Derniers préparatifs (dans le calme et la bonne humeur) ?

Bâtie après le crash de l'Atlas IV, c'est une ville complexe à la pointe des nouvelles technologies, futuriste, propre, et protégée par un Dôme d'énergie fort curieux.

Image

Derniers préparatifs (dans le calme et la bonne humeur) ?

Messagepar Benedikt » 14 Juin 2012, 19:35

J'ai supposé que le rendez-vous était aux aurores, vu que je me suis aperçu qu'on ne s'était pas donné d'heure, en mode "on se trouvera bien, tiens" !


Deux silhouettes se détachèrent dans le paysage brumeux du petit matin. Le soleil était encore bien rosé comme il était encore très tôt, et ils croisaient très peu de gens dans les rues, à part les camions-poubelle qui passaient en faisant de gros bruits métalliques. Benedikt avançait d'un bon pas, d'abord pour rester à la hauteur du tatoueur qui marchait à côté de lui, et aussi parce que son enthousiasme et son impatience avait eu le temps de grandir progressivement depuis la journée d'hier. Il était plutôt heureux de partir sur les routes avec de la compagnie, d'autant plus quand cette compagnie incluait aussi Vrass, mais ne s'était pas attendu à se retourner sous les draps une partie de la nuit, essayant d'empêcher le flot de pensée qui traversait son esprit de le garder éveiller.
Auquel s'ajoutait maintenant un peu de soulagement, notamment alors qu'il se souvenait des étranges messages que lui et le tatoueur avaient reçu. Leur auteur n'avait peut-être aucunes mauvaises intentions, mais c'est un comportement tellement étrange que le botaniste ne pouvait s'empêcher de penser qu'il y avait des choses pas claires là-dessous. Sauf qu'ils quittaient la Basse-ville ce matin, et qu'il n'aurait plus à se soucier de cela pendant un certain temps.

« Voilà, c'est là qu'on doit se retrouver. »
Benedikt montra la devanture de l'animalerie. Ils n'étaient vraiment pas loin, on entendait déjà le brouhaha des bestioles à l'intérieur. Il s’arrêta devant la porte et s'assit sur le bord du trottoir, guettant l'arrivée de Jonah et Cali. Son éternel sac en cuir était assez grand pour contenir le strict minimum qu'on pouvait emporter pour voyager, et c'était donc celui-ci qu'il portait en bandoulière - il n'en avait pas d'autres, de toutes façons -, alourdi par la quantité restreinte de nourriture, vêtements, vaisselle et autres qu'il accueillait.
« Ils ne devraient plus tarder, maintenant ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Derniers préparatifs (dans le calme et la bonne humeur)

Messagepar Vrass Rannveig » 15 Juin 2012, 11:25

J'avais déposé Benedikt chez lui hier soir avant de finalement rentrer chez moi d'abord. Mine de rien, j'avais déjà fait pas mal d'achats en prévision de longs voyages, aussi je trouvais ça plus intéressant d'aller les chercher. J'avais réussi à retrouver le sac du baroudeur, heureusement, j'avais rien enlevé de la dernière fois. Y'avait toujours la toile cirée, la trousse de secours, la boussole et même le savon tiens! Ce serait pas du luxe parfois! Je mettais aussi la main sur les ensembles de chat, pas esthétiques pour un sou, mais au moins pratiques, aussi j'avais pris au moins la chemise sur moi et rangé le pantalon et l'autre ensemble au cas où. La poudre volcanique était soigneusement rangée dans une des poches, l'outre des danaïdes était pleine et le géoglobe - que j'avais galéré à retrouver, Iza avait du m'aider - était également dans une petite poche. Enfin, j'avais pris mon épée. Mine de rien, j'avais dans l'idée qu'elle serait utile, aussi je prenais forcément la ceinture et le fourreau qui allaient avec. Dans un premier temps, je rangeais le tout dans le sac, une fois en route, je l'accrocherai à ma taille.

Aussi, une fois que j'eus bien tout rangé dans le sac en prévoyant chaussettes et sous-vêtements propres, j'étais retourné à la Basse Ville pour rejoindre le gosse pour la nuit. Pas forcément par envie - bien qu'autant joindre l'utile à l'agréable - mais aussi pour un souci pratique, on serait déjà ensemble pour attendre les autres.

J'avais donc enfilé mon pantalon de voyage kaki avec mes rangers, puis enfilé la chemise de chat dont j'avais replié les manches et laissé les boutons du haut ouverts, c'était pas forcément glamour, mais ça avait le mérite d'être confortable, et ainsi j'étais tout de même à peu près présentable - et garanti de rester propre, au moins le haut du corps.

On était donc là, devant l'animalerie. Cela faisait un moment que je me disais que j'aimerais bien acheter carrément une monture, mais ça ne me servirait pas à grand chose finalement puisque je peux me téléporter où je veux. Cependant, l'idée d'avoir un hiéras me tentait bien, car même si je pouvais aller où je voulais, je ne pouvais pas voler. J'avais croisé les bras pour m'appuyer contre le mur alors que Benedikt disait qu'ils n'allaient pas tarder.. je levais alors les yeux vers lui, mon épée était maintenant accrochée à ma ceinture ce qui fait qu'on ne pouvait pas trop la louper mais bon, on ne pouvait pas dire non plus que j'étais le seul à être armé dans cette ville.

«J'espère qu'ils vont prévoir de l'argent pour la location! J'ai pas l'intention de payer pour tout le monde.» - sous entendu que pour lui, oui, j'accepterais de lui payer sa monture, mais pas les autres quoi...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Derniers préparatifs (dans le calme et la bonne humeur)

Messagepar Jonah Kes » 15 Juin 2012, 22:35

« Alors, est-ce que j’ai tout ? » L’homme passe mentalement en revue ce qu’il vient de fourrer dans son sac de voyage, la tête penchée de côté dans une mimique d’oiseau assez étrange. Viande et fruits séchés, barres de céréales, thermos d’eau, une petite flasque de rhum – cannelle et citron, quelques fringues de rechange, un duvet, de quoi soigner son cher stylet… Le même packaging que d’habitude, en gros !
Habillé d’un pantalon en toile épaisse, sa veste en cuir usée recouvrant une chemise sombre et son sac jeté sur l’épaule, Jonah jette un dernier coup d’œil à son appartement – ce qui prend quelques minutes, l’endroit est assez grand – avant de finalement sortir sur le palier et de fermer la porte à double tour, voire plus car il dispose de deux verrous. Aucun moyen de savoir quand il reviendra ! Depuis le temps, les locataires et le concierge sont habitués à ce qu’il disparaisse quelques jours, de temps à autres, mais cette fois-ci le délai risque fort d’être allongé !
La porte de l’immeuble se referme avec fracas dans le dos de l’homme. Direction : l’animalerie…

Le soleil se lève à peine sur la Basse-ville. La journée ne s’annonce pas trop mal, et bien qu’un voile plus dense qu’une robe de mariée recouvre le ciel, sa blancheur écarte tout soupçon de pluie.
En tournant dans la rue qui a le bonheur d’abriter l’animalerie, la première chose que remarque Jonah, ce n’est pas Benedikt. Ce n’est pas non plus le chien gris qui se traine vers lui, espérant sans doute de la bouffe, ou au moins des grattouilles. Non, c’est la grande silhouette aux longs cheveux rouges qui patiente à côté du botaniste… « Oh, super, il nous ramène sa conquête ? » Enfin, qui est la conquête de qui, ce n’est pas évident à dire. En tout cas, bien que surprenante, cette apparition n’empêche par Jonah de s’avancer vers eux nonchalamment, semblant comme toujours partout chez lui.

« Bonjour, Benedikt ! » le salue-t-il en inclinant légèrement la tête, d’une façon un peu ironique, mais pas trop – ils ont eu assez de mal à le convaincre de se joindre à l’équipée, ce n’est pas le moment de se montrer trop désagréable avec lui !
« Et… il se tourne vers le Winghox. Oh, j’ai cru que c’était Cali ! Vrass Rannveig, c’est ça ? » A Benedikt : « Tu nous amènes ton chaperon ? »

En soit, ça ne lui posait pas foncièrement de problème… Un Winghox, c’est un atout non négligeable dans une mission à risques ; et puis si ces deux-là sont ensembles – quel drôle de couple -, Jonah et Cali risquent de se retrouver tous les deux assez souvent… ce qui n’est pas pour déplaire au trafiquant. Non, ce qui le gène un peu, c’est le côté inattendu d’un évènement qui échappe à son contrôle ! Et malgré son sourire, il est aisé de lire cet énervement dans son regard piquant.

Avatar de l’utilisateur
Jonah Kes

Crédit: Fermé

Re: Derniers préparatifs (dans le calme et la bonne humeur)

Messagepar Benedikt » 30 Juin 2012, 02:37

« Oh, oui, pourquoi ils ne le feraient pas ? »

L'homme qui arrive droit vers eux dispense Vrass de répondre, et Benedikt se relève pour lui dire bonjour. Jonah le salue, ne se présente pas mais semble se poser des questions sur la présence du tatoueur. La remarque qu'il lance à ce dernier fait soupirer Benedikt ; Vrass n'aime pas trop qu'on se moque de lui. Comme la plupart des gens, bien sûr, mais il a plutôt tendance à s'énerver un peu parce qu'il sait qu'en général, ça suffit pour remettre les idées en place. Sauf que le botaniste aimerait bien qu'il y ait au moins une chance qu'ils s'entendent bien. Dans un maigre espoir d'arranger les choses, Benedikt lance un regard à Jonah qui - en tout cas, c'est ce qu'il pense - veut dire "je t'en prie, essayons de faire en sorte que ça se passe bien". Mais le destinataire a déjà sauté à une autre question, qui cette fois lui est destinée.
Benedikt le regarde d'un air perplexe ; il n'arrive pas à savoir s'il plaisante ou non, encore une fois. Même si dans les deux cas, il trouve ça un peu vexant, un poil susceptible sur le sujet.
Il ne sait pas trop comment le prendre, le trafiquant. C'est difficile pour lui de suivre ses humeurs changeantes, l'homme passe des menaces aux claques amicales dans le dos, disparaît et réapparaît en dépit de toute logique. C'est vrai qu'il ne se sont vu que trois fois en tout, mais à chaque fois, il n'est jamais là où il devrait être. Peut-être que passer un peu de temps avec lui l'aidera à comprendre, ou au moins à s'y habituer ?

« J'ai l'air d'en avoir besoin ? » répond le botaniste en haussant un sourcil. Il continue quand même pour s'expliquer un peu. « J'ai pensé que ça ne gênerais personne qu'il vienne avec nous. J'ai une entière confiance en lui. »

Benedikt espère presque qu'il ne réponde pas à la question parce qu'il aurais bien du mal à trouver des arguments pour prouver que non, finalement. Bien sûr, ce n'est pas comme s'il ne savait pas se débrouiller tout seul, mais dans ce cas précis... Ils sont sensés trouver un trésor, et si personne ne l'a récupéré avant eux, il doit bien y avoir une bonne raison. D'autant plus qu'en voyage, on ne croise pas que des gens remplis de bonnes intentions. Or se battre, ce n'est sûrement pas ce pour quoi il est le plus habile de ses mains. Il s'est retrouvé par terre assez de fois quand il était plus jeune pour comprendre qu'il valait mieux carrément ne pas essayer. Qu'on lui donne une épée ou qu'il doive utiliser ses propres poings, ça ne change pas grand chose, la fin reste toujours la même, et pas en la faveur du botaniste. Mais Benedikt ne se considère pas totalement impotent, et estime qu'il saura éviter les ennuis sans l'aide de personne. Il y a sans doute aussi un peu de fierté mal placée qui l'a conduit à accepter de partir avec le trafiquant et la cortesiane.
Il finit par se retourner et balaye à nouveau du regard la rue déserte. Où est la jeune femme aux long cheveux roux ? Espérons qu'il ne lui soit pas arrivé malheur alors qu'elle tentait de récupérer les dagues dont elle parlais. Benedikt se tourne vers les deux hommes.

« On a qu'à attendre Cali à l'intérieur, elle se doutera bien qu'on est là. »

Pour appuyer ses propos, il pousse la porte de la boutique, laissant le brouhaha animalier devenir un peu plus fort, avant de chercher le regard vairon de Vrass.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Derniers préparatifs (dans le calme et la bonne humeur)

Messagepar Vrass Rannveig » 30 Juin 2012, 10:07

Selon Benedikt, chacun allait bel et bien prévoir l'argent pour la location, ils avaient plutôt intérêt de toute manière sinon ils auraient plutôt intérêt à avoir de bonnes chaussures, car sincèrement, trotter de la Basse Ville à Banba à pied, je leur souhaite bien du plaisir. Le dos appuyé contre le mur de l'animalerie, les bras croisés, j'avais mon épée le long de ma cuisse dans son fourreau au moment où l'autre arriva. Des yeux d'un bleu perçant, sa tête me disait quelque chose, mais j'étais presque sur que ce n'était pas un ancien client... je me souviens de chaque personne que j'ai tatouée, en revanche, faut pas me demander toutes les rencontres que j'ai pu faire.

Une chose est sure, je me le suis pas tapé, c'est pas mon genre de mec, mais sa remarque concernant le fait qu'il m'ait pris pour la rouquine d'hier me fait hausser un sourcil «Sérieusement, tu trouves que j'ai la carrure d'une gonzesse?» - il se fout de ma gueule n'est-ce pas? En tout cas, il demande si je suis Vrass et je hoche juste de la tête, les sourcils toujours froncés face à ce type à qui j'ai juste envie de coller un pain. Mais un coup d'œil à Benedikt alors qu'il me désigne comme son chaperon me fait voir qu'il n'a pas envie que les choses dégénèrent, cependant il ne semble pas davantage apprécier la remarque du trafiquant

«On va éviter de sauter à des conclusions à la con trop vite. Si t'as pas envie que ta belle gueule se retrouve au bout de l'une de mes cornes, on va éviter de se traiter de noms d'oiseaux! Je sais pas si t'es au courant, mais si Livian a eu besoin de faire appel à des civils pour chercher un trésor qu'il convoite, c'est que ses précieux soldats n'y sont pas arrivés avant nous! Va pas croire qu'on part en promenade, et quand tu te retrouveras face à un troupeau de teignes, tu seras content de m'avoir en renfort et d'avoir le gosse pour soigner ton cul qui aura servi de casse croute!» - évidemment, j'observais sa carrure et il serait pas le genre boulet non plus, aussi je préférais préciser - «si votre fillette est douée, à nous quatre, ça devrait le faire. Livian est du genre radin à ce qu'on raconte, même s'il a envoyé des soldats pour trouver le trésor, ils devaient pas avoir grand chose dans la caboche et il n'a pas du en envoyer beaucoup à chaque fois. Un duo de soldats qui parcourt Nideyle n'a pas beaucoup de chances de s'en sortir vivant, mais t'as l'air débrouillard et malin, moi j'ai la force» - et une perle qui me permet de me téléporter dans n'importe quelle ville, mais ça on va pas le dire car je peux pas trimballer trois personnes avec moi - «lui ses connaissances en matière de plantes en tout genre, et votre miss pourra jouer de ses charmes en cas de besoin.»

Car y'a pas à dire, lorsqu'une femme veut un truc, si elle a les atouts pour, elle les obtient. En tout cas, que les tensions soient calmées ou non, il était temps d'entrer dans l'animalerie. Je poussais la porte pour observer les environs, personnellement, je préférais le zaku qui se montait comme un cheval, mais le quamate avait quelque chose de fascinant tout de même et il pourrait être bien utile pour effrayer d'éventuels prédateurs... enfin, on verrait bien déjà, fallait en discuter avec le propriétaire des lieux!


Je laisse donc Jonah ouvrir à l'animalerie ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart



Retourner vers La Basse-Ville et son Dôme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron