Objection !

Image

Qui estimez-vous coupable d'enlèvement d'enfants ?

Le sondage s’est terminé le 27 Juin 2014, 22:50

Agnès Fehlony
7
100%
Archélas Ages
0
Aucun vote
Ceithli Elbereth Ages
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 7

Objection !

Messagepar Seigneur Manôlis » 11 Juin 2014, 23:31

Objection !


http://nideyleforum.free.fr/evenements/proces.png
Trois fauteurs de trouble ont été arrêtés par les soldats en gare de Balaïne. Agnès Fehlony, Archélas Ages et Ceithli Elbereth Ages se sont en effet rendus coupables de divers chefs d'accusations plus ou moins graves. Manolis de Balaïne - après avoir fait arrêter les trois individus - commence à craindre les émeutes parmi les matelots et les pirates de sa ville. Aussi pour apaiser les esprits et démêler les mensonges de la vérité, votre Seigneur a pris la décision d'organiser un procès public.

Et c'est à vous, Nideyliens de tous horizons, de vous présenter en tant que jurés ou témoins ! Présentez-vous à la barre sans hésitation. Témoignez, jugez, et prononcez votre verdict ! Nos trois accusés comptent sur vous !


Agnès Fehlony
Accusée de vol d'enfants par Archélas Ages et Ceithli Elbereth Ages.
Elle prétend qu'il s'agit des siens.
Elle accuse Ceithli Elbereth Ages de vol avec agression.
Archélas Ages
Accusé de trouble à l'ordre public.
Accusé de tentative de vol d'enfants par Agnès Fehlony.
Il prétend qu'il s'agit des siens.
Il accuse Agnès Fehlony du vol de ses enfants.
Ceithli Elbereth Ages
Accusée de vol d'enfants par Agnès Fehlony.
Elle prétend qu'il s'agit des siens.
Elle accuse Agnès Fehlony du vol de ses enfants.
Accusée du meurtre d'un soldat.


Archélas Ages et Ceithli Elbereth Ages débuteront le procès.
Merci de poster à la suite dans l'ordre de votre inscription
.


Attention : s'agissant du RP continu d'Archélas Ages et Ceithli, il vous est demandé de répondre rapidement pour ne pas bloquer ces joueurs. Merci.

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 56
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial

Re: Objection !

Messagepar Sayah Cordylus » 13 Juin 2014, 18:02

Ceithli participant avec ses doubles comptes, j'impose un ordre de passage pour que ce soit plus facile à gérer.
3 Ores retirés du compte d'Archélas.



~ Ordre de passage ~
Archélas Ages (accusé)
Ceithli (accusé)
Antiphane Bevnadin (juré)
Benedikt Bloom (témoin)
Vrass Rannveig (juré)
Galatea (juré)
Belladona/Erin (témoin)

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Objection !

Messagepar Archélas Ages » 13 Juin 2014, 18:45

Précédemment : Tout se paie
Image

Image
Source = Capital Courtroom Pano HDR by joelht74


Lorsqu'il rouvrit les yeux, Archélas grimaça de douleur avant de porter sa main à sa nuque, là où l'avait frappé Puskof. Ce type n'avait définitivement pas volé sa réputation de brute épaisse à Balaïne ! Il était même étonnant qu'il n'ait pas encore débarrassé la ville de tous les winghox que la rumeur disait venir du village portuaire. Lorsqu'il se redressa, le soldat découvrit avec stupeur que non seulement il ne se trouvait plus à la gare, masi qu'en plus... il n'était plus à Balaïne ? Pris de panique, il se leva d'un bond... et s'immobilisa tout à fait en découvrant ce qui l'attendait. Du monde, beaucoup de monde le fixait depuis leurs places assises. Certains visages lui étaient inconnus, d'autres moins. Des barrières, une table, et une estrade d'où le dévisageait un homme portant une perruque ridicule. L'air grave et sévère derrière son monocle, il tapota sa table à l'aide d'un petit maillet. Archélas écarquilla les yeux.

Un... tribunal ?

« Bien, puisque Sire Ages est de nouveau parmi nous, nous allons pouvoir débuter ce procès ! »

Un procès ? Le soldat en tomba assis, une chaise ayant été poussée de justesse sous lui par il ne savait qui. À vrai dire, il s'en moquait éperdument ! Le souffle court, il avait tout simplement l'impression d'étouffer. Ce n'est que lorsqu'il baissa la tête comme pour essayer de rassembler ses idées qu'il remarqua les chaînes qu'il avait aux pieds.

« Vous courrez un peu trop vite à mon goût. » Le renseigna une voix un peu plus loin.

Puskof, évidemment. Il avait l'air de jubiler à l'idée d'avoir sa revanche sur Archélas, après tous les ennuis que ce dernier lui avait causé. Et puis aussi parce qu'il ne supportait définitivement pas qu'on lui tienne tête.

« Mesdames, messieurs, vous êtes réunis dans cette court pour le procès de Madame Agnès Fehlony. Il la désigna d'un geste de la main. Accusée d'enlèvement d'enfants par nos deux autres prévenus. Monsieur Archélas ages, accusé de trouble à l'ordre public, en plus de tentative d'enlèvement d'enfants. Madame Ceithli Elbereth Ages, accusée de vol d'enfants et de meurtre sur la personne d'un lieutenant colonel respectable de l'armée de sa Majesté le Roi Livian d'Ephtéria. »

Ce à quoi Archélas opposa un sourire amer. Chaemil, respectable ? Un gloussement sur le banc des témoins attira son attention. Le Docte avait l'air de trouver la description toute aussi absurde.

« À la barre des témoins : Benedikt Bloom et Belladona. Nos jurés : Antiphane Bevnadin, Galatea et Vrass Rannveig, héros de Nideyle. »

Archélas serra les poings. Avec ce fichu tatoueur dans le camp des jurés, ils n'étaient pas sortis ! Le juge frappa de nouveau avec son marteau pour imposer le silence. Le procès pouvait débuter.

« Agnès Fehlony, pour l'accusation d'enlèvement dont vous faites l'objet, qu'avez-vous à dire pour votre défense ?
_ Ce sont mes enfants !!!
Hurla aussitôt la serveuse en pleurant comme une madeleine. Cette femme est une menteuse et une meurtrière ! Elle m'a volé mes enfants pour faire croire à Sire Ages qu'ils étaient de lui et l'obliger à l'épouser. Elle est folle !!! Vous devez l'arrêter !!! »

Un murmure s'éleva aussitôt de la foule alors qu'Archélas serrait les poings. S'il s'en sortait vivant, il la tuait !


Image
Grimm Puskof
Homme de main du Seigneur Manôlis de Balaïne.
Témoin
Image
Hyacinthe Le Docte
Capitaine de vaisseau.
Témoin.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Objection !

Messagepar Ceithli » 13 Juin 2014, 20:21

Tout cela n'était qu'un cauchemar. Un simple cauchemar. Le pire était que si Ceithli l'avait vraiment voulu, elle aurait pu se téléporter et disparaître une bonne fois pour toute, mais elle ne voulait plus fuir, elle ne voulait plus avoir à changer la couleur de ses cheveux et voir le regard perplexe de ses enfants. Elle ne voulait plus avoir à vivre dans la peur que les soldats viennent frapper à sa porte pour l'emmener. Elle avait déjà bien assez peur qu'ils frappent à sa porte pour lui annoncer la mort de son époux - ce que bien des femmes de soldats doivent éprouver.

Aussi elle se tenait droite, sur le banc des accusés. Refusant de s'énerver, gardant les yeux rivés sur ses enfants qui étaient dans les tribunes plus loin avec une nourrice qui avait été engagée pour l'occasion. Ils semblaient dormir profondément pour le moment, nullement gênés par le bruit autour si ce n'est que la nourrice avait au moins trois places de libres tout autour d'elle, les gens avaient peur qu'ils se transforment en n'importe quoi - ils ne savaient pas en quoi ils pouvaient le faire pour la plupart - mais de toute manière, ils portaient toujours sur eux cette petite broche accrochée à leurs langes qui les empêchaient de se transformer.

Elle tourna les yeux sur son époux lorsqu'il se réveilla enfin, et lui sourit tristement, se sentant profondément désolée de lui avoir fait subir cela. C'était de sa faute, elle s'était révélée afin de récupérer ses enfants, mais l'autre vipère continuait de vociférer qu'il s'agissait de ses enfants. Ceithli maintint son calme malgré tout, lorsque le juge se tourna vers elle, il lui posa la même question qu'à la serveuse


«Ceithli Elbereth Ages pour l'accusation d'enlèvement dont vous faites également l'objet, qu'avez-vous à dire pour votre défense ?»
- «S'il s'agissait réellement de ses enfants, comment se fait-il qu'elle ait ainsi fuit son domicile pour se rendre à Balaïnes? Ces enfants ont déjà plusieurs semaines, a t'elle seulement une maison pour eux? Des lits? Il vous serait facile de vous rendre à mon domicile pour vérifier qu'il y a bel et bien tout ce qu'il faut pour accueillir des enfants et que les meubles et linges ont bien servi. J'ai porté ces enfants pendant neuf mois, ignorant jusqu'à leur naissance qu'il y en aurait deux. J'ai accouché dans la ville d'Hermésis avec mon époux bien présent pour m'aider à les mettre au monde, et depuis je vis à Aspasie où bon nombre de ses habitants pourront témoigner m'avoir vue me balader et faire mes achats avec ces mêmes enfants. Je doute fort qu'il y ait la moindre personne pouvant témoigner avoir vu cette femme avec ces bébés en dehors d'aujourd'hui.»
elle avait fait sa tirade en restant parfaitement calme. Il y avait déjà quelques murmures, après tout, les arguments que Ceithli avançaient pouvaient parfaitement être vérifiables, du moins pour Aspasie. Trouver un témoin venant d'Hermésis serait plus compliqué évidemment. D'ailleurs, Ceithli porta son regard sur l'aubergiste, l'employeur d'Agnès, et vu le regard meurtrier qu'il lui lançait après qu'elle lui ait volé son précieux steak laissait à penser qu'il témoignerait en sa faveur.

«Et concernant l'accusation de meurtre en la personne du respectable Lieutenant Colonel Chaemil?» là par contre, elle ne pouvait nier. Aussi, elle prit une profonde inspiration avant de relever de nouveau la tête
- «Je plaide la légitime défense. J'avoue être responsable de sa mort, mais je n'ai fait que me défendre. Le Lieutenant Colonel Chaemil était trop fort pour moi et je représentais une menace dans sa compétition avec mon époux. J'ai du me transformer sous ma forme de guépard et malheureusement, j'ai du lui porter quelques attaques qui lui ont été fatales.» ce n'était pas tout à fait vrai, c'était Archélas qui l'avait tué, elle avait surtout contribué à tuer les autres hommes. Malgré tout, elle ne voulait pas l'accuser aussi elle préférait prendre partiellement cette responsabilité.

«Cela signifie donc que vous n'avez pas agi seule?»
- «Vous m'avez seulement demandé ce que je plaidais pour l'assassinat de Chaemil. Il ne s'agit donc que de moi.»
et puis quoi encore? Elle croyait peut être qu'elle allait dénoncer son mari aussi? Il y avait suffisamment de problème dans sa famille comme ça!

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Objection !

Messagepar Antiphane Bevnadin » 15 Juin 2014, 14:03

Alors même qu'il venait d'achever son voyage jusqu'à Guttenvald, Antiphane fut contacté pour rejoindre la ville d'Ephtéria. Lorsqu'il apprit qu'il avait été tiré au sort pour être juré, lors d'un procès, il avait été soulagé de voir qu'il n'était pas lui-même impliqué dans une affaire. Mais cela ne le rassurait qu'à moitié, car il supportait difficilement de se retrouver dans une cour d'assises. En plus il trouva la situation tout de même absurde, un rebelle qui allait jouer le rôle d'un juré.

Après une longue discussion avec Gavroche qui tenta de le rassurer, Antiphane prit le train pour rejoindre la capitale du Nord. Habituellement, il ne prenait pas ce type de transport, mais suite à son voyage avec Kalavati, il était épuisé et ne souhaitait pas reprendre la route de sitôt. Et puis à pieds, il n'aurait certainement pas réussi à arriver à temps.

Durant le trajet, il eut le temps de maudire sa bonne fortune. Quelle était la probabilité exacte pour être tiré au sort ? Elle devait être infime et pourtant il avait été sélectionné. Durant cet instant, le cortésian connaissait un moment d'angoisse, mais il se rassurait en disant qu'il n'était qu'un simple juré et pas l'accusé. Et à choisir, il préférait de loin cette situation.

Une fois arrivé au tribunal, tous les jurés furent réunis pour leur exposer les fonctions qu'ils auraient à assumer. Le président de la cour d'assises vint lui-même leur fournir des explications supplémentaire.

« Bonjour à tous ! Chacun d'entre vous avez été tiré au sort pour remplir la fonction de juré. » Commença-t-il d'un ton solennel. « Je vous demanderai d'être attentif durant les débats, j'entends ici bien écouter ce qui est dit. Nous attendons que vous soyez objectifs dans vos jugements, c'est-à-dire neutres et impartiaux. » Il fit une pause durant laquelle il sembla s'assurer que chacun l'écoutait avec attention, puis continua d'un ton toujours aussi supérieur. « Il vous est également interdit de communiquer avec autrui sur l'affaire, mais cela va de soi. Lorsque viendra le moment de juger, vous devrez déposer un bulletin secret sur le degrés de culpabilité de l'accusé ou des accusés ainsi que sur la peine estimée. Enfin, vous respecterez le secret du choix délibéré pendant et après votre fonction de juré. »

Sa conclusion fut très claire, mais il demanda toutefois si certains avaient des questions. A ce moment, Antiphane n'écoutait déjà plus et imaginait l'angoisse que devaient ressentir les accusés. Comment supporter l'idée que son sort dépendait d'un groupe de personnes qu'on ne connaissait même pas ?

Tout débuta lorsque l'accusé Ages se réveilla. Les jurés n'avaient pas à parler, donc Antiphane se contenta d'écouter sagement. Cela l'arrangeait grandement, car plus il allait passer inaperçu durant le procès, moins il serait inquiet. Tout ce qu'il voulait, c'était disparaître loin de ce tribunal.

Bien qu'il ne se sentait pas grandement impliqué dans cette affaire, il reconnut Ceithli, celle qui avait interprété le rôle de Mademoiselle Hune pour la pièce de théâtre. Elle faisait donc partie des accusés ? La surprise passée, Antiphane resta pantois lorsqu'elle affirma être responsable de la mort d'un homme. Elle plaidait la légitime défense, ce qu'Antiphane approuvait. Lui le premier tuerait pour se protéger. Sur ce point, il savait qu'il ne le lui reprocherait pas pour son jugement final. Quant à l'histoire d'enlèvements d'enfants, pour le moment il estimait que les éléments étaient encore trop confus pour pouvoir donner un jugement. Or le cortésian prenait malgré tout son rôle de juré au sérieux et il ne désirait pas juger hâtivement.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Objection !

Messagepar Benedikt » 15 Juin 2014, 18:10

Benedikt était en train de gigoter sur une chaise en bois, de grands yeux attentifs au procès qui démarrait sous ses yeux. C’était plutôt étrange de se retrouver ici. Mais lorsqu’il avait entendu la nouvelle de ce procès stupide, le petit botaniste avait été incapable de rester les bras croisés. Certes, sa relation avec Archélas Ages n’était pas forcément au beau fixe, mais Benedikt ne pensait pas pour autant qu’il méritait d’être dans de tels ennuis. Et il avait du respect pour Ceithli. De toutes manières, ce procès lui semblait complètement stupide. Evidemment que c’était les enfants de Ceithli et Archélas ! A qui pouvait-il être d’autre ?

Apparemment, à cette femme assise pas loin qui était beaucoup moins calme que celle qu’elle accusait. Benedikt fronça le nez. Mais il l’avait déjà vu, elle ! Elle travaillait à l’auberge d’Aspasie. Elle était toujours méprisante, il l’avait plusieurs fois en venant voir une de ses amis qui travaillait aussi là-bas. Keira avait toujours parlé d’elle avec de mauvais termes, et c’était souvent pour la traiter d’hypocrite malfaisante.
Le petit botaniste fut sorti de ses réflexions par la voix du juge qui parlait d’entendre à présent les témoins. Oups, c’était lui qu'il regardait, et un autre homme était devant lui avec un bouquin.
« Jurez-vous sur Alrik de dire toute la vérité, rien que la vérité ? »
« Je le jure. »
« Quel est votre nom, âge, profession, et relation avec la famille Ages ou Fehlony de quelques manières que ce soit ? »
« Je m’appelle Benedikt Bloom, j’ai 28 ans, je suis herboriste et… je ne connais pas Agnès Fehlony, à part l'avoir croisé quelques fois lorsque je venais à l'auberge du Moulin à paroles.En revanche, je connais Ceithli et Archélas Ages par… différents évènements qui font que j’ai eu l’occasion de les voir, heu... parfois... »
« Soyez plus clair. »
« Je les ai rencontré à l’occasion de la foire d’Euterpe, et ensuite, lorsqu’ils venaient dans ma boutique, et aussi parce que je suis… un… proche de quelqu’un qui les connait et a… une certaine relation avec eux. »
« Quel est son nom ? »
« Hm, Vrass rannveig. Ah, et je vois aussi parfois Madame Ages parce qu’elle travaille comme moi en tant que commerçante pour Sayah Cordylus. »
« Très bien, nous écoutons maintenant votre témoignage sur l’affaire. »
« Hmm, je… Je n’étais pas là lors de toute cette histoire, donc je ne peux pas témoigner là-dessus, ni même sur ce meurtre dont je ne savais rien avant aujourd'hui, mais… Je peux certifier avoir vu plusieurs fois que madame Ages était enceinte il y a quelques mois, ce qui, hé bien… aboutit en général à des enfants. »


Le petit botaniste montra d’un geste de la main les enfants qui dormaient dans les bras d’une femme, au fond de la tribune.
« Je… Je ne voudrais pas traiter qui que ce soit de stupide mais… Ces enfants sont des morphes. Des morphes guépard. Ceithli Ages est une morphe guépard. Cette femme – » Il désignait maintenant la jeune femme qui de l’autre côté, qui pleurait encore dans son mouchoir. « - n’est pas morphe et c’est plutôt rapide de s’en apercevoir. Même sans connaitre quoique ce soit à la génétique, je pense que vous voyez ce que je veux dire. »

« Dans l’éventuelle possibilité où Mademoiselle Fehlony aurait eu des enfants avec un morphe guépard, elle aurait eu de toutes manières moins de chances qu’ils soient morphes, c’est scientifiq- enfin, c’est prouvé. » Essayer de parler génétique et sciences avec des gens de Païlandune. Benedikt habitait depuis un peu trop longtemps à la Basse-ville, ou lisait trop de bouquins.
« Et encore moins de chance qu’ils soient morphes guépard tous les deux. Et là, il faudrait encore prouver qu’elle ait un compagnon morphe. Madame Ages vient en revanche de préciser que de nombreuses personnes l’avait vu avant à Aspasie avec ses enfants et en ce qui me concerne, je peux dire avec assurance qu’elle avait une relation avec Monsieur Ages bien avant d’avoir ses enfants, et qu’ils se sont mariés avant qu’ils soient nées. Et j’ai du mal à croire que leur relation menaçait de prendre fin alors que Monsieur Ages continue d’avoir une rivalité complètement stupide avec un autre homme simplement parce que celui-ci a essayé de flirter avec sa femme il y a un certain temps. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Objection !

Messagepar Vrass Rannveig » 15 Juin 2014, 18:49

Non mais pourquoi je suis là moi? Parce que Benedikt m'y a obligé pardi! Sauf que bon, hors de question que je témoigne, faut dire la vérité dans ce genre d'endroit sinon Amroth risque de me tomber sur la tronche et j'avais l'impression que j'attirais suffisamment la poisse comme ça pour ne pas avoir en plus à mentir devant un tribunal juste pour ne pas avoir à témoigner en la faveur d'Archélas Ages.

Les bras croisés, je reconnaissais le cortésian à côté de moi mais je regardais surtout la féline. Son mari venait de se réveiller ce qui évidemment me faisait bien marer, mais en soit, je devais reconnaître ne pas aimer cette situation. Moi aussi je la reconnaissais cette serveuse, faut dire que je me la suis faite y'a bien longtemps, et j'avais vite pigé qu'elle était pas nette. Mais comme j'ai couché avec, je crois que j'avais perdu de l'intérêt à ses yeux, car une fois qu'elle était passée dans mon lit, elle m'avait foutu la paix. Ce qui me laissait à penser qu'elle n'avait pas du réussir à mettre le soldat dans le sien, ce qui expliquait son obsession.

Honnêtement, je ne savais pas pourquoi j'étais là. Je ne pouvais pas être objectif dans cette situation. Mon animosité à l'égard d'Archélas me donnait forcément envie de les désigner tous les deux coupables juste pour les faire chier, mais quand je voyais la manière dont la féline regardait ses enfants, je pouvais presque sentir la peur dans ses yeux à l'idée qu'on les lui enlève. Je me disais tout de même que les gens ne pourraient pas être aveugles, surtout qu'elle avançait clairement des arguments qui pouvaient se vérifier, et de même, je n'avais pas souvenir d'avoir revu cette serveuse enceinte jusqu'aux yeux, même si c'est vrai qu'à un moment, il m'avait semblé que ses seins avaient grossi. Mais je n'avais jamais vu son ventre suffisamment gros pour porter deux bébés. Est-ce qu'une humaine peut porter des morphes en fait? Je me le demandais... je me souvenais qu'une fois, une morphe qui attendait un bébé me disait qu'elle ne pouvait pas se transformer tant qu'elle n'était pas sure que son bébé était morphe aussi, que ça le tuerait.. donc... je venais me pincer l'arête du nez. Bah, pour cette partie du procès, ça ne concernait pas directement Archélas Ages, aussi je m'en foutais, je savais déjà ce que je voterais, c'était facile puisque bon, j'avais eu moi-même bien des preuves sous les yeux et les arguments de Benedikt derrière tenaient la route.

En revanche, pour cette histoire de meurtre, y'avait un truc qui clochait. Comment est-ce qu'Archélas Ages aurait pu laisser un type s'en prendre à sa femme - même si elle n'était pas sa femme à l'époque - s'il était avec elle? Quoi que je réalisais alors que... personne n'a dit qu'il était avec elle. Est-ce que ce soldat se serait attaqué à elle sans qu'il ne soit dans les parages? On n'a même pas eu l'histoire complète en fait... aussi je levais la main une fois que Benedikt eut terminé son témoignage

«Oui, Juré n°3?»
- «Pardonnez moi mais.. serait-il possible d'avoir un descriptif détaillé de l'affaire de meurtre? Quand-est-ce que ça s'est passé? Où? Et si votre Chaemil était seul tout ça? Parce que bon, c'est pas spécialement évident de juger si on n'a pas tous les éléments quoi!»


Le juge approuva d'un signe de tête, sauf qu'il était probable qu'il n'y ait pas grand monde pour répondre vraiment à cette question finalement.. c'est un peu con là non? Car si la féline est la seule à pouvoir donner sa version, ça va être tendu pour prouver si elle est vraiment coupable ou non!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Objection !

Messagepar Galatea » 15 Juin 2014, 21:03

Galatea s'en revenait des aventures qu'il avait vécues avec Belladona et Azur, il était reparti de son coté pour retrouver son âne qu'une mauvaise teigne avait fait fuir quant tout avait été terminé - bien on espère -. Il avait marché un long moment il fallait l'avouer et avait profité d'une carriole qui passait pour se faire véhiculer. Il était un peu crevé mais finit par remettre la main sur Tue-Tête et attrapa une gourde bien méritée qu'il vida un peu comme un charretier tout cela lui dégoulinant sur les vêtements et finalement étant absorbé par son corps. Ainsi était-il occupé quand une rude main se posa sur son épaule.

"Connaissez vous Archélas Ages, Ceithli Elbereth Ages ou Agnès Fehlony ?" Demanda une voix d'homme.
"Non aucunement"

Pas de nom en tout cas, peut-être les avait-il aperçus mais ça il ne saurait le dire que quand il verrait les dit cités. S'étant retourné il se rendit compte qu'il s'était fait approcher par un soldat et n'eut qu'une envie, celle de déguerpir mais il le tenait déjà par le bras et au vu du gabarit de celui-ci il n'avait que peu de chance s'il s''engageait dans un combat, que d'abîmer sa belle peau végétale.

"Vous êtes réquisitionné pour leur procès tous les jurés ne se sont pas présentés"

Et en moins de temps qu'il fallait pour le dire - visiblement tout cela était précipité et il ne fallait pas traîner -, il se retrouva avec d'autres jurés dans une salle ou on leur expliqua ce qu'ils devaient faire et ne pas faire. Il n'était pas fort heureux car on ne lui avait pas demandé son avis, ensuite il était très contrarié car il venait à nouveau d'être séparé de son familier. Mais il alla s'assoir puisqu'il le fallait parmi les autres jurés. Ainsi il observa les accusés qui étaient trois et qu'il n'avait jamais vu. Il n'en avait aucun souvenir, il déambulait beaucoup, mais surtout hors des villes - et vu ce qui lui arrivait il se disait qu'il les fuirait encore plus -, et ne s'y posait que pour y pousser la chansonnette et gagner quelques ores. Aussi pour retrouver Beatrix, et il aurait bien eut besoin de ses conseils en ce moment, car si elle lui avait enseigné pas mal de choses, il se trouvait un peu dépourvu dans cette nouvelle situation.


Il n'aimait pas être enfermé, ni avoir trop plein de gens autour, surtout qu'il s'entait les regards s'attarder sur lui, remarquant que ses cheveux blancs, finalement n'en étaient pas... .Alors il se concentra sur ce qui se passait en face de lui. Bon il avait d'abord un peu observé en compagnie de qui il était mais la aussi : des illustres inconnus. Le début de l'audience lui avait donc passé un peu sous le nez tout en essayant de trouver une position confortable. Puis il avait bu les paroles de tout le monde pour essayer de faire bien ce qu'il lui était demandé.

Il y avait un truc cependant qui le chiffonnait mais il ne savait comment l'exprimer, il attendait donc le moment opportun. Il y eut un témoin, un joli brun qui semblait bien connaître le couple et sa voix transpirait de vérité. Puis un autre juré s'exprima, un Whinghox, et bien oui, il avait tout-à-fait raison! Et on avait donc le droit de parler même si son but principal était d'écouter.

"Ah si c'est vrai ça" s'exclama - t-il "Et d'ailleurs pourquoi si il y a deux enfants pourquoi ne met-on pas un enfant dans les bras de chacune ? On verra bien comment ils réagiront et qui est leur vrai mère que diable!"

Il s'était levé se laissant emporté par un caractère quelquefois passionné, mais sentant tous les regards sur lui il se rassit. Zut, il venait surement de faire un truc pas correct. Il se rappela que l'autre jury s''était désigné avant et, aïe, fallait demander la parole. L'air de rien il tritura un bout de papier, peut-être qu'ils y verraient que du feu, puis rajouta, moins fort.
.

"Ah oui jury numéro 9....."

Avatar de l’utilisateur
Galatea

Crédit: Fermé

Re: Objection !

Messagepar Belladona » 16 Juin 2014, 09:39

http://imageshack.us/a/img171/2380/avatarbelladonaerin.pngAh lala... quelle étrange situation. Jamais je n'aurais cru me retrouver, moi, dans un tribunal à devoir témoigner pour une collègue! Cependant, je sentais que c'était important pour Belladona, il faut dire que la picaris a le cœur un peu trop tendre, malgré tout, si en temps normal, j'essaie de la protéger de sa propre gentillesse, je savais que là, je n'avais pas intérêt à lui faire faux bond, elle ne me le pardonnerait jamais. Et pour une fois que je trouvais un hôte particulièrement coopératif en ce qui concerne le partage de son corps, je ne vais surement tout gâcher!

Malgré tout, elle était trop timide pour témoigner, et au fond, lorsqu'elle avait eu vent du tribunal en lui-même, on avait jugé préférable que ce soit moi qui témoigne, puisque j'étais celui qui avait le plus côtoyé la morphe ces derniers temps.
Le procès avait mis un peu de temps à démarrer à cause de l'un des accusés qui avait pris visiblement un mauvais coup et devait donc se réveiller. Lui, je ne le connaissais pas, ou je ne m'en souvenais pas. Depuis que je suis Shaman en fait, il n'était jamais venu pour me demander de jeter un sort sur Vrass Rannveig - sa spécialité visiblement.

Le procès pouvait donc commencer. La morphe avait commencé son témoignage, autant pour ses enfants, je n'avais rien à dire puisque contrairement à bien des gens ici, moi je les avais déjà vus, donc je serai surement un témoin clé - raison pour laquelle Belladona insistait pour que je vienne - en revanche, pour cette histoire de meurtre, je n'étais au courant de rien. Et visiblement, je n'étais pas le seul, car non seulement le premier témoin - mon petit botaniste préféré à qui je n'avais pu m'empêcher de faire un petit coucou avec un sourire aguicheur - mais aussi les jurés semblaient totalement ignorants de l'affaire.

Aussi, lorsque le winghox se leva pour demander davantage de renseignements sur cette histoire de meurtre - bien appuyé par un picaris qui ne m'était pas inconnu - le juge se racla la gorge pour pouvoir répondre à cette interrogation.

«Voici les éléments en notre possession. Le lieutenant Colonel Chaemil et le Capitaine Ages auraient reçu l'ordre de participer conjointement à une mission dont les détails ne regardent que sa Majesté et ses généraux. » conjointement? Genre! Je ne pouvais pas le savoir évidemment, mais ces deux là avaient surtout été envoyés dans une sorte de compétition, le premier à faire son rapport aurait eu les faveurs du Roi, mais bon, pour nous autres jurés malheureusement, on allait devoir statuer sur l'idée qu'ils auraient du travailler en collaboration. «D'après quelques témoignages à Balaïnes, le Capitaine Ages serait parti pour cette mission avec pour seul compagnon, Madame Ceithli Elbereth Ages ici présente, alors que le Lieutenant Colonel Chaemil aurait pris une dixaine hommes avec lui. Ils ont tous embarqué à bord du Hart Nacré, malheureusement en cours de route, ils auraient été attaqué par Drakmoniss, et c'est à partir de là que nous manquons cruellement d'informations. La seule chose que nous savons, c'est que le Lieutenant Colonel Chaemil ainsi que certains de ses hommes s'en sont sortis, ainsi que la Capitaine Ages et son épouse. Cependant, le Lieutenant Colonel Chaemil n'est jamais revenu de mission, et il semblerait que le Capitaine Ages ait apporté sa tête au Seigneur Manölis.»

Voilà pour la petite histoire. Mais personnellement, je venais hausser un sourcil. Si c'était Ages qui avait ramené sa tête, pourquoi on accusait sa femme? Je venais hausser des épaules, cette histoire puait le coup fourré, mais ça ne me concernait pas trop et au pire, si Ceithli disait avoir agi en légitime défense, ça se tenait, mais d'un autre côté, je trouvais ça gros qu'un type soit assez fou pour chercher à s'en prendre à un guépard! Surtout qu'un guépard, c'est un davantage un prédateur qu'autre chose. Bref.

On m'appela à la barre, comme d'habitude, on demandait mon identité et mon âge, j'allais évidemment donner les informations de Belladona et non les miennes.

«Belladona, 22 ans. J'étais autrefois herboriste, mais aujourd'hui je tiens la boutique du Shaman. Et en tant que tel, j'ai eu de fréquents contacts avec Ceithli puisque nous devions nous voir régulièrement pour nous entraîner à pratiquer divers enchantements afin de nous améliorer pour gérer nos boutiques respectives.»
- «Qu'avez-vous donc à nous dire concernant cette histoire d'enlèvement d'enfants?»
- «En dehors du fait que je trouve ces accusations ridicules dans la mesure où il aurait été très facile de prouver les dires de Ceithli en interrogeant les habitants d'Aspasie pour qu'ils vous confirment qu'elle se balade souvent avec ses enfants alors que l'autre greluche n'a jamais eu de bébé avec elle avant aujourd'hui... ben je vous confirme que ces enfants sont bien les siens.»
- «Comment pouvez-vous l'affirmer ainsi?»
- «Comme je vous l'ai dit, nous travaillons parfois ensembles. La plupart du temps, sa mère gardait les enfants pendant qu'elle venait, mais il est arrivé qu'elle ne puisse pas, donc une ou deux fois, elle a ramené ses mouflets avec elle, et je peux vous garantir que même si je déteste les enfants, ceux-là, je les reconnaîtrai entre mille. Il n'y a pas énormément d'enfants morphes blonds avec un teint aussi mate qui rappelle celui de leur père.»
ben oui quand même. En général, les enfants blonds ont souvent une peau de lait, et même Ceithli ne déroge pas à la règle, comparé à son époux. Donc bon, il y eut quelques murmures et je me tournais vers la serveuse qui n'avait visiblement pas apprécié du tout d'être traitée de greluche, mais le propriétaire de l'auberge avait approuvé d'un signe de tête lorsque j'avais dit qu'il n'y avait jamais eu d'enfant avec cette pouf avant qu'elle ne les vole.

«Et pour l'affaire du meurtre de Chaemil»
- «Ceithli ne m'en a jamais parlé. J'étais pas au courant avant que vous ne mentionniez les faits aujourd'hui. De toute manière, je doute fort que si elle avait tué un type, elle l'aurait crié sur tous les toits. Cependant, c'est vrai que depuis quelques semaines, elle changeait la couleur de ses cheveux dès qu'elle sortait de chez elle, donc bon, il est possible qu'elle se cachait.»
ben quoi? Je ne fais que dire la vérité hein? Il est logique de penser qu'elle n'avait pas la conscience tranquille si elle s'amuse à changer de couleur de cheveux! Je doute fort que ce soit pour faire la promotion de ses produits... quoi que, ce serait possible aussi tiens.

Avatar de l’utilisateur
Belladona
Shaman
Shaman

Âge: 29
Crédit: 1,503.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Shaman
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500

Re: Objection !

Messagepar Sayah Cordylus » 16 Juin 2014, 22:12

Attention : modification de l'ordre de passage.
Galatea étant dans l'impossibilité de répondre sur ce RP, et Vrass jouant toujours plusieurs comptes, l'ordre de passage est modifié comme suit.

~ Ordre de passage ~
Archélas Ages (accusé)
Ceithli (accusé)
Antiphane Bevnadin (juré)
Vrass Rannveig (juré)
Benedikt Bloom (témoin)
Belladona/Erin (témoin)

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: Objection !

Messagepar Archélas Ages » 16 Juin 2014, 23:51

Désolé c'est très long. J'ai essayé de récapituler toutes les réactions et de répondre à toutes les questions.


Soufflé. Il n'y avait guère d'autre mot pour qualifier l'état dans lequel Archélas se trouvait. Les témoignages s'enchaînaient sans qu'il ait le temps d'élaborer la plus petite stratégie. Comment construire une défense dans de telles conditions ? Pourtant sa stupeur ne dura pas longtemps, car déjà certains propos l'avaient fait se lever d'un bond. Cette garce de serveuse hurlant que ces enfants lui appartenait notamment, le mettait hors de lui.

« JE VOUS INTERDIS DE DIRE QUE CE SONT VOS ENFANTS !!!
_ Oh là, on se calme Ages...
Grogna Puskof juste derrière lui.
_ Cette serveuse est totalement folle ! Demandez à son employeur ! Combien de fois me suis-je plaint de son comportement ?
_ Je confirme !
Fit l'aubergiste en levant la main. Et on peut ajouter le vol d'une pièce de kirin de premier choix aux accusations m'sieur votre Honneur.
_ Q... quoi m-mais...
Sanglotait Agnès que le hurlement d'Archélas avait failli tuer tant il l'avait fait sursauter. N'importe quoi, je ne suis pas une voleuse !
_ Ah oui ?
Renchérit l'aubergiste. Bah pourtant mon rôti s'est envolé en même temps que toi ! Et je t'avais pas donné ta journée il me semble !
_ Je... je devais m'occuper de mes enfants ! Et puis qui vous dit que ce n'est pas ELLE
- elle pointa Ceithli du doigt avec colère - qui vous a volé votre viande ?
_ C'est vrai qu'ils étaient là aussi...
_ CE NE SONT PAS VOS ENFANTS !!! »


Le juge donna plusieurs coups de son marteau de président pour calmer les accusés qui menaçaient de s'entretuer. Puskof, calme et froid, obligea Archélas à se rasseoir en l'écrasant sur sa chaise d'une poigne affermie sur son épaule.

Vint ensuite le témoignage de l'herboriste en la personne de Benedikt à qui Archélas adressa un regard aussi reconnaissant que désolé. Après ce qu'il avait fait à sa boutique et la conversation plutôt brutale qu'il avait eue avec lui quelques temps plus tôt, il n'était pas très fier de lui. Moins encore maintenant que le botaniste prenait sa défense avec une candeur tout à fait touchante... et peut-être justement un peu trop candide. L'annonce de la grossesse de Ceithli hors mariage eut l'effet d'une petite bombe à elle seule, et une rumeur désapprobatrice s'éleva de la foule de curieux venus assister au procès. Tous de fervents croyants scandalisés qu'une mariée puisse ne pas être vierge le jour de son mariage... mais Archélas s'en moquait, il ne retenait que ce qui l'intéressait.

« Nos enfants sont nés sur Hermesis, demandez à l'aubergiste. C'est elle qui nous a aidés !
_ Pardon.
S'étonna le juge. Hermesis dites-vous ?
_ Oui, c'est... c'est une ville itinérante...
_ Vous voulez bien me répéter ça ?
_ Laissez tomber...
Se renfrogna Archélas, abandonnant l'idée de leur expliquer qu'il y avait sur Nideyle une ville construite sur le dos d'un crabe géant. Il n'en reste pas moins que monsieur Bloom a raison. Ceithli est morphe guépard, laissez-là se transformer et vous verrez. Nos enfants ont hérité de son animal totem. Vous n'avez qu'à les laisser se transformer et voir vers qui ils courent se réfugier. Et puis regardez-la... Ajouta-t-il en désignant Agnès. Qui voudrait faire des enfants à une femme aussi mauvaise ?
_ Q-quoi ?!!
_ Présentez-nous le père dans ce cas ! Où est-ce qu'il est ?
_ Ce ne sont pas vos affaires !
_ Ce sont les affaires de la cour.
Objecta le juge en fronçant les sourcils. Pouvez-vous nous apporter la preuve que le père est bien un morphe guépard ?
_ M-mais... C'est à dire... qu'il est mort.
_ Vous m'en voyez navré. »


Archélas serra les poings. Lui n'était pas navré du tout, et une furieuse envie de se lever et de gifler cette sotte le faisait trembler de la tête aux pieds. Celle-là, elle avait de la chance qu'ils lui aient mis la main dessus dans un lieu public, et que la garde de Manôlis les ait séparés...

« Excusez-moi... Intervint alors l'aubergiste en levant de nouveau la main. Cette histoire de père décédé, et le point que souligne mademoiselle Belladona quant à la couleur des cheveux de madame Ages me fait penser à quelque chose.
_ Nous vous écoutons.
_ Madame Ages est recherchée pour le meurtre de ce Chaemil n'est-ce pas ?
_ Oui.
_ Bah il y a quelques temps ma serveuse est revenue d'une de ses pauses que je ne lui avais certainement pas accordée avec deux soldats en très mauvais état. J'ai dû leur débloquer une chambre... gratuitement... Et puis le soir même j'ai surpris une conversation à l'une de mes tables. Si j'ai bien compris ils étaient venus arrêter madame Ages après que quelqu'un ait signalé sa présence à Aspasie.
_ Je ne comprends pas très bien où vous voulez en venir...
_ Bah c'est ma serveuse qui s'est occupée d'eux. Je lui ait dit Agnès, tu les as amenés, tu t'en occupe... Moi je veux pas d'ennuie avec les soldats du Roi. Et puis ils sont morts. Comme ça. »


Une nouvelle rumeur scandalisée s'éleva. La serveuse était prise d'un hoquet de surprise, et Archélas jubilait intérieurement. Quant au juge, il dû réclamer le silence une nouvelle fois grâce à l'aide providentielle de son maillet.

« Je vois. Nous ajoutons donc suspicion de meurtre sur deux soldats de l'armée de sa Majesté le Roi Livian d'Ephtéria à l'accusée Agnès Fehlony.
_ M-mais... mais... Je n'y suis pour rien... »


Un peu plus calme à présent que les témoignages allaient dans leur sens, Archélas sursauta pourtant en entendant le témoignage de son épouse qu'il ponctua d'un « QUOI ??! » totalement révolté. Les yeux écarquillés, il la dévisagea sans oser croire à ce qu'il venait d'entendre. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'elle se dénonçait ? Après tout ce qu'ils avaient fait pour la protéger de cet avis de recherche absurde, et alors même qu'elle n'était pas responsable de ce meurtre... pourquoi s'accusait-elle ? C'était un cauchemar. Pire encore, si ça pouvait exister !

« Non... Protesta-t-il la gorge nouée avant de se reprendre, une colère nouvelle lui tenaillant les entrailles. Non, tu n'as pas à mentir pour me protéger ! C'est moi qui ai tué Chaemil ! Articula Archélas à voix haute. Ça fait partie de mon métier, de tuer, et je me suis déjà expliqué de cet incident avec sa Majesté le Roi Livian d'Ephtéria.
_ Certes, mais il se trouve que c'est sa Majestée qui a ordonné cet avis de recherche à l'encontre de votre épouse. C'est donc que vous n'avez pas été très convainquant. »


Archélas en tombait des nues. Ceithli, accusée de meurtre... et s'accusant qui plus est ! Il avait envie de hurler ! Hurler après Ceithli qui prenait ce risque absurde. Qu'allaient devenir ses enfants si elle n'était pas là pour leur donner le sein ? Qu'allait-il devenir lui, sans elle ? Avait-il vraiment besoin de ça, alors qu'il venait tout juste de perdre sa mère ? À quoi pensait-elle ? Les poings et les dents serrées, il encaissa sans bouger les questions des autres membres du jury. Rannveig le premier manifestait sa curiosité, ce qui révolta d'autant plus Archélas. Cet imbécile aurait dû être interdit d'entrée ! Surtout, son regard coula vers Manôlis dont il ne savait pas s'il venait de Balaïne ou d'Aspasie. Et même s'il s'agissait du même homme, la personnalité ne serait certainement pas la même. En attendant, qu'il ait pu moufter à propos de la tête de Chaemil mettait Archélas hors de lui. Depuis quand un supérieur s'amusait-il à rapporter les actes qu'il avait lui-même ordonné ? Trahi, Archélas se mordait la langue de fureur.

Ce n'est qu'après une longue minute de silence qu'il sortit de sa bulle de rage. Réalisant qu'il s'était levé et que tous les regards étaient tournés vers lui, il prit une grande inspiration.

« Le lieutenant-colonel Chaemil et moi même étions en effet chargés de la même mission. Vos informations sont exactes, votre Honneur. Nous avons embarqué à bord du Hart Nacré. Le capitaine Hyacinthe Le Docte peut d'ailleurs en témoigner.
_ C'est comme il dit.
Fit Le Docte en haussant les épaules.
_ Malheureusement après l'attaque de Drakmonniss mon supérieur a... perdu l'esprit. Il est devenu menaçant, et très agressif. Trois de ses hommes étaient avec lui lorsqu'il nous a attaqués. Ils étaient supérieurs en nombre, incontrôlables, impossibles à raisonner. C'était mon choix de me débarrasser de Chaemil. Ceithli ne l'a pas touché ! »

Et pour finir son récit, il la fusilla du regard.

« Je veux bien vous croire, mais vos deux témoignages se contredisent...
_ Alors donnez-moi du Xingtou !
Asséna Archélas d'un air déterminé. Je laisse le soin à Benedikt Bloom d'expliquer de quoi il s'agit. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Objection !

Messagepar Ceithli » 17 Juin 2014, 09:53

La situation devenait un peu incontrôlable, si Ceithli avait essayé de garder le contrôle de ses nerfs, cela devenait de plus en plus difficile. Elle fut cependant rassurée du témoignage de Benedikt et d'Erin qui étaient forcément en sa faveur puisqu'ils la connaissaient, de même... même si Archélas en voulait au tatoueur d'être là, elle fut soulagée que Vrass ait au moins la présence d'esprit de demander des renseignements sur cette affaire pour déterminer ou non si elle était vraiment coupable du meurtre de Chaemil.

Plaider la défense lui avait été le plus logique à ses yeux pour protéger autant son époux qu'elle-même, mais la réaction d'Archélas fut si violente qu'elle sursauta avant de comprendre à quel point elle s'était trompée. Visiblement, qu'il tue Chaemil n'aurait pas eu de graves conséquences contrairement au fait qu'elle l'ait tué elle-même.
Aussi, elle baissa les yeux, fixant à nouveau ses enfants, au moins les soupçons s'éloignaient tout de même d'elle les concernant et l'autre peste commençait à voir tomber sur elle d'autres accusations encore plus grave. Évidemment, elle savait que la serveuse n'y était pour rien dans la mort des soldats, Kjeld le lui avait dit, c'était son Pelel'je qui les avait tués - elle l'avait déduit en discutant avec Erin qu'il avait bel et bien un Pelel'je - mais après ce que cette femme avait fait, il était hors de question pour la jeune femme de la défendre sur ce point.

Le juge semblait dire que leurs témoignages se contredisaient, si bien que la jeune femme leva les yeux vers lui d'un air confus

«Excusez moi mais... le Lieutenant Colonel Chaemil... c'était bien le roux aux yeux verts avec une mine patibulaire?»
- «Euh... non. On ne peut guère dire que cette description corresponde.»
- «Je crois qu'il s'agit de l'un de ses hommes, votre honneur. Je me souviens de lui sur mon bateau»
reprit Le Docte rapidement. Ceithli battit des cils et se mit à rougir. Il est vrai qu'elle n'aimait pas trop jouer la comédie, mais en réalité, elle allait dire la vérité cette fois. Elle avait bel et bien tué l'un de ces soldats, et c'était le roux justement et non pas Chaemil
- «Je... je croyais que c'était lui. C'est cet homme qui s'est jeté sur moi et qui m'a obligée à me transformer pour que je me défende... il avait l'air tellement sûr de lui. Je n'ai jamais clairement discuté avec le Lieutenant Colonel Chaemil. Sur le bateau, je devais rester enfermée car comme vous le savez, les femmes ne sont pas trop tolérées normalement... et je vous avoue que je ne suis pas très physionomiste. Tout comme je n'ai pas un très bon sens de l'orientation»

Ça au moins, c'était vrai... le juge soupira alors, ayant surement l'impression que ce tribunal se transformait en farce
«Est-ce que quelqu'un connaît le nom de ce soldat?» ça allait être un peu plus compliqué de le retrouver celui-là, et difficile d'accuser quelqu'un du meurtre d'un inconnu. Ceithli baissait les yeux en rougissant, comme pour simuler sa honte de ne pas avoir pu reconnaître Chaemil, mais honnêtement, elle préférait largement passer pour une idiote que se retrouver en prison et séparée de ses enfants...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Objection !

Messagepar Antiphane Bevnadin » 17 Juin 2014, 19:21

Antiphane trouva le témoignage de Benedikt bien convainquant. Avec son air naïf et innocent, il respirait la confiance. Comment pouvait-on penser qu'il mentait délibérément ? Or il disait clairement que ces deux enfants appartenaient au couple qui avait été accusé. Selon lui, cette affaire était classée, les jurés devaient se rendre à l'évidence malgré le manque de preuves. Mais comment démontrer que ce qu'ils disaient était vrai ?

On proposa de rencontrer le père, idée qu'il n'approuva pas entièrement. N'importe qui pouvait prétendre être le père, il suffisait simplement de trouver un Morphe correspondant aux critères recherchés. Même si les probabilités étaient minces qu'ils dégotent un type comme ça, cela restait malgré tout possible. Néanmoins, il existait certainement des méthodes pour reconnaître si un homme était le père de tels enfants. Finalement, l'idée était bonne ! Peut-être allaient-il pouvoir mettre un terme rapidement à cette histoire, afin qu'il puisse retourner chez lui, loin, très loin de ce tribunal qui l’oppressait.

Mais le destin en décida autrement. L'accusée Fehlony apprit à la cour que le père était mort. A partir de ce moment, il considéra qu'il y avait beaucoup trop de morts dans cette affaire. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'on ajouta que deux soldats avaient également été tués. Antiphane ne pouvait se sentir l'esprit tranquille, même si dans un coin de sa tête il pensa que c'était une bonne chose. Deux soldats de moins ne représentaient pas grand chose, mais c'était toujours une bonne chose pour les rebelles.

Antiphane se leva à son tour bien qu'il sentait ses jambes trembloter sous les regards qui se tournèrent vers lui. Par Amroth ! Qu'était-il en train de faire ? Lui, ce qu'il désirait le plus était de se terrer dans un coin et de se faire oublier. Mais il faisait tout le contraire, il attirait l'attention sur lui. Cependant, il se rassura en se disant que seuls ceux qui ne se reprochaient rien n'hésitaient pas à intervenir de la sorte.

Ainsi, le cortésian était debout devant le regard pesant de chacun. Certains haussèrent les sourcils, se demandant ce qu'il attendait pour parler. Il prit alors la parole, étendant sa voix dans l'esprit de tous, tout en faisant attention à ne pas donner son point de vue. Il prit soin de seulement poser des questions qui pouvaient, selon lui, faire avancer l'affaire.

« En considérant que nous prenons en compte les propos de mademoiselle Feglony... » Commença-t-il incertain. « Je demande s'il est possible de retrouver le corps du père et de faire une analyse afin de voir si ses gènes correspondent à ceux des enfants. » Puis il se tourna vers l'accusé Ages, réalisant que si de tels moyens existaient, peut-être était-il possible de les utiliser sur lui aussi. « S'il est impossible de retrouver le corps pour diverses raisons, je propose à ce qu'on faire l'analyse sur Monsieur Ages. »

Il restait maintenant à savoir si cela était possible. On aurait pu croire qu'il allait s'arrêter là, mais il resta debout. Il n'avait qu'une envie, celle de mettre fin à tout ceci pour enfin retrouver son calme.

« Et concernant le nom du soldat, j'imagine qu'il avait une famille. Est-il possible de la retrouver ? S'il n'est pas rentré, son épouse a dû s'inquiéter et signaler son absence. Pouvons-nous savoir si une telle déclaration a été faite par une femme de marin ? Par ce biais, peut-être pourrions-nous retrouver son nom. »

Puis il se rassit, sentant ses joues s'enflammer. Heureusement que ses tatouages recouvraient la quasi totalité de son visage, sans quoi son embarras ne serait pas passé inaperçu.

Avatar de l’utilisateur
Antiphane Bevnadin
Membre V.I.P.

Âge: 38
Crédit: 716.00 Ore(s)
Suivi: Image Image ImageImage
Pelel'je: Non
Métier: Chef des rebelles
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: The Painted Man by Navate : lien

Re: Objection !

Messagepar Vrass Rannveig » 17 Juin 2014, 19:45

Bon, tout ça commençait sérieusement à devenir marrant! Certes bon, avec le témoignage d'Erin, ça devenait vachement plus compliqué de prouver que ces enfants n'étaient pas ceux de la morphe, et puis merde je sais pas, n'importe qui d'un peu physionomiste pourrait quand même se rendre compte que même sans se faire chier à voir le côté guépard, qu'ils ressemblent à leurs parents ces gosses! Comme la dit Erin, des mioches blonds au teint mate, y'en a pas! Et l'autre greluche, elle est même pas vraiment blonde!

Bref, de toute façon, je ne pouvais pas être objectif puisque je les connaissais personnellement et ce même si je les aimais pas. J'allais pas plaider que ces gosses sont pas les leurs alors que je sais très bien que oui! C'est un coup à ce que l'autre andouille recommence à me balancer des sorts en veux-tu en voilà!

Cependant, l'un des autres jurés se leva et si j'avais frissonné en entendant sa voix dans ma tête - bordel que je déteste les cortésians - je m'étais vite levé pour l'agripper et l'obliger à s'asseoir, car déjà tout le monde le regardait avec des yeux comme des soucoupes en se demandant de quoi il pouvait bien parler!
«C'est rien, c'est rien! Monsieur est un peu fatigué... n'écoutez pas ses suggestions, vous savez ce que c'est hein? Les gens du Sud, on est toujours un peu bizarre hein?» - je le forçais à se rasseoir avant de me tourner vers lui en murmurant entre mes dents

«Andouille!!! On n'est pas dans l'état atlante ici! Tu crois franchement qu'ils ont des tests ADN? Ils savent même pas ce que veut dire le mot analyse!» - non mais vraiment! En revanche, le point qu'il avait soulevé était plutôt intéressant par rapport à cette histoire de soldat tué à qui il fallait chercher la famille. Dommage que je ne lui avais pas fait de tatouage à ce type, ça m'aurait peut être permis de me souvenir de lui et de son nom.

Je regardais à nouveau le couple Ages... visiblement, le soldat s'accusait lui-même du meurtre et il en avait même fait un rapport? Il avait même amené lui-même la tête de ce Chaemil à Manölis? Sérieusement, on ne se fout pas un peu de notre gueule?
«Euh dites, je veux pas dire. Mais ce tribunal, c'est pas un peu une farce? Vous nous avez convoqués pour voir si ces enfants sont ceux du couple Ages ou de l'autre serveuse là... apparemment, y'a pleins de moyens de le prouver, à Aspasie, des commerçants ou de simples habitants qui auraient pu voir ou non l'une ou l'autre avec les gosses. Je sais pas, y'en a un parmi vous qui est allé chercher des témoins? Des vrais quoi, pas ceux qui connaissent juste les accusés, mais qui les ont vraiment vus avec? En dehors de Belladona?»

Ben quoi? Sérieusement, c'est vraiment n'importe quoi et j'avais vraiment l'impression qu'on nous prenait pour des cons. Je tournais ensuite le menton vers le soldat
«Et lui s'accuse ouvertement du meurtre et en prime c'est lui qui a ramené la tête de ce Chaemil. Sérieusement, vous avez le coupable sous le nez et vous vous amusez à convoquer un tribunal pour en trouver un autre?» - non mais vraiment là, c'était une vraie perte de temps!

Peut être que je suis pas objectif et que je réfléchis pas plus loin que le bout de mon nez, mais sérieux quoi c'est vraiment trop con tout ça. Après le coup du vol de steak, je vois pas la féline voler, mais si elle était sous sa forme guépard, ben elle pouvait avoir un creux et le chourrer ça j'en sais rien et je m'en fous, de même pour le soldat mort qu'elle a tué, c'est un peu con de s'accuser du meurtre d'un autre soldat maintenant, mais ça c'est pas à l'ordre du jour.

Bon, qu'ils se démerdent, je suis sérieusement blasé, c'est juste une vaste blague.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 39
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Objection !

Messagepar Benedikt » 18 Juin 2014, 00:01

Archélas Ages prononça le nom du petit botaniste et la salle entière se retourna sur lui, avide de savoir ce qu’était le fameux Xingtou mentionné. Ce qui ne fut pendant une seconde qu’allumer une lumière cramoisie sur les joues de Benedikt qui se figea comme un lapin dans les phares d’une voiture.
« Mmh, c’est heu…. C’est un élixir de vérité. Ça rends les gens euphoriques et les empêchent de mentir. »
Le petit botaniste rata un petit bout du procès parce qu’on lui demanda d’aller en chercher - puisque c'était l'accusé qui proposait ! -. Il en avait dans son sac, mais toutes ses affaires étaient restés hors de la salle pour une question de sécurité ou il ne savait plus trop quoi. Il pouvait se féliciter de se balader avec une petite herboristerie ambulante parce qu’il était venu ici en sortant de son travail, en revanche, il était un peu plus vexé qu’on l’accompagne à l’extérieur comme si c’était lui un des accusés. Bah, un peu importe. Ce fut seulement quelques minutes, mais lorsqu’il revint… Hé bien c’était encore plus le bordel qu’avant, et un des jurés, Antiphane, qu’il connaissait, était en train de proposer des analyses d’ADN pendant que Vrass était en train de presque l’engueuler de parler de trucs pareils en Païlandune. Le petit botaniste devait reconnaitre qu’Antiphane avait de l’optimisme, mais effectivement, mieux valait ne pas attendre trop d’eux.

Il se pencha sur une petite vieille pour savoir ce qui c’était passé entre-temps et elle lui raconta les dires de Ceithli, qui apparemment n’avait pas tué ce Chaemil mais quelqu’un d’autre. Il était vrai que l’idée d’Antiphane pour retrouver l’homme tué par Ceithli n’était vraiment pas idiote, maintenant qu’il avait les informations, mais le petit botaniste trouvait ça un peu triste que Ceithli puisse être inculpé pour le meurtre de quelqu’un, il n’avait pas de mal à la croire quand elle disait s’être simplement défendue. Et puis le juge s’aperçut de sa présence, si bien que tout le monde se retourna à nouveau sur lui. Alrik qu’il détestait ça. Benedikt fronça le nez :
« Mmh, mais puisque Archélas a avoué avoir tué cet homme, on n'a plus besoin de Xingtou pour lui, non ? » Le botaniste prit une grande inspiration. Vrass s’était déjà énervé pour ce qu’il pensait de ce procès et ce n’était pas bien joli, mais il devait avouer qu’il partageait un peu son opinion.

« Je veux dire, on peut très bien en donner à Madame Ceithli pour qu’elle avoue si ces enfants sont les siens ou non, mais tout le monde sait que oui. Elle n’a pas tué le colonel Chaemil mais quelqu’un d’autre, mais comme on ne sait pas qui c'est, c’est difficile de lui chercher des ennuis pour ça maintenant… Si vous parvenez à faire le lien avec la femme d’un marin, ou une famille qui demande des comptes, vous pourrez toujours lui demander de répondre à ça, mais je vous souhaite bonne chance si vous arrivez à trouver ça dans vos papiers. Je veux dire, si c’était un marin ou un soldat, sa famille n’allait pas s’étonner qu’il ne revienne pas un jour, et en général, personne ne vient faire des réclamations pour ça… Surtout ici… »

Benedikt prit quelques secondes de plus pour réfléchir. « Et si sa Majesté le roi Livian a donné un avis de recherche sur Ceithli Ages, mais que ce n’est pas elle qui a commis ce crime, alors… Ce meurtre n’a plus de rapport avec ce tribunal ? Puisqu’apparemment, il a excusé Monsieur Ages, alors vous ne pouvez pas l’inculper non plus. Ou ce serait aller contre les ordres du roi ? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 34
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Objection !

Messagepar Belladona » 18 Juin 2014, 10:46

http://imageshack.us/a/img171/2380/avatarbelladonaerin.pngSi pour certains, ce procès devenait vraiment chiant, moi je commençais à m'amuser comme un petit fou! Entre le cortésian qui propose de faire des analyses ADN pour déterminer qui sont les parents de l'enfant, le tatoueur qui s'énerve car il a l'impression qu'on le prend pour un con, les différents rebondissements entre qui a tué qui et le botaniste qui court partout pour essayer de ramener la vérité, je ne pouvais m'empêcher de sourire avec amusement!

Cependant bon, c'est vrai que là, on commençait un peu à tourner en rond. La plupart des jurés avaient du se faire une opinion concernant cette histoire de vol d'enfants, car visiblement, la serveuse n'avait aucun témoin en sa faveur pour dire que c'était bien les siens, alors que Ceithli Elbereth Ages en avait deux. Donc selon moi, cette affaire était réglée, mais Benedikt Bloom semblait proposer qu'elle prenne le Xinthou pour pouvoir dévoiler enfin la vérité.

J'affichais un sourire amusé. Ceithli était trop calme, ce n'était pas amusant, en revanche, la serveuse partait au quart de tour, donc beaucoup plus drôle de l'embêter!

«Ne devrions-nous pas donner ce sérum de vérité à Madame Fehlony? Après tout, nous sommes plusieurs à avoir témoigné que Ceithli Ages était la mère de ces enfants, elle est en infériorité numérique sur ce point, donc au moins on serait fixé, et en plus, vous l'accusez maintenant du meurtre de deux soldats et pareil, elle dit qu'elle n'y est pour rien. Je sais pas, du côté des Ages, ils ont avoué leurs crimes donc on a déjà presque toute la vérité, du côté de la serveuse, on n'a rien. Donc autant qu'elle boive de ce fichu sérum et on verra bien si elle a menti du début à la fin non?»

Selon moi, ce serait le plus rapide. Que ce soit Ceithli ou Agnès qui boive l'élixir, on aura le fin mot de l'histoire pour le vol d'enfants, mais en le filant à la serveuse, on aura en prime la vérité sur le meurtre des deux autres soldats. Ce serait plus rapide non?

Avatar de l’utilisateur
Belladona
Shaman
Shaman

Âge: 29
Crédit: 1,503.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Shaman
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500

Re: Objection !

Messagepar Archélas Ages » 24 Juin 2014, 22:48

Comme je pense qu'on a à peu près fait le tour je me permets de conclure ici. Je vous invite à voter lors du sondage qui déterminera le / les coupables, et que je vais m'efforcer d'ouvrir juste après. Je vous présente une nouvelle fois mes excuses pour mon retard de réponse.


Ce procès commençait à devenir éprouvant pour les nerfs d'Archélas qui passait par tout l'éventail des émotions humaines. De la peur à la colère en passant par la stupéfaction, il jetait des regards circulaires autour de lui, frustré de ne pas être maître de cette situation absurde. Pour couronner le tout, le coup que lui avait donné Puskof pour l'assommer faisait résonner en lui un tambour de battements de cœur qui le rendait à moitié fou. Il faillit s'amuser de Ceithli jouant tout à coup la Sainte-Nitouche sur un ton parfaitement convainquant, mais se garda bien d'esquisser le moindre sourire. D'une part parce que l'angoisse le figeait dans sa posture révoltée et d'autre part parce qu'il n'aurait pas été très intelligent d'éveiller les soupçons de quiconque siégeant à cette assemblée. C'est même avec un air faussement concentré qu'il prit la parole à son tour, feignant de réfléchir intensément à la question.

« Malheureusement je ne connais pas non plus l'identité de cet homme. Je ne l'avais jamais vu avant... peut-être n'était-il même pas soldat... »

Ce à quoi Le Docte réagit par un sourire très amusé. Archélas fut pris d'une seconde de panique, mais se rassura à moitié en voyant le vieux capitaine se contenter d'enfoncer son chapeau sur sa tête, comme un tic pour s'empêcher de rire.

« Si je peux me permettre, votre Honneur, sa Majesté le Roi Livian d'Ephtéria m'a déjà sanctionné pour le meurtre du lieutenant-colonel Chaemil en m'ôtant un grade.
_ Ah oui... c'est exact.
Admit le juge en relisant ses parchemins. Je vois ici que vous étiez capitaine et que vous n'êtes plus que lieutenant aujourd'hui. »

Il releva les yeux pour scruter ses accusés avec attention. Ses lèvres semblaient mâchonner les mots qu'il pensait, comme s'il hésitait. Mais avant qu'il ait eu le temps d'ouvrir la bouche, c'est Rannveig qui s'exprima le premier, à sa manière brutale comme le winghox qu'il était. Et si Archélas le fusilla aussitôt du regard en le maudissant de toute son âme dès les premiers mots, il en resta bouche bée de l'entendre prendre sa défense ! Le juge en resta muet de s'entendre parler sur ce ton par le Héros de Nideyle, et dû jouer de son marteau pour faire valoir son autorité émoussée.

« Silence s'il vous plaît, silence. Bien. Cette accusation de meurtre n'est de toute façon pas l'objet de ce procès. Cependant je pense qu'il est raisonnable d'admettre que l'accusée Ceithli Elbereth Ages ici présente n'en est pas coupable. Puisque le lieutenant Ages s'accuse et que sa Majesté elle-même semble l'avoir reconnu coupable, nous abandonnons les poursuites. Maintenant s'il vous plaît, j'aimerais que l'on revienne à notre affaire d'enlèvement d'enfants. »

Archélas sentit son cœur s'alléger d'un poids colossal. Sans les accusations de meurtre pesant sur sa tête, Ceithli pourrait de nouveau circuler librement en Païlandune. Ne restait plus qu'à prouver que leurs enfants... leur appartenaient ! L'un des jurés - sûrement très ami avec Rannveig si l'on en jugeait par la quantité impressionnante de tatouage dont il était bardé - se mit alors à parler de tests incompréhensibles. Archélas grimaçait chaque fois que cet individu prenait la parole, car il avait l'étrange pouvoir d'envoyer ses mots directement dans sa tête, ce qui était très perturbant et lui donnait la désagréable sensation de se faire cambrioler l'esprit à chaque mot. Après son intervention interrompue par le tatoueur, la salle se fit curieusement silencieuse alors que la foule se demandait sérieusement si ce témoin avait toute sa tête. Le juge en particulier, ouvrait de grands yeux ronds étonnés. Archélas en revanche, s'était mis à réfléchir à toute allure. Les tests dont parlait cet homme ne lui rappelaient absolument rien, mais il se souvenait en revanche parfaitement bien d'un autre détail. En effet, les guérisseurs de la Basse-Ville lui avaient donné une représentation très réussi de ses enfants lorsqu'ils étaient encore dans le ventre de Ceithli. Pourtant, le soldat renonça à présenter cette preuve, jugeant qu'un dessin ne pouvait pas être fiable aussi réussi soit-il.

Autant dire que si lui-même n'avait pas conscience de la valeur d'une échographie, il était inutile d'espérer en expliquer les subtilités aux Païlandais réunis dans ce tribunal...

Enfin, Benedikt revint avec son flacon de xingtou, captant aussitôt l'attention de toute la salle d'audience. Plus surprenant, Belladona dont le comportement laissait Archélas dubitatif, déclara à son immense soulagement que la potion serait sans-doute plus efficace sur cette maudite serveuse. Ce à quoi la principale concernée opposa un refus catégorique, usant de son art dramatique au maximum. Ses sanglots n'ayant l'air de convaincre personne, elle opta ensuite pour la colère et se mit à hurler au scandale, obligeant le juge à faire usage de son maillet pour obtenir le silence. Heureusement pour Archélas, le fait de s'être porté volontaire pour avaler le xingtou le disculpait d'office. Puskof que la patience ne caractérisait pas beaucoup fut désigné pour faire avaler sa fiole à Agnès, de gré ou de force. Bien entendu, ce fut de force. Un hoquet de surprise plus tard, la serveuse se rasseyait sur sa chaise, le rouge aux joues et le regard assassin. Il lui fallu une minute de plus pour se mettre à glousser comme une pintade, à l'étonnement général.

« Ah ah ah, votre Honneur, votre perruque est absolument ridicule ! Vous ressemblez à un euther en période de mue !
_ Je... vous demande pardon ???
_ Ou à un poukicha tout emmêlé...
_ Un peu de respect accusée Fehlony !
_ Oh là là ce que vous êtes susceptible...
Se renfrogna-t-elle en boudant. Son regard s'arrêta sur le marteau que le juge avait une nouvelle fois employé pour la rappeler à l'ordre. Je peux jouer avec votre marteau, dites ? Ça a l'air amusant. J'utilise le même à l'auberge pour écraser les gousse d'ail, vous savez ? Et des fois, j'imagine que j'écrase la tête de cette TRAÎNÉE ! » Hurla-t-elle tout à coup en fixant Ceithli.

Sidéré, le juge la considéra un instant avant d'interroger Benedikt du regard. Peut-être un peu trop lentement, il se remémora les avertissements du botaniste. « Ça rend les gens euphoriques ». Ah ça oui, c'était le moins que l'on pouvait dire ! En attendant, cette idiote semblait effectivement incapable de mentir... et avait plutôt tendance à lâcher tout ce qui lui passait par la tête. Fatigué, un peu froissé de ne pas avoir le contrôle total sur son procès, et désireux d'en finir au plus vite, le juge s'éclaircit la voix avant de reprendre.

« Accusée Fehlony, affirmez-vous que ces deux enfants sont les vôtres ?
_ Ces bêtes sauvages ?
Hoqueta-t-elle. Certainement pas ! Ce sont ceux de cette GARCE avec ses faux airs de fille fragile ! Un vraie catin si vous voulez mon avis !
_ Silence, silence.
Coupa le juge en sentant monter une fureur un peu trop palpable du côté des Ages. Contentez-vous de répondre à mes questions ! Ces enfants ne sont donc pas les vôtres ?
_ Hi hi hi hi hi... vous êtes dur de la feuille votre Honneur, on dirait mon grand-père ! Mais il avait de la carrure mon grand-père. Plus que vous en tous cas.
_ R-répondez à ma question !
_ Oooooooh ! Qu'Alrik me préserve de mettre au monde de tels monstres ! Non mais vous imaginez, des bébés tigres ! Hi hi hi hi hi, c'est ridicule. Est-ce qu'ils ont miaulé ? Les chattes du quartier poussent toujours des miaulement stridents quand elles sont en chaleur. Elle crie aussi fort votre épouse, quand vous la prenez ?
_ SILENCE !!! SILENCE !!! »


Agnès haussa les épaules, un sourire tout à fait enthousiaste épinglé aux lèvres. Puskof lui-même n'en revenait pas. L'assemblée murmurait, scandalisée. Archélas serrait les poings à s'en faire pâlir les phalanges, une furieuse envie de se jeter sur cette folle et de l'étrangler le faisant trembler de la tête aux pieds. Et s'il restait à sa place sans ouvrir la bouche malgré la montée de rage qui empourprait ses joues et le faisait grincer des dents, c'était uniquement parce qu'il avait conscience qu'Agnès était en train de s'accuser du délit.

« Euh... bien... d-donc... Hum... Voulez-vous bien à présent nous parler de ces soldats d'Aspasie. Les avez-vous tués ?
_ Pfff, n'importe quoi je ne les ai pas tués !
Grogna la serveuse d'une voix rauque. J'étais même pas là quand ils se sont fait attaquer ! C'est ce môme qui m'a demandé de les emmener à l'auberge pour les soigner, et puis ces andouilles ils sont morts tout seuls. Hi hi hi hi hi hi hi hi hi ! C'est tellement bête quand j'y pense... Des soldats qui meurent tout seul ! Ah ah ah ! Vous voyez, sous leurs grands airs ils ne sont pas très résistants...! Dites, quand vous aurez fini votre procès, je pourrais coucher avec Sire Ages ? »

Cette fois, un ou deux cris offusqués s'échappèrent de la foule, obligeant pour la énième fois le juge à réclamer le silence. Archélas pensa qu'à force de frapper comme un dément avec son maillet, il allait bien finir par faire un trou dans son pupitre...

« Votre Honneur, si je peux me permettre, vous voulez pas lui demander pour ma pièce de Kirin ? Intervint alors l'aubergiste.
_ Ça suffit ! Silence !
_ Mais c'était une pièce hors de prix.
_ SILENCE !!!
S'égosilla le juge. Accusée Fehlony...
_ Grand-père ?
_ A-accusée Fehlony, qu'en est-il de cette pièce de kirin dont parle votre employeur ?
_ Oh ben ça va hein ! J'en avais besoin pour attraper les petits... Ah ah ah ! Vous les auriez vu se jeter dans le piège comme des chiots stupides. C'était tellement facile, j'aurais pas imaginé ! Hi hi hi, et cette idiote qui leur courait après. Si j'avais sut qu'elle me pisterait comme une CHIENNE, je les aurais noyé ses sales bâtards ! »


Prenant cette fois les devant, le juge martela son pupitre avec une telle vigueur qu'Archélas entendit longtemps le résonnement des coups dans sa propre tête. Étourdit de rage, de douleur et de soulagement tout à la fois, il ne savait plus comment réagir. C'est à peine si ses jambes le portaient encore. La foule s'agitait, refusant de revenir au calme tant la situation l'indignait, et ce n'est qu'après de longues minutes à s'esquinter la voix que le juge parvint enfin à obtenir un semblant de silence.

« Bien. Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Damoiseaux... levez la main si vous jugez Agnès Fehlony coupable d'enlèvement d'enfants. Archélas Ages ? Ceithli Elbereth Ages ? »

Et à chaque nom qu'il prononçait, il marquait une pause, comptant le nombre de mains qui se levaient.

Image
La suite pour Archélas et Ceithli : Volenti non fit injuria

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Objection !

Messagepar Seigneur Manôlis » 24 Juin 2014, 22:55

Le procès s'achève, et le juge procède au vote afin de prononcer son verdict.

Jurés, témoins, ou simples lecteurs, il est temps pour vous de désigner celui, celle ou ceux que vous estimez coupable d'enlèvement d'enfants !
Choisissez et votez.

Tous les membres sont invités à voter, sans exception.
Il n'est pas nécessaire d'avoir participé au procès pour le faire.
N'hésitez pas !


RAPPEL
Pour des raisons d'équité seuls les comptes « principaux » des joueurs en possédant plusieurs sont autorisés à voter. Sont concernés :

Antiphane
Azur
Benedikt
Ceithli
Seby


Le sondage est actif jusqu’au 27 Juin 2014, 22:50

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 56
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial


Retourner vers Arène

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron