Une journée habituelle?

C'est le plus reculé de tous les villages dépendant directement du Roi. Comme déposé ici au hasard au milieu des plaines fertiles, Banba a su se spécialiser dans l'agriculture et l'élevage.

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Estrello » 19 Mar 2011, 22:03

Il suivit les trois hommes sans un mot. Hormis leur fatras d'armes, ils semblaient plutôt gentil, et il devait surement être du village. Il entrèrent dans un pavillon en apparence modeste. Cela aurait pu être la demeure de n'importe qui l'autre ayant un peu s'étant de côté...

Quand il vit le seigneur, unee fugace impression de déjà vu revint à l'esprit de l'assassin. Cet homme lui rappelait presque quelquechose. Cependant, il n'arriva pas à se souvenir de l'homme ; les cinq années de prison ne devaient pas y être pour rien. Au final cela importait peu au final. Apparemment le seigneur Manôlis ne n'avait pas invité pour prendre le thé. Estrello jeta un coup d'oeil aux coutelas dans son dos et souris, ses cheveux attachés suivant les mouvements de tête de l'assassin.


"Il semblerait bien Seigneur Manôlis. Cependant je doute que vous ne soyez pas au courant, et je suppose que c'est ce qui justifie ma présence en votre demeure"


Estrello sourit au Seigneur. Il était quasi sur que le Seigneur l'appelait pour un contrat. Pour faire quoi l'autre sinon? En tout cas, il semblait bien, s'il ne se trompait pas, que sa réputation n'avait pas souffert de sa période de retraite.

Avatar de l’utilisateur
Estrello

Crédit: Fermé

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Seigneur Manôlis » 19 Mar 2011, 22:45

Ceithli m'a dit que tu comptais te joindre à elle sur le Hart Nacré, donc je te donne une excuse pour y monter.


Manôlis eut un sourire. Le jeune homme était parfaitement calme. Un bon atout dans ce métier, les excités ne faisaient jamais long feu. Quelque part il lui rappelait ce capitaine qu'il avait vu quelques jours plus tôt, sauf que les deux individus n'étaient pas animés par le même moteur. Le Seigneur s'avança doucement, caressant le dossier d'une chaise du bout des doigts d'un air absent.

« Peut-être bien... »

Il pianota sur le bois comme s'il cherchait à se dépêtrer d'une énigme insoluble, ignorant Estrello comme s'il ne le craignait pas. Et il ne le craignait pas. Faute à son esprit tordu, à moins qu'il ne soit simplement trop confiant, on ne saurait dire. Sans-doute un peu des deux. Un Zibel qui dormait jusque là sur l'assise de la chaise se hissa sur la table et se tortilla de bonheur en jetant sur son maître de grands yeux admiratifs. Manôlis le caressa distraitement tandis qu'il pensait à autre chose, comme si ses quatre personnalités étaient en plein débat là-haut, dans sa cervelle bizarre. Il se redressa tout à coup et afficha un regard aussi glacial que déterminé.

« J'ai un contrat pour vous. Detlef Osulf, un Winghox. Il est passé il y a quelques temps et il est repartit comme il est venu. À l'heure qu'il est, il doit être quelque part très au sud. Peut-être même dans son village natal. Vous voulez des raisons pour pimenter votre traque ou l'ordre seul de l'abattre vous suffit-il ? »

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 55
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Estrello » 19 Mar 2011, 23:15

Oui on en avait parlé, mais il faudra que je me mette à jour, j'me suis pas des masses informé sur ça ^^


Estrello ne fit pas vraiment attention aux divagations spatiales du Seigneur. Cet homme semblait comme un peu dément. Cependant, ce n'était pas son rôle de juger l'homme qui visiblement, s'avérait être un possible commanditaire. Cependant, en affaire, l'assassin préférait aller droit au but, telle une lame frappant un point vital, pour supprimer quelqu'un.

"Il n'y a que deux choses m'interessant : le nom du contrat mais je j'ai déjà. La deuxième est : Combien ? Pourquoi cet Osulf doit mourir m'importe peu"

Les yeux d'Estrello était vide d'expression et résolu. Il se fichait éperdument de qui était ce Osulf. Il savait juste qu'il devait le tuer. Un contrat se bornait à cela.

"Son village natal ? Mais encore ?"

C'est vrai que village natal c'était assez vaste. Il croisa alors les bras, se campa devant le Seigneur.

Avatar de l’utilisateur
Estrello

Crédit: Fermé

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Seigneur Manôlis » 19 Mar 2011, 23:54

Pas de soucis, je t'expliquerai en jeu, tranquillement.


Une lueur fugace éclaira le regard de Manôlis. De ces éclairs à peine perceptibles qui vous glacent le sang avant même d'arborer une quelconque expression consciente. Le réflexe avant le contrôle. L'instinct avant la réflexion. Comme ces fauves nonchalants que l'on agace sans voir l'impatience les gagner, et qui massacrent tout à coup l'inopportun gêneur d'un coup de griffes puissant. À défaut d'avoir une quelconque notion de respect pour ses supérieurs ou les seigneurs de ce royaume, l'assassin s'y connaissait peut-être un peu mieux en ce qui concernait les fauves. D'avantage qu'en matière de prudence en tous les cas.

« N'oubliez pas à qui vous vous adressez, Estrello Alhuïn. Avoir passé la majeure partie de votre vie à tuer ne vous place pas au-dessus d'Alrik. Ni de moi. » reprit-il d'un ton froid.

Sur la table, le Zibel s'assit aussitôt, interprétant ce subit accès d'autorité comme un ordre à son attention. Sa queue battait derrière lui, témoin de sa joie d'avoir obéit avec loyauté. Ses yeux pétillants restaient fixés sur son maître avec attention, paré à exécuter n'importe quel ordre appris.

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 55
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Estrello » 20 Mar 2011, 00:33

Estrello leva un sourcil devant la remarque du Seigneur Manôlis. Il la trouvait un peu excessive par rapport à la "raison". Il était courant dans ce genre de business, pour un assassin, d'aller droit au but. Au final, l'assassin n'avait que faire des détails de sa mission; seul l'importait qui il fallait neutraliser et pour combien. Ainsi, Estrello campa sur ses positions, ses bras toujours croisés sur sa poitrine. Le Seigneur Manôlis ne lui faisait pas vraiment peur. Contrairement à ce que le Seigneur semblait penser, l'assassin ne se prenait pas pour son supérieur. Cependant, Estrello ne se reconnaissait aucun "Seigneur" à proprement parler, ni aucun dieu. Pour lui, un homme qu'il soit mendiant, soldat, noble ou roi était un étre vivant. Une lame au travers de la glotte et ils aboutissaient au même sort quelque soit leur condition physique et sociales : la mort.

L'assassin inclina donc la tête vers le Seigneur Manôlis, gardant un sourire en coin, qui pour le coup pourrait sembler insolent.


«Sauf votre respect, il n'est pas question de supériorité ou quoi que ce soit pour le moment. Je veux juste savoir le prix pour la mort de ce winghox. Et jusqu'à preuve du contraire, il ne me semble pas que cela soit un quelconque manquement de respect ou supériorité alors que nous sommes en train de parler d'un contrat. Ce sont des affaires, et rien de plus.»

Ses bras restait croisés, cependant, il changea subrepticement ses appuis, "juste au cas où". Il envisagea rapidement la fenêtre, et s'y trouva une voie de sortie en cas de soucis imprévu. Cependant, il espérait ne pas en arriver là. Il serait bête de déjà se faire trop remarqué, alors qu'il ne recommençait à peine ses activités...

Avatar de l’utilisateur
Estrello

Crédit: Fermé

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Seigneur Manôlis » 20 Mar 2011, 02:05

Je préfère te recadrer directement en rp, c'est toujours plus sympa qu'un message de modération (et j'aime bien Manôlis quand il s'énerve). En gros : contexte renaissance, donc les seigneurs, le roi et les nobles tu as le droit de ne pas les aimer et de les mépriser mais tu as le devoir de faire preuve de déférence devant eux. Oui Seigneur. Non Seigneur. Sinon Manôlis t'écartelle.


« Affaires ? Sourit Manôlis à son tour. Vous parleriez effectivement affaires avec n'importe quel homme de ce royaume, n'importe quel homme que je ne suis pas. Avec qui pensez-vous donc discourir pour avoir l'audace de répondre ? À l'un de ces nobles cherchant à asseoir son illusoire position ? Manôlis. Seigneur Manôlis. Et que mon titre vous plaise ou non, que vous connaissiez l'art de tuer et de vous dissimuler, rien ne vous autorise à vous adresser à ma personne sur ce ton. La gérance d'une ville n'est peut-être pas encore assez éminente pour votre incroyable supériorité. Affaires ? Vous espérez réellement pouvoir négocier ? Depuis quand négocie-t-on les ordres d'un Seigneur ? Par Alrik, je serais curieux de savoir ce qui peut vous donner cette pitoyable illusion d'être en droit d'exiger d'un Seigneur des détails ou une rétribution ! »

Son regard glacé ne cilla pas, réévaluant cet homme d'un œil neuf. Était-il calme ou simplement suffisant ? Était-il compétent ou véritablement vaniteux ? Était-il fiable ou trop arrogant pour exécuter un contrat sans s'en vanter à tous les coins du royaume ? Avait-il acquis cet orgueil démesuré au fil de ses assassinats ou était-il né avec ? Il était bien étonnant, en réalité, qu'aucun commanditaire n'ait lancé un contrat sur sa propre tête, ne serait-ce que pour lui réapprendre à vivre.

« Ne me parlez pas de respect lorsque vous n'en avez aucun. Pour vous comme pour chaque individu de ce peuple dont j'ai l'intendance, il a toujours été et sera encore question de Seigneur Manôlis. Ai-je été suffisamment clair ? »

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 55
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Estrello » 20 Mar 2011, 11:41

Les deux hommes semblaient sûrs d'avoir raison. L'assassin evalua donc ses chances face au Seigneur : il fallait dire qu'il était dans un désavantage certain. Il appliqua alors un commandement chez tout bon assassin; concéder du terrain pour éviter de se faire acculer et aboutir dans une impasse. Il inclina donc la tête avec un soupir imperceptible. Parfois il valait mieux se taire...

"Très bien Seigneur vous avez gagné. Si vous pouviez juste m'indiquez un lieu en particulier où trouver ce winghox, je vous ramènerais sa tête."

L'assassin n'aimait guère se soumettre. C'était comme si le tigre en lui voulait sauter à la gorge du Seigneur et le lacerer à coup de griffes et de crocs. Cependant, le Seigneur devait avoir une armée entière à ses bottes. C'était là le problème majeur de l'assassin, et ce qui faisait qu'il gardait un calme apparent. En effet, il soutint dans la grande partie de sa diatribe, le regard du Seigneur de Banba. C'était sur, ce type avait un vrai problème... Il tint cependant toujours sa langue. Autant éviter de mal finir ce qui venait à peine de commencer.

C'est qu'en fait j'ai mal saisi pourquoi il s'était énervé à ce point, car il me semblait normal qu'un tueur à gage demande un gage justement. Mais message compris !

Avatar de l’utilisateur
Estrello

Crédit: Fermé

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Seigneur Manôlis » 20 Mar 2011, 12:28

Disons que normalement, devant un seigneur, on s'incline pour saluer, on se tient correctement, on attend qu'il parle et on répond poliment. Alors que là ton personnage n'a pas salué, il croise les bras genre il est chez lui, il sourit en coin comme s'il se foutait de sa gueule ouvertement et il demande carrément où se trouve sa cible et combien il sera payé sur un ton presque familier et sans les formules de politesses d'usage. Dans notre contexte contemporain c'est pas gênant, mais dans la royauté tout ça, c'est un peu too much. Pense que c'est vraiment les rois, les nanas avec des grandes robes, les nobles avec les perruques. Contester l'autorité ouvertement, c'est risquer les dénonciations et donc la mort ou la prison (ou les jeux du cirque, faut bien amuser la galerie XD). Je te lâche ici, tu peux reprendre le rp avec Ceithli. Et sinon je précise au cas où : les pensées de Manôlis appartiennent à Manôlis, ce ne sont pas les miennes :002:


Gagné ? Mais gagné quoi ? Le privilège de supporter cette langue trop bien pendue ? Un « très bien Seigneur » suffisait amplement mais non, il avait fallu qu'il en rajoute. Comme une mauvaise manie dont il était incapable de se défaire tant elle était ancrée en lui. Les yeux du seigneur se plissèrent sur un début d'agacement. Agacer Manôlis de Banba, ce n'était pas courant. Et si l'ordre d'envoyer Estrello ne venait pas de Livian d'Ephtéria lui-même, il aurait volontiers fait exécuter ce petit arrogant sur la place publique. Quoi que les jeux étaient plus amusants que les pendaisons. À y repenser, il avait justement quelques Teignes et un Fenrir qui ne demandaient qu'à se dégourdir les pattes et à goûter au sang... ce serait pour son retour. Quelle que soit la ville où il comptait se réfugier de toute façon, Manôlis y serait. Il serait ravi de l'accueillir à Guttenvald !

« Au sud, c'est tout ce que j'en sait. C'est votre travail de trouver vos proies, pas le mien. » répondit-il sèchement.

Le Zibel sauta au sol. Il commençait à s'ennuyer et trouva très amusant de venir mordiller les bottes de l'assassin. Son maître se contenta de tourner les talons et de se diriger d'un pas tranquille vers une porte dissimulée dans le contre-jour de la fenêtre.

« Detlef Osulf. Un Winghox dont le village – Wingdrakk – se situe très au sud. S'agissant d'un ordre direct de notre Souverain, le contrat n'est soumis à aucune prime. »

Il n'y avait plus qu'à espérer que le gamin sache encore ce qu'était un ordre. Dommage. S'il n'avait pas fait montre d'autant d'orgueil, Manôlis lui aurait confié une mission bien plus intéressante. Rémunérée, celle-là. Il s'arrêta pour le toiser une petite seconde. Devait-il lui indiquer comment mener ses recherches ? Il semblerait que la réputation de cet homme ne soit finalement qu'un feu de paille, et si son calme l'avait d'abord séduit, l'interprétant comme un sang-froid très plaisant, il le décevait à présent qu'il le savait né de sa suffisance. Ce serait amusant de savoir dans quelle colère pouvait se mettre Livian en apprenant que l'assassin qu'il avait exigé pour ce contrat n'était pas capable de se renseigner seul sur sa cible. Manôlis haussa les épaules. Pour les détails, voir avec les murs. Lui était demandé à Balaïne. Il ouvrit la porte supposée trouer le mur, mais au lieu de laisser voir l'extérieur lumineux comme cela aurait dut être le cas, il n'y eut qu'une grande flaque noire dont la surface remuait comme un bassin, posé verticalement sans s'écouler. Le Seigneur s'y engouffra et disparu, la porte claquant derrière lui et se verrouillant aussitôt.

Avatar de l’utilisateur
Seigneur Manôlis
Mechanima

Âge: 55
Crédit: 15.00 Ore(s)
Suivi: Image
Métier: Seigneur
Avatar:
melchial by *nebezial

Re: Une journée habituelle?

Messagepar Estrello » 20 Mar 2011, 14:38

L'entrevue c'était très mal déroulée. D'une certaine manière, l'assassin sut que c'était sa faute. Depuis toujours, son plus grand défaut avait été sa langue; autant avant, il avait appris à se retenir, autant là il avait fais fi des convenances, et c'était comporté comme un enfant : le déferlement de changements devaient peut-être y être pour quelque chose. Quoi qu'il en soit, il avait sans doute pris une très mauvaise place dans l'estime du Seigneur; si tant était qu'il avait pris une place, aussi mauvaise soit-elle. Il soupira et s'invectiva mentalement

«Abruti d'assassin... Il va falloir que tu reprennes les bonnes manières...»

Il avait fréquenté des hautes sphères à l'poque, mais l'existence de prisonnier et de fermier l'avait changé. Peut-être arriverait-il à changer l'avis du Seigneur Manôlis en exécutant son contrat proprement et sans bavures. De plus que l'ordre semblait venir du Roi Livian en personne, et selon les lois, tout sujet était aux ordres du Roi, sans condition... Et le roi n'était pas connu pour sa patience. En tout cas, il sortit de la pièce et du pavillon.

Il passa sur un marché et pris quelque provisions. Il devait se rendre loin au Sud, et le voyage risquait fortement d'être assez long. Peu de temps après, la selles de son cheval remplie de viandes séchés et autres denrées imperrissables, il se mit en route. En y réfléchissant bien, le village de Wingdrakk était très loin et la route passait par les montagnes. Un village littoral admettait forcément un port. Le meilleur moyen serait donc la mer. Et de plus, cela serait plus reposant. Il dirigea donc sa monture sur la longue route qui le mènerait à Balaïne. De là il prendrait un navire et irait vers Wingdrakk, afin d'en terminer avec ce Osulf. Il était hors de question qu'il salisse sa réputation par un accès de confiance face à Manôlis. Il était temps que le fermier redevienne ce qu'il avait toujours été; un tueur doublé d'un caméléon; telle une lame se faufillant dans la foule, pour mordre et disparaître dans cette même foule. Les affaires reprenaient.

Avatar de l’utilisateur
Estrello

Crédit: Fermé

Précédente

Retourner vers Banba et ses champs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron