi, il ne fallait pas un dessin! Je détournais juste les yeux, serrant les dents pour ne rien dire. Si Nathan l'aimait bien, j'avais pas intérêt à être méchant avec elle et à l'envoyer chier, aussi elle toussa légèrement avant de poser la main sur la tête du petit garçon
«Il va falloir que tu rentres après, Nathan... tu dois suivre tes cours tu sais?»
- «Oh non...»
- «Tu as déjà raté l'école hier! Il faut que tu y ailles aujourd'hui! Surtout si ton papa va mieux!»


Pour qui elle se prend? Elle travaille peut être à l'orphelinat en fait? Ah oui, ça doit surement être ça... pour ça que je la connais pas sans doute.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 27 Oct 2012, 20:29

Benedikt se mordit la lèvre et baissa les yeux sur ses mains.
« Non, pas vraiment non... »
Il préférait éviter le sujet, le souvenir de la dispute qu'ils avaient eu à ce sujet lui suffisait. Si Vrass n'avait pas toute sa mémoire, autant en profiter, non ? Mais le botaniste hésitait à lui mentir ; seul la vérité pourrait amener d'autres souvenirs, et s'il retrouvait la mémoire après, il pourrait peut-être lui reprocher. Il l'inspecta sans trouver d'autres blessures qui nécessitaient son intervention, essayant de faire comme si de rien n'était malgré les mains de Vrass et son regard qu'il sentait posé sur lui alors qu'il finissait ses bandages. Il avait encore des joues rouge pivoine quand il se retourna en entendant l'exclamation de Nathan.

Moïra ? Que faisait-elle ici ? Est-ce qu'elle avait eu des ennuis avec ses employeurs ? Mais non, elle leur tendait simplement de la nourriture, qui vu l'odeur qu'il reconnaissait parfaitement, aggrava considérablement la faim bien installé de Benedikt. Il se demanda un instant d'où cela venait-il, avant de s’apercevoir que Vrass n'avait pas l'air surpris le moins du monde et que c'était évidemment lui qui avait commandé ça.
« Bonjour ! Oh, c'est vraiment gentil. Je vais te rembourser ça tout à l'heure. »
Il termina de s'occuper de la blessure du winghox, vérifia son travail et se releva pour la débarrasser de ses sacs avant de continuer. « Vrass, je te présente Moïra, elle travaille dans l'entreprise où j'étais, hier. C'est ma bonne étoile, c'est grâce à elle que j'ai pu récupérer Nathan et venir ici ! »

Benedikt écouta ce qu'elle disait au gamin et leva un sourcil.
« C'est l'orphelinat qui t'a envoyé chercher Nathan ? Pourquoi il ne le font pas eux-même ? » Il s'arrêta pour la regarder, perplexe. « Tu viens prendre des nouvelles ? » demanda-t-il alors d'un air tout à fait étonné. Il ne la connaissait que très peu, finalement, et était vraiment surpris qu'elle fasse autant simplement pour s'assurer qu'ils allaient bien. Un grand sourire s'installa sur son visage ; des attentions comme celles de Moïra étaient plutôt très appréciées, après tout, ça n'arrivait pas souvent.
« Tu vas à l'école, Nathan ? » rajouta le botaniste en sortant tout le contenu des sacs. « C'est bien ! Ton papa, tu pourras le revoir, on viendras te voir ! Mais l'école, c'est important. Enfin... Je pense. »

Son regard vola un instant sur le tatoueur et il fronça le nez dans un réflexe inconscient.
« Heu, Moïra, je peux te parler en privé ? Juste une seconde ? »
Benedikt ouvrit la porte et attendit que la jeune fille sorte dans le couloir pour fermer la porte derrière lui – offrant un sourire d'excuse pour rassurer les deux personnes qu'il laissait - et s'éloigna de quelques pas afin d'être sûr qu'on ne l'entendrait pas dans la pièce puis commencer à s'expliquer.

« Vrass... Vrass ne se rappelle plus de rien, enfin rien de récent. Il y a certains détails qui ont l'air de revenir, parfois, mais assez peu. Il sait à peu près qui je suis et qui est Nathan, mais parce qu'on lui a dit. Je... Je te le dis parce que Nathan ne le sait pas, et que je ne veux pas qu'il le sache. Il a déjà assez souffert comme ça avec sa mère, et il était tellement heureux quand Vrass s'était réveillé... Enfin, pour que tu ne te poses pas de questions ou qu'il y ait des malentendus qui soient trop voyant, voilà. »
Le botaniste se balançait d'un pied à l'autre, un peu gêné. Il n'avait pas imaginé combien ce pouvait être humiliant de s'entendre dire que Vrass ne se rappelait plus de lui.
« Mais... Heureusement, il a l'air de m’apprécier quand même donc c'est déjà ça... »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Oct 2012, 00:04

Vous savez parfois ce sentiment de voir une tête qui vous revient franchement pas, et que la seule chose qui vous fait envie sur le moment, c'est de la mettre au bout d'une pique pour la donner à bouffer à un hiéras ou un ptoréus? J'avais à peu près cette envie avec cette fille... Moïra hein? Sa bonne étoilé en prime? Ben tiens.. je pouvais sentir ma mâchoire se serrer mais je me rendais compte que je ne respirais pas correctement, et le problème était aussi les électrodes sur mon torse qui montrait que mon rythme cardiaque s'accélérait un peu.

Et l'autre qui semble totalement ravi de la voir? J'étais même pas sur qu'il ait eu ce regard quand je me suis réveillé aussi je venais fermer les yeux pour ne plus voir la tête de cette fille et faire mine de me reposer. La discussion tournait autour de Nathan et du fait qu'il devait aller à l'école, pour ma part, cela ne me surprenait pas vraiment, mais ce fut la voix de la nana qui se fit entendre
«Oui, apparemment, ils ont école toutes les après-midi, sauf le week-end bien sur! Je suis passée à l'orphelinat pour prendre des nouvelles... moi je ne peux pas vraiment venir ici, alors qu'en passant par l'orphelinat, je pouvais voir si tu.. si vous alliez bien» - mais oui bien sur, fait genre que tu t'inquiètes pour moi! C'est qu'elle essaie de se servir de moi pour essayer de se rapprocher de lui cette fouine!

Je sens que je vais passer bientôt chez le shaman moi...

Le shaman? Je fronce un peu les sourcils, je me souviens avoir lancé un sort sur Archélas Ages pour qu'il devienne une femme, je sais que ça a marché, je l'ai vu de mes yeux à Banba, mais pourquoi j'ai l'impression qu'on m'en a lancé un aussi?

Je gardais les yeux clos, toujours contrarié par la présence de cette nana et lorsque j'entendis Benedikt demander à lui parler en privé, je crois que mon sang s'était carrément mis à bouillir alors qu'ils fermaient la porte derrière eux... je suis la personne la plus important hein? Je sens que je me suis encore fait avoir dans cette histoire... pourquoi encore? Au final, c'est toujours moi qui ait arnaqué les gens et pas l'inverse, ou pas. J'ai jamais rien promis à personne, mais il a dit lui-même qu'il ne m'aimait pas n'est-ce pas?

Je venais presser le bouton pour refaire descendre le lit et je tournais la tête vers Nathan en essayant de ne pas paraître trop contrarié
«Tu devrais manger. Surtout si tu vas à l'école après. Moi, je vais dormir encore un peu.»

Je ramenais le drap sur mon corps et je me tournais de telle sorte de prendre appui sur les parties plus ou moins intactes, ce qui faisait que finalement, je tournais le dos au lit où Nathan était installé et il ne devait surement pas comprendre pourquoi, juste que j'étais fatigué rien de plus.

Du côté de Moïra, c'était plus compliqué, elle ne savait pas si elle était heureuse à la perspective que Vrass ne se souvienne pas de Benedikt - et donc d'une possible rupture à l'horizon et ce, même si elle supposait qu'il ne s'intéresserait pas pour autant à elle - et triste de voir le jeune homme aussi malheureux. Elle se pinça les lèvres et tourna la tête vers la porte avant de lever timidement les yeux vers lui
«Je suis désolée... mais tu sais, en général, ce genre d'amnésie ne dure pas, surtout s'il y a... des sentiments... je suis sure que ça va aller! »

Elle se pinça une nouvelle fois les lèvres, si elle emmenait Nathan, Benedikt et Vrass se retrouveraient seuls, et c'était peut ce qui les aiderait à se retrouver?
«Peut être que si Nathan reste avec lui, ça l'aidera?» - ce n'était pas vraiment de la manipulation, disons que ce n'était pas du tout volontaire, comme si une part d'elle-même essayait de la rendre heureuse?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 28 Oct 2012, 03:00

« Je ne pense pas, non... Il a découvert son existence il y a à peine quelques jours et il ne sait pratiquement rien de lui... »
Benedikt soupira. « Et c'est un peu bête mais... J'ai peur de... un peu trop m'attacher à Nathan s'il reste trop longtemps. Je sais ce que c'est de vivre dans un orphelinat et je pense que celui de la Basse-ville est sûrement très bien mais je me sens un peu coupable de le savoir là-bas. Et si j'ai envie de le garder avec nous, c'est une très mauvaise chose parce que la décision ne dépend pas de moi. De toutes manières, je ferais un tuteur terrible, on me prends déjà constamment pour un gamin ! »
Il esquissa un sourire à sa dernière phrase et s'appuya contre le mur, bras croisés pour retrouver une expression contrariée.

« Et les sentiments, je ne suis pas sûr que ça change quelque chose... On aime quelqu'un à cause de ce qu'on a vécu avec lui, non ? Je ne pense pas que tout ce qu'a pu dire Vrass auparavant compte encore. Il n'est pas froid avec moi mais... peut-être qu'il agirait comme ça à présent avec tout ceux qui lui plaisent, je ne sais pas... Il y a trois options, soit Vrass retrouve la mémoire, soit il ne la retrouve pas mais veux quand même rester avec moi, soit il ne la retrouve pas et n'a plus envie de m'avoir avec lui avec avoir appris à me connaître un peu. »
Il leva les yeux au ciel alors qu'il continuait ; « Mais dans tous les cas, je vais rester jusqu'à ce qu'il me dise qu'il ne veux plus me voir, je suis totalement incapable de me décider à partir, j'ai déjà essayé. »

Benedikt repoussa quelques mèches de cheveux qui lui tombait dans les yeux, ignorant superbement le fait que ses paroles était peut-être en train de briser le cœur de la pauvre Moïra qui avait quand même fait le voyage jusqu'ici. S'il était un peu plus conscient des contradictions évidentes dans ce qu'il pensait de Vrass, il était aussi très bon pour se mentir à lui-même et avait perdu beaucoup de son courage depuis que le tatoueur s'était réveillé et était là pour l'entendre. Le botaniste était nettement moins déterminé à balancer tout ce qu'il lui passait par la tête quand il n'était pas en colère, ou c'était apparemment pour les expliquer en long et large à la mauvaise personne.
« Oh, je suis vraiment désolé, je te raconte tout ça, c'est un peu trop personnel... En plus, tu t'en fiche, je pense... Heu... Je voulais juste pour te prévenir, pour l'amnésie de Vrass. »

Plutôt embarrassé, il laissa rentrer la jeune fille avant lui et revint à nouveau dans la petite chambre d'hôpital où il trouva Nathan en train de grignoter quelques frites, un air un peu renfrogné de voir son père endormi et pas très content à l'idée de devoir retourner à l'école. Le regard du botaniste glissa jusqu'au winghox qu'il ne voyait que de dos et il vola en quelques pas près du son lit.

« Vrass, ça va ? »
Le botaniste jeta un coup d’œil aux appareils qui semblaient parfaitement calme et se baissa à hauteur du tatoueur avec un visage inquiet pour poser sa paume à plat sur le front de Vrass.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Oct 2012, 13:59

Lorsque Benedikt expliqua ce qu'il ressentait, que ce soit vis à vis de Nathan ou de Vrass, Moïra s'était mise à rougir, les mains dans son dos, à se balancer d'un pied sur l'autre
«Je... les sentiments ne se contrôlent pas... on peut aimer quelqu'un sans n'avoir jamais rien vécu avec lui... juste... juste le cœur qui bat sans qu'on ne sache pourquoi...» - elle détourna vite le regard alors qu'il revenait finalement au sujet principal, encore et toujours le même... Vrass.

Il s'excusait de parler un peu trop et finalement elle vint juste hausser les épaules en essayant quand même de sourire
«Ce... ce n'est pas grave! Je comprends que tu aies besoin d'en parler. Ça ne doit pas être facile pour toi!» - elle désigna la porte en se forçant encore à sourire - «Je vais attendre que Nathan ait fini de manger et je le conduis à l'école. Il vaut... surement mieux que vous restiez seuls en fait...»

De toute façon maintenant, à part si le winghox lui disait de partir, elle n'avait plus aucune chance! Aussi, elle allait recommencer son travail comme elle l'avait fait jusque là! En étant parti plus tôt, il aurait peut être encore quelques heures à faire à l'agence et qui sait, elle aurait peut être sa chance à ce moment là? Suivant le jeune homme à l'intérieur, elle vit que Nathan semblait plutôt boudeur aussi elle vint rapidement près de lui pour poser sa main sur sa tête! Il avait quelque chose d'attachant ce gosse...

Quant à moi? Je gardais les yeux clos. Depuis combien de temps ils étaient sortis hein? J'avais ramené une main sous mon oreiller et je faisais semblant de dormir, mais la voix de Benedikt semblait inquiète et ça ne me plaisait pas trop! Alors qu'il s'approchait, je me rendais compte qu'il ne dégageait pas d'odeur suspecte de transpiration ou autre, et je doutais fort qu'il y ait des douches accessibles dans cet établissement. Il posait une main sur mon front et je me décidais à ouvrir les yeux

«Je cherchais seulement à me reposer un peu... le temps que le baume fasse effet» - il m'avait remis des bandages pour que ça tienne mieux, mais à présent je n'en avais plus qu'autour du buste et du coude! Je me retournais donc pour me mettre sur le dos à nouveau en fixant le plafond... mon rythme cardiaque accéléra de nouveau, rien que par la présence de cette fille dans la pièce avec sa petite voix de midinette innocente
«Allez Nathan! Finis de manger et je t'emmène»
- «Mais je veux pas y aller! Je sais déjà lire, écrire et compter... j'ai pas besoin d'y aller!»
- «Je suis sure que tu es très intelligent! Mais il faut aller à l'école! Tu verras qu'il y a des mots plus compliqués que d'autres à écrire! Et il y a pleins de choses à apprendre sur Nideyle! Est-ce que... tu connais les tenaag'i?»
- mon sang ne fit qu'un tour.. elle se fout vraiment de ma gueule celle la pour balancer ainsi les rivales des winghox? Une fois de plus, la machine commença à faire des bip bip plus rapides pendant que je fronçais les sourcils tout en fixant encore le plafond

Ne pas s'énerver devant Nathan, ne pas s'énerver devant Nathan... connasse!!

- «Non, je ne les connais pas...» - tant mieux!
- «Donc tu vois que tu as encore à apprendre ! Allez, on va pas tarder, finis ton hamburger..»

Je serrais légèrement les dents avant de finalement chercher la main de Benedikt pour la serrer dans la mienne en espérant ne pas lui faire mal à serrer trop fort! Je devais me calmer et je me rendais compte que j'y arrivais mieux quand il était à proximité, mais maintenant, je n'attendais plus qu'une chose, qu'elle dégage et vite!

Il y avait toujours l'histoire de la surprise, mais je pense qu'il aurait été préférable que je m'en souvienne et que je lui offre moi-même, quitte à le lui donner la prochaine fois, mais à ce niveau là, c'est Benedikt qui avait ramené tout ça donc je ne pouvais pas trop réagir

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 28 Oct 2012, 16:37

Benedikt sourit en voyant la jeune fille argumenter avec Nathan pour le convaincre de partir – il retint une exclamation en entendant qu'il savait déjà lire et écrire, se demandant si tout les gamins de la Basse-ville étaient dans le même cas -, et jeta un regard en coin à son père en entendant les bruits réguliers des machines changer à nouveau. Depuis le moment où Vrass avait fait un arrêt cardiaque, il se figeait à chaque fois qu'il entendait leur rythme s’accélérer, mais il lui avait dit que tout allait bien il y avait quelques instants ? En vérité, Benedikt le connaissait assez pour reconnaître la colère de la douleur, chez lui, et ce qu'il voyait là, c'était plutôt un tatoueur qui boudait. Il n'essaya pas d'enlever sa main de la sienne, trop heureux qu'il agisse ainsi comme si c'était naturel pour lui, et discuta encore un peu avec Moïra et Nathan de choses peu importantes, la participation de Vrass restant assez exceptionnel.
Son fils pendant de temps-là termina son repas, et ils s'apprêtèrent à partir.

« Ton cadeau, ton papa te le donneras plus tard, en fait, Moïra ne pourra pas le prendre sur son...scooter, là. Mais ne t'inquiètes pas, tu l'auras bientôt, on viendras dès que possible, et j’appellerais l'orphelinat demain pour te donner des nouvelles. Promis, juré. »
Il ébouriffa les cheveux du gamin de sa main libre et continua à l'intention de Moïra ;
« Je reviendrais finir mon travail demain, aussi... Je crois que je vais avoir des problèmes si je laisse ça traîner... » Et puis j'ai vraiment besoin d'argent, pensa le botaniste. « On se verras là-bas ! »

Il attendit que les deux leur disent au revoir et disparaissent pour baisser les yeux sur le winghox.
« Heu...Vrass... Tu peux m'expliquer pourquoi tu essayes de réduire ma main droite en poussière depuis une dizaine de minutes ? Si c'est à cause de Nathan, je peux le ramener demain matin ici... Ou même peut-être en fin d'après-midi, si l'orphelinat m'y autorise. J'ai pris le bus pour revenir, tout à l'heure, je peux le refaire... »

Benedikt n'était pas vraiment enthousiasme à l'idée de renouveler l'expérience, considérant le fait qu'un bus était beaucoup plus imposant qu'une voiture et donc équivalent, plus ou moins, à une arme de destruction massive dans la tête du botaniste – idée peu partagée parmi les habitués des transports en commun, qui avait lancé des regard interrogateurs ou inquiet au jeune homme pendant tout le trajet -. Sa répulsion de l'automobile n'était pas nouvelle, mais l'accident de Vrass l'avait considérablement aggravée, et il semblait qu'on devrait attendre encore quelques années avant de voir le botaniste au volant d'une voiture, si cela arrivait même un jour.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Oct 2012, 18:31

Je me posais la question de savoir si le gosse faisait exprès de dire des choses qui me foutaient en rogne pour voir si ça me faisait de l'effet ou s'il ne se rendait vraiment pas compte de la portée de ses paroles? Il retournera la voir demain, ben tiens! Oui effectivement je devais être quand même en train de réduire sa main en charpie, mais je ne m'en rendais pas vraiment compte en fait, jusqu'à ce que la fille emmène Nathan qui s'était quand même approché pour se jeter sur le lit sur mon ventre - il s'est pas rendu compte que c'est là que j'ai mal bordel? C'est con un môme des fois! Mais bon, je grimaçais juste un peu avant de lui sourire quand même en hochant de la tête

«On se reverra bientôt... pour ton cadeau.»

Il hocha de la tête à son tour et fila alors que Moïra «nous» disait au revoir en agitant la main bien que son regard restait braqué sur Benedikt ce qui m'agaçait encore plus.

Il me fallut encore quelques secondes une fois qu'ils furent partis pour me calmer un peu jusqu'à ce que le botaniste me demande pour quelle raison je cherchais à lui broyer la main et je baissais donc la tête vers l'arme du crime pour me rendre compte qu'effectivement, je devais le serrer assez fort!
«Non, ce n'est pas Nathan...» - et je levais alors les yeux vers lui, de ce regard plutôt rancunier et sombre - «Dis moi... tu es toujours du genre naïf quand il s'agit de voir si tu plais à quelqu'un? Non parce qu'honnêtement dans cette pièce, j'étais loin d'être le seul à te dévorer des yeux!»

Je lâchais sa main pour le libérer un peu et éviter de la lui couper en deux à force, je ramenais la mienne simplement sur le lit avant de fixer le plafond «Je préfère éviter de voir Nathan tant que ma mémoire ne m'est pas revenue totalement. Je crois que ça revient déjà, en tout cas pour certaines choses, surtout te concernant» je plongeais mon regard dans le sien, car oui, je me souvenais surtout d'une chose que j'avais pu dire et de la crise que ça avait engendré alors qu'on venait de faire l'amour... faire l'amour? c'est quoi cette expression à la con? Heureusement que je ne l'ai pas dit à haute voix tiens...

Je venais pencher la tête sur le côté, ni lui ni moi n'avions mangé finalement, mais je n'en avais pas envie pour le moment et je me poussais un peu «Viens s'il te plait. Je me sens mieux quand tu es à côté...»

C'était vrai en plus, si au début je ne savais pas pourquoi, je commençais à m'en rendre compte. Non pas que j'irais dire que je l'aimais, juste qu'il était différent. Il l'avait dit lui-même, il avait été l'exception une fois et il fallait croire que ma mémoire n'était pas suffisante pour changer ça. J'attendais qu'il se rapproche, comme si j'avais besoin d'enfouir mon nez dans ses cheveux et de le sentir vraiment contre moi. Puis mon ventre se mit à gargouiller, il valait peut être mieux manger quand même tant que c'était à peu près chaud!

Je sentais déjà le baume faire effet, normalement, il ne me faudrait qu'une journée de plus pour être remis sur pieds, donc dans la mesure où seul le haut de mon corps a vraiment été atteint, je pense pouvoir sortir dans l'après-midi tant que je garde ces bandages, mes os continueront de se ressouder chez moi non? C'est tout aussi bien?
«J'ai un peu faim... on mange?» - maintenant qu'il n'y a plus personne pour me couper l'appétit...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 28 Oct 2012, 20:46

Benedikt s'arrêta d'abord à ce que Vrass venait de dire à propos de la façon dont il le regardait - un sourire envieux apparu à cet instant - avant de comprendre le message principal.
« Hein, tu parles de Moïra ? » Forcément, excluant Nathan, il ne restait plus grand monde.
Il se mit à rire légèrement, près à lui rétorquer qu'il racontait n'importe quoi, puis devint soudain pensif. Après tout, cela expliquait au moins pourquoi elle faisait tant pour eux. Désolé pour elle, surtout en repensant à sa façon peu délicate d'aborder les sujets qu'il ne fallait pas, il replia et étira une ou deux fois ses doigts que Vrass venait de lâcher – c'était agréable de sentir le sang y circuler, finalement - avec un air un peu confus. Il avait du mal à comprendre pourquoi elle avait continué à être aussi gentille alors qu'elle avait dû comprendre bien vite qu'il ne s’intéressait pas à elle. Dans la tête du botaniste, qu'elle le dévore des yeux, selon l'expression du tatoueur, ne voulait rien dire d'autre qu'il lui plaisait physiquement.

« Ce n'est pas grave pour Nathan, je lui téléphonerais seulement pour lui donner de tes nouvelles, je lui ai promis. C'est sans doute mieux comme ça, ça évitera qu'il s'aperçoive de... ta mémoire... »
Benedikt enleva ses chaussures et s'installa sur le lit contre Vrass, du côté où il avait le moins de blessures puis récupéra un à un ce qu'il avait sorti des sacs en papier. Les couvertures devinrent rapidement une forêt de nourriture pleine de gras. Attrapant quelques frites dans un sachet, le botaniste se mit à grignoter avec enthousiasme, bien heureux de savoir que son ventre en train de crier famine allait enfin avoir ce qu'il voulait. Et à vrai dire, être aussi près de Vrass lui rendait plus sûrement que n'importe quoi d'autre sa bonne humeur. Il s'arrêta pourtant de manger pendant un peu de temps pour regarder un point imprécis autour des cornes de Vrass, le regard dans le vague.

« Un jour, une amie m'a dit que j'avais une innocence vraiment persistante. J'ai pensé qu'elle voulait dire que j'étais idiot, mais elle avait peut-être raison, étant donné ce que j'ai fais auparavant de ma vie, je devrais probablement me rendre compte de ces choses-là. Même, si, heu, Moïra n'a j'espère pas la même façon de penser. » Il baissa les yeux vers le tatoueur. « Enfin, je te dis tout ça parce que je me rends compte que je devrais le savoir, mais... Je ne comprends pas trop pourquoi tu es en colère alors que je n'ai pas couché avec elle et qu'en fait, je la connaît à peine ? Quand bien même, toi et moi, ce n'est pas pareil... »

Benedikt resta quelques instant silencieux, en partie parce qu'il réfléchissait mais aussi parce qu'il avait à nouveau la bouche pleine. « De quoi tu te rappelles, à propos de moi ? » demanda-t-il soudain, un léger sourire éclaircissant les sourcils froncés.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 28 Oct 2012, 21:15

Quelle importance? Qu'est-ce que j'en sais? Il n'a pas tort sur un point, du moins s'il est vrai qu'il n'a pas couché avec elle - et je pense que c'est le cas, la gamine lui jetait vraiment ce genre de regard d'amoureuse transie qui veut dire qu'elle n'a pas eu ce qu'elle voulait et je venais juste hausser des épaules vis à vis de sa question, finalement je n'avais juste pas envie de répondre. Un côté possessif que j'ai toujours eu, je n'aime pas qu'on joue avec mes jouets en général, et même si Benedikt ne m'appartient pas, je n'aime pas l'idée qu'il puisse être avec quelqu'un d'autre.

Pourquoi? je n'étais pas sur de le savoir, mais ça revenait peu à peu.

J'avais à nouveau redressé le lit pour qu'on puisse manger, il était resté près de moi, attrapant le sac pour éparpiller un peu partout les papiers de hamburgers, les frites et les sodas et je commençais déjà par picorer des frites avant de prendre une première bouchée. Essuyant du bout du pouce un peu de ketchup au coin de mes lèvres, je n'avais rien dit de plus depuis l'épisode de cette fille qui ne me plaisait pas... aussi il rompit lui-même le silence en me demandant ce dont je me souvenais de lui. J'avalais ma bouchée en fixant un point devant moi, ne sachant pas quoi répondre en fait

«C'est compliqué. Je me souviens d'un passage à Balaïnes où on a été à la plage... j'ai vu une lumière entrer dans ton corps alors qu'on était près d'un puits mais tu m'as dit apparemment que le Pelel'je était à présent avec Belladona, ce passage je ne m'en souviens pas.» - je suçais le bout de mes doigts tout en gardant un côté pensif, puis je me tournais de nouveau vers lui, poussant légèrement son épaule de la mienne - «le reste, ce sont des bribes de souvenirs. Un passage sur un toit d'immeuble, une fête foraine.. mais je pense qu'effectivement, tu as souvent fini dans mes bras non?»

Car oui, je devais reconnaître que c'était surtout ce genre de choses dont je me souvenais. À Balaïnes, j'avais pris une chambre il me semble, sur les toits on y était simplement restés pour se rouler dans l'herbe... «Et il me semble aussi que je n'ai jamais pris aussi souvent de bain que depuis que je te connais! J'ai pas ma lde souvenirs dans une baignoire, la mienne notamment.» - quoi que je visualisais aussi une petite douche, qui avait failli s'écrouler d'ailleurs car mine de rien, il n'y avait pas trop de place pour deux dedans!

Je venais essuyer rapidement ma main à l'aide d'une serviette en papier puis je me penchais pour l'embrasser. De la même manière que le reste, même si je ne lui avais pas dit, c'était plutôt les sensations, pas forcément des souvenirs visuels qui me hantaient, mais plus un véritable ressenti. De la même manière que si un drogué perd la mémoire, il n'en demeurera pas moins accro! Je soupirais doucement, pas seulement parce que je sentais que malgré mon état, j'avais envie de lui, mais aussi par la douleur de mes côtes qui se soulevaient par ma respiration...

Puis je reculais avec un sourire amusé avant de recommencer à manger - «J'ai l'impression que lorsque tu me poses des questions, ça m'aide en tout cas... merci.» - je ne suis pas sur de le lui avoir dit encore, mais j'ai le sentiment que s'il n'avait pas été là, je serais resté comme un con dans cette chambre tout seul - quoi que je ne pouvais pas savoir que l'hôpital repoussait toute personne qui cherchait à venir me voir...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 28 Oct 2012, 23:58

Benedikt ne put retenir un grand sourire amusé malgré tout l'effort qu'il y mit.
« Oui... effectivement. Le genre d'activité et la façon qu'on a de le faire nécessite généralement une bonne douche après, ou en l’occurrence, chez toi, un bain. »

Son rire se perdit dans le baiser de Vrass et il se redressa un peu en l'entendant le remercier.
« Oh, non, attends, j'ai ramené quelques objets de chez toi, je me suis dis que ça pourrais t'aider. Peut-être que ce sera encore plus efficace que mes questions... Enfin, j'ai pris ce que tu utilises souvent d'après moi, ou des choses qui ont un rapport avec un événement précis récent. »

Le botaniste prit appui sur le bord du lit pour se pencher autant qu'il le pouvait et pêcher son sac un peu plus loin. Il le tira tout près de lui, au pied du lit, pour fouiller dedans sans avoir besoin pour autant de poser un seul pied par terre, puis sortit finalement le dessin de Vrass, celui qu'il avait fait entre ses croquis de loutre juste avant de le tatouer. Observant le dessin avec attention, il resta là un peu, laissant à Vrass la vision peu intéressante de son dos. Lorsqu'il se retourna, ce fut un visage aux sourcils froncés qu'il lui montra.

« Tu sais quoi ? Je crois que je me fiche de combien de temps ça prendras, pour que tu retrouves la mémoire. » Benedikt fixait intensément à présent le mur en face de lui, comme si c'était à lui qu'il parlait, et se mit à parler d'une voix brusque, seul témoin du courage qu'il rassemblait pour oser entendre à voix haute ses paroles.
« Tant que tu veux que je reste, j'en ai rien à foutre. Sur le chemin de l'hôpital, hier, je me demandais ce que je pourrais bien faire si tu mourrais, et je n'ai toujours pas de réponse. Je n'ai jamais été aussi heureux qu'avec toi, je l'ai dis à Nathan alors je ne vois pas pourquoi je ne te le dirais pas, et... Peu importe que ce ne soit pas la même chose pour toi, si tu veux que je reste, ça me va. »

Le botaniste lui jeta soudain un regard horrifié et il brandit le croquis du tatoueur devant son visage montrant, ironiquement, la version en nuances de gris de lui-même - il y avait effectivement bien moins de rose sur celle-ci -.
« Heu, voilà, ça te rappelle quelque chose ? Normalement, ça devrait te faire penser à un jour précis, parce que tu peux voir à peu près le résultat dans cette pièce. Enfin pas exactement le résultat, mais tu l'as fait pendant que tu dessinais aussi autre chose. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 29 Oct 2012, 10:08

Oui, je ne doutais pas une seconde que nos activités communes devaient souvent nécessiter un passage dans la baignoire ou la douche! Mais son teint amusé me plaisait bien, il avait vraiment un côté frais et amusant et cela confirmait peu à peu ce que je ressentais vis à vis de lui. De là à dire que c'était de l'amour, je ne savais pas trop, mais il avait ce petit quelque chose d'attachant qui fait qu'on a du mal à s'en passer.... j'avais pensé à de la drogue un peu plus tôt, c'est surement ça.

Buvant une gorgée de soda, il sembla vouloir chercher quelque chose qui pourrait m'aider, mais il semblait surtout perdu dans une profonde réflexion et j'attendais simplement qu'il me montre ce qu'il avait récupéré, jusqu'à ce qu'il signale qu'il se fichait finalement que je retrouve la mémoire ou non. Du moment que je souhaitais qu'il reste près de moi, ça lui suffisait. Mon regard s'assombrissait un peu et je venais prendre une nouvelle gorgée de soda
«Je peux comprendre ton point de vue.. mais je t'avoue que la sensation d'avoir un gruyère à la place du cerveau n'est pas forcément des plus agréables!» - je me tournais alors vers lui avant de m'approcher juste pour poser mon front contre le sien - «mais surement que certains souvenirs sont moins importants que d'autres?» - notamment par exemple, comment Belladona s'est retrouvée avec le Pelel'je qui l'avait infesté! Mais ça viendrait en temps en heure je présume aussi.

Il me tendit finalement un papier, sur lequel je l'avais dessiné lui... il paraissait songeur, probablement que je l'avais dessiné alors qu'il regardait quelque chose en particulier, et de ce qu'il me disait, c'était pendant que je faisais les croquis de la loutre qu'il allait avoir sur le torse pour se protéger des Pelel'je... il devait surement être en train de regarder les dessins
«Oui je m'en souviens. J'ai toujours mis un point d'honneur à me souvenir de ce que j'ai dessiné dans le passé...»

D'ailleurs, je me demandais s'il y avait des tatouages ou autres que j'aurais pu oublier. Aujourd'hui, j'ai une cliente qui devait passer pour se faire un gigantesque tatouage de Drakmoniss, et pourtant je n'ai pas senti son appel, je n'ai senti aucun appel? Peut être que Sayah était conscient de mon état et donc qu'il a coupé momentanément les effets de la perle pour que j'ai le temps de m'en remettre, mais je suppose que dès demain faudra que je m'y colle. Je souriais légèrement en regardant ce dessin avant de me tourner vers lui
«Je suppose que je t'ai fait le tatouage du loup garou après cette histoire de Pelel'je?» - de toute façon, il m'aurait été impossible de le lui faire si le Pelel'je était encore en lui, et il ne l'aurait pas eu si j'avais fait le tatouage avant.. «En soit, j'ai l'impression que j'ai à peu près tout retrouvé, le problème c'est que je ne suis pas sur de placer les évènements dans le bon ordre!»

D'ailleurs, je sais pas mais il me semble aussi qu'une fois il s'est retrouvé entouré de groupies qui le prenaient pour une pop star! Dommage, je visualise pas trop où on était à ce moment là, mais ça devait être assez marrant. Je rangeais les restes du repas - autrement dit, juste le papier - puis je posais le sac par terre en attendant avant de m'enfoncer dans les coussins. Une infirmière débarqua alors, pour vérifier les appareils en tout genre, puis elle s'approcha des bandages tout en jetant des regards lourds de sens à l'égard de Benedikt
«Ça dégage une drôle d'odeur. J'espère que vous savez ce que vous faites! On ne joue pas comme ça avec sa santé!»
- «Croyez moi, je préfère confier ma santé à Sayah plutôt qu'à vos médecins!»
- connasse... - «et puis les herboristes semblent mieux connaître leur métier que vous quand on voit la vitesse à laquelle les blessures se soignent bien plus vite par leurs méthodes que les vôtres! Pourtant, ils n'utilisent que des plantes!»

Elle rougit un peu, visiblement vexée avant de sortir rapidement et je levais les yeux au ciel
«C'est l'inconvénient de la Basse Ville. Autant ils sont efficaces pour soigner en urgence quand t'as pas le temps d'aller chez l'herboriste, mais après ils sont tellement arrogants qu'ils sont persuadés qu'ils valent mieux que tout le monde!»

Enfin... logiquement, je pense que je pourrai demander à rentrer ce soir! Mais déjà, ça serait peut pas mal que je me lève pour me dégourdir les jambes... j'aurais surement besoin d'une béquille quand même, et même si la perspective de me servir de Benedikt était tentante, je ne pouvais pas l'écraser sous mon poids pour pouvoir faire quelques pas. On verrait plus tard je pense.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 29 Oct 2012, 18:50

Benedikt hocha la tête.
« Oui, je... Je te l'ai demandé à ce moment-là, c'était plus rassurant après ce qui venait de se passer. » Son sourire s'élargit doucement lorsque Vrass parla de se souvenir de pratiquement tout. « Je pourrais peut-être te faire une sorte de carte ? Avec des flèches, et tout ce qui s'est passé. Mais je dessine très mal, et il faut que je me rappelle de tout, moi... aussi... »

Benedikt se raidit en voyant rentrer l'infirmière, mais n'eut pas le temps de sauter hors du lit. Vexé par ses paroles, qui suggéraient qu'il était près à mettre la santé de Vrass en danger par simple fierté, et qui remettait en cause son travail, une moue contrariée apparut sur son visage. Le botaniste n'était pas spécialement fier de se qu'il faisait, mais il n'aimait pas l'idée qu'on conteste ses méthodes sans savoir. Si la leur impliquait de Vrass qu'il reste longtemps à l'hôpital, alors elle était forcément moins bonne ! D'ailleurs, c'était le tatoueur qui lui avait demandé de le faire, c'était son choix. Mais bien sûr, il était évident qu'on risquait de leur faire des remarques à ce propos.

« Il y a des tas de trucs bon pour la santé qui ont une drôle d'odeur ! Il ne risque rien, ce n'est pas du tout dangereux. Et toujours efficace. » rajouta-t-il après le tatoueur qui n'avait pas attendu pour prendre sa défense, juste avant que l'infirmière disparaisse.

Le botaniste la suivit des yeux, puis se pencha pour plonger la main dans son sac et en ressortir un t-shirt taille manifestement enfant, celui qu'avait porté Vrass pendant la journée qu'il avait passé sous les foudres des sorts de Sayah.

« Bon, ça, c'est peut-être un peu compliqué. Quoique non. Enfin. C'était il y a deux jours, je crois, et tu m'as demandé de t'acheter ça. Ah, aussi, ce n'était pas pour Nathan, même si ça pourra lui servir plus tard. Si tu rappelle de beaucoup de choses, maintenant, ça devrait être évident. »
Il éclata de rire brièvement au souvenir de la journée et de la découverte de son apparence, le matin.
« Tu étais furieux ! Et moi, j'avais vraiment du mal à me retenir de te traiter comme un gamin. C'était vraiment bizarre, je sais pas, c'était pas du tout naturel de te voir comme ça. Je suppose que ça passerait mieux avec d'autres personnes, mais toi... Tu es trop... »

Benedikt fit des gestes peu explicite, qui pouvaient vouloir dire à peu n'importe quoi ; que le tatoueur était trop gros, ou trop grand, ou trop sérieux.
« Trop viril. » finit-il alors par s'expliquer pour éviter les malentendus, avec un sourire gentiment moqueur.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 29 Oct 2012, 19:24

Voir Benedikt rembarrer l'infirmière à ma suite avait quelque chose d'amusant! Il se tenait là, debout à côté et je pouvais voir qu'il était vexé de sa réflexion! C'était le genre de chose avec les préjugés, tout comme le fait qu'on pense toujours qu'un winghox n'est qu'une brute sans cervelle - bon j'avoue ne pas forcément être une lumière, mais de là à dire que je suis con faut pas exagérer.

Lorsqu'elle dégage enfin, je lui fais un signe de tête pour qu'il revienne, mais d'abord, il fouille dans son sac pour en sortir un t-shirt d'enfant. Dans un premier temps, j'avoue ne pas comprendre où il veut en venir, jusqu'à ce que le flash concernant le shaman me revienne... voilà pourquoi je me souvenais avoir subi un truc! Et j'écarquillais alors les yeux en tendant le doigt vers le t-shirt
«Sérieusement? J'ai mis ça???» - je ramenais ma main sur mon visage d'un air plutôt effaré... tu m'étonnes que je devais être furax si j'ai repris cette apparence toute une journée! Moi en gosse? La vache! Et si j'en crois le t-shirt, je devais avoir repris ma taille de mes 10 ou 12 ans maxi...

Mon regard s'assombrissait alors, je savais très bien le responsable et forcément sur le coup, je ne me souvenais pas de toutes les résolutions que j'avais prises concernant Archélas Ages. Celles de ne plus lui faire quoi que ce soit même s'il venait à se venger à nouveau! Et pour cause, je ne me souvenais même pas m'être déjà vengé
«Il ne perd rien pour attendre ce foutu soldat! Y'a quand même une différence entre être transformé en femme et en gosse!!» - je ne me souvenais pas non plus avoir raconté la raison de ma fuite de Windrakk au gosse et je venais donc fuir son regard d'un air embarrassé, la machine s'était mise à faire des bip bip accélérés, signe de mon énervement finalement, un peu comme lorsque je m'étais rendu compte de mon état probablement.

Je levais alors les yeux vers Benedikt, essayant de me calmer tout de même pour ne pas l'effrayer ou qu'il se sente coupable de m'avoir parlé de ça
«Je suppose que si tu souris comme ça, c'est que la journée s'est bien passée et qu'il n'y a pas eu d'accident... je suppose que c'est l'essentiel.» - et pour preuve, l'accident, je l'avais eu en ayant ma taille normale! Mais si ça s'est passé il y a deux jours, je me dis que j'ai vraiment eu une veine du tonnerre! Si je m'étais pris ce camion de pompier en étant gosse à mon avis, j'y serais passé...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Benedikt » 29 Oct 2012, 23:11

« Heu, Vrass. Tu t'es déjà vengé sur lui. Tu l'as transformé en Sayah. Ce n'était pas très gentil. »

Benedikt essaya d'imaginer l'apparence de Sayah sur l'homme qu'il avait vu à la fête foraine d'Ephtéria, mais c'était plutôt difficile. En tout cas, le pauvre n'avait pas dû être heureux de se retrouver dans le corps du reptile. C'était déjà pas très agréable de le voir en tant que client, alors quand il squattait votre corps ! C'était probablement pareil pour cet homme ; et pour sa femme qui ne l'avait sans doute pas approché de la journée ! Quoique, c'était une morphe, peut-être était-elle moins perturbée par ce genre de transformations, et Benedikt refuserait de se faire des remarques à propos du fait qu'un reptile était bien moins sympathiques qu'un autre animal, puisque des réflexions dégoûtés à propos des insectes l'avait souvent vexé. Il leva les yeux sur les appareils qui faisaient encore ces bruits stressants.

« Oui, la journée n'était pas si catastrophique que ça, tu as presque oublié ta mauvaise humeur, parfois ! Et puis je me suis bien amusé, ce n'est pas si souvent que je peux me moquer d'un winghox plus vieux mais plus petit que moi, tu sais ! » rajouta-t-il avec un sourire.
Parce qu'il savait que Vrass protesterait et voudrait le punir de ses moqueries, il se retourna pour se retrouver à quatre pattes au-dessus de lui et l'embrassa assez longtemps pour qu'il oublie ce que le botaniste venait de dire.

« Tu ne devrais pas t'énerver, de toutes manières, tu as vu ce que ça fait à ces pauvres machines ? Et en plus, ça me fait peur à chaque fois. »
Un léger sourire flottait pourtant sur ses lèvres alors qu'il parlait tout bas. Puis celui-ci devint un peu embarrassé et il se remit doucement assis en tailleur, pour pêcher l'énorme coquillage qui remplissait son sac, le déballer du tissus dans lequel il l'avait enveloppé et le poser dans le creux de ses jambes.

« C'est le cadeau de Nathan. Je ne sais pas exactement comment tu l'as eu ; je n'étais pas là. Ah si, attends, un de tes clients te l'a donné parce qu'il n'avait pas assez d'argent pour s'offrir un tatouage. Tu as accepté, tu pensais que ça plairait à ton fils. » expliqua Benedikt. « Je l'ai porté pour rien jusqu'ici, finalement. Mais ça n'est pas aussi lourd qu'on pourrait penser. »

Il le tendit au tatoueur pour qu'il puisse le regarder de plus près et se rappela d'une de ces questions ; « Mais sûrement que certains souvenirs sont moins importants que d'autres ? ». Oui, sans doute ? Mais est-ce que ne pas se rappeler des mauvaises expériences serait si bien que ça ? À première vue, Benedikt aurait clairement dit oui, mais à bien y réfléchir, ce serait une jolie façon de répéter de grosses erreurs qu'on s'était promis de ne plus refaire. Est-ce que Vrass se rappelait des disputes qu'ils avaient eu ? Le botaniste aurait aimé ; après tout, lui si, et il saurait déjà quoi éviter... Pour les souvenirs sans intérêts, des jours où il ne s'était rien passé d’intéressant, Benedikt n'était lui-même pas sûr d'en garder longtemps le souvenir.

« C'est quoi ton plus vieux souvenir ? » demanda-t-il sans idée précise d'où il voulait en venir ; il était simplement intéressé de savoir.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: La curiosité est un vilain défaut !

Messagepar Vrass Rannveig » 30 Oct 2012, 01:29

Effectivement, la journée avait du lui plaire à lui! Mine de rien se retrouver avec un mini-moi avait du être plaisant pour lui! Cependant à sa remarque je venais commencer à grommeler avant de me redresser légèrement jusqu'à ce qu'il m'en empêche en se dressant au-dessus de moi de façon fort peu... innocente! Avant de souder ses lèvres aux miennes et la machine recommença à s'activer un peu même si ce n'était plus pour les mêmes raisons!

Je ramenais ma main sur sa joue jusqu'à ce qu'il recule et s'inquiète apparemment des machines!
«Oui enfin là, tu ne m'aides pas beaucoup à garder mon calme!» - je crois que si je n'étais pas encore à moitié momifié, je ne me serais pas soucié de savoir qu'une infirmière pourrait débarquer! Seulement il semblait embarrassé et se dégageait un peu, ce qui m'amusait finalement et je le voyais s'éloigner presque comme un voleur!

Les jambes croisées, il continua de fouiller dans son sac en sortant un énorme coquillage! Je penchais la tête sur le côté, et sans savoir pourquoi, je venais murmurer doucement - «Je voulais qu'il puisse entendre la mer...»
Je me perdais dans mes pensées, et apparemment lui aussi, jusqu'à ce qu'il en vienne à me demander quel était mon plus vieux souvenir et je venais froncer les sourcils sur le coup sans trop savoir quoi répondre
«Tu veux dire depuis que je te connais ou de façon générale?» - c'était plutôt étrange comme question dans la mesure où je lui avais dit me souvenir m'être fait tirer dessus et qu'il m'ait dit que c'était le jour de notre rencontre! Pour le reste, je me souvenais d'à peu près tout je pense

«Tu m'as déjà dit que la première fois que nous nous sommes rencontrés, c'est le jour où je me suis fait tirer dessus! Pour le reste, et bien je me souviens de ma vie winghox, mon village, la.. raison pour laquelle je suis parti...» - je venais plonger mon regard dans le sien, je cherchais à savoir si je lui en avais parlé ou non, car j'avais le sentiment qu'il savait sans avoir la moindre idée d'où ça venait.

Je venais prendre une profonde inspiration avant d'essayer de me redresser
«J'ai besoin de marcher un peu. Tu peux m'aider?» - J'avais surtout besoin d'une béquille en fait, mais il fallait attendre qu'une infirmière débarque à nouveau et ça me faisait un peu chier d'attendre, aussi j'essayais quand même de me mettre vraiment assis, la douleur sur mes côtes semblait anesthésiée pendant que le produit fonctionnait, en fait, je ne sentais presque plus du tout mon ventre, et plus vraiment mon bras gauche non plus mais bon, je devais pouvoir marcher quand même non? Il n'y avait pas beaucoup d'endroits où se balader ici, mais surement une petite cour quand même? J'ai pas trop eu l'occasion de visiter encore!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron