Les rives du Liek

Paresser sur les plages sereines d'un lac, ça vous tente ? À moins que vous ne préfériez l'humeur imprévisible des mers tumultueuses ? Baignades autorisées...!

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 15 Mar 2013, 01:57

«Jusqu'à seize fois...» répondit-elle lorsque N. lui demanda la capacité de son zoom. Il est vrai que ce n'était pas souvent que la jeune femme avait l'occasion de discuter avec un autre mechanimae. La plupart était un peu... et bien comme N. renfrognés et amers à cause de leur transformation en machine. Certains au contraire étaient trop enthousiastes, se prenant pour des supers héros et se vantant de leur force supérieure auprès des petites frappes des Ghettos. Facile de faire un bras de fer lorsque ce sont des pistons qui déterminent votre force plutôt que vos biceps.

Ils continuaient à marcher en silence, la jeune femme clignait régulièrement des yeux pour passer de la vision nocturne au zoom pour voir si quelque chose approchait, le mechanimae lui expliqua alors qu'il possédait ce type de vision sur les deux yeux, ce qui devait tout de même être plus pratique que pour elle qui devait généralement fermer l'autre œil pour bien voir. Mais ce qui la surprit le plus fut qu'il parla de magie

«Vous maîtrisez la magie?» c'était une information intéressante, même si de ce qu'il disait, il avait du mal à s'en servir sans se faire griller la cervelle «pour ma part, je ne peux pas. Mais je dispose de deux mages dans mon unité lorsque nous patrons en mission contre les squames. Chacun se relaie lorsque l'autre use de magie à cause de la fatigue que cela engendre»

Aussi, si elle ne pouvait pas vraiment savoir ce que ça faisait, elle comprenait que ça le mette en vrac. La nuit tombait de plus en plus et elle se rendit compte qu'il ne portait pas grand chose sur lui, c'est pourquoi elle fit un rapide récapitulatif de leurs provisions et équipements. Il mentionna son petit problème de poids et c'est pourquoi elle se tourna vers lui avec une certaine surprise «On ne vous a pas fait le tatouage de l'aigrette? Il permet de diviser votre poids par deux et ce, même si vous êtes majoritairement constitué de métal. Je l'ai sur mon omoplate droite»

Elle n'allait pas le lui montrer évidemment, surtout que ce n'était plus une aigrette à présent mais une puce électronique. Enfin de toute manière, c'était son problème, mais elle-même avait bien du le faire à cause des missions en Païlandune qui nécessitait parfois qu'elle monte à cheval! Elle ne pouvait pas se permettre d'infliger son poids d'origine à une monture, et nul doute qu'elle n'aurait jamais pu se retrouver sur le dos d'un anticus avec plus de 160 kilos à soulever. Mais de ce qu'elle pouvait supposer, N. pesait encore plus lourd, et même avec l'aigrette, il était plus que probable qu'il n'atteigne pas le poids d'un homme normal.

Il commença à ramasser du bois pendant qu'elle déployait son ronçamac. Elle était presque sûre qu'avec la magie de Sayah, ce truc aurait très bien pu supporter n'importe quel poids, y compris celui du mechanimae. Mais elle n'était pas le genre à insister, il avait dit non une fois, elle ne le proposerait pas deux. Elle sortit à nouveau son linge où se trouvaient les derniers morceaux de lièvre rouge ainsi que les barres lyophilisées qu'il lui restait aussi avec sa gourde, et elle aussi disposait d'un briquet qu'elle sortit pour le mettre près de celui de N. pour le cas où l'un des deux tombent en panne
«Deux valent mieux qu'un.»

Elle prit une profonde inspiration avant de l'aider à rassembler le bois pour le feu, puis au bout de quelques minutes à peine, celui-ci prit et elle s'installa donc à proximité pour se réchauffer. Elle regarda la plaie à son bras qu'Archélas avait soignée, elle avait un peu gonflée mais il n'y avait pas de traces d'infection, il avait fait tout de même du bon boulot. Prenant un morceau de lièvre entre ses dents, elle commença à manger avant de finalement se tourner vers N en tendant le bras
«Puis-je voir à nouveau cette écaille s'il vous plait?» quelle que soit la situation, la jeune femme restait toujours respectueuse. C'était normal non? Surtout que malgré la réputation du mechanimae, il n'avait pas encore été grossier avec elle, et puis de toute manière il pouvait l'être, ce n'était pas le genre de chose qui pouvait la choquer.

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 16 Mar 2013, 01:41

Le coup du zoom impressionna Neythen presque autant que sa magie impressionna Shell. Et pourtant à lui, ça l'émerveillait pas trop cette histoire d'électricté vampirique qui - non contente de lui sucer son énergie vitale dès qu'il avait la malheur de s'en servir - lui grillait la moitié du corps à la moindre occasion. Ouais, ou alors comme pour les grosses bagnoles qui sont un gouffre financier à entretenir, c'était juste bien pour draguer les minettes. Malheureusement, ça faisait partie des choses dont N. se foutait éperdument. Les filles, c'était pas son truc. Les mecs non plus d'ailleurs...

Personne en fait.

Mais alors qu'il allait se renfrogner, une nouvelle info vint piquer son intérêt. Décidément, elle savait parler aux Mechanimae celle-là !

« J'en ai entendu parler, mais j'me suis toujours demandé si c'était pas des conn'ries. Ça marche vraiment ce truc ? »

On savait jamais avec les commerçants. Tous des truands, c'était bien connu. Et puis bon, un tatouage d'aigrette, ça risquait de faire un peu folle non ? Dernier argument de taille... il était fauché, et il doutait que l'Escadron lui fasse un tel cadeau. Ou alors avec un taux d'intérêt de 1000%. En attendant, il s'en passerait, même si l'idée s'était calée quelque part dans un coin de son crâne. Mâchonnant donc ses morceaux d'il ne savait déjà plus quoi, il se débarrassa de son parachute qui lui faisait un sac à dos très chiant - surtout s'il comptait dormir. Il en profita pour virer sa veste militaire qui lui tenait chaud, et contre toute attente connaissant le lascar, retira son débardeur qu'il jeta à Shell.

« Il a l'air de t'nir chaud, vot' K-way... »

Attention, c'est qu'il allait finir par faire des trucs gentils... ou essayer, on savait pas. En fait il était plus probable qu'il ait même pas fait exprès. Il avait juste noté que la miss avait transformé sa chemise en compresses pas très stériles, et que du coup, elle n'avait plus rien d'autre qu'un imper du style étanche aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Sauna garanti ! En tous cas, sans lui laisser le temps de se rincer l'œil - manquerait plus que ça - il renfila sa veste en grommelant et continua son repas.

Il avait juste oublié qu'il aimait pas se montrer, et ça le faisait bien chier de l'avoir fait... au point que sa presque bonne humeur se dissipa comme un gros pet. La première réflexion qu'elle lui faisait sur ses cicatrices, il la balançait aux Teignes ! Et en même temps avec la chirurgie laser et dans le noir, y'avait plus qu'à espérer qu'elle ait rien vu du puzzle humain qu'il était. Genre, Frankenstein quoi.


Je propose qu'après une bonne nuit de sommeil et quelques kilomètres, Shell repère une immense étendue d'eau façon marais dû au fait que le Liek est bouché, et que tout se déverse sur la rive droite. Le dragon ne sera pas loin (après on va galérer un peu pour le débloquer XD).

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 16 Mar 2013, 13:07

Il est vrai que tout comme lui, elle avait eu de grands doutes concernant les pouvoirs et autres choses propres à Païlandune. Elle n'avait jamais cru à la magie de Sayah avant d'y être elle-même confrontée - d'une bonne ou d'une mauvaise manière - aussi le fait que N. n'y croit pas trop n'avait rien de surprenant
«Oui, cela fonctionne. Et de nombreuses choses dont je refusais de croire l'efficacité se sont révélées également efficaces, comme... les sorts du Shaman.»

Elle soupira alors avant de lui raconter brièvement la métamorphose de son co-équipier en un lézard doré aux yeux bleus, ainsi que les changements violents de comportement dont elle a du faire preuve à cause de sortilèges. Puis il se déshabilla alors qu'elle était encore en train de manger, et si elle n'avait pas vraiment fait preuve de pudeur en faisant de même un peu plus tôt, à part en se tournant, elle ne l'observa pas spécialement pendant qu'il faisait de même, prenant juste une barre de céréales pour la caler un peu plus que la viande froide. Elle intercepta alors le débardeur du mechanimae qui lui demandait si elle n'avait pas chaud là dessous, et elle hocha de la tête avant de se relever
«En effet. Je vous remercie.» elle lui tourna le dos le temps de retirer la pèlerine, montrant d'une certaine manière qu'elle n'avait pas grand chose à envier au soldat niveau cicatrices. La marque de l'explosion qui lui avait coûté une main, une jambe et une partie de son visage était visible au niveau du bas de son dos, cicatrice lisse mais boursouflée typique des brûlures. Elle enfila ensuite le débardeur, certes un peu grand pour elle, mais sa poitrine lui permettait de le remplir tout de même presque autant que les muscles du mechanimae.

Ils déterminèrent ensuite un tour de garde, elle le laissa dormir le premier avant de le réveiller quatre heures plus tard pour pouvoir dormir jusqu'au lever du soleil. Elle s'était enfermée dans son ronçamac, s'y sentant plus ou moins à l'abri, surtout avec un type du gabarit de N. pour monter la garde. Mais dès l'aube, il était temps de lever le camp. Les teignes n'avaient pas pu sortir du lit asséché du fleuve et semblaient dormir à poings fermés à cause de l'effet des baies d'argus. S'étirant rapidement, elle grignota seulement une barre lyophilisée pour le petit déjeuner et un peu d'eau avant de reprendre la route


«J'espère que nous trouverons rapidement un point d'eau. Mes réserves sont presque vides.» et ce n'était pas avec l'eau du marais des lucioles qu'elle aurait pu faire le plein. Après s'être assurés qu'ils n'oubliaient rien et que le soldat était en bon état pour marcher, ils se remirent en route, longeant toujours le fleuve pour essayer de trouver ce qui bouchait.


Si ça ne t'ennuie pas, je préfère que tu fasses la description car pas sûre d'avoir tout compris :$

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 17 Mar 2013, 23:01

Muet comme une carpe - la sale gueule allant de paire avec - Haine écouta les explications sur les sorts du Shaman d'un air sceptique. En fait, il se demanda si Shell n'avait pas un peu trop forcé sur les Baies d'Argus, et préféra ne pas poser de questions. Fallait pas encourager les dingues, il paraît. Enfin bon, faudrait quand même qu'il se renseigne sur cette histoire de tatouage un de ces quatre. Mais genre, en consultant des archives plus fiables qu'une Élite qui prétendait avoir eu les hormones en folie « à cause du Shaman ». Bon ok, il y avait aussi cette histoire de soldat devenu aussi sexy qu'une salamandre... non sérieusement, elle avait besoin de sommeil là.

En parlant de sommeil, et oubliant toute notion de galanterie - pour être honnête c'était même pas dit qu'il en connaisse une seule - le lieutenant alla se trouver un petit coin d'herbe pour piquer un roupillon, un peu comme un chien. Un très gros chien, même. Évidemment, la fatigue provoquée par l'utilisation de sa magie le fit s'endormir aussitôt. Bizarrement compte tenu de sa carrure, Haine ne ronfla pas. Mine de rien, ça avait ses avantages d'avoir fini avec la moitié de la cavité buccale en bouillie. Que sa future copine se félicite, elle pourrait dormir sur ses deux oreilles ! Sauf que et d'une, dormir sur ses deux oreilles à la fois c'était hyper balaise... et de deux les copines et Haine, ça faisait un certain nombre... Ça servait à quoi une copine d'ailleurs ?

Quatre heures plus tard donc, le lieutenant prit son quart... et se fit chier une bonne partie de la nuit ! Au petit matin, il failli sauter de joie au moment de se remettre en route. Failli !

« Ben elle a bien dû se déverser quelque part toute cette flotte. À moins qu'une Infinitude se la soit sifflée avec une paille géante, mais j'ai un doute... »

Le soleil se levait quelque part à leur droite, preuve qu'ils avaient enfin dépassé la coude du plus gros méandre, et qu'ils remontaient à présent vers le nord. Enfin bon là quand même, si le Liek restait à sec jusqu'à sa source, ils étaient pas dans la merde ! En fait en parlant de merde...

« Ça pue un peu là, non ? » Fit remarquer le Mechanima en fronçant le nez.

Au fond du lit vide, le niveau d'eau commençait à être de plus en plus haut. Surtout, l'eau n'était pas vraiment claire et pur comme dans les pubs pour la lessive, mais ressemblait à ce qui pourrait traîner au fond d'un siphon pourri... en pire ! Shell et Haine devaient bien se rendre à l'évidence, ça sentait clairement les chiottes bouchées. Bonne nouvelle quand même, pour rendre le paysage un peu plus poétique, les plaines brillaient au lever du soleil sur la rive droite. En réalité totalement inondées, elles ressemblaient plus à un grand marais qu'à autre chose. Haine passa d'ailleurs en vision thermique lorsqu'il aperçu quelques points sombres. Une quantité impressionnante de bestioles se tenaient plus loin, mais trop loin pour qu'il puisse dire quoi ni même se rendre compte que leur précieuse flotte s'étalait partout, façon « oups, ça déborde un peu ».

Du coup seul un « C'est quoi c'bordel...? » S'échappa des lèvres pas très polies du Mechanima.

Traduit autrement, ça devait être un semblant d'invitation pour Shell à activer son super zoom trop classe.

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 18 Mar 2013, 02:14

Qu'N. la croit ou non n'avait pas trop d'importance aux yeux de la mechanimae, surtout qu'elle-même se refuserait à croire un truc pareil sans l'avoir vu de ses propres yeux. Aussi elle ne se soucia pas du regard incrédule du lieutenant et ce, même s'il la prenait plus ou moins pour une folle à présent.

Elle le laissa donc aller se coucher dans l'herbe alors qu'elle gardait un œil sur les environs pendant environs quatre heures avant de le réveiller sans grand ménagement pour qu'il prenne le relais. De là, elle s'enroula soigneusement dans son hamac pour s'endormir immédiatement et ainsi s'assurer un peu de repos jusqu'à ce qu'il la tire de sa torpeur le lendemain. S'étirant rapidement, et après un petit déjeuner constitué de simples barres de céréales, ils se remirent en route, la jeune femme tirant toujours les deux anticus derrière elle. Le second semblait allait mieux à présent et marchait presque au même rythme que son camarade, cependant un point perturbait la jeune femme, ses réserves d'eau.

Le mechanimae lui fit remarquer que mine de rien, la flotte avait bien du se rendre quelque part et que d'ici là ils seraient donc en mesure de se réapprovisionner. Cependant, au fur et à mesure qu'ils avançaient, on ne pouvait pas dire que leurs narines avaient à supporter une odeur bien agréable! Ce n'était pas compliqué, la jeune femme avait le sentiment d'être de retour dans le marais des lucioles! Au bout de quelques pas supplémentaires, ils se rendirent compte que tout était inondé autour d'eux! Le fleuve avait simplement débordé, preuve que quelque chose devait l'obstruer un peu plus loin, et vu la réaction de Haine, il était évident qu'il attendait qu'elle fasse quelque chose.

D'un clignement de paupières, la jeune femme observa les environs

«Il y a un petit troupeau de bêtes là bas, ce ne sont pas des teignes, ils semblent avoir une bosse sur le museau, marchent sur leurs membres postérieurs, plus petits que des protéus.» des omuses. Mais Shell ne connaissait pas cette espèce. Continuant de regarder autour d'elle, toujours avec le zoom, il y eut alors un drôle d'éclat qui manqua de l'éblouir. Elle dut donc passer au zoom maximal pour voir de quoi il en retournait et elle haussa alors les sourcils devant ce qu'elle voyait - bien qu'elle avait un œil fermé.
«Hum.. il semblerait qu'il y ait quelque chose de... vraiment... énorme, couvert de ces étranges écailles que vous aviez trouvées plus en aval. Là bas.»

De là où elle était, avec le dénivelé du terrain, elle ne pouvait pas voir de quoi il s'agissait, elle ne voyait que son dos en réalité. Les omuses ne restaient pas à proximité en tout cas, ils s'étaient installés du côté où l'eau était encore bien présente dans la rivière en amont pour s'abreuver sans se soucier que ça débordait de partout... mais pour l'heure, il était temps de prendre son courage à deux mains et d'avancer dans le sol détrempé. Si ça ne posait pas de problème à la jeune femme qui pouvait au pire grimper sur le dos de son anticus qui avait le pied sûr pour ce genre de terrain, ce n'était pas le cas de N. qui risquait de s'enfoncer toutes les dix secondes.

Tant pis pour lui, la jeune femme se mit en route, au pire, il pouvait s'amuser à descendre dans le lit asséché pour espérer avoir un terrain plus ou moins sec, chose qu'elle lui proposa d'ailleurs

«Si vous ne craignez pas le retour des teignes, vous devriez descendre dans le lit, sinon je crains que vous ne réussissiez pas à avancer dans un terrain de ce genre avec votre poids.» oui, elle venait clairement insinuer qu'il était lourd. Elle n'allait pas non plus le prendre avec des pincettes?

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 27 Mar 2013, 00:23

« Omuse... » Lança Haine en réfléchissant tout haut.

Oui parce que malgré les apparences, ça lui arrivait de réfléchir.

« Lézard poilu, nan ? Ça va c'est pas méchant comme bestiaux, ça nous chang'ra des Teignes... »

Son regard se reporta machinalement sur le fond du lit, mais non. Ses copines sauriens devaient cuver leurs baies d'Argus quelque part en aval. Et puis en même temps le niveau de l'eau - aussi dégueulasse soit-elle - commençait à atteindre des profondeurs raisonnables. Du genre que si le Mechanima s'avisait d'y mettre ses Rangers, il en aurait jusqu'aux genoux. Mouais, en même temps vu l'odeur, fallait être un peu maso ou bizarre pour avoir l'idée d'aller patauger là-dedans... ou alors, fallait s'appeler Shell C. ! Haussant un sourcil, Neythen planta son regard acier dans celui de sa collègue. Sans blague, elle se foutait de lui ou elle était sérieuse là ?

« Ouais mais non. Z'avez pas vu la bouillasse de merde que c'est ? Quitte à m'enfoncer jusqu'aux g'noux, hein, autant qu'ce soit dans d'la boue qui pue pas. » Pi ça risquait de salir ses fringues de marque... ou de pas marque.

En attendant, il se concentra pour passer en vision thermique. Les Omuses, ouais. Il les devinait à moitié, ça faisait des p'tits points groupés façon graphique à l'école. La grosse masse par contre, pas moyen de la visualiser. Et ça mine de rien, ça laissait la porte ouverte à tout un tas de théories...

« Ok alors on a dit une grosse masse pleine d'écailles qu'a pas l'air de dégager d'chaleur. Ça sent le reptile balèze... et un reptile balèze, ça pue les emmerdes... C'est dans l'lit ? »

Non parce que si un dragon avait été assez con pour aller se coincer tête la première dans le fleuve... ils allaient bien rigoler à le décoincer !

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 27 Mar 2013, 16:13

Des omuses? Non, elle ne connaissait pas, mais elle retenait tout de même le nom! En tout cas, Neythen se mettait à son tour en observation, jetant un regard sur tout ce qui se passait autour d'eux dans l'espoir de comprendre ce qui bouchait le fleuve, tout comme elle, il semblait repérer que la masse au fond n'avait pas de chaleur, donc de type reptile probablement oui.

«Oui, je crois bien qu'il est dans le lit, c'est cette chose qui bouche le fleuve.» mais d'un autre côté, rien ne disait que ça pouvait être un être vivant? «mais ce n'est peut être pas un reptile. J'ai vu que les hommes étaient parfois capables de bien des choses par appât du gain, on a peut être un petit malin qui a fabriqué une machine couverte d'écaille dans un but cupide.»

Depuis l'épisode d'Aspasie, plus rien ne risquait de l'étonner. La découverte d'une nouvelle espèce, une machine à fabriquer de la brume, alors pourquoi pas une machine qui bouche le fleuve le temps que son propriétaire creuse à un endroit précis à la recherche d'un autre trésor? Ça semble être le sport national en Païlandune de se lancer dans ce genre de quête. Enfin, il fallait se mettre en route, sauf que Haine ne voulait pas s'enfoncer les gambettes dans la boue aussi la jeune femme s'approcha du lit de la rivière, mais elle ne voulait pas prendre le risque que ses anticus se fassent blesser par des teignes ou tout autre prédateur, aussi elle décida finalement de les laisser partir. Elle défit tous les harnachements et se pencha sur eux, espérant que la magie de Sayah était vraiment aussi puissante que ce que l'on racontait

«Retournez auprès de votre maître. Maintenant. Votre tâche est terminée.» il ne fallut pas davantage aux montures pour se mettre à courir, même celui qui était blessé ne semblait pas vouloir rester ici plus longtemps. Accrochant son hamac sur son épaule, la jeune femme descendit donc avec Neythen dans le lit de la rivière, il était temps de remonter à présent pour voir ce qui bouchait réellement le fleuve. Cependant, il fallait croire que le soldat avait eu raison

«Ce n'est pas une machine»dit-elle au fur et à mesure que son zoom lui permettait de mieux discerner l'apparence du bouchon «je vois une longue queue, quelque chose qui ressemble à des ailes à moitié recroquevillées ou écrasées sur le côté, on dirait...» l'arrière train d'un dragon qui se serait totalement coincé entre les rives du fleuve? De là où elle était, ça paraissait presque grotesque si la taille imposante ne lui disait pas qu'ils allaient galérer!

«Vous êtes armés? Car je crois qu'il faudra plus qu'un simple pied de biche pour le sortir de là...» et encore, s'ils le laissent faire! La bête semblait s'être égosillée à force de hurler sa rage pour se dégager, preuve que ça fait tout de même un moment qu'il est coincé là. Ce qu'elle ne voyait pas, c'est que ses ailes n'étaient pas conçues pour voler, elles devaient servir surtout de nageoire... mais plus elle s'approchait et plus elle comprenait «je crois que c'est... un dragon d'eau. Sa queue a des extrémités comme chez les poissons.» autrement dit, pas longue et fine comme la plupart des dragons, mais qui se sépare en deux sur l'extrémité avec une apparence rappelant bien plus des nageoires qu'autre chose, ce qui expliquait surement qu'il avait pu garder la tête dans l'eau depuis tout ce temps! Oui, il était bien vivant, mais juste coincé comme un idiot, se nourrissant probablement des poissons qui lui passaient sous le nez par moment... oui, la situation aurait presque pu être comique en fait.

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 02 Avr 2013, 18:31

Hum... mouais... une machine pour boucher le Liek, pourquoi pas. Y'avait des gens tordus partout, pour ça ils étaient d'accord, alors imaginer qu'un barré s'était amusé à construire ce genre de barrage, c'était pas bien compliqué. Mais un peu raté le barrage n'empêche, parce que mine de rien ça débordait un peu de partout. Haine se rappelait pas qu'il y ait jamais eu des lacs dans le coin, donc soit il perdait la boule, soit ben... la flotte se trouvait un autre chemin. C'était intelligent la flotte mine de rien, ça se démerdait toujours pour arriver où ça voulait. Enfin, quelque chose dans ce goût là.

Et puis tout à coup, alors qu'il était vachement occupé à écouter les bruits de succion de ses Rangers dans la flotte, Haine haussa un sourcil d'entendre la Mechanima parler à ses montures. Euh... oui, ok. Si elle voulait hein, il allait pas la contrarier. Fallait jamais contrarier les dingues il paraissait. Mais bon quand même, la voir leur causer comme si elle s'attendait à ce qu'il lui réponde... ou genre, comme s'ils allaient remuer la queue et aboyer pour dire qu'ils avaient compris... Là d'un coup, le lieutenant eut un doute sur l'état de santé mentale de sa coéquipière. Si ça se trouvait, à force de patauger dans les marais et il ne voulait pas savoir quoi d'autre, elle avait fini par griller un circuit.. voir trois ou quatre... M'enfin bon. Lorgnant d'un air blasé la fuite des deux Anticus, il eut légèrement pitié de Sayah en se disant qu'il ne reverrait jamais ses locations. Fallait espérer qu'il prenait des cautions.

Bref.

Cet interlude même pas marrant passé, ils continuèrent leur progression, Haine fronçant le nez en dégringolant jusqu'au fond du lit. Alors autant au début c'était sympa, le sable et le limon qui brillait au soleil, tout ça. Autant là... il avait comme une subite envie de vomir tripes et boyaux. Ah ouais, maintenant qu'il y pensait, il venait de se rappeler pourquoi il avait d'abord pensé à un truc animal...

« Ouais, la puanteur j'me doutais bien qu'c'était pas que d'la vase. Quel que soit l'bestiaux il s'est lâché apparemment. Au moins on marche dedans du pied gauche... » Oui bon, des deux pieds en fait.

Neythen alla arpenter le terrain le plus en hauteur, là où la pente remontait vers la berge, jetant à Shell un regard assez noir. Parce que mine de rien un fleuve, c'était pas une rivière... et plus ils s'éloignaient de l'océan, plus la profondeur augmentait. Autrement dit, là, ils allaient en chier pour remonter.

« J'ai un couteau. Autrement dit, rien qui soit susceptible de décapsuler un fleuve. Dites, vous êtes au courant que là, s'il se dégage, on se prend tout le débit de flotte dans la gueule ? »

Pas besoin de se poser la question, ils y survivraient pas. Lui surtout, avec ses deux cents kilos de ferraille.En attendant, ils arrivèrent assez près pour voir la bête sans avoir besoin d'un zoom... enfin ils voyaient surtout son gros cul en fait. L'eau ruisselait par en dessous, pas suffisamment pour alimenter le Liek, mais quand même bien assez pour rendre le terrain impraticable. Haine leva juste les yeux. Il devait bien y avoir dix mètres pour atteindre la berge, voir plus. Le machin était juste énorme... et eux ridiculement petits. Et du coup, ça impressionna vachement le Mechanima !

« Euh... vous auriez pas une pelle... ou une idée...? »

C'est des œufs d'Olump qui leur aurait fallu !

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 02 Avr 2013, 21:00

Il est vrai que voir la jeune femme parler aux anticus pouvait être bizarre, mais Shell n'était pas encore très au point sur les capacités magiques de Sayah et se trouvait donc plutôt maladroite avec toutes ces histoires, mais de toute manière, cela n'avait pas d'importance aux yeux de la mechanimae qui ne cherchait pas à ce que le soldat l'apprécie ou quoi que ce soit. Du moment qu'il ne faisait pas un rapport comme quoi elle avait une case en moi - ce qui lui causerait de longues séances thérapeutiques qui lui feraient perdre plus de temps qu'autre chose - tout allait bien.

Ils descendirent dans le lit du fleuve afin d'être mieux en mesure de voir ce qui pouvait empêcher l'eau de s'écouler, comme il le disait si bien, l'odeur laissait clairement penser qu'il ne s'agissait pas d'une simple machine, l'eau s'échappait sur les berges en se mélangeant avec les excréments de la bête jusqu'à ce qu'enfin ils puissent voir son énorme postérieur. Inutile de dire qu'il ne fallait pas rester ici, la jeune femme sortit son ronçamac de son paquetage avant de le poser près des bords, n'ayant même pas besoin de le mouiller à cause, justement de la quantité non négligeable d'eau qui se trouvait déjà au sol!

«Nous allons utiliser cela pour remonter...»

Les lianes commencèrent à s'emballer, comme dans les marais lorsqu'elles s'étaient retrouvées avec de trop grandes quantités d'eau. Elles grimpèrent partout autour du lit, allant presque jusqu'à boucher à nouveau le fleuve derrière le postérieur imposant de la créature, mais au moins maintenant, ils avaient largement de quoi s'agripper pour escalader et remonter, même avec le poids du mechanimae. Peut-être allait-il revoir son jugement concernant la magie de Sayah après avoir vu ainsi des lianes pousser de nulle part? Peu importe. Elle se mit donc à escalader jusqu'à se retrouver sur la berge trempée, plongeant ses mains dans la surface boueuse à l'odeur des plus nauséabondes avant de se hisser en hauteur.

«On dirait... un dragon?» elle tendit la main pour aider Haine à grimper s'il le souhaitait, son regard restant éternellement neutre avant de se dresser pour regarder l'état des choses. Baissant les yeux sur le ronçamac, elle se disait qu'elle pouvait peut être le ranger à présent? Sortant le sel qui était vendu avec, elle en jeta un peu dessus et le récupéra rapidement avant qu'il ne soit de nouveau mouillé pour le poser dans son dos. Croisant les bras, elle essayait de comprendre comment dégager cette chose de là.

«Comment une bête de cette taille a pu se retrouver coincée? Avec sa force, elle aurait pu arracher des pans de berges pour se dégager...» s'il n'y était pas arrivé, ce n'était sûrement pas avec une paire de griffes et un couteau qu'ils iraient loin. Elle se tourna cependant à nouveau vers son ronçamac, plissant les yeux avant de se tourner vers Neythen «si les lianes se sont déployées à ce point avec un fond d'eau, qu'est-ce que ça donnerait si je le lançais carrément dans l'eau, de l'autre côté?»

Il y avait des risques pour que le dragon se fasse carrément étouffer, mais ça encore, ils s'en moquaient, ils n'étaient pas envoyés par la protection animale, ils devaient juste déboucher le fleuve hein?

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 04 Avr 2013, 20:37

Haine haussa un sourcil en voyant son acolyte sortir un hamac et prétendre s'en servir pour remonter... Okaaay... Et donc, elle était complètement givrée, ça lui faisait un mystère de résolu à son sujet. D'ici qu'elle lui demande de danser la Lambada pour décoincer le dragon comme par enchantement, y'avait plus qu'un pas... de danse... que Neythen refuserait de toute façon d'exécuter, alors arrêtez de rêver !

En parlant de rêve, le lieutenant cru avoir chopé la barge attitude de Shell comme un virus lorsqu'il vit les lianes du Ronçamac se déployer juste sous son nez, façon Monstroplante élevé aux hormones. Sérieux ? C'étaient les relents de chiure de dragon qui atteignaient son cerveau là ou... non en fait il voulait même pas savoir... Soupirant devant la galère plus grosse que lui qui l'attendait, il se fila un grand coup de pied au derche et empoigna les premières branches qui lui passaient sous le nez en ronchonnant.

De une il s'appelait pas Tarzan... ni Cheetah d'ailleurs. De deux il pesait deux cents kilos même tout déshydraté. De trois ses Rangers glissaient, et de quatre il avait un bras à nu, au cas où madame Frapadingue l'aurait oublié ! Tiens en fait, il se rappelait pourquoi il s'était engagé dans l'Élite. Pour bosser en solo et s'éviter ce genre de situation débile, au hasard. Non parce que voilà, se suspendre aux branches d'un hamac magique pour déboucher un fleuve du dragon qui l'encombrait... sérieux, ils avaient intérêt à avoir des bons psy chez l'Escadron !

À quatre pattes dans la flotte quand il atteignit enfin la rive - pas trop tôt - il psalmodia une série impressionnante de jurons à en écrire toute une Encyclopédie en plusieurs tomes. Et quand il n'eut plus d'idée de noms d'oiseaux, il se releva en tirant la tronche. Sa seule consolation fut de voir rappliquer leurs amies les Teignes un peu bancales sur leurs pattes, et qui semblaient chercher une sortie de secours. Le panard qu'il prendrait à leur envoyer toute la flotte du Liek à la gueule... En attendant, il dépassa Shell sans lui adresser la parole, façon « me parle même pas s'pèce de tarée ».

Dépasser le dragon - ou quoi que ça puisse être d'autre - fut un peu plus long. Mine de rien, c'était quand même un gros morceau. M'enfin bon, il faisait pas trois kilomètres de long non-plus, et Haine pu aller faire tremper son bras dans l'eau clair pour le nettoyer de la fiente de dinosaure palmé qui le recouvrait. Manquerait plus qu'il se chope une infection, tiens. L'eau froide lui anesthésia partiellement la douleur, et du coup il pu se redresser et faire style comme si de rien n'était.

« Ça s'tente. Si ça s'trouve, ça va le pousser dans l'aut' sens façon débouche chiottes ? Toute façon on a pas beaucoup de choix là... »

En fait il eut à peine le temps de finir sa phrase que ces grosses maline de Teignes décidèrent d'un commun accord de goûter à la peau des fesses de leur dragon. Résultat : le saurien s'agita tout à coup... mais pas suffisamment pour se dégager... et pas longtemps en fait.

« Il a l'air un peu claqué non...? »

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 09 Avr 2013, 16:57

Plus le temps passait et plus Haine semblait prendre Shell pour une folle, pourtant la jeune femme ne s'en préoccupait même pas. D'un autre côté, ce n'était pas comme si elle regardait constamment son visage pour voir ce qu'il dégageait, il semblait être aussi expressif qu'elle à ce sujet donc finalement, ça ne servirait à rien de chercher à le décrypter. Et elle n'y connaissait rien en prime, ça n'aidait pas.

Enfin, pour le moment, ils contournaient la bête, cherchant un moyen de dégager ce dragon de là, cependant la jeune femme se posait une question alors que les teignes s'amusaient à mordiller le postérieur de la créature sans que ça ne lui fasse grand chose.

«Tant mieux s'il est épuisé, si nous réussissons à le sortir de là, je doute fort qu'il soit reconnaissant envers nous et il vaudrait mieux que nous ayons l'opportunité d'être assez loin lorsque cela se produira.»

Si elle devait tenter l'expérience du ronçamac, il était préférable qu'elle le fasse seule. Baissant les yeux sur l'objet, elle savait déjà qu'elle risquait de carrément le perdre dans cette histoire, dommage, elle y avait mis le prix et elle espérait que l'Escadron lui en paierait un autre pour avoir effectué cette mission bénévolement - car il ne fallait pas compter sur le fait qu'elle touche de l'argent pour ça alors qu'elle n'a pas été envoyée officiellement ici, ils n'étaient pas stupides là bas. Elle se tourna vers Neythen en hochant juste de la tête, son regard toujours aussi neutre et désintéressé de son sort, quoi que?

«Vous êtes suffisamment amoché comme cela. Reculez. Je ne sais pas jusqu'où les lianes vont se propager une fois que je l'aurai jeté dans l'eau. Il vaut mieux qu'on soit le plus loin possible à ce moment là, et vous courrez moins vite que moi.»

Ce n'était pas une critique, juste un fait. Elle attendait donc que le soldat s'éloigne avant de prendre une profonde inspiration, elle-même commença à reculer, elle préférait essayer de le lancer, ce serait plus simple dans un premier temps. Elle devait viser tout de même les bords du fleuve pour que les racines fragilisent les parois et que le dragon puisse enfin se dégager de lui-même, si le ronçamac tombait au milieu, ça ne ferait qu'un bouchon de plus et le Liek n'avait vraiment pas besoin de ça!
Se concentrant, la jeune femme finit par prendre son élan et réussit effectivement à l'envoyer sur la berge, juste à côté de l'épaule du colosse, le sol trempé suffisait à faire partir le ronçamac comme un fou et les lianes commençaient à se déployer sur tout le côté dans un premier temps, s'enfonçant dans la terre gorgée d'eau pour se déployer encore plus


«Je crois qu'il y a du mouvement» en effet, les teignes continuaient d'ennuyer le dragon en le mordillant au niveau de la queue et des pattes arrière, ce qui l'incitait à bouger un peu plus et le côté désormais fragilisé de la berge s'effritait au point qu'il semblait réussir à reculer, sa queue fouettant l'air furieusement en envoyant valser l'une des teignes au moins dix mètres en arrière! C'était un bon début, il commençait à reculer, mais lorsque le bouchon allait sauter, est-ce qu'il se ferait emporter par le courant ou bien sera t'il assez cramponné au sol pour y rester?

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 21 Avr 2013, 15:54

Haine grimaça. De cette grimace capable de faire comprendre à un Orphe Kordatt plus con que ses pieds qu'il était vachement vexé. Quoi, comment ça elle courait plus vite que lui ? Oui bon, ok c'était sûrement vrai. N'empêche que c'était pas une raison pour le dire à voix haute, hein. Et son égo alors, elle y pensait à son égo ? Ça s'entretenait ça mine de rien, au lieu de marcher dessus. Et puis c'était un peu sa mission quand-même...

« Ouais mais j'suis costaud... » Non mais d'abord !

Insister pour rester aux premières loges et se prendre les lianes d'un Ronçamac déchaîné dans la gueule, quelque part il fallait être soit un peu maso, soit juste curieux et stupide. Dans le cas de N., sûrement un peu des trois à la fois. On le referait plus, à son âge. Enfin bon, il recula tout de même d'un poil de fesse histoire d'admirer le carnage d'un peu plus loin, restant à proximité de Shell tout de même pour éviter de perdre la face. Pour un peu on aurait pu croire qu'il cherchait la présence d'un congénère. Genre comme un animal grégaire, un truc dans ce goût là. Mais en fait non.

Et bref, il lorgna avec un air de type qui se demande sérieusement s'il est sobre ou non les lianes hystériques qui surgissaient de toute part. Et vas-y que ça se plantait dans le sol, plongeait dans l'eau, et surgissait comme des vers de terres un peu barj' capables de bouffer la poule qui les cherche. Sérieux, c'était limite flippant comme truc. C'était quoi son métier au type qui avait vendu le Ronçamac à miss 497 déjà ? Mercenaire ? Psychopathe ? Serial Killer ?

« Ouais, ça bouge ça j'confirme... » Grogna Haine en esquivant de justesse une liane folle.

Quelques secondes plus tard, il eut à peine le temps de faire un bond en arrière pour éviter le crash d'une Teigne. Efficace comme catapulte le gros machin boucheur de Liek. Mais à part pour ça, le Mechanima se posait encore des questions quant à son utilité sur Nideyle. Parce que bon, c'était pas pour dire mais pour aller se coincer entre deux rives d'un fleuve, fallait pas être bien futé quand même... En attendant, la rive perdait des bouts comme un lépreux et madame reptile commençait à s'agiter furieusement. Haine vit deux grosses narines envoyer des geysers de flotte à plusieurs mètres de hauteur avant de disparaître sous l'eau. Manifestement, la bestiole prenait appui sur les lianes enchevêtrées sous son gros pif pour reculer, jusqu'à ce qu'un énorme morceau de rive se détache sous la pression de l'eau.

Ouais parce que l'eau, c'était vachement têtu, et même que quand ça voulait passer, ben ça finissait toujours par passer ! Résultat, comme une énorme bouteille de champagne sabrée trop fort, le Liek déborda sur les côtés de la gigantissime paire de miches du dragon, avec une pression telle qu'on eut à peine le temps d'entendre les Teignes appeler leur mère avant qu'elle ne soit littéralement balayées par le courant. Le reptile recula d'une bonne vingtaine de mètre d'un seul coup sous les yeux médusés des deux Élites - ouais enfin, pas dit que la miss soit capable de s'extasier de quoi que ce soit - avant de s'immobiliser de nouveau. Son énorme tête ressortit de sous la surface déchaînée du fleuve pour reprendre son souffle, tandis que l'eau se déversait autour de son corps qui nageait manifestement à contre courant.

Sérieusement, il insistait en plus...

Les lacs de la rive droite se vidèrent peu à peu, et surtout le pied total du moment : l'odeur de chiottes bouchées fut emportée par le courant. Ouais, des fois le bonheur tenait qu'à des petites choses. Ça aurait même pu être romantique ce chant des cascades au milieu des prés si le Ronçamac ne continuait pas à danser la Macarena en menaçant de décapiter tout ce qui passait à sa portée et si une Teigne à moitié sonnée n'envisageait pas de se venger sur le premier venu - Haine jugea d'ailleurs qu'il était bien placé pour être celui là.

Bon par contre, le gros serpent avait l'air trop nase pour lutter encore, et Neythen le vit reculer avec soulagement alors qu'il se laissait emporter par le courant. Chouette... ou pas...

« C'est quoi son problème à c'truc ? Pasqueu là reboucher l'Liek avec un hamac plutôt qu'un dragon, il va bien s'marrer Esabora... »

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 21 Avr 2013, 19:13

D'un pas rapide, Shell commençait à s'éloigner du carnage provoqué par le ronçamac! Mine de rien, cette chose lui aura été bien utile et probablement qu'elle s'en achèterait un autre une fois à la Basse Ville. Cependant, elle ne s'était pas attendu à un tel déchaînement!

Entre le dragon qui envoyait valser les teignes à coup de queue et les lianes qui devenaient totalement hystériques telles des tentacules géants prêts à attraper tout ce qui bouge - et même ce qui bouge pas, le duo était obligé de rester constamment en mouvement pour espérer éviter tout dommage!

«Il fallait s'y attendre avec une telle quantité d'eau, cette chose n'a donc pas de limite?» la magie de Sayah avait quelque chose d'effrayant à présent, pourtant Shell ne perdait pas son calme et se contentait de suivre du regard tout ce qu'il se passait, esquivant de justesse une liane qui était passé trop près d'elle et ne se souciant pas de la teigne qui approchait pour le moment.

De toute manière, celle-ci se retrouva vite fauchée avant même de pouvoir goûter les mollets bioniques de Neythen pour se retrouver dans l'eau qui reprenait peu à peu son cours normal maintenant que maman dragon était trop crevée pour tenter de remonter le courant. Seulement voilà, à force, les lianes allaient finir par boucher à leur tour le Liek et il était évident que ce n'était pas avec un peu de sel qu'elle réussirait à les résorber! Pas maintenant que le ronçamac était carrément dans l'eau!

«Normalement, il faut du sel pour le résorber, mais je n'en aurai jamais assez pour le calmer, surtout que la graine se trouve carrément sous l'eau, elle ne fera que se résorber une seconde pour se déployer à nouveau!»

Autrement dit, il fallait aller chercher la graine. Inutile de dire que ce n'était même pas la peine que N. songe à y aller aussi elle commença à avancer, se retrouvant alors avec le souffle coupé lorsque l'une des lianes la faucha en plein estomac. Mais l'avantage était qu'elle la souleva suffisamment haut pour l'envoyer valser directement dans l'eau, seulement voilà, la jeune femme n'avait pas vraiment eu le temps de prendre sa respiration. Sentant le sol sous son dos, elle se redressa et donna un bon coup de pied pour s'accrocher aux lianes qui commençaient à s'entrelacer, puis elle sortit la tête de l'eau en se demandant où se trouvait Neythen

«La graine est là, sous mes pieds, mais il me faudrait un truc pour l'arracher du reste des lianes! Vous n'avez rien sur vous?» au moins, elle était plus ou moins en sécurité puisqu'elle se trouvais désormais près du tronc formé par les lianes, contrairement au mechanimae qui était encore au niveau des extrémités des lianes. Elle avait bien sa griffe mais je ne sais pas si vous avez déjà essayé de couper une liane de la taille d'un baobab avec un canif, mais ça revenait grosso modo au même. Elle regrettait de ne pas avoir gardé le canif qui coupe tout d'Archélas pour le coup.

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 22 Avr 2013, 23:33

Haine haussa un sourcil en voyant Jane faire mumuse avec les lianes de son Ronçatruc plus déchaîné qu'une Hydre en chaleur. Ok alors bon à savoir, Sayah Cordylus était un psychopathe de vendre des trucs pareils ! Non mais c'est qu'elle avait payé pour faire l'acquisition d'un hamac tentaculaire prêt à la trucider à la première averse, en plus ! Et en prime elle lui causait de graine qui se trouvait sous l'eau, et de sel pour assaisonner le tout. Mais bien sûr... et le Ragondindon, il mettait le chocolat dans le papier d'alu aussi, hein.

Avec tout ça, l'Élite ne vit pas la Teigne se relever à quelques mètres, et décider que tous ses malheurs venaient forcément du Mechanima (le poilu, pas celui qui jouait au poisson-singe). Feulant comme un chat furieux, elle rentra alors sa tête dans ses épaules avant de se ruer sur Neythen, toutes dents, griffes, et ergots dehors. Pas de bol pour elle malheureusement, puisqu'à mi parcours une liane plus excitée que les autres décida d'aller prendre racine sur son passage et se planta tout droit dans le sol, envoyant une grande gerbe d'eau autour d'elle... et du sang de Teigne empalé d'un coup net ! Et là sur le coup, c'était sympa l'effet carrousel et petites Teignes en bois, mais ça faisait surtout très flipper... parce que c'était pas pour dire, mais pour percer la carapace d'une Teigne, fallait quand-même une sacrée puissance ! Bon, la liane avait manifestement triché en passant par le flanc, là où le cuir était plus fin... m'enfin bon quand même quoi...

Desserrant les dents - et les fesses - Haine se décida enfin à remuer son popotin métallique. Portant sa main valide à sa cheville, il récupéra son couteau de chasse et se rapprocha, se baissant juste à temps pour esquiver une branche qui avait l'air motivée pour jouer les pales d'hélico. Bon, c'était pas le moment de se rater... et en même temps, c'était pas évident de se concentrer avec tout ce bordel autour de lui... Tiens, c'était le coupe papier de Mugen qui leur aurait été bien utile. Ces subordonnés, j'vous jure... Jamais là quand on avait besoin d'eux...

Mais bref. La lame de son couteau pincée entre ses doigts, Haine visait. Sans tirer la langue mais presque, faisant style qu'il remarquait pas l'énormité des bizarreries qui se tramaient juste sous son gros pif. Un hamac hanté ? Mais non voyons. N'empêche que si un exorciste passait par là, ce serait pas de refus... La détente subite de son bras le fit grimacer de douleur, et jurer par la même occasion. Mais entre le débit de la flotte, les sifflements des lianes élevées au Banania et le reste, on n'entendit pas trop le nom d'oiseau qu'il avait inventé pour l'occasion. Son couteau de chasse lui, alla se planter dans la plus grosse des lianes à laquelle Shell s'était accrochée façon bouée de sauvetage. Oui, bon. Faudrait qu'elle tende un peu le bras par contre hein. Qu'elle s'estime déjà heureuse que le lieutenant lui prête ses jouets, d'abord.

« Et si on y fout l'feu ? »

Tiens une fois il avait lu un truc du genre, si le plan A ne fonctionne pas, pas de panique, il reste 25 autres lettres dans l'alphabet... ben le type qui avait écrit ça avait jamais dû se trouver face à un truc pareil...

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 23 Avr 2013, 09:39

Rien ne disait que la solution de Shell serait la bonne, mais si elle se fiait à l'apparence du ronçamac avant qu'il ne se déploie, elle se disait que ça ne devait pas être une mauvaise idée quand même. Lorsqu'il était replié, il ressemblait juste à deux tiges accrochées à une toile, et c'était ces tiges qui se déployaient au contact de l'eau, donc si elle arrive à les assécher avec du sel, probablement que le reste mourrait? Mais tant que l'ensemble était dans l'eau, les lianes ne pouvaient pas se rétracter, elle devait donc les sortir de l'eau d'abord et pour ça, il fallait les couper.

Neythen lui envoya un superbe couteau de chasse, pas dit que ce soit suffisant, mais elle pouvait toujours essayer. S'agrippant comme elle put, la jeune femme se hissa afin de récupérer l'arme en question, c'est alors que le mechanimae proposa d'y mettre le feu...

«En temps normal, j'aurais trouvé l'idée excellente, mais mettre le feu à de la végétation humide, je doute que cela fonctionne. Cette chose a été créée par la magie, je crains que seule la magie ne puisse l'arrêter.» et dans ce domaine, elle était encore une novice. Serrant les dents, elle finit par attraper le couteau de chasse et prit une profonde inspiration avant de lâcher prise. Son poids l'entraînant vers le fond même avec le tatouage de l'aigrette.

Au bout d'une seconde à peine, la jeune femme se mit à chercher ce qui devait être la tige initiale, la racine, peu importe le nom que ça pouvait porter et pour ça, elle se fiait à ce à quoi le hamac était accroché. Mais dans cet amas de lianes, difficile de trouver un bout de tissu jusqu'à ce qu'elle mette la main dessus! Inutile de dire que celle-ci avait désormais l'épaisseur d'un tronc humain et que ce simple couteau de chasse risquait d'être peu efficace, mais fort heureusement, en restant dans l'eau, la liane avait gardé une texture plutôt spongieuse et se laissait découper plutôt facilement.

Mais elle devait remonter plusieurs fois à la surface avant de se tourner vers Neythen et hurler

«Ma ceinture se trouve là bas! Il faudrait que vous alliez la chercher et que vous sortiez le sel à l'intérieur, j'ai bientôt fini de récupérer l'une des lianes! je vous la lancerai et vous y mettrez du sel dessus!»

Qu'il la prenne encore pour une folle était le cadet de ses soucis, elle reprit une profonde inspiration et plongea, en fait, elle espérait surtout que lorsqu'elle aurait découpé les deux racines, le reste de la plante meurt, mais elle savait que les racines repartiraient très vite puisqu'encore dans l'eau et c'est pourquoi il faudrait agir très vite! Et en effet, lorsque le pied fut coupé, dans un premier temps, il s'entortilla sur lui-même et redevint aussi petit qu'une tige de fleur, mais la jeune femme voyait bien que la chose tremblait et se préparait de nouveau à croître et l'attrapa fermement pour donner un bon coup de pied au sol et sortir de l'eau, de là, la liane avait déjà doublé de volume et elle la lança de toutes ses forces vers le soldat! Encore une et avec un peu de chance, tout serait terminé - bien que son hamac serait perdu.

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 24 Avr 2013, 00:23

L'Élite haussa les épaules aux explications de madame Foldingue. Mine de rien elle était vachement pipelette pour une nana accrochée à un Monstroplante. Enfin bon, si elle considérait comme magique le fait d'assaisonner les lianes de son hamac fou... elle faisait bien ce qu'elle voulait. Haine lui, tant qu'il remplissait ses missions... Mais qu'elle aille pas se plaindre s'il signalait dans son rapport qu'il lui manquait une case ou deux.

Et puis d'un autre côté, c'était pas tous les jours qu'il pouvait vivre un truc pareil. Il en avait vu des choses un peu dingues, fallait être honnête. Mais ÇA. Non, vraiment, ça aurait été dommage de claquer avant d'avoir pu assister à un tel délire. Le plus drôle restait le hamac, soigneusement déployé et prêt à accueillir le premier venu pour un roupillon bien mérité... mais aux attaches complètement démentes qui n'en finissaient jamais de s'allonger façon Reed Richards. Marrez-vous, c'était pas tous les jours qu'on voyait ça n'empêche. Et sans rien consommer d'illicite, s'il vous plaît ! Bref. Shell venait de disparaître sous la flotte, et même si Haine s'inquiétait davantage pour le sort de son fidèle couteau que pour l'Élite frappa dingue, il décida en accord avec lui-même qu'il serait peut-être utile de trouver un moyen de la sortir de là. Parce que bon, une fois son truc résorbé, avec le courant et tout, c'était pas lui qui allait courir la chercher à l'embouchure du Liek.

Et donc, il alla récupérer la ceinture du lieutenant avant de déballer son parachute en esquivant une énième attaque de branche folle. Le sel dans une main, il se rapprocha de la rive, dépliant la toile et les cordage jusqu'à l'étirer sur toute sa longueur. Le foutre à l'eau n'était pas la meilleure idée de l'année, mais avec ses deux cents kilos et des brouettes, y'avait pas trop de risques que le poids du voilage l'entraîne à la flotte. Par contre, la fragilité de la berge, c'était déjà plus certain...

« Choppez ça ! » Qu'il grogna en lui balançant la toile de son parachute.

Parce que oui, il avait beau pas être très fin, il se doutait bien qu'une fois le ronçatruc devenu aussi ratatiné qu'un pruneau, y'en aurait une qui finirait évacuée avec la chasse d'eau. Et vu le courant, pas dit qu'elle y survive. Alors bon, à défaut de corde il avait un parachute arrimé à son dos. Suffisait de bien caler ses Rangers au sol, histoire de pas glisser. Fallait voir si ça fonctionnait. En attendant il attrapa ce que Shell lui envoyait - grimaçant de douleur lorsque ses tendons à nu coulissèrent dans ses chairs ouvertes (bon appétit) - et y déversa une pincée de sel... et chouette, la liane en question se calma aussitôt... sauf que pas les autres ! Et surtout pas celle qui se dirigea droit sur lui comme pour lui foutre une baffe magistrale d'avoir osé saler ce qu'elle devait considérer comme son petit doigt, allez savoir. Pas facile de se mettre dans la tête d'une plante verte, hein ?

Se baissant in extremis, Haine cracha un juron face à la situation qui devenait un grand n'importe quoi. Rectification, ça faisait un bon moment que le portnawak' régnait en maître là. Même que les Omuses avaient fini par se barrer pour éviter de se faire embrocher comme des poulets. En fait, Neythen aurait dû faire la même chose, ça lui aurait évité de se prendre le retour de la branche en pleine tronche ! The Return of the Root. Merci le film pourri. Et voilà que la liane se tortillait, limite si on avait pas l'impression qu'elle se marrait après avoir sonné l'Élite, et l'Élite lui, cracha un juron très fleuri en même temps qu'un gros mollard sanglant, la lèvre éclatée. Mais pas le temps de s'apitoyer sur ses bobos, vu que l'attache géante du hamac maudit revenait furieuse, le fauchant droit sur l'estomac.

Le souffle coupé, Haine se raccrocha aux branches - c'était le cas de le dire ! Sous le coup de la violence du choc, il en avait lâché la ceinture de sa collègue, et s'écorchait les doigts au sang sur l'écorce... jusqu'à ce que la liane cesse de s'agiter. Sans raison, comme ça. Pour le fun peut-être ? Retombant brutalement sur ses jambes - la rive garderait longtemps la pointure de ses Rangers en souvenir - il tomba à genoux, la plante verte se tortillant entre ses doigts comme un anaconda... puis un serpent... puis de plus en plus petit... Et là Haine écarquilla les yeux. Ah ouais bien vu, il avait encore du sel sur les mains ! Du coup en parant le coup, il s'était joyeusement essuyé sur la liane, provoquant son repli magique. Un peu comme son parachute, en plus dingue.

Parce que là, tout seul sur la rive avec un hamac entre les paluches, il se sentait très con. C'était pas le moment de le faire tomber dans une flaque...

Vala, j'espère que ça ira, sinon tu me dis, j'éditerai ;)

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Re: Les rives du Liek

Messagepar Shell Covald » 25 Avr 2013, 17:21

Malheureusement, il fallait croire que son idée n'était pas la bonne, mais elle devait tout de même essayer non? Ses connaissances en matière de magies étaient trop limitées pour qu'elle sache comment gérer la situation. Elle se retrouvait donc cramponnée à un gros tas de lianes, jusqu'à ce qu'elle réussisse à en couper un morceau qui n'avait finalement pas plus d'importance qu'un autre et le lancer au mechanimae.

Cependant, il avait pensé à un certain détail, lui - comme quoi il n'était pas totalement stupide, certains neurones étaient encore connectés entre eux - comme quoi, lorsque les lianes disparaîtraient, l'élite se retrouverait emportée par le courant! Résultat, il lui lança un parachute et s'ancra solidement au sol avant de commencer à faire usage du sel plus ou moins volontairement. Dans un premier temps, ça ne fit pas grand chose si ce n'est probablement malmener le pauvre mechanimae et Shell en profita pour revenir vers la berge tant que les lianes étaient encore présentes pour calmer le courant, mais au bout de quelques secondes à peine, au moment où Haine s'amusa à attraper une liane à pleine main, le sol tout entier se mit à trembler!


«Qu'est-ce que vous avez fait??» question probablement stupide, mais la question était là! Les lianes étaient en train de rétrécir à toute vitesse au point que le courant commença à l'emporter au moment même où elle arrivait sur la berge! Plantant sa griffe dans la terre meuble d'un côté et le couteau de chasse dans l'autre pour tenir, elle commençait sérieusement à fatiguer! Surtout que l'autre abruti gardait juste une tronche ahurie à regarder une liane de la taille d'un stylo dans sa main! Heureusement, il en fallait plus pour déstabiliser la jeune femme, et si n'importe qui se serait énervé après le soldat pour se rappeler à son bon souvenir, elle se contenta de prendre appui sur le parachute qu'il lui avait lancé pour tirer dessus - et s'il se casse la gueule parce qu'il s'y attendait pas, tant pis pour lui fallait y penser avant! - et se hisser enfin sur la berge!

Seul le haut de son corps était à la surface, ses jambes étaient encore dans l'eau à suivre légèrement le courant, la jeune femme avait besoin de reprendre son souffle et finit par se hisser totalement avant de se mettre debout pour se rapprocher de son partenaire d'un jour - première et dernière fois probablement. Elle lui tendit son couteau de chasse avant de plonger un regard exténué dans le sien

«Merci...» elle posa ensuite ses mains sur ses genoux, elle était couverte de griffures, d'écorchures, ses vêtements étaient en lambeaux à de nombreux endroits et heureusement que la pudeur n'était pas vraiment son fort sinon elle aurait de quoi rougir de honte.

Enfin non tout de même pas, l'essentiel était encore caché dirons nous, mais la jeune femme finit par s'asseoir carrément par terre, relevant ses jambes de manière à poser les coudes sur ses genoux et regarder le Liek qui s'écoulait désormais tranquillement comme si rien ne s'était passé. Bon, il restait encore les nombreuses crevasses provoquées par le ronçamac, mais au moins...

«Mission accomplie?» y'avait intérêt, oui... n'empêche, la tronche du rapport? Ses supérieurs n'allaient jamais le croire, c'est sûr. Un dragon coincé, des teignes qui lui bouffent les fesses, un hamac en furie.. mais oui bien sûr! Elle allait y avoir droit aux séances de psy...

Avatar de l’utilisateur
Shell Covald
Mechanima

Crédit: 445.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Élite de l'Escadron (lieutenant)
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Ghost in the Shell by ROSSJCBR

Re: Les rives du Liek

Messagepar Neythen N. » 01 Mai 2013, 01:31

Occupé à reprendre son souffle après s'être mangé une liane plus musclée que lui dans l'estomac, Haine remua à peine lorsque sa copine robotisée tira sur son parachute pour sortir ses fesses de l'eau. Dommage qu'ils aient pas penser à ramener les bikinis... Le regard artificiel de l'Élite dévisagea son acolyte qui le remerciait. Pas de quoi... mais il irait pas jusqu'à dire que ça avait été un plaisir, hein.

« J'espère bien qu'elle est accomplie... si c'truc se refout en travers du Liek, il se prend mon pied au cul ! »

Pas dit que ça y change grand chose mais bon, au moins ça aurait le mérite de le défouler. Et puis ses pieds, c'était bien la seule chose de lui qui restait à peu près potable après le bordel qu'ils avaient mis. Un bras éviscéré - ouais ok, ça s'éviscère pas un bras, mais n'empêche - l'estomac à la place du foie, et puis tout un tas de trucs totalement dingues en guise de souvenir... si si, il était temps qu'elle se termine cette foutue mission.

Haine jeta un oeil à la rive. Ça brillait comme dans un conte de fées, sauf qu'il y avait pas de prince. À part lui, le roi des cons, mais c'était une autre histoire vachement moins romantique. Les Omuses s'étaient barrés. Une Teigne remuait vaguement les orteils, réflexe nerveux post empalement sans doute. Fallait croire que c'était normal. Et pi des trous. Partout. Des flaques aussi, de flotte et de sang. Une journée de merde comme il en avait rarement subit... et ce serait rien comparé à la galère qui l'attendait pour rédiger son rapport. Vous rigolez vous, c'est vachement dur d'écrire avec une camisole...

« J'vous proposerai bien d'activer ma balise pour s'faire rapatrier plus vite, mais vu qu'elle déconne depuis que j'l'ai paumée, on peut s'brosser pour que quelqu'un y réponde. »

Ou alors Shell activait la sienne. Message subliminal inside, comme qui dirait...

« Quand vous voulez on s'refait une mission... » Fit-il quand-même en se remémorant l'attaque des Monstroplantes.

Il avait beau se plaindre, ça avait été marrant quand-même... enfin surtout maintenant que c'était fini quoi... D'ailleurs, il appuya sur un bouton quelque part sur les bras de son sac, et comme quelques heures plus tôt, son parachute se retrouva « aspiré », plié et rangé. La technologie des fois, c'était presque aussi bien foutu que Sayah et ses haricots magiques...


Je conclue ici et je te laisse ouvrir où tu veux pour tes Défis Fous. Ou arrêter ici si tu ne veux pas poursuivre, c'est comme tu veux ;)

Image
La suite : Une séance de thérapie... mais oui bien sûr !

Avatar de l’utilisateur
Neythen N.
Mechanima

Âge: 51
Crédit: 1,369.00 Ore(s)
Suivi: Image Image
Métier: Élite de l'Escadron
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar:
Edward Carnby ~ Alone in the Dark, the new nightmare ~ INFOGRAMES

Précédente

Retourner vers Lacs, rivières et océans

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron