Donjon : Lacrima (Evannély) & Benedikt [Seby]

Image

Donjon : Lacrima (Evannély) & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 30 Sep 2015, 17:37

Les Labyrinthes du Donjon
Par Adamance


Les gains :
Tout ce que vous trouverez !

Rappel des règles :
  • Le but du jeu est d'explorer l'étage sur lequel vous aurez été lâché, représenté par une carte ayant pour thème une ville de Nideyle.
  • La sortie sera désignée de façon aléatoire et n'apparaîtra qu'à partir de la huitième case découverte.
  • Vous aurez alors le choix entre vous diriger vers cette sortie et mettre fin au jeu ; ou explorer l'intégralité de la carte.
  • Vos personnages jouent à tour de rôle et ne sont pas obligés de se suivre. Sayah intervient à chaque tour pour vous informer de ce que vous trouvez :
    • Joueur A
    • Sayah
    • Joueur B
    • Sayah
    • Joueur A, etc
  • Votre personnage se déplace horizontalement ou verticalement de la façon suivante :
    • case après case lors des phases d'exploration
    • d'autant de case qu'il le souhaite lorsqu'il revient sur ses pas
      Exemple :
      Image
  • Chaque case explorée est susceptible de révéler un trésor, une énigme, une épreuve ou une surprise à se partager.
  • Lorsqu'un joueur tombe sur une case « épreuve », son binôme est automatiquement téléporté dans la même case que lui. À la suite de l'épreuve il ne rejoindra pas sa case d'origine.
  • Il n'y a aucun délai de réponse. Cependant, merci de respecter votre partenaire de jeu et d'éviter de le faire attendre une semaine.
  • Et pour une fois, vos armes, armures et autres avantages sont autorisés !


Prêt ? Alors bonne chance, et amusez-nous !


Vous commencez en C3 !
Image

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Benedikt » 01 Oct 2015, 23:14

Dieu sait ce qui était passé par la tête du petit botaniste pour qu’il accepte encore de participer à un évènement de Sayah. A ce stade, c’était du masochisme, mais maintenant, ce n’était plus trop le moment de suivre une psychanalyse. Il venait de s’écraser sur les berges d’un désert à la chaleur insoutenable, et sortit son visage enfoncé dans le sable avec un grognement. En jetant un regard au-dessus de lui, il semblait qu’il n’y avait aucun plafond, comme s’ils étaient venus de nulle part, mais le petit botaniste aurait juré que c’était pourtant bien de là qu’il venait de tomber. Minute, ils ?

Ah oui, il y avait une jeune femme à côté de lui, débarqué au milieu de cet endroit qui n’avait pas du tout l’air de se trouver à l’intérieur d’un bâtiment. Il y avait forcément de la magie là-dessous ! Benedikt se releva et fit un tour sur lui-même histoire de vérifier qu’aucun monstre ne leur fonçait dessus. Mieux valait se méfier. Si ça se trouve, la rouquine avec lui était censée être une ennemie ? Le petit botaniste hésita, et puis décida que c’était peu probable. Elle venait de s’écraser ici en même que lui, comme des météorites. Benedikt la fixa une seconde, un peu confus parce qu’elle ne ressemblait ni à quelqu’un de la Basse-ville, ni de Païlandune. Ça lui disait bien quelque chose, mais pas moyen de mettre le doigt dessous.
« Heu, bonjour ? » hésita le petit botaniste. Ils étaient censés former une équipe, non, s’ils n’étaient pas censés s’entretuer ? « Je m’appelle Benedikt. »

Ce fut à ce moment qu’il réalisa qu’elle était sûrement une tenaag’i, vu son petit look. Il se souvenait bien de la dernière fois où il était passé par chez elle et ça avait été un presque désastre. Et dans sa boutique, d’ailleurs, il avait déjà eu aussi affaire à des tenaag’a et si ce n’était pas pire que les winghox, ce n’était clairement ces clientes préférées. Si bien qu’il la regarda avec un regard un peu bizarre, incertain de ce qu’elle allait répondre ou faire. Ah bah merci ! Est-ce que Sayah avait fait exprès de le mettre avec une équipière dont la race entière détestait tout membre de sexe masculine ? Mais après tout, c’était peut-être céder aux stéréotypes. Avec sa relation amoureuse avec un winghox pur jus, il devrait être un peu plus ouvert d’esprit.

« On… On devrait regarder un peu ce qu’il y a autour, non ? » demanda-t-il avec un sourire un peu timide.
Parce qu’à part une tenaag’i qui pouvait lui tirer les oreilles, il y avait sûrement bien d’autres choses dans cet endroit plus dangereux. Sauf que c’était bizarrement très calme, vu les petits volutes de sable qui se soulevaient sans hâte autour d’eux dans un silence général. Le petit botaniste avança un peu pour regarder le cadavre d’un cadavre aux os soigneusement nettoyés. On ne mourrait pas de soif juste ici vu la rivière à côté d’eux. Alors on mourrait de quoi, hein ?

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Benedikt avance en B3

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 01 Oct 2015, 23:52

B3

Image

Au moment où Benedikt passe à côté du squelette d'un animal, les os se mettent à glisser lentement dans le sable. Quelque chose semble s'agiter dessous, comme une armée d'insectes impatients ou... ou rien du tout ? Et tout à coup : VROUF !!! Une explosion de fumée enveloppe le botaniste et son binôme tenaag'a ! Après une petite bourrasque, elle se dissipe et ne laisse aucun autre souvenir que ce court instant de panique lorsqu'elle s'est déclenchée. Il semble n'y avoir rien de mieux. Ni trésor, ni épreuve. Bien sûr vous n'allez pas tarder à découvrir le pot aux roses, car il ne s'agit plus que d'une question de secondes avant de comprendre que vous venez de subir le sort Vox vocis (= les personnages ne pourront pas s'empêcher de crier des mots inattendus au milieu de leurs phrases) !

Oui oui, Sayah aussi vous aime !

À Evannély de jouer.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Evannély Osrian » 04 Oct 2015, 22:36

Il fallu attendre qu’elle s’écrase par terre comme une pierre qu’on aurait balancé pour se décider. Si elle avait été jusqu’ici indécise sur sa décision, il était clair qu’elle avait fait une belle connerie. Qu’est-ce qui lui avait pris de se lancer dans ce truc pareil !? Elle avait eu envie de trouver l’aventure. De découvrir de nouveaux horizons. L’idée de représenter son peuple également, avait joué dans sa décision. Mais dès qu’elle s’était trouvée en présence des autres participants, elle s’était vivement demandé ce qu’elle foutait là ! Trop tard, cependant. Elle avait voulu l’aventure, elle était servi.

Se relevant, elle observa rapidement les alentours en se massant les fesses. Il fallait se préparer à toute éventualité. Mais rien à l’horizon. Et en tournant la tête, elle se rendit compte qu’elle n’était pas seule. Un … homme … se trouvait à quelques pas. Devait-elle dire un garçon ? Il était tout petit. Sauf qu’il avait des poils au menton. Bon certes, rien de très viril comme un Winghox –elle eu un frisson d’avoir cette pensée- mais quand même. En fait, elle ne savait pas du tout. Et elle décida qu’elle s’en fichait un peu. C’était un homme après tout. Et puis, il était peu probable qu’il soit très dangereux pour elle. Aucune expression ne flottait sur son visage mais elle se demanda un instant comment elle était arrivée là. Elle regarda le ciel. Elle n’était pas censée se trouver dans une salle du donjon de l’autre Serpent ? Oui oh, elle ne se souvenait plus de son nom ! Elle n’était pas beaucoup sortie du territoire Teenag’a. Bref, par où elle était apparu là-dedans ? En fait, elle n’était pas du tout dans une salle.

Visiblement, son compagnon avait eu moins de chance qu’elle parce que lui, c’était son nez qui avait atterri sur le sol. Enfin, c’est ce qu’il semblait au vue du sable sur son visage. Le regard qu’il lui jeta la fit sourire légèrement. Il n’était pas plus inspiré par elle qu’elle ne l’était par lui. Elle avait espérée une quête solitaire, mais il lui semblait qu’elle allait devoir faire équipe avec lui. Au moins, il était poli et il se présenta. Le regardant de façon méfiante, sans se rapprocher, elle lui répondit à son tour :


« Bonjour. Evannély. »

Concis, neutre, bref. Du Evannély tout craché ! Il en vint rapidement à la même conclusion qu’elle. Il leur faudrait chercher. Ensemble. Elle se contenta d’acquiescer d’un simple signe de tête pour lui répondre. Elle regarda de nouveau autour d’elle. Le lieu n’était pas très animé. Du sable à perte de vue, une rivière, un pont, quelques cactus et … des ossements. Benedickt les avait vu avant elle et elle l’observa se diriger vers eux. Un peu morbide comme préoccupation. Elle n’eut pas le temps de faire de même qu’une bourrasque s’éleva soudainement et l’enveloppa.
Instinctivement, elle dégaina son poignard attaché à sa cuisse. Elle porta les mains devant le visage pour protéger ses yeux du sable. Elle ne voyait plus rien et elle se demanda ce qui allait lui tomber dessus. Etaient-ils en danger ? Elle n’avait jamais participé à un évènement de ce genre, elle ne savait même pas à quoi s’attendre. Elle n’aimait pas ça du tout ! Sauf que rien ne se passa et le vent retomba aussi vite qu’il était venu. Mais qu’est-ce que c’était que ce truc ? Ils allaient avoir le droit à ça toutes les cinq minutes ? Elle abaissa progressivement son arme et regarda son acolyte. Il en saurait peut-être plus qu’elle.


« C’était quoi ça ?! », puis sans pouvoir se retenir, elle se mit à hurler, « PATAFOIN !!! »

Elle se fit peur à elle-même et se figea, horrifiée. Mais par Sean Vaan, c’est quoi ça ?! Qu’est-ce qui lui prenait ? Elle n’avait même pas pensé à dire un truc pareil. Et d’ailleurs, c’était quoi ce mot ? Elle sentit la honte, cuisante, se répandre dans tout son être. L’homme qui lui faisait face allait la prendre pour une folle ! Rien de pire pour son égo que de se rendre ridicule devant un homme. Elle eut envie de fuir, mais elle ne pouvait pas. Elle pensa un instant à s’expliquer mais elle changea d’avis. Elle n’osa même plus ouvrir la bouche. Finalement, elle tourna les talons et décida d’aller explorer plus loin. Toujours choquée par ce qui venait de se passer, son esprit tournait à plein régime. Pourquoi elle avait dit ça ? On lui avait jeté un sort ou quoi ?! Elle n’avait pas pu s’en empêcher. Elle s’entendait encore crier mais sans aucune volonté de le faire. C’était flippant. Dans quel genre de jeu s’était-elle lancée ? Qui avait le pouvoir de faire une chose pareille ?

Derrière elle, il n’y avait que du sable et les berges du fleuve. Elle décida de se concentrer là-dessus. Elle voulait s’assurer que l’eau était potable. Qui sait combien de jour ils resteraient dans ce truc ? C’est vrai qu’elle n’avait pas beaucoup d’information sur ce jeu. Tandis qu’elle s’apprêtait à toucher l’eau, une idée s’infiltra dans son esprit. Et si Benedickt était responsable de ce qui venait de se passer … ?


***********************************************

Evannély se déplace en C2

Avatar de l’utilisateur
Evannély Osrian

Crédit: Fermé

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 05 Oct 2015, 04:36

C2

Alors que vous vous éloignez du pont, une tempête de sable se lève et vous englouti tous les deux ! Accrochez-vous à votre pantalon et évitez de vomir tant que vous êtes pris dans le vortex, c'est bientôt fini. Lorsque le vent se calme et vous recrache, vous vous retrouvez au milieu des dunes. Plus rien ne vous entoure autre que le désert, le sable, et une paire de dromadaires laconiques ! Le but du jeu ? Vous mettre en selle ! Le premier arrivé gagne le droit d'avancer d'une nouvelle case.

L'épreuve se déroule en 4 tours. Un lancer de dé déterminera les obstacles sur votre route (1= rien ; 2= obstacle). Le joueur qui rencontrera le moins d'obstacle arrivera premier et pourra découvrir la case suivante. Il vous suffit de décrire vos obstacles. Prêts ?

TOUR 1
À Benedikt de jouer.
2= obstacle !
Benedikt et son dromadaire sont pris dans des sables mouvants !

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Benedikt » 09 Oct 2015, 20:18

Le petit botaniste resta planté là à toussoter de la poussière, complètement confus. On l’avait traité de pas mal de noms ; freluquet, andouille, moustique, bâtard.
Mais patafoin ? Alors ça, jamais. Benedikt n’était pas trop sûr de la manière dont il était censé le prendre. Ça devait être une insulte de tenaag’i ?
« Heu, je te demande pardo- « SAPONOSIDE ! » lui hoqueta-t-il avec de grands yeux. Le botaniste mit quelques secondes avant de rassembler ses esprits et regarda sa co-équipière sans oser ouvrir à nouveau la bouche. C’était trop beau que ce squelette ne se mette à remuer que pour les asperger de sable et leur faire un numéro de claquettes avant de disparaitre. « On est victime d’un s-SPERMATOPHYTES, heu, d’un sort, j’en suis sûr ! »

C’était du Sayah tout craché, pensa Benedikt en soupirant intérieurement. Ah, ça allait être marrant de continuer comme ça ! Reste plus qu’à espérer qu’ils n’auraient pas à rester discrets pour éviter une bête féroce ou quelque chose dans ce genre. Evannély avait l’air de penser comme lui, même si elle lui lança un regard suspicieux en s’éloignant de quelques pas, comme si elle imaginait que cela pouvait être sa faute.
Et puis, finalement, ce n’était même pas comme s’il avait eu l’occasion de protester pour sa bonne foi auprès de la tenaag’i. Elle n’avait même pas eu le temps de véritablement l’accuser, vu qu’ils se retrouvèrent tous les deux aspirés dans un déluge de sable bien décidé à les aspirer.
Benedikt n’avait même pas pu se mettre à hurler avant de ressortir comme un bouchon au milieu des dunes. Crachotant tout le sable qu’il avait avalé – pour la deuxième fois -, il découvrit avec déception qu’ils étaient toujours dans le même désert terriblement désertique. Pire, c’était encore plus désertique qu’avant, pas de rivière, pas un seul cactus. Il n’y avait que deux dromadaires équipés de selles mais sans maîtres, tranquillement allongés à côté d’eux. Benedikt leur jeta un regard un peu méfiant. Vu les pensées tordues, il fallait s’attendre à tout, même des dromadaires maléfiques assoiffés de sang.

Sauf que les bestioles à bosses en questions n’avaient pas l’intention de leur sauter dessus sauvagement. La preuve, il y avait un panneau d’explicatif à côté d’eux, que le petit botaniste n’avait pas vu parce qu’ils le cachaient.
« Il faut… Il faut qu’on fasse une course. » déclara-t-il à Evannély en la lisant, plissant les yeux à cause du soleil qui tapaient fort sur sa caboche à bouclettes.

Bon, ça aurait pu être pire, probablement. Mais encore fallait-il savoir monter sur le destrier en question. Et le maîtriser, une fois dessus. Benedikt se plaça à côté d’un des dromadaires qui faisait ridiculement presque un mètre de plus que lui. Est-ce qu’il allait même réussir à démarrer la course ? La jeune femme n’était pas spécialement plus grande que lui. S’ils se faisaient la courte-échelle, l’un d’eux allait se retrouver dans la même situation. Et puis en plus, probablement que la dénommé Evannély, tenaag’i de son état, n’allait pas apprécier qu’un type l’aide, ou même d’aider un type… Bon, tant pis !
Résultat ; il lui fallut quand même quelques bonnes minutes de tentatives d’escalade avant d’arriver. Et au final, dès qu’Evannély fut aussi en selle, leurs montures se mirent immédiatement à galoper sans intervention de leur part, si bien que Benedikt s’accrocha comme il put plutôt que de s’embêter à comprendre comment dialoguer avec cette espèce de grande bête pelée.

Jusqu’ici, ça allait plutôt bien ; mais les ennuis ne tardèrent pas à arriver lorsque la bête en question fut déséquilibrée par un sol meuble. Le botaniste s’aperçut bien vite avec horreur qu’elle s’était même embourbé là-dedans. Les deux pattes avant à demi avalées par le sable, la bestiole se mit à paniquer et Benedikt sauta à terre en sautillant un peu plus loin pour éviter de s’empêtrer là-dedans. Il attrapa les rênes pour essayer de le tirer hors des sables mouvants, mais le temps que la bestiole et lui-même réussirent à se sortir de là, Evannély était déjà en train de s’éloigner dans l’horizon brûlant.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 11 Oct 2015, 21:41

TOUR 2
À Evannély de jouer.
2= obstacle !
Evannély et son dromadaire réveillent toute un farandolle de bébé raanaï !

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Evannély Osrian » 26 Oct 2015, 17:09

Evannély fut rassurée de remarquer qu’elle n’était pas seule à crier des énormités. Visiblement, Benedikt n’était pas responsable de ça, comme elle l’avait d’abord soupçonné. Par contre, elle n’avait pas vraiment compris ces mots qu’il lui hurlait au visage. Mais après tout, celui qu’elle avait hurlé était peut-être pire … pour peu qu’il signifie quelque chose. En fait, ils étaient en train de s’insulter, non ? Pas banal comme première rencontre !
Le brun sembla aussi perdue qu’elle. Mais ce n’était pas parce qu’ils étaient maintenant deux à crier comme des imbéciles qu’elle comptait parler de nouveau et réitérer l’expérience. Elle n’en eut, d’ailleurs, pas le temps car ils furent happés. C’est l’impression qu’elle eut. Encore une fois, elle ne comprenait rien. Ca commençait à devenir frustrant. Elle se sentait idiote, or, elle ne s’était jamais considérée comme tel.

Elle regarda les créatures posées devant elle avec stupeur. Elle n’en avait jamais vu. Une fois de plus, elle fut frappée par l’ampleur de son ignorance. Elle ne connaissait de la vie que ce qu’elle pouvait voir parmi son peuple. Or, il n’y avait pas de dromadaire en territoire Tenaag’a. Elle ne fut pas effrayée mais plusieurs questions, de toute sorte, lui passèrent pas la tête : A quoi pouvait bien servir cette énorme bosse, sur le dos ? Quel utilité pour eux, dans cette aventure ? Et surtout, ses créatures étaient-elles agressives ?
Quand Benedikt lui expliqua leur épreuve, elle lui adressa un rictus mi-amusé, mi-énervé. C’était une plaisanterie ? Ils voulaient vraiment qu’elle monte là-dessus ? Elle avait jamais vu de dromadaire de ses propres yeux avant ce jour, et ils lui demandaient de monter dessus et de le conduire dans la direction qu’elle voulait … Mais bien sur ! Mais dans quoi s’étaient-ils embarqués ? Déjà, ils ne pouvaient même pas parler sans crier des énormités. Pourtant, il avait réussi à lui expliquer la situation sans crier, elle se décida donc à parler de nouveau. Apparemment, le sortilège qui leur avait été lancé n’avait plus effet car elle put articuler normalement ces mots :


« D’accord mais est-ce que ces … animaux sont dociles, au moins ? »

A voir le regard que le garçon jetait aux créatures, il n’était pas plus sur qu’elle. On aurait dit qu’il s’attendait à se faire bouffer d’un instant à l’autre. Pourtant, il finit par se décider à monter dessus et Evannély préféra le regarder faire avant de s’engager à son tour. Benedikt était ridiculement petit. Elle eut envie de rire en le regardant s’escrimer à monter dessus. L’animal ne broncha pas. Se retenant de ricaner, elle ne tarda pas à remarquer qu’elle ne serait pas mieux lotie que lui ce qui lui coupa tout envie de rire. Et mince … Comment elle allait monter sur ce truc ?
Se désintéressant de son compagnon de fortune, elle se dirigea à son tour vers son propre destrier. Elle se posta juste devant lui, à quelques centimètres de sa tête. Son idée ? Tester tout de suite le risque. Au moins, elle n’aurait pas la surprise une fois sur la bête. Cette dernière se contenta de la regarder avec un regard vide. Il n’avait pas l’air très intelligent mais il semblait docile et gentil. Elle lui caressa la tête en souriant. Elle aimait les animaux même si, paradoxalement, ils étaient souvent sa principale source de nourriture. Elle finit par faire le tour et tenta elle aussi de grimper. Avec son agilité naturelle, elle y parvint assez rapidement d’autant que l’animal ne bougea toujours pas.

Une fois dessus, pourtant, ce dernier se mit en marche avant même qu’elle ne le lui demande. Elle en fut bizarrement agacée. Allait-elle avoir son mot à dire dans cet évènement ?! Ou allait-elle subir tous les obstacles sans rien décider ? Ce dernier accéléra progressivement. Elle se concentra afin de s’habituer à son rythme, rester en selle et bien entendu, gagner la course si possible. Une fois un minimum à l’aise, elle commença à jeter un regard à Benedikt. Ce dernier ne semblait pas vraiment dans son élément et elle commença à prendre progressivement de l’avance. Un sourire triomphant commença à naitre sur ses lèvres tandis qu’elle se pencha en avant à fond dans la course. Elle allait y arriver, par Sean Vaan ! Alors que l’enthousiasme la gagna, elle ne remarqua pas que le dromadaire du brun s’était embourbé et qu’il était donc largué derrière elle.
En fait, elle ne remarqua rien avant de commencer à se faire attaquer. Alors qu’elle progressait plutôt rapidement, d’étranges créatures émergèrent dans un seul ensemble du sable, pile face à elle. Son dromadaire se cabra manquant de la faire tomber. Dans un cri de surprise, elle s’agrippa de toutes ses forces aux rênes en serrant les genoux contre les flancs de l’animal. Les créatures volantes foncèrent en flèche vers eux, tel des projectiles. Affolé, l’animal se mit à tourner en rond comme un furieux, bondissant à intervalle régulier, tandis qu’Evannély se protégeait le visage des attaques. Elle finit par réussir à sortir son arme afin de dissuader les créatures d’approcher. Ces dernières ne mesuraient pas plus d’un mètre de large mais semblaient très agressives. Elle jeta plusieurs coups de poignard à tord et à travers, sans trop voir ce qu’elle faisait.

Elle se demanda un instant où était son adversaire dans cette course, si ce dernier était aussi victime de cette attaque. Finalement, son destrier finit par faire demi-tour afin de fuir les créatures. De nouveau en pleine course, pour sauver sa peau cette fois-ci, Evannély revint sur ses pas. Elle rangea son arme dans son étui afin de s'agripper correctement. Donnant des coups de talons dans les flancs du dromadaire, elle accéléra au maximum. C’est à cet instant qu’elle aperçu Benedikt dans son champ de vision. Ce dernier se rapprocha de plus en plus. Elle ne savait pas ce qu’il foutait là, mais une chose était sur, elle se dirigeait vers lui. Ce qui signifiait qu’il était aussi en danger qu’elle, si ce n’est plus. Car elle finit par comprendre que son dromadaire s’était embourbé dans le sable, il était à pied. Elle se mit à crier :


« ATTENTION !! DES CREATURES NOUS ATTAQUENT !! »

Il ne pourrait surement pas y faire grand-chose mais elle se devait de le prévenir. Peut-être devait-elle le prendre avec elle sur son destrier ? Mais comment ? Alors qu’elle arriva à sa hauteur, elle prit une décision folle. Elle ne pouvait pas le laisser seul là. Elle se pencha alors vers lui en tendant le bras dans le but de l’attraper au passage. Elle espéra qu’il aurait le reflexe de sauter en s’agrippant.

Avatar de l’utilisateur
Evannély Osrian

Crédit: Fermé

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 30 Oct 2015, 20:18

TOUR 3
À Benedikt de jouer.
2= obstacle !
Benedikt et son dromadaire ont le choix entre traverser un oasis par son milieu ou le contourner! Mais quoi qu'il arrive, faut aller de l'autre côté (il fait à peu près l'envergure de la place de l'Étoile à Paris ^^)

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Benedikt » 05 Nov 2015, 22:50

Benedikt n’avait pas le temps de se remettre de ses émotions qu’Evannély arrivait en toute trombe en hurlant des avertissements. Il y avait effectivement une bande de bébé raanaï qui semblait lui en vouloir, et qui fonçait tout droit sur lui. Est-ce qu’on ne pouvait pas lui laisser désembourber son dromadaire tranquille ? Il fallait espérer que la mère ne vienne pas récupérer ses petits parce que là, c’était fini pour eux.

Au moment même où le dromadaire réussit à se sortir des sables mouvants qui les avaient pris, Evannély passa à côté de lui et l’attrapa sans crier gare. Le petit botaniste ne s’y attendait pas du tout et se fit trainer sur quelques mètres avant de réussir à s’agripper à la monture de la tenaag’a. Benedikt se demanda s’il avait eu l’air tellement misérable qu’il avait réussir à attirer la sympathique de quelqu’un censé détester la gente masculine avec ferveur. En revanche, il avait maintenant d’autres problèmes ; un dromadaire courant derrière eux pour échapper aux raanaï en folie, les raanaï en folie en question, et une étendue d’eau immense qui apparaissait peu à peu devant eux.
« Fonce dans l’eau, les raanaï nous laisseront tranquille je pense ! » s’écria le petit botaniste en montrant l’oasis à Evannély.

Son dromadaire se précipita donc dans l’eau dans un concert d’éclaboussures. Benedikt en profita pour y plonger lui aussi et nager jusqu’à sa propre monture. Ce n’était pas facile de remonter dessus, mais toujours plus que lorsqu’il fallait grimper à sa hauteur, aussi le petit botaniste n’allait pas risquer de se plaindre.
« Merci ! » lança-t-il à sa coéquipière avec un grand signe de la main. Comme quoi, ils allaient peut-être faire vraiment une bonne équipe ?

Mais comme dans tout bon évènement de Sayah, une satisfaction entrainait toujours quelque chose d’embêtant. Et en l’occurrence, les remous dans l’eau n’annonçaient rien de bon. Est-ce que c’était des… crocodiles ?
Y’avait pas intérêt, les dromadaires avançaient trop lentement dans l’eau pour pouvoir échapper à ce genre de bestiole ! Mais contre toutes attentes, les bestioles à écailles le contournèrent délibérément sans lui accorder un regard. C’était juste assez pourtant pour que le botaniste décide qu’il fallait qu’il se sorte de là aussi vite que possible. Puisqu’il était trempé, il décida de sauter à nouveau dans l’eau pour nager devant son dromadaire, le tirant avec lui pour l’inciter à aller plus vite. Et puis au moins, si quelque chose voulait le grignoter, il commencerait par le dromadaire, non ? Le rivage était maintenant tout proche, bordé de rochers sur lesquels il s’empressa de monter dès qu’il eut l’occasion. E si ce satané dromadaire voulait bien avancer lui aussi... Benedikt tira sur les rênes de toutes ses forces, mais rien à faire, il tentait de faire même demi-tour.

Pas besoin de chercher longtemps pourquoi ; le botaniste perdit l’équilibre lorsque le soi-disant rocher sur lequel il se trouvait se mit à remuer. Un hippopotame sans doute fatigué d’être constamment confondu avec un élément paysager grogna la bouche grande ouverte et Benedikt tomba dans l’eau comme une étoile de mer à l’air très surpris. Il ne réussit à atteindre le rivage que deux minutes après, lorsqu’il eut contourné soigneusement la troupe d’hippopotames qu’il ne voulait surtout embêter plus.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 10 Nov 2015, 02:07

TOUR 4
À Evannély de jouer.
2= obstacle !
Evannély et son dromadaire sont pris dans une tempête de sable !


N'oubliez pas que vous êtes toujours sous l'effet du sortilège Vox Vocis !

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Evannély Osrian » 10 Nov 2015, 21:26

Agacée, Evannély ne put s’empêcher de grogner de mécontentement lorsque Benedikt se laissa trainer comme un fardeau. Visiblement, il était long à la détente ! N’avait-elle pas crié assez fort ? Enfin, c’était un homme après tout. On lui a pas demandé d’être intelligent … En temps normal, elle aurait levé les yeux au ciel d’agacement mais elle était un peu occupée pour le moment. Elle tentait de le faire grimper sur son propre dromadaire et accessoirement, de ne pas en tomber, entrainée par son poids. Manquerait plus qu’elle se fasse dévorer par des espèces de poissons volants en plein désert dans un stupide jeu ! Elle était en train de risquer sa peau et tout ça pour quoi ?! Un (petit) homme qu’elle ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam. Encore une fois, elle avait agit par instinct. Et comme à son habitude, de plus en plus, ce dernier la poussait à prendre des décisions sans aucun sens. Pourquoi le sauver ? Tant pis pour lui, après tout. Chacun ses problèmes ! Mais non … Il avait fallu qu’elle essai de l’aider. Etait-ce parce qu’il avait l’air d’un enfant … ? Elle n’avait pas la réponse à cette question.
En attendant, le voila qui s’accrochait à sa monture de façon ridicule. Et pourquoi son dromadaire avait-il décider de se sortir de son trou de boue précisément au moment où ils auraient eu besoin de lui ? Par Sean Vaan, elle n’était pas aidée dans cette histoire ! Bref, elle se surprit à penser que se serait peut-être bien d’arriver à remettre Benedikt sur son propre destrier maintenant qu’il courrait aussi vite qu’eux. Parce que là, dans cette poursuite, ils étaient mal barrés. Mais impossible pour le moment, d’autant qu’ils n’avaient toujours pas semés leur poursuivants. Heureusement (ou malheureusement, au choix), comme le fit si justement remarquer le garçon, une étendue d’eau apparue. Elle était surement leur meilleur moyen de s’en sortir. Le problème, c’est qu’Evannély en avait une peur bleue comme tout membre de sa race. Paniquée, elle fonça pourtant droit dedans :


« AAAAAAAAAAAAAAAHHHH » ne put-elle s’empêcher de hurler, un cri à mi-chemin entre la terreur et le cri guerrier pour se donner du courage.

Elle fut saisie par les éclaboussures et la fraicheur de l’eau. Rapidement, elle lui arriva au cuisse et elle sentit une terreur sans nom la saisir. Elle ne savait pas nager ! Elle ne pouvait pas faire demi-tour pour autant. Même si, à choisir, elle préférait affronter vingt raanaï que de mourir noyer. Elle allait couler ! Par chance, les ranaï, car il paraissait que tel était leur nom , s’arrêtèrent à la lisière. Déjà un problème en moins à régler. Evannély les vit virevolter sur la rive, visiblement mécontent. Avaient-ils peur de l’eau ? Amusant pour des bestioles ressemblant à des poissons mais elle les comprenait tellement ! Elle était paniquée à la simple idée de s’approcher d’une étendue pareille.
Alors que son dromadaire progressait, elle l’observa s’enfoncer de plus en plus. Elle allait mourir ici. Elle eut envie de faire demi-tour lorsque l’eau lui arriva à la taille. C’est le moment que Benedikt choisit pour regagner son dromadaire à la nage, totalement inconscient de la terreur de sa compagne de route. Arrivé sur le sien, il la remercia chaleureusement et elle se contenta d’un léger signe de tête, le visage figé par la peur. En temps normal, elle se serrait surement fait la réflexion qu’il semblait sympathique, en fin de compte. Pour autant, l’idée ne lui traversa même pas l’esprit. Elle était bloquée sur sa position. Elle était dans l’eau. Elle flottait dans une immense étendue, sur un dromadaire. Et elle allait mourir, c’était certain. Son esprit tournait en boucle là-dessus. Son attention fut, cependant et contre toute attente, détournée. Au loin, des crocodiles sortaient de l’eau.


« Oh non. Oh non, non, non, non, NON ! » se lamenta-t-elle encore moins fière, « Benedikt » appela-t-elle tout bas avant de finir par crier de façon un peu hystérique, « BENEDIKT ! JE NE SAIS PAS NAGER ! Des crocodiles. Il y a des cro-CROCOTRUC !!! Il y a des crocodiles et je ne sais pas nager. Je … CADEDIOU !!! Je ne vais rien pouvoir faire ! Je ne sais pas nager. JE NE SAIS PAS NAGER ! » s’emmêla-t-elle dans ses explications, la peur et les absurdités qu’elle recommençait à hurler.

Par reflexe, elle dégaina son arme de son étui et s’agrippa encore plus à son dromadaire lui donnant des coups de talons pour l’éloigner des reptiles tout en restant relativement près du bord. Pourtant, il fallait qu’ils traversent, les raanaï étant toujours derrières eux. Elle ne savait pas si son l’animal avait toujours pieds ou bien si ils savaient « nager » mais en tout cas, il avança comme elle le souhaitait. Si il coulait, ils mourraient ensemble. Étonnement, les crocodiles les contournèrent et filèrent droit. Benedikt aussi les avait repéré et ils passèrent près de lui sans broncher. Elle entreprit de s’éloigner tout de même, gardant son arme à la main. Elle progressait, la terreur au ventre, mais son dromadaire sembla se fatiguer. Le lac se fit plus profond et il commença à s’enfoncer. Il semblait à bout de force de porter la teenag’a. Il tentait aussi de rester hors de l’eau et d’avancer en même temps. Evannély pria Sean Vaan de la sortir de là. Elle ferait tout ce qu’il faudrait pour mériter cette intervention divine, s’il le fallait. Mais par pitié, elle ne voulait pas périr dans l’eau. Tout sauf ça ! La rive semblait trop loin pour qu’ils parviennent jusqu’au bout mais elle n’avait pas le choix. Elle ne pourrait pas le tirer comme le faisait Benedikt. Si son dromadaire finissait par couler, elle le suivrait dans le abimes de cette étendue peuplé. C’était un mauvais plan, très mauvais plan.

Alors qu’ils progressaient trop lentement à son gout, ils atteignaient bientôt la rive opposée. Elle allait peut-être survivre et elle en remerciait déjà sa déesse. Alors que l’animal sembla retrouver pied, elle sauta en s’agrippant à lui. Elle voulait retrouver la terre ferme. Immédiatement ! Elle eut rapidement pied et avec un soulagement intense, elle entreprit de tirer la pauvre bête à bout de souffle. Il sortirent de l’eau mais une fois sur la terre ferme, elle ne s’arrêta pas immédiatement. Il fallait qu’elle s’éloigne de cette étendue d’eau. Elle voulait mettre le plus de distance possible entre elle et cette eau dans laquelle elle avait cru se noyer ! Elle avança une vingtaine de mètres avant de s’arrêter. C’est à ce moment-là qu’elle sentit ses jambes trembler. Elle venait de vivre la peur de sa vie, surement. Elle y avait fait face avec autant de bravoure que possible, autrement dis très peu. Mais elle était en vie. Elle en prit pleinement conscience.
Malheureusement pour elle, les épreuves n’étaient pas terminées. Alors qu’elle se retournait afin de chercher Benedikt des yeux, ses esprits retrouvés, elle ne vit rien d’autre qu’un épais … brouillard ? En fait, elle ne comprit pas de suite ce que s’était. Elle avait l’impression de voir s’approcher un mur de sable. Comme-ci le sol s’était soudain relevé à 90 degrés. Puis, elle comprit qu’une tempête approchait, elle qui n’avait jamais vu un désert de sable avant aujourd’hui. Très vite, elle se prit le sable de plein fouet et en reçu dans les yeux. Un cri de surprise lui échappa tandis qu’elle se couvrit les yeux. Son dromadaire blatéra bruyamment et de surprise, Evannély aggripa les rênes un peu plus fort de peur de le voir partir. Mais l’animal semblait habitué et ne bougea pas d’un poil. Elle se mit alors à avancer à l’aveugle. Elle ne savait pas où elle allait, elle ne connaissait rien à ce lieu et elle se sentait de plus en plus perdu. Il fallait qu’elle retrouve Benedikt. Elle se mit donc à l’appeler, espérant recevoir une réponse de sa part. Et bien sur, le prénom du jeune homme fut entrecoupé par de nouveaux mots inconnus. Elle se demanda soudain si elle n'avait pas raté quelques informations concernant l'évènement. Était-il fait pour les désadaptés mentales ... ?

Avatar de l’utilisateur
Evannély Osrian

Crédit: Fermé

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 11 Nov 2015, 00:18

C2

Et bien vous voyez quand vous voulez ! Ça n'avait rien de bien compliqué !

Image

Vos dromadaires arrivent finalement sain et sauf à l'endroit même d'où vous aviez disparus quelques minutes plus tôt. Après un freinage d'urgence, ils vous larguent dans le sable et s'enfuient sans même un geste d'adieu. Quand vous aurez fini de faire des pâtés, vous vous remettrez bien en route ?
En attendant votre sortilège Vox vocis se dissipe. Ça fait ça de moins à gérer.

À Benedikt de jouer.
Rappel : vous êtes en C2

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Benedikt » 14 Nov 2015, 01:24

Benedikt était trempé et essoufflé lorsqu’il avait rejoint la rive, et le temps de reprendre un peu ses esprits, son équipière semblait avoir disparue. Le botaniste se retourna, surpris, pour la chercher du regard, mais s’aperçut bien vite des nuages de sables gigantesques qui se dressaient devant lui. Il entendit son prénom, au loin, mais déjà la tempête l’avait rattrapé, bouchant la vue de tout ce qui se trouvait autour de lui, giflant ses joues et ses mains avec force.

Il se recroquevilla immédiatement sur lui-même pour se protéger, incapable de savoir si ce genre de tempête durait longtemps ou s’il fallait faire quelque chose dans ce genre de cas. Heureusement, le vent se calma bien vite par rapport à ce que le petit botaniste aurait pu imaginer, et il releva la tête une fois qu’il fut sûr que les éléments avaient fini de piquer leur crise. En voyant le paysage autour de lui, Benedikt faillit même pousser un cri de surprise. Ils étaient revenus exactement là où ils étaient au début de l’évènement. Le petit botaniste ne s’était même pas rendu compte que son dromadaire avait repris la marche, et Evannély se trouvait devant lui, un peu plus loin, exactement dans la même situation. Quand on se retournait, il n’y avait plus aucune trace de l’oasis qu’ils avaient traversé juste avant.

Sa bestiole continua jusqu’à la rive du fleuve qui passait et juste avant, pila brusquement en se baissant pour envoyer Benedikt patauger dans l'eau. L’orphe était déjà trempé, de toutes manières, mais ce n’était pas une raison pour en rajouter et il crachota en se relevant pour remonter sur la terre ferme, ses ailes vibrant quelques instants pour se débarrasser des gouttes dont elles étaient recouvertes. Et bien ! Il avait de la chance, remarque, dans le désert ces vêtements n’allaient pas restés mouillés très longtemps. Même si sa chance, dans ce cas précis, était un détail très relatif. Il n'eut même pas le temps d'engueuler un peu sa monture pour ce manque de respect vu qu'elle était repartie à toute allure le long de l'horizon où les dunes s'accumulaient.

Il se retourna sur Evannély avec un soupir de soulagement :
« Ça va, toi ? J’espère qu’on ne va pas constamment devoir faire des acrobaties comme ça ! » déclara-t-il. Il était déjà complétement fourbu après cet exercice, alors pour l’instant, mieux valait profiter du calme qu’il leur était accordé.
Le petit botaniste s’approcha d’un palmier tout proche pour s’installer à l’ombre de celui-ci. Il avait un panier de fruit en osier qui avait été laissé là et Benedikt hésita à y plonger la main. Une orange rafraichissante aurait été très appréciable, mais qui sait s’il n’y avait pas un serpent qui traînait là-dedans ? Ou si ces fruits n’étaient pas empoissonnés ? Au début, l’orphe se contenta d’observer le dessus du panier avec attention, les yeux plissés, afin de décider s’il était sûr d’y toucher ou non. Au moins, entre ses habits humides et l’ombre de l’arbre, il faisait moins étouffant.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Benedikt avance en B2

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 16 Nov 2015, 04:36

B2

Détendez-vous et profitez de l'ombre des palmiers, il n'y a rien ici.

Image

À Evannély de jouer.
Rappel : vous êtes en C2

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Lacrima Menella » 11 Jan 2016, 23:52

Lacrima avait été assez sceptique quand un de ses clients lui avait parlé des jeux de Sayah Cordylus. Son client lui avait assuré qu’aller les voir pourrait être pas mal, cela lui ferait une sortie, c’est vrai, elle qui était toujours cloîtrée dans sa bibliothèque. La jeune fille avait longuement hésité… Parce qu’elle n’avait pas non plus envie de se montrer totalement en plein jour comme cela, elle ne savait pas si Païlandune l’avait complètement oubliée… Elle avait lu et relue les modalités de cet évènement qui semblait assez particulier. Puis elle avait fini par ce laisser convaincre, se disant qu’avec un peu de chance, on ne la remarquerait pas, mais elle au contraire apprendrait des choses, notamment sur Emris.

Mais honnêtement tout ça était bien loin de ses préoccupations maintenant qu’elle se trouvait en pleine tempête de sable! Quelques heures au paravents, la jeune fille était dans une salle en pierre où on lui avait demander d’attendre, elle avait patienté sentant l'appréhension monter en elle. Et cela n’avait fait qu’empirer quand Lacrima avait vu une jeune femme rousse, allongée sur un brancard passer devant elle. Cette dernière était recouverte de sable et la jeune fille se demanda ce qu’elle avait du traverser pour être sortie des arènes. La réponse lui vint bien trop vite, et inconsciemment elle maudit sûrement son client! Sans qu’elle ne sache comme, la morphe se retrouva sur le dos d’un dromadaire en pleine tempête de sable.

Le vent hurlait à ses oreilles et elle tentait de protéger son visage de son bras, les yeux plissés. L’animal sur lequel elle était juchée avançait tout seule, et heureusement parce qu’elle n’avait aucune idée de comment ça se dirigeait. D’abord surprise et un peu paniqué, désormais elle tentait de trouver un quelconque repère parmi les grains de sable tourbillonnant. Elle essaya également de crier, peut-être qu’il y avait quelqu’un dans ce désert, mais encore une fois, elle n’entendit que le vent pour seule réponse. Lacrima pensait être définitivement perdue quand le vent tomba, la tempête se dissipant. La morphe se retrouva alors près d’un rivière, le dromadaire s’arrêta et commença à la déséquilibrer, elle comprit vite qu’il fallait mieux qu’elle descende.

Une fois à terre elle regarda autour d’elle, des dunes à perte de vue semblait-il… Mais une voix l’interpella.
“Ça va, toi ? J’espère qu’on ne va pas constamment devoir faire des acrobaties comme ça!”
La bibliothécaire se retourna, un homme brun et pas très grand était assis à l’ombre un palmier en train de manger une orange. Cela perturba grandement la jeune fille qui regarda à nouveau autour d’elle pour vérifier qu’il ne s’adressait pas à quelqu’un d’autre. Non, visiblement ils étaient seuls... D’un air légèrement suspicieux, elle lui demanda alors qui il était, posant sa main sur l’une des dagues cachées dans son habille, avec un pas de côté pour mieux voir son interlocuteur.

Lacrima va en C1.

Avatar de l’utilisateur
Lacrima Menella
Morphe

Crédit: 500.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Libraire/Bibliothécaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Zoe Castillo concept art par Draic Kin

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 12 Jan 2016, 01:30

C1

Pas grand chose par ici, si ce n'est du sable, et un peu d'eau. Pourtant votre reflet vous semble étrange... Lorsque les remous cessent un instant, vous réalisez que... Non ? Ça ne peut pas être possible ?

Vos personnages sont victimes du sortilège homofemina, et ce jusqu'à ce que l'un d'entre vous tombe découvre un autre trésor (ou une autre mauvaise surprise).
Homofemina = le personnage ciblé change de sexe !

Image

À Benedikt de jouer.
Rappel : vous êtes en B2

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Benedikt » 12 Jan 2016, 21:29

Benedikt plissa les yeux un instant, convaincu d’être ébloui par le soleil. Il parlait de toutes évidences à quelqu’un qui n’était pas Evannély… Il l’avait confondu avec sa coéquipière et maintenant elle était en train de lui demander qui il était, mais le petit botaniste prit le temps d’ouvrir des yeux étonné et de regarder un peu autour de lui. Pourquoi est-ce que ce n’était pas Evannély qui était revenu avec lui à l’oasis ?

« Ah, heu, désolé, je ne comprends pas trop, j’étais avec quelqu’un d’autre, j’espère qu’il ne lui ait rien arrivé… »
Benedikt se releva et fit un tour sur lui-même comme si Evannély allait apparaitre par magie. Puis il fit quelques pas pour tendre sa main à l’inconnue qui venait de débarquer. « Je m’appelle Benedikt Bloom. »

Elle avait l’air vraiment méfiante alors autant lui montrer qu’il n’était pas là pour l’embêter. Bon, et puis c’était probablement compréhensible dans une épreuve de Sayah. D’ailleurs la disparition d’Evannély venait de le prouver. Qu’est-ce qu’il lui était donc arrivé ? Ils avaient même réussi à traverser cette tempête de sable ensemble ! Peut-être que le fait qu'elle l’ait aidé ne plaisait pas à Sayah. Le petit botaniste ne pouvait pas savoir, de toutes manières, parce que la nouvelle arrivante ne risquait sûrement pas d'avoir des infos là-dessus vu sa réaction. Il pourrait toujours demander au satané reptile ce qu’il était advenu d’elle la prochaine fois qu’il viendrait récupérer le livre de compte de l’herboristerie...

En attendant, il y avait une autre personne, là, et elle devait probablement servir de remplacement. Sauf qu’elle ne semblait pas spécialement amicale. Le botaniste s’attarda sur ses yeux d’un noir d’encre. Une morphe ; ça pourrait se révéler bien pratique ! Sauf si une des surprises de Sayah était de devoir se battre comme elle, comme la course qu’il avait faite avec Evannély. Mais après tout, pas sûr que son animal totem soit quelque chose de dangereux… Benedikt se demanda si c’était impoli de poser des questions là-dessus, et décida de garder le silence de peur de l’offenser.

De toutes manières…. Ça allait être sûrement vite fait quand même, parce que le petit botaniste clignait soudain des yeux, tout à fait confus.
« Heu… Pardon mais vous n’étiez pas une femme, y a une minute ? » lâcha-t-il sans réfléchir, interdit.
Le son de sa voix l’interpella tout autant, beaucoup plus aigu que ce qu’il avait l’habitude. Le botaniste toussa pour s’éclaircir la gorge, avant de comprendre qu’il ne rêvait pas, l’inconnu était bien une inconnue quand elle avait débarqué, parce que lui-même avait manifestement suivi le chemin inverse. La preuve, il y avait sous son t-shirt des trucs qu’il n’y avait sûrement pas avant ! Benedikt attrapa sa poitrine, tout à fait surpris mais pas paniqué pour un sou ; après tout, ce n’était pas la première fois que ça lui arrivait, et plus d’une fois volontairement. Pour une fois, c’était un sort de Sayah qui n’était pas si terrible.

« Ah ben flûte, alors. » s’exclama-t-il quand même, pour la forme. En revanche, ce sort avait décidément un mauvais côté parce que les lourdes boucles qui tombaient sur ses épaules lui donnait sacrément chaud. Il leva les yeux sur l’inconnue qui était maintenant clairement plus grande que lui.
« Vous n’auriez pas quelque chose pour attacher les cheveux ? »

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Benedikt avance en B1.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Sayah Cordylus » 14 Jan 2016, 00:46

B1

Alors que vous passez dans l'ombre de votre palmier, vous vous retrouvez tout à coup nez à nez avec... Ah ben non, avec rien. Profitez-en, ce ne sera pas toujours aussi calme !

Image

À Lacrima de jouer.
Rappel : vous êtes en C1

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Donjon : Evannély & Benedikt [Seby]

Messagepar Lacrima Menella » 16 Jan 2016, 10:47

L’étranger parla d’une précédente partenaire, Lacrima supposa qu’il devait s’agir de la jeune femme rousse qu’elle avait vu passer sur un brancard plus tôt, mais la morphe garda cette information pour elle. Son interlocuteur se présenta, se qui détendit un peu la jeune fille.
“Je m'appela Lacrima.” répondit alors la jeune fille d'une voix douce et le plus calmement possible, mais avec une certaine distance.
Elle regarda alors la main qui lui tendait le jeune homme. Elle hésita quelques secondes, se n’était pas du tout dans son habitude de serrer la main aux gens, mais ne pas répondre à son geste pourrait être perçu comme un signe d’hostilité. D’un mouvement indécis elle lui serra la main, sûrement plus par politesse.

Le jeune homme n’avait pas l’air bien méchant, il se montrait plus tôt amicale, mais étant donné que la jeune fille n’avait aucune idée de se qu’elle faisait réellement là, elle préférait se méfier un peu. Elle se fit la remarque, que dans le pire des cas, il n’avait pas l’air bien fort et qu’elle était armée et avait qui plus est la possibilité de se transformer en panthère, et malgré sa petite taille, elle n’en restait pas moins dangereuse. Mais qui sait, cela pouvait être aussi le cas de ce jeune homme. La jeune fille sortie tout de même sa main de son vêtement, elle se trouvait dans un jeu assez étrange, avec un inconnu qui semblait être son seul allié, alors autant tenter de se détendre.

La jeune fille regarda alors autour d’elle pour essayer de mieux comprendre la situation dans laquelle elle était. Alors qu’elle fixait les dunes, perplexe, elle entendit son coéquipier l’interroger sur son sexe. Elle sursauta alors en se retournant vivement vers lui. Ou… Désormais elle! Elle regarda alors son reflet dans l’eau. Elle était un homme? Oui c’était bien ça! Elle avait gagné quelques centimètres et son visage mal rasé était parsemé d’une petite barbe brune. Ses vêtement était d’ailleurs légèrement serrés pour elle désormais. Elle recula dans l’incompréhension la plus totale vers le jeune homme qui était désormais une femme! Lacrima se sentait étonnamment grande… grand, elle ne savait plus, face à lui.

Contrairement à elle, Benedikt ne semblait pas le moins du monde par cette métamorphose. Il lui demanda même de quoi s’attacher les cheveux, elle ramassa son ruban qui avait glissé de ses cheveux lors de la transformation. La jeune fille déduisit qu’il devait savoir ce qu’il se passait.
“Qu’est ce qu’il nous arrive?” demanda-t-elle en contenant sa légère panique.
Lacrima commença alors à chercher autour d’elle un moyen quelconque de les sortir de cette situation qui lui était pourtant totalement inconnue. Mais bon, qui ne tente rien n’a rien!

Lacrima va en D1.

Avatar de l’utilisateur
Lacrima Menella
Morphe

Crédit: 500.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Libraire/Bibliothécaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Zoe Castillo concept art par Draic Kin

Suivante

Retourner vers Arène

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron