Une mauvaise rencontre attendue.

Bruyantes ou silencieuses, sombres ou clairsemées, enchevêtrées de ronces ou paradis... les forêts de Nideyle ne manquent pas d'attrait. Attention, les prédateurs n'y sont pas rares !

Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 02 Fév 2016, 17:29

Pfffff… Quelle sale tête de mule! Qu’il ne compte pas sur moi si on tombe sur une troupe de winghox! Qu’est-ce cela lui coûtait de passer un peu plus par le nord? Bien sûr qu’on serait obligé de passer par cette maudite forêt, mais si on avait la traverser plus loin du territoire winhgox où tenaag’i. Et il déclarait la connaître un peu? Oh que oui ça devait être seulement un peu! Parce que sinon ça tête serait en train de décorer une pique tenaag’i ou au fond de la mer au pied des falaises de Wingdrakk. Furieuse je montais sur Wyrden et le lançai au galop le plus vite possible. Jusqu’à l’entrée de la forêt, je lui rétorquais de se taire à chaque fois qu’il tentait de me parler. Manquait plus que le bruit de son insupportable voix s’entende. Oui, j’étais vraiment dans une rage folle.

On atteignit la forêt en début d’après midi. A ce moment là je pris un air sombre, regardant tout autour de moi, guettant les moindre mouvement de la forêt. J’étais aussi muette qu’une tombe, et j’avais fait ralentir Wyrden pour faire le moins de bruit possible. Philéas ne faisait pas trop de bruit non plus, mais cela était dû aux pas silencieux de Tasha. On avança quelques heures comme ça, s'enfonçant dans la forêt. J’étais de plus en plus tendue, plus on s’éloignait de l’orée, plus on avait de chance de tomber sur une patrouille, et peut importe le camp, je n’avais aucune envie de les croiser. Puis comme si Amroth avait entendu mes craintes et décider de les réaliser, des voix résonnèrent dans la forêt. Toutes masculines, c’était des winghox. J’apperçu entre les branches trois têtes cornues. Je me raidi, j’avais la désagréable impression que mon sang avait arrêté de couler dans mes veines. J’arrêtais Wyrden brusquement, visiblement un peu trop car Tasha lui rentra dedans et Philéas grogna avant de me demander pourquoi j’avais fait ça. je lui lançais un regard aussi bien empli de rage que de crainte. Et pour cause, les hommes nous avaient entendus et s’approchaient. Sans réfléchir je donnais deux énormes coup de talons dans les flans de mon pauvre lissam qui décampa immédiatement.

Je ne regardais même pas si Philéas m’avait suivi, il me sembla que j’avais fui tellement vite que l’on s’était perdu. J’essayais difficilement de regrouper mes idées dans mon esprit, mais j’étais concentrée sur la course du lissam. Un combat serait bien trop risqué. Je ne savais pas qui ils étaient, mais comme tout les winghox ils étaient entraînés au combat, et je n’étais pas sûre de vouloir si ils étaient doués ou pas. Et pourtant le destin en décida autrement. Alors que je regardais derrière moi pour voir si je les avais semés, un winghox se mit en plein dans mon chemin, Wyrden n’eut pas le temps de l’éviter et tombait, m'entraînant dans sa chute. Je roulais sur le sol couvert de sol de la forêt, me cognant sur les pierres dépassant de la terre. Mes roulades finies je me redressais difficilement, faisant face au winghox devant moi.
“Enarys?!”
Et m*rde, il m’avait reconnu! Je le regardais un peu mieux, mais moi aussi je le reconnaissais, il s’appelait Thoran. Quand j’étais encore à Wingdrakk je m’étais battue avec lui à de nombreuses occasions, et c’était un adversaire assez redoutable.
“Tien! Ça faisait longtemps!” ricanai-je amèrement.
Il dégaina son épée, un large sourire aux lèvres, mais avec un regard farouche, déterminé à se battre. Je souriais en retour mais avec une étrange grimace, tout cela allait mal finir pour l’un d’entre nous, j'espérais juste que cela soit pour lui. D’un geste vif je sorti également mon arme.
“Toujours aussi tête de mule? Tu ne comptes donc toujours pas te soumettre?” demanda-t-il.
Et puis quoi encore? Je lui sautais dessus pour frapper la première.
“Jamais!” hurlai-je comme un cris de guerre, pour me donner du courage.
Il para mon attaque avec habilité. S’ensuivit une chorégraphie où dansaient nos lames, se heurtant et tentant de toucher l'autre. Je lui lançais de temps à autre des pics, lui demandant ce que ça faisait d’être tenu en échec par une femme, l'incitant à faire des erreurs.

Aucun d’entre nous n’arrivait à toucher l’autre, jusqu’à ce que je glisse bêtement sur une feuille. Et alors que je tentais de reprendre mon équilibre, il en profita pour me mettre un coup d’estoc dans le ventre. Mon souffle se coupa et je me pliait en deux, mais heureusement pour moi, mon tatouage empêcha la lame de pénétrer ma chair. La lame ripa sur ma peau, glissant vers mes côtes. Thoran ne comprit pas ce qui venait de se passer, ce moment de surprise lui fut fatale. Au premier souffle que je pu reprendre, ma hache décrivit un large arc de cercle, finissant sa course dans le cou du winghox, lui tranchant la jugulaire ainsi que la colonne vertébrale. Son corps tomba inerte au même instant que mes genoux cédaient sous moi. Son sang se rependit sur les feuilles mortes. Je vomissais. D’une part à cause de la douleur dans mon ventre, mais aussi parce que je venais de tuer! Je m’étais déjà battue, j’avais déjà blessé, plus ou moins grièvement, mais jamais tué… J’essayais de me raisonner, après si ce n’étais pas lui ça aurait été moi, et je savais dès le début de cet affrontement qu’il ne se terminerait qu’à la mort de l’un d’entre nous. Mais cela n'empêchait pas cette horrible sensation qui m’envahissait… Mais je n’avais pas le temps de la laisser m’emporter totalement, d’autres winghox traînaient dans le coin, j’avais perdu Philéas et Wyrden avait fui le combat. Je me relevais difficilement, cherchant Wyrden et souhaitant étrangement que rien ne soit arrivé à Philéas.

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Philéas » 20 Fév 2016, 21:08

Enarys avait été d'une humeur assassine toute la journée, et toutes les tentatives de Philéas pour la faire changer d'humeur s'étaient terminées en échec cuisant. Plus il parlait, plus elle s'énervait, ce qui ne rendait pas la chose aisée. Mais le bouc était buté, et il essaya de nombreuses fois d'engager la conversation, surtout qu'il voulait réellement savoir ce qu'elle craignait tant dans cette forêt. Quand ils l'atteignirent, il abandonna toute nouvelle tentative : elle semblait encore plus tendue et plus exaspérée. Lui goûtait à la joie de retrouver la forêt. Cette bonne odeur de mousse et de feuilles séchées lui rappelait bon nombre de souvenirs printaniers. Le silence était maître, seuls les bruits de la nature se faisaient entendre. En chemin, Philéas se demanda s'il croiserait ou non d'autres orphes boucs dans cette partie de la forêt.

Alors qu'il s'était laissé aller à la rêverie, des voix intrusives se firent entendre au loin. Il ne se déroula pas une minute avant qu'Enarys ne s'enfuit à travers les arbres, comme alertée. "Eh ! Attends-moi !" Elle était partie si vite que bientôt elle disparut derrière un bosquet. Philéas poussa un soupire. Était-ce les voix qui l'avaient fait fuir ? Il échangea un regard avec Tasha et demanda à celui-ci de la suivre, mais moins vite. "On ne sait jamais, si vraiment il y a du danger, je préfère ne courir aucun risque..", expliqua-t-il au maneki à voix basse. Ils avancèrent alors à pas feutrés sur les traces de la jeune fille et plus ils s'approchaient, plus les voix se faisaient entendre. Au bout de quelques minutes, il fit signe à Tasha de se stopper net. A une dizaine de mètres de lui, derrière des arbres touffus, il entre-aperçut Enarys aux prises avec un Winghox de haute stature, tout en muscle. "Recule, recule, recule..", intima-t-il au Maneki. Il fit demi-tour et s'éloigna du mieux qu'il pouvait. Philéas était un être purement égoïste. Pas question de jouer les héros quand il savait pertinemment qu'il risquait sa peau. Pour s'auto-convaincre qu'il n'abandonnait pas sa partenaire, il se dit qu'il allait voir si d'autres Winghox n'était pas dans les environs. En vérité, il fuyait.

Il ne fit pas 100 mètres que déjà il entendit d'autres voix - plus nombreuses cette fois - qui s'approchaient. Il regarda autour de lui, il n'avait aucun échappatoire. Il descendit rapidement du dos de Tasha et lui somma d'aller se cacher. En tant que satyre, il était agile, il avait passé toute son enfance à se percher dans les arbres et, bien qu'il avait des sabots, il était plutôt doué à cela. Aussi grimpa-t-il sur un rocher pour atteindre une haute branche et en mois de deux minutes il se hissa dans un arbre, et se cacha parmi les feuillages. Quelques minutes plus tard, un groupe de trois solides Winghox débarquèrent.
"Où est passé cet abruti de Thoran ?", rugit l'un d'eux.
"Sûrement en train de se vider les tripes."

Ils partirent dans un rire gras quand soudain le troisième s'arrêta net et pointa du doigt les profondeurs de la forêt. "Y'a que'qu'chose qui a bougé là."
Le satyre, du haut de son perchoir, put facilement identifier la chose comme étant Enarys, qui s'approchait. Elle semblait légèrement perdue et était couverte de sang. Elle ne pouvait pas voir la bande de cornus et ils ne pouvaient pas bien l'apercevoir car la végétation était hautement touffue entre eux. Cependant, ils n'étaient pas loin, et il suffisait que la jeune fille prenne le chemin à sa droite et elle serait visible... Ce qu'elle fit.
"Eh !!", rugit le premier, "eh toi là !! Viens par là !"

Les trois Winghox se précipitèrent sur la jeune fille, chacun dégainant son arme. Philéas se mit légèrement à paniquer. Enarys avait beau être forte au combat, voire très forte, elle semblait dans un état étrange et était seule contre trois brutes armées jusqu'aux dents, elle ne pourrait pas s'en sortir seule. Mais le bouc savait très bien qu'il risquait sa peau en descendant l'aider.. Il eut un léger éclair d'intelligence. Il sortir son arc de derrière son dos et décocha deux flèches.

Avatar de l’utilisateur
Philéas
Orphe

Crédit: 117.00 Ore(s)
Suivi: Image
Pelel'je: Non
Métier: Vagabond
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Satyr de Airagitt

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 20 Fév 2016, 23:30

Je progressais difficilement dans la forêt, je mourais d’envie d’appeler Philéas ou Wyrden, mais l’idée que d’autres winghox soient encore dans les parages m’en empêchait. Je titubais un peu, m’appuyant sur un tronc. Il fallait que je me ressaisisses. Je ramassai mon arme et commençai à partir à leur recherche. J’avais beau essayer de sortir de la confusion dans laquelle j’étais, je n’y arrivais désespérément pas. Tout les sons autour de moi me semblaient lointain et je voyais la forêt comme à travers les yeux de quelqu’un d’autre. Ainsi quand une voix me somma de venir je ne réagi pas tout de suite. Je regardais mon interlocuteur comme si j’étais dans un rêve. Puis quand lui et les deux hommes à ses côtés s’approchèrent je m'aperçus qu’il s'agissait des trois winghox de tout à l’heure. Malgré ma sensation d’être totalement ailleurs, le calcul fut simple et rapide, ils étaient trois, et j’étais seule et blessée. Alors ma fin était arrivée? Je maudis intérieurement Philéas de m’avoir entraînée dans cette forêt. Puis faisant face aux winghox j’éclatais de rire. Mais c’était un rire froid, sarcastique, vide de toute joie. Je riais de ma situation et de cette fatalité qui avait décidé que je n’en aurais jamais fini avec les miens.

Surpris de ma réaction, les winghox s’arrêtèrent quelques instants, se concertant du regard. L’un d’eux eut alors un ricanement.
“Toujours aussi cinglée Ena.”
J’arrêtais de rire et le regardais, un air plus que mauvais. Lui aussi me connaissait, et en plus m’appelait par mon surnom. Les deux autres s’échangèrent un regard, réalisant qui j’étais. J’essayais de reconnaître celui qui m’avait identifié en premier, mais je n’y parvenais pas. Oh de toute façon qu’importait, j’étais dans une si mauvaise posture que c’était le dernier de mes soucis! Je brandissais tout de même ma hache, je ne laisserais pas abattre sans résister. Eux aussi dégainèrent et s’approchèrent de moi. C’est alors que ce produisit ce que je n’aurais jamais espéré, deux flèches tirées depuis un arbre virent transpercer la gorge de deux d’entre eux. Je les vis tomber au seul comme de vulgaire sac tandis qu’un flot de sang jaillissait de leurs jugulaires trouées. Le dernier debout regarda ses camarades les yeux écarquillés de stupeur.
“Tu n’es pas seule sale garce!”
Il se précipita vers moi, pendant que j’éclatais à nouveau de rire, mais cette fois ci d’un rire plus franc. La situation tournait à mon avantage!

Ma hache bien en main, je me préparai à l’affronter, sachant que quelque part dans les feuillages Philéas était là. Son intervention avait été comme une décharge électrique qui m’avait réveillée! L’adrénaline me montait à la tête. Avant que mon adversaire ne sois totalement sur moi je lui apprenais le sort de Thoran.
“Thoran n’a plus que la moitié de sa tête accrochée à son corps. Tu ferais mieux de renoncer si tu ne veux pas qu’il t’arrive la même chose.”
Il n’en parut que plus énervé, lançant un cris gutturale, visant sans doute à m'impressionner ou m’effrayer. Ce qui aurait pu marcher si je n’étais pas moi aussi une winghox.
“Sale vipère! cracha-t-il.
-Pas très originale, rétorquai-je, j’y ai déjà eu le droit une bonne centaine de fois!”
Il devint rouge de rage. J’esquivais une première attaque. Je m’engageais dans un nouveau combat à mort, et cette fois ci hors de question de faire les même erreurs que lors du précédent. Cette fois ci j’étais bien plus agressive, ne le laissant presque pas attaquer. D’autant plus que cette fois-ci je savais à quoi m’attendre si l’issue de ce face à face m’était favorable. Mais il restait toujours la possibilité que Philéas me tire dessus accidentellement.

Entre deux de mes attaques il tenta tout de même d’attaquer, je parais, déviant sa lame vers le sol. J’avais une magnifique ouverture. Bloquant son épée pointée vers le sol, je lui envoyais mon point dans le nez. Il recula sous le choc, son nez en sang et visiblement bien sonné. Je ne lui laissais pas le temps de reprendre ses esprits que ma hache lui brisait le crane. J’entendis l’horrible bruit qui se brise, et un haut le coeur me vint. Mais je me contrôlais, je retirais mon arme du corps de ma victime, l’essuyant presque froidement sur les vêtements du cadavre. Mais à peine fut-elle rengainée que l’adrénaline retombant, l’épuisement me submergea. Je tombais à genoux, et sachant Philéas dans les arbres, me laissais même tomber totalement à terre. Il allait sûrement se faire une joie de venir m’aider à me relever. En temps normale je l’aurais sans doute envoyé bouler, mais là il venait de me sauver la vie et j’étais harassée. J'allais même le remercier! Surtout qu’il fallait aussi retrouver Wyrden!

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Philéas » 01 Mar 2016, 10:47

Les flèches du satyre firent mouche. Les deux Winghox tombèrent, morts, sous le regard heberlué de leur compagnon et celui d'Enarys. “Tu n’es pas seule sale garce!”. Ces mots firent grand peur à Philéas. Peut-être qu'il allait chercher à le trouver, et à l'abattre ! Il rangea vite son arc et grimpa encore plus haut dans l'arbre, de peur que l'autre ne le voie. Sur le moment, il ne pensait plus à couvrir les arrières de sa coéquipières, il voulait seulement se terrer et attendre que la situation se débloque. De là-haut, il entendit le rire d'Enarys, suivi de bruits de lames s'entrechoquant. Leur discussion se perdait dans les bruits du combat. L'Orphe sentait son coeur battre à tout rompre. Dans sa tête tournait en boucle "Pourvu qu'il ne me trouve pas, pourvu qu'il ne me trouve pas...", suivi d'un profond "Pourvu qu'il n'arrive rien à Enarys".

Après quelques minutes, un grand silence se fit. L'orphe se risqua à descendre sur une branche un peu plus basse, penaud, pour voir ce qu'il se passait. Il vit avec une joie mêlée au dégoût le cadavre du Winghox, au moins il n'avait plus rien à craindre de ce côté-là. Près de lui se trouvait Enarys, étendue. D'un coup d'oeil, l'Orphe remarqua qu'elle n'était pas blessée, elle devait seulement s'être endormie.. ou évanouie. D'un bond agile, il descendit de l'arbre et se réceptionna avec légèreté sur ses sabots, avant de trottiner jusqu'à la jeune winghox. "Eh, Enarys, ça va ?", demanda-t-il en la retournant sur le dos. "Sacré combat hein..", dit-il. Il espérait qu'elle n'allait pas l'accuser d'avoir fui devant l'adversité, car il était clair que jamais aucune idée de ce genre ne lui était venue, pas même une seconde ! Tout ceci avait fait partie de sa stratégie pour se cacher des Winghox, pour mieux les abattre. D'ailleurs, il lui avait sauvé la vie, non ?

Non sans plaisir, le satyre passa ses bras sous le corps d'Enarys pour la soulever. Bien qu'elle avait une forte carrure et que son armure l'alourdissait, il réussit à la porter sans mal. Tasha arriva à ce moment, les oreilles baissées, sur ses gardes. Il vint se frotter affectueusement au satyre. "Moi aussi je suis content de te voir", lui répondit celui-ci, "tu ne saurais pas où est le Lissam par hasard ?" C'est vrai qu'il n'avait pas vu revenir Wydren avec la jeune fille tout à l'heure, et pour le moment il n'avait pas réapparu. Le maneki ne semblait pas en savoir plus, alors Philéas poussa un soupire et déposa Enarys sur le dos de son ami. "Tiens, tu vas la porter le temps qu'elle se remette, on va vite filer d'ici". Il alla observer les cadavres. Deux d'entre eux - ceux qu'il avait abattus - étaient sur le ventre, la face dans la terre noire de la forêt. Avec une moue de dégoût, l'Orphe retira les flèches qui étaient fichées dans leur nuque et les rangea dans son carquois. Il fit bien attention à ne pas jeter ne serait-ce qu'un regard au cadavre de l'autre, dont la face ensanglantée était visible, et dont le regard vide n’émanait une horrible impression de néant. Il rejoint Tasha, monta sur son dos, et arrangea la jeune fille afin qu'elle se tienne un minimum assise, devant lui. Il passa un bras de chaque côté d'elle pour la maintenir, et ils mirent en route sans plus tarder.

La journée était près de se finir, et bien que le soleil ne se soit pas encore tout à fait couché, les arbres touffus de la forêt filtraient la lumière, et l'obscurité commençait déjà à s'installer. Bien qu'ils étaient venus à bout de la bande des Winghox, rien n'empêchait qu'une autre patrouille traine dans les parages, et Philéas savait qu'ils n'étaient pas en position de combattre. Au fur et à mesure qu'ils avançaient vers l'Est, il se demandait où pouvait bien être le Lissam, et comment ils allaient le retrouver. La journée avait été longue et s'était terminée de manière plutôt mouvementée, et le satyre n'avait aucune envie de partir dans une chasse au Lissam à présent. Peut-être demain, quand ils seraient reposés. Ils chevauchèrent encore deux bonnes heures, pour être sûrs de s'éloigner au maximum des cadavres, puis Philéas demanda à Tasha de s'arrêter. A quelques mètres de là se tenait une petite grotte, cachée par des buissons, mais que ses yeux de boucs avaient repérée. Il y entrèrent, et le satyre prépara le campement. Enarys était éveillée, mais elle semblait si fatiguée qu'il n'osa pas trop lui parler, de peur de l’énerver comme il savait bien le faire. Même s'il n'avait pas beaucoup de tact, il savait reconnaître les moments où il était mieux qu'il se taise, et c'était le cas. Il installa leur couchages : son ronçamac sur deux petits rochers, et les couvertures d'Enarys non loin de là. Il l'aida à s'y installer, et se risqua à lui demander si elle voulait manger quelque chose. "Faudrait que tu reprenne des forces, non ? Pour être en forme demain.." Ils mangèrent un peu, et bientôt, exténués, s'endormirent. Tasha vint se blottir tout près de la Winhox, et cachés dans leur petite grotte, ils dormirent plutôt facilement.

Avatar de l’utilisateur
Philéas
Orphe

Crédit: 117.00 Ore(s)
Suivi: Image
Pelel'je: Non
Métier: Vagabond
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Satyr de Airagitt

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 17 Mar 2016, 17:47

Quand Philéas apparu enfin je soupirais de soulagement. Je le sentis me soulever, et cas exceptionnel je ne bronchais pas. Je lâchais même un merci un peut abrupte, mais ça c’était surtout parce rien que je le fait de déplacer mon corps me faisait mal. Ces enfoirés n’y était pas aller de mains mortes… Quoi que moi non plus remarque, c’était leurs cadavres qui se vidaient de leur sang sur le sol de la forêt. Philéas me fit remarquer alors que c’était un sacré combat qui venait de se dérouler.
“Ouai, mais tirons nous d’ici avant que d’autre n’arrive, ou c’est une sacrée dérouillée qu’on va se prendre.”
Je n’avais plus qu’un crainte, qu’une autre patrouille se pointe, ou qu’on tombe sur de tenaag’i. Philéas m’installa alors sur Tasha, je grognais une nouvelle fois de douleur. Puis il prit place derrière moi avant de lancer le maneki au travers des arbres.

La journée s'écoula sans qu’une seule trace de Wyrden en fut visible. Quand l’obscurité commença à tomber sur la forêt, la lumière n’étant plus assez éclatante pour percer les feuillages touffus, je commençai à ressentir une grande inquiétude pour lui. Une immense lassitude s’empara de moi, et elle n’allait pas aller en s’arrangeant. Philéas installa notre campement dans une petite cavité, naturellement cachée par des buissons. Je le regardais faire, pensant à ce qui venait de ce passer. Cet étrange malaise en moi persistait, pourtant il n’y avait pas eu d’autres issues possibles à cette rencontre. C’était évident. Et puis, au fond de moi je l’avais toujours su que ce jour arriverait. Depuis que je m’étais échappée par la fenêtre de ce type, ses poignets du Golem autour des poignets je l’avais su. Je n’avais fait que fuir l’inévitable tout ce temps en évitant le territoire winghox. Et à la réflexion c’était sûrement mieux ainsi, aucun survivant ne pourrait aller rapporter à Windrakk que j’étais passée dans le coin, et tuer quatre de ces abrutis au passage. Même si quelqu’un retrouve leur corps, avec un peu de chance ils penseront qu’il s’agit d’une attaque tenaag’a. Même si c’est pas trop leur genre de fracasser des cranes. Puis mes pensées se perdirent vers Wyrden. J’espérai qu’on le retrouverait, mine de rien je mettais attacher à ce lézard.

La nuit venue, Philéas m’aida à m’installer. Ce qui m’énerva grandement, pas parce que c’était lui, mais parce que cela m’insupportait de me sentir incapable de le faire seule. Il me proposa à manger. Je n’avais pas spécialement faim, mais il fallait que je me nourrisse un minimum pour la suite du voyage. Surtout qu’on était pas encore sorti de cette maudite forêt. Ainsi je mangeai, mais avalant chaque bouchée avec difficulté. Quand j'eus enfin fini que je m’enroulait dans les couettes, Tasha vient se blottir près de moi. Cela m’apporta un étrange réconfort. J’approchais doucement la main de son oreille, lui grattouillant la tête juste derrière. Le lendemain, à mon réveil il était toujours là. Je me levais en douceur pour ne pas le déranger. Un bruit à l’extérieur de la grotte attira alors mon attention. Je saisissais ma hache, suppliant silencieusement Drakmoniss que ce ne soit pas à nouveau des winghox. J’avais beau avoir bien dormi, je n’étais franchement pas en état de combattre. Je regardai au travers de feuillage, apercevant avec un soulagement immense Wyrden! Il avait dû nous retrouver grâce à son odorat. Je me glissais hors de la petite grotte en vérifiant qu’il n’y avait personne d’autre dans les environs. Le lissam s’approcha de moi, venant frotter sa tête contre mon ventre. Je grimaçai alors, sûrement juste une courbature, mon corps était encore fatiguée.

Je retournai près du campement, commencer à remballer mes affaires. Avec le retour de Wyrden nous allions pouvoir reprendre le voyage et plus rapidement. Je préparais un petit déjeuner avec les restes de la veille avant de réveiller Philéas pour lui tendre son assiette. Je lui devais bien ça. J’étais certes encore soucieuse, mais soulagée par le retour de Wyrden, et l’idée de pouvoir mettre de la distance entre les territoires winghox et tenaag’i et nous.
“On va devoir être prudent aujourd’hui. Même si les winghox ignorent sans doute qu’on a tué quatre des leurs, on reste des intrus sur leur territoire. lui expliquai-je en mangeant. Si on en croise d’autre tu pourrais toujours te faire passer pour l’un d’eux, mais perso j’ai plutôt intérêt à les éviter, surtout si ils me reconnaissent.
Une fois mon petit déjeuner, je préparais Wyrden au voyage, prête à partir.

En fait, Enarys a pas du tout d'armure, elle a un tatouage qui rend sa peau toute dure, mais sinon elle est habillée comme n'importe qui du ghetto, avec un jean, un t-shirt et une veste tout simplement.

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Philéas » 24 Mar 2016, 18:45

La nuit avait été longue. Lorsque la Winghox vint le réveiller, Philéas fut d'abord surpris de son comportement. Venir le servir comme ça, ça ne lui ressemblait pas ! Puis il se souvint alors de la veille et revit certaines images qu'il aurait préféré oublier. "Merci bien !". il se redressa difficilement, encore tenaillé de courbatures, puis remarqua la présence de Wydren, tranquillement installé dans un coin de la grotte. Le satyre sourit. Tout semblait revenir à la normale ! "Il est revenu de lui-même ?", demanda-t-il d'un ton enjoué. "Sacré Wydren !" Quelque peu soulagé, il se mit à manger, jusqu'à ce qu'Enarys l'interpelle. Il l'écouta, et cru sentir que quelque chose dans le ton de sa voix laissait apparaître un étrange sentiment. Une certaine angoisse, un malaise sans-doute ? La Winghox n'était pourtant pas habituée à laisser paraitre ses sentiments - à part la colère et la froideur bien sûr - et le pauvre bouc ne savait pas vraiment quoi en penser. Aussi décida-t-il de ne pas se mouiller et fit comme si de rien n'était.

"Ouais on sera prudents cette fois", répondit-il, "on va vite longer les montagnes vers l'Ouest, et quand on trouvera un passage praticable on traversera pour arriver de l'autre côté du lapis. Et là ça sera un jeu d'enfant pour moi moi !" C'était la partie de la forêt qu'il connaissait le mieux, et il ne doutait pas de ses capacités à se repérer une fois là-bas. Quand elle fit une réflexion sur sa prétendue ressemblance aux Winghox, il s'emballa. "Tu dis des billevesées, Enarys ! Je ne ressembla pas DU TOUT à ces énergumènes. Je suis un satyre, moi, pas un humain affabulé de cornes !" D'autant plus que, bien qu'il soit plutôt bien bâti, il était loin d'avoir la carrure carrée des Winghox ! "Si on croise des Winghox, on cherche à partir à l'opposé le plus vite possible.", conclut-il.

Ils ne tardèrent pas à plier le campement et à s'en aller. Les montures étaient reposées, et leurs maîtres avaient également repris des forces. Du moins assez pour chevaucher toute la journée à travers bois. Heureusement, ce jour-ci, le soleil était présent à travers les arbres et les accompagna toute la journée. La lumière avait cet effet bonifiant qui semblait redonner de la vitalité, aussi le satyre apprécia cette longue journée de voyage, même si l'état de sa partenaire le préoccupait quelque peu. Au début, il n'osa pas lui faire la moindre question, de peur de l'irriter. Mais bientôt, n'y tenant plus, il lui demanda comment elle se sentait, après cette éprouvante fin de journée. "Heureusement que tu n'as pas été trop blessée, je sais pas trop ce qu'on aurait pu faire, paumés au beau milieu de la forêt.." Il laissa quelque peu la conversation diverger puis au bout d'un moment, il lui posa la question qui lui brûlait les lèvres depuis la veille. "Alors c'était pour ça que tu ne voulais pas passer directement par la forêt.. Pourquoi t'as peur de ton propre peuple ? Qu'est-ce qu'il a bien pu se passer pour que ça se finisse comme ça ?" Venant de Winghox en fait, ça ne l'étonnait pas trop. Il se battait toujours entre eux, quand ils ne faisaient pas la guerre aux tenaag’i ou n'importe quel autre peuple.

Avatar de l’utilisateur
Philéas
Orphe

Crédit: 117.00 Ore(s)
Suivi: Image
Pelel'je: Non
Métier: Vagabond
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Satyr de Airagitt

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 12 Avr 2016, 11:28

Fuir, oui, c’était peut être la solution la plus sûr pour Philéas de survivre. Quoi que vu mon état c’était sans doute la meilleure aussi pour moi. Et ça me rendait assez furieuse. Devoir fuir devant ces abrutis! Put**n, je ne m’étais barrées de ce village de m**de pour devoir finir par fuir comme ça. Quoi que dans le fond, en partant j’avais déjà fuit. Pourtant ça me semblait bien différent, j’avais fuit pour avoir ma liberté et échapper à leur mentalité pourrie, maintenant je fuyais pour ma vie, alors que j’avais toujours clamé que j’étais assez forte pour leur faire face. Enfin, hier je leur avais bien résister, j’avais prouvé que j’étais au moins leur égale, si ce n’était plus pour les deux dont les cadavres allaient se putréfier dans la forêt, tués par ma hache.

Après le retour de Wyrden, on ne s’attarda pas dans la grotte, et on eut vitre fait de remballer le campement pour quitter la grotte. La journée s'annonçait radieuse et ensoleillée, les rayons chauds du soleil nous atteignant même au travers de l’épais feuillage des arbres. La forêt était calme, et ses bruits étaient apaisants, pourtant je restais sur mes gardes, agitée d’une légère paranoïa. Philéas engagea la discussion, puis il posa une question, une question qui me fit me raidir d’un coup sur ma monture.
"Alors c'était pour ça que tu ne voulais pas passer directement par la forêt.. Pourquoi t'as peur de ton propre peuple ? Qu'est-ce qu'il a bien pu se passer pour que ça se finisse comme ça ?"
Évidement que c’était pour ça que je ne voulais pas passer par la forêt! Franchement, tu crois que je nous ferais un aussi grand détour comme ça pour rien! Je soufflais un coup, je n’allais pas m’énerver, je lui devais bien ça. Et je lui devais peut être la vérité, si je lui avais dit la vérité dès le départ on aurait peut être pu éviter les emmerdes. Mais mon ego avait empêcher le dialogue.
“Oui. Et je n’ai pas vraiment peur, on va dire que je préfère les éviter.”
Mouai, même moi je n’étais pas convaincue par ma réponse. Pourtant c’était la vérité, pourquoi devrais-je avoir peur d’eux, je suis au moins aussi capables que ces crétins! Peut être parce qu’ils ont l’avantage numérique. Je soupirais avant de continuer d’une voix ferme, n’exprimant qu’une certaine amertume mêlée à un peu de rage.
“J’ai juste voulu faire valoir ce que j’étais et ne pas me contenter d'obéir à des crétins juste parce qu’ils ont un pénis entre les jambes. Je leur ai montré que j’étais autant capable qu’eux. Mais une femme qui se prétend l’égale d’un homme, quand bien même elle aurait raison, c’est un crime chez les winghox. Alors je me suis barrée, en emportant un petit souvenir, et depuis je ne suis plus la bien venue chez moi.”
Enfin j’étais déjà une paria avant, et ça faisait déjà bien longtemps, avant même que je ne partes, que je ne considérais plus cet endroit comme chez moi.

Je me demandais alors comme ils réagiraient si ils savaient ce qui c’était passé hier. Oh bien sûr ils ne reconnaitraient pas pour autant que je suis leur égale, ou que n’importe quelle des leur l’est, mais est ce que certains se sentiraient honteux? Non, ils rejetteraient la faute sur les morts. Mais peut être que quand même certains seraient blessés dans leur ego. Cela me rappela l’histoire des sœurs Bolt. Je n’avais pas été la première à leur montrer que nous étions comme eux, dans le meilleur comme dans le pire, et pourtant rien n’avait changé.

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Philéas » 23 Avr 2016, 15:26

La réponse d'Enarys le laissa perplexe. Pas vraiment peur, hein ? Vu ce qu'il venait de se passer la veille, il y avait de quoi avoir peur et on avait beau être une super guerrière entraînée, il était plutôt normal de craindre une rencontre comme celle-ci. Il écouta son histoire, qu'il eut l'impression de lui arracher des lèvres tant elle semblait rechigner à la lui livrer et fut pris d'une certaine empathie. "Je vois... Ces Winghox, ce sent vraiment des brutes épaisses !", dit-il en secouant la tête. Il n'arrivait pas vraiment à percevoir ce qu'on pouvait bien ressentir quand on était exilé. Lui n'avait pas vraiment de chez lui, mais en même temps il se sentait chez lui presque partout, et il savait que s'il revenait parmi les siens un jour, il serait accueilli les bras ouverts ! Mais pour le moment l'envie ne l'avait jamais prise.

Il se demanda quel était ce "petit souvenir" dont elle parlait. Il s'amusa à s'imaginer plusieurs choses, mais sans oser vraiment lui demander de quoi il s'agissait. Maintenant il comprenait un peu mieux son caractère - qui lui plaisait beaucoup d'ailleurs, et se sentait presque honoré qu'elle lui ait fait cette confidence. Par contre, un léger remord pointa dans un coin de son esprit, par rapport au chemin qu'il leur avait fait prendre. Il était vrai que faire tout le détour ne lui aurait pas plu, mais s'il avait su ce qu'il allait se passer, il serait sûrement revenu sur ses positions, et Enarys n'aurait pas été blessée. Car bien qu'elle tentait de le dissimuler, elle semblait mal en point. Elle n'avait pas saigné, n'avait pas de blessure à proprement parlé mais n'était pas au mieux de sa forme.

Ils continuèrent quelque peu à parler, la discussion avait dérivée sur la vie des Winghox et Philéas s'indignait souvent, témoignant sa compassion pour la jeune fille. Ils chevauchèrent toute la matinée et une bonne quelques heures après midi avant de s'arrêter pour manger. Enarys ne semblait pas trop enclin à s'attarder au même endroit, aussi il fut convenu qu'ils avaleraient leur repas en vitesse et partiraient d'ici une heure. Le bouc partageait son avis, il n'était pas question de prendre des risques inutiles. Il eut envie de prendre de la hauteur et, après avoir pris de quoi manger, monta en haut d'un arbre et se percha sur une branche de laquelle il pouvait voir la forêt s’étendre. Alors qu'il était en train de savourer des fameux petits champignons, ses yeux se posèrent sur une forme qui détonait de son environnement... c'était une forme humaine toute blanche, recroquevillée sur elle-même... c'était... une femme nue ?! D'un bond, le satyre regagna le sol. Enarys, qui était tranquillement assise près de Wydren en train de manger, vit passer l'Orphe en trombe devant elle, suivie par le maneki qui semblait autant excité que lui.

Le satyre s'arrêta quelques centaines de mètres plus loin, derrière une grosse pierre qui le cachait de la jeune fille, repliée sur elle-même, et qui semblait sangloter. Bien que cette scène aurait parue méfiante à n'importe qui, Philéas ne voyait rien d'autre qu'une femme nue, pleurant, et son cœur de chevalier (ou plutôt son instinct de satyre) le poussa à aller vers elle (après avoir profité de la vue pendant quelques minutes).
"Hola, charmante demoiselle, mais pourquoi pleurez-vous ?", lança-t-il en s'approchant.
La belle se redressa en sursaut, rougit quand elle aperçut le satyre et ramena ses genoux contre elle, cachant ce qu'elle pouvait. Elle était menue, avec de fines jambes, et devait avoir environ 20 ans. Une partie de son visage était cachée par une épaisse mèche de cheveux auburn, mais on pouvait distinguer un de ses grands yeux entièrement noirs. Philéas se risqua à approcher un peu plus près. "Vous avez besoin d'aide ?"
Elle sembla hésiter un instant, puis demanda d'une petite voix : "Vous auriez des vêtements pour moi peut-être ?"

Avatar de l’utilisateur
Philéas
Orphe

Crédit: 117.00 Ore(s)
Suivi: Image
Pelel'je: Non
Métier: Vagabond
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Satyr de Airagitt

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 02 Mai 2016, 11:02

C’était étrange que je raconte tout ça, encore plus à quelqu’un de presque inconnu, et encore plus Philéas. Mais d’un autre côté j’eu l’impression de prendre une grande bouffé d’aire après avoir retenu ma respiration trop longtemps. Bien que jusque là j’avais trouvé Philéas bien agaçant, ce n’était pas un si mauvais bougre que ça. La discussion dériva pas peu à peu, s’éloignant du sujet de départ, mais ce n’était pas désagréable de parler, j’eu même la sensation que cela fut passer la matinée plus vite. On s'arrêta brièvement pour manger, mais au moment de descendre de ma monture une douleur me tordit l’estomac. Je serrais les dents, la douleur passa vite et je posais le pied à terre comme si de rien un n’était. Pendant le repas, Philéas prit de la hauteur pour observer les horizons, ce qui était plus tôt une bonne idée. Mais à peine fut-il descendu qui disparut je ne sais où entre les arbres.

Je soupirais alors, agacée et lassée, toute mes bonnes impressions de la matinée venaient de s’évanouirent. On était proche du territoire tenaag’i et lui fonçait au milieu des arbres? Qu’est ce qu’il avait bien pu voir? Si c’était une tenaag’a et qu’il avait décidé de la séduire, il allait être en mauvaise posture. Je me levais péniblement pour le suivre. Il s’était arrêté pas si loin que ça, mais déjà beaucoup trop loin à mon goût. Une jeune femme nue, recroquevillée sur elle même venait de lui demander des vetêments. Mon regard croisa alors celui de la jeune fille, son regard était aussi noir que de l’obsidienne. Je fronçais les sourcils, méfiantes. D’un geste rapide je retirais ma veste pour lui tendre.
“Couvre toi avec ça, mais pas d’entourloupe. Si tu te métamorphose pour nous attaquer je n’hésiterais pas à riposter.”
Mon ton cassant contrastait assez avec celui de Philéas alors qu’il lui avait proposé de l’aide. Mais d’un autre côté, c’était surtout du bluff, j’étais encore épuisée et mal en point. il suffisait que son animal totem soit un peu trop gros pour que ce soit la fin.

Philéas, non sans joie l’aida à se lever, pour la ramener au camp. Un fois qu’on y fut, je sortais des vêtements de rechange de mes affaires et lui tendit. Ils étaient bien trop grands pour elle, et elle ne semblait n’avoir jamais vu des vêtements du Ghetto. Elle les enfila tout de même. Je l’observais, pour le moment elle semblait bien trop apeurée pour être une menace, mais je gardais l’oeil ouvert. Contrairement à Philéas qui lui était sous son charme.
“Comment t’es tu retrouvée seule ici? Une morphe n’aurait pas plus de chance de survie dans la jungle sous sa forme animale? Une humaine nue et sans défense est toujours plus facile à capturer pour des prédateurs qu’un autre animal, même une proie.”
Elle sembla totalement paniquée. Son animal totem ne devait donc pas être si impressionnant que ça, ou elle jouait très bien la comédie.

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Philéas » 07 Mai 2016, 11:51

Des vêtements ? Mais quelle idée ! Pourquoi mettre des vêtements alors qu'on avait un si joli corps ! Philéas allait rétorquer que, malheureusement, il n'en avait pas, quand Enarys débarqua et lui tendit sa veste. L'Orphe ne put s'empêcher de lancer un regard noir à la Winghox. Et en plus elle la menaçait ! "Que de politesses !", fit remarquer Philéas, un tantinet agacé. "Excusez mon amie", dit-il en se tournant vers la Morphe, "c'est que nous avons eu quelques soucis récemment..." La jeune fille hocha la tête en signe d'entendement. "Merci pour la veste..." Elle enfila l'habit qui était bien trop grand pour son corps si menu et l'Orphe se dépêcha de l'aider à se relever, pour l'amener jusqu'au camp. La petite tremblait et semblait légèrement boiter, bien qu'elle ne paraissait avoir aucune blessure apparente.

Lorsqu'ils arrivèrent au campement, Tasha gambada jusqu'à eux et vint frotter sa tête contre la main de la jeune fille. Enarys lui sortit des vêtements, et la Morphe les enfila avec précaution, sous le regard enjôlé du satyre. Qu'elle était adorable dans ses habits trop grands ! Lorsqu'elle eut fini, elle remercia la Winghox d'une petite voix. On pouvait voir qu'elle ne se sentait pas à l'aise avec ses choses sur elle, elle arrêtait pas de tripoter son col et ses manches. Philéas voulut faire un bon mot, mais Enarys l'en empêcha en commençant un interrogatoire, inconvenant aux oreilles de l'Orphe.

Face aux questions qui ressemblaient d'avantage à des accusations, la jeune Morphe semblait au bord des larmes. "Je ne peux plus me transformer !", lança-t-elle, la voix sanglotante, "je ne peux plus ! Je ne sais pas pourquoi mais je peux pas quitter ce corps ridicule !"
"Enfin, mademoiselle, il n'a rien de ridicule ce corps...", commença Philéas avant qu'un regard noir de la part de la Winghox ne le pousse à se taire.
Ignorant sa réflexion, elle continua à s'expliquer. Elle raconta qu'elle vivait avec une riche bourgeoise de Shenzhou, qu'elle était même la messagère privilégiée de Madame. "Je suis une Morphe-Flabo, mais je passe la plupart de mon temps dans ma corps animal, car c'est comme ça que je suis le mieux.. et c'est en cette qualité que Madame m'apprécie.. Enfin, elle était partie en voyage, avec son mari commerçant, pour aller sur le Continent. Nous avons débarqué au Sud et à partir de là nous devions remonter vers le Nord, en passant par les villes.." Elle baissa le regard, ses mains tremblaient légèrement. Elle cherchait ses mots. Bien qu'elle avait l'air de bien pratiquer le langage, elle avait un fort accent. "Et notre convoi a été attaqué alors que nous rentrions dans la Forêt Pourpre, et Madame a eu le temps de me remettre un message, que je devais emmener dans la grande ville la plus proche.. Alors je me suis envolé, j'ai dû survoler une centaine de kilomètres et soudain j'ai ressenti une grande douleur au flanc, c'était insoutenable, j'ai été forcée de redescendre.. et alors que j'étais à quelques mètres au-dessus du sol, je me suis retransformée, contre mon gré et je suis tombée.. depuis je n'ai plus pu reprendre ma forme !" A présent, elle pleurait vraiment, et tout son corps était secoué de sanglots. "Je les ai abandonnés, je n'ai même pas pu remplir ma mission !"

Philéas s'empressa de la consoler. "Ne vous inquiétez pas, je suis certain que tout le monde va bien ! La, ne pleurez pas voyons.." Il lui tapotait gentiment l'épaule, se rapprochant légèrement d'elle.

Avatar de l’utilisateur
Philéas
Orphe

Crédit: 117.00 Ore(s)
Suivi: Image
Pelel'je: Non
Métier: Vagabond
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Satyr de Airagitt

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 28 Juin 2016, 15:26

Elle était bloquée dans sous sa forme humaine? C’était étrange… Malgré ma méfiance et le regard noir de Philéas à mon égard je prenais mon mal en patience et écoutais la suite du récit de la morphe. Quelque chose dans son histoire m’intrigua.
“Tu as ressentie une forte douleur au quel côté?” demandais-je en tentant de paraître un peu mon agressive.
Tout en tremblant, elle me montra ses côtes gauches.
“Je peux regarder de plus près s’il te plaît?”
Je ne m’attendais pas à ce qu’elle réponde oui, après tout je l’avais menacé quelque minute plus tôt. Mais si elle avait été attaquée avec ses maître, elle pouvait peut être comprendre ma méfiance. Elle hocha craintivement la tête. Je m’approchai doucement pour observer ses côtes, suivie par Philéas qui n’allait pas rater une telle occasion. Il n’y avait rien, pas une coupure, pas une bosse… Je me redressais.

“C’est étrange… Je sais qu’il existe des broches conçues pour empêcher les morphes de se métamorphoser… Mais il n’y aucune trace d’un bijou.“
Layna m’en avait parlé une fois. On s’était longuement interrogée sur le fonctionnement d’un tel bijou, jusqu’à élaborer des théories les plus farfelues les unes que les autres. Mais quelqu’un qui sait comment le bijou a cet effet, peut il en faire un sort ou reproduire cet effet sans la broche?
“Peut être que quelqu’un a utilisé la propriété de la broche pour te bloquer dans cette apparence.”
Je réfléchissais. On ne pouvait pas faire grand chose pour elle, du moins ce point de vue. Et j’étais persuadée que Philéas n’allait sûrement pas lâcher prise. Et puis même si je n’étais pas de nature très altruiste, je ne pouvais pas la laisser comme ça en pleine jungle.

“Bon, je propose qu’on t’escorte jusqu’au convoi de tes maîtres. Et si ils y sont encore, on leur dira de t'amener chez la chamane. Parce qu’on ne peut rien faire pour te permettre de te retransformer.”
Je demandais à Philéas son approbation du regard. J’espérais juste que si il acceptait, une fois sur place nous n’aurions pas à nous battre… Ou que la morphe n'avait pas inventée cette histoire pour nous attirer dans un piège, ce qui expliquerait l'absence de chimère. Car malgré son exploit lors de la rencontre avec les winghox, je ne voulais pas jouer deux fois avec notre chance. Surtout que j’étais un peu malade, je ne sais si c’était du à nos reparts, mais j’avais un léger mal de ventre.

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Philéas » 13 Juil 2016, 13:41

Que ça soit grâce aux regards de reproche de Philéas ou aux larmes attendrissantes de la jeune fille, Enarys semblait avoir quelque peu délaissé son attitude véhémente avec la pauvre petite, qui sanglotait et tremblait comme une feuille. Lorsqu'Enarys lui demanda d'observer ses côtes, le satyre pris un air très sérieux et préoccupé, et se pencha également sur le corps de la jeune fille - dans un but purement médical bien entendu. Il n'y avait rien. Sa peau joliment nacré n'était tâchée par aucune trace d'aucun genre. Les deux compagnons se relevèrent, perplexe. Le satyre reconnu que cette histoire était bien étrange - mais sans remettre en doute la parole de la jeune morphe bien évidemment. "Je n'ai jamais vu de cas semblable, mais Enarys a raison, peut-être que quelqu'un vous a enchanté pour vous empêcher de vous transformer.." Mais pourquoi diable quelqu'un ferait une chose pareille ? Enfin, pour Philéas, il était clair qu'il était beaucoup plus utile de voir la jeune fille sous cette forme que sous sa forme animale, pour des raisons évidentes. Mais là n'était sûrement pas le but de la personne qui lui avait fait ça.

La jeune fille paraissait vraiment désespérée, ce qui donnait encore plus envie au satyre de la prendre dans ses bras pour la consoler. Aussi quand Enarys proposa-t-elle de l'accompagner, il sauta sur l'occasion. "Très bonne idée, Enarys !", s'exclama-t-il, "vous monterez avec moi, sur Tasha.. qui a l'air de déjà beaucoup vous aimer !" A ses mots, le gros félin vint à nouveau frotter sa tête contre la main de la Morphe. Celle-ci jeta un regard apeuré à Philéas, puis à Enarys. "Ne vous préoccupez de rien, mademoiselle, vous êtes en sécurité avec nous ! Nous avons déjà battu une troupe de vils Winghox vous savez !" Sur ce, il fit une sorte de courbette afin de proposer sa main à la jeune fille, pour l'aider à se lever. Elle hocha timidement la tête, saisit sa main et se redressa bien vite. Il se tourna vers elle.
"Au fait, quel est votre nom ?
- Hazel."

Le satyre sourit.
"Enchanté ! Je suis Philéas, et voici Enarys."

Ils plièrent rapidement le campement. Philéas en profita pour faire la conversation à la jeune morphe qui se remettait peu à peu de ses émotions. En fait, le bouc monopolisait le discours et elle se contentait de hocher la tête, de répondre par monosyllabes, ou même parfois, d'esquisser un sourire timide. Cette nouvelle - agréable - rencontre avait totalement fait oublier à Philéas la présence de la Winghox, ainsi que son état duquel il se préoccupait quelques heures auparavant. Que voulez-vous, c'est que le satyre avait l'esprit aussi volatile que le cœur, et la première donzelle en détresse le détournait de n'importe quel problème. Ils se remirent donc en route, Philéas ayant chargé la jeune femme devant lui, sur le dos de Tasha. Heureusement, l'endroit à peu près indiqué par la Morphe n'était pas très loin de leur prochaine étape, aussi ne faisaient-ils pas un trop gros détour. Ils s'enfonçaient seulement plus profondément dans la forêt, ce qui n'était pas pour déplaire au satyre.

Philéas s'avança pour être à la hauteur de sa compagne de route. "Voilà ce que nous faisons : nous allons à l'endroit où se trouvait le convoi de notre chère amie, puis nous redescendrons légèrement vers le Sud pour atteindre notre prochaine étape. Cela nous fait faire environ un petit détour d'un jour environ." Au fond de lui-même, il espérait vraiment qu'ils ne retrouveraient personne, et qu'ils garderaient Hazel avec eux.

Avatar de l’utilisateur
Philéas
Orphe

Crédit: 117.00 Ore(s)
Suivi: Image
Pelel'je: Non
Métier: Vagabond
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Satyr de Airagitt

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 05 Aoû 2016, 22:50

Philéas fut au combien enthousiasme d’accompagner la morphe. D’autant plus qu’il venta nos “exploits”, j’aurais préféré qu’il s’en passe… Surtout que honnêtement, si nous devions à nouveau faire face à une telle menace je ne serais pas en état. J’avais quitté les ghettos avec un peu trop d’enthousiasme, et un bouclier n’aurait pas été de trop dans mon inventaire. Je n’y avais pas vraiment pensé, deux ans à ne distribuer que des coups de poings m’avait ramollie… Enfin bon, avec un peu de chance -que de naïveté- on ne rencontrerait pas de problème.

Après de brève présentation et le rangement du campement, Philéas fit monter la jeune morphe avec lui sur son maneki. Ce qui honnêtement m’arrangeait. Hazel avait beau être charmante, je n’étais pas d’humeur à prendre une passagère. Mon ventre me faisait mal, comme un si je venais de recevoir un puissant coup de poing en plein dans l’estomac. Je respirais un grand coup avant de monter sur la selle de Wyrden, l’effort musculaire me tordant le ventre. Je serrais les dents, et m'asseyais sur la selle avec un grognement. Mais qu’est ce que j’avais bon sang? C’était bien la première fois que je ressentais une douleur, qui perdurait comme ça, et de cette manière dans mon corps. Et pourtant je m’en étais pris des coups! Bon d’un autre côté, tous ces coups m’avaient permis de résister à la douleur qui me tenaillait le ventre.

On s’élança vers le nord, à travers la jungle. Je chevauchais devant Philéas et Hazel, tous mes sens en alerte. Mais pour le moment seul le bruit de la jungle était audible. Des cris d’oiseaux, sûrement de singes aussi, des bruissements de feuilles et des branches qui craquent. La lumière filtrait au travers des branches, donnant à la forêt un vert émeraude profond. Pour le moment tout semblait calme et je n’allais pas m’en plaindre. J’entendais tout de même Hazel et Philéas parler derrière moi, je n’y prêtais pas spécialement attention. Je regardais plus tôt le soleil, on n'atteindra sûrement pas le convois d’ici la fin de la journée. Je ralentissai.
“On devrait commencer à chercher un endroit où camper. proposais-je. On n’atteindra pas le convois d’ici ce soir.”
Hazel me lança un regard horrifié.
“Il vaut mieux qu’on se repose plus tôt que de voyager de nuit. Ce sera moins dangereux.”

J’attendai leur réponse, mais c’est ce qui me semblait le plus sûr. On ne pouvait pas se permettre de voyager de nuit. Surtout en pleine forêt sans aucune visibilité. Enfin j’avais la possibilité de voir même en pleine nuit, mais ce n’était sûrement pas le cas des deux autres. Et puis, commençant à connaître Philéas, je doutais qu’il refuse de passer à côté de cette occasion de passer du temps avec la jeune morphe.

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Philéas » 16 Aoû 2016, 16:05

Philéas ne fut pas long pour accepter la proposition d'Enarys. "Très bonne idée !", s'exclama-t-il, "quelques arbres et une petite clairière feront l'affaire, nous avons tous besoin de repos." En voyant le regard paniqué d'Hazel, il tenta de la rassurer en plus expliquant qu'il était assez dangereux dans la forêt de voyager de nuit, mais celle-ci n'eut pas l'air convaincue. Elle se redressa, toisant les deux compagnons.
"Chaque minute que je pers m'éloigne de ma maitresse, elle peut être à tout moment.."
Philéas l'interrompit. "Et croyez-vous que prendre le risque de nous perdre, ou bien de nous faire attaquer pendant la nuit soit une meilleure chose ? Ne faisons rien de stupide."
La Morphe jeta un regard implorant à Enarys qui ne lui manifesta aucune aide. Elle comprit donc que le débat et baissa la tête. Elle resta silencieuse durant tout le temps qu'ils mirent à chercher un endroit où passer la nuit. Au bout d'une bonne heure enfin, ils arrivèrent sur la berge d'une rivière. Le sol était recouvert de mousse et d'herbe, et quelques arbres permettraient sûrement à Philéas d'installer son Ronçamac.

Ils s'arrêtèrent donc, et Hazel alla s'asseoir au bord de l'eau, tandis que les deux autres s'occupaient de mettre en place le campement. Le Maneki alla boire l'eau mousseuse de la rivière et s'installa à côté de la jeune Morphe. Philéas, tout en ramassant discrètement du bois pour le feu, l'observait. Alors qu'il revenait avec un petit fagot de vieilles branches, il soupira d'un air mélancolique et déclara à Enarys : "Comment ne pas aimer une jolie personne comme ça ?" Mais Enarys avait apparemment autre chose à faire que d'écouter les mièvreries à tendance graveleuse du satyre et celui-ci se retrouva vite seul avec ses commentaires. Avec tout ça, le satyre en avait même oublié la blessure de la Winghox et ne s'inquiétait plus pour elle outre mesure. Il avait, pour ainsi dire, d'autres préoccupations en tête.

Au moment de manger, Philéas proposa à la Morphe de lui donner un peu de nourriture, mais celle-ci secoua la tête. "Je pêcherais quand j'en aurais besoin", dit-elle simplement. Le bouc s'imagina alors une belle scène romancée, où la belle se déshabillait pour aller sous l'eau, ses longs cheveux auburn brillant sous le soleil du soir. Ses mouvements seraient fluides, gracieux, et sensuels et sur sa peau se reflèteraient les ondes de l'eau. Finalement, elle émergerait de la rivière lentement, secouerait sa belle chevelure, et lui montrerait sa prise avec un sourire ravissant... Il se repassa la scène en boucle dans son esprit pervers pendant quelques minutes, un sourire béat et goguenard sur les lèvres, jusqu'à ce qu'un gros "plouf" le tire de sa rêverie. La belle, toute habillée, était dans l'eau jusqu'aux mollets et venait d'y plonger violemment la main pour en sortir une énorme truite, qu'elle avala, tout rond, avec voracité.

Ils finirent par aller rapidement se coucher, et bien que le satyre eut longtemps insisté pour faire dormir Hazel avec lui, elle préféra s'endormir en boule, contre Tasha qui ronronnait. Philéas, qui ne s'était pas trop occupé d'Enarys au cours de la journée, ne luit fit même pas de proposition graveleuse, et s'endormit rapidement.

Avatar de l’utilisateur
Philéas
Orphe

Crédit: 117.00 Ore(s)
Suivi: Image
Pelel'je: Non
Métier: Vagabond
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Satyr de Airagitt

Re: Une mauvaise rencontre attendue.

Messagepar Enarys Rognvald » 22 Aoû 2016, 12:39

Malgré le regard implora de la Morphe je ne cédais pas. Elle n’avait pas vraiment l’air de bien comprendre ce qu’impliquait de voyager de nuit dans la jungle avec un groupe aussi petit que le notre. Et pourtant elle et ses maîtres avaient été attaqués, cela aurait dû lui en donner un petit aperçu. J’acceptais déjà qu’on l’escorte jusqu’au convoi, je n’allais pas prendre de risque supplémentaires pour des inconnus. on commençait à chercher un lieu où passer la nuit. Nous nous arrêtions près d’une rivière, dans une petite clairière, pour monter le campement. Pendant que nous nous installions, Philéas ne pu visiblement pas s’empêcher de me faire une remarque sur Hazel. Sans lui répondre je levais les yeux au ciel. Bon au moins pendant ce temps il me foutait la paix, mais bien qu’elle ne semblait pas s’apercevoir du comportement de l’Orphe à son égard, j’eu un pincement de compassion pour Hazel.
“Tu ferais mieux de lui foutre la paix.” grinçai-je entre mes dents, une fois qu’il se fut éloigné.
Hazel était belle et assez attirante, mais le respect et le bon sens dont semblait cruellement manquer l’Orphe, imposait qu’on la laisse tranquille.

A l’heure du repas, la jeune fille refusa la nourriture que Philéas lui proposa. Et pour cause, peu de temps après, Hazel sauta dans le cour d’eau totalement habillée pour pêcher. Alors que j’allais protester, un peu agacée qu’elle ait décidé d’ainsi mettre mes vêtements dans l’eau, le visage décomposé de Philéas devant la Morphe avalant un poisson entier de la sorte m’arrêta. Je ne pu m’empêcher de rire intérieurement, visiblement celui-ci avait dû s’imaginer qu’Hazel irait pêcher nue. La boue sur mes vêtements valait bien cette scène.
Plus tard dans la soirée, je prenais le premier tour de garde. J’avais éteint le feu, n’en ayant pas besoin pour voir, et ainsi nous évitant d’être repérable trop facilement. Je profitais que Philéas et Hazel soient assoupis pour me concentrer sur les douleurs dans mon ventre. Je soulevai alors mon t-shirt. Je distinguai avec difficulté un bleu commençant à se former à l’endroit où j’avais été frappé par l’estoc. Visiblement cela m’avait bien plus blessée que je ne l’aurais pensé. Mais je décidais pour le moment de garder cela pour moi. Ni Philéas ni Hazel n’avait besoin de le savoir.

La première partie de la nuit passa vite. Je réveillais Philéas pour aller dormir. Le lendemain on plia le camp, et au grand soulagement d’Hazel, on fila le plus vite possible vers le nord.

Avatar de l’utilisateur
Enarys Rognvald
Winghox

Âge: 25
Crédit: 310.00 Ore(s)
Suivi: Image
Image
Pelel'je: Non
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 300
Avatar: Illustration de Noa Ikeda : http://noaikeda.blogspot.fr/


Retourner vers Les forêts

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron