{AGILITY} Parcours de Kjeld Ares

Image

{AGILITY} Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Sayah Cordylus » 27 Avr 2011, 19:57

Agility !?


http://nideyleforum.free.fr/concours/cake.pngLe printemps est de retour après de trop longs, trop sombres et trop froids mois d'hiver. Les journées s'allongent et le soleil, bien qu'encore timide, est au rendez-vous. Les laines et les écharpes tombent enfin, au profit de tenues plus légères, car le printemps c'est aussi cela. Les oiseaux, les marmottes, les ours : toutes espèces confondues, il est temps de sortir de sa tanière ! Place au renouveau et à la bonne humeur ! Le besoin de se réunir autour de grandes tables se fait sentir sur Nideyle comme ailleurs.
À cette occasion, Sayah Cordylus organise un banquet pour lequel il souhaite vous voir partager un immense gâteau. Le plus gros que Nideyle ait jamais vu ! Toutes les forges ont donc été sollicitées afin d'entretenir un feu sans-cesse crépitant sous une gigantesque marmite. Il ne manque plus qu'une chose pour commencer la confection de cette pièce unique au monde : les ingrédients !

Comment ça fonctionne ?
    Votre parcours ressemble à un plateau de jeu de l'oie. Nous venons de vous confier un panier rempli de bonnes choses pour la préparation du gâteau. Votre objectif est de passer prendre deux ingrédients manquant et de rapporter le tout jusqu'à la marmite en essayant de protéger votre butin des pièges semés sur votre route...
    • Les épreuves se déroulent en RP (un message par étape).
    • Il y a 7 étapes.
    • Sayah passera à la fin de chaque étape pour vous expliquer les conditions de la suivante.
    • Vous avez deux semaines pour venir à bout de votre périple (fin des épreuves le mercredi 11 mai 2011).
    • Comme chaque fois, le vainqueur sera élu par les votes du public.

Gains
    Une boîte Agility contenant :
    • 1 graine de César
    • 5 bonbons rigoloth
    • 1 piment d'Amroth
    • 1 dose de Xingtou
    • 1 Ronçapont
    • 1 pincée de sel
    (voir le catalogue de l'Herboriste pour davantage de détails)

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Sayah Cordylus » 27 Avr 2011, 20:01

Première étape : BANQUISE !


Votre panier rempli de bonnes choses dans les mains, vous commencez sur une langue de glace glissante... très glissante même ! Traversez ces 100 mètres de glace sans vous vautrer... après réflexion, vous aurez le droit de tomber (il faut bien amuser la galerie) tant que vous n'abîmez ou ne perdez aucun ingrédient...

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Kjeld Ares » 02 Mai 2011, 14:50

Que faisait-il ici au juste, lui, le gamin incompétent ? À y repenser, il ne savait pas trop. Tout ce dont il se souvenait, c'était qu'il était venu rejoindre Zlata qu'il avait laissée au tournoi des Hieras pendant que lui-même partait se faire tatouer à l'autre bout du royaume. Aussi, lorsque les organisateurs lui avaient demandé son nom il s'était vu inscrire à ce concours sans même avoir eu le temps de comprendre. Lui qui pensait répondre au classique « qui la demande ? » était bien embêté à présent, car il ne pouvait plus reculer. C'était un fait : les participants démissionnaires avaient à faire à Sayah Cordylus en personne. Autrement dit, ne pas se présenter était un très mauvais choix. À moins de ne voir aucun inconvénient à passer le reste de sa triste existence caché au fin fond des Terres mortes pour échapper au courroux du lézard... Alors voilà, il était là, par un curieux concours de circonstances.

Il tremblait de la tête au pied. D'une part parce qu'il était terrorisé à l'idée de participer au moindre événement public, ensuite parce qu'il avait réellement froid. Forcément, lorsqu'on se nourrissait si mal, il ne fallait pas compter sur ses stocks de graisse pour se tenir chaud. Vêtu d'un justaucorps et d'une paire de bottes qu'il venait de s'offrir, et de l'un des pantalons donnés par Vrass – un Winghox dont il ne saurait dire s'il avait été gentil ou cruel avec lui – il grelottait comme un poussin hors de son nid, son panier en osier rempli d'ingrédients entre les bras. De ce qu'il avait compris, les épreuves lui seraient révélées au fur et à mesure de sa progression, et sans doute cela expliquait-il le fait qu'il ne puisse voir rien d'autre que cet immense glacier à traverser. Cent mètres de glace, un panier, et ses pieds.

Ça ne devait pas être bien compliqué...

Pourtant, la surface lisse et brillante ne lui disait rien de bon. Et même s'il n'avait finalement jamais expérimenté l'effet patinoire, il s'en méfiait. Aussi s'avança-t-il prudemment. Le premier mètre le rassura aussitôt et il sourit à l'idée que ce ne serait pas si difficile en fin de compte. Mais c'était sans compter sur la sournoiserie du froid, car le premier mètre n'était en réalité pas tout à fait gelé. Les suivants l'étaient en revanche, et...

Vous avez déjà vu dans les dessins animés, les personnages courir sur place et battre des bras afin de ne pas perdre l'équilibre ? Bambi sur son lac gelé qui écarte les pattes mais se retrouve invariablement à terre...? Enlevez deux pattes à Bambi et vous obtenez Kjeld. Trop naïf, trop confiant, il avança un peu trop vite jusqu'à ce que son pied se dérobe juste sous lui. Surpris, il ouvrit les bras, prêt à se rattraper, et le panier tomba, répandant son contenu partout sur la banquise. Les noix glissèrent à une dizaine de mètres autour de lui, à gauche, à droite, comme une étoile. Et lui continuait d'agiter les bras et les jambes en patinant sur place, le public retenant son souffle, un sourire aux lèvres. Ils attendaient tous la chute, impressionnés tout de même par la leçon d'équilibre – ou de chance insolente – que ce concurrent leur donnait. Tombera ? Tombera pas ? Un éclat de rire général répondit à la question. Le jeune homme lui, poussa un cri de douleur lorsque son coccyx heurta la glace dure comme du béton et que ses poignets se tordirent en voulant se rattraper.

Il en eut les larmes aux yeux et resta hébété quelques secondes, incapable de bouger tant la souffrance le tétanisait. Les rires autour de lui n'étaient pas pour le réconforter. Peut-être devrait-il déclarer forfait ? Si tôt ? Oui. Alastar lui avait toujours dit qu'il n'était bon à rien. Mais lui, il n'avait pas envie de renoncer. Zlata ne serait pas fière de lui si elle le voyait repartir maintenant. Elle le transpercerait sans-doute de son unique œil bleu, critique et exaspérée, et le gratifierait d'une insulte typiquement Winghox qu'il ne comprenait jamais très bien. Non. Définitivement, il devait aller jusqu'au bout, même si c'était pour terminer dernier. Alors il remua doucement, grimaçant à la douleur violente qui lui irradia le postérieur. Ah ça non, le coccyx ça ne fait jamais du bien ! Il se positionna à quatre pattes afin de ramper jusqu'au panier renversé, et provoqua quelques sifflements éloquents du public. Apparemment il suscitait la passion de quelques spectateurs... et il se prit à espérer que Vrass n'en faisait pas partie. Rouge comme une pivoine, il abandonna l'idée de prendre appui sur ses mains tant ses poignets le faisait souffrir et entreprit d'avancer à genoux, récupérant les ingrédients éparpillés pour les remettre à leur place dans le panier. Et malgré la doublure de son pantalon à l'entre cuisse et aux genoux, il commença rapidement a ressentir la brûlure du froid.

Finalement, ce ne serait pas si simple...

Kjeld se retourna, l'air hésitant. Il avait le choix entre renoncer maintenant et continuer... et contre toute attente, il continua. Ramassant son panier qu'il serra contre lui, les bras enroulés autour comme un précieux fardeau, il prit une profonde inspiration et reprit sa route de la même façon qu'il l'avait commencée : à genoux ! La position était inconfortable et douloureuse mais au moins il ne glissait pas. En revanche, ses rotules hurlèrent bientôt de douleur. La bonne nouvelle était que les efforts qu'il déployait pour avancer lui tenaient chaud, même s'il continuait de trembler à cause de son coccyx, de ses poignets, et de ses genoux meurtris. La mauvaise était qu'il n'avait pas fait soixante mètres et qu'il pleurait déjà sous la morsure cruelle du froid. Il avait à présent avancé trop loin pour s'en retourner et commençait à regretter son entêtement stupide, maudissant les organisateurs, maudissant le public, et se maudissant lui plus que les autres. Les dents serrées, il continuait pourtant.

Il tenta bien de se relever à mi-parcours mais son pied ripa aussitôt et ses muscles frigorifiés en pâtirent en s'étirant un peu plus que la normale. Les mains crispées sur le panier qu'il avait failli lâcher pour la seconde fois, il renonça alors et continua sa procession douloureuse.

La ligne d'arrivée se dessinait à une vingtaine de mètres devant lui. Vingt mètres de trop. Les vingt mètres les plus éprouvants qu'il eut à parcourir, ne s'autorisant à déverser sa nervosité que sur ce pauvre panier en osier qui craquait entre ses bras. Plus que dix mètres. Le public ne s'amusait même plus. Voir un homme ramper à genoux ne les avait amusés que les premières minutes, et à présent ils s'ennuyaient. Mêmes les sifflets s'étaient estompés, jusqu'aux cinq derniers mètres ou Kjeld les entendit distinctement lui suggérer d'abandonner.

Peut-être oui...

Il se releva lorsqu'il eut atteint le sable, et tituba jusqu'à l'emplacement de départ de l'épreuve suivante. Il tremblait toujours, et haletait autant d'épuisement que de douleur. Voilà pourquoi il ne participait jamais à ce genre de concours...

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Sayah Cordylus » 02 Mai 2011, 15:08

Deuxième étape : TITANIC !


Maintenant que vos fesses sont endolories de vos nombreuses chutes, jetez-vous à l'eau et parcourez les 500 mètres qui vous séparent de l'île déserte la plus proche. Attention, certains ingrédients n'aiment pas l'humidité ! Ai-je précisé qu'il y avait des animaux marins, dans cette eau ?

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Kjeld Ares » 08 Mai 2011, 15:41

Nager ? Avec un panier à ne pas mouiller ? Kjeld regarda l'étendue d'eau avec des yeux ronds, affolé par la distance à parcourir qui devait bien être cinq fois supérieure à celle de la banquise. Savait-il nager au moins ? Oui. Alastar le lui avait appris malgré lui en le jetant dans le fleuve, un soir de grande ivresse. Autant dire un soir comme les autres. Des pêcheurs l'avaient alors sortit de l'eau et s'étaient hâtés de lui apprendre à nager tant que son tuteur cuvait plus loin. Bien sûr il ne battrait pas Johnny Weissmüller mais il espérait simplement s'en sortir. Sur les sept étapes que comptait l'épreuve, il devrait au moins être capable de survivre à deux, non ? Au moins cette épreuve ne solliciterait ni ses genoux ni son postérieur...

Kjeld s'approcha prudemment, comme s'il craignait encore de glisser. Il ne connaissait qu'une seule nage : la brasse. Et il savait que son panier n'y survivrait pas, à moins de le poser en équilibre sur sa tête. Alors il resta là quelques minutes à réfléchir sur la meilleure manière de s'y prendre, sans trouver la moindre idée salutaire. Nager les bras devant en maintenant le panier au-dessus de la surface lui paraissait possible les trois premiers mètres... mais pas les quatre cent quatre-vingt dix sept autres. Cinq cent mètres, c'était beaucoup. C'était même énorme pour lui et il devinait qu'il lui faudrait jouer la carte de l'endurance. Aller doucement, ne pas s'épuiser en vain... mais avec un panier ? Il soupira, conscient que ce qu'il s'apprêtait à faire allait le rendre ridicule pour les décennies à venir, mais tant pis !

Il posa le panier au sol et ôta ses bottes et son pantalon, grimaçant en voyant l'état de ses genoux que la glace avait mis à sang. Un coup d'œil sur son aine droite fit office de reproche à l'étoile qui ne l'aidait pas vraiment, mais sans-doute que Sayah avait trouvé un moyen de neutralisé toutes les magies le temps du concours... c'était bien son genre ! Renfilant ses bottes, il s'accroupit ensuite pour s'occuper du panier. Il en retira tout le contenu afin de l'organiser de manière à ne rien perdre en cours de route, et ainsi rangea-t- d'abord les petits ingrédients (les fameuses noix qui avaient eu tôt fait de s'échapper à sa première chute), calant les plus gros par dessus. Puis il fit glisser une jambe de son pantalon sous la hanse et... s'en tint à sa première idée ! Il posa le panier sur sa tête et se servit de son vêtement pour nouer le tout sous son menton, se donnant ainsi l'allure d'un gros œuf de Pâques. Puis il se dépêcha de se mettre à l'eau, rassuré par sa tiédeur accueillante. En réalité, l'eau n'était pas si chaude mais comparée à la banquise qu'il venait de franchir, elle prenait des allures de mer tropicale.

Lorsqu'il eut de l'eau jusqu'aux épaules, Kjeld se décida enfin à nager sous l'hilarité indéfectible du public. Heureusement, l'eau semblait être de l'eau de mer, ce qui fit qu'il flotta beaucoup mieux que s'il avait du traverser de l'eau douce. Malgré tout, le panier pesait lourd. Il but une première fois la tasse et faillit s'étouffer, paniquant à moitié alors qu'il venait à peine de parcourir dix mètres, mais il se força à continuer, toussant et crachant comme un vieillard à l'agonie, les larmes aux yeux sous la douleur du sel dans sans trachée et son nez. Finalement, lorsqu'il se calma enfin, il se rendit compte qu'il était déjà essoufflé plus qu'il n'aurait du... seulement il ne savait pas tourner. Il ne savait que nager tout droit, et il ne pouvait pas faire demi-tour. Il se concentra, s'efforçant de coordonner ses mouvements et de bien souffler. Les cent premiers mètres lui parurent une éternité... mais ce n'était rien comparé aux trois cent qui lui restaient.

À mi parcours, il avala une tasse de la taille d'un bol et en fut quitter pour une nouvelle quinte de toux, l'eau lui ressortant par les narines en brûlant. Cette fois là, il cru sincèrement se noyer lorsqu'il se redressa en perdant son calme. Il se retrouva la tête sous l'eau et du se débattre quelques secondes afin de ressurgir à la surface, totalement paniqué. Les yeux au ras des flots, il ne parvenait même plus à se repérer, comme s'il était totalement perdu au milieu d'un immense océan avec personne pour le secourir... est-ce que Sayah avait l'autorisation de laisser les concurrents se noyer ? Peut-être. Ses yeux s'écarquillèrent pourtant lorsqu'il se sentit soulevé et qu'il quitta complètement l'eau, à plat ventre sur... sur... sur le dos d'un immense poisson ? À un cheveux de mourir d'une syncope – ce n'était pas tous les jours qu'un si gros prédateur vous faisait comprendre à quel point vous n'êtes qu'une toute petite mouche pour lui – il prit une profonde inspiration en voyant l'immense tête noire et blanche plonger de nouveau, et lui avec. Bientôt, il ne sentit plus le contact de la bête sous lui et battit des jambes pour refaire surface.

Bizarrement, le panier pesait beaucoup plus lourd à présent...

L'orque réapparu plus loin et soulagé, Kjeld se remit en route. Il haletait comme jamais, s'efforçant malgré tout de garder son calme et de nager sans empressement, sans quoi il savait qu'il finirait par le fond plus vite que prévu. Pourtant, l'épisode de l'énorme poisson le remplissait d'angoisse et il ne pouvait s'empêcher d'accélérer le mouvement et de forcer sur ses muscles pour se donner des impulsions plus puissantes. À bout de force, il en pleurait presque de rage de voir l'île qui ne se rapprochait que trop lentement alors que lui s'épuisait. Lorsqu'il ne resta plus que cinquante mètres à parcourir, Kjeld failli abandonner mais l'instinct de survie ayant toujours raison, il parvint à résister et à puiser dans ses toutes dernières forces pour continuer sa lente progression. Jusqu'à ce que ses mouvements fasse remuer le sable qui lui chatouilla les jambes. Alors il se risqua à se redresser et éclata littéralement en sanglots en constatant qu'il avait pieds. La démarche entravée par les flots, il se traina sur la plage où il s'effondra, et tant pis pour son panier qui se décrocha et roula dans le sable. Là, il n'en pouvait plus et ne désirait plus qu'une seule chose : abandonner.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Sayah Cordylus » 08 Mai 2011, 15:42

Troisième étape : BRISE-NOIX !


Une fois sur votre île, récupérez votre premier ingrédient manquant : les noix de coco !
Il n'y a qu'un seul cocotier en plein milieu et il est habité de singes voleurs, fourbes et sachant rudement bien viser (et puis pour les motiver, je leur ai donné triple dose de caféine) ! Esquivez les projectiles, récupérez les noix de coco, protégez les ingrédients, et votre tête, éventuellement... quand vous aurez fini de jouer, on vous attend près du terrier là-bas.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Kjeld Ares » 11 Mai 2011, 18:57

Vivant. Il était vivant après cinq cents mètres de brasse coulée, de tasses, de paniques et de semi-noyades. Épuisé mais bel et bien vivant. Et alors qu'il reprenait son souffle, étalé dans le sable de tout son long, et que son cœur se calma enfin, il entendit de nouveau les commentaires du public et tressaillit. Mince ! Son pantalon ! Remuant les bras devenus douloureux après sa traversée à la nage – il n'arrivait toujours pas à croire qu'il avait été capable d'un tel exploit – il dénoua son vêtement qui lui avait servit à maintenir le panier sur sa tête et se leva pour l'enfiler. Il perdit plusieurs fois l'équilibre, avançant à cloche pied pour éviter la chute. Le tissu était mouillé et lui collait à la peau, le rendant difficile à remettre et assez désagréable à porter. Quant au contenu du panier, il fallait bien admettre qu'il était en piteux état après avoir coulé avec son porteur. En fait, il pouvait dire adieu à la farine...

Une fois habillé, Kjeld ramassa les ingrédients échoués dans le sable et remis le tout dans le panier, puis reprit sa route. L'étape suivante consistait à récupérer des noix de coco. Sauf qu'il n'avait jamais vu une noix de coco de sa vie ! Heureusement, un dessin représentant le fruit avait été laissé à côté des instructions de l'étape, et il le mémorisa tant bien que mal. Les bonnes nouvelles s'accompagnant hélas bien trop souvent d'une mauvaise, il ne savait toujours pas à quoi pouvait bien ressembler un cocotier ni où étaient situés ses fruits... Alors il s'avança mollement sur l'île, fouillant les buissons à la recherche de ces grosses balles jaunes-vertes. Jusqu'à ce qu'un gros insecte ne vienne s'écraser sur sa nuque. Surpris, le jeune homme se retourna et découvrit non pas un insecte à ses pieds mais... une noix ? Le temps de se poser des questions, une seconde noix l'atteignit à la tempe et un frémissement se fit entendre dans les branches hautes. En levant les yeux, il vit un singe, un bras contre lui chargé de noix et l'autre y piochant chaque fois pour s'en servir de projectiles. Et lorsque l'animal se sut repéré, il éclata d'un rire tonitruant qui attira ses petits camarades sur les lieux...

Résultat, en quelques secondes à peine, Kjeld devint la cible d'une véritable pluie de noix à laquelle se mêlait divers autres objets. Des morceaux d'écorces, des pierres, et un énorme fruit rouge qui éclata en une myriades de grains ronds et poisseux : les singes lançaient même des grenades ! D'abord stupéfait, le gamin fut bientôt contraint de courir en se protégeant le visage de ses bras, car les plus gros projectiles faisaient vraiment mal et les singes n'y allaient pas de main morte. Oubliant totalement son objectif, il fonça tout droit et traversa plusieurs buissons jusqu'à sortir du couvert des arbres et se retrouver face au terrier à bout de souffle. Là, il en profita pour respirer et posa son panier. Il réfléchissait à la manière de réussir cette nouvelle épreuve, mais apparemment, il n'avait pas d'autre choix que de se laisser bombarder pendant qu'il cherchait. Il jugea toutefois plus prudent de laisser son panier ici, en espérant qu'on ne le lui vole pas. C'était peu probable en vérité, puisqu'il était définitivement seul sur le parcours. Il ne risquait donc pas grand chose.

Il s'accorda encore une minute pour reprendre son souffle avant de se retourner et de marcher vers la forêt. Il avança sur la pointe des pieds de crainte d'attirer l'attention des singes qui semblaient s'être dispersés, mais c'était sans compter sur le petit malin du début qui l'épiait sans arrêt et qui donna une seconde fois l'alerte. Aussitôt, les arbres se remirent à frémir et la forêt s'anima de cris et de rires déplaisants, Kjeld courant pour éviter de devenir une cible trop facile. Il lui fallu à peine une dizaine de minutes pour se retrouver couvert de différents jus de fruits de la tête aux pieds. Mangues, grenades, fruits de la passion. Certains fruits étaient même préalablement ouverts avant d'être jetés par les singes, pour être sûrs de faire mouche à tous les coups. Leurs hurlements hystériques résonnaient si fort que le gamin n'entendit rapidement plus les éclats de rire du public. Courbé en deux afin d'offrir son dos plutôt que son visage en cible, il fouilla encore les buissons et leva parfois la tête pour inspecter les arbres, ce qui lui valu de recevoir une cosse gigantesque en pleine face. Il cria de douleur avant de s'écrouler en arrière, son coccyx lui rappelant cruellement qu'il n'était pas tellement d'accord pour amortir les chocs à chaque fois. Et comme si souvent, il sentit les picotements partir à l'assaut de ses paupières, les sons s'étouffer et...

Pourvu que son Pelel'je prenne le relais...

Tout ce dont il se souvint avant de sombrer fut qu'il avait chaud et qu'un liquide visqueux lui recouvrait les cheveux, dégoulinant dans son col sur sa poitrine et jusque dans son pantalon. Ensuite, il n'y eut plus rien. Sayah avait-il prévu une arcane pour cela également – et dans ce cas Kjeld aurait vendu son âme pour se la faire tatouer sur le front – mais curieusement son Pelel'je ne se manifesta pas. Pour la première fois en vingt-et-un ans, il demeura muet et inactif, laissant son porteur se faire malmener par des singes rendus fous furieux par la caféine. Tant et si bien que lorsque le gamin rouvrit les yeux, il se retrouva plongé dans un silence parfait, seulement perturbé par un public de plus en plus hilare. Où étaient les singes ?

« Aïe ! »

Alertés par la manifestation orale de Kjeld à la douleur, les singes sursautèrent et grimpèrent dans leurs arbres plus rapidement que... que des singes, gloussant de leurs âneries. Car ils avaient profité de l'inconscience du jeune homme pour lui refaire une coupe de cheveux, et ainsi arborait-il à présent une quantité impressionnante de nattes qui le faisait ressembler à un Rasta, des plumes et divers objets plus ou moins décoratifs en plus. Son nez avait saigné abondamment et le faisait souffrir. Se relevant les larmes aux yeux, il jeta un regard plein de rancœur aux singes qui n'arrêtèrent pas de s'amuser pour autant et qui reprirent bientôt leur jeu de fléchettes favori. Seulement là-haut, Kjeld venait de repérer un gros fruit jaune et vert comme dessiné au début de l'étape... le tout était de pouvoir le cueillir. Grimaçant puisqu'il était redevenu la cible de tous les projectiles insolites du coin, il s'approcha pour saisir le tronc à bras le corps. Il avait déjà vu un homme monter sur un mât de cette manière... et espérait pouvoir en faire autant. Alors il commença. Bondissant sur ses jambes, il entreprit d'enrouler ses genoux autour du tronc mais glissa, se rattrapant de justesse pour ne pas tomber. Son coccyx n'aurait pas aimé. Il ferma les yeux. Le tronc commençait à devenir aussi poisseux que lui mais il ne voulait pas renoncer, habité d'un entêtement assez curieux compte tenu de son caractère. Il prit une profonde inspiration et fit une seconde tentative, mais cette fois, il serra les jambes avec force autour du tronc. À sa grande surprise, il ne glissa pas. Il ne lui restait plus qu'à grimper.

Problème : il avait du prendre son élan depuis le sol pour se retrouver dans sa position actuelle. Et pour la suite ? S'il lâchait ses mains, il tomberait en arrière. Alors il n'en lâcha qu'une seule qu'il remonta juste au-dessus de ses épaules, puis il remonta la seconde. Deuxième problème : comment faire remonter ses jambes ? S'il les desserrait, il lâcherait fatalement prise. À moins de monter par « bonds ». Mais troisième problème : ses bras et ses jambes tremblaient et ses muscles le brûlaient. Après sa traversée et sa course folle à travers les arbres, il était totalement vidé de ses forces. Il essaya tout de même de monter et serra les dents, et les genoux, mais lorsqu'il voulu se hisser il glissa et se retrouva affalé sur le dos, sa tête heurtant durement le sol. Et les singes n'en finissaient pas de rire aussi fort que le public.

Les bras devant son visage, Kjeld se protégea encore des projectile, et personne ne vit qu'il pleurait de fureur contre lui-même, parce qu'il était incapable de venir à bout de la troisième étape. Il n'était qu'un raté. Il n'était pas fait pour les concours. Il n'arrivait pas à la cheville des autres participants. Alors il roula sur le côté et se mit à genoux, gémissant sous la douleur qui se réveilla après sa traversée de la banquise dans la même position. Et au moment où il allait s'avouer vaincu et tout abandonner... il écarquilla les yeux de stupeur. Le fruit qui l'avait assommé quelques minutes plus tôt...

Réalisant sa chance, le gamin se leva et ramassa l'énorme fruit puis, sans demander son reste, fit demi-tour ventre à terre comme un halfback avec son ballon, et marqua un essai en se jetant littéralement sur son panier...

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Sayah Cordylus » 11 Mai 2011, 19:16

Quatrième étape : TROU À RATS !


Vous pouvez souffler : le point de rendez-vous est un terrier d'un mètre de diamètre qui vous protège des singes et de leurs projectiles. Sauf que... ce terrier est l'étape suivante. À quatre pattes sous terre, trouvez la sortie de ce labyrinthe étroit, obscur, humide et... habité d'on ne sait quoi ! Cette étape ne mettra à l'épreuve que vos genoux, votre sens de l'orientation... et votre fierté personnelle...

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Kjeld Ares » 11 Mai 2011, 22:49

Avancer à l'aveuglette dans un tunnel... et pourquoi pas ? Lorsque l'on était réservé comme Kjeld il n'y avait rien de mieux qu'un trou à rats pour se sentir en sécurité. Alors sans attendre davantage, il posa le panier devant lui et se mit à genoux. Ils lui faisaient encore mal à cause de la brûlure de la glace mais le sol humide amortissait son poids cette fois-ci, ce qui fit qu'il soufra un peu moins. Grimaçant un instant, il réfléchit à comment déplacer son panier avec lui. D'autant qu'avec la grosse noix de coco par dessus, il se voyait mal le tenir entre les dents. L'idée lui traversa toutefois l'esprit et il s'y essaya, mais dut se rendre à l'évidence que ce n'était pas réalisable. Bon et bien... il avancerait le panier à chaque pas.

Il se pencha afin d'enfoncer le panier au plus loin dans le terrier puis adopta la position à quatre pattes sous les sifflets du public. Décidément, il y en avait qui appréciait la vue. Lui n'y voyait justement pas grand chose. Il avait de la pulpe de fruit partout y compris dans les yeux, ce qui brûlait et grattait de partout, dans son cou, dans son dos, sur ses épaules. Ses cheveux collaient son visage et le sucre raidissait les mèches nattées en séchant. Kjeld était paré pour lancer la mode Rasta au royaume du nord ! Il avança jusqu'au panier plus lentement que prévu, gêné par la douleur à ses poignets. Sa chute sur la banquise ne l'avait décidément pas épargné. Il mettrait bien un mois à se remettre de ce genre de contusions... Saisissant la hanse, il fit avancer son précieux butin en tendant les bras et en le reposant devant lui, rampant ensuite pour l'atteindre et recommencer. Il ne fit, au final, que de petites progressions d'un mètre par un mètre, sans se presser.

Sous terre, le soleil ne frappait plus et le jeune homme apprécia la fraîcheur de cette cachette qui le dissimulait aux regards extérieurs. S'il avait pu, il serait resté dans ce tunnel pour toujours, bien à l'abri de toutes les cruautés de Nideyle... et surtout de celle de Sayah en vérité. Il eut un frisson en pensant à l'organisateur de ce concours. Sayah Cordylus avait été le tout premier Orphe qu'il avait rencontré, mais son émerveillement s'était rapidement changé en crainte après avoir échangé quelques mots avec lui. Froid, calme et un peu trop sûr de lui, Sayah avait en outre la faculté de faire usage d'une magie puissante et variée. Personne ne l'égalait sur ce terrain. Fort heureusement, il ne s'en servait que pour créer des objets à l'utilité parfois discutable... mais Kjeld ne doutait pas qu'il fut capable de s'en servir autrement. Il y avait, autour de cet Orphe aux caractéristiques physiques particulièrement marquées, une aura inquiétante... ou bien tout cela n'était qu'illusions, à cause de ses si nombreuses dents lorsqu'il souriait ?

Tout à ses pensées, il fut surpris lorsque sa main s'enfonça d'une dizaine de centimètres dans la boue. Le contact de l'eau froide sur ses poignets lui fit du bien, et comme il faisait presque entièrement noir, il ne fut pas en mesure d'évaluer l'état du panier qui s'enlisait joyeusement devant lui et continua d'avancer. Après quelques pas, il se rendit compte que ses doigts ne collaient plus. La boue particulièrement fluide à cet endroit les avaient nettoyées. Alors il décida de faire une pause pour sa toilette. À l'abri des regards indiscrets, il se badigeonna le visage de ce mélange d'eau et de terre, préférant encore avoir l'air tout crotté plutôt que de coller et d'attirer les insectes. D'ailleurs en y repensant, les sangliers utilisaient cette méthode pour se protéger des parasites, alors ni une ni deux, Kjeld se mit à plat ventre et roula sur le dos. Quelque part au fond de ses souvenirs, il revit le linge tourner dans les machines que Vrass lui avait montrées. Est-ce que ce genre de machine supporterait une telle quantité de saleté à nettoyer ? Il n'avait même pas pensé à demander. Plus recouvert de boue qu'un cochon dans sa soue, il se redressa et reprit sa route jusqu'à arriver à un croisement et sans réfléchir il prit la première galerie qui se présenta. Il pouvait bien s'y perdre et y rester coincer, ça ne le dérangeait pas outre mesure. En plus, il avait de quoi manger avec lui.

Il s'arrêta pour souffler un peu. Ses genoux et ses poignets commençaient à protester et ses bras tremblaient encore de sa trop longue nage. Il les secoua comme pour faire circuler le sang plus vite et s'allongea pour prendre une pause. Le contact de la terre fraîche sur sa joue l'apaisait... jusqu'à ce qu'il entende de petits couinements. Des rats ? Des rats ! Une dizaine qui se faufilèrent entre ses jambes pour filer droit devant comme s'ils étaient poursuivis. Mais poursuivis par quoi ? Tout à coup, Kjeld s'inquiéta. Il n'avait pas pensé que les tunnels seraient habités, et après l'orque et les singes, il avait eu sa dose d'animaux prévus pour le tuer.

« Il y a quelqu'un ? »

Il se mordit la lèvre face à l'absurdité de son appel. Quelqu'un, non. Quelque chose, sans doute. Mais ça ne lui répondrait certainement pas ! À moins que...? Il sursauta en sentant sa jambe de pantalon être tirée vers l'arrière et lorsqu'il se retourna, découvrit la lueur diffuse de ce qui semblait être une pierre. Un Seren ! Mais le temps de réaliser le danger, il se faisait mordre l'arrière du genoux par la créature affamée. Bon sang ! Voulant se relever un peu trop rapidement, Kjeld en oublia que la galerie était basse de plafond et se cogna la tête, faisant s'écrouler de la terre sur lui. Le Seren profita de l'occasion pour revenir à la charge, trop heureux de sa prise. Le jeune homme buta sur son panier qu'il avait complètement oublié sous le coup de la panique, et il se remit en route au « quatre pattes de course » si cette allure existait. Renonçant à déposer le panier devant lui chaque fois, il le garda à bout de bras devant lui comme s'il tenait une lampe et rampa le plus vite qu'il pu, le Seren à ses trousses qui lui mordait les fesses avec une passion déraisonnable. Bien entendu, le gamin n'eut pas même l'idée de le renvoyer dans ses pénates à coup de pied, se contentant plutôt de fuir bêtement. Tant et si bien qu'il fini par y voir beaucoup plus clair. La sortie n'était pas loin.

Suppliant l'affreuse bestiole de bien vouloir lui fiche la paix, Kjeld déboula du terrier aussi sale que... non là, je suis à court de comparaison. Il battit des cils un moment, gêné par la lumière du jour. Le Seren avait fait demi-tour à la recherche d'autres rats, et lui était de nouveau essoufflé.

Avatar de l’utilisateur
Kjeld Ares

Crédit: Fermé

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Sayah Cordylus » 11 Mai 2011, 22:54

Cinquième étape : BOMBARDEMENT !


Merci pour cet entracte qui a permis à nos fidèles spectateurs d'aller s'acheter de quoi grignotter. Et maintenant, il est temps d'amuser tout ce petit monde. Récupérez votre second ingrédient manquant : les oeufs de goelands. Vous avez de la chance cette fois, ces oiseaux sont pacifiques... mais tout comme les singes il ne se gêneront pas pour vous bombarder avec un autre genre de projectile. Oui, je sais, c'est salissant... et pas de chance, j'ai fait tomber ma bouteille de laxatif dans leurs gosiers.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Parcours de Kjeld Ares

Messagepar Sayah Cordylus » 12 Mai 2011, 00:03

PAS MAL...


Vous avez su faire preuve d'une certaine dose de masochisme pour venir à bout de ces quelques épreuves. Sayah Cordylus vous remercie pour votre participation, brève mais intense, qui aura beaucoup amusé le public.

Un mage est à votre disposition pour vous remettre d'aplomb.

Les votes visant à départager les concurrents auront lieu jeudi 12 mai 2011.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent


Retourner vers Arène

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron