T'es mignon mais t'es un peu con

C'est le plus reculé de tous les villages dépendant directement du Roi. Comme déposé ici au hasard au milieu des plaines fertiles, Banba a su se spécialiser dans l'agriculture et l'élevage.

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 01 Déc 2013, 18:59

Benedikt reposa son bouquin sur la table avec un air de chiot maltraité.
« Ça t'ennuie, hein ? » demanda-t-il devant Jake qui ne réagissait pas et le regardait avec des sourcils froncés et un visage inexpressif.
« Non, c'est juste que... J'ai du mal à suivre, là. Tu me montres pleins de trucs et... tu parles beaucoup, et vite et... »
« Ah. heu. oui. désolé. Je fais ça, des fois. Je vais essayer de faire attention. »
« Non mais... en fait... Est-ce que j'ai vraiment besoin de savoir comment tout ces trucs marchent ? Est-ce que je peux pas juste apprendre à les utiliser ? »


Le botaniste jeta un coup d’œil à Vrass, qui savourait son petit-déjeuner, que lui n'avait pas touché parce que c'était impossible de blablater autant et mettre des trucs dans sa bouche en même temps. Non, Jake n'avait pas besoin d'apprendre tout ça. Le tatoueur vivait très bien à la Basse-ville depuis très longtemps sans avoir jamais appris les principes de l'électricité, tout simplement parce qu'il s'en fichait clairement et que les ampoules ne refusait pas de s'allumer devant son ignorance de leur condition. Benedikt soupira.
« Non, bien sûr, ce n'est pas indispensable... » finit-il par avouer devant le manque de motivation de son audience. « Bon, je ferais mieux de te montrer comment te servir de tout quand on sera là-bas, tout simplement. »

Le garçon d'écurie le regarda avec un air désolé.
« T'es déçu, ou...? »
La question fit rire légèrement Benedikt, qui attrapa une tranche de pain pour la tartiner consciencieusement. « Non, ne t'inquiètes pas... J'ai l'habitude d'ennuyer mes interlocuteurs... Demande à Vrass, il en sait quelque chose. » - Le botaniste rajouta dans sa tête que lui avait pourtant les moyens de le faire taire rapidement sans déception aucune.
Jake ne pouvait pas en dire autant, et c'était aussi bien comme ça, d'ailleurs. Mais du coup, Benedikt n'avait plus qu'à réconforter son cœur meurtri des gens pas intéressés par les mystères de l'univers à coup de toast recouvertes de beurre frais.
Ce n'était pas un païlandais partant dans les Ghettos dont il avait besoin, c'était de devenir prof de biologie pour pouvoir jeter des regards assassins aux brebis pas attentives.

« Vous allez lui embrouiller la tête avec toutes ces histoires, qu'est-ce que c'est que ça ? »
gronda derrière lui la patronne en jetant un coup d’œil au bouquin ouvert devant lui, alors qu'elle venait chercher de la vaisselle sale, et Benedikt le referma en levant les yeux au ciel. Bon. En fait, c'était vraiment nul comme idée.
« Ce ne sont pas des histoires, c'est de la science. »
« La science... Ça c'est un truc de bourgeois qui s'ennuie. Est-ce que cette ville est tellement dangereusement qu'il faut qu'il prenne des cours avant d'y aller ? Qu'est-ce que c'est que cet endroit, dis donc ? »
« Non... Mais de toutes manières, ça ne l’intéresse pas. Et ne vous inquiétez pas, on s'en occupera le temps qu'il sache se débrouiller tout seul là-bas... »
« J'espère bien jeune homme, c'est le moindre que vous puissiez faire tout les deux vu que c'est votre faute s'il part. »
Elle soupira et secoua la tête. « Tu veux quelque chose, pendant que je suis là ? Faudrait que tu manges un peu plus, t'as pas grand chose sur les os, toi. »
« Oui, mais juste du thé s'il-vous-plaît. »

Rholàlà, les mamans, dis donc. Benedikt n'y connaissait pas grand chose mais par Alrik.
« Elle est tout le temps comme ça ? » demanda-t-il à Jake après qu'elle soit parti, recevant un léger sourire amusé de sa part.
« Ouais, un peu... Mais là, c'est aussi parce que je pars... Ça la stresse. »
« Oui, oui, ça j'ai vu... Mmmmh, Vrass, qu'est-ce que tu as l'intention de faire cette après-midi ? Rester ici ? Parce que moi je vais devoir aller travailler à l'herboristerie, aujourd'hui. J'ai déjà pris un jour de congé, il faut vraiment que je me remette à travailler... Ce n'est pas que ça me fait vraiment plaisir, mais... »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 02 Déc 2013, 17:01

Finalement, je me dis que j'aurais du me taire. Benedikt n'avait pas tardé à sortir tout un tas de bouquins et j'étais plutôt content de manger simplement de mon côté. Cependant, au bout d'un moment, même le botaniste ne pouvait ignorer les regards d'appels au secours que Jake me lançait - et que je faisais semblant de ne pas voir.
Je soupirais alors en passant ma main derrière sa nuque avec un petit sourire en coin

«Attends un peu... ce n'est pas facile pour lui de comprendre via des livres. Attends qu'il se retrouve devant ces machines et peut être que là, il se demandera comment ça marche. Tu sais... tout le monde n'accroche pas aux livres comme toi.» - surtout en Païlandune, je n'étais même pas sur que Jake arrive à lire la moitié des mots qu'il pouvait y avoir dans ces bouquins, il n'y avait qu'à voir l'écriture quasi-illisible avec laquelle il nous avait écrit son message.

Et la mère débarqua rapidement, mais je préférais la laisser râler un peu, je sentais qu'elle en avait besoin, histoire de montrer que même s'il sera loin, son petit pourra toujours compter sur elle. Maman assez pot de colle faut le reconnaître, et lorsque je la vois limite plaindre Benedikt qu'il n'est pas assez gros, je viens froncer le nez
«Va pas m'en faire un petit cochon toi!»
- «Roooh tout de suite!»
- au moins, ça eut le mérite de la faire sourire avant qu'elle n'aille chercher son thé.

Benedikt me demandait alors ce que je comptais faire de mon après-midi et je venais réfléchir un peu à la question
«Déjà, faut que je vois les affaires que Jake a prévu d'emmener pour voir si ça lui sera utile ou non, et s'il peut éventuellement prendre autre chose. Je compte faire quelques tatouages aussi, ça ne devrait plus tarder que les gens débarquent pour profiter que je sois là. Et après j'irai appeler Phaerör pour tester le tatouage du singe avec lui.»
- «Phaerör?»
- demanda Jake un peu curieux
- «Mon hiéras». Il écarquilla les yeux avant de se mettre à bégayer un peu
- «Tu... tu as un hiéras? Un vrai de vrai? Je pourrai le voir?»
- «Oui si tu veux. Benedikt a un maneki.»
- de nouveau il se tourna vers le gosse affichant un air presque plus surpris encore que lorsque j'avais mentionné avoir un hiéras
- «C'est vrai? Un maneki? Et je pourrai monter avec toi demain?» - oui, c'était au programme. Ce n'était pas bien difficile de voir que sa passion à lui, c'était surtout les animaux. Je suis sur qu'il aurait fait un bon commerçant pour l'animalerie, mais je doute qu'il ait assez de cran et de poigne pour certaines bestioles.

Enfin, le programme était établi, je venais m'essuyer les lèvres avant de me lever et faire signe à Jake de nous suivre
«On va au moins t'accompagner à l'herboristerie et ensuite tu me montreras ce que tu as prévu de prendre pour ton séjour dans l'état Atlante»
Sur le moment, j'avais cru lire un drôle de regard dans les yeux de Jake, mais je me disais que je devais me tromper. Est-ce qu'il s'imaginait quelque chose à l'idée que j'aille dans sa chambre avec lui? Bonne question, je ne savais pas non plus si Benedikt avait vu quelque chose aussi, mais de toute manière, je doutais qu'il soit jaloux.


N'hésite pas à faire passer la journée ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 02 Déc 2013, 22:12

« Mm-mh, oui ! C'est une femelle et elle s'appelle Pomporo. » Le botaniste se tourna légèrement vers Vrass et leva un sourcil amusé. « Mais Vrass ne l'appelle jamais comme ça parce qu'il trouve ça ridicule. Comme appeler un étalon Chouchou. »
Il avala sa deuxième et dernière tartine et rassembla en petit tas les miettes sur la table. « J'ai une selle pour deux personnes, ce serait bête de ne pas l'utiliser et Pomporo peut facilement porter deux personnes quand elles sont légères. Vu que tu es loin d'avoir la carrure de Vrass toi aussi... Ça passera très bien. »

Le botaniste releva la tête pour leur jeter un grand sourire quand le tatoueur parla de l'accompagner jusqu'à l'herboristerie, et n'accorda qu'une courte pensée au regard étrange que Jake lança à ce dernier devant ses paroles. Benedikt avait une capacité d'extrapolation très limitée et ne cherchait pas vraiment plus loin que le bout de son nez, en général. Hors là, cela semblait absolument hors de portée de son nez. L'idée que Jake puisse espérer quoique ce soit de Vrass était de toutes manières déjà perdu dans l'esprit du botaniste, trop enthousiasme à l'idée de le voir débarquer à la Basse-ville.
« Tu veux m'accompagner aussi Jake ? Enfin j'imagine que tu as du boulot, aussi, un peu ! »

Benedikt se réjouit simplement d'avoir un peu de compagnie pour le retour, et souhaita une bonne journée d'un simple geste de la main sans oser embrasser le tatoueur dans la rue. Une bonne journée ne fut pourtant pas ce dont il qualifierait la sienne, parce qu'entre les chiffres qui lui résistaient, l'énorme bordel qu'il trouva dans un coin de l'arrière-boutique et deux clients qui manquèrent de lui faire perdre son sang-froid à croire que les produits de l'herboristerie étaient des potions magiques, le botaniste en avait déjà marre en début d'après-midi.
Le reste de celle-ci fut occupée à tout reclasser et ranger les différents composants de l'énorme bordel, et Benedikt commença à se demander depuis quand l'herboristerie existait à voir l'écriture illisible de certaines étiquettes, effacées par le temps et écrites dans des lettres gothiques que plus personne n'utilisait de nos de jours.
« De la poudre de... hein ? » grommela-t-il, assis par terre. Il tira sur une autre caisse et fit tomber un paquet coincé derrière, auquel il jeta un coup d’œil intrigué, parce qu'après inspection, il ne contenait pas des plantes séchées mais un carnet à dessin rempli d'aquarelles de paysages de tout les coins de Nideyle. Benedikt passa quelques minutes à le parcourir et resta observer avec envie les peintures magnifiques des terres mortes avant de le mettre de côté. Il comptait le montrer à Vrass ce soir, supposant que ce dernier serait peut-être intéressé. En tout cas, cela avait donné au botaniste encore plus envie de voir le grand nord de Nideyle pour de vrai.

Malgré la culpabilité de laisser une partie de son bricabrac en plan, Benedikt décida quand même de rentrer en fin d'après-midi au lieu de rentrer après l'heure décente pour dîner. Il avait passé la semaine dernière à le faire, et le botaniste voulait profiter de Vrass autant qu'il pouvait pendant qu'ils étaient ici, histoire de lui montrer qu'il pouvait faire des efforts au lieu de le laisser en plan constamment. À défaut de savoir où était le tatoueur s'il faisait des tatouages, il rentra à pied à l'auberge où était Jake, supposant qu'ils avaient peut-être passer l'après-midi ensemble. Sinon, tant pis, il pourrait demander et rentrer à leur propre auberge !

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Déc 2013, 12:31

Journée assez bizarre en fait. Après avoir déposé Benedikt à l'herboristerie, on était rapidement passé chez Jake pour pouvoir vérifier tout ce qu'il emmenait avec lui et j'avais rapidement remarqué qu'en fait, il prenait vraiment pas grand chose. C'était pas plus mal, finalement, il ne prenait que son argent et il avait quand même une coquette somme sur lui. Il aurait largement de quoi s'acheter de nouveaux vêtements, et aussi peut être ses propres meubles pour la chambre que le Doc allait lui prêter. Je sais que c'est toujours plus agréable quand on a quand même ses affaires quand on est chez quelqu'un d'autre.

Pour le reste, j'étais descendu à la taverne et comme je le pensais, il ne me fallut pas trop de temps pour être assailli de commandes. Je demandais juste qu'on me prête une grande table pour certains tatouages et un tabouret pour les autres. De son côté, Jake était simplement resté à l'auberge avec sa mère qui voulait profiter un peu de lui encore.
Le soir, Benedikt retrouva le gamin sur place, celui-ci lui indiqua seulement la taverne où je me trouvais et lorsque le botaniste arriva, je venais de terminer le tatouage du phénix sur une femme d'apparence assez fragile. Je lui avais aussi fait la fleur d'ortie, bien pratique quand on a tendance à se couper souvent. Je soupirais en voyant que c'était la dernière pour aujourd'hui, je venais de me faire un sacré pactole avec tout ça et j'avais également un paquet de mottes de beurre frais, des confitures maison ainsi que des légumes en tout genre. Tout le monde ne pouvait pas payer avec des ores ici, et donc on allait avoir la chance d'avoir des produits frais pour notre retour à la maison!

«Ah te voilà... regarde moi ça, t'as déjà vu un potiron de cette taille?» - légume de saison faut dire, j'avais aussi récupéré des châtaignes, je me souviens que la petite vieille qui m'avait hébergé à mon arrivée dans les Ghettos me faisait une super soupe avec ça, mais je pense que je serais incapable de la refaire. M'enfin Benedikt trouvera bien quelque chose à faire de tout ça! Je mettais le tout sur mon épaule avant de l'attraper par le cou en poussant un soupir de soulagement

«Allez on rentre. Ce soir faudrait qu'on se couche tôt, j'ai dit à Jake qu'on partirait dès que possible. Faudra que tu me réveilles!» - et je savais déjà combien cette nouvelle allait le ravir avec ma bonne humeur légendaire au réveil!
On se dirigeait donc vers l'auberge et j'espérais que dès qu'elle me verrait, sa copine prendrait la poudre d'escampette. Je mourrais de faim en tout cas et je comptais bien avoir un énorme gigot dans mon assiette! Je m'approchais du comptoir et de toute évidence, la patronne n'était pas au courant de notre petite altercation puisqu'elle m'affichait toujours son immense sourire rayonnant à l'idée des sous que j'allais dépenser chez elle.

«On reprend la même chambre. Pour le repas, tu me prépares ton gros gigot avec des pommes de terre, j'ai très faim.»
- «Ooooh! Aucun problème!! Est-ce que je peux faire autre chose? Vous avez des affaires à laver peut être?»
- elle se tourna surtout vers Benedikt qui semblait couvert de poussière, pour ma part, ça allait à part peut être un détail, je lui tendais les trois mottes de beurre toujours emballées dans leurs sacs de toile
- «Faudrait que tu me gardes ça au frais... vu qu'on réchauffe notre chambre à la cheminée, j'ai pas envie que ça fonde.»
- «Bien sûr!»
- «Fais gaffe que personne pioche dedans, je sais le poids qu'il y a.»
- mon regard se posa sur la fille qui venait de passer furtivement vers la cuisine, l'aubergiste suivit mon regard avec un air étonné
- «Anya? Oh c'est une brave petite, elle ne volerait jamais quoi que ce soit!»
- «Y'a intérêt.»

Je me tournais vers Benedikt au cas où il ait quelque chose à demander. On irait dans notre chambre plus tard, là j'avais les crocs dont on allait s'installer à une table. J'étais de plutôt bonne humeur, mais finalement je me dis qu'on aurait du rester à l'auberge de Jake, on aurait été mieux et directement sur place pour partir le lendemain. Tant pis, maintenant c'est fait, c'est fait.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 03 Déc 2013, 19:46

« Je remonte trente secondes pour me changer et donner mes vêtements à laver, je reviens ! » glissa le botaniste à Vrass avant de disparaître dans les entrailles de l'auberge. Il ne lui fallu pas bien longtemps pour redescendre dans des vêtements propres – il y avait bien une chaussette différentes de l'autre, mais ça se voyait si peu... -, en revanche, donner ses vêtements lui prit un peu plus de temps vu la personne qui les récupéra... Benedikt n'avait guère envie de la voir maintenant, mais Anya se tenait là, assez gênée pour qu'il lui jette un regard confus d'interrogation.

« Je... Je te dois des excuses, je crois. Je pense que ce vous faites est répugnant, mais après tout... Tu fais de mal à personne alors j'imagine que ce n'est pas si grave. »
La patience du botaniste était déjà limité et il laissa tomber ses affaires dans le panier que lui tendait la jeune femme pour croiser les bras.
« C'est vraiment des excuses ? Parce que je me sens toujours aussi offensé, moi. »
Anya se mordit la lèvre, et le botaniste se demanda s'il avait pris cette habitude d'elle, il y a longtemps, ou si c'était l'inverse, ou si c'était une simple coïncidence qu'ils avaient pris chacun de leur côté.

« Tu te souviens de la fois où je me suis aperçu que j'étais devenue plus grande que toi ? Je t'ai embêté avec ça jusqu'à ce que tu me chasses à travers tout l'orphelinat et qu'on se batte dans la cour. On s'est fait engueulé, et on a dû s'excuser officiellement, et ce que tu as fini par dire, c'était quelque chose comme « Je suis désolé que tu sois tellement méchante », et moi, c'était « Je suis désolé que tu sois si petit ». Ça ne nous a pas empêché de faire d'autres conneries ensemble après. »
« Ce n'est pas pareil. »
répliqua le botaniste d'un ton plat. « On était des gamins, et actuellement, ce n'était pas très intelligent de ta part non plus, mais tu adorais juste me rendre fou. Là, c'est simplement blessant de t'entendre, et je n'ai même pas envie de te filer un coup de poing dans la figure parce que je suis déjà habitué à que ce genre de chose me mette dans des situations merdiques et que je m'en veux déjà moi-même. Et puis, parce que je n'ai plus dix ans. »
« Tu m'as manqué quand tu es parti, tu sais, au final. »
Benedikt lui rendit le panier et un demi-sourire un peu triste. « Je vais prendre ça plutôt que les excuses. Passe une bonne soirée. »

Lorsque le botaniste revint à table à côté de Vrass, leurs assiettes étaient déjà remplies et Benedikt fut finalement reconnaissant que le winghox lui ait commandé à manger. De toutes manières, il prendrait n'importe quoi qui lui passerait sous le nez vu son estomac vide, mais c'était des légumes croustillants qu'il se contenta s’enfournant en soupirant. Le botaniste se remit pourtant à sourire en relevant la tête pour regarder Vrass.
« Je vais essayer de cuisiner tout ce que tu as récupéré avec tes tatouages, en rentrant à la maison. Et à mon avis, on va manger du potiron pendant trois jours ! » déclara-t-il avec un nouveau soupir, plus de plaisir devant les délices qu'il grignotait, cette fois. « On va rentrer en combien de temps, tu crois ? Deux jours ? Ça m'embête un peu de ne pas pouvoir finir de ranger l'herboristerie de Banba, mais je pourrais le faire plus tard... Oh, on va mettre Jake où, pour la nuit ? La tente n'est pas prévue pour trois personnes... Mais ça m'embêterait de le faire dormir dans un hamac dehors par ce temps... »
Benedikt ne rajouta pas que cela lui ferait bizarre qu'ils dorment tout les trois, aussi.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 03 Déc 2013, 23:50

Au moins une chose était sure, on n'allait pas mourir de faim pendant le trajet, surtout que l'aubergiste me laissa aussi une énorme miche de pain pour le voyage. Alors que je venais limite d'accuser sa serveuse de voleuse, c'était plutôt sympa. Peut être que justement, elle voulait dissiper les soupçons? Enfin peu importe, elle apporta rapidement les assiettes alors que le gosse revenait, une mine encore un peu boudeuse sans que je ne sache pourquoi

«Ça va pas?» - il avait beau essayer de détourner la conversation, je le trouvais bizarre, mais je n'insistais pas. Je n'avais pas vu la serveuse se faufiler vers l'étage aussi je pensais qu'elle était encore en cuisine. Je ne pouvais pas faire le rapprochement aussi je réfléchissais à ce qu'on allait faire pour le trajet et je prenais une énorme bouchée de viande le temps de m'organiser
«Bah écoute, s'il pleut, on dormira à trois sous la tente, pas comme si Jake et toi vous preniez de la place. Et sinon oui, il prendra le ronçamac, je doute que ça lui pose problème... et puis c'est que pour une nuit.» - malgré tout, je voyais bien que ça lui posait problème, mais je ne voyais pas trop de solution. Soit on dort à trois dans la tente, soit..

«Au pire, je suis le seul des trois à pas craindre le froid, tu dormiras avec Jake sous la tente et moi dans le ronçamac.» ça par contre ça me faisait chier, surtout que je suis presque sur que si je fais ça, je vais me retrouver avec bébé koala qui va se glisser dans mon hamac pendant la nuit.

Enfin, on verrait ça demain matin. Je finissais mon plat, gardant une main sur mon ventre avant de lever le menton en arrière avant d'entendre une voix plutôt grave s'élever vers l'entrée
«Où est Vrass Rannveig?» - je fronçais les sourcils avant de coller mon menton contre mon torse pour voir de qui il s'agissait et lorsque je vis un winghox je me relevais rapidement...

«Orlaf!» - et merde, ça sent mauvais! L'homme se tourna vers moi avant d'afficher un large sourire...

Hein?

«Vrass! Bordel te voilà enfin!! Depuis le temps que je te cherche!»
- «N'approche pas Orlaf!»
- je m'étais placé suffisamment devant pour que Benedikt soit pas pris dans l'éventuelle bagarre, mais le winghox s'approche quand même sans même me craindre, toujours ce sourire aux lèvres avant qu'il ne prenne son élan et que je le sente plaquer son épaule contre mon abdomen, me coupant le souffle tout en me forçant à reculer jusqu'à brandir mon coude pour frapper violemment entre ses omoplates! Il posa un genou à terre et je me penchais donc pour passer mon bras autour de son cou comme pour l'étrangler

«Tu.. n'aurais pas du venir... Orlaf!» - il est plus lourd que moi, plus fort aussi, c'est pas normal que je le maîtrise aussi facilement
- «Tu te trompes Vrass! Je suis pas là pour te tuer... je suis vraiment content de te voir!» - hein? Il se dégageait alors facilement d'une clé de bras avant de me lâcher et me faire face en croisant les bras alors que je brandissais les poings - «du calme gamin! Tu te trompes d'ennemi...»
- «Je doute qu'il y ait le moindre winghox qui soit mon ami aujourd'hui»
- «Y'a moi. Je l'étais et je le suis toujours.»
- «C'est pas possible, si ça se savait tu te ferais trucider.»
- «Bah, ils sont pas obligés de le savoir. Tavernière! Une bonne bière!»


Je réalisais alors que tout le monde s'était figé dans la salle, mais lui s'installait tranquillement à notre table avant de me faire signe de m'asseoir, puis il planta ses yeux bleus dans ceux de Benedikt. Orlaf était le cliché même du viking, de longs cheveux blonds hirsutes, des gros sourcils, une belle barbe qui lui arrive au bas du cou, il est plus large que moi, surtout de la taille - bon il a de la bedaine en plus - et fait à peu près la même hauteur. Donc en gros, une montagne.

L'aubergiste lui apporta un verre de bierre et il regarda le truc pendant plusieurs secondes avant de lever les yeux vers la femme
«C'est quoi ça?»
- «Euh.. une bière?»
- «Non ça c'est c'est un dé à coudre...»
- elle soupira avant de récupérer le verre
- «J'ai compris, je vais chercher un vase!»

Il éclata de rire avant de me faire signe de m'asseoir, mais je n'aimais pas l'idée qu'il soit à la même table que Benedikt
«Oh ça va, arrête d'être sur la défensive avec moi! Je t'ai presque élevé bordel! J'ai toujours su que t'étais différent et si j'ai rien dit à l'époque, tu penses bien que je vais pas te dénoncer maintenant!»

Je ne comprenais rien à ce qu'il se passait ici. Je me tournais cependant vers Benedikt, l'air perdu
«Benedikt, voici Orlaf. C'est un forgeron qui vivait près de chez nous à Windrakk. C'est lui qui a fait mon épée.»
- «Benedikt hein? Il ressemble un peu à Storh je trouve.»
- «Possible.»
- c'était mon premier «mec» on va dire, mais je m'attendais pas à ce qu'il ait fait attention à ce gosse à l'époque!
- «Quoi que lui au moins a du poil au menton! Allez va détendez vous bordel! Je m'en contre-fous avec qui tu couches du moment que c'est pas mon fils»
- «Ça aucun risque, ton fils n'était clairement pas mon genre!»
- «Je sais.. t'as jamais aimé les gros.»
- «Il était surtout trop poilu! À quatorze ans il avait déjà de la barbe!»


Orlaf éclata alors de rire avant de voir l'aubergiste lui apporter réellement un vase de bière. Je me tournais vers Benedikt d'un air encore inquiet. Orlaf avait beau être sympathique, c'est vrai qu'il m'a aidé justement à quitter le village avant que l'on n'apprenne ce que j'avais fait, mais j'avais toujours cru que c'était parce qu'il ne savait pas ce que j'avais fait justement! Alors que là, j'avais du mal à réaliser.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 04 Déc 2013, 15:25

« VRA- »
Benedikt se redressa brusquement, les mains à plat sur la table de leur dîner soudain dérangé. Le petit botaniste se serait bien volontier battu pour le salut du tatoueur avec ses petits poings inefficaces et ses morsures de souris ; mais la situation était devenu bien confuse en quelques secondes seulement, Vrass étant devenu le plus agressif des deux winghox dans la pièce.
Les yeux grands comme des soucoupes devant le dialogue qui se déroulait devant lui, Benedikt observa le fameux Orlaf. Ça pour un winghox, c'était bien un winghox. Le botaniste n'était déjà pas bien gros et avait l'habitude de se trouver à côté du tatoueur, mais là, il se sentait tout à fait minuscule. Et vu tout ce que Vrass lui avait raconté à propos des winghox, que ce n'était pas si souvent qu'il en rencontrait, le moindre que l'on pouvait dire était que Benedikt était plutôt intimidé.

Le tatoueur parlait rarement de son enfance, et lorsqu'il en parlait, ce n'était jamais en bien, aussi ce fut avec surprise que le botaniste s'aperçut que le nouvel arrivant de Windrakk n'était peut-être pas si intimidant que ça. Enfin, au moins, il voulait du bien à Vrass, ce qui était déjà ça parce que ça n'allait pas du tout de soi. Benedikt se contenta donc de retomber sur sa chaise comme une poupée de chiffon lorsqu'il rencontra le regard perçant d'Orlaf, seulement soulagé lorsque ce dernier se détourna de lui pour commander une bière - et s’incrustant ainsi sans demander dans leur repas à deux -.
Et en plus il savait que Vrass aimait les hommes et s'en fichait. Mais qu'est-ce qui se passait. Le tatoueur eut beau présenter Benedikt au winghox, le petit botaniste cligna des yeux deux fois devant le main d'Orlaf tendue vers lui.
« En... Enchanté... » souffla-t-il en essayant de s'empêcher de grimacer malgré ses doigts écrasés dans la poignée du winghox.

Et voilà que la conversation se mettait à tourner des anciens amants de Vrass. Le botaniste continua de s'empêcher de grimacer, mais cette fois parce qu'entre Jake et ce Storh, il devenait un peu jaloux, tiens. Benedikt ne risquait de faire une seule remarque vu qu'il n'était pas vraiment en position de le faire, surtout pas après le fameux incident d'il avait deux semaines environ, mais il dû se retenir de demander à Orlaf à quel point, exactement, il ressemblait à Storh – et d'avoir la confirmation de Vrass qu'il était mieux, pendant qu'on y était, tiens -. Il devrait se contenter de répondre à l'idéal masculin du tatoueur pour cette conversation ; pas gros et pas poilu.
Histoire de changer de sujet, Benedikt se redressa et finit par enfin ouvrir la bouche : « Alors... Vous... avez connu Vrass quand il était jeune ? »
Le botaniste ne réalisa qu'après avoir avoir posé sa question que sa curiosité était cette fois bien éveillée. Benedikt n'avait jamais rencontré qui que ce soit qui connaissait le tatoueur avant son arrivée à la Basse-ville, et malgré le fait que lui-même aurait préférer garder ses histoires embarrassantes de quand il était plus jeune, la langue du botaniste brûlait de poser mille question sur comment était Vrass avant. Après tout, il n'avait que la version abrégée de ce dernier ! Et Orlaf avait l'air d'avoir été très proche de lui. Malgré le fait qu'il n'avait au grand jamais été mentionné par le winghox qu'il avait aidé.

Mais d'ailleurs, qu'est-ce qu'il faisait là, en fait, si loin de Wingdrakk ? Benedikt se trémoussa sur la chaise, se demandant si ce serait impoli de demander, et se demandant si c'était vraiment la peine de vouloir jouer les jeunes hommes bien élevés avec un winghox qui buvait de la bière dans un vase et en laissait une partie couler dans sa barbe.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Déc 2013, 15:53

Même si Orlaf ne m'avait jamais voulu du mal, il était un ami très proche de mon père et c'est pourquoi je me méfiais encore. Les bras croisés, je restais quand même près de Benedikt alors qu'il s'enfilait déjà sa bière cul sec. Le gamin finit par se remettre de ses émotions alors que je sondais toujours le winghox d'un air sombre, pour lui poser une question par rapport à mon enfance, ce qui me fit légèrement froncer le nez

Orlaf posa violemment son vase sur la table - manquant de la briser au passage - avant de rire d'une voix grave en se tournant vers moi
«Oh ça oui je l'ai connu, tout petit même, lorsqu'il ne tenait que dans la paume de ma main!» - il montra ses énormes paluches en guise de preuve. Oui, c'est dur à croire mais moi aussi j'ai été un bébé... je me tournais vers Benedikt en soupirant
«C'est la femme d'Orlaf qui a aidé ma mère à accoucher. Il m'a vu naître.»
- «Bon sang que ton père était content que tu sois un garçon! Certes, il n'avait pas à se plaindre de Fhran qui avait un sacré cran pour une fille, m'enfin je crois que c'est la seule fois où j'ai vu ton père sourire franchement!»
- «Ça n'a pas duré bien longtemps.»
- dis-je en croisant des bras. Orlaf but une nouvelle gorgée de bière avant de hausser des épaules
- «Arrête, t'as quand même passé un sacré bon nombre d'années où t'étais considéré comme le fils prodige! T'étais doué en tout! Combat à mains nues, avec des armes, tu montais à cheval encore mieux que ton père! C'est à la puberté que ça a un peu cafouillé... m'enfin il s'en n'est pas rendu compte tout de suite non plus.»
- «Mais toi oui.»
- j'avais du mal à croire que depuis tout ce temps, il avait compris mon manège. Comment ça se fait que je n'ai pas été écartelé avant? S'il l'avait remarqué, pourquoi personne d'autre ne l'avait remarqué aussi?»
- «Bah, je suis forgeron, je travaille tard le soir, et je t'avais souvent repéré à faire des allées et venues dans les maisons des autres. Souvent des filles d'abord, mais quand j'ai vu que tu allais parfois dans des maisons où il n'y avait pas la moindre gamine, mais des adolescents, il ne m'a pas fallu longtemps à comprendre! Les autres pensaient que tu avais juste des copains.»

J'écarquillais alors les yeux avant de poser mes mains sur ma table d'un air paniqué
«A... attends.. ces garçons... les gens ont du réaliser depuis non? Ils n'ont quand même pas...»
- «T'en fais pas. La majorité de ces types se sont soit barrés quand t'es parti aussi, soit ils se sont mariés donc on n'a pas eu de soupçons sur eux, pour ceux la, t'étais vraiment qu'un copain. Pas de panique... y'a que ce pauvre Verner qui y est passé.»
- il se tourna vers Benedikt, ignorant si celui-ci était au courant, aussi ce fut moi qui termina sa phrase
- «Le fiancé de ma sœur.»
- «N'empêche, tu sais, je crois qu'au fond elle t'en est reconnaissante. Elle n'a jamais pu se marier jusque là, mais je crois qu'elle ne veut pas être la femme de quelqu'un. Avec le caractère de merde qu'elle a de toute manière...»
- «Pas ma sœur pour rien.»
- «Tu l'as dit!»
- je détournais un peu les yeux. Une part de moi était rassurée, bien que je comprenais aujourd'hui qu'il y avait d'autres fugitifs comme moi. On peut dire que j'ai foutu un sacré bordel en partant moi... «m'enfin tu sais, ton histoire a beau avoir fait du bruit, c'est rien en comparaison de la famille Bolt. Ah oui en fait si, y'a bien Noak qui y est passé en fait!»
- «Noak? Noak Bolt? Il est mort?»
- «Ouaip... par son père. Ça n'a pas plu à sa fille qui l'a tué en retour tiens! Une vraie famille de tarés de toute manière.»


Putain je venais seulement de réaliser... L'autre tarée que j'ai affronté dans l'arène - et sa frangine il me semble aussi... c'étaient les sœurs de Noak? Bon sang, heureusement qu'elles ne savaient pas que j'avais aussi été l'amant de leur frère, sinon pas dit que j'aurais survécu dans cette arène. Je prenais un verre d'eau avant de soupirer un moment puis lever les yeux vers le winghox

«Pourquoi t'es là Orlaf?» - mon regard était sérieux et le guerrier se redressa avant d'afficher un air amusé
- «Je cherche quelqu'un. Un morphe, de longs cheveux noirs, une peau basanée... assez fin, surement ton type d'hommes. Il a assassiné Detlef Osulf» - Je ne connaissais pas ce Detlef, mais je connaissais le type dont il parlait. Je lui ai fait un tatouage à Balaïnes - «tu comprends bien que je dois le ramener vivant. Il lui a tranché la gorge comme si c'était une simple pomme... et au passage, je dois voir si je trouve des renseignements sur toi.»
- «T'es forgeron, pas mercenaire.»
- «Les temps changent. Sayah a ouvert une forge à Windrakk et j'ai du mal à rivaliser. J'ai du étendre un peu mes activités.»


Je vois. Soupirant doucement, je venais boire une nouvelle gorgée avant de plonger mon regard dans le sien à nouveau
«Et me concernant?»
- «Bah, on dira que j'ai pas eu de chance?»
- je souriais un peu. Décidément, la vie est vraiment pleine de surprise.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 04 Déc 2013, 17:20

Benedikt eut l'impression de se retrouver plonger en territoire Wingdrakk comme s'il avait trébuché sur un caillou. Est-ce qu'il y avait une seule histoire qui allait se raconter qui n'impliquait pas fureur et cadavres à la clé ? Ah, les winghox, je te jure. À défaut de savoir quoi ajouter dans la conversation, le botaniste ouvrait grand les oreilles et n'en perdait pas une miette, le reste de son assiette de légumes complètement oublié malgré sa faim.

« Pourquoi il l'a assassiné ? » demanda soudain Benedikt dans une seconde de silence entre les deux hommes, attirant leur attention pour la première fois pendant quelques minutes. « Je veux dire, pourquoi ce Det...lef Osulf a été assassiné ? » Bordel, et après Vrass lui reprochait d'avoir appelé son Maneki Pomporo. Au moins, c'était prononçable.
N'empêche, ce n'était guère rassurant d'avoir autant de winghox dans la nature qui pouvaient leur rentrer dedans à tout moment, et dont certain tranchaient la gorge d'autres personnes comme une simple pomme. Est-ce qu'on avait tranché la gorge de Verner aussi ?
Benedikt préférait de toutes évidences les histoires d'enfance et essayer d'imaginer sans grand succès un Vrass de la taille d'une main de géant. Même si décidément, on avait du mal à avancer à peine cinq minutes après sa naissance sans que les problèmes n'arrivent. Le botaniste jura sur sa tête qu'il ne poserait jamais un pied à Wingdrakk, peu importe toute la curiosité du monde.

« Je ne comprends pas comment vous avez réussi à vivre là-bas. » lâcha Benedikt avec un visage paumé. Il parlait aux deux winghox et s'aperçut après que c'était assez grossier de sa part de balancer ça devant Orlaf qui y vivait toujours, et allait y retourner sans aucun doute. Contrairement à Vrass qui n'était pas si mécontent de ne plus y être.
« Je- Je suis désolé si c'était offensant, c'est juste que je comprends pas. Ça me semble... complètement dingue. De vouloir vivre là-bas. Je ne sais pas. Enfin, j'y suis jamais allé mais. Je ne sais pas. » - La beauté des falaises de Wingdrakk valaient-elle vraiment cette peine ? Mais bien sûr, on n’appelait pas cette ville la ville des barbares pour rien.
Quelque part pourtant, Benedikt s'était simplement mis dans la tête que ceux qui y vivaient étaient soit dans l'incapacité mentale ou physique de partir, soit des brutes sans cervelle. Orlaf n'entrant dans aucune des deux catégories, le botaniste n'avait plus à le regarder bêtement comme si une deuxième tête était en train de lui pousser sur l'épaule.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 04 Déc 2013, 18:28

Difficile de rester sérieux deux minutes avec un type comme Orlaf, cependant c'était pas comme si je pouvais me permettre de relâcher mon attention, pour sûr que demain on allait très vite déguerpir et j'étais bien content d'avoir un hiéras pour le coup, même le plus fou des winghox se risquerait pas à affronter ces bêtes la tout seul.

La question concernant ce Detlef était pertinente, mais visiblement, Orlaf n'avait pas la moindre idée de pourquoi il avait été assassiné
«Une histoire de contrat. Je crois que vot' Roi Livian y est pour quelque chose. On m'a pas donné tous les détails.»

Tsch, si Livian commence à se mêler des affaires de Windrakk, une guerre risque fort d'éclater et pas dit que les armées du roi soient suffisantes contre les drakkars winghox. Enfin ce n'était plus vraiment mon problème.

Orlaf se commandait une autre tournée alors que je préférais rester à l'eau. J'en apprenais un peu sur ce qu'il s'était passé au village depuis que je suis parti, pas évident d'avoir des nouvelles lorsqu'on sait qu'on pourrait se faire tuer dès qu'un winghox nous croise dans la rue.
Malgré tout, la remarque de Benedikt eut de quoi me faire sourire, pour sûr que pour quelqu'un qui n'a jamais été là bas, y'a de quoi s'étonner qu'on veuille vivre dans un bled pareil, et ça ne manqua pas de faire rire Orlaf

«Bouahaha! T'as bien raison mon garçon! On est tous un peu fêlés de la carafe là bas!»
- «Certains plus que d'autres quand même...»
- dis-je en haussant un sourcil amusé. Le winghox leva son vase avant de boire une sacrée gorgée et se tourner vers Benedikt en haussant des épaules
- «Tu sais mon ptit. On naît comme ça, pour la plupart d'entre nous, ces choses là sont normales. Tu né winghox, ben faut que tu penses winghox, que tu agisses winghox et que tu vives winghox! C'est dans l'ordre des choses, et plus tu suivras les directives du clan et mieux ta famille sera vue et plus tu bénéficies d'avantages! M'enfin tu sais, je crois que c'est un peu pareil partout. Du moins sur le principe.»

Je croisais les bras en réfléchissant à ce qu'il pouvait dire, pas vraiment d'accord là dessus. Mais il se pencha pour regarder le gosse d'un air malicieux ce qui m'obligea à m'avancer dans un geste défensif
«Par exemple... chez vous, quand un type va pour violer une femme ou tuer quelqu'un, s'il est dans les petits papiers de vot' roi, il lui arrive quedalle! Et résultat, la pauvre fille se retrouve limite à être montrée du doigt genre c'est sa faut' elle l'a bien cherché! Va pas faire ça à Windrakk mon gars. Peu importe que tu sois Fritjof Gerulf ou le premier péquenaud du coin, si tu t'en prends à la femme d'un autre, ben on te zigouille!»
- «Ouais et même si t'es innocent d'ailleurs...»
- dis-je sur un ton mesquin, Orlaf haussa des épaules avant de prendre son vase à la main
- «Oui enfin c'est pas arrivé si souvent hein? Tout ça pour dire qu'à Windrakk au moins, tu te tiens à carreaux! On est peut être des brutes sans cervelles, mais on a une certaine notion du respect!»
- «Mais pas du libre arbitre.»
- «On peut pas tout avoir hein?»
- je soupirais avant de boire une nouvelle gorgée d'eau. Je savais qu'au fond il avait raison. Windrakk était surtout basé sur une discipline de fer, si tu y manques, t'y passes et puis c'est tout. C'est la loi du plus fort, pour survivre. Ça paraît bête et barbare, mais ça marche. Du moins, sur le plan militaire...

Orlaf posa son «verre» avant de se lever et déposer quelques pièces sur la table - pas du tout suffisant pour la dose qu'il venait de s'enfiler, mais je comptais mettre la différence s'il me laissait bien en vie. Il n'avait pas son épée sur lui, je supposais qu'il l'avait laissée avec son cheval dehors, il doit être venu avec quelqu'un aussi je restais méfiant.
«Ça m'a fait plaisir de te revoir, Vrass. Je vois que t'as bien grandi et que t'es toujours costaud. Par contre, tu es un peu trop connu selon moi. Héros de Nideyle, cogneur de bisons, t'as de la chance que les winghox veuillent pas mettre le pied dans ton état Altante sinon je pense qu'on t'aurait mis la main dessus depuis longtemps. Tu devrais essayer de te faire oublier un peu.»
- «Avec la vie que je mène, ce n'est pas facile.»
- «J'en doute pas. Prends soin de toi fiston. Et toi aussi petit. Je te le confie.»


Fiston... je ne me ferai jamais à cette expression pour moi. Même si le Doc m'appelle souvent comme ça, j'ai du mal, surtout venant d'un winghox. Je le regardais partir en me disant que malgré tout cette nuit, je risquais de ne dormir que d'un œil.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 04 Déc 2013, 21:33

Benedikt hocha la tête, son air semi-choqué encore collé au visage.
« Je n'y manquerais pas... » - C'était bien la première fois qu'un winghox de presque deux mètres et musclé comme un lanceur de poids lui demandait de prendre soin d'un autre winghox de la même taille, tiens. Il ferait mieux de garder ce souvenir précieusement, ça n'arrivera pas une autre fois. Le botaniste resta regarder Orlaf s'éloigner et sortir de l'auberge avant de tourner la tête vers Vrass :
« J'ai. Failli. Avoir. Une. Crise cardiaque. Je veux dire, en voyant que c'était un winghox. Oh, bordel. Je suppose que toi aussi ? Dis-moi que toi aussi. »
Le botaniste s'avachit sur sa chaise en soupirant longuement. Vu son innocence et son instinct de survie déficient, il ne risquait pas d'avoir encore de la méfiance pour la bonne volonté du winghox forgeron qui aurait pu étrangler Vrass sur place. En revanche, ces paroles l'avait un peu plus inquiété.

« Vrass... Ce n'est peut-être pas idiot, ce qu'il dit, quand même... Je veux dire... S'il y a des winghox qui se promènent en Païlandune... Et qu'il n'ont qu'à demander où tu es ! » Les sourcils de Benedikt et il jeta un regard préoccupé au tatoueur. « Et si un jour l'un d'entre eux décide qu'il n'a plus peur d'aller à la Basse-ville ? Ce n'est pas comme s'ils n'avaient pas vraiment l'habitude de manquer de raison et de prudence, à Wingdrakk. »
Le botaniste se remit à piocher dans son assiette, mais Orlaf avait planté des graines d'idées dans sa tête qui lui serrait l'estomac.
« Je- Je veux dire ; d'accord, tu peux te battre avec quelques humains, mais plusieurs winghox ? C'est pas comme si j'étais d'une aide aucune et que je savais me battre. Et pas sûr que Iza puisse t'aider non plus, elle s'effraie facilement même si elle voudra te défendre, et en plus elle n'est pas toujours là, et... » Benedikt laissa tomber sa fourchette pour se tourner vers Vrass, sans se rendre compte qu'il lâchait son inquiétude inconsidérée sur lui. « Il vient de Wingdrakk, il sait mieux que nous ce qui se passe là-bas, et il dit ça, il doit bien y avoir une raison, non ? Est-ce que c'est parce qu'il a déjà entendu des choses sur toi là-bas ? »

Le botaniste grogna et frotta ses joues en soupirant. « Excuse-moi, je suis en train de paniquer, c'est idiot. C'est juste que... Il m'a fait peur, avec ce qu'il a dit, là. »
Et bien sûr, Benedikt parlait bien des dernières paroles de Orlaf, mais que pouvait-il dire du reste ? Si les winghox étaient si attachés au respect et à l'honneur jusqu'à chercher à retrouver Vrass encore aujourd'hui, et s'ils n'hésitaient pas à égorger les gens, il n'y avait guère besoin de réfléchir longtemps pour assembler les pièces. Des pièces qui formaient un tableau bien effrayant dans le cerveau du botaniste.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 05 Déc 2013, 10:48

Même si ça ne se voyait sur mon visage, j'avais tout autant été au bord de la crise cardiaque que Benedikt. Les bras croisés, j'essayais surtout de rester calme. Je voulais croire à la sincérité d'Orlaf, il est venu dans cette auberge sans arme, ce qui signifie qu'il est venu avec quelqu'un qui était prêt à intervenir si ça se passait mal. Et je suis sur qu'il m'a vu, car lorsqu'on a commencé à se battre, il a forcément cherché à voir ce qu'il se passait pour s'assurer qu'Orlaf n'avait rien. Est-ce que le forgeron est conscient que ce type pourrait le trahir? Vouloir ma tête? Le prestige de me ramener pourrait apporter pas mal d'avantages à sa famille après tout vu la hauteur de la trahison.

Je plissais légèrement des yeux avant de réaliser que je n'avais pas écouté la moitié de ce que Benedikt m'avait dit. Je posais ma main sur son poignet pour le rassurer bien que mon regard restait sombre.
«Aucun risque pour les Ghettos. Même s'ils y arrivent, c'est un labyrinthe, moi je les connais comme ma poche, et puis n'oublie pas que j'ai la perle de Sayah pour m'en aller si jamais les choses tournent mal.»

Je me levais avant de lui faire signe de me suivre
«Viens, on va se coucher. Plus tôt on partira demain, mieux ce sera.» - je prenais une profonde inspiration avant de monter dans la chambre. Je me passais un peu d'eau sur le visage avant de réaliser que je n'avais rien pour me défendre ici. Mon épée est restée chez moi. Fronçant les sourcils, j'essayais de faire comme si ça ne m'affectait pas, mais je savais déjà que j'allais passer une mauvaise nuit. Benedikt pouvait essayer de m'allumer avec quelques tentatives de câlins, ça ne marcherait pas pour ce soir, et je pense qu'il pouvait le comprendre, aussi je m'allongeais simplement en gardant mon pantalon, attendant qu'il s'endorme contre moi avant de rouler légèrement pour me libérer.

Je ne comptais pas dormir tout de suite, peut être même que je n'allais pas dormir du tout. Je m'approchais de la fenêtre, tout était calme. Trop calme pour un cas où deux winghox - si je ne me compte pas - sont en ville. Je venais m'asseoir par terre, derrière la porte, mon crayon à la main pour jongler du bout des doigts en attendant.
Peut être que je me faisais des idées et qu'il ne se passerait rien... mais j'avais un mauvais pressentiment. Mon instinct winghox probablement, il faut croire que toutes ces années où mon père m'a entraîné à l'art de la guerre n'ont pas servi à rien.

Au bout de deux heures, j'entendis le sol craquer. Mes sourcils se froncèrent, contrairement à la personne qui se baladait dans les couloirs, j'avais une vue parfaite dans le noir et je me félicitais à nouveau de m'être fait le tatouage du chat, bien que j'aurais presque aimé avoir aussi celui qui me rend invisible pendant quelques secondes. Tant pis, déjà le fait que je puisse y voir et pas lui allait m'aider. Je prenais appui sur le mur derrière moi pour me relever sans avoir à bouger les pieds, posant mon crayon sur la console à côté pour avoir les mains libres. Mes yeux étaient fixés sur la poignée de porte. Peut être que ce n'est qu'une servante qui profite de la nuit pour faire un peu de rangement? Je sens mon cœur s'accélérer dans ma poitrine et mon regard se tourne l'espace d'une seconde sur Benedikt, qui dort encore tranquillement - ou pas, je sais qu'il était nerveux avant de se coucher aussi, il doit probablement faire quelques mauvais rêves.

La poignée de porte tourne, avec beaucoup trop de douceur pour être naturel et j'entrevois la pointe d'une épée par l'entrebâillement... je le savais. Armant mon épaule, je prenais mon élan pour refermer violemment la porte sur l'intrus, ce qui le projette en arrière! Le boucan a probablement déjà réveillé Benedikt mais tant pis, j'ouvre la porte en grand pour voir un jeune winghox, plus jeune que moi mais qui doit bien faire ma taille, en bien plus large encore! Et le pire, c'est que je le connais...
«Garund! Enfoiré!» - mon pied part tout seul, d'abord dans son entrejambe pour le clouer au sol puis je me jette sur lui pour qu'il lâche son épée, écrasant son poignet avant de lui donner un violent coup de tête sur le nez. Je sens le sang gicler sur mon front alors que le bruit du métal sur le bois me fait signe qu'il a lâché son arme! Il ne perd cependant pas de temps, je sens un coup de poing s'écraser sur ma tempe et je roule sur le côté, temporairement sonné... il a une putain de force l'enfoiré! Le voilà qui me roule dessus sans se soucier des coups que je lui ai déjà mis et ses mains énormes se referment sur mon cou!

La petite servante apparaît et se met à crier, les mains sur la bouche comme pour s'en empêcher et je ne fais que serrer les dents pour surtout gonfler mon cou afin d'empêcher l'autre de m'étrangler
«Dégage!!! Il va te tuer!» - je finis par donner un violent coup de genou au niveau du dos du winghox, puis j'utilise la paume de ma main pour l'écraser sous son nez, entendant le bruit des os qui n'ont cette fois pas résisté au choc! Je sens sa prise se relâcher et j'en profite pour le repousser contre le mur, un tableau se décroche et lui tombe dessus mais c'est pas ça qui va l'assommer!

Mes yeux se portent sur son épée et je me penche rapidement pour l'attraper et la brandir vers lui avant de voir qu'il y a déjà du sang dessus...
«Orlaf...» - un bruit de crachat, Garund lève un regard mauvais sur moi
- «Il aurait pas du te laisser partir... il était pas digne du clan!» - mon sang ne fit qu'un tour alors que je mettais la pointe de son épée sur sa gorge, il se mit à sourire d'un air mauvais - «T'as pas le cran pour ça, Vrass Rannveig... un mec qui se tape des petits garçons n'a pas les couilles de tuer quelqu'un!»
- «Pas besoin de couilles pour ça. Une épée suffit, mais j'ai pas envie que ma tête soit mise à prix parce que j'ai fait disparaître une pourriture de ton espèce! Orlaf était un brave homme...»
- «Un lâche, rien de plus!!»
- il repoussa l'épée et se jeta de nouveau sur moi, le choc de nos corps qui tombaient sur le sol eut de quoi faire trembler toute l'auberge alors que je le sentais me matraquer de coups au visage! Il me mit ensuite un énorme coup de tête et je sentais que j'étais à deux doigts de tomber évanoui jusqu'à ce qu'il y eut un bruit de porcelaine cassée et Garund s'arrêta un moment avant de lever les yeux devant lui. J'en profitais pour tendre le bras et l'enrouler autour de son cou, me retournant pour me placer dans son dos et serrer son cou de toutes mes forces, mon autre main s'agrippant à l'une de ses cornes pour assurer ma prise. Devant moi, Anya... terrifiée et au sol, des débris de terre cuite ou je ne sais quelle matière. C'est elle qui lui a éclaté le vase sur la tête? C'est peut être Benedikt aussi car il doit bien être réveillé depuis le temps.

J'en sais rien, le sang bat trop vite dans mes oreilles pour que j'entende quoi que ce soit à part les râles de Garund sous ma prise. Fermant les yeux, je serre de plus en plus, je sais que je n'ai pas le choix. Il a tué Orlaf, si je le laisse repartir, il me traquera encore et encore et pire encore, les gens de Banba risquent d'être pris pour cible par les winghox qui me chercheront encore à l'avenir.
Un dernier sursaut, je ne sentais plus le sang de Garund au niveau de mon bras nu en contact avec sa gorge, mais j'attendais encore avant de ramener mon index au niveau de son pouls. Plus rien. Je le repoussais alors qu'il s'éclatait sur le sol, j'étais pas beau à voir. Mon visage était tuméfié des coups reçus, j'ai du sang partout, aussi bien celui du winghox que le mien lorsqu'il m'a presque cassé le nez. Mes côtes et mes poings sont aussi couverts de bleus qui ne vont pas tarder à grossir encore, mais sur l'instant, je m'en fiche.

Anya est toujours là, paralysée pendant que l'aubergiste arrive derrière elle, moi j'ai ramené mes mains sur mes yeux, m'appuyant sur le mur derrière moi en relevant légèrement les jambes.

Orlaf... tu méritais pas ça.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 05 Déc 2013, 18:17

« Benedikt... Qu'est-ce qui se passe. »
L’intéressé, tombé sur les fesses et dans l'incapacité mentale de se relever ou même de bouger, mis trois secondes à enregistrer les paroles d'Anya qui n'avait pas l'air plus détendue. Les deux regardait la scène du tatoueur, son bras encore autour du cou de l'autre winghox, avec des yeux grands comme des soucoupes.
« C'est compliqué » souffla le botaniste d'une voix blanche assorti à son visage décomposé, et n'avait pas apparemment le courage d'essayer d'expliquer. Il était déjà assez confus lui-même, et puis à quoi cela servait-il, de toutes manières. Ce n'était pas ses affaires. Ils avaient bien d'autres problèmes à l'instant. Auxquels Anya pensait, de toutes évidences.

« Je dirais rien si vous me laissez partir... Je jure de rien dire, je dirais à la patronne que c'était juste une bagarre. Mais laissez-moi partir. » bredouilla la jeune femme.
Benedikt détourna pour la première fois les yeux du corps du winghox.
« Pourquoi tu nous supplies...? » demanda-t-il, mais lui et Anya savait parfaitement pourquoi, tout autant que Vrass, bien sûr. Il venait de tuer un winghox du double de son poids sous son nez et dans sa tête, ce n'était pas si fou d'imaginer que le tatoueur en fasse autant avec elle pour éviter d'avoir des témoins.
Elle ne resta pas longtemps la seule témoin, pourtant. L'aubergiste brisa le silence de mort – c'était le cas de le dire – qui régnait dans le couloir par une voix tonitruante alors qu'elle débarqua sans prévenir.
« Mais qu'est-ce que c'est que ce boucan ?! » tempêta-t-elle avant de se mettre à hurler devant ce qu'elle y trouva. C'est sûr, cela ne faisait pas parti du boucan habituel que faisait le tatoueur, qui ne se pratiquait pas à quatre et où personne n'y passait. Heureusement qu'ils avaient une chambre éloigné des autres, parce que Vrass se serait retrouvé avec une ribambelle de clients qui seraient venus voir ce qui se passait, aussi.

Benedikt ferma les yeux aussi fort qu'il put avec l'espoir que tout ça n'était qu'un mauvais rêve, malgré le fait qu'il savait très bien que le battement de son cœur dans sa poitrine étaient parfaitement réel, comme la bagarre bruyante qui l'avait tiré du sommeil, une bonne dizaine de minutes plus tôt. Si marcher sur un morceau de porcelaine du vase qu'il avait brisé ne l'avait pas réveillé, alors rien d'autre ne pourrait.
Et pour son plus grand déplaisir, le même paysage s'offrit à ses yeux lorsqu'ils les rouvrit, hermétique à l'aubergiste qui blablatait un charabia tout à fait paniqué. Il mit quelques secondes à se concentrer sur ce qu'elle disait, mais les mots qu'elle utilisait le rendait fou au lieu de calmer son esprit.
« TAISEZ-VOUS ! » se mit à hurler le botaniste, les yeux pleins de larmes. « Vous n'avez pas le droit de dire ça ! C'était de la légitime défense ! C'était pas un- un meurtre ou un assassinat, c'é-était un... »
« C'était quoi, dans ce cas ?! »
« VRASS N'EST PAS UN ASSASSIN ! ET PUIS QUI VOUS VOULEZ PRÉVENIR ? LES TRIBUNAUX DE WINGDRAKK, PEUT-ÊTRE ??? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 05 Déc 2013, 18:38

Forcément, ce genre de choses devait arriver. Cependant, si je restais horriblement calme face à la situation, laissant les mots «assassin» ou «meurtrier» me glisser dessus comme si rien ne pouvait m'atteindre, je finissais par sursauter lorsque Benedikt cria. J'étais toujours assis par terre dans le couloir, je faisais face aux deux femmes qui regardaient le gosse avec des yeux ahuris, puis je reprenais d'une voix calme, bien qu'on voyait bien que je ne me sentais pas bien.

«Déjà d'une... je ne vais tuer personne d'autre. Anya, t'as pas à avoir peur de moi à ce niveau là.» - puis je me tournais vers Benedikt, on pouvait aussi bien lire la fatigue que la douleur dans mes yeux, j'avais mal partout et surtout à la tête qui s'était mangée le maximum de coups - «Benedikt, crie pas... pas la peine de réveiller le reste de l'auberge.»
- «Je n'ai pas d'autres clients que vous pour cette nuit, à part le winghox blond et... lui.»
- elle désigna Garund du doigt avant que je ne hoche la tête de gauche à droite
- «L'autre winghox est mort. Tué par ce type. Je ne sais pas où il est par contre, mais s'ils sont venus avec leurs chevaux, je crains que son cadavre n'attende dans l'écurie»
- «Mais enfin... pourquoi? Pourquoi l'avoir tué?»


Je désignais l'épée du menton avant de grimacer sous ce simple geste
«C'était lui ou moi. Il ne m'aurait jamais laissé partir d'ici vivant.»
- «Mais.. pourquoi? Qu'est-ce que vous avez fait pour qu'il veuille vous tuer?»
- je levais les yeux vers elle et j'arrivais même à sourire
- «On va juste dire que j'ai couché avec la mauvaise personne... désolé, ça concerne Windrakk, et honnêtement, il vaut mieux pas que vous en sachiez plus. Et si des winghox apprennent ce qu'il s'est passé ici, vous risquez d'être en danger. Il vaudrait mieux que personne ne sache.»

Je grimaçais alors avant qu'elle ne baisse les yeux vers le corps sans vie du colosse. Puis elle soupira avant de remonter ses manches
- «Je vais préparer la charrette pour les transporter en dehors du village, on trouvera bien un coin où les enterrer.»
- «Si... si ça ne vous dérange pas... pour Orlaf, l'autre... lui mettre au moins une pierre, quelque chose, même si on ne met pas son nom.»

Elle eut alors un regard désolé avant de hocher de la tête, elle se rendit à l'étable où elle trouverait le cadavre d'Orlaf, je ramenais mon pouce et mon index sur l'arête de mon nez, grimaçant sous la douleur, mais avec une drôle d'envie de pleurer. Je ne savais pas si c'était le fait d'avoir tué un homme qui me rendait malade, ou de savoir que j'aurais pu empêcher qu'Orlaf se fasse tuer si j'avais agi avant. Ce n'est pas la première fois que je tue quelqu'un, mais en général, ce n'était pas aussi volontaire, c'était surtout mon épée qui le blessait et il mourrait de ses blessures, là je l'ai vraiment senti partir entre mes bras... c'est pas pareil.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 05 Déc 2013, 20:16

« Je... Je peux graver une plaque pour lui, si vous avez un morceau de bois. » bredouilla le botaniste qui refusa de jeter à Vrass un regard avant que les deux femmes ne disparaissent, l'une à la recherche d'un cadavre dans les étables, l'autre dans l'intention de préparer une charrette. Après tout ils avaient deux chevaux en plus maintenant, ils n'en manqueraient pas.
Benedikt tourna la tête vers le tatoueur et resta le regarder pendant une ou deux minutes, sans bouger, incapable de trouver le courage de s'approcher de lui. La présence du corps de Garund entre eux était trop étouffante pour le petit botaniste qui tentait de ne pas se remettre à hurler.
Il finit pourtant par chanceler jusqu'à lui, les yeux fixés sur le visage en mauvais état du tatoueur.
« Vrass, viens. » souffla-t-il en lui tendant une main tremblante. « J'ai de quoi te soigner dans la chambre, et je- je crois que tu en as besoin. Je... Je vais m'en occuper. »

Benedikt finit par vider sur le lit l'intégralité de la sacoche où il mettait tout ses produits de l'herboristerie. Il y piocha de la menthise liquide, du baume St-Ôl et de la Larmiqueuse avant de faire s'asseoir sur le lit Vrass. Sauf qu'en se retournant à nouveau sur ce dernier, le botaniste décida de commencer par autre chose, bien nécessaire vu l'état du tatoueur.
« Je vais aller chercher de l'eau, je reviens. » déclara-t-il, mais il s'aperçut heureusement qu'il y avait un baquet d'eau froide sur une commode dans la chambre. Parfait, tout valait mieux que de repasser devant le cadavre du winghox, même s'ils allaient devoir l'enterrer après, aussi c'était un souhait plutôt inutile.
Le botaniste nettoya les plaies de Vrass avant d'y appliquer les produits de l'herboristerie et un ou deux bandages pour ses mains et les bras. Il ne soufflait pas un seul mot, incapable de savoir quoi dire et comment le dire, et presque soulagé en pensant que ses sourcils froncés pourraient passer pour de la concentration. Cela n'était probablement pas le cas, mais Benedikt s'attacha pourtant à être aussi délicat que possible, attendant que la menthise fasse son effet pour ajouter de la Larmiqueuse et prenant garde à ne pas appuyer sur les blessures du tatoueur.
« Est-ce que tu es blessé autre part ? » finit-il par demander une fois qu'il eut terminé et rassit sur ses talons, entre les genoux du tatoueur. Le botaniste se mit à scruter le corps du winghox assis devant lui ; il n'avait qu'un pantalon sur lui, aussi ce n'était pas très difficile. Benedikt, de son côté, était toujours en pyjama, et ses orteils auraient bien volontiers profité du confort d'une paire de chaussettes, mais le botaniste n'y pensait pas vraiment à l'instant, occupé à froncer le nez sur une large plaie dans le dos de Vrass dont il ne s'était pas occupé.
À défaut de savoir comment réagir devant ce qui venait de se passer, il avait décidé de s'occuper de la seule chose dont il était sûr que le tatoueur avait besoin et qu'il savait faire, son travail. Cela le calmait plus sûrement que bien d'autre choses, par bonheur.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 05 Déc 2013, 20:39

J'estimais que j'avais assez parlé pour le moment. Le regard dans le vide, je scrutais le cadavre de Garund sans vraiment le regardais, jusqu'à ce que je sente Benedikt s'approcher qui voulait me soigner. Mon corps était lourd, je savais qu'il ne pourrait pas me supporter, et moi-même je n'étais pas sur d'y arriver. Recevoir des coups pareil, cela faisait un moment que ça ne m'était pas arrivé. Gerund était peut être jeune, mais il avait une putain de force et je suis sur que chacun de ses coups a du me fissurer un os au moins.

Je me traîne jusqu'au lit, m'enmurant encore dans le silence alors que je sens qu'on me nettoie un peu, de l'eau sur le visage, je regrette presque de ne pas sentir combien elle est fraîche. Au bout d'un moment, il revient vers moi, me demandant si j'ai encore mal quelque part et je redresse juste la main pour montrer l'une de mes côtes. Vu comment je m'étais assis, il n'avait probablement pas vu l'imposant hématome démontrant au moins deux côtes cassées. J'avais du tomber sur l'épée à un moment, je ne me souviens pas que Garund ait réussi à me blesser avec, mais après tout, je ne suis pas sur de me souvenir de la bagarre en entier.

Soupirant alors que je ne réalisais même pas que la plupart de mes blessures étaient anesthésiées, je finissais par tourner un regard vide vers lui. Me risquant à chercher à mettre ma main sur sa joue sans le toucher, l'effleurant juste.
«Je suis désolé.» - puis je détournais les yeux. Voilà ce que c'est que de vivre avec moi. Fallait bien que ça arrive un jour de toute manière, et je doute que ce soit la dernière fois. Les winghox n'utilisent pas vraiment de messagers lorsqu'ils s'éloignent du village, aussi je doute que le clan apprenne où Garund et Orlaf auraient disparu, Banba ne risque rien à proprement parler. Et puis...

«Il faudrait que vous nous aidiez... pour les corps..»
Je sursautais avant de voir Anya qui se mordait la lèvre inférieure. Je hochais de la tête avant de me lever et d'enfiler au moins mes chaussures. Avec les soins de Benedikt, ça allait un peu mieux. Je me dirigeais vers Garund avant de prendre mon élan pour le hisser sur mon épaule, grimaçant sous la douleur de mes côtes brisées et de mes hématomes, mais je me faisais silence en descendant les escaliers pour aller jusqu'à l'étable. Heureusement, il y avait une porte qui menait directement de l'établissement à la grange sans qu'on n'ait à sortir au cas où il y ait des yeux curieux.

Je hissais d'abord Garund dans la charrette, puis je m'approchais d'Orlaf pour voir qu'il avait été tué bien vite. La forme de la blessure montre qu'il lui tournait le dos lorsque le winghox lui a tranché la gorge.
«Enfoiré... l'attaquer en traître. Et c'est lui que tu traitais de lâche?» - il n'a pas été capable de l'affronter au moins? Quel connard. Je levais les yeux vers Benedikt avant de détourner le regard, je n'arrivais pas à le regarder - «Il ne faut pas lui graver de tombe. Personne ne devra savoir qu'ils sont là. Et si un jour on pose des questions, faites courir la rumeur qu'ils cherchaient un assassin, mais que celui-ci les a trouvés avant.»

Au fond, c'est la vérité. Je suis désormais un assassin, même si l'on pourrait penser qu'il s'agissait du fameux morphe qu'ils avaient pris en chasse. Au moins, cela permettrait d'éviter les soupçons sur moi et sur l'auberge surtout.
Je prenais mon élan pour hisser Orlaf dans la charrette, puis on recouvrait les corps de draps sombres et de pelles. Malgré la fatigue, je m'approchais des cheveux et je me tournais vers l'aubergiste et Anya

«J'y vais seul. Occupez-vous de Benedikt s'il vous plait. Je paierai tous les dégâts.»
Je venais prendre les brides des chevaux et je les faisais sortir. On penserait simplement à un client qui est parti au milieu de la nuit, ça arrive.
Je m'éloignais du mieux que je pouvais, jusqu'à trouver un coin près du lac à l'Ouest, je me disais qu'Orlaf serait quand même content d'être enterré près de l'eau, bien que ce n'était pas l'océan.

Lorsque je revins à l'auberge, le soleil se levait, j'avais relâché les chevaux dans la nature, ils devraient normalement refaire le chemin en sens inverse pour retourner à Windrakk, sauf s'ils se font tuer par quelque prédateur en chemin, et j'avais donc appelé Phaerör pour qu'il m'aide à tirer la charrette jusqu'à l'auberge. De là, je m'affalais dans le foin, me recroquevillant sur moi-même, couvert de terre, de bleus et avec une plaie qui se réouvrait.

Journée de merde. Finalement, c'est pas dit qu'on parte aujourd'hui.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 05 Déc 2013, 23:56

« Vrass, je peux venir avec t- »
Benedikt se fit arrêter par Anya qui secoua la tête et lui souffla doucement de le laisser tranquille. Et elle avait sans doute raison, pensa le botaniste, mais ça n'empêchait pas qu'il eut toute les peines du monde à ne pas protester alors qu'il voyait le tatoueur disparaître dans l'obscurité. Le botaniste n'avait aucune envie de le laisser seul.
Parce que de toutes manières, Benedikt savait très bien qu'il ne fermerait pas l’œil avant le retour du tatoueur, il finit par aider la jeune servante à tout ranger et nettoyer. Elle était aussi persuadé de ne pas pouvoir trouver le sommeil après ce qu'elle venait de voir, et les deux se retrouvèrent dans la cuisine de l'auberge à discuter jusqu'à ce que le soleil se lève.
Le botaniste aurait pu trouver ça agréable dans d'autres circonstances, si Vrass avait été là avec lui, sain et sauf et de bonne humeur, et si les quelques heures de sommeil qu'il avait récupéré avant l'incident n'étaient pas une bien piètre excuse pour une bonne nuit de sommeil. Mais il n'y avait plus qu'à attendre, maintenant.

Benedikt se leva brusquement de sa chaise.
« Ah, j'ai entendu quelque chose. » - Le botaniste hésita, c'était bien le bruit d'une charrette, mais il décida d'attendre un peu que le tatoueur rentre dans l'auberge pour aller le retrouver, les fenêtres de la cuisine donnait sur la cour qu'il allait traverser, après tout. Sauf que bien sûr, personne ne la traversa avant que le garçon livreur de lait ne passe, et Benedikt finit par retrouver Vrass endormi dans la paille.
Refusant de le réveiller pour l'obliger à revenir dormir dans leur chambre, il se contenta se trouver une couverture épaisse pour recouvrir le tatoueur, et marcha à travers les quatre coins Banba au petit matin après avoir fait promettre à Anya qu'elle surveillerait si personne ne viendrait déranger le tatoueur. Ce fut seulement sur les coups de dix heures qu'il revint dans les étables s’asseoir à côté de Vrass.

Le tatoueur avait clairement une sale tête, c'était le moins qu'on puisse dire, et Benedikt repoussa les longues mèches rouges qui lui retombaient dans la figure, caressa sa joue et y déposa un baiser, son visage plissé par l’inquiétude.
« Vrass... » murmura-t-il près du tatoueur, continuant de caresser son visage pour le réveiller aussi doucement qu'il pouvait. « Vrass... Réveille-toi... »
Le botaniste attendit patiemment qu'il sorte complètement des bras de Morphée, contrairement à bien des matins où il l'assaillait en pépiant sans cesse, mais aujourd'hui, même l'envie manquait.
« J'ai dit à Jake qu'on partirait un peu plus tard. Il ne faut pas qu'on reste ici trop longtemps mais j'aimerais bien que tu rentres avec la perle pendant que moi je prends Pomporo avec Jake. Il faut que tu te reposes. À la maison. » déclara Benedikt avec l'espoir que le tatoueur n'aurait pas la force de protester. « Enfin peu importe, pour l'instant, je t'ai fait chauffer de l'eau chaude et il y a une salle de bain commune où il y a une baignoire que tu peux utiliser. Il n'y aura personne pour venir nous déranger, on est les seuls clients pour l'instant. Je suis passé à l'herboristerie pour acheter quelques petites choses. Je vais pouvoir m'occuper de tes côtes proprement. »
Vu la manière de marcher et de se mouvoir de Vrass le soir d'avant, ce n'était pas très difficile de deviner qu'il avait pris des très mauvais coups. Mais le botaniste n'avait pas exactement ce qu'il voulait dans ces affaires et s'en était voulu. Il fallait qu'il s'occupe de nouveau des autres plaies, de toutes manières. Il avait pu passer à l'auberge où était Jake, à l'herboristerie et même dans une petite boulangerie, sur le chemin du retour, aussi il n'avait plus qu'à faire en sorte que Vrass soit lavé, rassasié et tranquille. Même s'il n'aimait pas l'idée de le laisser seul dans les Ghettos, il aurait la possibilités de se reposer là-bas, et il y avait le Doc, Iza et Nessy. Il n'y avait seulement plus qu'à espérer que l’intéressé accepterait, et c'était très loin d'être évident.
Benedikt embrassa doucement le tatoueur, ses deux mains encerclant son visage, et lui jeta un sourire se voulant rassurant.
« On y va ? L'eau va refroidir. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Déc 2013, 17:05

Combien de temps j'ai dormi? J'en sais rien, en tout cas je me suis réveillé avec une couverture sur moi que je n'avais pas en me couchant, et un botaniste qui me fixait avec ses petits yeux de chien battu. Je n'entendais pas la moitié de ce qu'il me disait, je roulais sur le côté en me frottant les yeux pour me réveiller, d'humeur encore assez maussade jusqu'à ce que j'entende qu'il voulait faire la route seul avec Jake

«Hors de question. Je ne te laisse pas te balader en plaine seul, pas tant que je ne suis pas sur qu'il n'y ait pas d'autres winghox dans le coin.» grimaçant légèrement, je me redressais pour me masser la nuque, je sentais que j'avais encore mal partout. Et ça ne risquait pas de se calmer tout de suite, malgré les efforts de Benedikt

«Je dirai pas non à un bain par contre...» - je soupirais avant de me lever tout en gardant la couverture sur les épaules. Je me suis baladé en cette saison, torse nu, dans Banba, faut vraiment être con, je suppose que je vais me choper la crève bientôt. Chacun son tour après le gosse qui l'était la semaine dernière à peine. Soupirant, je me laissais entraîner jusqu'à la fameuse salle d'eau où un bain encore fumant m'attendait. Je ne perdis pas trop de temps à me déshabiller - de toute façon, chaussures, pantalon et caleçon, ça va vite - avant de me glisser dans l'eau chaude. Soupirant de soulagement, je pouvais sentir mes muscles se détendre d'un coup avant de me décider enfin à regarder Benedikt avec un léger sourire triste

«Qu'est-ce que tu as acheté à l'herboristerie cette fois? Tu as de quoi réparer mes côtes cassées?» - oui je pense. Après mon accident déjà il avait pris un truc pour ressouder les os. Je soupirais avant de lever juste un sourcil vers lui - «tu veux venir avec moi un peu? enfin...» - je détournais le regard pour fixer un point devant moi - «seulement si tu veux. Je ne t'oblige à rien.»
Je sais bien qu'il a proposé de reprendre la route seul pour mon bien et pas pour me repousser, mais une part de moi se demande quand même s'il ne va pas désormais chercher à s'éloigner, à prendre ses distances. J'ai tué un homme à mains nues après tout, certes c'était de la légitime défense comme il dit, surement qu'à la Basse Ville ce serait passé ainsi, mais là... je ne savais plus trop quoi penser.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Benedikt » 06 Déc 2013, 20:06

« La seule chose qui aurait pu m'en empêcher, c'est la couleur de l'eau alors que tu viens de rentrer dedans, Vrass. » déclara Benedikt en se déshabillant, son ton tout à fait sérieux malgré la plaisanterie et la confusion.
La façon dont le tatoueur se comportait ne lui plaisait pas du tout, et le botaniste se glissa dans la baignoire avec des sourcils froncés pour s'asseoir en face de lui, ses genoux ramenés vers lui. Il se serait bien lové contre lui mais l'idée d'appuyer sur ses côtes - ou tout autre endroits, vraiment, Vrass avait l'air cassé de partout - l'embêtait, et il se contenta de se pencher sur lui pour l'embrasser.
Il n'imaginait pas vraiment Vrass être perturbé par le fait d'avoir tué quelqu'un de ses propres mains. Benedikt ne faisait pas vraiment la différence quand cela ne lui était vraiment arrivé d'avoir une épée pleine de sang dans les mains.
Mais le tatoueur avait l'air sérieusement assommé, pas seulement par ses blessures, et le botaniste n'était pas trop sûr de savoir ce qu'il y avait derrière. Avait-il l'impression qu'il allait avoir peur de lui après l'avoir vu étranglé quelqu'un ? Benedikt ne pouvait pas vraiment dire que cela ne lui avait rien fait, il ne pouvait qu'essayer de ne pas y penser car la scène avait été au delà du perturbant. Mais il n'avait rien à voir dans cette histoire et ce n'était pas de lui qu'on parlait.
« Vrass... Arrête de me regarder comme ça, je t'en supplie. » murmura-t-il soudain. « J'ai pas besoin que tu m'expliques pourquoi tu as tué ce type, je ne vais pas t'accuser de quoique ce soit. Je sais pour quoi j'ai signé quand j'ai décidé d'avoir une vraie relation avec toi. »

Benedikt soupira et effleura un champ d’hématomes qui recouvraient une épaule du tatoueur.
« Tu es vraiment sûr que tu pourras rentrer avec nous...? » Il se demandait déjà si c'était vraiment la peine d'essayer de convaincre le tatoueur de rentrer selon ses plans. Bien sûr que Vrass allait râler et ne pas vouloir le laisser rentrer seul. « Tu veux rentrer avec Phaëror mais tu as besoin de rester tranquille... Je ne te laisse pas faire ça avec ton état, je ne sais même pas en combien de morceaux je vais te récupérer à la Basse-ville. »
Le botaniste se mit en tailleur et croisa les bras sur sa poitrine, ignorant combien la position était inconfortable quand les genoux du winghox appuyaient contre ses cuisses.
« Il ne faut pas qu'on reste ici trop longtemps non plus avec ce qui vient de se passer alors tu me trouves la solution que tu préfères, Vrass, mais je peux pas accepter de te laisser rentrer comme ça... Et puis tu sais, c'est après toi qu'il en ont, pas moi... Je ne risque rien si je reste seul. »

Benedikt attrapa une éponge et décida de finir ce débat plus tard, optant plutôt pour se pencher au dessus du bord de la baignoire et attraper dans son sac un petit flacon qu'il versa directement dans l'eau. Elle prit aussitôt une couleur mordorée et le botaniste tourna le flacon devant le nez du tatoueur pour lui montrer l'étiquette. L'expression collée au visage de Vrass ne lui convenait toujours pas, pourtant, et Benedikt, sa lèvre coincée sous ses incisives, planta son regard dans le sien. Rappelant un peu un lapin nain atteint de strabisme convergent sans que celui-ci s'en rende compte, malheureusement pour lui.
« Ça va...? Je veux dire... Pour Orlaf... » demanda-t-il.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: T'es mignon mais t'es un peu con

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Déc 2013, 21:00

«Ne t'en fais pas pour moi, c'est Phaerör qui fera tout le boulot, surtout maintenant que je peux lui parler...» - j'aurais peut être l'air con, quoi que ça doit être plus impressionnant de m'entendre parler avec des cris stridents comme le hiéras que faire le bruit d'un cheval.
Je levais les yeux vers Benedikt qui semblait avoir du mal de son côté aussi avec la situation, je détournais malgré tout les yeux encore, parlant plus pour moi même que pour lui

«On ne sait pas ce qu'ils savent à notre sujet. Bon nombre de gens savent que tu es avec moi. Certes, je doute que les wighox aient accès aux magazines et aux journaux télévisés, mais je ne veux pas prendre de risque.»
Je le vis alors vider une fiole dans l'eau, et petit à petit, je sentais mon estomac se calmer alors que je n'avais pas encore pris mon petit déjeuner.

«Merci.» - je basculais la tête en arrière, soupirant tout en fermant les yeux pour profiter un peu de la chaleur du bain et du fait que ça calmait un peu mes douleurs. C'est sur que je ne dois pas être très beau à voir, mais bon, je survivrai après tout. Je tournais la tête vers le gosse alors qu'il se demandait si ça irait. Honnêtement, je ne savais pas trop
«Orlaf voulait vraiment me laisser tranquille. Il avait juste un cœur, et c'est ce qui l'a tué. Ce type n'a même pas eu le cran de le tuer de face et après il vient m'emmerder parce que j'ai couché avec un homme qui n'aurait même pas été capable de toucher ma sœur? Plus ça va et plus j'aimerais me rendre à Windrakk, y foutre le feu et faire disparaître cette putain de race...»

Je me pinçais doucement l'arête du nez avant de tendre le bras avec un air encore sombre
«Viens s'il te plait... t'en fais pas, tu ne me feras pas mal dans l'eau.» - je l'attirais vers moi, grimaçant à peine lorsqu'il se retrouva contre mon torse sérieusement abîmé, déposant un baiser sur son front pour profiter de cette proximité qui me faisait plus de bien que tous ses soins

«T'en fais pas, je suis solide. C'est pas la première fois que je me bats contre plus fort que moi.» - j'emmêlais mes doigts dans ses boucles brunes, jusqu'à ce que l'eau devienne trop froide pour qu'on y reste - «Allez viens... il faut que tu me soignes sérieusement pour qu'on puisse s'en aller maintenant qu'on a mangé.» - je me levais en faisant attention de ne pas glisser sur le bois humide, puis je m'enroulais dans une serviette le temps de revenir dans notre chambre et enfiler juste un caleçon, au moins là, il aurait une vue parfaite sur toutes mes blessures. Je m'installais d'abord sur le bord du lit, souriant d'un air encore un peu triste en tendant les bras vers lui

«Je suis prêt docteur!» - mon sourire s'élargit un peu plus, il va bien falloir que ça passe tout ça non?

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

PrécédenteSuivante

Retourner vers Banba et ses champs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron