À quai

C'est le plus reculé de tous les villages dépendant directement du Roi. Comme déposé ici au hasard au milieu des plaines fertiles, Banba a su se spécialiser dans l'agriculture et l'élevage.

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 03 Fév 2011, 20:31

Pendant un moment, il regarda Ceithli aller d'un familier à l'autre et jouer à tendre la main vers un Seren. Elle avait l'air d'une enfant qui s'amusait follement. Et puis ils furent séparés quand le vendeur l'attira vers ses meilleurs articles. Il commença par lui présenter un Nox qu'Archélas refusa immédiatement. Trop petit, pas assez porteur. Un chien lui serait plus utile. L'employé sembla vexé mais ne se démonta pas et le conduisit devant l'enclos de créatures un peu effrayantes. De grands sauriens hérissés de pics répondants au nom de Uris. Mais encore une fois, notre soldat fit la moue. Il les jugea incapable de porter deux personnes – l'employé jeta à ce moment là un regard en biais vers Ceithli – et bien qu'il n'en dise rien, rechignait à devoir scier les pointes qu'il avait sur le dos... Les Gotas attirèrent son attention, mais il fut déçu d'apprendre qu'ils ne se déplaçaient pas bien sur sol égal. Et en fin de compte, il commençait à réaliser que rien ne lui convenait mieux que son cheval... Sauf peut-être...

« Et ça ?
_ Ce sont des Hieras mais... on ne les commercialise pas. Ces deux-là sont pour une commande du sud, c'est un couple. Mais ils sont trop dangereux... »


Archélas hocha la tête. À voir les regards furieux que lançait celui qui devait être le mâle, il ne doutait pas un seul instant des propos du vendeur. Ce dernier lui proposa alors un Anticus, précisant qu'il n'en avait pas en magasin car c'était une espèce nouvelle qu'ils préféraient élever un peu à l'écart du village. Et après avoir écouté sa description, Archélas le remercia, et partit rejoindre Ceithli occupée à chatouiller un Zâku. Il avait vu ce qu'il voulait. De toute façon il n'était pas pressé, Nemesis avait encore de beaux jours devant elle. Et puis il n'était pas dit qu'il reviendrait vivant d'Ephtéria... Lorsqu'il arriva à la hauteur de la jeune femme, il voulu la prendre par les épaules, mais elle se retourna précisément à ce moment là et failli le bousculer.

« Tu t'es fait un nouvel ami ? Moi je n'ai rien trouvé. »

À son tour, il caressa le Zâku qui semblait apprécier leur compagnie.

« Je crois que je suis resté trop longtemps allongé dans ce train, j'ai besoin de marcher. Ça t'ennuie ? Tu me ferais visiter un peu la ville ? »

Il eut envie d'ajouter « un endroit calme », mais il fit comme s'il était très intéressé par la crinière de l'équidé.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 03 Fév 2011, 20:54

Ceithli pencha la tête sur le côté, il avait l'air un peu déçu de ne pas avoir trouvé son bonheur. Elle caressa une nouvelle fois les naseaux du zâku derrière elle et hocha la tête

« Hum... d'accord... allons y! »

Elle prit de nouveau son bras avec douceur, il ne lui tendait pas cette fois, elle avait pris l'initiative. Ils sortirent en faisant le chemin en sens inverse, le vendeur avait l'air agacé, visiblement, comme s'il avait perdu son temps. La jeune femme commença à entraîner Archélas dans plusieurs ruelles, lui montrant en particulier les maisons qu'elle aimait bien, celles qui avaient ce petit truc en plus, comme celle qui avait une très belle arcade de bois et de rosiers, ou une autre avec un magnifique jardin en temps normal, mais la saison laissait seulement les vestiges des buissons qui devaient normalement être couverts de fleurs.

Puis elle remarqua que c'était le soir, et elle eut une idée


« Viens... ça devrait te plaire! »

Elle l'attira plus loin, les maisons commençaient à s'espacer, et elle finit par bifurquer sur la gauche, contournant une sorte de place qui commençait à être en pierre, puis se poursuivit en terre pour donner sur un champ, comme si la ville s'arrêtait là. Mais surtout, d'ici, il y avait une grande vue sur les plaines, sans aucun obstacles jusqu'à un lac véritablement immense qui étalait ses eaux calmes juste sous la trajectoire de l'astre de feu, alors qu'il s'apprêtait à y plonger.

Elle entraîna le soldat au niveau de la grange désaffectée juste à côté d'eux, c'était un peu comme s'ils étaient dans le creux de la ville, invisible aux yeux de tous, il y avait des restes de paille et de foin, et le sol était couvert de poussière. La jeune femme se fit un petit coin et s'assit par terre, l'invitant à la rejoindre


« Je sais que tu veux te dégourdir les jambes, et je te promets qu'après on repart, mais je veux que tu voies ça! S'il te plait... »

Elle l'invita à nouveau en tendant la main. D'ici en réalité, on pouvait voir le soleil se coucher, et la distance par rapport au lac entrainait une sorte de pluie d'étoiles qui se reflétaient et faisaient également d'étranges jeux de lumières sur les plaines, alors que les herbes se couchaient au gré du vent du soir, offrant de véritables vagues de couleurs allant du rouge sang au jaune doré.

C'était un spectacle qu'elle avait découvert il y a longtemps, un jour où elle était venue se réfugier dans cette grange pour se cacher d'enfants qui voulaient la frapper


« C'est... la première fois que j'emmène quelqu'un ici... d'habitude, c'est... mon jardin secret. Je viens ici lorsque je me sens seule, ou que je suis bien et que j'ai envie de l'être plus encore... »

Elle rougit un peu, serrant ses genoux dans ses bras tout en regardant le "spectacle"... oui, elle faisait peut être une erreur à lui confier une telle chose, en lui montrant son endroit préféré de la ville, mais tant pis. Elle ne regrettait pas. Lorsque la nuit tomberait, les habitants allumeraient les grandes torches au niveau des places principales et le bruit des fêtes commenceraient, à Banba la nuit, on buvait généralement beaucoup et on s'amusait et on dansait pour compenser la rude journée de travail... bientôt, le son des premiers instruments se ferait surement entendre, et les premiers cris...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 03 Fév 2011, 21:34

Il la suivit docilement, se demandant quand-même comment il en était arrivé à se laisser entraîner dans une ville qu'il ne connaissait pas par une femme. Et puis il jugea qu'il pouvait bien se laisser aller de temps en temps. Son cardigan en laine lui rappela que pour aujourd'hui, il n'était qu'un paysan comme un autre, ce qui failli le faire éclater de rire. Il se pressa à la suite de Ceithli et but chacune de ses paroles sans oser interrompre ses récits. Elle lui désignait des maisons, des jardins, des détails qu'il n'aurait probablement pas remarqué s'il était passé là tout seul, et tenta de s'imaginer les buissons en fleur ou tout ce qu'elle affirmait possible lorsque le temps le permettait. Évidemment, l'hiver n'était peut-être pas la période rêvée pour s'extasier de la beauté des lieux, surtout envahis de boue et de feuilles mortes. Et puis elle sembla tout à coup assaillie par une idée fabuleuse et l'entraîna encore plus loin. Archélas eut un sourire devant tant d'enthousiasme et lui emboîta le pas de bonne grâce, curieux de découvrir ce qu'elle allait lui montrer de si extraordinaire. Il lui prit la main et entra dans la grange derrière elle, sans pouvoir empêcher son cœur de se mettre à battre comme un fou dans sa poitrine. Il se sentit légèrement honteux de l'idée qu'il lui venait. Seuls, un peu en retrait, à l'abri des regards... et puis il n'était qu'un homme après tout, ça excusait beaucoup de choses...

Son regard se reporta sur le lac, et il se calma. C'était vraiment un spectacle magnifique à voir. Il avait souvent assisté aux levers du soleil sur l'océan et se prit à penser que ça plairait certainement à Ceithli. Les couleurs étaient alors différentes, mais les éclats d'or et de feu sur les vagues valaient le détour. Il battit des cils comme pour s'arracher au tableau qu'elle lui offrait et se tourna vers elle. Elle s'était assise et serrait ses genoux contre elle. Il la rejoignit.

« C'est joli. »

Il aurait pu trouver mieux, mais il n'était pas grand orateur. Il préférait les gestes aux paroles, et il trouvait l'attention de Ceithli touchante. Peut-être bien qu'il se faisait des idées, mais il était heureux de partager un morceau d'elle-même. Il la regarda, avec ce même regard qu'il avait eu la première fois qu'il avait osé lui demander... Un mélange de détermination et d'hésitation. Puis à son tour il rassembla ses jambes. Il s'agita un peu, cherchant une position plus confortable, et opta finalement pour se relever. Il épousseta son manteau... et se lança. Parce que demain, il ne serait plus là. Il s'accroupit juste derrière elle, ses jambes de part et d'autre des hanches de la jeune femme. Puis il s'assit et la pris dans ses bras. Le menton posé sur son épaule et le torse appuyé sur son dos, il regarda encore le soleil se refléter sur la surface lisse du lac. Le jeu des lumières, des ombres, toutes ces choses qu'aucun peintre ne savait reproduire sur une toile parce qu'elles vivaient sous leurs yeux.

« C'est un endroit très calme et la vue est vraiment belle. J'aimerais avoir une grange comme celle-ci pour me réfugier. »

Il dégagea ses cheveux qui lui chatouillaient le nez et sans y penser, embrassa sa joue.

« Si tu veux, je t'emmènerais voir le soleil se lever sur l'océan. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 03 Fév 2011, 21:49

La jeune femme retint sa respiration lorsqu'il se leva, un voile triste passait sur son visage, pensant qu'il voulait déjà s'en aller. Mais finalement, c'était juste pour passer derrière elle, et l'enlacer. Ses mains passèrent alors sur les bras du guerrier, faisant de légères pressions pour profiter de l'avoir si près d'elle alors que demain il serait loin.

Elle s'appuya un peu contre lui, penchant la tête sur le côté pour qu'il cale son visage au creux de son cou et puisse voir le soleil disparaître. Elle ferma les yeux alors qu'il l'embrassait sur la joue, puis elle les ouvrit brusquement lorsqu'il mentionna vouloir voir le lever du soleil sur l'océan


« Ça... ça me ferait vraiment plaisir... » dit-elle en souriant doucement. Elle avait un peu penché la tête vers lui pour que ses lèvres arrivent au niveau de sa tempe. Elle ferma les yeux, profitant simplement de l'avoir près d'elle tout en serrant un peu plus ses bras contre elle. Son coeur battait la chamade, elle était tellement bien dans ses bras. Elle eut un léger sourire en regardant le cardigan qu'il portait. Puis la lumière d'or finit de les éclairer et l'obscurité recouvrit les champs de Banba et la grange. Elle soupira doucement, elle ne voulait pas se lever, pas maintenant, mais elle ne voulait rien lui imposer.

« Il commence à faire sombre, tu ne verras plus grand chose de la ville maintenant... »

Son souffle se faisait léger, elle ferma doucement les yeux pour s'appuyer un peu plus contre lui

« Les repas sont déjà réservés à l'auberge, il... il va y avoir une soirée dansante sur la grande place... on... on pourra y aller après si tu veux? Ou... »

Elle soupira doucement, soufflant sur ses bras avant d'y déposer un baiser « Je suis désolée, il n'y a pas grand chose d'autre à faire malheureusement... je n'ai pas grand chose d'autre à te proposer... »

Ce n'était pas tout à fait vrai, mais il avait visiblement clairement établi qu'il ne la toucherait plus, alors elle cessa de l'embrasser et se contenta de fixer l'horizon qui passait du violet à un noir d'encre. Elle frissonna un peu et attendit ainsi qu'il prenne une décision...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 03 Fév 2011, 22:28

Archélas n'avait pas bougé, et il ne comptait pas bouger de toute façon. Il avait vu le soleil disparaître tout à fait et à présent, seule une vague lueur carmin irradiait les nuages bas au loin. L'obscurité était tombée d'un coup. Il n'était pas si tard pourtant, mais l'hiver écimait les journées. Et malgré le fait qu'il n'y ait plus rien à admirer, il restait ainsi, tenant Ceithli entre ses bras sans pouvoir se résoudre à la lâcher, fermant les yeux lorsqu'il la sentait se rapprocher ou lorsque ses paroles glissaient jusqu'à lui. Ne pas retrouver son chemin à cause de l'obscurité l'indifférait. La soirée dansante ne l'intéressait pas. Il n'avait pas faim. Il voulait seulement rester là encore un peu.

« Après... si tu veux... » souffla-t-il à peine.

Elle pouvait bien l'envoyer sur les roses que ça lui était égal. En attendant il était bien, et il serait toujours temps de s'excuser plus tard si jamais elle trouvait qu'il se montrait trop envahissant. Mais demain, il regretterait amèrement de ne pas avoir pris son temps pour vivre un peu. Au moins un peu. Il la serra un peu plus fort contre lui et installa sa tête plus confortablement sur son épaule. Il aurait pu s'endormir comme ça sans problème, et sans-doute était-ce un peu ce qu'il faisait à en juger par la tonalité déclinante de sa voix.

« Une minute... laisse-moi juste une minute... »

Mais il aurait pu demander une seconde, la façon dont il implorait signifiait une nuit. Il remua un peu, juste assez pour placer son visage autrement. Son menton rugueux grattait la peau douce. Juste une nuit, une vraie nuit près d'elle.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 03 Fév 2011, 22:39

Elle sourit doucement, et le laissa se caler au creux de son épaule. Elle recula un peu pour l'embrasser sur la tempe à son tour et sourire

« Toute la nuit si tu veux, je ne suis pas pressée.. et je n'ai pas très faim... »

Il pouvait s'endormir ainsi s'il le souhaitait, elle décida alors de l'aider un peu et se retourna juste pour qu'il s'allonge, la paille était encore chaude pour être restée à l'abri du vent toute la journée, elle bougea juste pour se retrouver à côté de lui, se calant au creux de son épaule et posa juste sa main sur le cardigan épais du soldat en souriant, c'était doux.

« Voilà, on est mieux comme ça non? »

Elle se mit à jouer un peu avec la laine, ce qui la fit sourire et soupirer doucement. Elle aurait voulu se presser un peu plus contre lui, mais elle ne voulait pas non plus en faire trop, il avait dit ne pas vouloir la toucher. Elle passa tout de même une jambe par dessus la sienne, plus par confort que par réelle provocation. Elle respirait doucement, puis fixant un point au loin, dans un souffle « Ca va? » elle s'inquiétait un peu de son silence, mais s'il voulait s'endormir, elle s'en fichait, du moment qu'elle s'endormait dans ses bras, rien d'autre n'avait d'importance

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 03 Fév 2011, 23:11

Il battit des cils quelques instants, surpris de se retrouver allongé là. Il tourna la tête vers elle. Elle avait bougé. Encore. Et il la regarda comme s'il n'en revenait pas qu'elle accepte sa présence. Il ferma les yeux quelques instant. L'odeur de la poussière mêlée à la paille lui chatouillait le nez, au point qu'il éternua subitement. Il écarquilla les yeux de stupeur. C'était comme être éjecté d'un sommeil trop cotonneux. Il regarda autour de lui. La nuit, Ceithli. Nouveau battement de cils. Ceithli, ses yeux, son visage. Il roula difficilement sur le côté et lui sourit.

« J'aimerais savoir pourquoi on se retrouve encore à dormir par terre... »

Il ne la voyait pas vraiment dans l'obscurité, mais devinait sans peine sa silhouette. Il laissa son regard vagabonder sur ses épaules. Il avait promis. Il ferma brièvement les yeux. Il ne la touchait pas. Il les rouvrit et ne se priva pas de l'admirer, comme s'il voulait graver en lui chaque détail de sa personne, chaque expression de son visage. Ne jamais oublier. Demain se rapprocherait toujours trop vite.

« Non, ça ne va pas. »

Il lui caressa la joue avant de se lever brusquement. Il tapota ses vêtements pour en faire tomber la poussière et la paille. De quoi auraient-ils l'air, s'ils revenaient avec de la paille plein les cheveux ? Il en fut quitte pour un nouvel éternuement. La poussière et lui, ça ne faisait pas bon ménage.

« Tu sais te diriger dans le noir ? J'aimerais rentrer. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 03 Fév 2011, 23:23

Elle fut surprise et son coeur se serra un peu alors qu'il se levait et signifiait qu'il voulait rentrer. Elle se leva cependant à son tour et lui sourit

« Pas besoin de savoir se repérer dans le noir, sur la place, il y aura des torches... mais ne t'inquiète pas, on n'en est pas si loin »

Elle plongea son regard dans le sien, sans vraiment le voir dans le noir, mais elle se risqua à être ainsi presque invisible pour se mettre sur la pointe des pieds et l'embrasser furtivement. Murmurant un "désolée" rapide avant de prendre sa main pour l'entraîner vers la grande place. Elle frissonnait un peu, elle aurait voulu prendre son bras à nouveau et se pelotonner contre la laine chaude de son cardigan, mais elle se ravisa, gardant juste sa main aux doigts frigorifiés dans la sienne.

Elle se faufila dans plusieurs rues, son autre main touchait la pierre pour reconnaitre les maisons qu'elle connaissait si bien, jusqu'à ce que les lueurs de la grande place leur permettent de se repérer facilement. Elle resta quelques secondes à fixer les gens qui commençaient un peu à se rassembler autour d'un grand feu, faisant brûler des morceaux de viande et les grignotant en riant aux éclats alors que les enfants couraient autour en chantant. On amenait des tonneaux pour s'assoir dessus, ou pour en boire le contenu, l'ambiance était assez simple, mais festive.

Elle se tourna vers lui et lui indiqua de la tête l'auberge pour qu'ils rentrent. A l'intérieur, ça commençait aussi à se remplir, les tables étaient loin d'être pleines, mais l'ambiance était aussi chaude que les flammes qui brûlaient à l'extérieur. Ceithli sourit doucement, elle se pencha à l'oreille d'Archélas


« On peut demander à manger dans la chambre si tu n'es pas à l'aise ici? Ou si tu veux manger plus tard? » son ton était sans mauvaise intention, c'était juste qu'elle n'arrivait pas à décrire le visage du soldat à cet instant, elle ne savait pas ce qu'il voulait faire, elle avait l'impression qu'il était bien, et en même temps il semblait se muer dans le silence. Elle prit doucement son bras à nouveau, faisant légèrement pression de ses doigts pour qu'il la regarde, et elle rougit à nouveau « Archélas? »

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 03 Fév 2011, 23:44

Lorsqu'elle l'embrassa, il voulu lui répondre mais ne fut pas assez rapide. Est-ce que partager ce regard d'encre avec le félin faisait d'elle une créature nyctalope ? Peut-être. Lui en tous cas ne la vit pas glisser autour de lui et il frissonna lorsqu'elle lui prit la main pour le guider à l'extérieur. Il aurait bien aimé marcher plus lentement et la prendre dans ses bras comme à l'allée, mais dans l'obscurité, il semblait plus prudent de ne se tenir que du bout des doigts. Archélas trébucha plusieurs fois jusqu'à ce qu'enfin les torches de la place lui offrent un peu de lumière. Suivant Ceithli docilement, il s'arrêtait lorsqu'elle s'arrêtait, se faufilait lorsqu'elle se faufilait, parfaitement soumis. Il n'avait plus envie de penser à rien. Ceithli pensait pour lui. Et lorsqu'ils furent dans l'auberge, il regarda les tables d'un air absent. Les gens semblaient s'amuser, les boissons couvraient les tables, il reconnu un jambon qu'il avait déjà vu quelque part suspendu au-dessus du comptoir, les rires résonnaient et les visages rayonnaient. Mais lui, il n'arrivait pas à s'imprégner de l'ambiance. Il n'entendit même pas la jeune femme lui parler. Il était ailleurs, comme dans un monde à part d'où il fut extirpé quand Ceithli lui pris le bras pour attirer son attention. Et là, il réalisa qu'il avait dû manquer quelque chose.

« Oui ? »

Depuis quand était-il devenu si... mou ? Sentimental ? Affligeant ? Il secoua la tête. Elle était en sécurité, Manôlis avait promis. C'était tout ce qui comptait. Il posa sa main sur celle de Ceithli toujours accrochée à son bras et l'entraîna à l'étage, dans sa chambre où il la lâcha enfin. Il se débarrassa de son manteau et alla s'asseoir sur sa couche, plaçant les coussins de manière à pouvoir s'adosser sur la tête de lit.

« J'en ai un peu marre du froid et des douleurs musculaires au réveil. »

Il lui tendit les bras, l'invitant à venir s'asseoir près de lui, ou sur lui, ou comme elle voudrait, avec un sourire presque plus triste que s'il avait pleuré.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 04 Fév 2011, 00:00

Elle sourit doucement et le regarda s'installer sur le lit, un regard tendre sur le visage alors qu'elle croisait ses mains dans son dos. Elle ne savait pas trop ce qu'elle devait faire sur le moment présent, il lui tendit les bras, mais son regard triste lui faisait peur... que se passait-il?

Elle s'avança doucement, et prit l'une de ses mains, posant un genou sur le lit, puis elle fit un large mouvement de son autre jambe pour passer par-dessus lui et se retrouver ainsi face à lui. Elle s'installa doucement et le regarda tristement, prenant son visage dans ses mains, elle ne voulait pas spécialement qu'il parle, mais elle aurait aimé savoir ce qui le tracassait. Elle caressa ses joues du bout de ses pouces, puis se pencha en avant pour l'embrasser, plus délicatement, mais de manière un peu plus pressante que dans la rue... son coeur commençait déjà à battre, elle aurait voulu lui dire de se taire, ce n'était pas le moment de s'emballer... le soldat n'avait pas la tête à ça, c'était évident.

Elle avait toujours sa capeline sur elle, elle n'osait pas l'enlever. Le haut qu'elle portait en dessous était quand même léger, et elle ne voulait pas non plus qu'il pense qu'elle le provoquait, même si être ainsi près de lui ne l'aidait pas à garder son calme. Elle eut un frisson, alors que ses lèvres restaient sur les siennes et qu'elle chercha doucement sa langue avant de se presser un peu plus contre lui, sentant ses pulsions félines prendre le dessus jusqu'à ce que, comme la toute première fois, elle écarquille les yeux et recule, une main sur la bouche comme si elle venait de prononcer le pire des jurons, l'autre était encore au niveau du cou du soldat et elle rougit en baissant honteusement la tête


« Excuse moi... c'est plus fort que moi... » elle ramena la main qu'elle avait sur les lèvres au niveau de son cou, comme si elle cherchait à s'étrangler, elle avait honte de ce qu'elle venait de faire, elle devait peut être partir finalement, ce n'était pas une bonne idée... elle se hasarda alors à tourner les yeux vers lui, ses joues toujours roses du baiser qu'elle venait de lui donner, alors qu'elle aurait voulu plus...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 04 Fév 2011, 00:36

C'était comme si le temps s'était arrêté, comme si le monde tournait au ralenti. Il la vit s'asseoir sur lui, mais il ne dit rien. Il ne dit rien, mais son cœur se remit à battre juste un peu plus fort que lorsqu'elle l'avait attiré dans la grange. Il ne bougea pas. Les mains de Ceithli sur ses joues lui procuraient une bizarre sensation de chaleur. Il avait promis... et malgré tout, il déglutit de travers. Être avec elle, toute la nuit, la sentir contre lui, ça lui suffisait. Il voulait s'imprégner de son odeur comme il avait gravé son sourire en lui quelques instants plus tôt. Et comme il recommença à le faire. Il n'avait même pas pensé à allumer une lampe à huile, les flammes de la place suffisaient à donner un peu de lumière. Suffisamment pour la voir et apprécier sa présence. Suffisamment pour appréhender le danger lorsqu'elle se pencha sur lui. Juste une minute, le temps d'un baiser. Il ferma les yeux, prêt à savourer. Mais il n'était pas préparé à autant... il ne rouvrit pas les yeux. Il ne voulait pas que ça s'arrête. Il ne voulait plus rien d'autre qu'elle, mais il avait promis. Alors il la laissait faire. Là, entrouvrant les lèvres pour lui offrir ce qu'elle cherchait. Il n'avait rien fait, lui. Il était innocent. Il avait promis... et il n'aurait pas dû !

Lorsqu'elle se recula avec cet air coupable qu'il adorait lui voir, il eut un sourire. Son cœur battait à tout rompre et lui suggérait les plus inavouables preuves d'affection auxquelles il eut jamais pensé.

« Je sais, mon odeur... » fit-il avec malice, lui rappelant que certaines paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'un sourd.

Il lui prit les mains et se dégagea doucement, déposant en passant un baiser sur son front. Puis il se leva et alla allumer une lampe à huile qu'il posa sur le chevet et, d'une démarche tranquille, il alla tirer les doubles-rideaux. Il prit quelques secondes pour poser un regard insistant sur Ceithli et se dirigea vers la porte dont il tira le verrou. Il resta là une seconde, le dos tourné, à se masser la nuque, avant de revenir s'asseoir au bord du lit. Il ôta ses chausses. Il ôta sa ceinture. Et puis il se réinstalla comme s'il n'avait jamais bougé, reprenant les mains de Ceithli et la guidant pour l'aider à se rasseoir comme elle s'était assise une minute plus tôt. Les yeux dans les siens, il ne la quittait plus du regard. Ils étaient seuls à présent. Elle le savait. Il le savait. Et il lui souriait, l'invitant par un silence qui en disait long.

« Dois-je revenir sur ma promesse ? »


*°*°*°*°*°*°*°*°*
(suite aux Murmures...)

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 05 Fév 2011, 18:38

(retour des Murmures...)
*°*°*°*°*°*°*°*°*

La chambre s'était emplie d'un silence feutré, doux et apaisant. Peut-être un peu trop après la tempête qu'ils venaient d'essuyer. Le visage enfoui dans la chevelure de Ceithli, Archélas luttait pour recouvrer son calme, la berçant comme si c'était elle qui pleurait, jusqu'à ce que l'oxygène s'immisce enfin dans chacun de ses muscles et finisse par le détendre. Le stress des derniers évènements depuis leur rencontre à Guttenvald lui avait retourné le système nerveux, si bien qu'il ne contrôlait plus vraiment ses réactions... encore moins ses émotions. Preuve en avait été leur étreinte, et même si la jeune femme l'y avait sollicité, il ne parvenait toujours pas à réaliser qu'il avait été capable d'un tel déchaînement de rage... Il rouvrit les yeux, s'extirpant lentement de son vertige. La pièce était baignée de la lueur vacillante de la lampe à huile et les bruits leur parvenaient enfin de l'extérieur. Des musiciens devaient s'être réunis sur la place tandis qu'en bas, le bourdonnement continu des conversations et des couverts se glissait à peine sous la porte. Puis un autre grondement se fit entendre, plus proche. Si proche même qu'Archélas cru sentir son ventre vibrer sous cette protestation affamée. Il dégagea son visage et consentit à esquisser un sourire un peu crispé. Il inspira profondément, libérant un long frisson de soulagement. Son corps lui fit savoir qu'il était de nouveau disposé à bouger en cas de besoin, mais le capitaine n'en avait pas la moindre envie.

« Je crois que... »

Il la souleva doucement par les hanches avant de laisser son regard aller s'enquérir des dégâts. Et comme il s'y attendait d'après la douleur qui se rappelait à lui, il constata que sa déchirure au flanc s'était rouverte. Elle ne saignait pas abondamment, mais assez toutefois pour le faire grimacer. Il n'était pas certain d'être en mesure de supporter l'urtiqueuse une nouvelle fois... Non, définitivement, ce serait trop demander à ses nerfs déjà en piteux état. Il laissa retomber sa tête sur le matelas, entre contrariété et résignation. Dans le feu de leur passion, il ne l'avait même pas sentit... trop occupé à ressentir mille autres choses. C'était consternant ! L'esprit encore un peu embrumé, il s'essuya tout de même les yeux d'un revers de main avant de chercher du regard quelque chose susceptible de lui être utile. Tout sauf le flacon bleu...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 05 Fév 2011, 22:22

La féline profitait de ces instants si doux, elle ne l'aurait quitté pour rien au monde alors qu'elle le sentait dans son cou, caressant doucement son visage avec tendresse, jusqu'à ce qu'il murmure quelque chose.

Elle baissa la tête pour le regarder et s'écarta un peu alors qu'il se libérait de son étreinte pour constater la plaie. Ce n'était pas très grave en soit, mais elle s'inquiéta et écarquilla les yeux, se redressant doucement pour fixer la déchirure, ses mains flottaient au-dessus, n'osant y toucher alors qu'il s'essuyait les paupières sans qu'elle ne sache pourquoi, n'ayant toujours pas remarqué ses larmes


« Ne... ne bouge pas.. »

Le flacon bleu? Elle ne s'en souvenait déjà plus, elle ne savait même pas s'il lui en restait. Elle se levait déjà du lit pour foncer vers la salle de bain, quelle chance qu'elle lui ait pris la meilleure de toute. Elle sortit les serviettes propres mises à disposition pour le client, elle esquissa un sourire, l'aubergiste en avait mis deux supplémentaires, pour elle surement, une petite pour le visage, et une grande pour le bain. Elle prit donc les deux petites serviettes, Archélas n'ayant pas encore utilisé la sienne, et se précipita pour prendre le petit bac réservé à la toilette du matin. Elle la remplit d'eau fraiche et alla la poser sur les pierres chaudes censées réchauffer le bain. Elle trempa une première serviette dans l'eau glacée et laissa l'autre chauffer pendant qu'elle revenait vers le soldat. Elle s'approcha de lui, l'air inquiet alors qu'elle lui indiqua la serviette

« Je... c'est juste de l'eau fraiche, je vais la nettoyer un peu pour enlever.. la transpiration... ça va être un peu froid... »

Elle fit donc doucement, elle était toujours nue et elle ne s'en souciait pas vraiment, persuadée que dans son état, il n'allait pas lui en tenir rigueur, puis elle appliqua doucement la serviette humide pour nettoyer tout autour, cherchant à chaque fois à utiliser une autre partie propre avant de continuer. Elle ferma les yeux avec difficulté en la voyant se teinter d'un léger rose, il ne saignait pas abondamment, mais juste cette couleur pale suffisait à lui donner un léger goût de bile dans la bouche. Non parce qu'elle craignait la vue du sang, mais parce que c'était le sien, et qu'elle avait l'impression que c'était sa faute. Une fois que la plaie fut plus propre, elle se leva à nouveau, le regardant en souriant timidement

« Je reviens... ne touche à rien... »

Elle retourna dans la salle de bain et prit la bassine, l'eau était maintenant bien chaude et fumait presque. D'un autre côté, entre chauffer une petite bassine ou une baignoire, c'est sur que ça allait plus vite. Elle revint rapidement, renversant un peu de liquide sur son passage, puis essora la serviette qui trempait dedans, pour l'appliquer de nouveau sur la déchirure, cette fois, elle la laissait poser dessus, pour apaiser la chair tout autour et aider à la cicatrisation

« Voilà... il.. ne bouge plus maintenant, laisse la... ça devrait aller mieux, elle ne s'est pas trop réouverte... Je... » elle retint ses mots, et sourit doucement en s'allongeant à nouveau contre lui, laissant sa main posée sur le tissus éponge humide en son flanc... Elle ramena une mèche de ses cheveux derrière son oreille, le regardant d'un air un peu triste avant de sourire « je suppose que si je te dis que je suis désolée, tu me diras que ce n'est pas ma faute? »

Elle s'avança un peu pour être un peu plus contre lui, elle mit son bras sous sa tête pour le soutenir et qu'il se cale au creux de son épaule, pendant que son autre main restait sur son flanc... la position n'était pas très confortable pour elle, mais pour le moment, seul lui comptait, le temps que ça se calme.

« Ça va? »

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 05 Fév 2011, 23:06

Il la regarda comme si elle était folle.

« Je ne bouge pas... »

Pour aller où ? Surpris par l'intonation presque éteinte de sa voix, il mentit pourtant et bougea un peu. Juste assez pour s'allonger plus au milieu du lit et surtout dégager la couette qu'il ne voulait pas souiller. Il guetta les pas de Ceithli qui revenaient vers lui, se sentant bêtement rassuré de pouvoir de nouveau accrocher son regard sur elle. Il répondit à ses inquiétudes par un sourire amusé. À observer la jeune femme, il se serait cru à l'article de la mort... et en représailles, la morsure du froid le fit sursauter. La goulée d'air qu'il aspira alors passa de travers et il faillit s'étrangler avec. Soit que l'eau était vraiment glaciale, soit que lui était vraiment brûlant... et à vrai dire, il avait sa petite idée sur la question... Il cligna des yeux. Passé la première stupeur, le froid lui faisait du bien et anesthésiait sa douleur. S'ajoutait à cela Ceithli qui, ainsi penchée sur son corps pour prendre soin de lui, le touchait plus qu'il n'aurait su dire. Il lui sourit et confirma d'un ton léger, pour la rassurer.

« Je ne touche à rien... »

L'espace d'une seconde, il se demanda ce qu'elle serait capable de lui faire s'il s'avisait de la contredire... Ensuite, il se prit à penser qu'ils agissaient presque comme un vieux couple, et son sourire s'effaça. Ceithli revenait les bras encombrés d'une bassine d'où s'élevait les vapeur d'eau chaude, et avant qu'il ait le temps d'ouvrir la bouche, elle couvrit la plaie d'un linge chaud. Pas de sursaut cette fois. Seulement une douce sensation d'apaisement. Ils venaient de ruiner tout le linge de toilette, et tant pis. Il écarta son bras pour permettre à la jeune femme de se blottir contre lui. Seulement c'était le mauvais bras... mais il s'en moquait. Il avait envie de la sentir plus près. Mais au lieu de se pelotonner entre ses bras, elle lui offrit le sien en guise d'oreiller. Il tourna la tête pour lui embrasser le front, retrouvant subitement son sourire qui s'entendit jusque dans ses mots.

« Ce n'est pas de ta faute. Et je vais bien, ne t'inquiète pas. C'est la moins grave, ma brigandine a pris pour moi. Mais c'est la plus sollicitée. Et toi...? Est-ce que... »

Il eut envie de lui demander s'il ne lui avait pas fait mal, mais se ravisa. Évidemment qu'il lui avait fait mal... ça avait été son objectif à la seconde où il avait perdu toute maîtrise...

« Est-ce que ça va ? »

Ses doigts sur le menton de Ceithli, il lui fit lever la tête dans sa direction afin de pouvoir l'embrasser.

« Laisse-moi juste une minute... et on ira manger. »

En espérant que toute l'auberge ne les regarderait pas de travers après le boucan qu'ils avaient fait...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 05 Fév 2011, 23:38

Elle lui sourit doucement et hocha la tête, elle allait bien... elle savait que de toute manière, le lendemain elle chanterait une autre chanson, ses cuisses étaient douloureuses, ses mollets aussi, sans parler de ses reins jusqu'à l'intérieur de son intimité, mais c'était le genre de douleur délicieuse qui ne vous apportait que volupté.

Elle hocha donc la tête en souriant, rassurée qu'il se sente bien malgré tout


« Je vais très bien aussi... et prends tout ton temps, je ne suis pas pressée... »

Elle souleva doucement la serviette et ses lèvres esquissèrent un nouveau sourire dans un souffle

« Hum... ce n'est pas trop méchant, heureusement, je n'aurais pas aimé devoir chercher cette espèce de potion bleue, surtout que je ne suis pas sure que l'herboriste de Banba en ait... »

Elle déposa un baiser sur son front, les minutes s'écoulèrent et elle était sur le point de s'endormir lorsqu'elle le serra un peu plus contre lui et elle finit par se dégager pour le regarder.

« Allez, il faudrait que tu manges quelque chose, et moi aussi! »

Il était tard, la majorité des clients habituels étaient dehors pour faire la fête, l'auberge devait être un peu plus calme maintenant, et elle se fichait un peu des regards qu'on lui lancerait, Jhérer était habitué à faire bien pire, surtout qu'il lui arrivait d'y aller avec plus d'une seule femme à la fois. Elle chercha la tunique d'Archélas et la retrouvait à terre sur le côté du lit, elle la récupéra et la secoua doucement. L'avantage était qu'au cours de leurs préliminaires, ils avaient peu transpiré. Elle la lui tendit avant de prendre son propre haut et l'enfiler délicatement. Elle eut une légère grimace en se rendant compte que la plaie en son flanc la tirait un peu également, mais pour elle, elle ne s'était pas réouverte, heureusement. Elle eut plus de mal à retrouver sa jupe qui avait filé de l'autre côté du lit, elle fit donc le tour et glissa doucement ses jambes, refermant les lacets qui la maintenaient en place. Elle l'ajusta un peu et s'approcha du soldat pendant qu'il s'habillait. Lorsqu'il eut terminé, elle s'approcha doucement, posant ses mains sur son torse avant de tendre le cou pour le regarder et sourire

« Je... c'était... enfin... » elle se sentait stupide, qu'est-ce qu'elle pouvait dire? C'était formidable? Démentiel? Elle ne savait même pas si des mots existaient pour décrire ce qu'elle avait ressenti, elle finit par pouffer légèrement de rire, se mit sur la pointe des pieds et l'embrassa doucement, prenant son visage dans ses mains avant de reculer et soupirer doucement de son petite sourire en coin. Elle vérifiait que la plaie ne saignait plus, ou du moins que ça ne se voyait pas, puis hocha la tête et ôta le verrou de la porte

« J'ai oublié de te dire que les repas sont également payés... » lui dit-elle d'un air malicieux, elle lui prit doucement la main et descendit les escaliers pour rejoindre la grande salle. L'aubergiste la regarda du coin de l'oeil et montra le tableau à côté de lui, il ne restait plus grand chose, deux plats étaient rayés à la craie. Ils avaient soit des côtes de porc, soit du poulet... elle sourit doucement, elle espérait que ça irait pour le soldat. Ils s'installèrent à une table et Jake s'avança vers eux, il faisait aussi le service le soir pour aider à l'auberge

« Bonsoir! Vous allez bien? Vous savez déjà ce que vous voulez ou je reviens après? Y'a plus de boeuf par contre, ni de jambon, il est parti super vite... »

La féline jeta un regard amusé à l'aubergiste qui se renfrogna... elle lui avait bien dit.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 06 Fév 2011, 00:36

« Quelle potion bleue ? » feignit-il de demander sur un ton d'ingénu.

Il reposa son front sur celui de Ceithli en souriant et ferma les yeux, respirant calmement. Combien de minutes s'écoulèrent ainsi, il l'ignorait. Tout ce qu'il savait c'était qu'il était bien et qu'il n'avait plus la moindre envie de bouger... seulement ça, allez l'expliquer à la jeune femme et à sa manie de gigoter à la première occasion. Il ouvrit à peine un œil, bousculé dans sa douce torpeur... et dire qu'elle lui avait assuré ne pas être pressée juste avant. Il battit des cils, interrogeant mentalement son estomac. Oui, la crispation qu'il ressentait était bien due à la faim. Il remua juste assez pour lui permettre de récupérer son bras. La serviette glissa sur les draps, humide et froide à présent, la blessure rouge se dessinant sur le tissu pâle. Il faudrait vraiment qu'il investisse dans un équipement de premier secours... Il roula sur le côté et se leva péniblement. Non que les courbatures soient une réelle entrave à ses mouvements – bien qu'il ne pouvait pas les ignorer – mais il ne souhaitait pas tirer sur sa plaie. Et à l'idée seule qu'il lui faudrait se baisser pour ramasser ses vêtements, il se demanda s'il n'allait pas plutôt laisser Ceithli descendre seule se restaurer... mais non. Il ne pouvait pas se résoudre à se séparer d'elle plus de quelques secondes. Pas ce soir. L'heure viendrait bien assez tôt de la laisser derrière lui... et heureusement pour lui, la féline eut la gentille attention de récupérer pour lui sa chemise... et le reste. En revanche, il dut faire l'effort de s'habiller tout seul. N'exagérons rien.

Il se leva. Ceithli atterrit aussitôt dans ses bras, et aux quelques mots prononcés, il ne put réprimer un sourire. Un sourire heureux de la savoir satisfaite au point qu'elle ait envie de lui signifier quelque chose. Sa reconnaissance peut-être, il ne savait pas trop. Mais son regard et son sourire étaient loin de l'accabler de reproches.

« Ce fut un plaisir... » souffla-t-il simplement en répondant à son baiser.

Il se laissa ensuite guider au bas de l'escalier qui donnait sur la salle principale. Il y avait beaucoup moins de monde qu'à leur arrivée et les lieux étaient plus calmes. Du dehors en revanche, s'élevaient les musiques et les éclats de rire des villageois. Ces gens-là vivaient la nuit ! Ils s'assirent à une table qui lui sembla trop grande – il regrettait l'intimité relative qu'offrait celle d'Aspasie – et se laissa tenter par les effluves de nourriture qui lui ouvrait l'appétit. Ils parlèrent peu, tout occupés à se rassasier, mais l'atmosphère était détendue là où elle avait été pesante quelques heures plus tôt. Ceithli proposa une petite virée à l'extérieur sans grande conviction, qu'Archélas refusa gentiment. Il se sentait un peu fatigué – et pour cause – et il préféra monter se coucher. Bien entendu, il y mit les formes pour faire comprendre à la jeune femme qu'il n'avait pas l'intention de dormir seul, et ils remontèrent à deux, bras dessus, bras dessous. Ils n'avaient même pas éteint la lampe à huile en partant... Et ils ne l'éteignirent pas d'avantage en se couchant.

Le capitaine s'était érigé une petite colline de coussins qu'il cala sous ses reins alors qu'il s'adossait à la tête de lit. Les jambes relevées, il referma ainsi sa blessure et s'offrit le loisir de rester éveillé autant qu'il put, posant sur Ceithli des regards tantôt attendris, tantôt douloureux, et d'autre fois encore amusés selon les pensées qui l'assaillaient. Pelotonnée comme un chat contre lui, il s'attendait presque à l'entendre ronronner... De sa main libre, il lui caressait les cheveux avec tendresse, sans s'interrompre... jusqu'à ce que la fatigue finisse par venir à bout de ses dernières forces...

Lorsqu'il rouvrit les yeux le lendemain, il constata qu'il avait glissé dans son sommeil jusqu'à se rouler en boule sous la couette et il soupira... mais où était passé le grand soldat fier et conquérant ?

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 06 Fév 2011, 00:49

Elle battit doucement des cils, il lui avait semblé rêvé toute la nuit de lui, elle espérait qu'elle n'avait pas parlé dans son sommeil pour dire des choses... qui ne devaient pas être dites. Elle s'était souvenu de sa douce étreinte, de son souffle, de son sourire, de chaque parcelle de sa peau et elle souriait encore de voir qu'elle se souvenait de chaque détail. C'était ce qu'elle voulait, que chaque chose reste gravée en elle.

Elle sentit un poids contre elle et baissa les yeux, aussi étrange que cela pouvait paraître, Archélas était pelotonné contre elle, sous la couette comme un chat se reposant en son flanc. Elle grimaça légèrement, il était appuyé sur sa plaie et tirait un peu sur la peau. Elle bougea légèrement, juste pour apaiser la douleur, puis soupira de soulagement. Pour une fois, elle ne se leva pas, elle ne pouvait pas bien le voir de là où elle était, ou du moins, elle devrait se tordre le cou et sa nuque était douloureux à cause de la veille. Elle se contenta donc de pencher la tête un peu sur le côté, pour observer au final juste la bosse provoquée par le corps du soldat sous la couette.

Elle glissa sa main dessous pour l'atteindre, puis elle la posa simplement contre son dos, sentant la chaleur douce qu'il dégageait et elle ne bougea plus. Fermant les yeux, ou les ouvrant pour fixer les rideaux et la lumière qui se dessinait à l'extérieur. Son visage se fit un peu triste et son coeur se serra... il serait bientôt l'heure des au revoir.

Elle allait devoir être forte, ne pas le retenir, il fallait qu'il parte, c'était sa vie. Elle-même ne pouvait partir avec lui, elle avait également ses obligations ici, même si elle savait que ses parents ne lui en voudraient pas de partir, après tout, elle était en âge de mener sa vie, mais la boucherie Elbereth ne serait peut être pas ce qu'elle est sans ses livraisons rapides. Un souffle quitta doucement ses lèvres alors que sa respiration régulière se faisait un peu plus forte, provoquée par les battements inquiets de son coeur. Quand le reverrait-elle? Elle ne pouvait pas le savoir. Mais elle essaierait de le retrouver... elle essaierait.

Une larme glissa doucement de son oeil gauche contre l'oreiller, invisible et douce peine qui la tiraillait. Mais elle ne devait pas pleurer, elle était juste bien alors qu'il était contre elle, et que pour la troisième nuit consécutive, elle se réveillait à ses côtés...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 06 Fév 2011, 01:22

Pas un bruit. Pas même le chant des oiseaux à l'aurore. L'hiver venait de leur servir une journée particulièrement glaciale. Une de ces journées où le temps semble suspendu et où chaque être vivant n'ose remuer de crainte de mourir de froid à l'instant. Mais là, sous la couette et l'un contre l'autre, il y avait deux chatons qui se tenaient chaud, insensibles à l'inertie étouffante du monde autour d'eux. Archélas était à présent tout à fait éveillé, mais il n'osait pas bouger de crainte de réveiller sa compagne. Elle serait debout bien assez tôt, à s'agiter autour de lui pendant qu'il se mordrait les doigts de ne pas avoir su profiter de ces derniers instants d'avantage. En attendant, il profitait de la vue... qui n'était pas désagréable, pour tout dire. Il s'autorisa un soupir pour accueillir la main de Ceithli sur son dos et leva la tête doucement. Et même ainsi, ce qu'il voyait le ravissait... Il lui sourit, reconnaissant qu'elle soit restée là où il avait trouvé cela angoissant quelques jours plus tôt. À Aspasie, après leur première nuit. Et entre ces deux opportunités, une joute d'évènements, d'émotions et de circonstances qui avaient fait que...

Il se redressa, tirant sur son dos qui ne l'entendait pas de cette oreille et rabattant la couette sur le corps de la jeune femme. Mais au moment où il s'apprêtait à s'installer au creux de son cou, il interrompit son geste en interceptant la lueur un peu trop vive qui faisait briller son regard.

« Ceithli ? Je t'ai fait mal ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: À quai

Messagepar Ceithli » 06 Fév 2011, 01:35

Elle avait légèrement grimacé lorsqu'il avait bougé, elle lui sourit cependant, de ce sourire un peu fatigué, après tout, si le sommeil avait été reposant, les derniers jours non. Et elle avait surement besoin d'encore un peu de repos, mais elle le ferait lorsqu'il serait parti.

« Ca va... rien de bien méchant, je vais bien. »

Elle ramena tout de même sa main sur sa plaie pour vérifier qu'elle ne saignait pas, non, mais elle suintait un peu quand même, elle la nettoierait plus tard. Elle l'accueillit en son cou et embrassa son front

« Bonjour... bien dormi? »

Elle voulait qu'il se blottisse contre elle, sentir sa peau le plus possible, elle ne souvenait même pas avoir enlevé ses vêtements, décidément, la fatigue lui jouait des tours. Elle avait mal partout en réalité, il fallait s'y attendre, et même si elle le voulait, il était impossible pour elle de remettre le couvert aujourd'hui. A cette pensée, un sourire étira ses lèvres.. dommage. Mais en même temps, c'était peut être mieux ainsi, car... cela avait été vraiment merveilleux, et elle avait gravé cela en elle. Elle chercha son bras pour qu'il le pose sur son ventre, restant ainsi contre elle alors qu'elle savourait la chaleur qu'il produisait, sans aucune arrière pensée. Son dos était particulièrement douloureux, ses reins la tiraient comme si elle avait passé la journée de la veille à cheval... comme quoi, l'endurance du soldat n'était pas comparable à sa monture.

Elle respira doucement, elle se demandait quelle heure il était, mais elle ne voulait pas demander, sachant que plus tard il serait, plus vite il partirait. Ils avaient encore droit à un petit déjeuner après tout, mais elle ne voulait pas être celle qui mettrait fin à leur étreinte. Elle était juste bien, effleurant son cou du bout des doigts de la main qui avait entouré ses épaules, l'autre jouait sur le bras posé sur son ventre. Comme à son habitude, elle continuait de mémoriser chaque parcelle de son anatomie, suivant les veines avec délicatesse tout en gardant les yeux fermés pour tout retenir. Elle respira encore, son coeur battant assez fort au souvenir douloureux que bientôt, tout cela devrait cesser...


« Tu... tu as faim? »

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 37
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: À quai

Messagepar Archélas Ages » 06 Fév 2011, 07:59

Il n'en crut pas un mot, mais il ne voulu pas insister. Il voulait la quitter sur cette note positive, ne garder d'elle que sa bonne humeur et la chaleur de ses bras à son réveil. Demain, il se réveillerait seul, et il le regretterait bien suffisamment à ce moment là.

« Bien dormi. Et toi ? »

Il s'installa dans son cou en formulant une rapide prière pour qu'elle ne remue pas encore, savourant encore les quelques minutes qu'il lui volait. En fait, ce fut lui qui se mit à gigoter. Quittant le nid douillet de sa chevelure, il lui préféra sa poitrine contre laquelle il alla reposer son visage comme sur un oreiller moelleux. Sans inconduite, seulement désireux de profiter à la fois des battements de son cœur et du ressac régulier de sa respiration. Il prit garde de laisser son bras où elle l'avait posé avant de se laisser cajoler comme un chat. Quelque part au fond de lui, il espéra ne pas se fourvoyer en interprétant la tendresse de la jeune femme. Ce matin, il avait envie de se sentir aimé. Rien de moins. De longues minutes s'écoulèrent ainsi avant que Ceithli ne se risque à briser le silence pour une question qu'il aurait préféré laisser de côté pour les heures à venir. Mais il devinait qu'il ne pourrait pas s'attarder indéfiniment et n'insista pas. Après tout, si Ceithli posait la question, c'était peut-être parce qu'elle avait faim elle-même, ou parce qu'elle souhaitait se défaire de lui. Il inspira alors à fond, se gorgeant d'air frais de tout son soul en s'étirant légèrement, sans forcer. Il remua encore vint lui gratter le cou de la jeune femme de son menton de plus en plus piquant au fil des jours. Comme un enfant jouant à des jeux idiots, et souriant de ses puérilités. Enfin, il se hissa sur les bras pour prendre délicatement ses lèvres dans un bonjour des plus doux.

« Un peu... »

Il la regarda dans les yeux sans sourciller. Les iris noirs semblaient insondables et se révélaient difficiles à capter réellement. Peut-être était-ce précisément ce qui lui plaisait chez elle. Cette particularité qu'elle avait de ne pas le transpercer d'un regard trop insistant. Il l'embrassa de nouveau, lui sourit, et se glissa finalement hors de la chaleur douillette des draps. Son premier geste fut d'éteindre la lampe. Le second de vérifier l'état de sa plaie. Elle n'avait pas bougé. Il se leva pour rejoindre la salle d'eau et profiter d'une dernière toilette digne de se nom avant longtemps. Il prit même la peine de se raser avec soin. Puis il revint vers la chambre et s'habilla sans grand enthousiasme. Assis au bord du lit, il étira sa nuque, cherchant à délier sa colonne vertébrale. Il était littéralement rompu. Ses os gémissaient comme s'ils étaient tassés et ses muscles protestaient à chacun de ses mouvements. Néanmoins, les courbatures demeuraient moins pénibles que celles qu'ils avaient pu récolter en dormant sur la pierre glaciale de la Crypte.

Il se leva pour attendre Ceithli près de la porte, les regrets au ventre.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 38
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

PrécédenteSuivante

Retourner vers Banba et ses champs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron