Une visite à perte de vue

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Une visite à perte de vue

Messagepar Vrass Rannveig » 09 Aoû 2012, 16:09

Précédemment
==================================
Iza allait être bien occupée avec son os à moelle pour un moment, mais visiblement, on n'en aurait pas pour très longtemps. De toute façon, comme d'habitude, où qu'on aille, on pouvait revenir très vite. Je fermais la boutique puis je venais prendre la main du gosse, me dressant de toute ma stature en défiant, d'une certaine manière, quiconque viendrait lui chercher des noises. Même s'il accélérait le pas pour traverser rapidement les Ghettos, j'espérais qu'on tombe sur le gars qui avait osé lui coller un œil au beurre noir pour lui apprendre la vie. Mais non, il fallait croire que la chance était avec ce sale petit cancrelat mais il ne perdait rien pour attendre malgré tout!

On se retrouvait à l'intérieur du Dôme, la couleur du ciel virait déjà un peu à l'orange d'ailleurs, et les gens nous regardaient parfois bizarrement, mais un simple regard noir de ma part leur permettait de détourner les yeux! Pas parce qu'on n'est pas en costard qu'on est des clochards non plus! Je suis sur que j'ai plus de fric qu'eux en plus, juste que je le dépense pas en trucs tape à l'œil moi! Je serrais un peu plus la main du gosse dans la mienne alors qu'il m'entrainait dans une petite ruelle sombre - ce qui m'intéressait d'une certaine manière, mais pas de la façon dont lui l'envisageait, dommage. Puis il vint lâcher ma main pour bidouiller un truc avec un crochet. Je croisais les bras en haussant un sourcil, tiens donc, il sait faire ça lui?
«Dois-je m'inquiéter pour mon coffre fort?» - j'avais pris un air amusé évidemment, en tout cas, il semblait douter d'y arriver, je penchais la tête sur le côté - «Au pire, je devrais pouvoir la défoncer à coup de pied.»

Mais ce ne fut pas nécessaire, il y réussissait assez vite, visiblement content de lui ce qui me fit pouffer de rire, il me signala ensuite qu'il y aurait quelques marches à monter, du moment qu'il n'y en avait pas autant que pour aller chez lui, ça me va! Seulement voilà... y'en a vachement plus! Les premiers étages se passaient bien, puis petit à petit, je commençais à froncer les sourcils, on va monter encore longtemps? Il fallait croire que lui, et une fois en haut, je venais poser mes mains sur mes genoux avant de souffler comme un bœuf!
«Bordel! Tu voulais me crever pour la nuit ou quoi? Fallait me le dire si tu voulais qu'on se tienne tranquille!» - je me redressais pour comprendre pourquoi il m'avait entrainé ici, de là où on était, on pouvait voir toute la Basse Ville ou presque! La délimitation du Dôme montrait plus ou moins les Ghettos derrière et je souriais en voyant l'appart du gosse au loin. Je venais essuyer mon front humide de sueur avant de m'approcher du bord et m'asseoir dessus sans la moindre peur, puis je regardais au loin. Mon torse se soulevait encore à des intervalles très réguliers le temps que je me remette de cet exercice, et je venais sourire simplement
«Il faudra qu'on se trouve un coin similaire sans le Dôme tout de même... il gâche un peu les couleurs.»

Car mine de rien, ce qui est intéressant avec les couchers de soleil, c'est tout de même les différentes couleurs du ciel à ce moment là! Je venais laisser pendre l'une de mes jambes dans le vide pour être bien face à l'astre qui commençait à descendre derrière les montagnes, et je tendais la main à Benedikt pour qu'il vienne près de moi avant de sourire d'un air amusé - «Ne me dis pas que t'as le vertige?» - ce serait le comble, vu que c'est lui qui m'a conduit ici.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une visite à perte de vue

Messagepar Benedikt » 09 Aoû 2012, 17:42

« C'est pas vraiment dans mon intérêt ! » répondit Benedikt en riant, pendant que le tatoueur s'asseyait sans problème sur le muret qui longeait le bord. « Mais je suis sûr qu'il en faut un peu plus pour te fatiguer... »
Il reprenait doucement son souffle.
« Je ne pense pas qu'on en trouverais un aussi haut dans les Ghettos ! C'est pour ça que j'ai voulu y monter, la première fois. »

Le botaniste finit par rejoindre Vrass, secouant la tête de gauche à droite pour lui répondre, et s'installa près de lui, sans toutefois risquer à mettre un pied de l'autre côté.
« Il n'y a pas souvent des gens qui montent ici, alors pas besoin de s’inquiéter. Et puis c'est facile de leur faire croire qu'on habitent dans l'immeuble. »

Benedikt mentais peut-être très mal mais avait un visage innocent qui lui avait sauvé la mise plus d'une fois. Et dans ce cas précis, il pouvait aussi compter sur le fait que les locataires s'en fichaient plus ou moins.
Il regarda quelques instants la lumière virant lentement à l'orange ou au rose et s'étirant en filaments, mais son regard dérapa rapidement sur les bâtiments qui les entourait ; les couchers de soleil étaient finalement bien plus ennuyeux pour lui que le paysage de gratte-ciels qui s'étalait à perte de vue.
Perdu dans ses pensées, les paroles d'Erin résonnèrent à nouveau soudain dans ses oreilles et il tourna la tête pour regarder Vrass. « Il ne va te lâcher comme ça... » Comment pouvait-il savoir, hein ? Il n'était resté que peu de temps avec lui, il avait été confortablement installé dans son corps, pas celui du tatoueur. Le botaniste ne remarquait sûrement pas tout, mais cela ne voulait pas dire que le Pelel'je avait raison. Son nez se fronça au rappel des gestes de ce dernier et un sentiment de culpabilité l'envahit à sa grande surprise. Il n'avait pas envie d'en parler à Vrass, mais il avait beaucoup de mal à garder ce qui le gênait pour lui-même, et il avait peur d'avoir enfreint des limites dont ils n'auraient pas parlé. La dernière fois, la question ne s'était pas posé puisqu'il se prostituait encore, et avait été pourtant une source certaine de conflits. Mais le tatoueur avait un caractère bien différent, et de plus, une réputation de coureur de jupons complètement assumée.

« Heu, Vrass... En ce qui nous concerne, c'est... quoi exactement les règles qu'on est sensé avoir en terme de fidélité ? Je veux dire, est-ce que c'est grave de laisser quelqu'un faire certaines... choses qu'on aurais pas dû accepter, parce qu'on est surpris et qu'on ne sait pas comment réagir ? » finit par demander Benedikt, le regard fixé sur l'horizon comme s'il parlais tout seul.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une visite à perte de vue

Messagepar Maître du Jeu » 09 Aoû 2012, 18:09

Pendant ce temps là... ailleurs.

« L'équipe de maintenance. Annonça d'un ton morne un employé qui semblait à l'étroit dans son costume.
_ Salut les gars. Comment se porte le Dôme aujourd'hui ?
_ La p'tite forme !
Répondit celui qui surveillait ses moniteurs d'un ton jovial, laissant filer son collègue maussade. On a réussi à maintenir une température de 28°C en ville alors que les Ghettos en sont presque à fondre, dehors. Par contre impossible de modifier la teinte, ça reste bloqué sur orange.
_ On va regarder ça. Tu nous prête ton poste.
_ Bien sûr. »


L'homme se leva aussitôt et proposa une tournée de café et viennoiseries tandis que les informaticiens de la Basse-Ville s'installaient aux commandes. Ils déballèrent tout un attirail de laptops, de câbles et de divers cartes et moniteurs portables qu'ils branchèrent un peu partout, transformant bientôt le poste de contrôle du Dôme en une sorte de gigantesque toile d'Agelenidae. Les mises à jour s'annonçaient nombreuses, et les tests tout autant. Première étape de cette nuit qui promettaient d'être interminable : mise hors tension du système.

Dans les multiples moniteurs témoins de l'activité des grandes alvéoles, le champ de force se rompit au sommet de la demi-sphère avant de s'étioler à une vitesse fulgurante. Comme une bulle de savon crevée, le Dôme s'éteignit, ouvrant la voie à tout ce qui n'était pas autorisé à entrer en temps normal, du ballet des chauve-souris à l'air chaud resté collé sur la paroi translucide.


Le Dôme est donc désactivé. N'hésitez pas à décrire les tests que vous voulez si ça vous inspire. Ce n'est pas obligatoire, j'avais juste envie de vous dégager la vue. Voilà je vous laisse tranquilles.

Avatar de l’utilisateur
Maître du Jeu
Compte multifonction

Crédit: Fermé

Re: Une visite à perte de vue

Messagepar Vrass Rannveig » 09 Aoû 2012, 23:05

Dans un premier temps, tout semblait calme, Benedikt revenait vers moi et l'on contemplait le ciel orangé à cause du Dôme. Personnellement, je passe tellement plus de temps dans les Ghettos que je ne m'étais jamais rendu compte qu'il pouvait changer de couleur, mais j'avais eu l'impression à un moment qu'il avait clignoté, mais ce devait être mon imagination.

Je pouvais sentir le gosse perturbé par quelque chose, je le serrais doucement contre moi, peut être qu'il avait vraiment le vertige finalement, même s'il avait dit le contraire. Finalement, il se tourna vers moi, apparemment perturbé par quelque chose mais ne voulait toujours pas en parler «T'es sur que ça va?» - est-ce qu'il repensait à cette histoire de gamin? Possible, il faut dire que c'est pas vraiment le genre de truc auquel on se prépare, mais finalement il fallait croire que non et le sujet fut surement un peu plus pénible que prévu. Mon regard venait s'assombrir, et je venais me demander pourquoi il me posait cette question. Mon cœur se fit un peu lourd, comme s'il essayait de m'avouer avoir couché avec quelqu'un cet après-midi, mais je taisais ma réponse pour le moment.

Il s'était tourné pour ne pas me regarder, ce qui intensifiait mon idée de culpabilité - «Honnêtement, je ne sais pas. Je sais que depuis que je te connais, je n'ai pas couché avec quelqu'un d'autre. Je ne sais pas si ça veut dire que je ne le ferai jamais, ni... que tu n'aies pas le droit de le faire de ton côté.» - cependant, il avait dit qu'il n'avait pas su comment réagir, et j'en venais à avoir peur de quelque chose, et je fronçais un peu plus les sourcils en l'obligeant à me regarder. Son visage légèrement tuméfié, est-ce que...

«Celui qui t'a fait ça... il t'a fait autre chose?» - je sentais une pointe de colère monter en moi progressivement, mais de toute évidence, la question n'était pas là et je détournais les yeux un instant afin de réfléchir à tout ça

«Pour le moment, je sais que je n'ai pas envie d'aller voir ailleurs. J'arrive peut être à un stade de ma vie où j'aimerais me ranger un peu, mais toi t'es jeune, je suppose que tu es libre de faire ce que tu veux.» - mais évidemment, la tronche que je faisais ne devait pas l'aider à se sentir mieux, inutile de dire que s'il venait à coucher avec un autre, ça me ferait vraiment chier, mais de là à l'envoyer paître pour ça, je ne sais pas trop si je pourrais en fait, du moins pas tout de suite.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une visite à perte de vue

Messagepar Benedikt » 10 Aoû 2012, 01:59

« Non... » Benedikt regarda un moment le tatoueur, essayant désespérément de comprendre où il voulait en venir - de toute évidence, si la question était tombée en plein milieu de la conversation, c'est qu'il devait y avoir un rapport -. « Oh- Oh. Non. Mais je pense qu'il n'aurait pas pu avoir l'idée vu l'endroit où il s'est pris mon coup de genoux. »

L'expression de Vrass n'est pas vraiment rassurante, cela dit. Il avait l'air à la fois en colère et un peu triste, ce qui rendit le sentiment de culpabilité du botaniste un peu plus présent.
« Mais je ne te dis pas parce que j'ai couché avec quelqu'un, tu sais, ce n'est pas ce dont je parlais. Enfin... j'ai discuté avec Erin cet après-midi, tu sais, parce que je me disais que c'était une bonne idée vu que j'allais travailler à l'herboristerie, et en fait, je ne m'attendais pas à ce qu'il mette ces mains là et là. »
Benedikt désigna les genoux et les cuisses de Vrass, et se sentit un peu ridicule, comme s'il réalisais qu'il avait présenté la chose d'une manière peut-être trop inquiétante comparé à ce qu'elle était vraiment.

« Bien sûr, je veux dire, il l'a fait d'une façon vraiment plus... suggestive. Assez suggestive pour que je m'en aperçoive et pour que je me sente obligé de lui dire d'arrêter. Et puis après on s'est disputé, alors... »
Son regard traîna sur les mains du tatoueur et sur son pantalon d'une manière un peu absente.
« Je ne suis pas si jeune. » se décida-il à ajouter avec un sourire en coin. « Franchement, je dois dire que j'en ai eu assez pour un bon moment, et que ça faisait longtemps que je n'avais pas refait ça juste avant que je te rencontre, et que... je ne vois pas pourquoi j'irais voir ailleurs. Donc- »

Le botaniste s'arrêta brusquement, alerté par le changement soudain de lumière, et se leva, vacillant dangereusement vers le vide avant de tourner sur lui-même, le nez en l'air et les yeux grands comme des soucoupes. Le Dôme tout entier semblait être en train de s'effriter par le haut, et Benedikt eu véritablement peur pendant un instant que le ciel leur tombe dessus puisqu'il en avait maintenant l'occasion, avant d'envisager la seconde d'après tout ce qu'il avait pu se produire - il n'y a plus d'électricité, c'est la guerre, c'est la fin du monde -.

« Vrass, qu'est-ce qui se passe ?! » lança-t-il, clairement paniqué. Il n'avait jamais vraiment réfléchi à l'utilité que pouvait avoir le Dôme, et avait finit par se dire que ce n'était encore qu'un luxe qui n'était là que parce qu'ils pouvaient se le permettre ; ne pas avoir à porter un parapluie ou ne pas être décoiffé par un vent trop fort. Mais c'était quand même quelque chose, qu'il disparaisse, surtout parce que s'ils l'avaient décidé avant, cela aurait été annoncé dans les journaux et on en aurait entendu parler. Il devait y avoir un problème assez conséquent pour soudainement prendre une décision de cette importance-là.
Sans prévenir, il réapparut dans une teinte verte tout à fait inhabituelle avant de graduellement reprendre une couleur plus naturelle - avec quelques ajustements qui faisait tirait le ciel d'une teinte plus ou moins bleue ou rouge -, ce qui arracha un soupir offensé au botaniste, plutôt mécontent de s'être affolé pour quelques problèmes de réglage.
« Heu, c'est normal, hein ? » préféra-t-il tout de même s'assurer. Il s'assit par terre dans l'herbe, les sourcils encore froncés et le regard fixé sur Vrass - occasionnellement dérivant vers le paysage derrière lui pour vérifier que le Dôme avait arrêté de faire des siennes -.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une visite à perte de vue

Messagepar Vrass Rannveig » 10 Aoû 2012, 09:24

Cette conversation ne me plaisait pas. D'une part, me demander à moi d'être fidèle me faisait royalement chier. Que je décide de moi-même de ne pas aller voir ailleurs, c'est un fait, mais qu'on me demande d'être fidèle, je l'appréciais beaucoup moins. Cependant, ce n'était pas vraiment ce que le gosse me demandait, il semblait surtout perturbé par quelque chose, aussi j'écoutait attentivement pour savoir quoi. Erin? Dans le corps de Belladona? Qui lui fait des avances? Voilà qui est original, mais de ce qu'il m'expliquait, il n'était pas allé bien loin avant de se faire repousser, et une part de moi en était soulagé et j'avais rapidement déposé un baiser sur sa tempe

«Je dirais que tout dépend de comment tu vois les choses. Si tu te sens coupable vis à vis de ça, est-ce que c'est parce que tu ne l'as pas arrêté avant ou parce qu'une part de toi voulait qu'il aille plus loin?» - car d'une certaine manière, tout était là. Avoir envie de coucher avec quelqu'un peut parfois être pire que d'être forcé à le faire par quelqu'un d'autre, du moins selon moi. Je doute fort que quelqu'un réussisse à me forcer à quoi que ce soit, mais lui c'est différent. S'il la repoussé parce qu'il ne voulait vraiment pas qu'il le touche, à mes yeux il n'y avait rien eu de grave, s'il l'avait repoussé juste par peur que ça lui plaise, à moi ça me plaisait un peu moins.

Je lui expliquais alors que de toute manière, nous étions assez libres lui et moi, de mon côté, j'avais une certaine envie de me ranger, mais lui était encore jeune et pouvait avoir envie de vivre autre chose. Cependant, il me rappela qu'il n'était pas aussi jeune que ça - ouais mais moi y'a un an encore je pensais qu'à m'envoyer en l'air à droite et à gauche, donc c'est seulement maintenant que j'estime être un peu trop vieux pour ces conneries, lui il a de la marge! Cependant, je n'en rajoutais pas, car depuis un moment, je trouvais que le Dôme était bizarre, jusqu'à ce qu'il disparaisse totalement!

J'écarquillais les yeux de surprise alors que Benedikt se levait carrément, visiblement paniqué par tout ça! Le Dôme avait disparu, l'air été chaud bien qu'agréable dans les hauteurs, mais en bas ils devaient suffoquer s'ils n'étaient pas habitués! Moi à vivre dans les Ghettos, je connaissais cette chaleur étouffante, mais eux? Puis il revint, la température ne semblait pas normale pour autant et il vint à changer de couleur à plusieurs reprises avant de disparaître à nouveau. Je venais juste hocher de la tête de gauche à droite suite aux différentes questions du gosse... si c'est normal? Comment je pourrais le savoir?

«Ça me fait penser à certaines télévisions, parfois il faut taper dessus pour qu'elles marchent, et elles font des lignes bizarres le temps que l'image revienne. Peut être qu'ils ont une panne et qu'ils font des réglages...» - comment je pourrais savoir? En tout cas, il était descendu et je venais m'asseoir à côté de lui, il est vrai que ça avait quelque chose d'inquiétant, mais maintenant que le Dôme avait disparu, on pouvait voir les couleurs orange et violettes du ciel

«Au moins maintenant, on a un vrai coucher de soleil!»

Je lui souriais avant de passer mon bras autour de ses épaules, mon regard redevint sombre quelques secondes avant que je ne reprenne ce dont on parlait peu avant
«Écoute, je ne veux pas que tu te sentes enchaîné à moi, tout comme je n'ai pas envie d'être enchaîné. Pour le moment, je n'ai pas envie d'aller voir ailleurs, c'est de mon propre chef! Je ne sais pas si ça durera mais c'est comme ça.» - je me tournais vers lui, j'étais trop sérieux vis à vis de tout ça, mais la conversation ne me plaisait pas, j'y pouvais rien - «on voit où ça nous mène. D'accord?»

Pas trop de question, pas de prise de tête, du moins, pas maintenant. Je regardais derrière lui pour voir qu'il n'y avait que de l'herbe, et je venais m'appuyer sur lui pour le faire basculer allongé sur le sol, passant un peu au-dessus pour me retrouver au-dessus et plonger mon regard vairon dans le sien. Oui, on verra non?

Je l'embrassais doucement, ne voulant pas non plus qu'il pense qu'il n'y avait que ça, puis je roulais sur le côté pour me mettre sur le dos, une main sous ma tête à fixer le ciel, les couleurs changeaient encore et parfois ça clignotait, en tout cas, spectacle original!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Une visite à perte de vue

Messagepar Benedikt » 10 Aoû 2012, 12:48

« Je... me sens coupable parce que j'avais l'impression d'avoir fait quelque chose qui pouvait te blesser. Je n'aimais pas la façon dont il l'a fait, je n'aime pas du tout quand les gens font comme s'ils avaient un certain pouvoir sur moi. Je ne regrette pas de l'avoir empêché de continuer. » répondit enfin Benedikt, les mains posées sur le ventre.

Il était surtout préoccupé par le Dôme, à présent, en vérité. Si cette soit-disant merveille de technologie pouvait avoir des problèmes, alors les machines ne méritaient décidément pas sa confiance. Qu'il ne leur avait pas donné, d'ailleurs. Aussi formidable qu'elles étaient, cela avait l'air toujours tellement compliqué et nouveau qu'il ne pouvait s'empêcher d'y associer dangereux. Est-ce que les voitures pouvaient aussi s'arrêter brusquement comme ça, aussi, sans prévenir ? Un frigo ou une ampoule paraissaient plutôt paisible, un engin métallique lancé à pleine vitesse, beaucoup moins.
Mais comme Vrass avait l'air tout à fait sérieux, il se concentra rapidement à nouveau sur le sujet. Il se demanda si c'était parce qu'il n'avait pas non plus envie de parler de ça ou parce qu'il y avait déjà pensé et que l'idée de devoir se contenter d'une seule et même personne l'embêtait.

« Oui, tu as raison. On avais dit qu'on se contenterais de voir ce qui arrive, après tout. »

Benedikt n'avait jamais eu l'occasion d'être jaloux et ne savait absolument pas s'il le serait en apprenant que le tatoueur était allé voir ailleurs. L'idée ne lui plaisait pas plus que ça, il devait l'avouer, mais il ne savait pas trop quoi penser de tout ça, aussi la solution simple de ne pas y réfléchir était la bienvenue. Il regarda une ou deux minutes encore les nuances changeantes du ciel qui donnait l'impression qu'Alrik allait apparaître leur annoncer le jugement dernier. L'obscurité commencerait bientôt à tomber sur la ville, le soleil était maintenant déjà en train de s’engouffrer derrière les immeubles les plus lointains. C'était beau, mais les couchers de soleil avaient décidément du mal à retenir son attention, car les pensées de Benedikt glissèrent bien vite sur autre chose, en l’occurrence, quelqu'un. Il se tourna vers Vrass avec un sourire malicieux et s'appuya sur un coude pour le regarder, sans toutefois faire un seul geste envers lui. Il se doutait que le tatoueur finirait inévitablement par s’apercevoir du regard posé sur lui, aussi le botaniste resta silencieux, appréciant simplement ce qu'il avait sous les yeux.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Une visite à perte de vue

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Aoû 2012, 11:04

Le sujet semblait plus ou moins clos à présent, et c'était pas plus mal. Je m'étais laissé glisser sur le dos, une main sous la tête pour fixer le ciel, c'était assez bizarre, par moment on aurait dit qu'il y avait quelques arcs électriques, mais la chaleur s'était à présent engouffrée dans les environs, et même en réparant le Dôme, il leur faudrait du temps pour l'évacuer! Je ne pouvais m'empêcher de sourire intérieurement en pensant à tous les bourges qui devaient courir jusque chez eux pour se réfugier dans la climatisation!

Je réfléchissais tout de même à tout ça, il est vrai que ça ne me ressemblait pas vraiment de vouloir me contenter d'une seule personne, mais il fallait croire aussi que l'épisode de Nathan m'avait vacciné. L'idée que ce ne soit peut être pas le seul gosse que j'ai quelque part me hantait, et si je venais à me caser un peu, surtout avec un mec, j'aurais surement l'esprit un peu plus tranquille tout de même. Cela ferait un sacré changement dans ma vie, pour sur, mais pour le moment, ça me convenait, à voir combien de temps ça durerait.

Au bout d'un moment, je me sentais observé et je tournais seulement les yeux vers le gosse pour chercher à savoir ce qu'il voulait, puis je souriais en voyant qu'il ne faisait que m'observer, sous ses airs faussement innocents qui m'amusaient bien.
«Hmm? J'ai quelque chose sur le visage?» - autant jouer le jeu, je venais me mettre sur le côté aussi pour lui faire face, si ce n'était pas encore le cas, cela pouvait s'arranger! Je venais ramener ma main sur sa mâchoire pour l'embrasser avec une certaine douceur, à présent, j'avais ses lèvres sur mon visage non? Je reculais avant de baisser les yeux pour laisser mes doigts glisser dans l'entrebâillement de son t-shirt, mine de rien, je préférais garder un œil sur son tatouage pour m'assurer que tout allait bien, mais de toute évidence oui, tout était normal.

Je restais là simplement, avant de lui sourire d'un air amusé
«Est-ce qu'il y a autre chose que tu souhaitais me montrer ici?» - petite provocation en passant, mais il devait avoir l'habitude avec moi à force, non?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart


Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron