Embruns

Ville portuaire très animée et appréciée des voyageurs, Balaïne est accrochée sur les côtes nord-est de Nideyle. Elle est placée sous l'autorité du Roi. La flotte royale attire d'ailleurs de nombreux curieux, comme de redoutables pirates. Amis marins, cette ville est à vous !

Image

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 17 Avr 2011, 23:10

Apparemment, elle n'aimait pas le pudding... et la grimace qu'elle fit failli le faire éclater de rire. Il fut donc contraint de finir seul, ralentissant progressivement le rythme à mesure que son estomac se remplissait. Là, comme on disait, il était gavé comme une oie ! Il fit descendre sa dernière bouchée avec le rosé qu'il resservit à Ceithli en passant. L'alcool lui réchauffait les sens et rendait la soirée un peu moins fraîche. Il y avait un peu de vent mais c'était toujours moins désagréable que la brume d'Aspasie. D'ailleurs en y réfléchissant, cette brume ne s'était plus levée depuis trop longtemps. Mais Archélas sursauta lorsque la jeune femme repris la parole, l'excès de nourriture l'ayant rendu légèrement somnolent.

Il posa son verre vide – sur le point de répondre – mais l'allusion suivante l'en empêcha. Son regard se planta aussitôt dans celui de Ceithli et le rouge lui monta aux joues. S'il n'avait pas eu fini son vin, il se serait étranglé avec mieux que Kjeld au bal de Terpsichore... La franchise de Ceithli à ce sujet, il avait vraiment du mal à s'y habituer... ce qui était un peu de la mauvaise foi étant donné qu'il ne se gênait pas pour en proposer autant de son côté. Oui mais c'était différent de le proposer et de se l'entendre proposer...

« Euh... je crois que j'ai besoin de digérer alors on va commencer par la plage. »

Il se gratta la gorge, histoire de faire quelque chose de ses mains. Il n'était pas sûr d'être en état pour un troisième tour mais... maintenant que c'était lancé il lui semblait que ça le chatouillait légèrement... il ferma les yeux. Penser à autre chose.

« Tu m'excuse une minute ? »

Il se leva et disparu quelques minutes dans la décidément toute petite auberge pour payer, un peu anxieux à l'idée de laisser Ceithli toute seule dehors. Lorsqu'il ressortit enfin, il lui tendit son bras avec un sourire.

« Si vous voulez bien me suivre. »

Ils longèrent les quais quelques temps, Archélas s'amusant à jouer au guide touristique. Il lui désigna la résidence de Manôlis devant laquelle montaient la garde des soldats plus larges que hauts, puis montra du doigt une île un peu plus loin, sur laquelle se trouvait le monastère dédié à Alrik. Pour s'y être rendus quelques fois – lorsqu'il allumait naïvement des cierges pour ses hommes – il lui expliqua qu'il fallait prendre un bac constamment bondé. Certains impatients tentaient souvent de s'y rendre à la nage et 'il fallait alors les repêcher, d'où la présence constante de canotiers, même la nuit. Pour illustrer ses propos, il pointa la petite lanterne de l'un d'eux, comme une luciole flottant juste au-dessus des flots. Et puis enfin, ils franchirent les portes sud.

Comme le soldat s'y attendait, ils étaient seuls, personne n'étant assez fou pour se promener sur la plage par ce froid et surtout de nuit. Hors de la protection des remparts et des digues, les vents côtiers étaient plus froids et plus violents qu'au sein même de Balaïne, bien que cela resta supportable.

« Pas trop froid ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 18 Avr 2011, 12:20

Refermant sa capeline sur ses épaules et son cou pour se couvrir, la jeune femme se leva en souriant pour prendre son bras avec douceur, mais sans trop se blottir contre lui. Essayant du mieux possible de s'adapter à son éducation pour ne pas le mettre mal à l'aise.

«Je vous suis, Monsieur.» lui dit-elle d'un ton amusé. Ils marchèrent donc dans les rues de la ville, s'amusant de voir Archélas jouer les guides touristiques, même si la jeune femme ne pourrait probablement pas se retrouver facilement s'ils venaient à être séparés - fichu sens de l'orientation. Son estomac se noua un peu en voyant la demeure de Manôlis, elle se demandait quelle était sa personnalité ici, s'il était plus du genre de celui d'Aspasie ou de Guttenvald? Elle n'avait pas vraiment envie de poser la question.

Il lui montra ensuite une île au loin, une île où les gens brûlaient des cierges dans un monastère dédié à Alrik. N'ayant jamais vraiment cru aux Dieux, sans pour autant nier totalement leur existence, la jeune femme était assez curieuse de savoir à quoi ce lieu sacré pouvait ressembler. Mais n'étant pas sure de se tenir convenablement sur place, ignorant les rites et gestes qui s'imposaient, il était préférable qu'elle ne s'y rende jamais, se contentant de voir les lanternes récupérant les idiots qui cherchent à s'y rendre à la nage.

Lorsqu'ils franchirent la porte, le vent se fit plus violent, et la féline referma un peu plus sa capeline autour de son cou, ses cheveux fouettant légèrement son visage. Elle posa donc sa tête sur l'épaule du soldat, ils n'étaient plus en ville désormais, elle espérait qu'elle pouvait, cela lui permettait surtout d'empêcher ses cheveux de voler dans tous les sens, et surtout de fouetter également le visage de son compagnon, tout en la réchauffant un peu de sa proximité.

Sa main s'enroula complètement dans son bras, remontant pour se poser contre son épaule, l'autre main était posée délicatement sur l'avant-bras qui longeait le corps du soldat d'un geste naturel. Marcher dans le sable était un peu plus difficile, mais agréable malgré tout. Et le paysage valait le détour. Le bruit des vagues roulant doucement, le vent sifflant, les grenouilles chantant près de la Larme plus loin, c'était assez romantique en fait, et elle trouvait cela... étrange. Elle se redressa un peu pour s'arrêter de marcher, et fixer l'océan et les deux lunes se reflétant dans l'eau, elle n'avait pas l'habitude d'être ainsi, avec un homme juste pour le plaisir d'être avec lui, juste pour passer du temps, sans arrière pensée. Oui enfin sans arrière pensée était peut être un bien grand mot dans la mesure où l'idée de prendre un bain de minuit était plus que tentante, si le froid ne la rappelait pas à l'ordre d'un coup de vent mordant. Mais elle était simplement bien.

Elle se tourna vers lui, ses yeux se posant sur ses lèvres avant qu'elle ne tourne la tête en rougissant légèrement, chose qu'il ne pouvait pas voir dans la pénombre, alors qu'elle voyait aussi bien qu'en plein jour. D'ailleurs, elle lâcha son bras et s'approcha du sable, ayant remarqué quelque chose. Se baissant pour ramasser un étrange coquillage rappelant vaguement une corne d'abondance, mais en plus petit et plus... doux


Image


Elle se redressa et montra la porcelaine à Archélas

«Une porcelaine... il parait qu'on peut en faire des colliers porte bonheur. Évidemment, je pense que c'est plus un piège à touriste qu'autre chose, ce sont des coquillages très faciles à trouver»

Elle la mit cependant dans la petite sacoche dans laquelle elle avait mis ses ores avant de lever les yeux vers lui et sourire doucement «Un peu de chance pour notre voyage, c'est toujours ça de pris non?»

Elle dut se retenir de rire, fixant les prunelles saphir de l'homme en face d'elle, s'amusant à l'idée qu'il ne devait pas pouvoir voir son visage aussi bien qu'elle ne voyait le sien, puis elle prit de nouveau son bras et ils continuèrent à marcher jusqu'à l'embouchure du fleuve avant de revenir. La jeune femme trouva d'autres coquillages en chemin, et elle se dit qu'elle pourrait surement se faire elle-même l'un de ces colliers porte bonheur. Évidemment, elle ne le mettrait jamais, elle n'aimait pas les bijoux, mais elle le garderait dans ses affaires... un encombrement supplémentaire? Peut être, mais honnêtement, ce n'était pas ça qui allait alourdir son paquetage.

Le chemin jusqu'à l'auberge fut interrompu par un groupe de marins totalement ivres et qui demandèrent à Archélas de bien vouloir.. partager. La jeune femme eut alors une furieuse envie de se transformer en guépard, pour voir s'ils auraient toujours envie que le soldat partage avec eux ou non


«Allez quoi! Soit sympa! Ici à Balaïne, on partage tout! Je suis sure qu'on pourra lui apprendre pleins de choses!» dit le plus gros des trois, la féline dut contenir une remontée de bile, posant la main sur sa poitrine pour contenir son dégoût... les trois marins ne semblaient pas vraiment dangereux, elle s'approcha alors doucement, sa main passa derrière elle avant de revenir devant elle, montrant le dos de sa main aux marins

«Allons messieurs. Je pense que vous n'ignorez pas qu'un gentilhomme ne partage jamains son épouse?»

Ils écarquillèrent les yeux et s'approchèrent pour voir un anneau doré autour de l'annulaire de la jeune femme, puis ils pouffèrent de rire et levèrent les bras avant d'éclater de rire

«Mille pardon, M'sieur Dame! Z'êtes un sacré veinard d'avoir mis le grappin sur un brin de fille pareil!» et ils poursuivirent leur chemin en riant aux éclats avant de se diriger vers un autre bar. La jeune femme se tourna vers Archélas en souriant, puis lui montra le plat de sa main, déroulant une mèche de cheveux enroulée autour de son doigt

«L'obscurité et l'alcool... l'illusion était parfaite non?» elle regarda le soldat, un peu inquiète malgré tout... se demandant comment il avait pris cette petite blague. Elle espérait qu'il ne lui en voudrait pas de s'être fait passer pour sa femme, elle baissa un peu la tête avant de reprendre «ce... ce n'était pas une allusion ou autre... je te le promets...»

Elle déroula rapidement ses cheveux de son doigt, ne voulant pas qu'il croit qu'elle attendait quoi que ce soit de lui. Quoi qu'il pouvait simplement être contrarié par ces hommes?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 18 Avr 2011, 19:35

L'air marin leur giflant les sens lui faisait du bien. Ils avaient été contraints de ralentir l'allure, le sable entravant leur avancée sur la langue de sable clair, mais ça ne dérangeait pas Archélas qui savourait la présence de Ceithli contre lui. Il avait fini par renoncer à comprendre pourquoi il s'était autant attaché à elle, se contentant de vivre avec elle au rythme que son cœur lui dictait... et qui n'était pas désagréable !

« Où tu... »

Il s'était retourné au moment même où elle lui avait lâché le bras pour aller ramasser un coquillage. Ah oui. Il avait failli oublier sa manie de gigoter à la moindre occasion. Pour toute réponse, il lui offrit un sourire et s'amusa de la voir se précipiter chaque fois qu'elle apercevait une porcelaine, les collectionnant comme un précieux trésor. Dans un sens elle pouvait bien ramasser tout l'océan si elle le souhaitait, car rares étaient les bateaux à tenter une pareille traversée sans rencontrer Drakmonniss... Alors autant dire que la chance ne serait pas superflue. Elle revenait chaque fois vers lui, et il l'accueillait en ouvrant les bras comme pour la réchauffer, bien qu'à force de courir en tous sens, elle devait bien avoir plus chaud que lui. Puis le Larme leur barra la route. À la vue du fleuve et des herbes hautes jalonnant ses rives, Archélas eut une pensée pour sa jument restée seule aux abords d'Aspasie et l'espace d'une seconde, il hésita à siffler. Est-ce que ça fonctionnerait ? Il aurait pu essayer, mais ça aurait été cruel de la faire venir pour rien puisqu'ils repartaient le lendemain. Et d'ailleurs, ils faisaient déjà demi-tour vers Balaïne. Archélas marchait paisiblement, l'esprit un peu ailleurs, Ceithli sautant comme une enfant sur les coquillages qu'elle n'avait pas vus à l'allée.

Et s'il lui arrivait quelque chose une fois en mer ? Il n'aurait pas dut lui demander de venir. C'était égoïste et dangereux... Ils franchirent les remparts et s'engouffrèrent dans la ville. L'auberge était encore loin et le capitaine n'était pas pressé, son dessert lui pesant encore sur l'estomac... à moins que ce ne soit l'angoisse de tout perdre pour s'être montré stupide ? Perdu dans ses hésitations, il manqua une partie de la scène qui se déroulait pourtant juste sous son nez. Lorsqu'il revint à lui, il regretta d'abord de ne pas avoir conservé son uniforme. Les ivrognes comme les autres évitaient soigneusement ce genre d'écart avec les soldats mais fatalement, en tant que civil, la situation était un peu plus compliquée. Parfois, la crainte de l'uniforme avait du bon. Fort heureusement pour ses réflexes engourdis, Ceithli fut plus rapide à réagir et parvint à se débarrasser du groupe en un clin d'œil, sans violence, sans même une menace. Une chose qu'il aurait sans-doute été incapable de faire...

Il les regarda s'éloigner avant de poser des yeux ronds sur la féline, puis sur la mèche enroulée autour du doigt, puis sur la féline qui semblait en bonne voie pour battre un record d'excuses à la seconde... et au final, il éclata de rire.

« Parfaite ! J'ai failli être jaloux... » sourit-il en prenant son visage dans ses mains.

Il se recula ensuite pour enrouler son bras autour de sa taille et la serrer contre lui. Les digues leur offraient une protection plutôt agréable contre le vent, mais Archélas préférait l'avoir près de lui pour traverser la ville. Ils empruntèrent les grands axes, longeant de nouveau les quais sans se presser. Il aurait pu tout aussi bien prendre la direction de l'auberge, mais avec ce que la jeune femme avait proposé, il avait un peu peur de paraître trop empressé... ou trop intéressé. À quelques mètres, une boutique à l'écart des tavernes bruyantes exhalait ses arômes de cafés chauds.

« Tu veux boire quelque chose pour te réchauffer ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 19 Avr 2011, 14:46

La jeune femme fut soulagée de voir qu'Archélas n'avait pas manqué de s'étouffer lorsqu'elle avait mentionné être son épouse, non parce qu'avec les hommes, il faut parfois se méfier! Il suffit juste de leur souffler l'idée qu'on veut leur passer la corde au cou et ils fuient comme s'ils avaient un troupeau de teignes aux fesses.

Il la serra contre elle, et ils se remirent à marcher, elle dut se retenir de ne pas lui voler un autre baiser, mais elle respectait son choix de ne pas ainsi s'afficher. Ils auraient toute la nuit pour cela après tout. Une douce sensation de chaleur sembla sortir d'une taverne près d'eux, et le soldat manifesta l'envie d'une boisson chaude qui l'intéressait bien également. Elle hocha donc la tête, même si elle craignait un peu de tomber à nouveau sur des hommes un peu ivres qui chercheraient à lui mettre la main aux fesses.


«Oui, allons y»

Elle sourit doucement et le suivit à l'intérieur, l'ambiance était chaude et feutrée, et assez calme. En réalité, il ne s'agissait pas vraiment d'une taverne, si la jeune femme devait donner un nom, ce serait plutôt un... salon de thé? Oui m'enfin ça ne rappelait pas quand même ces espèces de boutiques bourrées de fleurs et d'odeurs en tout genre où les femmes nobles se rassemblent pour discuter de leurs toilettes ou de leurs journées ennuyeuses, c'était plus proche des cafés des ghettos, sans la décoration. Ils s'installèrent à une table et la jeune femme se commanda un lait chaud... son côté félin peut être? D'un autre côté, ce n'était pas avec cette boisson qu'elle se maintiendrait éveillée pour la suite, mais s'endormir simplement dans les bras d'Archélas, ce ne serait pas si mal non plus. L'ambiance était nettement plus calme, et honnêtement, il n'y avait pas grand monde à part... des touristes. Des nobles justement, le même couple que celui qui était passé devant le restaurant un peu plus tôt, la jeune femme semblait encore lui jeter des regards en coin de temps à autre, estimant probablement que Ceithli n'avait pas sa place dans ce genre d'endroit et qu'elle serait mieux dans l'une de ces tavernes, lieu de débauche et d'alcool.

Soupirant doucement, la féline se mit un peu à gigoter sur sa chaise... elle n'aimait pas qu'on la regarde ainsi. En temps normal, elle se serait probablement levée pour aller voir cette femme et lui demander directement si elle avait un problème avec elle et aurait surement fini par se battre avec l'homme qui aurait été surpris de la voir lui mettre une droite. Un soupire quitta ses lèvres alors qu'elle mit les coudes sur la table, elle ne pouvait se permettre ce genre de frasque en compagnie du soldat, il trouverait probablement ça indécent également, elle se contenta donc de lancer un regard aussi noir que ses yeux pouvaient l'être à l'attention de la femme qui tourna rapidement la tête pour se concentrer sur son thé, levant le petit doigt comme pour montrer qu'elle au moins, était une vraie dame. S'il y a une chose que la morphe trouvait ridicule, c'était bien cette manie de lever le petit doigt comme si la femme n'était pas capable de le plier parce qu'il était aussi raide que le balai qu'elle avait dans le... hum.

Elle prit une profonde inspiration avant de se tourner vers le soldat qui semblait perdu dans ses pensées... quelque chose semblait le tourmenter, mais quoi? Elle plaça sa main au-dessus de son bras, sans le toucher pour autant, ignorant si elle pouvait ou non


«Quelque chose ne va pas? Je te sens ailleurs depuis qu'on est allé sur la plage...»

Est-ce qu'il aurait attrapé froid?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 19 Avr 2011, 16:01

La boutique était calme et parfaite pour passer un petit moment loin de l'agitation des marins du port. Ils s'installèrent à une table ceinte d'une banquette au velours rouge qui engloutissait tout un angle du mur, et purent même ôter leurs pèlerines pour quelques instants. Archélas commanda pour une fois la même chose que la jeune femme, jugeant qu'après son plat épicé, un peu de douceur ne serait pas de trop. Même si en matière de douceurs, il en goûterait volontiers d'autres... Reportant son attention sur Ceithli en vue de lui sourire, il fronça les sourcils de la voir... contrariée ? Malheureusement pour lui il fut une fois de plus trop lent à formuler sa question et se retrouva à devoir répondre à celle de la féline.

« Ça va, ne t'inquiète pas. Je suis un peu fatigué, c'est tout. »

Il posa sa main par dessus celle de Ceithli, l'obligeant de fait à le toucher, et lui sourit. Apparemment, elle avait encore quelques hésitations sur ce qu'elle avait le droit ou non de faire en public, ce qui ne la rendait que deux fois plus adorable. Leur commande arrivait déjà et en se tournant vers la serveuse, Archélas cru reconnaître la robe à froufrous. Ah...! Ceci expliquait donc cela. Il lâcha alors la main de la jeune fille et se pencha comme pour ramasser quelque chose au sol, mais à la place il attrapa un gros pot de fleur supposé habiller un pan de mur et le tira jusqu'à le placer dans le champ de vision de Ceithli. Le crissement du gré sur le carrelage fit se retourner le couple fautif qui prit des airs scandalisés. Mais au soldat, ça ne le dérangeait pas d'être un malotru, et il se retourna en les ignorant superbement. Les mains enroulées autour de sa tasse de lait chaud, il se contenta de prendre une profonde inspiration.

« Tu sais que nous avons neuf chances sur dix de tomber sur Drakmonniss au cours de la traversée ? »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 19 Avr 2011, 16:43

Le crissement du pot sur le sol carrelé donna à la jeune femme une forte douleur dentaire et elle ferma les yeux tout en se tenant l'oreille, mais elle ne put s'empêcher de sourire face à l'attention et le regard qu'elle lança valait tous les remerciements du monde.

Lorsque le lait chaud arriva, les yeux de la féline pétillèrent et elle se dépêcha de tremper ses lèvres dans le breuvage doux et chaux, savourant l'épais liquide s'infiltrer dans sa gorge, produisant même un étrange bruit qui n'était pas sans rappeler le ronronnement. Levant les yeux vers Archélas d'un air un peu gêné, elle essuya sa lèvre supérieure du dos de la main pour enlever la moustache blanche qui s'y était dessinée.


«Bien sur que j'en suis consciente. D'ailleurs, je regrette de ne pas avoir profité de mon séjour chez l'antiquaire pour acheter une Corne de brume de Hyacinthe le Docte... il parait qu'elle est capable de l'éloigner... d'ailleurs, je suppose que si cet objet porte ce nom, il est probable que ton Capitaine en ait une en sa possession non?»

Évidemment, ce n'était qu'une supposition... mais elle n'avait jamais fait le rapprochement entre cet objet et le Capitaine qu'ils avaient rencontré le matin. Cependant, elle comprenait maintenant ce qui semblait tracasser le soldat. Elle prit donc une profonde inspiration et plongea son regard dans le sien, serrant sa main dans la sienne, vu qu'apparemment elle avait le droit

«Archélas... je sais que tu t'inquiètes pour moi... mais s'il te plait, accepte que je m'inquiète pour toi aussi. Si je sais que tu pars seul en mer, avec cet homme qui va probablement vouloir te poignarder dans le dos à tout moment... je ne le supporterai pas. Et si tu ne reviens pas, ce sera pire... je... je préfère être là, surveiller tes arrières pendant que tu veilleras sur moi, et si on doit mourir à cause du Drakmoniss...»

Elle baissa les yeux, cherchant ses mots avant de finalement lever les yeux vers lui et murmurer «je préfère mourir avec toi...»

Elle se lécha de nouveau les lèvres, savourant le goût de lait qui y était resté. C'était assez compliqué à comprendre pour le soldat. Pour lui, il serait beaucoup plus facile de se trouver une compagne qui pourrait l'aimer tel qu'il est, beaucoup de femmes épousaient des soldats, savaient supporter leurs absences et le danger que leur profession représentait... mais tellement peu d'humains acceptaient les morphes. Elle était soit condamnée à se chercher un compagnon morphe aussi, devant également supporter non seulement les différences homme-femme, mais également les divergences de leurs races animales... sauf si elle arrivait à tomber sur un guépard, et là encore, il fallait qu'elle tombe sur un guépard qui accepterait de vivre parmi les humains.

Ses possibilités de se trouver un compagnon qu'elle pourrait aimer comme elle aime actuellement le soldat étaient trop limitées pour qu'elle veuille prendre le risque de le perdre. Elle préférait mourir avec lui, plutôt que de le perdre et de devoir passer sa vie à le pleurer.

Elle se tourna vers son verre de lait, c'était peut être pathétique, elle ne trouvait pas le mot qui pourrait qualifier la peur qu'elle ressentait de le perdre à cet instant


«J'ai beaucoup plus peur de te perdre que de mourir...»

Les mots étaient sortis tous seuls, dans un murmure. Elle n'était même pas sure qu'il les ait entendus... mais son regard semblait bien triste désormais, car elle avait maintenant peur qu'il ait changé d'avis et qu'il n'insiste pour qu'elle ne vienne pas...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 20 Avr 2011, 01:24

Archélas haussa un sourcil, d'abord amusé par le liserai de crème blanche au-dessus des lèvres de Ceithli, puis intrigué par cette histoire de corne de brume.

« Elle s'appelle vraiment comme ça ? Si c'est le cas, Hyacinthe doit en posséder une... et il n'y a plus qu'à prier pour qu'elle fonctionne. Je peux aussi en acheter une demain matin... »

Il hocha la tête d'un air pensif puis plongea à son tour le nez dans son lait chaud, se disant que ça n'allait pas l'aider à se tenir éveillé... mais tant pis. La jeune femme réclamant son attention, il leva les yeux vers elle et frissonna. Parfois – et malgré la profondeur insondable de son regard – Ceithli parvenait à se montrer très expressive, comme à cet instant. Et pour ce qui était de sa franchise, il fut servit. Si bien même qu'il en resta bouche-bée sans savoir quoi répondre. Et si ce fichu principe numéro il-ne-savait-plus-combien n'avait pas été si bien ancré dans ses habitudes, il l'aurait probablement embrassé, simplement pour lui signifier à quel point il était touché par ses propos. Malheureusement il l'avait dit : ça ne se faisait pas en public. Alors il se contenta de fermer la bouche, affichant un sourire quelque part entre la tristesse et la joie, et sans le moindre doute un peu trop humide pour un mâle digne de ce nom – selon ces mêmes principes absurdes.

« Je ne veux pas que tu dise ça Ceithli. Il soupira, tiraillé entre les milliers de choses qu'il avait à dire et son sens déplorable de la communication. Je comprends ce que tu veux dire et... je crois que je ressens la même chose. Je ne veux pas qu'il t'arrive le moindre mal, alors s'il le faut, je préfère donner ma vie pour protéger la tienne. Je suis heureux que tu ai décidé de me suivre mais... ça me fait peur aussi, parce que je te jette au-devant des pires ennuis. Des ennuis que tu n'aurais pas si je ne t'avais rien dit. Peut-être que j'aurais du partir sans t'avertir. Peut-être que si je ne devais pas revenir de cette traversée, il aurait été plus facile pour toi de croire que je t'ai abandonnée plutôt que de me savoir mort... Je ne sais pas si j'ai bien fait de t'en parler. Je ne sais pas si j'ai pris les bonnes décisions. Tout ce que je sais, c'est que j'ai besoin d'être avec toi... et que je suis peut-être égoïste de t'avoir demandé de m'accompagner en connaissant les risques que cela te ferait prendre. Il lui saisit les mains, s'y raccrochant comme à un radeau. Il n'était décidément pas coutumier de ce genre de confidence même si – et aussi curieux que cela puisse paraître – elle sortait d'elle-même. Je ne veux pas que tu pense à la mort. Si quelqu'un en veut à ma vie, je saurai en faire mon affaire. Si quelqu'un en veut à la tienne... j'en ferai aussi mon affaire ! Si on doit croiser la route de Drakmonniss, je veux que tu pense à toi. Je veux que tu pense à vivre. Personne ne mérite que tu meures pour lui. Surtout pas moi... je ne me le pardonnerai pas. Il ferma les yeux une seconde avant de reprendre. Si je mourais pour toi, tu t'en voudrais aussi. Le mieux c'est qu'aucun de nous n'en arrive là. »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 20 Avr 2011, 11:41

Un sourire un peu triste se dessina sur le visage de la morphe qui serra un peu plus les mains d'Archélas dans les siennes - enfin allez savoir au final lequel tenait l'autre - et elle se sentait... simplement stupide

«Tu as raison. C'est moi, je... je dois juste me faire à l'idée que c'est... c'est ta vie. Tu es un soldat, c'est un métier à risque, je dois me faire à l'idée qu'il y aura probablement un jour où tu ne reviendras pas. Mais... tu te trompes sur un point. Je préfère savoir que.. que tu n'es plus là plutôt que d'imaginer que tu aies pu m'abandonner...»

Elle prit une profonde inspiration, elle ne s'attendait pas à ce que la conversation prenne ce genre de tournure, mais elle finit par sourire un peu plus sincèrement, tout en levant les yeux vers lui

«Excuse moi. Cependant, je ne veux pas que tu culpabilises sous prétexte que j'ai accepté de t'accompagner. Et... honnêtement, je préfère que tu me dises ces choses là, tout comme tu m'avais dit ne pas vouloir que je t'accompagne à Guttenvald la première fois, je veux aussi que tu me dises lorsque tu veux que je sois à tes côtés. Il faut faire la part des choses, et je comprends que parfois tu ne souhaites pas que je sois présente, mais dans le cas actuel, tu devais trouver un équipage relativement fiable pour t'accompagner sur un bateau où un rival s'apprête à tout faire pour te tuer...»

Elle caressa la paume d'une de ses mains du bout du pouce

«Et je pense qu'il ne doit pas y avoir grand monde qui ne puisse être corrompu sur Nideyle. Même si tu avais trouvé des gens fiables, tu n'aurais pas eu la garantie qu'ils ne se retournent pas contre toi, après un entretien avec ce Chaemil...»

Elle marqua une pause avant de pencher la tête sur le côté, lui donnant un air attendri

«Alors que moi... tous les ores du monde ne suffiraient jamais à me faire me retourner contre toi...» puis elle se pinça les lèvres d'un air amusé «enfin... ça dépend si l'on parle au sens propre ou au sens figuré...» elle lui fit un clin d'œil un peu coquin et lâcha finalement l'une de ses mains, gardant l'autre en contact avec lui comme si elle refusait de briser ce faible lien, saisissant sa tasse, elle plongea de nouveau ses lèvres dans le lait chaud, fermant les yeux pour en savourer le goût à la fois doux et onctueux. Elle la reposa délicatement, gardant cependant les yeux baissés pour regarder le liquide d'un blanc éclatant, un peu perdue dans ses pensées.Elle avait une légère douleur dans la poitrine, assez embarrassée par la conversation qu'ils avaient à l'instant, puis finalement elle se tourna vers lui et murmura

«Faisons un marché. Je ne te forcerai jamais à me laisser venir avec toi lorsque tu n'en auras pas envie, ou que la situation ne s'y prêtera pas... mais en contre partie, laisse moi venir avec toi lorsque tu sens que je pourrai t'être utile, même si ça doit être un peu dangereux. Essaie... d'avoir un peu confiance en moi?»

Cela lui semblait être un bon compromis, elle but une nouvelle gorgée de lait, s'essuyant à chaque fois du dos de la main, la petite moustache blanche qui se dessinait, puis elle se lécha le dos de la main, léger réflexe félin probablement, sans trop se soucier du côté assez sensuel de ce geste.

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 20 Avr 2011, 23:56

Archélas baissa un peu la tête, regardant autour de lui si personne n'était susceptible d'entendre leur conversation. Ils parlaient heureusement tous les deux à voix suffisamment basse pour ne pas laisser filer leurs propos dans les oreilles indiscrètes. Cependant, il baissa encore le ton, pour le cas où la plante verte aurait pu avoir des oreilles.

« En fait, je cherchais un équipage suffisamment fiable pour m'accompagner sans dénoncer ce que je m'apprête à faire... Mais... ce n'est pas très important. Mon rival n'est pas très honnête et serait bien capable de toutes les tricheries mais c'est moi qui cherche à le tuer... pas l'inverse. S'agissant d'une mission officieuse, mon commanditaire n'est pas prêt de prendre ma défense si je me fais attraper. Quant à mon rival, c'est aussi mon supérieur alors... je ne pouvais définitivement pas m'encombrer d'autres soldats. Ils n'auraient pas compris. J'aurais pu prendre des pirates ou des marins aguerris mais j'ai peur que seul l'appât du gain les intéressent, et j'aurais passé davantage de temps à regarder derrière moi qu'à me concentrer sur mes objectifs. »

Il soupira, un peu furieux de se laisser aller à raconter les détails. Connaissait-il suffisamment Ceithli pour lui faire réellement confiance ?

« Oui. Je t'ai déjà promis de te faire confiance. J'ai seulement un peu de mal à le mettre en application. Sourit-il en lui caressant la joue. Tu te souviens de cette esclandre à Guttenvald ? J'avais confiance en toi et en ta capacité à te battre, mais j'avais peur qu'il t'arrive quelque chose. C'est la même chose aujourd'hui. »

Finalement, il s'intéressa un peu à sa tasse et en but quelques gorgées à son tour, prenant bien garde de n'y tremper que le bout des lèvres afin de ne pas se retrouver avec cette terrible moustache blanche. Sur son teint mat... non, non. Il ne préférait même pas imaginer !

« Excuse-moi. Cette traversée m'angoisse... Ça ira mieux une fois arrivés à destination. Je crois que je préfère tout bêtement avoir les pieds bien sur terre que sur les planches à la merci de n'importe quoi... »

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 21 Avr 2011, 01:17

Ainsi donc... ce Chaemil n'en voudrait pas forcément à la vie d'Archélas? Pourtant, il avait été pris de panique lorsque l'on avait frappé à la porte à l'auberge. Et il lui avait clairement dit «et si ça avait été Chaemil?»... De toute évidence, il supposait qu'il pouvait juste lui mettre des bâtons dans les roues pour ne pas que son subordonné remporte cette... épreuve, même si le mot n'était peut être pas bien choisi? Si l'idée de faire appel à d'autres soldats pour ce genre de chose était effectivement difficile, des pirates auraient été une autre source d'ennuis.

Elle préféra donc ne rien ajouter. De toute évidence, il était peu probable qu'elle n'arrive à le rassurer. Tant qu'ils ne seraient pas de retour sains et saufs, il serait inquiet pour elle, et elle serait inquiète pour lui. À cette pensée, elle sourit doucement et se contenta de terminer sa tasse de lait


«Je ne suis jamais vraiment montée sur un bateau, je n'ai peut être pas le sens de l'orientation, mais je sais que j'ai beaucoup d'équilibre, et je n'ai jamais eu le mal des transports... même en faisant un bon rodéo sur l'un des ét... des chevaux d'un éleveur de Banba... »

Prononcer les mots «rodéo» et «étalon» dans une même phrase, elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait craint qu'un mauvais sous-entendu se fasse. Elle passa alors sa main sur l'un de ses yeux, avant de la mettre devant sa bouche pour étouffer un bâillement. Mine de rien, toutes ces confidences avaient un peu... sapé son moral? On ne pouvait pas dire qu'elle était «heureuse» avant cela, à l'idée de partir en mer, et comme il le disait si bien, le Drakmoniss pouvait leur tomber dessus à tout moment, mais maintenant... elle n'aimait pas ses regrets. Elle n'aimait pas qu'il regrette qu'elle soit avec lui. Elle n'aimait pas qu'il regrette qu'elle l'accompagne. Elle ne pouvait pas lui proposer de ne pas venir, car il allait forcément penser que c'était elle qui avait changé d'avis.

Jouant désormais avec sa tasse vide, elle finit par se tourner vers lui, ses yeux légèrement tristes


«Si nous rentrions? Je suis fatiguée, et la journée de demain sera longue»

D'autant que le lit n'était prévu que pour une personne, elle allait de nouveau devoir se transformer pour dormir... en soit, cela ne la dérangeait pas, seulement elle ne pourrait alors pas s'endormir dans ses bras. Ce fut elle, cette fois-ci qui se leva pour aller payer les deux verres de lait, ce n'était pas grand chose, mais elle avait remarqué qu'Archélas avait tout payé depuis le début du voyage, et elle n'appréciait guère. Revenant vers lui, elle récupéra sa capeline et lui sourit tendrement, d'un regard qui montrait tout de même sa fatigue.

Une fois dehors, elle se blottit contre lui, profitant désormais de chaque contact avec lui, sachant que chaque pas les rapprochait de la chambre. Et même si elle avait suggéré quelques séances supplémentaires, il était probable qu'elle, comme lui, ne soient trop fatigués et sombrent simplement dans les bras de morphée, à défaut de sombrer dans ceux de l'autre...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 21 Avr 2011, 23:49

Ceithli n'ajouta rien de plus, et la conversation sembla enfin close. Dans un sens, Archélas en était soulagé étant donné qu'il n'avait pas l'habitude des confidences et que celles-ci se révélaient être éprouvantes. Lâchant la main de la jeune femme, il se décida donc à s'occuper de sa tasse de lait – tiède à présent – et savoura chaque gorgée doucement. La vapeur crémeuse lui effleurait les sens, réchauffant son visage et l'invitant au sommeil. En fin de compte, il était véritablement épuisé. Aussi battit-il des cils à plusieurs reprises comme pour revenir à lui, sans parvenir à trouver la volonté nécessaire à retrouver son dynamisme... sauf peut-être lorsqu'un mot le fit bondir hors de sa torpeur. Il faillit en lâcher sa tasse tandis que ses yeux s'arrondissaient au-dessus d'un sourire intéressé.

« Tu fais du rodéo ? »

Non pas qu'il ne l'en juge pas capable, mais il avait cru déceler un certain malaise chez elle chaque fois qu'elle montait à cheval. Évidemment, il n'avait jamais imaginé que c'était parce qu'elle craignait la réaction de la proie sous elle, et non pas parce qu'elle ne savait pas monter. Alors de là à l'imaginer cramponnée à un bronco déchaîné... il aurait bien aimé voir ça ! Mais elle était manifestement au moins autant fatiguée que lui, ce qui lui fit oublier sa curiosité. Les deux journées qu'ils avaient passées ensembles avaient été trop longues, et leur nuit trop courte.

« Oui, excuse-moi. On y va. »

Il replongea son nez dans sa tasse afin d'en venir à bout, suivant du regard Ceithli qui se dirigeait vers le comptoir pour payer les consommations. Il la laissa faire, parce que ce n'était pas grand chose et parce qu'il avait dans l'idée qu'il n'avait pas trop le choix. Puis il se leva et sortit en sa compagnie, jetant sa pèlerine sur ses épaules. Il fut un peu surpris – mais pas mécontent – de la voir se blottir contre lui sitôt dehors et la serra à son tour dans ses bras comme s'il ne voulait pas être séparé d'elle plus de quelques secondes. Sa main caressait l'épaule de la jeune femme pour la réchauffer tandis qu'ils se hâtaient vers l'auberge, sans détour cette fois ci. L'établissement qu'Archélas avait choisi avait le mérite de n'offrir que des chambres pour la nuit, sans être équipé pour les repas. Aussi ses abords et son hall furent d'un calme serein lorsqu'ils arrivèrent enfin à destination. Se dirigeant directement vers l'escalier, le soldat demanda à la cantonade à être réveillé à neuf heures, même s'il se doutait qu'ils seraient debout avant, par habitude. Il fouilla ses poches à la recherche de sa clé et ouvrit, soulagé de se retrouver dans l'intimité de la chambre avec celle qu'il aimait.

« Pas question que tu dorme par terre cette fois. Le lit est petit mais il y a de la place pour deux... et si tu n'en as pas assez, c'est moi qui dormirai à tes pieds. » lança-t-il d'un ton ferme.

Il se débarrassa aussitôt de sa pèlerine, et puisqu'ils n'étaient plus en public, ne se priva pas d'embrasser Ceithli longuement, la serrant contre lui et laissant ses doigts jouer dans ses cheveux tout emmêlés par le vent. Lorsqu'il se recula, il lui souriait... l'air épuisé malgré tout.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 22 Avr 2011, 08:53

La jeune femme avait du se retenir de rire en voyant son expression lorsqu'elle avait mentionné faire du rodéo... effectivement, c'était généralement mieux d'être une morphe guépard pour ce genre d'expérience, car les chevaux sont non seulement nerveux d'avoir quelqu'un sur le dos, mais cherchent encore plus à se débattre pour se débarrasser de cette sensation de porter un prédateur! Bref, pour le moment, ils rentraient à l'auberge, marchant l'un contre l'autre, la féline essayait de se blottir sans trop se serrer pour ne pas gêner le soldat.

Lorsqu'ils se retrouvèrent dans la chambre, Archélas se décida enfin à l'embrasser, et elle eut l'impression que cela faisait une éternité qu'elle n'avait goûté ses lèvres, et elle devait reconnaître qu'une certaine sensation délicieuse se manifesta au niveau de son ventre, mais les courbatures en ses reins et ses cuisses lui rappelèrent qu'il valait mieux se reposer pour le moment, que la journée de demain ne serait pas une simple balade... Reprenant son souffle, elle regarda le lit, espérant qu'il arriverait à bien dormir s'ils étaient deux


«Tu es sûr? Ça ne me dérange pas... il vaut mieux que tu aies une bonne nuit non?»

Mais devant sa détermination, elle préféra ne rien dire et l'embrassa une nouvelle fois, enlaçant son cou de ses bras et se dressant sur la pointe des pieds pour se blottir un peu contre lui, puis ses bras descendirent pour passer sous ses aisselles et ainsi poser ses mains dans son dos et le presser contre elle, sa tête reposant désormais contre le torse de son compagnon, elle pouvait ainsi entendre les battements de son cœur et elle ferma les yeux pour mieux savourer cette simple musique. Combien de temps était-elle restée ainsi? Elle ne le savait pas vraiment, mais elle finit par reculer, se redresser à nouveau pour effleurer ses lèvres d'un baiser volé et se dirigea vers son sac. Elle prit une chemise de nuit, même si elle aurait préféré dormir nue, il valait mieux éviter les tentations et elle se dirigea derrière le paravent pour se changer. Cela devait probablement surprendre Archélas puisqu'elle n'avait jamais vraiment été pudique, mais elle préférait ne pas le tenter d'avantage et se contenta donc de sortir, vêtue d'une tunique en simple coton à bretelles larges lui arrivant aux chevilles, au décolleté carré pas trop provoquant. Une sorte de ruban se nouait sous la poitrine, sans trop serrer, ce qui lui permettait quand même d'être à l'aise sans avoir l'air d'un sac de pommes de terre.

Elle s'approcha de la carafe d'eau et en versa un peu dans la vasque, juste pour se rincer le visage et apprécier la fraîcheur sur sa peau. Elle se dirigea alors vers le lit et s'installa le plus au bord possible, le coude posé sur le coussin afin que sa tête soit appuyée sur sa main, attendant qu'il la rejoigne. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire, finalement, elle dormirait dans ses bras. Lorsqu'il se glissa dans les draps, elle attendit qu'il dégage son bras pour pouvoir se blottir contre lui, passant un bras autour de sa taille, elle déposa un baiser sur son torse


«Bonne nuit...»

Elle avait eu envie de lui dire combien elle l'aimait, mais elle préférait retenir ces mots, il le savait après tout et... un homme n'avait pas besoin de l'entendre trop souvent. Elle préféra fermer les yeux, écoutant le cœur puissant battre dans le torse, comme un tambour qui lui donnerait la cadence pour sa propre respiration, et elle se surprenait effectivement à en suivre le rythme. Prenant une profonde inspiration, elle ferma les yeux jusqu'à sombrer dans les bras d'Archélas.

Le lendemain matin, le soleil perçait à peine à l'horizon que la féline sentit les rayons lui réchauffer la joue, ce qui était assez étrange parce qu'il lui semblait qu'elle s'était endormie en tournant le dos à la fenêtre. Battant doucement des cils, elle ouvrit les yeux, sans pour autant être éblouie, il était encore tôt. Elle s'était effectivement retournée, l'un de ses bras pendait dans le vide, l'autre était sous sa tête, mais elle sentait un poids sur sa taille et en baissant les yeux, elle vit un autre bras qui ne lui appartenait pas. Elle se mit à sourire en saisissant le poignet à la peau brune pour entremêler ses doigts dans les siens et ramener le tout contre sa poitrine en reculant un peu pour se blottir contre lui. Ses cheveux devaient lui chatouiller un peu le nez, surtout qu'ils étaient bien emmêlés désormais, elle se transformerait pour les coiffer, c'était le plus rapide. En attendant, elle utilisa la main calée sous sa tête pour ramener ses cheveux sur le côté, devant elle et ainsi éviter qu'il ne les aient encore dans le nez. Elle resta ainsi, les yeux ouverts à regarder la lumière du soleil devenir de plus en plus intense au fur et à mesure que le soleil s'élevait dans le ciel, ils avaient encore un peu de temps devant eux... elle resserra l'étreinte de ses doigts dans les siens, baissant finalement la tête pour y déposer un baiser avant de fixer de nouveau la fenêtre et attendre qu'il se réveille, si ce n'était pas déjà fait

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 22 Avr 2011, 14:52

Archélas fronça les sourcils, affichant l'air le plus contrarié qu'il pu trouver afin de dissuader Ceithli de négocier. Ce qui eu l'air de fonctionner, puisqu'elle alla s'allonger sur le lit. Il lui sourit en voyant qu'elle lui faisait de la place, reconnaissant qu'elle ait enfilé une chemise de nuit pour dormir. Non pas qu'il aurait été embarrassé par la vue mais il devait bien admettre qu'un peu de pudeur ne faisait pas de mal et entretenait ce plaisir simple de voir l'autre dans le plus simple appareil. Il se dévêtit donc également, se contentant de ne se défaire que de sa chemise et de ses bottes avant de la rejoindre. Il lui souhaita bonne nuit à son tour, ses yeux se fermant déjà tout seuls, et ne tarda pas à sombrer dans un sommeil réparateur jusqu'au lendemain.

Lui aussi fut tiré de ses songes par la lumière pâle et crue du soleil se faufilant entre les rideaux. Il devait être un peu plus de huit heures, le soleil se faisant paresseux les mois d'hiver. Archélas papillonna des yeux un moment, revenant doucement à lui alors qu'il respirait déjà la chevelure de sa féline. Il était un peu étonné qu'elle ne soit pas déjà debout à faire des étirements mais ne s'en plaignit pas, savourant au contraire sa présence à ses côtés. Il inspira plus profondément, profitant de sa chaleur et se laissant bercer par son souffle tranquille... jusqu'à ce qu'elle se mette enfin à s'agiter. Voilà qui lui ressemblait déjà mieux ! Il la laissa se blottir contre lui, profitant de l'occasion pour déposer un baiser matinal sur sa nuque qu'elle venait de dégager et lui signifiant au passage qu'il était réveillé... mais qu'il n'avait pas envie de bouger. Il la serra un peu contre lui lorsqu'il étira les muscles de ses épaules et alla enfouir son nez au creux de son cou.

« Bien dormit ? » murmura-t-il à peine.

D'un autre côté, ça ne pouvait pas être pire que la nuit dernière. Dans le couloir, le bruit étouffé des incessants va-et-viens des femmes de chambre se faisaient témoins de l'agitation extérieure.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 22 Avr 2011, 20:39

Un gémissement doux sortit des lèvres de la jeune femme lorsqu'elle sentit le baiser d'Archélas dans son cou, elle resserra son étreinte sur sa main avant de finalement le lâcher pour se retourner et lui faire face. Oui, elle gigotait encore, mais elle voulait surtout l'embrasser, presser ses lèvres délicatement contre les siennes, profitant qu'elle pouvait le faire encore. Il l'avait dit lui-même, elle ne pouvait agir ainsi en public, par conséquent, elle ne pourrait surement plus l'embrasser de toute la traversée en mer.

Elle se fit câline, se blottissant contre lui un peu plus, ses mains ramenées sous son cou dans une position fœtale, jusqu'à fermer les yeux et poser son front contre son menton


«Très bien dormi. Sommeil sans rêve...»

Autrement dit, rien n'était venu la perturber. Elle prit une profonde inspiration, elle ne voulait pas se lever, pas tout de suite. Elle aurait le temps dans quelques minutes, elle pourrait s'étirer un peu, bien qu'elle n'était plus vraiment tenue de suivre l'entrainement de Jhérer à la lettre, mais vu la traversée qui s'annonçait, il valait mieux qu'elle garde la forme. Cependant, les courbatures au creux de ses reins lui rappelèrent qu'elle avait déjà bien fait travailler ses muscles la veille, alors il ne serait pas nécessaire de forcer pour aujourd'hui.

Elle embrassa un peu son cou et attendit patiemment qu'il donne le signal de se lever, car à cet instant, il faudrait un troupeau d'euther en furie pour la forcer à quitter ses bras

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 23 Avr 2011, 01:51

Si Archélas devait bien reconnaître une chose à Ceithli, c'était qu'elle avait un sens de la contorsion et de l'équilibre certain. Aussi s'était-elle retournée là où le soldat pensait l'entreprise impossible. Une véritable anguille ! Il ferma les yeux lorsqu'elle s'invita sur ses lèvres, et les rouvrit pour la voir se pelotonner contre lui comme un chat. Manifestement, elle était au moins aussi peu pressée que lui de se lever pour une fois, alors il en profita encore quelques instants, sans bouger. Seul son bras libre remuait légèrement alors qu'il avait abandonné la chevelure décidément trop emmêlée pour caresser son dos du bout des doigts. Il n'avait besoin de rien d'autre, savourant simplement le souffle de la jeune femme dans son cou et la caresse de ses lèvres lorsqu'elle se risquait à l'embrasser. De longues minutes s'écoulèrent ainsi, le plus sereinement du monde, avant qu'il se décide enfin à remuer. Laissant sa main glisser sous le menton de Ceithli, il lui releva doucement la tête jusqu'à croiser son regard et l'embrasser passionnément... voir peut-être même un peu trop d'après l'accélération douloureuse de ses battements de cœur.

« Je vais chercher nos vêtements, repose-toi encore un peu. » souffla-t-il comme s'il craignait de la réveiller.

Il se hissa sur un coude, glissant de sous les draps douillets et quittant à regret l'affection chaleureuse de sa compagne pour se lever. Il fit jouer ses épaules et sa nuque en se dirigeant vers la porte, toujours vêtu du pantalon prêté par l'établissement, puis sortit. Dans le couloir, les servantes couraient d'une chambre à l'autre, donnant à l'ensemble de l'étage des allures de ruche affairée. L'une changeait les draps tandis que l'autre à remplaçait l'eau défraîchie par de la propre. Archélas arrêta l'une d'elle dans sa course afin de lui réclamer son uniforme et s'entendit solliciter une minute de patience tandis qu'elle se hâtait vers les buanderies. Elle en revint à peine quelques secondes plus tard avec un paquet étiqueté à son nom, ses vêtements et ceux de Ceithli propres, secs et repassés à l'intérieur. Il remercia la jeune fille qui avait déjà disparu au détour d'un escalier et retourna dans sa chambre, la tête lui tournant presque après le balai incessant auquel il venait d'assister.

« Voilà. Déclara-t-il en posant le linge sur la console. Puis il se tourna vers la féline et alla s'asseoir au bord du lit. Nous aurons largement le temps de prendre un petit déjeuner où tu voudras. Ensuite il me faudra faire quelques achats avant d'embarquer. Tu te sens prête ? »

À peine finissait-il sa phrase que l'on tambourina à leur porte, claironnant de l'autre côté qu'il était neuf heures. Aussitôt, un clocher entonna ses neufs coups.

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 23 Avr 2011, 23:22

Alors qu'il l'embrassait, la jeune femme sentait son cœur s'accélérer, elle commença à monter doucement sa main jusqu'à sa nuque pour s'agripper à lui, mais il recula assez brusquement et se leva pour aller chercher leurs vêtements et elle dut se retenir de ne pas rire. Évidemment, ils étaient limités par le temps, dommage. Petit sentiment de frustration, mais après tout, elle avait été plus que comblée la veille.

Elle s'allongea donc et ferma les yeux pour se reposer encore un peu, et lorsqu'il revint, visiblement essoufflé par le trajet ou ce qu'il avait rencontré en chemin, elle lui sourit et l'attira à elle pour l'embrasser à nouveau


«Tu m'as manqué...»

Oui, il n'était parti que quelques minutes, mais il lui avait manqué. Elle faillit se laisser de nouveau emporter lorsqu'on tambourina à la porte. Non, décidément, le monde était contre elle pour ce matin. Elle sourit et finit par se lever et s'approcher des vêtements pour les mettre, pour se retrouver sur le bateau, son pantalon et la tunique à manches longues seraient les plus adaptés, d'une part elle éviterait les regards intéressés des autres marins, et d'autre part elle serait plus libre de ses mouvements. Elle alla derrière le paravent pour se changer en prenant également la vasque avec un peu d'eau, mais elle posa volontairement sa chemise de nuit par-dessus l'un des pans, pour que le soldat devine que, pendant les quelques secondes durant lesquelles on entendait le bruit de l'eau et de sa petite toilette, elle se trouvait dans le plus simple appareil. Puis il y eut un bruit étrange de craquement d'os, elle se transformait... elle sortit juste sa tête et feula doucement comme pour lui signaler que tout allait bien, elle attendit plusieurs minutes quand même jusqu'à pouvoir reprendre forme humaine, ses cheveux étaient parfaitement lisses et démêlés désormais, ce qui la fit sourire.

Elle pouvait maintenant s'habiller, enfilant d'abord le pantalon et serrant les lacets devant, puis passant sa tunique par dessus, ses bras blancs dépassaient alors du paravent. Elle sortit enfin pour s'assoir sur le lit et enfiler ses bottines


«Tu connais mieux la ville que moi, du moment qu'il y a du café, on peut manger n'importe où tu sais?» elle se tourna pour l'embrasser, puis elle le regarda, restant à quelques centimètres de son visage et caressant sa joue «et du moment que je suis avec toi, ça m'est égal... même si je n'aurai plus le droit de t'embrasser»

Elle lui fit un petit clin d'œil et se releva pour récupérer sa chemise de nuit, la plier et la ranger soigneusement dans son sac qu'elle ferma avant de le hisser sur son épaule. Une main sur la hanche, elle attendit qu'il soit prêt à partir à son tour. D'abord ils allaient manger, puis ils iraient faire quelques achats. Il faudrait qu'elle regarde d'ailleurs si elle ne pouvait pas se trouver un article intéressant pour le voyage en mer... peut être qu'Archélas n'aurait pas besoin de tout acheter? Elle avait entendu parler d'un produit chez l'herboriste qui empêche d'avoir le mal des transports, c'était peut être une bonne idée après tout, car mine de rien, elle n'était jamais monté sur un bateau de sa vie, et ce n'était peut être pas pareil qu'un rodéo? S'ils passaient devant, il y avait des chances pour qu'elle s'y arrête en fait...

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 26 Avr 2011, 19:15

Il ne bougea pas de sur le lit, mis à part pour étirer ses muscles dans l'espoir de les assouplir un peu. Les efforts fournis la veille laissaient de méchantes courbatures derrière eux, même si à y repenser, le soldat avait plutôt tendance à en sourire. Laissant Ceithli se préparer, il se contenta de faire le point sur ce qu'ils avaient encore à faire avant d'embarquer sur le Hart Nacré lorsque la tête féline du guépard apparu. Il haussa un sourcil intrigué, se demandant si tout allait bien. Il posa même la question, et fut soulagé de la voir se frotter le museau de sa patte, signe d'acquiescement. Il avait retenu la leçon depuis Guttenvald, de ne lui adresser la parole que de manière à ce qu'elle puisse répondre par oui ou par non lorsqu'elle était guépard. Quelques minutes plus tard elle était de nouveau humaine et, comme si de rien n'était, enfilait ses bottines... et lui donnait une irrésistible envie de l'embrasser.

« On devrait pouvoir trouver ça. » répondit-il simplement en se levant.

Il vida le contenu de la bassine dans une plante verte et la remplaça par de l'eau propre afin de faire une rapide toilette. Puis, comme Ceithli avant lui, il disparu derrière le paravent... au moins pour le bas. Pour le reste, il ressurgit presque aussitôt et enfila brigandine et uniforme tranquillement, les gestes forcés par l'habitude. Sans empressement mais rapide malgré tout. Et lorsqu'il fut fin prêt, sa pèlerine sur les épaules et son arme à la ceinture, il se planta juste devant Ceithli comme si c'était elle qu'il attendait. Avait-il bien fait ? N'allait-il pas regretter de lui avoir demandé de prendre autant de risque ? Il lui sourit toutefois, se rappelant de sa promesse quant au fait de lui faire confiance. Après tout, elle savait se défendre et le lui avait déjà prouvé... ce qui n'empêcha pas Archélas de lui imposer quelques recommandations de son cru.

« Je veux que tu reste sur tes gardes. Toujours. Tu seras sûrement la seule femme à bord alors après quelques semaines... ça risque de devenir dangereux pour toi. Si tu dois en jeter un ou deux par-dessus bord pour te défendre, et bien ne te sens pas obligée de te retenir. D'accord ? »

La seconde suivante, il se pinça légèrement la lèvre pour exprimer ses regrets. Ceux de lui dire quoi faire comme s'il s'adressait à une enfant. Alors, avec un petit sourire, il s'excusa en l'embrassant au vol. Ses mains encadrèrent son visage juste quand il reculait et finalement, il décida qu'ils pouvaient bien s'accorder une minute juste tous les deux et s'autorisa à l'embrasser avec un peu plus de tendresse. Une traversée entière sans la toucher lui paraissait une éternité de supplices à venir. Aussi refusa-t-il obstinément de la lâcher. Les yeux fermés, savourant tout simplement ce baiser dans lequel il mettait tout ce qu'il éprouvait de plus intense pour elle. Ses bras s'enroulèrent autour de la taille de sa féline qu'il serra contre lui. S'ils avaient eu le temps... Non.

« Le café... et les achats... » souffla-t-il en se reculant légèrement.

Il dut batailler une longue minute avec sa conscience pour s'éloigner plus franchement et se glisser de nouveau dans la peau du soldat. Se redressant, il retourna vers la porte et invita Ceithli à le suivre.

Dehors, l'air frais du large leur réveilla les sens tandis qu'ils traversaient la rue principale déjà encombrée de marchands. Archélas s'engouffra dans la première auberge venue et commanda aussitôt café, infusion et montagne de biscuits. Puis ils s'installèrent à l'une des rares tables encore libres, au milieu des nobles à l'air pincé et des marins bruyants dont les tasses ne devaient pas contenir que de l'eau...

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Re: Embruns

Messagepar Ceithli » 26 Avr 2011, 20:15

Si seulement ils avaient un peu de temps, oui.. mais non. Ils n'en avaient pas. Elle le suivit donc à l'extérieur, remarquant qu'à chaque pas qui les amenait dehors, il se fermait un peu plus, le soldat reprenait visiblement le dessus. Cela la fit sourire légèrement et elle repensait à ses indications, elle avait hoché la tête sans dire un mot, après tout, elle lui avait promis de lui obéir si elle l'accompagnait, et si l'occasion se présentait effectivement de jeter quelques marins un peu trop tripoteurs par dessus bord, elle n'allait pas se gêner.

Installés du mieux qu'ils pouvaient à une table de l'auberge, la jeune femme prit son café avec envie, sentant l'odeur délicate remonter dans ses narines avant de prendre l'un des petits gâteaux pour les tremper dedans. C'est alors qu'un marin montra l'une de ses épaules à son voisin


«Ouah! Terrible le scorpion!»
- «Ouais t'as vu! Et avec ça, fini les poisons qu'il m'a dit l'gars: Un sacré tatoueur j'te dis! Il est en ville jusqu'à demain, il vient de Guttenvald, il a fait un saut à Aspasie hier et demain il retourne à Banba avant d'rejoindre ses ghettos! Si t'veux un tatouage, faut t'manier! Par contre fais gaffe, l'a pas l'air commode le winghox!»


Cixi avait tourné les yeux dans leur direction avant de les baisser sur le tatouage à son poignet. Un winghox qui fait des tatouages à effets? Impossible que ce soit une coïncidence. Elle leva alors les yeux vers le soldat en souriant doucement

«Et bien apparemment ce fameux tatoueur est en ville? Je pense que c'est le même que celui qui a fait les miens, je doute qu'ils soient deux... il me semblait que tu voulais voir un peu ce qu'il faisait aussi non?»

Quitte à faire ses achats, autant qu'il en profite pour voir ça aussi. Pour sa part, elle n'avait pas besoin de se faire un autre tatouage, pour l'instant, mais elle devait passer chez l'herboriste, elle venait de s'en souvenir. Décidément, elle pensait à tellement de choses en même temps qu'elle allait finir par oublier ce qu'elle devait faire aujourd'hui! Non, ça c'était simple, monter sur un bateau et survivre.

Elle but une nouvelle gorgée de café, jetant toujours un coup d'œil aux marins qui continuaient de vanter les mérites du tatoueur. Elle faisait attention de garder une certaine distance avec Archélas, surtout maintenant qu'il était habillé en soldat. Elle prit une profonde inspiration avant de terminer son café et de le regarder en souriant, voyant bien qu'il était toujours nerveux


«Je te promets que je ne te lâcherai pas d'une semelle, et si je dois faire le trajet en guépard pour qu'on me laisse tranquille, je le ferai! Arrête de t'inquiéter, s'il te plait»

Elle essayait de le réconforter, mais elle savait qu'il ne serait pas tranquille tant que la quête ne serait pas terminée. Le petit déjeuner terminé, elle s'apprêtait à prendre sa main pour sortir, se ravisant au dernier moment en croisant les bras dans son dos. Elle plongea donc simplement ses pupilles d'onyx dans les prunelles bleues avant de lui sourire

«Allez... allons voir cet antiquaire, ou peut être veux-tu voir les tatouages en premier?

Avatar de l’utilisateur
Ceithli
Antiquaire
Antiquaire

Âge: 38
Crédit: 2,705.00 Ore(s)
Suivi: Image Image Image Image Image
Métier: Antiquaire
Classe: Chêne
PV: 350
ES: 350
Avatar: Red path of eternity - Chris Ortega

Re: Embruns

Messagepar Archélas Ages » 26 Avr 2011, 22:26

À moitié perdu dans ses pensées – il se demandait s'il ne serait pas plus prudent de tuer Chaemil avant de le jeter à l'eau – Archélas engouffra une quantité impressionnante de biscuits, alternant entre petit plaisir en le faisant tremper dans son infusion, et voracité en mettant le tout au fond de sa bouche comme s'il n'avait rien mangé depuis huit jours. Quant au brouhaha ambiant, il n'y fit même pas attention, et ce fut Ceithli qui le tira de ses rêveries. Sur le coup, il faillit s'étouffer avec un gâteau et dut faire descendre le tout en buvant de grandes gorgées de son infusion. La mission commençait à peine et il était déjà sur les nerfs, la preuve la plus flagrante étant la nourriture qu'il avalait sans s'arrêter.

« En effet j'aimerai bien voir son travail. Il aura peut-être quelque chose qui m'intéresse. Il s'essuya vaguement la bouche avec sa serviette et se leva en même temps que Ceithli. On va commencer par le tatouage si ça ne t'ennuie pas. Si je décide d'en prendre un, j'aime autant qu'il se fasse autrement que dans l'urgence à cause d'un bateau à ne pas rater. »

Il lui offrit un sourire presque sérieux avant de filer vers le comptoir et de payer le petit déjeuner. En passant, il se renseigna sur le lieu où il pourrait trouver ce fameux tatoueur. Les marins le regardèrent d'un air méfiant avant d'indiquer les quais.

*°*°*°*°*°*°*°*°*
La suite : Sale petit voyeur !

Avatar de l’utilisateur
Archélas Ages
Humain(e)

Âge: 39
Crédit: 1,202.00 Ore(s)
Suivi:
Image Image Image Image Image Image
Pelel'je: Non
Métier: Lieutenant
Classe: Rocher
PV: 500
ES: 200
Avatar:
Le Prince - Prince of Persia, the Warrior Within - Ubisoft

Précédente

Retourner vers Balaïne, port de pêche

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron