Banba, quand faut y aller...

Les plaines recouvrent la grande majorité du territoire Nideylien. Fertiles et verdoyantes ou au contraire arides et hostiles, elles s'étendent sans trouver d'autre barrage que les montagnes ou le désert. Par ici, si vous aimez crapahuter dans l'herbe !

Banba, quand faut y aller...

Messagepar Quintus Gunvor » 11 Fév 2011, 11:59

Sortant du magasin du Tatoueur, le gamin retourna près de son cheval alors que celui-ce fermait la porte derrière lui avant qu'ils ne repartent à travers les quartiers de la Basse-Ville.
Et il fallait dire que le jeune homme sentait clairement la différence, ne serai-ce que dans sa façon de marcher, ses genoux se pliait tous seul et sa démarche avec un côté bien plus félin qu'il n'aurai jamais eu en temps normal.
Ces tatouage à effet était vraiment géniaux et grâce à ceux qu'il avait acheté son voyage serai bien plus simple, mais pour le moment il fallait se concentrer à nouveau car devant eux la plaine s'étendait à perte de vue.

Grimpant alors sur la montre avec une facilité qu'il ne se connaissait pas, le gamin emboita le pas au Winghox qui prenait les devants et à vrai dire le gamin ne s'en plaignait, son frère lui disait toujours «  il vaut mieux que le Tank passe devant ».
Sortie de son contexte cette phrase ne devait pas avoir le même impacte, mais elle avait toujours cet effet ridicule qui faisait que le gamin ne parvenait pas à l'oublier.

La voyage commençait dans le silence, d'un côté le gamin préférait cela, il en avait marre de voir les gens sursauté à tous bout de champs et pourtant il ne parvenait pas à se dire que de pouvoir parler avec la bouche était forcement mieux que la télépathie poussive, faire glisser ses paroles dans la tête des autres pouvait être bien plus pratique que de devoir crier, déjà la personne vous entend correctement quoi qu'il arrive, la surdité n'est plus un problème et en plus c'est silencieux et donc pratique.

Enfin il ne fallait pas demander à des gens moins évoluer que sa propres races de voir les choses sous le bon angle, pour le moment le gamin profitait que de la tranquillité du voyage car il sentait que cela n'allait pas durer.
Le vent changea radicalement de sens faisait alors voleter la mèche du musicien, d'ailleurs celui-ci commençait à se demander ce qu'allait être son avenir, car même si il avait trouvé sa voie, elle n'était pas tracée comme celle de ses sœurs ou de son frère et puis est ce qu'il allait un jour rencontré quelqu'un qui lui plairait la personne avec qui il passer la reste de sa vie et fondera une famille.

Ce genre de question que l'on se pose lorsque l'on à le temps de réfléchir et de se centrer sur soi même.

Avatar de l’utilisateur
Quintus Gunvor

Crédit: Fermé

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Fév 2011, 12:53

Je grimpais sur mon cheval, de façon nettement moins agile que mon compagnon de voyage, je souris. Le tatouage est effectivement efficace. Même si le gosse était probablement déjà assez agile de part sa morphologie, il semble tout de même nettement plus à l'aise qu'avant.

Je fais de nouveau craquer les articulations de mon cou et nous nous mettons en route. Mine de rien, on a perdu du temps, il est déjà presque midi. Mais ça valait le coup, aussi bien pour moi qui ait désormais la bourse bien remplie - sans mauvais jeu de mot - et pour lui qui peut maintenant se déplacer plus facilement.

La route jusqu'à Banba va être longue, et malheureusement, se concentrer pour dessiner, ça creuse. Au bout de deux heures, je propose une halte pour bouffer. On se trouve un arbre paumé dans la plaine pour accrocher les chevaux et les laisser brouter un peu de leur côté pendant que je m'installe au sol et que je déballe un peu de charcuterie et du fromage. Avec un morceau de pain sinon c'est pas terrible. Je passe trois plombes à retrouver mon petit couteau suisse au fond du sac, je vais quand même pas me servir de mon épée pour couper un morceau de saucisson! Je le trouve enfin, sans trop me préoccuper de ce que mange le gosse vu qu'il a ce qu'il faut de son côté, je mords un bon gros morceau de pain en engloutissant la barbaque.

C'est alors que les chevaux commencent à s'agiter, je me retourner, il y a du sable

« On a de la compagnie »

Forcément, je me demande si ce gosse n'attire pas la poisse en plus de me repousser physiquement. Je me lève et dégaine mon épée que je dissimule derrière mon cheval, on sait jamais, s'ils cherchent pas la bagarre, j'ai pas envie d'être le premier à taper... quoique mon raisonnement n'est pas terrible finalement, j'empoigne mon épée plus fort, pas question de me faire déboiter le premier.

Ils sont deux, ils sont à cheval aussi avec un bout de tissu devant le visage pour les protéger de la poussière et autres saletés... ou peut être pour pas qu'on les reconnaisse. Je fronce les sourcils, ils sont bien dissimulés pour de simples voyageurs, ça sent pas bon. Ils s'arrêtent et pointent simplement un jolie flingue sur nous...

Et merde...

Je me tourne vers le gosse, c'est pas pour dire, mais si on pouvait éviter de se faire flinguer les chevaux, ce serait bien... et de se faire flinguer aussi...

« Allez messieurs! On nous file tout ce que vous transportez, sans coups fourrés! Le winghox, je t'ai à l'oeil!»

C'est ça, tiens moi à l'oeil, mais face à vos armes, je suis pas le plus dangereux les gars... je lâche mon épée, je lève les bras, je suis pour l'instant toujours protégé par mon cheval, mais quand même, je veux garder ma monture, pas envie d'aller jusqu'à Banba à pieds!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Quintus Gunvor » 11 Fév 2011, 13:58

Effectivement ils était resté pas mal de temps dans l'atelier du Winghox aussi il n'eurent pas encore fait énormément de chemin quand le tatoueur proposa de faire une halte.
Le gamin était resté silencieux et avait juste hoché la tête en guise de réponse, au moins il pourrait en profiter se et pour manger un bout, car même si leurs rythme était plutôt calme et bien le gamin commençait à avoir le sphincter douloureux.
Aussi à peine il avait poser les pieds à terre il avait quelques pas afin de vérifier que son sang circulait correctement, monté un animal n'était pas la chose qu'il avait le plus fait dans sa vie, loin de là.

Finalement il se posa sur une grosse branche et sorti de son sac à provision, une gourde d'où il but quelques gorgés ainsi qu'un bout de pain qu'il mangea sans réel appétit, il n'avait pas vraiment faim et au moins cela lui permettait de garder un peu plus de nourriture pour la prochaine fois.
Ils mangèrent donc encore en silence, au moins on ne pouvait pas parler de mauvaise ambiance, mais il semblerait par contre que ce mec attire vraiment les problèmes.

Jusqu'à présent dans sa vie les problèmes était une chose peu fréquente et depuis qu'il le connait et bien les problèmes se bousculent les uns à la suite des autres.
Le Winghox remarqua l'affolement des chevaux et vu qu'il était en plaine il était facile de voir que deux cavalier se dirigeaient vers eux, le gamin rangea alors ce qui lui restait de nourriture dans son sac puis se releva doucement tout en regardant ce qu'il y avait autours de lui.
Quelques pierres, des branches de l'arbre qui se trouve juste à côté d'eux.

En cas de problème ils avaient de quoi se défendre, enfin en théorie.
Les deux cavalier s'arrêtèrent à une quinzaine de mètres du duo du malheurs avant de brandirent une arme à feu chacun, mais ces merde sont interdite et seule les autorité sont disposé à en avoir et encore seulement pour les cas d'urgences.
Les seule personne à se balader avec ce genre d'arme sont les garde de néobabel, mais ces deux mecs avait l'air de tous sauf d'homme de néobabel autrement dit il avait du tuer pour récupérer ces armes.

Et donc il n'aurai probablement aucun scrupule à les utiliser sur eux, le gamin effleura alors l'esprit du Winghox et lui chuchota doucement.


*Je vais les détasbilisé, je te laisse le reste.*


Il attendit un puis fit alors mine de tendre son sac vers eux, prenant alors confiance le premier voulut descendre de sa monture quand soudain le gamin cria dans l'esprit des deux homme et de leurs montures.
Les mec qui avait commencé à descendre chuta lourdement sur le sol alors que sa monture se cabrait et l'autre fut déboussolé alors que son canasson remuait aussi, rendant alors la visé plus compliqué.

Sans perdre de temps le gamin Ramassa une pierre et la jeta sur l'autre mec qui se la pris dans le bras et apparemment ça ne lui avait pas fait bien, puis avant que les deux assaillant se rétablissent il se laissa souplement tomber derrière la branche d'arbre afin d'être à couvert, d'ailleurs il se tenait la main qui avait servit à lancer le projectile car lancer la pierre ne lui avait pas fais que du bien.
Le mec au sol se retourna de façon à pouvoir tirer sur le gamin, mais celui-ci s'était mis mis à couvert et ce fut une très bonne idée fut que le premier tir ne l'atteignit pas.

Avatar de l’utilisateur
Quintus Gunvor

Crédit: Fermé

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Fév 2011, 14:37

Je sentis la voix du gamin effleurer mon esprit, lorsque le premier tombe sous la surprise, j'attrape la bride de mon cheval et le détache rapidement pour qu'il s'éloigne. Sans savoir pourquoi, le cheval sans cavalier se cabra sous le coups d'une quelconque frayeur et se mit à fuir, je me précipite sur l'homme à terre et mon poings s'écrase sur sa tronche, l'autre semble avoir mal au bras, j'ai juste à me relever et mon autre poing s'écrase sur lui et il tombe. Je grimace de douleur, la vache mon épaule me fait encore un mal de chien. Heureusement qu'ils sont loin d'être aussi costauds que des teignes.

Finalement, ce gosse sert à quelque chose. J'ai l'impression qu'il est la tête et moi les bras. Je serre ma main gauche sur la gorge du deuxième voleur alors que le premier est ko. Mon bras droit pend encore assez misérablement le long de mon torse, je suis pas encore trop en mesure de m'en servir à 100%

« T'étais pas censé me tenir à l'oeil? »

Petit souvenir de la bagarre avec les teignes, je penche la tête en avant et ma corne lui rentre dans l'oeil afin de lui retirer son globe oculaire. Il hurle de douleur, je me gorge de ce cri, mon sang winghox bouillonne dans mes veines à l'écoute de ses hurlements qui ressemblent d'avantage à une symphonie que les crissements du violon du gosse. Je le lâche sans ménagement, il se tient au sol en se roulant sur le côté, se tenant l'oeil en continuant de hurler. L'autre est toujours sonné, tant pis pour eux, ils se débrouilleront, surtout qu'ils n'ont plus qu'un seul cheval, l'autre s'est barré. Et si on prenait leur cheval aussi tiens?

Je m'approche de l'animal qui semble avoir peur à mon contact, un peu normal, les bêtes ne m'aiment pas trop en général. Mais je lui serre la bride, il n'a pas le choix

« On se casse »

Je siffle, mon cheval revient. La vache! Ses proprios l'ont super bien dressés! Tant mieux, j'aurais pas aimé lui courir après comme un chien après une voiture.

Je referme mon sac, on se retrouve avec trois chevaux maintenant, au moins une bonne nouvelle. Je monte celui que j'avais en arrivant sous cet arbre, l'autre courra à côté de moi d'ici qu'on veuille changer. Je me retourne vers le gosse, il a l'air de souffrir de la main, d'un autre côté, une brûlure pareille, ça guérit pas en un jour... Un sourire se dessine quand même sur mon visage. Mine de rien, maintenant que j'ai plus envie de me le faire, je le trouverais presque sympathique

« Bien joué »

Je l'attends, s'agirait pas de le perdre celui là. Pour une fois que je me trimballe avec un truc qui sert à quelque chose...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Seby » 11 Fév 2011, 16:28

Bouhou que j'aime pas faire ça...

STOP ! :022:
Il y a deux/trois jours vous vous êtes frités avec des hordes de Teignes et autres bestioles peu ragoûtantes. La médecine a beau être évoluée, ça ne vous dispense pas d'avoir des courbatures et de morfler un minimum quand vos mouvements tirent sur les plaies.

Quentus, l'usage que tu fais de la magie me déplaît. Avant d'envoier Amroth te botter les fesses j'aimerais que tu prenne en compte certains détails : la magie sur Nideyle est juste un plus pour pimenter un peu le jeu. Un peu. Là ton personnage la contrôle trop bien et n'en garde aucune séquelle, ça me gêne. Je t'impose donc non seulement les mains brûlées (en passant, avoir les mains brûlées ça fait hyper mal, c'est pas juste "oh mes mains sont toutes noires", penses-y) mais aussi des brûlures internes au niveau des muscles des bras et des avant-bras. J'ajoute et j'insiste sur le fait que la magie brûle de l'énergie vitale comme carburant. J'aimerai voir ton personnage un peu plus affecté par la magie quand il l'emploie. Pour ce qui est des tatouage, je tolère ta vivacité nouvelle mais je ne suis pas d'accord pour que tu maîtrise la lévitation du premier coup. Un peu de pratique et de tatônement s'il te plaît. Concernant les capacités des Cortesians, ils parlent dans la tête des gens, c'est tout. Par contre en aucune façon ils ne peuvent envoyer une quelconque image dans l'esprit de qui que ce soit. Quant à la suggestion, elle reste très limitée, tout comme l'est la suggestion orale.

Voilà, merci d'éditer. J'ai l'impression de voir un surhomme et je n'en veut pas ici :002:

Avatar de l’utilisateur
Seby
Administratrice timbrée
Administratrice timbrée

Crédit: 40.00 Ore(s)
Avatar:
Namine du jeu Kingdom Hearts II - Square Enix

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Quintus Gunvor » 11 Fév 2011, 16:47

[Euh...c'est édité]

Et le guerrier eu tôt fait d'entrer dans la danse maintenant que la symphonie de la confusion venait d'être jouer par le musicien au doigts divin.
Enfin le Winghox les avait achevé comme si il ne s'agissait que d'une simple formalité, d'un côté venant d'un membre d'une race fait pour le combat cela n'était pas si étonnant mais il fallait dire que leur combinaison était plutôt efficace.

Le gamin se gratta alors la tête avant de se diriger vers le premier mec qui avait la face complètement écraser, au mieux il resterait défigurer ou alors son nez lui est remonter dans le crâne et dans ce cas il va mourir d'hémorragie cérébrale.
En fait le Cortesian s'en fichait complètement, cela n'était qu'un juste retours des choses pour les avoir attaqués et donc il s'abaissa à côté de l'homme inconscient et se mit à le fouiller.

Les vêtement était peut être pratique pour le voyage, mais était vieux et sales aussi le gamin n'y toucha pas et regarda plutôt le contenu de son sac, il y trouva des vieux objet sans valeurs, probablement pris à d'autres voyageurs.
Il y avait de la nourriture et surtout une paire de dagues, probablement l'arme qu'il utilisait avant de trouver son arme à feu, le Cortesian pris donc la ceinture et les deux lames, vu leurs état elle ne tiendrais probablement pas longtemps mais au moins il n'était plus complètement désarmé quoi qu'il lui faudrait pas mal de temps pour apprendre à manier ce genre de chose correctement même si il était habile de ses mains.

Laissant alors le corps ou il était, il ne s'approcha pas de l'agresseur qui s'était fait arracher un œil pour cause d'hygiène, le sang c'est hyper salissant quoi, et remonta sur sa monture pour repartir en compagnie du tatoueur.
En fait cette mésaventure avait bien détendu la l'atmosphère, même si ils ne parlaient pas vraiment, au moins il n'y avait plus cette sensation de conflit qu'il pouvait y avoir auparavant.

Puis souhaitant crever un peu le silence, le gamin se décida d'interroger son compagnon de route.


*Alors, ça viens de quoi cette passion pour le tatouage ? *

Simple curiosité et puis il est plus facile de faire confiance à une personne qu'on connait plutôt qu'à un parfait inconnu.

Avatar de l’utilisateur
Quintus Gunvor

Crédit: Fermé

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Fév 2011, 17:10

Je regarde le gosse fouiller les affaires des voleurs. Perso le cheval me suffit, mais moi, j'ai mon épée. Je peux pas trop m'en servir car même si je sais aussi bien dessiner de la main gauche que de la main droite, je ne suis pas aussi habile avec cette arme de mes deux mains. Actuellement, elle a plus un intérêt d'intimidation.

Il se prend deux dagues relativement pourries, il faut le dire, je voudrais même pas couper du fromage avec ça. Mais après tout, ça peut quand même crever un oeil. Mes lèvres s'élargissent d'un nouveau sourire en pensant à l'autre qui baigne dans son sang avec un globe en moins.

On reprend la route, au moins sur ces plaines, on a le temps de voir un autre ennemi arriver de loin, mais en contre partie, on n'a nulle part où se cacher. On va pouvoir quand même trotter jusqu'à ce que la nuit tombe, en espérant se trouver un coin avec un peu plus d'arbres pour se planquer un peu.

J'entends le gamin parler dans ma tête, pour une fois, je ne sursaute pas, je crois que je commence à m'y faire, et il y a une sorte de très léger bourdonnement avant qu'il ne se mette à causer, je m'en rends compte que maintenant

« J'ai toujours aimé dessiner. Avant, je peignais... » comment expliquer au gosse que je m'amusais à peindre sur mes conquêtes d'un soir histoire qu'ils gardent un souvenir de moi? «... pour me faire remarquer on va dire. Puis un jour, une femme à qui j'avais fait un dessin tout simple sur la peau m'a demandé de carrément la tatouer car elle avait apprécié mon oeuvre. Ça a commencé comme ça, j'ai aimé ça, alors j'ai continué. Je demandais du fric en échange de mes tatouages jusqu'à ce que j'ai assez de fric pour ouvrir ma boutique »

Voir un winghox ayant un côté un peu brute épaisse, qui aime dessiner, j'avoue que c'est pas commun, mais c'est comme ça. Peut être pour ça que je ne me suis pas senti à ma place chez les miens et que je me suis tiré. Ou peut être aussi que j'ai préféré me casser avant que mon père découvre que j'aimais également les hommes et qu'il me zigouille. C'est pas tout ça, mais un winghox gay, ça fait pas bonne figure dans une famille! Je me souviens d'un gars qui a trucidé son fils rien que pour ça...

Je fronce les sourcils, d'un autre côté, je ne regrette rien. Vivre parmi ceux de mon peuple dans ces montagnes sans pouvoir profiter de la civilisation des ghettos et de la Basse Ville, ça craint. Pour ça aussi que j'aurais du mal à vivre dans des patelins comme Banba ou Guttenvald... ça craint aussi comme endroit où on ne trouve pas tous les alcools qu'on veut, et où y'a même pas la télé... Je soupire doucement, y'a intérêt à avoir des personnes intéressantes là bas, sinon qu'est-ce que je vais me faire chier.

Je me tourne vers le gamin, il m'a posé une question, ça doit être à moi

« Et toi? La musique? Ca t'est venu comment? »

Bordel, on dirait presque un de ces feuilletons à l'eau de rose où le futur couple de héros apprend à se découvrir avant de tomber amoureux tiens... ça me donne soudain la nausée, je mets instinctivement ma main droite sur ma bouche, provoquant une nouvelle grimace pour avoir tiré sur la cicatrice dans mon dos. Quel con.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Quintus Gunvor » 11 Fév 2011, 17:58

Oh moins il jouait le jeu, il avait répondu à sa question et cela sans faire de remarque désobligeante ou autres.
Il y avait du progrès, même si son histoire quelque peu banale apparemment il ne semblait pas vouloir entrer dans les détails.
C'était peut être mieux ainsi, sinon ça risquait d'être plutôt long.
Le gamin hocha légèrement la tête en faisant attention à ne pas serre les rênes du cheval trop fort car appuyer sur ses brûlures lui faisait mal quand il les pressait, sinon elles le laissaient tranquille.

Les cheveux avançait tranquillement alors que le gamin réfléchit à une façon de répondre, en fait si il devait vraiment rentrer dans les détails il faudrait qu'il lui parle de sa famille et à vrai dire il n'en était pas franchement emballé d'en parler, la moitié des gens qui la compose sont à moitié fou, donc un quart de la famille est folle.
Enfin il haussa les épaules.


*Et bien c'est plus compliqué, j'ai commencé la musique pour vivre qu'il y a peu de temps, en fait mes parents voulait absolument me placer dans une voie qu'il aurait choisit et moi j'ai choisit de leurs tourner le dos.
Et il s'avère que la seule chose que j'aime plus que de faire de la magie ben c'est la musique. *

Même si tous ce qu'il avait dis n'était pas forcement vrai il y avait l'essentiel et tant que le cornu ne lui demandait pas comment il avait appris la magie, bon au moins tant que ce mec était dans les parages ils avait une force de frappe et lui pouvait servir pour faire des stratégie silencieusement et directement pendant le combat.
Enfin il fallait espérer qu'il n'y en aurait pas trop car son corps ne le supporterai pas et il était probablement que le Winghox non plus après tous il avait pris très chère durant le combat d'il y a trois jours ?

Enfin pour le moment il n'y avait rien à l'horizon et c'était bon signe.

Avatar de l’utilisateur
Quintus Gunvor

Crédit: Fermé

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Fév 2011, 20:44

C'est qu'il serait presque remonté dans mon estime ce gosse. D'un autre côté, c'est un cortésian, on peut pas dire que ces trucs manquent de caractère, alors se mettre à jouer de la musique juste pour faire chier ses parents, c'est pas trop mal.

On continue le trajet, tout se passe à peu près bien, on esquive rapidement une attaque de loups des steppes, en cette période de l'année, ils ont les crocs plus facilement. Avec le soleil qui décline la fraicheur retombe, le froid devient vraiment mordant. Je déteste l'hiver. Je me retourne pour fouiller dans mon sac et je sors une écharpe que j'enroule rapidement autour de mon cou et on continue. Le soleil continue à décliner je commence à froncer des sourcils, trouver du bois dans ces plaines va relever du miracle, autant commencer dès maintenant Je m'arrête près d'un groupe de vieux arbres, et je descends de cheval, les mains sur les hanches... ouais y'a pas grand chose mais bon. Je récupère déjà quelques branches mortes et on repart. Va falloir s'arrêter souvent, et au moment où il commence à faire nuit, on décide de se poser. Malheureusement pas d'arbres en vue, on pourra pas vraiment se planquer, mais de toute manière en cette saison, c'est pas comme si les arbres pouvaient cacher grand chose.

On se pose, on rassemble toutes les branches mortes qu'on a réussi à trouver. J'ouvre mon sac et je sors un journal auquel je retire deux pages pour les mélanger au bois et ainsi attiser le feu. Je continue de fouiller, et merde. J'ai pas pensé au briquet ni aux allumettes. Je m'assois à côté du feu et je soupire, tendant un bras vers le tas en attente, et fixant le cortésian en espérant qu'il pourra au moins faire une étincelle pour allumer tout ça.

« Je sais que t'as pas encore trop récupéré, mais tu penses pouvoir au moins allumer le papier? Le bois est assez mort pour partir rapidement »

Je commence à me masser un peu l'épaule droite, ça me fait encore un mal de chien. Par contre, pas le reste du dos, le kiné qui m'a remis en place est un pro. J'attrape mon sac et je commence à sortir la bouffe à nouveau. Je regarde les chevaux, ils ont l'air d'avoir du mal à trouver leur bonheur sur ces plaines arides en cette saison, mais le coin qu'on a trouvé semble quand même leur convenir.

Putain ça caille. J'attends que le gamin essaie d'allumer le feu, au pire, j'espère qu'il a un briquet car je ne me vois vraiment pas le faire à l'ancienne en frottant deux morceaux l'un contre l'autre...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Quintus Gunvor » 11 Fév 2011, 22:59

Après avoir traversé quelques péripéties peu intéressante suite à l'épisode des deux bandits, la nuit vint à tomber et il fallut que les deux voyageur fatigué trouve un endroit adapter afin de bivouaquer.
Et ce fut grâce à l'œil avisé, du Winghox enjoué par la présence d'arbres et donc d'un lieu propice pour s'abriter du vent du nord qui rafraichissait l'air ambiant.
D'autant que l'hiver était là et semblait presque vouloir les recouvrir de son verglas.

Oui il était l'heure de prendre du repos bien mérité, mais avant cela il fallait préparer de quoi se réchauffer et un bon feu semblait s'imposer.
Il restèrent donc près de l'arbre afin de trouver du bois mort, d'ailleurs le gamin s'amusait à récolté en utilisant le pouvoir que lui conférait la plume, il commença par soulever des petites branches, puis de voir combien il pouvait en soulever à la fois.

Dans l'application cela ressemblait pas mal à de la magie standard, mais bien évidemment c'était bien plus limité que la vrai magie, mais en tous cas ce genre de pouvoir pouvait être très utile une fois bien maitrisé.
Finalement il réunirent suffisamment de bois pour espéré avoir un bon feu, le Winghox commençait donc à préparer à l'allumé, pendant ce temps le gamin sortit un peu de viande de bœuf séché de son sac.

Il mordait de dans quand finalement le tatoueur lui annonça avoir besoin de sa magie pour allumer le feu.
Le Cortesians prit une seconde pour réfléchir puis hocha la tête, avant de se mettre tout le morceau de viande sèche dans la bouche et de s'approche du futur foyer de flamme.
Il pris l'un des feuille entre don index et son majeur, puis la plaça sous le bois avant de fermer les yeux et de se concentrer sur les atome de carbone du papier.
Il agit alors doucement sur les protons qui gravitait autours de leurs noyaux et leurs envoya l'énergie minimal afin de les faire se déplacer, et à force de contacte forcer, l'énergie présente dans le papier augmenta et la chaleur fut telle que le papier prit feu.
Le gamin le lâcha et se recula afin de ne pas se bruler plus qu'il ne l'était déjà avant de soupirer et de mettre un bout de pain dans sa bouche tout en buvant par dessus afin de faire arriver l'amidon plus vite dans son organisme.


*J'aurai proposé des tours de garde en temps normal, mais je suis trop fatigué donc tu fais comme tu veux, mais moi je vais me coucher, ensuite si tu prend le premier quart réveil moi quand tu va dormir. *

Le message n'avait pas été prononcé très fort, ce qui révélait l'état de fatigue du gamin, après tous il n'était pas vraiment tailler pour ce genre de chose, cela viendrai probablement à force de voyage et d'aventure mais pour le moment il ne pense qu'à aller se coucher le plus vite possible.
Il sorti donc un simple, mais épaisse couverture de son gros sac et s'emmitoufla dedans en se tenait assez proche du feu pour le sentir sans forcement bruler sa couverture.

Avatar de l’utilisateur
Quintus Gunvor

Crédit: Fermé

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Vrass Rannveig » 11 Fév 2011, 23:17

Je fixais les flammes qui dansaient devant moi. Ca me donne une idée de tatouage, les flammes, ça plait souvent. Mais il faudrait que je trouve un effet intéressant. Ne plus craindre le froid? J'en ai pas déjà un qui fait ça? Je ne connais pas encore mon catalogue par coeur.

J'entends le gamin parler faiblement dans ma tête, il a l'air crevé, moi ça va. Monter à cheval n'est pas plus difficile que monter une nana, et toute la journée... mon esprit se met à vagabonder, nouveau challenge, parvenir à passer toute une journée dans un pieu - et pas pour dormir.

Je le laisse dormir, je prends également ma couverture pour me couvrir avec. Je prends le premier quart, ça ne me dérange pas. Je sors mon carnet et mon stylo pour dessiner, je cherche de nouvelles idées de tatouages, des dessins, des ingrédients dont je pourrais avoir besoin, des effets intéressants...

Je ne sais pas combien de temps je suis resté éveillé, j'ai cru entendre du bruit, une silhouette au loin... je crois voir un candélabre, mais non... probablement une simple antilope. Je garde un mauvais souvenir de ces bêtes pour le moment, mais le feu semble la faire fuir.

Je n'ai pas réveillé le gamin, je ne me suis pas rendu compte que je me suis endormi. Mon sac me sert d'oreiller maintenant couvert de bave, je me frappe la joue en entendant un moustique s'y poser... note pour plus tard, me faire tatouer une dionée. Je me réveille en sursaut, le soleil est levé... et merde, j'ai dormi combien de temps? Je me relève brusquement, le gosse dort encore, enfin je crois je m'en fous en fait. Ouf... les chevaux sont encore là, ils n'ont pas été bouffés, ni volés.

Je m'approche de Quintus et met ma main sur son épaule

« Debout... »

J'ai encore les crocs. Mais je préfère garder mes provisions. C'est pas pour dire, mais j'ai un appétit d'ogre quand je m'y mets. Je prends juste des fruits secs. Je prends juste un peu d'eau de ma gourde pour m'en mettre sur la tronche histoire de me débarbouiller un peu.. vivement qu'on arrive à Banba, j'ai envie d'une douche. Normalement, on y sera ce soir. En attendant, je mange. J'ai encore mal partout, surtout au cul en fait. Finalement, voyager à cheval, c'est pas aussi bien que passer la nuit avec un bon partenaire...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Quintus Gunvor » 11 Fév 2011, 23:49

Contrairement à ce qu'il aurait put croire, le Cortesians avait passé une très bonne nuit même fait un rêve vachement intéressant où il s'amusait à découper un mec en morceau afin de vérifier jusqu'où il pourrait supporter la douleur avant de tomber dans les pommes.
Il s'agissait d'un des deux mecs qui les avait agressé la veille, finalement cela l'avait peut plus affecté qu'il ne l'avait crut.

Enfin ce fut la voix du vieillard de Winghox qui le tira du sommeil, ce qui était pratique avec le Cortesian c'est qu'il n'allait pas se plaindre au moment du réveil, car essayer de communiquer directement dans la tête des gens vous forcer à vous même avoir les idée claires et donc l'électricien se leva sans rechigner.
Après tous il n'en était plus qu'à la moitié du voyage alors autant se donner encore du courage, ce n'était pas comme si ils partaient en voyage sur des mois d'ailleurs le gamin fut à peine debout qu'il remarqua un détail, le jour était levé aussi il ne le réveillait pas pour prendre son tours de garde mais pour repartir.

La logique voudrait que l'on demande à l'autre si il était resté éveillé toute la nuit ou si il s'était endormi aussi, mais se souvenant de ses paroles d'hier soir il préférait ne pas connaître la réponse à cette question et remercier la providence parce qu'ils étaient toujours en vie et que rien ne semblait avoir disparut.
Le musicien aurai presque eut envi de jouer un morceau si cela n'augmenterait pas le risque de rencontrer du monde en plus de leurs faire perdre du temps.

Ouvrant alors sa gourde d'eau le gamin en bu quelques gorgées avant de s'asperger un peu d'eau sur le visage, aussi bien pour se réveillé que pour se rafraichir le visage.
Le froid en profita alors pour le mordre et ses yeux s'ouvrirent alors en grand alors que ce qu'il pouvait resté de sommeil quitta immédiatement son corps

Le gamin fini par se retourner vers son sac et attira sa couverture jusqu'à lui en la faisant léviter jusqu'à lui, bien qu'elle lui arriva trop vite au visage, si cela avait été un objet plus lourd cela aurai put être dangereux, il savait que ce n'était pas bien d'utiliser la magie dès le réveil mais il espérait qu'une utilisation bien plus fréquente qu'à l'accoutumé et régulière habituerait son corps.
Il rangea donc toutes ses affaires avant de réinstaller son packtage sur le cheval qu'il utilisant puis en montant à nouveau en selle.


*Aller plus qu'une journée de trajet et nous y somme. *

Ces paroles était aussi bien pour le Winghox que pour lui même, mais bon la journée serai peut être tranquille, aller savoir ?

Avatar de l’utilisateur
Quintus Gunvor

Crédit: Fermé

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Vrass Rannveig » 12 Fév 2011, 00:14

Je me relève en grimaçant, je tire un peu sur mon pantalon pour remettre mon matériel en place, je fais craquer mon cou et je récupère ma couverture, la plie sans trop de ménagement et la remet dans le sac. Instinctivement, je renifle mes aisselles... je sens déjà le fauve. J'espère avoir le temps de prendre une douche ou un bain à Banba avant de croiser quelqu'un d'intéressant.

Je remonte en selle, mon pantalon craque un peu sous le mouvement du cuir, et on repart en silence.

Il fait froid, dommage que le gosse manipule pas le feu plutôt que l'électricité, il aurait un peu réchauffé l'atmosphère. Le silence perdure, j'aime pas spécialement ça, mais d'un autre côté, si j'avais été tout seul, ça n'aurait pas été plus bruyant. Les chevaux semblent tenir la cadence, ce sont vraiment de bonnes bêtes. On les laissera à Banba si on ne peut pas se les embarquer dans le train. Vu le prix du billet, c'est probablement ce qu'il se passera, ils nous attendront gentiment pour rentrer à la Basse Ville, du moins si le gamin revient avec moi. Je pourrai toujours vendre le troisième cheval des brigands histoire de me faire quelques ores pour le trajet.

Nouvelle pause pour déjeuner après quelques heures, les champs de Banba sont enfin en vue, on a été plus vite que prévu grace au rythme des bêtes qui avaient un bon rythme.

« Voilà Banba... la ville des agriculteurs... j'ai entendu dire qu'il y avait une sacrée boucherie là bas, mais je doute qu'on puisse se payer le luxe d'y acheter quelque chose... »

J'avais dit ça sur le ton de l'ironie. La réputation de cette boucherie allait loin mine de rien.

Allez courage... ils devraient être dans la ville avant la tombée de la nuit, si rien ne leur tombe dessus.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Quintus Gunvor » 12 Fév 2011, 02:07

La reste du voyage avait été plutôt silencieux, de son côté le gamin avait tous le temps de penser à ce qu'il voulait.
Déjà il lui fallait retrouver cette fameuse forge dont son frère lui avait venté les mérites, après tous il ne servait pas à grand chose en cas de problème.
La dernière fois il avait eu la chance de créer la confusion dans le groupe adverse à l'aide de la télépathie propre à son mode de communication.

Mais il semblerai que cette journée était placé sous le signe de la chance, en effet il n'y eu pas d'attaque et les rare créatures que le cavalier trottinant avait pus croisé était inoffensive.
Et finalement à force de marches la destination fut enfin à porté de vue, mais il se faisait faim et les voyageurs en profitèrent pour faire une nouvelle halte et alléger un peu le stock de nourriture, le cheval devait en être heureux même si ce n'était pas forcement le cas du musicien qui se demandait si il avait assez pour envisager un retour juste après l'allée ou si il devrait rester sur place afin d'accumulé l'argent pour pouvoir repartir à nouveau.

Bof, il verrait bien sur place, là la pause touchait à sa fin et les bêtes s'était reposé un peu, pas besoin de les pousser, il y en avait plus que prévu et en plus elle tenait un rythme constant qui avait probablement raccourcit le temps de voyage.
Le gamin n'avait pas demander au tatoueur d'où il sortait ses bêtes, bien que la réponse pourrait probablement être étrange au vu du personnage.

Bref, le soleil avait presque complètement disparut derrière l'horizon lorsque la ville n'était plus qu'à quelques mètres du duo d'artiste, d'ailleurs le gamin en profita pour briser le silence qui l'avait suivit depuis leurs dernière halte.


*Et bien on pourrait dire que ce voyage n'a pas forcement été de tous repos, néanmoins il fut agréable. *

Bien sur cela était ironique, bien que pas complètement dans le sens ou le gamin avai apprécier pouvoir écouter les bruits de la nature alors qu'ils marchaient dans les plaines, après tous il avait toujours vécu à la Basse-Ville et comme la nature s'était toujours trouvé très proche il n'y avait jamais vraiment fait attention et il se rendait compte que la nature pourrait probablement être une bonne source d'inspiration pour la musique.

Enfin à présent l'enter sud de la ville se trouvait juste devant eux.

Avatar de l’utilisateur
Quintus Gunvor

Crédit: Fermé

Re: Bonba, quand faut y aller...

Messagepar Vrass Rannveig » 12 Fév 2011, 02:16

Je haussais un sourcil intrigué au gamin... agréable? Si on veut. Ca aurait probablement pu l'être d'avantage si on s'était accordés un peu mieux. Malheureusement, le gosse ne m'intéressait plus désormais, alors j'allais devoir trouver une source d'intérêt ailleurs.

Le village est encore assez loin des champs, je remarque des fermiers en train de ranger leur matériel et de ramener leurs chariots jusqu'à la ville, certains nous regardent bizarrement, d'un autre côté, on ne porte pas vraiment des tenues très courantes pour le lieu, j'ai prévu de quoi me changer heureusement. Cette veste en cuir est un peu trop chic pour les gens d'ici, je risquerais de me la faire piquer. Quoi que Banba est quand même nettement plus conviviale que Guttenvald alors...

J'aurais presque pu trouver la situation romantique, le soleil se couchait au loin sur un lac au moment où enfin les rues se dessinaient devant nous. Je me tournais vers le gamin

« Vu que tu es la tête pensante de l'équipe, tu vas peut être pouvoir trouver un moyen de nous faire faire des économies sur le prix de l'auberge et du train de demain! »

C'est vrai quoi... autant qu'il serve à quelque chose non? Il avait la tête, j'ai les muscles, à deux, ça peut le faire. J'espère juste qu'il va pas me demander de jouer les bisons de compétition, j'ai déjà donné, mes cornes en résonnent encore...

RP clos - Direction Banba!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart


Retourner vers Les plaines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron