Amusez votre Roi !

Image

Amusez votre Roi !

Messagepar Maître du Jeu » 17 Oct 2014, 01:53

J'ouvre ici pour Vrass et Benedikt. Vous répondez quand vous êtes prêts, vous n'êtes pas obligés de venir ici de suite si vous voulez finir votre voyage en train avant :)


Les gradins de l'arène d'Ephtéria sont pleins à craquer de spectateurs, d'habitués mais aussi de curieux en cette journée de grisaille. Une annonce a en effet été placardée sur toutes les maisonnées du Royaume de Païlandune quant à un événement exceptionnel. Car, détenus dans les geôles du palais dans des caches séparées depuis une semaine, avec à peine un croûton de pain et un verre d'eau pour survivre, deux invités de marque font beaucoup parler d'eux. Il s'agirait de deux commerçants réputés ayant commis de graves délits. On parle même carrément de crimes. Benedikt Bloom, herboriste que la foule a bien du mal à imaginer en délinquant. Lui, si mignon, si petit, si inoffensif qu'un épouvantail à son effigie est tout bonnement inefficace contre les corbeaux ? Ce n'était pas possible ! Alors, suivant l'adage qu'il fallait le voir pour le croire, les Païlandais s'étaient déplacés en masse jusqu'à Ephtéria. Quant au second prisonnier, il ne s'agissait de nul autre que du héros de Nideyle ! Vrass Rannveig, tatoueur de renom. Il portait déjà beaucoup mieux le titre de criminel, et beaucoup ne demandaient déjà qu'à le voir à l'œuvre...

C'est donc face à des tribunes bien remplies que non pas deux mais trois prisonniers furent conduits au centre de l'arène. Facilement reconnaissables à leur allure, on pouvait reconnaître le winghox, le petit orphe... et une femme dont personne ne connaissait l'identité. Personne sauf éventuellement les deux clous du spectacle puisqu'il s'agissait de la tenancière du bordel qu'ils avaient mis à feu et à sang - littéralement.

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs et Damoiseaux, soyez les bienvenus dans la prestigieuse arène d'Ephtéria, capitale du Royaume de Païlandune ! »

Les acclamations de la foule ponctuèrent ce début de discours tenu par une sorte de colosse habillé comme un monsieur Loyal. Forcément, ils étaient là pour le spectacle, pour l'action, pour le sang et la sueur. On s'amusait comme on pouvait. Certains spectateurs hurlaient des insultes à l'attention des trois prisonniers. D'autres manifestaient leur indignation qu'on ose les détenir alors qu'ils étaient innocents, et autres arguments qui se perdaient dans la liesse ambiante.

« Nous avons longuement hésité entre vous offrir des combats ou une exécution publique. Des guerriers ou des créatures féroces. Des teignes ou des lions.
_ Les-teignes ! Les-teignes !
Scandait la foule.
_ Nous avons mieux. Une cargaison en provenance directe des plaines. Frais, en pleine force de l'âge, robustes et bigrement remontés ! QUE LE SPECTACLE COMMENCE !!! »

L'homme s'inclina alors que l'arène entière tremblait sous les hurlements du public devenu totalement hystérique. Plus personne n'écoutait. Ils se contentaient de brailler comme des attardés réclamant le sang. Seuls au milieu et débarrassés de leurs fers, Vrass, Benedikt, et la tenancière du bordel encore habillée de ses riches vêtements... mais beaucoup moins proprette qu'une semaine plus tôt ! Celui qu'on aurait pu qualifier de présentateur s'était éclipsé. Lorsqu'il passa les lourdes portes qui le séparait de l'arène, les grilles des cages s'ouvrirent dans un claquement sec, vomissant sur le sable leurs occupants furieux : des kordatts !

Vingt kordatts qui se jetèrent dans la mêlé sous les encouragements de la foule, et trois anticus à peine équipés d'une corde lâche autour de l'encolure. Le but du jeu ? Survivre, les capturer, les tuer... faire en sorte de ne pas finir piétiné ou encorné par ces créatures totalement incontrôlable. Sur leur cuir épais, de tout petits points témoignaient des sévices qu'ils avaient subits afin d'être excités pour le combat. Le public voulait de l'action !

Avatar de l’utilisateur
Maître du Jeu
Compte multifonction

Crédit: Fermé

Re: Amusez votre Roi !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Oct 2014, 20:36

Précédemment
===================================
Vous savez ce que c'est déjà un winghox? Pas commode, grognon, bref, le genre qu'il vaut mieux ne pas emmerder. Et ça, même quand il est de bonne humeur. Imaginez donc un winghox qui n'a été nourri que de pain et d'eau pendant une semaine - et sans compter une abstinence totale à laquelle il n'est franchement pas habitué - et vous aurez peut être une mini idée de l'état dans lequel je me trouvais. J'avais du perdre quand même deux ou trois kilos dans l'histoire, pas énorme quand on me connait et surement que ça ne se remarque pas trop, surtout que bon, j'ai fait en sorte de conserver ma masse musculaire en faisant des pompes et des abdominaux tous les jours dans ma cage - ça m'a un peu défoulé.

Maintenant, il fallait se rendre à l'évidence, Livian avait pris sa décision. Pas d'exécution publique, donc je ne serai pas obligé de m'évader. Mais à la place, un combat visiblement sans merci dans l'arène et vu que j'étais présent, je savais qu'il ne nous enverrait pas un lot de gentilles zibels à la tronche... j'entendais le public réclamer des teignes, au fond, je ne savais même pas si j'étais pour ou contre. Les teignes sont de vraies saloperies, une peau dure comme la pierre et des crocs à vous arracher un bras juste pour en faire un cure-dent. On était conduits dans l'arène, et j'avais évidemment mon public que je saluais, la plupart des anciens clients, pour bon nombre de femmes, c'était surtout des conquêtes, mais ça n'avait pas d'importance, car mon regard se porta sur les saloperies que Livian avait choisies pour nous.

«Des kordatts? Mais quel connard!» - j'avais dit ça à voix basse pour ne pas être entendu, et je me rapprochais rapidement de Benedikt pour lui attraper le bras et le diriger à toute vitesse vers les murs de l'arène avant de mettre mes mains sur ses épaules pour qu'il me regarde dans les yeux

«Écoute moi bien. Ce n'est pas la peine de chercher à combattre. Notre seule chance de nous en sortir, c'est qu'ils s'entretuent en voulant nous avoir! Donc tu restes là, plaqué contre son mur et tu y restes! Si un kordatt te charge, tu bouges pour qu'il s'écrase derrière toi, mais tu restes collé au mur, compris! Moi je vais faire en sorte qu'ils se chargent entre eux» - quant à la tenancière du bordel, elle s'était approchée pour entendre ma stratégie et fila vers le mur un peu plus loin pour faire pareil. C'est ça, qu'elle les attire là bas, ça m'arrange!

Je passais ma main dans les cheveux du gosse avant de filer, essayant d'éviter la première charge... une vingtaine de kordatt et trois pauvres anticus. Je ne m'occupais même pas d'eux, ils allaient mourir avant nous surement.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Amusez votre Roi !

Messagepar Benedikt » 18 Oct 2014, 20:34

Le petit botaniste avait passé la semaine allongé dans la terre dans un coin de la cage où il avait été mis ; après tout il n’y avait rien à faire d’autre que déprimer, et puis valait mieux ne pas dépenser trop d’énergie quand on n’avait pratiquement rien à manger. Il n’avait pas tant de graisse à perdre mais l’habitude lointaine de la diète l’avait laissé dans un état plus rutilant qu’on aurait pu imaginer vu sa corpulence.
Mais au final, un peu plus ou un peu moins rutilant n’allait pas vraiment l’aider contre ce qui les attendait. Benedikt resta tellement pétrifié face au troupeau de kordatts qui débarqua qu’il ne reprit ses esprits que lorsque Vrass lui ordonna de rester là planqué pendant qu’il essayait de les faire s’entretuer.

Le petit botaniste n’était pas du tout contre vu qu’il n’avait aucune idée de comment il pouvait s’occuper d’horreurs de cette taille-là sans même avoir l’ombre d’une arme ; malheureusement pour lui, cela allait se passer autrement parce que son ancienne patron avait attendu que Vrass s’éloigne pour ramper jusqu’à lui et se mettre à lui hurler dessus et à lui filer des claques. Benedikt n’en croyait pas ces oreilles, est-ce qu’elle imaginait que Vrass allait servir de pare-feu pour tout le monde ? Pas si elle faisait autant de bruit et remuait autant pour essayer de le frapper ! Comme s’ils n’avaient pas d’autres problèmes à l’instant !
« Espèce de petit bâtard, tu as ruiné ma vie ! »
« Mais taisez-vous, vous allez nous faire tuer ! »

Trop tard, une dizaine de kordatts fonçaient vers eux et le petit botaniste se mit à se débattre comme un diable pour qu’elle le lâche. Le temps qu’il réussisse, les énormes têtes de plusieurs des bestioles s’était écrasées contre le mur, toutes cornes dehors, avec la tenancière du bordel entre les deux. Benedikt se mit immédiatement à hurler et s’aperçut avec étonnement qu’il n’était pas mort, roulé en boule à un mètre cinquante du sol comme une balle de quidditch jetée en l’air au début d’un match.

Pendant un instant, Benedikt faillit s’écrier « Je vole ! » mais une seconde plus tard, l’annonce n’était déjà plus d’actualité puisqu’il retombait lourdement sur le front d’un kordatt qui manifesta immédiatement son mécontentement. Le petit botaniste attrapa une de ses cornes juste devant lui pour sauter par-dessus et fila aussitôt ; sauf que dans une marée d’énorme bestiole, c’était à la fois impossible et suicidaire de vouloir mettre le pied à terre, si bien qu’il finit par se retrouver à jouer à saute-mouton sur le dos des kordatts, provoquant la fureur de chacun alors qu’il se rattrapait à leurs cornes et tout ce qu’il lui tombait sous la main.

Alors qu’il arrivait au bout du troupeau, Benedikt sauta sur quelque chose qui avait des poils, bizarrement. C’était un anticus paniqué qui faillit le flanquer par terre, mais pour le coup, le petit botaniste s’acharna à monter dessus correctement, trop heureux d’imaginer ne plus avoir à poser les pieds par terre. Un anticus, ça allait vite. Probablement bien plus vite qu’un kordatt.
Il se retourna pour chercher Vrass du regard rapidement, avant de s’apercevoir qu’il avait encore un paquet de sales bêtes à ses trousses, furieux de s’être fait marcher dessus. L'idée qui germa dans sa tête le fit se mettre à hurler dans la direction du reste du rassemblement de kordatts, dont certains s’étaient déjà piétiné entre eux lorsque le petit botaniste était parmi eux.

Les attirer était une chose, mais maintenant il fallait qu’il arrive à se débrouiller pour diriger un anticus avec la simple aide d’une corde. Benedikt n’était clairement pas un cavalier émérite, mais la volonté de survie faisait aussi des merveilles et le petit botaniste réussit plus ou moins à montrer à sa nouvelle monture ce qu’il voulait. A savoir foncer droit dans un mur. L’anticus était de toutes manières trop effrayé par les kordatts qui les poursuivaient pour penser à la direction où il allait et ce fut Benedikt qui le fit tourner et raser les parois de pierres au dernier moment. Le fracas qui retentit derrière lui indiqua qu’au moins, il avait réussi à en éliminer quelques-uns, sûrement.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Amusez votre Roi !

Messagepar Vrass Rannveig » 20 Oct 2014, 19:05

Je ne pouvais pas totalement protéger Benedikt ici. Les kordatts étaient trop nombreux, certes, ils ne sont pas bien grands et je pense que je dois pouvoir quand même en assommer un ou deux en me débrouillant bien, mais bordel qu'ils ont une carapace dure! Pour l'heure, je profitais chaque fois qu'ils ne chargeaient pas pour me faufiler, j'attrapais une corne au passage pour essayer de la dévier afin de ne pas me faire avoir, bien que parfois je me loupais et je sentais des griffures sur mes cuisses ou mes flancs. Mais pour ces premières minutes, je m'en sortais bien.

Jusqu'à ce que j'entende une voix stridente se mettre à crier, et je me retournais pour voir la proprio s'accrocher à Benedikt! Mais j'étais trop loin pour revenir et l'envoyer valser ailleurs, aussi je serrais les dents en pestant à son encontre
«Attends que je t'attrape connasse, je vais te transformer en tapis de bain!» - non parce que là, elle commençait sérieusement à me courir sur le haricot! Sauf que voilà, je n'avais pas le temps de m'approcher que je voyais Benedikt décoller littéralement et je repoussais un kordatt d'un coup d'épaule avant de le voir retomber sur le sol.. ou plutôt sur un kordatt? Dans un premier temps, je pensais qu'il volait, mais en fait, il leur marchait dessus et j'écarquillais les yeux à le voir s'en sortir pratiquement indemne dans de telles conditions avant de me souvenir qu'à une époque, il avait été plus ou moins acrobate! D'ailleurs, il m'avait bien aidé pour faire un tatouage d'un homme en mouvement hein?

Bref, je ne savais pas ce qu'était devenu la nana et je m'en foutais! J'avais d'autres chats à fouetter - ou plutôt d'autres kordatt à taper - et Benedikt semblait à l'abri pour le moment sur son anticus, aussi je réfléchissais à un moyen de faire diminuer un peu ce groupe! Déjà, quelques uns s'étaient écrasés contre le mur - avec la proprio au milieu d'ailleurs - mais ils se relèveraient bientôt... c'est alors qu'un kordatt commença à me foncer dessus, trop inquiet pour Benedikt, honnêtement, je crois que là, c'était l'instinct de survie qui jouait et surement mes origines winghox aussi, car je ne sais même pas comment je me suis retrouvé à bouger comme je l'ai fait.. un pas sur le côté pour éviter les cornes meurtrières, mais la main tendue pour en attraper une.. avec l'élan, il a commencé à tourner et je me rends compte que je peux carrément empoigner la corne de mes deux mains pour le faire continuer dans son élan jusqu'à ce que ses pattes décollent légèrement du sol... je ne peux pas le soulever bien haut, mais j'ai au moins le temps de tourner deux fois sur moi-même, un peu comme ces lanceurs de marteaux sur la chaîne sportive de la Basse Ville, jusqu'à ce que mes doigts et mes bras hurlent de lâcher prise et que je sois obligé la corne pour voir le kordatt voler tout droit, à ras le sol vers plusieurs de ses petits camarades, version bowling!! Je restais comme un con à voir le carnage.. il y en avait un qui avait été tué sur le coup en se prenant la corne de son copain dans l'œil, les autres étaient seulement sonnés, mais surement pour un moment! Ça nous laissait à l'heure actuelle une dizaine de kordatt à gérer entre ceux qui s'étaient écrasés contre et mur et ceux qui avaient fini en quilles...

Je réalisais seulement maintenant à quel point nos cabrioles semblaient plaire au public! Ils hurlaient et applaudissaient au point que j'aurais pu en être sourd! Mais je cherchais maintenant Benedikt du regard, où il en était lui?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Amusez votre Roi !

Messagepar Benedikt » 21 Oct 2014, 16:25

Benedikt regarda avec de grands yeux Vrass balancer un kordatts comme au bowling. Au moins, cela eut le mérite de lui redonner un peu d’espoir dans leur survie ; il était possible qu'ils réussissent à les éliminer, peut-être. Même si c’était loin d’être réglé ; surtout que le petit botaniste distrait ne s’aperçut pas qu’un kordatt furieux et à moitié sonné barrait la route de sa monture.
L’anticus, qui lui n’était pas aussi déconcentré, paniqua et stoppa net. Et Benedikt, occupé à regarder ailleurs les exploits du tatoueur, n’eut pas le temps de s’accrocher nulle part. Il se fit proprement éjecter pour retomber dans la terre sableuse de l’arène, et ne dû son salut qu’au fait que le kordatt devant lui voyait encore double et était un peu plus lent que normalement, ce qui lui laissa le temps de se relever et détaler comme un lapin un peu amoché.

Le petit botaniste s’aperçut rapidement que ça n’allait pas suffire, parce que maintenant, il était poursuivi par quatre kordatts beaucoup plus résistants, gros et dangereux que lui, et de loin. Autant Vrass pouvait balancer l’un d’eux à bout de bras, autant Benedikt, lui, n’aurait pas pu en repousser un d’un mètre même avec toute la volonté du monde. Là-dessus, il ne restait donc plus qu’à espérer qu’il courait vite et avait de l’endurance.
Si bien que la foule put se mettre à s’enthousiasmer devant la course de vitesse qui commença. Le petit botaniste fit deux tours de piste à pleine vitesse, avec de plus en plus d'animaux derrière lui vu qu'à agiter comme ça, il en attirait d'autre. La ligne d'arrivée fut pourtant franchie pas si longtemps après, quand une nouvelle bestiole débarqua sans prévenir devant lui avant même qu’il ait le temps de la voir. Mais il y en avait partout, ce n’était pas possible ?!

Le kordatt lui fila un coup de corne qui projeta facilement le poids plume de Benedikt en l’air, avant que le mur d’enceinte ne l’arrête violemment. Après être retombé par terre au pied de celui-ci, le souffle coupé par le choc et la douleur, le petit botaniste resta là immobile. Il essaya bien de rester conscient, mais sans succès car cela ne l’empêcha pas de tomber dans les pommes quelques secondes plus tard.

Heureusement pour lui, il n’y avait pas que le tatouage de l’aigrette qui devait marcher chez lui, mais aussi celui de l’étoile filante. Alors qu’une rumeur commençait à monter parmi les spectateurs qui se demandaient s’il était mort, les cinq kordatts, eux, laissèrent avec désintérêt le pseudo-cadavre du petit botaniste pour quelque chose ou quelqu'un de plus intéressant et qui gesticulait mieux.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Amusez votre Roi !

Messagepar Vrass Rannveig » 23 Oct 2014, 18:02

Ça devenait vraiment compliqué de gérer la situation. Surtout que je savais au fond qu'il ne fallait pas seulement survivre ici, il fallait aussi amuser la galerie car c'était le seul moyen d'arrêter le massacre! On n'arriverait jamais à bout d'une vingtaine de kordatts, c'était tout simplement impossible, surtout qu'on ne pouvait même pas compter sur l'autre grognasse qui devait surement être déjà morte, piétinée par quelques membres du troupeau ou alors elle était sacrément sonnée... en tout cas, je ne la voyais plus et je ne l'entendais plus.

J'essayais de garder un œil sur Benedikt de temps en temps, mais je devais aussi sauver ma peau! Il était perché sur un anticus mais il n'allait pas le rester bien longtemps car je le vis voler dans les airs une nouvelle fois - on voit que c'est un orphe insecte, il passe son temps en l'air! - et par la suite, je ne le voyais plus mais les kordatts ne semblaient pas chercher à se rendre dans sa direction, ce qui me laissait croire que peut être...
«BENEDIKT!!!!» - je me précipitais alors vers lui, sauf que les bestioles se dressaient sur mon chemin et l'une d'entre elles me rentra dedans de plein fouet! J'avais serré les abdominaux et encaissé partiellement le choc, mais je savais déjà à l'impact qu'il venait de me briser des côtes et en toussant, du sang gicla sur la tête de la bête... bordel, j'espère que je me suis pas perforé un poumon!

«Hiiiiiiiiiii! Du sang!» - hurla une demoiselle apeurée
- «OUAAAAAAAAAAAAAAISSS!!!» - criait le reste de la foule. Bande de cons! En tout cas, je levais mon bras et je donnais un violent coup de coude en plein entre les deux yeux en visant une zone où la carapace me semblait moins épaisse, il y eut un crac qui ne venait pas de moi - heureusement - et le kordatt s'écroula à mes pieds... il permit à ses petits camarades de trébucher sur son corps, je ne savais pas s'il était mort, mais en tout cas, je l'avais mis KO pour un moment! Le temps que je me fraye un chemin, tenant toujours mes côtes qui prenaient une couleur de plus en plus violacée d'une main, je vis Benedikt inconscient contre le mur!

Je me précipitais vers lui, apparemment pour l'heure, les kordatt décidaient de s'en prendre les uns aux autres, tant mieux... à croire que notre bonne étoile nous protégeait un peu pour le moment. Je secouais rapidement l'épaule du botaniste avant de lui mettre une petite claque, il respirait
«Debout!! Tu vas te faire piétiner!!»

C'est alors que je réalisais que j'avais trop mal du côté gauche, et que je ne pourrais pratiquement plus me servir de mon bras à cause de la douleur... quitte à ne pas m'en servir, autant faire du spectacle?

Je me redressais donc, me tournant vers le public avant d'essuyer le sang qui coulait de ma bouche
«VOUS VOULEZ DU SPECTACLE??? ADMIREZ!!!»

Je m'approchais alors des kordatts avant de faire rouler mon épaule gauche, serrant les dents pour éviter de ressentir la douleur qui me lançait sur tout le flanc avant de prendre mon élan et hurler à pleins poumons pour frapper le sol et créer une telle secousse qu'on aurait dit que le sable de l'arène s'était transformé en un lac où on avait jeté une pierre, des ronds ondulaient jusqu'à l'extrémité de la zone et les kordatts avaient été légèrement soulevés sous l'onde de choc, deux d'entre eux s'étaient tellement vautrés qu'ils avaient empalés leurs copains, et même si je savais qu'ils allaient vite se relever, le séisme que j'avais provoqué semblait quand même les avoir apeurés... c'était le but de ce sortilège, faire peur, et je crois que ça avait un peu marché.

La foule était en délire en tout cas, même si moi, je me retrouvais définitivement - enfin non, pour les douze prochaines heures surtout - avec le bras gauche en moins. Il pendait désormais le long de mon corps alors que je me relevais... j'étais couvert de poussière et un peu de sang aussi, même si ce n'était que le peu que j'avais craché qui avait coulé sur mon menton et mon torse. Pas de quoi me transformer en seigneur de guerre sanguinaire, mais j'étais quand même dans un sale état, et il fallait espérer que la galerie serait vite satisfaite! Car là, on pouvait commencer à compter nos dernières minutes à vivre sinon, les kordatts allaient vite s'énerver de nouveau.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Amusez votre Roi !

Messagepar Maître du Jeu » 27 Oct 2014, 16:00

Les hurlements hystériques de la foule étaient à rendre sourd les prisonniers de cette arène. Kordatts, anticus, humaine, orphe et winghox compris ! À Ephtéria davantage qu'ailleurs, le public était demandeur de violence. Tous de fortunés imbéciles dont les journées étaient d'un ennui mortel. Un peu de sang, quelques morts gratuites... il n'y avait rien de tel pour passer bêtement le temps. Sous les acclamations étourdissantes de la foule, les kordatts perdaient patience et chargeaient à tout va. Une bonne dizaine se retrouva ainsi assommée après avoir percuté un mur, un poteau, un congénère. Les anticus quant à eux esquivaient leurs assaillants autant qu'ils le pouvaient, faisant claquer le fouet de leur queue sous le coup de la panique. L'un d'entre eux se précipita même vers le mur pour tenter de le franchir d'un bond spectaculaire... sans succès puisqu'il retomba méchamment dans l'arène après avoir ripé sur la pierre. Les soigneurs grognaient, se plaignant déjà de voir la moitié de leur nouvel arrivage de bestioles hors circuit... C'est qu'ils étaient coriaces, ces deux là !

Les mésaventures du botaniste déclenchèrent les rires du public, puis un grand « Ooooooh » presque douloureux ponctua le sort réservé à la tenancière du bordel d'Aspasie. Rectification faite, de feu la tenancière du bordel d'Aspasie...

Et ensuite ? Ensuite un silence pesant s'abattit lorsque les gradins vibrèrent sous l'impact du poing de Vrass au sol. Les kordatts encore en lice s'étaient arrêtés net. D'abord surpris, rapidement inquiets, ils reculèrent prudemment après une minute d'hésitation. La foule retenant toujours son souffle après cette démonstration de magie tout à fait inattendue. Incapables de décider s'ils devaient trouver la manœuvre excitante ou terrifiante, ils préféraient garder le silence. Et ainsi deux interminables minutes s'écoulèrent dans le silence le plus lourd que les arènes d'Ephtéria aient jamais connu. Ce fut une série de cliquetis qui le brisèrent enfin, lorsque les grilles menant aux cachots se rouvrirent. Les anticus s'y précipitèrent aussitôt pour s'y réfugier. Poussés par leur instinct grégaire, les kordatts encore debout leur emboîtèrent le pas, et les grilles se refermèrent dans un claquement sec. Du haut de sa tribune, l'homme qui avait présenté l'événement quelques minutes plus tôt se racla la gorge avant de prendre la parole.

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs et Damoiseaux, applaudissez chaleureusement vos combattants... »

Le silence résonna d'un battement de main, quelque part dans les gradins du haut, puis un autre, et encore un autre jusqu'à ce que l'arène entière sorte enfin de sa stupeur pour acclamer ses nouveaux héros. L'hystérie revenait peu à peu, faisant vibrer la pierre, secouant les animaux encore au sol.

« Grâce ! Grâce ! Hurlait la moitié.
_ En êtes-vous bien sûr ? Renchérissait monsieur Loyal pour exciter davantage la foule.
_ Grâce ! Grâce ! Grâce ! »

La décision semblant faire l'unanimité, les geôliers ouvrirent l'une des portes menant vers les coursives et firent signe à Vrass et Benedikt de sortir. Qu'ils se débrouillent pour trouver la sortie, et qu'ils n'espèrent pas bénéficier de soins ! De l'ouverture béante sortaient déjà des dizaines de soigneurs. L'un pour récupérer le corps de la marâtre, les autres pour vérifier l'état de santé de leurs précieux animaux de cirque. Saleté de winghox, abîmer ainsi leur marchandise !

Avatar de l’utilisateur
Maître du Jeu
Compte multifonction

Crédit: Fermé

Re: Amusez votre Roi !

Messagepar Benedikt » 10 Nov 2014, 22:38

Benedikt reprit conscience dans un concert de bruits assourdissants qui le firent gémir avant même de s’apercevoir qu’il avait mal ailleurs qu’aux oreilles. Entre les kordatts et la foule, ça n’arrêtait pas, et le petit botaniste voulut un instant supplier Vrass de le laisser tranquille, avant que le souvenir des bestioles enragés prêtes à les écraser ne le fasse combattre l’inconfort de bouger.
Pourtant, ce n’était pas si facile de se relever. Le petit botaniste eut le souffle coupé sous la douleur et resta un instant figé pendant que Vrass semblait s’agiter à côté. Minute, ça n’allait pas être possible de s’enfuir où que ce soit, là. C’était déjà assez douloureux de tenir à moitié debout. La seconde d’après, le sol tremblait comme un orage sous ses pieds et Benedikt retomba par terre avec la certitude que tout allait disparaitre bientôt dans un noir de mort.

Pas du tout, ce fut les hurlements des spectateurs qui demandait grâce qui le firent ouvrir un œil. Et puis la vision du tatoueur planté devant lui lui apporta la clé de ce qui venait de se passer, et lorsqu’on décida apparemment de les laisser partir, Benedikt cru finalement s’être déjà retrouvé au paradis. C’était vraiment fini ? Vraiment ?

Le petit botaniste se releva en grognant et attrapa le poignet du tatoueur pour le faire traverser toutes les arènes en direction de la sortie, trottinant aussi vite qu’il pouvait et déjà à bout de souffle. Pas question qu’il prenne le risque que les autorités changent d’avis avant qu’ils ne réussissent à atteindre la sortie !
Il osait à peine regarder Vrass, un sentiment de culpabilité lui serrant la poitrine comme un étau, mais il n’y avait pas à jeter un réel coup d’œil pour voir que le tatoueur était bien amoché. Les soigneurs en train de se ruer sur leurs précieuses bêtes ne leur accordèrent pas non plus un regard, d’ailleurs. Benedikt fronça le nez mais continua comme si de rien n’était jusqu’à l’extérieur, où y avait quelques personnes en train de discuter du combat qu’ils n’avaient entendu que de l’extérieur. Peu importe pour elles, tant pis s'elles avaient un aperçu de la magie de Sayah sous leur nez, ils n'allaient pas marcher dix minutes de plus pour se cacher dans une ruelle sombre.

Le petit botaniste attrapa la main du tatoueur proprement pour lui demander à voix basse :
« Tu nous peux nous ramener à la maison ? Aussi près de chez le Doc que tu peux ? » - Benedikt ne regardait que les pavés sous ses pieds en disant ça, mais il savait que même si Vrass ne l’avait entendu qu’à moitié, il ne lui demanderait pas de répéter, ses paroles à peine nécessaires. Vu la situation, il avait besoin tous les deux des merveilles de la médecine et des produits de l’herboristerie.
Le petit botaniste avait envie de relever la tête pour inspecter le winghox, et avoir la preuve sous ses doigts qu’il était encore en vie et n’était pas trop gravement blessé, mais il avait déjà l’impression que la paume de sa main en contact avec celle de Vrass le brûlait.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié


Retourner vers Arène

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron