Les vacances continuent

C'est le plus reculé de tous les villages dépendant directement du Roi. Comme déposé ici au hasard au milieu des plaines fertiles, Banba a su se spécialiser dans l'agriculture et l'élevage.

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Mai 2013, 09:56

La réaction de Benedikt face au comportement de Jake avait de quoi m'amuser. Il ne se rendait pas trop compte que la timidité du ptit venait surtout du fait qu'il se sentait différent. Il avait probablement senti à ma façon de l'aguicher un peu que je ne serais pas le genre à le repousser et c'est pourquoi il est venu dans ma chambre ce soir là. Mais là, je n'étais pas avec un cortésien qui me filait la chair de poule, je n'allais pas me retrouver seul parce que mon compagnon de chambre était allé faire un tour à la fête du village et que je me retrouvais tout seul. Je doutais fort que Benedikt me lâche d'une semelle, surtout après ce que je venais de dire, et la suite de ses paroles me le confirma!

Je pouffais de rire en me mettant à manger avec un peu plus d'appétit et l'aubergiste au loin semblait rassurée. Pas d'effusion de sang aujourd'hui, c'est qu'ils sont habitués aux bagarres dans le coin avec le fils Elbereth. Donc on continuait de manger tranquillement même si je voyais bien que le botaniste avait le cerveau qui tournait à plein régime avec dans l'idée de faire ses preuves alors qu'il n'en avait clairement pas besoin.
Mon assiette terminée, je m'apprêtais à demander une part de tarte, mais le gosse semblait avoir un autre appétit et son impatience me donnait presque envie de rire!
«Monte le premier, je me prends vite fait un dessert et je te rejoins!» - je lui faisais un petit clin d'œil, je ne savais pas trop s'il oserait me laisser après ce que je venais de dire à propos du ptit, mais je suppose qu'il se doute bien que Jake ne va pas me sauter dessus au milieu des clients, donc il y a probablement moins de risque que ce soit lui le premier à monter et que je le suive plutôt que l'inverse.

Je le laissais filer avant de demander ma part de tarte, le fait qu'on ne remonte pas tous les deux en même temps continuerait à dissiper certains soupçons, mais de toute manière, ici, personne ne se doute que je puisse aimer les hommes, je fais trop viril pour ça. Ils se disent que je vaux bien ma réputation sauf qu'ils imaginent que mes conquêtes sont toutes des femmes. Et les journaux de la Basse Ville n'arrivent pas jusqu'ici. L'aubergiste m'apporte juste une belle part de tartes aux pommes avant de me regarder timidement
«Ça va mieux avec ton ami?»
- «Oui... les histoires d'argent tu sais, c'est jamais facile»
- «Oui bien sûr... pour ça qu'il a payé la chambre je suppose?»
- «Entre autres...»
- «Tu sais, Jake t'admire beaucoup!»
- «Si tu le dis. Mais j'ai pas le temps de m'occuper de lui. Il doit bien y avoir d'autres types qui pourraient l'endurcir non? »
- «Oui bien sûr, je ne vais pas t'embêter avec ça va, mange.»


Non mais oh. Je sais pas ce qui lui prend. Est-ce que c'est Jake qui le lui a demandé ou quoi? Il a parlé de moi cette andouille? J'en sais trop rien mais bon, ça ne me met pas vraiment à l'aise. Ce qui se passe dans un pieu y reste bon sang! Je me dépêchais d'engloutir ma part de tarte avant de me diriger vers l'escalier et monter vers la chambre. Je frappe d'abord avant de passer la porte et fermer derrière moi. Bon, je crois qu'il y en a un qui a le feu aux fesses! Seulement là, vaudrait mieux contenir les éclats de voix, ça va pas être super bien vu, on n'est pas vraiment dans une auberge prévu pour ce genre d'effusion!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 06 Mai 2013, 16:30

Benedikt fut surpris d'entendre le tatoueur lui dire de l'attendre à l'étage. En général, ils remontaient ensemble quitte à ce que l'un attende l'autre. Mais il n'allait pas faire des histoires pour ça alors qu'ils étaient constamment collés ensemble, même si une de ses anciennes conquêtes n'était pas loin. Pour commencer, ça aurait été manquer de confiance en lui. Vrass n'avait pas besoin qu'on le surveille sans arrêt, et n'attendait pas qu'il ait le dos tourné pour faire une connerie, cela aurait été décevant pour le botaniste de penser ainsi. Et puis finalement... Il se demanda si le tatoueur n'avait tout simplement pas envie d'avoir une petite discussion avec ce fameux Jake avant de partir, histoire de mettre cartes sur table ou même juste pour savoir si tout allait bien. Aussi il dissimula son air déçu et son « Ah... Pourquoi ? » tristounet pour un sourire et un hochement de tête.
« D'accord. J'attends là-haut sagement, promis ! »

Le botaniste remonta dans leur chambre et en profita pour se passer un peu d'eau fraîche sur le visage, avant d'enlever ses chaussures et de se laisser tomber sur le lit. Benedikt roula sur le dos et regarda le plafond... décidément bien ennuyeux. Voilà qui était peut-être l'avantage des maisons des riches ; pleines de motifs hideux, elles permettaient aux bourgeois qui n'avaient rien à faire de leurs journées de s'occuper dans les détails de la tapisserie. Parce que les murs peints à la chaux, hein... Le botaniste soupira et roula à nouveau pour enfouir son visage dans ses bras croisés ; combien de temps ça prenait, de commander une tarte et de la manger...? Plus remonter les escaliers et marcher jusqu'à la chambre...? Benedikt fronça les sourcils, ça devenait stupide, là. Il ne pouvait pas se passer de quelques minutes du tatoueur ? N'importe quoi.
Mais c'était nul de l'attendre... Sinon, il aurait pu faire... quelque chose.

Sauf que... C'était surtout embêtant de l'attendre quand l'esprit du botaniste surchauffait de réflexions. Est-ce que c'était vraiment étonnant pour Vrass de le voir jaloux, est-ce que c'était bizarre qu'il ne le soit pas d'habitude ? Pourquoi était-il aussi stupide, d'ailleurs, alors que c'était arrivé avant même qu'il ne rencontre le tatoueur ? Pourquoi le tatoueur s'était-il inquiété quand il n'avait qu'à repousser Jake maintenant s'il le voulait, après tout, c'était lui le winghox de presque deux mètres, non ? Benedikt sursautait quand on frappa à la porte – vu la manière, ce n'était pas Vrass -, et alla ouvrir à une servante qui venait déposer une cruche d'eau remplie qu'elle alla déposer sur la console. Apparemment, elle avait bien remarqué qu'il n'y avait pas que les affaires de Benedikt dans la chambre, parce qu'elle fit le lien assez vite.

« Ah, vous êtes venu avec Vrass Rannveig, non ? Vous dormez dans la même chambre ? »
Bon sang, qu'est-ce qu'ils avaient les gens, ici, à être aussi curieux !
« Heu... Oui... »
« Je serais vous, je ferais attention à ce qu'il ne ramène pas quelqu'un cette nuit, il est plutôt connu pour ça... »
Le botaniste fit une drôle de tête, que pouvait-t-il vraiment répondre ?
« Heu, je sais. Mais ce n'est pas grave... »
« Ça ne vous gêne pas ?! » Ce fut le tour de la servante de le regarder bizarrement, et il resta silencieux un instant, encore en train de chercher ce qu'il avait bien pu dire d'ennuyeux.
« Peu importe qu'il ait cette réputation, ça ne veux pas dire que ce n'est pas quelqu'un de bien... »
« Ah. Oui, sa réputation, d'accord... Bien sûr, oui, il a l'air... » De peur de dire une bêtise, et parce que l'ambiance était assez embarrassante comme ça, elle s'excusa sous couvert d'avoir encore beaucoup de travail, et disparu sans même finir sa phrase, laissant derrière elle un botaniste encore plus confus que lorsqu'elle était arrivé.

Lorsque le tatoueur revint, c'était pour voir le même botaniste lui sauter dessus comme la misère sur le monde, histoire de chasser l'ennui et les questions. On allait voir si le tatoueur allait toujours voir ailleurs ! On allait voir si un gamin vierge était meilleur que lui pour satisfaire Vrass ! On allait voir s'il ne méritait pas de le garder pour lui ! Benedikt avait plus l'air de n'avoir pas vu le pauvre winghox depuis des mois plutôt qu'un petit quart d'heure, mais apparemment, la volonté donnait de l'énergie.
Ah, désolé, c'est hyper long, mais je n'avance à rien. :sifflote:

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Mai 2013, 18:16

Je ne m'attendais pas vraiment à un tel accueil, ou plutôt si mais en fait pas à ce point... jamais je ne l'avais vu aussi vorace, et si j'avais pensé que ce serait plutôt du genre en douceur, je m'étais bien trompé! Je m'étais mordu la lèvre avec tant de force pour ne pas crier face à sa fougue que je m'en étais même blessé et lui-même portait quelques traces de morsure - moi aussi en fait.. bref, on était beau tiens!

Affalé sur le lit alors que je me tenais encore au-dessus en faisant mon possible pour ne pas l'écraser sous mon poids, je me libérais en roulant sur le côté, ramenant une main sur mon front, totalement à bout de souffle après l'effort qu'il m'a fait fournir! Je revenais alors vers lui, calant mon coude dans le matelas pour que ma tête puisse s'appuyer au creux de ma main, alors que dans un souffle je murmurais avec un sourire amusé
«Tu devrais être jaloux plus souvent tu sais?» - je pouffais de rire avant de m'approcher pour revenir un peu au-dessus de lui, me faisant cette fois-ci plus doux et plus câlin

«Je plaisante... je n'aime pas trop l'idée que tu sois jaloux en fait... même si je sais que je le mérite avec mon... ma réputation on va dire...» - je frottais le bout de mon nez contre le sien, puis je déposais quelques baisers le long de sa mâchoire, appréciant simplement ce calme après la tempête avant de me redresser en affichant un léger sourire en coin - «T'en fais pas... si un jour je dois voir ailleurs, tu le sauras avant que ça ne se produise. Je préfère encore te quitter plutôt que te tromper...»

Je ne sais pas trop si ça le rassure ou non, mais c'est une façon pour moi de me montrer honnête vis à vis de lui. Je ne savais pas vraiment que je pouvais être du genre fidèle dans la mesure où j'ai jamais été avec quelqu'un, mais ça me semble... normal? Je sais pas, si je veux voir ailleurs c'est qu'il y a un truc qu'il ne m'apporte plus? En tout cas, je dépose un baiser furtif sur ses lèvres avant de murmurer au creux de son oreille avec une voix qui voulait absolument tout dire - «mais c'est pas prêt d'arriver vu le pouvoir que tu as sur moi...» - je me redressais un peu plus pour l'embrasser encore et encore, au point que j'étais presque parti pour un nouveau round, mais la fatigue me rattrapait aussi je n'avais pas trop le choix que de me calmer - et puis deux c'est déjà pas mal. Aussi, je me redressais en grimaçant sous certaines courbatures avant de me diriger vers la petite pièce du fond qui servait de toilettes - avec un pauvre pot de chambre - mais aussi de salle de bain puisqu'il y avait là un bac d'eau un peu plus grand que celui qu'on avait dans la chambre.

J'en profitais pour me rincer convenablement donc, mais au bout de quelques secondes, on frappa à la porte, je préférais donc ne pas sortir, histoire d'éviter qu'on nous trouve tous les deux en sueur avec les draps défaits, autant qu'on croit que je suis parti dans une autre chambre et que le gosse a eu lui aussi une aventure! Sauf que voilà... celui derrière la porte, c'était pas une femme de chambre, c'était Jake!

«Oh euh... pardon je... je venais voir... j'ai du me tromper de chambre...» - non mais je rêve... pourtant s'il y a quelqu'un dans cette auberge qui avait bien du comprendre que Benedikt ne faisait pas QUE partager ma chambre pour dormir, c'était lui!

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 06 Mai 2013, 19:59

Benedikt glissa au bout du lit, emportant avec lui la moitié des draps dans lesquels il s'enroula plus ou plus. Vu la tonne de tissus qu'il transportait, il ressemblait à un roi en train de perdre son manteau de vison à la traîne de 4 mètres. Mais en moins majestueux. Beaucoup moins. Il s'étira et voulut rejoindre Vrass dans la salle de bain, sauf qu'on frappa à la porte et que le botaniste s'arrêta, un pied en l'air. Ah flûte, il n'avait pas du tout envie de répondre. Il avait envie de rester bien tranquille dans sa petite bulle de parfaititude avec Vrass, et d'aller se fourrer dans ses bras pendant que le pauvre winghox essayait de se laver tranquillement. De toutes manières, il avait bien besoin d'un petit nettoyage, aussi.
Sauf qu'on re-frappa à la porte, un peu plus fort cette fort, comme si la personne derrière avait supposé qu'ils n'avaient pas entendu. Benedikt se plaignit en gémissant, de toutes évidence, il ne pouvait pas demander à Vrass de répondre, il n'aurait pas le courage de lui demander une faveur pareille après tout les choses qu'il venait de dire et qui le faisait encore sourire comme un idiot.

Le botaniste aspergea son visage en vitesse d'un peu d'eau froide et s'habilla finalement en chemin, sautillant à droite à gauche pour maintenir son équilibre alors qu'il enfilait un pantalon et un t-shirt en marchant. Bon, ça irait, non, il avait plutôt l'air présentable ? À part... le manque de caleçon sous le pantalon, les cheveux en bataille, les joues rouges et le regard endormi, et... Mmmh, bah ça irait quand même sinon il n'allait jamais ouvrir.

Seulement derrière la porte, il y avait une surprise d'un drôle de goût. Hé bah, ce Jake, il avait un bon timing... Un très très timing... Benedikt resta planté bêtement dans l'encadrement de la porte quelques petites secondes, le temps que le jeune garçon se mette à bredouiller qu'il s'était trompé de chambre – bien sûr, et les cornes de Vrass, c'est un serre-tête ? -.

« Non, tu ne t'es pas trompé de chambre. » déclara le botaniste avec un regard accusateur qui disait qu'à ce stade, autant arrêter de mentir. De qui se moquait-on ? Ce n'était plus la peine de faire comme-si alors qu'il savait très bien pourquoi il était venu frapper à cette porte. Ce dernier ne le savait peut-être pas, mais justement, autant le faire comprendre. « Tu cherchais Vrass, et c'est aussi sa chambre. »
Benedikt soupira et son visage s'adoucit, pourtant ; après tout, Jake n'avait rien fait et il n'avait pas à être désagréable. Difficile de l'être alors qu'il savait très bien ce qu'il pouvait y avoir dans sa tête, puisque lui-même était passé par une situation plus ou similaire. Un gamin de Païlandune qui préfère les garçons ? Rien de très original pour lui. Il avança d'un pas pour refermer la porte derrière lui, même si le couloir d'une l'auberge n'était clairement pas le meilleur endroit pour discuter de ce sujet, le botaniste n'avait pas vraiment l'intention de le laisser rentrer dans leur chambre vu le bordel qu'il y avait dedans – en plus du winghox à poil dans la salle de bain -. Sa propre apparence était déjà assez honteuse selon son opinion, même si jusqu'à maintenant, les traces de morsure sur son épaule et ses hanches étaient bien dissimulées et on aurait encore pu croire que le botaniste venait simplement de faire un peu d'effort pour une raison ou une autre – dommage que le fitness n'existe pas ici -. Du moins, il aimait à croire que Jake était au moins aussi innocent que lui et qu'il le penserait.

« D'accord, écoute, tant pis si c'est indiscret, je sais que je ne te connais pas, mais Vrass m'a raconté ce qui s'est passé entre vous. Et moi, j'ai une question ; comment ça se fait que tu te souviennes d'une histoire comme ça ? Ça fait longtemps, non ? »
Le botaniste secoua légèrement la tête. « Enfin pas trop quand même, j'espère, tu es plutôt jeune. »
Bon, on faisait peut-être plus doux, comme introduction. Mais il se voyait mal rajouter maintenant ;
« sinon, moi, c'est Benedikt. ».
« Et ce n'est pas la peine de faire comme si de rien n'était, je ne vais pas te dénoncer ou je ne sais quoi. Ce serait très malvenu de ma part. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 06 Mai 2013, 20:13

Sur le coup, je ne savais pas trop quoi faire, sortir alors que je suis nu comme un ver aurait de quoi poser problème, même si je ne suis pas pudique! Cependant, j'entendais la porte qui se refermait suivi du silence et je me décidais donc à sortir avant de faire un pas jusque dans la chambre, finalement, autant ne pas rester dans l'angle de vue de la porte quand même, aussi je m'approchais seulement de mon pantalon histoire de l'enfiler au moins, même si tout comme le gosse, je ne mettais pas de caleçon en dessous et que ça restait désagréable, sauf que moi j'étais rincé.

De l'autre côté, Jake passait au rouge vif avant de lever un regard presque triste dans les yeux de Benedikt
«Ça fait plusieurs mois... oui. Mais je... je voulais lui demander de l'aide.» - de l'aide? Je n'entendais pas la conversation d'ici, mais je me doutais que Benedikt allait se poser des questions - «Je ne peux pas... rester à Banba. Pas comme ça... et je sais que lui, il vit dans la ville du Sud alors... peut être que là bas, je serais bien et que je pourrai être libre...»

Ce n'était pas évident de parler par sous-entendu, si quelqu'un surprenait cette conversation, il pourrait penser que le pauvre gosse est promis à une fille qu'il aime pas et qu'il veut juste s'enfuir. En fait, il veut juste venir vivre à la Basse Ville ou dans les Ghettos pour pouvoir faire ce qu'il veut, il a du comprendre que là bas on ne le jugerait pas. Il a du le supposer puisque je vis là bas je présume. Cependant là, je ne vois pas trop ce que j'aurais pu faire, il pensait quoi, que je l'aurais embarqué là bas et après? Je suis pas un refuge non plus hein? J'ai plus de place chez moi, et un petit gars comme lui tout seul dans les Ghettos, il se ferait détrousser, braquer et peut être même violer en trois minutes.

Je commençais à me sentir un peu nerveux, sans savoir pourquoi, probablement ces fichues perles encore, qui sait? Je me demandais surtout ce qu'ils se racontaient derrière cette porte.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 06 Mai 2013, 21:02

Benedikt resta silencieux une ou deux secondes. Les suppositions de Jake n'était pas idiotes, il l'avait forcément abordé d'une certaine manière, et le garçon avait probablement supposé que là d'où le tatoueur venait, tout le monde trouvait ça normal, puisqu'il le faisait sans honte et se cachait simplement des gens d'ici. Un grand sourire vint envahir le visage du botaniste.
« Tu sais quoi ? Je crois qu'on va pouvoir discuter, toi et moi et Vrass... Heu, pas maintenant, tout à l'heure, j'ai besoin de faire des trucs avant. » Le botaniste haussa un sourcil amusé, et son visage promettait déjà des merveilles. « Mais si tu cherches de l'aide et que tu es prêt à partir loin de Banba, alors crois-moi, ce dont je vais te parler va te plaire. »

« Je descends te voir tout à l'heure avec Vrass. » promit-il, avant de lever deux doigts qu'il planta devant le nez de Jake. « Dans moins deux heures, normalement. D'ici là, travaille bien ! »
Benedikt revint dans la chambre où Vrass avait gagné un pantalon, mais finalement, peu importe, on ne pouvait pas le voir du couloir. Refermant la porte derrière lui, le botaniste se mordit la lèvre et le regarda un moment, pas vraiment sûr de savoir comment annoncer ses intentions.
« Devine qui c'était, à la porte... » commença-t-il avant de s'approcher de lui. Pour le coup, le botaniste avait bel et bien oublié sa jalousie. Trop facile à avoir par les sentiments, décidément, mais cette fois, il lui semblait idiot de penser que cela pourrait lui retomber dessus. À moins que...

« Vrass, je veux qu'on emmène Jake à la Basse-ville. S'il faut, je peux lui prêter mon appartement pendant un certain temps, et je peux l'aider à trouver du travail et lui expliquer les trucs basiques qu'il n'y a pas ici. » finit-il par avouer.
Il déshabilla à nouveau pour trottiner vers la salle de bains, ce qui n'empêcha pas de continuer à s'expliquer. « On n'est pas obligé de l'emmener là-bas maintenant, je suppose qu'il voudra avoir un peu de temps lui aussi pour organiser son départ, et puis on pourras passer quelques jours à Ohime Quinah quand même pendant ce temps-là, et même faire autre chose, je ne sais pas, il faudra qu'on discute de ça avec lui, et puis... »

Le botaniste s'arrêta de parler, s’apercevant qu'il n'avait pas encore entendu l'opinion de Vrass sur la question. Il se retourna vers lui, et le léger sourire enthousiaste qu'il arborait montrait qu'il était tout de même très fier de son idée.
« Je veux vraiment le faire. Si j'avais été à sa place, j'aurais voulu que quelqu'un me montre la Basse-ville et me prévienne de tout ce qu'il y a là-bas. Je ne peux pas le laisser comme ça alors qu'il était venu te demander de l'aide. Si tu ne veux pas te mêler de ça, tant pis, je m'occuperais de cette histoire tout seul, mais je m'en voudrais toute ma vie si je laissais comme ça. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 07 Mai 2013, 00:03

Les bras croisés, je trouve le temps horriblement long. Je sais très bien que Benedikt va pas s'amuser à tabasser le pauvre Jake, mais je me demande tout de même ce qu'il se passe. Je me disais que j'aurais pu en apprendre plus via la perle, mais je suppose qu'il faudrait que le botaniste s'active à vouloir me transmettre ses émotions pour que ça marche, ce qui ne semble pas être le cas.

De l'autre côté de la porte, Jake ne semble pas en croire ses oreilles. Au fond, ce n'est pas tout à fait vrai, il avait bien espéré tout de même me trouver seul, comme la dernière fois, espéré que Benedikt serait parti faire un tour, mais il semblait tout de même vraiment étonné que le gosse lui vienne en aide de la sorte
«Euh je...» le rouge teintait ses joues alors qu'il ne savait pas que penser, il ne savait pas s'il était en train de lui monter un bateau, qu'il allait se venger de s'immiscer ainsi dans son histoire avec moi pour l'humilier devant tout le monde une fois en bas et il eut alors un regard légèrement apeuré malgré l'air bienveillant du botaniste.

Aussi il fila sans demander son reste, et ce n'était même pas dit qu'il soit bien là lorsqu'on descendrait toute à l'heure, il allait peut être une fois encore essayer de me parler seul à seul pour ne pas risquer la jalousie éventuelle de mon compagnon.

Le temps semblait encore ralentir et je commençais à perdre patience jusqu'à ce que le gosse revienne enfin, il semblait plutôt content et j'étais surpris de le voir me passer sous le nez pendant qu'il se déshabillait pour aller se rincer un peu. Je n'étais pas sur de lui avoir laissé assez d'eau mais d'un autre côté il n'en avait pas besoin de beaucoup.
«J'ai entendu, c'était Jake... il est toujours vivant?» - disons que sa bonne humeur m'inquiétait presque en réalité, je mettais les mains dans mes poches avant de le suivre vers la salle d'eau alors qu'il m'expliquait ce qu'il comptait faire

«Attends... on parle bien de Jake, le gosse dont je suis censé faire un homme et pour qui t'a tiré la tronche presque tout le dîner?» - je le suivais sans comprendre, non mais je suis sur une autre planète là ou quoi?

«Attends, attends... tu vas trop vite là, tu pourrais m'expliquer de quoi tu parles? Pourquoi embarquer Jake à la Basse Ville? Il a un boulot ici, il est nourri, logé, sa famille est ici... pourquoi l'emmener à la Basse Ville? Il va se faire tuer là bas!»

J'en avais rien à faire qu'il m'implique ou autre, déjà je voulais comprendre pourquoi d'un seul coup ce gosse devenait son meilleur ami? Il était prêt à lui prêter son appartement et tout aussi j'estimais avoir droit à une explication quand même non? Je commençais alors à me poser des questions et d'un seul, ça devenait clair - ou pas

«Me dis pas qu'il t'a tapé dans l'œil?» - alors celle la je sens que ça va pas me plaire! Je sentais même que je commençais à m'énerver en fait...

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 07 Mai 2013, 01:15

« Hein ? » Benedikt se retourna vers le tatoueur et fronça les sourcils en secouant la tête. « Mais n'importe quoi, Vrass, qu'est-ce que tu racontes ? Ce n'est pas du tout ce que je suis en train de te dire ! Pourquoi tu imagines des histoires comme ça tout le temps ? Toute l'énergie que j'ai dépensé tout à l'heure pour te faire plaisir ne t'as pas suffit pour comprendre que je ne vais pas m'enfuir dans trente secondes ? »
Il ouvrit la bouche à nouveau avant de se raviser et se mordre la lèvre pour ravaler la question qu'il avait failli prononcer et qui allait sûrement envenimer la discussion : « Tu ne me fais pas confiance, hein ? »
À la place, le botaniste plongea un linge dans l'eau froide et frissonna légèrement alors qu'il le passait sur ses bras. « Et je n'ai pas tiré la tro- Si, peut-être, mais bref, ce n'est pas la question. Je suis en train de te dire que je veux emmener Jake à la Basse-ville parce qu'il sera heureux là-bas ! »

« Tu ne comprends pas ? Ce gamin aime les hommes ! Il ment à tout le monde tout le temps comme moi je l'ai fait, et peut-être qu'un jour, quelqu'un lui tombera dessus s'il ne ment pas assez bien ! »
Le botaniste soupira, il s’apercevait combien il lui était difficile de s'expliquer, et il avait cru que Vrass n'aurait pas besoin d'explication. Bien sûr, c'était probablement différent pour lui.
« Je suis d'accord, il faudra qu'il trouve un boulot, et il n'aura pas sa famille et c'est peut-être quelque chose dont je ne vois pas l'importance parce que pour moi ça ne comptait pas, mais je dois au moins lui proposer et le laisser réfléchir ! Pourquoi il se ferait tuer, à la Basse-ville ? Moi il ne m'est rien arrivé de grave ! »
Ce dernier fait était tout à fait faux, mais Benedikt attribuait ces ennuis à des circonstances qui ne concernaient pas les habitants de l'état atlante dans leur ensemble. Certes, les Ghettos étaient plus dangereux, et mieux valait ne pas être morphe d'après ce qu'il savait à présent, mais Jake était apparemment un homme tout ce qu'il y avait de plus banal.

« C'est plus facile pour toi, ne dis pas le contraire. Je ne dis pas que tu n'en a pas souffert, la preuve, tu es parti de Wingdrakk, mais faut être lucide ; tu as du caractère, et le physique qui va avec. Tu tapes du poing sur la table et tout le monde se tait pour t'écouter. Je veux juste lui montrer qu'il y a un endroit où il n'a pas à se cacher. Je suis super heureux depuis que je vis à la Basse-ville, Vrass ! J'ai de l'argent, j'ai un travail, je pourrais même me marier et avoir des enfants si j'en avais envie ! Je t'ai toi ! Je suis libre de faire ce que je veux, même partir en vacances ! »
Benedikt était en train de finir de faire sa toilette de chat et se sécha rapidement avant de repartir dans la chambre chercher des vêtements propres. Il soupira alors qu'il faisait claquer l'élastique de son caleçon contre sa hanche et attrapa le poignet de Vrass, pour le regarder dans les yeux, pendant que ses orteils se mettait déjà à rêver d'une paire de chaussettes.
« Est-ce que tu as déjà passé des nuits entières à te demander ce qui clochait chez toi ? J'ai passé des années à faire semblant, à me poser des questions, mais même avec ça, je n'étais pas normal ! Je me lavais avec les filles de l'orphelinat jusqu'à ce que j'en partes, j'avais plus de 15 ans, bien après qu'on ait commencé à avoir des horaires séparés entre garçon et filles. Tu sais pourquoi ? Parce qu'elles savaient parfaitement que je les regardais exactement de la même manière que quand j'étais enfant. Je t'épargnerais les discussions que j'ai eu avec tout le monde à ce propos, et à bien d'autres. Et je veux seulement te dire avec ça, c'est que j'aimerais montrer à Jake qu'il n'est pas obligé de subir ça ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 07 Mai 2013, 09:26

Bon déjà je plaisantais sur le coup qu'il lui ait tapé dans l'œil, je me doutais un peu que Jake n'était pas son genre, même si j'avoue qu'une part de moi en avait quand même un peu peur, seulement lorsqu'il commença à s'emporter, la situation m'échappait un peu et je m'approchais donc en ramenant un doigt sur ses lèvres, l'interrompant le temps de sa toilette

«Chut! Parle moins fort bon sang! Les murs sont en bois ici, pas en béton armé!» - je fronçais les sourcils avant de croiser les bras pendant qu'il continuait son long monologue vis à vis de la situation et je commençais enfin à comprendre le fin mot de l'histoire. Je baissais la tête pour réfléchir tout en le suivant dans la chambre pendant qu'il se rhabillait, puis je le voyais venir vers moi pour attraper mon poignet en me demandant si je m'étais toujours posé la question si j'étais différent ou non

«Bien sur que je me suis posé la question. Sauf que moi je savais que j'étais forcément quelqu'un de mauvais, de malsain, de pas net! Plus ou moins n'importe qui m'attirait alors forcément je pensais que j'étais qu'un pervers répugnant contrairement à toi qui devait juste se dire qu'il était une femme dans la peau d'un homme!» - je le forçais à lâcher mon poignet pour aller m'asseoir dans le lit et me poser un peu. Je comprenais ce qu'il voulait dire ou faire, et moi aussi dans un sens j'aurais aimé venir en aide à Jake, mais il y avait un truc qui me chiffonnais quand même

«Ma réputation est ce qu'elle est parce que je le mérite au fond... mais Jake, c'est qu'un gosse! Il est à peine majeur, il l'était déjà à peine quand je l'ai... rencontré. J'avais même du demander confirmation à sa mère pour être sûr! Bon elle a pas compris pourquoi je posais la question heureusement mais bon..»

Je soupirais avant de me masser la nuque, la soirée avait pourtant bien commencé
«Ce que je veux dire, c'est que c'était peut être une évidence pour toi que quelque chose clochait, mais Jake.. je sais pas, il n'a jamais couché avec une femme! Comment il pourrait savoir ce qu'il aime vraiment ou non? S'il ne tente pas l'expérience au moins une fois il ne saura jamais qui il est vraiment et ce n'est pas en l'emmenant dans la Basse Ville qu'il le saura.»

Je me massais doucement les yeux, je sentais à nouveau la migraine remonter et ça me faisait royalement chier. On n'aurait pas du venir à Banba, on aurait du filer directement à Ohime Quinah... quoi que je n'aurais pas eu la joie de vivre l'expérience d'un Benedikt jaloux prêt à prouver qu'il avait une bonne raison de me garder dans son lit.
«La Basse Ville, c'est dangereux comme endroit. Tu dis qu'il ne t'est rien arrivé? T'as peut être eu de la chance, mais tu as bien vu non? Bordel! T'avais un dealer en bas de chez toi!!! Jake n'est qu'un gosse, la drogue, les trafiquants de toute sorte, ils seront ravis de mettre la main sur un petit jeune comme lui à l'air innocent pour s'en servir pour leur trafic! Ils lui fileront de la drogue pour qu'il soit accro et ensuite il fera ce qu'ils lui demanderont de faire pour avoir sa dose!»

J'en ai vu des ptits jeunes de Païlandune qui veulent découvrir la vie dans ce genre d'endroit, ce n'est pas si différent du Nord finalement, les innocents se font souvent embarquer pour la prostitution et les trafics en tout genre. Je ne sais pas quoi faire. Franchement je n'aime pas cette idée.
«Si Jake doit venir avec nous, il faut que je le confie à quelqu'un de confiance...» - je levais alors les yeux vers le gosse, comprenant que c'était vraiment important pour lui

«Le Doc cherche toujours un remplaçant... et il n'a jamais eu d'enfant. Il a aussi besoin d'un coup de main pour ses archives au cabinet alors... je lui en parlerai. Il voudra peut être l'accueillir chez lui. Au moins là, il sera en sécurité.»

C'est tout ce que je peux faire là. Je ne vois pas d'autre solution. Jake s'occupe des chevaux ici, il connait très bien les bêtes, il pourrait aider le Doc pour les morphes par exemple dans un premier temps, puis il pourrait le former à devenir médecin aussi si ça lui plait. Sinon au pire, ce sera seulement le temps qu'il s'habitue à ce nouvel univers. J'espère que le botaniste ne m'en veut pas non plus de ma réaction, mais j'avoue être un peu dépassé d'un coup. La fatigue ne doit pas aider.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 07 Mai 2013, 13:39

Benedikt laissa le tatoueur le conduire à travers la chambre. Il attrapa en même temps les draps qui traînaient par terre à travers la chambre, ce n'était peut-être pas la peine de les laisser faire serpillière, et les déposa sur le lit avant qu'ils ne s'assoient dessus pour discuter plus calmement.
Le sourire du botaniste avait été déjà remplacé depuis un petit moment par des sourcils froncés, mais il écoutait Vrass avec attention et ne l'interrompit pas une seule chose, attendant au contraire qu'il finisse de parler et réfléchissant un petit instant avant de répondre.
« Je... je suppose que c'est une bonne idée. Il n'est pas obligé d'accepter, tu sais, et si ça se trouve, il n'aura pas envie de rester là-bas... Ce n'est quand même pas facile de s'adapter... » Benedikt soupira, son enthousiasme calmé par les remarques du tatoueur. « Je crois que je le prends d'une façon un peu trop personnelle, et puis c'est vrai qu'il est jeune... Mais vraiment, il est venu te voir pour te demander de l'aider, comment tu veux que j'ignore ça ? »
Bienheureux botaniste qui n'aurait plus supposé un seul instant qu'il pouvait venir pour autre chose, en plus d'un peu d'aide. Mais l'innocence de Benedikt était diablement crasse, et dans un sens, cela lui évitait souvent la jalousie, comme dans cette occasion. Le murmure de chansons et de musique au loin lui fit tourner vers la fenêtre, la nuit était tombé mais il y avait pas mal de lumière au cœur de la ville. Ah, oui, la fête...

« Je ne sais pas, justement, il est jeune, alors il lui faut peut-être du temps pour savoir ce qu'il veut mais si on peut lui éviter de faire des conneries com- »
Le botaniste sursauta violemment et tomba du lit, le visage livide. Et puis le bruit d'une deuxième fusée retentit, la soudaine lumière éclairant la chambre d'une couleur dorée pendant un petit instant. Benedikt leva les yeux vers la fenêtre, les éclats des artifices constituant une nouvelle preuve qu'il se s'agissait pas de coups de feux.
« Oh, bien sûr, je suis stupide... » grommela-t-il tout bas.
Un peu gêné, Benedikt se glissa entre les jambes du tatoueur et s'y blottit en soupirant, sa tête posé sur ses bras croisés qu'il avait installé contre la cuisse de Vrass. On va faire comme si de rien n'était...
« Écoute, après tout c'est auprès de toi qu'il voulait de l'aide, moi il ne me connaît pas et puis à chaque fois que je l'imagine au lit avec toi, j'ai envie de vomir. J'aimerais que tu lui parles de ça et qu'il puisse essayer de vivre là-bas si ça lui convenait. C'est... tout ce que je demande. »
Il resta silencieux un moment. Vrass voudrait bien, n'est-ce pas ? Juste lui parler, ce n'était pas une faveur immense ? Certes, si le gamin acceptait, cela demanderait quand même au tatoueur de s'occuper de la situation puisqu'il faudrait au moins qu'il arrange ça avec le Doc... Mais il y avait pourtant autre chose qui chiffonnait le botaniste, autant son esprit que son nez.
« Ce que tu disais à propos de toi tout à l'heure... Tu le penses toujours ? »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 07 Mai 2013, 14:54

C'est vrai que je suis peut être pessimiste, mais disons que je n'ai pas vraiment envie qu'il arrive malheur à ce ptit juste parce qu'on se sera emballé trop vite! Je soupirais alors qu'il venait se réfugier entre mes jambes, assis par terre et je venais donc glisser mes doigts dans ses boucles brunes comme j'aimais tant le faire. Je sais bien qu'il ne pensait pas à mal et ça m'ennuie un peu de voir son enthousiasme retomber ainsi

«Tu es trop gentil... c'est l'une des choses que j'apprécie chez toi, tu vois le bon partout. Mais il ne faut pas oublier qu'il y a aussi du mauvais. Jake n'a pas vécu tout ce que toi tu as vécu pour apprendre à discerner le bien du mal, il a vécu toute sa vie dans ce petit village tranquille où le pire qui pouvait lui arriver c'était de se faire attaquer par une poule!» - mais faut pas croire, ça peut être de vraies saloperies les poules!

Cependant, j'étais quand même content qu'il comprenne, même si ce n'était pas évident de renoncer à son projet de sauver ce garçon de ce qu'il pouvait être. Cependant, je n'aimais pas l'idée que de penser à ce que j'avais fait par le passé puisse le faire vomir... que je sache, je ne me suis jamais permis ce genre de commentaire via son ancienne vie, il a pourtant bien parlé d'un client qui était devenu plus que ça non?

Mon regard devenait donc un peu triste sur le coup, mais il m'avait posé une question aussi j'essayais de faire abstraction de ce que je pouvais ressentir sur le moment
«Oui, je lui parlerai. Mais il faudra que je parle au Doc aussi, je préfère être sûr qu'il aura un endroit où être en sécurité avant de l'embarquer.» - je continuais de faire glisser mes doigts dans ses cheveux même si de là où j'étais je ne pouvais pas voir son visage - et d'une certaine manière, heureusement qu'il ne pouvait pas voir le mien.

«Je ne sais pas trop. En arrivant à la Basse Ville, j'ai appris que je n'étais pas le seul, rien que Nessy après tout aimait les hommes et les femmes et elle n'est pas une monstre pour autant. Mais.. j'ai l'impression que c'est plus simple pour une femme, moins... répugnant peut être.» - je ne savais pas vraiment comment trouver les bons mots, ceux que j'employais étaient probablement trop forts, mais je soupirais en détournant les yeux pour ne pas risquer qu'il me voit en levant la tête

«Je ne sais pas vraiment dans quelle catégorie je peux me placer, mais de toute évidence, je suis pas normal. Je m'y suis fait et c'est peut être un peu ma marque de fabrique d'une certaine manière. Je suis juste moi.» - c'était la seule façon que j'avais trouvé de positiver.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 07 Mai 2013, 22:04

« Pas normal, d'accord, mais... répugnant ? »
Le mot avait choqué Benedikt qui enfouit son nez dans le creux de son coude, son visage froncé. L'assurance apparente de Vrass avait ses limites et le botaniste avait eu l'occasion de le voir à quelques occasions. Mais, ça, il avait du mal à le supporter. Et si le tatoueur trouvait cela moins répugnant avec Nessy, c'était que son propre cas l'était plus ? Il soupira et observa les taches de lumières qui serpentaient sur le parquet à chaque nouvelle fusée.

« Tu sais, je pensais ça aussi avant, et... Il y a pleins de trucs qui sont considérés comme normal et logique, alors que ce n'est pas... Je veux dire, ça me gêne de t'imaginer avec Jake, je n'aime pas ça. Mais si je ne te connaissais pas, je m'en ficherais. C'est juste parce que maintenant, j'ai... envie de te garder pour moi, et que ton plaisir vienne de moi et pas de quelqu'un d'autre. »
Benedikt s'arrêta un instant, presque surpris de ses propre paroles. C'était un peu une découverte, comme si les années qui avait crée dans son esprit une barrière nette entre l'amour et le sexe étaient en train de s’effondrer doucement. Le botaniste avait supposé que cela ne le dérangerait pas tant de voir Vrass avec un autre si c'était seulement physique, mais cette journée lui avait prouvé le contraire.
« Mais heu... Oui, enfin, ce que je voulais dire, c'est que ce n'est pas toi, ou même Jake que je trouve déplaisant, c'est l'acte en lui-même. Ce sont les circonstances qui importent, et elles font que je m'en fiche plus ou moins, juste que je n'aime pas imaginer que ça se reproduise. Quand j'ai travaillé dans cette maison close, tu sais, l'important pour moi, ce n'était pas que ce soit des femmes ou des hommes. Je sais que c'est différent pour certains, mais les femmes ne me dégoûtent pas, c'est juste que ça ne m'intéresse pas, c'est tout. Alors finalement, c'était parfois beaucoup moins difficile pour moi qu'avec des hommes, ça dépendait simplement de ce qu'ils me demandaient et de comment ils étaient. »

« Je me suis dis... Que ce n'était peut-être pas si important, du coup. Que ceux qui le pensaient n'étaient pas mieux, parce qu'ils traitaient parfois leur femme d'une manière bien plus horrible que je ne le ferais jamais avec un homme, et parce que je t'aime de la même façon que je le ferais si j'étais avec une femme. Je veux te faire plaisir et que tu sois heureux, et tout ces choses-là, et c'est la même chose. Je crois que ce qui est important, c'est que tu sois quelqu'un de bien. Et personne ne me fera croire que tu ne l'es pas. »
Benedikt se redressa et glissa ses fesses sur ses talons pour regarder Vrass dans les yeux.
« Je te dis tout ça parce que je ne n'aime pas que tu penses ça de toi. C'est peut-être bizarre, d'accord, mais dans le bon sens... Ce n'est pas... Tu n'es pas... Je n'aime pas que tu te vois comme ça, même si tu t'y es habitué. Moi je trouve ça super que tu sois "juste toi", je ne vois pas en quoi c'est mauvais. Si tu penses que je sais faire la différence entre le bien et le mal, alors tu devrais me croire ! Ils étaient tous consentants, non ? Pourquoi ce serait mal si ça plaisait à tout le monde ? Si tu n'aimais que les femmes, ça changerait quoi chez toi ? La seule différence, c'est que tout tes conquêtes l'auraient été, et que je ne serais pas là. Peu importe qu'il y en ait plein ou pas. La façon dont tu le fais n'a rien de répugnant. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 07 Mai 2013, 23:51

C'est Nessy, pas Néthi XD Néthi c'est la bijoutière

Je ne m'attendais pas vraiment à un tel monologue! Le gosse était lancé dans une série d'explications où il ne me laissait pas vraiment en placer une! Je soupirais tout en continuant de glisser mes doigts dans ses cheveux, mais mon regard demeurait sombre alors que j'écoutais tout ce qu'il pouvait dire. Disons que pour lui c'était plus simple, il n'était pas une erreur de la nature vis à vis de son clan tout entier, il était un peu différent, oui, mais différent seulement du point de vue de certains hommes, il y en a d'autres comme lui, Jake en est la preuve.

Mais moi? Honnêtement, un winghox qui aime les hommes, il ne doit vraiment pas y en avoir beaucoup, et ceux qui existent son sûrement déjà morts. Alors non, ce n'est pas évident à accepter. Je ne me cache pas, du moins pas des hommes, seulement des winghox. Il finit par se redresser et prend mon visage entre ses mains pour que je le regarde dans les yeux, il doit voir que cette conversation ne me plait vraiment pas, et je soupire en détournant malgré tout les yeux, fixant un point sur le côté avant de baisser les yeux

«Ne t'en fais pas... je ne pense pas ainsi tout le temps. Disons que je le pensais beaucoup avant, et cette conversation me l'a rappelé...» - je venais poser ma main dans la sienne avant de me laisser glisser pour me retrouver aussi à genoux face à lui, il devait voir que mon regard demeurait triste encore, ce n'était pas facile de chasser ces mauvaises pensées - «La vie que j'ai menée jusqu'à présent montre que je n'étais pas quelqu'un de bien. Consentantes ou non, on ne couche pas avec autant de gens ainsi sans se soucier des conséquences! La preuve, je les paie aujourd'hui avec Jake» - et Nathan aussi, sauf que lui je n'arrive pas à le considérer comme une erreur.

Je venais poser mon front contre le sien, il pourrait peut être dire la même chose, sauf que lui il n'avait pas trop le choix, c'était son boulot d'une certaine manière après tout alors que moi, c'était vraiment par volonté et choix, d'où la différence. Je grimaçais légèrement en essayant de reculer pour m'asseoir carrément par terre et il se retrouvait donc à nouveau entre mes jambes et j'essayais de réfléchir à tout ça. Pas évident de chasser mes idées noires mais je savais que ça finirait par passer aussi je lui souriais en l'approchant de moi pour l'embrasser avant de l'attirer contre moi.

«T'en fais pas, ça va passer. Mais... merci pour ce que tu as dit.» - ça me touchait d'une certaine manière puisque bon, il m'acceptait tel que j'étais, même s'il n'aimait pas l'idée de tomber nez à nez avec mes ex. Je levais alors les yeux vers la fenêtre en souriant alors qu'on entendait toujours les explosifs

«Tu ne veux pas regarder le feu d'artifice avant d'aller parler à Jake? Histoire qu'on revienne à cette bonne soirée qui avait commencé?» - mais je le savais un peu têtu, et il ne voudrait probablement pas me laisser tranquille tant qu'il ne se serait pas assuré que je n'avais plus d'idée noire.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 08 Mai 2013, 01:42

« Ce n'est... »
Benedikt tut ses propres protestations aussitôt. C'était inutile et il n'avait rien à dire de plus. Si le flot de paroles qu'il avait déjà déversé n'était pas assez, alors il n'allait pas pouvoir faire grand chose maintenant. Peut-être qu'il trouverait d'autres solution pour montrer ce qu'il voulait tellement prouver au tatoueur, mais pour l'instant, le botaniste se sentait simplement impuissant. On ne pouvait pas changer les opinions des gens d'un simple claquement de doigts, d'autant plus quand cela les concernait. D'autant que Vrass, sur certains sujets, était tout aussi têtu que le botaniste. Il passa ses bras autour des épaules du winghox pour le serrer contre lui, son visage caché dans le creux de son cou, et soupira doucement.
« Si, tu as raison, j'avais envie. Allons-y. » - S'il n'y avait rien d'autre qu'il pouvait faire, Benedikt voulait au moins effacer le regard sombre du tatoueur. Pour cela, il n'avait plus qu'à le distraire, et ce n'était pas en restant dans leur chambre qu'on lui changerait les idées – certes, certaines activités auraient pu remplir cette fonction, mais pas pour le moment, et pas après ce qu'il venait de dire -.
Le botaniste se releva et attendit qu'ils soient prêts tout les deux, chaussures en place, pour attraper son poignet et l'entraîner à l'extérieur de l'auberge en détalant. Ils n'étaient pas si pressés, mais il se mit à rire alors qu'ils marchaient dans les rues en terre battues de Banba et s'arrêta devant un promontoire en pierre facile à escalader. Oh, tellement facile, c'était une invitation, avec ce muret juste derrière qui menait à... Ah, c'était presque trop facile.
« Suis-moi ! »

Benedikt monta sur le rebord d'un mur, sauta sur un balcon tout près, passa sur le toit d'une dépendance, et de fil en anguille, à force de grimper et d'escalader sur tout les supports qu'il lui tombait sous la main et qui pouvait soutenir son poids et celui du tatoueur, réussit à les faire atterrir sur le toit d'une bâtisse en pierre de trois étages, bien au dessus des lumières des rues alentour.
Il s'était toujours assuré de vérifier que le tatoueur était derrière lui, et tendit une main à Vrass pour l'aider pour la dernière étape. La montée n'avait rien de vraiment fatiguant, il fallait avoir un peu de muscles et le tatoueur en avait plus qu'un peu, même le botaniste était un peu plus agile rien que par sa morphologie et avait préféré prendre le temps d'assister Vrass mais quand il n'en avait pas forcément besoin.
« Ah, là, c'est parfait ! » s'exclama Benedikt alors qu'il se redressait et marchait jusqu'au centre de la toiture. « Regarde, on voit tout ! »

L'enthousiasme dont il fit soudain preuve, de même le grand sourire qu'il montrait avaient moins à voir à présent avec son envie de distraire Vrass de son humeur sombre qu'avec un véritable contentement. De là où ils étaient, ils n'avaient qu'à lever la tête pour ne plus voir que l'obscurité déchirée à intervalle réguliers par des éclairs dorés ou blancs. Cela faisait un peu de temps que Benedikt n'avait pas vu de feux d'artifice, et il frappa dans ses mains alors qu'une nouvelle fusée explosait au dessus d'eux.
« Vrass, regarde, celles-là sont trop belles ! Regarde ! »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 08 Mai 2013, 12:39

Ça ne servait pas à grand chose de continuer à parler de ça. C'était une mauvaise pensée que je n'avais pas en permanence et qui était probablement ancrée en moi à cause de mes origines winghox. Pas évident lorsqu'on sait combien ils ont des règles strictes en matière de sexualité dans ce peuple barbare! Alors oui, depuis adolescent je savais que j'étais différent, sauf que en étant celui qui veut toujours posséder l'autre, ça donne un côté nettement plus malsain que pour Benedikt qui au fond veut juste être aimé.

Je préférais ne pas le dire à voix haute, et j'attendais donc qu'il finisse de s'habiller tout en mettant un t-shirt à manches longues et mes chaussures avant de lui sourire avec un dernier baiser et filer d'ici. On voyait déjà quelques fusées qui éclairaient notre chemin de plusieurs couleurs, mais de toute évidence, le gosse avait une autre idée derrière la tête et je me mettais à le suivre tant bien que mal. La force, oui j'en ai, mais l'agilité un peu moins! En général ce n'est pas vraiment moi qui ai besoin de faire preuve de souplesse entre nous!

Mais il suffit juste de se hisser en hauteur, donc c'est à peu près gérable, bien que je me demande où il m'entraîne à force jusqu'à enfin comprendre! En étant ainsi sur les toits, il n'y a rien pour nous gâcher la vue et je souris en regardant le ciel pour voir les fusées s'élever de plus en plus haut! Je suppose qu'on ne va pas tarder à arriver au bouquet final, donc juste à temps. Je m'assois tant bien que mal sur le toit mêlant terre et paille, puis j'écarte les jambes pour qu'il vienne s'asseoir contre moi pour que je puisse l'entourer de mes bras. Le voir le nez en l'air et les yeux pleins d'étoiles est plus agréable que le feu d'artifice en lui-même, mais je fais parfois l'effort de lever la tête quand même.

Puis je dépose un baiser dans son cou, le serrant un peu plus dans mes bras alors que je cherche sa main pour entrelacer ses doigts dans les miens, de là où on est, personne ne peut nous voir, j'en profite. Et même si quelqu'un nous voyait, dans cette obscurité on ne se douterait pas que Benedikt puisse être un homme avec sa tignasse! C'est l'avantage de ses boucles je dirais, car il est évident que de près on ne le prendrait pas pour une femme.

Je dépose un premier baiser dans son cou, puis un autre. On sent peut être que j'ai envie d'autre chose maintenant, mais ce ne serait pas l'endroit adéquat, aussi je me calme quand même assez vite pour lever les yeux au ciel pendant que le bouquet final explose littéralement! On pourrait presque croire que les feux rouges et or allaient glisser jusqu'à nous en une pluie d'étoiles, mais au bout d'un moment, le silence se fit et la nuit dominait les lieux excepté dans le ciel où on voyait encore les traces de fumée imposantes. C'était comme si le temps s'était couvert, mais on voyait clairement les deux lunes au loin, signe de beau temps.

«Allez... on y va?» - car bon, je sais aussi combien ça lui tient à cœur qu'on aille parler à Jake, aussi je soupire doucement avant de déposer un nouveau baiser sur sa tempe - «on va aller parler à Jake. Même s'il n'a pas envie d'être médecin ou autre, je pense que le Doc acceptera de l'héberger un temps. Suffisamment pour qu'on puisse lui apprendre à se méfier des dangers des Ghettos et de la Basse Ville et qu'il puisse se trouver un travail.»

Je me relevais alors pour me tenir face à lui et plonger mon regard encore inquiet dans le sien - «Mais tu es sûr de toi? Tu es conscient que si on l'aide, on risque de le voir régulièrement... il ne se passera rien, je peux te le garantir mais toi?» - toujours dit, je ne couche jamais deux fois avec la même personne. Il a été le premier avec qui ce soit arrivé et je ne compte pas renouveler avec un autre, donc il n'a rien à craindre de Jake, mais bon, il n'empêche qu'à nous voir tous les deux, ça lui fera forcément penser que je l'ai déjà eu dans mon lit, et ça ne lui plaira donc pas.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 08 Mai 2013, 14:33

Benedikt secoua la tête et embrassa une nouvelle fois le tatoueur.
« Si tu me le garantis, de quoi je devrais avoir peur ? » répondit-il en souriant. « Je ne devrais déjà pas en vouloir à ce pauvre gosse, et si j'avais voulu quelqu'un que personne n'ai jamais touché, j'aurais demandé un certificat de virginité quand je t'ai rencontré. » rajouta-t-il en riant. « Ce sera plus agréable quand je le connaîtrais un peu plus. Pour l'instant, je ne sais rien à propos de lui, à part qu'il a fini dans ton lit. »

Quelque part, bien au fond de lui, il avait la fierté de savoir que Vrass avait décidé de rester avec lui, c'est-à-dire de laisser tomber tout celles ou ceux qui allaient croiser son chemin et qu'il aurait auparavant ramené chez lui. Que pouvait-il demander devant un changement de vie aussi soudain qu'énorme ? Si le tatoueur voulait aller voir ailleurs, Benedikt avait la certitude qu'il serait au courant bien avant de tomber sur une scène gênante. L'idée était déplaisante, mais avait au moins le bénéfice d'être sincère et appropriée. Il n'avait rien à exiger de plus. D'autant plus que Jake était déjà à rayer de la liste des coups d'un soir, puisqu'il était déjà passé par là. C'était à la limite plus triste pour le gamin en question qui revoyait peut-être pour la première fois Vrass depuis.
« Ce serait terriblement égoïste de ma part de le laisser tomber à cause d'une histoire pareille. Je ne lui doit rien, mais quand même. »

Le botaniste avança jusqu'au bord du toit en chaume, entraînant Vrass sur la terre ferme des rues de la ville. Ils ne mirent pas longtemps à rentrer, croisant un nombre étonnant de villageois à cette heure-ci, mais le feux d'artifice avaient du clore la fête qu'il y avait un peu plus loin et les gens commençaient à rentrer chez eux. Dommage pour Benedikt qui aurait aimé ne pas devoir tenir une petite distance respectable entre lui et Vrass.

L'intérieur de l'auberge était plutôt accueillant, même si à Banba, il faisait clairement beaucoup plus doux qu'à Ephtéria, les nuits restaient fraîches. La gérante était en train de nettoyer les tables, maintenant que tout ses clients avaient fini de manger et étaient remonté dans leurs chambres. Il y aurait bien un ou deux retardataires qui viendraient quémander un morceau de repas à minuit, mais dans l'ensemble, elle pouvait considérer sa journée bientôt terminée. Le botaniste s'arrêta devant elle et défit un tour de l'écharpe en laine d'Euther qu'il avait pris pour lui avant de partir, vu qu'il était évident que le tatoueur ne la voudrait pas.
« Je vous demande pardon, vous sauriez où on peut trouver Jake ? » lui demanda-t-il, le visage encore éclairé de sa bonne humeur.
Maintenant, il allait falloir savoir comment lui expliquer leur proposition. Et clairement, ce qui n'était pas peu dire pour le botaniste.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 08 Mai 2013, 17:55

J'avais manqué de m'étouffer lorsque Benedikt me parla d'un certificat de virginité me concernant! Je ne m'y attendais pas en fait et sur le coup j'avais avalé ma salive de travers et je me mettais à tousser violemment, des larmes venant même perler aux coins de mes yeux avant que je ne reprenne mon souffle. Je secouais alors la tête avant de l'attraper par la nuque et l'approcher de moi pour déposer un baiser sur son front et me diriger vers le bas de cette petite bicoque

«Honnêtement, je suis pas sûr que j'aurais été ton genre si j'avais été puceau à notre rencontre!» - il l'a dit lui-même après tout, il aimait les gars un peu costauds et surs d'eux, ce qui n'aurait probablement pas été le cas d'un gars n'ayant jamais touché qui que ce soit. Je souriais avec amusement, ma bonne humeur était revenue peu à peu et on pouvait donc repartir. Il est vrai que s'il existait quelqu'un en ce monde qui n'était pas égoïste, c'était bien lui. J'avais remis mes mains dans mes poches, ça évitait éventuellement les tentations auprès du gosse de vouloir m'attraper le poignet et on pouvait donc avancer sans crainte dans les rues de Banba où les gens rentraient progressivement chez eux.

Une fois à l'auberge, on trouvait la salle vide et aucune trace de Jake, si bien que le botaniste s'approcha pour demander où on pouvait le trouver
«Il est à l'écurie pour s'occuper des chevaux des clients» - nous dit-elle avec un léger sourire. Je hochais de la tête avant de m'y rendre, je savais où elle était aussi je n'avais pas de mal à la trouver. À l'intérieur, je voyais le ptit en train de prendre une couverture pour la jeter sur le dos d'une jument couleur miel à la crinière noire, il semblait particulièrement attentionné à son égard.

«Salut Jake...» - le jeune homme sursauta alors avant de se tourner vers nous et rougir. J'avais toujours les mains dans les poches aussi je ne devais pas paraître trop effrayant non plus - «il parait que tu voulais me parler?»
- «B.. bonjour monsieur Rannveig...»
- Monsieur Rannveig? C'est vrai qu'il m'appelait comme ça avant... bref
- «Appelle moi Vrass...»

Ses yeux semblaient plutôt paniqués aussi je m'avançais jusqu'à arriver devant le box où il s'occupait de la jument, je m'appuyais sur la porte alors qu'il reculait un peu, regardant tantôt Benedikt, tantôt moi
«Je t'écoute?»
- «Je... je ne sais pas de quoi vous voulez parler.»
- sur le coup, je fronçais un peu des sourcils avant de me tourner vers le botaniste, il se passe quoi là? Me dis pas qu'il m'a raconté n'importe quoi,


Pour info, Jake a juste un peu honte et n'ose pas se mêler de notre histoire, c'est pourquoi il a changé d'avis entre temps, va falloir le convaincre un peu ;)

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 08 Mai 2013, 19:01

« Jake, tu as frappé à la porte de notre chambre pour demander de l'aide à Vrass, tu m'as dit que tu ne pouvais pas rester ici et que tu voulais être libre. » fit remarquer Benedikt, un sourcil haussé. Il passa sa main sous la crinière de la jument pour la grattouiller. « Ne me dis pas que c'est faux. »

« Écoute, on viens simplement te faire une proposition, exactement comme je te l'ai dis tout à l'heure. Tu n'es pas obligé d'accepter et tu n'as pas besoin de mentir. » Il se retourna sur le gamin pour le regarder dans les yeux. Même si Benedikt avalait très facilement les mensonges, vu la façon dont celui-là rougissait et bégayait, ce serait plus facile. Après tout, c'était exactement le genre de réactions qu'il avait lui-même.
« On vit dans l'état Atlante, où il y a la Basse-ville, et ce qu'on appelle les Ghettos. C'est une ville bien différente que celles que tu connais. Là-bas, tu as de la lumière en appuyant sur un bouton, du feu si tu en tourne d'autres, et les bâtiments touchent presque le ciel. Mais surtout, là-bas, ce que font deux femmes ou deux hommes ensembles n'est jamais un crime. Tu peux te marier et même adopter des enfants avec un homme, c'est légal. Certaines personnes ont du mal avec cette idée, mais crois-moi, ce n'est rien par rapport à ici. »

« Tu m'as dit que tu voulais partir alors voilà ce qu'on te propose ; on peut t'aider à t'installer là-bas si tu en as envie. Vrass a un vieil ami qui habite dans les Ghettos et qui pourrait sûrement t'héberger pendant un certain temps. Il est médecin et il pourrait même sans doute t'apprendre son métier si tu en as envie. Tu peux prendre un peu de temps pour réfléchir, et je te préviens, ce n'est pas facile de vivre là-bas. Tout est différent. J'habite à la Basse-ville depuis peu de temps et ça a été très difficile pour moi de comprendre comment faire les choses les plus simples. Mais cela dit, moi j'étais seul. Si on t'emmène, celui qui t'hébergera et nous deux pourront t'aider. »

« Je sais que ta vie est ici, et Vrass m'a dit que ta famille aussi. J'ai l'habitude de voyager en ce qui me concerne mais je sais que toi, non, ce qui veux dire que tu seras loin de tout ceux que tu connais. Je ne peux pas imaginer si cela te dérangerait réellement ou pas, c'est à toi de voir ça. En revanche, si tu viens avec nous et que cela ne te plaît pas, tu pourras toujours repartir, ce n'est pas une décision irréversible. »
Benedikt se tut enfin, et la jument lui fila un léger coup de museau pour qu'il reprenne ses grattouilles qu'il avait arrêté à mi-chemin de son discours.
« Voilà, je crois que j'ai tout dit. Je sais que c'est un gros morceau alors si tu as des questions, n'hésite pas. Et si tu préfères en parler à Vrass seulement parce que tu le connais, je peux vous laisser tout les deux. Ah, et moi, c'est Benedikt, au fait. »
Ça aurait été peut-être mieux de commencer par ça, mais depuis quand le botaniste était-il un expert de la parole ? Jake allait devoir se débrouiller avec les pensées que le botaniste avait essayé de mettre en forme comme il pouvait, et l'aide de traduction de Vrass qui commençait à avoir l'habitude de ses bavardages plus ou moins compréhensibles.

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

Re: Les vacances continuent

Messagepar Vrass Rannveig » 09 Mai 2013, 10:57

Le changement, la différence. C'est toujours ce qui terrifie le plus de toute manière, et je voyais Jake se recroqueviller sur lui-même en me lançant des regards apeurés au fur et à mesure que le gosse lui expliquait tout ce qu'il pourrait vivre à l'avenir. Je voyais qu'il m'appelait à l'aide, comme s'il pensait que le botaniste le menait en bateau, en particulier lorsqu'il parla de mariage entre hommes et d'adoption.

«Si tu viens vivre chez le Doc, tu rencontreras Nessy, son assistante. Elle vit en couple avec une autre femme et elles vont bientôt adopter un enfant. Il te dit la vérité.»
Baissant honteusement les yeux, Jake continuait de panser la jument machinalement, son cerveau semblait être en surchauffe mais il ne disait toujours rien et je soupirais en m'appuyant sur la barrière de bois

«Bon, il faudrait que tu dises quelque chose. Déjà, nous dire ce que tu veux! Benedikt s'est peut être emballé à l'idée que tu voudrais t'installer à la Basse Ville, mais si tu veux juste être accepté, je crains qu'il n'y ait que là bas qu'on te foute la paix à ce sujet...»
- «Oui mais... je... j'ai peur... je me dis que peut être, ce serait mieux d'apprendre à être normal non?»
- «Ça dépend de ce que tu appelles être normal... si ça veut dire apprendre à aimer les filles, c'est pas dit que tu y arrives, ce genre de choses ne se contrôle pas et au fond, tu pourrais bien être malheureux toute ta vie. Je croyais que tu voulais être libre?»
- «Oui mais...»
- «Écoute. Tu as le temps d'y réfléchir. Demain, on va partir pour Ohime Quinah. Je ne sais pas encore combien de temps on va y rester, peut être quelques jours, mais au pire, envoie moi un message par Flabo, ils arrivent toujours à nous trouver ceux là!»


Il recula alors avant de baisser honteusement la tête, ramenant ses bras autour de lui dans un geste protecteur. Je soupirais alors avant de me glisser dans le box, puis d'un regard sur Benedikt qui disait que je ne faisais pas ça par plaisir, je m'avançais pour prendre Jake dans mes bras. Je sais que ma stature a tendance à rassurer, surtout ceux qui ont la carrure de Jake ou Kjeld. Rapidement, le môme se met alors à fondre en larmes en m'agrippant de toutes ses forces, je savais qu'il était perdu.

«T'en fais pas. On va t'aider. Ce ne sera pas facile, mais tu ne seras pas seul.» - je soupirais avant de regarder à nouveau Benedikt d'un air de celui qui ne sait pas trop comment se dépatouiller de tout ça, et peut être même un peu de reproche puisque bon c'est sa faute si je suis dans cette situation. Mais Jake recule tout seul et essuie son nez du dos de sa main sans grande classe

«Pardon... pardon je...» - il se tourna surtout vers Benedikt avec un air mêlant confusion et gêne à l'idée d'avoir été dans mes bras je suppose. Il essuya ses larmes du mieux qu'il pouvait avant de hocher de la tête - «votre ami... est médecin? Et il pourrait m'apprendre? Mais moi je... j'aime surtout les animaux...»
- «Il faut savoir soigner les animaux pour pouvoir soigner les morphes. Et il y en a quelques uns dans les Ghettos. Et puis il y a aussi des chiens et des chats, tu pourrais devenir vétérinaire...»
- «Vraiment? Ma mère m'a dit que je suis trop faible pour ça...»
- «Ah ben c'est sûr qu'à Banba, il faut de la force pour soigner vache et chevaux, mais dans les Ghettos y'en a pas beaucoup on va dire, tu n'aurais qu'à t'occuper de chats, de chiens, de rats, de furets.. de lézards aussi!»
- «Des rats? Les gens ont des rats? Et ils veulent les soigner?»
- «Tu sais, quand t'es pauvre parfois, toute compagnie est bonne à prendre. Et les rats sont très intelligents!»


En tout cas, je sentais que la curiosité l'envahissait et il retourna près de sa jument en hochant de la tête. Puis il se tourna vers Benedikt, encore honteux apparemment.
«Merci... tu... tu pourras vraiment m'aider?» - je sentais qu'il allait bien s'entendre avec Benedikt, parce qu'ils se ressemblent un peu. Tout comme le botaniste avait peur de poser des questions à force parce que les gens le regardaient d'un drôle d'air à chaque fois, Jake aurait aussi quelqu'un qui pourrait l'aider sans le prendre pour un abruti. Et bizarrement, je ne ressentais pas de jalousie vis à vis du fait qu'ils pourraient être amis. Peut être parce que je sens que contrairement à ce qu'il a pu dire au botaniste, il en pince encore pour moi.

Avatar de l’utilisateur
Vrass Rannveig
Tatoueur
Tatoueur

Âge: 38
Crédit: 547.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Tatoueur
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar: Dante by Wolfina-SnakeHeart

Re: Les vacances continuent

Messagepar Benedikt » 09 Mai 2013, 13:09

Oh, ben voilà que Vrass le prenait dans les bras. Le nez du botaniste se fronça et il détourna les yeux, mais il ne fit aucune réflexion, et s'adoucit lorsqu'il entendit Jake se mettre à pleurer. Un peu plus et il renverrait un regard vexé devant celui du tatoueur qui semblait presque l'accuser. Regarde ce pauvre gamin en train de chialer, tu ne vas pas m'en vouloir, quand même ! Sauf que le botaniste ne se proposerait pas pour prendre sa place, parce que outre le fait qu'il n'aimait pas spécialement les contacts physiques avec des gens qu'il ne connaissait pas, Jake serait sans doute tout aussi mortifié. Et puis quelque part, c'était Vrass qui avait de quoi rassurer, hein.
Peu importe, parce que le garçon de l'auberge finit par reculer et s'excuser, bien que le botaniste prit ses excuses comme concernant sa réaction, et non le fait qu'il venait d'accaparer l'attention du tatoueur. Dans les deux cas, ce dernier avait plus au moins la même opinion à propos, parce qu'il estimait qu'il n'y avait pas d'excuses à faire. La suite de la conversation lui donna pourtant l'impression que Jake commençait à envisager leur proposition. C'était déjà un début.

« Je... » Le botaniste soupira et détacha ses yeux de la jument alors que Jake s'était retourné pour lui parler. « J'ai été dans la même situation. Je ne peux pas faire comme si de rien n'était alors que j'aurais aimé qu'on m'aide si j'avais été à ta place. Alors, oui, je peux vraiment t'aider, et j'en ai envie. »
Le botaniste cherchait comment rassurer le gamin et hésitait, pas vraiment sûr de ce qui pouvait être utile de préciser. Il était pratiquement sûr que lui parler de ce qu'on pouvait trouver de nouveau à la Basse-ville le remplirait plutôt d'effroi et lui donnerait envie de fuir, quand lui-même était spécialement attiré par ça. Benedikt classait dans la liste des plus beaux jours de sa vie sa première journée dans l'état Atlante, et ce même si pendant 90% des 24h de celle-ci, il était tout à fait effrayé par tout ce qui l'entourait. Parce qu'il faut dire que cela ne l'avait empêché au bout d'une heure et demi de ressembler à une gamine de 9 ans à Disneyland.

« Il y a énormément de choses qui te seront inconnues, là-bas, mais pour la plupart, c'est assez simple de s'en servir. Il suffit de savoir comment faire, et ça, je peux t'apprendre. Je suis loin de connaître tout ce qu'il faut, mais Vrass en sait plus que moi et il pourra t'aider aussi. Son ami médecin, il vient des Ghettos, aussi, donc à mon avis, si tu as des questions, il pourra parfaitement te répondre. » Un nouveau sourire, léger, s'étira sur ses lèvres. « Pour être honnête, c'est magique, là-bas. Bien sûr, tu peux ne pas aimer la nouveauté, mais il y a au moins des aspects que tu appréciera, ou alors ce serait vraiment étrange. L'eau chaude à volonté, la lumière, aussi, tout ça. »

Benedikt jeta un coup d’œil à Vrass. Il savait bien que ce dernier n'était pas forcément enthousiaste par tout son petit projet. Mais... Peut-être changerait-il d'avis si son plan avait du succès ? Il avait pris la peine d'écouter le botaniste et bien vouloir l'aider.
« Je me doute que c'est une grosse décision, mais tu peux prendre du temps pour y réfléchir. Simplement... Ne refuse pas parce que c'est effrayant. C'est une mauvaise raison. Parce que tu finiras très probablement par le regretter plus tard. Il y a bien d'autres raisons pour lesquelles il serait parfaitement compréhensible que tu veuilles rester, mais... Dans le pire des cas, tu reviendras ici. Dans le meilleur, tu auras peur de tout ça pour commencer, et puis au fur et à mesure, tu t'y habitueras. »

Avatar de l’utilisateur
Benedikt
Herboriste
Herboriste

Âge: 33
Crédit: 1,327.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image
Métier: Botaniste
Classe: Roseau
PV: 200
ES: 500
Avatar: Portrait de Kimi Dee modifié

PrécédenteSuivante

Retourner vers Banba et ses champs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron