{DESTIN} Vrass Rannveig

Image

{DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Sayah Cordylus » 06 Oct 2013, 12:15

Les portes du Destin
D'après une idée de Vrass Rannveig


http://nideyleforum.free.fr/concours/destin.pngLa saison estivale est terminée, et même s'il y a encore de belles journées, le temps commence à tourner. L'automne est là, chagrine et maussade bien que parée de ses plus beaux atours de feu et d'or. Quant aux Nideyliens, bien à l'abri dans leurs chaumières, ils se laissent aller à se souvenir de leur été. La plage pour certains, les longues heures à paresser au soleil, les fleurs et les parcs verdoyants. Et s'ils avaient passé davantage de temps à profiter des beaux jours ? S'ils décidaient de fuir vers le sud comme ces animaux migrateurs qui suivent la chaleur où elle se retire ? Si au contraire ils avaient toujours vécu dans les contrées les plus froides dépourvues d'été ? Les regrets et l'imaginaire se mêlent... et si...?

Et si votre passé avait été différent ? Quel serait votre Destin d'aujourd'hui ? C'est ce que vous propose de découvrir Sayah lors de cet évènement très... spécial.

Comment ça fonctionne ?
    Vous commencez dans une salle circulaire trouée de trois portes derrière lesquelles se trouvent trois « Destins » différents. Le but est de les ouvrir une par une, puis de rédiger un message qui décrira ce que serait devenu votre personnage s'il avait vécu selon le Destin proposé.
    Les trois Destins seront décidés ainsi :
    1. le premier est choisi aléatoirement par Sayah
    2. le second est choisi par vos soins
    3. le troisième est choisi par un autre joueur participant à l'événement
    Vous aurez un délai de dix jours pour rédiger chaque message.

Le vainqueur du concours sera élu par les membres du forum lors d'un vote, selon que les messages les auront fait rire ou les auront fait rêver, à leur appréciation personnelle.

Gains :
    Le gagnant fera l'objet d'un article dans le journal d'Onirie Tamitsuko.


Prêts ?

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: {DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Sayah Cordylus » 06 Oct 2013, 12:21

Première porte : votre Destin choisi par Sayah !

Avant même que vous envisagiez de vous brouiller avec votre sœur, une flotte de navires de guerre Païlandais attaquent Wingdrakk. Votre père est tué et votre sœur est faite prisonnière.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: {DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Oct 2013, 20:41

Une fois de plus, je m'étais laissé embarquer par l'un des événements de Sayah. Sur le coup, je ne savais pas vraiment ce qui m'avait pris, la plupart du temps, y'a toujours une mauvaise surprise à la clé, mais cette fois, je m'étais dit que ça pourrait peut être être sympa. L'idée de découvrir ce que j'aurais pu devenir selon d'autres circonstances m'intriguait, et c'est pourquoi j'avais finalement fait le premier pas dans cette immense salle où se dressaient trois étranges portes.

Prenant une profonde inspiration, je me tournais vers la première, celle à ma gauche, ignorant encore ce que j'allais bien pouvoir y trouver. Avançant d'un pas assuré, je sentais alors une sorte de brume m'entourer et m'endormir l'espace d'une infime seconde, ou peut être l'éternité allez savoir avec la magie... mais lorsque j'ouvrais les yeux, je n'étais plus au même endroit.

Regardant à gauche, puis à droite, je me trouvais dans une étrange maison entièrement en bois, en m'approchant des murs, je pouvais voir que c'était le genre de maison que l'on construit soi-même, rien à voir avec les Ghettos, les troncs ont été reliés entre eux par de la corde solide, le sol lui-même n'est pas fait de planches mais de rondins, preuve que je ne suis pas dans un village suffisamment évolué pour avoir ne serait-ce que des scies?
Je regardais alors mes mains et je pouvais voir que j'étais habillé... comme un sauvage. Aucun tatouage sur ma peau, mes beaucoup de cicatrices. Mes bottes semblent être en peau de chamois ou de chèvre, mon pantalon aussi est fait en peau de bête et je ne porte pas de haut. En regardant autour de moi, je peux voir les «meubles» du coin, il y a un chaudron pendu dans ce qui doit servir de cheminée, une couche avec des boules de coton et des fibres de végétations, bref, rien qui ne laissait entendre que l'industrie était passée par là.

«Vrass? Tu m'envoies la corde?» - c'est quoi cette voix? Je me retourne pour sortir de la maison et je réalise qu'elle est perchée dans un arbre? En bas, un jeune homme aux cheveux blonds... avec des cornes? Un winghox? Sur le coup, je ne comprends pas, mais il me connait et me demande de lancer une corde, et je vois une échelle de cordes à côté de moi si bien que je la lui envoie. Dès que je vois son visage, les souvenirs semblent affluer peu à peu dans mon esprit, et pendant qu'il est en train de monter, je me sens mal, pris de vertige et je m'évanouis.

Je suis adolescent.. à peine treize ou quatorze ans. Mon père est encore une fois en train d'essayer de m'entraîner à l'épée avec cet acharnement qui lui était propre, lorsque les cornes retentissent! Une attaque? Tenant ma petite épée dans la main, mon père m'ordonne de rentrer à la maison pour protéger ma mère et ma sœur, d'un hochement de tête, j'approuve et je rentre alors qu'il met son équipement et fonce vers les navires pour combattre. Des gens de Païlandune, l'armée du Roi... Dans un premier temps, il semblerait qu'ils ne soient pas en mesure de traverser les imposants remparts, mais bientôt, il commence à y avoir des soldats qui courent dans le village, évidemment, nous sommes des winghox, personne ne panique. Les hommes hurlent des ordres, les femmes obéissent. Je suis désormais le mâle dominant de la maison si bien que j'ordonne à ma mère et ma sœur de descendre à la cave, mais mon aînée refuse, ayant toujours eu un caractère fort et n'ayant pas vraiment de respect pour moi, jugeant que je ne suis pas assez fort pour reprendre le flambeau de père, elle me prend l'épée des mains en me donnant un coup d'épaule pour filer dehors et combattre!

Pestant, je la laisse partir pour prendre au moins soin de ma mère, elle m'obéit et descend à la cave après que j'ai barricadé la porte.
Plusieurs heures plus tard, j'entends des cris de joie mêlés aux cris de rage! Les soldats s'en vont. Je fais signe à ma mère de sortir, et déjà les soldats s'organisent pour l'après-guerre. Les prisonniers sont conduits aux cachots où ils seront probablement torturés pour savoir comment ils ont fait pour parvenir jusqu'ici, les femmes commencent à réunir les blessés pour les faire soigner, elles rangent les débris tout en cherchant époux et fils. Pour ma part, j'ordonne à ma mère de faire de même avant de partir à la recherche de mon père. Certains me regardent bizarrement, je ne porte pas les traces de combat et ils pensent donc que je me suis caché pendant la bataille, mais je ne m'en préoccupe pas.

Je ne retrouve pas mon père. Il me faudra plusieurs heures avant d'apprendre qu'il a été tué, et plusieurs jours pour découvrir qu'un des navires ayant fuit a embarqué des femmes à bord, et que ma sœur en a fait partie.
Rapidement, plusieurs expéditions sont organisées pour rattraper les navires voleurs, et même si ma volonté n'y est pas, en l'absence de mon père, je n'ai pas le choix, et j'y vais. C'est au cours de cette expédition que je perdrai un œil, le bleu. Malheureusement, ma sœur ne supportera pas que je sois celui qui l'ait sauvé, et à notre retour, victorieux, au village, elle se jette du haut de la falaise, me maudissant dans son dernier cri. J'avais toujours su au fond de moi qu'elle ne m'avait jamais aimé, bien avant cette histoire avec son fiancé, à cette vision, j'en avais eu confirmation... au final, ça ne changeait pas grand chose.

La seule différence fut que ma mère étant tout de même moins chiante, j'avais pu grandir encore quelques années tranquillement, ne faisant finalement que m'assurer que ma mère ne manquait de rien, comme tout fils se devait de le faire. Cependant, ma différence était bien présente, et je remarquais un jeune homme winghox profondément rejeté par les autres. Blond, des cheveux bouclés et des yeux infiniment bleus... il ressemble un peu à Benedikt en fait bien que je ne peux le réaliser, ne l'ayant jamais connu dans cette vie.

Nous sommes voisins, il est différent, mais ça se voit bien plus que moi. Son père le traite comme une fille, lui fait faire les basses besognes, lessives, ménage, il le rabaisse sans cesse, mais il ne dit rien, en fait, j'ai presque l'impression qu'il ne sait pas parler. Sauf qu'un jour, je vais quand même le voir, et à moi en revanche, il me parle, il me sourit, et je vois bien que je ne lui suis pas indifférent.
Dans un premier temps, on profite du fait que ma mère soit absente pour aller au lavoir ou simplement se rendre à des réunions avec d'autres femmes du village pour se voir en cachette, cependant, on sait tous deux que si on nous découvre, on sera exécutés, si bien qu'un jour, alors qu'on a eu à peine dix-huit ans, on est parti.

On a filé plein Ouest, contournant par le Sud le village des Tenaag'i et le lac bleu, traversant les fleuves et rivières sur notre route pour se réfugier dans la forêt, près du Mana.

Lorsque j'ouvris les yeux - ou plutôt mon œil - je pouvais voir ce visage doux aux boucles blondes, il semblait inquiet jusqu'à ce qu'il affiche tout de même un doux sourire en me voyant reprendre mes esprits
«Ouf.. tu m'as fait peur! Qu'est-ce qui t'est arrivé? Tu t'es levé trop vite?» - je me redressais doucement avant de ramener une main sur mon front, je me sentais un peu mieux
«Oui, ça doit être ça...» - je levais alors les yeux vers lui, Merik... c'est son nom - «ça va toi?»
- «Ouaip! Tu vas être content, j'ai eu un sanglier! On va avoir de quoi manger pendant un moment!»
- on vit de la chasse et de la pêche, Merik s'est montré quelques talents pour reconnaître comme personne les racines et champignons comestibles, et en général, c'est moi qui m'occupe de la chasse. On utilise les peaux pour faire des vêtements, les os, défenses et cornes pour faire des outils ou des ustensiles de cuisine. Le chaudron, on l'avait embarqué au cours de notre fuite, ainsi que les quelques bols et assiettes encore entières...

C'est donc ça ma vie? Paumé au milieu de la forêt avec un homme? Pourtant... j'ai pas l'impression d'être malheureux au fond. Je regarde autour de moi avant de sortir à nouveau, et j'écarquille les yeux en voyant le tronc de l'arbre où nous avons construit notre maison. Il est entièrement recouvert de gravures!
«Tu as bien avancé... d'ici la fin de l'année, je crois que tu auras réussi à graver jusqu'en haut!» - dit Merik dans mon dos. Ainsi donc, je continue de dessiner? Je caresse doucement la texture du bois, ne reconnaissant pas cette espèce d'arbre, mais je reconnais quand même mon style. Dans cette vie, je ne suis pas héros de Nideyle, je ne suis pas non plus un parias. Du moins, je n'ai plus de famille. Ma mère a du se suicider après mon départ, toute ma famille est morte. Si je revenais à Windrakk, je serais probablement mal vu, mais pas forcément au point d'être exécuté. Si je reviens seul, je pourrais simplement dire être parti pour découvrir le monde et tuer ceux qui avaient attaqué le village, ceux qui avaient réussi à s'échapper. Certes, je n'aurais pas leur tête, mais la route est longue depuis Ephtéria...

Je soupirais en caressant doucement le bois, cette vie n'a pas l'air si désagréable tout de même... mais est-ce que ça pourrait durer?
Il y eut de nouveau cette étrange brume blanche, et je me retrouver dans cette salle circulaire. Il me restait encore deux portes à franchir, et après avoir vu cette destinée, j'étais prêt à voir ce que le reste me prévoyait.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: {DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Sayah Cordylus » 06 Oct 2013, 21:04

Seconde porte : votre Destin choisi par vos soins !

En une phrase au début de votre message, résumez le Destin que vous avez choisi, puis vivez-le.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: {DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Vrass Rannveig » 08 Oct 2013, 16:12

Vrass est né avec un frère aîné au lieu d’une sœur aînée

*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

Pour le moment, j’avais l’impression de ne pas avoir trop à me plaindre de ma vie. Certes, j’avais l’impression que le destin que je venais de vivre n’était pas des plus désagréables, mais d’un autre côté, j’avais le sentiment d’avoir été un peu contraint et forcé de vivre tel un sauvage dans la nature, plutôt que d’avoir réellement le choix. Pourquoi étions-nous partis vers l’Ouest au lieu d’aller vers le Nord comme je l’ai fait de moi-même ? Allez savoir, peut être la crainte de rejoindre le royaume de Païlandune en étant winghox, j’en sais trop rien.

En tout cas, j’ignorais ce que m’offrait la seconde porte, mais j’allais bientôt le découvrir. M’approchant doucement, je venais saisir la poignée avant d’ouvrir et me retrouver envahi d’une chaleur étouffante ! Devant moi, des outils, des boucliers, des épées, des marteaux et des haches en tout genre, mais chacun était finement gravé de motifs et blasons familiaux. D’un geste machinal, je m’approchais d’un bouclier ainsi que d’un petit marteau et d’un burin, et d’un geste net et précis, je commençais à graver un imposant dragon en son centre.

Beaucoup de gens pensent que les orientations sexuelles sont innées, je pense que ça dépend des cas. Ma sœur a toujours été plutôt masculine, se maudissant d’être née femme alors qu’elle était si douée avec les armes et si forte de caractère, aussi, à vivre dans son ombre, j’avais fait une sorte de lien entre des femmes qui pouvaient être des hommes, et forcément des hommes qui pouvaient être des femmes. J’ai grandi sans vraiment distinguer les deux sexes, ce qui expliquait mon attirance autant pour les uns que pour les autres… cependant là, j’avais grandi avec un tout autre modèle.

Fhran était donc née Fhrön dans cette vie. Un fils dont mon père pouvait être fier. Grand, beau, musclé, au caractère bien trempé, aimant se battre et se montrant particulièrement doué dans ce domaine, le genre de fils que tout winghox qui se respecte aurait souhaité à voir. Cependant, il n’avait guère à se plaindre de moi, dès que je fus en âge de tenir une épée, Fhrön avait mis un point d’honneur à m’entraîner, jugeant que je serais d’une grande aide pour l’entraîner lui-même, et c’est ainsi que le modèle qui me fit grandir fut totalement différent et changea radicalement ma façon de voir et de penser. Malgré tout, je gardais des envies différentes de celles de mon aîné. Même si je savais me battre, me montrant rapidement plus fort et surtout plus résistant que Fhrön à force d’encaisser ses coups, je n’appréciais pas spécialement me battre, bien que je n’aspirais pas quand même à une vie trop calme et tranquille.

Pendant longtemps, je m’étais cherché, voulant trouver un sens à ma vie en dehors du combat, mais sans pour autant déshonorer mon père, aussi je continuais tout de même l’entraînement. Malgré mon jeune âge, j’étais déjà bien musclé, et j’étais aussi doué au corps à corps qu’à distance, maniant plusieurs armes différentes autant que le combat à mains nues. Fhrön était de plus en plus fort lui aussi, venant me chercher dès qu’une occasion se présentait pour se battre, appréciant le punchin-ball que je représentais.
Puis un jour, j’étais allé chercher l’épée de mon père à la forge, j’avais à peine 14 ans. Avec la vie que je menais, les garçons ne m’intéressaient pas, au contraire même, Fhrön avait réussi à m’en dégoûter, et à part pour taper dessus, je voyais pas l’intérêt de m’en approcher. Je n’étais donc intéressé que par les filles, et j’étais déjà promis à la fille de la voisine. Il fallait croire que cette famille nous voyait d’un bon œil, car j’étais promis à la cadette alors que Fhrön était sur le point d’épouser l’aînée. Bof, au fond je m’en fichais, pas comme si je m’intéressais vraiment à l’amour.

Cependant, lorsque j’arrivais à la forge, je découvrais un aspect de ce métier que je ne connaissais pas. Contrairement à ce que je pensais, un forgeron ne fait pas que taper de toutes ses forces sur une lame incandescente avec son marteau, là, je le voyais graver des runes sur tout le contour d’un marteau, censé apporter chance et protection au combat. Ce fut alors ma révélation, j’avais toujours aimé le dessin, même si les entraînements répétés avec Fhrön ne m’avaient jamais permis de m’entraîner. Forgeron était une profession tout à fait honorable à Windrakk, et lorsque j’en parlais à mon père, il accepta volontiers de me laisser aux bons soins de cet homme pour qu’il m’enseigne son art.

Et me voici donc, aujourd’hui, comme l’un des meilleurs forgerons de Windrakk. Marié, deux enfants, un garçon et une fille, aucun des deux n’a pris mes yeux, l’un a les yeux marrons, la fille a les yeux bleus. Mes capacités au combat m’ont permis de créer des armes parfaitement équilibrées, grace à mon frère, je sais manier tout type de lame, de la halle barde à l’arc, en passant par l’épée et la hache. Aussi, non seulement mes armes se trouvent être particulièrement redoutables, mais aussi élégantes et personnalisées. On me passe commande pour des runes magiques, je me suis associé avec Sayah pour me perfectionner toujours plus, si bien que l’on me passe commande sur tout Nideyle, je fais presque autant la fierté de ma famille que Fhrön qui est devenu un guerrier accompli. Mon nom ne fait peut être pas trembler les enfants, mais je reste admiré des hommes qui ne cessent de vouloir de meilleures armes batailles après batailles. Ma morphologie est différente, je suis beaucoup plus large, un peu plus gros aussi à cause de la nourriture de mon épouse. Je ne l’aime pas, mais ça n’a pas d’importance, quand on est winghox, le plus important n’est pas l’amour mais les apparences. J’ai fondé une famille des plus honorables aux yeux du village, j’ignore si je suis vraiment heureux, mais je m’épanouis tout de même dans mon travail…

Alors que je termine ce bouclier, j’entends un client qui vient encore passer commande. Essuyant la sueur sur mon front, je me dirige vers la porte, sauf qu’au lieu de voir le client en question, je me retrouve dans cette immense salle aux trois portes… ramenant une main sur mon torse, j’arrive pas à savoir si j’ai aimé ou non cette vision. Il faut croire que j’étais bien destiné à bosser avec Sayah, pas forcément de la manière dont je le fais aujourd’hui, mais malgré tout, je crois que je suis mieux ainsi, et malgré l’épée de Damoclès au-dessus de ma tête vis-à-vis de ma famille, je suis content que Fhran ait été une fille.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: {DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Sayah Cordylus » 08 Oct 2013, 19:50

Dernière porte : votre Destin choisi par un autre participant !

Que serait devenu votre personnage s'il était né du sexe opposé ?
Choisi par Benedikt Bloom

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent

Re: {DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Vrass Rannveig » 08 Oct 2013, 20:48

Mine de rien, je me rendais compte que ma vie aurait pu être radicalement différente selon mon passé. D'un autre côté, c'est probablement logique, mais tout de même, savoir que j'aurais pu finir comme Robinson Crusöe ou en forgeron pépère Windrakk, ça fait quand même un peu froid dans le dos.

Je me demandais ce que la dernière porte allait me réserver, mais d'un autre côté, je savais que je ne craignait pas grand chose, aussi je m'avançais tranquillement vers celle-ci pour passer de l'autre côté. Comme à chaque fois, il y eut cette étrange brume et je me retrouvais... dans une chambre?

Avertissement: certaines scènes peuvent heurter la sensibilité.

http://nsm08.casimages.com/img/2013/10/08//13100808311316241211622628.jpgBaissant les yeux, je pouvais voir une magnifique paire de seins, j'étais couvert(e) d'une fine pellicule de sueur, et j'étais en sous-vêtements avec une sensation assez désagréable entre les jambes. Je m'avançais machinalement vers le lit, mais au lieu de me jeter dessus, je passais derrière un petit paravent pour me faire un brin de toilette, bien que je ne me lavais pas où je l'aurais pensé. Revenant vers le lit cette fois, je me jetais dessus, affichant un sourire amusé avant de me mordre la lèvre et fixer le plafond. Mes cheveux éparpillés autour de ma tête, je pousse un soupir de satisfaction en passant ma main sur mon ventre avant de me souvenir de quelque chose!

D'un bond, je me lève et me dirige vers une petite commode pour ouvrir l'un des tiroirs et en sortir une drôle de potion que je bois d'une traite! Le goût des potions de nymphes est vraiment infecte, mais au moins, je suis tranquille.
Je tourne la tête pour regarder cette chambre, je suis apparemment chez moi, mais pas d'argent sur la table de nuit, je ne suis pas une prostituée, juste une femme qui aime se faire désirer.

Dès ma naissance, j'ai été rejetée par ma famille, une deuxième fille, c'était le comble! Mon père était furieux et avait refusé de s'occuper de moi. Évidemment, ma mère a tenté tout de même de m'élever comme elle le pouvait, mais constamment rejetée, je m'étais peu à peu refermée sur moi-même alors que Fhran avait droit à tous les égards. Elle réussissait là où bon nombre de femmes échouaient à Windrakk, elle arrivait à se faire respecter des hommes au combat, et au final, mon père était on ne peut plus fier d'elle. Quant à moi, je n'étais qu'une loque, dans un premier temps incapable de me défendre, et rapidement, je fus une proie facile.

Battue, violée, j'étais la fille sur laquelle tout le monde passait, sauf qu'au lieu d'être une victime, je me rendais compte que j'y prenais du plaisir, et au fur et à mesure, sans avoir besoin de me défendre, je réussissais à prendre le pouvoir. Offrant aux hommes quelque chose qu'ils ne n'avaient pas à la maison, me faisant câline, sauvage, vorace ou timide selon e que les hommes aimaient. Évidemment, les hommes n'allaient pas raconter partout qu'ils trompaient leur femme, je n'étais pas payé pour cela, ce n'était que par plaisir, j'étais la maîtresse que chacun rêvait d'avoir, et plus le temps passait et plus je me faisait joueuse, exigeante, appréciant de les mener en bateau. Fini bobonne qui fait l'étoile de mer à la maison, ils avaient droit à une femme qui pouvaient assouvir tous leurs fantasmes! Je n'étais pas payée, mais certains m'offraient tout de même quelques cadeaux. Je travaillais avec une vieille dame qui tenait une épicerie, l'aidant à toutes les tâches difficiles sans qu'elle ne se doute de rien. Mon nom n'était que murmuré, les femmes me jalousaient, j'étais la traînée de Windrakk, mais j'en étais pleinement consciente et épanouie! Sachant que tous les soirs, j'aurais un homme différent dans mon lit me ravissait, je chantonnais en travaillant, et le soir, j'aimais à peindre quelques scènes érotiques qui savaient mettre mes amants dans tous leurs états!

Entre mes petits cadeaux et mon salaire d'épicière, j'avais pu m'acheter cette petite maison, chacun de mes amants avait mis la main à la pâte, évidemment, pour chacun, c'était par pitié car je ne pouvais pas vraiment avoir quoi que ce soit avec mon salaire d'épicière. J'étais la pauvre jeune fille abandonnée de sa famille parce qu'elle a eu le malheur d'être née fille alors que le père voulait un garçon. Et pourtant, je sentais que certains hommes se cherchaient entre eux, se demandant qui pouvaient être mes autres amants. On m'espionne parfois, et j'apprécie d'attiser leur jalousie. Au final, même si ce n'est pas pour les mêmes raisons, je suis presque aussi populaire que ma sœur, bien qu'elle l'ignore évidemment.

On frappe à la porte, et je me lève en me demandant qui ça peut être. J'attrape une petite robe de chambre en soie, achetée à un petit marchand itinérant qui s'était perdu dans le Sud, et en ouvrant la porte, je tombe face à une femme au regard noir, et dans un éclair lumineux, je sens une violente douleur sous ma poitrine... baissant la tête, je vois le manche d'un couteau alors que le bruit de pas s'éloigne de plus en plus. Je ferme seulement ma porte avant de me diriger vers mon lit, la douleur semble me paralyser alors que je m'allonge pour fixer à nouveau le plafond, un léger sourire aux lèvres..

Ah ben oui hein.. ne jamais sous-estimer une femme trompée...

La lumière s'éteint peu à peu, et je me réveille à nouveau au milieu de cette grande salle aux trois portes, ramenant rapidement ma main sur mon torse, soulagé de voir une bonne paire de pectoraux plutôt que cette opulente poitrine! Oui non... je préfère ma vie, promis!!


Source de l'image: Tomorrow I make pumpkin soup by crayonmaniac

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: {DESTIN} Vrass Rannveig

Messagepar Sayah Cordylus » 13 Oct 2013, 01:09

Félicitations, vous êtes venu à bout de vos trois Destins !

Le vainqueur de cet événement sera déterminé lors d'un sondage. En attendant les dernières participations et le début des votes, votre sujet reste ouvert pour toutes modifications (correction des fautes, etc).
Sayah Cordylus vous remercie pour votre participation.

Avatar de l’utilisateur
Sayah Cordylus
Reptile Sournois
Reptile Sournois

Âge: 42
Crédit: 3,862.00 Ore(s)
Métier: Commerçant polyvalent


Retourner vers Arène

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron